Tours - les îlots. Généralités. Historique. Maître d'ouvrage Ville de Tours, puis les copropriétés concernées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tours - les îlots. Généralités. Historique. Maître d'ouvrage Ville de Tours, puis les copropriétés concernées"

Transcription

1 Tours - les îlots Généralités Maître d'ouvrage Ville de Tours, puis les copropriétés concernées Gestionnaire Syndic de copropriété Citya Beranger Linéaire m Années de construction Construction des îlots à partir de 1947 Description générale Dans le cadre de la reconstruction de la ville après la seconde guerre mondiale, des galeries techniques ont été créées sous des immeubles à l'occasion de leur construction. Ces galeries ne traversent pas l'espace public. Elles représentent tout de même plusieurs kilomètres au total, et regroupent un nombre important de réseaux différents. Ici, sera présenté le cas de trois groupes d'îlots nommés : EMP, DLKQ et NORSTU, situés à l'ouest de la rue Nationale. Historique Origine du projet A la fin de la seconde guerre mondiale, la ville de Tours était détruite à plus de 50%. La reconstruction a donc été mise en œuvre mettant la priorité sur le besoin en logements. Une vingtaine d'îlots a été construite de part et d'autre de la rue Nationale. Ces bâtiments ont été réalisés selon des plans bien définis, privilégiant une architecture simple. Les vides sous les immeubles ont été utilisés afin de faciliter les raccordements des réseaux aux logements. Ces îlots sont regroupés en cinq groupes et gérés par deux syndicats de copropriété différents. Les galeries techniques sont des parties communes de ces îlots. Réseaux concernés Ces galeries ont été mises en place pour effectuer les raccordements aux immeubles de l'ensemble des réseaux nécessaires aux habitations. Pour la plupart, ces réseaux ont été mis en service à la construction des immeubles, des travaux de rénovation ont été faits au fur et à mesure des années, notamment pour l évacuation des eaux usées, avec l installation de nouvelles canalisations en fonte. Page 1 Clé de Sol Août 2009

2 Principaux acteurs La Ville de Tours et l'etat, au titre des dommages de guerre. Dates 1947 : Pose de la première pierre pour la construction du premier îlot. (îlot D) De 1947 à 1956 : Chantiers successifs des différents îlots. En 1999, les réseaux de chauffage communs à chacun des trois groupes d'îlots ont été reliés entre eux pour être complétés par un système de cogénération extérieur. Remarque : Ces galeries ont sauvé l ensemble du réseau d assainissement de Tours. En effet, elles ont permis de détecter une corrosion interne due à l acide sulfurique qui faisait partie, à l époque, des résidus de combustion de chaufferies collectives qui utilisaient certains types de charbons. Ce problème, qui touchait l'ensemble du réseau, a été mis en évidence grâce au caractère visitable des galeries. Descriptif technique Organisation des galeries Les galeries, situées directement sous les habitations, comprennent l'ensemble des amenées et raccordements des réseaux aux îlots, puis aux immeubles, enfin aux appartements. Ce qui nécessite un espace important, mais facilite les contrôles des réseaux. Il s'agit des raccordements classiques à l'intérieur des immeubles, à l'exception de la particularité que ces raccordements ne sont pas réalisés en pleine terre, mais en galeries. Les galeries comportent donc des parties du réseau public, ainsi que des parties du réseau privé, séparés par les compteurs. Pour le réseau d'assainissement par exemple, la conduite de descente des eaux usées appartient à la copropriété de l'immeuble ; le siphon disconnecteur correspond aux parties communes à tous les immeubles de l îlot ; ensuite le réseau d'évacuation appartient au service d'assainissement de la ville. Page 2 Clé de Sol Août 2009

3 Réseaux présents Eau potable Assainissement Électricité : Basse Tension et Moyenne Tension Télécommunications Chauffage Certains des îlots possèdent des conduites de Gaz Habitacle Dimensions : Entre 1,50 m et 1,80 m de largeur x 2,00 m de hauteur en fonction des différentes galeries. Au début des années 2000, l'éclairage a été installé dans l'ensemble des galeries des trois groupes d'îlots. électricité eau chaude eaux usées Page 3 Clé de Sol Août 2009

4 Organisation de la sécurité Accès L'accès est fermé par des portes métalliques fermées à clef. Le gardien, responsable de la surveillance et de l'entretien des parties communes, effectue des visites régulières. Les services tels que EDF, le Service des eaux de la ville de Tours et le prestataire de chauffage Dalkia ont un droit d'accès. Ils possèdent une clef pour accéder à l'ensemble du réseau et permettre d'effectuer des interventions. Les autres intervenants liés par des contrats de maintenance (tels que les plombiers, les techniciens de réseaux de télécommunication) doivent demander l'accès aux galeries techniques auprès du gardien. Ils sont ainsi identifiés pour savoir quelle est la nature et le lieu précis de l intervention à effectuer. Incidents Hormis quelques débordements de siphons dus à une mauvaise utilisation des usagers, il n'y a pas d'incident majeur à déclarer. Les visites de contrôle régulières permettent d'assurer le bon état de fonctionnement des réseaux grâce à une rapide intervention, en cas de problème constaté. Gestion-exploitation Des contrats lient le syndic et les différents intervenants. Le syndicat de propriété commun aux trois groupes d'îlots permet d'avoir un interlocuteur unique pour les services qui ont besoin d'effectuer des opérations. Les visites de contrôle sont effectuées par le gardien de la copropriété qui assure aussi d'autres fonctions pour la copropriété. Les charges d'entretien de la galerie seule sont finalement relativement faibles et réparties sur l ensemble des copropriétaires au prorata des millièmes de copropriété. Des campagnes de désinsectisation sont réalisées par une entreprise extérieure deux fois par an. L'existence de ces galeries ne semble pas être déterminante dans la gestion des réseaux par les propriétaires des réseaux, (Services de la ville, EDF...). Cela permet néanmoins une plus grande facilité lors des interventions de contrôle par ces services. Partenariat Les îlots sont des copropriétés. Afin d'améliorer la gestion des différentes parties communes, telles que les cours, le chauffage et en particulier les galeries, une association a été créée entre ces trois groupes d'îlots, ainsi qu'une union des syndicats des chaufferies. Page 4 Clé de Sol Août 2009

5 Synthèse Cet exemple présente des galeries multiréseaux qui ne se situent pas sous le domaine public. Le problème juridique est ainsi simplifié par le fait que les contrats avec les opérateurs sont assez classiques. La prise en compte du besoin de gestion par le syndic permet un bon entretien des galeries et une bonne communication entre les différents services. Le grand nombre de réseaux n'est pas un obstacle. L'affectation d'une personne assermentée à la surveillance et à l'entretien de ces galeries permet d'en améliorer la gestion, en particulier grâce à l'avantage d'avoir un interlocuteur entre les résidents et les différents services associés. On voit ici les effets positifs d'initiatives de la part des copropriétés, qui ont eu la volonté de mutualiser la gestion de leurs parties communes. Contacts : P. Viau, gardien des copropriétés, assermenté à la surveillance des îlots Syndic des copropriétés Citya Beranger Page 5 Clé de Sol Août 2009

Toulouse - Le Mirail. Généralités. Historique. Maître d'ouvrage SETOMIP, puis Ville de Toulouse. Gestionnaire Ville de Toulouse.

Toulouse - Le Mirail. Généralités. Historique. Maître d'ouvrage SETOMIP, puis Ville de Toulouse. Gestionnaire Ville de Toulouse. Toulouse - Le Mirail Généralités Maître d'ouvrage SETOMIP, puis Ville de Toulouse Gestionnaire Ville de Toulouse Linéaire 840 m Année de construction 1972 Description générale Réalisation d'une galerie

Plus en détail

Opération "Thermo-copro"

Opération Thermo-copro Opération "Thermo-copro" Bilan de la campagne 2010/2011 Opération réalisée en partenariat avec Et avec le concours financier de : Version 1 - Mai 2011 Rédacteur : Nicolas PICHOT Version 1 Juin 2011 Latere

Plus en détail

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE A ADAPTER POUR CHAQUE IMMEUBLE COLLECTIF D HABITATION

Plus en détail

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements Attention: les informations relatives au Code du logement seront mises à jour très prochainement;

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie FICHE INFORMATION Le Comptage comptage individuel de du l eau chauffage Votre partenaire en économie d énergie Le répartiteur de frais de chauffage Le répartiteur est un appareil de mesure du chauffage

Plus en détail

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers généraux,

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers généraux, Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de Fr. 1 100 000.- pour la réfection de la rue Monchevaux : Infrastructure et superstructure

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions Guide Technique Quelques définitions NRO : Nœud de Raccordement Optique. Local technique où aboutissent les fibres optiques raccordant les immeubles à proximité, d un même quartier ou d une même ville.

Plus en détail

LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE

LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE RESIDENCE LA FERRIERE BAT 8A 2 rue Latérale Bâtiment 8A 94000 CRETEIL Immeuble de 10 lots principaux DESCRIPTIF RESIDENCE LA FERRIERE BAT 8A Immeuble de 10 lots

Plus en détail

Résidence Rosiers Bellevue Gradignan

Résidence Rosiers Bellevue Gradignan Résidence Rosiers Bellevue Gradignan Journée Solaire thermique 10 octobre 2013 Le contexte Les dates clés La chronologie du projet Les enseignements Le contexte : Rénovation des installations thermiques

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Décret no 2008-384 du 22 avril 2008 relatif à l état de l installation intérieure d électricité dans les immeubles à usage d habitation Arrêté

Plus en détail

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Septembre 2012 Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Immeubles collectifs (gérance et copropriété) Depuis une ordonnance n 2011-504 du 9 mai 2011, l article L 241-9 du Code

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Copropriété ANONYME CARNET D ENTRETIEN DYNAMIQUE

Copropriété ANONYME CARNET D ENTRETIEN DYNAMIQUE Copropriété ANONYE place GPE 69000 GPE CARNET D ENTRETIEN DYNAIQUE Cécile BARNASSON Pierre OLIVIER Jean-Luc PAYNO 27/11/2013 COPRO+ SAS au capital de 100 000 - SIRET 511 383 242 00019 RCS Lyon 10 rue des

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Protocole. TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR. Syndic de copropriétés Administrateur de biens

Protocole. TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR. Syndic de copropriétés Administrateur de biens 2, avenue Jeanne 92600 ASNIERES SUR SEINE Tél. : 01.42.85.33.33 - Fax : 01.42.85.33.43 e-mail : info@rcb.fr Protocole TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR Syndic de copropriétés Administrateur

Plus en détail

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 CHAPITRE NCa ZONE DE RICHESSES NATURELLES, OU LA POSSIBILITE D'EXPLOITER DES CARRIERES DOIT ETRE PRESERVEE. SECTION 1 - NATURE DE L'OCCUPATION DU SOL ARTICLE

Plus en détail

SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1

SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1 SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1 L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF : ANC Objectifs : Protection de la santé et de la salubrité publique Préservation

Plus en détail

Dossier Technique Immobilier

Dossier Technique Immobilier Dossier Technique Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : RAVAUX/JB/240111 24/01/2011 Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département : 85480 Commune : Bournezeau

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600 ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE ELECTRIQUE Norme XP C 16 600 Adresse: 69, RUE CLAUDE BERNARD 75005 PARIS Objet du Constat : Etat de l installation intérieure électrique dans le cadre d une vente - Appartement,

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. Adresse 28 rue Taine 75012 PARIS

DOSSIER TECHNIQUE. Adresse 28 rue Taine 75012 PARIS DOSSIER TECHNIQUE Adresse 28 rue Taine 75012 PARIS Date 04/11/2010 SOMMAIRE Introduction Vous avez pris ou allez prendre la décision d équiper votre résidence d un réseau très haut débit en fibre optique.

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION DIAGNOSTIC OBLIGATOIRE - TRANSACTION Depuis le 1 er juillet 2007, un DPE doit être annexé au contrat de location

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT COLLECTIF

ETAT DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT COLLECTIF SARL NEWTON 520 rue d Orroire 60400 NOYON Tél. : 03 44 41 01 38 Fax : 03 44 40 34 70 agendalain@orange.fr 1 er réseau national ETAT DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT COLLECTIF Article L2224-8 du Code

Plus en détail

Assurance Habitation. Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA

Assurance Habitation. Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA Assurance Habitation Ne laissez pas un dégât des eaux vous gâcher la vie, faites confiance à AXA Ayez les bons réflexes 1 Stoppez l eau Si l origine de la fuite est dans votre domicile, fermez le robinet

Plus en détail

ASSEMBLAGE DE NOEUDS SOCIO-ÉNERGÉTIQUES : CHAINES DE DÉCISIONS ET APPROCHES EXTRA- ELECTRIQUES

ASSEMBLAGE DE NOEUDS SOCIO-ÉNERGÉTIQUES : CHAINES DE DÉCISIONS ET APPROCHES EXTRA- ELECTRIQUES ASSEMBLAGE DE NOEUDS SOCIO-ÉNERGÉTIQUES : CHAINES DE DÉCISIONS ET APPROCHES EXTRA- ELECTRIQUES PCEHT Séance 3 Gilles Debizet Université de Grenoble 1 UMR PACTE (CNRS, IEP, UPMF, UJF) 16/04/13 DEBIZET PCEHT

Plus en détail

Le tableau des majorités

Le tableau des majorités Le tableau des majorités DÉCISIONS À PRENDRE CARACTÉRISTIQUES MAJORITÉ EXIGÉE ASCENSEUR Contrat d'entretien. Frais de vérification et en général les travaux au coût peu élevé. Installation aux frais de

Plus en détail

www.hdgdev.com L ECO PRÊT A TAUX ZERO

www.hdgdev.com L ECO PRÊT A TAUX ZERO www.hdgdev.com L ECO PRÊT A TAUX ZERO PRINCIPE DE L ECO L PTZ L Eco PTZ est destiné à financer les travaux lourds de rénovation énergétique des logements anciens, via un crédit d impôt financé par l Etat.

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Chaudières fioul Chaudières gaz Services et prestations durant la période de garantie Interventions non comprises dans le service d'entretien Durée

Plus en détail

Pratique de la copropriété Auteurs: - Ahmed GHOULABZOURI, IGT - Tarik OUROUADI, IGT& RICS Présenté par: Prof. Moha EL-AYACHI, SG ONIGT

Pratique de la copropriété Auteurs: - Ahmed GHOULABZOURI, IGT - Tarik OUROUADI, IGT& RICS Présenté par: Prof. Moha EL-AYACHI, SG ONIGT Ordre National des Ingénieurs Géomètres Topographes Pratique de la copropriété Auteurs: - Ahmed GHOULABZOURI, IGT - Tarik OUROUADI, IGT& RICS Présenté par: Prof. Moha EL-AYACHI, SG ONIGT Plan C est quoi

Plus en détail

Le Guide Dégât des eaux

Le Guide Dégât des eaux Les fiches pratiques Oralia Fiche N 019 Edition Juin 2011 Le Guide Dégât des eaux Qu est-ce qu un dégât des eaux p. 1 Que faire après un dégât des eaux p. 2 La recherche de fuite p. 2 La convention CIDRE

Plus en détail

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Régulation d ambiance individuelle combinée avec un enregistrement efficace et précis de la consommation www.siemens.be/synergyr

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

Manuel et conditions d utilisation de l Extranet Valoptim

Manuel et conditions d utilisation de l Extranet Valoptim Manuel et conditions d utilisation de l Extranet Valoptim 1. Présentation... 2 2. Conditions d utilisation de l Extranet Valoptim... 2 3. Comment se connecter?... 2 4. Ecran de sélection de l immeuble...

Plus en détail

THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

THERMOGRAPHIE INFRAROUGE THERMOGRAPHIE INFRAROUGE RESIDENCE DU LAC JANVIER 2010 Adresse du site : Descriptif : Client : Votre contact : Résidence du Lac, allée du Clos Gagneur 93160 Noisy-le-Grand Copropriété de 304 lots Le conseil

Plus en détail

Qu est-ce que la copropriété?

Qu est-ce que la copropriété? Qu est-ce que la copropriété? 2 On parle de copropriété dès qu il y a au moins 2 propriétaires dans le même immeuble. Le copropriétaire est propriétaire d un ou de plusieurs lots privatifs (par exemple

Plus en détail

Code des postes et des communications électroniques. Projet de modification du code des postes et des communications électroniques. Article L.

Code des postes et des communications électroniques. Projet de modification du code des postes et des communications électroniques. Article L. Projet d ordonnance relative à l économie numérique Dispositions prises en application du c) du 5 de l article 1 er de la loi n 2014-2 du 2 janvier 2014 habilitant le Gouvernement à simplifier à sécuriser

Plus en détail

LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE

LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE RES. LA FERRIERE PARKING G2 0000 94000 CRETEIL Immeuble de 0 lots principaux DESCRIPTIF RES. LA FERRIERE PARKING G2 Immeuble de 0 lots principaux SYNDIC EN EXERCICE

Plus en détail

Responsable foncier à la société marocaine d ingénierie touristique

Responsable foncier à la société marocaine d ingénierie touristique LOGO Copropriété Mr OUROUADI Tarik Formation Ingénieur Géomètre Topographe MRICS Licence en droit privé (Français) Diplôme des études économiques et juridiques appliquées à l habitation et à la construction

Plus en détail

LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE

LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE LE CARNET D'ENTRETIEN DE VOTRE COPROPRIETE UNION DE SYNDICATS LA FERRIERE 14 rue Latérale (loge du gardien) 94000 CRETEIL Immeuble de 0 lots principaux DESCRIPTIF UNION DE SYNDICATS LA FERRIERE Immeuble

Plus en détail

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe Avant-propos Le Grenelle de l Environnement et la loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte ont confirmé le caractère incontournable des réseaux de chaleur. Un objectif de quintuplement

Plus en détail

ARC Association des Responsables de Copropriété

ARC Association des Responsables de Copropriété ARC Association des Responsables de Copropriété Présentation de l association Une association à but non lucratif indépendante des pouvoirs publics, des professionnels, partis politiques Créée en 1987,

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

PA8 : Programme des travaux

PA8 : Programme des travaux SCI Rovicy PERMIS D AMENAGER Le domaine du Meunier PA8 : Version avril 2014 DATE DESCRIPTION REDACTION/VERIFICATION APPROBATION N AFFAIRE : 14 097 Page : 2/6 0 mars 2014 programme des OTE - Brice PIERRAT

Plus en détail

SOMMAIRE. Qui sont l Arc et Copropriété-Services? 9 Introduction à la 3 e édition 2005 13

SOMMAIRE. Qui sont l Arc et Copropriété-Services? 9 Introduction à la 3 e édition 2005 13 SOMMAIRE Qui sont l Arc et Copropriété-Services? 9 Introduction à la 3 e édition 2005 13 PREMIÈRE PARTIE ASPECTS JURIDIQUES, FINANCIERS ET ADMINISTRATIFS MÉTHODOLOGIES 15 Chapitre 1. L entretien d un immeuble:

Plus en détail

ENQUETE SPECIALE PRESIDENTS DE CONSEIL SYNDICAL

ENQUETE SPECIALE PRESIDENTS DE CONSEIL SYNDICAL ENQUETE SPECIALE PRESIDENTS DE CONSEIL SYNDICAL En partenariat avec Universimmo.com -Juin 2012-1 SOMMAIRE OBJECTIFS ET METHODOLOGIE THEME 1 : BIEN S'INFORMER EN COPRORIETE THEME 2 : LA GESTION DE LA COPROPRIETE

Plus en détail

Sarthe Habitat. Vous avez acquis un logement en copropriété!

Sarthe Habitat. Vous avez acquis un logement en copropriété! Sarthe Habitat Vous avez acquis un logement en copropriété! Et vous appartenez maintenant au «Syndicat des copropriétaires». Vous pouvez exprimer votre avis et contribuer aux décisions communes qui seront

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys SERVICES D'ENTRETIEN D'ASSAINISSEMENT DES BATIMENTS ET INFRASTRUCTURES MUNICIPAUX

Plus en détail

Rappel des droits et obligations

Rappel des droits et obligations GAZ Norme XP P 45-500 A compter du 1er novembre 2007 le vendeur d'un logement équipé d'une installation intérieure au gaz naturel ou GPL datant de 15 ans ou plus devra produire un diagnostic gaz de l installation

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

LE CONSEIL COMMUNAL,

LE CONSEIL COMMUNAL, LE CONSEIL COMMUNAL, Considérant l article D.220 du Code de l Eau en vertu duquel le Conseil Communal est tenu d édicter un règlement communal qui complète les obligations d évacuation des eaux usées dérivant

Plus en détail

SECTION 2 BÂTIMENTS ACCESSOIRES

SECTION 2 BÂTIMENTS ACCESSOIRES SECTION 2 BÂTIMENTS ACCESSOIRES Il doit y avoir un bâtiment principal sur le lot pour pouvoir implanter un bâtiment accessoire, sauf s'il s'agit d'un usage agricole (art. 22), d'un usage public et communautaire

Plus en détail

Nos solutions RT 2012

Nos solutions RT 2012 Nos solutions RT 2012 RT 2012 : un enjeu majeur pour les professionnels de la construction Issue du Grenelle de l environnement, la RT2012 est applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les bâtiments neufs

Plus en détail

DIAGNOSTIC TECHNIQUE SRU

DIAGNOSTIC TECHNIQUE SRU DIAGNOSTIC TECHNIQUE SRU (selon la loi n 2000-1208 du 13 décembre 2000 dite Loi SRU) Selon la loi n 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU) dans son article

Plus en détail

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi?

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet, grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie et les émissions

Plus en détail

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE Introduction page 2 I - Objectifs du COE page 2 II - Description de la prestation page 2 III - Modalités de réalisation

Plus en détail

Cahier des charges. Descriptif des dispositions techniques des surfaces commerciales et de stockage. Complexe immobilier Les Jardins d Apolline

Cahier des charges. Descriptif des dispositions techniques des surfaces commerciales et de stockage. Complexe immobilier Les Jardins d Apolline Complexe immobilier Les Jardins d Apolline 1, promenade Honoré II 98 000 MONACO Cahier des charges Descriptif des dispositions techniques des surfaces commerciales et de stockage I SITUATION L ensemble

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ DFFqV GLVWDQW tebis

KDJHU HQHUJ\ DFFqV GLVWDQW tebis tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. INTRODUCTION... 2 1.1 OBJET DU DOCUMENT... 2 1.2 PRELIMINAIRES... 2 2.... 3 2.1 CONNEXION AU PORTAIL HAGER-ENERGY.COM... 3 2.2 CREATION D'UN COMPTE PERSONNEL... 4 2.3 CREATION

Plus en détail

DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR

DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR Suite à votre demande, veuillez trouver ci-joint votre dossier pour la réalisation d un branchement d eau potable, d une pose compteur ou d un déplacement

Plus en détail

Sanitaires Lavabo accessible

Sanitaires Lavabo accessible Fiche H.11 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux sanitaires, des articles R.111-19 à R.111-19- 3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

N interne : 3133 Conseil du Mardi 16 Juin 1998 à 18 H 00 N définitif : 1998-2871 ANNEXES

N interne : 3133 Conseil du Mardi 16 Juin 1998 à 18 H 00 N définitif : 1998-2871 ANNEXES N interne : 3133 Conseil du Mardi 16 Juin 1998 à 18 H 00 N définitif : 1998-2871 ANNEXES MODALITES D'ATTRIBUTION ET DE PAIEMENT DES SUBVENTIONS : - les subventions seront attribuées dans le cadre des enveloppes

Plus en détail

DIAGNOSTICS IMMOBILIERS

DIAGNOSTICS IMMOBILIERS DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Le dossier de diagnostic technique DDT permet à l acquéreur ou au locataire de mieux connaître les éléments essentiels du logement pouvant avoir des conséquences sur la sécurité

Plus en détail

SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ

SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ SOMMAIRE : COMITÉ SPÉCIAL ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Méthodologie...3 Aperçu de certaines problématiques relevées...4 Conclusion...6 Chambre de l assurance de dommages

Plus en détail

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie Ingénierie Conseils en Maintenance, Etudes de Productivité et Benchmarking Energies Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie IMPACT DU DEVELOPPENT DURABLE SUR LA CONCEPTION

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Fiche juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Le diagnostic de performance énergétique / Page 2 L état d installation intérieure de gaz et d électricité / Page 4 1 ANALYSE

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

Facturation individuelle de l eau aux copropriétaires

Facturation individuelle de l eau aux copropriétaires Facturation individuelle de l eau aux copropriétaires La facturation des consommations individuelles de l eau en copropriété avec votre logiciel de gestion de syndic VILOGI, présente pour le gestionnaire

Plus en détail

L avenir de votre immeuble est entre vos mains.

L avenir de votre immeuble est entre vos mains. Carrément vous. Guide Technique L avenir de votre immeuble est entre vos mains. Fibre Contactez-nous au 0 805 700 373 * Quelques définitions ARCEP : Autorité de Régulation des Communications Électroniques

Plus en détail

Les étapes à respecter pour récupérer un immeuble ancien

Les étapes à respecter pour récupérer un immeuble ancien détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 L immeuble neuf pour un syndic La préparation à la mise en route d un immeuble neuf La réception d un ouvrage neuf...22310.0369 7 La livraison de l ouvrage neuf....22310.0370

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES?

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES? PRÊT COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES? L éco-prêt à taux zéro copropriétés permet de financer l une des 3 catégories de travaux non cumulables figurant ci-dessous : > BOUQUET DE TRAVAUX

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS ET PRESTATIONS ELIGIBLES

ÉQUIPEMENTS ET PRESTATIONS ELIGIBLES ÉQUIPEMENTS ET PRESTATIONS ELIGIBLES AU TAUX REDUIT DE 5,5 % Les travaux d'amélioration de la qualité énergétique portent sur la pose, l'installation, l'entretien et la fourniture des matériaux, appareils

Plus en détail

Plainpalais Genève Rue de l Aubépine N 2

Plainpalais Genève Rue de l Aubépine N 2 EN LOCATION APPARTEMENT MEUBLE DE 3 PIECES Plainpalais Genève Rue de l Aubépine N 2 Prix de location : CHF 2 650,- Charges : CHF 200,-- Référence : IDG_49 Contact pour visite : Sébastien Frisco Immobilier

Plus en détail

PREFECTURE DE L'OISE

PREFECTURE DE L'OISE PREFECTURE DE L'OISE RÈGLEMENT DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN SUR LES COMMUNES DE BEAULIEU-LES-FONTAINES, CANDOR, ECUVILLY ET MARGNY-AUX-CERISES (OISE) FEVRIER 2009 TITRE

Plus en détail

BIC. les GUIDES DE PLANéte copropriété. de Copropriété. Tous les questionnaires. Fiche téléchargeable sur www.planetecopropriete.

BIC. les GUIDES DE PLANéte copropriété. de Copropriété. Tous les questionnaires. Fiche téléchargeable sur www.planetecopropriete. les GUIDES DE PLANéte copropriété LE Bilan Initial de Copropriété BIC Tous les questionnaires 2 LE GUIDE DU BIC Des questionnaires pour mieux comprendre sa copropriété Les données de base permettant de

Plus en détail

Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt

Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt Eléments utilisés: Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt Notice explicative sur la ventilation de la facture EDF annuelle entre les différents postes de consommation à répartir

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 30 ans, EGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 201 1977 é Édition 201 Avec cette nouvelle

Plus en détail

VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS

VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS Avis de motion donné le 18 janvier 2010 Adopté le 1 er février

Plus en détail

DE CHALEUR 2010 & DE FROID EN UTILISANT UNE ENERGIE RENOUVELABLE

DE CHALEUR 2010 & DE FROID EN UTILISANT UNE ENERGIE RENOUVELABLE Sur la base d une étude lancer par le SIAV sur son territoire qui aboutira en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des RESEAUX DE

Plus en détail

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement)

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement) Mise en place de la redevance incitative : Information aux syndicats/propriétaires/bailleurs de logements collectifs La Communauté de Communes du Kochersberg et de l Ackerland a adopté depuis le 1 er juillet

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

CARNET D ENTRETIEN RESIDENCE : LA ROSE DES SABLES. ADRESSE : 1, Motte du Couchant VILLE : 34280- LA GRANDE MOTTE. Référence cadastrale : AC 3

CARNET D ENTRETIEN RESIDENCE : LA ROSE DES SABLES. ADRESSE : 1, Motte du Couchant VILLE : 34280- LA GRANDE MOTTE. Référence cadastrale : AC 3 CARNET D ENTRETIEN DE LA RESIDENCE LA ROSE DES SABLES CARNET D ENTRETIEN (Décret n 2001-477 du 30/05/01, J.O. du 3/06/01) RESIDENCE : LA ROSE DES SABLES ADRESSE : 1, Motte du Couchant VILLE : 34280- LA

Plus en détail

RESULTATS DES TESTS A LA FUMEE

RESULTATS DES TESTS A LA FUMEE DEPARTEMENT DE LA LOIRE COMMUNE DE BOURG ARGENTAL ----------- ETUDE DE DIAGNOSTIC DE FONCTIONNEMENT DU RESEAU D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES ET USEES RAPPORT DE PHASE 3 RESULTATS DES TESTS A LA FUMEE

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10 à 13 du code de la construction et de l'habitation. Arrêté du 4 avril 2011 modifiant l arrêté du 8 juillet 2008

Plus en détail

guide du locataire en copropriété

guide du locataire en copropriété guide du locataire en copropriété 2 sommaire édito 3 3 Edito 6 Comment fonctionne juridiquement la copropriété? 10 Qui fait quoi dans la copropriété? 12 Foire aux questions 14 Lexique 4 Qu est-ce qu une

Plus en détail

VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013

VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013 VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013 88,2 % DE LOCATAIRES SATISFAITS DE CHAMBÉRY ALPES HABITAT* 88,9 % DE LOCATAIRES PRÊTS À RECOMMANDER CHAMBÉRY ALPES HABITAT*

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION État des lieux d'entrée État des lieux de sortie Nouvelle adresse (Etats des lieux de sortie) LES LOCAUX Appartement Maison

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Décret no 2008-384 du 22 avril 2008 relatif à l état de l installation intérieure d électricité dans les immeubles à usage d habitation Arrêté

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété. Réunion ASDER du 29/04/2011 Chambéry

Rénovation énergétique en copropriété. Réunion ASDER du 29/04/2011 Chambéry Rénovation énergétique en copropriété Réunion ASDER du 29/04/2011 Chambéry Qui sommes nous? Association 1901 Créée en décembre 2009 Initiative de membres du Chantier copropriété Plan Grenelle Colloque

Plus en détail

RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE. l installation d un avertisseur de fumée peut sauver des vies humaines ;

RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE. l installation d un avertisseur de fumée peut sauver des vies humaines ; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-BROME RÈGLEMENT 564 SUR LES AVERTISSEURS DE FUMÉE ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QUE ATTENDU QUE ATTENDU QU ATTENDU QU l installation d un avertisseur de fumée peut

Plus en détail

OUVRIER D'ENTRETIEN RESEAUX D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT

OUVRIER D'ENTRETIEN RESEAUX D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT OUVRIER D'ENTRETIEN RESEAUX D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT Missions du poste : Assurer l'entretien des réseaux d'eau usées et d'eau potable. Détecter les disfonctionnements et les réparations sur le réseau

Plus en détail

PDF Created with deskpdf PDF Writer - Trial :: http://www.docudesk.com

PDF Created with deskpdf PDF Writer - Trial :: http://www.docudesk.com 3.5 Certificat d'autorisation (L.A.U., art. 119, 2 e ) Les objets suivants sont interdits sans l'obtention d'un certificat d'autorisation: 1) tout changement d'usage ou de destination d'un immeuble, d'un

Plus en détail

RENOVATION THERMIQUE et ACOUSTIQUE des logements sociaux:

RENOVATION THERMIQUE et ACOUSTIQUE des logements sociaux: RENOVATION THERMIQUE et ACOUSTIQUE des logements sociaux: Pierre LEVY, architecte dplg, agence juin 09 Page 1 / 24 NICOLAS DETRY LEVY PIERRE architecture patrimoine et écologie 12 Rue Dumont. 69004 Lyon.

Plus en détail

macro-planning global

macro-planning global macro-planning global Pré requis T0 Début Consultation 3 mois T1 Date de Lancement de Lot 6 mois T2 Logements Couverts MAD PM Logements Mutualisables 3 mois MAD PB T3 T4 T5 Logements Raccordables Études

Plus en détail

COLLECTION PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ÉLÉMENTS D ÉQUIPEMENT COMMUN

COLLECTION PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ÉLÉMENTS D ÉQUIPEMENT COMMUN COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ÉLÉMENTS D ÉQUIPEMENT COMMUN Notre métier, c est votre garantie

Plus en détail

Fiche Préconisation Création d ascenseur

Fiche Préconisation Création d ascenseur Page : 1 1- Constat Impossibilité d accéder à un ou plusieurs niveaux du bâtiment par un moyen de transport vertical Rappel réglementaire : Un ascenseur est obligatoire 1- Si l effectif admis aux étages

Plus en détail

Amélioration énergétique en copropriétés

Amélioration énergétique en copropriétés Amélioration énergétique en copropriétés Marseille octobre 2012 Ingénierie sociale avant tout Petites copropriétés à Marseille Ingénierie sociale avant tout Le projet «Petites copropriétés à Marseille»

Plus en détail