Comportements addictifs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comportements addictifs"

Transcription

1

2 Comportements addictifs Les cyberdépendances Addictions comportementales, Qu est-ce que c est? L addiction, au sens général, peut se définir par une envie incontrôlable et répétée, de consommer un produit (tabac, alcool, drogue, médicaments, alimentation ), ou de s adonner à un comportement (achats compulsifs, jeux, sport intensif, cyberactivité ), malgré la volonté et les efforts de la personne pour ne pas réaliser ces actions. Cette pratique a pour but de provoquer du plaisir ou de réduire un sentiment de mal-être. Addictions sans produit, addictions comportementales plusieurs expressions leur sont données. Cependant, elles regroupent toutes le même trouble : les conduites addictives sans utilisation de substances psychoactives, c est-à-dire sans alcool, sans tabac, sans drogue, sans médicament Ces principaux troubles addictifs comprennent : - Le jeu pathologique aussi bien "en dur" : paris, loto, jeux de grattage qu en ligne. - Les achats compulsifs. - La cyberdépendance. - Le sport extrême et/ou intensif. - Certains troubles des comportements alimentaires. - Les dépendances affectives et sexuelles. La plupart de ces comportements ne sont pas nouveaux, toutefois certains d entre eux, beaucoup plus récents que les autres, inquiètent de plus en plus : la cyberdépendance et les jeux en ligne. Ils sont accentués par le développement d internet et des jeux vidéo et par la disponibilité et l'accessibilité de ces derniers sur différents appareils (console, ordinateur, téléphone portable, réseau sur internet). 02

3 Cyberaddiction, jeux en ligne et téléphone portable, le danger La frontière entre usage du cyberespace, usage excessif passager et usage pathologique est faible, le tout est de savoir où l'on en est avec son utilisation de l internet. Nous pouvons tous à un moment donné franchir ces frontières. En effet, ce type d addictions touche toutes les classes sociales ainsi que toutes les catégories d'âges. L utilisation inappropriée, du fait notamment du temps qui y est consacré et de la pertubation de la vie quotidienne, est souvent et inconsciemment une fuite hors du monde réel qui peut être vécu comme difficile. Le monde virtuel étant plus facile à maîtriser, à façonner en fonction de ses attentes. Cette fuite ne demeure pas un problème en soit si elle est consciente, maîtrisée et occasionnelle. Elle le devient quand elle gomme le réel de façon répétée et pour compenser systématiquement les problèmes de la vie réelle. Certains facteurs favorisent cette fuite problématique : la timidité, le manque de confiance en soi, la mauvaise image de soi, l isolement, l éloignement géographique de sa famille, le manque de repères familiaux et sociaux, les questions identitaires, l échec répété (affectif, études ). L ordinateur, rassurant par le côté illimité de l offre, idéalisé, ressenti contrôlable et maîtrisable peut progressivement remplir l espace de loisirs, de socialisation (amis, famille, couple ) ou encore scolaire et professionnel. 03

4 Comportements addictifs Les cyberdépendances Les conséquences sur la vie quotidienne Les ordinateurs et leurs dérivés, internet et les multiples possibilités qu ils offrent sont des outils particulièrement utiles et indispensables dans notre vie aujourd hui. Ces technologies apportent un grand nombre d avantages : rapidité des moyens de recherches, développement des connaissances, des compétences, facilitation des relations sociales et échange de savoir (chat, forum, réseaux sociaux ), valorisation de la notion de groupe et d équipe (notamment pour les jeux en ligne), confiance en soi Toutefois, utilisés de façon excessive ou pathologique, la tendance bénéfique s inverse et les conséquences négatives peuvent être nombreuses, même si parfois, on ne s en rend pas toujours, ou pas toute de suite, compte. Les conséquences psychiques Désorganisation des rythmes de vie (repas sauté, nuit tronquée ) qui provoque somnolence, fatigue psychique, trouble de la concentration ce qui peut amener à une perte des repères spatio-temporels. Repli sur soi, irritabilité, agitation, nervosité, notamment lorsque l objet des addictions ne peut pas être atteint, le centre d intérêt devenant exclusivement internet et ses dérivés. Confusions entre le monde réel et le monde virtuel avec une fuite vers le virtuel car idéalisé et vécu comme plus juste, contrôlé, dominé. Les conséquences physiques et sur la santé Repas sautés, grignotage et malnutrition (surconsommation de produits gras et sucrés rapidement mangés devant l écran). Perte ou prise de poids due à la désorganisation des repas. Manque de sommeil, fatigue, insomnies avec possible changement dans le cycle du sommeil. Sécheresse et fatigue des yeux, maux de tête migraineux, maux de dos, syndrome du canal carpien. Mauvaise hygiène personnelle. 04

5 Les conséquences relationnelles et sur les loisirs Diminution des loisirs et des relations sociales : amicales, familiales, professionnelles par manque de disponibilité, s accompagnant souvent d un sentiment d abandon de la part des proches, avec un risque de création d un cercle vicieux de l isolement. Captation du temps et de l énergie. Mensonges à l entourage sur le temps consacré à internet ou aux jeux. Activités habituelles négligées, retard dans les rendez-vous (notamment le matin dû à une veille tardive). Difficultés de couple. Les conséquences scolaires / professionnelles Manque de concentration, absentéisme, échec scolaire voire abandon des études ou du "job" étudiant pour se consacrer à l objet d addiction. Les conséquences financières Tentations et manipulation par la publicité, associées à la diversité et la facilité d achat en ligne : vêtements, accessoires, jeux en ligne, vacances peuvent induire des dépenses conséquentes. L argent étant dématérialisé et les transactions facilitées, il est encore plus facile de ne pas se rendre compte des dépenses réalisées, parfois très importantes. 05

6 Comportements addictifs Les cyberdépendances Se rendre compte Internet est présent et utile dans notre vie, il ne s agit donc pas d en faire le procès et de le bannir. Cette source de recherche, de travail et d amusement doit toutefois le rester sans que cela ne nuise à sa vie quotidienne du monde réel! Quelles influences ont les cybertechnologies sur ma vie quotidienne? Où en suis-je par rapport à un éventuel usage abusif (voire addictif) des nouvelles technologies? Petit bilan : Mes études / job étudiant : Est-ce que je suis de plus en plus absent(e), en retard en cours? Plus fatigué(e)? Moins motivé(e)? Mes loisirs : Occupent-ils la même place? Ont-ils été diminués, abandonnés? Ma vie affective : Est-ce que je vois toujours aussi régulièrement mes amis, ma famille? Ai-je régulièrement refusé des invitations ces derniers temps? M a-t-on reproché mon indisponibilité? Où est-ce que je trouve du réconfort lorsque j en ai besoin? Mes finances : Mon budget est-il déséquilibré du fait d achats répétés liés à internet (notamment non indispensables) de jeux en ligne, d'abonnements, d'envies créées par une publicité L utilisation des cybertechnologies : Mon utilisation a-t-elle augmenté? Combien de temps je passe, en moyenne, par jour sur internet et/ou ses dérivés? Quel type de site je fréquente le plus? Est-ce que passer plusieurs jours sans me connecter me pose souci? Le temps passé sur internet est-il toujours plus long que celui que je m étais fixé? Ce que dit mon entourage : L entourage peut être un bon repère, ce qu il dit concernant votre consommation d internet (et ses dérivés) peut vous alarmer sur votre comportement. Si face à ce bilan, vous sentez que votre situation est fragile et que la limite entre usage et usage abusif (voire dépendance) est faible, réagissez. Voici quelques pistes pour agir. Cependant, n hésitez pas à consulter un professionnel de santé, il saura vous guider. 06

7 Le danger réside également dans le fait qu internet peut (ré)activer d autres dépendances puisque tout y est accessible : addictions aux jeux d argent (paris, poker en ligne ), achat compulsif, cybersexe Ce risque de cumul d addictions, dit "polyaddictions", est lui aussi bien réel. Agir pour ne pas se laisser piéger Afin de garder un lien physique avec mes proches, je m impose au moins une sortie entre amis par semaine et je ne refuse jamais deux fois de suite une invitation au prétexte de rester sur internet. Je me fixe une heure limite pour me coucher en mettant un réveil pour matérialiser cette limite et éviter les dépassements d horaires. De la même façon, je matérialise mon temps passé sur internet en faisant un relevé des heures. Ceci permet de se rendre réellement compte de l aspect chronophage des cybertechnologies. Dans les études, je cultive le travail de groupe, il permet un enrichissement important, évite la monotonie et stimule la motivation. Je contourne les pièges de la publicité : consulter un site de chaussures en ligne suffit à voir des publicités de ces dernières apparaître sans arrêt sur l écran. Ceci est une technique marketing parmi d autres pour stimuler la tentation. Avant tout achat, interrogez-vous sur sa motivation, il sera plus facile de ne pas tomber dans le piège de la publicité. Pour ne pas confondre : Une addiction concerne des comportements pouvant entraîner une dépendance tels que le sport, les jeux, le sexe, les cyberdépendances Une drogue* est une substance psychoactive qui agit sur le système nerveux central (le cerveau) : licite (réglementé : tabac, alcool, médicaments ) ou illicite, qui modifie l état de conscience, naturelle ou synthétique, dangereuse pour la santé, qui entraîne une dépendance. *Selon L Organisation Mondiale de la Santé Fiche réalisée en partenariat avec : 07

8 Retrouvez toutes vos infos Prévention sur Ce dépliant a été validé par un professionnel de santé. Vittavi, mutuelle régie par le livre II du Code de la mutualité, Siren n est intégralement substituée par Myriade, Siren n Vittavi est une mutuelle de l'union Eovi. VMKI_0674_01_ Crédits photos : Imagesource, PhotoDisc - Ne pas jeter sur la voie publique.

La prévention des conduites addictives en collectivité

La prévention des conduites addictives en collectivité Colloque SANTE SECURITE AU TRAVAIL Les collectivités territoriales face aux conduites addictives Alcool, drogues, médicaments,... Comment prévenir et gérer les consommations et addictions des agents? Laurent

Plus en détail

Guide Prévention. Addictions. www.prevention-sante.com

Guide Prévention. Addictions. www.prevention-sante.com Guide Prévention Addictions www.prevention-sante.com Lorsque l on parle d addictions, les premières citées sont souvent les toxicomanies, l alcoolisme ou le tabagisme. Mais depuis quelques années, les

Plus en détail

Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013

Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013 Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013 Intervenants : Dr NEKAA (addictologue praticien hospitalier) Mme Crouzet (police nationale) Dr NEKAA Il ne faut pas diaboliser les jeux vidéo, internet

Plus en détail

L homme et les drogues

L homme et les drogues L homme et les drogues - PCEM 1 psychologie - Dr Perrine ADAM Service de Psychiatrie et d Addictologie Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard Document : propriété de la faculté de médecinem Paris 7-7

Plus en détail

Les Addictions sans produit

Les Addictions sans produit Les Addictions sans produit C est l impossibilité de contrôler son comportement vis-à-vis de l activité de prédilection telles que : le sport, le sexe, le jeu (en ligne, d argent, vidéo), les achats compulsifs,

Plus en détail

Les Addictions Comportementales. Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012

Les Addictions Comportementales. Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012 Les Addictions Comportementales Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012 C est quoi une addiction? Il s agit d une substance ou d une activité qui stimule le centre de

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives LES ADDICTIONS I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives Addictions aux substances psychoactives Un psychotrope (ou substance psychoactive) est un produit, qui agit sur le SNC en induisant

Plus en détail

Moi et Mes addictions

Moi et Mes addictions Hygiène de vie Moi et Mes addictions Je m évalue Je m informe PRÉSENTS POUR VOTRE AVENIR Professeur Gérard Dubois Membre de l Académie Nationale de Médecine Service Santé Publique - CHU Amiens. Membre

Plus en détail

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Les substances psychoactives (alcool, cannabis, héroïne ) agissent sur le cerveau mais aussi sur les sensations du corps. Cela va avoir

Plus en détail

Le Bien-être et les jeunes professionnels

Le Bien-être et les jeunes professionnels Le Bien-être et les jeunes professionnels Contexte La conférence sur le thème le bien être et les jeunes professionnels s inscrit dans le cadre du forum de l entreprise édition 2014 sous le thème générique

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE Définition de la toxicomanie : Habitude de consommer un ou plusieurs produits psychoactifs, susceptibles d'entraîner une dépendance psychique et parfois physique.

Plus en détail

Différents facteurs impliqués dans l addiction

Différents facteurs impliqués dans l addiction Différents facteurs impliqués dans l addiction Facteurs génétiques Neurobiologiques Circuits, métabolisme, neuroadaptation Développement Puberté Maturation cérébrale Sexe Comportement Tempérament Personnalité

Plus en détail

Alcool Les dangers cachés

Alcool Les dangers cachés Alcool Les dangers cachés L alcool, dangereux ami L alcool, produit familier des soirées étudiantes, donne l'impression d'être bien, d'être capable de plus de choses et d'avoir confiance en soi. Mais tout

Plus en détail

Questionnaire ICA. Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles :

Questionnaire ICA. Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles : Questionnaire ICA Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles : Sexe : Féminin Masculin Age : ans Nombre d années d études (y compris l école obligatoire) terminées et réussies

Plus en détail

DOCTEUR CAROLE VUONG

DOCTEUR CAROLE VUONG S0MMAIRE Normes OMS Définitions des conduites d alcoolisation Comment reconnaître une personne qui a un problème d alcool? Que faire? DOCTEUR CAROLE VUONG COMMENT AIDER LE SALARIE ALCOOLO-DEPENDANT? 4

Plus en détail

Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité

Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité Enquête Ipsos / pour Septembre 2012 Fiche technique Sondage effectué pour : Doing Good Doing Well Echantillon

Plus en détail

Le stress au travail

Le stress au travail Le stress au travail TABLE DES MATIERES Introduction... I- Définition du Stress 3 II- Les facteurs du Stress au travail.4 III- Les Dangers du Stress..6 1) Les symptômes physiques ) Les symptômes émotionnels

Plus en détail

La santé des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale

La santé des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Dossier de presse du 21 novembre 2013 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La santé des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Un lien entre les la pratique des écrans et des jeux et le sommeil

Plus en détail

Les ados et Internet

Les ados et Internet Les ados et Internet Blogs, réseaux sociaux (Facebook), jeux en réseau (MMO), cyberdépendance Les ados et Internet Vous avez dit intimité? C est quoi un ado? (rappel) Tout savoir sur les blogs Les sites

Plus en détail

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école Bien vivre son année scolaire Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école La rentrée scolaire peut être une source de stress pour bien des enfants, des adolescents et leurs parents.

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

Drogues, toxicomanies, conduites addictives

Drogues, toxicomanies, conduites addictives Drogues, toxicomanies, conduites addictives Jean-Etienne PODIK Mots clefs Addictions, dépendance Toxicomanies Politique de réduction des risques Comportements à risques Coûts Tabac Alcool Drogues licites,

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

Projet Addictions sans substance. Questionnaire

Projet Addictions sans substance. Questionnaire Projet Addictions sans substance Questionnaire Ce projet a pour objectif d établir un état des lieux de l accueil et de l accompagnement dans les structures du secteur médico-social, des addictions sans

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

LE TRAVAIL DE NUIT. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail

LE TRAVAIL DE NUIT. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail LE TRAVAIL DE NUIT Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail Sommeil de jour 9:00 Somm 9:00 14:00 Une nuit de sommeil est habituellement

Plus en détail

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Diaporama réalisé à partir des résultats du questionnaire passé par 648 lycéens du Lycée Hector Berlioz Définition des nouvelles technologies

Plus en détail

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003)

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) INTERVENTION DE MARIE CHOQUET Le suicide est la 2 ième cause de mortalité des 16/25 ans. On compte

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

Typologie des conduites addictives Principes de traitement

Typologie des conduites addictives Principes de traitement Typologie des conduites addictives Principes de traitement Jean-Dominique Favre Hôpital d instruction des armées Percy, Clamart 13 es Journées des Gens de mer, Paris, 14 mars 2008 Les éléments communs

Plus en détail

N 2737 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2737 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2737 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 juillet 2010. PROPOSITION DE LOI visant à mieux garantir le droit

Plus en détail

Programme thérapeutique pour les adolescents présentant une addiction aux jeux vidéo o : trois ans d expd. à la Fondation Phénix

Programme thérapeutique pour les adolescents présentant une addiction aux jeux vidéo o : trois ans d expd. à la Fondation Phénix Université de Lausanne, sites de Dorigny 19 et 20 juin 2008 Congrès s : Prévenir le jeu excessif dans une société addictive? Programme thérapeutique pour les adolescents présentant une addiction aux jeux

Plus en détail

TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE

TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE LUXO TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE PERTE DE POIDS BIEN-ETRE MENOPAUSE RELAXATION ARRET DU TABAC RAJEUNISSEMENT VISAGE Depuis 2000, plus de 2000 centres agréés - 1700 en France, 300 à l étranger - et une

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2015. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2015. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2015 emevia - La santé des étudiants en 2013 1 emevia - La santé des étudiants en 2013 2 1. Contexte et objectifs emevia est le premier réseau de mutuelles étudiantes de proximité EmeVia

Plus en détail

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Leïla Ksontini: psychologue du travail Plan de l atelier Actualité Définition - Stress + et Source de stress Réponse au

Plus en détail

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants Premiers résultats Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Objectifs de l enqul enquête Mieux identifier la souffrance psychique

Plus en détail

INSTITUT SUISSE DE PRÉVENTION DE L ALCOOLISME ET AUTRES TOXICOMANIES

INSTITUT SUISSE DE PRÉVENTION DE L ALCOOLISME ET AUTRES TOXICOMANIES INSTITUT SUISSE DE PRÉVENTION DE L ALCOOLISME ET AUTRES TOXICOMANIES QU EST-CE QUE LE CANNABIS? Je viens de découvrir que ma fille a apparemment une «habitude» de consommation de cannabis. Je ne connais

Plus en détail

Et si on en parlait...

Et si on en parlait... plaq alcool 220312:Mise en page 1 30/03/2012 14:55 Page 1 Alcool Et si on en parlait... Ce document vise à informer les usagers des risques qui sont associés à la consommation d alcool plaq alcool 220312:Mise

Plus en détail

9.11 Les jeux de hasard et d argent

9.11 Les jeux de hasard et d argent 9.11 Les jeux de hasard et d argent Maud Pousset, Marie-Line Tovar 288 Les jeux de hasard et d argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s est étoffée,

Plus en détail

BALADO 2 : MANIFES TATIONS DU STRESS ET MÉCANISMES DE DÉFENSE.

BALADO 2 : MANIFES TATIONS DU STRESS ET MÉCANISMES DE DÉFENSE. BALADO 2 : MANIFES TATIONS DU STRESS ET MÉCANISMES DE DÉFENSE. Dans ce deuxième balado, nous abordons les questions suivantes : Est-ce que les symptômes du stress sont toujours visibles pour un observateur

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337. Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8

PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337. Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8 PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337 www.centrecyber-aide.com LE CENTRE CYBER-AIDE Le CENTRE CYBER-AIDE

Plus en détail

LA GESTION DU STRESS SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES?

LA GESTION DU STRESS SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES? LA GESTION DU STRESS COMMENT GÉRER G SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES? LE STRESS C EST C QUOI? Le stress, c'est l'ensemble des r de l'organisme (positives ou négatives) à une demande d. Plus

Plus en détail

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION

Santé. Travail Posté SOMMEIL ET ALIMENTATION Document réalisé par des médecins et infirmières du travail de l AIST 84, médecin préventionniste et diététicienne, du centre d examen de santé CPAM 84, éducateur pour la santé du Codes 84. Avec le soutien

Plus en détail

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors Sommaire 04 L APSAS en quelques mots 2 06 Les rencontres thématiques 13 Les réunions d information

Plus en détail

Evaluation de l'addiction : DSM-5

Evaluation de l'addiction : DSM-5 Evaluation de l'addiction : DSM-5 Source : American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (5th ed.) Mode d utilisation inadapté d'un produit conduisant

Plus en détail

les thermes CENTRE DE LUXOPUNCTURE www.luxopuncture.weebly.com Arrêt Tabac Relaxation Perte de poids Ménopause

les thermes CENTRE DE LUXOPUNCTURE www.luxopuncture.weebly.com Arrêt Tabac Relaxation Perte de poids Ménopause Conception graphique : Com amalice CENTRE DE LUXOPUNCTURE Arrêt Tabac Relaxation Perte de poids Ménopause les thermes 05 56 86 63 08 Du Lundi au Vendredi De 9h30 à 18h30 sans interruption Sur RENDEZ-VOUS

Plus en détail

Dominique de SAINT-MARS, Serge BLOCH. Lili regarde trop la télé, Ed. Calligram, 1999. Ainsi va la vie.

Dominique de SAINT-MARS, Serge BLOCH. Lili regarde trop la télé, Ed. Calligram, 1999. Ainsi va la vie. Ouvrages de La Maison des Préventions «Les troubles obsessionnels compulsifs et les nouvelles dépendances» => ENFANTS Dominique de SAINT-MARS, Serge BLOCH. Lili regarde trop la télé, Ed. Calligram, 1999.

Plus en détail

Document de référence. Gestion du stress

Document de référence. Gestion du stress Document de référence Gestion du stress Table des matières Introduction 2 Définition du stress 2 Les causes du stress au travail 2 Les catégories de stress : le stress positif et le stress négatif 2 Les

Plus en détail

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI? LA MÉTHAMPHÉTAMINE est un produit stupéfiant illicite, synthétisé à partir de substances chimiques, également connu sous le nom de «crystal» ou «crystalmet», «ice»,

Plus en détail

Les boissons énergisantes

Les boissons énergisantes Référence Référence : : Version : Date : Les boissons énergisantes DOSSIER Sommaire : I. Introduction II. III. IV. Définition Composition Effets indésirables V. Groupes à risques VI. VII. Conclusion Sources

Plus en détail

Guide d évaluation de la charge d aidant familial. Veuillez remplir un questionnaire pour chaque personne que vous aidez.

Guide d évaluation de la charge d aidant familial. Veuillez remplir un questionnaire pour chaque personne que vous aidez. Guide d évaluation de la charge d aidant familial Veuillez remplir un questionnaire pour chaque personne que vous aidez. 1. SITUATION GÉNÉRALE 1-1 Etes-vous un homme ou une femme? H F 1-2 Vivez-vous en

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

COCAÏNE crack ou free base

COCAÏNE crack ou free base COCAÏNE crack ou free base QU EST-CE QUE C EST? C La cocaïne est une substance psychoactive d'origine végétale, extraite des feuilles de cocaïer. C Une fois transformée par un procédé chimique, elle devient

Plus en détail

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Les Troubles Psychiatriques Majeurs Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Objectif D apprendre à reconnaître certains troubles de santé mentale et de toxicomanie dans un contexte de concomitance. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Document de référence. La dépendance à l alcool

Document de référence. La dépendance à l alcool Document de référence La dépendance à l alcool Table des matières Introduction 2 Définition 2 Signes et symptômes 3 Intervenir auprès d un employé 4 Traitements et ressources disponibles 5 Conclusion 6

Plus en détail

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 «PERSONNALITES» ADDICTIVES Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 Le concept d addiction Plan L histoire naturelle des addictions La construction des traits

Plus en détail

Prévention Santé Environnement

Prévention Santé Environnement Prévention Santé Environnement 2de Bac Pro Objectif général de la séquence : Etre capable de prendre conscience des enjeux d une consommation excessive d internet et des jeux vidéo. 1 Quelques chiffres

Plus en détail

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP)

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Extrait du bulletin communal de juin 2010 Alcool, ce qu il faut savoir Guide réalisé par le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Rue des Carmes, 26 6900 Marche-en-Famenne pssp@marche.be

Plus en détail

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER DROGUES INFO SERVICE 0 800 23 13 13 WWW.DROGUES-INFO-SERVICE.FR 7 jours sur 7. De 8 à 2 heures. Appel anonyme et gratuit d un poste fixe. Appel depuis un portable au coût d un appel ordinaire : 01 70 23

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SPORT SANTE

QUESTIONNAIRE SPORT SANTE QUESTIONNAIRE SPORT SANTE NOM.... PRENOM..... AGE PROFESSION.... L objectif de ce questionnaire confidentiel est de vous aider à : - mieux vous positionner sur votre condition physique. - mieux évaluer

Plus en détail

Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble) Sciences

Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble) Sciences 1 Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble) Sciences Objectif général Sensibiliser aux dangers du tabac et à la législation en cours. Objectifs spécifiques Identifier et connaître

Plus en détail

echos-26 25/09/08 18:33 Page 1 n 26 de la micronutrition

echos-26 25/09/08 18:33 Page 1 n 26 de la micronutrition echos-26 25/09/08 18:33 Page 1 n 26 echos-26 25/09/08 18:33 Page 2 Édito Stop au surmenage! Entre vie professionnelle, vie personnelle et nécessité d aller toujours plus vite, difficile parfois de tout

Plus en détail

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Le tabagisme est une habitude extrêmement coûteuse. Avez-vous déjà pensé aux montants dépensés pour satisfaire cette habitude? Faites le calcul

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL Date du questionnaire :... Envoyé par le docteur : Adresse du médecin :... NOM :...Prénom... Nom de naissance :... Né(e) le :...à... Adresse... Tél. Dom. Tél. Prof.. Port: Profession

Plus en détail

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises 1 Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises Luca Fumagalli Adjoint au chef du Service des établissements spécialisés et délégué du canton au groupe d accompagnement

Plus en détail

La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances addictives

La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances addictives Communiqué de presse du 2 juillet 2015 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés/ Santé La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances

Plus en détail

Livret d accueil. Bienvenue à l unité de crise pour adolescents

Livret d accueil. Bienvenue à l unité de crise pour adolescents Livret d accueil Bienvenue à l unité de crise pour adolescents Sommaire L équipe... 3 Le projet de soins... 4 Les admissions et les règles générales... 5 La sécurité... 6 L intimité et la vie en commun...

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

HETS Genève 16 octobre 2009 2. 2009 Luisier Aigroz Associés. HETS Genève 16 octobre 2009 4. 2009 Luisier Aigroz Associés

HETS Genève 16 octobre 2009 2. 2009 Luisier Aigroz Associés. HETS Genève 16 octobre 2009 4. 2009 Luisier Aigroz Associés STRESS & BURN OUT LE STRESS Complément à «La santé en entreprise» Philippe Aigroz 1 2 «Ensemble de perturbations biologiques et psychiques provoquées par une agression quelconque sur un organisme» (Petit

Plus en détail

Les problèmes de dépendance ont toujours une histoire. Il y a des histoires qui finissent bien.

Les problèmes de dépendance ont toujours une histoire. Il y a des histoires qui finissent bien. Les problèmes de dépendance ont toujours une histoire. Il y a des histoires qui finissent bien. Information et consultation pour les personnes dépendantes et leurs proches Fondation pour la promotion de

Plus en détail

BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012

BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012 BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012 Le projet de Forum Santé Jeunes, initié en 2009 au Bureau Information Jeunesse, a évolué, pour aujourd hui être

Plus en détail

Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent

Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent Christine Cannard Dr en Psychologie, Ingénieur de recherche INSERM Laboratoire de Psychologie

Plus en détail

PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ CONDUITES ADDICTIVES

PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ CONDUITES ADDICTIVES PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ Alcool, tabac et drogues illicites : au-delà du produit consommé, c est davantage le comportement de consommation - conduite addictive - qui détermine le risque pour

Plus en détail

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches 1. Qu est-ce que le jeu problématique? Lorsque le jeu occasionnel et récréatif devient plus qu un simple divertissement, on parle de jeu problématique.

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

Centre de Référence sur le Jeu Excessif

Centre de Référence sur le Jeu Excessif 1 sur 5 01/11/2013 07:21 Centre de Référence sur le Jeu Excessif > Accueil> Prévention de la dépendance aux jeux vidéo et cyberdépendance L'émergence d'internet dans les foyers et sur les lieux de travail

Plus en détail

Etude sur la santé mentale des étudiants

Etude sur la santé mentale des étudiants Observatoire Expertise et Prévention pour la Santé des Etudiants Etude sur la santé mentale des étudiants Premiers résultats Novembre 2007 Objectifs et méthode A la demande de La Mutuelle des Etudiants,

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Sommeil. Pour retrouver le plaisir de dormir

Sommeil. Pour retrouver le plaisir de dormir Sommeil Pour retrouver le plaisir de dormir Nous passons 1/3 de notre vie à dormir C est donc important de s y intéresser, d autant que la qualité de notre sommeil a une influence directe sur notre qualité

Plus en détail

INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS

INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS 1 INVENTAIRE DES SYMPTÔMES DE STRESS Ce questionnaire a pour but de vous faire prendre conscience de votre niveau de stress actuel. Je vous conseille vivement de la garder et de le refaire régulièrement

Plus en détail

LE SOMMEIL DE L ENFANT

LE SOMMEIL DE L ENFANT LE SOMMEIL DE L ENFANT Généralités Le sommeil est constructif, il permet au corps de récupérer et de «recharger ses batteries». Dormir aide à grandir, à mémoriser les apprentissages de la journée et à

Plus en détail

Trois protocoles pour rester zen

Trois protocoles pour rester zen Lilyane Clémente Trois protocoles pour rester zen Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Prenez votre santé bucco-dentaire en main

Prenez votre santé bucco-dentaire en main vous accompagner Prenez votre santé bucco-dentaire en main n Future maman www.msa.fr Les organismes d assurance maladie et les chirurgiens-dentistes ont souhaité placer les femmes enceintes au cœur d un

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Fatigue au volant Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Dormir pour mieux conduire La fatigue est la cause d environ 10 à 20% des accidents de la route. S endormir au volant est

Plus en détail

Les besoins et les attentes de la personne

Les besoins et les attentes de la personne CHAPITRE Les besoins et les attentes de la personne aux différents âges Les rythmes de vie > Les besoins et les attentes de la personne TDmémo OBJECTIFS > Repérer et justifier les besoins et les attentes

Plus en détail

DEPISTER ET PREVENIR LE BURN OUT

DEPISTER ET PREVENIR LE BURN OUT DEPISTER ET PREVENIR LE BURN OUT Martine PACAULT-COCHET Responsable Action Sociale Assistante Sociale Spécialisée Groupe Pasteur Mutualité www.gpm.fr Un engagement fort en faveur du bien-être des soignants

Plus en détail

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 1 b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 2 z6creation.net Notre santé dépend en grande partie d une bonne qualité du sommeil. Bien dormir, cela se prépare : la présente brochure vous

Plus en détail

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX 1 Anxiété : «Malaise à la fois physique caractérisé par une crainte diffuse, un sentiment d insécurité, de malheur imminent. On réserve plutôt le nom d angoisse aux sensations physiques qui accompagnent

Plus en détail

Projet pédagogique Séjour aux sports d hiver

Projet pédagogique Séjour aux sports d hiver Projet pédagogique Séjour aux sports d hiver Du lundi 05 mars au jeudi 08 mars 2012 Sommaire LA BOURBOULE I) Organisation générale p 2 à 8 II) Objectifs du séjour p 9 1 I) ORGANISATION GENERALE 1) Structures

Plus en détail

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques?

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques? SerEN Qu est ce que SerEN? SerEN est un produit qui a été spécialement créé pour offrir un moyen sûr et efficace afin de profiter d un bien-être intellectuel pour les personnes qui vivent des situations

Plus en détail

Le réseau fribourgeois du jeu excessif

Le réseau fribourgeois du jeu excessif Le réseau fribourgeois du jeu excessif Prévention REPER Téléphone : +41 26 322 40 00 Adresse postale : Route du Jura 29 1700 Fribourg projets@reper-fr.ch Description : En réponse aux risques que présentent

Plus en détail

Progression PSE : 2nde. Séances 2nde ASSP 2nde PH

Progression PSE : 2nde. Séances 2nde ASSP 2nde PH Progression PSE : 2nde Mme Hérault PSE : 1h par semaine PFMP : 8 semaines Séances 2nde ASSP 2nde PH 1 Rentrée Rentrée 2 Présentation du programme Modalité d'examen CCF Présentation du programme Modalité

Plus en détail

Indice du niveau d énergie 1

Indice du niveau d énergie 1 Indice du niveau d énergie 1 Relations interpersonnelles Oui Non Je m entends bien avec mon patron, mes collègues et/ou mes collaborateurs. Je n'entretiens que des relations satisfaisantes. Je manifeste

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SANTÉ JEUNES

QUESTIONNAIRE SANTÉ JEUNES QUESTIONNAIRE SANTÉ JEUNES Objectifs : Ce questionnaire s adresse aux jeunes résidant sur Bonneuil. Il se propose d interroger leurs besoins et leurs demandes sur le plan de la santé ; la santé est ici

Plus en détail

La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants

La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants Laurent Michel Délégué Général de l USEM Marie Portal Etudiante en Master 2 Promotion de la santé, ISPED Stagiaire à l USEM L USEM et les SMERS

Plus en détail