Partie V Convention d assurance des cultures légumières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie V Convention d assurance des cultures légumières"

Transcription

1 Partie V Convention d assurance des cultures légumières Légumes de transformation Moyenne du rendement agricole A. Dispositions générales La présente partie s applique à la betterave à sucre, à la betterave rouge de transformation, à la carotte de transformation, au concombre de transformation, à la courge musquée de transformation, au haricot de Lima de transformation, au haricot vert ou jaune de transformation, au maïs sucré de transformation, au petit pois de transformation, à la pomme de terre de transformation et à la tomate de transformation au sens de la présente partie. L assurance prévue par la présente partie se limite à la superficie de culture assurée cultivée aux termes d un contrat conclu avec un transformateur agréé. Agricorp consent à verser les indemnités prévues par la présente partie en cas de perte ou de dommage causé à une culture assurée par un risque assuré, conformément aux dispositions de la présente partie et à tout document d assurance-production applicable à cette culture. Les limites des montants payables aux termes de la présente partie sont indiquées dans la proposition approuvée par Agricorp, la confirmation d assurance ou l avis de renouvellement applicable à la culture assurée. Sauf disposition contraire, les dispositions de la partie I du présent document s appliquent à la présente partie. Toutefois, la présente partie ou tout document d assuranceproduction qu elle vise, selon le cas, l emporte sur toute disposition incompatible de la partie I. La présente partie l emporte sur toute disposition incompatible d un document d assurance-production qu elle vise. La présente partie ne s applique que si tous les acres de culture assurable ont fait l objet d une proposition d assurance présentée à Agricorp. Sauf disposition contraire, l assurance prévue par la présente partie est en vigueur pendant la campagne agricole à l égard de laquelle elle est établie et le demeure pendant chaque campagne agricole qui suit, jusqu à son annulation ou sa résiliation conforme aux conditions du contrat. L assurance prévue par la présente partie est assujettie à toute condition ou restriction supplémentaire énoncée dans un document d assurance-production applicable. B. Définitions Les définitions qui suivent s appliquent à la présente partie. «betterave à sucre» Betterave à sucre cultivée aux termes d un contrat de «betterave rouge de transformation» Betterave rouge cultivée aux fins de «carotte de transformation» Carotte cultivée aux fins de «concombre de transformation» Concombre cultivé aux fins de «courge musquée de transformation» Courge musquée cultivée aux fins de «culture omise» ou «superficie omise» Culture ou superficie qui se prête à la récolte et à la transformation, mais qui n est pas récoltée en raison d une pluie ou d une chaleur excessive ou d un autre risque assuré qu Agricorp accepte à sa discrétion exclusive. La culture qui se prête à la récolte a atteint le niveau minimal de maturité. Celle qui se prête à la transformation est propre à la consommation. La culture ou la superficie non récoltée pour un motif autre qu un risque assuré n est pas une culture omise ou une superficie omise au sens du contrat. «haricot de Lima de transformation» Haricot de Lima cultivé aux fins de «haricot vert ou jaune de transformation» Haricot vert ou jaune cultivé aux fins de «indemnité liée au coût des semences» Indemnité qu Agricorp verse pour dédommager l assuré ou le transformateur du coût des semences utilisées pour planter la culture d origine. «maïs sucré de transformation» Maïs sucré cultivé aux fins de «période de récolte distincte» Une des périodes comprises dans une période de récoltes multiples et espacées d au moins trois jours sur au moins 30 acres. La période de récolte est établie après les plantations. «période de récoltes multiples» Au moins deux périodes de récolte distincte avec le même ou plusieurs transformateurs liés par contrat. «petit pois de transformation» Petit pois cultivé aux fins de «pomme de terre de transformation» Pomme de terre cultivée aux fins de «production nulle» Rendement réduit par un risque assuré au point, déterminé par Agricorp, où il n est pas économiquement viable de récolter la culture. «superficie omise» Voir «culture omise». agricoles subséquentes jusqu à ce qu elle soit annulée, modifiée ou remplacée. 5.1

2 «tomate de transformation» Tomate cultivée aux fins de «transformation» Mise en conserve, déshydratation, séchage, congélation, marinage ou transformation avec du sucre, du dioxyde de soufre ou tout autre produit chimique ou par la chaleur, et mélange d une ou de plusieurs cultures de transformation aux termes d un contrat de C. Risques assurés Sauf disposition contraire, l assurance prévue par la présente partie ne s applique qu à la période allant de l ensemencement ou de la plantation à la récolte. Les pertes ou les dommages attribuables aux conditions d entreposage, peu importe la manière dont ils sont causés, ne sont pas assurés. Les risques assurés qui s appliquent aux cultures assurées aux termes de la présente partie sont précisés ci-dessous. Betterave à sucre: Sécheresse, humidité excessive, pluie excessive, inondation, givre, grêle, faune, vent, neige, gel, pratiques de gestion agricole sont appliquées. Betterave rouge de transformation: Sécheresse, humidité vent, gel, infestation d insectes et maladies des plantes si de bonnes pratiques de gestion agricole sont appliquées. Carotte de transformation: Sécheresse, chaleur excessive, pluie excessive, inondation, givre, grêle, faune, vent, gel, pratiques de gestion agricole sont appliquées. Concombre de transformation: Sécheresse, pluie excessive, inondation, givre, grêle, faune, vent, gel, pratiques de gestion agricole sont appliquées. Courge musquée de transformation: Sécheresse, chaleur vent, gel, infestation d insectes et maladies des plantes si de bonnes pratiques de gestion agricole sont appliquées. Haricot de Lima de transformation: Sécheresse, humidité excessive, chaleur excessive, pluie excessive, inondation, givre, grêle, faune, vent, infestation d insectes et maladies des plantes si de bonnes pratiques de gestion agricole sont appliquées. Haricot vert ou jaune de transformation: Sécheresse, chaleur excessive, absence de floraison attribuable aux conditions météorologiques défavorables, humidité vent, infestation d insectes et maladies des plantes si de bonnes pratiques de gestion agricole sont appliquées. Maïs sucré de transformation: Sécheresse, humidité vent, chaleur excessive, infestation d insectes et maladies des plantes si de bonnes pratiques de gestion agricole sont appliquées. Petit pois de transformation: Sécheresse, humidité excessive, pluie excessive, inondation, givre, grêle, chaleur excessive, vent, faune, absence de floraison attribuable aux conditions météorologiques défavorables, infestation d insectes et maladies des plantes si de bonnes pratiques de gestion agricole sont appliquées. Pomme de terre de transformation: Sécheresse, humidité excessive, pluie excessive, inondation, givre, grêle, pratiques de gestion agricole sont appliquées, faune, vent. Tomate biologique de transformation: Temps anormalement frais, sécheresse, pluie excessive, inondation, givre, grêle, échaudage, faune, vent, absence de floraison attribuable aux conditions météorologiques défavorables, infestation d insectes et maladies des plantes si de bonnes pratiques de gestion agricole sont appliquées. Tomate de transformation: Temps anormalement frais, sécheresse, pluie excessive, inondation, givre, grêle, échaudage, faune, vent, absence de floraison attribuable aux conditions météorologiques défavorables, infestation d insectes et maladies des plantes si de bonnes pratiques de gestion agricole sont appliquées. D. Déclaration de superficie finale Au cours de chaque campagne agricole, l assuré déclare à Agricorp la superficie finale plantée sous la forme qu elle précise dès la fin de l ensemencement ou de la plantation et au plus tard à la date qu elle lui indique. En ce qui concerne le haricot de Lima de transformation, le haricot vert ou jaune de transformation, le maïs sucré de transformation, le petit pois de transformation et la tomate de transformation, le transformateur déclare la superficie finale dans le délai qu Agricorp lui indique. Les acres plantés de betterave à sucre sont déclarés à Agricorp immédiatement après la plantation. En ce qui concerne la betterave à sucre, la betterave rouge de transformation, la carotte de transformation, le concombre de transformation, la courge musquée de transformation et la pomme de terre de transformation, la superficie finale est déclarée dans les dix jours de la plantation. E. Indemnités 1. Indemnité de manque à produire agricoles subséquentes jusqu à ce qu elle soit annulée, modifiée ou remplacée. 5.2

