Les potagers Neerstalle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les potagers Neerstalle"

Transcription

1 Les potagers Neerstalle Une initiative de Marc COOLS, Échevin de l Environnement et des Propriétés communales, avec le soutien du Collège des Bourgmestre et Échevins d Uccle Une action menée par le Service de l Environnement en collaboration avec le Service vert et le Service des Propriétés communales de la Commune d Uccle

2 Contexte Action n 72: Gérer progressivement les espaces verts communaux de manière écologique Plan d action Agenda 21 local pour le développement durable d Uccle Action n 77 : Initier à la culture vivrière partout où c'est possible: terrasses, balcons, murs,

3 Localisation du site potager de Neerstalle A la limite Uccle-Forest Forest Entre le n 395 et le n 417 chaussée de Neerstalle Uccle Devant le centre sportif du Zwartebeek, à côté d un espace vert public + aire de jeu Caractéristiques du site Terrain : +/- 850 m² (8,5 ares) Propriété de la Commune d Uccle

4 Avant le projet (2007)

5 Avant le projet (2009) Dépôts clandestins Nombreux déchets enfouis et briquaillons Plantes invasives : Renouée du Japon Arbres malades

6 Préparation du terrain Lutte contre les dépôts clandestins : placement d un panneau d information avec risque d amendes Lutte contre les espèces invasives : bâche pour empêcher le développement de la Renouée du Japon et arrachage manuel (Service Vert) Abattage de 3 arbres malades pour augmenter l'ensoleillement du terrain (Service Vert)

7 L étude du sol Suspicion de sol pollué dû à son utilisation antérieure et risque de remblais Analyse de sol (2013) par un bureau d étude et placement de piézomètres Résultats Remblais jusqu à 2 m de profondeur = sol pollué! mais Bruxelles Environnement confirme : «Aucune mesure de sécurité particulière ne doit être prise et le risque tolérable pour développer une activité récréative potagère». Principe de précaution voulu par la Commune d Uccle et volonté de développer un projet durable : Réalisation d un potager en bac avec apport de terre saine Sensibilisation des potagistes : «ne pas planter en dehors des bacs potagers!»

8 Elaboration du projet

9 Les travaux d aménagements Travaux réalisés par l APAM, une entreprise Uccloise de travail adaptée - Débroussaillage et arrachage de la Renouée du Japon - Fouilles et enlèvements des déchets et briquaillons sur 30 cm - Terrassement et nivellement du sol

10 Les travaux d aménagements - Clôture du site avec accès sécurisé - Démolition partielle d une dalle en béton

11 Les travaux d aménagements La gestion de l eau Placement d un géotextile perméable, d une couche de gravier, d un second géotextile perméable et d une couche d écorce de sapin Ce système favorise la percolation de l eau à travers les couches et son infiltration dans le sol ce qui permet de limiter l apparition de boue et de flaques au niveau des chemins et entre les bacs.

12 Les travaux d aménagements L aménagement des bacs potagers et des chemins entre les bacs - 18 bacs potagers : 5,35 m de long ; 1,75 m de large ; 60 cm de hauteur - Bacs en bois issus de forêts gérées durablement (FSC) et non traités chimiquement - Bacs sans fond (pour favoriser la percolation et l infiltration de l eau dans le sol ce qui permet d éviter le pourrissement).

13 Les travaux d aménagements Conception des bacs potagers Les couches 1 géotextile perméable anti-racine ; 20 cm de sable ; 1 second géotextile perméable ; 40 cm de terre saine Avec ce système, les légumes ne seront jamais en contact avec le sol pollué La solidité des bacs 2 tiges métalliques transversales pour le bon maintien du bac Une couche protectrice en plastique pour le bois du bac

14 Les travaux d aménagements Apport de terre saine 40 cm de terre organique avec 25% de compost Terre très riche adaptée à la culture potagère

15 Les travaux d aménagements La zone de détente et les sentiers d accès Sentiers d accès et zone de détente en «gravier de lave-terre» compacté pour un cheminement aisé Présence de 2 bancs (bois issus de forêts gérées durablement) Présence de 2 poubelles (une à l entrée du site, une pour la zone de détente). Les poubelles sont gérées par le Service Vert et sont prévues exclusivement pour des produits consommés sur place (pas de déchets domestiques!)

16 Les travaux d aménagements La prairie fleurie et la haie diversifiée Objectif : favoriser la biodiversité (habitat pour la faune) et attirer les insectes pollinisateurs bénéfiques aux cultures L entretien des haies, de la prairie fleurie et de ses pourtours est réalisé par le Service Vert Haie diversifiée : mélange de 5 espèces indigènes : fusain d Europe, troène commun, groseillier à fleurs, lilas commun, viorne obier Prairie fleurie : mélange de prairie fleurie 50/50 mellifère : plus de 25 espèces indigènes. (Note : sur la photo, la prairie fleurie a été tout juste plantée par le Service Vert après les travaux) Les pourtours sont laissés pour l expression spontanée de la végétation

17 Les travaux d aménagements Bois issu de forêts gérées durablement La vitrine d information - Face intérieure Extrait de la Charte des potagers Neerstalle Annonces activités, événements, Annonces éventuelles des locataires de bacs - Face extérieure Présentation du projet aux passants pour favoriser le respect des lieux

18 Les travaux d aménagements Utilisé de manière raisonnable et partagée, en bonne entente par les utilisateurs du site pour leurs outils de jardinage. Il est sécurisé par un verrou Bois issu de forêts gérées durablement Le cabanon Traité par des produits écologiques par le Service des Bâtiments communaux (en cours)

19 Les aménagements réalisés par la Commune Fourni par le Service Vert d Uccle L hôtel à insecte Chaque «logement» correspond à un type d habitat d une ou plusieurs espèces d insectes. Objectif : Refuge permettant la survie hivernale des insectes et facilitant leur reproduction. Les insectes sont souhaités : - pour la pollinisation des cultures, - pour favoriser les espèces auxiliaires, précieux alliés pour lutter contre les parasites des plantes, - pour favoriser la biodiversité locale et permet de rétablir l'équilibre de la chaîne alimentaire. Sensibilisation des utilisateurs (adultes et enfants) à la biodiversité

20 Les aménagements réalisés par la Commune Le compost collectif Fourni par le Service de l Environnement et installé par le Service Vert Destiné aux déchets verts issus des cultures des bacs potagers. Broyat fourni pas le Service Vert Panneaux d information pour une bonne utilisation du compost Formation prévue par des maîtres-composteurs ucclois pour les potagistes (sous réserve)

21 Les aménagements réalisés par la Commune Les citernes de récupération des eaux pluviales 2 citernes récupérant les eaux de ruissellement du cabanon Fournies par le Service de l Environnement et installées par les plombier du Service des Bâtiments communaux (avec filtre et trop-plein) L eau des citernes est uniquement destinée pour l arrosage des cultures des bacs Sensibilisation des «potagistes» à une utilisation raisonnée et partagée de l eau

22 Le projet terminé

23 Fonctionnement du projet Le recrutement des potagistes et la convention d occupation Recrutement basé sur la liste d attente du Service des Propriétés communales pour la location de parcelles ou de bacs destinés à la culture potagère individuelle et familiale Certains bacs ont été réservés pour des ASBL pour leur permettre de développer des projets de gestion collective de bacs potagers avec des habitants du quartier et de les sensibiliser à la culture biologique et à l alimentation durable Des visites ont été organisées sur le terrain par le Service de l Environnement pour donner des explications pratiques sur le fonctionnement du projet et sensibiliser les utilisateurs à une gestion durable de leur bac et du site Convention de location entre les potagistes et la Commune d Uccle Gérée par le Service des Propriétés communales Adaptée au projet de culture en bacs Prix de la location démocratique : 10 /an (+ caution 30 )

24 Fonctionnement du projet La gestion collective des bacs 4 bacs ont été mis à disposition gratuitement au Programme de Cohésion Social du Merlo (PCS Merlo) travaillant avec des adultes et enfants du quartier les bacs sont gérés collectivement par 2-3 habitants des activités autour des bacs sont organisées pour les enfants du quartier Le PCS Merlo travaille notamment avec de nombreux habitants et enfants des immeubles en face du potager

25 Fonctionnement du projet La charte des potager Neerstalle Signée par les locataires de bacs lors de la signature de la convention d occupation Extraits importants de la Charte affichés sur le panneau d information présent sur le site

26 Fonctionnement du projet La culture Les bacs sont destinés à la culture BIOLOGIQUE UNIQUEMENT de légumes, plantes aromatiques, fleurs, fruits (mais pas d arbres fruitiers) = pas de pesticides, insecticides, herbicides, fongicides, poisons antianimaux, produits dangereux, nocifs ou agressifs, etc. Documentation sur la lutte écologique disponible au Service de l Environnement de la Commune d Uccle (tél : 03/348/68.92) et sur le site Internet communal = pas d engrais chimiques de synthèse Utilisation du compost pour fertiliser la terre. La terre des bacs contient déjà 25% de compost. Ne jamais rien planter en dehors des bacs potagers!

27 Fonctionnement du projet La lutte contre les invasives - Sensibilisation des utilisateurs : ne pas planter d espèces invasives et signaler leur présence à la Commune - Outils d information sur les espèces invasives dans le Kit potager Renouée du Japon Berce du Caucase Balsamine de l Himalaya

28 Information et sensibilisation Distribution de Kits potagers aux locataires de bacs lors de la visite sur le terrain - Promotion de projets durables : compostage, carte des ressources durables, grainothèque, - Brochure d information de Bruxelles Environnement : jardinage, alimentation, réduction de déchets, - Kit de graines biologiques de Bruxelles Environnement - Calendrier des cultures et semis - Promotion des fiches-informations sur la culture potagère et la lutte biologique présentes sur le site Internet communal - Sac réutilisable - FAQ et contacts en cas de questions ou problèmes -

29 Information et sensibilisation Fiches-information liées à la culture potagère et la lutte biologique mise en ligne sur le site Internet communal Accès : > Service Environnement > être humain et développement durable > tout savoir sur la culture potagère

30 Analyse durable du projet Piliers du développement durable Environnemental : culture biologique, gestion de l eau, aménagements favorables à la biodiversité, mobilier issu de forêts gérées durablement, Social : aspect intergénérationnels : gestion collective par des adultes et activités pour les enfants dans le cadre des missions du PCS présence d habitants du quartier (gestion individuelle) valeur de convivialité, de bonne entente, de respect, repris dans la charte, Economique : les potagistes disposent de légumes sains et gratuits, nombreux potagistes habitant à proximité du site,

31 Analyse durable du projet Transversalité 4 services communaux concernés Service Environnement Service vert Propriétés communales Bâtiments communaux Rôle Pilotage et suivi du projet Co-pilotage, aménagements, entretien Gestion administratives des locations Petits aménagements (plomberie, menuiserie) Participation Rencontres et consultation (2x) de 4 acteurs de terrains/ Associations travaillant dans le quartier Bonne gouvernance - Information et sensibilisation (Kit, visite de terrain, site Internet communal, articles dans le Wolvendael, courriers, ) - Demande de subside «potager» auprès de Bruxelles Environnement (2013) non obtenu

32 Personnes de contact pour les potagers Question liées au projet de potager Neerstalle? Contacter le Service Environnement tél.: 02/ Adresse : 27 Rue Auguste Danse Personne de contact : Mr. Gillmann. Horaires : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h00 et de 14h à 15h30 Question liées à la location de bacs ou de parcelles potagères? Contacter le Service des Propriétés communales tél.: 02/ Adresse : 89, Rue Beeckman Personne de contact : Mme Cornélis Horaires : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h00 et de 14h à 15h30 Pas le mercredi.

33

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Bibliothèque Royale Albert 1er

Bibliothèque Royale Albert 1er Bibliothèque Royale Albert 1er Description du projet Ce projet a pour but de valoriser des espaces plats et inutilisés (toit, terrasse ou autre) par la création de potagers écologique (sans pesticide,

Plus en détail

LA RÉDUCTION DES BIODÉCHETS, C EST FACILE!

LA RÉDUCTION DES BIODÉCHETS, C EST FACILE! LA RÉDUCTION DES BIODÉCHETS, C EST FACILE! Collecter et traiter les déchets coûte de plus en plus cher à la collectivité. Les activités nécessaires à leur élimination ont un impact sur notre environnement

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014 Édition 2013-2014 Un doute? Une question? Un renseignement? Le service Déchets de la Camy répond à toutes vos questions au Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14 10-31-1795 RC : 482 077 096 00014-01 39 78

Plus en détail

Mon potager facile 30 min/semaine 1m² 10 kg de légumes

Mon potager facile 30 min/semaine 1m² 10 kg de légumes Mon potager facile 30 min/semaine 1m² 10 kg de légumes 1 Getty images à vos potagers! 2 Cultiver des fruits et légumes chez soi, les voir pousser au rythme des saisons, récolter ce qu on a semé et enfin

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Formation «Compost & Co»

Formation «Compost & Co» Formation «Compost & Co» Techniques de valorisation des déchets organiques chez soi Mercredi 08 avril 2015 Le sol : un milieu vivant dont il faut profiter Pas simplement un support «éponge» pour nos plantes.

Plus en détail

Je composte, ça change tout!

Je composte, ça change tout! Je composte, ça change tout! L e compostage est un processus qui permet de décomposer la matière organique par l action de l air, des bactéries et des organismes vivants du sol pour la transformer en une

Plus en détail

PROGRAMME COMMUNAL DE DÉVELOPPEMENT RURAL DE GREZ-DOICEAU. Compte-rendu du groupe de travail «Environnement et logement»

PROGRAMME COMMUNAL DE DÉVELOPPEMENT RURAL DE GREZ-DOICEAU. Compte-rendu du groupe de travail «Environnement et logement» PROGRAMME COMMUNAL DE DÉVELOPPEMENT RURAL DE GREZ-DOICEAU Compte-rendu du groupe de travail «Environnement et logement» Présent(e)s : Maitre d ouvrage Luc Coisman - Echevin Caroline Theys Coordinatrice

Plus en détail

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Syndicat des Cramades La malle Cantal'Eau - Découvrir et agir l'eau c'est la vie! - Grand public Agence de l eau Adour Garonne 1 Le Syndicat

Plus en détail

Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau )

Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau ) Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau ) LES CHIFFRES CLÉS surface de 42 600 ha dont 70 % à vocation agricole

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch LA SOCIÉTÉ À 2000 W LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ «L ÉNERGIE» Réalisé grâce au soutien de l État de Genève, Département du territoire LA SOCIÉTÉ À 2000 W LE TEMPS DU RENOUVELABLE EST ENTRE

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

Programme des Jardins Partagés «Main Verte» Convention cadre d occupation et d usage pour la gestion d un jardin collectif

Programme des Jardins Partagés «Main Verte» Convention cadre d occupation et d usage pour la gestion d un jardin collectif Programme des Jardins Partagés «Main Verte» Convention cadre d occupation et d usage pour la gestion d un jardin collectif Entre, d une part, la Ville de Paris, domiciliée place de l Hôtel de Ville, 75004

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques,

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques, Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Certificat d'aptitude Professionnelle agricole «Jardinier paysagiste» Module : MP4- Travaux d'entretiens

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE THEME : LE JARDINAGE ECOLOGIQUE Mercredi 17 octobre 2012 Salle Faro 20h30 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Mairie de Massy 1, av. du Général

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne Gestion des plantes envahissantes Commune de Lausanne Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014 Contexte lausannois Environ 4000 ha 140000 habitants 1

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

La gestion différenciée. et la gestion des déchets

La gestion différenciée. et la gestion des déchets La gestion différenciée et la gestion des déchets Qu est-ce que la GD? Gestion différenciée = Une intensité de gestion propres à chaque espace vert + Une gestion plus écologique des EV + Une réponse au

Plus en détail

compostage individuel

compostage individuel 1 Le guide du compostage individuel ENSEMBLE VALORISONS NOS DECHETS 2 Des avantages tout terrain Epluchures de légumes, marc de café, coquilles d oeufs ou fleurs fânées,..., les déchets biodégradables

Plus en détail

Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités

Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités Présentation en vidéo-conférence Mois de l abeille urbaine à Montréal Marc Wollast marc.wollast@apisbruocsella.be www.apisbruocsella.be Apis Bruoc Sella Bruxelles

Plus en détail

PRODUIRE DE FAÇON DURABLE ET RESPONSABLE

PRODUIRE DE FAÇON DURABLE ET RESPONSABLE Livret pédagogique PRODUIRE DE FAÇON DURABLE ET RESPONSABLE Livret pédagogique du Manuel : Objectifs Pédagogiques & Messages Clés Le PIP est financé par l Union européenne PRODUIRE DE FAÇON DURABLE ET

Plus en détail

Développement durable et Agenda 21 local

Développement durable et Agenda 21 local Développement durable et Agenda 21 local La notion de développement durable est apparue en 1992 lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro. «Le développement durable est un développement qui répond aux

Plus en détail

Rentabilisez vos. déchets verts! tontes de pelouses, tailles de haies... 5 techniques. à la portée de tous. www.isere.fr

Rentabilisez vos. déchets verts! tontes de pelouses, tailles de haies... 5 techniques. à la portée de tous. www.isere.fr Rentabilisez vos déchets verts! tontes de pelouses, tailles de haies... 5 techniques à la portée de tous www.isere.fr Rentabilisez vos déchets verts! en les recyclant chez vous simplement Et faites des

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques

Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques Les déchets organiques Le compostage Le mulching Le broyage Le paillage L alimentation animale Présentation du traitement actuel des déchets

Plus en détail

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit Toiture-jardin potager Optigreen Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Avec les

Plus en détail

Broyage des végétaux à domicile

Broyage des végétaux à domicile Broyage des végétaux à domicile Dans le cadre de son plan de prévention des déchets avec le Conseil Général de l Ain, le SIVOM du Bas-Bugey décide de lancer un nouveau service : Le broyage consiste à réduire,

Plus en détail

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif?

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif? L 7 a diversité biologique une richesse difficile à préserver A Uccle Notre Commune fait partie des communes les plus vertes de Bruxelles. Aussi aurez-vous peut-être la chance de faire des rencontres intéressantes

Plus en détail

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique LE COMPOSTAGE Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique POURQUOI COMPOSTER? Je réduis ma poubelle 40 à 70 kg de déchets en moins par habitant chaque année. Ma poubelle est 30% plus petite.

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

Plani-vert. matières résiduelles. Pour être bien informé et mieux servi, conservez ce guide. Vous y trouverez réponse à tout!

Plani-vert. matières résiduelles. Pour être bien informé et mieux servi, conservez ce guide. Vous y trouverez réponse à tout! Plani-vert 2009 Gestion des matières résiduelles Pour être bien informé et mieux servi, conservez ce guide. Vous y trouverez réponse à tout! Ce que vous devez savoir concernant les collectes des ordures

Plus en détail

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière

«Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Des jardins sur les toits de nouveaux espaces pour la communauté www.lesjardins.ca «Prêt-à-pousser» pour les années à venir! Guide sur le démarrage et l utilisation de votre jardinière Jardinière écologique

Plus en détail

Sélections de livres sur le jardinage, la nature et les sports d extérieur

Sélections de livres sur le jardinage, la nature et les sports d extérieur Sélections de livres sur le jardinage, la nature et les sports d extérieur Poissons d eau douce Pour découvrir les poissons d'eau douce des rivières de France. Le Truffaut du jardin écologique Cet inventaire

Plus en détail

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

Fiche conseil n 5. Faire du compost de qualité

Fiche conseil n 5. Faire du compost de qualité Fiche conseil n 5 Faire du compost de qualité Faire du compost de qualité Réussir son compost Le composteur est désormais installé dans votre jardin, il faut maintenant l alimenter. Pour obtenir un compost

Plus en détail

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Patrimoine vert bordelais et politique de développement et de gestion Ecologie : grands principes et applications

Plus en détail

10 jardiniers ouvrent leur jardin au public, tous jardinent au naturel!

10 jardiniers ouvrent leur jardin au public, tous jardinent au naturel! dans l Indre L opération «Bienvenue dans mon jardin au naturel» les 15 et 16 juin 2013, sera coordonnée, pour sa première édition dans l Indre, par le CPIE Brenne-Pays d Azay. Pour cette première fois,

Plus en détail

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire.

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire. Dans un parc, un jardin, à votre porte, que ce soit à la ville ou à la campagne, la nature peut se révéler extraordinairement riche et variée Malheureusement, de nombreuses espèces autrefois communes sont

Plus en détail

L AGRICULTURE URBAINE EN PROJET(S) Démontrer que la métropole bordelaise peut développer son autonomie alimentaire.

L AGRICULTURE URBAINE EN PROJET(S) Démontrer que la métropole bordelaise peut développer son autonomie alimentaire. SYNTHESE DU WORKSHOP L AGRICULTURE URBAINE EN PROJET(S) Démontrer que la métropole bordelaise peut développer son autonomie alimentaire. 27 juin 2015 Hélène POULON Architecte D.E. / Consultante en agriculture

Plus en détail

Faire la publicité des recensements organisés par Natagora

Faire la publicité des recensements organisés par Natagora FICHE N : III.1.1 GT3 Faire la publicité des recensements organisés par Natagora OBJECTIF PARTICULIER : 1. Faire prendre conscience des richesses locales Les recensements de papillons, d oiseaux des jardins

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Biodiversité : Potentialité écologique des toitures vertes et autres dispositifs favorisant le développement

Plus en détail

Mon potager en ville 30 min/semaine de bons légumes à la portée de tous

Mon potager en ville 30 min/semaine de bons légumes à la portée de tous Mon potager en ville 30 min/semaine de bons légumes à la portée de tous 1 Getty images à vos potagers! 2 Cultiver des fruits et légumes chez soi, les voir pousser au rythme des saisons, récolter ce qu

Plus en détail

Jardins de Poche Ville de Saint-Priest (Rhône)

Jardins de Poche Ville de Saint-Priest (Rhône) 4 Cadre de vie Espaces verts Jardins de Poche Ville de Saint-Priest (Rhône) Contexte : Périurbain Échelle d intervention : communale Face à la demande des habitants d espaces de nature i, la ville de Saint-Priest

Plus en détail

Braine-le-Château : aménagement d un lieu de convivialité intergénérationnelle sur le terrain communal jouxtant la maison du Bailli

Braine-le-Château : aménagement d un lieu de convivialité intergénérationnelle sur le terrain communal jouxtant la maison du Bailli Braine-le-Château : aménagement d un lieu de convivialité intergénérationnelle sur le terrain communal jouxtant la maison du Bailli DESCRIPTION DU PROJET Le projet consiste en l aménagement de l ancien

Plus en détail

Le verdissement de la Politique agricole commune

Le verdissement de la Politique agricole commune Jean Claude VAN SCHINGEN Direction des surfaces agricoles Département des Aides Le verdissement de la Politique agricole commune en Région wallonne Présentations Septembre octobre 2014 1. Limite de l exposé

Plus en détail

AVIS. Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER

AVIS. Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.1216 Liège, le 28 août 2006 Objet : Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Certifications environnementales

Certifications environnementales A - Contexte et enjeux 4 Certifications environnementales OBJECTIF Connaitre les labellisations existantes permettant de valoriser les bonnes pratiques environnementales ainsi que les outils d évaluation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Bruxelles Environnement RÔLES ET PLUS-VALUES D UN POTAGER URBAIN INTÉGRÉ À UN PROJET IMMOBILIER Haissam JIJAKLI Laboratoire de Phytopathologie

Plus en détail

Rencontre avec le conseil municipal

Rencontre avec le conseil municipal F-7 Fiche Action Mobilisation et implication page 1/4 Rencontre avec le conseil municipal Objectifs éducatifs 1. 2. Sensibiliser les élus municipaux aux préoccupations écologiques des élèves. Initier l

Plus en détail

Bilan de l action 2013-2014

Bilan de l action 2013-2014 Bailleurs sociaux - entretien des espaces ouverts au public Opération de soutien technique des bailleurs sociaux de la région Auvergne sur l amélioration et la réduction de leur utilisation de produits

Plus en détail

Jardins. partagés RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Edité le 19/12/2012

Jardins. partagés RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Edité le 19/12/2012 Jardins Edité le 19/12/2012 partagés RÈGLEMENT INTÉRIEUR 1 SOMMAIRE MODALITÉS D INSCRIPTION ET DE COTISATION... 3 CONDITIONS GÉNÉRALES :... 3 L INSCRIPTION PERMET :... 3 MONTANT DES COTISATIONS ANNUELLES

Plus en détail

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Le compostage Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Pourquoi composter? Des bénéfices pour la Collectivité Saviez-vous Qu en compostant, vous réduirez de 33% vos déchets domestiques? Qu

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

Présentation du rapport d éd. programme IS-Eau. 3 juillet 2010. 7 août t 2010

Présentation du rapport d éd. programme IS-Eau. 3 juillet 2010. 7 août t 2010 Présentation du rapport d éd étude Roche et séance s d information d sur le programme IS-Eau 3 juillet 2010 7 août t 2010 Présence d algues d bleues Présence accrue de plantes aquatiques Disparition des

Plus en détail

Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains

Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains - Partie I - Les Urbainculteurs et l agriculture urbaine Qui? -

Plus en détail

POURQUOI DES TOILETTES SECHES EN ACCUEIL PAYSAN?

POURQUOI DES TOILETTES SECHES EN ACCUEIL PAYSAN? Guide des bonnes pratiques «toilettes sèches» POURQUOI DES TOILETTES SECHES EN ACCUEIL PAYSAN? D un point de vue écologique, les toilettes sèches sont une alternative intéressante aux systèmes d assainissement

Plus en détail

Le guide de l abri de jardin par

Le guide de l abri de jardin par Le guide de l abri de jardin par 2/12 Choisir son abri Superficies et matériaux Superficies : < 6 m² : pour ranger les produits et le matériel de jardin, les vélos De 6 à 14 m²: pour s aménager un atelier,

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir pour bien composter... Le Compostage

Tout ce que vous devez savoir pour bien composter... Le Compostage Tout ce que vous devez savoir pour bien composter... Le Compostage LE COMPOSTAGE : QU EST-CE QUE C EST? C est le cycle naturel de dégradation des matières organiques en présence d air. Le compostage permet

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

QUESTIONNAIRE Ce questionnaire très précis est nécessaire du fait que nous nous ne rencontrions pas et qu il me faille un

QUESTIONNAIRE Ce questionnaire très précis est nécessaire du fait que nous nous ne rencontrions pas et qu il me faille un Ce questionnaire très précis est nécessaire du fait que nous nous ne rencontrions pas et qu il me faille un maximum d indications nécessaires à la bonne compréhension de votre projet. BUDGET Le budget

Plus en détail

LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres

LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres ACTION 2 : Plantations d arbres bocagers LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres A vous de jouer! 1. Espèces et types de plantations Fiche technique Simulation de coût Cas spécifique des s associées

Plus en détail

Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière!

Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière! Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière! Plan!de!désherbage! Inventaire!des!EV!où!un!désherbage!est!pratiqué!:! Type!de!revêtement,! Présence!d un!point!d eau!,!avaloir,!filet!d eau,! Superficie,!

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

www.journeesnature.midipyrenees.fr

www.journeesnature.midipyrenees.fr Initiatrice des Assises nationales du développement durable, la Région Midi-Pyrénées poursuit son engagement concret pour la sauvegarde de l environnement avec l organisation les 3 et 4 juin 2006 des premières

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Comment gérer les eaux de pluie dans un contexte spécifique? Maggy HOVERTIN MATRIciel S.A Objectifs de la

Plus en détail

Jardiner dans les parcs des Hauts-de-Seine. Programme des cours Octobre 2014 > Juin 2015. www.hauts-de-seine.net

Jardiner dans les parcs des Hauts-de-Seine. Programme des cours Octobre 2014 > Juin 2015. www.hauts-de-seine.net Jardiner dans les parcs des Hauts-de-Seine Programme des cours Octobre 2014 > Juin 2015 www.hauts-de-seine.net Ces cours de jardinage sont proposés par le Conseil général des Hauts-de-Seine Tous au jardin

Plus en détail

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité Séminaire TEDDIF 18 décembre 2008 Biodiversité: comprendre pour agir. L approche territoriale de la biodiversité Sommaire

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

Et on doit la sortir de plus en plus souvent. Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Elle est de plus en plus lourde. Une seule solution!

Et on doit la sortir de plus en plus souvent. Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Elle est de plus en plus lourde. Une seule solution! Elle est de plus en plus lourde. Et on doit la sortir de plus en plus souvent Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Une seule solution! La MRC Robert-Cliche Plan de gestion des matières

Plus en détail

Bonnes vacances à tous On se retrouve à la rentrée JOURNAL D INFORMATIONS DE LA VILLE DE CERGY N 166

Bonnes vacances à tous On se retrouve à la rentrée JOURNAL D INFORMATIONS DE LA VILLE DE CERGY N 166 Du 21 mai au21 juin 2011, «31jours», nous avons déposé dans l entrepôt 166 sacs. Sur le site : 4751 individus ont consulté l article des épluchures soit en moyenne: 156 personnes par jour. Sur l ensemble

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE Fabriqué entièrement à partir de matériaux réutilisés, ce bac permet de faire pousser facilement des légumes et des fines herbes en ville!

Plus en détail

Chambre. Chambre. Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois. Des jeux en plastique

Chambre. Chambre. Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois. Des jeux en plastique Chambre Chambre Dans ma chambre je règle le radiateur sur : Pour jouer j utilise : Des jeux en bois Des jeux en plastique Chambre Chambre J achète plutôt des vêtements : Pour mes jouets électriques j utilise

Plus en détail

CULTIVER DES JARDINS POUR CULTIVER NOS COMMUNAUTÉS

CULTIVER DES JARDINS POUR CULTIVER NOS COMMUNAUTÉS Plus que des jardins! FORUM ENVIRONNEMENT 2011 Ateliers de discussions, de concertation et de planification Réalisations de projets d aménagement urbain Atelier 3 : Mobilisation sociale et impact sur la

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement M A T E R I A U X & D E C H E T S P r o j e t B I P L A N J e a n P a u l H E R MA N T J e a n P a u l H e r m a n t

Plus en détail

Le COMPOSTAGE INDIVIDUEL

Le COMPOSTAGE INDIVIDUEL Le COMPOSTAGE INDIVIDUEL Les enjeux du compostage Définition Quels résidus de cuisine et de jardin? Aspects techniques et pratiques du compostage Les différents types de compostage Quelques précautions

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DES ESPACES VERTS EN ENTREPRISE PISTES DE RÉFLEXION

AMÉNAGEMENT DES ESPACES VERTS EN ENTREPRISE PISTES DE RÉFLEXION AMÉNAGEMENT DES ESPACES VERTS EN ENTREPRISE PISTES DE RÉFLEXION Dernière révision du document : août 2015 Cet outil est rédigé à partir d'un document réalisé dans le cadre du projet européen Life-SMIGIN

Plus en détail

Parc à conteneurs communal Rue de Stalle, 160 à 1180 Bruxelles. Règlement de fréquentation du parc à conteneurs

Parc à conteneurs communal Rue de Stalle, 160 à 1180 Bruxelles. Règlement de fréquentation du parc à conteneurs COMMUNE D'UCCLE Uccle, le ENVIRONNEMENT Parc à conteneurs communal Rue de Stalle, 160 à 1180 Bruxelles Règlement de fréquentation du parc à conteneurs Article 1 : Le présent règlement est strictement applicable

Plus en détail

Système de Gestion de l Environnement & Bonnes Pratiques en matière de Durabilité à la Socapalm(Cameroun)

Système de Gestion de l Environnement & Bonnes Pratiques en matière de Durabilité à la Socapalm(Cameroun) Système de Gestion de l Environnement & Bonnes Pratiques en matière de Durabilité à la Socapalm(Cameroun) Second Palm Oil AFRICA 17 Octobre 2013, Libreville (Gabon) Présenté par Ir Pierre Bois d Enghien

Plus en détail

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly CREPAN Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly Présenté par Annick Noël Vice Présidente du CREPAN 1 La biodiversité

Plus en détail

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion Partageons nos talents Projet Site d Insertion Durable Programme Insertion L EsPAS Structure d Insertion par l Activité Économique 3 bis rue de Verlinghem à Lambersart L EsPAS : ses missions L ESPAS est

Plus en détail

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau 1 Direction générale opérationnelle de l'agriculture, des Ressources naturelles et de l'environnement Département de l'agriculture Département de la Nature et des Forêts Département de la Ruralité et des

Plus en détail

Partie eaux claires. Une initiative de Marc COOLS, Echevin de l Environnement et de l Urbanisme

Partie eaux claires. Une initiative de Marc COOLS, Echevin de l Environnement et de l Urbanisme Guide pratique du Règlement Communal d Urbanisme relatif à la gestion des eaux - Partie eaux claires - Une initiative de Marc COOLS, Echevin de l Environnement et de l Urbanisme Une action menée par le

Plus en détail

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be Présentation du programme d action régional en matière d alimentation durable (appels à projets, partenariats en cours, ) Joëlle VAN BAMBEKE DEPARTEMENT CONSOMMATION DURABLE & ECO-COMPORTEMENT jva@ibgebim.be

Plus en détail

le compostage domestique par le Collectif Éco-Quartier

le compostage domestique par le Collectif Éco-Quartier par le Collectif Éco-Quartier Définition du compostage Le compostage est un procédé naturel qui permet de transformer les matières organiques, comme les feuilles et les restes de table, en un excellent

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC

CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC CHARTE DEVELOPPEMENT DURABLE ECO-BIVOUAC Fondée sur : Les exigences de la norme ISO 26000 : 2010 Les critères de l écolabel européen Sommaire 1. Volet environnemental... 3 1.1 Prévention des pollutions...

Plus en détail

MISSION MUSKAAN PROJET FRESH NEPAL ORPHELINAT AUTONOME, ECOLOGIQUE ET DURABLE. Maelle Viollet WWW. M I S S I O N M U S K A A N.

MISSION MUSKAAN PROJET FRESH NEPAL ORPHELINAT AUTONOME, ECOLOGIQUE ET DURABLE. Maelle Viollet WWW. M I S S I O N M U S K A A N. MISSION MUSKAAN ORPHELINAT AUTONOME, ECOLOGIQUE ET DURABLE Maelle Viollet 2014 WWW. M I S S I O N M U S K A A N. ORG FRESH NEPAL 2014 : Orphelinat autonome, écologique et durable 2 I-GENESE DU PROJET A-PRESENTATION

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - Investissement

Catalogue de répartition frais entretien - Investissement Catalogue de répartition frais entretien - investissements 1. Parois extérieures 1.1. Rénovation de façades (sans isolation) Nouvelle couche de peinture, remplacement d un revêtement (y compris bardeaux)

Plus en détail

Zones non traitées : Freiner ou éviter. les transferts. vers les eaux de surface. Ordre du jour. 15 décembre 2015

Zones non traitées : Freiner ou éviter. les transferts. vers les eaux de surface. Ordre du jour. 15 décembre 2015 Zones non traitées : Freiner ou éviter les transferts vers les eaux de surface 15 décembre 2015 Ordre du jour Pourquoi ne pas traiter à proximité des cours d'eau? Aspects réglementaires Témoignages d'agriculteurs

Plus en détail