Migraine : une maladie qui se soigne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Migraine : une maladie qui se soigne"

Transcription

1 Migraine : une maladie qui se soigne SOMMAIRE La prise en charge de la migraine : manque d information ou de formation?. p. 2 À chaque migraineux son traitement. p. 3 Vivre avec la migraine.. p. 5 À propos de la Fondation Recherche Médicale.. p. 9 Pour en savoir +. p. 9 Propos recueillis à l'occasion d'un débat grand public organisé par la Fondation Recherche Médicale et France Info dans le cadre des "Rencontres santé". Vendredi 25 juin 2004, à la Maison de la Radio (Paris). Débat animé par Marina Carrère d Encausse, co-présentateur du Journal et du magazine de la santé sur France 5. Document disponible sur le site de la Fondation Recherche Médicale Publication : août Crédits photos : Fondation Recherche Médicale Avec la participation de : > Pr Gilles Géraud Chef du service de neurologie du CHU de Toulouse-Rangueil, président de la Société française d étude des migraines et céphalées. > Dr Hélène Massiou Service de neurologie de l Hôpital Lariboisière, Paris. > Pr André Pradalier Directeur du centre Migraines et céphalées de l hôpital Louis Mourier de Colombes, secrétaire général du Club Migraines et céphalées. Marina Carrère d Encausse «Plus de six millions de Français sont concernés par la migraine. Les femmes en sont les premières victimes, surtout les femmes jeunes puisque la migraine touche plus 25 % des femmes âgées de 30 à 39 ans. On estime par ailleurs que 5 % à 10 % des enfants souffrent de migraine. Quand on sait en outre à quel point la migraine peut faire souffrir, on comprend bien que cette affection altère la qualité de vie. Alors que des traitements existent, 8 migraineux sur 10 ne consultent pas, et un sur deux a recours à l automédication. Tout ce que souhaitez savoir sur les migraines ainsi que les réponses à vos questions sont à retrouver dans cette synthèse du débat.» Migraine : une maladie qui se soigne 1

2 La prise en charge de la migraine : manque d information ou de formation? Pr Gilles Géraud, Chef du service de neurologie du CHU de Toulouse- Rangueil, président de la Société française d étude des migraines et céphalées. > Pourquoi est-on migraineux? La migraine part du cerveau et non des yeux, des sinus, du cou, de la vésicule biliaire ou du foie. En revanche, il existe beaucoup de facteurs déclenchants qui peuvent être liés à l alimentation, à la vue, au cou Pour des raisons que l on ne connaît pas encore très bien, on observe au niveau de l hypothalamus une activation d amas cellulaires - de neurones - qui vont déclencher le processus de migraine. D une certaine façon, ce dernier pourrait être comparée à un orage. Dans un premier temps, l atmosphère s alourdit : le migraineux se sent anormalement fatigué ou a une appétence particulière. La migraine est globalement un conflit entre le neurone et le vaisseau. Les éclairs de l orage peuvent être comparés à ce que voient 20 % des migraineux au début de leur migraine : l aura visuelle (flash voire figures hallucinatoires). Ce phénomène enclenche un processus au niveau des méninges, c est-à-dire l enveloppe du cerveau. De l hypothalamus partent des ordres qui activent le système trigémino-vasculaire, lequel provoque une dilatation et même une inflammation stérile (non bactérienne) des méninges. La vasodilatation autour du cerveau va entraîner la libération de toute une série de substances qui vont entretenir le phénomène, l étendre sur les méninges et provoquer la douleur. > Epidémiologie* de la migraine. Il est difficile de définir les frontières de la migraine. En effet, certains maux de tête sont idiopathiques, c est-à-dire qu ils ne sont pas dus à une lésion, une tumeur ou à un hématome. 30 % des Français souffrent de céphalées idiopathiques. On estime qu il existe en réalité 12 % de migraineux, c est-à-dire des personnes répondant à l ensemble des critères IHS (international headache society) de la migraine. Si l on admet qu il peut manquer un de ces critères pour définir une migraine, on atteint 20 % de migraineux. L enquête FRAMIG 3*, dont les résultats ont été publiés en décembre 2003, montre que, parmi ces personnes, seulement 40 % savent qu elles sont migraineuses, 30 % n ont pas identifié leurs maux de tête comme une migraine et 30 % pensent qu elles ne sont pas migraineuses. Ce sous-diagnostic de la migraine mérite réflexion. C est sans doute la raison pour laquelle seulement 1 migraineux sur 5 consulte un médecin. Parmi les autres, certains n ont jamais consulté tandis que d autres ont cessé de consulter. Vis-à-vis de ces derniers, le corps médical a sans doute une responsabilité. Enfin, 50 % des migraineux pratiquent l automédication en allant directement chez le pharmacien pour se procurer des produits sans ordonnance, lesquels peuvent calmer les crises mais, bien souvent, ne peuvent les arrêter définitivement. Question du public «L origine de la migraine est-elle d ordre génétique? Dépend-elle d une pollution atmosphérique?» Pr G. Géraud - Il y a, en effet, très vraisemblablement une origine génétique à la migraine. Elle est prouvée pour certaines formes de migraine (migraine hémiplégique familiale). L activité des neurones est régulée par des canaux laissant passer des ions sodium / potassium. La stabilité du neurone dépend donc de l équilibre de ces canaux. Les dysfonctions ou insuffisances à ce niveau sont d origine génétique : le neurone du migraineux est plus «excitable» que le neurone du nonmigraineux. De fait, certaines personnes ont un seuil migraineux extrêmement élevé : la moindre contrariété, le moindre stress peut provoquer une crise. On utilise actuellement des traitements pour rendre le neurone moins «excitable». C est pourquoi, certains traitements de la migraine utilisés aujourd hui ont en fait été mis au point initialement pour traiter l épilepsie. Question du public «Considérez-vous la migraine comme une maladie?» Pr G. Géraud - Sur un plan physiopathologique, si l on s appuie sur la notion de seuil migraineux, on peut dire que les personnes migraineuses sont plus ou moins sensibles. Et les personnes qui vont faire quelques crises migraineuses dans leur vie ne peuvent être Migraine : une maladie qui se soigne 2

3 qualifiées de «malades». En revanche, beaucoup de migraineux ont des crises fréquentes et doivent être considérés comme des malades. D ailleurs, la migraine est jugée comme l une des maladies potentiellement les plus handicapantes par l OMS*. Pr A. Pradalier - Il y a maladie migraineuse en cas de répétition de crises. Question du public «Existe-t-il un lien entre certains types de méningite et les migraines?» Pr G. Géraud - Non. Dans presque tous les cas, la méningite est due à l introduction dans l organisme d un agent pathogène. Cela dit, par certains aspects, on peut considérer la crise migraineuse comme une méningite aiguë, stérile et qui se répète. Et les signes de la méningite, sauf la fièvre, sont très proches de la crise migraineuse : céphalée, vomissements, photophobie* Pr A. Pradalier - Par définition, la migraine présente un caractère unilatéral : elle ne concerne qu un côté du crâne. Par ailleurs, si l on sait comment une crise se déclenche, on ignore pourquoi elle s arrête. Question du public «Je suis migraineuse depuis l âge de 13 ans et cette situation est insupportable. Comment ne pas être découragée?» Pr G. Géraud Assurez-vous avant tout de consulter un médecin vraiment spécialisé dans le domaine de la migraine. Pr A. Pradalier 10 % des migraineux «posent» d énormes problèmes dans le sens où leur migraine est difficile à soigner. Mais la situation peut évoluer. De plus, il convient de rechercher des facteurs supplémentaires - les co-morbidités - qui aggravent l état du migraineux. Il s agit de l anxiété, des troubles de la personnalité (parfois troubles dépressifs) ou de l abus médicamenteux. M. Carrère d Encausse «Les médecins sont souvent très mal formés en la matière. Cette formation va-t-elle s améliorer?» Pr G. Géraud - Un médecin suit, en moyenne, deux heures de cours sur les céphalées au cours de sa formation Toutefois, cette situation devrait évoluer. L Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé (Anaes) fait des recommandations en ce sens à l attention des médecins. Elle a notamment édité un auto-questionnaire sur le traitement usuel de la migraine. Question du public «J ai longtemps souffert de ce que l on appelle les migraines ophtalmiques. Je prends désormais du Gynergene mais sa consommation ne peut être trop fréquente. Que faire?» Pr G. Géraud - Le Gynergene empêche la céphalée d apparaître ou va l interrompre en moins de deux heures. L auto-questionnaire sur le traitement usuel comporte quatre questions : Êtes-vous soulagé en moins de deux heures? Tolérez-vous le médicament? Une seule prise par crise? Reprenez-vous vos activités habituelles en moins de deux heures? Si vous répondez positivement à ces quatre questions, ne changez rien à votre traitement habituel. À chaque migraineux son traitement Dr Hélène Massiou, Service de neurologie de l Hôpital Lariboisière, Paris. On ne sait pas guérir la migraine. En effet, il s agit d une maladie liée à une excitabilité anormale dans le cerveau. On peut cependant modifier cette excitabilité. En outre, la migraine peut fortement évoluer au cours de la vie, voire disparaître d ellemême vers l âge de 50 ou 60 ans. Nous disposons d un arsenal thérapeutique conséquent et qui permet de proposer deux types de traitement : le traitement de la crise Il concerne tous les migraineux et vise à arrêter la crise au plus vite. le traitement de fond Il s agit d un médicament, ou d une méthode non-médicamenteuse, dont le but est d espacer Migraine : une maladie qui se soigne 3

