SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE 2006"

Transcription

1 SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE Marché de services pour l entretien courant des cours d eau du Boulonnais ( )... page 2 2- Etude de définition des aménagements de prévention des inondations à Belle et Houllefort... page 3 3- Déclaration d Intérêt Général pour l entretien et la restauration du Wimereux et de ses affluents... page 4 4- Déclaration d Intérêt Général pour l entretien et la restauration de la Slack et de ses affluents... page 5 5- Déclaration d Intérêt Général pour l entretien et la restauration de la Liane et de ses affluents... page 6 6- Demande de subventions pour l élaboration des plans de gestion associés aux déclarations d intérêt général pour l entretien et la restauration de la Liane, du Wimereux et de la Slack... page 7 7- Création d un poste d agent technique qualifié non titulaire des services techniques Contrat saisonnier... page 8 8- Consultation de travaux pour l aménagement des bassins d expansion de crues de Longpré et Ecames... page 9 9- Signature de l avenant n 1 à la convention avec l ONF pour autorisation d installation d une digue en forêt domaniale d Hardelot... page Acceptation de l actif du SIAEL suite à sa dissolution... page Signature des conventions avec Rivages Propres, le SMBC et le BCK pour le désenvasement du bassin Frédéric Sauvage à Boulogne-sur-Mer Année page 13 1

2 DELIBERATION Objet : MARCHE DE SERVICES POUR L ENTRETIEN COURANT DES COURS D EAU DU BOULONNAIS ( ) Suite à des modifications des montants prévisionnels du marché cité en objet, la présente délibération remplace le plan de financement de la délibération votée par le comité du 13 septembre L estimation prévisionnelle de cette mission d entretien courant des cours d eau du Boulonnais a été évaluée à euros environ sur trois ans, soit environ euros par an. Toutefois, le SYMSAGEB se gardera la possibilité d interrompre la mission si l entretien ne s avère plus nécessaire (obtention des Arrêtés Préfectoraux instaurant les DIG). Le marché sera signé pour une période d un an, éventuellement reconductible deux fois. Par ailleurs, pour la réalisation de ce marché, il est envisagé de solliciter des subventions auprès de l Agence de l Eau Artois-Picardie selon la répartition suivante : Partenaire Pourcentage Montant (en HT) SYMSAGEB (maître d ouvrage) 50 % Agence de l Eau Artois-Picardie 50 % TOTAL 100 % Il est demandé au Comité d autoriser le Président : - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers sur les nouveaux montants selon la répartition précitée. d autoriser le Président à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers sur les nouveaux montants selon la répartition précitée. Jean-Loup LESAFFRE 2

3 DELIBERATION Objet : ETUDE DE DEFINITION DES AMENAGEMENTS DE PREVENTION DES INONDATIONS A BELLE-ET-HOULLEFORT La commune de Belle-et-Houllefort est située sur le Wimereux, au niveau de la confluence avec le ruisseau de la Prêle. Juste en amont de cette confluence, certaines habitations sont soumises au risque de débordement du cours d eau, ayant entraîné des dégâts lors des principales crues récentes. Une étude a été engagée en 2001 par le Parc naturel régional des Caps et Marais d Opale et la Commune de Belle-et-Houllefort pour réaliser le diagnostic hydraulique du territoire communal et identifier des propositions d actions pour réduire le risque d inondation sur la commune. Néanmoins, la description des aménagements proposés est insuffisamment détaillée pour permettre une mise en œuvre opérationnelle. C est pourquoi le SYMSAGEB envisage de mettre en œuvre une étude de définition visant à préciser les conditions techniques de réalisation des aménagements nécessaires à la prévention des inondations sur Belle-et-Houllefort. Cette étude pourrait être confiée à un bureau d étude par le biais d une consultation en procédure adaptée. L estimation prévisionnelle du marché s établit à environ euros. Il est demandé au Comité d autoriser le Président à engager une consultation pour le choix de l entreprise pour la réalisation de l étude de définition des aménagements de prévention des inondations à Belle-et-Houllefort. d autoriser le Président à engager une consultation pour le choix de l entreprise pour la réalisation de l étude de définition des aménagements de prévention des inondations à Belleet-Houllefort. Jean-loup LESAFFRE 3

