«Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat».

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat»."

Transcription

1 «Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat». Philippe USSEGLIO-POLATERA Université Paul Verlaine Metz UMR-CNRS LIEBE Colloque de restitution du projet BEEST, Paris, 9 Mai 20

2 Contexte scientifique : Outils de bioévaluation existants (critères taxonomiques) Compartiment biologique Organismes Nouveaux outils de bioévaluation (e.g. traits des organismes) Caractéristiques structurales Approche «traits fonctionnels»? Comprendre les relations entre diversité biologique et fonctionnement des écosystèmes Caractéristiques fonctionnelles Ecosystème(s) Comprendre les mécanismes qui structurent les communautés (e.g. perturbations anthropiques) Ignon (France) 2

3 Contexte scientifique : Habitat Pool de colonisateurs potentiels e. g. climat, géologie, géomorphologie e.g. altitude, utilisation du BV, pente moyenne e.g. distribution longitudinale, utilisation de l espace, physico-chimie Communauté potentielle Southwood, 977; Southwood, 988; Townsend, 989; Townsend & Hildrew, 994 Ecoregion Bassin-versant Tronçon Théorie du Habitat templet e.g. nature du substrat, vitesse du courant, profondeur Mesohabitat Modifications Probabilité de présence variable Communauté observée Fréquence d utilisation variable petite? e.g. aquatique? taille maximale? fécondité? élevée? dispersion? 3 Traits biologiques observés

4 Définition des traits : Que sont les traits fonctionnels? Trait : «une propriété bien définie et mesurable des organismes, habituellement mesurée au niveau individuel et utilisée de manière comparative à travers les espèces».. In McGILL et al. 2006, TREE 2 (4), p. 78 Trait fonctionnel : «un trait qui influence fortement la "performance" (= fitness) des organismes».. In McGILL et al. 2006, TREE 2 (4), p. 78 Performance (d une espèce) : «capacité à maintenir sa biomasse sur plusieurs générations, dans un milieu donné» In VIOLLE et al. 2007, Oikos 6, p

5 Définition des traits : Que sont les traits fonctionnels? Taille maximale potentielle Caractéristiques biologiques «générales» Intégratrices de certaines fonctions écologiques Traits d histoire de vie: (e.g. taille, fécondité, durée du cycle biologique, stratégie de reproduction, mode d alimentation, mode de dispersion, etc.) Variables décrivant les relations faune/habitat: (e.g. distribution spatiale, préférences en matière de substrat, vitesse du courant; sensibilité aux faibles valeurs de ph, à la salinité, à l eutrophisation; valeur saprobiale; etc.) Fécondité Dispersion Préférences substrat 5

6 Définition des traits : Pourquoi s intéresser à la fréquence d utilisation de certaines adaptations? Directement et facilement interprétables en termes fonctionnels (e.g. quantité de ressources disponibles, diversité des niches écologiques, stabilité/instabilité, contraintes biotiques/abiotiques, etc) Comparables à large échelle spatiale (même entre écoregions aux cortèges taxonomiques différents) 6

7 Description des traits : Traits «Potentiels» Analyse bibliographique Observations Pop Pop 2 Pop N... Large gamme de conditions environnementales Profil fondamental Capacités bio/physio/écologiques d une espèce décrites sur une large gamme de conditions environnementales [// «Fundamental niche» (McGILL et al., 2006)] Espèce Intégration Communauté Utilisation/ Interprétation 7

8 Description des traits : Traits «Potentiels» Analyse bibliographique Taxon j Profil fondamental Description du profil de trait par «codage flou» (Chevenet et al. 994) 8

9 Description des traits : le codage flou Traits décrits par plusieurs modalités (= catégories) Nourriture Agrypnia (Trichoptera) 9 catégories - fine sediment + microorganisms 2 - fine detritus (< mm) 3 - plant detritus ( mm) 4 - living microphytes 5 - living macrophytes 6 - dead animal ( mm) 7 - living microinvertebrates 8 - living macroinvertebrates 9 - vertebrates Notes d affinité (0-5) % 0.0% 0.0% 7.7% 23.% 7.7% 7.7% 5.4% 30.8% 7.7% Profil du taxon 9

10 Description des traits : Traits «Potentiels» Analyse bibliographique Taxon j Description du profil de trait par «codage flou» Fréquence relative d utilisation des modalités du trait par le taxon j (%) Profil fondamental Trait i Modalités du trait (Chevenet et al. 994) Pour tous les traits Pour tous les taxons Taxa X traits (Y categories) Trait data base 0