4 les crises et qui est réservé à des patients qui ont un nombre relativement élevé de crises par mois ou qui ont de grandes difficultés à couper leurs crises. Les traitements de la crise se répartissent entre traitements non spécifiques et traitements spécifiques. Les premiers recouvrent les antalgiques* et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). La majorité des migraineux utilisent ce type de traitement et les achètent avec ou sans ordonnance. Il est tout à fait légitime de prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens voire des antalgiques de grade 2 à un migraineux. Mais un grand nombre de migraineux ne sont pas soulagés par ces antalgiques et doivent passer aux traitements spécifiques qui sont uniquement délivrés sur ordonnance. Cela suppose donc qu ils consultent et que le médecin soit au fait de ces traitements. Les traitements spécifiques sont de deux classes : les ergotés et les triptans qui ont fait l objet de nombreux développements ces dernières années. Ces derniers peuvent être utilisés de façon sûre mais ne peuvent être prescrits chez des personnes qui ont des antécédents de troubles coronariens et d hypertension artérielle. Les triptans ont transformé la vie d un grand nombre de migraineux mais restent trop peu utilisés (9 % d utilisation chez les migraineux en France). Parmi les grandes classes médicamenteuses du traitement de fond, on trouve les bêtabloquants et d autres molécules spécifiques comme les anti-épileptiques. D autres techniques peuvent également se révéler efficaces : acupuncture, relaxation... Le traitement de fond sera proposé à un migraineux pour lequel un médicament de crise est peu efficace et qui souffre d un handicap non négligeable lié à sa migraine. Ce traitement de fond est nécessaire lorsque le migraineux utilise plus de 8 à 10 jours par mois, un médicament de crise. L une des spécificités de la migraine par rapport aux autres douleurs tient précisément aux risques d abus médicamenteux. Il concerne des migraineux qui, dans des contextes de surcharge de travail, de stress, de dépression, voient leurs crises migraineuses devenir plus fréquentes. Cette situation les amènent à multiplier les traitements de crise (spécifiques ou non spécifiques). Se développe alors un phénomène d accoutumance et de rebond : la prise du médicament, toujours plus fréquente, est de moins en moins efficace Le migraineux souffre alors d une céphalée chronique par abus médicamenteux dont la seule issue est le sevrage. Dans certains cas, il est nécessaire d hospitaliser les patients dans le cadre de ce sevrage. Dans tous les cas, un traitement de fond doit être institué et poursuivi au moins six mois. Si le migraineux souffre par ailleurs de dépression, celle-ci doit également être prise en charge. En résumé, il faut adapter les traitements à chaque patient. Or beaucoup de migraineux se découragent après la première consultation lorsqu ils n obtiennent pas d emblée un résultat satisfaisant, ce qui ne permet pas au médecin de trouver, pas à pas, le traitement le plus approprié. M. Carrère d Encausse «L automédication peut-elle être dangereuse?» Dr H. Massiou - L automédication entre dans la catégorie des traitements de crise non spécifiques. Elle peut être utile à certains migraineux. Elle est dangereuse en termes d abus médicamenteux et d autant plus qu elle est, par définition, accessible à tous. Question du public «Je suis migraineuse depuis l âge de 5 ans et ai essayé une multitude de traitements, de fond comme de crise, qui sont devenus, petit à petit, inefficaces. Je suis suivie depuis quatre ans à l Hôpital Lariboisière et ai été hospitalisée il y a deux mois. J ai le sentiment d avoir tout essayé Me préconisez-vous de passer certains examens spécifiques?» Dr H. Massiou - Il n existe aucun moyen d identifier la migraine par le biais d un examen. L imagerie et le laboratoire ne sont d aucune aide dans un cas comme le vôtre, malheureusement classique. En revanche, de nouvelles pistes médicamenteuses sont explorées, notamment avec les antiépileptiques. Toutefois, la réponse aux antimigraineux relève d une sensibilité individuelle : les médicaments doivent être essayés mais ne sont pas nécessairement efficaces. Des associations de traitements de fond peuvent être proposées en cas d échecs successifs de traitements pris isolément. Pr G. Géraud - Beaucoup de migraineux ont le sentiment d avoir tout essayé. C est rarement Migraine : une maladie qui se soigne 4

5 vrai. De plus, ces traitements n ont pas toujours été suivis dans les meilleures conditions. Pr A. Pradalier - Au sein du Club Migraines et céphalées, j ai rencontré un certain nombre de cas «difficiles». Cependant, j aimerais insister sur le fait que, sur une vie entière, globalement, dans au moins 80 % des cas, on parvient à des résultats positifs. L existence de telles associations est aussi une façon d encourager la recherche. Question du public «Je suis kinésithérapeute. Certains patients m ont signalé des problèmes de migraine. Après trois ou quatre séances de mobilisation vertébrale, leur douleur a disparu.» Dr H. Massiou - L acupuncture et la relaxation ont fait l objet de «grands essais contrôlés». La controverse sur l ostéopathie et les manipulations cervicales est complexe. Les liens entre le cou et la migraine ne sont pas clairement identifiés même si 30 % des migraineux disent souffrir du cou pendant leurs crises. En réalité, seules de très rares migraines sont d origine cervicale. La crise se déclenche en cas de mauvaise posture ou lors du port d un objet lourd. À ce jour, une seule étude a mis en évidence que, dans les très rares migraines d origine cervicale, on apporte aux patients un éventuel bénéfice par la manipulation cervicale. Mais quand on fait une manipulation avec torsion du cou, on risque de provoquer une dissection des artères du cou, c est à dire la formation d un hématome dans leur paroi qui peut entraîner un accident vasculaire cérébral. Par conséquent, la manipulation cervicale n est pas un geste anodin. Ce geste ne doit être indiqué que dans des cas très particuliers, lorsque l on a la conviction que l on peut apporter un bénéfice au patient qui sera supérieur au risque qu on lui fait prendre. À ce titre, le patient doit être informé des risques que cette manipulation comporte. L ostéopathie, les thérapies manuelles douces sont un peu différents. Il s agit avant tout de détendre le patient. Pr A. Pradalier - Il peut exister un lien entre le cou et le mal de tête, mais pas forcément entre le cou et la migraine dont nous parlons. Question du public «Que pensez-vous des bienfaits du yoga pour ce type de maladie?» Dr H. Massiou - Le yoga est intéressant dans ce cadre s il se présente comme une relaxation. En revanche, plusieurs patients m ont dit souffrir parfois de crises migraineuses pendant des séances de yoga au cours desquelles ils adoptent des postures forcées ou prolongées. D une façon générale, nous préconisons des techniques de relaxation des muscles cervicaux. Pr A. Pradalier - Ces techniques ne sont pas forcément contre-indiquées. Nous pensons en revanche qu elles doivent être adaptées à chaque patient. Vivre avec la migraine Professeur André Pradalier Directeur du centre Migraines et céphalées de l hôpital Louis Mourier de Colombes Secrétaire général du Club Migraines et céphalées. J aimerais au préalable insister sur l utilité de la Fondation Recherche Médicale et sur le fait que nous devons aider cette Fondation. La recherche est de trois ordres : recherche épidémiologique ; recherche physiopathologique ; recherche thérapeutique. Cette dernière doit être développée, notamment sur les traitements préventifs. Je dirige un club de migraineux le club migraines et céphalées - depuis En 1996, ce club a réalisé une enquête sur les facteurs favorisant la survenue des crises. Je rappelle que ces facteurs ne sont pas la cause de la migraine. Ainsi, les personnes interrogées ont cité, comme facteur favorisant : le stress (68 % des personnes interrogées) ; l anxiété (43 %) ; la contrariété (32 %) ; les soucis (32 %) ; les grandes émotions (18 %) ; l état dépressif (18 %). Migraine : une maladie qui se soigne 5

