GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE"

Transcription

1 GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé

2 A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les toxines, les déchets métaboliques du sang et les sels minéraux excédentaires pour les éliminer dans les urines. Chaque minute les reins filtrent et nettoient environ 1 litre de sang soit plus de 1400 litres par jour, produisant environ 1.5 litres d urine quotidiennement. Le rein a un rôle de régulateur indispensable puisqu il : maintient la pression artérielle stimule la production de globules rouges assure l équilibre en minéraux assure l équilibre acido-basique transforme la vitamine D en «calcitrol» permettant ainsi l absorption du calcium par l intestin et sa fixation dans les os. maintient l équilibre des substances chimiques intervenant dans le fonctionnement des muscles et du cœur. L INSUFFISANCE RENALE (CHRONIQUE) C EST QUOI? On parle d insuffisance rénale chronique lorsque les deux reins ne peuvent plus assurer correctement leur fonction de filtration du sang. On dit que l insuffisance rénale est chronique quand elle évolue depuis plus de 3 mois. L insuffisance rénale en chiffres : 3 millions de français souffrent d insuffisance rénale 1 français sur 2 ne sait pas qu il a les reins malades 20 à 35% des insuffisances rénales ne sont diagnostiquées qu au stade terminal En 2009, personnes étaient en insuffisance chronique terminale en France. 50% ont recours à la dialyse tandis que les 50 % restant sont en attente d une greffe de rein. Le nombre de personnes en insuffisance rénale augmente chaque année de 3 à 5%.

3 LES SYMPTOMES DE L INSUFFISANCE RENALE L insuffisance rénale est une maladie silencieuse qui ne provoque aucun symptôme perceptible. En dehors de douleurs liées à des calculs urinaires ou des kystes rénaux compliqués (hémorragie ). Son diagnostic se fait souvent trop tardivement lorsque les reins ont au moins perdu plus de 50% de leur capacité. Certains patients ont souvent une bonne santé apparente alors que leurs reins ne fonctionnent plus qu à 10 à 20% de leurs capacités. Pourtant, détectée à temps il est possible de ralentir considérablement la progression de l insuffisance rénale grâce à une prise en charge précoce. Lorsque l insuffisance rénale chronique a déjà atteint un stade sévère les symptômes suivants peuvent apparaitre : Sensation de mal-être global, fatigue excessive, trouble du sommeil et essoufflement à l effort : les reins ne stimulent plus suffisamment la production de globules rouges qui deviennent insuffisants à une bonne oxygénation des organes, provoquant une anémie. Perte d appétit, nausées, mauvais goût dans la bouche dûs à l accumulation de déchets toxiques dans le sang ayant un effet anorexigène. A un stade avancé on peut constater aussi : Des œdèmes (gonflements des paupières et/ou des chevilles) : l élimination d eau et de sel devient insuffisante et les reins produisent moins d urine. Démangeaisons persistantes, crampes nocturnes, troubles du rythme cardiaque provoqués par un surplus de phosphore ou de potassium dans l organisme Source : AURAD De l hypertension : accumulation de sel dans le sang ainsi que la sécrétion en excès d une hormone hypertensive par les reins provoquent une augmentation de la pression artérielle.

4 LES FACTEURS DE RISQUES LIES A L INSUFFISANCE RENALE L insuffisance rénale concerne avant tout les personnes hypertendues et diabétiques ; Ces deux facteurs sont à l origine de plus de 50% des cas d insuffisance rénale. Il existe plusieurs autres facteurs de risque dont le plus important est l âge. En effet à partir de 60 ans le fonctionnement rénal décroit progressivement, ce qui explique une plus grande vulnérabilité chez les personnes âgées. Les autres facteurs de risque : L obésité : un IMC supérieur à 30kg/m2 augmente de façon considérable le risque de développer une maladie cardiovasculaire et un diabète, et par conséquent une insuffisance rénale Les maladies cardiovasculaires : ensemble de maladies du cœur et des artères causées par l accumulation de cholestérol dans les artères. L âge de plus de 60 ans Antécédents familiaux d insuffisance rénale chronique Des uropathies obstructives (calculs rénaux, malformation des voies urinaires ) Des maladies systémiques La prise de médicaments néphrotoxiques comme les anti-inflammatoires anti-stéroïdiens ou lelithium (traitement des troubles bipolaires) Un poids de naissance inférieur à 2.5 kg Des épisodes d insuffisance rénale aïgue. Mais aussi : - la sédentarisation - une mauvaise hygiène de vie, - le stress, - une alimentation déséquilibrée ou excédentaire, en particulier en ce qui concerne le sel ou le sucre,... peuvent entrainer également des troubles métaboliques avec un retentissement rénal.

5 TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE Si l insuffisance rénale est irréversible, il est toutefois possible de ralentir sa progression et ainsi de retarder de plusieurs mois, voire années le recours à la dialyse ou à la greffe. La prise en charge de l insuffisance rénale chronique a pour objectif de ralentir la progression de la maladie grâce à plusieurs leviers : Contrôler la tension artérielle L hypertension est à la fois une cause et une conséquence de l insuffisance rénale. Plus la pression est basse mieux la tension artérielle sera contrôlée et plus la dégradation de la fonction rénale sera lente. Le contrôle de l hypertension peut passer par l instauration d un régime alimentaire adapté (limitation des apports en sel et/ou des médicaments hypertenseur) Instaurer un régime alimentaire adapté Une réduction de l apport en protéine animales est souvent nécessaire car celle-ci augment le travail des reins. Des symptômes d urémie (nausées, crampes, etc.) peuvent apparaitre si elles sont présentes en trop grandes quantités. En fonction du degré de gravité de l insuffisance rénale chronique, les apports en phosphore, sodium (sel), potassium (fruits, chocolats, ) et en lipides (graisses) seront éventuellement limités. La réduction de la consommation de liquides pourra également être conseillée. En cas d insuffisance rénale secondaire à un diabète L obtention d un équilibre glycémique parfait est indispensable pour réduire le risque de complications. Cet objectif impose que le patient suive parfaitement son régime alimentaire ainsi que son traitement médicamenteux. Il est dans ce cas essentiel de maintenir la pression artérielle à sa valeur optimale (130/80mmHg). Il s agit également de maitriser les autres facteurs de risques cardio-vasculaires : - L arrêt du tabac est fortement préconisé - Limiter l hypercholestérolémie. Un taux important de cholestérol peut par le biais de l athérosclérose favoriser la survenue d une hypertension artérielle qui elle-même constitue un des tous premiers facteurs de risque d insuffisance rénale. Pallier aux insuffisances des reins Compenser l anémie : cela permet une meilleure oxygénation des organes et en particulier des reins et du cœur. Pallier au manque de calcium Utilisation de chélateur de phosphore afin d empêcher son absorption lors de la digestion. Rétablir l équilibre acido-basique par l apport de bicarbonates (gélules de bicarbonate ou eaux bicarbonatées telles que l eau de Vichy) Eliminer l excès d eau et de sel

6 LA MISE EN PLACE DE LA DIALYSE Dans les situations où la greffe est contrindiquée ou dans l attente d une transplantation, le recours à la dialyse devient nécessaire. La dialyse permet de filtrer le sang des personnes dont les reins ne fonctionnent plus correctement. Une machine remplace alors la fonction rénale. La technique de dialyse la plus courante est l hémodialyse, une méthode réalisée le plus souvent à l hôpital. Mais les patients les plus autonomes peuvent apprendre à se traiter seul. Les séances se déroulent alors dans des centres d autodialyse comme à l ASDR. Toutes les informations sur l ASDR : Source fotolia PUIS LA GREFFE Lorsqu elle est possible, la transplantation rénale est le traitement de choix de l insuffisance rénale terminale. Elle leur permet également d augmenter considérablement l espérance de vie du patient. Il a ainsi été très récemment montré en France un patient transplanté peut espérer vivre entre 2,5 et 3,8 fois plus longtemps que s'il était resté en dialyse.

7 NOTES

8 LE SOIN HOSPITALIER DE PROXIMITE ASDR Association de Soins à Domicile à La Réunion 131 route du Bois de Nèfles Ste Clotilde Tél

Le VIH et vos reins. Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Où sont mes reins? Comment fonctionnent mes reins? Que font mes reins?

Le VIH et vos reins. Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Où sont mes reins? Comment fonctionnent mes reins? Que font mes reins? Le VIH et vos reins Le VIH et vos reins Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Le VIH peut affecter vos reins et peut parfois causer une maladie rénale. Certains médicaments peuvent être dangereux pour

Plus en détail

Maladies rénales. Informations et conseils

Maladies rénales. Informations et conseils Ministère de la Santé et des Solidarités Informations et conseils Maladies rénales Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins.il contient des informations sur

Plus en détail

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS...

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Une initiative de Avec la participation de En partenariat avec Ensemble pour notre santé! Les données clefs en Bretagne

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION PRE - DIALYSE

LIVRET D INFORMATION PRE - DIALYSE LIVRET D INFORMATION PRE - DIALYSE L insuffisance rénale : L insuffisance rénale chronique est la conséquence d une incapacité définitive des reins à remplir leurs fonctions. Chaque rein est composé d

Plus en détail

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression?

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Dr. Etienne LARGER Hôtel Dieu de Paris UniversitéParis 5 et INSERM U 833 La néphropathie diabétique en chiffres.

Plus en détail

Le diabète. Suis-je concerné? La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE

Le diabète. Suis-je concerné? La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE Le diabète Suis-je concerné? MUTUALITE CHRETIENNE La solidarité, c est bon pour la santé. Vous vous posez des questions sur le diabète? Vous vous demandez si vous êtes concerné? Vous connaissez une personne

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Moi ou mon enfant sous cortisone

Moi ou mon enfant sous cortisone Moi ou mon enfant sous cortisone Quelles conséquences? Isabelle Koné-Paut Pédiatrie Générale, Rhumatologie CHU de Bicêtre 94270 Le Kremlin-Bicêtre La cortisone, une hormone H H Organe 1 Organe 2 H Sang

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS...

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Une initiative de En partenariat avec Avec la participation de Ensemble pour notre santé! A l initiative de l Association

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

- L eau laquelle choisir - Menu idéal pour une journée si l on veut perdre du poids

- L eau laquelle choisir - Menu idéal pour une journée si l on veut perdre du poids Formation via Skype pour le titre de Coach en Nutrition et Santé avec la fondatrice Michèle Fioletti, praticienne de santé, psychologue en nutrition et sa méthode FORM + éprouvée durant ses 28 ans de consultations.

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ETUDE CODIT/NOVARTIS

DOSSIER DE PRESSE ETUDE CODIT/NOVARTIS DOSSIER DE PRESSE ETUDE CODIT/NOVARTIS Communiqué de presse L Insuffisance rénale et ses thérapeutiques Méthodologie et objectifs de l étude Codit Conséquences de l insuffisance rénale sur l entourage

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

La pré-éclampsie. Explications et conseils préventifs

La pré-éclampsie. Explications et conseils préventifs La pré-éclampsie Explications et conseils préventifs Introduction Quel objectif? Vous avez souffert d une pré-éclampsie lors de votre grossesse. Ce livret a pour but de vous aider à comprendre ce qu il

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

NOTIONS D ALIMENTATION DES CARNIVORES DOMESTIQUES

NOTIONS D ALIMENTATION DES CARNIVORES DOMESTIQUES NOTIONS D ALIMENTATION DES CARNIVORES DOMESTIQUES Mehdi MIDOUN. Docteur Vétérinaire Caractéristiques d'un bon aliment dit de "maintenance " 2 objectifs principaux : 1-Maintenir le poids et la forme de

Plus en détail

VOTRE GUIDE SUR LE DIABÈTE

VOTRE GUIDE SUR LE DIABÈTE VOTRE GUIDE SUR LE DIABÈTE b Qu est-ce que le diabète? b Prévention du diabète de type 2 b Aide-mémoire pour la prévention b Vivre avec le diabète b Complications du diabète b Termes à connaître b Ressources

Plus en détail

Maladie rénale chronique de l adulte

Maladie rénale chronique de l adulte POINTS CRITIQUES DU PARCOURS DE SOINS Maladie rénale chronique de l adulte Dépister la maladie rénale chronique (MRC) Identifier la population à risque de maladie rénale chronique diabète hypertension

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir

Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir Qu est-ce que le diabète? Le diabète est une maladie qui modifie la façon dont votre organisme produit et utilise une hormone nommée insuline,

Plus en détail

Information pour les patients dialysés qui prennent du chlorhydrate de sévélamer (RENAGEL)

Information pour les patients dialysés qui prennent du chlorhydrate de sévélamer (RENAGEL) Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament RENAGEL de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimalisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

ARTHROSE, PROTOCOLE NATUREL

ARTHROSE, PROTOCOLE NATUREL ARTHROSE, PROTOCOLE NATUREL Qu est-ce que l arthrose? Dans les articulations normales, les processus de synthèse et de dégradation du cartilage sont en équilibre. En cas d arthrose, les processus de réparation

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE. École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66

INSUFFISANCE CARDIAQUE. École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 INSUFFISANCE CARDIAQUE École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 I. DÉFINITION L'insuffisance cardiaque (IC) est l incapacité du coeur à assurer, dans les conditions normales,

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN.

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. Plus d informations sur : www.fa-avc.be Ligue Cardiologique Belge www.liguecardiologique.be FIBRILLATION AURICULAIRE

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Comprendre le diabète

Comprendre le diabète MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Comprendre le diabète Aperçu de la trousse Le diabète est l une des maladies chroniques les plus répandues au Canada.

Plus en détail

Diabète et maladie rénale chronique

Diabète et maladie rénale chronique Diabète et maladie rénale chronique Qu'est-ce que le diabète? Le diabète, parfois aussi appelé diabète sucré, est un état qui se produit lorsque votre corps ne fabrique pas assez d'insuline ou lorsqu'il

Plus en détail

Femmes et hypertension artérielle. une liaison à risque. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Femmes et hypertension artérielle. une liaison à risque. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle CFLHT2011_essai#2:Mise en page 1 27/10/11 18:48 Page 1 Femmes et hypertension artérielle une liaison à risque Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Éditorial

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Formation Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Durée : 42 Heures Contexte : Ces 15 dernières années 47 personnes ont bénéficiées d une formation «dialyse» soit à peine 30 % de

Plus en détail

Hypotension orthostatique

Hypotension orthostatique Hypotension orthostatique Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Définition Incapacité de maintenir une TA adéquate quand passage à l orthostatisme

Plus en détail

COPIE. Diabète & cholestérol. «Contrôle simple - santé redoublée»

COPIE. Diabète & cholestérol. «Contrôle simple - santé redoublée» Diabète & cholestérol «Contrôle simple - santé redoublée» 2,6 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera per il Diabete www.associationdudiabete.ch Compte

Plus en détail

La densité nutritive Le point de vue du consommateur

La densité nutritive Le point de vue du consommateur La densité nutritive Le point de vue du consommateur Février 2011 Andy MacDonald L importance de la nutrition ne change pas 74 71 75 76 71 2006 2007 2008 2009 2010 L importance du goût augmente 85 76 78

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Information destinée aux patients Docteur D. LEONARD Centre de consultations Médico-Chirurgicales Rue des Rolletières 49402 Saumur Tél : 02 41 83 33 52 Site web : http://david-leonard.docvadis.fr

Plus en détail

Chapitre 1 : Equilibre Acido-Basique. Professeur Patrick LEVY

Chapitre 1 : Equilibre Acido-Basique. Professeur Patrick LEVY UE MPSfO - Physiologie Chapitre 1 : Equilibre Acido-Basique Professeur Patrick LEVY Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités (I) L équilibre

Plus en détail

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ C A H I E R S A N T É N 3 UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ Préface Le diabète est en augmentation

Plus en détail

Hypertension et maladie rénale chronique. (Pour les personnes atteintes de MRC aux stades 1 4)

Hypertension et maladie rénale chronique. (Pour les personnes atteintes de MRC aux stades 1 4) Hypertension et maladie rénale chronique (Pour les personnes atteintes de MRC aux stades 1 4) Initiative de qualité relative aux conséquences des maladies du rein de la National Kidney Foundation (NKF-KDOQI

Plus en détail

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION LIVRET DE PREVENTION Femmes, prenez soin de votre cœur! TOUT SAVOIR SUR LA SANTE DU CŒUR DES FEMMES, par la Fondation Cœur et Artères, reconnue d utilité publique Introduction Ce livret s adresse à toutes

Plus en détail

Formation Insuffisance Rénale, Soins et Thérapies en dialyse GH Renal Services

Formation Insuffisance Rénale, Soins et Thérapies en dialyse GH Renal Services Programme de formation 2012 Formation Insuffisance Rénale, Soins et Thérapies en dialyse GH Renal Services La formation joue un rôle essentiel dans la qualité des soins dispensés. Elle permet d accroitre

Plus en détail

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre fibrillation auriculaire Vivre avec une fibrillation auriculaire Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Diabète de type 2 : l approche pharmacologique

Diabète de type 2 : l approche pharmacologique Diabète de type 2 : l approche pharmacologique Les statines Les statines agissent sur le foie en forçant celui-ci à extraire le mauvais cholestérol (LDL) du sang pour former des substances utiles au niveau

Plus en détail

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Atelier sur l alimentation Alimentation & Marathon Demi-journée scientifique 3 mars 2012 Genève marathon Anne-Catherine Morend Diététicienne dipl.

Plus en détail

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention santé du cœur Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger Les ennemis de votre cœur TABAC : LAISSEZ VOTRE CŒUR RESPIRER L'ennemi n 1 de votre cœur Le monoxyde de

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Troubles du rein. Troubles du rein. Information pour survivants d un cancer pédiatrique. Fiche no 16. 1 888 939-3333 cancer.ca

Troubles du rein. Troubles du rein. Information pour survivants d un cancer pédiatrique. Fiche no 16. 1 888 939-3333 cancer.ca Certains agents chimiothérapeutiques peuvent affecter les reins. Les reins décomposent de nombreux agents chimiothérapeutiques et les évacuent du corps. Lors de leur décomposition, ces médicaments peuvent

Plus en détail

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 le diabète je peux l éviter! ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 Qu est-ce que le diabète? C est une maladie grave et silencieuse qui,

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

Projet Edudora² Luxembourg

Projet Edudora² Luxembourg Projet Edudora² Luxembourg Personnes de contact: EDUcation thérapeutique et préventive face au Diabète et à l Obésité à Risque chez l Adulte et l Adolescent CRP-Santé Marie-Lise Lair (+352) 26 970 752

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

Clinique universitaire de cardiologie. Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire. Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne.

Clinique universitaire de cardiologie. Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire. Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne. 10ISP 5.4 Clinique universitaire de cardiologie Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire Inselspital Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne CH-3010 Berne

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

Diabète sucré et embryopathie à la thalidomide

Diabète sucré et embryopathie à la thalidomide Diabète sucré et embryopathie à la thalidomide Diabète sucré = élévation du sucre dans le sang Définition : Le diabète est une maladie liée à la défaillance de la régulation du taux de glucose dans le

Plus en détail

Introduction W ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier)

Introduction W ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier) Introduction ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier) Nombres de postes : 24 Nombres de patients chroniques : 96 ZLe service d hémodialyse à l hôpital André

Plus en détail

Vous pouvez choisir d agir. et d être efficace pour votre santé!

Vous pouvez choisir d agir. et d être efficace pour votre santé! plaquette ok:mise en page 1 31/03/10 17:39 Page 1 la microalbuminurie Vous pouvez choisir d agir et d être efficace pour votre santé. Une valeur élevée de votre microalbuminurie vient de vous être annoncée

Plus en détail

À propos des maladies rénales chroniques. Un guide pour les patients et leur famille

À propos des maladies rénales chroniques. Un guide pour les patients et leur famille À propos des maladies rénales chroniques Un guide pour les patients et leur famille Initiative de qualité relative aux conséquences des maladies rénales de la National Kidney Foundation (NKF-KDOQI ) L'initiative

Plus en détail

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Complications de l obésité (1) Diminution de l espérance de vie Diminution de la qualité de

Plus en détail

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins?

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Votre médecin peut adapter et compléter ces informations en fonction de votre situation personnelle.

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

Service de Néphrologie-Dialyse

Service de Néphrologie-Dialyse Service de Néphrologie-Dialyse du Centre Hospitalier de BOURG EN BRESSE Docteur C. BOUDRAY Docteur N. DIAB Docteur J. C. GLACHANT Docteur S. TOUSSAINT Tél. Secrétariat : 04 74 45 42 71 Tél. Dialyse : 04

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE lu ~~ Référence: DB Objet: Nouvelles fiches de saisine du Comité Technique Paritaire Circulaire sur le stress

Plus en détail

MUCINUM comprimés enrobés

MUCINUM comprimés enrobés MUCINUM, comprimés enrobés Notice - Page 1 sur 5 Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement.

Plus en détail

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!»

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!» Le diabète gestationnel «Prévention pour la mère et l enfant!» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera

Plus en détail

12 mars 2015. Contacts: 193 rue A.bénébig Téléphone : 26 90 90 Haut Magenta Mobilis : 78 04 22 / 75 65 54. 98804 Nouméa Cedex. http://www.resir.

12 mars 2015. Contacts: 193 rue A.bénébig Téléphone : 26 90 90 Haut Magenta Mobilis : 78 04 22 / 75 65 54. 98804 Nouméa Cedex. http://www.resir. 12 mars 2015 Dossier de presse Contacts: Cécile CAILLABA et Caroline FLORIT Coordinatrices 193 rue A.bénébig Téléphone : 26 90 90 Haut Magenta Mobilis : 78 04 22 / 75 65 54 BP 12892 contact@resir.nc 98804

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

LES FACTEURS DE RISQUE

LES FACTEURS DE RISQUE LES FACTEURS DE RISQUE C EST QUOI UN FACTEUR DE RISQUE? C est une caractéristique lié à une personne, à son environnement à sa culture, à son mode de vie qui entraine pour elle une probabilité plus importante

Plus en détail

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner!

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Tous concernés! De quoi s agit-il? Notre assiette est la première des médecines. En effet, manger sainement et équilibré contribue à prévenir les principales

Plus en détail

Le diabète : une véritable épidémie

Le diabète : une véritable épidémie Le diabète : une véritable épidémie Le diabète frappe 150 millions de gens dans le monde. Deux millions sont canadiens. Ils seront deux fois plus nombreux dans 20 ans. Ceux qui en souffrent voient leur

Plus en détail

Tout travail effectué en condition de chaleur excessive constitue un risque pour la santé, quelle que soit la brièveté de l activité considérée.

Tout travail effectué en condition de chaleur excessive constitue un risque pour la santé, quelle que soit la brièveté de l activité considérée. Lucerne, le 1.6.2006 Factsheet Chaleur 1. Introduction Toute activité impliquant une exposition à la chaleur combinée avec des efforts intenses et le port de vêtements inappropriés provoque un échauffement

Plus en détail

Le VIH et votre apparence physique

Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Les personnes séropositives subissent-elles souvent des changements de l apparence physique? Il est difficile de dire avec exactitude

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

Un suivi médical régulier se

Un suivi médical régulier se Le suivi médical périodique Pierre Filteau, M.D. Un suivi médical régulier se révèle essentiel pour tout diabétique. Il est assuré minimalement quatre fois par année par le médecin traitant ou l infirmière.

Plus en détail

La maladie de Berger Néphropathie à IgA

La maladie de Berger Néphropathie à IgA Néphropathie à IgA La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous informer

Plus en détail