Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron"

Transcription

1 PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014

2 Pourquoi restaurer la continuité écologique? Le contexte obstacles sur un réseau km de cours d eau sur le bassin Adour Garonne ( recensés pour le département de l Aveyron hors plans d eau) ; De nombreux ouvrages ne sont plus utilisés pour l usage qui avait motivé leur mise en place ; Mais ces ouvrages façonnent le paysage ;

3 Pourquoi restaurer la continuité écologique? Pour réduire les impacts Sur la qualité de l eau : ralentissement et stagnation réchauffement de l eau en été développement des bactéries et d algues oxygénation réduite perte de la capacité auto-épuratoire de la rivière ; Sur la biodiversité : création de retenue modification de l habitat et fragmentation des aires de répartitions vulnérabilité des populations de poissons ; Sur la dynamique des cours d eau : blocage des matériaux solides déficit à l aval érosion du lit modification de l habitat + enfoncement du lit séparation de bras latéraux, déchaussement des ponts ; Sans usage et sans entretien régulier : risque pour la sécurité publique ;

4 Un choix de solutions Ouvrir les vannes périodiquement et à des périodes pertinentes ; Installer un dispositif de franchissement fonctionnel pour les poissons et qui doit être correctement entretenu, à la montaison et à la dévalaison ; Ouvrir une brèche permanente ou effacer l ouvrage ;... toutes autres solutions, adaptée aux usages et respectant les besoins du milieu.

5 Les gains attendus Des rivières aux écoulements diversifiés avec des habitats différenciés et permettant la libre circulation des poissons ; Un milieu mieux oxygéné, capable d une auto-épuration renforcée ; Des températures moins élevées et plus homogènes d amont en aval ; Des bras latéraux dynamiques et plus souvent mis en eau, utiles pour les frayères ; Une réduction de l évaporation en été.

6 Un cadre législatif modifié depuis l année 2000 Le cadre européen La notion de «continuité de la rivière» est précisée dans l annexe V de la directive cadre européenne sur l eau (DCE d octobre 2000) qui vise l atteinte du bon état des eaux sur tout le territoire européen d ici à 2015 et pose le principe de la non dégradation de l état actuel ; Le cadre national La loi sur l eau et les milieux aquatiques (LEMA de décembre 2006) modifie le code de l environnement avec notamment la création de l art. L ; La Loi Grenelle 1 du 3 août 2009 (ouvrages Grenelle et PARCE)

7 Classements des cours d eau au titre de l art. L du code de l environnement Deux arrêtés du préfet coordonnateur de bassin identifiant respectivement : la liste des cours d eau mentionnée au 1 du I de l article L du code de l environnement (liste 1) ; la liste des cours d eau mentionnée au 2 du I de l article L du code de l environnement (liste 2) entérinés pour le bassin : Adour Garonne le 7 octobre 2013 et opposables depuis le 9 novembre 2013 Rhône Méditerranée le 19 juillet 2013 et opposables depuis le 11 septembre 2013 et abrogeant les classements antérieurs (R avec ou sans liste d espèces, cours d eau réservés)

8 Portée des classements des cours d eau au titre de l art. L du code de l environnement Liste 1 : préserver la continuité écologique Cours d eau en très bon état, jouant le rôle de réservoir biologique ou sur lesquels une protection complète des poissons migrateurs amphihalins est nécessaire Tout nouvel ouvrage faisant obstacle à la continuité écologique est interdit

9 Portée des classements des cours d eau au titre de l art. L du code de l environnement Liste 2 : restaurer la continuité écologique Tout ouvrage existant ou à créer doit comporter des dispositifs assurant la libre circulation des espèces et le transport suffisant des sédiments ; Délai : 5 ans à compter de la date de publication au JOR (9 novembre 2018 pour Adour Garonne) ; Classement de la rivière Aveyron de la confluence avec le Viaur à la MCH de Fans inclus Enjeux sédimentaire normal Espèces cibles : Anguille, Truite Fario, Toxostome

10 31 ouvrages dont la situation est à analyser au cas par cas

11 Une approche globale des ouvrages : mise en conformité si nécessaire/débit réservé Cadre réglementaire LEMA 2006, article L du CE ; Principe : obligation d un débit minimal garantissant en permanence la vie à l aval immédiat d un ouvrage à construire (au moment de la promulgation de la loi) ; Qr = a minima le 10 ème du module du cours d eau ou le débit entrant ; Qr restitué par passe à poissons, rampe à anguilles, sur-verse minimale sur le barrage ; Pour les ouvrages existants, ces obligations sont à respecter au plus tard au 1 er janvier 2014 Restauration d un débit réservé à l aval d un ouvrage

12 PREFET DE l AVEYRON Merci de votre attention

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Stéphanie Poligot-Pitsch Olivier Nauleau DREAL Pays de la Loire DREAL Bretagne Qu est

Plus en détail

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Une révision pour répondre aux objectifs du Grenelle et du SDAGE Un domaine qui monte en puissance Dotations : 8,5 M en 2007 -> 22 M en 2012 Fort taux d engagement

Plus en détail

«Vive l Ouin» Le projet qui met notre rivière à l honneur

«Vive l Ouin» Le projet qui met notre rivière à l honneur «Vive l Ouin» Le projet qui met notre rivière à l honneur Introduction Dans le cadre de la Directive Cadre sur l Eau qui vise «un bon état écologique des cours d eau d ici 2015», le SIVOM de Mauléon a

Plus en détail

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE LA PASSE À POISSONS DU TOUR DES CHAUSSÉES (HESDIN) www.eau-artois-picardie.fr LA CANCHE Longueur principale 89 km Débit moyen (Brimeux) 12 m³/s

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

Mesures de réduction spécifiques aux espèces aquatiques protégées

Mesures de réduction spécifiques aux espèces aquatiques protégées Mesures de réduction spécifiques aux espèces aquatiques protégées Crédit photo : Onema Cas particulier du franchissement des cours d'eau Véronique de Billy Journée COTITA Sud-ouest Bordeaux 1 ier décembre

Plus en détail

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Contexte du projet Contexte réglementaire : - L214-17 qui classe les ouvrages en liste 1 et 2 ; - Plan de Restauration et d Entretien de la Hem (PRE)

Plus en détail

Projet de circulaire en application du L.214-18 CE

Projet de circulaire en application du L.214-18 CE Projet de circulaire en application du L.24-8 CE Direction de l Eau et de la Biodiversité DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité Intitulé de la réunion Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau Avertissement La totalité des exemples et photographies illustrant le présent diaporama sont tirés, sauf mention particulière, de cas concrets pris

Plus en détail

CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016. C. Roux

CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016. C. Roux CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016 C. Roux Surface du BV : 576 km² 33 communes 7 900 habitants 743 exploitations agricoles SAU : 36 000 ha 15 000 UGB Activités dominantes

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journée d échanges techniques sur la continuité écologique Enjeux de restauration de la continuité écologique Impacts des ouvrages sur l état écologique des cours d eau Une notion largement

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

Les interventions financières de l agence de l eau Loire-Bretagne sur les milieux aquatiques

Les interventions financières de l agence de l eau Loire-Bretagne sur les milieux aquatiques 1 Les grands principes dans le cadre de contrats territoriaux privilégier les masses d eau dégradées (DCE) préserver les masses d eau bon état répondre aux enjeux du Grenelle : continuité et acquisition

Plus en détail

Le monitoring anguille

Le monitoring anguille Le monitoring anguille Le point sur les méthodes d évaluation de l échappement François GATEL 2 e édition des journées «poissons migrateurs en Rhône Méditerranée» 24 et 25 novembre 2011 1. Contexte et

Plus en détail

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme Jessica BROUARD-MASSON Direction de l Eau et de la Biodiversité Pierre MIQUEL Direction de l Habitat,

Plus en détail

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme Mardi 17 septembre 2013 Le Syndicat mixte AMEVA, Etablissement public du bassin versant de la Somme Les Inondations de 2001

Plus en détail

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud Photo : J.MOY Analyse globale des perturbations et mesures de restauration au niveau du bassin Loire-Bretagne La morphologie des cours d

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Convention-cadre de partenariat entre

Convention-cadre de partenariat entre D O S S I E R D E P R E S S E Convention-cadre de partenariat entre le Syndicat intercommunal de rivière du Calavon-Coulon, le Conservatoire d espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d Azur et le Parc

Plus en détail

Conditions requises pour une production hydroélectrique respectueuse de l environnement

Conditions requises pour une production hydroélectrique respectueuse de l environnement Conditions requises pour une production hydroélectrique respectueuse de l environnement Solutions envisageables et évolutions nécessaires Approches françaises Entre : Groupement des Producteurs Autonomes

Plus en détail

Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France

Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France Juin 2011 Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France Evolution depuis 1994 et évaluation pour 2010 Direction régionale et interdépartementale de l environnement et de l énergie d île-de-france

Plus en détail

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Choix, dimensionnement, installation et équipement des ouvrages de franchissement hydrauliques (OH) : prescriptions règlementaires, méthodes préconisées

Plus en détail

Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole. Quels enjeux?

Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole. Quels enjeux? Gestion de l eau dans les ateliers de transformation de l enseignement agricole Quels enjeux? L eau est un patrimoine commun dont la valeur est reconnue par tous. Charte européenne de l eau, 1967 Atteindre

Plus en détail

Avis relatif au projet de classement des cours d eau

Avis relatif au projet de classement des cours d eau Avis relatif au projet de classement des cours d eau Voté à l unanimité des membres de l Assemblée Générale de la CCI de région Rhône-Alpes du 27 mars 2013. T. 04 72 11 43 43 F. 04 72 11 43 62 www.rhone-alpes.cci.fr

Plus en détail

Ressources pédagogiques sur les poissons migrateurs du bassin de la Vilaine. Propositions de visites de terrain

Ressources pédagogiques sur les poissons migrateurs du bassin de la Vilaine. Propositions de visites de terrain Ressources pédagogiques sur les poissons migrateurs du bassin de la Vilaine Propositions de visites de terrain Créé en complément du livret pédagogique, ce document propose des visites de terrain en lien

Plus en détail

Tableau de bord et mise en œuvre des Plans de Gestion Ecologique

Tableau de bord et mise en œuvre des Plans de Gestion Ecologique Tableau de bord et mise en œuvre des Plans de Gestion Ecologique Contexte Le tableau de Bord et ses indicateurs Évaluation des travaux Vision synthétique sur la restauration Contexte Les gestion des cours

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce

La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce La Réglementation et l organisation de la pêche en eau douce 1 Champ d application de la loi pêche. 1 Milieu 2 Eau libre / eau close /pisciculture 2 Classification des eaux : eaux domaniales et non domaniales.

Plus en détail

Classement des cours d eau

Classement des cours d eau Classement des cours d eau (article L214.17 du code de l environnement) Consultation réglementaire Document question-réponse DREAL de bassin Rhône-Méditerrannée www.rhone-mediterranee.eaufrance.fr Classement

Plus en détail

Code Ouvrage : VIEN001 Nom de l'ouvrage : Moulin de Boussignac

Code Ouvrage : VIEN001 Nom de l'ouvrage : Moulin de Boussignac Description générale Cours d'eau : r la vienne Code hydro : L0710061 Masse d'eau : FRGR0359b Coordonnées Lambert II : X : 493934,9455 Y : 2097714,1146 Commune(s) : 87140 SAINT-BRICE-SUR-VIENNE Gestionnaire/Propriétaire

Plus en détail

Dossiers PSR. Paris, le 7 juin 2011. Réunion instructeurs PAPI PSR

Dossiers PSR. Paris, le 7 juin 2011. Réunion instructeurs PAPI PSR Dossiers PSR Paris, le 7 juin 2011 1 DEFINITION DES ELEMENTS DEMANDES DANS LE DOSSIER EN VUE D'UNE DEMANDE DE LABELLISATION PSR Identification de la zone protégée (ou à protéger, dans le cas d un nouvel

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

PROJET DE SAGE ORNE AMONT

PROJET DE SAGE ORNE AMONT CONSULTATION DES ASSEMBLEES 1er janvier-1er mai 2014 PROJET DE SAGE ORNE AMONT Validé en CLE le 6 décembre 2013 Sommaire Caractéristiques du territoire Etat des masses d eau Calendrier d élaboration Condition

Plus en détail

SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE

SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE Marc VEROT (Agence de l eau RMC / Département de la Planification et de la Programmation) Préambule : un SAGE pour quoi faire?

Plus en détail

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Obstacle sur le Bocq à Chansin. RÉHABILITATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU EN RÉGION WALLONNE : UN PROJET PILOTE GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Un projet Life Environnement a vu le

Plus en détail

L a révision des classements de protection des cours d'eau

L a révision des classements de protection des cours d'eau Sensibilisation aux politiques publiques L a révision des classements de protection des cours d'eau Un outil en faveur du bon état écologique et de la biodiversité Michel Bramard, Onema Sommaire 5 6 Introduction

Plus en détail

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Réunion d information LES EAUX USEES DOMESTIQUES : Définition Quelles solutions de traitement? Quelle règlementation? Oct.09 Les Eaux Usées Domestiques

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau

Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau Restaurer les milieux aquatiques Un enjeu prioritaire du SDAGE les problèmes de continuité et

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne 1 ère révision Règlement Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Projet pour consultation Table des matières I. Préambule... 3 A. Portée

Plus en détail

La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche

La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche Nouveau! Formation à la gestion durable de la pêche et au développement des structures

Plus en détail

Gestion des milieux aquatiques et des inondations

Gestion des milieux aquatiques et des inondations Gestion des milieux aquatiques et des inondations Quelques chiffres clés sur le district Adour-Garonne Cours d eau Plus de 240 maîtres d ouvrages «pérennes», soit 71% de la superficie du district Une dizaine

Plus en détail

La menace des ruptures de digues

La menace des ruptures de digues CTC Rhône moyen 3 mai 2010 Fiabilisation des digues sur le Rhône moyen La menace des ruptures de digues Plusieurs brèches apparues dans les digues de Camargue lors des crues de 1993, 1994, 2002 et 2003

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif Assainissement non collectif les règles changent le coin de la réglementation au 1 er juillet 2012 Pourquoi? Une rénovation progressive du parc d installations d assainissement non collectif Deux arrêtés,

Plus en détail

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Application à l'exploitation des équipements de production d'électricité Par : Daniel Thériault, B.Urb., M.Sc.A Conférence internationale

Plus en détail

Application de la liste 2 Art L 214-17 CE. ONEMA Dir 8 S Richard AERM&C Délégation de Montpellier F Cathelin DREAL LR / SN / UEMA - M Chauvel

Application de la liste 2 Art L 214-17 CE. ONEMA Dir 8 S Richard AERM&C Délégation de Montpellier F Cathelin DREAL LR / SN / UEMA - M Chauvel Application de la liste 2 Art L 214-17 CE ONEMA Dir 8 S Richard AERM&C Délégation de Montpellier F Cathelin DREAL LR / SN / UEMA - M Chauvel 1 Le classement Art L 432-6 Code de l environnement 2 Rappel

Plus en détail

LA REFORME DU PERMIS DE CONDUIRE

LA REFORME DU PERMIS DE CONDUIRE LA REFORME DU PERMIS DE CONDUIRE Une réforme pour la jeunesse Une réforme globale qui vise à rendre le permis plus accessible, plus transparent et plus moderne Les objectifs: réduire les délais moyens

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

NOR : DEVL1240962C. (Texte non paru au journal officiel) La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie à

NOR : DEVL1240962C. (Texte non paru au journal officiel) La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie à RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de l aménagement du logement et de la nature Direction de l eau et de la biodiversité Sous Direction

Plus en détail

Procédure classements de cours d eau Guide de l action des APNE

Procédure classements de cours d eau Guide de l action des APNE Procédure classements de cours d eau Guide de l action des APNE La procédure des classements de cours d eau est une étape cruciale et à haut risque pour la biodiversité aquatique. Au cours de la procédure,

Plus en détail

Créer un jeu de données locales pour mettre en évidence les facteurs de répartition des poissons dans l eau en 5 ème

Créer un jeu de données locales pour mettre en évidence les facteurs de répartition des poissons dans l eau en 5 ème Créer un jeu de données locales pour mettre en évidence les facteurs de répartition des poissons dans l eau en 5 ème Les données utilisées pour les cours d eau ou plans d eau de l environnement proche

Plus en détail

Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas

Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas Management Environnemental de Chantier Vers une certification ISO 14001 du chantier de la déviation de Pézenas www.dirmed.fr A la source Politique ministérielle Lois Grenelle Généraliser à toutes nos productions

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Comité de bassin de la rivière Chaudière Mai 2015 1. Mise en contexte Le COBARIC met à la disposition des associations

Plus en détail

#EcoleNumerique aujourd hui et demain

#EcoleNumerique aujourd hui et demain Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Journée de restitution des résultats Synthèse du thème 4 7/05/2015 Quels moyens mettre en œuvre pour réduire la fracture numérique? Quelles sont

Plus en détail

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009 GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE 25 mars 2009 LES FONDEMENTS DE LA DEMARCHE Contexte réglementaire Contexte territorial Plan de l intervention LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE

Plus en détail

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Si vous ne pouvez pas être relié au réseau du tout-à-l égout, vous devez disposer d un système d assainissement autonome pour traiter vos eaux

Plus en détail

REJETS INDUSTRIELS GRAND TROYES AU RÉSEAU PUBLIC D EAUX USÉES DU. Enjeux et moyens

REJETS INDUSTRIELS GRAND TROYES AU RÉSEAU PUBLIC D EAUX USÉES DU. Enjeux et moyens REJETS INDUSTRIELS AU RÉSEAU PUBLIC D EAUX USÉES DU GRAND TROYES Enjeux et moyens Définition des eaux usées Eaux usées domestiques Eaux ménagères (lessives, cuisines non collectives, douches ) Eaux vannes

Plus en détail

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA 20 juin 2011 Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA Annabelle Jaeger, Conseillère régionale déléguée à la Biodiversité 24 novembre 2011 Eléments de contexte Le constat : au rythme actuel,

Plus en détail

Continuités écologiques dans le département des Hauts-de-Seine

Continuités écologiques dans le département des Hauts-de-Seine Continuités écologiques dans le département des Hauts-de-Seine Club idées 92 Ludivine DOYEN ldoyen@biotope.fr Continuités écologiques Les objectifs de l étude Les étapes Les continuités écologiques Les

Plus en détail

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises 1 Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises C est après trois années de travail que les pêcheurs de loisir, représentés par la Fédération

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

AAPPMA LES AMIS DE LA HAUTE BREVENNE

AAPPMA LES AMIS DE LA HAUTE BREVENNE LES AMIS DE LA HAUTE BREVENNE Pollution de la Brévenne par des hydrocarbures Rappel des faits : Mercredi 15 avril 2015 vers 20h20, Christian BERGER reçoit un appel téléphonique de son père Raymond pour

Plus en détail

GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ

GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ 1 GONDWANA PRINCIPAUX : LE OBJlElCTIFS PARTENAIRE BIODIVERSITÉ DES ENTREPRISES Société indépendante créée en 2005 ; Gondwana est une société

Plus en détail

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Contrat de rivière et PLU sur les secteur soumis à l aléa inondation Exemple de la commune de Venelles

Plus en détail

Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques

Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques Direction territoriale Est Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques Auteur: Marc GIGLEUX Date: mai 2014

Plus en détail

La place de l hydroélectricité dans notre avenir énergétique

La place de l hydroélectricité dans notre avenir énergétique La place de l hydroélectricité dans notre avenir énergétique Catherine Martinson Lausanne 6 juin 2012 Contenu 1. Position du WWF sur l avenir énergétique de la Suisse 2. Scénarios, place de l hydraulique

Plus en détail

10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES

10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES 10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES Les principes généraux du 10 ème programme Modération des recettes fiscales = 6 fois recettes de 2012

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

Journée des élus du 6 novembre 2015 à Xonrupt-Longemer

Journée des élus du 6 novembre 2015 à Xonrupt-Longemer Journée des élus du 6 novembre 2015 à Xonrupt-Longemer La réglementation de l'affichage publicitaire, des pré-enseignes et enseignes dans les Parcs naturels régionaux Enjeux de la réglementation Qualité

Plus en détail

SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat».

SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat». Direction de l Administration Générale Service Juridique BULLETIN D INFORMATIONS JURIDIQUES SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat». Brèves d actualité : - La loi

Plus en détail

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Vierzon / 02 décembre 2014 Les marais de Bourges - Présence du myriophylle du Brésil connue depuis 2001/2002. -

Plus en détail

http://www.conservation-nature.fr/article3.php?id=175

http://www.conservation-nature.fr/article3.php?id=175 Page 1 sur 5 Rechercher Accueil Actualités Biodiversité Menaces Conservation Expertises Photographies Veille règlementaire Quizz Contact Vous êtes ici : > Accueil > Conservation > > Détention d'espèces

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

LE SYSTÈME DE RETRAITE

LE SYSTÈME DE RETRAITE LE SYSTÈME DE RETRAITE Le contexte Les questions posées Les réponses Les enjeux syndicaux > Le contexte Un système universel mais disparate 100 ans pour étendre la couverture vieillesse de base à toute

Plus en détail

R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E

R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E SYNDICAT DES RIVIERES DES TERRITOIRES DE CHALARONNE R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E 25 NOVEMBRE 2013 27 DECEMBRE 2013 ------------------------------ CODE DE L ENVIRONNEMENT DECLARATION D

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Natura 2000, qu est ce que c est? Définition : Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels résultant de l application de deux directives européennes : la

Plus en détail

«Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC. obligatoires en copropriété : comment éviter les pièges?

«Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC. obligatoires en copropriété : comment éviter les pièges? «Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC les travaux et les dispositifs obligatoires en copropriété : comment éviter les pièges? «Le salon Indépendant de la Copropriété»

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

MODELE DE CAHIER DES CHARGES. «Externalisation des archives»

MODELE DE CAHIER DES CHARGES. «Externalisation des archives» LOGO ORGANISME MODELE DE CAHIER DES CHARGES «Externalisation des archives» Version 1.0 2 Sommaire 1. Généralités.. 1.1. Contexte 1.2. Objectifs du cahier des charges 1.3. Périmètre de l externalisation

Plus en détail

PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU

PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU Contrat de rivière Sègre Commission quantitative Principes fondamentaux Gestion équilibrée et durable de l'eau (loi) Équilibrée = satisfaction des besoins (8 ans/10)

Plus en détail

Rivière Romaine, rivière d eaux vives. André Charest et Yann Troutet

Rivière Romaine, rivière d eaux vives. André Charest et Yann Troutet Rivière Romaine, rivière d eaux vives André Charest et Yann Troutet «Les transformations qui toucheront la Romaine n auront pas d effet notable sur l offre ni sur la pratique d activités de canotage et

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

Le risque sismique : ce qui change

Le risque sismique : ce qui change Le risque sismique : ce qui change Conséquences de la publication des décrets Rencontre des professionnels de l'aménagement 19 mai 2011 Le risque sismique Direction Départementale du Territoire ၇၄ Pros

Plus en détail

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Sylvie VARRAY -Fédération des Conservatoires d espaces naturels Avec le soutien de : Séminaire du Centre de

Plus en détail

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Charles BALTZER Conseil Général du Bas-Rhin Jean-Sébastien CHLOSTA Communauté de Communes de Cattenom et Environs La finalité de l assainissement

Plus en détail

COURS D EAU D UN FOSSÉ

COURS D EAU D UN FOSSÉ COMMENT DIFFÉRENCIER UN COURS D EAU D UN FOSSÉ Les COURS D EAU et les MILIEUX RIVERAINS abritent une multitude d espèces animales et végé tales. Ces écosystèmes fragiles sont protégés par des lois et des

Plus en détail

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie.

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Marc Fleury Biologiste 341, rue Saint-Jean-Baptiste Est,

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DES COTEAUX DU GIROU

COMMUNAUTE DE COMMUNES DES COTEAUX DU GIROU COMMUNAUTE DE COMMUNES DES COTEAUX DU GIROU Commune de GARIDECH L assainissement non collectif Réunion publique du 17 juin 2011 1 - Présentation de l ANC : ses enjeux et ses acteurs Le Service Public de

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

Grille d éligibilité au télétravail

Grille d éligibilité au télétravail Grille d éligibilité au télétravail Ce document a pour vocation d aider les candidats au télétravail à réaliser un auto diagnostic sur leurs aptitudes à exercer une partie de leur activité à domicile.

Plus en détail

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 PAYSAGE BRUIT EAU 2 / MILIEUX NATURELS 3 / L insertion

Plus en détail

LE RAPPORTAGE EUROPÉEN SUR LA DIRECTIVE 92/43/CEE FAUNE-FLORE-HABITATS (FFH) LES OUTILS DE DIFFUSION DES DONNÉES WÉPION, 23 MAI 2014 YVAN BARBIER

LE RAPPORTAGE EUROPÉEN SUR LA DIRECTIVE 92/43/CEE FAUNE-FLORE-HABITATS (FFH) LES OUTILS DE DIFFUSION DES DONNÉES WÉPION, 23 MAI 2014 YVAN BARBIER LE RAPPORTAGE EUROPÉEN SUR LA DIRECTIVE 92/43/CEE FAUNE-FLORE-HABITATS (FFH) LES OUTILS DE DIFFUSION DES DONNÉES WÉPION, 23 MAI 2014 YVAN BARBIER 1 DIFFUSION DES DONNÉES Données Définition Structuration

Plus en détail