Actualité Ecophyto 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualité Ecophyto 2010"

Transcription

1 N 12 - Décembre 21 SOMMAIRE Actualité Ecophyto 1 Actualité réglementaire 1 Actualité cultures 3 Résultats essais 3 Actualité Ecophyto 21 Prochaines échéances JANVIER 211 Résultats de la sélection des groupes de fermes de référence par le comité national (initialement prévue en décembre). Trois groupes sont candidats pour la région. JANVIER 211 Réunion du groupe projets territoriaux : A la demande des porteurs de projets membres du groupe Phyt eaux propres, il a été convenu, à la suite du CROS de mars 21, de constituer un groupe dédié aux projets de territoire. Ce groupe fait donc suite aux activités de Phyt eaux propres, dans un cadre nouveau qui est celui des objectifs d Ecophyto et qui intègre la problématique des AAC Grenelle. Cette réunion visera à : - présenter les derniers résultats d analyse de la qualité des eaux vis à vis des produits phytosanitaires, - faire le point d avancement des démarches territoriales, - informer sur les modalités de financement des projets territoriaux, - faire un état d avancement de la préparation des plans d action sur les aires d alimentation de captage prioritaires Grenelle (AAC), - discuter de l organisation du groupe et de la suite des travaux. MARS 211 Publication de la note de conjoncture régionale. PRINTEMPS une réunion du Comité régional d orientation et de suivi, - une réunion du groupe pratiques agricoles, sur le sujet de la recherche et de l expérimentation, - une réunion du groupe zones non agricoles. L animation du plan Ecophyto pour la région est assurée par : - le chef de projet régional Ecophyto, Georges Fouilleux, de la DRIAAF-SRAL, - l animateur régional Ecophyto, Jérôme du Cray, de la chambre régionale d agriculture. Actualité réglementaire Thirame - prolongation délai Les semences traitées avec les préparations suivantes : CALTIR PM, POMARSOL, SANU- GEC, THIFLOR (toutes à base de thirame), peuvent être mises sur le marché par les distributeurs de semences et semées par les agriculteurs pendant la durée nécessaire à l écoulement des stocks de semences traitées avec ces produits, constitués avant la date d échéance d utilisation, soit le 31 août 21. Autorisation CRUISER 3 L autorisation de mise sur le marché de la préparation CRUISER 3 (3 g/l de thiaméthoxam) délivrée chaque année depuis 28, vient d être renouvelée. Usages autorisés : maïs grain, ensilage et porte-graines femelles, contre taupins, oscinie, pucerons et cicadelles à la dose d emploi de,9 l de produit formulé par unité de graines. Cette autorisation fait suite à l avis favorable de l Agence nationale de sécurité sanitaire (AN- SES) du 15 octobre 21 qui conclut que l usage de la préparation CRUISER 3 sur le maïs ensilage, le maïs grain et le maïs portegraine femelle ne présente pas de risque pour l environnement. Cette évaluation est confortée par l absence d effets non-intentionnels liés à l usage de ce produit sur les abeilles depuis 28, relevée grâce aux observations du dispositif de suivi mis en place par les directions régionales de l alimentation, de l agriculture et de la forêt dans 6 régions françaises. Directrice de la publication : Hélène DE COMARMOND Rédaction : Bertrand HUGUET - Georges FOUILLEUX D R I A A F - Service régional de l alimentation - 18, avenue Carnot CACHAN CEDEX tél : fax : mél : 1

2 L autorisation délivrée reste accompagnée de conditions d usage sécurisées (voir plus loin), qui continueront à faire l objet d une vigilance accrue qui pourra conduire à sa suspension en cas d incident ou de nonrespect des préconisations d emploi. Dans tous les cas, une nouvelle évaluation sera demandée à l ANSES l année prochaine. La direction générale de l alimentation continuera à animer un comité de suivi de ce dispositif associant largement l ensemble des syndicats professionnels agricoles et apicoles. Après trois années de mise en place de ce protocole, un nouveau réseau sera déployé en 211, partout en France, pour renforcer les recherches sur les mortalités d abeilles et la prévention des risques liés aux insecticides, comme recommandé par le rapport remis au gouvernement pour le développement d une apiculture durable. Conditions d emploi des semences de maïs protégées Cruiser 3 Densité de semis maximale : 2,2 unités de semences par hectare soit 11 graines/ha. Pour protéger les organismes du sol, ne pas appliquer de produit contenant du thiaméthoxam ou de la clothianidine sur la culture suivante à l automne de la même année. Pour protéger les oiseaux et les mammifères sauvages, les semences traitées doivent être enfouies dans le sol. S assurer que les semences traitées sont enfouies au bout des sillons. Pour protéger les abeilles et les pollinisateurs : - ne pas introduire des plantes pouvant devenir attractives pour les abeilles en cas d interruption prématurée de la culture ou appliquer des mesures permettant de limiter l exposition des abeilles, - ne pas semer de tournesol comme culture de rotation l année suivante de la culture de semences de maïs traitées Cruiser 3 ou appliquer des mesures permettant de limiter l exposition des abeilles. Se référer aux arrêtés relatifs aux conditions d enrobage et d utilisation des semences traitées. Ne pas utiliser d insecticides de la famille des néonicotinoïdes en traitement foliaire dans les cultures où les semences ont été traitées avec du thiaméthoxam afin d éviter les risques d apparition de résistance croisée. Préparations naturelles peu préoccupantes Des autorisations de mise sur le marché bientôt publiées (communiqué du 9/12/1). Face aux inquiétudes exprimées par des élus d Ile-de- France et l association Aspro-Pnpp (Association pour la promotion des produits naturels peu préoccupants), le Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l Aménagement du territoire tient à rappeler que : * la mise sur le marché des préparations naturelles peu préoccupantes à des fins de traitement des plantes est soumise à une autorisation prévue par la réglementation européenne et la loi du 3 décembre 26 sur l eau et les milieux aquatiques, 2 * le commerce de ces produits est soumis à une évaluation de l Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), afin de garantir de manière scientifique leur efficacité et l absence de risque pour l environnement et la santé. Les préparations phytosanitaires naturelles peu préoccupantes bénéficient cependant d une procédure simplifiée fixée par décret depuis le 25 juin 29. Une première liste de références des éléments naturels à partir desquels peuvent être élaborées ces préparations sera publiée au bulletin officiel du Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l Aménagement du territoire d ici janvier 211. Dérogation brome La lutte contre les bromes était rendue difficile par la limitation à une seule application par campagne d herbicides de la famille des ALS. Les nouvelles spécialités avaient bénéficié d une possibilité de double passage, qui est maintenant étendue à d autres molécules par la nouvelle recommandation suivante : «Dans le cadre de la gestion des adventices des céréales à paille, l utilisation des inhibiteurs d ALS antigraminées (flupyrsulfuron, iodosulfuron, mesosulfuron, propoxycarbazone, sulfosulfuron, pyroxsulame...) doit être limitée à une application par campagne, exception faite du contrôle des bromes, seuls ou associés à une autre graminée, où une double application est possible, à moins de 3 semaines d intervalle avec des spécialités à base de : - soit de propoxycarbazone (double application à demidose - soit de sulfosulfuron (double application à demi-dose - soit de pyroxsulame (double application à demi-dose - soit de toute nouvelle substance active antigraminées inhibiteur d ALS présentant une efficacité comparable sur le brome (double application à demi-dose - soit d une association d inhibiteurs d ALS suivie de propoxycarbazone, ou de sulfosulfuron, ou de pyroxsulame, ou de toute nouvelle substance active antigraminées inhibiteur d ALS présentant une efficacité comparable sur le brome. Nouveaux fongicides céréales Le marché des fongicides céréales voit l arrivée de nombreuses spécialités, mais il s agit d association de molécules existantes, notamment les strobilurines. Exemples : ACANTO PRIMA = picoxystrobine + cyprodinil, CREDO = picoxystrobine + chlorothalonil, AMISTAR OPTI = azoxystrobine + chlorothalonil, ABACUS SP = pyraclostrobine + époxyconazole, MADISON = trifloxystrobine + prothioconazole, SWING GOLD = dimoxystrobine + époxyconazole. Si la résistance septoriose aux strobilurines est maintenant généralisée à l ensemble du territoire (taux de souches résistantes en laboratoire de 95-1%), une efficacité résiduelle reste observée au champ (2-4%). En outre, les strobilurines conservent tout leur intérêt pour la gestion des rouilles. Un point sur les résistances sera effectué dans une prochaine lettre.

3 Nouvelle mention ZNT Depuis cet automne, les nouvelles décisions d AMM (produits nouveaux ou révisés) peuvent intégrer une nouvelle mention Sp3 (dans laquelle figure déjà la ZNT par rapport au point d eau) : «Pour protéger les arthropodes et les plantes non cibles, respecter une zone non traitée de.. mètres par rapport à la zone non cultivée adjacente». ligne blanche en zigzag. La face supérieure de l'abdomen est jaune orangée avec 5 tâches sombres transversales. Ex : pour le Buggy concentré, cette ZNT est de 2 m, pour le Pergado MZ pépite, le Bétanal mobilis elle est de 5 m,... Vérifiez bien toutes les informations portées sur étiquettes, avant la mise en oeuvre d un traitement. Produits retirés La fin de l année est souvent l occasion de faire le point sur les stocks de produits phytosanitaires dans les exploitations ou les entreprises. Vous trouverez ci-joint à cet envoi, une liste de produits dont les AMM ont été retirées, et dont la date limite d utilisation arrivait à échéance durant le second semestre 21. Ces produits deviennent donc des déchets, et le détenteur doit procéder à leur élimination. En attendant, ils doivent être mis à part dans le local de stockage. Infos parasites Punaise américaine Si l Asie est maintenant la principale source d espèces invasives en Europe, les Amériques restent également une source importante. On se souvient entre autres récemment de la chrysomèle du maïs, mais on connaît moins la punaise américaine (ou californienne), Leptoglossus occidentalis, appelée parfois aussi punaise occidentale des cônes, ou punaise du pin. Découvert pour la première fois en 191 en Californie, cet insecte s est étendu durant le XXème siècle sur l ensemble des Etats-Unis et du Canada. En Europe, il a été observé pour la première fois dans le nord de l Italie en 1999, puis très rapidement dans une quinzaine de pays européens. En France, la première détection a eu lieu en 26 dans le midi, et sa présence est maintenant avérée dans de nombreux départements du sud-est, du sud-ouest, ainsi qu en Bretagne, Centre. Ce ravageur n est pas réglementé. Comme la coccinelle asiatique, cette punaise a tendance à chercher à pénétrer dans les maisons à la mauvaise saison, et c est ainsi qu elle est souvent détectée. La Fredon vient de diagnostiquer un insecte en région parisienne, chez un particulier à Villeneuve-le-Roi. On trouve également sur internet des signalements à Paris en 27, à Fontainebleau en 29, à Brou sur Chantereine (77) en octobre Adulte de Leptoglossus occidentalis (photo Fredon Idf) Les adultes se nourrissent de fleurs et de graines de conifères au printemps, essentiellement les Pinus sp. Les femelles pondent leurs oeufs sur les aiguilles, et les jeunes larves se nourrissent principalement sur les cônes et occasionnellement les aiguilles. Les nouveaux adultes sortent en été. En Europe, il n y a pas eu de dégâts importants signalés jusqu ici en forêt ou en production de semences de conifères. Cette punaise n a aucun lien avec les punaises de lit, qui ont fait récemment l actualité. Résultats d essais Lutte contre les Au début des années 2, la lutte contre les du colza est devenue difficile, avec la conjonction : - d une forte augmentation des populations, mesurée par les captures en cuvette ou par les infestations sur plante (phénomène qui avait débuté dans l est de la France), - la mise en évidence d une forte proportion d insectes moins sensibles aux pyréthrinoïdes classiques (type deltaméthrine, lambda cyhalothrine...). Le problème a atteint son apogée en 25 comme le montrent les suivis du réseau de surveillance régional (voir graphique page suivante). Les adultes sont brun-rouge. Les antennes sont composées de 4 articles. Les individus mesurent 1.5-2cm. Chaque aile antérieure présente une fine 3

4 Nbre Captures moyennes de dans les 3 semaines avant début floraison Les travaux conduits par les services chargés de la protection des végétaux ont montré : - que les seuils anciennement en vigueur, qui avaient conduits à des traitements fréquents, pouvaient être largement remontés, sans porter préjudice à la culture, - que l utilisation des variétés précoces, soit en bordure, soit en mélange (de l ordre de quelques %) avec la variété normale, permettait par son attractivité liée au décalage de stade, de diluer ou retarder les infestations. STADES COLZAS EN BON ETAT COLZAS AFFAIBLIS Les essais conduits depuis 3 ans par la Fredon, permettent de démontrer les capacités des nouvelles solutions par rapport aux solutions actuelles. Les sites : 28 Fontaine le port (77) 29 Lisses (91) 21 Chars (91) Comme le montrent les graphiques, pour des infestations modérées, le PROTEUS et le PYRI- NEX donnent des résultats du même ordre que le MAVRIK ou le TALSTAR, avec un petit plus en terme de rémanence. D1 Boutons accolés cachés par les feuilles terminales D2 Inflorescence principale dégagée. Les boutons sont encore accolés. 3 à 4 1 méligèthe Efficacité 2 essais (29 et 21) T + 3 T + 7 E Allongement des pédoncules floraux. Les boutons se séparent. 7 à 8 2 à seuils 1 Decis Mavrik flo Talstar flo Pyrinex Témoin : T 2,9 mél / pied T + 3 = 3 mél / pied T + 7 = 1,5 mél / pied Après le retrait du malathion, seules deux matières actives conservaient une bonne efficacité : le tau-fluvalinate, et la bifenthrine. L offre s est enrichie l an passé avec le chlorpyriphos (PYRINEX) et l association deltaméthrine + thiacloprid (PRO- TEUS), permettant d envisager une alternance des modes d action, utile pour prévenir les résistances. Ces dernières années, la pression méligèthe a fortement décru, avec des infestations justifiant rarement une intervention Efficacité 2 essais (28 et 21) T + 3 T + 7 Decis Mavrik flo Talstar flo Proteus Témoin : T 5,1 mél / pied T + 3 = 5,7 mél / pied T + 7 = 3,3 mél / pied 4

5 LETTRE ACTUALITES PHYTO IDF Articles parus en 21 réglementation point parasite actu écophyto résultats d'essais janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre mise à jour buses anti dérive site obligations rotation maïs contrôle des pulvés modifs arrêté chryso bromure méthyl retraits bifenthrine, diphenylamine nouvel arrêté mélanges bilan contrôles intrants dérogations arrêté registre procédés trait effluents directive 29/128 Dérogations - AMM retrait PARLAY C arrêté globodera en TS dérogation anthraquinone retrait bifenthrine AMM Actara eaux usées et irrigation emballages en bois semences de maïs retrait PARLAY C désherbage céréales Dérogation Callisto usages orphelins Thirame Cruiser 3 Préparations naturelles Nouveaux fongicides céréales dérogation brome intrants retirés nouvelle mention ZNT nouveaux parasites 29 bactéries pomme de terre Résistance septoriose tuta absoluta races de rouille jaune processionnaires capricorne pays bas chalarose du frène cécidomyies du blé feu bactérien aphanomycès du pois datura héliothis armigera capricornes asiatiques paysandisia archon mineuse du marronnier résistance pucerons colza nématode féverole pyrale du buis chrysomèle du maïs tuta absoluta moniliose chrysomèle du maïs Pyrale du maïs mouche méditerranéenne des fruits parasites du cresson coccinelle asiatique rappel des axes indicateurs liens utiles réunion cros accord jardiniers amateurs enquêtes pratiques culturales IFT Désherbage Blé groupe pratiques agricoles réseau ferme IFT désherbage Colza accord usages ZNA comité national publication Nodu fermes de référence bilan réseau épidémio axe 9 fermes de référence désherbage antigraminées du blé désherbage antigraminées du blé punaise américaine échéances à venir Méligèthes du colza BONNES FETES DE FIN D ANNEE 5

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

Nouveautés phytosanitaires en colza insecticides en végétation traitement de semences régulateurs herbicides. L. Ruck F. Duroueix Y.

Nouveautés phytosanitaires en colza insecticides en végétation traitement de semences régulateurs herbicides. L. Ruck F. Duroueix Y. Nouveautés phytosanitaires en colza insecticides en végétation traitement de semences régulateurs herbicides L. Ruck F. Duroueix Y. Ballanger 1 Références sur méligèthes : rappel Nom commercial Composition

Plus en détail

Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre.

Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre. Bulletin de santé du végétal Maïs d u 21/07/2015 N 13 R E S E A U 2015 Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre.

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Rédaction équipe technique RECA

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

Les règles d utilisation des. produits phytopharmaceutiques. en Zones Non Agricoles

Les règles d utilisation des. produits phytopharmaceutiques. en Zones Non Agricoles Les règles d utilisation des produits phytopharmaceutiques en Zones Non Agricoles DRAAF-SRAL 1/ Qu est-ce qu un produit phytopharmaceutique? Produit phytosanitaire = Produit phytopharmaceutique = pesticides

Plus en détail

Grandes Cultures - LORRAINE. Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis.

Grandes Cultures - LORRAINE. Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis. Bulletin de Santé du Grandes Cultures - LORRAINE Végétal Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis. Pois de printemps Stade Fin Floraison. Tordeuses et

Plus en détail

En Bref cette semaine

En Bref cette semaine N 5 30 avril 2015, page 1 En Bref cette semaine Choux Mouche du chou : Les pontes s intensifient sur le nord de la Bretagne Artichaut Pucerons verts : Baisse des populations Pucerons noirs : quelques rares

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

Quelques exemples de changements de gestion des espaces : - paillage systématique des massifs,

Quelques exemples de changements de gestion des espaces : - paillage systématique des massifs, N 72 - Décembre 2015 SOMMAIRE Actualité Ecophyto 1 Actualité réglementaire 3 Actualité technique 4 La DRIAAF vous souhaite de bonnes fêtes Actualité Ecophyto Conférence «objectif zéro phyto» Comment anticiper

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal - Auvergne. n 40 du 12/11/2015. A retenir

Bulletin de santé du végétal - Auvergne. n 40 du 12/11/2015. A retenir Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 40 du 12/11/2015 A retenir Colza - L activité du charançon du bourgeon terminal se maintient cette semaine dans le réseau Blé - conditions climatiques favorables

Plus en détail

IMPACT DES TRAITEMENTS DE SEMENCES INSECTICIDES

IMPACT DES TRAITEMENTS DE SEMENCES INSECTICIDES IMPACT DES TRAITEMENTS DE SEMENCES INSECTICIDES sur les insectes ravageurs du sol et les paramètres agronomiques du maïs-grain Présenté par Roxanne S. Bernard, Technicienne en entomologie, CÉROM Geneviève

Plus en détail

Références technicoéconomiques. en systèmes de grandes cultures. Résultats 2009

Références technicoéconomiques. en systèmes de grandes cultures. Résultats 2009 Références technicoéconomiques en systèmes de grandes cultures Résultats 2009 SEPTEMBRE 2011 Références technico-économiques en systèmes de grandes cultures Résultats 2009 Septembre 2011 La réalisation

Plus en détail

L usage agricole des pesticides

L usage agricole des pesticides L usage agricole des pesticides Jacques ROUZET Réunion GDSA 28/02/2015 Usage Agricole des Pesticides Utilisation des «Phytos» en agriculture du début des années 60 jusqu en 2015. Historique, principales

Plus en détail

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures

Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Product: 155928 / Page: 1 / Size: 150.000 x 135.000 / Date: 6-MAR-13 / 09:54:26 Insecticide - Fongicide polyvalent multi-cultures Composition Formulation SL 60 g/l huile essentielle d oranges douces Autorisation

Plus en détail

Déroulement des travaux :

Déroulement des travaux : Rapport final Contrôle mécanique de la punaise terne dans la culture de fraises sur rangs nattés en régie biologique à l'aide d'une faucheuse rotative 10-INNO3-16 Demandeur : Coopérative Nord-Bio Date

Plus en détail

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou»

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Journée Arbres, Eau et Cours d eau 26 avril 2012 Aurin Avec le concours financier de Présentation de la zone d étude Superficie : 1555 km² Population : 250

Plus en détail

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets,

Plus en détail

La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris

La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris Direction des Espaces Verts et de l Environnement La réduction d usage en ville, exemple d une grande ville en gestion alternative économe en pesticide : La Direction des Espaces Verts et de l Environnement

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES SÉRIES ES et L Durée de l épreuve : 1H30 coefficient : 2 Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7 à 7/7. L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le

Plus en détail

Désherbage CEREALES Campagne 2013/2014

Désherbage CEREALES Campagne 2013/2014 Désherbage CEREALES Campagne 2013/2014 Service Agronomie, Territoire et Equipement Cette plaquette fait partie du guide annuel «A vos cultures». Celui-ci regroupe dans un ensemble cohérent et global les

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

Grandes cultures n 15 du 10 mars 2015

Grandes cultures n 15 du 10 mars 2015 1 A retenir cette semaine - Très nette accélération des stades phénologiques. - 81% des cuvettes piègent des charançons de la tige du colza cette semaine. Le risque va s amplifier en fin de semaine avec

Plus en détail

ROVRAL AQUA FLO. Ecully, le 15 Avril 2013 1/10

ROVRAL AQUA FLO. Ecully, le 15 Avril 2013 1/10 Ecully, le 15 Avril 01 ROVRAL AQUA FLO Nous vous informons d une décision d homologation pour ROVRAL AQUA FLO avec : - une modification des conditions d emploi, - de nouveaux libellés pour certains usages

Plus en détail

La lutte antiparasitaire et les plantes ornementales

La lutte antiparasitaire et les plantes ornementales Vue d ensemble de l industrie La lutte antiparasitaire et les plantes ornementales L industrie horticole compte pour plus de 15 p. 100 (5 milliards de dollars) des recettes monétaires agricoles au Canada.

Plus en détail

metaconazole Version septembre 2012

metaconazole Version septembre 2012 Fongicide metaconazole Version septembre 01 Cinch Pro Fongicide céréales, colza, pois, et lupin Régulateur de croissance du colza d hiver Perte des usages : Féveroles : pourriture grise et sclérotiniose,

Plus en détail

MOYENS DE LUTTE CONTRE LES LARVES DE HANNETON COMMUN EN PEPINIERE M.-A. JOUSSEMET (1))

MOYENS DE LUTTE CONTRE LES LARVES DE HANNETON COMMUN EN PEPINIERE M.-A. JOUSSEMET (1)) AFPP 3 e CONFÉRENCE SUR L ENTRETIEN DES ESPACES VERTS, JARDINS, GAZONS, FORÊTS, ZONES AQUATIQUES ET AUTRES ZONES NON AGRICOLES TOULOUSE 15, 16 ET 17 OCTOBRE 013 MOYENS DE LUTTE CONTRE LES LARVES DE HANNETON

Plus en détail

DOMAINE «PRODUCTIONS VÉGÉTALES» FICHE SANTÉ VÉGÉTAUX I UTILISATION DES PRODUITS. Quel est l objectif? Qui est concerné? Que vérifie-t-on?

DOMAINE «PRODUCTIONS VÉGÉTALES» FICHE SANTÉ VÉGÉTAUX I UTILISATION DES PRODUITS. Quel est l objectif? Qui est concerné? Que vérifie-t-on? DOMAINE «PRODUCTIONS VÉGÉTALES» FICHE SANTÉ VÉGÉTAUX I UTILISATION DES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES Quel est l objectif? La réglementation communautaire relative à la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques

Plus en détail

Réglementation en vigueur concernant l abattage des arbres sur la ville de Neuilly-sur-Seine

Réglementation en vigueur concernant l abattage des arbres sur la ville de Neuilly-sur-Seine Réglementation en vigueur concernant l abattage des arbres sur la ville de Neuilly-sur-Seine Le Plan d occupation des Sols de la commune de Neuilly sur Seine stipule que : - L abattage d un arbre implanté

Plus en détail

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Organisateur. Contact. Carolina Cardoso cardoso@bee- life.eu Chargée de communication + 32 (0)10 47 34 16 + 32 496 87 46 85

DOSSIER DE PRESSE. Organisateur. Contact. Carolina Cardoso cardoso@bee- life.eu Chargée de communication + 32 (0)10 47 34 16 + 32 496 87 46 85 DOSSIER DE PRESSE Organisateur CARI asbl Place Croix du Sud, 4 1348 Louvain la Neuve +32 (0)10 47 34 16 www.cari.be Contact Carolina Cardoso cardoso@bee- life.eu Chargée de communication + 32 (0)10 47

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Pesticides Mode d emploi. Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement

Pesticides Mode d emploi. Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement Pesticides Mode d emploi Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement Que l on soit jardinier amateur, professionnel des espaces verts ou

Plus en détail

Tomate : bilan sanitaire 2014. Réseau de surveillance

Tomate : bilan sanitaire 2014. Réseau de surveillance N 23 18 décembre 2014 Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de santé du végétal d'aquitaine Légumes de plein champ sont les suivantes :

Plus en détail

Pour la période du 4 au 9 juin (semaine 24), 59 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre.

Pour la période du 4 au 9 juin (semaine 24), 59 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre. Nombre de parcelles Bulletin de santé du végétal Maïs d u 9/6/21 N 7 R E S E A U 21 Pour la période du 4 au 9 juin (semaine 24), 9 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région

Plus en détail

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales Pièges à insectes Légumes Petits fruits Plantes ornementales Légumes plein champ Culture Ravageurs Type de piège Nombre de piège Remarques Carotte Mouche de la carotte Psila rosae Rebell orange Min. 2

Plus en détail

LA GAMME TOURNESOL 2015

LA GAMME TOURNESOL 2015 GUIDE TOURNESOL 2015 LA GAMME TOURNESOL 2015 IDENTIFIANTS RAGT SEMENCES : une aide au choix variétal BONUS HUILE Variété de la gamme Tournesol Efficient : classification de la teneur en huile par rapport

Plus en détail

P êcher. Maturités Récolte en cours de Zeelady, Bellerime, Nectatop, Snowball, BG6,

P êcher. Maturités Récolte en cours de Zeelady, Bellerime, Nectatop, Snowball, BG6, N 14-22 juillet 2014 Arboriculture Languedoc Roussillon P êcher Directeur de publication : Denis Carretier Rédacteur en chef : Christel Chevrier Comité de rédaction : Valérie Gallia, Cyril Sévely, Marc

Plus en détail

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM POUR LES BLEUETS 2 Le Canada est le deuxième producteur mondial de bleuets, après les États-Unis.

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES -1- Rappel dispositif BSV Dispositif cadré par la circulaire du 4 mars 2009 et complété par notes

Plus en détail

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins Note technique n 25 Mai 2012 L opération de conseil Agr Eau Madon, co-financée par l Agence de l Eau Rhin Meuse et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle PM 9/4 (1) European and Mediterranean Plant Protection Organization Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes Systèmes de lutte nationaux réglementaires Diabrotica virgifera

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES

DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES Contact : Pôle Végétal et Entreprise 61 allée de Brienne - BP 7044-31069 Toulouse cedex 7 Tél : 05 61 10 43 13 - Fax : 05 61 10 42 52 www.haute-garonne.chambagri.fr

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

Présentation thématique des actions techniques des Sections

Présentation thématique des actions techniques des Sections Présentation thématique des actions techniques des Sections Protection des cultures contre les maladies et les ravageurs 1. Connaître l épidémiologie des ravageurs et des maladies 2. Outils d aide à la

Plus en détail

Indicateurs phénologie. Isabelle Chuine et al. Novembre 2013

Indicateurs phénologie. Isabelle Chuine et al. Novembre 2013 Indicateurs phénologie Isabelle Chuine et al. Novembre 2013 4 indicateurs Date de feuillaison surtout feuillus. Quid des résineux? Date de floraison certains suivis sont très anciens, Date de coloration

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles Atelier Biocontrôle Matthieu BENOIT Chambre régionale d agriculture de Normandie - arboriculture Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l appui financier de l Office national de

Plus en détail

Quel devenir de la protection des cultures légumières?

Quel devenir de la protection des cultures légumières? Quel devenir de la protection des cultures légumières? La directive européenne 91/414 harmonise l'ensemble des réglementations et des autorisations de produits phytopharmaceutiques des États membres au

Plus en détail

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com La pollinisation www.sauvonslesabeilles.com Nom des intervenants Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE Sommaire I. Le processus de la pollinisation II. Les acteurs III. Impact agro-économique de la

Plus en détail

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures Février 2015 Service Agronomie, Territoire, Equipement Préconisation variétés maïs 2015 Cette plaquette fait partie du Guide annuel «A vos cultures». Celui-ci regroupe, dans un ensemble cohérent et global,

Plus en détail

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine CROS du 19 septembre 2013, Villenave d'ornon L élaboration du BSV en résumé Quelques chiffres

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS Refuge Advanced MC SmartStax MC Herculex MC ÉDITION CANADIENNE Le présent guide d utilisation du produit (le guide) établit les exigences pour la culture des hybrides

Plus en détail

C U L T U R E S. u s. Colzas associés. Le bulletin agronomique des chambres d agriculture de Franche - Comté. Edito

C U L T U R E S. u s. Colzas associés. Le bulletin agronomique des chambres d agriculture de Franche - Comté. Edito F o C U L T U R E S u s Le bulletin agronomique des chambres d agriculture de Franche - Comté Colzas associés Edito Réduire les charges est une préoccupation essentielle pour la conduite des cultures.

Plus en détail

5 ème forum régional «votre commune sans pesticides»

5 ème forum régional «votre commune sans pesticides» 5 ème forum régional «votre commune sans pesticides» Textes réglementaires relatifs à l utilisation des produits phytosanitaires Règlement européen 1107/2009 du 21 octobre 2009 -Concerne la mise sur le

Plus en détail

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL MIDI-PYRENEES Grandes Cultures - n 13 25 mars 2010 CEREALES A PAILLE PROTEAGINEUX COLZA Pietin verse : risque parfois élevé pour les semis d'octobre dans les limons et les

Plus en détail

La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA

La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA Un contexte en constante évolution La réglementation liée aux produits phytosanitaires en ZNA Pauline Bodin, chargée de mission Ecophyto ZNA Direction régionale et interdépartementale de l alimentation,

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges Inconvénient Avantages Fiche n 29 Septembre 2012 Cette fiche technique, co-financée par l Agence de l Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général des Vosges et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 30 juin 2014 modifiant l arrêté du 25 novembre 2011 relatif au référentiel de certification

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

Steward La nouvelle solution pour le contrôle des foreurs du maïs

Steward La nouvelle solution pour le contrôle des foreurs du maïs Notice Steward Maïs DuPont Steward Steward La nouvelle solution pour le contrôle des foreurs du maïs Les insectes foreurs du maïs Les insectes foreurs du maïs peuvent causer jusqu à 15 quintaux de pertes

Plus en détail

> La biosécurité dans le génie génétique appliqué au domaine non humain

> La biosécurité dans le génie génétique appliqué au domaine non humain > Connaissance de l environnement > Biotechnologie > La biosécurité dans le génie génétique appliqué au domaine non humain Résultats du programme de recherche de l OFEV 2004 2008 Résumé de la publication

Plus en détail

PLANTE : semi-dressée, de type feuillu (feuillage dense cachant entièrement ou presque entièrement les tiges); maturation tardive.

PLANTE : semi-dressée, de type feuillu (feuillage dense cachant entièrement ou presque entièrement les tiges); maturation tardive. (Solanum tuberosum) Dénomination proposée: AAC Alta Cloud Numéro de la demande: 12-7520 Date de la demande: 2012/02/22 Requérant: Colorado State University Research Foundation, Fort Collins, Colorado (États-Unis)

Plus en détail

4. Notice d utilisation

4. Notice d utilisation Clauses techniques pour une prise en compte de la réduction de l utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les marchés publics d entretien et de conception des espaces publics Mars 2012 Action

Plus en détail

- Développement végétatif : débourrement à début floraison selon zones et variétés - Drosophila suzukii : vol stable

- Développement végétatif : débourrement à début floraison selon zones et variétés - Drosophila suzukii : vol stable Bulletin n 6 / 2015 Mercredi 1 er avril 2015 Faits marquants : Pommier & Poirier : - Développement végétatif : accélération au cours de la semaine écoulée, retard d environ une semaine par rapport à 2014

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

Les plantes compagnes dans les colzas

Les plantes compagnes dans les colzas Les plantes compagnes dans les colzas Février 2015 Avant d'appliquer un produit phytopharmaceutique, il convient de lire l'étiquette de son emballage et de vérifier la réglementation et les bonnes pratiques

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06.

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06. FICHE TECHNIQUE Méligèthe du colza Introduction L huile de colza bio est recherchée, mais la culture de colza bio est très exigeante. En particulier, le méligèthe du colza peut provoquer de fortes pertes

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Arboriculture - LORRAINE BULLETIN N 1 EDITION DU 18 MARS 2015 Tous fruitiers Phénologie : En moyenne au 16 mars 2015 : - Mirabelle : A (bourgeon d hiver) à B (début gonflement)

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

PROPOSITIONS DE STAGE DE RECHERCHE EXPERIMENTATION 2014 - INVENIO

PROPOSITIONS DE STAGE DE RECHERCHE EXPERIMENTATION 2014 - INVENIO PROPOSITIONS DE STAGE DE RECHERCHE EXPERIMENTATION 2014 - INVENIO Pôle Fraise : > Thème : "Protection et gestion de l eau en culture hors-sol de fraise : conduite de l irrigation à l aide de sondes tensiométriques"

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f) LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Folle avoine La lutte chimique est la méthode qui donne le plus de résultat. Les faux semis ont peu d intérêt avant culture d automne. Le labour

Plus en détail

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Danielle Bernier Agronome-malherbologiste Direction de la phytoprotection 30 octobre 2012 Comment identifier un problème de résistance? Sommes-nous

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures Colza Culture 4.6.11 Généralités Plante oléagineuse (40 à 42% d huile dans la graine). Famille des crucifères. Culture adaptée aux zones plutôt fraîches (jusqu à 800 m d altitude environ). Bonne couverture

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal - Auvergne. n 11 du 23/04/2014. A retenir. Evaluer au cas par cas les risques charançon des siliques et pucerons cendrés.

Bulletin de santé du végétal - Auvergne. n 11 du 23/04/2014. A retenir. Evaluer au cas par cas les risques charançon des siliques et pucerons cendrés. Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 11 du 23/04/2014 A retenir Colza Evaluer au cas par cas les risques charançon des siliques et pucerons cendrés. Tournesol Surveiller l'éventuelle présence de limaces

Plus en détail

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s Les thrips sont des insectes de petite taille (1 à 2 mm), allongés et qui possèdent des ailes étroites bordées de longs cils caractéristiques. Les dégâts majeurs résultent de l alimentation des adultes

Plus en détail

La prévention au champ avant tout

La prévention au champ avant tout 01 Limiter les risques La prévention au champ avant tout La maîtrise de la qualité sanitaire des céréales se dote d outils de prévention efficaces. Blé tendre, blé dur et maïs disposent chacun d une grille

Plus en détail

Désherbage du colza : les solutions de rattrapage de post-levée

Désherbage du colza : les solutions de rattrapage de post-levée mercredi 29 septembre 2010 Désherbage du colza : les solutions de rattrapage de post-levée Le désherbage du colza est un point particulièrement sensible de l itinéraire technique et la stratégie doit être

Plus en détail

2. Identification de l'organisme de formation : Adresse BP 7

2. Identification de l'organisme de formation : Adresse BP 7 Comité VIVEA sollicité : D042 Réf. interne : D042/2010/1012 - Attention dossier non encore envoyé à Vivea 1. Titre de l'action de formation : certiphyto 2. Identification de l'organisme de formation :

Plus en détail

Maïs doux : bilan sanitaire 2010

Maïs doux : bilan sanitaire 2010 N février S O M M A I R E Maïs doux bilan sanitaire Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de santé du végétal d'aquitaine Légumes de plein

Plus en détail

Ravageurs. Maladie des taches noires du rosier. Pucerons

Ravageurs. Maladie des taches noires du rosier. Pucerons Maladie des taches noires du rosier Les premiers symptômes foliaires se manifestent à la base du pied sous la forme de taches noires plus ou moins circulaires de 10 à 15 mm de diamètre. Les conditions

Plus en détail

G U I D E P R A T I Q U E

G U I D E P R A T I Q U E G U I D E P R A T I Q U E ITINéRAIRES TECHNIQUES INTéGRéS DU blé tendre d hiver EN PICARDIE Pierre Mischler (AlternatecH section Agro-Transfert) Jean Lieven (Chambre d Agriculture de l Aisne) François

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

des Espaces Naturels La flore des champs et des moissons La biodiversité

des Espaces Naturels La flore des champs et des moissons La biodiversité des Espaces Naturels La flore des champs et des moissons La biodiversité Dossier [06] Novembre 2013 Rouge, blanc, bleu, jaune, rose Telles étaient autrefois les couleurs qui émaillaient nos cultures. Et

Plus en détail

ATTENTES DES GESTIONNAIRES DE ZONES NON AGRICOLES BIO-AGRESSEURS ET DE LA FLORE SPONTANEE SYNTHESE DES RESULTATS D ENQUETE (2013)

ATTENTES DES GESTIONNAIRES DE ZONES NON AGRICOLES BIO-AGRESSEURS ET DE LA FLORE SPONTANEE SYNTHESE DES RESULTATS D ENQUETE (2013) ATTENTES DES GESTIONNAIRES DE ZONES NON AGRICOLES EN TERMES DE SOLUTIONS POUR LA GESTION DES BIO-AGRESSEURS ET DE LA FLORE SPONTANEE SYNTHESE DES RESULTATS D ENQUETE (2013) AVEC LE SOUTIEN FINANCIER DE

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau Maxime Duvivier Le réseau d essais fongicides wallons Tester différents schémas de protection Mesurer l efficacité de programmes fongicides Valider les avis émis par le Cadco Participer à la création d

Plus en détail

blé tendre d hiver EN PICARDIE en Picardie ITINéRAIRES TECHNIQUES INTéGRéS DU Protection intégrée & Techniques alternatives Protection intégrée

blé tendre d hiver EN PICARDIE en Picardie ITINéRAIRES TECHNIQUES INTéGRéS DU Protection intégrée & Techniques alternatives Protection intégrée l avenir avec la Protection intégrée et les techniques alternatives La gestion des adventices. GUIDE PRATIQUE en Picardie Je cultive l avenir avec la Protection et intégrée les techniques alternatives

Plus en détail