6 En outre, 62 % des patientes interrogées ont dit que la migraine apparaissait au moment des règles. La pilule semble être un facteur déclenchant pour 12 % des patientes. La fatigue, certaines odeurs, le surmenage, le rythme de vie, les repas irréguliers, les exacerbations saisonnières, la luminosité, la chaleur sont d autres facteurs cités. Par conséquent, les facteurs sont multiples. Le cerveau du migraineux est un peu particulier, soit parce qu il est hyper-excitable soit parce qu il est hypo-inhibé. Il convient de repérer les facteurs favorisants et de faire en sorte de les juguler par des techniques médicamenteuses ou non médicamenteuses. Le retentissement de la migraine sur la vie dépend de plusieurs facteurs : la fréquence des crises ; l intensité des crises ; le handicap qu elles engendrent. Le coût médical (frais de médecin, hospitalisation, examen) de la migraine en France représente plus d un milliard d euros. On recense 300 millions de crises migraineuses chaque année en France. L arrêt de travail pour migraine est, en moyenne, de 3 à 4 jours par an. La migraine chez l enfant est une réalité. Dans 70 % des cas, on trouve des antécédents familiaux. 5 % des enfants, 10 % à 12 % des hommes, 20 % à 25 % des femmes sont migraineux. La migraine peut commencer très tôt chez l enfant. Elle se signale souvent par de la pâleur, des nausées, des maux de ventre, des maux de tête. Le traitement le plus simple consiste à faire dormir l enfant. Ensuite, on peut utiliser du paracétamol ou un antiinflammatoire. Question du public «Je ne peux utiliser de triptans car je suis âgé de moins de 15 ans. D autres médicaments pourraient-ils être efficaces?» Pr A. Pradalier - Actuellement, selon le principe de la précaution d emploi, par peur qu un médicament puisse avoir des effets secondaires, on ne prescrit pas le triptan. Ce principe est particulièrement vrai pendant la grossesse de patientes migraineuses : elles n ont droit qu au paracétamol. Un enfant peut prendre du paracétamol et y associer un anti-inflammatoire en sirop. Il doit aussi chercher à se relaxer, à bien dormir. Pr G. Géraud - Il peut également essayer l imigran en spray nasal. Les triptans ont été testés sur les enfants mais n ont pas donné de résultats significatifs. Cela ne signifie pas qu ils ne sont pas efficaces. En réalité, l effet placebo étant considérable chez l enfant, il est difficile de tirer des conclusions. Chez l enfant, la crise passe généralement en une heure, contre quatre heures chez l adulte. Dès lors, il est difficile d apprécier l efficacité d une technique chez l enfant. Question du public «Les migraines nocturnes surviennent souvent vers deux ou trois heures du matin. Existe-t-il un traitement particulier?» Pr G. Géraud - La migraine qui démarre la nuit est un phénomène classique, dans la mesure où le tronc cérébral est très actif pendant le sommeil. En général, la douleur est si forte que le sujet se réveille. Tel est bien le problème : il n est pas possible de se traiter précocement mais uniquement lors du réveil. Un traitement de fond est nécessaire, en utilisant par exemple le Nocertone. Pr A. Pradalier - La migraine nocturne est plus fréquente chez les sujets âgés. Par ailleurs, certaines personnes souffrent de «migraines de week-end». On a tendance à dire qu elles sont le résultat d une chute de la tension nerveuse. Si la crise est à ce point régulière, on suggère de se lever à la même heure qu en semaine ou de prendre un médicament le vendredi soir, comme le Gynergene. Pr G. Géraud - Nous parlons ici du mécanisme anticipatoire qui consiste à prendre un médicament alors que la crise n a pas démarré. Il faut se méfier de ces pratiques qui conduisent, très rapidement, à l abus médicamenteux. Question de la salle «J ai un enfant de 11 ans suivi pour des migraines accompagnées de vertiges, de troubles de la marche, et survenant toutes les 10 semaines. Ce type de migraine est-il fréquent? Existe-t-il des traitements particuliers?» Dr H. Massiou - Il existe, chez l enfant, des équivalents migraineux, qui sont un groupe de symptômes épisodiques qui évoluent par crises, comme la migraine, et qui peuvent être remplacés plus tard par de réelles migraines. Parmi ces équivalents migraineux, existent les vertiges paroxystiques de l enfant qui peuvent Migraine : une maladie qui se soigne 6

7 durer quelques heures voire quelques jours, mais sans maux de tête. Ces enfants peuvent être soulagés par des traitements non spécifiques de la crise migraineuse, comme les anti-inflammatoires. Certaines maladies, très rares, les ataxies paroxystiques, se caractérisent par des épisodes de troubles de l équilibre. Les enfants atteints de ces maladies doivent utiliser un médicament appelé le Diamox. Question du public «Comment traiter les crises survenant pendant les règles?» Dr H. Massiou -60 % des migraineuses indiquent souffrir de migraine pendant leurs règles. Et 5 à 7 % d entre elles n ont de crise qu au moment de leurs règles. Ces femmes ont une migraine dite purement hormonodépendantes : le seul facteur déclenchant est la chute du taux d œstrogènes* qui survient en fin de cycle. Ces crises peuvent être liées à l arrêt de la prise de pilule. Quand ces femmes ont des migraines bien ciblées et prévisibles, elles peuvent être soulagées de façon efficace par des œstrogènes donnés par voie cutanée 48 heures avant le déclenchement présumé de la crise. Question du public «De ma naissance jusqu à l âge de 20 ans, j ai souffert de vertiges paroxystiques. Ces vertiges ont cessé par une séance d acupuncture. J ai ensuite souffert de migraines, la nuit, jusqu à l âge de 60 ans.» Pr A. Pradalier - Il faut se méfier des coïncidences : l arrêt de vos vertiges par une séance d acupuncture n était peut-être qu une coïncidence. En tant que médecins, nous nous demandons toujours si nous sommes devant une coïncidence de symptômes. Nous établissons une relation chronologique entre la prise de médicament et les symptômes. Question du public «Une hypertension artérielle peut-elle déclencher une migraine? Une migraine peut-elle déclencher une hypertension artérielle?» Pr G. Géraud - Une hypertension artérielle peut déclencher une céphalée, en particulier s il s agit d une hypertension artérielle aiguë. Certaines femmes enceintes enregistrent une élévation de leur tension artérielle, ce qui provoque un à-coup hypertensif et déclenche une céphalée aiguë très violente. En revanche, les personnes souffrant d hypertension artérielle chronique ne sont pas plus migraineuses que les autres. Question du public «Connaît -on le mode d action des bêtabloquants?» Pr G. Géraud - Non, même si on suppute un effet anti-stress. Dr H. Massiou - Des études très poussées ont montré que les bêtabloquants diminuaient en partie l hyper-excitabilité du cerveau du migraineux mais on ignore comment. Question du public «Mes migraines sont provoquées par la lumière, ce qui me handicape particulièrement puisque je suis étudiant en art dramatique et soumis à la lumière des projecteurs. Je regrette que l on n ait pas suffisamment exploré la question de la psychologie de la migraine. Ne pensez -vous pas que la conscience des stimuli potentiels a parfois plus d impact que le stimulus luimême?» Pr A. Pradalier - La luminosité est un facteur déclenchant ou favorisant mais n est pas la cause de votre migraine. Elle tend à augmenter la fréquence des crises mais ne modifie pas votre risque d avoir une migraine. Pour réduire ce risque, vous pouvez porter des lunettes teintées! Pr G. Géraud - Il est également possible que le fait de monter sur scène provoque chez vous un stress qui déclenche une crise de migraine. Cette dernière vous rend intolérant à la lumière Dr H. Massiou - Nous avons évoqué l anxiété de l anticipation de la crise. Certains patients redoutent tellement d avoir des crises que cela provoque une migraine. D où l intérêt de disposer d un traitement de crise vraiment efficace. Les patients redoutent beaucoup moins d avoir une crise et, de ce fait, en ont moins. Question du public «Les migraines peuventelles se déclencher à l âge de 70 ans?» Pr G. Géraud - Cela mérite d effectuer des examens poussés pour s assurer qu il ne s agit Migraine : une maladie qui se soigne 7

8 pas de migraines symptomatiques ou de céphalées pseudo-migraineuses qui seraient dues à une lésion. Certaines personnes sont persuadées qu elles deviennent migraineuses à l âge de 40 ans ou 50 ans. Pourtant, elles ont souvent déjà été migraineuses à une période de leur vie. Pr A. Pradalier - Je précise que la durée de vie moyenne d un migraineux n est pas différente de celle d une autre personne. À l âge de 80 ans, 95 % des personnes qui étaient migraineuses ne le sont plus. On assiste aussi à une diminution très nette des crises chez les femmes après la ménopause. Question du public «Vous souleviez précédemment le manque d information des médecins généralistes en la matière. Que faire lorsqu un médecin généraliste et qu un médecin spécialiste émettent deux avis différents?» Pr G. Géraud - Il faut solliciter un troisième avis J ai néanmoins tendance à privilégier l avis du spécialiste. Dr H. Massiou - Les médecins ont moins des avis que des attitudes différentes. Le généraliste est souvent plus prudent et agit selon le principe de précaution absolue. Les spécialistes, qui ont plus l habitude de prescrire certains médicaments, sont plus larges dans leurs indications. Question du public «La migraine est une maladie invalidante pour de nombreuses personnes. Est-elle une maladie grave? J ai lu par exemple que les migraineux présentaient plus de risques d avoir un accident vasculaire cérébral.» Dr H. Massiou - Des études ont montré que la maladie migraineuse augmentait très légèrement le risque d accident ischémique cérébral, mais uniquement chez la femme jeune. Ce risque ne doit pas être vécu comme quelque chose d inquiétant mais doit inviter à la précaution, notamment chez les femmes migraineuses qui présentent d autres facteurs de risque vasculaire (tabac, pilule, hypertension etc.). Récemment, une controverse s est développée autour de l idée, soutenue par une étude, que la migraine pouvait provoquer des images d ischémie cérébrale, des «trous blancs». Nous voyons pour notre part des milliers de migraineux. Les examens d imagerie médicale par IRM qui sont réalisées ne font apparaître qu exceptionnellement de telles images. L infarctus migraineux, c est-à-dire le fait que suite à une crise de migraine avec aura, on puisse conserver un déficit visuel, est extrêmement rare. Question du public «Vous avez fait état de traitements anti-épileptiques. Pourriez-vous en dire davantage?» Pr G. Géraud - Certains traitements antiépileptiques sont efficaces contre la migraine, en traitement préventif, du fait de l hyperexcitabilité des neurones génétiquement programmée dans la migraine. Question du public «Plusieurs méthodes, peut-être dignes d intérêt, n ont pas été abordées. En tant que médecin du travail, j entends beaucoup de récits de personnes qui expliquent comment leur migraine a disparu : rééducation orthoptique, régime alimentaire spécifique, séances de kinésithérapie» Dr H. Massiou - À l heure actuelle, nous n avons aucune donnée permettant d affirmer que la migraine puisse être corrélée avec les troubles de la convergence* si ces derniers peuvent provoquer des maux de tête. Mais ils sont bien différents des vraies crises migraineuses. Quand on prend en charge un migraineux, ne serait-ce qu en l écoutant, il peut s améliorer du fait seul de cette simple prise en charge, par une sorte d effet placebo. De même, la migraine peut s améliorer au travers de modifications de l hygiène de vie, par exemple la pratique du sport ou un régime alimentaire. Pr A. Pradalier - De nombreux progrès ont été accomplis au cours des dix dernières années. Beaucoup de voies recherche restent à explorer. Il faut multiplier les essais avant de prendre position. Nous avons également besoin d un apport médicamenteux, au vu de la population à traiter, alors que les techniques psychothérapiques sont longues, non remboursées Migraine : une maladie qui se soigne 8

9 À propos de la Fondation Recherche Médicale «La Fondation Recherche Médicale (FRM) a été créée en 1947 par les professeurs Jean Bernard et Jean Hamburger devant le manque de financement de la recherche publique en France. Cette question reste cruciale. En tant que fondation privée, la FRM ne reçoit pas de subvention de l État. Grâce à une dotation qui lui permet de payer les frais de structures, de personnel, etc, les fonds qu elle récolte (25 millions d euros) sont totalement redistribués à la recherche publique, à environ 700 chercheurs chaque année, ce qui est considérable. L action de la Fondation reste limitée mais elle compte énormément dans la vie des chercheurs. La Fondation est totalement libre dans ses choix et ne se focalise pas sur une pathologie particulière. Cette année, la Fondation va notamment verser 3,5 millions d euros pour soutenir des projets de recherche sur les maladies allergiques, un problème croissant de santé publique.» Eric Palluat de Besset Directeur général Pour plus d informations Fondation Recherche Médicale 54, rue de Varenne Paris > Pour en savoir + Les migraines? Dossier spécial de «Recherche & Santé» n 99, la revue de la Fondation Recherche Médicale, juillet > Retrouvez également un dossier complet sur les migraines, sur le site web de la Fondation Recherche Médicale : > La migraine : mieux la connaître, mieux la soigner Par le Pr Gilles Géraud. Editions Milan «Les essentiels». La migraine Par André Pradalier Editions Odile Jacob Collection Santé au quotidien Association France Migraine 59, avenue Kléber Paris > Conception du document : Claude POUVREAU Migraine : une maladie qui se soigne 9

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

La migraine : une maladie qui se traite

La migraine : une maladie qui se traite La migraine : une maladie qui se traite L évolution natuelle de la migraine Maladie fluctuante+++ Modification des symptômes avec l âge ++ : Moins de crises sévères Caractère pulsatile moins fréquent Plus

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant?

1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant? Fiche de consultation Migraine de l enfant 1 1. IDENTIFICATION Age : Poids : Qui adresse l enfant? Fratrie : Niveau scolaire (classe) : Situation vis-à-vis du travail scolaire : Bon Moyen En difficulté

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

Migraine et mal de tête : des "casse-tête"

Migraine et mal de tête : des casse-tête Migraine et mal de tête : des "casse-tête" Tous concernés! De quoi s agit-il? Les migraines ne doivent pas être confondues avec les céphalées de tension, communément appelées les "maux de tête". En effet,

Plus en détail

La migraine. Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran

La migraine. Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran La migraine Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran plan Introduction Epidémiologie Physiopathologie Clinique Migraine sans aura (MSA) Migraine avec aura (MA) Autres types de migraine Complications

Plus en détail

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX Groupe de travail du RRDBN Y.Perier, A.S.Sergent, E.Touchard, V.Lepelletier, S.Sladek FMC 2009 1 PLAN Migraine sans aura Epidémiologie Critères

Plus en détail

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE Les maux de tête peuvent être divisés en maux de tête primaires et secondaires. Les maux de tête primaires (90%) sont plus répandus que les maux de tête secondaires (10%)

Plus en détail

une maladie handicapante

une maladie handicapante Qualité de vie une maladie handicapante Altération de la qualité de vie Pendant la crise et en inter-crise+++ A prendre en compte pour l instauration du traitement de fond Evaluer le handicap du migraineux

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

Gestion inrmière du migraineux en crise

Gestion inrmière du migraineux en crise Gestion inrmière du migraineux en crise P. Gilet 18/09/2009 La migraine est mal perçue car elle ne se voit pas, de plus elle est épisodique => on y croit pas (crise courte) Automédication Épidémiologie

Plus en détail

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans)

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Recommandations pour la pratique clinique Septembre 2004 (ANAES) CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Définition

Plus en détail

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD 21 ème Forum de Rangueil Jeudi 15 octobre 2009 Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD L étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d antalgiques non-spécifiques,

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005)

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) Nom : Date : VOTRE VISION DE LA MALADIE DE VOTRE ENFANT Ci-dessous

Plus en détail

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar.

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Page 1 sur 8 Etude réalisée en collaboration avec le service Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Effectuée en 2013-2014 OBJECTIF : mesurer l efficacité l effet thérapeutique de l Eau thermale de

Plus en détail

Aménagement des cycles et recherche de la performance

Aménagement des cycles et recherche de la performance Aménagement des cycles et recherche de la performance Docteur Carole MAITRE INSEP Cette thématique nous amène à nous poser plusieurs questions : Les cycles peuvent-ils être un frein à la performance? Le

Plus en détail

Migraines, céphalées de tension, céphalées chroniques : comment s y retrouver? quels traitements proposer?

Migraines, céphalées de tension, céphalées chroniques : comment s y retrouver? quels traitements proposer? Migraines, céphalées de tension, céphalées chroniques : comment s y retrouver? quels traitements proposer? DR B.TOURNIAIRE CENTRE DE LA DOULEUR ET DE LA MIGRAINE DE L ENFANT HÔPITAL TROUSSEAU - PARIS SAETD

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

Recommandation Pour La Pratique Clinique

Recommandation Pour La Pratique Clinique Recommandation Pour La Pratique Clinique Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l adulte ( et chez l enfant) : aspects cliniques (et économiques) Octobre 2002 1 La migraine de

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Je protège mon cerveau

Je protège mon cerveau Je protège mon cerveau en soignant mon hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle De très bonnes nouvelles L augmentation du nombre de patients traités

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans?

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans? Migraine : traitement de la crise Comment utiliser les triptans? 6 ème congrès national de lutte contre la douleur 19-20 Mars Alger Alain Serrie Service de Médecine de la douleur, médecine palliative et

Plus en détail

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Céphalées vues aux Urgences Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Deux Objectifs aux Urgences Identifier les céphalées à risque vital Optimiser le traitement des céphalées

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Prévenir... le mal de dos

Prévenir... le mal de dos Prévenir... le mal de dos 5 Mal de dos mal du siècle Qui n a pas un jour souffert du mal de dos? 8 personnes sur 10 souffrent ou souffriront du dos Plus d un français sur trois déclare avoir souffert du

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique. Tout se passe comme si la peau se renouvelait trop vite. Il évolue par alternance de poussées et de rémissions. S il est rare que la maladie disparaisse

Plus en détail

Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied

Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied Table des matières Quoi savoir avant de débuter?... 3 Comment utiliser le plan d entraînement?... 4 Comment éviter

Plus en détail

Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg

Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg Que devez-vous savoir? Votre médecin vous a prescrit une Vidéo-SEEG dans le cadre du bilan de votre épilepsie. C est une intervention faite sous anesthésie

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

DOCTEUR CAROLE VUONG

DOCTEUR CAROLE VUONG S0MMAIRE Normes OMS Définitions des conduites d alcoolisation Comment reconnaître une personne qui a un problème d alcool? Que faire? DOCTEUR CAROLE VUONG COMMENT AIDER LE SALARIE ALCOOLO-DEPENDANT? 4

Plus en détail

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Leïla Ksontini: psychologue du travail Plan de l atelier Actualité Définition - Stress + et Source de stress Réponse au

Plus en détail

La relation des Français au médecin et au médicament

La relation des Français au médecin et au médicament La relation des Français au médecin et au médicament Mai 2012 Opportunités de développement de nouveaux services Santé Le contexte Le marché de la santé connait de multiples mouvements, dans un environnement

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

APPROCHE DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR NEUROPATHIQUE EN MEDECINE GENERALE

APPROCHE DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR NEUROPATHIQUE EN MEDECINE GENERALE APPROCHE DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR NEUROPATHIQUE EN MEDECINE GENERALE Céline Poncin-Mattioda Président: Pr GEORGE Bernard Directeur: Pr HUAS Dominique INTRODUCTION La douleur est le motif de

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Céphalées de tension. Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris

Céphalées de tension. Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris Céphalées de tension Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris Céphalée de tension : une maladie hétérogène La plus fréquente des céphalées primaires Diagnostic basé sur l interrogatoire Manque de spécificité

Plus en détail

1. Argumentation du choix de la population

1. Argumentation du choix de la population III. Enquête de santé publique 1. Argumentation du choix de la population Lors de nos recherches concernant les femmes ménopausées touchées par l'ostéoporose nous avons pu constater par des données chiffrées

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Prévenir... l alcoolisme

Prévenir... l alcoolisme Prévenir... l alcoolisme 8 Avec l alcool, faites-vous bon ménage ou mauvais usage? Vous faites bon ménage, si vous usez sans abuser (1) Consommateur ponctuel, vous ne buvez pas plus de 4 verres par occasion.

Plus en détail

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques?

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques? SerEN Qu est ce que SerEN? SerEN est un produit qui a été spécialement créé pour offrir un moyen sûr et efficace afin de profiter d un bien-être intellectuel pour les personnes qui vivent des situations

Plus en détail

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 1 b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 2 z6creation.net Notre santé dépend en grande partie d une bonne qualité du sommeil. Bien dormir, cela se prépare : la présente brochure vous

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

MIGRAINE - TRAITEMENT

MIGRAINE - TRAITEMENT MIGRAINE - TRAITEMENT Restauration d une bonne qualité de vie Adapté à chaque patient Reposant sur trois axes : éviction des facteurs déclenchants traitement de crise traitement prophylactique ANAES 2002

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Union pour la lutte contre la sclérose en plaques

Union pour la lutte contre la sclérose en plaques Union pour la lutte contre la sclérose en plaques UNISEP - 14 rue Jules Vanzuppe - 94 200 Ivry Sur Seine - Tel : 01 43 90 39 35 - Fax : 01 43 90 14 51 - www.unisep.org Pour fédérer recherche et aide aux

Plus en détail

Vivre avec mon traitement contre la tension

Vivre avec mon traitement contre la tension LES FONDAMENTAUX POUR SOIGNER MA TENSION Vivre avec mon traitement contre la tension L'apprentissage PHARAON UN PROGRAMME POUR l HYPERTENDU Programme éducatif Hygiéno-diététique et d Auto prise en charge

Plus en détail

Stimulation médullaire et douleur neuropathique. Brochure d information destinée aux patients

Stimulation médullaire et douleur neuropathique. Brochure d information destinée aux patients Stimulation médullaire et douleur neuropathique Brochure d information destinée aux patients La douleur neuropathique et ses conséquences Cette brochure vous a été remise par votre médecin : Les différents

Plus en détail

Pharmacothérapie du SNC (Parkinson troubles du sommeil anxiété) : cas cliniques

Pharmacothérapie du SNC (Parkinson troubles du sommeil anxiété) : cas cliniques Parkinson Troubles du sommeil anxiété CAS CLINIQUES - Page 1 de 5 Pharmacothérapie du SNC (Parkinson troubles du sommeil anxiété) : cas cliniques 1. Monsieur C.D. âgé de 70 ans consulte le médecin pour

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 décembre 2004 VOGALENE 5 mg, suppositoire sécable (Boîte de 10) Laboratoires SCHWARZ PHARMA métopimazine Liste II Date de l AMM initiale chez

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Mot de Dr. Ray Strand, spécialiste en Médecine nutritionnelle

Mot de Dr. Ray Strand, spécialiste en Médecine nutritionnelle Mot de Dr. Ray Strand, spécialiste en Médecine nutritionnelle La plupart des gens ne comprennent pas vraiment le concept de médecine nutritionnelle et moins de personnes encore celui de la nutrition cellulaire.

Plus en détail

Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique

Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique Asthénie : fatigue Céphalée : mal de tête Comitialité : épilepsie Co-morbidité : association de deux maladies Cortex : partie du cerveau

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament - Gardez cette notice, vous pourriez

Plus en détail

DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD

DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD Gérer la MPOC DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD Je sais que j aurai toujours la MPOC. Que puis-je faire pour la gérer? La MPOC est une maladie chronique, c est-à-dire qu elle ne se guérit pas. Il existe

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM.

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Retrouvez dans ce rabat : votre suivi biologique NSM. 14/09/2015 15:44 Ce

Plus en détail

La goutte la maladie des rois

La goutte la maladie des rois La goutte la maladie des rois Tous droits protégés Pharmanetis Sàrl Tout savoir sur la goutte Comment bien gérer sa maladie? Par Van Nguyen et Xavier Gruffat (pharmaciens) Photo: Matthew Cole - Fotolia.com

Plus en détail

LA MIGRAINE PRESENTATION. Qu est-ce que c est? Différents types : La migraine se rencontre avec ou sans aura : Fiche 13

LA MIGRAINE PRESENTATION. Qu est-ce que c est? Différents types : La migraine se rencontre avec ou sans aura : Fiche 13 Fiche 13 LA MIGRAINE PRESENTATION Qu est-ce que c est? La migraine est une maladie caractérisée par de fréquents accès de maux de tête, souvent violents et parfois accompagnés d'autres symptômes : nausées,

Plus en détail

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée L objectif est de repérer des personnes âgées à risque de perte d autonomie. Certains indices observables sont énumérés ici. Un seul critère n est

Plus en détail

L accident Vasculaire Cérébral «AVC»

L accident Vasculaire Cérébral «AVC» L accident Vasculaire Cérébral «AVC» Conception-Rédaction : Dr Ludovic MORIN, service de neurologie, C. H. Sainte Anne - 75 674 Paris Relecture : Pr Jean-Louis MAS, Dr Catherine LAMY, Dr Valérie DOMIGO,

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

Annexe I : Anamnèse de l athlète

Annexe I : Anamnèse de l athlète Annexe I : Anamnèse de l athlète 1. Renseignements nominatifs Nom et prénom de l athlète : Date de naissance : Date de l entrevue : Âge au moment de l entrevue : Sexe : Masculin Féminin Numéro de téléphone

Plus en détail

Aide aux devoirs Les AVC

Aide aux devoirs Les AVC Le cerveau et les AVC Le cerveau est l organe le plus complexe de votre corps. Il commande tout ce que vous faites, pensez, ressentez et dites! Il possède plus de 100 milliards de cellules nerveuses spéciales

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

Satisfaction patients ANNEE 2012

Satisfaction patients ANNEE 2012 Satisfaction patients ANNEE 2012 Chaque patient dispose, lors de son arrivée, d un questionnaire de satisfaction à l intérieur du livret d accueil. Ce questionnaire a pour but d évaluer le niveau de satisfaction

Plus en détail

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Sondage Viavoice pour le Groupe Pasteur Mutualité VIAVOICE «Mieux comprendre l opinion pour agir» Études et conseil en opinions 9 rue Huysmans

Plus en détail

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les remontées du terrain Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les programmes d Evaluation des Pratiques Professionnelles Pertinence des hospitalisations en HDT HO *Formalisation de certificats

Plus en détail

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44 ORST Charentes - Baromètre régional Santé au travail 14. Synthèse Cette analyse, à visée descriptive, met en évidence la diversité dans le recueil comme dans l exploitation des données des accidents du

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie TROUBLES ANXIEUX Filipe Galvão interne DES psychiatrie PLAN Historique du concept de trouble anxieux Attaque de panique - Trouble panique Trouble anxieux généralisé Les troubles phobiques : Agoraphobie

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

Alain Tardif. Maux de tête. et migraines. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol

Alain Tardif. Maux de tête. et migraines. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Alain Tardif Maux de tête et migraines Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol D où viennent les maux de tête? Les céphalées primaires ont une origine assez variable selon leur nature. Nous

Plus en détail

En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma

En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma santé? Qu est-ce que je peux faire? «Ma main est engourdie,

Plus en détail

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 Une enquête réalisée sur la nutrition en médecine générale * pour l montre que la nutrition est un sujet

Plus en détail