Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé"

Transcription

1 1 TGR Modélisation intégrée des écoulements pour la gestion en temps réel d'un bassin versant anthropisé Simon Munier Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l'environnement (AgroParisTech) Thèse préparée au Cemagref, UMR G-EAU 8 décembre 2009

2 Contexte et TGR Une mission du gestionnaire Anticiper les situations de crise Débits seuils aux points stratégiques Facteurs agissant sur ces débits Lâchers de barrage Apports des pluies hydrologie Prélèvements demande en eau

3 Contexte et TGR débit débit mesuré instant de prévision passé futur prévision seuils d'alerte horizon de prévision temps Une mission du gestionnaire Anticiper les situations de crise Débits seuils aux points stratégiques Facteurs agissant sur ces débits Lâchers de barrage Apports des pluies hydrologie Prélèvements demande en eau

4 Contexte et TGR débit débit mesuré instant de prévision passé futur prévision seuils d'alerte horizon de prévision temps Une mission du gestionnaire Anticiper les situations de crise Débits seuils aux points stratégiques Facteurs agissant sur ces débits Lâchers de barrage Apports des pluies hydrologie Prélèvements demande en eau

5 Contexte et TGR débit débit lâcher de barrage temps Une mission du gestionnaire Anticiper les situations de crise Débits seuils aux points stratégiques Facteurs agissant sur ces débits Lâchers de barrage Apports des pluies hydrologie Prélèvements demande en eau temps

6 Contexte et TGR débit précipitation événement pluvieux temps Une mission du gestionnaire Anticiper les situations de crise Débits seuils aux points stratégiques Facteurs agissant sur ces débits Lâchers de barrage Apports des pluies hydrologie Prélèvements demande en eau temps

7 Contexte et TGR débit débit prélevé prélèvements Surfaces irriguées temps temps Une mission du gestionnaire Anticiper les situations de crise Débits seuils aux points stratégiques Facteurs agissant sur ces débits Lâchers de barrage Apports des pluies hydrologie Prélèvements demande en eau

8 3 Contexte et TGR Le problème du gestionnaire Prévoir l'inuence des diérents facteurs Contrôler les ouvrages de régulation Un outil d'aide à la gestion Modélisation intégrée Intégration -hydrologie

9 3 Contexte et TGR Le problème du gestionnaire Prévoir l'inuence des diérents facteurs Contrôler les ouvrages de régulation Un outil d'aide à la gestion Modélisation intégrée Intégration -hydrologie

10 3 Contexte et TGR Le problème du gestionnaire Prévoir l'inuence des diérents facteurs Contrôler les ouvrages de régulation Un outil d'aide à la gestion Modélisation intégrée Intégration -hydrologie

11 3 Contexte et TGR Le problème du gestionnaire Prévoir l'inuence des diérents facteurs Contrôler les ouvrages de régulation Un outil d'aide à la gestion Modélisation intégrée Intégration -hydrologie

12 3 Contexte et TGR Le problème du gestionnaire Prévoir l'inuence des diérents facteurs Contrôler les ouvrages de régulation E P Bassin intermédiaire Transfert hydrologique Q amont Tronçon de rivière Transfert Un outil d'aide à la gestion Modélisation intégrée Intégration -hydrologie Demande Q prelev Q aval

13 3 Contexte et TGR Le problème du gestionnaire Prévoir l'inuence des diérents facteurs Contrôler les ouvrages de régulation E P Bassin intermédiaire Transfert hydrologique Q amont Tronçon de rivière Transfert Un outil d'aide à la gestion Modélisation intégrée Intégration -hydrologie Demande Q prelev Q aval

14 Contexte et TGR Contraintes de modélisation Hydrologie sur le bassin intermédiaire Débits latéraux du point de vue E P Bassin intermédiaire Transfert hydrologique Q amont Tronçon de rivière Transfert adapté à l'automatique de données Synthèse de contrôleurs Demande Q prelev Q aval

15 Contexte et Bassin versant intermédiaire TGR Contraintes de modélisation Hydrologie sur le bassin intermédiaire Débits latéraux du point de vue E P Bassin intermédiaire Transfert hydrologique Q amont Tronçon de rivière Transfert adapté à l'automatique de données Synthèse de contrôleurs Demande Q prelev Q aval

16 Contexte et TGR E P Transfert hydrologique Bassin intermédiaire débits Bassin versant intermédiaire Q amont Tronçon de rivière latéraux Transfert Contraintes de modélisation Hydrologie sur le bassin intermédiaire Débits latéraux du point de vue adapté à l'automatique de données Synthèse de contrôleurs Demande Q prelev Q aval

17 Contexte et TGR E P Transfert hydrologique Bassin intermédiaire débits Bassin versant intermédiaire Q amont Tronçon de rivière latéraux Transfert Contraintes de modélisation Hydrologie sur le bassin intermédiaire Débits latéraux du point de vue adapté à l'automatique de données Synthèse de contrôleurs Demande Q prelev Q aval

18 TGR s distribués Marine (Estupina-Borrell et al., 2006), MIKE SHE (DHI) Description ne des transferts s semi-distribués TOPMODEL (Beven et Kirkby, 1979), Romanowicz et al. (2006), Lerat (2009) Hydrologie globale par sous-bassin Module simplié Inconvénients de ces approches s distribués : données, problèmes numériques s semi-distribués : non adaptée à l'automatique et/ou sans débits latéraux

19 TGR s distribués Marine (Estupina-Borrell et al., 2006), MIKE SHE (DHI) Description ne des transferts s semi-distribués TOPMODEL (Beven et Kirkby, 1979), Romanowicz et al. (2006), Lerat (2009) Hydrologie globale par sous-bassin Module simplié Inconvénients de ces approches s distribués : données, problèmes numériques s semi-distribués : non adaptée à l'automatique et/ou sans débits latéraux

20 TGR s distribués Marine (Estupina-Borrell et al., 2006), MIKE SHE (DHI) Description ne des transferts s semi-distribués TOPMODEL (Beven et Kirkby, 1979), Romanowicz et al. (2006), Lerat (2009) Hydrologie globale par sous-bassin Module simplié Inconvénients de ces approches s distribués : données, problèmes numériques s semi-distribués : non adaptée à l'automatique et/ou sans débits latéraux

21 TGR s distribués Marine (Estupina-Borrell et al., 2006), MIKE SHE (DHI) Description ne des transferts s semi-distribués TOPMODEL (Beven et Kirkby, 1979), Romanowicz et al. (2006), Lerat (2009) Hydrologie globale par sous-bassin Module simplié Inconvénients de ces approches s distribués : données, problèmes numériques s semi-distribués : non adaptée à l'automatique et/ou sans débits latéraux

22 TGR s distribués Marine (Estupina-Borrell et al., 2006), MIKE SHE (DHI) Description ne des transferts s semi-distribués TOPMODEL (Beven et Kirkby, 1979), Romanowicz et al. (2006), Lerat (2009) Hydrologie globale par sous-bassin Module simplié Inconvénients de ces approches s distribués : données, problèmes numériques s semi-distribués : non adaptée à l'automatique et/ou sans débits latéraux

23 6 de la thèse TGR Objectif général Méthodologie de synthèse d'un modèle adapté à l'automatique et intégrant une composante hydrologique sous forme de débit latéral Questions abordées Comment prendre en compte les débits latéraux dans un modèle simplié? Comment y intégrer une composante hydrologique? Comment intégrer les données reçues en temps réel en vue de corriger les erreurs de modélisation?

24 6 de la thèse TGR Objectif général Méthodologie de synthèse d'un modèle adapté à l'automatique et intégrant une composante hydrologique sous forme de débit latéral Questions abordées Comment prendre en compte les débits latéraux dans un modèle simplié? Comment y intégrer une composante hydrologique? Comment intégrer les données reçues en temps réel en vue de corriger les erreurs de modélisation?

25 de la thèse TGR Objectif général Méthodologie de synthèse d'un modèle adapté à l'automatique et intégrant une composante hydrologique sous forme de débit latéral Questions abordées Comment prendre en compte les débits latéraux dans un modèle simplié? Comment y intégrer une composante hydrologique? Comment intégrer les données reçues en temps réel en vue de corriger les erreurs de modélisation?

26 de la thèse TGR Objectif général Méthodologie de synthèse d'un modèle adapté à l'automatique et intégrant une composante hydrologique sous forme de débit latéral Questions abordées Comment prendre en compte les débits latéraux dans un modèle simplié? Comment y intégrer une composante hydrologique? Comment intégrer les données reçues en temps réel en vue de corriger les erreurs de modélisation?

27 de la thèse TGR Objectif général Méthodologie de synthèse d'un modèle adapté à l'automatique et intégrant une composante hydrologique sous forme de débit latéral Questions abordées Comment prendre en compte les débits latéraux dans un modèle simplié? Comment y intégrer une composante hydrologique? Comment intégrer les données reçues en temps réel en vue de corriger les erreurs de modélisation?

28 7 Plan de la présentation TGR 1 2 d'un bief Contrôle en Boucle Ouverte (canal de Gignac) Fonction de transfert simpliée Transfert d'un débit latéral 3 /hydrologie 4 de données 5 et perspectives

29 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Le canal de Gignac Semi-automatisé Bief Partiteur-Avencq longueur : 5 km débit nominal : 1.5 m 3 /s Contrôle en Boucle Ouverte Vanne amont automatique Contrôlée pour produire un débit aval cible Problème d'inversion de modèle

30 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Le canal de Gignac Semi-automatisé Bief Partiteur-Avencq longueur : 5 km débit nominal : 1.5 m 3 /s Contrôle en Boucle Ouverte Vanne amont automatique Contrôlée pour produire un débit aval cible Problème d'inversion de modèle

31 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Le canal de Gignac Semi-automatisé Bief Partiteur-Avencq longueur : 5 km débit nominal : 1.5 m 3 /s Contrôle en Boucle Ouverte Vanne amont automatique Contrôlée pour produire un débit aval cible Problème d'inversion de modèle

32 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Q amont vanne amont contrôlée Q aval Le canal de Gignac Semi-automatisé Bief Partiteur-Avencq longueur : 5 km débit nominal : 1.5 m 3 /s Contrôle en Boucle Ouverte Vanne amont automatique Contrôlée pour produire un débit aval cible Problème d'inversion de modèle

33 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Q amont vanne amont contrôlée Q aval Le canal de Gignac Semi-automatisé Bief Partiteur-Avencq longueur : 5 km débit nominal : 1.5 m 3 /s Contrôle en Boucle Ouverte Vanne amont automatique Contrôlée pour produire un débit aval cible Problème d'inversion de modèle

34 9 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Premier ordre avec retard Q amont FOD Déni par 2 paramètres (τ 0, K 0 ) Inversion de modèle très simple K 0 dq aval (t) dt + Q aval (t) = Q amont (t τ 0 ) Q amont (t) = K 0 dq aval (t + τ 0 ) dt + Q aval (t + τ 0 ) Q aval

35 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Premier ordre avec retard Q amont FOD Déni par 2 paramètres (τ 0, K 0 ) Inversion de modèle très simple FOD -1 Q aval Q cible aval K 0 dq aval (t) dt + Q aval (t) = Q amont (t τ 0 ) Q amont (t) = K 0 dq aval (t + τ 0 ) dt + Q aval (t + τ 0 )

36 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Comportement correct mais décalage en n d'expérience

37 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Comportement correct mais décalage en n d'expérience

38 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Comportement correct mais décalage en n d'expérience

39 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Comportement correct mais décalage en n d'expérience

40 10 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Comportement correct mais décalage en n d'expérience

41 11 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Prise en compte des variations de débit latéral Prise d'eau équivalente d'un gain multiplicatif K 0 dq aval (t) dt + Q aval (t) = G 0 Q amont (t τ 0 )

42 11 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Prise en compte des variations de débit latéral Prise d'eau équivalente d'un gain multiplicatif K 0 dq aval (t) dt + Q aval (t) = G 0 Q amont (t τ 0 )

43 11 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Prise en compte des variations de débit latéral Prise d'eau équivalente d'un gain multiplicatif K 0 dq aval (t) dt + Q aval (t) = G 0 Q amont (t τ 0 )

44 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du G-FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Bonne reproduction du débit aval

45 12 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du G-FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Bonne reproduction du débit aval

46 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du G-FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Bonne reproduction du débit aval

47 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du G-FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Bonne reproduction du débit aval

48 Contrôle en Boucle Ouverte TGR Mise en uvre du G-FOD 1 Calage du modèle 2 Dénition de Q aval cible 3 Calcul de Q amont Man uvre de la vanne 4 de Q aval Bonne reproduction du débit aval

49 s pour le modèle TGR Hydraulique bien représentée par un modèle FOD Amélioration par la prise en compte du débit latéral Comment représenter le transfert des débits latéraux? A priori gain insusant pour hydrologie et demande Fonction de transfert de type FOD (τ l, K l ) Comment relier (τ l, K l ) à (τ 0, K 0 )? Choix d'une approche physique

50 s pour le modèle TGR Hydraulique bien représentée par un modèle FOD Amélioration par la prise en compte du débit latéral Comment représenter le transfert des débits latéraux? A priori gain insusant pour hydrologie et demande Fonction de transfert de type FOD (τ l, K l ) Comment relier (τ l, K l ) à (τ 0, K 0 )? Choix d'une approche physique

51 s pour le modèle TGR Hydraulique bien représentée par un modèle FOD Amélioration par la prise en compte du débit latéral Comment représenter le transfert des débits latéraux? A priori gain insusant pour hydrologie et demande Fonction de transfert de type FOD (τ l, K l ) Comment relier (τ l, K l ) à (τ 0, K 0 )? Choix d'une approche physique

52 s pour le modèle TGR Hydraulique bien représentée par un modèle FOD Amélioration par la prise en compte du débit latéral Comment représenter le transfert des débits latéraux? A priori gain insusant pour hydrologie et demande Fonction de transfert de type FOD (τ l, K l ) Comment relier (τ l, K l ) à (τ 0, K 0 )? Choix d'une approche physique q l q 0 q X 0 x l X

53 s pour le modèle TGR Hydraulique bien représentée par un modèle FOD Amélioration par la prise en compte du débit latéral Comment représenter le transfert des débits latéraux? A priori gain insusant pour hydrologie et demande Fonction de transfert de type FOD (τ l, K l ) Comment relier (τ l, K l ) à (τ 0, K 0 )? Choix d'une approche physique q l q 0 q X 0 x l X

54 s pour le modèle TGR Hydraulique bien représentée par un modèle FOD Amélioration par la prise en compte du débit latéral Comment représenter le transfert des débits latéraux? A priori gain insusant pour hydrologie et demande Fonction de transfert de type FOD (τ l, K l ) Comment relier (τ l, K l ) à (τ 0, K 0 )? Choix d'une approche physique q l q 0 0 x l X q X q = FOD (q ) + FOD (q ) X 0 0 l l

55 s pour le modèle TGR Hydraulique bien représentée par un modèle FOD Amélioration par la prise en compte du débit latéral Comment représenter le transfert des débits latéraux? A priori gain insusant pour hydrologie et demande Fonction de transfert de type FOD (τ l, K l ) Comment relier (τ l, K l ) à (τ 0, K 0 )? Choix d'une approche physique q l q 0 0 x l X q X q = FOD (q ) + FOD (q ) X 0 0 l l

56 s pour le modèle TGR Hydraulique bien représentée par un modèle FOD Amélioration par la prise en compte du débit latéral Comment représenter le transfert des débits latéraux? A priori gain insusant pour hydrologie et demande Fonction de transfert de type FOD (τ l, K l ) Comment relier (τ l, K l ) à (τ 0, K 0 )? Choix d'une approche physique q l q 0 0 x l X q X q = FOD (q ) + FOD (q ) X 0 0 l l

57 14 Fonction de transfert simpliée TGR Q (0,t) q (x,t) l Q (x,t) 0 x X X B m S b n longueur du bief largeur au fond fruit des berges pente du fond coecient de Manning Y (x) Q (X,t) Q(x, t) = Q 0 +q(x, t) Y (x, t) = Y 0 +y(x, t) { y T 0 + q = q t x l q + t 2V 0 q + α x 0 y + β x 0q + γ 0 y = 0 Bief équivalent Prismatique trapézoïdal Décrit par 5 paramètres Linéarisation Petites variations autour de (Q 0, Y 0 ) Equations de St-Venant linéarisées

58 14 Fonction de transfert simpliée TGR Q (0,t) q (x,t) l Q (x,t) 0 x X X B m S b n longueur du bief largeur au fond fruit des berges pente du fond coecient de Manning Y (x) Q (X,t) Q(x, t) = Q 0 +q(x, t) Y (x, t) = Y 0 +y(x, t) { y T 0 + q = q t x l q + t 2V 0 q + α x 0 y + β x 0q + γ 0 y = 0 Bief équivalent Prismatique trapézoïdal Décrit par 5 paramètres Linéarisation Petites variations autour de (Q 0, Y 0 ) Equations de St-Venant linéarisées

59 14 Fonction de transfert simpliée TGR Q + q(0,t) 0 q (x,t) l Q + q(x,t) 0 0 x X X B m S b n longueur du bief largeur au fond fruit des berges pente du fond coecient de Manning Y 0(x) Y 0(x) + y(x,t) Q + q(x,t) 0 Q(x, t) = Q 0 +q(x, t) Y (x, t) = Y 0 +y(x, t) { y T 0 + q = q t x l q + t 2V 0 q + α x 0 y + β x 0q + γ 0 y = 0 Bief équivalent Prismatique trapézoïdal Décrit par 5 paramètres Linéarisation Petites variations autour de (Q 0, Y 0 ) Equations de St-Venant linéarisées

60 14 Fonction de transfert simpliée TGR Q + q(0,t) 0 q (x,t) l Q + q(x,t) 0 0 x X X B m S b n longueur du bief largeur au fond fruit des berges pente du fond coecient de Manning Y 0(x) Y 0(x) + y(x,t) Q + q(x,t) 0 Q(x, t) = Q 0 +q(x, t) Y (x, t) = Y 0 +y(x, t) { y T 0 + q = q t x l q + t 2V 0 q + α x 0 y + β x 0q + γ 0 y = 0 Bief équivalent Prismatique trapézoïdal Décrit par 5 paramètres Linéarisation Petites variations autour de (Q 0, Y 0 ) Equations de St-Venant linéarisées

61 15 Fonction de transfert simpliée TGR d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) Approche fréquentielle Signal basse fréquence (BF) Signal haute fréquence (HF) Diagramme de Bode Atténuation & Déphasage Transposition en fréquentiel Transformée de Laplace de SV

62 15 Fonction de transfert simpliée TGR d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) Approche fréquentielle Signal basse fréquence (BF) Signal haute fréquence (HF) Diagramme de Bode Atténuation & Déphasage Transposition en fréquentiel Transformée de Laplace de SV

63 15 Fonction de transfert simpliée TGR d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) Approche fréquentielle Signal basse fréquence (BF) Signal haute fréquence (HF) Diagramme de Bode Atténuation & Déphasage Transposition en fréquentiel Transformée de Laplace de SV

64 Fonction de transfert simpliée TGR d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) y(x, s) q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s) Hypothèse sur la condition à la limite aval Ouvrage aval équivalent Bief semi-inni Fonction de transfert exacte Transfert amont-aval

65 Fonction de transfert simpliée TGR d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) y(x, s) Q(X,t) = f ouvr q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s) [Y(X,t)] Hypothèse sur la condition à la limite aval Ouvrage aval équivalent Bief semi-inni Fonction de transfert exacte Transfert amont-aval

66 Fonction de transfert simpliée TGR d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) y(x, s) Q(X,t) = f ouvr q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s) [Y(X,t)] Hypothèse sur la condition à la limite aval Ouvrage aval équivalent Bief semi-inni Fonction de transfert exacte Transfert amont-aval

67 Fonction de transfert simpliée TGR d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) y(x, s) Q(X,t) = f ouvr q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s) [Y(X,t)] Hypothèse sur la condition à la limite aval Ouvrage aval équivalent Bief semi-inni Fonction de transfert exacte Transfert amont-aval

68 Fonction de transfert simpliée TGR Approximation fréquentielle Fonction de transfert approchée : FOD Méthode des moments Relations analytiques entre (τ 0, K 0 ) et les caractéristiques physiques

69 Fonction de transfert simpliée TGR TF 0 (s) = e τ 0 s 1+K0s K 0 dq X (t) dt + q X (t) = q 0 (t τ 0 ) Approximation fréquentielle Fonction de transfert approchée : FOD Méthode des moments Relations analytiques entre (τ 0, K 0 ) et les caractéristiques physiques

70 Fonction de transfert simpliée TGR TF 0 (s) = e τ 0 s 1+K0s K 0 dq X (t) dt + q X (t) = q 0 (t τ 0 ) TF 0 (s) = 1 + Ã0s + B 0 s 2 + o(s 2 ) TF 0 (s) = 1 + A 0 s + B 0 s 2 + o(s 2 ) Approximation fréquentielle Fonction de transfert approchée : FOD Méthode des moments Relations analytiques entre (τ 0, K 0 ) et les caractéristiques physiques

71 Fonction de transfert simpliée TGR TF 0 (s) = e τ 0 s 1+K0s K 0 dq X (t) dt + q X (t) = q 0 (t τ 0 ) TF 0 (s) = 1 + Ã0s + B 0 s 2 + o(s 2 ) TF 0 (s) = 1 + A 0 s + B 0 s 2 + o(s 2 ) K 0 = f 0 (Q 0, X, B, m, S b, n) Approximation fréquentielle Fonction de transfert approchée : FOD Méthode des moments Relations analytiques entre (τ 0, K 0 ) et les caractéristiques physiques τ 0 = g 0 (Q 0, X, B, m, S b, n)

72 TGR Transfert d'un débit latéral d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) q l (x, s) = i r li (x)q li (s) TF li (s)q li (s) q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s)+ i TF li (s) TF li (s) = e τ li s 1 + K li s K li = f li (Q 0, X, B, m, S b, n) τ li = g li (Q 0, X, B, m, S b, n) Résolution analytique si : Séparation spatio-temporelle ponctuel ou uniformément distribué Fonction de transfert Approchée par un FOD (τ li, K li ) fonction des caractéristiques physiques

73 TGR Transfert d'un débit latéral d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) q l (x, s) = i r li (x)q li (s) TF li (s)q li (s) q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s)+ i TF li (s) TF li (s) = e τ li s 1 + K li s K li = f li (Q 0, X, B, m, S b, n) τ li = g li (Q 0, X, B, m, S b, n) Résolution analytique si : Séparation spatio-temporelle ponctuel ou uniformément distribué Fonction de transfert Approchée par un FOD (τ li, K li ) fonction des caractéristiques physiques

74 TGR Transfert d'un débit latéral d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) q l (x, s) = i r li (x)q li (s) TF li (s)q li (s) q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s)+ i TF li (s) TF li (s) = e τ li s 1 + K li s K li = f li (Q 0, X, B, m, S b, n) τ li = g li (Q 0, X, B, m, S b, n) Résolution analytique si : Séparation spatio-temporelle ponctuel ou uniformément distribué Fonction de transfert Approchée par un FOD (τ li, K li ) fonction des caractéristiques physiques

75 TGR Transfert d'un débit latéral d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) q l (x, s) = i r li (x)q li (s) TF li (s)q li (s) q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s)+ i TF li (s) TF li (s) = e τ li s 1 + K li s K li = f li (Q 0, X, B, m, S b, n) τ li = g li (Q 0, X, B, m, S b, n) Résolution analytique si : Séparation spatio-temporelle ponctuel ou uniformément distribué Fonction de transfert Approchée par un FOD (τ li, K li ) fonction des caractéristiques physiques

76 TGR Transfert d'un débit latéral d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) q l (x, s) = i r li (x)q li (s) TF li (s)q li (s) q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s)+ i TF li (s) TF li (s) = e τ li s 1 + K li s K li = f li (Q 0, X, B, m, S b, n) τ li = g li (Q 0, X, B, m, S b, n) Résolution analytique si : Séparation spatio-temporelle ponctuel ou uniformément distribué Fonction de transfert Approchée par un FOD (τ li, K li ) fonction des caractéristiques physiques

77 TGR Transfert d'un débit latéral d dx ( ) ( ) q(x, s) q(x, s) = A y(x, s) s(x) +B(x)q y(x, s) l (x, s) q l (x, s) = i r li (x)q li (s) TF li (s)q li (s) q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s)+ i TF li (s) TF li (s) = e τ li s 1 + K li s K li = f li (Q 0, X, B, m, S b, n) τ li = g li (Q 0, X, B, m, S b, n) Résolution analytique si : Séparation spatio-temporelle ponctuel ou uniformément distribué Fonction de transfert Approchée par un FOD (τ li, K li ) fonction des caractéristiques physiques

78 Transfert d'un débit latéral TGR Approche adimensionnelle de 3 paramètres adimensionnels Réduction du nombre de paramètres Simplication des relations f 0, g 0, f li, g li Relations directes entre (τ 0, K 0 ) et (τ li, K li )

79 Transfert d'un débit latéral TGR F 0 = V0 C 0 χ 0 = S b X Y 0 κ 0 = 7 3 ( 4A0 P ) 3T 0P 0 Y 0 Approche adimensionnelle de 3 paramètres adimensionnels Réduction du nombre de paramètres Simplication des relations f 0, g 0, f li, g li Relations directes entre (τ 0, K 0 ) et (τ li, K li )

80 Transfert d'un débit latéral TGR F 0 = V0 C 0 χ 0 = S b X Y 0 κ 0 = 7 3 ( 4A0 P ) 3T 0P 0 Y 0 Approche adimensionnelle de 3 paramètres adimensionnels Réduction du nombre de paramètres Simplication des relations f 0, g 0, f li, g li Relations directes entre (τ 0, K 0 ) et (τ li, K li )

81 Transfert d'un débit latéral TGR F 0 = V0 C 0 χ 0 = S b X Y 0 κ 0 = 7 3 ( 4A0 P ) 3T 0P 0 Y 0 Approche adimensionnelle de 3 paramètres adimensionnels Réduction du nombre de paramètres Simplication des relations f 0, g 0, f li, g li Relations directes entre (τ 0, K 0 ) et (τ li, K li )

82 Transfert d'un débit latéral TGR F 0 = V0 C 0 χ 0 = S b X Y 0 κ 0 = 7 3 ( 4A0 P ) 3T 0P 0 Y 0 Approche adimensionnelle de 3 paramètres adimensionnels Réduction du nombre de paramètres Simplication des relations f 0, g 0, f li, g li Relations directes entre (τ 0, K 0 ) et (τ li, K li )

83 d'un bief TGR Synthèse partielle q (s) 0 simplié de type FOD, adapté à l'automatique Transfert des débits amont et latéraux 2 paramètres seulement (τ 0, K 0 ) 0 q (s) p x p x u q (s) d { x d X q (s) X q X (s) = TF 0 (s)q 0 (s) + TF p (x p, s)q p (s) + TF d (x u, x d, s)q d (s)

84 21 Plan de la présentation TGR 1 2 d'un bief 3 /hydrologie du modèle intégré Le modèle intégré TGR en simulation 4 de données 5 et perspectives

85 du modèle intégré TGR Découpage spatial Courbe des surfaces drainées (Lerat, 2009) Apports ponctuels et distribués hydrologique Approche globale par sous-bassin conceptuel GR P et E uniformes Paramètres identiques sur les sous-bassins

86 22 du modèle intégré TGR Surface drainée principaux affluents Abscisse longitudinale Découpage spatial Courbe des surfaces drainées (Lerat, 2009) Apports ponctuels et distribués hydrologique Approche globale par sous-bassin conceptuel GR P et E uniformes Paramètres identiques sur les sous-bassins

87 du modèle intégré TGR E P Transfert hydrologique Surface drainée Bassin intermédiaire débits latéraux ponctuels principaux affluents Abscisse longitudinale Q amont débit amont Q aval Tronçon de rivière diffus Découpage spatial Courbe des surfaces drainées (Lerat, 2009) Apports ponctuels et distribués hydrologique Approche globale par sous-bassin conceptuel GR P et E uniformes Paramètres identiques sur les sous-bassins

88 du modèle intégré TGR E P Transfert hydrologique Bassin intermédiaire débits latéraux Q amont Tronçon de rivière débit amont Découpage spatial Courbe des surfaces drainées (Lerat, 2009) Apports ponctuels et distribués hydrologique Approche globale par sous-bassin conceptuel GR P et E uniformes Paramètres identiques sur les sous-bassins Q aval

89 du modèle intégré TGR E P Transfert hydrologique Bassin intermédiaire débits latéraux Q amont Tronçon de rivière débit amont Découpage spatial Courbe des surfaces drainées (Lerat, 2009) Apports ponctuels et distribués hydrologique Approche globale par sous-bassin conceptuel GR P et E uniformes Paramètres identiques sur les sous-bassins Q aval

90 du modèle intégré TGR E P Découpage spatial Courbe des surfaces drainées (Lerat, 2009) Apports ponctuels et distribués hydrologique S Production Fonction d'échange IGF Routage apport latéral K R Approche globale par sous-bassin conceptuel GR P et E uniformes Paramètres identiques sur les sous-bassins

91 du modèle intégré TGR E P Découpage spatial Courbe des surfaces drainées (Lerat, 2009) Apports ponctuels et distribués hydrologique S Production Fonction d'échange IGF Routage apport latéral K R Approche globale par sous-bassin conceptuel GR P et E uniformes Paramètres identiques sur les sous-bassins

92 du modèle intégré TGR E P Découpage spatial Courbe des surfaces drainées (Lerat, 2009) Apports ponctuels et distribués hydrologique S Production Fonction d'échange IGF Routage apport latéral K R Approche globale par sous-bassin conceptuel GR P et E uniformes Paramètres identiques sur les sous-bassins

93 Le modèle intégré TGR TGR S E P Production Fonction d'échange IGF Surface drainée principaux affluents Abscisse longitudinale ponctuel Routage apport K R latéral diffus Q apport amont amont semi-linéaire LRK (linéaire) : Routage bassin & rivière GRK (non linéaire) : Production pluie nette Entrées et paramètres Pluie, ETP et débit amont horaires 5 paramètres à caler : (τ 0, K 0, K R, S, IGF ) Q aval

94 Le modèle intégré TGR TGR S E P Production Fonction d'échange IGF Surface drainée principaux affluents Abscisse longitudinale ponctuel Routage apport K R latéral diffus Q apport amont amont semi-linéaire LRK (linéaire) : Routage bassin & rivière GRK (non linéaire) : Production pluie nette Entrées et paramètres Pluie, ETP et débit amont horaires 5 paramètres à caler : (τ 0, K 0, K R, S, IGF ) LRK Q aval

95 Le modèle intégré TGR TGR E P S Production Fonction d'échange IGF GRK Surface drainée principaux affluents Abscisse longitudinale ponctuel Routage apport K R latéral diffus Q apport amont amont semi-linéaire LRK (linéaire) : Routage bassin & rivière GRK (non linéaire) : Production pluie nette Entrées et paramètres Pluie, ETP et débit amont horaires 5 paramètres à caler : (τ 0, K 0, K R, S, IGF ) LRK Q aval

96 Le modèle intégré TGR TGR E P S Production Fonction d'échange IGF GRK Surface drainée principaux affluents Abscisse longitudinale ponctuel Routage apport K R latéral diffus Q apport amont amont semi-linéaire LRK (linéaire) : Routage bassin & rivière GRK (non linéaire) : Production pluie nette Entrées et paramètres Pluie, ETP et débit amont horaires 5 paramètres à caler : (τ 0, K 0, K R, S, IGF ) LRK Q aval

97 Le modèle intégré TGR TGR E P S Production Fonction d'échange IGF GRK Surface drainée principaux affluents Abscisse longitudinale ponctuel Routage apport K R latéral diffus Q apport amont amont semi-linéaire LRK (linéaire) : Routage bassin & rivière GRK (non linéaire) : Production pluie nette Entrées et paramètres Pluie, ETP et débit amont horaires 5 paramètres à caler : (τ 0, K 0, K R, S, IGF ) LRK Q aval

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

Tâche 03 Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables

Tâche 03 Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables 31 décembre 2013 Georges-Marie Saulnier, William Castaings, Anne Johannet, Gérard Dreyfus Tâche 03 Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX SMART WATER NETWORKS LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX Les défis posés au gestionnaire du système d assainissement La sécurité des biens et des personnes Anticiper et limiter les risques de débordements

Plus en détail

Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables

Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables Approche hybride De la correction des erreurs à la sélection de variables G.M. Saulnier 1, W. Castaing 2 1 Laboratoire EDYTEM (UMR 5204, CNRS, Université de Savoie) 2 TENEVIA (http://www.tenevia.com) Projet

Plus en détail

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc. APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Table des matières Introduction 1 Partie A : Etude bibliographique 3 A1. Définition des concepts de bassin versant, de système et de modèle 7 A1-1.

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine DHI Eau Environnement Santé Conférence francophone ESRI 30 septembre 2009 Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine Samia Mejdi DHI Eau Environnement

Plus en détail

Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement.

Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement. Introduction Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement. Présentation Démonstration Introduction Objet : est un outil dédié au calcul capacitaire

Plus en détail

Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application aux incertitudes. 1. Présentation de l outil métier : Système Mascaret

Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application aux incertitudes. 1. Présentation de l outil métier : Système Mascaret Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des platesformes et application aux incertitudes N.Goutal E. Demay EDF R&D Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application

Plus en détail

Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives

Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives Première réunion du Groupe de travail sur la révision des normes hydrologiques en Afrique de l Ouest et du Centre Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives Pierre Ribstein UMR 7619

Plus en détail

a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude

a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude Cette étude est effectuée sur l ensemble du linéaire du Rhône, de l aval du lac Léman à la mer Méditerranée (Annexe 1). Afin d assurer

Plus en détail

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Blagnac Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008 AUTOMATIQUE et SYSTEMES Les cours, TD et TP seront entièrement programmés en 2 ème année.

Plus en détail

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème...

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème... TABLE DES MATIÈRES 5 Table des matières I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique................... 13 1.2 Le plan...................................

Plus en détail

La gestion des eaux à la CACG. RIO : une approche intégrée

La gestion des eaux à la CACG. RIO : une approche intégrée La gestion des eaux à la CACG RIO : une approche intégrée Point 1 CACG gestionnaire de ressources en eau Principes et contexte d intervention CACG gestionnaire de ressources en eau Innovation technologique

Plus en détail

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR Graff B., CNR 1 Plan de l exposé La CNR en bref Les besoins en prévision AEGIR Qualité des LE radar sur le bassin

Plus en détail

ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX

ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX Sous bassin versant du Haut Drac Rapport de phase 3 septembre 2012 2010-2015 ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX SDAGE Rhône-Méditerranée TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 RECONSTITUTION DE L

Plus en détail

Innovations Majeures de la Version 4

Innovations Majeures de la Version 4 Innovations Majeures de la Version 4 Un nouvel environnement SIG avec de puissants outils graphiques. De nouveaux moteurs hydrologiques et hydrauliques plus sûrs et plus performants. De nouveaux modes

Plus en détail

Modélisation et résolution du problème de transport de gaz: application au réseau principal français

Modélisation et résolution du problème de transport de gaz: application au réseau principal français Modélisation et résolution du problème de transport de gaz: application au réseau principal français Présentation des travaux de thèse GDF SUEZ - INPT - ENSIACET - LGC EMN 24 mars 2011 Le gaz en Europe

Plus en détail

Dynamique de collaboration entre acteurs opérationnels et scientifiques pour une amélioration des systèmes de prévision des crues en France

Dynamique de collaboration entre acteurs opérationnels et scientifiques pour une amélioration des systèmes de prévision des crues en France Dynamique de collaboration entre acteurs opérationnels et scientifiques pour une amélioration des systèmes de prévision des crues en France C. Furusho, C. Perrin, R. Lamblin, D. Dorchies, L. Berthet, V.

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

2. LES PROBLEMES SPECIFIQUES DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE

2. LES PROBLEMES SPECIFIQUES DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE LA REGULATION DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE 1. INTRODUCTION La technique de l irrigation gravitaire consiste à arroser les cultures en faisant ruisseler l eau à la surface du sol. C était la seule

Plus en détail

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique V. Guinot Université Montpellier 2 Maison des Sciences de l Eau 34095 Montpellier Cedex 5 guinot@msem.univ-montp2.fr 1. L hydrologie et l hydraulique

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Logiciel PEACH 1 LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Sommaire I. Présentation d'ensemble du logiciel... 1 I.1. Les objectifs... 1 I.2. La démarche d'étude par PEACH... 2 II. PEACH Programme

Plus en détail

Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet

Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet SIAVB - Syndicat Intercommunal d Assainissement de la Vallée de la Bièvre VEOLIA EAU

Plus en détail

3.2.2. Prévision et gestion des crues en Valais : le projet MINERVE

3.2.2. Prévision et gestion des crues en Valais : le projet MINERVE 3.2.2. Prévision et gestion des crues en Valais : le projet MINERVE Dominique BÉROD (Etat du Valais- service des routes et des cours d eau) Dominique Bérod présente MINERVE, un programme récent en Valais

Plus en détail

Modélisation et analyse des structures des réseaux hydrographiques

Modélisation et analyse des structures des réseaux hydrographiques Modélisation et analyse des structures des réseaux hydrographiques Université des Sciences et Techniques du Languedoc Stage de Master Parcours : Fonctionnement des Ecosystèmes Naturels Et Cultivés Réalisé

Plus en détail

Commande H prédictive pour l asservissement par vision d un stabilisateur cardiaque actif

Commande H prédictive pour l asservissement par vision d un stabilisateur cardiaque actif Commande H prédictive pour l asservissement par vision d un stabilisateur cardiaque actif W. Bachta, E. Laroche, P. Renaud, J. Gangloff LSIIT, CNRS, Université de Strasbourg, INSA de Strasbourg, France

Plus en détail

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud Photo : J.MOY Analyse globale des perturbations et mesures de restauration au niveau du bassin Loire-Bretagne La morphologie des cours d

Plus en détail

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Jean-Luc PEIRY Professeur Univ. Blaise Pascal Séminaire technique Vierzon- 24 novembre 2011 «Le transport sédimentaire

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Rédaction: F. Pons Présentation: P. Ledoux Programme LCPC 11M081 Programme ANR RIVES Programme CETMEF Données: Ville de Marseille Centre d'études

Plus en détail

Les technologies IT au service de la. Application àl ORBE. Présentation: Dr Philippe Heller

Les technologies IT au service de la. Application àl ORBE. Présentation: Dr Philippe Heller Les technologies IT au service de la prévision de débitd Application àl ORBE Présentation: Dr Philippe Heller ARPEA AG 2014 1 EIA FR -- e-dric.ch -- EPFL Trépied EPFL Apprendre et innover e-drich Mettre

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE

Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE WMO / OMM Projet Volta-HYCOS Module de formation en Expertise hydrologique et GIRE Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE 2iE (Ouagadougou) - Mars 2007 IRD - Unité OBHI (Observatoires

Plus en détail

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques Par Philippe PARENT Institution des Wateringues Par Philippe PARENT Institution

Plus en détail

CHAPITRE II Expérimentations 33

CHAPITRE II Expérimentations 33 PLAN Introduction générale 1 Introduction 1 1) Présentation de notre objet d étude : la parcelle agricole 1 2) Les différents processus du bilan hydrique 1 3) Cadrage du projet de thèse par rapport aux

Plus en détail

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen PROGRAMME D AMELIORATION DES ACCES MARITIMES Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen GPMR/SCAN 2010 1 TABLE DES MATIERES 1 CADRE ET OBJET DE L ETUDE...

Plus en détail

Minimisation de coût de l énergie de pompage Cas du Canal haut service des Doukkala. Pr. A. Oulhaj 1, A. Aboussaleh 1

Minimisation de coût de l énergie de pompage Cas du Canal haut service des Doukkala. Pr. A. Oulhaj 1, A. Aboussaleh 1 Résumé La hausse continue du coût de l'énergie et la rareté de l'eau rendent plus complexe la gestion de l'eau dans les périmètres irrigués. Ainsi au cours des deux dernières décennies, le prix de l'énergie

Plus en détail

Extranet zonal d appui. à la gestion de crise météorologique. Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014

Extranet zonal d appui. à la gestion de crise météorologique. Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014 Extranet zonal d appui à la gestion de crise météorologique Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014 1 La vigilance météorologique 4 couleurs (V, J, O, R) qualifiant le niveau d événement

Plus en détail

UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit

UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit Objectif : L objectif de ce TD est de caler un modèle pluie-débit évènementiel. C'est-à-dire, un modèle ou seulement quelques évènements bien

Plus en détail

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Corinne Curt et Aurélie Talon JFMS10 24-26/03/2010 - Toulouse Evaluation de la fiabilité et de la sécurité des barrages

Plus en détail

VOUS.SWISSRIVERS.CH GUIDE UTILISATEUR

VOUS.SWISSRIVERS.CH GUIDE UTILISATEUR VOUS.SWISSRIVERS.CH GUIDE UTILISATEUR www.e-dric.ch e-dric.ch info@e-dric.ch eau énergie environnement Tel 02178433 13 Ch. du Rionzi 54 Fax 0217843322 CH-1052 Le Mont-sur-Lausanne Mobile 0792472577 Page

Plus en détail

Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011

Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011 Association Rivière Rhône- Alpes Journée Technique «Réseaux de mesure» Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

DEA Hydrologie, Hydrogéologie, Géostatistique et Géochimie. Prévision des crues sur le bassin de la Seine à Paris-Austerlitz

DEA Hydrologie, Hydrogéologie, Géostatistique et Géochimie. Prévision des crues sur le bassin de la Seine à Paris-Austerlitz Université Pierre et Marie Curie, Université Paris-Sud, Ecole des Mines de Paris & Ecole Nationale du Génie Rural des Eaux et des Forêts DEA Hydrologie, Hydrogéologie, Géostatistique et Géochimie Filière

Plus en détail

Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent

Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent L harmonie dans le développement L éthique dans l innovation Eau & Environnement Projet CARDIO Développement durable & Energies Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent Gestion des

Plus en détail

Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité. La prévision de consommation d électricité à RTE

Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité. La prévision de consommation d électricité à RTE Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité La prévision de consommation d électricité à RTE 2 PLAN DE LA PRESENTATION RTE, le gestionnaire du réseau d électricité Présentation d une méthodologie

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

Territoire de l étude

Territoire de l étude Note de présentation - Novembre 2011 Etat d avancement de l étude Fonctionnement hydraulique du complexe «Etangs Palavasiens Etang d Ingril Etang de l Or» en période de crue et de tempête marine Contexte

Plus en détail

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal et dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal Professeurs Guy LECLERC et Musandji FUAMBA RESCIF Écoled étéindien 12 14 octobre 2011, Rabat, MAROC École d ingénieurs 12 programmes au premier cycle

Plus en détail

MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE

MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE ET ENVIRONNEMENT Coordinateur du Mastère : JAMEL CHAHED ENIT, Département Génie Civil, Laboratoire LMHE BP 37, Le Belvédère, 1002-Tunis jamel.chahed@enit.rnu.tn 1. Le

Plus en détail

E. DEVELOPPEMENT D UN OUTIL STATISTIQUE DE PREVISION DES CRUES

E. DEVELOPPEMENT D UN OUTIL STATISTIQUE DE PREVISION DES CRUES E. DEVELOPPEMENT D UN OUTIL STATISTIQUE DE PREVISION DES CRUES GRI40308V/MR TABLE DES MATIERES E. DEVELOPPEMENT D UN OUTIL STATISTIQUE DE PREVISION DES CRUES 1. OBJECTIFS 1 2. DESCRIPTION DE L EXISTANT

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

Axe MSA Bilan scientifique et perspectives. ENSM.SE L. Carraro - 17 décembre 07

Axe MSA Bilan scientifique et perspectives. ENSM.SE L. Carraro - 17 décembre 07 Axe MSA Bilan scientifique et perspectives ENSM.SE L. Carraro - 17 décembre 07 17 décembre 07 2 Plan Compétences acquises domaines scientifiques compétences transverses Domaines ou activités accessibles

Plus en détail

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique SimHydro 2010, Day 2, Session 2: Complementarity of physical and mathmatical models Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique Complementarity

Plus en détail

Rapport annuel de mise en œuvre

Rapport annuel de mise en œuvre Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Rapport annuel de mise en œuvre du Règlement de surveillance, de prévision et de transmission de l Information sur les Crues Service

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux p.5 Introduction Pourquoi un PPR? p.7 Partie 1 Méthode de détermination de l aléa p.22

Plus en détail

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région 16 Mékong, la mère de tous les fleuves Quatrième fleuve de l Asie par le débit (après le Yangzi Jiang, le Gange- Brahmapoutre et l Ienisseï), le Mékong naît au Tibet. Après avoir contourné l Himalaya,

Plus en détail

XIII. ANALYSE DES FONCTIONS DE TRANSFERT EN REGIME HARMONIQUE LE DIAGRAMMME DE BODE

XIII. ANALYSE DES FONCTIONS DE TRANSFERT EN REGIME HARMONIQUE LE DIAGRAMMME DE BODE XIII. ANALYSE DES FONCTIONS DE TRANSFERT EN REGIME HARMONIQUE LE DIAGRAMMME DE BODE A. ANALYSE D'UNE FONCTION DE TRANSFERT Forme canonique ; Exemple ; Limites ; Fréquence de Coupure ; Bande Passante ;

Plus en détail

Quantification Scalaire et Prédictive

Quantification Scalaire et Prédictive Quantification Scalaire et Prédictive Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 7 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Scalaire et Prédictive 1/64 Plan Introduction

Plus en détail

Hydrologie statistique et reconstitution des régimes naturels

Hydrologie statistique et reconstitution des régimes naturels Hydrologie statistique et reconstitution des régimes naturels Eric SAUQUET Unité de Recherche Hydrologie-Hydraulique Cemagref Lyon 26 avril 2010 Givors Journée «Gestion quantitative de la ressource» Contexte

Plus en détail

LES MODÈLES DE PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES. René GARCIA John GALBRAITH 17 juin 1999

LES MODÈLES DE PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES. René GARCIA John GALBRAITH 17 juin 1999 LES MODÈLES DE PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES René GARCIA John GALBRAITH 17 juin 1999 1 GESTION INTÉGRÉE DES RISQUES HYDRO-QUÉBEC 17 juin 1999 Prévisions économiques utilisées pour le modèle financier de Hydro-Québec

Plus en détail

Simulation de crues maximales probables et prévision des apports sur le bassin de la rivière Mitis par le modèle HYDROTEL

Simulation de crues maximales probables et prévision des apports sur le bassin de la rivière Mitis par le modèle HYDROTEL Simulation de crues maximales probables et prévision des apports sur le bassin de la rivière Mitis par le modèle HYDROTEL Proposition à l'institut de recherche d'hydro-québec par Jean-Pierre Fortin et

Plus en détail

Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille. Côme Durand, mars 2014. Irstea.

Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille. Côme Durand, mars 2014. Irstea. Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille Côme Durand, mars 2014. Irstea. 1 Sommaire 1) Présentation 2) Travaux déjà réalisés sur le projet 3) Influence des

Plus en détail

Impact du changement climatique sur la production hydroélectrique : le cas de l aménagement CNR de Génissiat. Graff B. & Celie S., CNR, Lyon, France

Impact du changement climatique sur la production hydroélectrique : le cas de l aménagement CNR de Génissiat. Graff B. & Celie S., CNR, Lyon, France Impact du changement climatique sur la production hydroélectrique : le cas de l aménagement CNR de Génissiat Graff B. & Celie S., CNR, Lyon, France 1 Plan de l exposé Contexte et objectifs Données d entrée

Plus en détail

Séminaire modélisation des hydrosystèmes 22 et 23 avril 2010 - MINES ParisTech APR VMC 2006

Séminaire modélisation des hydrosystèmes 22 et 23 avril 2010 - MINES ParisTech APR VMC 2006 Séminaire modélisation des hydrosystèmes APR VMC 2006 Schéma méthodologique simplifié Scénarios climatiques 2020 I 2040 Modélisation des hydrosystèmes Impact sur la ressource Impact en sur eau la ressource

Plus en détail

Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique

Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique I- But de la manipulation : Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique Le but est de procéder à la modélisation et à l identification paramétrique d un procédé considéré

Plus en détail

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES drainage Micro Drainage QUELS SONT LES DOMAINES D APPLICATION DE XPSWMM? Gestion des eaux pluviales: Modélisation

Plus en détail

Rivière Saint-Charles Tronçon 2 Ville de Québec

Rivière Saint-Charles Tronçon 2 Ville de Québec Rivière Saint-Charles Tronçon 2 Ville de Québec Mise à jour des cotes de crues Rapport final Pour plus de renseignements, contactez la Direction de l expertise hydrique du Centre d expertise hydrique du

Plus en détail

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Séminaire Carib Risk Cluster Juin 2014 - Conseil Général de Martinique P. PALANY - Météo-France Antilles-Guyane Resp. Division études, Climat,

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015

Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015 Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer WWW.developpement-durable.gouv.fr 1 Ordre du jour 1) Contexte météorologique et hydrologique

Plus en détail

Exercice 1 Analyse de données de débits et régime hydraulique. Nguyen Ha- Phong. Section génie civil 2012, Prof. Dr A. Schleiss

Exercice 1 Analyse de données de débits et régime hydraulique. Nguyen Ha- Phong. Section génie civil 2012, Prof. Dr A. Schleiss Exercice 1 Analyse de données de débits et régime hydraulique Nguyen Ha- Phong Section génie civil 212, Prof. Dr A. Schleiss A) Analyse hydrologique 1. Estimation des débits moyens journaliers de la station

Plus en détail

OpenFLUID Software Environment for Modelling Fluxes in Landscapes

OpenFLUID Software Environment for Modelling Fluxes in Landscapes OpenFLUID Software Environment for Modelling Fluxes in Landscapes TP MHYDAS : Mise en uvre, analyses de sensibilité et de scénarii du modèle hydrologique distribué MHYDAS - Application au bassin versant

Plus en détail

Habilitation à diriger des recherches : Sur la commande de systèmes (max,+) linéaires

Habilitation à diriger des recherches : Sur la commande de systèmes (max,+) linéaires Habilitation à diriger des recherches : Sur la commande de systèmes (max,+) linéaires Laurent Hardouin Laboratoire d Ingénierie des Systèmes Automatisés - CNRS FRE 2656 ISTIA - Université d Angers 16 Juin

Plus en détail

Patrice Pajusco Division R&D

Patrice Pajusco Division R&D Patrice Pajusco Division R&D 24 octobre 2006 1 2 3 4 Techniques de caractérisation Résultats expérimentaux Paramètres d'analyse statistique Modélisation statistique 1 1 Données indispensables aux modèles

Plus en détail

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem

Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Arasement du barrage de Guémy Bassin versant de la Hem Contexte du projet Contexte réglementaire : - L214-17 qui classe les ouvrages en liste 1 et 2 ; - Plan de Restauration et d Entretien de la Hem (PRE)

Plus en détail

La commande basée vision : une nouvelle approche pour la commande en boucle fermée des écoulements fluides

La commande basée vision : une nouvelle approche pour la commande en boucle fermée des écoulements fluides La commande basée vision : une nouvelle approche pour la commande en boucle fermée des écoulements fluides Xuan Quy Dao Christophe Collewet EPC Fluminance Cemagref Rennes / INRIA Rennes Bretagne-Atlantique

Plus en détail

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT»

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT» L ingénierie de l assainissement Principes, méthodes et outils pour une meilleure intégration dans le cycle de l eau Maîtrise d ouvrage : Direction de l eau (MEDD) Juin 2003 Valise pédagogique CERTU 2006

Plus en détail

Micro Drainage. Micro Drainage. drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX

Micro Drainage. Micro Drainage. drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX Micro Drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX drainage Micro Drainage MicroDrainage permet aux ingénieurs, aux développeurs, aux chargées d étude et aux organismes d approbation de concevoir et de valider

Plus en détail

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Fabrice Beauville Journées Jeunes Chercheurs 18/12/2003 Les Coalescences Binaires & VIRGO Système binaire d objets compacts (étoiles à neutrons,

Plus en détail

Rivière Beauport Ville de Québec

Rivière Beauport Ville de Québec Rivière Beauport Ville de Québec Détermination des cotes de crues Rapport final Pour plus de renseignements, contactez la Direction de l expertise hydrique du Centre d expertise hydrique du Québec. Direction

Plus en détail

Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales

Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales Vendredi décembre 006 Modélisation tridimensionnelle des organes de la parole à partir d'images IRM pour la production de nasales Caractérisation articulatori-acoustique des mouvements du voile du palais

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

Water Control Data for Hydrology and Management

Water Control Data for Hydrology and Management Water Control Data for Hydrology and Management Sytème de surveillance et d information visant à garantir les conditions de navigation, à limiter les risques d'inondation et à assurer l alimentation en

Plus en détail

Modélisation et simulation du trafic. Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005

Modélisation et simulation du trafic. Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005 Modélisation et simulation du trafic Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005 Plan de la présentation! Introduction : modèles et simulations définition

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Un peu d'organisation. Conception et Programmation par Objets HLIN406. Sommaire. Pourquoi vous parler de conception par objets? Notion de modélisation

Un peu d'organisation. Conception et Programmation par Objets HLIN406. Sommaire. Pourquoi vous parler de conception par objets? Notion de modélisation Un peu d'organisation Conception et Programmation par Objets HLIN406 Marianne Huchard, Clémentine Nebut LIRMM / Université de Montpellier 2 Premières semaines Contrôle des connaissances Supports 2015 Sommaire

Plus en détail

Fonctionnement et modélisation hydrologique d un petit bassin versant cultivé en milieu volcanique tropical

Fonctionnement et modélisation hydrologique d un petit bassin versant cultivé en milieu volcanique tropical Jean-Baptiste Charlier CIRAD PERSYST, Guadeloupe Fonctionnement et modélisation hydrologique d un petit bassin versant cultivé en milieu volcanique tropical Thèse encadrée par : Philippe Cattan (CIRAD

Plus en détail

Chapitre 4 : Identification

Chapitre 4 : Identification Chapitre 4 : Identification 1- Généralités - Identification en boucle ouverte.1 Méthodologie. Méthode directe : confrontation de la réponse théorique et expérimentale.3 Méthode de Strejc.4 Méthode de Broida.5

Plus en détail

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT Eléments de réflexion sur les outils de calcul utilisés en hydrologie urbaine et leur variables d entrées Rémi WAGNER Page 2/X CONTEXTE Recours recommandé à l utilisation des modèles COMMENT EVITER? Rémi

Plus en détail

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale : les inondations à Nîmes 2. Le Programme CADEREAU 3. Le système d alerte ESPADA 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale Les inondations à Nîmes Un réseau hydrographique

Plus en détail

Cryptage physique de données optiques de seconde génération

Cryptage physique de données optiques de seconde génération Cryptage physique de données optiques de seconde génération M. Nourine, Y. K. Chembo, M. Peil & L. Larger Groupe Optoélectronique, Département d Optique P.M. Duffieux, Institut FEMTO-ST, UMR CNRS 6174

Plus en détail