Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou"

Transcription

1 Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

2 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer Vital GmbH, Leverkusen Rédaction : Dr. Elke Karl Auteur : Dr. Bernd Achten Idée/conception/réalisation : Medizin&Markt GmbH, Dachauer Straße 36, Munich Copyright : cette brochure est protégée par la loi relative aux droits d auteur. Toute utilisation, même partielle, sans l accord de Bayer Vital GmbH est proscrite.

3 Table des matières Thromboses et embolies 4 il est possible de les éviter La coagulation protège le corps 6 L importance de valvules et 8 d une pompe musculaire saines Le manque d exercice et une circulation 9 sanguine ralentie favorisent les thromboses Les facteurs de risque de survenue 10 d une thrombose Les opérations majeures des jambes 11 un risque élevé Quels sont les signes d une thrombose? 12 L embolie pulmonaire une complication 13 très dangereuse Le syndrome post-thrombotique : 13 les conséquences chroniques d une thrombose Une prophylaxie efficace de la thrombose 14 une obligation lors de la plupart des opérations Les mesures médicamenteuses 14 importantes pour la prévention Les mesures non médicamenteuses 15 complètent la prévention Conseils pratiques 16 Glossaire 17 Notes 19 3

4 Thromboses et embolies il est possible de les éviter Chère patiente, Cher patient, Le mot «thrombose» compte parmi les termes médicaux que presque tout le monde a déjà entendus une fois. La thrombose désigne l obstruction d un vaisseau sanguin par un caillot (thrombus). Le terme vient de l Antiquité : en grec ancien, le mot thrombos signifie bouchon. Il décrit déjà ce qu est une thrombose : un bouchon qui bloque un vaisseau sanguin, de sorte que la circulation sanguine est restreinte, voire interrompue. Origine d une thrombose De manière générale, une thrombose peut survenir dans tous les vaisseaux sanguins. Cependant, les thromboses surviennent le plus fréquemment dans les veines profondes des jambes et du bassin. Ce n est pas tellement la thrombose, mais plutôt ses conséquences qui peuvent provoquer des maladies. 4

5 Les thromboses veineuses surviennent surtout au niveau des jambes. Elles peuvent tout d abord endommager les tissus de la jambe touchée. Par la suite, le caillot sanguin peut se détacher et être transporté dans la circulation sanguine. S il remonte jusqu aux poumons et y bloque un vaisseau sanguin, on parle d embolie pulmonaire. Il s agit d une des complications les plus redoutées ; elle est potentiellement fatale. Localisations typiques des thromboses veineuses Partie supérieure (proximale) Partie inférieure (distale) La présente brochure vise essentiellement à vous informer sur le risque de thrombose veineuse, et sur la manière dont on peut activement lutter contre celle-ci. Nous vous souhaitons une bonne lecture et un prompt rétablissement. Cordialement, Bayer Vital GmbH 5

6 La coagulation protège le corps Une bonne coagulation est indispensable pour l organisme. Sans cette protection, nous mourrions de l hémorragie provoquée par une coupure. Afin d éviter une grande perte de sang en cas de blessure, le système de coagulation s active très rapidement. Par la synergie des différents composants de ce système, la coagulation intervient et un caillot se forme, qui bouche et «colmate» la «fuite», de sorte que le sang s arrête de couler (hémostase). Les saignements cessent la plupart du temps spontanément Les plaquettes sanguines (thrombocytes) et les facteurs de coagulation participent, entre autres, à la coagulation. Il existe 13 facteurs, numérotés par des chiffres romains (facteur I à XIII). Ils sont généralement identifiés par ce numéro plutôt que par leur nom. 6

7 Chacun des facteurs est activé dans une sorte de réaction en chaîne. On parle aussi de réactions en cascade. Ce type d activation de la coagulation est indispensable pour vivre en bonne santé. Pour différentes raisons, des thromboses peuvent se produire. Si un caillot se forme (voir figure schéma), on se trouve en présence d un processus potentiellement pathologique, puisque la circulation sanguine est entravée. Trois facteurs principaux contribuent à l apparition d une thrombose : ceux-ci vont d un ralentissement de la circulation sanguine (par exemple, causé par le port d un bandage immobilisant, un alitement) à la lésion de la paroi des vaisseaux (par exemple, lors d une opération), en passant par une modification de la composition du sang. Cette brochure présente les facteurs de risque de la thrombose. Flux sanguin Thrombus Veine Valvule Veine avec thrombus (coupe longitudinale) 7

8 L importance de valvules et d une pompe musculaire saines Dans les veines des jambes, la circulation sanguine de retour est assurée par les valvules et la pompe musculaire. Les valvules sont des excroissances en forme de poche de la paroi interne des vaisseaux, qui fonctionnent en quelque sorte comme un clapet anti-retour (voir figure schéma). Elles ne laissent passer le sang que dans un sens, en l occurrence en direction du cœur. Sens de la circulation sanguine Valvule Veine Le sang remonte vers le cœur dans les veines Le système de valvules est soutenu par la pompe musculaire. Lorsque la musculature du pied et de la jambe se contracte, cela exerce une pression sur les veines, et le sang remonte vers le cœur par compression. Ainsi, le mouvement des muscles soutient la circulation sanguine dans les veines. De nombreux voyageurs ont fait l expérience du gonflement des jambes pendant un long vol : le fonctionnement de la pompe musculaire est en effet entravé par la station assise prolongée. On observe une amélioration lorsque l on se lève et fait des mouvements, c est-à-dire lorsque l on réactive la pompe musculaire. 8

9 Le manque d exercice et une circulation sanguine ralentie favorisent les thromboses Un ralentissement de la circulation sanguine favorise la survenue de thromboses. Les situations déclenchantes typiques sont un alitement ou l immobilisation de la jambe, par exemple, par un plâtre. Dans ces situations, la pompe musculaire des jambes ne peut pas suffisamment travailler. Le retour veineux diminue, augmentant le risque de thrombose. Une lésion des veines, par exemple dans le cadre d une opération importante ou d un accident, peut aussi augmenter la propension à la thrombose. La limitation des mouvements peut favoriser la survenue d une thrombose 9

10 Les facteurs de risque de survenue d une thrombose t Opérations importantes ou lésions graves t Alitement ou immobilisation prolongé(e) t Cancer t Présence de varices t Grossesse et période post-accouchement t Surpoids t Prise de certains médicaments (par exemple, pilule contraceptive, traitement hormonal de substitution à la ménopause) t Troubles de la coagulation congénitaux ou acquis t Âge supérieur à 40 ans L alitement prolongé est un facteur de risque de thrombose 10

11 Les opérations majeures des jambes un risque élevé La pose d une prothèse de la hanche ou du genou doit toujours être accompagnée d une prophylaxie de la thrombose Les opérations orthopédiques majeures des jambes, par exemple la pose d une prothèse de la hanche ou du genou, constituent un risque important en termes de thrombose, et ce à double titre : d une part, il s agit d une intervention importante, et d autre part, elles sont suivies d une phase de limitation des mouvements. 11

12 Quels sont les signes d une thrombose? Pour les patients, une thrombose n est pas toujours facile à identifier. Les signes peuvent être vagues, voire absents. On observe souvent un gonflement de la jambe, avec une sensation de lourdeur, et des douleurs au mollet lorsque l on se met debout. La plupart du temps, les troubles s améliorent lorsque la jambe est surélevée. D autres signes pouvant éventuellement alerter le patient sont une élévation importante de la température de la peau ou une coloration bleue de la jambe en position assise. En cas de doute, consultez un médecin. L examen échographique peut détecter les thromboses 12

13 L embolie pulmonaire une complication très dangereuse En cas d embolie pulmonaire, la fonction respiratoire est entravée Une thrombose veineuse des jambes peut s accompagner de conséquences graves si le caillot se détache et est emporté par la circulation sanguine. Si le caillot arrive dans une artère pulmonaire et la bouche, le patient court un risque d embolie pulmonaire. Cette complication peut potentiellement être fatale. Selon les données de l Office fédéral allemand des statistiques, plus de personnes par an souffrent d une embolie pulmonaire. Le syndrome post-thrombotique : es les conséquences chroniques d une thrombose Une thrombose veineuse peut endommager les valvules et compliquer le retour veineux, ce qui peut résulter; il peut en des lésions des tissus de la jambe touchée. Dans le langage médical, en on appelle ces conséquences le «syndrome post-thrombotique». Celui-ci peut s accompagner d un œdème durable du pied ou de la jambe, la plupart du temps associé à un sentiment de tension et de lourdeur. En outre, la peau peut prendre une couleur brunâtre sur la face interne de la cheville, et un aspect grêlé. Dans les cas les plus graves apparaît un ulcère de jambe (ulcus cruris), lequel a tendance à évoluer de manière chronique, et s avère difficile à traiter. 13

14 Une prophylaxie efficace de la thrombose une obligation lors de la plupart des opérations En raison du risque de thrombose veineuse de la jambe, la mise en place de mesures prophylactiques fait partie depuis des années des soins cliniques, en particulier avant et après les grandes opérations. Les mesures médicamenteuses importantes pour la prévention Les avantages de la prophylaxie de la thrombose sont établis depuis les années 80. Elle permet d éviter le risque de complications potentiellement mortelles. Jusqu à présent, la prophylaxie médicamenteuse de la thrombose consistait essentiellement en des injections d héparine, une méthode ayant fait ses preuves dans la pratique clinique quotidienne. Depuis peu de temps, de nouveaux médicaments prophylactiques de la thrombose à voie d'administration orale, sont disponibles. Votre médecin décidera quelle prophylaxie de la thrombose est adaptée à votre cas. Ce qui est important, c est que les mesures prophylactiques soient mises en œuvre de manière régulière et systématique. 14 Les traitements prophylactiques de la thrombose sont aussi disponibles sous forme de comprimés

15 Les mesures non médicamenteuses complètent la prévention Aussi simple que cela puisse paraître, l une des principales mesures de prévention consiste à la mobilisation précoce, c est-à-dire à l activation physique du patient. La plupart des patients récemment opérés se demandent pourquoi on les invite, dès le lendemain de l opération, à se lever. L objectif de cette mesure est une prophylaxie active de la thrombose. D autres mesures importantes sont consistent en la pose de bandages compressifs ou le port de bas de contention. La pression extérieure (compression) exercée par ceux-ci soutient la pompe musculaire. Même si on les trouve souvent gênants ou inconfortables, les bas de contention complètent la prévention et le traitement des thromboses. Votre médecin décidera pendant combien de temps vous devrez porter des bas de contention. Les bas de contention agissent en complément des autres mesures contre l apparition d une thrombose 15

16 Conseils pratiques Il existe quelques règles de base qui permettent d éviter les thromboses veineuses. Vous trouverez ci-dessous des conseils importants grâce auxquels vous pourrez activement lutter contre la formation de thromboses veineuses. t Rappelez-vous la formule suivante : lorsqu il vous est difficile de rester assis ou debout immobile, il vaut mieux s allonger ou marcher. t Exercez une activité sportive aussi souvent et régulièrement que possible. Les activités bénéfiques sont la marche, la randonnée, la natation ou le vélo. t Surveillez votre poids : le surpoids exerce une contrainte sur les veines, mais aussi le cœur et la circulation. t Buvez suffisamment, surtout lorsqu il fait chaud et pendant les trajets en avion, au moins 1,5 litre par jour. Une consommation suffisante de liquides est conseillée 16

17 Glossaire Anti-coagulation Anticoagulant Artère Bas de contention Embolie Facteurs de coagulation Hémostase Post-thrombotique Prophylaxie Prophylaxie de la thrombose Syndrome Syndrome post-thrombotique Mécanisme empêchant la coagulation Substance empêchant la coagulation Vaisseau sanguin qui conduit le sang du cœur vers les tissus de l'organisme Bas épais, comprimant la jambe, qui soutiennent la pompe musculaire et la circulation sanguine Blocage d une artère par un caillot Substances impliquées dans la coagulation Arrêt du saignement Après une thrombose Prévention d'une maladie, lutte contre une maladie Mesures préventives de la thrombose Ensemble de plusieurs signes d une maladie (symptômes) caractéristiques d un tableau clinique précis Maladie consécutive à une thrombose 17

18 Thrombocytes Thrombose Thrombus Ulcus Ulcus cruris Veine Plaquettes sanguines Formation d un caillot avec obstruction (partielle ou complète) d une veine Caillot Ulcère Ulcère de jambe Vaisseau sanguin dans lequel le sang remonte vers le cœur 18

19 Notes 19

20 Bayer Vital GmbH Geb. K Leverkusen Allemagne

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. *

55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. * 55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. * *Swiss Medical Weekly 2001:131:659-662. Des bas de compression peuvent venir en aide COUREZ-VOUS UN RISQUE?

Plus en détail

gracieuseté de: Une compressothérapie et des jambes plus en santé

gracieuseté de: Une compressothérapie et des jambes plus en santé gracieuseté de: SIGVARIS Corp. 4535, rue Dobrin Ville St-Laurent (Québec) H4R 2L8 Canada 1.800.363.4999 Pour un détaillant SIGVARIS certifié près de chez vous, veuillez visiter le site www.sigvaris.ca

Plus en détail

de la thrombose veineuse et de l embolie pulmonaire

de la thrombose veineuse et de l embolie pulmonaire & Prévention TRAITEMENT de la thrombose veineuse et de l embolie pulmonaire Brochure d information pour le patient Service offert par TAIN 2006 CARDIO 17 CONTENU 1 Introduction 3 La maladie thromboembolique

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées Brochure à l attention du patient Après l intervention des varices Informations et conseils sur les suites du traitement Réponses aux questions fréquemment posées Les suites de l intervention En résumé

Plus en détail

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions.

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. 1. Qu est-ce qu un contraceptif oral combiné? 2. De quelle génération est ma pilule? 1 ère, 2 ème, 3 ème ou 4 ème génération?

Plus en détail

Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions.

Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions. Mis à jour le 23/01/2013 Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions. 1. Quelles sont les récentes recommandations émises par le Ministère de la Santé concernant

Plus en détail

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Anticoagulants I. Antiagrégants plaquettaires 1. Rappel Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Formation

Plus en détail

Le syndrome de la classe économique

Le syndrome de la classe économique Le syndrome de la classe économique Définition et prévention Par, psychologue, psychothérapeute (hypnose, EMDR, EFT, TAT), superviseur de psychothérapeutes, consultante en psychologie humanitaire,, 2009

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE?

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? TABLES DES MATIÈRES Publié par la Fédération mondiale de l hémophilie (FMH) Fédération mondiale de l hémophilie, 2014 La FMH encourage la traduction et la redistribution de

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 L arthrose de la Hanche Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 Définition L arthrose est une maladie

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

B08 - CAT devant une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs

B08 - CAT devant une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs B08-1 B08 - CAT devant une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs 1. I n t r o d u c t i o n La thrombose veineuse profonde (TVP) des membres inférieurs est indissociable de sa complication

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES FR É D É R I C SA U V E U R S A R FAT I Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Ancien Chef de Clinique à l Hôpital Saint-Louis Fellow of the Endoscopic Plastic Surgery Center Baltimore U.S.A. C H I R U R

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

L INSUFFISANCE CARDIAQUE

L INSUFFISANCE CARDIAQUE L INSUFFISANCE CARDIAQUE EXISTE-T-IL DES TRAITEMENTS À BASE DE CELLULES SOUCHES POUR L INSUFFISANCE CARDIAQUE? Bien qu aucun traitement à base de cellules souches pour l insuffisance cardiaque n ait encore

Plus en détail

LE SYNDROME DE BUDD CHIARI

LE SYNDROME DE BUDD CHIARI CENTRE DE REFERENCE DES MALADIES VASCULAIRES DU FOIE (C.R.M.V.F.) Hôpital Beaujon 100 bd du Général Leclerc 92110 Clichy Service d Hépatologie Pavillon Abrami (consultation) Pavillon Sergent (hospitalisation)

Plus en détail

Bulletin n 10 2014. Cher adhérent, cher donateur,

Bulletin n 10 2014. Cher adhérent, cher donateur, Bulletin n 10 2014 Cher adhérent, cher donateur, La maladie crée souvent une situation de stress aussi il nous a semblé nécessaire de préciser les différentes étapes du parcours de soins afin de faciliter

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

La solution qui vous va bien.

La solution qui vous va bien. BAS DE COMPRESSION Informations sur la santé de vos veines La solution qui vous va bien. Bas de compression médicaux pour des jambes en bonne santé. www.bauerfeind.com Lorsque chaque pas est un pas de

Plus en détail

Vivez votre féminité sans souffrir.

Vivez votre féminité sans souffrir. Vivez votre féminité sans souffrir. PERDOFEMINA (lysinate d ibuprofène) est un médicament pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans. Pas d utilisation prolongée sans avis médical. Ne pas administrer

Plus en détail

BLESSURES DE SURUTILISATION

BLESSURES DE SURUTILISATION INTRODUCTION Monsieur Sansouci est un fervent amateur de course à pied et de natation. Voulant participer à une course de 10 km dans quelques semaines, il a augmenté son volume d entraînement. Par contre,

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Vous venez de présenter une thrombose cérébrale et vous êtes hospitalisé. Il y a beaucoup de questions que vous vous posez sur ce qui s est passé et sur ce qui va arriver

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement Communiqué de presse Bayer HealthCare S.A.S. Parc Eurasanté 220, avenue de la Recherche 59120 LOOS France Tel.+333 28 16 34 00 www.bayerhealthcare.fr Favoriser l observance avec ALTO : l engagement de

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES Evaluation de l utilisation d un anticoagulant anti-xa direct oral, Apixaban, dans la prévention de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients traités par IMiDs au cours du myélome : étude

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux?

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux? La nouvelle convention pharmaceutique offre l opportunité aux pharmaciens d accompagner les patients traités par anticoagulants oraux au long cours afin de prévenir les risques iatrogéniques. Les anticoagulants

Plus en détail

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques Vivre avec une prothèse du genou Conseils pratiques Introduction Pourquoi cette brochure? Avant la pose de votre prothèse de genou, vous avez bénéficié d un cours. L objectif de ce document est de résumer

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème La fibrillation auriculaire : au cœur du problème Cette brochure a été spécialement conçue pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire (FA), un trouble souvent décrit comme un rythme cardiaque

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

Les hauts et les bas des «bas»

Les hauts et les bas des «bas» La face cachée de la phlébologie Les hauts et les bas des «bas» Madeleine Duclos 5 O M me V. Harris travaille de longues heures debout. En fin de journée, elle ressent des lourdeurs aux membres inférieurs.

Plus en détail

Programme pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux.

Programme pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux. Programme P H A R M A C O pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux. AG Caffin 1, Y Chabi 1, C Sévin 2, B Leclere 3, C Debelmas 4, G Camus 1, X Bohand 1 1 Hôpital d Instruction des

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Le lit S 582 à hauteur basse Des soins sûrs et efficaces pour les patients à risque de chute

Le lit S 582 à hauteur basse Des soins sûrs et efficaces pour les patients à risque de chute Le lit S 582 à hauteur basse Des soins sûrs et efficaces pour les patients à risque de chute Un lit conçu pour les patients à risque de chutes A l écoute constante des professionnels de santé, il s avère

Plus en détail

Les pilules contraceptives

Les pilules contraceptives Les pilules contraceptives Ce dossier contient cette page une page STÉROÏDES 2 pages sur le mode d action des contraceptifs oraux 14 notices de pilules : Adepal Effiprev Exluton Felipil Gynophase Microval

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

Entorse de la cheville

Entorse de la cheville 514-412-4400, poste 23310 2300, rue Tupper, C-831, Montréal (QC) H3H 1P3 Entorse de la cheville Information et réadaptation Une entorse de la cheville est une élongation ou une déchirure des ligaments

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

PROTHÈSE TOTALE DE GENOU

PROTHÈSE TOTALE DE GENOU Service Orthopédie www.cliniquesdeleurope.be Site St-Michel 2 COMPRENDRE L ARTHROSE ET L ARTHROPLASTIE DE GENOU L arthrose est le reflet d un déséquilibre entre la surcharge mécanique et la tolérance de

Plus en détail

de troubles de la vision dus à un œdème maculaire associé à un diabète ayant endommagé les vaisseaux sanguins.

de troubles de la vision dus à un œdème maculaire associé à un diabète ayant endommagé les vaisseaux sanguins. EMA/92475/2015 EMEA/H/C/002392 Résumé EPAR à l intention du public aflibercept Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière

Plus en détail

Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE

Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE Gyselle 20/30 SPIRIG HEALTHCARE OEMéd Qu est-ce que Gyselle 20/Gyselle 30 et quand doit-il être utilisé? Gyselle 20/Gyselle 30 est un médicament anticonceptionnel hormonal, appelé contraceptif oral ou

Plus en détail

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive?

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Pourquoi une analyse du sang avant la prise de la pilule? En France 10% de la population est porteuse de mutations génétiques d hypercoagulabilité,

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack,

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, 2003), et c est la seule sorte de muscle qui peut se contracter régulièrement sans fatigue; tandis que les autres

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K)

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Ce carnet a été réalisé sous la coordination de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Carte à découper

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 mars 2010 ARIXTRA 1,5 mg/0,3 ml, solution injectable en seringue pré-remplie - Boîte de 2 (CIP : 363 500-6) - Boîte de 7 (CIP : 363 501-2) - Boîte de 10 (CIP : 564

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Diane-35, comprimés enrobés acétate de cyprotérone et éthinylestradiol

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Diane-35, comprimés enrobés acétate de cyprotérone et éthinylestradiol NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Diane-35, comprimés enrobés acétate de cyprotérone et éthinylestradiol Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Gardez

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto

VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto Carnet-conseils appartenant à :.... Adresse :......................... Tel :............................ Médecin Généraliste : Adresse

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

Ce que vous souhaitez savoir à propos de la maladie variqueuse. Des varices des membres inférieurs. Qu est- ce que c est ça?

Ce que vous souhaitez savoir à propos de la maladie variqueuse. Des varices des membres inférieurs. Qu est- ce que c est ça? Ce que vous souhaitez savoir à propos de la maladie variqueuse Des varices des membres inférieurs Qu est- ce que c est ça? Des varices des membres inférieurs ce sont des veines de la surface des membres

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos 1 2 3 4 Des causes diverses, souvent liées au travail Plaintes et lésions Prévention: mieux vaut

Plus en détail

Que sont les. inhibiteurs?

Que sont les. inhibiteurs? Que sont les inhibiteurs? TABLE DES MATIÈRES Publié par la Fédération mondiale de l hémophilie (FMH) Fédération mondiale de l hémophilie, 2010 La FMH encourage la redistribution de ses publications à des

Plus en détail

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE La médication est importante, elle aidera à améliorer le travail du cœur et à éliminer le surplus d'eau. Il est important de prendre la médication

Plus en détail

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupement clientèles, Centre hospitalier de

Plus en détail

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux.

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux. Les gencives et la santé générale Nous savons tous que la prévention est l une des clés du maintien de la santé générale. Nous faisons de l exercice et nous surveillons notre alimentation pour nous aider

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Hôpital Privé d Antony LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Livret d information Hôpital Privé d Antony - OPC/KINE/268 Page 1 sur 5 Intervenants Rédigé par : C.DUPUY M.CERISIER Masseur Kinésithérapeute Masseur

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile Systématisation VCI Fémorale Superf. 3/4 Iliaque Poplitée La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier Mars 2015 Fémorale Sural Difficultés et Pièges: écho-doppler Veineux

Plus en détail

Féminac 35 SPIRIG HEALTHCARE

Féminac 35 SPIRIG HEALTHCARE Féminac 35 SPIRIG HEALTHCARE OEMéd Qu est-ce que Féminac 35 et quand doit-il être utilisé? Féminac 35 est un médicament contenant deux hormones: l éthinylestradiol, une hormone féminine (appelée estrogène)

Plus en détail

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md )

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Préambule Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Winnipeg. Je suis l une des deux thérapeutes qui s occupent

Plus en détail

MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE DU SUJET AGE. Dr I DEFOUILLOY CHU AMIENS

MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE DU SUJET AGE. Dr I DEFOUILLOY CHU AMIENS MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE DU SUJET AGE Dr I DEFOUILLOY CHU AMIENS DEFINITION FORMATION D UN THROMBUS DANS UNE VEINE DISTALE OU PROXIMALE (FEMORO-POPLITEE OU PELVIENNE) DONT LE RISQUE IMMEDIAT EST

Plus en détail

Livret d anticoagulation

Livret d anticoagulation Livret d anticoagulation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT ANTICOAGULANT MOTIF DE L ANTICOAGULATION DURÉE PRÉVUE DU TRAITEMENT Du

Plus en détail