SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE 2006"

Transcription

1 SOMMAIRE DES DELIBERATIONS DU COMITE DU 13 SEPTEMBRE Marché de services pour l entretien courant des cours d eau du Boulonnais ( )... page 2 2- Etude de définition des aménagements de prévention des inondations à Belle et Houllefort... page 3 3- Déclaration d Intérêt Général pour l entretien et la restauration du Wimereux et de ses affluents... page 4 4- Déclaration d Intérêt Général pour l entretien et la restauration de la Slack et de ses affluents... page 5 5- Déclaration d Intérêt Général pour l entretien et la restauration de la Liane et de ses affluents... page 6 6- Demande de subventions pour l élaboration des plans de gestion associés aux déclarations d intérêt général pour l entretien et la restauration de la Liane, du Wimereux et de la Slack... page 7 7- Création d un poste d agent technique qualifié non titulaire des services techniques Contrat saisonnier... page 8 8- Consultation de travaux pour l aménagement des bassins d expansion de crues de Longpré et Ecames... page 9 9- Signature de l avenant n 1 à la convention avec l ONF pour autorisation d installation d une digue en forêt domaniale d Hardelot... page Acceptation de l actif du SIAEL suite à sa dissolution... page Signature des conventions avec Rivages Propres, le SMBC et le BCK pour le désenvasement du bassin Frédéric Sauvage à Boulogne-sur-Mer Année page 13 1

2 DELIBERATION Objet : MARCHE DE SERVICES POUR L ENTRETIEN COURANT DES COURS D EAU DU BOULONNAIS ( ) Suite à des modifications des montants prévisionnels du marché cité en objet, la présente délibération remplace le plan de financement de la délibération votée par le comité du 13 septembre L estimation prévisionnelle de cette mission d entretien courant des cours d eau du Boulonnais a été évaluée à euros environ sur trois ans, soit environ euros par an. Toutefois, le SYMSAGEB se gardera la possibilité d interrompre la mission si l entretien ne s avère plus nécessaire (obtention des Arrêtés Préfectoraux instaurant les DIG). Le marché sera signé pour une période d un an, éventuellement reconductible deux fois. Par ailleurs, pour la réalisation de ce marché, il est envisagé de solliciter des subventions auprès de l Agence de l Eau Artois-Picardie selon la répartition suivante : Partenaire Pourcentage Montant (en HT) SYMSAGEB (maître d ouvrage) 50 % Agence de l Eau Artois-Picardie 50 % TOTAL 100 % Il est demandé au Comité d autoriser le Président : - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers sur les nouveaux montants selon la répartition précitée. d autoriser le Président à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers sur les nouveaux montants selon la répartition précitée. Jean-Loup LESAFFRE 2

3 DELIBERATION Objet : ETUDE DE DEFINITION DES AMENAGEMENTS DE PREVENTION DES INONDATIONS A BELLE-ET-HOULLEFORT La commune de Belle-et-Houllefort est située sur le Wimereux, au niveau de la confluence avec le ruisseau de la Prêle. Juste en amont de cette confluence, certaines habitations sont soumises au risque de débordement du cours d eau, ayant entraîné des dégâts lors des principales crues récentes. Une étude a été engagée en 2001 par le Parc naturel régional des Caps et Marais d Opale et la Commune de Belle-et-Houllefort pour réaliser le diagnostic hydraulique du territoire communal et identifier des propositions d actions pour réduire le risque d inondation sur la commune. Néanmoins, la description des aménagements proposés est insuffisamment détaillée pour permettre une mise en œuvre opérationnelle. C est pourquoi le SYMSAGEB envisage de mettre en œuvre une étude de définition visant à préciser les conditions techniques de réalisation des aménagements nécessaires à la prévention des inondations sur Belle-et-Houllefort. Cette étude pourrait être confiée à un bureau d étude par le biais d une consultation en procédure adaptée. L estimation prévisionnelle du marché s établit à environ euros. Il est demandé au Comité d autoriser le Président à engager une consultation pour le choix de l entreprise pour la réalisation de l étude de définition des aménagements de prévention des inondations à Belle-et-Houllefort. d autoriser le Président à engager une consultation pour le choix de l entreprise pour la réalisation de l étude de définition des aménagements de prévention des inondations à Belleet-Houllefort. Jean-loup LESAFFRE 3

4 DELIBERATION Objet : DECLARATION D INTERET GENERAL POUR L ENTRETIEN ET LA RESTAURATION DU WIMEREUX ET DE SES AFFLUENTS La convention d entretien du Wimereux et de ses affluents que le SYMSAGEB a signé avec l association Rivages Propres arrive à son terme en décembre Afin de pérenniser les investissements du SYMSAGEB dans l entretien de ces milieux et leurs effets bénéfiques en matière de lutte contre les inondations, une réflexion globale à l échelle du bassin versant du Wimereux s impose. Selon l article L du Code de l Environnement, les interventions d entretien des berges d un cours d eau non domanial relèvent de la responsabilité des propriétaires riverains. La réglementation (art. L211-7 du Code de l Environnement) permet toutefois aux collectivités territoriales d intervenir pour la restauration et l entretien d un cours d eau non domanial. Cependant, cette opération concernant des terrains privés, la prise en charge par une collectivité nécessite de reconnaître son caractère d intérêt général, au moyen d une Déclaration d Intérêt Général (D.I.G.). Cette procédure doit être accompagnée de l élaboration d un plan de gestion définissant les travaux à réaliser sur le Wimereux et ses affluents. Il est donc demandé au Comité d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien du Wimereux et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien du Wimereux et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. 4