3 Agricorp verse une indemnité de manque à produire si, en raison d un risque assuré, la production récoltée est inférieure à la production garantie. L indemnité payable se calcule conformément aux dispositions du contrat, y compris les restrictions visant la superficie ou les cultures assurables et les franchises, ainsi que toute autre restriction applicable au montant payable, selon le niveau de garantie applicable. 2. Indemnité de manque à produire Récolte distincte La présente section ne s applique qu au maïs sucré de transformation, au petit pois de transformation et au haricot vert ou jaune de Si la culture assurée compte plus d une période de récolte par campagne agricole, l assuré peut choisir des garanties de production distinctes pour chaque période de récolte distincte, jusqu à concurrence de trois par contrat de La superficie qui est cultivée pour au moins deux transformateurs et qui satisfait à l exigence relative à une période minimale de trois jours séparant les récoltes et au minimum de 30 acres est réputée cultivée au cours de périodes de récolte distinctes. La production récoltée d une période de récolte ne compense pas celle d une autre période de récolte. Si un risque assuré fait passer le rendement d une superficie assurée aux termes de la présente section sous la production garantie, Agricorp verse une indemnité de manque à produire basée sur la différence à l égard de cette superficie, conformément aux dispositions de la présente partie et de tout document d assuranceproduction applicable. 3. Indemnité de superficie omise La présente section ne s applique qu au haricot de Lima de transformation, au haricot vert ou jaune de transformation, au maïs sucré de transformation et au petit pois de Si une superficie plantée d une de ces cultures se prête à la récolte et à la transformation, mais n est pas récoltée en raison d une pluie ou d une chaleur excessive ou d un autre risque assuré qu Agricorp accepte, une indemnité de superficie omise, au sens de la présente partie, est payable. Son mode de calcul est précisé dans le document d assurance-production applicable à la culture assurée. En ce qui concerne le maïs sucré de transformation et le haricot vert ou jaune de transformation, la superficie plantée qui produit une production supérieure au contingent de l assuré prévu par un contrat de transformation conclu avec un transformateur n est pas admissible à l indemnité si ce dernier invoque la clause du contrat de transformation relative au contingent. Si le transformateur invoque la clause d un contrat de transformation relative au contingent, le rendement des acres à maturité précoce récoltés qui dépasse la production garantie compense le rendement perdu des acres non récoltés aux fins de la question de savoir s il y a manque à produire donnant droit à l indemnité de manque à produire. 4. Indemnité de récupération de la tomate de transformation Cette indemnité est offerte si la pourriture apicale ou la grêle endommage la tomate de Son montant et son mode de calcul sont précisés dans le document d assurance-production applicable à la culture assurée. 5. Indemnité liée au coût des semences de petit pois de transformation, de haricot vert ou jaune de transformation, de haricot de Lima et de maïs sucré de transformation Cette indemnité est offerte si un risque assuré entraîne une indemnité de réensemencement, d omission ou de production nulle. L indemnité correspond au coût des semences utilisées, jusqu à concurrence du montant précisé dans l accord de mise en marché des cultures de l organisme appelé Ontario Processing Vegetable Growers visant la campagne agricole en question. L indemnité ne s applique pas si l assuré a atteint sa production garantie sur la totalité des acres plantés selon le plan de production totale ou durant une période de récolte distincte. Le montant et le mode de calcul de l indemnité sont précisés dans le document d assurance-production applicable à la culture assurée. 6. Clause relative au contingent (maïs sucré de transformation et haricot vert ou jaune seulement) Si l assuré récolte le nombre de tonnes maximal prévu par le contrat conclu avec le transformateur et que celui-ci invoque la clause relative au contingent (conformément à l accord de mise en marché des cultures de l organisme appelé Ontario Processing Vegetable Growers visant la campagne agricole en question), toute superficie non récoltée n est admissible à l indemnité de superficie omise ou à l indemnité de production que si l assuré a une garantie de récolte distincte, auquel cas chaque unité est évaluée séparément. Si le transformateur invoque la clause relative au contingent, le rendement annuel correspond à la somme du rendement total de la récolte et du potentiel de rendement de tous les acres non récoltés à l égard desquels le contingent est invoqué. Le potentiel de rendement à ajouter aux acres non récoltés correspond à agricoles subséquentes jusqu à ce qu elle soit annulée, modifiée ou remplacée. 5.3

4 la moyenne du rendement de la récolte par acre cultivé pendant l année. Si l assuré a une garantie de récolte distincte et que la clause relative au contingent est appliquée, la moyenne du rendement par acre de la période de récolte est ajoutée aux acres visés par le contingent pendant cette période. Agricorp doit être avisée lorsque le transformateur ou l assuré invoque la clause relative au contingent. Les acres visés par le contingent sont mesurés pour qu un rendement exact soit consigné à l égard de tous les acres. Ce rendement élevé peut compenser le rendement inférieur d autres plantations ou superficies. F. Indemnité de superficie non ensemencée Cultures admissibles: Toutes les cultures assurées aux termes de la présente partie, sauf la betterave à sucre, la betterave rouge de transformation, le petit pois de transformation et la pomme de terre de Agricorp verse une indemnité de superficie non ensemencée conformément aux dispositions du contrat. L indemnité payable à l égard de la superficie non ensemencée admissible est précisée dans le contrat, y compris les restrictions visant la superficie ou les cultures assurables et les franchises, ainsi que toute autre restriction applicable au montant payable. L indemnité n est payable que si tous les acres de culture assurable ont fait l objet d une proposition d assurance présentée à Agricorp. Au plus tard à la date limite déterminée par Agricorp, l assuré avise Agricorp si un risque assuré l empêche de planter tout ou partie de sa superficie ensemencée. Les dates limites de déclaration aux fins de l ISNE sont le 5 juin dans le cas de la tomate de transformation, le 15 juin dans le cas de la courge musquée de consommation, de la carotte de transformation, du haricot de Lima de transformation et du maïs sucré de transformation, le 30 juin dans le cas du haricot vert ou jaune de transformation et du concombre de Si la superficie assurée augmente de plus de dix pour cent (10 %) par rapport à la superficie plantée de l année précédente, l assuré en avise Agricorp au plus tard le 1 er mai. L omission de déclarer une telle augmentation de superficie peut entraîner le refus d une indemnité liée à une partie ou à la totalité des acres non ensemencés. L indemnité n est pas versée à l égard de ce qui suit : a. un champ de gazon qui n est pas bien préparé au plus tard le 1 er mai ou à l autre date précisée par Agricorp; b. un boisé, un verger ou une terre ensemencée à l automne; c. la superficie destinée à la jachère d été; d. la superficie non cultivée l année précédente; e. la superficie touchée, sauf si un nombre considérable d autres assurés sont touchés de la même façon dans la région où se trouve la superficie assurée; f. la superficie dépassant la superficie indiquée dans la proposition ou l avis de renouvellement; g. la superficie déclarée inacceptable par Agricorp; h. la superficie non ensemencée d au plus trois acres, dans le cas d une terre drainée au moyen de tuyaux, ou d au plus six acres, dans le cas d une terre non drainée au moyen de tuyaux. Les franchises suivantes s appliquent : a. Terre drainée au moyen de tuyaux: le plus élevé de trois acres et de un pour cent des acres restés non ensemencés. b. Terre non drainée au moyen de tuyaux: le plus élevé de six acres et de trois pour cent des acres restés non ensemencés. c. Une franchise additionnelle de 1,00 $ l acre ou d un montant fixé par Agricorp est déduite de l indemnité liée aux acres admissibles. Une franchise additionnelle du montant à l acre précisé dans le document d assurance-production applicable est déduite de l indemnité dans le cas d une terre drainée au moyen de tuyaux ou non. Les conditions particulières suivantes s appliquent : Haricot vert ou jaune de transformation, haricot de Lima de transformation, maïs sucré de transformation, carotte de transformation et tomate de transformation: L indemnité n est versée qu à l égard d une superficie non ensemencée de plus de trois acres, dans le cas du haricot vert ou jaune de transformation, du haricot de Lima de transformation, du maïs sucré de transformation et de la carotte de transformation, ou de plus d un acre, dans le cas de la tomate de Aux fins de l indemnité, les acres correspondent aux acres visés à l origine par le contrat conclu avec le transformateur. Courge musquée de transformation et concombre de transformation: Le concombre de transformation et la courge musquée de transformation sont admissibles à l indemnité aux termes de la section F de la partie II. La terre où la courge musquée de transformation ou le concombre de transformation devait être planté doit faire partie de la superficie totale assurée. Toutes les cultures de l assuré semées au printemps doivent être assurées. L indemnité de superficie non ensemencée est versée d après le nombre de tonnes prévu par contrat. Le nombre de tonnes prévu par contrat sert à déterminer la superficie prévue. Le nombre d acres admissible à l ISNE correspond à la différence entre la superficie d ensemencement prévue et la superficie finale plantée. agricoles subséquentes jusqu à ce qu elle soit annulée, modifiée ou remplacée. 5.4

5 G. Indemnité de réensemencement ou de replantation La présente section s applique à toute culture assurée aux termes de la présente partie. S il est nécessaire de ressemer ou de replanter une culture assurée parce qu un risque assuré l a endommagée avant la date limite de réensemencement ou de replantation applicable, Agricorp verse une indemnité de réensemencement ou de replantation à l égard de la culture assurée à laquelle cette indemnité s applique, conformément au contrat. L indemnité est versée, que la superficie soit réensemencée ou replantée de la même culture ou d une autre. Si elle est réensemencée ou replantée de la même culture, l assurance continue à couvrir le nombre total d acres plantés de cette culture. Dans le cas où elle est réensemencée ou replantée d une autre culture assurable, elle est aussi assurée si la proposition d assurance relative à cette culture a été présentée dans le délai applicable ou qu une demande relative à l indemnité de superficie non ensemencée a été présentée. L indemnité est versée selon la culture plantée à l origine. Le nombre total d acres à l égard desquels l indemnité est versée au cours d une campagne agricole ne dépasse pas le nombre total d acres assurés plantés de cette culture à l origine. La superficie minimale admissible à l indemnité est d un acre contigu, dans le cas de la carotte de transformation et du concombre de transformation, ou de trois acres contigus, dans le cas de la betterave à sucre, de la betterave rouge de transformation, de la courge musquée de transformation, du haricot de Lima de transformation, du haricot vert ou jaune de transformation, du maïs sucré de transformation, du petit pois de transformation et de la pomme de terre de L indemnité de replantation est payable aux termes de la présente disposition à l égard de la tomate de transformation si un risque assuré entraîne une replantation dépassant huit pour cent (8 %) de la commande de plants d origine de l assuré ou des dommages correspondant à au moins un acre contigu. L indemnité de replantation couvre les coûts des plants qui dépasse huit pour cent (8 %) de la commande de plants d origine, en plus des coûts liés à la main-d œuvre et au travail du sol, s il y a lieu. L indemnité correspond au moindre du coût de plants par acre (norme de l industrie) et du coût des plants réellement utilisés prévu par l accord de mise en marché des cultures de l organisme appelé Ontario Processing Vegetable Growers visant la campagne agricole en question. L indemnité est également payable aux termes de la présente disposition si une superficie plantée de tomate de transformation endommagée ne peut pas être replantée de tomate de transformation, mais qu elle peut l être d une autre culture assurée dans le délai qu Agricorp précise dans le contrat. Si le taux de réensemencement ou de replantation est inférieur au taux recommandé, l indemnité est calculée au prorata du taux utilisé par rapport au taux recommandé. L indemnité n est payable que si Agricorp autorise au préalable le réensemencement ou la replantation. La replantation ou le réensemencement doit être terminé dans le délai de plantation que précise le contrat. Si un risque assuré endommage considérablement une culture assurée avant la date limite de plantation, l assuré est indemnisé du coût de réensemencement ou de replantation, jusqu à concurrence du montant prévu par le document d assurance-production applicable. H. Conditions générales En ce qui concerne les cultures de transformation pour lesquelles le contrat a été conclu sur la base du poids, la production garantie est le moindre de ce qui suit : a. le produit de la moyenne du rendement agricole qu Agricorp fixe par la garantie choisie; b. le nombre de tonnes total précisé dans le contrat de transformation conclu par l assuré et le transformateur. Le montant maximal de l assurance offerte aux termes de la présente partie à l égard d une culture assurée à l exception de la pomme de terre de transformation est le moindre de ce qui suit : a. le prix de l assurance du total de la production garantie de tous les acres plantés de la culture; b. le produit du nombre de tonnes que prévoit le contrat de transformation conclu par l assuré et le transformateur par le prix de l assurance. L assurance prévue par la présente partie est assujettie à toute condition ou restriction supplémentaire énoncée dans un document d assurance-production applicable. I. Conditions applicables à certaines cultures En ce qui concerne la betterave rouge de transformation, la carotte de transformation, le concombre de transformation, la courge musquée de transformation, le haricot de Lima de transformation, le haricot vert ou jaune de transformation, le petit pois de transformation et la tomate de transformation, le prix de l assurance est basé sur le prix négocié fixé par l organisme appelé Ontario Processing Vegetable Growers et précisé dans son accord de mise en marché annuel visant la campagne agricole en question, sauf disposition contraire du document d assurance-production applicable. agricoles subséquentes jusqu à ce qu elle soit annulée, modifiée ou remplacée. 5.5

6 Carotte de transformation et pomme de terre de transformation Aucune indemnité ne sera versée en raison de pertes subies durant l entreposage peu importe la cause, ou qui sont survenues après la récolte ou dès le début de l entreposage. Si une culture se détériore ou présente par ailleurs des dommages pendant l entreposage uniquement en raison de dommages causés par un risque assuré qui s est réalisé avant la récolte, une indemnité est payable conformément aux dispositions du contrat et aux conditions suivantes : a. Agricorp a été avisée du risque ou du dommage et a inspecté la culture avant la récolte; b. la récolte endommagée est clairement identifiée pendant l entreposage à la satisfaction d Agricorp; c. l assuré a fait des efforts raisonnables pour atténuer les dommages y compris pour vendre la culture endommagée (le montant net ainsi reçu est déduit de l indemnité payable par ailleurs) ; d. aucune indemnité n est payable tant que l assuré n a pas disposé de la part endommagée de la culture d une façon acceptable pour Agricorp. Petit pois de transformation: Les petits pois de transformation plantés dans une période de rotation de quatre campagnes agricoles ne seront pas admissibles à l Assurance-production. Au moins trois campagnes agricoles consécutives doivent s écouler une fois que les petits pois ont été cultivés au champ avant qu Agricorp assure la prochaine culture de petits pois au champ. Pomme de terre de transformation: Les rendements sont basés sur la production brute (avant le tri) de pommes de terre ou tel que le détermine Agricorp. Agricorp rajuste le rendement de la pomme de terre récoltée avant la maturité pour tenir compte du rendement qui aurait été obtenu si elle avait été cultivée jusqu à maturité. Les facteurs sont basés sur les dates de maturité fixées annuellement. Le rendement de la pomme de terre récoltée avant ces dates est réputé correspondre à la production garantie. Betterave à sucre: La franchise précisée dans le contrat est déduite de toute indemnité payable liée aux acres non récoltés Dispositions relatives aux acres non récoltés: Betterave rouge de transformation, carotte de transformation, courge musquée de transformation et tomate de transformation : La superficie non récoltée est exclue du calcul du rendement de la récolte servant à établir le rendement agricole aux conditions suivantes : a. le transformateur lié à l assuré par contrat confirme par écrit à Agricorp que la culture non récoltée était récoltable et transformable; b. l assuré a atteint sa production garantie selon le moindre du nombre de tonnes prévu par contrat et du produit de la moyenne de son rendement agricole par le taux de garantie choisi à l égard des acres récoltés; c. l assuré avise Agricorp dès que le transformateur l informe qu il n accepte plus la culture prévue par contrat à l usine de transformation; d. seule la superficie non récoltée à la fin de la saison est exclue aux fins du rendement. La présente exception relative à la superficie non récoltée ne s applique pas pendant la saison de la récolte si : e. soit une indemnité est versée en raison d un risque assuré; f. soit l assuré ou le transformateur ne récolte pas la culture pendant la période de récolte et aucun risque assuré n est identifié; g. soit un risque assuré se réalise, mais aucune indemnité n est payable parce que le rendement de la récolte dépasse la production garantie. J. Annulation Aux fins de la clause L.2 de la partie I du contrat, la date applicable au haricot de Lima de transformation, au haricot vert ou jaune de transformation, au petit pois de transformation et à la tomate de transformation est le 1 er mai. La date applicable au maïs sucré de transformation est le 10 mai. Les conditions du Contrat d assurance sont disponibles en appelant au ou en visitant (English version available) agricoles subséquentes jusqu à ce qu elle soit annulée, modifiée ou remplacée. 5.6

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Pour une bonne planification agricole

Pour une bonne planification agricole Assurance-production Aperçu du régime Nouveaux semis pour les cultures fourragères Pour une bonne planification agricole Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir au sujet

Plus en détail

Régime d assurance pour les fraises

Régime d assurance pour les fraises Assurance-production Aperçu du régime Fraises Régime d assurance pour les fraises Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir sur la protection de vos cultures de fraises grâce

Plus en détail

Un régime d assurance qui porte ses fruits

Un régime d assurance qui porte ses fruits Assurance-production Aperçu du régime Fruits de verger et raisins Un régime d assurance qui porte ses fruits Pommes et pommiers Raisins et vignes Pêches et nectarines Poires Prunes Cerises douces Cerises

Plus en détail

Guide pour mieux comprendre l assurance-récolte

Guide pour mieux comprendre l assurance-récolte Guide pour mieux comprendre l assurance-récolte FOURNI PAR LA SCIC Société d assurance-récolte de la Saskatchewan Dates limites MARS 31 Date limite pour faire une demande de contrat d assurance auprès

Plus en détail

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail!

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Nous vous soutenons dans votre gestion de risques à l aide d une couverture d assurance globale contre les aléas climatiques. AU SERVICE

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

FRUITS ET LEGUMES FRAIS DONNEES REGLEMENTAIRES UE

FRUITS ET LEGUMES FRAIS DONNEES REGLEMENTAIRES UE FRUITS ET LEGUMES FRAIS DONNEES REGLEMENTAIRES UE I. AGRUMES 1. Oranges - Du 1 er décembre au 31 mai Les oranges bénéficient d un contingent en exonération des droits de douane advalorem et à prix d entrée

Plus en détail

Produire en grand tunnel multichapelle ou en serre froide individuelle Quelle structure choisir?

Produire en grand tunnel multichapelle ou en serre froide individuelle Quelle structure choisir? Produire en grand tunnel multichapelle ou en serre froide individuelle Quelle structure choisir? Christine Villeneuve, agr. MAPAQ, Ste-Martine 25 janvier 2012 Impact des changements climatiques sur l'agroclimat

Plus en détail

TALENSIA. Pertes d exploitation Grêle sur récoltes. Dispositions spécifiques

TALENSIA. Pertes d exploitation Grêle sur récoltes. Dispositions spécifiques TALENSIA Pertes d exploitation Grêle sur récoltes Dispositions spécifiques L'introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Le lexique sont également d'application.

Plus en détail

Programme des cultures fourragères

Programme des cultures fourragères Programme des cultures fourragères FOURNI PAR LA SCIC Société d assurance-récolte de la Saskatchewan Dates limites MARS 31 Date limite pour faire une demande de contrat d assurance auprès de la SCIC, ou

Plus en détail

PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE

PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE Version du 22 juillet 2015 NOTE AU LECTEUR Le Programme d assurance récolte est entré en vigueur le 14 février 2002 (2002, G.O. 1, 261). La présente version du Programme intègre

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents et courtiers

Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents et courtiers Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

POIS (Famille des haricots) HARICOTS (Famille des haricots)

POIS (Famille des haricots) HARICOTS (Famille des haricots) HARICOTS (Famille des haricots) POIS (Famille des haricots) Pour semer : 9 haricots par Divisez le carré en 9 petits carrés, et puis semez un haricot dans chacun d'eux. Compagnons : Carottes ou radis.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE DU NORD EST (OSANE) BULLETIN D INFORMATION

OBSERVATOIRE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE DU NORD EST (OSANE) BULLETIN D INFORMATION OBSERVATOIRE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE DU NORD EST (OSANE) BULLETIN D INFORMATION CNSA/DDANE Vol.1 # 1 Période couverte : Mai Août 2010 Publication : Septembre 2010 Résumé de la situation de sécurité alimentaire

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA Les présentes conditions s appliquent au programme de Récompenses MasterCard de La Banque Wal-Mart du Canada

Plus en détail

Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés

Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés Taux d imposition des petites entreprises À l heure actuelle, la déduction accordée aux petites entreprises a pour effet d abaisser à 11 % le taux de l

Plus en détail

Gestion de risques et expérience dans l assurance en Argentine

Gestion de risques et expérience dans l assurance en Argentine Gestion de risques et expérience dans l assurance en Argentine Aspects à traiter Réalité productive en Argentine Incidence des facteurs défavorables Piliers de la gestion de risques - Information, formation,

Plus en détail

Températures et compatibilité des fruits et légumes

Températures et compatibilité des fruits et légumes ANNEXE III : Températures et compatibilité des fruits et légumes 1. Températures auxquelles gèlent les fruits et les légumes et conditions d entreposage des produits La température moyenne indiquée n est

Plus en détail

cabinet d audit participant

cabinet d audit participant Dernière modification en vigueur le 30 septembre 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 26.1 RÈGLEMENT 52-108 SUR LA SURVEILLANCE DES AUDITEURS Loi sur les valeurs mobilières (chapitre

Plus en détail

Avertissement : Les prix inscrits pour certains articles et services ne le sont qu à titre indicatif.

Avertissement : Les prix inscrits pour certains articles et services ne le sont qu à titre indicatif. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Gariépy, François Guide pratique du jardinage écologique (L écologique) Comprend des réf. bibliogr. et un index. ISBN 2-89435-278-6 1. Jardinage

Plus en détail

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation

CCNT & Droit du travail. Réglementations et possibilités d optimisation CCNT & Droit du travail Réglementations et possibilités d optimisation Sommaire Exploiter le potentiel d économies qu offre la CCNT! 3 Contrat de travail avec temps d essai 5 Durée du travail 6 Durée du

Plus en détail

Modalités et conditions du programme Récompenses Fidélité Rogers MC

Modalités et conditions du programme Récompenses Fidélité Rogers MC Modalités et conditions du programme Récompenses Fidélité Rogers MC Bienvenue au programme Récompenses Fidélité Rogers MC. Le Programme est la propriété de Rogers qui l exploite, l administre et l offre

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE

ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE Remarque : Tous les éléments sont des champs de données, à moins d indication contraire. Les éléments de «texte» doivent être reproduits à la lettre

Plus en détail

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Assurance-vie essentielle pour enfants Premiers Pas Dans la présente police, «nous» et «nos» renvoient à Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie. Nous nous engageons

Plus en détail

Concept d inspection et de certification

Concept d inspection et de certification Concept d inspection et de certification Fruits, légumes et pommes de terre Table des matières 1 Introduction et documents normatifs... 3 2 Champ d application et définitions... 3 2.1 Producteur:... 3

Plus en détail

Imposition de la vente de biens d entreprises agricoles R.W. Gamble

Imposition de la vente de biens d entreprises agricoles R.W. Gamble Imposition de la vente de biens d entreprises agricoles R.W. Gamble COMMANDE N O 08-048 AGDEX 837 OCTOBRE 2008 En remplacement de la fiche technique n o 03-022 du MAAARO, Imposition sur la vente de biens

Plus en détail

GUIDE DU PARTICIPANT. Systèmes de gestion de l énergie électrique. Hydro-Québec, vol. 5, no 1 2015G1162

GUIDE DU PARTICIPANT. Systèmes de gestion de l énergie électrique. Hydro-Québec, vol. 5, no 1 2015G1162 2015G1162 GUIDE DU PARTICIPANT Systèmes de gestion de l énergie électrique Hydro-Québec, vol. 5, no 1 Mai 2015 Table des matières Aperçu du programme Systèmes industriels... 3 Portée du Guide du participant...

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA PELOUSE

ENTRETIEN DE LA PELOUSE Source : Fafard Savoir vert ENTRETIEN DE LA PELOUSE C est naturel de vouloir une belle pelouse. Saviez-vous que le secret d une belle pelouse repose sur un sol riche et équilibré? En effet, cette richesse

Plus en détail

L assurance récoltes en France

L assurance récoltes en France P A C I F I C A - A S S U R A N C E S D O M M A G E S L assurance récoltes en France Colloque FARM - Pluriagri du 18 décembre 2012 Thierry LANGRENEY Directeur général de Pacifica L assurance, un outil

Plus en détail

GUIDE DU PARTICIPANT. Systèmes de gestion de l énergie électrique. Hydro-Québec, vol. 5, no 1 2015G1162

GUIDE DU PARTICIPANT. Systèmes de gestion de l énergie électrique. Hydro-Québec, vol. 5, no 1 2015G1162 2015G1162 GUIDE DU PARTICIPANT Systèmes de gestion de l énergie électrique Hydro-Québec, vol. 5, no 1 Août 2015 Table des matières Aperçu du programme Systèmes industriels... 3 Portée du Guide du participant...

Plus en détail

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Octobre 2006 ZONE VISÉE PAR LA POLITIQUE DE COMPENSATION

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

MARGE GARANTIES DE CAUTIONNEMENTS BANCAIRES CONDITIONS GÉNÉRALES

MARGE GARANTIES DE CAUTIONNEMENTS BANCAIRES CONDITIONS GÉNÉRALES MARGE GARANTIES DE CAUTIONNEMENTS BANCAIRES CONDITIONS GÉNÉRALES DÉFINITIONS Définitions 1. Aux fins de la présente Marge Garanties de cautionnements bancaires («Marge PSG») et de tout amendement ou tableau

Plus en détail

VU Manuvie spécimen de contrat

VU Manuvie spécimen de contrat VU Manuvie spécimen de contrat Garantie assurance temporaire (GAT) Le présent spécimen de contrat vous est fourni à titre purement informatif. Il ne constitue pas un contrat valide ni une offre d assurance.

Plus en détail

Norme comptable internationale 41 Agriculture

Norme comptable internationale 41 Agriculture Norme comptable internationale 41 Agriculture Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable et les informations à fournir liés à l activité agricole. Champ d application

Plus en détail

Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011

Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011 Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011 Texte adopté par la Commission du droit international à sa soixante-troisième session, en 2011, et soumis à l Assemblée générale dans le cadre de

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction Générale de la Régulation et de l Organisation des Activités Direction des Etudes de la Prospective et de l Information Economique

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : P. S. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 2 ENTRE : P. S. N o d appel : GE-13-290 Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance Le 2 décembre 2009, l Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de loi 60, intitulé Loi modifiant la

Plus en détail

DAAF La Réunion. La production maraîchère à La Réunion. Hectare. dont : 1989. Source : DAAF La Réunion - Agreste - Recensement Agricole

DAAF La Réunion. La production maraîchère à La Réunion. Hectare. dont : 1989. Source : DAAF La Réunion - Agreste - Recensement Agricole Agreste La Réunion - n 81 - Janvier 2013 Numéro 81 - Janvier 2013 DAAF La Réunion La production maraîchère à La Réunion Des exploitations maraîchères dynamiques et diversifiées qui produisent tout l éventail

Plus en détail

Applicable à partir de l année d assurance 2014 Assurance récolte Sirop d érable Section 16,3 Protection et expertise

Applicable à partir de l année d assurance 2014 Assurance récolte Sirop d érable Section 16,3 Protection et expertise Page 1 Date de mise à jour : 2014-05-05 1 RISQUES COUVERTS La protection d assurance récolte pour le sirop d érable est offerte selon le système individuel. L assurance protège la culture assurée contre

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE PLANTUM NL, RELATIVES À L HORTICULTURE ORNEMENTALE ET A LA CULTURE MARAICHERE ALIMENTAIRE

CONDITIONS GENERALES DE PLANTUM NL, RELATIVES À L HORTICULTURE ORNEMENTALE ET A LA CULTURE MARAICHERE ALIMENTAIRE CONDITIONS GENERALES DE PLANTUM NL, RELATIVES À L HORTICULTURE ORNEMENTALE ET A LA CULTURE MARAICHERE ALIMENTAIRE Conditions générales de Plantum NL de vente et de livraison de plantes et de matériel de

Plus en détail

CONTRAT DE RÉSIDENCE 2013-2014

CONTRAT DE RÉSIDENCE 2013-2014 CONTRAT DE RÉSIDENCE 2013-2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Définitions 2. Admissibilité 3. Demande de chambre et de renseignements 4. Acompte 5. Contrat de résidence 6. Clauses du contrat 7. Contrat d une seule

Plus en détail

Liste de vérification de la politique de gestion du risque de liquidité Onglet 5 2010

Liste de vérification de la politique de gestion du risque de liquidité Onglet 5 2010 Liste de vérification Partie A Exigences législatives en matière de politique sur les liquidités La caisse a t elle établi une politique relative à ses liquidités? Par. 85(1) de la Loi. La politique sur

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ DE LA LOTERIE INTERPROVINCIALE INC. Règlements relatifs aux loteries et billets de loterie

LA SOCIÉTÉ DE LA LOTERIE INTERPROVINCIALE INC. Règlements relatifs aux loteries et billets de loterie 1. Dans ce règlement, DÉFINITIONS (a) «billet» signifie un billet, un certificat ou tout autre titre émis en vertu d une loterie et dont la vente est autorisée par la Société ou par un organisme de distribution

Plus en détail

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE POUR LES TITULAIRES DE LA CARTE VISA BANQUE LAURENTIENNE MA RÉCOMPENSE. ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député ministre des Finances

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES La suite du présent document pourrait vous inquiéter. Le langage peut sembler inhabituel. C est parce que les conditions suivantes sont des conditions légales

Plus en détail

SA MAJESTÉ, LA REINE DU CHEF DU CANADA REPRÉSENTÉE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DU TRÉSOR. À la date d effet et, par la suite, le 1 er de chaque mois.

SA MAJESTÉ, LA REINE DU CHEF DU CANADA REPRÉSENTÉE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DU TRÉSOR. À la date d effet et, par la suite, le 1 er de chaque mois. SIÈGE SOCIAL TORONTO, CANADA TITULAIRE SA MAJESTÉ, LA REINE DU CHEF DU CANADA REPRÉSENTÉE PAR LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DU TRÉSOR NUMÉRO DU CONTRAT 12500-G DATE D EFFET Le 30 avril 1997 ANNIVERSAIRES DU

Plus en détail

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC Le 2 décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures de relance économique Mesures visant l atteinte et le maintien de l équilibre budgétaire

Plus en détail

Conditions générales de vente (version 2014.01)

Conditions générales de vente (version 2014.01) Conditions générales de vente (version 2014.01) 1. Champ d application 1.1. Les conditions suivantes (dénommées ci-après Conditions Générales ) s appliquent tant aux contrats de vente qu aux contrats d

Plus en détail

Somme annuelle 740 $ 850 $ 980 $ 1110 $ 1240 $ 1370 $

Somme annuelle 740 $ 850 $ 980 $ 1110 $ 1240 $ 1370 $ Agence du revenu du Canada- Unité de négociation de l Exécution des programmes et des services administratifs/alliance de la Fonction publique du Canada Proposition salariale - Septembre 2013 Le présent

Plus en détail

Projet MERINOVA : Les risques météorologiques comme moteurs d innovation environnementale dans la gestion des agro-écosystèmes

Projet MERINOVA : Les risques météorologiques comme moteurs d innovation environnementale dans la gestion des agro-écosystèmes Projet MERINOVA : Les risques météorologiques comme moteurs d innovation environnementale dans la gestion des agro-écosystèmes Y. Curnel 1, F. Vanwindekens 1, A. Gobin 2, S. Zamani 3, H. Van de Vijver

Plus en détail

réparation ou fabrication, transports, etc. Dans des cas semblables, vous pouvez souvent cocher également la case 29.

réparation ou fabrication, transports, etc. Dans des cas semblables, vous pouvez souvent cocher également la case 29. GUIDE RELATIF A LA TYPOLOGIE DE PROBLEMES ET DE DEMANDES DU CONSOMMATEUR Le présent guide fournit des explications concernant les différentes catégories de problèmes et de demandes du consommateur, ainsi

Plus en détail

Projet de loi n o 88. Présentation. Présenté par Madame Line Beauchamp Ministre du Développement durable, de l Environnement et des Parcs

Projet de loi n o 88. Présentation. Présenté par Madame Line Beauchamp Ministre du Développement durable, de l Environnement et des Parcs PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 88 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement concernant la gestion des matières résiduelles et modifiant le Règlement sur la

Plus en détail

CONTRAT D'ASSURANCE CONTRE LA GRÊLE DE 2015

CONTRAT D'ASSURANCE CONTRE LA GRÊLE DE 2015 CONTRAT D'ASSURANCE CONTRE LA GRÊLE DE 2015 TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - DÉFINITIONS... 1 1.01 Définitions... 1 1.02 Termes non définis.... 1 PARTIE 2 - COUVERTURE... 2 2.01 Période d'assurance.... 2

Plus en détail

PROJET DE TRAIN LÉGER SUR RAIL D OTTAWA ACCORD DE CONTRIBUTION AVEC LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L ONTARIO APERÇU DE LA STRUCTURE ET DU CONTENU

PROJET DE TRAIN LÉGER SUR RAIL D OTTAWA ACCORD DE CONTRIBUTION AVEC LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L ONTARIO APERÇU DE LA STRUCTURE ET DU CONTENU PROJET DE TRAIN LÉGER SUR RAIL D OTTAWA ACCORD DE CONTRIBUTION AVEC LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS DE L ONTARIO APERÇU DE LA STRUCTURE ET DU CONTENU L accord de contribution (l «accord de contribution») a

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

ASSURANCE RÉCOLTE - CULTURES MARAÎCHÈRES PRIX UNITAIRES ET SEUILS D'ABANDON

ASSURANCE RÉCOLTE - CULTURES MARAÎCHÈRES PRIX UNITAIRES ET SEUILS D'ABANDON Applicable à partir de l année d assurance 2015 Annexe IX page 1 ASSURANCE RÉCOLTE - MARAÎCHÈRES PRIX UNITAIRES ET SEUILS D'ABANDON CATÉGORIE : LÉGUMES RACINES Betterave 3 900 3 120 2 340 5 400 kg Carotte

Plus en détail

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est :

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est : Spécimen de questionnaire d examen CET EXAMEN PORTE SUR LA MATIÈRE CONTENUE DANS LES DEUX COURS SUIVANTS : C12 : L assurance des biens et C12 : L assurance des biens, 1 re partie IMPORTANT : Vous disposez

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Faire appel à Osélia Pro implique l acceptation entière et sans réserve des conditions ci-dessous. En sa qualité de prestataire de nettoyage professionnel Osélia Pro, est

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII - Tarif bi-énergie du Règlement tarifaire n o 663 d Hydro-Québec établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII TARIF BI-ÉNERGIE Sous-section 1 - Généralités

Plus en détail

Avons ordonné et ordonnons:

Avons ordonné et ordonnons: Doc. parl. 3671 Loi du 3 juin 1994 portant organisation des relations entre les agents commerciaux indépendants et leurs commettants et portant transposition de la directive du Conseil 86/653/CEE du 18

Plus en détail

ALCOOL NB LIQUOR PROGRAMME DE MAGASINS DE FRANCHISE

ALCOOL NB LIQUOR PROGRAMME DE MAGASINS DE FRANCHISE ALCOOL NB LIQUOR PROGRAMME DE MAGASINS DE FRANCHISE OCTOBER 2012 PROGRAMME DE MAGASINS DE FRANCHISE TABLE DES MATIÈRES PAGE 1. APERÇU..4 2. OBJECTIFS DU PROGRAMME.....5 3. APPUI DE LA COMMUNAUTÉ 5 4. APPEL

Plus en détail

SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES

SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES Le présent Règlement s applique aux Tirages électroniques tenus et gérés par la Société des loteries et des jeux de l Ontario

Plus en détail

Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information

Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information Ensemble de coûts directs et indirects de production et distribution par unité vendue Varie entre produits

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

État A 2015 Pour les sociétés, les fiducies et les particuliers de catégorie spéciale

État A 2015 Pour les sociétés, les fiducies et les particuliers de catégorie spéciale État A 2015 Pour les sociétés, les fiducies et les particuliers catégorie spéciale Agri-stabilité et Agri-investissement Le présent État A est stiné aux participants du programme Agri-stabilité et/ou du

Plus en détail

Caisse Nationale de Mutualité Agricole

Caisse Nationale de Mutualité Agricole Séminaire national sur la vulgarisation, l appui-conseil et les bonnes pratiques agricoles Le rôle des Assurances Agricole dans le développement de la politique du renouveau Agricole et Rural Présentation

Plus en détail

23. L utilisateur et Plus Uitzendkrachten s engagent à ne rien faire qui puisse entraîner des comportements discriminatoires.

23. L utilisateur et Plus Uitzendkrachten s engagent à ne rien faire qui puisse entraîner des comportements discriminatoires. CONDITIONS GENERALES 1. Les présentes conditions générales sont établies d après la loi du 24-07-1987 sur le travail temporaire, le travail intérimaire et la mise de travailleurs à la disposition d'utilisateurs,

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES de L Association des transitaires internationaux canadiens inc.

CONDITIONS GÉNÉRALES de L Association des transitaires internationaux canadiens inc. CONDITIONS GÉNÉRALES de L Association des transitaires internationaux canadiens inc. Dépôt légal Mai 2010 Adoptées - 13 Mai 2010 CONDITIONS GÉNÉRALES de l Association des transitaires internationaux canadiens

Plus en détail

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Convention de Licence Érudit (Open Source)

Convention de Licence Érudit (Open Source) Convention de Licence Érudit (Open Source) Cette convention est une licence de logiciel libre régissant les modalités et conditions relatives à l utilisation, la reproduction, la modification et la distribution

Plus en détail

DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited. («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE

DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited. («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE En soumettant les informations relatives à vos activités de courtage sur le formulaire d enregistrement en ligne

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2010 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

ROTATION DES CULTURES & ASSOCIATIONS DES PLANTES

ROTATION DES CULTURES & ASSOCIATIONS DES PLANTES JARDINONS NATURE FICHE N 12 ROTATION DES CULTURES & ASSOCIATIONS DES PLANTES .01 La rotation des cultures et l utilisation de la complémentarité des plantes sont des moyens naturels qui permettent de réduire

Plus en détail

La couverture des risques agricoles

La couverture des risques agricoles PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES La couverture des risques agricoles Patrick Degiovanni Directeur Général Adjoint Page 1 Marrakech, Jeudi 28 octobre 2010 Sommaire Le contexte Les risques du métier en Agriculture

Plus en détail

Règlements du concours de Tourisme Côte-Nord «Cet été, ne perdez pas le Nord» AUCUN ACHAT REQUIS Premier volet du concours Du 2 au 25 mai 2015

Règlements du concours de Tourisme Côte-Nord «Cet été, ne perdez pas le Nord» AUCUN ACHAT REQUIS Premier volet du concours Du 2 au 25 mai 2015 Règlements du concours de Tourisme Côte-Nord «Cet été, ne perdez pas le Nord» AUCUN ACHAT REQUIS Premier volet du concours Du 2 au 25 mai 2015 Ce concours s adresse aux résidents du Québec. Les participants

Plus en détail

RÈGLEMENT DE L ONTARIO 1/13 pris en vertu de la LOI SUR L ÉDUCATION CRÉDITS DE CONGÉS DE MALADIE ET COMPENSATION DES CRÉDITS DE CONGÉS DE MALADIE

RÈGLEMENT DE L ONTARIO 1/13 pris en vertu de la LOI SUR L ÉDUCATION CRÉDITS DE CONGÉS DE MALADIE ET COMPENSATION DES CRÉDITS DE CONGÉS DE MALADIE RÈGLEMENT DE L ONTARIO 1/13 pris en vertu de la LOI SUR L ÉDUCATION CRÉDITS DE CONGÉS DE MALADIE ET COMPENSATION DES CRÉDITS DE CONGÉS DE MALADIE Admissibilité aux crédits de congés de maladie 1. (1) L

Plus en détail

Vu l article 19 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1);

Vu l article 19 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1); VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 13-023 RÈGLEMENT SUR L USAGE DE L EAU POTABLE Vu l article 19 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1); Vu l article 369 de la Loi sur les cités et

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Borden Family Resource Centre. Le Centre de ressources à la famille de Borden. Service de formation en langues secondes Guide du participant

Borden Family Resource Centre. Le Centre de ressources à la famille de Borden. Service de formation en langues secondes Guide du participant Borden Family Resource Centre Le Centre de ressources à la famille de Borden Service de formation en langues secondes Guide du participant Juillet 2009 Table des matières Énoncé de programme...3 Admissibilité...

Plus en détail

Directives destinées aux dépositaires

Directives destinées aux dépositaires Directives destinées aux dépositaires pour évaluer leur conformité avec la Loi sur l accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé (LAPRPS) Le présent document vise à aider

Plus en détail

Applicable à partir de l année d assurance 2014 Assurance récolte Sirop d érable Section 16,4 Indemnité

Applicable à partir de l année d assurance 2014 Assurance récolte Sirop d érable Section 16,4 Indemnité Page 1 Date de mise à jour : 2014-05-05 1 INDEMNITÉ EN BAISSE DE RENDEMENT Pour le sirop d érable, les pertes encourues sont indemnisables en baisse de rendement seulement. Une indemnité en baisse de rendement

Plus en détail

RÈGLEMENTS DU CONCOURS DE PROMOTION BEAUCE «Séjour en Beauce : On vous dorlote!»

RÈGLEMENTS DU CONCOURS DE PROMOTION BEAUCE «Séjour en Beauce : On vous dorlote!» RÈGLEMENTS DU CONCOURS DE PROMOTION BEAUCE «Séjour en Beauce : On vous dorlote!» -AUCUN ACHAT REQUIS- Du 8 juin au 7 septembre 2015 Tirage le 8 septembre 2015 Ce concours s adresse aux résidents du Québec.

Plus en détail

Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives

Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives Présenté le 16 juin 2009

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES. Loi de l impôt sur le revenu

NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 NOTES EXPLICATIVES PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES OPÉRATIONS DE TRANSFERT DE SOCIÉTÉS ÉTRANGÈRES AFFILIÉES Capitalisation restreinte 18(5) Loi de l impôt sur le revenu Le paragraphe

Plus en détail

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE CONCEVOIR ET GÉRER DES AMAS DE FUMIER SOLIDE AU CHAMP UNE MEILLEURE CONNAISSANCE pour un meilleur environnement En 2002, le Règlement sur les exploitations agricoles (REA) prévoyait l échéance des dispositions

Plus en détail