Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne"

Transcription

1 Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

2 L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité physique

3 Objectifs de la prise en charge diététique Assurer les besoins nutritionnels en fonction de l âge pour une croissance optimale Limiter les variations glycémiques pour éviter la survenue de complications

4 La prise en charge diététique tient compte des principes de l éducation thérapeutique : Evalue : Les habitudes alimentaires familiales, les rythmes et comportement alimentaire de l enfant Les habitudes de vies, les centres d intérêt(sport ) Le contexte social Les connaissances et les craintes par rapport à l alimentation Les représentations de santé associées

5 Prise en charge diététique: Les nouvelles recommandations intègrent si possible les habitudes de la famille «Acte éducatif familial»: la diététique de l enfant diabétique sert de «modèle» Le repas doit rester un moment clé pour réunir la famille : convivialité, échanges, transmissions, «bon» Mais malgré tout perte de spontanéité et de liberté

6 Règles élémentaires 1) Une alimentation équilibrée = la même pour tous : ce n est pas un «régime»! 2) Synchroniser l alimentation à l action des insulines

7 Règles élémentaires Manger au cours des repas Eviter le grignotage Boire de l eau Limiter la consommation de sucre et boissons sucrées Intégrés dans un repas complet

8 Les apprentissages de l enfant diabétique et sa famille 1. Savoir composer des repas équilibrés 2. Repérer les aliments apportant des glucides 3. Quantifier les portions consommées 4. Faire des équivalences entre les aliments glucidiques ou 5. Compter les glucides 6. Bien répartir les apports glucidiques en fonction du traitement et de l activité 7. Savoir gérer les «situations particulières»

9 Composer des repas équilibrés

10 Avec les traitements actuels: le plus souvent 3 repas principaux et un goûter Des collations supplémentaires éventuelles selon : - l âge de l enfant - le type d insuline prescrit - l activité physique Souplesse horaires des repas et injections

11 Des repas équilibrés: le petit déjeuner Un produit laitier nature ou peu sucré Du pain ou un autre produit céréalier peu sucré 1 fruit ou 1 petit verre de jus sans sucre ajouté Un peu de beurre sur le pain ( produits sucrés avec modération )

12 Des repas équilibrés: le déjeuner et le dîner Des féculents : pain, pâtes, semoule, pommes de terre, légumes secs Des légumes De la viande ou du poisson ou des œufs (1 à 2 portions par jour) Des produits laitiers Des fruits De l eau

13 Des repas équilibrés: le goûter Sur le modèle du petit déjeuner en - copieux Nécessite souvent une injection supplémentaire (ou activité sportive) Si pas d injection : pas de goûter ou goûter léger et peu sucré = peu réaliste

14 Repérer les aliments glucidiques

15 Connaissance des aliments Quelle boisson contient le plus de sucre? 1 petit verre de coca, 1 petit verre de jus de fruits sans sucre, 1 grand verre d eau aromatisée à la fraise? Elles apportent toutes la même quantité = 15g pour 1 verre de 150ml (l eau aromatisée contient 2x moins de sucre pour 100 ml, et donc la même quantité pour 1 verre 2x plus grand)

16 Connaissance des aliments Quel est le goûter le plus riche en glucides : 1 petite pomme; 2 petits beurres; 1 barre de chocolat? Ils contiennent tous la même quantité = 10g de glucides

17 Des repas fixes en glucides: apprendre les équivalences glucidiques Si le traitement est prescrit en fonction des glycémies: quantités de glucides assez fixes d un jour à l autre Adaptées aux activités Faire des «équivalences»: ex: moduler la quantité de pain pour avoir des apports glucidiques à peu près stables aux repas 100g de féculents 20g de Glucides = 40g de pain ¼ pizza 3 cuill. à soupe de purée 50g de frites

18 Ou Compter les glucides Objectifs : Adapter l insuline à son repas et non son repas à l insuline = L insulinothérapie fonctionnelle ( IF)

19 L insulinothérapie fonctionnelle Une insuline pour «vivre» : basale Une insuline «pour manger» : bolus Une insuline «pour «soigner» : bolus correcteurs

20 L insulinothérapie fonctionnelle Soit avec la pompe, soit avec schéma basal/bolus Nécessite un apprentissage de la valeur glucidique des aliments par les patients

