Si votre vie vous tient à COEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Si votre vie vous tient à COEUR"

Transcription

1 Si votre vie vous tient à COEUR

2

3 L E S M A L A D I E S C A R D I O VA S C U L A I R E S Le coeur est une pompe musculaire puissante et formidable: il pompe le sang oxygéné à travers les vaisseaux sanguins vers toutes les parties du corps et le sang désoxygéné dans les poumons. Cet organe, légèrement plus gros qu'un poing et pesant environ 300 grammes, bat plus de fois par jour pour pomper presque litres de sang. L ensemble du coeur et des vaisseaux (artères, veines) constitue le système cardiovasculaire. Parfois, il arrive que ce mécanisme de circulation si bien rodé s'enraye, en raison principalement d un mode de vie «déséquilibré»: hypertension, obésité, stress, sédentarité, tabac, diabète. Autant de facteurs qui abîment progressivement les vaisseaux et obstruent les artères. On parle alors de maladies cardiovasculaires, c'est-à-dire des affections ou des lésions qui touchent le système circulatoire et diminuent les fonctions pulmonaires et cardiaques. Pour vivre à plein «rendement», on ne soulignera jamais assez l importance de l'exercice physique et d un mode de vie équilibré. Cette brochure met l accent sur les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires et surtout sur la manière de les éviter, ou en tout cas de les prévenir.

4 4 LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES : UN PEU DE VOCABULAIRE En Belgique, plus du tiers des décès sont imputables aux maladies cardiovasculaires. Et notre pays est loin d être un cas isolé: ces affections sont, avec les cancers, les principales causes de mortalité dans les pays développés. Les maladies cardiovasculaires perturbent sacrément la vie des personnes qui en sont touchées, notamment en raison des douleurs et de l anxiété qu elles provoquent. L artériosclérose et athérosclérose L artériosclérose se caractérise par un épaississement et un durcissement de la paroi des artères. L athérosclérose, souvent associée à l artériosclérose, se caractérise par des dépôts de graisse sur la paroi des artères, qui s accompagnent parfois d une calcification. Ces lésions entraînent un rétrécissement des artères touchées (cerveau, coeur, reins, membres inférieurs). Ces dernières perdent également de leur élasticité et les fibres musculaires qui les composent se détériorent progressivement. La circulation sanguine est donc perturbée et tout l ensemble du système cardiovasculaire entier peut ainsi être endommagé. L infarctus du myocarde Le myocarde (muscle cardiaque) se contracte pour éjecter le sang dans le réseaux vasculaire, puis il se relâche alors que le coeur se remplit du sang oxygéné. L infarctus se produit lorsque l une des artères coronaires (qui entourent le coeur) se bouche brutalement en raison d une lésion ou d'un caillot de sang. Le myocarde ne reçoit donc plus le sang oxygéné nécessaire à son fonctionnement. L infarctus se manifeste par une crise violente (la douleur irradie souvent dans les 2 bras et le dos), et prolongée (de 30 minutes à plusieurs heures). La survie des tissus musculaires dépend de la quantité de muscle perdue et de la rapidité de l intervention médicale. Si un arrêt cardiaque s ensuit, la circulation sanguine s arrête totalement. Après 3 ou 4 minutes, les dégâts cérébraux sont irréversibles. L angine de poitrine Un signe précurseur de l'infarctus est l angine de poitrine. Elle apparaît lorsque le diamètre des artères coronaires est rétréci par des dépôts graisseux et que le myocarde manque d oxygène. Elle se manifeste pendant un effort et se traduit par une sensation d étau qui serre la poitrine et peut irradier vers le dos, le cou et les bras. La thrombose La thrombose correspond à la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux ou dans une des cavités du coeur. Elle peut provoquer un blocage de la circulation dans un membre (la jambe par exemple), un infarctus voire un accident vasculaire cérébral quand un caillot se présente au niveau du cerveau.

5 5 LES FACTEURS DE RISQUE, ENNEMIS DES ARTERES Les "défaillances" du système circulatoire trouvent leur origine la plupart du temps dans le mode de vie. Plusieurs facteurs de risque interviennent et s'ils s'accumulent, leurs effets sont d'autant plus dévastateurs. Le profil type du sujet à risque? L homme (ou la femme) de la cinquantaine qui est hypertendu, néglige son alimentation, fume et a un mode de vie sédentaire. L hypertension La tension artérielle correspond à la pression exercée par le sang, à chaque contraction du coeur, sur la paroi des artères. Elle varie selon la position (debout, couché), le moment de la journée (matin, soir) et l état de la personne (nervosité, fatigue, activités, émotions). Cette pression est exprimée par deux valeurs correspondant à un maximum et un minimum: la première - la pression systolique - correspond à la pression artérielle au moment où le coeur se contracte; la seconde - la pression diastolique - est le niveau de pression entre deux contractions quand le coeur se détend. Exemple: 120/80 mmhg (millimètres de mercure). Quand parler d'hypertension? Le valeurs normales sont <130 mmhg pour la pression maximale et <85 mmhg pour la pression minimale. Si l'une ou les deux valeurs restent trop élevées de manière permanente, on parle alors d'hypertension. Plus la tension artérielle est élevée, plus le risque de développer une affection cardiovasculaire est important. Une pression sanguine trop élevée fragilise et peut, à long terme, léser un vaisseau sanguin. Dans ce cas, les artères se bouchent progressivement, les parois du muscle cardiaque s épaississent, ce qui peut donner lieu à des douleurs dans la poitrine, à une insuffisance cardiaque ou à un infarctus. D'autres risques encourus sont les thromboses, les accidents vasculaires cérébraux, Quels facteurs favorisent l hypertension? Un excès de poids; une alimentation trop riche (graisses, sucres); le tabagisme; la sédentarité; le diabète; une prédisposition génétique.

6 6 Trop de cholestérol (hypercholestérolémie) Le cholestérol est une substance que le corps fabrique lui-même. Il est également présent dans les aliments. Le cholestérol est nécessaire à la formation des cellules et à la sécrétion des hormones. Il est donc indispensable mais quand son taux dans le sang est trop élevé, l organisme ne parvient pas à l éliminer: il s accumule dans les parois des artères. Le bon et le mauvais cholestérol Le cholestérol se présente sous 2 formes: le «bon» (HDL) et le «mauvais» (LDL) cholestérol. Le rapport entre ces 2 niveaux est un indicateur du risque de maladies cardiovasculaires. Le bon cholestérol se compose de particules dont le rôle est de protéger les parois vasculaires contre les dépôts de cholestérol. Elles transportent l excès de graisse pour mieux l évacuer vers le foie qui lui-même l élimine via la bile et les intestins. Le mauvais cholestérol se présente sous formes de particules dont l excès accroît le risque de maladies cardiovasculaires, car elles augmentent les dépôts graisseux sur les parois artérielles. Quand parler d hypercholestérolémie? Le taux de cholestérol total (HDL + LDL) doit être inférieur à 190 mg/dl de sang: 70% des Belges dépassent cette «norme». Le taux augmente principalement lorsque l'alimentation est trop riche en graisses animales, c est-à-dire les graisses qui se solidifient au frigo (le beurre, par exemple). Plus la teneur en graisses dans le sang est élevée, plus le risque de développer des maladies sérieuses est grand. Quels facteurs favorisent un excès de cholestérol? Une nourriture trop riche en graisses animales (viande, charcuterie fine, fromages gras, beurre), en sucres (limonades, barres chocolatées) ou/et en cholestérol (oeufs, foie); une prédisposition familiale. L obésité L obésité est caractérisée par un excès de poids «sévère». Aujourd hui, 44% de la population belge adulte présente un excès de poids: un adulte sur 3 a un poids relatif trop élevé - 5 kilos de trop en moyenne - et un adulte sur 10 est qualifié d obèse. Chez les enfants et les jeunes, la situation est alarmante: environ 11% des jeunes de 2 à 18 ans présente un surpoids et, dans la catégorie d âge des 5-10 ans, ce pourcentage s élève à 14% (source: Enquête de santé par interview, Belgique 2004, Institut Scientifique de Santé Publique, 2004).

7 7 Les personnes présentant une surcharge pondérale risquent davantage de développer des affections cardiovasculaires que les personnes qui ont un poids santé car: le coeur des personnes obèses se fatigue plus vite: il doit effectivement fournir un effort plus intense pour irriguer l organisme; l excès de poids favorise l augmentation du taux de graisses dans le sang (cholestérol); de plus, la majorité des personnes obèses est atteinte d'hypertension. Quand parler d obésité? Indice de Masse Corporelle (mesure de la taille et du poids) Pour connaître votre poids santé, vous pouvez calculer votre IMC selon la formule suivante: poids (en kilos) / taille x taille (en mètre) Si le résultat se situe < 18,5, vous êtes trop maigre. Si le résultat de cette somme se situe entre 18,5 et 25, votre poids est idéal. Entre 25 et 30, vous souffrez d une surcharge pondérale: tâchez de maigrir. A partir de 30, vous êtes obèse. Maigrir s avère indispensable. Remarque: n hésitez pas à consulter un médecin si, lors d activités physiques ou d efforts intenses, votre coeur s emballe (trop) et le souffle vous manque. Mesure du tour de taille La mesure du tour de taille est un indicateur du degré de risques cardiovasculaires associé à un excès de graisse abdominale. Pour une femme, si votre tour de taille > 80 cm, le risque pour votre santé augmente (si celui-ci est > 88 cm, le risque est élevé). Pour un homme, si votre tour de taille > 94 cm, le risque pour votre santé augmente (si celui-ci est > 102 cm, le risque est élevé). Le tour de taille se mesure à l aide d un mètre ruban souple, debout, les pieds légèrement écartés à la partie la plus étroite du torse située à mi-chemin entre la partie inférieure des côtes et la partie supérieure de l os pelvien (plus ou moins à hauteur du nombril). Quels facteurs favorisent l'obésité? Une alimentation peu équilibrée (nourriture trop riche en graisses et sucres); un déséquilibre entre l absorption d énergie (alimentation) et la consommation d énergie (activité physique): l alimentation est trop calorique par rapport aux besoins; la sédentarité (activité physique insuffisante).

8 8 Le diabète Le diabète correspond à une incapacité de l organisme à gérer correctement les sucres dans le sang: le taux de sucre est alors trop élevé. Le diabète de type 2 toucherait environ adultes belges (dont la moitié s ignore) qui présentent en général aussi quelques kilos excédentaires. Le taux de sucre élevé favorise les dépôts dans les vaisseaux sanguins et les artères, tout en les fragilisant, et augmente le risque d hypertension et d accident vasculaire cérébral. Les diabétiques de type 2 présentent donc un risque cardiovasculaire très élevé (notamment en raison de la présence de multiples facteurs de risque): les complications cardiovasculaires constituent d ailleurs la première cause de mortalité chez ceux-ci. Une adaptation du mode de vie est dès lors primordiale! Quels facteurs favorisent l apparition du diabète de type 2? Un excès de poids ou une obésité; une alimentation trop riche (graisses, sucres); la sédentarité; une glycémie à jeun > 126 mg/dl (ou 1,26g/l); l âge: le risque augmente avec l âge. Le tabagisme Le tabagisme - actif ou passif - nuit à la santé de tous et réduit l espérance de vie en bonne santé. Le tabac contient de nombreuses substances toxiques pour l'organisme et le système cardiovasculaire entier. La nicotine: accélère le pouls; augmente la pression sanguine; diminue le calibre des artères; favorise la formation de caillots. Le monoxyde de carbone (CO): se substitue à l oxygène dans le sang; favorise les dépôts de cholestérol dans les artères; favorise les maladies pulmonaires et certains cancers (poumon, gorge, ). Outre les conséquences physiques ou environnementales causées par la cigarette (rides, dents jaunies, mauvaise haleine, diminution du goût, pollution ambiante, etc.), le tabagisme augmente le risque d affections cardiovasculaires (fatigue du coeur, usure des vaisseaux sanguins, épaississement de la paroi des artères, infarctus, attaque cérébrale, ). Celui-ci précède même le risque de cancer chez les fumeurs. Associé à d autres facteurs de risque (obésité, hypertension), le tabagisme est encore plus dévastateur.

9 9 La sédentarité Le coeur est un muscle comme les autres, il a donc besoin d être entraîné. Or, le mode de vie moderne favorise de plus en plus l inactivité et la facilité. Bien souvent, le mouvement et l effort ne font plus partie du quotidien. A tort! L activité physique participe à l élimination des graisses ingérées au cours des repas et favorise un poids santé Sans entraînement, le muscle cardiaque se contracte moins bien, et surtout, il récupère moins vite en cas d effort ou d accident vasculaire (ex. infarctus). Le stress S il fait souvent partie du quotidien, le stress nuit à la qualité de vie et à la (bonne) santé. Il semblerait même que les personnes stressées soient plus sujettes aux problèmes cardiaques que les autres. A long terme, le stress s avère un ennemi non seulement pour la santé mentale (sommeil, nervosité, etc.) mais aussi pour l ensemble du système cardiovasculaire sur lequel ses effets peuvent être dévastateurs (tension artérielle trop élevée, rythme cardiaque irrégulier, circulation sanguine moins bonne).

10 10 PREVENIR A TOUT PRIX L association des différents facteurs de risque augmente le risque de maladies cardiovasculaires, or ils vont souvent de pair. Pour garder un coeur et des vaisseaux sanguins en pleine forme, il est nécessaire d avoir une bonne hygiène de vie: manger de manière variée et équilibrée, bouger suffisamment, éviter de fumer, modérer sa consommation d'alcool, gérer son stress, surveiller son poids et de dormir. Généralement, une perte de poids de l ordre de 5 à 10% est suffisante pour diminuer le risque cardiovasculaire. Un contrôle régulier chez votre médecin (tension artérielle, taux de cholestérol, ) peut prévenir l'apparition de problèmes cardiovasculaires car il agit précocement sur les facteurs de risque. Une alimentation saine et équilibrée Nous l avons vu plus haut, le Belge mange trop et a souvent une alimentation trop riche. Pour réduire le taux de cholestérol ou avoir un taux proche de la norme, il convient de réduire la consommation totale de graisses. Chassez les mauvaises graisses privilégiez les matières grasses insaturées et d origine végétale (huile, margarine, etc.); consommez raisonnablement les aliments riches en cholestérol, comme les oeufs dont le jaune est très riche (max. 3 par semaine), les abats et les crustacés; méfiez-vous des graisses cachées contenues dans les biscuits, les pâtisseries, la viande, les charcuteries et les sauces; privilégiez les viandes blanches ou la volaille (sans la peau), évitez les fromages gras, les produits laitiers entiers, le beurre, la graisse de friture solidifiée; modérez votre consommation d alcool (pas plus d un verre par jour pour les femmes et 2 pour les hommes): il augmente en effet la quantité de graisses dans le sang.

11 11 équilibrez et variez votre alimentation diminuez les quantités absorbées. Mangez 3 repas par jours et maximum 2 collations. Evitez de grignoter entre les repas ou devant la télé; mangez beaucoup de fruits et de légumes (crus, cuits, en compote, jus de fruits frais, comme garniture dans les sandwiches, comme collations, etc.). Ces aliments sont riches en vitamines et en fibres alimentaires; limitez votre consommation de sucre et de sel; consommez à chaque repas une bonne dose de féculents (pain, pâtes, pommes de terre, riz, ), qui favorisent le transit intestinal; mangez du poisson (gras) une à 2 fois par semaine; privilégiez les modes de cuisson nécessitant pas ou peu de graisse: à la vapeur, en papillote, au wok, en grillades; prenez le temps de manger; buvez beaucoup d eau, au minimum 1,5 litre par jour. Le régime méditerranéen? Pourquoi pas! Il a été démontré que les populations des pays du sud de l Europe sont moins exposées aux maladies cardiovasculaires. Ce régime alimentaire fait la part belle aux aliments végétaux, aux produits frais, au pain et aux autres produits céréaliers, à l huile d olive, à l ail et aux herbes aromatiques.

12 12 Une activité physique adaptée et régulière Pour garder un corps et un coeur en pleine forme, rien de tel que 30 minutes d exercices par jour. L activité physique est l amie du coeur à plus d un titre: elle renforce tous les muscles et les os. Plus vous bougez, plus leur résistance s accroît; dilate les artères coronaires, ce qui permet une meilleure irrigation du coeur; protège les artères contre les obstructions dues aux graisses et réduit le sucre en excès dans le sang; fait baisser la tension artérielle; maintient un poids santé et favorise même la perte de poids; favorise la qualité de vie (moins de stress, tissu social élargi, sommeil réparateur, sentiment d être en forme). Choisissez une activité physique adaptée à votre âge, votre état de santé et qui vous plaît: bouger quotidiennement, sans nécessairement faire du «sport», peut se pratiquer de mille et une manières, seul ou accompagné. La marche, le vélo, la natation, le Taï-Chi sont des activités idéales. Monter les escaliers au lieu de prendre l ascenseur, passer l aspirateur, jardiner ou bricoler sont tout aussi salutaires et vous permettent d intégrer aisément le mouvement dans votre vie quotidienne! Et plus encore Le stress et les tensions sont à fuir dans la mesure du possible: il existe de nombreux moyens pour évacuer la «pression», trouvez celle(s) qui vous convien(nen)t; arrêtez de fumer ou ne commencez pas. Ne fumez pas en présence de vos enfants, ni si vous êtes enceinte ou/et allaitez; ne paniquez pas à l'idée de vous peser: pesez-vous régulièrement mais sûrement pas tous les jours; tâchez de rester à un poids acceptable. Essayez de compenser les éventuels excès d une manière équilibrée mais ne vous lancez pas dans des régimes farfelus qui misent tout sur une perte de poids rapide. Renseignez-vous auprès d un médecin ou d un diététicien; soyez actif (activités en famille, amis, club de loisirs, voyage, etc.); dormez suffisamment et profitez des bienfaits de la sieste; faites contrôler au moins une fois par an votre tension artérielle; en cas de traitement médicamenteux, respectez les consignes de prise.

13 13 POUR UN COEUR EN PLEINE FORME Pour limiter les risques de maladies cardiovasculaires, il n y a pas de secrets: il faut adapter son style de vie, ce qui implique parfois des changements radicaux. Souvent, ces changements surviennent quand le mal a déjà frappé. De plus, avec l âge, le risque de problèmes cardiovasculaires augmente. Mais la façon de vieillir dépend aussi et surtout de la manière de vivre: l'usure prématurée du système cardiovasculaire fait vieillir d'autant plus vite Une règle d'or de la prévention est d'être à l'écoute de son corps. Si vous éprouvez des vertiges, difficultés à respirer, douleurs ou une oppression dans la poitrine, malaises soudains une visite chez un médecin s'impose d'urgence.

14 > ADRESSES Ligue Cardiologique Belge asbl Rue des Champs Elysées, 43 à 1050 Bruxelles Tél.: Fax: Fondation pour la Chirurgie Cardiaque asbl Rue Tenbosch, 11 à 1000 Bruxelles Tél.: Fax: Sites Internet

15 Cette brochure est une publication du Service Promotion Santé des Mutualités Libres rue Saint-Hubert, Bruxelles Tél.: 02/ Fax: 02/ Site Web: N d entreprise Photos : Thierry Monasse Mutualités Libres Bruxelles, mai 2006

16 T Editeur Responsable: P. Mertens, Union Nationale des Mutualités Libres rue St-Hubert, Bruxelles /05 - IES 046

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

LES FACTEURS DE RISQUE

LES FACTEURS DE RISQUE LES FACTEURS DE RISQUE C EST QUOI UN FACTEUR DE RISQUE? C est une caractéristique lié à une personne, à son environnement à sa culture, à son mode de vie qui entraine pour elle une probabilité plus importante

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION LIVRET DE PREVENTION Femmes, prenez soin de votre cœur! TOUT SAVOIR SUR LA SANTE DU CŒUR DES FEMMES, par la Fondation Cœur et Artères, reconnue d utilité publique Introduction Ce livret s adresse à toutes

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR SES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur ses connaissances 3 Vrai Faux Rappel 4 Un AVC peut-il

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Hypertension artérielle. Des chiffres qui comptent

Hypertension artérielle. Des chiffres qui comptent Hypertension artérielle Des chiffres qui comptent REPÈRES 7 500 000 d hypertendus (15 à 20 % des adultes en 1990). La fréquence de l hypertension artérielle (HTA) augmente avec l âge. Mais sur 8 personnes

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

Automesure de la tension artérielle

Automesure de la tension artérielle Automesure de la tension artérielle Pour mieux surveiller votre santé Illustration Imothep M.-S. Être bien informé, mieux se prendre en charge Souhaitez-vous mesurer vous-même votre tension? Comprendre

Plus en détail

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Hôpital Privé d Antony LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Livret d information Hôpital Privé d Antony - OPC/KINE/268 Page 1 sur 5 Intervenants Rédigé par : C.DUPUY M.CERISIER Masseur Kinésithérapeute Masseur

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Le cœur et les artères des femmes sont en danger

Le cœur et les artères des femmes sont en danger Le cœur et les artères des femmes sont en danger Dossier de presse Contact Luc-Michel Gorre Association de Cardiologie Nord Pas de Calais Coordination et Communication 03 20 21 07 58 06 16 48 13 35 luc-michel.gorre@orange.fr

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Cazenove & Stédo. départ pour : RCV. Nous ne sommes pas que des super héros, nous sommes avant tout des Hommes comme les autres! Scénario.

Cazenove & Stédo. départ pour : RCV. Nous ne sommes pas que des super héros, nous sommes avant tout des Hommes comme les autres! Scénario. Cazenove & Stédo départ pour : RCV Nous ne sommes pas que des super héros, nous sommes avant tout des Hommes comme les autres! Scénario Cazenove Dessins Stédo Couleurs Christian Favrelle et Pierre Schelle

Plus en détail

Les graisses dans l alimentation infantile

Les graisses dans l alimentation infantile FAMIPED Familias, Pediatras y Adolescentes en la Red. Mejores padres, mejores hijos. Les graisses dans l alimentation infantile Autor/es: Ana Martínez Rubio. Pediatra de Atención Primaria. Centro de Salud

Plus en détail

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.»

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» «Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» Boire peu pour boire longtemps. Marcel Aymé Le vin est dans notre pays synonyme de plaisir (gastronomique) ou de déchéance (alcoolique). Le débat

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2

VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2 VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2 1 LA PRÉVENTION DU DIABÈTE, ÇA COMMENCE AVEC VOUS Si vous êtes à risque de contracter le diabète de type 2, cherchez à retarder la maladie ou à la prévenir.

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Diabète. Entretenez votre capital santé! www.ml.be

Diabète. Entretenez votre capital santé! www.ml.be Diabète Entretenez votre capital santé! www.ml.be Contenu Le diabète en bref 4 Qu est-ce que le diabète? 4 Différents types de diabètes 4 Diagnostic 6 Diabète de type 2 7 Origine 7 Complications 7 Test

Plus en détail

L HYPERTENSION ET LES MALADIES DU COEUR COMMENT CONTRÔLER VOTRE PRESSION ARTÉRIELLE ET RÉDUIRE VOTRE RISQUE DE

L HYPERTENSION ET LES MALADIES DU COEUR COMMENT CONTRÔLER VOTRE PRESSION ARTÉRIELLE ET RÉDUIRE VOTRE RISQUE DE LA TROUSSE COEUR EN SANTÉ L HYPERTENSION ET LES MALADIES DU COEUR COMMENT CONTRÔLER VOTRE PRESSION ARTÉRIELLE ET RÉDUIRE VOTRE RISQUE DE MALADIES DU COEUR Nom : Cochez s il y a lieu Contrôlez votre poids.

Plus en détail

Dépistage et gestion du diabète

Dépistage et gestion du diabète Dépistage et gestion du diabète Plateforme du diabète Table des matières > Dépistage du diabète 32 millions de diabétique en Europe... 5 Le diabète, ça n arrive pas qu aux autres 6 Les Mutualités Libres

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques 2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès au Canada. Bien que leur incidence ait diminué au cours des dernières

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an

PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an DEFINITION APPAREIL CARDIO-VASCULAIRE Buts : apporter aux organes ce dont ils ont besoin(o2 ) eliminer les déchets(co2.) APPAREIL : Pompe=cœur Tuyaux=artéres/veines PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux.

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux. Les gencives et la santé générale Nous savons tous que la prévention est l une des clés du maintien de la santé générale. Nous faisons de l exercice et nous surveillons notre alimentation pour nous aider

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Vous avez subi une ICT.

Vous avez subi une ICT. Vous avez subi une ICT. Apprenez comment éviter d en subir une autre. Vous avez subi une ict. apprenez comment éviter d en subir une autre. Une ischémie cérébrale transitoire (ou ICT) est une urgence médicale.

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

maladies des artères Changer leur évolution Infarctus du myocarde Accident vasculaire cérébral Artérite des membres inférieurs

maladies des artères Changer leur évolution Infarctus du myocarde Accident vasculaire cérébral Artérite des membres inférieurs maladies des artères Infarctus du myocarde Accident vasculaire cérébral Artérite des membres inférieurs maladies des artères : comment, pourquoi? La principale maladie de nos artères, appelée athérosclérose,

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Informations sur le cancer de l intestin

Informations sur le cancer de l intestin Informations sur le cancer de l intestin Le cancer de l intestin fait partie des affections malignes les plus fréquentes et représente la deuxième cause de mortalité par cancer en Suisse. Cette maladie

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Le VIH et votre apparence physique

Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Les personnes séropositives subissent-elles souvent des changements de l apparence physique? Il est difficile de dire avec exactitude

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème La fibrillation auriculaire : au cœur du problème Cette brochure a été spécialement conçue pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire (FA), un trouble souvent décrit comme un rythme cardiaque

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice!

Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice! L aide d aujourd hui. L espoir de demain... MD Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice! Ce qu il faut savoir sur la santé du cerveau, l Alzheimer et les maladies apparentées Votre cerveau

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

Progrès dans le traitement des maladies cardio-vasculaires. Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche

Progrès dans le traitement des maladies cardio-vasculaires. Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche Progrès dans le traitement des maladies cardio-vasculaires Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche Notre cœur bat 100 000 fois par jour...4 Des maladies

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

APRÈS L'ACCIDENT CORONAIRE

APRÈS L'ACCIDENT CORONAIRE APRÈS L'ACCIDENT CORONAIRE CE QUE JE DOIS FAIRE POUR PRÉVENIR LA RÉCIDIVE! Informations et conseils pour une bonne réadaptation La fédération française de cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation

Plus en détail

Les aliments de l intelligence

Les aliments de l intelligence www.swissmilk.ch NEWS ER Conseils alimentation: L alimentation saine à l adolescence, 3 e partie Octobre 2010 Les aliments de l intelligence Des performances intellectuelles au top Des repas intelligents

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

Le diabète. Les clefs pour le soigner. www.mutsoc.be. L accès à la santé pour tous

Le diabète. Les clefs pour le soigner. www.mutsoc.be. L accès à la santé pour tous Le diabète Les clefs pour le soigner www.mutsoc.be L accès à la santé pour tous Avertissement Cette brochure n est pas un traité médical. Certaines notions, certains fonctionnements du corps, certains

Plus en détail

BULLETIN TRAITEMENT Un guide complet à la santé et au bien être des7né aux personnes a9eintes du VIH/sida. Décembre 2011

BULLETIN TRAITEMENT Un guide complet à la santé et au bien être des7né aux personnes a9eintes du VIH/sida. Décembre 2011 BULLETIN TRAITEMENT Un guide complet à la santé et au bien être des7né aux personnes a9eintes du VIH/sida. Décembre 2011 CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE VIH ET LA MALADIE CARDIOVASCULAIRE Fonda7on des personnes

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans Tout savoir sur le Le est une maladie chronique incurable qui se traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang. Sans traitement approprié, cette maladie peut être à l origine de graves

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

Le programme pour réduire votre cholestérol en 3 semaines

Le programme pour réduire votre cholestérol en 3 semaines Le programme pour réduire votre cholestérol en 3 semaines Découvrez des astuces de professionnels, des conseils sportifs et des idées recettes Introduction Le cholestérol joue un rôle dans le fonctionnement

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE La médication est importante, elle aidera à améliorer le travail du cœur et à éliminer le surplus d'eau. Il est important de prendre la médication

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche Table des matières Introduction! *! Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse! 1.1!Les!matériaux! 1.2!Solides,!liquides!et!gaz 1.3!Gaspiller!de!l énergie! 1.4!Le!carburant!du!corps! Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org.

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les maladies invalidantes Repères sur l asthme généralités

Plus en détail

Nous remercions l association flamande du diabète pour sa collaboration dans la réalisation de ce guide.

Nous remercions l association flamande du diabète pour sa collaboration dans la réalisation de ce guide. 2 Diabète de type 2 : Détecter et soigner! Une brochure de la Mutualité Libre Securex en collaboration avec l Union Nationale des Mutualités Libres rue Saint-Hubert, 19 1150 Bruxelles Tél.: 02/778 92 11

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents

Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents Obésité Sévère de l Enfant et de l Adulte en Nord/Pas-de-Calais Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents Les services de médecine scolaire ou votre médecin traitant

Plus en détail

Tout à propos de l hypertension, de la maladie, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Saisissez cette chance... pour votre santé!

Tout à propos de l hypertension, de la maladie, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Saisissez cette chance... pour votre santé! L hypertension Tout à propos de l hypertension, de la maladie, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Saisissez cette chance... pour votre santé! Cette information vous est offerte par le

Plus en détail

1 www.agrobiosciences.org

1 www.agrobiosciences.org Intervention. 4èmes Rencontres Alimentation, Agriculture & Société. Déc 2003. «Alimentation et prévention du cancer : quelle vérité?» Par Denis Corpet (1). Directeur de l équipe "Aliment et Cancer" de

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Bien manger pour mieux vieillir Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Manger «Manger c est l acte social par excellence» «Non seulement nous sommes ce que nous mangeons, mais ce que nous avons mangé» (Richard

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose

Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose Questions : cherchez la réponse Comment se présente le cholestérol dans le sang? Quels

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE

LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE Le psoriasis est apparu longtemps comme une maladie de peau isolée mais des études épidémiologiques internationales ces dernières années ont

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

MALADIES VASCULAIRES CÉRÉBRALES

MALADIES VASCULAIRES CÉRÉBRALES LES MALADIES DU CŒUR ET LES MALADIES VASCULAIRES CÉRÉBRALES PRÉVALENCE, MORBIDITÉ ET MORTALITÉ AU QUÉBEC DIRECTION PLANIFICATION, RECHERCHE ET INNOVATION UNITÉ CONNAISSANCE-SURVEILLANCE OCTOBRE 2006 AUTEUR

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

INFORMATIONS destinées au patient SUBIR UNE OPÉRATION CARDIAQUE A650 02 477 77 65

INFORMATIONS destinées au patient SUBIR UNE OPÉRATION CARDIAQUE A650 02 477 77 65 INFORMATIONS destinées au patient SUBIR UNE OPÉRATION CARDIAQUE A650 02 477 77 65 1. PREFACE...5 2. LE FONCTIONNEMENT DU COEUR...6 3. LES AFFECTIONS DU COEUR...7 3.1. Constriction des artères coronaires...7

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

Comment éviter une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Protégez-vous avant qu il soit trop tard

Comment éviter une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Protégez-vous avant qu il soit trop tard Comment éviter une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral Protégez-vous avant qu il soit trop tard NEPAL OMAN G H A N A PARAGUAY BAHAMAS TURKS ET CAIQUES ÎLES (GB) SAINT-KITTS-ET-NEVIS SAINT-VINCENT-ET-

Plus en détail