Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants."

Transcription

1 Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. P. Fajadet, L. Carfagna, O. Loustau, J. Vial, J. Moscovici, J.J. Railhac, N. Sans. Radiologie Interventionnelle Hôpital Purpan- Toulouse Chirurgie Pédiatrique Hôpital des Enfants Toulouse

2 OBJECTIFS Cette étude présente les résultats du traitement de la varicocèle chez l adolescent par une technique d embolisation utilisant coils et sclérosant, à l aide d une voie d abord brachiale droite.

3 MATERIEL ET METHODES : 41 patients Age Grade varicocèle : 2 et

4 TECHNIQUE ( 1 ) Anésthesie locale par Emla Ponction veine basilique droite sonde JB2- guide Terumo courbe Cathéterisme veine rénale G (ou de la spermatique d emblée) + phlébographie Visualisation d un éventuel reflux, classification de la varicocèle

5 Cathéterisme veine rénale gauche Visualisation d un reflux

6 Cathéterisme de la spermatique d emblée Phlébographie: type I

7 classification de Bahren type I : une veine spermatique unique, type II : plusieurs ostia sur la veine rénale gauche, type III présence de collatérales proximales sur la veine spermatique, type IV, collatérales entre des veines rétropéritonéales ou des branches segmentaires rénales et la veine spermatique avec ostium principal de la spermatique incompétent (a) ou compétent (b), type V, veine spermatique associée à une double veine rénale gauche.

8 type III: présence de collatérales proximales sur la veine spermatique

9 TECHNIQUE ( 2 ) Cathéterisme de la veine spermatique gauche jusqu au pied de la sacro-iliaque gauche, si possible. Mise en place de coils de 5 à 8 mm de diamètre. Retrait de la sonde en regard de la partie haute de la sacro-iliaque gauche, table en «anti- Trendelenbourg», injection d une à deux ampoules d'aetoxysclérol à 3 %. Au bout de 10 minutes, dernier retrait de la sonde, mise en place de coils au niveau de la partie proximale de la veine, à environ 5 à 8 cm de l'abouchement dans la veine rénale Durée de l'intervention : 30 à 50 minutes

10 Mise en place de coils en regard du pied de la sacro-iliaque gauche

11 Contrôle satisfaisant après injection de sclérosant et mise en place de coils en proximal

12 Traitement d une varicocèle de type II

13 Traitement d une varicocèle de type II

14 Résultats Succès: 93% (38 / 41) 1 cas de brèche vasculaire :vaso-occlusion à l'aide de coils. Ne pas utiliser de sclérosants cas de récidive tardive: Nouvelle injection de sclérosant.

15 RESULTATS: Complications En post-opératoire immédiat deux cas: douleur inguinale rapidement résolutive un cas une hydrocèle à J1 disparue spontanément La brèche vasculaire n a entraîné ni un arrêt, ni un échec de la procédure

16 Brèche vasculaire :vaso-occlusion à l'aide de coils. Ne pas utiliser de sclérosants +++

17 DISCUSSION La constatation d'une varicocèle dans l'enfance ou l'adolescence impose une prise en compte attentive en raison de son possible retentissement sur le développement testiculaire et sur la spermatogenèse.

18 DISCUSSION fréquence de la varicocèle avant la puberté: sans doute sous-estimé (souvent négligée). en principe, pas avant huit-neuf ans, chez l'adolescent, environ 15 %. Seulement % des adolescents présentant une varicocèle auront des problèmes d'infertilité, une varicocèle est découverte chez environ 35 % des patients présentant une infertilité primaire et chez 81 % des patients avec une infertilité secondaire.

19 DISCUSSION Dans une série toulousaine, la dilatation variqueuse des veines du cordon spermatique survient dans la quasi-totalité des cas du côté gauche, de manière bilatérale dans 6 cas sur 159, uniquement du côté droit dans un cas sur 159.

20 DISCUSSION Le plus souvent, varicocèle avec reflux par incompétence ostiale ou valvulaire Parfois varicocèle sans reflux La surcharge veineuse provient d'une collatérale ou du pédicule cremastérique situé en position postérieure à l'origine du cordon et qui se draine vers le système épigastrique A contrario, possible reflux réno-testiculaire sans varicocèle

21 DISCUSSION: Aspects cliniques chez l enfant et l'adolescent, le motif de découverte est le plus souvent fortuit, plus rarement, sensation de pesanteur scrotale particulièrement lors de la station debout prolongée et /ou l'effort physique Examen clinique: confirme la varicocèle, la grade en trois stades par ordre croissant de volume, recherche une asymétrie testiculaire. Echo Doppler: apprécie le reflux, quantifie l'asymétrie testiculaire éventuelle. L obtention d'un spermogramme reste toujours difficile en période pubertaire.

22 DISCUSSION : la voie d'abord voie brachiale vs voie fémorale Discret désavantage: cathéter limite en longueur si adolescent de grande taille Avantages : une seule sonde vs changement de sonde ou technique co-axiale avec Tracker 18 (économie, diminution du risque de spasmes au niveau de l'ostium, possible meilleur franchissement d'un ostium valvulé, notamment dans le cadre d'une varicocèle de type IV b), procédure rapide et bien acceptée par la jeune population adolescente, tout à fait réalisable en hospitalisation de jour. A noter qu'il n'a pas été individualisé dans notre série de varicocèle de type V, sur double veine rénale gauche

23 DISCUSSION : la technique d'embolisation cette technique mixte a le double avantage d'assurer: une occlusion du tronc principal à l'aide des coils, une sclérose des petites collatérales, source de récidive chirurgicale, à l'aide de l Aetoxysclérol

24 DISCUSSION: les résultats Résultat des autres techniques : Sclérothérapie :86-91 % Coelioscopie :82-91 % Chirurgie classique :85-87 % Nos résultats : 93 %

25 DISCUSSION: les complications post-opératoires pas de réaction allergique aux produits de contraste, pas d'hématome significatif au niveau du point de ponction. les deux cas de douleurs inguinales, possiblement par thrombose du plexus pampiniforme, ont été rapidement résolutives avec l'aide d'un traitement anti-inflammatoire standard.

26 CONCLUSION technique de réalisation simple, parfaitement acceptée par cette jeune population adolescente, excellent taux de réussite, moindre coût par rapport aux techniques chirurgicales, possiblement utilisable lors de varicocèles complexes ou lors de récidive post-chirurgicale, irradiation pratiquement négligeable (0,001 msv )

L insuffisance Veineuse et les Varices

L insuffisance Veineuse et les Varices L insuffisance Veineuse et les Varices Jean-Pierre Laroche CHU de Montpellier 3 ème Partie CH Traitement : pourquoi? 1. Éviter les complications cutanés des varices 2. Éviter troubles trophiques 3. Éviter

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Chirurgie des Varices par LASER ENDOVEINEUX versus STRIPPING CONVENTIONEL. Pierre SARRADON. Polyclinique Les Fleurs Clinique Saint-Jean Toulon FRANCE

Chirurgie des Varices par LASER ENDOVEINEUX versus STRIPPING CONVENTIONEL. Pierre SARRADON. Polyclinique Les Fleurs Clinique Saint-Jean Toulon FRANCE Chirurgie des Varices par LASER ENDOVEINEUX versus STRIPPING CONVENTIONEL Polyclinique Les Fleurs Clinique Saint-Jean Toulon FRANCE Insuffisance veineuse - Varices Forte prévalence répercussion sociale

Plus en détail

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile Systématisation VCI Fémorale Superf. 3/4 Iliaque Poplitée La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier Mars 2015 Fémorale Sural Difficultés et Pièges: écho-doppler Veineux

Plus en détail

Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie Définitions II. Diagnostic d une hernie inguinale III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

Sémiologie des veines

Sémiologie des veines Sémiologie des veines Pr D. STEPHAN Service Hypertension Maladies Vasculaires Hôpital Civil Opposition veine / artère Artère Réseau unique Anatomie reproductible Suppléances limitées Gravité de l occlusion

Plus en détail

Imagerie pré-opératoire : Phlébographie àl iode et au CO2

Imagerie pré-opératoire : Phlébographie àl iode et au CO2 Imagerie pré-opératoire : Phlébographie àl iode et au CO2 but Création d un abord natif le plus distal possible BILAN ADAPTE AU PATIENT : selon sa pathologie, son âge et ses ATCDS pourquoi un bilan pré-op?

Plus en détail

Cas clinique IIU et infertilité masculine

Cas clinique IIU et infertilité masculine Cas clinique IIU et infertilité masculine DR Ludovic Ferretti - Dr A. Papaxanthos Service d urologie Service biologie de la reproduction CECOS Centre d AMP du CHU de Bordeaux 24 mai 2013 Madame L., 29

Plus en détail

la création de l abord vasculaire : explorations «invasives»préopératoires

la création de l abord vasculaire : explorations «invasives»préopératoires le la création de l abord vasculaire : explorations «invasives»préopératoires but Création d un abord natif le plus distal possible BILAN ADAPTE AU PATIENT : selon sa pathologie, son âge et ses ATCDS pourquoi

Plus en détail

MTEV Stratégie Diagnostique

MTEV Stratégie Diagnostique MTEV Stratégie Diagnostique Pr Anne LONG, Médecine Vasculaire Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud Charles Mérieux Hôpital Edouard Herriot Mars 2015 MTEV TVP et EP : les 2 manifestations aiguës

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie IX ème Journée Régionale de Prévention des Infections Liées aux Soins 14 avril 2011 Cathéter central inséré par voie périphérique Ch. Gorge, Ch. Gray, S. Leroy CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre

Plus en détail

LES URGENCES CHIRURGICALES

LES URGENCES CHIRURGICALES LES URGENCES CHIRURGICALES INTRODUCTION Pathologies rares Essentiellement liées à des malformations congénitales Deux pics de fréquence pour la présentation clinique à la période néo-natale à la puberté

Plus en détail

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet

Plus en détail

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Peripheric Inserted Central Catheter PICC-line Cathéter veineux inséré dans une veine périphérique profonde du bras, PICC-line dont

Plus en détail

Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte

Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Anatomie - Définitions... 1 2 Diagnostique d'une hernie inguinale... 2 3 Argumenter l'attitude

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Maladie de Rendu-Osler

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Maladie de Rendu-Osler LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Maladie de Rendu-Osler Octobre 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

DOULEURS CHRONIQUES D ORIGINE VEINEUSE DU MOLLET CHEZ LE SPORTIF

DOULEURS CHRONIQUES D ORIGINE VEINEUSE DU MOLLET CHEZ LE SPORTIF DOULEURS CHRONIQUES D ORIGINE VEINEUSE DU MOLLET CHEZ LE SPORTIF A.Khelifi, H. Hentati, M. Khrifech, I. Mnif, R. Aouini, I. B.Yaacoub, R.Bennaceur, F.B.Amara, N.Mnif Service d imagerie médicale hôpital

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002 LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002 Marie-Christine Delattre, Elodie Flahaut, Florence L Hostis Consultation de Rythmologie et Cardio A PrKacet Hôpital Cardiologique,

Plus en détail

CAT DEVANT UNE GROSSE BOURSE CHRONIQUE. Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V- Rabat

CAT DEVANT UNE GROSSE BOURSE CHRONIQUE. Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V- Rabat CAT DEVANT UNE GROSSE BOURSE CHRONIQUE S. Akjouj,, S. Semlali,, A. El Kharras,, T. Amil,, A. Hanine,, M. Benameur,, M. Mahi S. Chaouir. Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V- Rabat INTRODUCTION Les

Plus en détail

Malformations Capillaires. Malformations Capillaires 2/3

Malformations Capillaires. Malformations Capillaires 2/3 Malformations Vasculaires Classification Hémodynamique IMAGERIE DES TUMEURS VASCULAIRES ET DES MALFORMATIONS VASCULAIRES Écho Doppler Laroche JP : Médecine Vasculaire, Hôpital Saint Éloi, CHU Montpellier

Plus en détail

Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un

Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un 1 2 Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un circuit sanguin extra-corporel, le plus souvent

Plus en détail

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE DEFINITION L AAP est une dilatation avec perte de parallélisme des parois de l artère poplitée atteignant au moins 2 fois le diamètre de l artère saine sus jacente, le diamètre

Plus en détail

URGENCES INGUINO-SCROTALES CHEZ L ENFANT. F.Varlet

URGENCES INGUINO-SCROTALES CHEZ L ENFANT. F.Varlet URGENCES INGUINO-SCROTALES CHEZ L ENFANT F.Varlet Introduction Motif très fréquent de consultation Dominépar Hernies compliquées Torsions du pédicule spermatique URGENCES Ischémie Pronostic vital intestinal

Plus en détail

HÉMORROÏDES HEMORROÏDES. J'ai des Hémorroïdes douloureuses. Dr MIMIESSE Jile D.E.S d Hépato- gastro- entérologie CHU de Brazzaville

HÉMORROÏDES HEMORROÏDES. J'ai des Hémorroïdes douloureuses. Dr MIMIESSE Jile D.E.S d Hépato- gastro- entérologie CHU de Brazzaville HEMORROÏDES J'ai des Hémorroïdes douloureuses Dr MIMIESSE Jile D.E.S d Hépato- gastro- entérologie CHU de Brazzaville 1 De quoi s agit-il? C est une affection connue depuis la plus haute antiquité. Les

Plus en détail

Cathéters centraux. Dr S.VERDY

Cathéters centraux. Dr S.VERDY Cathéters centraux Dr S.VERDY Définition de la VVC Un cathéter est dit central quand son extrémité est - dans la veine cave supérieure si sa pose se fait par la veine sous-clavière DT ou G, ou par la veine

Plus en détail

Aspect en imagerie des hernies du pli de l aine

Aspect en imagerie des hernies du pli de l aine Aspect en imagerie des hernies du pli de l aine Dr Olivier SISTERON Service de Radiologie - Polyclinique Saint-Jean Cagnes sur Mer Alpes-Maritimes - France Problèmes à essayer de résoudre en imagerie Quand

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE 1 1 Radiologie interventionnelle : ouverture d un secteur dédié au cœur des blocs opératoires 1 er étage - bâtiment h3 - hôpital Rangueil Sommaire I - Qu est-ce que la radiologie interventionnelle? 3 1 -

Plus en détail

Thrombectomie veineuse avec stent

Thrombectomie veineuse avec stent Prise en charge des TVP fémoro-iliaques Thrombectomie veineuse avec stent O HARTUNG Sce de Chirurgie Vasculaire, CHU Nord, Marseille Complications des TVP Aigue Extension Embolie pulmonaire Récidive Syndrome

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

Vous accueille et vous informe

Vous accueille et vous informe L équipe de soins Vous accueille et vous informe Endocrinologie, Maladies Osseuses, Génétique et Gynécologie Médicale Professeur Jean-Pierre Salles, Responsable d Equipe Médicale Professeur Maïthé Tauber

Plus en détail

couple : conduite de la première consultation

couple : conduite de la première consultation Item 29 - Stérilité du couple : conduite de la première consultation 4 I. DÉFINITION II. CAUSES DE STÉRILITÉ III. BUTS DE LA PREMIÈRE CONSULTATION IV. DÉROULEMENT DE LA PREMIÈRE CONSULTATION POUR STÉRILITÉ

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC Soins d hygiène D. GRAU, S. BOMMART, S PARER, Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier E. BOUDOT, ARLIN Languedoc Roussillon Septembre

Plus en détail

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE N Evolution de l angioplastie coronaire 1977 Andreas Gruntzig réalise la première angioplastie coronaire à Zurich, en Suisse 1988 Jacques Puel implante

Plus en détail

TOULOUSE. Centre de Congrès Pierre Baudis CHIRURGIE NÉPHROLOGIE RÔLE INFIRMIER IMAGERIE DIAGNOSTIQUE RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE

TOULOUSE. Centre de Congrès Pierre Baudis CHIRURGIE NÉPHROLOGIE RÔLE INFIRMIER IMAGERIE DIAGNOSTIQUE RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE 18 ème Cours Congrès de la Société Française de l Abord Vasculaire Centre de Congrès Pierre Baudis VENDREDI et SAMEDI TOULOUSE CHIRURGIE NÉPHROLOGIE RÔLE INFIRMIER IMAGERIE DIAGNOSTIQUE RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE

Plus en détail

Chirurgie des angiomes Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie des angiomes Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Angiodysplasie immature Angiodysplasie mature Capillaire Veineuse Capillaro-veineuse

Plus en détail

LA THROMBOPHLÉBITE PROFONDE: LA DÉTECTER ET INTERVENIR DE FAÇON APPROPRIÉE

LA THROMBOPHLÉBITE PROFONDE: LA DÉTECTER ET INTERVENIR DE FAÇON APPROPRIÉE LA THROMBOPHLÉBITE PROFONDE: LA DÉTECTER ET INTERVENIR DE FAÇON APPROPRIÉE Mariane Brunet, MSc. pht Amélie Gauvin, Msc. pht Mylène Tourigny, Msc. pht Sonia Viau, MSc. pht PLAN DE LA PRÉSENTATION Introduction

Plus en détail

B14 - CAT devant un lymphœdème

B14 - CAT devant un lymphœdème B14-1 B14 - CAT devant un lymphœdème Le lymphœdème est la conséquence d'une stase lymphatique dans le tissu interstitiel. Celle-ci peut être consécutive à une malformation constitutionnelle du système

Plus en détail

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN Sylvie BESCH Hôpital National de Saint Maurice Service de Rééducation Fonctionnelle et Traumatologie FRACTURE DES MÉTATARSIENS GÉNÉRALITÉS Fréquence +++ Différents

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP?

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Chadi YAZBECK, MD, PhD Praticien Hospitalier - Gynécologie Obstétrique Centre d AMP Hôpital Bichat Claude Bernard, Paris

Plus en détail

Formation médicale continue

Formation médicale continue Formation médicale continue -------------------------------------------------------------------------------- Rubrique pilotée par Jean-Claude SABY et Michel FESOLOWICZ --------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT!

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! Douleur induite Douleur induite Douleur de courte durée, causée par le soignant ou une thérapeutique dans des circonstances de survenue prévisibles et susceptibles

Plus en détail

Le Testicule de l Enfant

Le Testicule de l Enfant Collège Hospitalier et Universitaire de Chirurgie Pédiatrique XXVIIIème Séminaire de Chirurgie Viscérale Pédiatrique Le Testicule de l Enfant Présidents : Pr J. Moscovici, Pr J.M. Guys Caen 26-28 Novembre

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005)

La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Séméiologie chirurgicale DCEM1 Anatomie du canal anal Résumé : La maladie hémorroïdaire, très

Plus en détail

DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES

DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES Formulaire d information au patient DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en

Plus en détail

Fiche d information sur la HERNIE INGUINALE en CHIRURGIE AMBULATOIRE

Fiche d information sur la HERNIE INGUINALE en CHIRURGIE AMBULATOIRE Fiche d information sur la HERNIE INGUINALE en CHIRURGIE AMBULATOIRE 1 ) Qu est-ce que la hernie inguinale? : De chaque côté du nombril, il existe 4 muscles venant s insérer sur le bassin. Au niveau de

Plus en détail

L éveinage chirurgical

L éveinage chirurgical La face cachée de la phlébologie L éveinage chirurgical Pour qui? Pour quoi? Yves Belzil et Richard Danylewick 4 M me V.Harris, très satisfaite du résultat obtenu lors de la prise en charge de sa maladie

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX Ph.TETARD ( CH Saint Camille) M.T. GATT ( CHU Avicenne) PTETARD 2009 1 1 - LÉGISLATIONPROFESSIONNELLE A. le rôle de l infirmière est fondé sur le décret

Plus en détail

Pathologie des bourses et de leur contenu

Pathologie des bourses et de leur contenu Pathologie des bourses et de leur contenu Table des matières Table des matières 3 I - Pathologies aiguës 5 A. Torsion testiculaire...5 1. Définition - Généralités...5 2. Physiopathologie...6 3. Diagnostic...7

Plus en détail

Récupération améliorée après chirurgie

Récupération améliorée après chirurgie Récupération améliorée après chirurgie ENHANCED RECOVERY AFTER SURGERY Présentation du programme à l Hôpital du Valais www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch ERAS ET SON HISTOIRE Pendant 10 ans, un groupe d

Plus en détail

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX Imagerie normale et pathologique - Variations Dr Viviane Ladam-Marcus Service de Radiologie - HRD Système Veineux du membre supérieur Céphalique Basilique Thrombose 2 veines

Plus en détail

PANCREATITES AIGUES GRAVES

PANCREATITES AIGUES GRAVES PANCREATITES AIGUES GRAVES QUAND OPERER? QUE FAIRE? K.Turner, service chirurgie hépato-biliaire et digestive, CHU Rennes. Pancreatite aigue grave: -Trt médical dans 85% des cas de PA - PAG:5 à 10% des

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

IMAGERIE CARDIAQUE. Dr Mickaël OHANA. Scanner NHC

IMAGERIE CARDIAQUE. Dr Mickaël OHANA. Scanner NHC IMAGERIE CARDIAQUE Scanner Dr Mickaël OHANA NHC PLAN Anatomie Physiologie Scanner cardiaque Technique Dosimétrie Indications Exemple de la FA Recherche et développements ANATOMIE PLANS DE COUPE ANATOMIE

Plus en détail

THEME 136 - INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE. VARICES. N 136A : DIAGNOSTIQUER UNE INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE ET /OU DES VARICES

THEME 136 - INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE. VARICES. N 136A : DIAGNOSTIQUER UNE INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE ET /OU DES VARICES THEME 136 - INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE. VARICES. N 136A : DIAGNOSTIQUER UNE INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE ET /OU DES VARICES L'insuffisance veineuse chronique (IVC) des membres inférieurs est un

Plus en détail

CRYPTORCHIDIE. Hütten Olivier Externe Urologie H.Mondor Octobre 2004

CRYPTORCHIDIE. Hütten Olivier Externe Urologie H.Mondor Octobre 2004 CRYPTORCHIDIE Hütten Olivier Externe Urologie H.Mondor Octobre 2004 Plan 1.Migration testiculaire physiologique 2.Rappels anatomiques 3.Cryptorchidie: définition 4.Epidémiologie 5.Etiologie 6.Diagnostic:

Plus en détail

L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE?

L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE? Actualités sur les explorations diagnostiques de l utérus Hôpital André Mignot, 5 mars 2009 L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE? Arnaud LE TOHIC Praticien Hospitalier Service de Gynécologie

Plus en détail

L exploration électrophysiologique

L exploration électrophysiologique L exploration électrophysiologique CHR Namur - Edition 2011 Unité de cardiologie L EXPLORATION ELECTROPHYSIOLOGIQUE. Mettez votre cœur à l aise Sur une demande de votre médecin traitant ou de votre cardiologue,

Plus en détail

CPRE: principe duodénoscope

CPRE: principe duodénoscope CPRE: indications Le cathétérisme endoscopique bilio-pancréatique peut être utile pour déterminer l origine de troubles hépatiques comme l'apparition d'un ictère (jaunisse), de douleurs abdominales, de

Plus en détail

LES EFFETS INDESIRABLES GRAVES DONNEURS

LES EFFETS INDESIRABLES GRAVES DONNEURS LES EFFETS INDESIRABLES GRAVES DONNEURS Données et réflexions r en 2010 Congrès de la SFH Jeudi 24 novembre 2011 Marion SIMONET Pôle Vigilances / Direction Médicale / EFS Siège www.etablissement-francais-du-sang.fr

Plus en détail

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial Système de positionnement d endoprothèse Une envergure des jambes de 15 mm s adapte aux ostia. Cylindre souple Une fente longitudinale permet d utiliser des

Plus en détail

Janvier 2003 CHOLANGIO- PANCRÉATOGRAPHIE RÉTROGRADE ENDOSCOPIQUE ET SPHINCTÉROTOMIE BILIOPANCRÉATIQUE RECOMMANDATIONS DE LA

Janvier 2003 CHOLANGIO- PANCRÉATOGRAPHIE RÉTROGRADE ENDOSCOPIQUE ET SPHINCTÉROTOMIE BILIOPANCRÉATIQUE RECOMMANDATIONS DE LA Janvier 2003 RECOMMANDATIONS DE LA CHOLANGIO- PANCRÉATOGRAPHIE RÉTROGRADE ENDOSCOPIQUE ET SPHINCTÉROTOMIE BILIOPANCRÉATIQUE J.-C. LETARD, D. SAUTEREAU, J.-M. CANARD Avec la collaboration de : G. GAY (Nancy),

Plus en détail

PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET

PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET Prévalence prolapsus > 45 ans Classification POP-Q (pelvic organ prolapse quantification) Etude WHI POUR LA CHIRURGIE POUR LA CHIRURGIE Echec de la contention Âge

Plus en détail

Abords vasculaires aux urgences. du CHU de NANTES

Abords vasculaires aux urgences. du CHU de NANTES Abords vasculaires aux urgences du CHU de NANTES Le cathéter veineux court périphérique : pose et suivi Mémoire DUHEI 2002 Alain CHAMPAIN EOHH 1 La pose d un cathéter court est: Le soin technique le plus

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES HEMORRAGIES MENINGEES

HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES HEMORRAGIES MENINGEES HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES = HEMORRAGIES MENINGEES Généralités - 2,8 / 100 000 hts - Age < 60 ans - Femmes : 60-70 % - Formes familiales : 10 % - Facteurs de risque : tabac, HTA, dyslipidémies -

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Abords vasculaires pour hémodialyse EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Albert Mouton Clinique de l Archette AIX 12,13? 14 Juin,Juin 2014 Introduction

Plus en détail

Rencontres avec l expert à propos du PICC*

Rencontres avec l expert à propos du PICC* Congrès SF2H 2012 Rencontres avec l expert à propos du PICC* * cathéter veineux central à abord périphérique Sébastien BOMMART, CHU MONTPELLIER Pascale CHAIZE, CHU MONTPELLIER Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR Dr A. PULCINI CHU NICE ANESTHESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR 1 - RAPPELS 2 - PRINCIPES GENERAUX 3 - BLOCS DU MEMBRE SUPERIEUR 4 - BLOCS

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Pourquoi faut-il un KTC? Capital veineux périphérique pauvre Durée de perfusion longue : réanimation, antibiothérapie,

Plus en détail

Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital

Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital Manon Gandolfo - IDE HAD Nice Cédric Lefranc Directeur Coordination de soins STUDIO SANTE 83 Circuit du patient La voie veineuse centrale est

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

Le Drainage Pleural. Drainage thoracique. Biltereyst M., Ruiz Patino M., Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme. Rappel anatomique INDICATIONS

Le Drainage Pleural. Drainage thoracique. Biltereyst M., Ruiz Patino M., Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme. Rappel anatomique INDICATIONS Le Drainage Pleural Biltereyst M., Ruiz Patino M., Sokolow Y., Rondelet B., Cappello. M. Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme Drainage thoracique Introduction et rappel anatomique Indications

Plus en détail

DIVERTICULES GASTRIQUES DE DECOUVERTE FORTUITE

DIVERTICULES GASTRIQUES DE DECOUVERTE FORTUITE DIVERTICULES GASTRIQUES DE DECOUVERTE FORTUITE I. Huynh, H. Ghannem, A. Hernigou, C. Grataloup-Oriez, MP. Revel, G. Frija Service de Radiodiagnostic de l Hôpital Européen G. Pompidou, Paris - France EXEMPLE

Plus en détail

Intérêt. Intérêt. Réalisation pratique. Réalisation pratique. Application pratique. Application pratique RECHERCHE DE TVP

Intérêt. Intérêt. Réalisation pratique. Réalisation pratique. Application pratique. Application pratique RECHERCHE DE TVP DIUMUS 2014 2015 UNIVERSITE MONTPELLIER I / UNIVERSITE DE LA MEDITERRANEE / UNIVERSITE NICE SOPHIA ANTIPOLIS FACULTES DE MEDECINE DE MONTPELLIER NÎMES/ MARSEILLE / NICE ANNEE UNIVERSITAIRE 2014 2015 Techniques

Plus en détail

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées Brochure à l attention du patient Après l intervention des varices Informations et conseils sur les suites du traitement Réponses aux questions fréquemment posées Les suites de l intervention En résumé

Plus en détail

Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème)

Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème) Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème) Référence : CLUD 05 Version : 02 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Fertilité après embolisation. hémorragie de la délivrance.

Fertilité après embolisation. hémorragie de la délivrance. Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie de la délivrance. A Maubon, S. Hardeman, E. Decroisette, M. Pouquet, P. Bouillet, A. Vincelot, Y. Aubard. Radiologie et Imagerie Médicale

Plus en détail

compliquée (surinfection aiguë ou chronique, Il faut alors assurer un diagnostic de éventuelles complications, en particulier chez les

compliquée (surinfection aiguë ou chronique, Il faut alors assurer un diagnostic de éventuelles complications, en particulier chez les La lithiase vésiculaire peut être asymptomatique (ASP, échographie) aucune investigation complémentaire douloureuse (colique hépatique) compliquée (surinfection aiguë ou chronique, migration cholédocienne,

Plus en détail

Complications de la stimulation ovarienne

Complications de la stimulation ovarienne Complications de la stimulation ovarienne Effets secondaires des médicaments Le syndromes d hyperstimulation Torsion d annexe Risque de cancer Ménopause précoce P.Piver, DES C2010 Effets secondaires des

Plus en détail

UE Cardio-Vasculaire

UE Cardio-Vasculaire Année Universitaire 2012-2013 Sujet 1 Une patiente de 32 ans est hospitalisée pour une douleur thoracique. Initialement modérée, cette douleur est maintenant violente et inhibe la respiration. La patiente

Plus en détail

Les bonnes pratiques de soins lors de la manipulation des Voies Veineuses Centrales (VVC) au domicile

Les bonnes pratiques de soins lors de la manipulation des Voies Veineuses Centrales (VVC) au domicile Les bonnes pratiques de soins lors de la manipulation des Voies Veineuses Centrales (VVC) au domicile Delphine WASCHEUL infirmière hygiéniste clinique Teissier et HàD du Hainaut valenciennes Rencontre

Plus en détail

RECONSTRUCTION DU SEIN PAR LAMBEAU ABDOMINAL (DIEP)

RECONSTRUCTION DU SEIN PAR LAMBEAU ABDOMINAL (DIEP) RECONSTRUCTION DU SEIN PAR LAMBEAU ABDOMINAL (DIEP) Cette fiche d information a été conçue par les chirurgiens du service de Chirurgie, Plastique et Reconstructrice du CHU de TOURS comme un complément

Plus en détail

Cerclage par voie abdominale. M. ROCHE, interne Cours DES inter-régions 9 mars 2005

Cerclage par voie abdominale. M. ROCHE, interne Cours DES inter-régions 9 mars 2005 Cerclage par voie abdominale M. ROCHE, interne Cours DES inter-régions 9 mars 2005 Introduction Le cerclage prophylactique par voie transvaginale a fait la preuve de son efficacité chez les patientes ayant

Plus en détail

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent

Plus en détail

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne 1 DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne Enseignant responsable : P Feugier Enseignants : Ph Amabile, JN Albertini,

Plus en détail

GUIDE POUR L ELABORATION D UN CHEMIN CLINIQUE POUR LA CURE DE HERNIES DE L AINE EN AMBULATOIRE

GUIDE POUR L ELABORATION D UN CHEMIN CLINIQUE POUR LA CURE DE HERNIES DE L AINE EN AMBULATOIRE GUIDE POUR L ELABORATION D UN CHEMIN CLINIQUE POUR LA CURE DE HERNIES DE L AINE EN AMBULATOIRE Les recommandations européennes (1) et françaises (2) indiquent que la cure des hernies de l aine doit être

Plus en détail