5 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : DECLARATION D INTERET GENERAL POUR L ENTRETIEN ET LA RESTAURATION DE LA SLACK ET DE SES AFFLUENTS La convention d entretien de la Slack et de ses affluents que le SYMSAGEB a signé avec l association Rivages Propres arrive à son terme en décembre Afin de pérenniser les investissements du SYMSAGEB dans l entretien de ces milieux et leurs effets bénéfiques en matière de lutte contre les inondations, une réflexion globale à l échelle du bassin versant de la Slack s impose. Selon l article L du Code de l Environnement, les interventions d entretien des berges d un cours d eau non domanial relèvent de la responsabilité des propriétaires riverains. La réglementation (art. L211-7 du Code de l Environnement) permet toutefois aux collectivités territoriales d intervenir pour la restauration et l entretien d un cours d eau non domanial. Cependant, cette opération concernant des terrains privés, la prise en charge par une collectivité nécessite de reconnaître son caractère d intérêt général, au moyen d une Déclaration d Intérêt Général (D.I.G.). Cette procédure doit être accompagnée de l élaboration d un plan de gestion définissant les travaux à réaliser sur la Slack et ses affluents. Il est donc demandé au Comité d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien de la Slack et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien de la Slack et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. 5

6 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : DECLARATION D INTERET GENERAL POUR L ENTRETIEN ET LA RESTAURATION DE LA LIANE ET DE SES AFFLUENTS La convention d entretien de la Liane et de ses affluents que le SYMSAGEB a signé avec l association Rivages Propres arrive à son terme en décembre Afin de pérenniser les investissements du SYMSAGEB dans l entretien de ces milieux et leurs effets bénéfiques en matière de lutte contre les inondations, une réflexion globale à l échelle du bassin versant de la Liane s impose. D autre part, le Contrat de Rivière actuellement en cours d élaboration sur la vallée de la Liane nécessitera une gestion globale et cohérente du bassin versant, au travers notamment d interventions de restauration de la rivière. Selon l article L du Code de l Environnement, les interventions d entretien des berges d un cours d eau non domanial relèvent de la responsabilité des propriétaires riverains. La réglementation (art. L211-7 du Code de l Environnement) permet toutefois aux collectivités territoriales d intervenir pour la restauration et l entretien d un cours d eau non domanial. Cependant, cette opération concernant des terrains privés, la prise en charge par une collectivité nécessite de reconnaître son caractère d intérêt général, au moyen d une Déclaration d Intérêt Général (D.I.G.). Cette procédure doit être accompagnée de l élaboration d un plan de gestion définissant les travaux à réaliser sur la Liane et ses affluents. Il est donc demandé au Comité d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien de la Liane et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. d autoriser le Président : - à déposer une demande de Déclaration d Intérêt Général pour la restauration et l entretien de la Liane et de ses affluents par des méthodes douces, - à solliciter des subventions auprès des partenaires financiers, - à engager les dépenses inhérentes au montage du dossier demandé dans la procédure DIG. 6

7 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : DEMANDE DE SUBVENTIONS POUR L ELABORATION DES PLANS DE GESTION ASSOCIES AUX DECLARATIONS D INTERET GENERAL POUR L ENTRETIEN ET LA RESTAURATION DE LA LIANE, DU WIMEREUX ET DE LA SLACK Le SYMSAGEB envisage d utiliser la procédure DIG pour réaliser les travaux d entretien et de restauration de la Liane, du Wimereux, de la Slack et de leurs affluents. En ce qui concerne la Liane, cette action s inscrit notamment dans le cadre du Contrat de Rivière de la vallée de la Liane. La DIG repose sur l établissement d un plan de gestion définissant les travaux et les coûts à engager. Le coût d élaboration des trois plans de gestion et des trois dossiers DIG a été estimé à euros, répartis de la manière suivante : Dépenses prévisionnelles Montants Frais de personnel Frais de fonctionnement Frais de déplacement Équipements TOTAL en euros HT Pour mener à bien le montage des trois plans de gestion et dossiers DIG, il est demandé au Comité d autoriser le Président à solliciter des subventions auprès de l Agence de l Eau Artois-Picardie selon la répartition suivante : Partenaire Pourcentage Montant (en HT) SYMSAGEB (maître d ouvrage) 50 % Agence de l Eau Artois-Picardie 50 % TOTAL 100 % d autoriser le Président à solliciter des subventions auprès de l Agence de l Eau Artois- Picardie selon la répartition ci-dessus. 7

8 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : CREATION D UN POSTE D AGENT TECHNIQUE QUALIFIE NON TITULAIRE DES SERVICES TECHNIQUES CONTRAT SAISONNIER Pour pallier le défaut d entretien et de restauration des abords des cours d eau par les riverains, le SYMSAGEB envisage de pérenniser l action engagée depuis 2004 sur la Liane, le Wimereux et la Slack et leurs principaux affluents. L évolution des politiques publiques de gestion de l eau nécessite désormais de mettre en place une Déclaration d Intérêt Général lorsqu une collectivité se substitue aux riverains pour effectuer ces opérations. Le SYMSAGEB doit donc mettre en place une procédure de DIG pour réaliser les travaux d entretien et de restauration de la Liane, du Wimereux, de la Slack et de leurs affluents. La DIG repose sur l établissement d un plan de gestion définissant les travaux à engager et leur coût. Vu l article 3, 2 e alinéa de la loi n du 26 janvier 1984, portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, considérant le besoin d un agent à temps plein et le caractère spécifique de la mission d élaboration des dossiers de DIG et des plans de gestion, le SYMSAGEB envisage de créer un poste d agent technique qualifié non titulaire des services techniques sous contrat saisonnier. La durée d élaboration des trois plans de gestion a été estimée à 6 mois. Le SYMSAGEB envisage donc de recruter un agent du 04 avril au 04 octobre Sa rémunération sera basée sur l indice majoré 297 de la fonction publique, compte-tenu du recrutement obligatoire d un agent expérimenté dans le domaine spécifique de l aménagement des rivières. Vu la délibération du Comité du SYMSAGEB en date du 14 septembre 2004, instaurant le régime indemnitaire, les agents non titulaires peuvent bénéficier d un régime indemnitaire. L agent se verra donc octroyer l Indemnité d Administration et de Technicité (IAT), avec l application d un coefficient de 3,50. Il est donc demandé au Comité de créer au tableau des effectifs du SYMSAGEB un poste d agent technique qualifié non titulaire des services techniques en contrat saisonnier pour une durée maximale de 6 mois. de créer au tableau des effectifs du SYMSAGEB un poste d agent technique qualifié non titulaire des services techniques en contrat saisonnier pour une durée maximale de 6 mois. 8

9 JEAN-LOUP LESAFFRE DELIBERATION Objet : CONSULTATION DE TRAVAUX POUR L AMENAGEMENT DES BASSINS D EXPANSION DE CRUES DE LONGPRE ET ECAMES L aménagement des bassins d expansion de crues de Longpré et d Ecames est programmé pour l été Le maître d œuvre a élaboré le projet décrivant la conception de l ouvrage, et assurera le suivi du chantier en période de réalisation, ainsi que l assistance pour la passation des contrats de travaux. Pour la réalisation des travaux, le SYMSAGEB doit engager une consultation. La procédure retenue, en fonction de l enveloppe prévisionnelle des travaux, est de type appel d offre ouvert, avec allotissement. Du fait des incertitudes sur la disponibilité foncière des terrains nécessaires à la réalisation du bassin d Ecames, le bassin de Longpré constituera une tranche ferme, tandis que le bassin d Ecames constituera une tranche conditionnelle. Le projet consiste en l aménagement de deux barrages en travers des ruisseaux de Longpré et d Ecames, permettant d aménager deux retenues de m3 chacune pour un remplissage maximal, avec un débit de fuite de 3,5 m3/s. Ces ouvrages sont dimensionnés pour écrêter les crues centennales du ruisseau d Ecames. La constitution des barrages sera assurée par l apport de matériaux granulaires compactés, étanchéifiés par la pose d une géomembrane sur le talus amont des ouvrages. Des ouvrages de sécurité seront installés : revanche de protection contre le batillage, dimensionnée pour une crue millénale, déversoirs de sécurité, drainage et fondations du corps de digue. L estimation prévisionnelle des travaux est d environ euros HT pour les deux tranches. Il est demandé au comité d autoriser le Président à signer le marché de travaux avec l entreprise qui aura été retenue par la commission d appel d offre. d autoriser le Président à signer le marché de travaux avec l entreprise qui aura été retenue par la commission d appel d offre. 9

10 Jean-loup LESAFFRE DELIBERATION Objet : SIGNATURE DE L AVENANT N 1 A LA CONVENTION AVEC L ONF POUR AUTORISATION D INSTALLATION D UNE DIGUE EN FORET DOMANIALE D HARDELOT Pour l aménagement du bassin d expansion de crues de Longpré, le SYMSAGEB a signé le 10 août 2005 une convention avec l ONF portant autorisation de maintien d un bassin d expansion de crues et passage sur la route forestière d Ecames. Le principe retenu pour cet aménagement est de renforcer le caractère inondable du vallon de Longpré en augmentant la hauteur de la route forestière et en limitant le débit de fuite. De façon à contenir les eaux de crues sans rehausser le carrefour entre la rue Michel de Boncourt et la route forestière d Ecames, un retour de la digue doit être aménagé dans la parcelle forestière n 20. La portion de digue à aménager, d une longueur de 50 mètres environ, doit relier la route forestière d Ecames au sentier équestre formant limite de layon entre les parcelles forestières 20 et 22. La zone d emprise de cet aménagement couvre ainsi 1250 m² environ. Pour autoriser le SYMSAGEB à procéder à l aménagement de cette partie de digue, le service foncier de l ONF a rédigé un avenant à la convention du 10 août Cet avenant précise que le SYMSAGEB doit s engager à planter une haie sur la zone comprise entre le layon, la digue et la route, de façon à intégrer la digue dans le paysage. Les conditions financières de la convention ne sont pas modifiées par l avenant. Néanmoins, l étude et l élaboration de l avenant doivent donner lieu au paiement par le SYMSAGEB d une indemnité de 100 HT au profit de l ONF, payable en une fois à la signature de l avenant. Pour permettre l aménagement d une partie de la digue dans la parcelle forestière n 20, il est demandé au comité d autoriser le Président à : - signer l avenant n 1 à la convention du 10 août 2005 portant autorisation de maintien d un bassin d expansion de crues et passage sur la route forestière d Ecames, - verser à l ONF une indemnité de 100 HT pour l établissement de l avenant. d autoriser le Président à : - signer l avenant n 1 à la convention du 10 août 2005 portant autorisation de maintien d un bassin d expansion de crues et passage sur la route forestière d Ecames, - verser à l ONF une indemnité de 100 HT pour l établissement de l avenant. 10

11 Jean-loup LESAFFRE 11

12 DELIBERATION Objet : ACCEPTATION DE L ACTIF DU SIAEL SUITE A SA DISSOLUTION Par arrêté en date du 23 avril 2003, le Préfet du Pas de Calais a prononcé la dissolution du Syndicat Intercommunal pour l Aménagement et l Environnement du cours de la Liane, et dans l article 3 de son arrêté a indiqué que l actif éventuellement disponible serait reversé au SYMSAGEB, sous réserve de l acceptation du Comité Syndical. Après encaissement des derniers titres et paiements des mandats, la perception de Desvres a constaté un actif disponible de 6 474,26. Il est donc demandé l accord du Comité pour le versement de cette somme au profit du SYMSAGEB. De donner son accord pour le versement de l actif disponible du SIAEL d un montant de 6 474,26 au profit du SYMSAGEB. Jean-Loup LESAFFRE 12

13 DELIBERATION Objet : SIGNATURE DES CONVENTIONS AVEC RIVAGES PROPRES, LE SMBC ET LE BCK POUR LE DESENVASEMENT DU BASSIN FREDERIC SAUVAGE A BOULOGNE-SUR-MER ANNEE L action engagée par le SYMSAGEB entre le mois d octobre 2005 et le mois d avril 2006 pour abaisser le niveau du fond du bassin Frédéric Sauvage a porté ses fruits. Cette démarche expérimentale a permis d araser de 30 cm environ le niveau des vases présentes dans le port de plaisance. De ce fait, le SMBC est en mesure de mieux adapter l ouverture des vannes du barrage Marguet en fonction de l arrivée de la crue de la Liane et des conditions de marée. Pour l hiver , le SYMSAGEB souhaite que l expérience soit renouvelée en améliorant les conditions d intervention. Le Service Maritime des ports de Boulogne et Calais, le club Boulogne Canoë Kayak, ainsi que l association Rivages Propres et la Chambre de Commerce et d Industrie, sont partenaires du SYMSAGEB sur cette opération. Le SMBC se propose ainsi de mettre à disposition du matériel et des moyens (ponton équipé de deux lances à eau haute pression et d une rampe d injection d air sous pression, pompes, tuyaux, lances, etc ), le BCK pourrait apporter du matériel et sa connaissance de la configuration précise du bassin et des zones de sédimentation, et l association Rivages Propres pourrait piloter le chantier en recrutant le personnel pour la réalisation de cette opération. De son côté, la Chambre de Commerce et d Industrie a proposé un démontage temporaire partiel des catways de plaisance, afin de faciliter les opérations de désenvasement. Compte tenu des impératifs de gestion du bassin et du port de Boulogne (pratiques des sports nautiques, dragage de l avant-port, mesures de qualité des eaux de baignade, etc ), le chantier pourrait se dérouler de novembre 2006 à mars 2007, le mois d octobre 2006 étant consacré à la formation des agents. Le SMBC assurera les chasses pour évacuer les matériaux remis en suspension. Pour cela, il sera nécessaire de travailler à la marée descendante, et d organiser le chantier avec cette contrainte d horaire à la marée. Dans ce cadre, le SYMSAGEB envisage de signer des conventions avec les partenaires de l opération pour définir les modalités d intervention de chacun d entre eux. Le projet de convention avec Rivages Propres porte sur les modalités de réalisation du chantier, dont le montant financier est estimé euros environ. Les projets de convention avec le SMBC et le BCK portent sur la mise à disposition à titre gratuit du matériel et des équipements nécessaires à la réalisation de ce chantier. Il est demandé au Comité d autoriser le Président à signer les conventions respectivement avec le SMBC, le club BCK et l association Rivages Propres pour le renouvellement du chantier visant à désenvaser le bassin Frédéric Sauvage. 13

14 d autoriser le Président à signer les conventions respectivement avec le SMBC, le club BCK et l association Rivages Propres pour le renouvellement du chantier visant à désenvaser le bassin Frédéric Sauvage. Jean-loup LESAFFRE 14

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Mairie de Trèves (Rhône) 450 route des Deux Vallées 69420 TREVES COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Le Conseil Municipal, dûment convoqué le 13 décembre 2013 s est réuni

Plus en détail

MARDI 3 JUILLET 2007 à 15 H 00. À la Salle Polyvalente de Ravières

MARDI 3 JUILLET 2007 à 15 H 00. À la Salle Polyvalente de Ravières Tonnerre, le 25 juin 2007 N/Réf. : MD/RLC/CR/DB/07-0274 Objet : Réunion du Comité Syndical Madame, Monsieur, J ai l honneur de vous demander de bien vouloir assister à la réunion du Comité Syndical qui

Plus en détail

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil,

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil, H a u t e - G a r o n n e République Française Liberté - Égalité - Fraternité EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL N 2013-29 du Jeudi 27 juin 2013 à 20h30 2013-29-01a Correction des

Plus en détail

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS

SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS SYNDICAT MIXTE D AMENAGEMENT DE LA BLEONE SCHEMA DE RESTAURATION ET DE GESTION DE LA BLEONE ET DE SES AFFLUENTS ETAT DES LIEUX DIAGNOSTIC : N 860070 R3 Burea u d 'étud e Gestion et Restauration des cours

Plus en détail

1- Compte rendu de la réunion du Conseil Communautaire du 5 Avril 2012.

1- Compte rendu de la réunion du Conseil Communautaire du 5 Avril 2012. 1- Compte rendu de la réunion du Conseil Communautaire du 5 Avril 2012. Présents : Christian TEYSSIERES, Nicole LEVAVASSEUR, Jean Claude TESSIER, Gabriel SERRA, Florence DANTHEZ, Jean Pierre SALACROUX,

Plus en détail

Date de la convocation : 22 juillet 2014

Date de la convocation : 22 juillet 2014 L an deux mille quatorze, le 29 juillet, à 19h30, Le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes du Beaufortain s est réuni en session ordinaire à Beaufort au siège de la Communauté de Communes,

Plus en détail

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H L'an deux mil onze et le vingt huit mars à vingt heures, le Conseil Municipal de cette Commune,

Plus en détail

VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments

VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments Table des matières 1. DÉFINITION... 2 2. OBJECTIF... 2 3. ZONES À RISQUES CONCERNÉES... 2 4. DESCRIPTION ET

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal du 18 décembre 2009 à 16h30

Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal du 18 décembre 2009 à 16h30 Mairie 73500 BRAMANS Tél. : 04 79 05 10 71 Fax : 04 79 05 37 59 E-mail : communedebramans@orange.fr www.bramans.fr Compte rendu de la réunion du Conseil Municipal du 18 décembre 2009 à 16h30 Présents :

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 Date de convocation : 31 octobre 2013 Le six novembre deux mille treize à vingt et une

Plus en détail

CISSE INF EAU N 13. Edito du vice -président. Dans ce numéro

CISSE INF EAU N 13. Edito du vice -président. Dans ce numéro CISSE INF EAU N 13 Bulletin d information du bassin de la Cisse 1er trimestre 2015 Votre Cisse Inf eau change de style Après 2 ans et demi d existence, et pour anticiper l évolution de la chartre graphique

Plus en détail

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau RAPPORT N 11.475 CP AUTORISATION DE SIGNATURE DE L'AVENANT N 2 AU MARCHE DE MAITRISE D'OEUVRE POUR L'AMENAGEMENT DES BERGES DE SEINE ET DES ESPACES PUBLICS ATTENANTS DU PONT DE SEVRES A PARIS DIRECTION

Plus en détail

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi :

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi : SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 27 AVRIL 2010 COMPTE-RENDU Sous la présidence de Monsieur Pierre JÉGU, Maire Présents : P. JÉGU, Y. MARTIN, Y. LE GALL, M-P DESPRES, E. MALOEUVRE, O. MONHAROUL, P. HENRY,

Plus en détail

Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS

Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS Lavogne : abreuvoir pour les troupeaux établi sur une couche d'argile imperméable. Naturelles à l'origine, elles sont souvent empierrées

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 17 FEVRIER 2015 COMPTE RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL du 17 FEVRIER 2015 COMPTE RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL du 17 FEVRIER 2015 COMPTE RENDU SOMMAIRE Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales. Date de la convocation : 9 février 2015 ETAIENT PRESENTS

Plus en détail

Réunion du comité syndical du 13 février 2004

Réunion du comité syndical du 13 février 2004 Réunion du comité syndical du 13 février 2004 Le quorum n ayant pas été atteint lors de la réunion du comité syndical du 6 février 2004, celui-ci s est réuni le 13 février 2004 au siège du Syndicat Mixte

Plus en détail

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques Par Philippe PARENT Institution des Wateringues Par Philippe PARENT Institution

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté de communes vendredi 8 juillet 2011 19h15 Locaux administratifs Neuilly en Thelle cantons de Mouy, Neuilly-en-Thelle et Noailles 7 avenue de l'europe 60530 Neuilly en Thelle

Plus en détail

Prime de service et de rendement (P.S.R.)

Prime de service et de rendement (P.S.R.) Prime de service et de rendement (P.S.R.) 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 15 janvier 2014 Références : Décret

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

NOMENCLATURE DES OPERATIONS SOUMISES A AUTORISATION OU A DECLARATION EN APPLICATION DES ARTICLES L. 214-1 A L. 214-3 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT

NOMENCLATURE DES OPERATIONS SOUMISES A AUTORISATION OU A DECLARATION EN APPLICATION DES ARTICLES L. 214-1 A L. 214-3 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT NOMENCLTURE ES OPERTIONS SOUMISES UTORISTION OU ECLRTION EN PPLICTION ES RTICLES L. 214-1 L. 214-3 U COE E L ENVIRONNEMENT TBLEU E L RTICLE R. 214-1 U COE E L ENVIRONNEMENT (PRTIE REGLEMENTIRE) Consolidée

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES Version A Aide sollicitée auprès du Conseil Régional de Picardie au titre de (cocher l aide sollicitée) : o L investissement en agriculture biologique o

Plus en détail

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité.

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité. Jean Hugues PEYRE à Présents :, Maire, Delphine GREGORI, Véronique SCHUBNEL,,Jonathan Madame le Maire souhaite la bienvenue, remercie tous les membres de leur présence ainsi que les personnes de l assistance,

Plus en détail

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque.

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque. COMMUNE DE VELET Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque (le D I C R I M) Document d information communal sur les Risques Majeurs Sommaire

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

COMMUNE DE LADINHAC COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 AVRIL 2015

COMMUNE DE LADINHAC COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 AVRIL 2015 Le conseil municipal de LADINHAC s est réuni le mardi 28 Avril 2015 à 20H30 à la mairie de LADINHAC sur la convocation de Monsieur Clément ROUET, Maire,

Plus en détail

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!!

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!! CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 45, Boulevard des Etats-Unis B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX -! : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 " : 3614

Plus en détail

COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 25 mars 2015 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 17 mars 2015 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient présents

Plus en détail

Réunion téléphonique du 20 mars 2014. L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat

Réunion téléphonique du 20 mars 2014. L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat Réunion téléphonique du 20 mars 2014 L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat Le terme du mandat Fin de mandat des conseillers municipaux : le 23 mars 2014,

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE DU 26/01/2015

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE DU 26/01/2015 COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE DU 26/01/2015 Le 20 janvier 2015 L'an deux mil quinze le vingt janvier, Convocation du Bureau de la communauté de communes Terres de Montaigu adressée

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire ; L.AUGUSTE, L.PARDOEN, E.DELAUNAY, R.FOLTETE, B.LEDRU, P.GOUPIL, C.LECHARPENTIER, B.NUYTEN, N.DUPUIS,

Plus en détail

Le financement de long terme des projets du secteur public local

Le financement de long terme des projets du secteur public local Le financement de long terme des projets du secteur public local 2 3 1. Les missions du fonds d épargne Les missions du fonds d épargne Au sein de la Caisse des Dépôts, le fonds d épargne a pour missions

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2008

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2008 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2008 Présents : Maurice Darves-Bornoz, Christian Campillo, Serge Tardy, Jacqueline Dupenloup, Daniel Quézel-Ambrunaz, Patricia Valcke, Georges Quézel-Ambrunaz,

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre Département Intercommunalité et territoires 18 mars 2014 Département Administration et gestion communale Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires

Plus en détail

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE Pierre Bousseau assainissement individuel les contrôles Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE 1 PREAMBULE L assainissement collectif n'est pas adapté aux zones rurales et périurbaines où l'habitat

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 16 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 16 DECEMBRE 2013 DEPARTEMENT DES VOSGES Arrondissement de NEUFCHATEAU Canton de CHATENOIS Mairie de CHATENOIS 1 Rue de Lorraine BP 40 88 170 CHATENOIS : 03.29.94.51.09 Fax : 03.29.94.59.40 E-Mail : ville-chatenois88@wanadoo.fr

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

CALCUL DES INDEMNITES DES ELUS

CALCUL DES INDEMNITES DES ELUS CALCUL DES INDEMNITES DES ELUS INDEMNITES DE FONCTION DES MAIRES (Article L.2123-23 du Code général des collectivités territoriales) Les indemnités maximales votées par les conseils municipaux pour l exercice

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 125-2015

EXPOSE DES MOTIFS N 125-2015 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 125-2015 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Crédit d engagement pour l assainissement du chemin des Pluviers à Plan-les-Ouates 207 000 F Plan-les-Ouates

Plus en détail

Budget primitif 2011 eau :

Budget primitif 2011 eau : CONSEIL MUNICIPAL DU 26 Mars 2012. ÉTAIENT PRÉSENTS : G.BERNARD - P. LUMMAUX - J.P MARTIN - J.P MAURA - D. BERLAND - Mmes C. LAGARDE - L. DUPUCH - M. B. CRAPON - Mme L. BARIBAUD - F. FERRAND - M. F. FAUX.

Plus en détail

PROCEDURE DE CONTRÔLE DES OUVRAGES

PROCEDURE DE CONTRÔLE DES OUVRAGES CABINET E.M.A Expertise Médiation Arbitrage en amiable composition Ouvrages hydrauliques (bassins, lagunes, cuves, fosses à lisier et effluents agricoles) Ouvrages de protection de l environnement (Centres

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL REPUBLIQUE FRANCAISE ---------------------------- DEPARTEMENT CANTAL EXTRAIT DU REGISTRE des délibérations de la Communauté de Communes «Cère & Rance en Châtaigneraie» Siège : Mairie de Saint-Mamet la

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte

Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte Bulletin municipal de la Commune de Rougegoutte Rougegout Info Janvier Février 2013 Mairie de Rougegoutte 16 rue des Ecoles 90200 Rougegoutte 03 84 27 12 67 03 84 29 59 75 mairie-rougegoutte@wanadoo.fr

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 23 avril 2014

Séance du Conseil Municipal du 23 avril 2014 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE LA COMMUNE DE LA TRINITE SUR MER -------------------------- Séance du Conseil Municipal du 23 avril 2014 L an deux mille quatorze, le 23 avril à 19h00, les membres

Plus en détail

DEPARTEMENT DES YVELINES RUE DE LA PIERREE 78500 SARTROUVILLE

DEPARTEMENT DES YVELINES RUE DE LA PIERREE 78500 SARTROUVILLE DEPARTEMENT DES YVELINES CAHIER DES CHARGES D APPEL A CANDIDATURES EN VUE DE LA CESSION D UN BIEN IMMOBILIER DU CONSEIL GENERAL DES YVELINES RUE DE LA PIERREE 78500 SARTROUVILLE 2015 SOMMAIRE I. OBJET

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014.

Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014. Réunion du Conseil Municipal du 30 janvier 2014. Monsieur le Maire de LIT ET MIXE a l honneur, conformément aux dispositions des articles 48 et 77 de la loi du 5 avril 1984, d informer ses administrés

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS

ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS Chapitre I Éléments constitutifs de l A.F.R. L Association Foncière de Remembrement (A.F.R)

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

APPEL À PROJETS FDVA NATIONAL

APPEL À PROJETS FDVA NATIONAL Ministère des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Fonds pour le développement de la vie

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES. COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre 2012

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES. COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre 2012 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PROTECTION SOCIALE MUTUELLES

FICHE TECHNIQUE PROTECTION SOCIALE MUTUELLES PROTECTION SOCIALE MUTUELLES FICHE TECHNIQUE Références Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 20 mars 2012 Principales décisions du Président et du Bureau Décisions prises dans le cadre des délégations attribuées par le Conseil de communauté. Conventions

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

SEANCE DE CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012

SEANCE DE CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012 SEANCE DE CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012 L'an deux mille douze, le vingt du mois de décembre, à dix huit heures trente, le Conseil Municipal de la Commune de LE TOURNE dûment convoqué, s'est réuni

Plus en détail

Etablissement Public d Aménagement de la Meuse et de ses Affluents

Etablissement Public d Aménagement de la Meuse et de ses Affluents n 4 juillet 2006 Sommaire : Plan d'actions et de Prévention des Inondations : Expérimentation du logiciel Osiris Meuse Lancement de l'étude globale du bassin amont de la Meuse Lancement de l'étude hydraulique

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Le 4 février 2012, à l Isle-Adam (95290), Maison de l Amitié, 44, avenue de Paris, les membres de l association «Initiatives et Actions

Plus en détail

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL SOMMAIRE LES EMPLOIS CONCERNÉS... 4 LA PROCÉDURE...

Plus en détail

Cet accord est la première illustration de l application de la loi du 31 janvier 2007 de modernisation du dialogue social.

Cet accord est la première illustration de l application de la loi du 31 janvier 2007 de modernisation du dialogue social. Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Direction générale du travail Sous-direction des relations individuelles du travail Bureau des relations individuelles

Plus en détail

REUNION du 23 JUILLET 2012

REUNION du 23 JUILLET 2012 REUNION du 23 JUILLET 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 23 juillet 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus. Le procès-verbal de la précédente réunion est

Plus en détail

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Connaissance et gestion des zones humides : Lagunes et marais Formation ATEN / Pôle lagunes

Plus en détail

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Réf. : CDG-INFO2008-18/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-20 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 17 juillet 2008 MISE A JOUR DU 27 MARS 2012 Suite à la parution

Plus en détail

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie)

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) CONSEIL MUNICIPAL DU 03 SEPTEMBRE 2015 NOTE DE SYNTHESE PERSONNEL 1- Personnel du service Animation : Augmentation du temps de travail 2- Suppression et création d un

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

Compte rendu de la séance du 18 avril 2014

Compte rendu de la séance du 18 avril 2014 Compte rendu de la séance du 18 avril 2014 Secrétaire(s) de la séance: Valérie LHOMME Ordre du jour: - Délégué du SAEP Lieuvin et Pays d'ouche - Délégué syndicat AGEDI - Délégué du SIEGE - Délégué Syndicat

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-REMY-DE-BLOT

COMMUNE DE SAINT-REMY-DE-BLOT L'an deux mille quinze, le sept avril, à 18 heures 30, le Conseil Municipal, dûment convoqué, s est réuni en Mairie sous la Présidence de François ROGUET, Maire. Date de convocation : 31.03.2015 Présents

Plus en détail

L occupation d occupation temporaire de propriétés privées. Loi du 29 décembre 1892

L occupation d occupation temporaire de propriétés privées. Loi du 29 décembre 1892 L occupation d occupation temporaire de propriétés privées. Loi du 29 décembre 1892 Guide juridique et pratique pour les interventions publiques sur terrains privés Généralités La loi du 29 décembre 1892

Plus en détail

PREFECTURE DE HAUTE-SAVOIE

PREFECTURE DE HAUTE-SAVOIE λ siège Alpes du Nord : P arc Pré Millet 38330 M ONTB ONNO T tél 04 76 52 41 20 fax. 04 76 52 49 09 E m ail = i m s @ i m s r n. c o m agence Alpes du Sud Nice : tél. 04 92 29 11 10 fax. 04 92 29 11 20

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Date de la convocation : 24 mars 2015 SEANCE DU : 30 MARS 2015 Membres présents

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX

CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES GÉNÉRALES POUR L EXÉCUTION DES TRAVAUX FORESTIERS DE REBOISEMENT ET D ENTRETIEN EN FORET PRIVÉE Établi contractuellement en 1989 par la Compagnie

Plus en détail

Les congés légaux des enseignants-chercheurs et des autres enseignants exerçant dans l enseignement supérieur

Les congés légaux des enseignants-chercheurs et des autres enseignants exerçant dans l enseignement supérieur Les congés légaux des enseignants-chercheurs et des autres enseignants exerçant dans l enseignement supérieur La direction générale des ressources humaines est sollicitée régulièrement sur les incidences

Plus en détail

CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES

CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES L étude de marché Toute démarche de création d entreprise nécessite de vérifier qu il y a bien un marché potentiel donc suffisamment de travail pour l entreprise. Il est évident que vos chances de survie

Plus en détail

ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS)

ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS) Document 1 Ville des ANDELYS ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS) REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) - Marché en procédure Adaptée - Date de remise des offres

Plus en détail

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C Décrets n 2005-1344, n 2005-1345 et n 2005-1346 du 28 octobre 2005 I REGLES DE CLASSEMENT PRINCIPE : Jusqu' à présent, les fonctionnaires stagiaires

Plus en détail

Multirisque Professionnelle du Batiment

Multirisque Professionnelle du Batiment Multirisque Professionnelle du Batiment Couvrir votre entreprise en responsabilité décennale EN BREF La Multirisque Professionnelle du Bâtiment couvre les professionnels du bâtiment en Responsabilité Civile

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique - Lit

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JANVIER 2011

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JANVIER 2011 MAIRIE DE MOISSELLES 5, rue du Moutier 95570 MOISSELLES Tél : 01 39 91 05 72 Fax : 01 39 35 15 09 mairie.moisselles@orange.fr COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JANVIER 2011 Présents

Plus en détail

DU 29 JANVIER 2015. Le Comité Syndical s est réuni le jeudi 29 janvier 2015 à 17 H 00 au siège du syndicat sous la présidence de Mr DESNOTS Jean-Paul,

DU 29 JANVIER 2015. Le Comité Syndical s est réuni le jeudi 29 janvier 2015 à 17 H 00 au siège du syndicat sous la présidence de Mr DESNOTS Jean-Paul, 8 RUE DES SOURCES 19330 FAVARS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU COMITE SYNDICAL DU 29 JANVIER 2015 Le Comité Syndical s est réuni le jeudi 29 janvier 2015 à 17 H 00 au siège du syndicat sous la présidence

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

La menace des ruptures de digues

La menace des ruptures de digues CTC Rhône moyen 3 mai 2010 Fiabilisation des digues sur le Rhône moyen La menace des ruptures de digues Plusieurs brèches apparues dans les digues de Camargue lors des crues de 1993, 1994, 2002 et 2003

Plus en détail

PLAN DE SURVEILLANCE Concept général

PLAN DE SURVEILLANCE Concept général PLAN DE SURVEILLANCE Concept général 1 Concept de surveillance - Généralités Concept général En cas de crue importante sur le Rhône avec une montée en puissance du risque, un plan de surveillance est mis

Plus en détail

Les structures de regroupements des propriétaires forestiers. - Définitions des notions de maîtrise d ouvrage et maîtrise d œuvre -

Les structures de regroupements des propriétaires forestiers. - Définitions des notions de maîtrise d ouvrage et maîtrise d œuvre - 2011 720000 Fiche établie dans le cadre du stage d élève ingénieur Formation Ingénieur Forestier AgroParisTech d Emmanuelle Esmenjaud Les structures de regroupements des propriétaires forestiers Synthèse

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DÉCEMBRE 2012 -----------

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DÉCEMBRE 2012 ----------- 2 0 1 2 / 55 29 NOVEMBRE 2012: CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL : Le Maire a convoqué les Conseillers Municipaux pour le JEUDI 6 DÉCEMBRE 2012 à 20 h 00 selon l ordre du jour suivant : Approbation du compte

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX. ARTICLE 1 er DEFINITION

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX. ARTICLE 1 er DEFINITION ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX ARTICLE 1 er DEFINITION L'association dite Comité Départemental de Golf de est une association Loi 1901

Plus en détail

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme Réunion des Présidents d Offices de Tourisme Bourges - Lundi 4 juillet 2011 Nouveaux critères de classement I - Introduction - modalités d application Extrait du Flash Infotourisme N 53-28 juin 2011 FNOTSI

Plus en détail

Séance du 22 août 2011

Séance du 22 août 2011 Séance du 22 août 2011 A une séance ordinaire du Conseil de cette municipalité tenue à la salle du Conseil, lundi, le 22 août, à 20h00. Sont présents: M. Éric Duhamel, Mme Jocelyne Calvé, M. Jacques Martin,

Plus en détail