21 L insulinothérapie fonctionnelle Avantages : Pas d interdits! Souplesse horaire Adaptation à l appétit : pas de forcing, moins ou pas de restriction Plus de souplesse pour les repas de fête, les invitations, les vacances Moins ou pas de différences avec le reste de la famille

22 L insulinothérapie fonctionnelle Inconvénients? Déséquilibre alimentaire : Seule la partie «glucidique» du repas est prise en compte Pas de différences entre les sucres Il faut peser et «compter» Réflexion indispensable pour varier les glucides et adapter les doses Risque de surpoids si multiplication des repas et des bolus

23 En pratique : Apprentissage : à l hôpital pour les nouveaux diabétiques ou lors d un changement de traitement (pose d une pompe ) En ateliers d éducation En consultation externe, avec exercices à domicile Initié par les diététiciennes, et repris par les différents soignants : importance +++ d avoir le même langage

24 La composition des aliments est complexe : protides, lipides, glucides, vitamines, minéraux, fibres Mais seuls les glucides ont un effet sur la glycémie!!! Seuls les aliments apportant des glucides doivent être comptabilisés

25 Où sont les glucides dans un repas? Dessert Féculents Pain

26 Déterminer les quantités consommées Certains aliments sont consommés en «portions» : ex. 1 compote, 1 yaourt, 1 pâtisserie, 1 biscotte... Pour d autres, il faut évaluer le poids ou le volume : Soit en pesant : au début c est préférable Soit en mesurant à l aide d un contenant Soit en comparant à une photo de portion

27 Déterminer les quantités consommées Pour les liquides : évaluer en volumes 1 bol = 1 grande tasse = 250 ml 1 tasse à café = 70 ml 1 petit verre = 120 ml 1 gobelet = 150 ml 1 verre à eau = 200 ml 1 verre à soda = 250 ml

28 Déterminer les quantités consommées Pour les autres aliments, il faut peser au début : - Le pain - Les féculents, aussi bien ceux servis en entrée qu en plat chaud NB. Souvent, chez l enfant, les glucides des légumes ne sont pas pris en compte

29 Apprendre à visualiser les quantités: 200 g de riz = 40 g de glucides 100 g de riz = 20 g de glucides

30 Pommes de terre = 100 g Glucides : 25 g 20 g 15 g rissolées vapeur purée

31 1 bol chinois = 150g de riz = 30g de G = 40g de pain = 20g de G

32 NB. Les quantités pesées doivent être effectivement consommées : elles doivent correspondre à l appétit de l enfant

33 Calculer la quantité de glucides apportée par l aliment Sur les étiquettes des produits Par les tables de composition : Combien dans mon assiette? Glucocompteur Le petit livre de la minceur

34 Calculer la quantité de glucides apportée par l aliment La règle de 3 Grammes 100g Glucides 85 de G dans 30 g? = 30 x 85 / 100 = 25,5

35 Simplifier les calculs: arrondir les valeurs à des multiples de 5 Le choix d aliments consommés par un enfant ou une famille est limité : les chiffres sont rapidement retenus

36 Quelques valeurs simples: 5g de G 10g de G 15g de G 20g de G 1 laitage nature 1 biscuit sec 1 petit fruit(abricot) 1 morceau de sucre 1 yaourt nature + 1 sachet de sucre 1 bol de lait (200ml) 1 tranche de pain de mie 4 petits carrés de chocolat 1 yaourt aromatisé 1 cordon bleu 100g de petits pois 3 prunes 1 compote s/sucre 1 crème dessert 1 fruit moyen 1 petite banane 1 compote sucrée 100g de féculents 40g de pain

37 Exemple de calcul pour un goûter 20 g 15 g Total = 50g de glucides 15 g

38 Calculer la quantité de glucides apportée par l aliment: exemple de calcul pour un repas Déjeuner : 100g taboulé Poulet rôti 150g pommes vapeur 100g haricots verts 1 portion de fromage 1 pomme 20g de pain Aliment 100g taboulé 20 Poulet 0 150g pommes de terre Haricots verts Glucides en g 30 Fromage 0 1 pomme 20 20g de pain 10 Total glucides Non compté 80g

39 Le ratio : Ratio insuline/glucides = Soit quantité de glucides pour 1 unité d insuline Exemple: 1U/15g (pompes) Soit quantité d insuline pour 10g de glucides Exemple : 0.5 U/10g (injections)

40 Calcul de la dose d insuline La dose d insuline pour le repas est calculée à partir de la quantité de glucides consommée au repas des résultats de glycémie préprandiale du «ratio» G / 1U d insuline du facteur de sensibilité (correcteur )du patient ( correcteur = 0.5 1U fait baisser la glycémie de 0.5g)

41 Exemple pratique : Pour le repas calculé précédemment: Ratio = 1U/10g : pour 80g de Glucides il faut? 1 unité d insuline pour 10g de glucides = 8 U Dose à injecter = 8U Si la glycémie est élevé, une dose d insuline supplémentaire est ajoutée pour «corriger» la glycémie

42 Les situations particulières L hypoglycémie: Taux à partir duquel il faut resucrer l enfant? Comment? Si 0,60 g/l Donner du sucre, puis (10 mn)une collation apportant des glucides complexes Combien de sucre? 1 morceau par tranche de 20kg de poids maxi = 3 pour un ado

43 L hypoglycémie Exemples de collation en cas «d hypo» 6 ans 20 kg 10 g de pain ou 1 biscotte ou 1 petit beurre 12 ans 40 kg 20 g de pain ou 2 biscottes ou 2 petits beurres + 12 ans 60 kg 30 g de pain ou 3 biscottes ou 3 petits beurres

44 L hypoglycémie Par quoi peut-on remplacer 1 morceau de sucre? Par un produit sucré apportant la même quantité de sucre: 1 cuillère à café de sucre en poudre 1 bonbon de 5 g 50 ml d une boisson sucrée non «light» 1 cuillère à café de confiture 1 cuillère à café de lait concentré sucré

45 Les situations particulières: L hyperglycémie Qu y a-t-il à changer au niveau du repas en cas d «hyper»? Rien, car ce n est pas l alimentation qui fait baisser la glycémie, mais l insuline On ne diminue pas le repas ou le goûter Par contre, chercher des possibles causes alimentaires si hyper régulières

46 Le sport Adaptations diététiques? Avant : Repas diversifié apportant des glucides complexes Si glycémie < 1.20g : prendre une collation avant de démarrer Pendant : Si activité intense : prendre une collation(10 à 20g de G) au bout de 45mn-1h Si activité d endurance : reprendre une collation ou boisson (10 à 20g de G) toutes les 30mn ( sucrées ) Après : Une collation à la fin du sport, tant que les muscles sont chauds (yaourt à boire) Au repas suivant, quantité au moins normale de féculents Collation au coucher si la glycémie 1.5g/l

47 Situations particulières Maladie avec perte d appétit : que faire si on ne peut pas manger? Fractionner l alimentation Proposer des aliments apportant des glucides, faciles à avaler, en petites quantités: purées, laitages, compotes, boissons sucrées

48 Les outils pédagogiques les repères de consommation du PNNS les brochures éducatives de l AJD les livrets des laboratoires les actions menées dans les écoles les publicités des grandes surfaces les emballages les aliments factices les jeux éducatifs

49 Conclusion Quelque soit le schéma de traitement : Alimentation de l enfant diabétique : élément fondamental de l équilibre glycémique Acte éducatif évolutif avec l âge de l enfant Initiation par une équipe multidisciplinaire formée à l éducation thérapeutique Relais par les médecins spécialistes, généralistes et de santé scolaire, la famille, les associations.

Fanny OLLIER Diététicienne

Fanny OLLIER Diététicienne Fanny OLLIER Diététi icienne INTERVENTIONS DIETETIQUES 1. INTERVENTIONS THEORIQUES Auprès des résidents : Thèmes : Equilibre alimentaire Groupes d aliments Conseils pratiques lors d un repas Pathologies

Plus en détail

Activités physiques et dépense énergétique

Activités physiques et dépense énergétique Observe Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé : alimentation et hygiène alimentaire Activités physiques et dépense énergétique 1. Voici la quantité d énergie que ton corps dépense

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior À chacun sa portion Nous changeons nos besoins aussi! Des portions adaptées à vos besoins,, adulte ou senior, nos besoins alimentaires évoluent au fil de nos vies. Ils diffèrent également entre les femmes

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Dr F. GANE TROPLENT 04/2013 Faculté de Médecine HyacintheBASTARAUD Activités physiques : Recommandations d activité physique pour la population Pratique d une activité physique

Plus en détail

Ma Fiche Santé - Nutrition

Ma Fiche Santé - Nutrition LE DIABETE VA CHANGER VOTRE FAÇON DE VIVRE ET DE MANGER ET RECIPROQUEMENT Votre traitement ainsi que la qualité de votre alimentation et de votre hygiène de vie vont vous aider à normaliser un taux de

Plus en détail

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école?

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? CARQUEIRANNE VILLE ACTIVE DU PNNS Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? Ce diaporama s inspire très largement des documents réalisés par le programme nutrition, prévention et

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11.

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11. Nutrition et Sport L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Qui est considéré comme sportif? Valérie Ducommun Diététicienne dipl. ES Diplôme universitaire Nutrition du Sportif A.F. Creff

Plus en détail

DISCIPLINE : SCIENCES

DISCIPLINE : SCIENCES DISCIPLINE : SCIENCES SEQUENCE : L alimentation SEANCE 4 : (60 mns) Période : 1 Niveau : Cycle 3 OBJECTIF : Classification des aliments et leur devenir. COMPéTENCE : Rôle des aliments dans l o rganisme.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT S o c i é t é F r a n ç a i s e d e N u t r i t i o n d u S p o r t contact@sfns.fr CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT NOTE AUX FEDERATIONS : CONDITIONS D APPLICATION

Plus en détail

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE SOMMAIRE 1. Qu est ce qu un(e) diététicien(ne)? 2. Présentation des familles d aliments 3. Les différents nutriments 4. Les diverses associations alimentaires a/ L équilibre

Plus en détail

DIETETIQUE et SPORT. de la théorie à la pratique. Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble

DIETETIQUE et SPORT. de la théorie à la pratique. Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble DIETETIQUE et SPORT de la théorie à la pratique Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble Pour être en forme et le rester hygiène de vie : - sommeil suffisant

Plus en détail

Pour garder la forme, sautez. le goûter matinal

Pour garder la forme, sautez. le goûter matinal Pour garder la forme, sautez le goûter matinal Pourquoi est-il préférable d éviter le goûter du matin? Qu appelle-t-on le goûter du matin? Le goûter du matin, ou collation matinale, correspond à toute

Plus en détail

Le petit déjeuner expliqué aux ados

Le petit déjeuner expliqué aux ados Le petit déjeuner expliqué aux ados Testez vos connaissances De quelle quantité de calcium votre corps a-t-il besoin chaque jour? Autant que dans 1 verre de lait Autant que dans 8 verres de lait Autant

Plus en détail

Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied!

Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied! Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied! 2 POURQUOI LE PETIT-DÉJEUNER EST-IL UN REPAS SI IMPORTANT? Pour «Recharger les batteries» après une nuit de jeûne Eviter les «creux à l estomac» et

Plus en détail

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes»

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» Testez vos connaissances De quoi sont composés les fruits et légumes qui les rendent si bons pour la santé? Quel est le fruit qui apporte le plus de vitamine

Plus en détail

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Déjeuner : Avocat-tomate, poisson en papillote, pommes de terre vapeur, yaourt nature sucré, fruits au sirop léger. Concombre-sauce yaourt*, omelette aux

Plus en détail

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien Docteur PAULE MORARD IBM ECULLY SPORT ET DIETETIQUE BESOINS GLUCIDES : 1g= 4kcal 55% de l apport energétique quotidien Glucides à indice glycémique élevé ( IG) : Pain, purée, riz blanc, corn flakes Glucides

Plus en détail

Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire

Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire CHAPITRE 22 Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire CE QU'IL FAUT SAVOIR Élaborer des repas équilibrés consiste à dresser la liste des menus qui composeront

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

«Equilibre alimentaire et performance sportive»

«Equilibre alimentaire et performance sportive» «Equilibre alimentaire et performance sportive» Septembre 2013 Centre de médecine du sport- Albertville clothildemora.diet@orange.fr Plan Besoins nutritionnels Equilibre alimentaire Compétition et nutrition

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

Les Repas. Session 3

Les Repas. Session 3 Les Repas Session 3 Chiffres clés Prises alimentaires : 19% 3 repas/jour 41% 4/5 prises alimentaires 40% 6 prises alimentaires Des chiffres Clés Durée moyenne Repas (semaine) Petit-déjeuner Déjeuner Dîner

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

LA RATION ET L EQUILIBRE ALIMENTAIRE QUOTIDIEN

LA RATION ET L EQUILIBRE ALIMENTAIRE QUOTIDIEN LA RATION ET L EQUILIBRE ALIMENTAIRE QUOTIDIEN Par le Dr Mourad BRAHIMI, médecin du travail au CMB Je vais vous parler aujourd hui de ce que nous devons manger tous les jours et en quelle quantité pour

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

Le diabète au quotidien

Le diabète au quotidien Le diabète au quotidien La fièvre et les maladies intercurrentes L alimentation Les activités s sportives Les fêtes et les sorties Le tabac, l alcool, l la contraception Maurice nov 2010 1 La fièvre et

Plus en détail

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION Document réalisé par des médecins et infirmières du travail de l AIST 84, médecin préventionniste et diététicienne, du centre d examen de santé CPAM 84, éducateur pour la santé du Codes 84. Avec le soutien

Plus en détail

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Séverine VINCENT http://www.fmc-tourcoing.org http://www.formunof.org http://www.rdo-lille.org L ACTIVITE PHYSIQUE L ACTIVITE PHYSIQUE

Plus en détail

Comment allier nutrition et sport?

Comment allier nutrition et sport? Comment allier nutrition et sport? Bien se nourrir, c est bien! Mais comment y parvenir? Comment distinguer les bonnes infos dans tout ce qu on entend? Nous avons créé cette rubrique afin de vous aider

Plus en détail

Le pique-nique et le développement durable En amont de cet atelier réaliser la fiche pédagogique : Composition du pique-nique

Le pique-nique et le développement durable En amont de cet atelier réaliser la fiche pédagogique : Composition du pique-nique Les repas Salle avec tableau 1 heure Le pique-nique et le développement durable En amont de cet atelier réaliser la fiche pédagogique : Composition du pique-nique Objectifs de l atelier : Sensibiliser

Plus en détail

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour.

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Et il y a tant de choix que ce n est pas compliqué! 3 produits laitiers par jour! (jusqu à 4 pour les enfants, les ados

Plus en détail

Alimentation. drépanocytose. L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation

Alimentation. drépanocytose. L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation Alimentation et drépanocytose L apport en calcium L apport en fibres ou comment lutter contre la constipation Drepanocytose et calcium 2 Comme les copains ou copines de ton âge, il est important non seulement

Plus en détail

Rubrique Plaisir Le fast-food

Rubrique Plaisir Le fast-food Novembre 2009 = offre de restauration rapide «Super size me» de Morgan Spurlock Pendant un mois, l acteur a composé son alimentation exclusivement à base de produits issus d une enseigne de fast-food mondialement

Plus en détail

Alimentation d une personne diabétique en 2015. Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015

Alimentation d une personne diabétique en 2015. Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015 Alimentation d une personne diabétique en 2015 Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015 Cas clinique Mr C, 56 ans, présente un diabète de type 2. Il pèse

Plus en détail

Parcours du Cœur scolaires 2015 Atelier diététique

Parcours du Cœur scolaires 2015 Atelier diététique Parcours du Cœur scolaires 2015 Atelier diététique Conçu par Fabienne Cima, diététicienne dans l unité de prévention cardiovasculaire au CHU de PONTCHAILLOU Fabienne.cima@chu-rennes.fr Objectif général

Plus en détail

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3 Menus Basses Calories à 1800kcal 1 verre de jus de pamplemousse 1 yaourt à 0% de matière grasse 2 tranches de pain aux noix (40g) 100 g de poulet 1 branche de céleri emincé 1 petite tomate 50 g de mais

Plus en détail

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène)

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) Garantir le parfait état de la masse musculaire Eviter tout problème digestif Prévenir les déficits en minéraux et vitamines

Plus en détail

Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit

Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit On peut tous y arriver! Au moins 5 fruits et légumes par jour, ça signifie au moins 5 portions

Plus en détail

LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ!

LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ! LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ! VIEILLIR EN SANTÉ Pour vivre en santé, il est important de bien manger, de bouger et de socialiser. Vous avez des questions? Consultez les diététistes/nutritionnistes,

Plus en détail

www.coolfoodplanet.org www.efad.org coolf et.org www.eufic.org

www.coolfoodplanet.org www.efad.org coolf et.org www.eufic.org g olf or w. coo n lf o o d p l a et. g or co w w et. ww w.efa d.o.eufic.org w ww rg Te souviens-tu du jour où tu as appris à faire du vélo? Après avoir trouvé ton équilibre, il était facile de faire tourner

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

l alimentation des tout-petits Des conseils pour bien grandir Petite enfance

l alimentation des tout-petits Des conseils pour bien grandir Petite enfance l alimentation des tout-petits Petite enfance Des conseils pour bien grandir C est durant la petite enfance que les adultes acquièrent les bases de l éducation nutritionnelle et de la curiosité alimentaire.

Plus en détail

www.afd.asso.fr Les glucides dans mon alimentation Les clés pour bien les consommer au quotidien

www.afd.asso.fr Les glucides dans mon alimentation Les clés pour bien les consommer au quotidien www.afd.asso.fr Les glucides dans mon alimentation Les clés pour bien les consommer au quotidien Consommer des aliments glucidiques au quotidien, comment faire? 1 Quel est le rôle des glucides dans notre

Plus en détail

Recommandations du PNNS pour les enfants et les adolescents

Recommandations du PNNS pour les enfants et les adolescents Recommandations du PNNS pour les enfants et les adolescents (Textes extraits du site internet www.mangerbouger.fr et du Guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents) Chez les enfants, la période

Plus en détail

Guide pratique. Pour. Une. Alimentation. Équilibrée

Guide pratique. Pour. Une. Alimentation. Équilibrée Guide pratique Pour Une Alimentation Équilibrée La diététique en quelques mots page 3 ~ 2 ~ Les groupes d aliments, quels sont-ils? page 4 Vous êtes en poste de matin page 5 Vous êtes en poste d après-midi

Plus en détail

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Etat résultant d un apport alimentaire insuffisant par rapport aux besoins de l organisme Réduction des apports nutritionnels et/ou Augmentation

Plus en détail

Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition. Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015

Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition. Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015 Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015 3j avant ou juste la veille (si compétitions tous les WE) : * Ration hyperglucidique

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

Nutrition et santé : Où en sommes-nous? 24/09/2014 de 11h à 12h

Nutrition et santé : Où en sommes-nous? 24/09/2014 de 11h à 12h Nutrition et santé : Où en sommes-nous? 24 & 25 septembre 2014 24/09/2014 de 11h à 12h Nicolas NOUCHI, CHD Expert Alexandra RETION, nutritionniste Luc DREGER, Chef Conseiller culinaire Les règles de l

Plus en détail

Conférence #1. Nutrition du nageur. L alimentation avant, pendant et après un entraînement ou une compétition

Conférence #1. Nutrition du nageur. L alimentation avant, pendant et après un entraînement ou une compétition Conférence #1 Nutrition du nageur L alimentation avant, pendant et après un entraînement ou une compétition Octobre 2014 Stéphanie Ménard, Dt.P Nutritionniste ALIMENTATION AVANT L ENTRAÎNEMENT OU LA COMPÉTITION

Plus en détail

Savoir quelle quantité manger

Savoir quelle quantité manger MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Savoir quelle quantité manger Aperçu de la trousse Dans les trousses précédentes, vous avez appris quoi manger. Vous

Plus en détail

Service de médecine du sport CHU Pontchaillou - RENNES

Service de médecine du sport CHU Pontchaillou - RENNES Evelyne MATHERON- diététicienne evelyne.matheron@chu-rennes.fr Service de médecine du sport CHU Pontchaillou - RENNES ME 1 quelques notions de physiologie nutriments utilisés pour le fonctionnement musculaire

Plus en détail

Introduction. Résultats de l enquête sur la pratique de la collation Année 2000/2001

Introduction. Résultats de l enquête sur la pratique de la collation Année 2000/2001 Introduction Depuis 1995, un comité de pilotage contribue à l élaboration des actions de santé publique qui sont proposées aux écoles. Dans ce cadre, un groupe de réflexion, constitué à la rentrée 2000,

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA PRÉSENTATION DE M LLE DE MACAR SUR LA NUTRITION DU NAGEUR

RÉSUMÉ DE LA PRÉSENTATION DE M LLE DE MACAR SUR LA NUTRITION DU NAGEUR RÉSUMÉ DE LA PRÉSENTATION DE M LLE DE MACAR SUR LA NUTRITION DU NAGEUR Pierre Band, Mars 2010 1 ère PARTIE: JOURS SANS ENTRAÎNEMENTS Petit déjeuner Toasts blé entier +beurre dʼarachide+banane+lait Baqgel+fromage+jus+

Plus en détail

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir!

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir! ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE SOMMAIRE Introduction Plan national nutrition santé, réglementation et programme Objectif et outils du GEMRCN Les portions, les grammages Composition

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

Le petit-déjeuner. Session 3

Le petit-déjeuner. Session 3 Le petit-déjeuner Session 3 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 La structure des repas Matin Midi Soir Collation(s) 3 Apports énergétiques Une bonne répartition des apports énergétiques

Plus en détail

COMMISSION VIE QUOTIDIENNE UDAF 27 Janvier 2009

COMMISSION VIE QUOTIDIENNE UDAF 27 Janvier 2009 COMMISSION VIE QUOTIDIENNE UDAF 27 Janvier 2009 Bien manger sans trop dépenser Intervention : Mme MORIN, Nutritionniste Présents : Mmes BOURIANT BUISSON CORTES - DUPRE LA TOUR - JANNIER- ROLLIN SANCHEZ

Plus en détail

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets!

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! L équilibre en action! Ne pas se sentir à plat mais déborder d'énergie, c'est possible! En mangeant sainement, en bougeant suffisamment...

Plus en détail

ENDOCRINOLOGIE DIETETIQUE

ENDOCRINOLOGIE DIETETIQUE ENDOCRINOLOGIE DIETETIQUE I - L'OBESITE Régime hypocalorique 1) DEFINITION Régime dont le taux énergétique est inférieur au niveau normal pour un individu donné. On tient compte de la taille, du poids

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

NOURRIR SA VIE / RYTHME ALIMENTAIRE D UNE BONNE JOURNEE COMPRENDRE POUR AGIR

NOURRIR SA VIE / RYTHME ALIMENTAIRE D UNE BONNE JOURNEE COMPRENDRE POUR AGIR NOURRIR SA VIE / RYTHME ALIMENTAIRE D UNE BONNE JOURNEE PASSER UNE BONNE JOURNEE EN FORME FAIRE FACE AUX DEPENSES D ENERGIES PHYSIQUES ET INTELLECTUELLES, REPONDRE AUX AGRESSIONS POLLUTIONS, STRESS.. DORMIR

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Décembre 2009 n 4. Rubrique Santé La caféine. Agenda. Puisqu un café s accompagne si bien d un morceau de chocolat...

Décembre 2009 n 4. Rubrique Santé La caféine. Agenda. Puisqu un café s accompagne si bien d un morceau de chocolat... Le café est une des boissons alliées des étudiants en période de révisions et. Il donne la sensation de combattre la fatigue mentale et physique à court terme. Les effets stimulants du café sont liés à

Plus en détail

> Questions de patients

> Questions de patients > Questions de patients Paroles de médecin > Au bureau, je mange des plats tout prêts. Je prends du poids, comment faire? Premier conseil : prenez le temps de déjeuner. Le cerveau enregistre ainsi que

Plus en détail

* Marque déposée de Natrel inc.

* Marque déposée de Natrel inc. * Marque déposée de Natrel inc. Chers hockeyeurs, Chers parents, Chers entraîneurs, Le contenu de ce Guide de nutrition haute performance pour les hockeyeurs a été élaboré en collaboration avec les nutritionnistes

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur la Mission Nutrition et Alimentation

le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur la Mission Nutrition et Alimentation le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, la Mission Nutrition et Alimentation Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur Octobre 2009 présentation Syndicat mixte Mission Nutrition

Plus en détail

LES 15 principaux regimes existants

LES 15 principaux regimes existants NEWS MENSUELLE 1 LES 15 principaux regimes existants Le surpoids et l obésité, qui touchent respectivement 32 % et 15 % des personnes de plus de 18 ans en France en 2010, constituent un véritable problème

Plus en détail

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne Focus sur le sel et le potassium C. Bonneville diététicienne Les enjeux Sodium et potassium sont largement représentés dans notre alimentation. Quel est la bonne proportion de ces deux minéraux dans l

Plus en détail

La composition du petit-déjeuner

La composition du petit-déjeuner Les repas Salle, avec tableau extérieur 30 à 40 min. La composition du petit-déjeuner Objectifs de l atelier : Identifier et reconnaître les aliments indispensables pour le petit-déjeuner. Déterminer l

Plus en détail

Nutrition : quelles réalités en médecine générale?

Nutrition : quelles réalités en médecine générale? Nutrition : quelles réalités en médecine générale? 2 Les thèmes et témoignages de médecins mentionnés dans cette brochure sont issus des résultats d une enquête d opinion sur la nutrition. Elle a été réalisée

Plus en détail

Bien manger pour bien grandir, ça s apprend!

Bien manger pour bien grandir, ça s apprend! Bien manger pour bien grandir, ça s apprend! Apprendre à bien manger à votre enfant est tout à fait compatible avec lui faire plaisir. Encouragez-le très tôt à bien choisir ses aliments. Certains doivent

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Évaluer les consommations alimentaires

Évaluer les consommations alimentaires Lien avec le PNNS Le PNNS, dans ses deux phases successives, a fixé des objectifs nutritionnels prioritaires pour la population générale, dont plusieurs concernent directement les consommations alimentaires

Plus en détail

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W La santé au bout de la fourchette Visio-Décembre.indd 1 8/12/06 10:41:12 L espérance de vie des Belges a augmenté depuis le siècle passé, ce qui est plutôt

Plus en détail

L alimentation des 4-18 mois

L alimentation des 4-18 mois Vers l âge de 1 an Bébé a grandi de 25 cm, il mange à la petite cuillère et aime encore son biberon, comment composer ses repas entre 12 et 18 mois? L alimentation des 4-18 mois Petit déjeuner Biberon

Plus en détail

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique?

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? Confrontations d Endocrinologie-Diabétologie Les Vaux de Cernay L Fouquet, S. Franc 25 Mars 2010 1 Observation n 2, Mme. S 42 ans,

Plus en détail

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ POUR UNE GLYCÉMIE ÉQUILIBRÉE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ ÉTAPE 2 Un mode de vie équilibré + UN ANTIDIABÉTIQUE ORAL ÉTAPE 3

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Comment équilibrer mon menu journalier en période de fêtes?

Comment équilibrer mon menu journalier en période de fêtes? Comment équilibrer mon menu journalier en période de fêtes? Les repas de fête sont souvent composés de plats plus salés et plus riches en potassium et phosphore que ceux consommés habituellement. Ces repas

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Coup d oeil sur l alimentation de la personne diabétique

Coup d oeil sur l alimentation de la personne diabétique Coup d oeil sur l alimentation de la personne diabétique En présence du diabète, votre corps utilise mal l'énergie qui circule sous forme de glucose dans le sang. C'est pourquoi votre glycémie (taux de

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Pour qui? Pourquoi? Comment? Une «révolution diététique» pour les patients et les soignants Actualités Thérapeutiques autour du diabète Journée du 9 mars Association Française

Plus en détail

Sommaire Les Repas «La base d une alimentation personnalisée» Le Petit Déjeuner : La crème Budwig. «La base d une alimentation personnalisée»

Sommaire Les Repas «La base d une alimentation personnalisée» Le Petit Déjeuner : La crème Budwig. «La base d une alimentation personnalisée» Sommaire Les Repas FB.1 FB.1 Sommaire FB.2 Le petit déjeuner FB.4 Le gouter FB.5 Le dîner (souper) FB.6 Assiette Kousmine du sportif Entrainement du matin FB.7 Assiette Kousmine du sportif Entrainement

Plus en détail

Symptômes Sensation de soif accrue Besoin d uriner plus souvent Fatigue. Signes de glycémie très élevée (acidocétose)

Symptômes Sensation de soif accrue Besoin d uriner plus souvent Fatigue. Signes de glycémie très élevée (acidocétose) 50878-FRE:50878-FRE 6/12/08 10:24 AM Page 4 Hyperglycémie et hypoglycémie Il suffit d un changement de santé, d alimentation, d activité physique ou de médicament pour faire monter ou baisser la glycémie.

Plus en détail

L alimentation de la personne âgée

L alimentation de la personne âgée La recette du mois L alimentation de la personne âgée Niveau de difficulté : Ingrédients indispensables : 3 cuillerées d imagination 2 bonnes doses de convivialité 1 brin de vigilance Ustensiles : User

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Brigitte MERCIER FICHAUX Diététicienne DE Intervenante pour les formations «manger bio en restauration collective» organisées par IBB, Civam35,

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

travailler, réfléchir, apprendre, courir...

travailler, réfléchir, apprendre, courir... Le petit-déjeuner NOTRE ALLIÉ POUR LA JOURNÉE! Chaque matin, «petit déjeuner» c est rompre le jeûne de la nuit et donner à son corps tous les éléments dont il a besoin pour mener à bien les missions de

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail