Passons aux épreuves pratiques : Après avoir défini le terme «Fossile», nous passons à leur observation à la loupe binoculaire.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Passons aux épreuves pratiques : Après avoir défini le terme «Fossile», nous passons à leur observation à la loupe binoculaire."

Transcription

1 Du Saucats au Lissandre : Une histoire d eau Projet mené par des cinquièmes du Collège Paul Emile Victor de Branne. Dès notre arrivée, nous découvrons un musée et tentons de définir le terme «Réserve» avec l aide de l animatrice qui nous propose un ensemble de mots parmi lesquels nous devons choisir ceux qui nous paraissent justes. Passons aux épreuves pratiques : Après avoir défini le terme «Fossile», nous passons à leur observation à la loupe binoculaire.

2 Nous écoutons les consignes pour réussir notre observation à la loupe binoculaire des fossiles de la réserve Nous disposons de plusieurs échantillons issus des roches de la réserve. Nous devons les observer puis les identifier grâce à une clé de détermination.

3 Il y a des coquilles, des dents, des ossements et des graines. Après les avoir identifiés, nous les dessinons.

4 L observation à la loupe terminée, nous profitons des vitrines du musée pour observer la diversité des fossiles retrouvés dans la réserve.

5 Nous passons dans la deuxième salle où nous allons appliquer le principe d actualisme.

6 Il faut choisir des fossiles dans chacune des caisses représentant des strates de roches sédimentaires présentes à Saucats. Il faut identifier le fossile autrement dit trouver son nom.

7 Puis trouver son plus proche parent actuel : c'est-à-dire une espèce actuelle qui lui ressemble énormément. Enfin on cherche où se cousin proche vit actuellement et on applique le principe d actualisme en faisant correspondre ce milieu actuel au paysage ancien datant de l âge du fossile initial. Facile!

8 Allons prendre l air et observons les roches du sous-sol de Saucats, là où on a trouvé tous ces fossiles. Un endroit où on observe les roches du sous-sol est un affleurement. Voici l affleurement de Bernachon. Nous différencions les strates. Nous décrivons leur couleur et leur contenu. Grâce à ces informations, nous déterminons le milieu dans lequel la roche s est formée.

9 Puis en remontant, nous étudions les propriétés des roches comme la perméabilité, ce qui nous permet de mettre en évidence la nappe souterraine. Photographie du sol composé de matière minérale et organique.

10 Le Saucats Nous avons observé une larve de Potamophylax qui vit dans des morceaux de bois creux accrochés à la végétation au bord de la rivière. Si on vient l embêter, elle sort sa tête

11 Nous pêchons dans le Saucats à l aide d épuisettes pour récolter de petits êtres vivants. Nous pourrons par la suite les identifier.

12 Nous tentons de capturer le plus d êtres vivants en cherchant dans les végétaux au bord du Saucats, le long des arbres ou au fond de la rivière.

13 Voilà le résultat de notre récolte : nous avons triés les êtres vivants par espèce dans des boîtes différentes afin de les identifier.

14 Nous observons de plus près et identifions les êtres vivants récoltés, grâce à une clé de détermination. Nous choisissons un être vivant et tentons de le dessiner. La diversité des êtres vivants récoltés nous informe sur la qualité de l eau du Saucats.

15 Pour pousser plus loin notre étude de la qualité de ce cours d eau, nous prélevons de l eau dans le Saucats et nous testons différents facteurs et la présence d éventuels polluants. Nous disposons de réactifs afin de mettre en évidence ces polluants.

16 Nous cherchons la présence de nitrites, de nitrates et de phosphates : polluants liés à l activité humaine. Nous mesurons aussi le ph, la température et la quantité de dioxygène dissous. Pour chaque réactif, il y a une «recette» à suivre c'est-à-dire un protocole. Après avoir étudié le Saucats, nous nous intéressons au Lissandre : rivière qui traverse Branne

17 Nous ne sommes plus au sein d une réserve mais dans le centre de Branne. Ce milieu n est pas protégé. Le bord du Lissandre est jonché de déchets.

18 Il y a une évacuation qui se déverse directement dans le Lissandre L Homme jette ses déchets dans la rivière.

19 Pourtant, nous pouvons observer diverses espèces végétales.

20 Pour déterminer la qualité du Lissandre, nous disposons du même matériel que pour l étude du Saucats et nous effectuons les mêmes tests et les mêmes mesures. Nous utilisons une console de mesure pour connaître la température, le ph et la quantité de dioxygène.

21 Nous notons nos résultats afin de les comparer à ceux du Saucats. Nous évaluons bonne la qualité de l eau du Lissandre, tout comme pour le Saucats. L environnement du Lissandre donne une image négative du cours d eau mais n impacte pas ou peu la qualité de l eau. Cependant ses observations nous font réfléchir sur l importance de la préservation des milieux même urbains.

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

Créer sa première base de données Access Partie 4/4 - Création d un état

Créer sa première base de données Access Partie 4/4 - Création d un état - le 19/02/2013 Créer sa première base de données Access Partie 4/4 - Création d un état Ce tutoriel est la suite de l article sur la création d une table, l article sur la création d une requête et l

Plus en détail

L IFREMER (Institut Français de recherche pour l exploitation de la mer) gère des bases de données océanographiques, conçoit et met en œuvre des

L IFREMER (Institut Français de recherche pour l exploitation de la mer) gère des bases de données océanographiques, conçoit et met en œuvre des L IFREMER (Institut Français de recherche pour l exploitation de la mer) gère des bases de données océanographiques, conçoit et met en œuvre des outils d'observationet de surveillance. A partir de ces

Plus en détail

Les Macro-invertébrés Hydrobiologie

Les Macro-invertébrés Hydrobiologie Les Macro-invertébrés Hydrobiologie Arrivés au bord de l eau, vous pouvez faire des mesures de température, de ph. Ce sont des mesures ponctuelles qui donne la qualité de la rivière à un instant précis.

Plus en détail

Atelier iphoto 11 Créer un livre photo

Atelier iphoto 11 Créer un livre photo Atelier iphoto 11 Créer un livre photo 2012 Edité par Mac pour Tous rue des Communaux 4 1800 Vevey Sibold! 1/26 Table des matières Introduction Méthode Démarrer iphoto Créer un Album Créer un livre photo

Plus en détail

QUESTIONS DE CULTURE GENERALE

QUESTIONS DE CULTURE GENERALE JEU DE L OIE GEANT Prévoir une dizaine de stands (par exemple des jeux d extérieurs si c est une journée en plein air), répartis en différents endroits selon les lieux. Il est préférable d avoir un adulte

Plus en détail

Information-documentation : fiche de cours n 4. Utiliser le logiciel documentaire BCDI

Information-documentation : fiche de cours n 4. Utiliser le logiciel documentaire BCDI Utiliser le logiciel documentaire BCDI Consigne : ) Lire le cours en surlignant en couleur ce qui est important et faire les exercices au moment où c est demandé dans le cours. ) Mettre un point d interrogation

Plus en détail

Photographies & Co. Les stages d été

Photographies & Co. Les stages d été Photographies & Co Les stages d été Photographies & Co www.photographiesandco.com DÉROULEMENT D UNE SESSION DE 6 JOURS : Jour 1 Accueil des stagiaires. Chacun présente son travail personnel, les images

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points)

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Il s'agit d'un problème qui fait appel aux connaissances sur la numération.

Plus en détail

Suites numériques 4. 1 Autres recettes pour calculer les limites

Suites numériques 4. 1 Autres recettes pour calculer les limites Suites numériques 4 1 Autres recettes pour calculer les limites La propriété suivante permet de calculer certaines limites comme on verra dans les exemples qui suivent. Propriété 1. Si u n l et fx) est

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE 5. d après un conte indien. Littérature - Fiche élève 5 / page 1/5. www.cieau.com

FICHE ÉLÈVE 5. d après un conte indien. Littérature - Fiche élève 5 / page 1/5. www.cieau.com Un porteur d eau indien avait deux grandes jarres, suspendues aux deux extrémités d une pièce de bois qui épousait la forme de ses épaules. L une des jarres avait un éclat, alors que l autre conservait

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Primitives Cours maths Terminale S

Primitives Cours maths Terminale S Primitives Cours maths Terminale S Dans ce module est introduite la notion de primitive d une fonction sur un intervalle. On définit cette notion puis on montre qu une fonction admet une infinité de primitives

Plus en détail

Les dates et les heures dans EXCEL.

Les dates et les heures dans EXCEL. C Tech de Co Bordeaux BA 2005-2006 Page 1/9 Les dates et les heures dans EXCEL. omme tous les tableurs actuels Excel dispose de possibilités intéressantes, bien que peu connues, en ce qui concerne la gestion

Plus en détail

Quels sont nos besoins en énergie?

Quels sont nos besoins en énergie? Quels sont nos besoins en énergie? 1) Qu est-ce ce que l énergie? A quoi sert-elle? 2) Dessine plusieurs énergies utilisées dans la vie quotidienne en nommant chacune d entre elles. Pour bien comprendre...

Plus en détail

Créer sa première base de données Access Partie 3/4 - Création d un formulaire

Créer sa première base de données Access Partie 3/4 - Création d un formulaire - le 12/02/2013 Créer sa première base de données Access Partie 3/4 - Création d un formulaire Ce tutoriel est la suite de l article sur la création d une table et l article sur la création d une requête.

Plus en détail

Suites numériques 2. n=0

Suites numériques 2. n=0 Suites numériques 1 Somme des termes d une suite Dans les applications, il est souvent nécessaire de calculer la somme de quelques premiers termes d une suite (ou même de tous les termes, mais on étudiera

Plus en détail

Par combien de zéros se termine N!?

Par combien de zéros se termine N!? La recherche à l'école page 79 Par combien de zéros se termine N!? par d es co llèg es An dré Do ucet de Nanterre et Victor Hugo de Noisy le Grand en seignants : Danielle Buteau, Martine Brunstein, Marie-Christine

Plus en détail

Présentation du travail d'anne Leroy

Présentation du travail d'anne Leroy Présentation du travail d'anne Leroy 18/06/13 IEN Semur-en-Auxois 1 Exemple de séquence annuelle en TPS/PS 18/06/13 IEN Semur-en-Auxois 2 Exemple de séquence annuelle en TPS/PS 18/06/13 IEN Semur-en-Auxois

Plus en détail

Chapitre 1 : proches mais différents

Chapitre 1 : proches mais différents Chapitre 1 : proches mais différents Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

1) Introduction. 2) Pourquoi passons nous à l Euro? 3) Quand passerons nous à l Euro? 4) Les différents billets. 5) Les différentes pièces

1) Introduction. 2) Pourquoi passons nous à l Euro? 3) Quand passerons nous à l Euro? 4) Les différents billets. 5) Les différentes pièces 1) Introduction 2) Pourquoi passons nous à l Euro? 3) Quand passerons nous à l Euro? 4) Les différents billets 5) Les différentes pièces 6) Dans quels pays utilise-t-on l Euro? 7) Comment calculer en Euro?

Plus en détail

Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques

Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques - 1 - Introduction Le but de ce dossier est de présenter la structure d une base de données permettant à une agence photographique

Plus en détail

UNIVERSITE BORDEAUX MONTAIGNE - DÉPARTEMENT MMI

UNIVERSITE BORDEAUX MONTAIGNE - DÉPARTEMENT MMI UNIVERSITE BORDEAUX MONTAIGNE - DÉPARTEMENT MMI Projet Tuteuré - Deuxième Année Site de la RMMS de la Réole Etudiants : Menor Dimitri Lu Cong Sang Maxime Traveaux Olivier Nouvet Pierre Tuteur : M. Emery

Plus en détail

Les espaces naturels. 1. Le corrigé Page 22. Carnet-découverte n 2 Voyage en terre du développement durable

Les espaces naturels. 1. Le corrigé Page 22. Carnet-découverte n 2 Voyage en terre du développement durable Les espaces naturels 1. Le corrigé Page 22 Carnet-découverte n 2 1. Le corrigé Page 23 2. Des pistes pédagogiques Objectif pédagogique : L homme est aujourd hui gestionnaire des espaces naturels, pour

Plus en détail

CONDITIONS GENERALE A REMPLIR

CONDITIONS GENERALE A REMPLIR CONDITIONS GENERALE A REMPLIR Pour étudier dans tout pays étranger, vous devez avoir au minimum le bac ou son équivalent. Si vous avez échoué au bac ou vous n avez pas le niveau Bac, vous ne pourrez pas

Plus en détail

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 3 ... Google, recherches sur Internet. Ces icônes indiquent pour qui est le document

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 3 ... Google, recherches sur Internet. Ces icônes indiquent pour qui est le document 3... Google, recherches sur Internet Ces icônes indiquent pour qui est le document Professeurs WebExperts Seniors Elèves Google: recherches sur Internet Déroulement... 1 2 Le senior se rend sur www.google.be

Plus en détail

Julie Bérubé, conseillère pédagogique et Récit local 1

Julie Bérubé, conseillère pédagogique et Récit local 1 Qu est-ce que «Google drive» Pourquoi c est intéressant? Ça fait quoi de plus? Ça ressemble à un Microsoft Office (Word, PPT, Excel) Ce sont des outils que l on utilise en ligne (Cloud) Ce sont des outils

Plus en détail

Notes personnelles. A. La source de la vraie joie

Notes personnelles. A. La source de la vraie joie Notes personnelles Il s agit pour nous de réfléchir à la place de la joie dans notre vie quotidienne et avec l aide de Dieu de développer une vie vraiment joyeuse. A. La source de la vraie joie Q1 : L

Plus en détail

Le financement des investissements par emprunts

Le financement des investissements par emprunts Le financement des investissements par emprunts Définition Pour bien démarrer I) Les emprunts a) Remboursables par amortissements constants b) Remboursables par échéances constantes c) Conclusion sur les

Plus en détail

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Les verres Introduction: TP: Nous avons choisi de faire un tp sur les notes que peuvent produire différents verres avec des quantités différentes d eau. Car nous voulions

Plus en détail

Maintenant, je sais que

Maintenant, je sais que Niveaux : 6 e et 8 e, secondaire 3 Maintenant, je sais que Matières scolaires : sciences de la nature, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances. Objectifs : Expliquer sa

Plus en détail

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants.

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Chapitre 4 : Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Lorsque les êtres vivants meurent, la matière organique qui les constitue tombe sur le sol. (ex : feuilles mortes ) Que devient la

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

JOURNAL DE LA CLASSE DES CM1/CM2 DE L'ECOLE DE CERISY LA SALLE

JOURNAL DE LA CLASSE DES CM1/CM2 DE L'ECOLE DE CERISY LA SALLE MISSION D3E JOURNAL DE LA CLASSE DES CM1/CM2 DE L'ECOLE DE CERISY LA SALLE Conception et fabrication d'une boîte de collecte des petits Déchets d Équipements Électriques et Électroniques (D3E) : LA ÉLEC'

Plus en détail

COURS DE DENOMBREMENT

COURS DE DENOMBREMENT COURS DE DENOMBREMENT 1/ Définition des objets : introduction Guesmi.B Dénombrer, c est compter des objets. Ces objets sont créés à partir d un ensemble E, formé d éléments. A partir des éléments de cet

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

INSTALLATION ET CONFIGURATION DE CENTREON ENTREPRISE SERVER

INSTALLATION ET CONFIGURATION DE CENTREON ENTREPRISE SERVER INSTALLATION ET CONFIGURATION DE CENTREON ENTREPRISE SERVER NTRODUCTION : Centreon est un logiciel de surveillance système et réseau adapté aux besoins de votre DSI. Il permet d avoir accès aux fonctionnalités

Plus en détail

U T I L I S A T I O N D U F I L T R E E E P O I N T D E F U I T E

U T I L I S A T I O N D U F I L T R E E E P O I N T D E F U I T E U T I L I S A T I O N D U F I L T R E E E P O I N T D E F U I T E En dessin, on peut parfois parler de point de fuite. Le point de fuite est un point (souvent au milieu du dessin) où se croisent des lignes

Plus en détail

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.)

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) REMETTRE CE DOCUMENT AU SECRÉTARIAT DE L ÉCOLE OU NOUS LE FAIRE PARVENIR PAR COURRIEL

Plus en détail

Séance de TICE Traitement de Textes 2

Séance de TICE Traitement de Textes 2 Séance de TICE Traitement de Textes 2 Guide à destination des Conseillers pédagogiques pour accompagner la séance Cellule d'itération et Groupe TICE 34 (Académie de Montpellier) Conseils avant de commencer

Plus en détail

1) Cliquer sur «Générale», puis cliquer sur «Saisie par Journal».

1) Cliquer sur «Générale», puis cliquer sur «Saisie par Journal». Compta-Secteur Enregistrement 1) Cliquer sur «Générale», puis cliquer sur «Saisie par Journal». 2) Il apparaît cette image. Vous pouvez constater que vous arrivez sur le journal 010CMSEC qui n est pas

Plus en détail

Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques.

Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques. Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les. Contenu Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques.... 1 Actualisation

Plus en détail

Accès à MySETCa: petite explication

Accès à MySETCa: petite explication Accès à MySETCa: petite explication Depuis le 14 novembre, notre site www.setca.org comporte un onglet MySETCa. (0) Il s agit de l accès au site internet fermé où les membres et les militants trouveront

Plus en détail

Guillaume COMTE / Rémi BAZINETTE / Julien ALAIMO / Sylvain BARANTHOL. Projet Cachan

Guillaume COMTE / Rémi BAZINETTE / Julien ALAIMO / Sylvain BARANTHOL. Projet Cachan 1 Projet Cachan 2014 Ce document est un dossier technique qui a pour but de décrire le robot «Chamallow-Q» participant au concours de robotique de Cachan représentant l iut de Grenoble. é 2 SOMMAIRE I

Plus en détail

TP statistiques : Analyses en Composantes Principales (ACP)

TP statistiques : Analyses en Composantes Principales (ACP) TP statistiques : Analyses en Composantes Principales (ACP) Introduction Nous allons, à partir données du ministère de l intérieur et l INSEE, étudier les divers facteurs liés aux accidents de la route.

Plus en détail

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Introduction Lecture : Psaume 96 La quête du bonheur caractérise chaque être humain. Du plus petit au plus grand, chaque être humain est motivé par un désir d être

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées

Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées Approche quantitative Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées «Les faits sont têtus. Il est plus facile de s arranger avec les statistiques.» Mark Twain L objectif de ce document

Plus en détail

Installation et configuration de base de l active Directory

Installation et configuration de base de l active Directory SCHMITT Année 2012/2014 Cédric BTS SIO Installation et configuration de base de l active Directory Description: Ce projet a pour but d installer l active directory et de créer une redondance en cas de

Plus en détail

Comment se connecter au dossier partagé?

Comment se connecter au dossier partagé? Comment se connecter au dossier partagé? Physique Strasbourg Ingénierie 4 avril 2013 Table des matières 1 But du tutoriel 1 2 Client FTP : Filezilla 2 2.1 Téléchargement et installation du client de partage......................

Plus en détail

Introduction. Comment actualiser des montants d argent? Pour en savoir. Pour quitter. Introduction. La mécanique des intérêts

Introduction. Comment actualiser des montants d argent? Pour en savoir. Pour quitter. Introduction. La mécanique des intérêts Comment Est ce que ça pourrait vouloir dire par exemple que je serais capable de planifier l achat d une voiture? Objectifs Connaître l impact des intérêts dans le temps Savoir trouver la valeur actuelle

Plus en détail

Matériel. Le plateau. 3 dés identiques avec 6 déplacements différents. 36 jetons billes (9 rouges, bleus, verts et jaunes) 1 chien. 1 rouli-roulant.

Matériel. Le plateau. 3 dés identiques avec 6 déplacements différents. 36 jetons billes (9 rouges, bleus, verts et jaunes) 1 chien. 1 rouli-roulant. Kavern Games 2015 Toujours prêt pour des mauvais coups, les garnements du coin se sont donné un terrible défi : tout casser chez les voisins! Pots de fleur, voitures et fenêtres, les petits sacripants

Plus en détail

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh 2 Fonctions binaires 45 2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh On peut définir complètement une fonction binaire en dressant son tableau de Karnaugh, table de vérité à 2 n cases pour n variables

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

PPE 3 GESTION DE NOTRE NAT/PARE-FEU AVEC PFSENSE

PPE 3 GESTION DE NOTRE NAT/PARE-FEU AVEC PFSENSE PPE 3 GESTION DE NOTRE NAT/PARE-FEU AVEC PFSENSE Antoine CAMBIEN BTS SIO Option SISR Session 2015 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2014 2015 Nom du candidat : Antoine CAMBIEN Projet

Plus en détail

Calculs financiers (1) : intérêts simples, composés.

Calculs financiers (1) : intérêts simples, composés. Calculs financiers (1) : intérêts simples, composés. 1. Intérêts simples Paul doit 10 000 à son fournisseur. Celui-ci lui accorde un crédit au taux annuel de 5% à intérêts simples (capitalisation annuelle).

Plus en détail

AXEL VICARD SI5. Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones

AXEL VICARD SI5. Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones AXEL VICARD SI5 Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones Contenu I. Introduction... 2 II. Des modèles de tâches différents... 2 1. Tasker... 2 2. Atooma... 4

Plus en détail

Calcul de moyenne de portrait

Calcul de moyenne de portrait Calcul de moyenne de portrait Dupont Maurane & Bourriaud Typhaine TS2 Mon CV. 1 Présentation POURQUOI CE PROJET : Parmi la liste des projets proposés pour le bac, ce sujet m a semblé le plus attrayant.

Plus en détail

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer

Si vous avez des questions à nous poser, vous pouvez nous envoyer Bienvenue à la Chers enfants, Bonjour, je m appelle HECTOR Je suis la mascotte de la Maison de la Nature et de l Environnement 65. Nous allons bientôt passer un moment ensemble. Nous nous réjouissons,

Plus en détail

ANNUITES. Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. -annuités non constantes

ANNUITES. Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. -annuités non constantes ANNUITES I Notions d annuités a.définition Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. Le processus de versements dépend du montant de l annuité,

Plus en détail

Thomas André Manuel Brisville. Data Mining. Compte-rendu de l activité d évaluation 11/02/2015 UTFPR

Thomas André Manuel Brisville. Data Mining. Compte-rendu de l activité d évaluation 11/02/2015 UTFPR Thomas André Manuel Brisville Data Mining Compte-rendu de l activité d évaluation 11/02/2015 UTFPR 1 Table des matières 2 Introduction... 2 3 La base de données utilisée... 3 3.1 Origine de la base...

Plus en détail

<Faites un remue-méninges avec les participants Quelles sont les activités qu ils considèrent comme faisant partie de l évaluation d un client?

<Faites un remue-méninges avec les participants Quelles sont les activités qu ils considèrent comme faisant partie de l évaluation d un client? Bienvenue à la Formation en gestion de cas dans le LaMPSS. Cette séance en salle de classe est offerte au personnel de gestion de cas qui se servira directement du cycle de gestion de cas dans le LaMPSS.

Plus en détail

RENOVATION DE FAUX-PLAFONDS «SUR SITE»

RENOVATION DE FAUX-PLAFONDS «SUR SITE» 1 RENOVATION DE FAUX-PLAFONDS «SUR SITE» Adresse juridique : 9, chaussée Jules César Bât. 1, porte 120 ZAC Des Beaux Soleils 95520 Osny France Adresse postale : 9, chaussée Jules César BP 60526 Osny 95528

Plus en détail

Atelier 7 : Le secret du dentifrice Guide de l enseignant et corrigé

Atelier 7 : Le secret du dentifrice Guide de l enseignant et corrigé Atelier 7 : Le secret du dentifrice Guide de l enseignant et corrigé Mon nom: Le nom de mon coéquipier ou de ma coéquipière : INTRODUCTION : Lire la page 45 du manuel d atelier BUTS : Réaliser que certains

Plus en détail

Réaliser un faire-part de naissance

Réaliser un faire-part de naissance Réaliser un faire-part de naissance Dans ce cours, on se propose de réaliser un faire-part de naissance sous forme de fichier.jpg. L intérêt est de pouvoir le faire imprimer rapidement pour un prix raisonnable

Plus en détail

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques Les panneaux solaires thermiques Le principe de fonctionnement d un capteur solaire est de récupérer l énergie thermique que procure le soleil. Ce sont des grands panneaux que l on pose généralement sur

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS Rappels : - organisation du corps humain - La fécondation L HEREDITE ET SON SUPPORT Chaque individu possède des ressemblances et des différences même au sein d une

Plus en détail

Prix et tarifs : casse tête et Dolcevita

Prix et tarifs : casse tête et Dolcevita Prix et tarifs : casse tête et Dolcevita La spécificité des prix et tarifs du gaz naturel? Ils sont presque aussi complexes que ceux de l électricité. Début septembre, GDF Suez a modifié ses offres aux

Plus en détail

La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales

La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales La Banque de France est un des principaux membres du Système européen de banques centrales (SEBC). En tant

Plus en détail

- PROJET TECHNOPRIM 2004-2005 - Sujet : «Un objet technologique qui s allume et qui s éteint.»

- PROJET TECHNOPRIM 2004-2005 - Sujet : «Un objet technologique qui s allume et qui s éteint.» - 1 - ECOLE PRIMAIRE DE FERRIERES S/ SICHON (03) CLASSE DE CYCLE III (M. THAVERON) Circonscription de Vichy 1 - PROJET TECHNOPRIM 2004-2005 - Sujet : «Un objet technologique qui s allume et qui s éteint.»

Plus en détail

Tomographie de la résistivité électrique (ERT)

Tomographie de la résistivité électrique (ERT) Tomographie de la résistivité électrique (ERT) 1 Principe de la mesure Le sondage électrique est une méthode d exploration du sous-sol qui repose sur la mesure de la résistivité électrique ρ (en Ω.m).

Plus en détail

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Dans ce module, introduction d une nouvelle notion qu est la continuité d une fonction en un point. En repartant de la définition et de l illustration graphique

Plus en détail

Invariants, Principe des tiroirs

Invariants, Principe des tiroirs DOMAINE : Combinatoire AUTEUR : Pierre BERTIN NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2013 CONTENU : Exercices Invariants, Principe des tiroirs - Principe des tiroirs - S il y a (n + 1) chaussettes à ranger

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface

Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface 1. Origines des eaux analysées Nous avons analysé à la fois des eaux de source et des eaux de surface. 1.1.

Plus en détail

Ecole de la Foi (temps de catéchèse inter-générations) sur le thème des premières communautés chrétiennes dans les Actes de Apôtres

Ecole de la Foi (temps de catéchèse inter-générations) sur le thème des premières communautés chrétiennes dans les Actes de Apôtres Ecole de la Foi (temps de catéchèse inter-générations) sur le thème des premières communautés chrétiennes dans les Actes de Apôtres Durée : 1 heure avant la messe dominicale I. Temps d accueil : On aura

Plus en détail

Présentation du logiciel Amapy

Présentation du logiciel Amapy La gestion ZEN de vos paniers BIO! Présentation du logiciel Amapy Dynamisé par : LA NAISSANCE DU PROJET AMAPY De plus en plus de Français souhaitent aujourd hui mettre du «sens» dans leurs assiettes, acheter

Plus en détail

Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels

Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels Pour passer rapidement de la surcharge à la maîtrise de ses courriels Introduction Le courriel est rapide, instantané, il voyage à faible coût et

Plus en détail

Le publipostage. Réalisation d un publipostage

Le publipostage. Réalisation d un publipostage Réalisation d un publipostage Le publipostage Etapes à suivre lors de la fusion et du publipostage : - Sélectionner le type de document - Sélectionner le document de base - Sélectionner les destinataires

Plus en détail

ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS. Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin

ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS. Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin RAPPEL du brief Par groupe, nous nous sommes rendus au CAPC, le musée d art contemporain,

Plus en détail

Résultats et interprétation du sondage

Résultats et interprétation du sondage Table des matières 1 ORGANISATION DU SONDAGE... 1-2 1.1 But du sondage... 1-2 1.2 Répartition des personnes sondées... 1-2 1.2.1 Sexe... 1-2 1.2.2 Age... 1-2 1.2.3 Accès à Internet et Wi-Fi... 1-2 2 RESULTATS

Plus en détail

Jeunes reporters des arts et des sciences

Jeunes reporters des arts et des sciences Jeunes reporters des arts et des sciences Une araignée ce n'est pas un insecte! Mais vous le saviez déjà. Un insecte a 6 pattes et deux paires d'ailes! Enfin souvent... Et une araignée n'est pas un cloporte

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires

Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires PlanningPME Planifiez en toute simplicité Fiche n 8 : Création de champs supplémentaires I. Description... 2 II. Paramétrage des champs supplémentaires... 2 III. Les différents types de champs... 7 IV.

Plus en détail

Comment créer un site Wordpress? Mode d emploi

Comment créer un site Wordpress? Mode d emploi Comment créer un site Wordpress? Mode d emploi Table des matières 1 Introduction... 3 2 Le chemin à suivre... 3 2.1 Choisir un hébergeur... 3 2.2 Obtenir ou acheter un nom de domaine... 4 2.3 Choisir ou

Plus en détail

TP N 1 INTRODUCTION AUX PRODUITS DÉRIVÉS GSF-21579-A. Présenté à : M. François Guimond

TP N 1 INTRODUCTION AUX PRODUITS DÉRIVÉS GSF-21579-A. Présenté à : M. François Guimond TP N 1 INTRODUCTION AUX PRODUITS DÉRIVÉS GSF-21579-A Présenté à : M. François Guimond Par : Niéré Kouassi Mahisan Bertrand Acolaste Wesley Belo Ahmed QUESTION 2 I Analyse stratégie Futures Dans notre analyse

Plus en détail

et Valorisation des déchets

et Valorisation des déchets Animations Prévention et Valorisation des déchets Année scolaire 2015 2016 Nos enjeux liés à la réduction des déchets La réduction des déchets représente aujourd hui un véritable enjeu environnemental

Plus en détail

Une technique de chauffage au mazout moderne pour une maison de retraite pas comme les autres

Une technique de chauffage au mazout moderne pour une maison de retraite pas comme les autres Une technique de chauffage au mazout moderne pour une maison de retraite pas comme les autres La citerne à mazout enterrée de l établissement «Träffpunkt Ruttiger», à Olten, a hérité d une deuxième paroi

Plus en détail

SOMMAIRE0. Introduction... 1. Note d intention... 2. Note de réalisation... 3. Synopsis... 4. Annexes... 5

SOMMAIRE0. Introduction... 1. Note d intention... 2. Note de réalisation... 3. Synopsis... 4. Annexes... 5 ELIGA SOMMAIRE0 Introduction... 1 Note d intention... 2 Note de réalisation... 3 Synopsis... 4 Annexes... 5 1 Le Booster est un projet initié par la Cantine Numérique Rennaise, il aide de jeunes entreprises,

Plus en détail

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel Utiliser l outil d évaluation de l applicabilité et de la transférabilité des données probantes du Centre de collaboration nationale des méthodes et outils Avec l histoire de la mise en œuvre par la D

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION

Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION I. Cahier des charges Notre projet consiste à créer un programme et des interfaces qui permettent à un professeur (en amphi) d interagir avec ses élèves.

Plus en détail

Mesure des intentions de migrer ou non vers une municipalité rurale du Québec dans les cinq prochaines années

Mesure des intentions de migrer ou non vers une municipalité rurale du Québec dans les cinq prochaines années Mesure des intentions de migrer ou non vers une municipalité rurale du Québec dans les cinq prochaines années Sondage SOM-R Édition février 2009 (3 vagues au total) Faits saillants présentés à Solidarité

Plus en détail

Dossier Technique. «Monster bin» Ecole Supérieure du Bois

Dossier Technique. «Monster bin» Ecole Supérieure du Bois Ecole Supérieure du Bois Dossier Technique «Monster bin» GROUPE 8 : BARTH Julien;CHAMOND Ronan;DE LAMOTTE Louis;GODARD Mathilde;LEHAULT Camille;REMY Vincent 2015 Sommaire I. Fonctions du produit... 3 II.

Plus en détail

Teneurs en nitrates et nitrites de la Vologne (partie 1) TAUX AUTORISES POUR UNE EAU DE CONSOMMATION

Teneurs en nitrates et nitrites de la Vologne (partie 1) TAUX AUTORISES POUR UNE EAU DE CONSOMMATION L eau de la Vologne est-elle de bonne qualité? Les élèves du lycée Jean LURCART ont commencé leurs études sur des bases de données, les conditions climatiques actuelles ne permettant pas de réaliser une

Plus en détail

Défi-recherche sciences n 2 Réponse de la classe de CM2 de l école Henri Thomas

Défi-recherche sciences n 2 Réponse de la classe de CM2 de l école Henri Thomas Défi-recherche sciences n 2 Réponse de la classe de CM2 de l école Henri Thomas «Disposez quelques pommes de terre dans différents lieux bien choisis de la classe ou de l école. Observez-les régulièrement,

Plus en détail