PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS"

Transcription

1 PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS 1

2 I. OÙ TROUVER LES DONNÉES ET COMMENT LES ACQUÉRIR I. Où trouver les données et comment les acquérir Les principales données à fournir à l outil de gestion par les gestionnaires sont les données du Bassin versant (cours d eau, STEP et autres sources ) ainsi que les données de salinités dans la lagune. Pour les données de salinités dans la lagune, il est possible de se référer aux données issues du FILMED ou du RSL. Cependant, les données du RSL sont seulement disponibles pour les trois mois d été, à quelques exceptions près. En ce qui concerne les données pour calculer les apports en nutriments du bassin versant, il faut tout d abord, recenser les principales sources d apport en azote et phosphore situées sur le bassin versant et rejetant directement leurs effluents dans la lagune. L estimation des charges azotées et phosphorées issues d une source identifiée sur le bassin versant, nécessite l utilisation de données de débits et de concentrations en azote et phosphore. Les principales sources d apports en azote et phosphore à la lagune sont : les cours d eau, les canaux de navigation ou d alimentation en eau d irrigation les stations d épuration, les eaux souterraines, les rejets d eaux usées industrielles si ces derniers ne sont pas raccordés à une STEP, les rejets de l assainissement autonome, les rejets des cabanes ne présentant pas de système d épuration, les apports de type accidentel, lors du dysfonctionnement éventuel des systèmes d épuration. Et les apports en azote et phosphore des zones agricoles qui s'effectuent par diverses voies (ruissellement de surface, écoulement hypodermique, infiltration). De manière à rendre les estimations plus précises, il pourrait être utile de prendre également en compte les apports de type événementiel (lors de précipitations exceptionnelles). 2

3 I. OÙ TROUVER LES DONNÉES ET COMMENT LES ACQUÉRIR Il est à noter que des mesures régulières des paramètres physico-chimiques sont réalisées sur les différents cours d eau du bassin versant, notamment par les services techniques des Conseils Généraux. Néanmoins, de nombreux cours d eau méditerranéens étant intermittents, il apparaît souvent difficile d obtenir des mesures fiables de concentrations en nutriments ou encore de débits. L estimation des apports en nutriments par les canaux de navigation ou d alimentation en eau d irrigation peut être réalisée en utilisant les temps et les volumes d éclusages ou de pompages, couplés aux mesures de concentrations réalisées sur ces mêmes eaux. Concernant les stations d épuration, les mesures de concentrations et de débits peuvent être récoltées auprès des compagnies fermières d exploitation ou réalisées par des techniciens en sortie des infrastructures. Voici les principales sources auxquelles il est possible de se référer : Données des contrôles de la Police de l Eau : mesures de débits et de concentrations en azote et phosphore en sortie de stations d épuration qui peuvent être récoltées auprès de la DRE L-R (Service Qualité des Eaux Littorales) et de la DDAF, Données d autosurveillance des stations d épuration qui peuvent être obtenues auprès des SATESE de chaque département, Données du RSL concernant le suivi particulier de certaines stations d épuration à proximité des milieux lagunaires, Données acquises dans le cadre du Réseau de Contrôle de Surveillance (RCS) et du Réseau de Contrôle Opérationnel (RCO), plus axé sur les secteurs «à problèmes», réseaux qui ont été mis en place dans le cadre de la surveillance DCE, Ensemble des données disponibles au sein de l Agence de l Eau RM & C. 3

4 I. OÙ TROUVER LES DONNÉES ET COMMENT LES ACQUÉRIR Il est à noter qu à l échelle du bassin Rhône-Méditerranée & Corse, le dispositif Disc eau ( fait l inventaire des dispositifs de collecte des données sur l eau. Il répond à un besoin permanent de savoir qui fait quoi, où, quelles sont les données accessibles et sous quelle forme. Le Réseau Littoral Méditerranéen (RLM) quant à lui, favorise l'acquisition de données sur la base de méthodes validées, et encourage à l'échelle de la façade, la mise en œuvre de réseaux locaux ou régionaux ( Au niveau national, le Système d Information sur l Eau (SIE) est un recueil de données sur l eau issues de différentes banques de données ( : Banque HYDRO sur l hydrométrie des cours d eau, Banques de bassin sur la qualité des cours d eau, Banque Quadrige sur la qualité des eaux littorales, Banque BDMAP sur les données piscicoles, Banque ADES sur la piézométrie et la qualité des eaux souterraines, Gesteau sur les données de gestion intégrée de l eau, etc 4

5 II. PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES À FOURNIR II. Procédure de mise en forme des données à fournir Ouvrir le dossier «LOICZ_Demonstrateur» Ouvrir le dossier «Donnees_Exemple» puis «Donnees_Reference» Compléter les différents fichiers Excel présent dans le dossier «BV» et «Lagune» MODEL II.1 DONNÉES POUR LE «BASSIN VERSANT» ATMOSPHERE BV BASSIN APPORT_BV VERSANT Le gestionnaire doit fournir les données de débit des cours d eau, des STEP et des autres sources sous le format Excel. Le modèle interpole toutes les données, il n est donc pas obligé d'avoir des MER données Hebdomadaire (il faut au minimum LAGUNE une valeur à la date de début de simulation et une en fin de simulation). Cependant, il est préférable de saisir des données qui représentent au mieux les apports à la lagune lors de période sèche et de période de crues. Les débits sont en m 3 /s, les données en azote et phosphore sont en µmol/l (Cf. Fiche de renseignement en annexe). 5

6 II. PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES À FOURNIR II.1.1 Données pour le compartiment «Cours Eau» COURS D EAU Chaque onglet représente un cours d eau, il faut donc remplacer dans le fichier vierge «NomCoursEau1» par le nom du premier cours d eau (Exemple : remplacer «CE_Debit_NomCoursEau1» par «CE_Debit_Berre»). La première colonne du fichier Excel est la date au format jj/mm/aaaa hh:mm et la deuxième colonne est le débit en m 3 /s. Voici le format du fichier Excel «CoursEau_Debit_Data» : FORMAT DU FICHIER EXCEL «COURSEAU_DEBIT_DATA» Pour les données en azote et phosphore, le même principe est utilisé : date / N / P et chaque onglet représente également un cours d eau, il faut donc remplacer «CE_NetP_NomCoursEau1» par «CE_NetP _Berre»). La première colonne du fichier Excel est la date au format jj/mm/aaaa hh:mm, la deuxième colonne est la concentration en Azote (N) en µmol/l et la troisième colonne est la concentration en Phosphore (P) en µmol/l. 6

7 II. PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES À FOURNIR Pour le modèle, il préférable d'utiliser des données en NID (Azote inorganique dissous : NH4 + NO2 +NO3) et PID (Phosphore inorganique dissous : PO4). Par défaut, si aucunes données en NID et PID ne sont présentes, il faut utiliser des données en NT (Azote Total) et PT (Phosphore Total). II.1.2 Données pour le compartiment «STEP» Le même principe est utilisé pour renseigner les données de débit/azote/phosphore des STEP et des autres sources. STEP Chaque onglet représente une station d épuration (STEP), il faut donc remplacer dans le fichier vierge «NomStep1» par le nom de la première STEP (Exemple : remplacer «Step_Debit_NomStep1» par «Step_Debit_Bages»). La première colonne du fichier Excel est la date au format jj/mm/aaaa hh:mm et la deuxième colonne est le débit en m 3 /s. Pour les données en azote et phosphore, le même principe est utilisé : date / N / P et chaque onglet représente également une STEP, il faut donc remplacer «Step_NetP_NomStep1» par «Step_NetP _Bages»). La première colonne du fichier Excel est la date au format jj/mm/aaaa hh:mm, la deuxième colonne est la concentration en Azote (N) en µmol/l et la troisième colonne est la concentration en Phosphore (P) en µmol/l. II.1.3 Données pour le compartiment «Autres Sources» AUTRES SOURCES Chaque onglet représente une source tel que les eaux souterraines, il faut donc remplacer dans le fichier vierge «NomAutresSources1» par le nom de la première source (Exemple : remplacer «AutresSources_Debit_NomAutresSources1» par «AutresSources_Debit_EauSouterraine»). 7

8 II. PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES À FOURNIR La première colonne du fichier Excel est la date au format jj/mm/aaaa hh:mm et la deuxième colonne est le débit en m 3 /s. Pour les données en azote et phosphore, le même principe est utilisé : date / N / P et chaque onglet représente également une source, il faut donc remplacer «AutresSources_NetP_NomAutresSources1» par «AutresSources_NetP _EauSouterraine»). La première colonne du fichier Excel est la date au format jj/mm/aaaa hh:mm, la deuxième colonne est la concentration en Azote (N) en µmol/l et la troisième colonne est la concentration en Phosphore (P) en µmol/l. II.2 DONNÉES POUR LE COMPARTIMENT «LAGUNE» LAGUNE Le gestionnaire doit fournir des données de salinités et de températures de la colonne d eau de la lagune. Le modèle interpole toutes les données, il n est donc pas obligé d'avoir des données à un pas de temps régulier. Cependant, il est préférables que ces données de salinités et de températures de la colonne d eau soient à un pas de temps hebdomadaire afin d apercevoir les variations de salinité au cours du temps. Les données de salinités sont selon la nouvelle convention exprimées sans unité et les données de température sont en C (Cf. Fiche de renseignement en annexe). Si vous possédez des données à un pas de temps horaires (plusieurs données par jour), il devient alors indispensable de réaliser une moyenne des salinités journalières car l outil de gestion ne permet de rentrer des données à un pas de temps inférieur au pas de temps journalier. Le fichier Excel est nommé «Lagune_Data», la première colonne du fichier Excel est la date au format jj/mm/aaaa hh:mm, la deuxième colonne, la Salinité et la troisième colonne, la Température en C (pour le cas de deux boites, il faut multiplier les variables par deux). Pour un modèle à deux boites, il faut fournir les données de Salinités (Salinite_Boite1) et de Températures (Temperature_Boite1) de l'eau de la lagune pour la boite 1 et les données de Salinités (Salinite_Boite2) et de Températures (Temperature_Boite2) de l'eau de la lagune pour la boite 2. La boite 1 est la partie de la lagune en communication avec la mer via un chenal, un canal, un grau Voici le format du fichier Excel «Lagune_Data» : 8

9 II. PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES À FOURNIR FORMAT DU FICHIER EXCEL «LAGUNE_DATA» 9

10 SYMBOLES CHIMIQUES SYMBOLES CHIMIQUES Symboles chimiques N 2 NO 3- / N-NO 3- NO 2- / N-NO 2- NH 4+, NH 3 N organique NKj NT ou NGL NID PO4 3- P organique PT PID Noms courants : Azote gazeux : Nitrates / azote nitrique : Nitrites / azote nitreux : Ammonium, ammoniaque l ensemble étant l azote ammoniacal : Azote organique : Azote Kjeldahl : ammonium + azote organique : Azote total ou global : Azote inoragnique dissous : Phosphates, orthophosphates : Phosphore organique : Phosphore total : Phosphore inorganique dissous 10

11 FICHES DE RENSEIGNEMENT COMMUNES À TOUTES LES LAGUNES 11

12 FICHE DE RENSEIGNEMENT Pour plus d informations Cépralmar Coordinateur du volet «aide à la gestion, assistance technique aux gestionnaires et valorisation des résultats» Tél. : Site internet : rsl.cepralmar.com 12

13 FICHE DE RENSEIGNEMENT Pour plus d informations Cépralmar Coordinateur du volet «aide à la gestion, assistance technique aux gestionnaires et valorisation des résultats» Tél. : Site internet : rsl.cepralmar.com 13

14 FICHE DE RENSEIGNEMENT Pour plus d informations Cépralmar Coordinateur du volet «aide à la gestion, assistance technique aux gestionnaires et valorisation des résultats» Tél. : Site internet : rsl.cepralmar.com 14

15 FICHE DE RENSEIGNEMENT Pour plus d informations Cépralmar Coordinateur du volet «aide à la gestion, assistance technique aux gestionnaires et valorisation des résultats» Tél. : Site internet : rsl.cepralmar.com 15

16 FICHE DE RENSEIGNEMENT Pour plus d informations Cépralmar Coordinateur du volet «aide à la gestion, assistance technique aux gestionnaires et valorisation des résultats» Tél. : Site internet : rsl.cepralmar.com 16

17 FICHE DE RENSEIGNEMENT Pour plus d informations Cépralmar Coordinateur du volet «aide à la gestion, assistance technique aux gestionnaires et valorisation des résultats» Tél. : Site internet : rsl.cepralmar.com 17

18 FICHE DE RENSEIGNEMENT Pour plus d informations Cépralmar Coordinateur du volet «aide à la gestion, assistance technique aux gestionnaires et valorisation des résultats» Tél. : Site internet : rsl.cepralmar.com 18

2013-2018. Prime de résultat en assainissement collectif AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE

2013-2018. Prime de résultat en assainissement collectif AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE 2013-2018 10 e PROGRAMME AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE Prime de résultat en assainissement collectif La prime de résultat est une aide dont le principe est prévu par la loi. Elle vise à favoriser la bonne

Plus en détail

www.aprona.net 1. «Outils Nappe» 2. «Documentation» > www.aprona.net

www.aprona.net 1. «Outils Nappe» 2. «Documentation» > www.aprona.net www.aprona.net Procédure de récupération des données piézométriques via le site Internet de l APRONA > www.aprona.net «Outils Nappe» La nappe en direct, l Accès aux données et la Carte interactive sont

Plus en détail

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEURS, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT?

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEURS, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT? PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEURS, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT Un accompagnement personnalisé et gratuit Plaine Commune vous aide, face à vos obligations de propriétaire, en termes

Plus en détail

MODALITES D EXTRACTION DES ANALYSES PAR SERVICE

MODALITES D EXTRACTION DES ANALYSES PAR SERVICE RECUEIL D INDICATEURS «SUIVI DE INAPTITUDES» et «MAINTIEN DANS L EMPLOI PAR LE WEB MODALITES D EXTRACTION DES ANALYSES PAR SERVICE Mars 2010 1 Modalités d extraction des données inaptitudes et maintien

Plus en détail

Communication Globale Communications Conjoncturelles

Communication Globale Communications Conjoncturelles Communication Globale Communications Conjoncturelles Envoi par E-mail d une Campagne Conjoncturelle à mes clients et prospects Version 1.0 1 Communications Conjoncturelles Envoi par E-Mail Ce module vous

Plus en détail

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT?

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT? PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT Un accompagnement personnalisé et gratuit Plaine Commune vous aide, face à vos obligations de propriétaire, en terme

Plus en détail

Quelques fonctionnalite s utiles pour analyser les donne es de DIOE sous Excel

Quelques fonctionnalite s utiles pour analyser les donne es de DIOE sous Excel Quelques fonctionnalite s utiles pour analyser les donne es de DIOE sous Excel Contexte La Base de données en ligne des DIOE (IWC online) et le site Observado.org permettent aux Coordinateurs Nationaux

Plus en détail

De 2013 à 2018, l agence de l eau apportera. Les redevances. Pollution de l eau d origine industrielle et modernisation des réseaux de collecte

De 2013 à 2018, l agence de l eau apportera. Les redevances. Pollution de l eau d origine industrielle et modernisation des réseaux de collecte Les redevances de l agence de l eau Loire-Bretagne 2 0 1 3-2 0 1 8 de l eau d origine industrielle et modernisation des réseaux de collecte J. L. Aubert De 2013 à 2018, l agence de l eau apportera 2,45

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Analyse de qualité de l eau 212 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Entre août et octobre 212, l OBVNEBSL a procédé a des

Plus en détail

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin 8 eme rencontre des gestionnaires AEP 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin Les enjeux liés aux activités industrielles et artisanales sur le périmètre du SAGE INR 21 novembre 2013 - Conseil Général

Plus en détail

Saisie des systèmes de ventilation naturelle par conduits et de ventilation hybride

Saisie des systèmes de ventilation naturelle par conduits et de ventilation hybride Fiche d application : Saisie des systèmes de ventilation naturelle par conduits et de ventilation hybride Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 7 avril 2009 1 Préambule : Cette

Plus en détail

PROJET DE SAGE ORNE AMONT

PROJET DE SAGE ORNE AMONT CONSULTATION DES ASSEMBLEES 1er janvier-1er mai 2014 PROJET DE SAGE ORNE AMONT Validé en CLE le 6 décembre 2013 Sommaire Caractéristiques du territoire Etat des masses d eau Calendrier d élaboration Condition

Plus en détail

Fiche outils n 9 Management environnemental

Fiche outils n 9 Management environnemental Fiche outils n 9 Management environnemental Organisation du tableau de bord Évaluation Tableau de bord Le Tableau de Bord comporte : l Un volet relatif à la zone industrielle, l Un volet relatif aux entreprises

Plus en détail

Plateforme eforap Guide utilisateur établissement

Plateforme eforap Guide utilisateur établissement Plateforme eforap Guide utilisateur établissement version novembre 2014 Marion Kret, Ahmed Djihoud et Victoria Buffet Ce guide utilisateur est destiné à vous orienter à travers les différents niveaux d

Plus en détail

Créer un jeu de données locales pour mettre en évidence les facteurs de répartition des poissons dans l eau en 5 ème

Créer un jeu de données locales pour mettre en évidence les facteurs de répartition des poissons dans l eau en 5 ème Créer un jeu de données locales pour mettre en évidence les facteurs de répartition des poissons dans l eau en 5 ème Les données utilisées pour les cours d eau ou plans d eau de l environnement proche

Plus en détail

Communication Globale Epargne Immobilière Envoi par E-mail à mes clients et prospects

Communication Globale Epargne Immobilière Envoi par E-mail à mes clients et prospects Communication Globale Epargne Immobilière Envoi par E-mail à mes clients et prospects Version 1.0 1 Epargne Immobilière Envoi par E- Mail Ce module vous permet d envoyer par E-mail l Epargne Immobilière

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

>> Communiqué de presse

>> Communiqué de presse 30 septembre 2011 >> Communiqué de presse Bilan encourageant pour l assainissement des eaux usées urbaines sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse. L Agence de l eau se lance sur 2 nouvelles priorités

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. 1. Installation du logiciel. 2. La page d accueil. 3. Créer une évaluation

GUIDE D UTILISATION. 1. Installation du logiciel. 2. La page d accueil. 3. Créer une évaluation GUIDE D UTILISATION 1. Installation du logiciel Afin d installer le logiciel, veuillez vous assurer que vous disposez des droits d administrateur sur votre ordinateur (par exemple, ordinateur personnel

Plus en détail

La Confédération soutient le développement de STEBATEC AG

La Confédération soutient le développement de STEBATEC AG La Confédération soutient le développement de STEBATEC AG Une exploitation intelligente des installations d eaux usées représente une large contribution à la protection des eaux, réduit les débordements

Plus en détail

NOTE N : Evaluation des rejets radioactifs gazeux des installations de production de radio-traceurs au moyen d un cyclotron. Note 10-004-F rév.

NOTE N : Evaluation des rejets radioactifs gazeux des installations de production de radio-traceurs au moyen d un cyclotron. Note 10-004-F rév. Note 10-004-F rév. 0 1/6 NOTE N : date: 10-004-F 18/12/2009 Traducteur: / Nombre de pages: 6 Nombre d annexes: / Evaluation des rejets radioactifs gazeux des installations de production de radio-traceurs

Plus en détail

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements dans les domaines de l assainissement, de l eau potable et des milieux aquatiques. Le développement durable est aujourd

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction générale des services techniques Service Études Urbaines Dompierre-sur-mer Plan local d'urbanisme Pièce N 5.2.6 Note explicative concernant la gestion des eaux pluviales Modification N 1 Approuvée

Plus en détail

dossier de presse ******************************************************************************+ ( #

dossier de presse ******************************************************************************+ ( # v e n d r e d i 1 9 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse en présence de!"#$%&, vice-président du conseil général '( ) ******************************************************************************+

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

L étang de Vendres. mars 2011

L étang de Vendres. mars 2011 7 L étang de Vendres mars 2011 1. INTRODUCTION 123 2. SUIVI HYDROLOGIQUE DU FIL MED 126 2.1. Température de l eau 126 2.2. Salinité 126 2.3. Oxygène dissous 128 3. DIAGNOSTIC DE L EUTROPHISATION 128 3.1.

Plus en détail

Présentation du «Fichier des adhérents»

Présentation du «Fichier des adhérents» Présentation du «Fichier des adhérents» A) Accès au Fichier des adhérents Pour ouvrir le «fichier des adhérents», il faut «double-cliquer» sur le nom du document. Le fichier Excel proposé est composé de

Plus en détail

Préalable : sauvegardez la base principale (\Data) : depuis le client, Outils, Gestion des bases, Sauvegarder une base!!!

Préalable : sauvegardez la base principale (\Data) : depuis le client, Outils, Gestion des bases, Sauvegarder une base!!! Mise à jour 2.04 de Bcdi client-serveur pour Windows I - Mise à jour du serveur Deux possibilités : la mise à jour automatique, la mise à jour manuelle 1 - Mise à jour automatique : Préalable : sauvegardez

Plus en détail

GUIDE RELATIF À LA GESTION DU SITE WEB DE L ÉCOLE SECONDAIRE Dernière mise à jour : 13 janvier 2011

GUIDE RELATIF À LA GESTION DU SITE WEB DE L ÉCOLE SECONDAIRE Dernière mise à jour : 13 janvier 2011 GUIDE RELATIF À LA GESTION DU SITE WEB DE L ÉCOLE SECONDAIRE Dernière mise à jour : 13 janvier 2011 VERSION SIMPLIFIÉE Service de secrétariat général et des communications www.csp.qc.ca 1. CONNEXION AU

Plus en détail

Le rejet des eaux usées

Le rejet des eaux usées 13 Eaux usées, contexte légal et réglementaire Les eaux usées, si elles étaient rejetées dans le milieu sans traitement, pollueraient gravement l environnement et la ressource en eau. En effet, certaines

Plus en détail

Manuel de l utilisateur Intrum Web 2.0

Manuel de l utilisateur Intrum Web 2.0 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 1.1 Accueil/page de démarrage... 3 2 Page de démarrage... 4 2.1 Statistiques... 5 2.2 Dossiers... 7 2.3 Messages... 8 2.4 Vos collègues... 10 3 Recherche de dossiers...

Plus en détail

Guide d'utilisation de l outil de gestion des Demandes d Interventions SOMMAIRE. Introduction Page 2

Guide d'utilisation de l outil de gestion des Demandes d Interventions SOMMAIRE. Introduction Page 2 SOMMAIRE Introduction Page 2 1 - Se connecter Page 3 2 - Comment signaler un problème technique? Page 4 3 - Comment suivre les tickets déjà envoyés? Page 5 4 - Visualiser et Ajouter un suivi Page 6 5 -

Plus en détail

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Dossier de presse Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Sommaire Communiqué de presse.1 Fiche 1 : Qu est ce qu un Schéma d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

Calcul des plafonds du bulletin

Calcul des plafonds du bulletin Calcul des plafonds du bulletin Fonctionnement et appel des plafonds sur le bulletin Lors du calcul du bulletin, les plafonds de la Sécurité Sociale, de la retraite, des congés spectacles, critères essentiels

Plus en détail

Guide d utilisation conçu par Vacances Ouvertes pour APVWEB, l outil de saisie de bilan de l ANCV

Guide d utilisation conçu par Vacances Ouvertes pour APVWEB, l outil de saisie de bilan de l ANCV Guide d utilisation conçu par Vacances Ouvertes pour APVWEB, l outil de saisie de bilan de l ANCV Depuis 2010, APV Web est l outil informatique des Aides aux Projets Vacances, programme d'action sociale

Plus en détail

SAGE VILAINE. Règlement

SAGE VILAINE. Règlement SAGE VILAINE Règlement Projet pour la CLE du 29 mars 2013 1 Les Zones Humides Les zones humides jouent un rôle important dans la gestion quantitative et qualitative de l eau, en particulier sur les têtes

Plus en détail

ATELIER "STATISTIQUES "

ATELIER STATISTIQUES ATELIER "STATISTIQUES " Médiane et quartiles Se référer au document d'accompagnement des programmes de premières des séries générales, annexe "boîtes et quantiles". Médiane Me La définition à adopter est

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS Raison sociale :... Commune, code postal :... Version numérique du rapport remise en version : CD DVD Clé USB Mail à

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE

COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE RAPPORT ANNUEL 2012 Page 2 RAPPORT 2012 Caractérisation technique du service Organisation administrative

Plus en détail

Gestion des ouvrages d art avec WebOA

Gestion des ouvrages d art avec WebOA Gestion des ouvrages d art avec WebOA Notre solution de gestion des ouvrages d arts repose sur 2 outils : IMAOA destiné à l administrateur, WebOA destiné aux utilisateurs. Nous présentons ici l interface

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

Rapprochement Noemie

Rapprochement Noemie Rapprochement Noemie Généralités À chaque connexion, lors de l envoi des feuilles de soins, des fichiers sont également envoyés par les caisses vers votre poste de travail. Ces fichiers sont de deux types

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

CIEL GESTION COMMERCIALE

CIEL GESTION COMMERCIALE CIEL GESTION COMMERCIALE Les fonctions applicables aux listes de données (telles que les listes de factures et autres pièces commerciales, de clients, de fournisseurs, d articles, etc.) Ajout et suppression

Plus en détail

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition Sage P.E Documentation technique Sommaire I. Introduction... 3 II. Configuration du serveur... 4 1. Principe d utilisation à distance... 4 2.

Plus en détail

Module 24 : Analyse de scénarios

Module 24 : Analyse de scénarios Module 24 : Analyse de scénarios 24.0 Introduction Ce module enseigne un sous-ensemble de techniques de création de modèle qui, dans Excel 2007, constitue l «analyse de scénarios». Ces techniques sont

Plus en détail

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF?

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? I LA POLLUTION QUE NOUS PRODUISONS ET SON IMPACT SUR LE MILIEU NATUREL Pollution = Introduction d éléments extérieurs non

Plus en détail

Raccordement des entreprises. à un réseau public d assainissement

Raccordement des entreprises. à un réseau public d assainissement JOURNEE ASCOMADE Raccordement des entreprises à un réseau public d assainissement Vendredi 28 mars 2008 ELIMINATION DES EFFLUENTS INDUSTRIELS Traitement par une station d épuration interne Prétraitement

Plus en détail

Réhabilitation des assainissements non collectifs situés en zone sensible

Réhabilitation des assainissements non collectifs situés en zone sensible Réhabilitation des assainissements non collectifs situés en zone sensible Communauté de Communes de la Vallée de l Ouche Qu est-ce qu un ANC? Epurer les eaux usées, une obligation : Les eaux usées doivent

Plus en détail

ODACE 8. Nouveautés. www.arete.fr

ODACE 8. Nouveautés. www.arete.fr ODACE 8 3-5 Rue de Metz 75010 PARIS SA à capital variable RCS Paris B 344 671 490 Tél. : 01 40 22 12 12 Fax : 01 40 22 12 00 E-mail : contact@arete.fr SIRET : 34467149000029 Nouveautés www.arete.fr ARETE

Plus en détail

Landesk Service Desk

Landesk Service Desk Guide d utilisation Landesk Service Desk Gestionnaire d incidents Groupe Samsic Sommaire 1 PREAMBULE 3 1.1 Objectif du document...3 1.2 Public cible...3 1.3 Conventions typographiques...3 1.3.1 Indications...

Plus en détail

Guide de lecture de la cartographie des bases de données santé en France

Guide de lecture de la cartographie des bases de données santé en France Guide de lecture de la cartographie des bases de données santé en France Objectif, démarche suivie et structure de l excel de cartographie des données de santé en France Zoom pages suivantes L'objectif

Plus en détail

PRÉFET DE L ARIÈGE. Arrêté inter-préfectoral portant autorisation unique pluriannuelle de prélèvement d eau pour l irrigation agricole

PRÉFET DE L ARIÈGE. Arrêté inter-préfectoral portant autorisation unique pluriannuelle de prélèvement d eau pour l irrigation agricole PRÉFET DE L ARIÈGE Direction départementale des territoires Service environnement risques Arrêté inter-préfectoral portant autorisation unique pluriannuelle de prélèvement d eau pour l irrigation agricole

Plus en détail

Guide d utilisation des certificats d Entrust avec Adobe Reader X. Direction des registres et de la certification du ministère de la Justice

Guide d utilisation des certificats d Entrust avec Adobe Reader X. Direction des registres et de la certification du ministère de la Justice Guide d utilisation des certificats d Entrust avec Adobe Reader X du ministère de la Justice Mise en garde Selon l environnement technologique utilisé, le fonctionnement du logiciel peut différer de celui

Plus en détail

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Présentation : Le projet à pour objectif la réalisation d une plateforme Web permettant la gestion et le suivi des stages en entreprise. Cas d utilisation de

Plus en détail

Protéger. Faire découvrir Gérer

Protéger. Faire découvrir Gérer Protéger Faire découvrir Gérer Tutoriel N 8 Création des bases de données réparties Étape N 1 Principes Le principe d un système base de données réparties (ou subordonnées)/ base de données maîtresse (ou

Plus en détail

Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel

Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel Manuel d'utilisation Date : 26.03.2015 Version: 1.0 Collaborateur /-trice : Urs Matti Statut : en cours d élaboration validé Classification : public

Plus en détail

Division Environnement et Sous-Sol. Déclaration des rejets. Procédure DIFFUSION. DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité

Division Environnement et Sous-Sol. Déclaration des rejets. Procédure DIFFUSION. DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité Page : 1/5 DIFFUSION DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité Date Indice Modifications 15/03/04 1 10/03/04 0 Rédaction JL.CHAUPIN - modifications mineures - validation - Création

Plus en détail

Programme RExHySS. -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates. -ooo-

Programme RExHySS. -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates. -ooo- Programme RExHySS -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates -ooo- Influence de la prise en compte de la rétroaction des prélèvements par irrigation sur le bilan hydrique

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES TITRES SÉCURISÉS. Guide utilisateur. Infocentre Mairie. TES - Titres Électroniques Sécurisés

AGENCE NATIONALE DES TITRES SÉCURISÉS. Guide utilisateur. Infocentre Mairie. TES - Titres Électroniques Sécurisés AGENCE NATIONALE DES TITRES SÉCURISÉS Guide utilisateur Infocentre Mairie TES - Titres Électroniques Sécurisés Conventions iconographiques Information En savoir plus Bonne pratique Attention Mode opératoire

Plus en détail

VOUS.SWISSRIVERS.CH GUIDE UTILISATEUR

VOUS.SWISSRIVERS.CH GUIDE UTILISATEUR VOUS.SWISSRIVERS.CH GUIDE UTILISATEUR www.e-dric.ch e-dric.ch info@e-dric.ch eau énergie environnement Tel 02178433 13 Ch. du Rionzi 54 Fax 0217843322 CH-1052 Le Mont-sur-Lausanne Mobile 0792472577 Page

Plus en détail

Quick Business V4.2 Nouveautés

Quick Business V4.2 Nouveautés Quick Business V4.2 Nouveautés Edition du 5 septembre 2007 By SOMMAIRE I. Introduction 4 II. Les achats 4 II.1. Les consultations fournisseurs 4 II.2. La fiche produit 4 II.2.1. Gestion des numéros de

Plus en détail

Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version 16.XX

Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version 16.XX Modifications de la TVA au 1 er janvier 2014 Sage 30 / 100 en version 16.XX Table des matières 1. Contexte... 3 A. Sources d information à l origine de cette fiche technique :... 3 B. Modification des

Plus en détail

COMMENT ÉVALUER LA SANTÉ D UN LAC. Alaa Maaref

COMMENT ÉVALUER LA SANTÉ D UN LAC. Alaa Maaref COMMENT ÉVALUER LA SANTÉ D UN LAC Alaa Maaref Sommaire Introduction Pourquoi évaluer la santé d un lac? Comment évaluer la santé d un lac? Qui doit le faire? Conclusion UN LAC, c'est un organisme vivant!

Plus en détail

La coordination des prestations

La coordination des prestations ASSURANCE COLLECTIVE La coordination des prestations Quand vous êtes couvert par plus d un régime d assurance Lorsque plusieurs membres d une même famille occupent un emploi ou poursuivent des études post

Plus en détail

Vous arrivez directement dans un écran vous demandant de modifier votre mot de passe.

Vous arrivez directement dans un écran vous demandant de modifier votre mot de passe. MANUEL EMS REPORTS TABLE DES MATIÈRES Comment me connecter? 3 Comment modifier mon mot de passe? 3 Structure du menu 4 Comment consulter les détails de mon contrat? 4 Informations importantes sur votre

Plus en détail

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Charles BALTZER Conseil Général du Bas-Rhin Jean-Sébastien CHLOSTA Communauté de Communes de Cattenom et Environs La finalité de l assainissement

Plus en détail

L assainissement non collectif au X ème Programme. Forum aux questions

L assainissement non collectif au X ème Programme. Forum aux questions L assainissement non collectif au X ème Programme Forum aux questions Menu 1 - puits d infiltration 2 - dépense finançable HT ou TTC 3 - contrôle des dossiers financiers 4 - charge de pollution éligible

Plus en détail

6.3.1 Documents à destination du 3C

6.3.1 Documents à destination du 3C 6.3.1 Documents à destination du 3C 6.3.1.1 Documents généraux informations patient Ces documents ne sont productibles qu une seule fois mais peuvent être modifiés. «Informations patient» Ligne duplicable

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Les outils de simulation pour chaque type de structure permettent d estimer l impact de la réforme sur la période 2013-2015

Les outils de simulation pour chaque type de structure permettent d estimer l impact de la réforme sur la période 2013-2015 1 Les outils de simulation pour chaque type de structure permettent d estimer l impact de la réforme sur la période 2013-2015 4 types d outils de simulation ont été développés pour que les structures puissent

Plus en détail

WORD 2007 WORD 2010 PUBLIPOSTAGE

WORD 2007 WORD 2010 PUBLIPOSTAGE WORD 2007 WORD 2010 PUBLIPOSTAGE Table des matières LES DONNEES... 2 SAISIR LA LETTRE TYPE... 3 CHOISIR LA SOURCE DE DONNEES... 4 INSERER LES CHAMPS DE FUSION... 5 FUSIONNER... 7 TRI ET SELECTION DES ENREGISTREMENTS...

Plus en détail

Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES

Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES Épreuve orale - durée 40 minutes - Coefficient 4 U4 1. Finalités et objectifs Les objectifs visés par l épreuve sont d apprécier la capacité du candidat à : - analyser

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

LGV SUD EUROPE ATLANTIQUE COMMUNE DE LA-CELLE-SAINT-AVANT

LGV SUD EUROPE ATLANTIQUE COMMUNE DE LA-CELLE-SAINT-AVANT Concessionnaire LGV SUD EUROPE ATLANTIQUE DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION AU TITRE DES ARTICLES L.214-1 ET SUIVANTS DU CODE DE L ENVIRONNEMENT BASSIN VERSANT VIENNE SYNTHESE COMMUNALE DES PRINCIPAUX

Plus en détail

Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement

Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement Rapports réglementaires Manuel de transmission des rapports des établissements de paiement Version 1.1 Ne pas communiquer ou reproduire sans autorisation de la Bourse de Luxembourg Référence : ManuUtil_EFile_Transmission_ReportingEDP_FR.doc

Plus en détail

Comment procéder dans Osiris

Comment procéder dans Osiris AXE 4 LEADER - Fiche 18 Comment procéder dans Osiris Document pédagogique qui ne se substitue pas aux textes de référence Osiris est un outil informatique web accessible depuis un site internet aux acteurs

Plus en détail

WINSTOCK. Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE»

WINSTOCK. Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE» WINSTOCK Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE» I - Le programme est multi - dossiers, la première opération est de créer votre propre dossier par l option Nouveau du menu Dossiers, saisissez un code de 5 caractères

Plus en détail

1. Pour ouvrir l application Documents

1. Pour ouvrir l application Documents L outil Documents 1. Pour ouvrir l application Documents 2. Les principales fonctionnalités de l outils Documents L outil Documents associe en fait une panoplie d outils : Document Texte (pour texteur)

Plus en détail

Pour les professionnels de l habitat social. Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1

Pour les professionnels de l habitat social. Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1 Pour les professionnels de l habitat social Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1 Sommaire 1 La dépréciation de l actif... 4 1.1 Présentation...4 1.1.1 Principe... 4 1.1.2 L évaluation de la dépréciation...

Plus en détail

Le temps de travail et les aménagements possibles

Le temps de travail et les aménagements possibles Le temps de travail et les aménagements possibles La durée du travail est régie par des règles précises. Il s agit notamment des questions relatives aux heures supplémentaires, aux durées maximales de

Plus en détail

AXE 4 LEADER COMMENT PROCÉDER DANS OSIRIS? FICHE 18 : DOCUMENT PÉDAGOGIQUE QUI NE SE

AXE 4 LEADER COMMENT PROCÉDER DANS OSIRIS? FICHE 18 : DOCUMENT PÉDAGOGIQUE QUI NE SE OSIRIS est un outil informatique web accessible depuis un site internet aux acteurs du développement rural. Pour accéder à OSIRIS, : vous devez utiliser un navigateur internet, puis, vous devez inscrire

Plus en détail

PRESENTATION DES RESULTATS DES MESURES PHYSICO-CHIMIQUES ET DES PECHES ELECTRIQUES REALISEES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA MAULDRE EN 2001

PRESENTATION DES RESULTATS DES MESURES PHYSICO-CHIMIQUES ET DES PECHES ELECTRIQUES REALISEES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA MAULDRE EN 2001 PRESENTATION DES RESULTATS DES MESURES PHYSICO-CHIMIQUES ET DES PECHES ELECTRIQUES REALISEES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA MAULDRE EN 2001 La Guyonne à Bazoches-sur-Guyonne Avec la participation financière

Plus en détail

Pas-à-pas. Gérer des gîtes avec Outlook

Pas-à-pas. Gérer des gîtes avec Outlook Pas-à-pas Gérer des gîtes avec Outlook Les copies d écran sont faites à partir d Outlook 2003, le processus décrit peut s appliquer avec les versions antérieures (à partir de 2000 tout au moins). Objectif

Plus en détail

L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif. Les Obligations réglementaires. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC

L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif. Les Obligations réglementaires. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif Les Obligations réglementaires Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC 1 Un Outil fondamental Le ZONAGE d assainissement Eaux Usées

Plus en détail

I N F O S T A N C E. Cahier de textes Rentrée 2009

I N F O S T A N C E. Cahier de textes Rentrée 2009 I N F O S T A N C E Cahier de textes Rentrée 2009 I N D E X INTRODUCTION... 4 PRESENTATION... 5 LES DROITS... 6 SAISIR UN CAHIER DE TEXTES... 7 SAISIE DU CAHIER DE TEXTES DEPUIS LE PLANNING... 7 Contenu

Plus en détail

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 Structures porteuses du Pôle-relais : www.pole-lagunes.org APPEL A PROJETS PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 «Culture et création artistique en territoire lagunaire» En Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

Restaurer des données

Restaurer des données Restaurer des données Pré-requis à cette présentation La lecture de ce guide suppose que vous avez installé l agent SFR Backup sur l équipement que vous souhaitez sauvegarder. Il est également nécessaire

Plus en détail

Notice utilisateur du Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social -- Collecte de données --

Notice utilisateur du Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social -- Collecte de données -- Notice utilisateur du Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social -- Collecte de données -- SOMMAIRE A DESTINATION DES ARS et CD 1. PRESENTATION DE LA PLATEFORME ET DE SA NOTICE D'UTILISATION

Plus en détail

1.1 Écran promoteur (onglet général)

1.1 Écran promoteur (onglet général) 1.1 Écran promoteur (onglet général) Fonctionnalités de Microsoft Outlook : Envoi d un courriel au promoteur directement à partir du logiciel. Transfert automatique des coordonnées des promoteurs dans

Plus en détail

Processus déclaratif des DAE

Processus déclaratif des DAE Processus déclaratif des DAE Le fonctionnement de l application est le suivant : 1 ère étape : ouverture d un compte Pour pouvoir déclarer un ou plusieurs DAE, il est indispensable de disposer d un compte

Plus en détail

La conformité de votre assainissement

La conformité de votre assainissement La conformité de votre assainissement Un enjeu environnemental pour tous Une obligation réglementaire Bénéficiez : d un diagnostic gratuit, d une assistance technique, d aides financières. Un service utile

Plus en détail

Créer un formulaire dans Google Drive

Créer un formulaire dans Google Drive INITIATION A INTERNET Créer un formulaire dans Google Drive Créer un formulaire dans Google Drive SOMMAIRE : I LES PREMIÈRES ÉTAPES... PAGES 3-6 1.1 - Accéder à (ou créer) votre compte Drive... Page 3

Plus en détail

Portail Client Sigma Informatique

Portail Client Sigma Informatique Portail Client Sigma Informatique Edité le 19 févr. 2013 Sommaire Présentation du portail client 3 La page d accueil 8 Vie d une demande (Création et suivi) 11 La consultation d une demande. 18 La gestion

Plus en détail

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie Club Environnement CCI Jura La gestion des eaux usées issues de l industrie Bertrand DEVILLERS Le 1 er juin 2015 Les catégories d eaux usées Trois catégories d eaux usées : Les eaux usées domestiques (eaux

Plus en détail

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne 1 ère révision Règlement Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Projet pour consultation Table des matières I. Préambule... 3 A. Portée

Plus en détail

Bienvenue sur l aide Bibexport Fonctionnalités CREDIT : Visualisation et état du compte, réception des paiements, relevé de facturation et

Bienvenue sur l aide Bibexport Fonctionnalités CREDIT : Visualisation et état du compte, réception des paiements, relevé de facturation et Bienvenue sur l aide Bibexport Fonctionnalités CREDIT : Visualisation et état du, réception des paiements, relevé de et visualisation des. Ces pages vous permettront d obtenir de plus amples informations

Plus en détail

Parcours des écoles d ingénieurs Polytech. Guide d orientation en cycle ingénieur sous statut étudiant

Parcours des écoles d ingénieurs Polytech. Guide d orientation en cycle ingénieur sous statut étudiant Parcours des écoles d ingénieurs Polytech Guide d orientation en cycle ingénieur sous statut étudiant Session 2013 Table des matières I Présentation................................................ 2 II

Plus en détail

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes. SATESE 37 Tarifs 2014 Comité syndical du 9 décembre 2013

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes. SATESE 37 Tarifs 2014 Comité syndical du 9 décembre 2013 T A R I F S 2 0 1 4 Contribution des membres Communes Etablissement Public de Coopération Intercommunale une compétence déléguée : tarif de base/habitant deux compétences déléguées : tarif de base/habitant

Plus en détail

Ajouter une réunion. 2- Saisissez votre email et mot de passe et cliquez sur «Valider».

Ajouter une réunion. 2- Saisissez votre email et mot de passe et cliquez sur «Valider». Cette fiche d aide vous apprend à ajouter une nouvelle réunion au système iperfony. Le responsable d une réunion étant le pilote de la réunion (celui qui l anime), il est le seul à pouvoir la créer et

Plus en détail