4 DELIBERATION Objet : DECLARATION D INTERET GENERAL POUR L ENTRETIEN ET LA RESTAURATION DU WIMEREUX ET DE SES AFFLUENTS La convention d entretien du Wimereux et de ses affluents que le SYMSAGEB a signé avec l association Rivages Propres arrive à son terme en décembre Afin de pérenniser les investissements du SYMSAGEB dans l entretien de ces milieux et leurs effets bénéfiques en matière de lutte contre les inondations, une réflexion globale à l échelle du bassin versant du Wimereux s impose. Selon l article L du Code de l Environnement, les interventions d entretien des berges d un cours d eau non domanial relèvent de la responsabilité des propriétaires riverains. La réglementation (art. L211-7 du Code de l Environnement) permet toutefois aux collectivités territoriales d intervenir pour la restauration et l entretien d un cours d eau non domanial. Cependant, cette opération concernant des terrains privés, la prise en charge par une collectivité nécessite de reconnaître son caractère d intérêt général, au moyen d une Déclaration d Intérêt Général (D.I.G.). Cette procédure doit être accompagnée de l élaboration d un plan de gestion définissant les travaux à réaliser sur le Wimereux et ses affluents. Il est donc demandé au Comité d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien du Wimereux et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien du Wimereux et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. 4

5 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : DECLARATION D INTERET GENERAL POUR L ENTRETIEN ET LA RESTAURATION DE LA SLACK ET DE SES AFFLUENTS La convention d entretien de la Slack et de ses affluents que le SYMSAGEB a signé avec l association Rivages Propres arrive à son terme en décembre Afin de pérenniser les investissements du SYMSAGEB dans l entretien de ces milieux et leurs effets bénéfiques en matière de lutte contre les inondations, une réflexion globale à l échelle du bassin versant de la Slack s impose. Selon l article L du Code de l Environnement, les interventions d entretien des berges d un cours d eau non domanial relèvent de la responsabilité des propriétaires riverains. La réglementation (art. L211-7 du Code de l Environnement) permet toutefois aux collectivités territoriales d intervenir pour la restauration et l entretien d un cours d eau non domanial. Cependant, cette opération concernant des terrains privés, la prise en charge par une collectivité nécessite de reconnaître son caractère d intérêt général, au moyen d une Déclaration d Intérêt Général (D.I.G.). Cette procédure doit être accompagnée de l élaboration d un plan de gestion définissant les travaux à réaliser sur la Slack et ses affluents. Il est donc demandé au Comité d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien de la Slack et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien de la Slack et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. 5

6 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : DECLARATION D INTERET GENERAL POUR L ENTRETIEN ET LA RESTAURATION DE LA LIANE ET DE SES AFFLUENTS La convention d entretien de la Liane et de ses affluents que le SYMSAGEB a signé avec l association Rivages Propres arrive à son terme en décembre Afin de pérenniser les investissements du SYMSAGEB dans l entretien de ces milieux et leurs effets bénéfiques en matière de lutte contre les inondations, une réflexion globale à l échelle du bassin versant de la Liane s impose. D autre part, le Contrat de Rivière actuellement en cours d élaboration sur la vallée de la Liane nécessitera une gestion globale et cohérente du bassin versant, au travers notamment d interventions de restauration de la rivière. Selon l article L du Code de l Environnement, les interventions d entretien des berges d un cours d eau non domanial relèvent de la responsabilité des propriétaires riverains. La réglementation (art. L211-7 du Code de l Environnement) permet toutefois aux collectivités territoriales d intervenir pour la restauration et l entretien d un cours d eau non domanial. Cependant, cette opération concernant des terrains privés, la prise en charge par une collectivité nécessite de reconnaître son caractère d intérêt général, au moyen d une Déclaration d Intérêt Général (D.I.G.). Cette procédure doit être accompagnée de l élaboration d un plan de gestion définissant les travaux à réaliser sur la Liane et ses affluents. Il est donc demandé au Comité d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien de la Liane et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien de la Liane et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. 6

7 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : DEMANDE DE SUBVENTIONS POUR L ELABORATION DES PLANS DE GESTION ASSOCIES AUX DECLARATIONS D INTERET GENERAL POUR L ENTRETIEN ET LA RESTAURATION DE LA LIANE, DU WIMEREUX ET DE LA SLACK Le SYMSAGEB envisage d utiliser la procédure DIG pour réaliser les travaux d entretien et de restauration de la Liane, du Wimereux, de la Slack et de leurs affluents. En ce qui concerne la Liane, cette action s inscrit notamment dans le cadre du Contrat de Rivière de la vallée de la Liane. La DIG repose sur l établissement d un plan de gestion définissant les travaux et les coûts à engager. Le coût d élaboration des trois plans de gestion et des trois dossiers DIG a été estimé à euros, répartis de la manière suivante : Dépenses prévisionnelles Montants Frais de personnel Frais de fonctionnement Frais de déplacement Équipements TOTAL en euros HT Pour mener à bien le montage des trois plans de gestion et dossiers DIG, il est demandé au Comité d autoriser le Président à solliciter des subventions auprès de l Agence de l Eau Artois-Picardie selon la répartition suivante : Partenaire Pourcentage Montant (en HT) SYMSAGEB (maître d ouvrage) 50 % Agence de l Eau Artois-Picardie 50 % TOTAL 100 % d autoriser le Président à solliciter des subventions auprès de l Agence de l Eau Artois- Picardie selon la répartition ci-dessus. 7

8 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : CREATION D UN POSTE D AGENT TECHNIQUE QUALIFIE NON TITULAIRE DES SERVICES TECHNIQUES CONTRAT SAISONNIER Pour pallier le défaut d entretien et de restauration des abords des cours d eau par les riverains, le SYMSAGEB envisage de pérenniser l action engagée depuis 2004 sur la Liane, le Wimereux et la Slack et leurs principaux affluents. L évolution des politiques publiques de gestion de l eau nécessite désormais de mettre en place une Déclaration d Intérêt Général lorsqu une collectivité se substitue aux riverains pour effectuer ces opérations. Le SYMSAGEB doit donc mettre en place une procédure de DIG pour réaliser les travaux d entretien et de restauration de la Liane, du Wimereux, de la Slack et de leurs affluents. La DIG repose sur l établissement d un plan de gestion définissant les travaux à engager et leur coût. Vu l article 3, 2 e alinéa de la loi n du 26 janvier 1984, portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, considérant le besoin d un agent à temps plein et le caractère spécifique de la mission d élaboration des dossiers de DIG et des plans de gestion, le SYMSAGEB envisage de créer un poste d agent technique qualifié non titulaire des services techniques sous contrat saisonnier. La durée d élaboration des trois plans de gestion a été estimée à 6 mois. Le SYMSAGEB envisage donc de recruter un agent du 04 avril au 04 octobre Sa rémunération sera basée sur l indice majoré 297 de la fonction publique, compte-tenu du recrutement obligatoire d un agent expérimenté dans le domaine spécifique de l aménagement des rivières. Vu la délibération du Comité du SYMSAGEB en date du 14 septembre 2004, instaurant le régime indemnitaire, les agents non titulaires peuvent bénéficier d un régime indemnitaire. L agent se verra donc octroyer l Indemnité d Administration et de Technicité (IAT), avec l application d un coefficient de 3,50. Il est donc demandé au Comité de créer au tableau des effectifs du SYMSAGEB un poste d agent technique qualifié non titulaire des services techniques en contrat saisonnier pour une durée maximale de 6 mois. de créer au tableau des effectifs du SYMSAGEB un poste d agent technique qualifié non titulaire des services techniques en contrat saisonnier pour une durée maximale de 6 mois. 8

9 JEAN-LOUP LESAFFRE DELIBERATION Objet : CONSULTATION DE TRAVAUX POUR L AMENAGEMENT DES BASSINS D EXPANSION DE CRUES DE LONGPRE ET ECAMES L aménagement des bassins d expansion de crues de Longpré et d Ecames est programmé pour l été Le maître d œuvre a élaboré le projet décrivant la conception de l ouvrage, et assurera le suivi du chantier en période de réalisation, ainsi que l assistance pour la passation des contrats de travaux. Pour la réalisation des travaux, le SYMSAGEB doit engager une consultation. La procédure retenue, en fonction de l enveloppe prévisionnelle des travaux, est de type appel d offre ouvert, avec allotissement. Du fait des incertitudes sur la disponibilité foncière des terrains nécessaires à la réalisation du bassin d Ecames, le bassin de Longpré constituera une tranche ferme, tandis que le bassin d Ecames constituera une tranche conditionnelle. Le projet consiste en l aménagement de deux barrages en travers des ruisseaux de Longpré et d Ecames, permettant d aménager deux retenues de m3 chacune pour un remplissage maximal, avec un débit de fuite de 3,5 m3/s. Ces ouvrages sont dimensionnés pour écrêter les crues centennales du ruisseau d Ecames. La constitution des barrages sera assurée par l apport de matériaux granulaires compactés, étanchéifiés par la pose d une géomembrane sur le talus amont des ouvrages. Des ouvrages de sécurité seront installés : revanche de protection contre le batillage, dimensionnée pour une crue millénale, déversoirs de sécurité, drainage et fondations du corps de digue. L estimation prévisionnelle des travaux est d environ euros HT pour les deux tranches. Il est demandé au comité d autoriser le Président à signer le marché de travaux avec l entreprise qui aura été retenue par la commission d appel d offre. d autoriser le Président à signer le marché de travaux avec l entreprise qui aura été retenue par la commission d appel d offre. 9

10 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : SIGNATURE DE L AVENANT N 1 A LA CONVENTION AVEC L ONF POUR AUTORISATION D INSTALLATION D UNE DIGUE EN FORET DOMANIALE D HARDELOT Pour l aménagement du bassin d expansion de crues de Longpré, le SYMSAGEB a signé le 10 août 2005 une convention avec l ONF portant autorisation de maintien d un bassin d expansion de crues et passage sur la route forestière d Ecames. Le principe retenu pour cet aménagement est de renforcer le caractère inondable du vallon de Longpré en augmentant la hauteur de la route forestière et en limitant le débit de fuite. De façon à contenir les eaux de crues sans rehausser le carrefour entre la rue Michel de Boncourt et la route forestière d Ecames, un retour de la digue doit être aménagé dans la parcelle forestière n 20. La portion de digue à aménager, d une longueur de 50 mètres environ, doit relier la route forestière d Ecames au sentier équestre formant limite de layon entre les parcelles forestières 20 et 22. La zone d emprise de cet aménagement couvre ainsi 1250 m² environ. Pour autoriser le SYMSAGEB à procéder à l aménagement de cette partie de digue, le service foncier de l ONF a rédigé un avenant à la convention du 10 août Cet avenant précise que le SYMSAGEB doit s engager à planter une haie sur la zone comprise entre le layon, la digue et la route, de façon à intégrer la digue dans le paysage. Les conditions financières de la convention ne sont pas modifiées par l avenant. Néanmoins, l étude et l élaboration de l avenant doivent donner lieu au paiement par le SYMSAGEB d une indemnité de 100 HT au profit de l ONF, payable en une fois à la signature de l avenant. Pour permettre l aménagement d une partie de la digue dans la parcelle forestière n 20, il est demandé au comité d autoriser le Président à : - signer l avenant n 1 à la convention du 10 août 2005 portant autorisation de maintien d un bassin d expansion de crues et passage sur la route forestière d Ecames, - verser à l ONF une indemnité de 100 HT pour l établissement de l avenant. d autoriser le Président à : - signer l avenant n 1 à la convention du 10 août 2005 portant autorisation de maintien d un bassin d expansion de crues et passage sur la route forestière d Ecames, - verser à l ONF une indemnité de 100 HT pour l établissement de l avenant. 10

11 Jean-loup LESAFFRE 11

12 DELIBERATION Objet : ACCEPTATION DE L ACTIF DU SIAEL SUITE A SA DISSOLUTION Par arrêté en date du 23 avril 2003, le Préfet du Pas de Calais a prononcé la dissolution du Syndicat Intercommunal pour l Aménagement et l Environnement du cours de la Liane, et dans l article 3 de son arrêté a indiqué que l actif éventuellement disponible serait reversé au SYMSAGEB, sous réserve de l acceptation du Comité Syndical. Après encaissement des derniers titres et paiements des mandats, la perception de Desvres a constaté un actif disponible de 6 474,26. Il est donc demandé l accord du Comité pour le versement de cette somme au profit du SYMSAGEB. De donner son accord pour le versement de l actif disponible du SIAEL d un montant de 6 474,26 au profit du SYMSAGEB. Jean-Loup LESAFFRE 12

13 DELIBERATION Objet : SIGNATURE DES CONVENTIONS AVEC RIVAGES PROPRES, LE SMBC ET LE BCK POUR LE DESENVASEMENT DU BASSIN FREDERIC SAUVAGE A BOULOGNE-SUR-MER ANNEE L action engagée par le SYMSAGEB entre le mois d octobre 2005 et le mois d avril 2006 pour abaisser le niveau du fond du bassin Frédéric Sauvage a porté ses fruits. Cette démarche expérimentale a permis d araser de 30 cm environ le niveau des vases présentes dans le port de plaisance. De ce fait, le SMBC est en mesure de mieux adapter l ouverture des vannes du barrage Marguet en fonction de l arrivée de la crue de la Liane et des conditions de marée. Pour l hiver , le SYMSAGEB souhaite que l expérience soit renouvelée en améliorant les conditions d intervention. Le Service Maritime des ports de Boulogne et Calais, le club Boulogne Canoë Kayak, ainsi que l association Rivages Propres et la Chambre de Commerce et d Industrie, sont partenaires du SYMSAGEB sur cette opération. Le SMBC se propose ainsi de mettre à disposition du matériel et des moyens (ponton équipé de deux lances à eau haute pression et d une rampe d injection d air sous pression, pompes, tuyaux, lances, etc ), le BCK pourrait apporter du matériel et sa connaissance de la configuration précise du bassin et des zones de sédimentation, et l association Rivages Propres pourrait piloter le chantier en recrutant le personnel pour la réalisation de cette opération. De son côté, la Chambre de Commerce et d Industrie a proposé un démontage temporaire partiel des catways de plaisance, afin de faciliter les opérations de désenvasement. Compte tenu des impératifs de gestion du bassin et du port de Boulogne (pratiques des sports nautiques, dragage de l avant-port, mesures de qualité des eaux de baignade, etc ), le chantier pourrait se dérouler de novembre 2006 à mars 2007, le mois d octobre 2006 étant consacré à la formation des agents. Le SMBC assurera les chasses pour évacuer les matériaux remis en suspension. Pour cela, il sera nécessaire de travailler à la marée descendante, et d organiser le chantier avec cette contrainte d horaire à la marée. Dans ce cadre, le SYMSAGEB envisage de signer des conventions avec les partenaires de l opération pour définir les modalités d intervention de chacun d entre eux. Le projet de convention avec Rivages Propres porte sur les modalités de réalisation du chantier, dont le montant financier est estimé euros environ. Les projets de convention avec le SMBC et le BCK portent sur la mise à disposition à titre gratuit du matériel et des équipements nécessaires à la réalisation de ce chantier. Il est demandé au Comité d autoriser le Président à signer les conventions respectivement avec le SMBC, le club BCK et l association Rivages Propres pour le renouvellement du chantier visant à désenvaser le bassin Frédéric Sauvage. 13

14 d autoriser le Président à signer les conventions respectivement avec le SMBC, le club BCK et l association Rivages Propres pour le renouvellement du chantier visant à désenvaser le bassin Frédéric Sauvage. Jean-loup LESAFFRE 14

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme Mardi 17 septembre 2013 Le Syndicat mixte AMEVA, Etablissement public du bassin versant de la Somme Les Inondations de 2001

Plus en détail

SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU 15 DECEMBRE 2014. DECISION MODIFICATIVE N 1 page 2

SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU 15 DECEMBRE 2014. DECISION MODIFICATIVE N 1 page 2 SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU 15 DECEMBRE 2014 DECISION MODIFICATIVE N 1 page 2 DEPENSES D INVESTISSEMENT AU TITRE DE L EXERCICE PRECEDENT....pages 3 et 4 AVENANT N 3 AUX CONVENTIONS N 7-8 ET 9 POUR LA

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Compétences «gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations» BUTLEN Jean-Baptiste MEDDE/DEB/AT Ministère

Plus en détail

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU Avenant n 1 à la Convention n 2014-C-DGAD-DEA-028 portant sur la prise en charge de personnel dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre des opérations préalables d aménagement foncier liées

Plus en détail

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email...

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE Entre les soussignés : LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... Et L ASSISTANT A MAITRISE D OUVRAGE Représenté par :...

Plus en détail

CONSEIL SYNDICAL. Réunion du 12 mars 2015

CONSEIL SYNDICAL. Réunion du 12 mars 2015 CONSEIL SYNDICAL Réunion du 12 mars 2015 Ordre du jour : - Rapport d activités 2014 - Compte-administratif 2014 - Budget prévisionnel 2015 - Document Unique pour l évaluation des risques professionnels

Plus en détail

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Contexte du projet Contexte réglementaire : - L214-17 qui classe les ouvrages en liste 1 et 2 ; - Plan de Restauration et d Entretien de la Hem (PRE)

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 POINT LOGEMENT Ivry Confluences 42 avenue Jean Jaurès Construction de 51 logements locatifs sociaux en VEFA par l ESH Logis Transports Garantie communale

Plus en détail

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU Fiche de financement Troglodytes C. PETITEAU Troglodytes TROGLODYTES Constats Une offre de sites de visite troglodytiques significative (13 sites) mais une offre d hébergements et une capacité d accueil

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau RAPPORT N 11.475 CP AUTORISATION DE SIGNATURE DE L'AVENANT N 2 AU MARCHE DE MAITRISE D'OEUVRE POUR L'AMENAGEMENT DES BERGES DE SEINE ET DES ESPACES PUBLICS ATTENANTS DU PONT DE SEVRES A PARIS DIRECTION

Plus en détail

Dossiers PSR. Paris, le 7 juin 2011. Réunion instructeurs PAPI PSR

Dossiers PSR. Paris, le 7 juin 2011. Réunion instructeurs PAPI PSR Dossiers PSR Paris, le 7 juin 2011 1 DEFINITION DES ELEMENTS DEMANDES DANS LE DOSSIER EN VUE D'UNE DEMANDE DE LABELLISATION PSR Identification de la zone protégée (ou à protéger, dans le cas d un nouvel

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU 12 FEVRIER 2015. CA,CG ET AFFECTATION DES RESULTATS DE 2014.pages 2 et 3. AFFECTATION DES RESULTATS DE 2014.

SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU 12 FEVRIER 2015. CA,CG ET AFFECTATION DES RESULTATS DE 2014.pages 2 et 3. AFFECTATION DES RESULTATS DE 2014. SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU 12 FEVRIER 2015 CA,CG ET AFFECTATION DES RESULTATS DE 2014.pages 2 et 3 AFFECTATION DES RESULTATS DE 2014.page 4 BUDGET PRIMITIF 2015-VOTE DES CONTRIBUTIONS DES EPCI MEMBRES....page

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012

C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012 C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012 COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Références : - loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

Conseil Municipal du 28 Juillet 2015

Conseil Municipal du 28 Juillet 2015 Conseil Municipal du 28 Juillet 2015 DCM N 2015/81 * Demande de subvention MOTO CLUB JUSSEY Le Maire donne connaissance aux Membres du Conseil Municipal d un courrier de l Association MOTO CLUB DE JUSSEY

Plus en détail

SEANCE DU 22 JANVIER 2014

SEANCE DU 22 JANVIER 2014 SEANCE DU 22 JANVIER 2014 L an deux mille quatorze, le vingt-deux janvier, à vingt heures trente, le Conseil Municipal de la Commune de NOHANENT dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

MARDI 3 JUILLET 2007 à 15 H 00. À la Salle Polyvalente de Ravières

MARDI 3 JUILLET 2007 à 15 H 00. À la Salle Polyvalente de Ravières Tonnerre, le 25 juin 2007 N/Réf. : MD/RLC/CR/DB/07-0274 Objet : Réunion du Comité Syndical Madame, Monsieur, J ai l honneur de vous demander de bien vouloir assister à la réunion du Comité Syndical qui

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015. DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes)

DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015. DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes) DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015 DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes) Le Maire indique au conseil municipal qu il serait bon de favoriser l implantation de

Plus en détail

LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE Fiche technique 2 LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE Références : Articles L. 6133-7 et suivants du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6133-12 et suivants du CSP. Une innovation majeure

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 FÉVRIER 2015

PROCÈS VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 FÉVRIER 2015 PROCÈS VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 FÉVRIER 2015 L an deux mil quinze, le vingt-trois février à vingt-et-une heures, le Conseil Municipal de la commune convoqué en réunion ordinaire s est réuni dans

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4

Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4 Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4 1. Bilan des dispositifs de prévention, de protection et d alerte existants 2. Recensement et analyse des configurations administratives et juridiques rencontrées

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

5 - COURS D EAU NON DOMANIAUX

5 - COURS D EAU NON DOMANIAUX 5 - COURS D EAU NON DOMANIAUX La loi définit (articles L.215-1 à L.215-18 du CE) des droits et des obligations pour les cours d eau non domaniaux comme l entretien ou la disposition de l eau et des matériaux

Plus en détail

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES Cadre réservé à l administration Date de dépôt N dossier Mairie des Herbiers Direction des services techniques 6 rue du Tourniquet

Plus en détail

PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN

PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN Qu est-ce que le Pass permis citoyen? Une aide forfaitaire de 600 octroyée par le Département aux jeunes qui souhaitent obtenir leur permis B, en contrepartie d une

Plus en détail

La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations

La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations L actualité de la GEMAPI Réorganisation territoriale, le cas du bassin de l Ouche Les perspectives sur le bassin Les perspectives sur

Plus en détail

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02)

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02) RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PÉAULT Compte- rendu du 20 janvier 2015 Date de la convocation : 15 janvier 2015. PRÉSENTS : Mme Lisiane Moreau, M. Gérard Commarieu, Mme Roselyne Le Du, MM. Thibaud Renaudeau,

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : REGION : FRANCE Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : FRANCE REGION : Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

CONVENTION RELATiVE AU DÉPÔT LÉGAL N 2009-123/423 ENTRE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ET LA VILLE DE ROUEN

CONVENTION RELATiVE AU DÉPÔT LÉGAL N 2009-123/423 ENTRE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ET LA VILLE DE ROUEN CONVENTION RELATiVE AU DÉPÔT LÉGAL N 2009-123/423 ENTRE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ET LA VILLE DE ROUEN ENTRE: La ville de Rouen, représentée par son Maire, Madame Valérie Fourneyron, Place du

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT NOS QUARTIERS D ETE 2016

DEMANDE DE FINANCEMENT NOS QUARTIERS D ETE 2016 DEMANDE DE FINANCEMENT NOS QUARTIERS D ETE 2016 Association organisatrice (Adresse postale, mail et téléphone) IDENTIFICATION DE L ASSOCIATION PORTEUSE Nom : Adresse du siège social : Code postal : Commune

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 1 FEVRIER 2013 DELIBERATION N CR-13/05.080 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie des parcs régionaux d'activités économiques et

Plus en détail

EAU DESTINEE A L ALIMENTATION ETUDES RESEAUX - TRAITEMENT

EAU DESTINEE A L ALIMENTATION ETUDES RESEAUX - TRAITEMENT EAU DESTINEE A L ALIMENTATION ETUDES RESEAUX - TRAITEMENT Liste des documents techniques à fournir pour constituer un dossier de demande d aides financières Pour être recevable votre dossier doit contenir

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

ENTRE. D une part, Et dénommée dans tout ce qui suit «la commune de Sceaux» Et d autre part,

ENTRE. D une part, Et dénommée dans tout ce qui suit «la commune de Sceaux» Et d autre part, CONVENTION DE MAITRISE D OUVRAGE UNIQUE ENTRE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DES HAUTS-DE-BIEVRE ET LA COMMUNE DE SCEAUX POUR LES TRAVAUX DE VOIRIE DE LA RUE MAURICE RAVEL ENTRE D une part, La commune de

Plus en détail

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée :

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée : Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle CANDAU Valérie CLAVIER Hélène LAHOURATATE Nicole MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude CARRIORBE Arnaud CASAUBON Jean-Paul 6 ESQUER Philippe - HARCAUT

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @..

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @.. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE AU DEVELOPPEMENT DU E-TOURISME I - RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE PORTEUR DE PROJET Raison sociale : Nom de la personne ou de la collectivité..... Forme juridique N

Plus en détail

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation LETTRE D INFORMATIONS JURIDIQUES N 48 Le 4 juin 2010 REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation Un décret du 20 mai 2010

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007. 45 ème séance

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007. 45 ème séance COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007 Date de la convocation : 27 novembre 2007 45 ème séance L an deux mille sept, le sept décembre à vingt et une heures, le conseil municipal de cette commune,

Plus en détail

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE RELATIVE A LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT UNIVERSITAIRE DEUXIEME TRANCHE DU PÔLE TECHNOLOGIQUE UNIVERSITAIRE DE MANTES-EN-YVELINES ENTRE : L ETAT (Ministère de l Enseignement

Plus en détail

Conseil Municipal du 8 Février 2013

Conseil Municipal du 8 Février 2013 Conseil Municipal du 8 Février 2013 OBJET : REHABILITATION DU GITE D ETAPE COMMUNAL DU PASSAVOUS : Dévolution de Marché de Travaux du lot 3B Faïence Béton Ciré Monsieur le Maire expose que par lettre du

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

VOYAGES ET SORTIES SCOLAIRES

VOYAGES ET SORTIES SCOLAIRES VOYAGES ET SORTIES SCOLAIRES Cité Scientifique, Technologique et Professionnelle Guide administraf et financier Lycée Paul Vincensini et Lycée Fred Scamaroni Quelques rappels utiles... Un voyage scolaire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet En 2015, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 12 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Picardie et Aisne) (17

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE PARTENARIALE VISANT À FAVORISER LA PRATIQUE DU COVOITURAGE

CONVENTION RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE PARTENARIALE VISANT À FAVORISER LA PRATIQUE DU COVOITURAGE CONVENTION RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE PARTENARIALE VISANT À FAVORISER LA PRATIQUE DU COVOITURAGE CONVENTION RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE PARTENARIALE VISANT À FAVORISER LA PRATIQUE

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE LA GIRONDE

DÉPARTEMENT DE LA GIRONDE DÉPARTEMENT DE LA GIRONDE Route départementale n 209 Commune de Bordeaux Aménagement de l Avenue de Labarde CONVENTION avec la Communauté Urbaine de Bordeaux Entre les soussignés : Le Département de la

Plus en détail

La gestion des forêts communales

La gestion des forêts communales La gestion des forêts communales Principaux éléments La forêt en France 25% du territoire métropolitain qui se répartit selon trois grands types : La forêt de plaine : 60% La forêt de montagne : 30% La

Plus en détail

Réunion SPANC SAGE du Boulonnais. 4 décembre 2014 Communauté d Agglomération du Boulonnais

Réunion SPANC SAGE du Boulonnais. 4 décembre 2014 Communauté d Agglomération du Boulonnais Réunion SPANC SAGE du Boulonnais 4 décembre 2014 Communauté d Agglomération du Boulonnais Ordre du jour Problématique ANC sur le territoire Présentation du fonctionnement des SPANC, nouvelle règlementation

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du 24.09.2012

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du 24.09.2012 Département du Morbihan Commune de SAINT PHILIBERT 02 97.30.07.00 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du 24.09.2012 Le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire le vingt quatre septembre deux mille

Plus en détail

La mise en place de projets pilotes doit également être favorisées (démarches exemplaires et reproductibles sur d autres communes du Parc).

La mise en place de projets pilotes doit également être favorisées (démarches exemplaires et reproductibles sur d autres communes du Parc). En 2013, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 13 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

VILLE D INGWILLER MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE Domaine Infrastructures MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE. pour. Acte d'engagement

VILLE D INGWILLER MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE Domaine Infrastructures MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE. pour. Acte d'engagement VILLE D INGWILLER MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE Domaine Infrastructures MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE pour VILLE D INGWILLER Sécurisation Rue Bellevue et Rue de la Brasserie Acte d'engagement Ordonnateur :

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS DOC. N 2 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS En vertu de la délibération n 11 du conseil municipal du 6 février 2014 1 SOMMAIRE Article 1 : objet 3_ Article 2 : bénéficiaires

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

Passerelles public-privé. Valorisation de la recherche, innovation et transfert - Université Paris 13 Le 26 novembre 2014 Marion Ducarre 1

Passerelles public-privé. Valorisation de la recherche, innovation et transfert - Université Paris 13 Le 26 novembre 2014 Marion Ducarre 1 Passerelles public-privé Valorisation de la recherche, innovation et transfert - Université Paris 13 Le 26 novembre 2014 Marion Ducarre 1 1 Passerelles public-privé Le code de la recherche l'enseignement

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2015 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE Assistant(e)

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional

Rapport pour le conseil régional Rapport pour le conseil régional JUIN 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPROBATION DE L ADHESION DE L AGENCE DES ESPACES VERTS DE LA REGION D

Plus en détail

Article 3 : Reversement de la part écrêtée des indemnités de fonction de certains conseillers régionaux

Article 3 : Reversement de la part écrêtée des indemnités de fonction de certains conseillers régionaux CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 RAPPORT N CR 22-10 Le Président du Conseil régional peut bénéficier d une indemnité de séjour en raison des frais engagés pour son logement dans la commune chef lieu

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 janvier 2016

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 janvier 2016 CONSEIL MUNICIPAL DU 19 janvier 2016 NOTE DE SYNTHESE DELIBERATION 01 - Approbation du procès-verbal de la séance du 15 décembre 2015 Rapporteur : Christian MOUNIER Le procès-verbal de la séance du 15

Plus en détail

ENTRE. Madame, Monsieur, Demeurant à... Coordonnées du projet (adresse, commune, références cadastrales) :

ENTRE. Madame, Monsieur, Demeurant à... Coordonnées du projet (adresse, commune, références cadastrales) : Convention de mandat pour la réhabilitation d une installation d assainissement non collectif confiée à PONTIVY COMMUNAUTÉ et engagement du propriétaire (A renvoyer compétée et signée en 2 exemplaires

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL 1/ Généralités 1. Les membres du comité de programmation (Le GAL indique dans ce point la liste des membres titulaires et suppléants du Comité de programmation).

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 26/06/2015 Reçu en préfecture le 26/06/2015 Affiché le ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE

Envoyé en préfecture le 26/06/2015 Reçu en préfecture le 26/06/2015 Affiché le ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE

Plus en détail

LE 12 SEPTEMBRE 2011 16H00

LE 12 SEPTEMBRE 2011 16H00 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES Mission Régionale Achats 1 place Saint Etienne 31038 TOULOUSE Cedex 9 05.34.45.33.03. MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES MISE A DISPOSITION DE BERCEAUX DANS DES

Plus en détail

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL D ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENES DANS LE CADRE DE LEUR STAGE D ETUDES

CONVENTION D ACCUEIL D ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENES DANS LE CADRE DE LEUR STAGE D ETUDES MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES CONVENTION D ACCUEIL D ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENES DANS LE CADRE DE LEUR STAGE D ETUDES Article 1 - Les parties signataires

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Ordre du jour n 9 CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Cette charte est applicable à toutes les sorties et à tous les voyages scolaires facultatifs

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY N 2014-11-01 Patrimoine communal mise à disposition gratuite de la parcelle ZB n 32 à Lille Métropole Communauté Urbaine dans le cadre de sa compétence «valorisation du patrimoine naturel et paysager espace

Plus en détail

OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation

OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation N 2015-019 OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation Par délibération du 20 janvier 2015, il a été décidé de lancer une consultation d entreprises pour la modernisation

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Économie. 1 Wysiwig à Besançon 2 CG Tec à Frasne 3 Charm ossature à Etalans 161

Économie. 1 Wysiwig à Besançon 2 CG Tec à Frasne 3 Charm ossature à Etalans 161 Économie 1 2 3 1 Wysiwig à Besançon 2 CG Tec à Frasne 3 Charm ossature à Etalans 161 1 6Aménagement de terrains à vocation industrielle (FDAVE)* Aide à l aménagement de terrains destinés à l accueil d

Plus en détail

Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité

Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité CONVENTION FINANCIERE MISE EN SOUTERRAIN DES RESEAUX ETUDES ET TRAVAUX Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité Mise en souterrain du réseau de distribution publique d'énergie électrique

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 12 décembre 2013

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 12 décembre 2013 Étaient présents :, J-L. CORRE, M. LE BER, G. BRUNEL J-M. BELOT, G. LESCOAT a donné pouvoir à N 13-12-12/01 COMMERCE / LOCATION-GÉRANCE / BAIL / LOYER / TARIFS / RENOUVELLEMENT Par délibération n 12-04-24/01

Plus en détail

DELIBERATIONS 31 MARS 2015

DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DCM N 2015/28 * Vote des taxes communales pour 2015 : Pour l élaboration du budget primitif, le Maire indique qu il y a lieu de fixer les taux des taxes communales et propose

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail