Journées portes ouvertes ECOPHYTO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013"

Transcription

1 Journées portes ouvertes ECOPHYTO

2 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance de reconnaître les auxiliaires dans un premier temps -Pour favoriser leur développement dans un second temps

3 Auxiliaires classiques en plein champ: la coccinelle Œufs (sur colonie de puceron) larve Œufs doryphore (pas bien «rangés») nymphe 18 adulte -Diapause estivale et hivernale pucerons Larve doryphore (sur PDT!!)

4 Auxiliaires classiques en plein champ: les syrphes œuf -Pond dans les colonies en croissance -4-5 générations/an -Besoin de pucerons toute l année larve nymphe adulte

5 Auxiliaires classiques en plein champ: les chrysopes œuf larve pucerons -2/3 générations/an nymphe adulte

6 Auxiliaires classiques en plein champ: les cécidomyies larve Larve (syrphe) adulte

7 Auxiliaires classiques en plein champ: les punaises larve Adulte: antochoride Adulte: punaise terne du fraisier

8 Auxiliaires classiques en plein champ: les parasitoïdes Adultes Colonie et individu parasité Adulte de mouche

9 Les adultes se nourrissent surtout de pollen et de nectar Parasitent de nombreux ravageurs: chenilles, pucerons, mineuses, etc. Très sensibles aux phytos Se nymphosent dans le sol

10 Auxiliaires classiques en plein champ: les carabes Adultes de différentes espèces Larve

11 Les besoins écologiques des auxiliaires Site d hivernation: pour se protéger du froid (haie) Site d estivation (C7) Site de nutrition: pollen/nectar (très fréquent); zones relais (noisetier, sureau) Ces sites sont à développer sur les exploitations des micro habitats: lisière, haie, bande enherbée, bande fleurie, talus, fossé, etc. On parle de milieu semi naturel

12 Comment favoriser la présence de ces auxiliaires? Une idée reçue: le «nid à vermine»: Dans le monde: espèces d insectes utiles contre «ravageurs» (masqué par les insecticides) 90% des auxiliaires doivent intégrer un micro habitat (hiverner, estiver, se réfugier, se nourrir, se reproduire, pondre) 50% pour les ravageurs Sur 50 milieux semi naturels classiques en sortie d hiver 15% ravageurs, 22% auxiliaires (individus) 5% ravageurs, 41% auxiliaires (taxons)

13 Les plantes et structures à privilégier La féverole: très bon pour les vers de terre anéciques et bonne production de nectar, attire les pucerons Le sureau, le noisetier, l ortie, le bleuet, le lierre: hébergent des espèces de pucerons spécifiques Haie: idéalement avec 3 étages de végétation Tas de pierre, tas de bois, tas de feuille Bandes fleuries réparties ca et là Connections par allées enherbées Point d eau, talus (ronces) Nichoirs (mais pas de graine)

14 La faune auxiliaire sur les exploitations Les insecticides ne tuent pas que les ravageurs: Matières actives CYPERMETHRINE Très toxique Toxique Peu toxique DELTAMETHRINE (Decis) Très toxique Toxique - SPINOSAD (Success 4) Peu toxique Peu toxique Peu Toxique Lambda Cyhalothrine (Karate) Peu toxique Moyennement toxique Toxique légende : très toxique : mortalité > à 80 % toxique : 60% < mortalité < 80% moyennement toxique : 40% < mortalité < 60 % Par exemple, un traitement au Décis tuera plus de 80% des coccinelles, en environ 70% des chrysopes

15 Les couverts Espèce Sensibilité au gel Sensibilité au glyphosate Durée du cycle (du semis à la production de graines sur un calendrier adapté) Lentille Moyenne Moyenne 3 mois Nulle* Avoine printemps de Moyenne (-7-10 C) Très bonne 6 mois Nulle Tournesol Très bonne Bonne 6 mois Nulle Capacité à produire des graines au moment du labour (période janvier/février) Phacélie Bonne Bonne 2 mois Nulle (production de graines uniquement en cas de semis de printemps) Moha Très bonne (0 C) Très bonne 3 mois Pas de données Trèfle Très bonne (0 C) Moyenne 4 mois Nulle d Alexandrie Sarrasin Tr7s bonne (0 C) Moyenne 3 mois Nulle

16 Les couverts Problématique des couverts: En interculture: cycle court en saison En couvert automnal: implantation tardive Rotation très diversifiée: choix des espèces Simplicité technique Avantages des couverts Couverture du sol: adventices Structuration du sol: vie microbienne et structure Captage de nitrate: matière organique, lessivage

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir Auxiliaires Les du jardin Quelques conseils pour accueillir la petite faune utile au jardin Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 22810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 02 96 43

Plus en détail

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte Entre cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte www.semencesdefrance.com gamme 4 problématiques 4 solutions 4 ENTRE CULTURES DE PRODUCTION, I-SOL APPORTE À LA TERRE DES ÉLÉMENTS NUTRITIFS

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs

Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs Le rôle des haies dans le maintien et le développement des auxiliaires de culture et les pollinisateurs A LES INSECTES UTILES : LES POLLINISATEURS Ce sont essentiellement les insectes de l ordre des Hyménoptères

Plus en détail

LA LUTTE BIOLOGIQUE EN CULTURES MARAÎCHÈRES À LA RÉUNION

LA LUTTE BIOLOGIQUE EN CULTURES MARAÎCHÈRES À LA RÉUNION ILE DE LA RÉUNION FICHE PHYTOSANITAIRE CULTURES MARAÎCHÈRES LA LUTTE BIOLOGIQUE EN CULTURES MARAÎCHÈRES À LA RÉUNION Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs des

Plus en détail

Le jardinage. biologiques.

Le jardinage. biologiques. P Le jardinage biologique lus de 13 millions de personnes pratiquent le jardinage amateur sur près de 2 % du territoire français. Cette pratique a une influence non négligeable sur la nature puisque les

Plus en détail

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges Inconvénient Avantages Fiche n 29 Septembre 2012 Cette fiche technique, co-financée par l Agence de l Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général des Vosges et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations

Plus en détail

SITUATION GÉNÉRALE ÉLIMINATION DES BRISE-VENTS DE CÉRÉALES

SITUATION GÉNÉRALE ÉLIMINATION DES BRISE-VENTS DE CÉRÉALES Avertissement CAROTTE, CÉLERI, LAITUE, No 02 20 mai 2004 EN BREF : Situation générale. Élimination des brise-vents de céréales. Vers gris : commencez la surveillance. Carotte : installez vos pièges à charançon;

Plus en détail

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins Note technique n 25 Mai 2012 L opération de conseil Agr Eau Madon, co-financée par l Agence de l Eau Rhin Meuse et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de

Plus en détail

Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon

Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon Les insectes auxiliaires du jardin Maintenir la biodiversité dans le Grand Lyon Le Syrphe ceinturé DÉFINITION Les ravageurs sont des organismes qui causent des dégâts aux plantes cultivées, aux stocks

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

Notion d équilibre biologique

Notion d équilibre biologique Notion d équilibre biologique Équilibre biologique: les populations ne présentent pas d importantes variations d effectifs dans le temps. PRODUCTEUR DECOMPOSEUR Défécations, cadavres CONSOMMATEUR Notion

Plus en détail

Jardins et espaces verts Nord Pas-de-Calais

Jardins et espaces verts Nord Pas-de-Calais B U L L E T I N D E S A N T É D U V É G É T A L Jardins et espaces verts N 7 8 octobre 2013 Journées Ecophyto ZNA les 13 et 14 novembre 2013 : les populations sont faibles à nulles sur divers végétaux

Plus en détail

dans le cadre du programme " Eau et pesticides, effets sur la santé et l environnement " soutenu par :

dans le cadre du programme  Eau et pesticides, effets sur la santé et l environnement  soutenu par : Cette exposition a été réalisée par : avec les associations du groupe pesticides : Ciele, Eau & rivières de Bretagne, Adéic, CGL, UFC Que choisir, UFCS et la participation de Bernard Chaubet et de Denis

Plus en détail

Comment favoriser la biodiversité dans son jardin?

Comment favoriser la biodiversité dans son jardin? Comment favoriser la biodiversité dans son jardin? Parc naturel régional du Vexin français Le jardin laboratoire du musée du Vexin français Introduction Ce jardin expérimental est un lieu vivant en perpétuelle

Plus en détail

Jardins et espaces verts Nord Pas-de-Calais

Jardins et espaces verts Nord Pas-de-Calais B U L L E T I N D E S A N T É D U V É G É T A L Jardins et espaces verts N 2 7 mai 2015 Les auxiliaires sont présents : coccinelles Pucerons : présence sur bouleau, érable, fusain, rosier et viorne Les

Plus en détail

Biologie du psylle Inventaire des auxiliaires spontanés Evaluation de leur impact réel sur la saison

Biologie du psylle Inventaire des auxiliaires spontanés Evaluation de leur impact réel sur la saison ELEMENTS DE BIOLOGIE DU PSYLLE DE L ELAEAGNUS, CACOPSYLLA FULGURALIS (KUWAYAMA, 1908) [HEMIPTERA : PSYLLIDAE] ET RELATIONS AVEC SES AUXILIAIRES SPONTANÉS A. FERRE ET M. BEAUJEAN LIFE HISTORY TRAITS OF

Plus en détail

LUTTE BIOLOGIQUE PAR CONSERVATION

LUTTE BIOLOGIQUE PAR CONSERVATION n 09 LUTTE BIOLOGIQUE PAR CONSERVATION FICHE TECHNIQUE XXDÉFINITION ET RÔLE DANS LA RÉDUC- TION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES : aménagement à long terme d un environnement favorable aux ennemis naturels

Plus en détail

Fabriquer des nichoirs et des refuges

Fabriquer des nichoirs et des refuges Fabriquer des nichoirs et des refuges Dans ce livret vous trouverez plusieurs modèles de nichoirs à fabriquer facilement soi-même La majorité des insectes ont un rôle essentiel dans notre environnement.

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

MALADIES ET RAVAGEURS DU FRAISIER

MALADIES ET RAVAGEURS DU FRAISIER Table des matières Avant-propos...ix Auteurs et collaborateurs...xi Remerciements...xiii Explications relatives aux fiches descriptives... xxii Le dépistage Quoi, où et quand regarder? Que noter?... xxv

Plus en détail

CHOU BIOLOGIQUE. Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires

CHOU BIOLOGIQUE. Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires CHOU BIOLOGIQUE Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires Essai de plein champ conditions expérimentales 1 Auteurs : Christian ICARD (Ctifl-SERAIL), Nadine

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2008 - résultats de simulation

Plus en détail

Un jardin sans pesticides. .c est possible! «C est une question de bonnes informations et de motivation»

Un jardin sans pesticides. .c est possible! «C est une question de bonnes informations et de motivation» Un jardin sans pesticides.c est possible! «C est une question de bonnes informations et de motivation» Pascal Hauteclair Département Education Natagora Le jardin, c est Un écosystème en miniature Le but

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

Jardiner au naturel. Il n existe pas d alternatives à l utilisation des pesticides avec

Jardiner au naturel. Il n existe pas d alternatives à l utilisation des pesticides avec Jardiner au naturel Il n existe pas d alternatives à l utilisation des pesticides avec une efficacité aussi radicale. Mais il existe plusieurs techniques qui s imbriquent, se complètent et font appel à

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

Grandes Cultures - LORRAINE. Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis.

Grandes Cultures - LORRAINE. Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis. Bulletin de Santé du Grandes Cultures - LORRAINE Végétal Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis. Pois de printemps Stade Fin Floraison. Tordeuses et

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

Fiche pratique. Les grands principes du jardinage au naturel. Aménager son jardin. Connaître son jardin

Fiche pratique. Les grands principes du jardinage au naturel. Aménager son jardin. Connaître son jardin Fiche pratique Les grands principes du jardinage au naturel Jardiner au naturel, ce n est pas simplement utiliser un produit d origine naturelle à la place d un produit synthétique. C est une autre façon

Plus en détail

Essais des couverts végétaux 2012 à Grangeneuve

Essais des couverts végétaux 2012 à Grangeneuve Landwirtschaftliches Institut des Kantons Freiburg LIG Essais des couverts végétaux 2012 à Résultats Direction des institutions, de l agriculture et des forêts DIAF Direktion der Institutionen und der

Plus en détail

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN Couverts DN et SIE groupes cultures juillet 2015 la Zone Vulnérable campagne 2014-2015 ZAR ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN 1 la Zone Vulnérable Projet d extension : Bassin Seine

Plus en détail

sa santé, l eau et l environnem ent Jardiner en protégeant

sa santé, l eau et l environnem ent Jardiner en protégeant Jardiner en protégeant sa santé, l eau et l environnem ent Vous allez peut-être effectuer un traitement pour protéger vos cultures contre les maladies ou les insectes, ou désherber vos allées et massifs.

Plus en détail

«Les auxiliaires des cultures

«Les auxiliaires des cultures «Les auxiliaires des cultures arboriculture, maraîchage, grandes cultures» Auteur : GIRAUD A. - CHAMBRE D AGRICULTURE DE L ARDECHE Date de parution : Octobre 2012 Ce document est la propriété exclusive

Plus en détail

Auxiliaires. Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels

Auxiliaires. Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels Auxiliaires Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels Mouches Blanches L un des ravageurs les plus communs dans de nombreuses cultures. Lors d une forte attaque, la mouche blanche peut s avérer

Plus en détail

Club de Producteurs Sud-Ouest. Dépistage 101. Nadia Surdek agr.

Club de Producteurs Sud-Ouest. Dépistage 101. Nadia Surdek agr. Club de Producteurs Sud-Ouest Dépistage 101 Nadia Surdek agr. Formation sur les ennemis naturels, PELI, 17 mars 2015 Définition Le dépistage consiste à parcourir un champ en s'arrêtantde temps en temps

Plus en détail

pour l emploi raisonné de produits phytosanitaires Guide du Jardinier

pour l emploi raisonné de produits phytosanitaires Guide du Jardinier Guide du Jardinier pour l emploi raisonné de produits phytosanitaires Quelques conseils pour protéger vos plantations, tout en respectant l environnement et votre santé! JARDINONS AUTREMENT! Protégeons

Plus en détail

En Bref cette semaine

En Bref cette semaine N 5 30 avril 2015, page 1 En Bref cette semaine Choux Mouche du chou : Les pontes s intensifient sur le nord de la Bretagne Artichaut Pucerons verts : Baisse des populations Pucerons noirs : quelques rares

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE «Eau, Nitrate et Agriculture durable» SYNTHESE DE L ATELIER L utilisation des nitrates : Synthèse Résume les différentes situations

Plus en détail

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles Atelier Biocontrôle Matthieu BENOIT Chambre régionale d agriculture de Normandie - arboriculture Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l appui financier de l Office national de

Plus en détail

Formation Jardinage. 3-Les Ravageurs

Formation Jardinage. 3-Les Ravageurs Formation Jardinage 3-Les Ravageurs Sujets abordés Formation Jardinage 3 Les insectes bénéfiques Les insectes ravageurs Les maladies des plantes Recettes d insecticides, de fongicides et de stimulants

Plus en détail

jardinage au naturel

jardinage au naturel jardinage au naturel Mieux vaut préserver que guérir... Les jardiniers amateurs sont de grands utilisateurs de produits phytosanitaires et contribuent sans le vouloir à la pollution des sols et de l eau.

Plus en détail

PROTÉGER LES SOLS DE L ÉROSION

PROTÉGER LES SOLS DE L ÉROSION DES PRATIQUES AGRICOLES PROTÉGER LES SOLS DE L ÉROSION En ruisselant sur s sols, s eaux de pluie transportent jusqu aux rivières, des particus labis d argi, limon, humus, effluents d évage, résidus de

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

sommaire Printemps 5 Été 11 Automne 15 Hiver 19

sommaire Printemps 5 Été 11 Automne 15 Hiver 19 sommaire Printemps 5 Été 11 Automne 15 Hiver 19 Printemps C est le moment de semer et de planter les premières plantes utiles De Mars à Mai, c est le moment idéal pour semer les plantes annuelles et pour

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013 Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013 Anthony GINEZ, Céline SANLAVILLE, Claire GOILLON, APREL - Benjamin GARD, Ctifl-APREL - Isabelle HALLOUIN, Chambre d Agriculture des Bouches-du-Rhône (13)

Plus en détail

Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015. La rotation et la planification des cultures au jardin

Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015. La rotation et la planification des cultures au jardin Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015 La rotation et la planification des cultures au jardin La rotation et la planification des cultures au jardin Succession secondaire (reprise de

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

Les insectes jardiniers qui aident les DOC

Les insectes jardiniers qui aident les DOC Les insectes qui aident les jardiniers DOC Les insectes jardiniers Le fruit d un partenariat naturel. La campagne les insectes jardiniers est menée par l ASPAS grâce au soutien de la Fondation NATURE &

Plus en détail

Jardiner dans le. respect de l environnement. Fiche-conseil I Ateliers pratiques

Jardiner dans le. respect de l environnement. Fiche-conseil I Ateliers pratiques Domaine du Gasseau jardin potager (Saint-Léonard-des-Bois, Sarthe) Fiche-conseil I Ateliers pratiques Jardiner dans le respect de l environnement Aujourd hui le plus grand nombre d entre nous aspire à

Plus en détail

Jardiner. au Naturel

Jardiner. au Naturel Jardiner au Naturel Des herbes en moins, désherbons mieux! La nature a horreur du vide : les herbes folles s immiscent dans le moindre interstice. Alors, que faire contre ces herbes jamais «mauvaises»

Plus en détail

Le verdissement de la Politique agricole commune

Le verdissement de la Politique agricole commune Jean Claude VAN SCHINGEN Direction des surfaces agricoles Département des Aides Le verdissement de la Politique agricole commune en Région wallonne Présentations Septembre octobre 2014 1. Limite de l exposé

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal

Bulletin de santé du végétal Bulletin de santé du végétal N - 26 septembre 2013 Zones non agricoles Champagne-Ardenne N 2-3 avril 2014 Champagne-Ardenne AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE : 1. Evolution de la végétation 2. Evolution des auxiliaires

Plus en détail

je composte et je réduis mes déchets c est pour la vie!

je composte et je réduis mes déchets c est pour la vie! J agis avec LE je composte et je réduis mes déchets c est pour la vie! «devenir plus vert ueux» p4 Comment réduire ses déchets verts? p6 Comment réduire l utilisation des produits phytosanitaires? p11

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Les abeilles et l homme

Les abeilles et l homme Leurs Vie et Contribution Le rôle du Jardinier Les abeilles et l homme Leur Disparition : Le Syndrome d Effondrement des Abeilles Les abeilles vivent en essaim (abeilles sauvages) ou ruche (abeilles domestiques)

Plus en détail

Faut-il favoriser un enherbement des parcelles?

Faut-il favoriser un enherbement des parcelles? La culture pérenne de vigne ou d arbres fruitiers est un élément structurant de nombreux paysages agricoles français. La durée de vie d une plantation et la valeur ajoutée relativement importante de ces

Plus en détail

FICHE N 13 "PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES"

FICHE N 13 PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES FICHE N 13 "PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES" Les auxiliaires Dans le milieu naturel, tous les animaux et végétaux possèdent des parasites et des prédateurs. Les populations des différents organismes

Plus en détail

Les engrais verts. De plus, en cultivant un engrais vert, vous favorisez et maintenez une faune utile, les auxiliaires.

Les engrais verts. De plus, en cultivant un engrais vert, vous favorisez et maintenez une faune utile, les auxiliaires. Les engrais verts Définition Un engrais vert consiste à utiliser des plantes à croissance rapide, qui se développent même en fin de saison et couvrent le sol de façon importante. Sur une courte période,

Plus en détail

Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre.

Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre. Bulletin de santé du végétal Maïs d u 21/07/2015 N 13 R E S E A U 2015 Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre.

Plus en détail

Les insectes jardiniers

Les insectes jardiniers Les insectes jardiniers Vous avez dit jardin? Le jardin à la française se caractérise par la régularité et la symétrie. Domptée, la nature ne s y exprime plus, les végétaux acceptés ne sont là que pour

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Sommaire. En bref. N 6 26 juin 2015. Cultures ornementales RAVAGEURS : RAVAGEURS. Psylles: Présence fréquente sur eleagnus

Sommaire. En bref. N 6 26 juin 2015. Cultures ornementales RAVAGEURS : RAVAGEURS. Psylles: Présence fréquente sur eleagnus N 6 26 juin 2015 P 1/5 En bref Sommaire RAVAGEURS : Psylles: Présence fréquente sur eleagnus Acariens: Très présents à faible intensité Pucerons: Ravageur en expansion sur toute la région MALADIES : Faible

Plus en détail

Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle

Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle Aménagements agroforestiers et Biodiversité fonctionnelle Cette plaquette, réalisée par Arbre et Paysage 32, en lien avec le projet CASDAR «Améliorer l efficacité agro-écologique des systèmes agroforestiers

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE THEME : LE JARDINAGE ECOLOGIQUE Mercredi 17 octobre 2012 Salle Faro 20h30 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Mairie de Massy 1, av. du Général

Plus en détail

Source : réseau de stations météo SBT-Demeter. Cumul 2015 de pluies (mm) Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web...

Source : réseau de stations météo SBT-Demeter. Cumul 2015 de pluies (mm) Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web... D U 1 8 A O Û T 2 0 1 5 rédigé par Maëlle KRZYZANOWSKI - CDDL - CA 49 A C T U A L I T E S Bilan météo P. 1 Allium Thrips, teigne P.2 Asperge Criocères P.3 Carotte, panais, céleri Mouche de la carotte P.3

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

Les plantes compagnes dans les colzas

Les plantes compagnes dans les colzas Les plantes compagnes dans les colzas Février 2015 Avant d'appliquer un produit phytopharmaceutique, il convient de lire l'étiquette de son emballage et de vérifier la réglementation et les bonnes pratiques

Plus en détail

Contrats Natura 2000

Contrats Natura 2000 Contrats Natura 2000 A. MESURES NON AGRICOLES ET NON FORESTIÈRES B. MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES (MAE) B.1 MAE territorialisées : liste nationale (PDRH, décembre 2008) Conditions d accès à certaines

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg

AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg AGRIFAUNE moutarde, avoine rude, phacélie 10%moutarde AN 80%avoine rude 10%phacélie sacherie 25 kg s agronomiques : Couverture rapide du sol Restitution d azote à la culture suivante Production de biomasse

Plus en détail

Plan de gestion. Réseau Nature

Plan de gestion. Réseau Nature Plan de gestion - Réseau Nature Terrain de Jean-Jacques Noé - Dossier RN-17P Rédacteur pour Natagora : Pascal Hauteclair Octobre 2009 1 Table des matières I. Contexte... 3 II. Description générale du terrain...

Plus en détail

La haie méditerranéenne Un écosystème à la loupe

La haie méditerranéenne Un écosystème à la loupe La haie méditerranéenne Un écosystème à la loupe Contenu de l outil : 13 photos d animaux sauvages de la haie (crapaud, rouge-gorge, moineau, hérisson, mulot, gecko, araignée, carabe, cloporte, coccinelle,

Plus en détail

L hôtel des abeilles ou l hôtel des insectes

L hôtel des abeilles ou l hôtel des insectes L hôtel des abeilles ou l hôtel des insectes Prendre soin des insectes ne consiste pas seulement à leur offrir à manger durant la belle saison mais également à leur proposer le gîte pendant les périodes

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

NOS ALLIÉES DANS LES JARDINS

NOS ALLIÉES DANS LES JARDINS LES H AIES NOS ALLIÉES DANS LES JARDINS Fiches pratiques Retrouvez dans ces fiches pourquoi et comment installer différentes types haies. Quels sont leurs avantages, leurs inconvénients, quelles sont les

Plus en détail

Accueillir. c est facile! des. auxiliaires. au jardin

Accueillir. c est facile! des. auxiliaires. au jardin Accueillir des auxiliaires au jardin c est facile! Limaces, pucerons, vers blancs Le jardin est un petit paradis pour tous ces petits animaux dits «ravageurs». Mais il abrite aussi une petite faune qui

Plus en détail

Une agriculture plus agronomique

Une agriculture plus agronomique 5. Vers une agriculture plus agronomique pour l intérêt de tous INTRODUCTION L agriculture agrochimique de ces dernières décennies, avec une utilisation massive des pesticides, a participé à la dégradation

Plus en détail

PEERLESS : Viabilité d une gestion écologique renforcée de la santé des plantes dans les paysages agricoles

PEERLESS : Viabilité d une gestion écologique renforcée de la santé des plantes dans les paysages agricoles Forgeco, Grenoble, 3-4 décembre 2013 PEERLESS : Viabilité d une gestion écologique renforcée de la santé des plantes dans les paysages agricoles L exemple de la gestion des populations de carpocapses dans

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets,

Plus en détail

Des arbres et des arbustes en santé

Des arbres et des arbustes en santé Les solutions vertes L entretien des pelouses Les ennemis des pelouses Les fleurs et les rosiers Des arbres et des arbustes en santé Les animaux et les insectes indésirables Des arbres et des arbustes

Plus en détail

Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens

Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens Problématiques et solutions de la saison 2010: insectes et acariens Par : JONATHAN ROY, agronome Conseiller en agriculture biologique MAPAQ - Chaudière re-appalaches Journée e d information d «Serres modiques

Plus en détail

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Daniel Cormier, Ph. D. Institut de recherche et de développement d en agroenvironnement inc.. (IRDA), Québec, Canada Pourquoi

Plus en détail

Assolement, valorisation et besoins de la CORAB :

Assolement, valorisation et besoins de la CORAB : 15 juillet 2011 Assolement, valorisation et besoins de la CORAB : Nous donnons rendez-vous à tous les adhérents le 6 septembre à St Jean d Angely pour notre réunion annuelle sur les emblavements 2011-2012.

Plus en détail

INTRODUCTION AUX MÉTHODES DE CONTRÔLE DES INSECTES NUISIBLES

INTRODUCTION AUX MÉTHODES DE CONTRÔLE DES INSECTES NUISIBLES INTRODUCTION AUX MÉTHODES DE CONTRÔLE DES INSECTES NUISIBLES On peut souvent prévenir les dommages causés aux plantes de jardin en observant régulièrement cellesci afin de déceler rapidement la présence

Plus en détail

David, agriculteur en Dordogne

David, agriculteur en Dordogne David, agriculteur en Dordogne David, âgé de 32 ans, s est associé avec ses parents sur une exploitation où il élève 160 vaches. Il a, depuis ces 5 dernières années, changé ses habitudes de travail : il

Plus en détail

Les pratiques environnementales :

Les pratiques environnementales : Les pratiques environnementales : Comment mettre en place le développement durable dans les espaces verts? Fleurir, planter et gérer les espaces verts autrement Thierry Doenlen responsable du service cadre

Plus en détail

Bosquets, boqueteaux et buissons

Bosquets, boqueteaux et buissons AMÉNAGEMENTS N 8 Bosquets, boqueteaux et buissons Définition générale de l aménagement. Les bosquets et boqueteaux sont des petits îlots d arbres et d arbustes. les boqueteaux : petits massifs boisés d

Plus en détail

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau Vespa velutina est originaire d Asie. Son introduction en France date de 2004 suite à des importations de poteries chinoises dans le Lot-et- Garonne. Depuis cette date l espèce ne fait que progresser sur

Plus en détail

www.lutinbazar.fr Sources : www.adalia.be http://saint-leonard-eco.spip.acrouen.fr/spip.php?article299

www.lutinbazar.fr Sources : www.adalia.be http://saint-leonard-eco.spip.acrouen.fr/spip.php?article299 Pilier n 7 : L autonomie et l initiative (palier n 1) Domaine : Découverte du monde Unité d apprentissage : Elevage de papillons Compétence(s) : Observer et décrire pour mener des investigations. Capacité(s)

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail