La migraine : quelle prise de tête!

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La migraine : quelle prise de tête!"

Transcription

1 La migraine : quelle prise de tête!

2 Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également des conséquences sur le moral et dans la vie sociale et professionnelle. Cette pathologie est très invalidante. La douleur provoquée pendant la crise et la sensation de fatigue intense ressentie par la suite empêchent un bon nombre de migraineux de pratiquer normalement leurs activités quotidiennes. Toutes les personnes qui souffrent de cette maladie souhaitent l éviter à tout prix Il est toutefois important de veiller à en connaître les causes afin de ne pas lutter contre celle-ci à «l aveuglette», au risque d endommager votre capital santé. La migraine ne se guérit pas encore, mais se soigne de mieux en mieux! 2

3 La migraine : qu est ce que c est? La migraine est une forme particulière de céphalée, qu il convient de distinguer du mal de tête «ordinaire». La migraine peut se définir comme un mal de tête intense qui perdure de 4 à 72 heures et qui est aggravé par l activité physique routinière. Ce dernier s accompagne de : douleurs pulsatiles d un seul côté de la tête ; sensibilité exagérée à la lumière, au bruit et parfois aux odeurs ; nausées et/ou de vomissements. Tous ces symptômes ne sont pas nécessairement présents et sont variables d une personne à l autre. Ainsi, dans 50% des cas, le mal de tête est bilatéral. Chez 20% des migraineux, les crises de mal de tête sont précédées de manifestations neurologiques, appelées «aura». Cette dernière se manifeste le plus souvent sous forme de troubles visuels (éclairs ou scintillations lumineuses, perte de vue temporaire). Parfois, les troubles visuels sont suivis par des engourdissements d une main et du visage, des difficultés d élocution ; exceptionnellement par une faiblesse importante d un seul côté du corps. On appelle cette forme de migraine la «migraine avec aura», anciennement appelée «migraine ophtalmique». Les crises de migraine répétées et la crainte de la suivante sont très invalidantes et peuvent entraver considérablement les activités professionnelles, sociales et familiales. 3

4 Quelques chiffres La migraine touche plus ou moins 12% des adultes, les femmes étant 3 fois plus concernées que les hommes. De plus, 2/3 des femmes touchées ont des crises qui sont déclenchées par les variations hormonales de la période menstruelle. 1 à 2% de la population souffre de migraine «chronique», c est-àdire qu ils ont au moins 15 jours de céphalée par mois dont au moins 8 crises de migraine. Ce sont les migraineux les plus invalidés. Les enfants et les adolescents ne sont malheureusement pas épargnés : 5 à 10% en souffrent, autant de garçons que de filles. La maladie migraineuse débute souvent entre 10 et 40 ans, s atténue après l âge de 40 ans et peut disparaître après 50 ans. Dans 80% des cas, on trouve un caractère familial : plusieurs membres de la famille en sont atteints. 4

5 Les mécanismes de la migraine Causes : La prédisposition génétique A l heure actuelle, les études prouvent qu il existe une prédisposition génétique pour la migraine. Cette maladie serait donc héréditaire. Chez chaque personne atteinte de migraine, on peut déterminer, via la combinaison de différents facteurs génétiques, un «seuil migraineux». Ce dernier varie d un individu à l autre et fluctue en fonction de certains facteurs extérieurs tels que le stress et les variations hormonales. Plus le seuil migraineux est bas, plus les migraines se déclarent facilement sous l influence des facteurs déclencheurs. Le manque de sérotonine Le cerveau du migraineux réagit de façon excessive à des stimuli répétés dans son environnement comme la lumière, le bruit, et ne sait pas bien se «déconnecter». Cela est vraisemblablement dû au fait qu il manque de sérotonine. Réserve d énergie neuronale insuffisante La réserve d énergie dans les neurones des personnes migraineuses est diminuée de 20%. Le migraineux a donc dans son cerveau un «gros moteur», mais un «petit réservoir d essence». La crise de migraine peut être comparée à une «panne d essence». Les symptômes de la crise migraineuse elle-même sont produits par l activation, suite à cette «panne d essence», d un réseau nerveux dont le but est de signaler une situation potentiellement dangereuse pour le cerveau. Ce réseau nerveux se trouve notamment dans les méninges. Il peut aussi être activé par une série d autres «agressions», par exemple un traumatisme crânien, une méningite, produisant ainsi des maux de tête qui ressemblent à une migraine. 5

6 Quels sont les facteurs déclencheurs d une crise de migraine? Les plus connus sont : le stress ou plutôt la relaxation après une période de stress (par exemple : la migraine du week-end) ; les variations d œstrogènes chez la femme (par exemple : la chute des œstrogènes dans le sang juste avant les règles et/ou après l arrêt de la pilule) ; la faim, le jeûne ; la modification des habitudes de sommeil ; la modification de la pression atmosphérique ; la lumière vive ou les bruits forts ; trop ou pas assez d exercices physiques ; certains parfums, la fumée de cigarette ou des odeurs inhabituelles ; parmi les aliments, seul l alcool, même en quantité limitée, peut provoquer une crise chez la plupart des migraineux. D autres aliments ne peuvent déclencher une crise que chez des migraineux qui y ont une sensibilité individuelle : les fromages vieillis, le yaourt, les aliments fermentés ou marinés, le glutamate monosodique des restaurants chinois, l aspartame des boissons édulcorées, le chocolat est souvent considéré à tort comme un facteur à risque de crise migraineuse. En réalité, 30% des crises de migraine sont précédées, soit plusieurs heures auparavant, soit la veille, par des signes «prémonitoires», dont les fringales pour les sucreries. La fringale pour le chocolat est dans ce cas le 1 er signe de la crise, et non pas le déclencheur. 6

7 Quels sont les facteurs aggravants d une migraine? La caféine peut soulager la crise de migraine. Elle est d ailleurs associée aux antalgiques dans certains médicaments antimigraineux. Attention cependant : l excès de consommation de caféine peut entraîner une dépendance. De façon générale, les traitements hormonaux à base d œstrogènes aggravent la migraine. Une fois sur deux, c est le cas de la pilule contraceptive oestroprogestative. C est également très souvent le cas avec les traitements oestrogéniques, après la ménopause. Une mauvaise hygiène alimentaire aggrave la migraine, comme par exemple ne pas prendre de petit déjeuner, ne pas manger régulièrement. Une mauvaise gestion du stress accroît le risque de migraine, d où l importance de s accorder des périodes de repos et pratiquer une activité physique régulière. Un des facteurs aggravant fréquemment la survenue des crises de migraine est la consommation excessive d anti-douleurs et/ou d anti-migraineux de crise. Cet excès augmente insidieusement la fréquence des crises et peut aboutir à ce qu on appelle des «céphalées par abus de médicaments». Il est conseillé, dès lors, de ne pas prendre de façon régulière, plus d un jour/semaine, un triptan (antidouleur puissant utilisé pour traiter les migraines) ou un antalgique combiné (par exemple : paracétamol+caféine/+codéine) ; pas plus de 2 jours/ semaine un antalgique simple (par exemple : aspirine ou paracétamol) ou un anti-inflammatoire (par exemple : ibuprofène). 7

8 Quels sont les signes précurseurs d une migraine? Dans 30% des cas, la crise de migraine peut être précédée de «signes prémonitoires» qui se présentent souvent la veille. Les signes prémonitoires les plus courants sont les suivants : la fatigue (ou parfois une énergie débordante) ; une raideur de la nuque ; des fringales pour les sucreries ; des émotions à fleur de peau ; une sensibilité accrue au bruit, à la lumière et aux odeurs. Prévention de la migraine Dans un premier temps, il est primordial de mettre en évidence les éléments qui déclenchent les crises. Votre médecin traitant ou un spécialiste pourra vous y aider. Consigner tout ce qui semble être un facteur déclencheur dans un «journal des migraines» peut également vous aider dans cette recherche. Il faut aussi adapter votre style de vie à votre maladie, c est-à-dire dans la mesure du possible éviter et/ou agir sur les facteurs aggravants. Le but des actions préventives est : 1. de réduire l intensité et la fréquence des crises et parfois même de les éliminer totalement ; 2. d améliorer la qualité de vie des personnes qui ont des migraines importantes ; 3. de réduire les besoins en médication. 8

9 Que faire en cas de crise? Dès l apparition des premiers symptômes, il est conseillé de prendre son traitement rapidement afin de ne pas laisser la douleur s installer. Si celui-ci est pris trop tard, son bienfait pourrait s en voir diminué. Il est également conseillé, dans la mesure du possible, de : 1. s allonger dans une pièce sombre et calme ; 2. mettre une compresse froide sur son front ; 3. se masser le cuir chevelu ; 4. exercer une pression sur ses tempes. 9

10 Diagnostic et traitement de la migraine Le diagnostic pourra être posé par le médecin de famille ou par un neurologue grâce à l historique du patient. Ces derniers prescriront un traitement symptomatique de la crise spécifiquement adapté à chaque patient. Il est constitué d antidouleurs, d anti-inflammatoires et/ou de triptans (antidouleurs puissants utilisés pour traiter les migraines) pour les sujets qui n ont pas plus d une ou deux crise(s) par mois. Pour les migraineux qui ont des crises fréquentes ou particulièrement invalidantes, un traitement de fond visera à réduire la fréquence et l intensité des crises de migraine. Il est généralement composé de médicaments, dont il existe une grande variété allant des vitamines B jusqu à certains antiépileptiques. Il est parfois nécessaire d associer au traitement médicamenteux un traitement comportemental de gestion du stress. Dans la migraine chronique, un traitement multimodal doit être appliqué par un centre spécialisé. 10

11 Conclusions Afin de prévenir et de lutter efficacement contre les migraines, il est impératif de s informer et d instaurer un suivi médical professionnel. Soyez également persévérant Le premier traitement proposé ne sera peut-être pas le bon et il faudra éventuellement en essayer plusieurs. Ne vous découragez pas Il faut maintenir ses efforts jusqu à ce qu un soulagement soit obtenu. Les migraines peuvent être source de grande détresse, pouvant, dans certains cas, conduire les personnes qui en souffrent dans des états de dépression. N oubliez pas qu une bonne hygiène de vie vous aidera à vous sentir mieux dans votre peau. N hésitez pas à bouger, prendre l air, voir du monde Cela constituera un bon complément naturel à votre traitement préventif et ne pourra être que bénéfique pour votre moral. 11

12 Cette brochure a été réalisée par : Le Service provincial de Promotion de la Santé, sous la supervision du Professeur Jean SCHOENEN, Neurologue au CHR de la Citadelle Pour tout renseignement : Service provincial de Promotion de la Santé Place de la République Française, 1 (3 ème étage) 4000 LIEGE Belgique Tél. : +32- (0)4/ Fax : +32- (0)4/ Mail :

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE Les maux de tête peuvent être divisés en maux de tête primaires et secondaires. Les maux de tête primaires (90%) sont plus répandus que les maux de tête secondaires (10%)

Plus en détail

Migraine et mal de tête : des "casse-tête"

Migraine et mal de tête : des casse-tête Migraine et mal de tête : des "casse-tête" Tous concernés! De quoi s agit-il? Les migraines ne doivent pas être confondues avec les céphalées de tension, communément appelées les "maux de tête". En effet,

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant?

1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant? Fiche de consultation Migraine de l enfant 1 1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant? Fratrie : Niveau scolaire (classe) : Situation vis-à-vis du travail scolaire : Bon Moyen En difficulté

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

LA MIGRAINE PRESENTATION. Qu est-ce que c est? Différents types : La migraine se rencontre avec ou sans aura : Fiche 13

LA MIGRAINE PRESENTATION. Qu est-ce que c est? Différents types : La migraine se rencontre avec ou sans aura : Fiche 13 Fiche 13 LA MIGRAINE PRESENTATION Qu est-ce que c est? La migraine est une maladie caractérisée par de fréquents accès de maux de tête, souvent violents et parfois accompagnés d'autres symptômes : nausées,

Plus en détail

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique. Tout se passe comme si la peau se renouvelait trop vite. Il évolue par alternance de poussées et de rémissions. S il est rare que la maladie disparaisse

Plus en détail

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ;

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ; Association reconnue d Intérêt général et agréée au niveau national par le Ministère de la Santé et des Solidarités agrément n N2006AGD43 - Siret : 50880038000026 Association Loi 1901 n W 751190228 site

Plus en détail

Que sont les somnifères et les tranquillisants?

Que sont les somnifères et les tranquillisants? Que sont les somnifères et les tranquillisants? Les somnifères et les tranquillisants sont des médicaments utilisés pour soulager : l anxiété le stress l insomnie la tension musculaire On les appelle aussi

Plus en détail

L urticaire. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d urticaire

L urticaire. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d urticaire L urticaire Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d urticaire Qu est-ce que L urticaire est une maladie très répandue, puisque 15 à 20% de la population présentera une poussée d urticaire au

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement Informations aux patients sur les soins post-opératoires des prothèses implanto-portées Prendre soin de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement * Plus qu une restauration. Une nouvelle

Plus en détail

Programme de rééducation de la vessie

Programme de rééducation de la vessie Programme de rééducation de la vessie 1 2 Introduction Ce à quoi vous devriez vous attendre : vous lever la nuit pour aller uriner à une ou Lorsque vous urinez, vous éliminez l équivalent d une à deux

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Gestion inrmière du migraineux en crise

Gestion inrmière du migraineux en crise Gestion inrmière du migraineux en crise P. Gilet 18/09/2009 La migraine est mal perçue car elle ne se voit pas, de plus elle est épisodique => on y croit pas (crise courte) Automédication Épidémiologie

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

Les vitesses du cerveau

Les vitesses du cerveau Les vitesses du cerveau Aller directement aux commentaires La concentration n est pas innée, et il n y a pas vraiment de gens qui sont nés plus concentrés que d autres. On vit à une époque où on a beaucoup

Plus en détail

Aménagement des cycles et recherche de la performance

Aménagement des cycles et recherche de la performance Aménagement des cycles et recherche de la performance Docteur Carole MAITRE INSEP Cette thématique nous amène à nous poser plusieurs questions : Les cycles peuvent-ils être un frein à la performance? Le

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Vaincre la douleur est auj

Vaincre la douleur est auj Vaincre la douleur est auj La dose d antalgique prescrite par le médecin, ainsi que l'horaire de prise ne doivent pas être modifiés. L'action du traitement se faisant sur 24 heures, en modifier la dose

Plus en détail

TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT

TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT 1 TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT 1- DESCRIPTION Le terme de «montée de lait» est souvent interprété par les mères comme le moment à partir duquel elles commencent à avoir du lait dans

Plus en détail

Rosacée. A fleur de peau. Questions et réponses à propos de la rosacée

Rosacée. A fleur de peau. Questions et réponses à propos de la rosacée Rosacée A fleur de peau Questions et réponses à propos de la rosacée QU EST-CE QUE LA ROSACÉE? La rosacée (communément appelée «couperose») désigne une inflammation chronique de la peau du visage, qui

Plus en détail

Agenda de la crise de migraine. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tél :...

Agenda de la crise de migraine. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tél :... Agenda de la crise de migraine Nom :....................... Prénom :.................... Adresse :............................................................................ Tél :........................

Plus en détail

Voici ce qu est le zona

Voici ce qu est le zona Voici ce qu est le zona Le zona est plus courant que vous ne le croyez. Lisez ce qui suit pour savoir si vous présentez un risque de développer le zona. Qu est-ce que le zona? Le zona est une éruption

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Drépanocytose et douleur

Drépanocytose et douleur Drépanocytose et douleur La douleur Une des manifestations de la drépanocytose est la survenue de crises douloureuses. La crise douloureuse aussi appelée crise vaso-occlusive (CVO) est due au blocage des

Plus en détail

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat Professeur Pierre Marès Damien Chavanat collection 10019-PL08593 L incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d urine qui peuvent se produire à tout moment, de jour comme

Plus en détail

Le partenariat maison-école :

Le partenariat maison-école : TDAHetvous.ca : une ressource pour la rentrée scolaire Le partenariat maison-école : Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament - Gardez cette notice, vous pourriez

Plus en détail

Recommandation Pour La Pratique Clinique

Recommandation Pour La Pratique Clinique Recommandation Pour La Pratique Clinique Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l adulte ( et chez l enfant) : aspects cliniques (et économiques) Octobre 2002 1 La migraine de

Plus en détail

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM.

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Retrouvez dans ce rabat : votre suivi biologique NSM. 14/09/2015 15:44 Ce

Plus en détail

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Quels sont les symptômes du trouble de déficit de l attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH)? - L enfant

Plus en détail

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL Souvent qualifié de «mal du siècle», le stress touche toutes les catégories de travailleurs, et notamment

Plus en détail

Guide d insuline basale.

Guide d insuline basale. Guide basale. Déterminez votre optimale. Ligne d'appel à votre service Nom:......... :... Si vous avez des questions, vous pouvez téléphoner 24h/24 et 7j/7 au numéro vert B-GLA 09 12 01 Bien vivre avec

Plus en détail

Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical

Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical Gauvain Bourgne February 27, 2008 1 Description du contexte On considère un ensemble de maladies. Chacune de ces maladies

Plus en détail

La fatigue dans la sclérose en plaques

La fatigue dans la sclérose en plaques brochure destinée au patient atteint de sclérose en plaques ou à son entourage A. Catteau du CHU de Dijon T. Moreau président du CIRMA et vice-président du comité scientifique de la Fondation ARSEP et

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. MAL des TRANsPORTs

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. MAL des TRANsPORTs Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance Juin 2009 MAL des TRANsPORTs MAL des TRANSPORTS Ce qu il faut savoir Pathologie fréquente et bénigne, le mal des transports (cinétose)

Plus en détail

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive?

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Pourquoi une analyse du sang avant la prise de la pilule? En France 10% de la population est porteuse de mutations génétiques d hypercoagulabilité,

Plus en détail

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Est-ce que ça va faire mal? Pour que chaque soin se déroule au mieux Les traitements utiles pour éviter ou diminuer la douleur 72 73 75 De nombreux

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

Un beau sourire n a pas d âge!

Un beau sourire n a pas d âge! Un beau sourire n a pas d âge! Un beau sourire n a pas d âge! Êtes-vous de ceux qui pensent qu à un certain âge, il n est plus nécessaire de prendre soin de ses dents? Si c est le cas, sachez que les soins

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

Avec un petit déjeuner, commence bien la journée!

Avec un petit déjeuner, commence bien la journée! Avec un petit déjeuner, commence bien la journée! Indicateurs infirmerie : POURQUOI? - Passages fréquents d élèves «en hypoglycémie» avec signes : pâleur, fatigue, maux de ventre (brûlures gastriques,

Plus en détail

Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg

Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg Que devez-vous savoir? Votre médecin vous a prescrit une Vidéo-SEEG dans le cadre du bilan de votre épilepsie. C est une intervention faite sous anesthésie

Plus en détail

Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports. Direction Générale de la Santé. Informations et conseils. Maladie d Alzheimer

Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports. Direction Générale de la Santé. Informations et conseils. Maladie d Alzheimer Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie d Alzheimer Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer http://www.carevox.fr/comment-lutter-contre-la-maladie-d-alzheimer.html 1. Les Conséquences de la maladie d Alzheimer sur l alimentation Phases Capacités

Plus en détail

Bien profiter des rayons du soleil D ES CONSEILS DE PRÉVENTION POUR SE PROTÉGER DU SOLEIL

Bien profiter des rayons du soleil D ES CONSEILS DE PRÉVENTION POUR SE PROTÉGER DU SOLEIL Bien profiter des rayons du soleil D ES CONSEILS DE PRÉVENTION POUR SE PROTÉGER DU SOLEIL Le soleil joue un rôle important dans notre vie et participe à notre bien-être physique et moral Il aide également

Plus en détail

LE JUSTE TEMPS DU PLACEMENT

LE JUSTE TEMPS DU PLACEMENT Les limites du maintien à domicile M me Corine Ammar Scemama, médecin psychiatre. M lle Faustine Viailly, psychologue spécialisée en gérontologie. M Benoît Michel, étudiant en psychologie. Le maintien

Plus en détail

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée L opération du kératocône Technique du cross linking pour traiter la cornée Introduction Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération du kératocône par

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO - 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO Association Polio Québec Visitez notre site internet : www.polioquebec.org Appelez-nous : 514-489-1143 / 1-877-765-4672 Écrivez-nous : association@polioquebec.org

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

8 pages ecstasy 22/09/06 10:59 Page 2 ASY ECST Mars 2003 - réf. 240-06330-B - Ne pas jeter sur la voie publique.

8 pages ecstasy 22/09/06 10:59 Page 2 ASY ECST Mars 2003 - réf. 240-06330-B - Ne pas jeter sur la voie publique. ECSTASY QU EST-CE QUE C EST? À l origine, l ecstasy (ecsta, X, XTC ) désigne une molécule chimique, la MDMA, de la famille des amphétamines. Elle se trouve sous forme de comprimés, de poudre, de gélules...

Plus en détail

L importance. de bien prendre son traitement

L importance. de bien prendre son traitement L état moteur du patient atteint de maladie de Parkinson est le reflet de l effet des médicaments. De ce fait, une prise régulière et à la dose adéquate est très importante. L analyse des doses et des

Plus en détail

A. Migraine et/ou céphalée:

A. Migraine et/ou céphalée: Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Adresse :...... Téléphone :... E-mail :... 1 A. Migraine et/ou céphalée: 1. Depuis quel âge souffrez-vous de migraines et/ou céphalées? (Dates).... 2. Décrivez

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Les substances psychoactives (alcool, cannabis, héroïne ) agissent sur le cerveau mais aussi sur les sensations du corps. Cela va avoir

Plus en détail

Le trouble du déficit de l attention chez l enfant : polémique autour de la ritaline

Le trouble du déficit de l attention chez l enfant : polémique autour de la ritaline Le trouble du déficit de l attention chez l enfant : polémique autour de la ritaline 1. Contexte Le trouble du déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) est un trouble neurologique qui

Plus en détail

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001)

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001) Analyse des données de santé mentale -, ESCC cycle 1.1 (2000-) Avant-propos Ce document traite des principaux résultats régionaux de l ESCC 1.1 portant sur la santé mentale. Les indicateurs présentés ici

Plus en détail

FICHES PDSB - MANŒUVRES DANS LES ESCALIERS

FICHES PDSB - MANŒUVRES DANS LES ESCALIERS FICHES PDSB - MANŒUVRES DANS LES ESCALIERS Quelques points de repère pour monter et descendre un escalier* Monter un escalier Points de repère pour monter un escalier seul(e) ou sous supervision* Supervision

Plus en détail

Le paracétamol. Antalgique

Le paracétamol. Antalgique Le paracétamol Antalgique La douleur Présentation La douleur est un mécanisme physiologique ayant pour fonction principale l alerte. Elle informe le cerveau de l existence d une menace. La peau, les muscles

Plus en détail

MIGRAINE CEPHALEES DE TENSION ALGIES VASCULAIRES DE LA FACE CEPHALEES INDUITES

MIGRAINE CEPHALEES DE TENSION ALGIES VASCULAIRES DE LA FACE CEPHALEES INDUITES MIGRAINE CEPHALEES DE TENSION ALGIES VASCULAIRES DE LA FACE CEPHALEES INDUITES LA MIGRAINE SANS AURA ou MIGRAINE COMMUNE Il est recommandé d utiliser les critères diagnostiques établis en 1988 par l International

Plus en détail

Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers

Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers Quelques points de repère pour monter et descendre un escalier à consulter* Monter un escalier Supervision À consulter : Points de repère pour monter un escalier

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

BeneFit PLUS Modèle médecin de famille

BeneFit PLUS Modèle médecin de famille BeneFit PLUS Modèle médecin de famille Fonctionnement de BeneFit PLUS, modèle médecin de famille: procéder correctement en cas de problèmes de santé En cas de maladie ou d accident Consultation chez le

Plus en détail

DES CONSÉQUENCES NÉFASTES À L ÉCOLE

DES CONSÉQUENCES NÉFASTES À L ÉCOLE LE SOMMEIL, C EST ESSENTIEL! Dormir est un besoin fondamental, au même titre que se nourrir. Aussi, il est important de vous assurer que votre enfant dort suffisamment chaque nuit. Le manque de sommeil

Plus en détail

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger Guide à l intention des personnes qui présentent des symptômes persistants plus de 3 mois après avoir subi un TCC léger Centre de réadaptation Estrie, 2014 Qu

Plus en détail

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 1 b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 2 z6creation.net Notre santé dépend en grande partie d une bonne qualité du sommeil. Bien dormir, cela se prépare : la présente brochure vous

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Le tabagisme est une habitude extrêmement coûteuse. Avez-vous déjà pensé aux montants dépensés pour satisfaire cette habitude? Faites le calcul

Plus en détail

Dans nos cabinets spécialisés de kinésithérapie du sport, la

Dans nos cabinets spécialisés de kinésithérapie du sport, la santé Pratique trop intensive, mauvaise préparation Un tiers des coureurs se blessent au moins une fois par an. Pas grave, à condition de respecter de vrais protocoles de reprise et non de reprendre la

Plus en détail

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas.

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas. Un message important pour les femmes enceintes, leurs partenaires et familles Le travail prématuré Signes et symptômes Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie

Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie La pré-eclampsie est beaucoup plus courante que ce que la plupart des gens ne pensent en fait, c est la plus courante des complications graves de la

Plus en détail

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Résumé Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Dr Jean-Jacques Déglon Médecin-directeur de la Fondation Phénix Le syndrome d hyperactivité

Plus en détail

Foire aux questions concernant l hépatite C

Foire aux questions concernant l hépatite C Foire aux questions concernant l hépatite C???? Qu est-ce que l hépatite C? L hépatite C est un virus qui peut endommager le foie. 1 Comment se transmet l hépatite C? Le virus de l hépatite C se transmet

Plus en détail

Appareil d expansion palatine

Appareil d expansion palatine Appareil d expansion palatine Les types de problèmes orthodontiques causés par un manque de croissance en largeur du palais sont plutôt fréquents. Dans certains cas, on constate un manque d'espace pour

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

La fybromyalgie. L acupuncture peut vous aider. Qu est-ce?

La fybromyalgie. L acupuncture peut vous aider. Qu est-ce? La fybromyalgie L acupuncture peut vous aider Qu est-ce? La fibromyalgie est une affection commune et chronique, charactérisée par des douleurs musculaires affectant le corps entier, souvent accompagné

Plus en détail

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI? LA MÉTHAMPHÉTAMINE est un produit stupéfiant illicite, synthétisé à partir de substances chimiques, également connu sous le nom de «crystal» ou «crystalmet», «ice»,

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Qu'est-ce-que la douleur? La douleur est une sensation désagréable et complexe (sensorielle et émotionnelle). Cette sensation provient de l'excitation

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

Céphalées par abus médicamenteux. Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005

Céphalées par abus médicamenteux. Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005 Céphalées par abus médicamenteux Pr André Pradalier Pr Claire Le Jeunne 17 Mars 2005 Définition Céphalées d allure migraineuse et ou tensive survenant plus de 15 jours par mois chez un patient aux antécédents

Plus en détail

aux troubles alimentaires!

aux troubles alimentaires! Il faut être au courant des mythes et réalités reliés aux troubles alimentaires! Cette activité s inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires de 2015. L activité

Plus en détail

L hypertension artérielle, la pré-éclampsie et la grossesse

L hypertension artérielle, la pré-éclampsie et la grossesse L hypertension artérielle, la pré-éclampsie et la grossesse Jusqu à 10% des femmes enceintes souffrent d hypertension artérielle pendant leur grossesse. Jusqu à 2% des complications associées aux troubles

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

Cesser de fumer une fois pour toutes

Cesser de fumer une fois pour toutes MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Cesser de fumer une fois pour toutes Aperçu de la trousse Félicitations! Vous vous apprêtez à vivre une expérience

Plus en détail

La migraine : une maladie qui se traite

La migraine : une maladie qui se traite La migraine : une maladie qui se traite L évolution natuelle de la migraine Maladie fluctuante+++ Modification des symptômes avec l âge ++ : Moins de crises sévères Caractère pulsatile moins fréquent Plus

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL

PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL Anne Marie LANUSSE Éducatrice Spécialisée à l ADAPEI des Pyrénées Atlantiques INTERVENTION A LA 3ème JOURNEE SCIENTIFIQUE DE REZOPAU LES OBJECTIFS Mener

Plus en détail

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence!

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence! Quand il fait CHAUD POUR MOURIR Prudence! Comment la chaleur affecte-t-elle la santé? L été, le soleil et le beau temps sont sources de nombreux plaisirs Par contre, lorsque la chaleur est trop intense,

Plus en détail

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie La surveillance utile : un guide pour vous De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie Surveillance de la glycémie La vérification du taux de glucose (glycémie)

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

Les principes de bientraitance : déclinaison d une charte. Réseau Bas-Normand / REQUA

Les principes de bientraitance : déclinaison d une charte. Réseau Bas-Normand / REQUA Les principes de bientraitance : déclinaison d une charte Réseau Bas-Normand / REQUA Octobre 2012 Haute Autorité de Santé 2012 Place de la charte dans le déploiement de la bientraitance La charte de bientraitance

Plus en détail

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Territoire de Thourotte (60) 2014 Depuis 2013, la Mutuelle Familiale en partenariat avec l IRBMS sensibilise ses adhérents à la consommation

Plus en détail

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD 21 ème Forum de Rangueil Jeudi 15 octobre 2009 Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD L étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d antalgiques non-spécifiques,

Plus en détail