11 Les traits biologiques «pour quoi faire?» : Contexte : analyse fonctionnelle des écosystèmes diagnostic écologique/bioévaluation biomonitoring Objectif : Etablir un diagnostic écologique (plus) efficace des écosystèmes Mieux comprendre les effets des perturbations (principalement anthropiques) sur les écosystèmes et de manière plus pragmatique... Faciliter la prise de décisions pertinentes en termes de (i) conservation ou (ii) la restauration des écosystèmes (via un intégration dans des outils d aide à la décision, systèmes expert )

12 Les traits biologiques «pour quoi faire?» : Renseigner (de manière originale) sur le fonctionnement d'un écosystème et à indiquer son niveau de dégradation Approche uni-traits F 2 category 3 category 2 Pour le trait j category 4 Liste faunistique de référence trait j taxa traits Information biologique category taxa F category 5 Etape - Définir, pour un trait donné, dans un contexte spatial déterminé, une typologie témoin définie par l'ensemble de la faune «potentiellement capturable» à cette échelle spatiale. Analyse des profils biologiques de la liste de référence par FCA 2

13 Les traits biologiques «pour quoi faire?» : Renseigner (de manière originale) sur le fonctionnement d'un écosystème et indiquer son niveau de dégradation Approche uni-traits category 2 category 3 F 2 category taxa samples For trait j category 4 F category 5 Analyse des profils biologiques de la liste de référence par FCA 2 Liste faunistique de référence taxa trait j taxa traits Information biologique échantillons Information faunistique Etape 2 Confronter des relevés à cette typologie témoin 3

14 Les traits biologiques «pour quoi faire?» : A altitude (m) Profil longitudinal Autrans 2 Méaudre confluence (Bourne) échantillons (5 stations x 4 saisons), type IBGN (carrés verts) sont projetés sur la typologie de référence à la moyenne pondérée des positions des taxons rencontrés Données faunistiques : Pegaz-Maucet (980) Distance à la source (km) 57,3 % 4 > samples F ,7 % Zoom! Echelle spatiale de référence : écoregion 04 = «Alps» (sélection des genres potentiels) Trait = «Nombre de générations annuel» F < J N Station 5 A J A F F N F N J J N A A Station 3 Station 2 F J Station 4 A F N Station F = Février J = Juin A =Août N = Novembre 4

15 Les traits biologiques «pour quoi faire?» : Altitude (m) Le Puy barrages Grangent Villerest Profil longitudinal Allier Cher Indre Vienne Roanne 4 Gien Orléans 9 Tours Angers Nantes à F 2 Distance à la source (km) Maine F Analyse de la structure taxonomique par AFC (positions des 38 stations dans le plan factoriel F-F2) 38 sites échantillonnés (Loire) Printemps/été Kick sampling (0 minutes) Filet Surber (maille: 0,5 mm) E P T C Ivol et al., Archiv für Hydrobiologie, 38 (997) Group I Group II 34 Approche multi-traits 5 F Analyse de la co-structure entre abondances taxonomiques et profils biologiques par analyse de co-inertie (positions des 38 stations dans le plan F-F2) F Gradient longitudinal

16 Traits biologiques Traits écologiques Nombre de cycles annuel F 2 Mode d alimentation piercer Courant (preferendum) F 2 null slow moderate + Température (preferendum) F 2 eury fast warm F cold - F + Substrat (preferendum) poly microphytes mud macrophytes silt litter roots sand gravel flag/pebbles Val. saprobiale β-meso - oligo xeno + > F < Group I Group II 34-5 F deposit feeder shredder carver scraper filterer Analyse de la co-structure entre abondances taxonomiques et profils biologiques par analyse de co-inertie (positions des 38 stations dans le plan F-F2) F Gradient longitudinal

17 Conclusion : (i) Les traits bio/écologiques sont capables d'identifier un «état perturbé» et différents niveaux de pression Plusieurs métriques basées sur les traits (i.e. stratégie de reproduction, voltinisme) intégrées à l indice invertébrés multimétrique (I2M2), DCE compatible Meilleure efficacité à détecter des situations perturbées que l IBGN (p value =7, ) I 2 M 2 (v) IBGN DEmoyen 0,8230 0,6507 Sur 7 types de perturbations chimiques et physique 7

18 Conclusion : (ii) Sont capables de renseigner sur la nature et l'intensité des perturbations, à large échelle spatiale Intégrés à un outil diagnostique permettant de modéliser (à l aide d arbres conditionnels) la probabilité pour un site d être impacté par différents types de pression (à partir des caractéristiques de son peuplement d invertébrés) Avec une efficacité moyenne des modèles prédictifs élevée 0,823 < AUC < 0,929 (pour 6 des 9 types de pression chimique considérés) 8

19 Conclusion : (iii) Peuvent indiquer efficacement l'état de santé d'un cours d'eau sur la base de prélèvements réalisés sur un type déterminé d habitat Implications possibles en milieu estuarien (plus grande homogénéité des supports que dans cours d eaux de piedmont ou de plaine) 9

20 Merci! 20

21 2

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH 4 e Rencontres de l eau 20 mars 2015, UNIL Nathalie Menétrey Hydrobiologiste Bureau d étude aquatique et

Plus en détail

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Rochat Guy* *Laboratoires Biologie du sol et Sol & végétation, Institut de Biologie, Université de Neuchâtel

Plus en détail

Analyse pluridisciplinaire des écosystèmes exploités Les Indicateurs de PERfrormance Le logiciel IPER

Analyse pluridisciplinaire des écosystèmes exploités Les Indicateurs de PERfrormance Le logiciel IPER Analyse pluridisciplinaire des écosystèmes exploités Les Indicateurs de PERfrormance Le logiciel IPER R. LAE F. BACHIRI A. BEN MHAMED J. BONCOEUR J.M. ECOUTIN J. HABASQUE L. TIT0 DE MORAIS J.Y. WEIGEL

Plus en détail

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud Photo : J.MOY Analyse globale des perturbations et mesures de restauration au niveau du bassin Loire-Bretagne La morphologie des cours d

Plus en détail

Tableau de bord et mise en œuvre des Plans de Gestion Ecologique

Tableau de bord et mise en œuvre des Plans de Gestion Ecologique Tableau de bord et mise en œuvre des Plans de Gestion Ecologique Contexte Le tableau de Bord et ses indicateurs Évaluation des travaux Vision synthétique sur la restauration Contexte Les gestion des cours

Plus en détail

AGIR : monter un projet, exemples de gestion

AGIR : monter un projet, exemples de gestion AGIR : monter un projet, exemples de gestion Monter un projet : les bases méthodologiques Analyser et évaluer les cours d eau 3 et 4 juillet 2012 CNFPT Nevers Principe de la bio-indication Milieu donné

Plus en détail

Les besoins d états de référence de l environnement littoral demandés par la Directive Cadre sur l Eau

Les besoins d états de référence de l environnement littoral demandés par la Directive Cadre sur l Eau Les besoins d états de référence de l environnement littoral demandés par la Directive Cadre sur l Eau La Directive cadre européenne Eau Méthode de qualification Les besoins de références Organisation

Plus en détail

Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE. Ecologie des forêts méditerranéennes INRA AVIGNON - FRANCE

Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE. Ecologie des forêts méditerranéennes INRA AVIGNON - FRANCE MODELISER L IMPACT DES CHANGEMENTS DEMOGRAPHIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX SUR L EVOLUTION DES ARBRES Le module Luberon Version 2010 Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE Ecologie

Plus en détail

Macroinvertébrés benthiques, Diagnostic écologique des cours d eau et Directive Cadre Européenne sur l eau : Où en sommes nous?

Macroinvertébrés benthiques, Diagnostic écologique des cours d eau et Directive Cadre Européenne sur l eau : Où en sommes nous? Macroinvertébrés benthiques, Diagnostic écologique des cours d eau et Directive Cadre Européenne sur l eau : Où en sommes nous? Virginie Archaimbault, Philippe Usseglio-Polatera & Jean-Gabriel Wasson Etat

Plus en détail

La bioindication et les nouvelles contraintes à la DCE. - Implications méthodologiques. Christian Chauvin Cemagref Bordeaux

La bioindication et les nouvelles contraintes à la DCE. - Implications méthodologiques. Christian Chauvin Cemagref Bordeaux La bioindication et les nouvelles contraintes Liées à la DCE - Implications méthodologiques m - Christian Chauvin Cemagref Bordeaux Des contraintes nouvelles? Prescriptions de la DCE - explicites ou implicites

Plus en détail

Etat écologique des cours d eau de la Somme Période

Etat écologique des cours d eau de la Somme Période Etat écologique des cours d eau de la Somme Période 2008-2009 DREAL Picardie DREAL PICARDIE Février 2012 1 L état d une masse d eau de surface ETAT ETAT CHIMIQUE ETAT ECOLOGIQUE Le plus mauvais (art 2

Plus en détail

2. Pour chaque échantillon : comptabiliser le nombre d organismes observés («Effectif des échantillons»).

2. Pour chaque échantillon : comptabiliser le nombre d organismes observés («Effectif des échantillons»). Appréciation de la qualité biologique des systèmes lotiques Calcul d Indice Biologique Global Normalisé (IBGN) : analyse des données, comparaison, interprétation Écologie 1 Objectifs À partir d un exemple

Plus en détail

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Atelier Aménagement écosystémique : s inspirer des perturbations naturelles - Gaspésie Rock Ouimet, Ing.f., Ph.D.

Plus en détail

Axe 1 : application de la DCE sur les grands estuaires français Manche-Atlantique

Axe 1 : application de la DCE sur les grands estuaires français Manche-Atlantique Axe 1 : application de la DCE sur les grands estuaires français Manche-Atlantique Jean-Claude DAUVIN 1, Stéphanie EVEN 2, Mario LEPAGE 3, Aldo SOTTOLICHIO 4 1 : CNRS U.M.R. 8187 LOG, Université de Lille

Plus en détail

La formation des opérateurs en mesure hydrobiologique

La formation des opérateurs en mesure hydrobiologique La formation des opérateurs en mesure hydrobiologique besoins, stratégie et référentiels Nina Dagens, Christian Chauvin Irstea Centre de Bordeaux " Amélioration de la qualité des données de surveillance

Plus en détail

Qualité de l eau de l estuaire de la Seine - transfert des connaissances vers les partenaires techniques -

Qualité de l eau de l estuaire de la Seine - transfert des connaissances vers les partenaires techniques - www.seine-aval.fr Cédric Fisson cfisson@seine-aval.fr Qualité de l eau de l estuaire de la Seine - transfert des connaissances vers les partenaires techniques - 1 Séminaire Seine-Aval, Rouen 26-27 novembre

Plus en détail

Relation avec le diagnostic et réseaux de mesure du colmatage

Relation avec le diagnostic et réseaux de mesure du colmatage Introduction Bureau d études technique en milieux aquatiques Hydromorphologie Hydrobiologie Recherche fondamentale Relation avec le diagnostic et réseaux de mesure du colmatage Réalisation de diagnostics

Plus en détail

Processus : les outils d optimisation de la performance

Processus : les outils d optimisation de la performance Yvon Mougin Processus : les outils d optimisation de la performance Préface de Pierre MAILLARD Directeur Général de L Institut de Recherche et de Développement de la Qualité, 2004 ISBN : 2-7081-3022-6

Plus en détail

L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire

L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire Atelier de reflexion «La biodiversité, un plus au service des éleveurs et des forestiers» Le Caylar - 09 Juin

Plus en détail

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Choix, dimensionnement, installation et équipement des ouvrages de franchissement hydrauliques (OH) : prescriptions règlementaires, méthodes préconisées

Plus en détail

Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing

Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing Gilbert Saporta Chaire de Statistique Appliquée, CNAM ActuariaCnam, 31 mai 2012 1 L approche statistique

Plus en détail

Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier

Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier Contrat MEEDDM GIP Ecofor Programme BGF Contexte : - Alternatives aux énergies fossiles : augmentation

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Projet de développement du module de gestion de PPEAO, version 2

Projet de développement du module de gestion de PPEAO, version 2 Gestion et mise à jour d une base de données sur les Peuplements de poissons et la Pêche artisanale des Ecosystèmes estuariens, lagunaires ou continentaux d Afrique de l Ouest Projet de développement ECOUTIN

Plus en détail

Vers des essais Inter-Laboratoires en hydrobiologie

Vers des essais Inter-Laboratoires en hydrobiologie Vers des essais Inter-Laboratoires en hydrobiologie Spécificités des méthodes hydrobiologiques, objectifs et faisabilité des EIL Nina Dagens, Christian Chauvin Irstea Centre de Bordeaux Avec la collaboration

Plus en détail

UNEP WCMC. pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC

UNEP WCMC. pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC UNEP WCMC Outils, données et approches pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC Plan de la présentation: ti Présentation du PNUE WCMC et du programme Changement Climatique & Biodiversité

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS)

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) PROJET DE GESTION DES RESSOURCES EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT DU BASSIN DU FLEUVE SENEGAL (GEF/BFS) ATELIER DE CONCERTATION SUR LA GESTION DES

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS

Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS La triade de l écotoxicologie Milieu physique (eau ou sédiment) EXPOSITION Organisme

Plus en détail

CHAPITRE 7. Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat

CHAPITRE 7. Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat - 186 - CHAPITRE 7 Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat 1. INTRODUCTION En végétalisation, l'utilisation d'un matériau provisoire fixé au sol est prévue pour servir de points d'ancrages

Plus en détail

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Corinne Curt et Aurélie Talon JFMS10 24-26/03/2010 - Toulouse Evaluation de la fiabilité et de la sécurité des barrages

Plus en détail

Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France

Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France Juin 2011 Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France Evolution depuis 1994 et évaluation pour 2010 Direction régionale et interdépartementale de l environnement et de l énergie d île-de-france

Plus en détail

Rappels et nouveautés, partie 2

Rappels et nouveautés, partie 2 Le don écologique comme outil de conservation: Rappels et nouveautés, partie 2 Steeve Morasse, biologiste Direction générale de l écologie et de la conservation Ateliers sur la conservation des milieux

Plus en détail

Projet de résolution X.15

Projet de résolution X.15 10 e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) «Notre santé dépend de celle des zones humides» Changwon, République de Corée, 28 octobre au 4 novembre

Plus en détail

Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble

Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble Guillem Candille, janvier 2006 Système de Prévision d Ensemble (EPS) (ECMWF Newsletter 90, 2001) Plan 1 Critères de validation probabiliste

Plus en détail

Synthèse de l article :

Synthèse de l article : Les connectivités longitudinale et latérale des cours d eau sont souvent évoquées comme élément important de la fonctionnalité des cours d eau. Par contre la connectivité verticale avec la nappe d eau

Plus en détail

I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n

I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n L Observatoire global du Saint-Laurent I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n accès intégré aux données scientifiques en soutien à la conservation de l environnement, au développement économique

Plus en détail

Intérêt de cet article pour la Trame Verte et Bleue :

Intérêt de cet article pour la Trame Verte et Bleue : Comment prévoir un réseau écologique, une trame verte et bleue, adaptée aux déplacements d espèces liés au changement climatique. La réflexion menée sur la côte pacifique des USA et du Canada propose une

Plus en détail

Analyse factorielle des correspondances de Benzécri

Analyse factorielle des correspondances de Benzécri Analyse factorielle des correspondances de Benzécri One Pager Décembre 2013 Vol. 8 Num. 011 Copyright Laréq 2013 http://www.lareq.com Analyse Factorielle des Correspondances de Benzécri Une illustration

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Contribution au renforcement des capacités et à la recherche scientifique au Burkina Faso

Contribution au renforcement des capacités et à la recherche scientifique au Burkina Faso LE PROGRAMME BIOTA EN AFRIQUE DE L OUEST Contribution au renforcement des capacités et à la recherche scientifique au Burkina Faso BIOdiversity monitoring Transect Analysis in Africa Transect d Analyse

Plus en détail

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Obstacle sur le Bocq à Chansin. RÉHABILITATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU EN RÉGION WALLONNE : UN PROJET PILOTE GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Un projet Life Environnement a vu le

Plus en détail

Les Macro-invertébrés Hydrobiologie

Les Macro-invertébrés Hydrobiologie Les Macro-invertébrés Hydrobiologie Arrivés au bord de l eau, vous pouvez faire des mesures de température, de ph. Ce sont des mesures ponctuelles qui donne la qualité de la rivière à un instant précis.

Plus en détail

Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique

Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique Gilles PINAY Président du CRESEB Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique Retours d expériences Contact : Laurent Grimault laurent.grimault@region-bretagne.fr 02.22.93.98.04

Plus en détail

LE RESEAU DEPARTEMENTAL DE SUIVI DE LA QUALITE DES COURS D EAU. Retour de la Haute-Loire sur l évaluation

LE RESEAU DEPARTEMENTAL DE SUIVI DE LA QUALITE DES COURS D EAU. Retour de la Haute-Loire sur l évaluation Comité Technique Territorial Allier - Loire amont - 17 mai 2011 - LEMPDES LE RESEAU DEPARTEMENTAL DE SUIVI DE LA QUALITE DES COURS D EAU Un outil d évaluation des politiques des collectivités du département

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

EQUIPEMENTS ELECTRONIQUES : MAINTENANCE

EQUIPEMENTS ELECTRONIQUES : MAINTENANCE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EQUIPEMENTS

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

Référence, Bon état, Classification

Référence, Bon état, Classification Séminaire AQUAREF Hydrobiologie Antony, 3-4 juin 2008 Les approches hydrobiologiques pour la DCE et le continuum eaux douces - eaux littorales Les concepts de base de la Directive Cadre Européenne sur

Plus en détail

Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR

Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR Ecole Chercheurs AgroEcologie 5-8 Juin 2012 1 Diversité spécifique

Plus en détail

Gestion durable des ressources halieutiques. Alain Biseau Responsable des expertises halieutiques

Gestion durable des ressources halieutiques. Alain Biseau Responsable des expertises halieutiques Gestion durable des ressources halieutiques Alain Biseau Responsable des expertises halieutiques Exploitation de ressources naturelles renouvelables = Cueillette Pêche = seule variable d ajustement D un

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Richard Fournier et coll.* Département de géomatique appliquée Université de

Plus en détail

PROPOSITION de stages pour 2009 Dans le cadre du projet «Indices»

PROPOSITION de stages pour 2009 Dans le cadre du projet «Indices» PROPOSITION de stages pour 2009 Dans le cadre du projet «Indices» Les sujets de stage suivants sont proposés dans le cadre du projet «Indices». Les thématiques sont hydrobiologie, informatique, bio-statistique,

Plus en détail

Une vision isotopique de l'organisation trophique des peuplements de macroinvertébrés benthiques le long d'un gradient d'acidification

Une vision isotopique de l'organisation trophique des peuplements de macroinvertébrés benthiques le long d'un gradient d'acidification Une vision isotopique de l'organisation trophique des peuplements de macroinvertébrés benthiques le long d'un gradient d'acidification MONDY Cédric*, ANGELI Nicolas**, USSEGLIO-POLATERA Philippe* * Laboratoire

Plus en détail

Impact des changements globaux sur les populations démersales : La croissance comme outil de comparaison

Impact des changements globaux sur les populations démersales : La croissance comme outil de comparaison Impact des changements globaux sur les populations démersales : La croissance comme outil de comparaison Cécile Persohn, Pascal Lorance, Verena Trenkel IFREMER, Département Ecologie et Modèle pour l Halieutique

Plus en détail

Anik Brind Amour, Jocelyne Morin, Eric Feunteun, Sylvain Duhamel et comité de pilotage

Anik Brind Amour, Jocelyne Morin, Eric Feunteun, Sylvain Duhamel et comité de pilotage (MODélisation des HAbitats de NOURriceries en estuaire de Seine) Anik Brind Amour, Jocelyne Morin, Eric Feunteun, Sylvain Duhamel et comité de pilotage Problématique Honfleur Havre Modifications morphologiques

Plus en détail

TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante. Fabienne SANS SMEAG

TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante. Fabienne SANS SMEAG TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante Fabienne SANS SMEAG SEMINARIO FINAL TERRITORIOS FLUVIALES EUROPEOS 5 y 6 de junio, Pamplona Une démarche innovante

Plus en détail

Système OLAP Fresqueau

Système OLAP Fresqueau Système OLAP Fresqueau Kamal BOULIL Journées 20 mars Strasbourg Réunion plénière -Fresqueau 07-08 octobre 2013 1 Plan 1. Introduction 1. Projet ANR Fresqueau 2. Systèmes OLAP 2. Système OLAP Fresqueau

Plus en détail

LE MANAGEMENT DU RISQUE

LE MANAGEMENT DU RISQUE LE MANAGEMENT DU RISQUE S O M M A I R E Définition des différents termes Les différents types de risque Méthodologie d évaluation et de gestion du risque Exemples de management du risque DÉFINITIONS Danger

Plus en détail

Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Programme Rencontre Technique ASCOMADE Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Présentation du logiciel de modélisation EPANET 1 Présentation du Logiciel Rôle

Plus en détail

La modélisation écologique des ZHART

La modélisation écologique des ZHART La modélisation écologique des ZHART Le Modèle biologique ZHART Des états initiaux pour caractériser le fonctionnement écologique global des ZHART inventaire sur 4 ZRV et 2 ZH de la flore et la faune :

Plus en détail

Espace naturel régional du Moulin des Marais (77) Septembre 2016 Synthèse. Damien THIEBAULT Consultant

Espace naturel régional du Moulin des Marais (77) Septembre 2016 Synthèse. Damien THIEBAULT Consultant Espace naturel régional du Moulin des Marais (77) Septembre 2016 Synthèse Damien THIEBAULT Consultant INVENTAIRES NATURALISTES PREALABLES AUX REVISIONS D AMENAGEMENTS FORESTIERS SUR 3 PROPRIETES REGIONALES

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

PRATIQUES EFFICACES pour la GESTION de l IMPACT des ACTIVITES HUMAINES sur le MILIEU MARIN.

PRATIQUES EFFICACES pour la GESTION de l IMPACT des ACTIVITES HUMAINES sur le MILIEU MARIN. PRATIQUES EFFICACES pour la GESTION de l IMPACT des ACTIVITES HUMAINES sur le MILIEU MARIN. GESTION DES TECHNOLOGIES EMERGENTES Recommandations issues des projets sur les énergies marines renouvelables

Plus en détail

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE État d avancement Johann MOY Bureau des milieux aquatiques Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable

Plus en détail

Cartographie régionale lichénique en Nord Pas de Calais. Crédit photos : APPA NPC, JPGavériaux, LSVF

Cartographie régionale lichénique en Nord Pas de Calais. Crédit photos : APPA NPC, JPGavériaux, LSVF Cartographie régionale lichénique en Nord Pas de Calais Crédit photos : APPA NPC, JPGavériaux, LSVF Contexte Cartographies à l échelle régionale : 1973, 1992, 1995-99 Zoom sur des territoires : 1995, 2002

Plus en détail

CLE Groupe «Biodiversité»

CLE Groupe «Biodiversité» CLE Groupe «Biodiversité» AUTEUR/ÉMETTEUR COMPTE RENDU DE RÉUNION DATE DE LA RÉUNION Mission Développement Durable 17/01/2011 PARTICIPANTS Ville d Angers/ Angers Loire Métropole/ groupe projet (en interne)

Plus en détail

Caractérisation de l'état des écosystèmes aquatiques à l'aide de motifs temporels discriminants

Caractérisation de l'état des écosystèmes aquatiques à l'aide de motifs temporels discriminants Caractérisation de l'état des écosystèmes aquatiques à l'aide de motifs temporels discriminants Titre de la thèse : pour l'évaluation et le suivi de la qualité des cours d'eau Mickaël FABREGUE Directrices

Plus en détail

Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques

Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques Pédologie - Science des Sols Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques L enseignement universitaire? La pédologie, science des sols? Une discipline

Plus en détail

Valorisation des données d autosurveillance

Valorisation des données d autosurveillance Valorisation des données d autosurveillance Utilisation des données pour définir des priorités d action 1 Quelle valorisation des données? Des besoins multiples Environnementaux :» connaître les déversements

Plus en détail

Suivis et évaluation des opérations de restauration des milieux aquatiques

Suivis et évaluation des opérations de restauration des milieux aquatiques Suivis et évaluation des opérations de restauration des milieux aquatiques Principes, méthodes et applications à la restauration hydromorphologique des cours d eau C est quoi l évaluation (suivi) des opérations

Plus en détail

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution :

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : POLITIQUE 2500-031 TITRE : Politique de gestion intégrée des risques ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11 MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : ENTRÉE EN

Plus en détail

11. Tests d hypothèses (partie 1/2)

11. Tests d hypothèses (partie 1/2) 11. Tests d hypothèses (partie 1/2) MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2015 (v1) MTH2302D: tests d hypothèses 1/30 Plan 1. Introduction 2. Hypothèses et erreurs 3. Tests d hypothèses

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journée d échanges techniques sur la continuité écologique Enjeux de restauration de la continuité écologique Impacts des ouvrages sur l état écologique des cours d eau Une notion largement

Plus en détail

Portail d information Eaudoc. http://eaudoc.oieau.fr

Portail d information Eaudoc. http://eaudoc.oieau.fr Portail d information Eaudoc http://eaudoc.oieau.fr May Abirached - service documentation m.abirached@oieau.fr Statut et missions de L Office de l Eau Association loi 1901 reconnue d utilité publique Créé

Plus en détail

Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines

Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines Philippe CLERGEAU Muséum National d Histoire Naturelle Journée Adaptation aux Changements Climatiques et Trames Vertes

Plus en détail

OSUR WEB (Exports des mesures brutes de qualité des eaux superficielles) Agence de l eau Loire Bretagne

OSUR WEB (Exports des mesures brutes de qualité des eaux superficielles) Agence de l eau Loire Bretagne OSUR WEB (Exports des mesures brutes de qualité des eaux superficielles) Agence de l eau Loire Bretagne ANNEXE 1 : Liste des champs exportés format txt 1.1 Réseau Type Export des champs par défaut Reseau_Code

Plus en détail

Introduction à l analyse quantitative

Introduction à l analyse quantitative Introduction à l analyse quantitative Vue d ensemble du webinaire Le webinaire sera enregistré. Les diapositives et tous les autres documents seront envoyés aux participants après la séance. La séance

Plus en détail

Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel

Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel J. Blondel, L. Marle - CRIGEN A. Abdesselam GRTgaz F. Brissaud - DNV France Presentation Plan Objectifs

Plus en détail

MOSAIC. Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux

MOSAIC. Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux UMR SAS MOSAIC Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux Décembre 2012 Décembre 2016 V. Viaud Appel d

Plus en détail

Observer quoi? Diversité des thématiques dans les OHM.

Observer quoi? Diversité des thématiques dans les OHM. Séminaire 2014 du Réseau des OHM Labex DRIIHM Montpellier, 18-19 juin 2014 Observer quoi? Diversité des thématiques dans les OHM. Samuel ROBERT - ESPACE (UMR 7300) CNRS Aix-Marseille Université L ambition

Plus en détail

LE RAPPORTAGE EUROPÉEN SUR LA DIRECTIVE 92/43/CEE FAUNE-FLORE-HABITATS (FFH) LES OUTILS DE DIFFUSION DES DONNÉES WÉPION, 23 MAI 2014 YVAN BARBIER

LE RAPPORTAGE EUROPÉEN SUR LA DIRECTIVE 92/43/CEE FAUNE-FLORE-HABITATS (FFH) LES OUTILS DE DIFFUSION DES DONNÉES WÉPION, 23 MAI 2014 YVAN BARBIER LE RAPPORTAGE EUROPÉEN SUR LA DIRECTIVE 92/43/CEE FAUNE-FLORE-HABITATS (FFH) LES OUTILS DE DIFFUSION DES DONNÉES WÉPION, 23 MAI 2014 YVAN BARBIER 1 DIFFUSION DES DONNÉES Données Définition Structuration

Plus en détail

Projet Fresqueau: un entrepôt des données pour analyser la qualité de l eau en France

Projet Fresqueau: un entrepôt des données pour analyser la qualité de l eau en France Projet Fresqueau: un entrepôt des données pour analyser la qualité de l eau en France 12 juin 2013 Atelier SOLAP @EDA2013 Démarrage Projet MIDAS - 29 Janvier 2008 1 Plan Projet Fresqueau Objectifs généraux

Plus en détail

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique SimHydro 2010, Day 2, Session 2: Complementarity of physical and mathmatical models Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique Complementarity

Plus en détail

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise Introduction Le logiciel de simulation d entreprise Shadow Manager représente le nec plus ultra des outils pédagogiques de simulation de gestion

Plus en détail

Présenté à Atelier national sur les sites contaminés fédéraux de. 1 e mai 2012, Toronto. Jean Pineault Pêches et Océans Canada région du Québec.

Présenté à Atelier national sur les sites contaminés fédéraux de. 1 e mai 2012, Toronto. Jean Pineault Pêches et Océans Canada région du Québec. Décontamination des propriétés isolées par la gestion du risque l usage des données biologiques et de l analyse de risques pour établir la portée des travaux pour le projet de l ancien phare de Grande-Île

Plus en détail

INVENTAIRE PISCICOLE PAR PECHE ELECTRIQUE SUR LE CHER A L AVAL DU BARRAGE DE PRAT

INVENTAIRE PISCICOLE PAR PECHE ELECTRIQUE SUR LE CHER A L AVAL DU BARRAGE DE PRAT INVENTAIRE PISCICOLE PAR PECHE ELECTRIQUE SUR LE CHER A L AVAL DU BARRAGE DE PRAT COMMUNE DE TEILLET ARGENTY COMPTE RENDU DE L OPERATION M. LELIEVRE JANVIER 2010 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 2 2 MATERIEL

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie. Ministère des Affaires Economiques et du Développement. Centre Mauritanien d Analyse de Politiques

République Islamique de Mauritanie. Ministère des Affaires Economiques et du Développement. Centre Mauritanien d Analyse de Politiques République Islamique de Mauritanie Ministère des Affaires Economiques et du Développement Centre Mauritanien d Analyse de Politiques ----- CMAP ----- Termes de référence Etude sur la valorisation des ressources

Plus en détail

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité 8 ème journée professionnelle de l ANTAB - 21 Octobre 2011 Fatima TOUBAIS Ingénieur qualité Accréditation des Laboratoires Direction

Plus en détail

Chlorure de vinyle monomère, perchlorates et autres micropolluants : l'approche de Lyonnaise des Eaux Daniel VILLESSOT,

Chlorure de vinyle monomère, perchlorates et autres micropolluants : l'approche de Lyonnaise des Eaux Daniel VILLESSOT, Chlorure de vinyle monomère, perchlorates et autres micropolluants : l'approche de Lyonnaise des Eaux Daniel VILLESSOT, Directeur scientifique de Lyonnaise des Eaux / SE daniel.villessot@lyonnaise-des-eaux.fr

Plus en détail

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose

Plus en détail

Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement _ Laboratoire GEOLAB Franck Vautier ingénieur en géomatique _ Laboratoire GEOLAB

Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement _ Laboratoire GEOLAB Franck Vautier ingénieur en géomatique _ Laboratoire GEOLAB La photogrammétrie stéréoscopique appliquée à la mesure de la hauteur de la végétation en zone alluviale : exemple de la réserve naturelle du Val-d Allier (03) Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Contexte La Lagune de Bouin se trouve sur un polder créé à dans les années 1960. Il s'agit d'une propriété

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

184 TISSUS DE VILLES

184 TISSUS DE VILLES 183 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 1. Le poids de l interdépendance dans le devenir urbain 1 2. Systèmes urbains et réseaux de villes 4 3. Les réseaux européens de villes et le système des villes européennes

Plus en détail

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les technologies de dépollution : recherche, développement et méthodes d évaluation Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les facteurs principaux de la prise de décision pour le choix d une technique

Plus en détail

L indice Biologique Global Normalisé français (IBGN) : ses principes et son évolution dans le cadre de la Directive Cadre Européenne sur l Eau

L indice Biologique Global Normalisé français (IBGN) : ses principes et son évolution dans le cadre de la Directive Cadre Européenne sur l Eau L indice Biologique Global Normalisé français (IBGN) : ses principes et son évolution dans le cadre de la Directive Cadre Européenne sur l Eau Norme AFNOR NF T90-35O, 2004 Principe général Objectif Evaluation

Plus en détail

Vos défis sont aussi les nôtres. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic

Vos défis sont aussi les nôtres. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic à la source de la santé, la pertinence du diagnostic Vos défis sont aussi les nôtres Les enjeux de la microbiologie Les dépenses liées aux traitements anti-infectieux représentent très souvent le plus

Plus en détail