Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est :"

Transcription

1 Spécimen de questionnaire d examen CET EXAMEN PORTE SUR LA MATIÈRE CONTENUE DANS LES DEUX COURS SUIVANTS : C12 : L assurance des biens et C12 : L assurance des biens, 1 re partie IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen, vous devez remettre au surveillant le présent questionnaire, de même que toutes les feuilles que vous aurez utilisées comme brouillon. Tout écart à ce règlement peut entraîner votre disqualification. Section A : Questions objectives Question 1. Pour chacune des questions objectives suivantes, remplissez le cercle de la lettre correspondant à la meilleure réponse. NE RÉPONDEZ PAS SUR LE PRÉSENT QUESTIONNAIRE. SERVEZ-VOUS DE LA PREMIÈRE PAGE DE VOTRE CAHIER DE RÉPONSES. 1. Lequel des risques ci-après fait partie des risques supplémentaires souvent ajoutés à la garantie de la police incendie de base? A) L insurrection B) La rébellion C) La révolution D) Les émeutes suite à la page 2...

2 - 2 -, 1 RE PARTIE 2. Aux termes de la police incendie de base, l indemnité correspond : A) à la valeur, au jour du sinistre, des biens endommagés ou détruits. B) au montant de garantie stipulé dans le contrat. C) au moins élevé des montants suivants : la valeur au jour du sinistre, le montant de garantie, ou l intérêt de l assuré dans les biens. D) à la valeur de remplacement des biens. 3. La police incendie de base couvre : A) les dommages occasionnés à un bâtiment par un incendie, au cours de travaux de rénovation, dans certaines circonstances. B) les dégâts d eau causés par la rupture de tuyaux découlant d un gel. C) l argent, si l assuré a les numéros de série des billets. D) les frais supplémentaires de réparation d un bâtiment résultant de l application d un règlement. 4. La police incendie de base exclut les dommages lorsqu au su de l assuré, le bâtiment contenant les biens assurés est vacant ou inoccupé depuis au moins : A) 24 heures consécutives. B) 96 heures consécutives. C) 15 jours consécutifs. D) 30 jours consécutifs. 5. Aux termes de la police incendie de base, les dommages subis par des biens au cours d une opération effectuée sur eux et entraînant l application de la chaleur sont couverts s ils découlent : A) de la combustion spontanée des biens. B) d un incendie ayant pris naissance ailleurs, dans les locaux assurés. C) de l inattention de la personne en charge. D) de l opération elle-même. 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est : A) les dommages causés à une automobile parce que le toit du garage s est effondré à cause du poids de la neige. B) les dommages causés par l explosion d une maison parce qu une bombe y avait été placée au cours d une révolution. C) les dommages causés à la maison de l assuré, que ce dernier venait de repeindre, par la fumée dégagée d un incendie qui s est produit chez le voisin. D) Aucune de ces réponses. 7. Aux termes de la police incendie de base, s il est nécessaire de déménager les biens des lieux désignés, afin de les protéger contre toute aggravation des dommages : A) la garantie à l égard des biens déménagés prend fin automatiquement. B) la garantie à l égard des biens déménagés demeure en vigueur pendant toute la période du contrat restant à courir. C) le montant de garantie disponible pour les biens déménagés correspond au montant restant, après déduction des sommes déjà versées pour le sinistre. D) aucune garantie n est accordée à l égard des biens déménagés à moins qu un avenant n ait été émis. suite à la page 3...

3 - 3 -, 1 RE PARTIE 8. Dans les provinces régies par la Common law, les dispositions légales : A) s appliquent aux contrats d assurance incendie conclus tant verbalement que par écrit. B) s appliqueront, qu elles figurent ou non dans le contrat d assurance incendie. C) doivent être inscrites dans tout contrat d assurance incendie. D) Toutes ces réponses sont bonnes. 9. Dans les provinces régies par la Common law, les dispositions légales : A) s appliquent à l assuré, non à l assureur. B) s appliquent à l assureur, non à l assuré. C) s appliquent tant à l assureur qu à l assuré. D) ne s appliquent ni à l assureur, ni à l assuré. 10. Dans les provinces régies par la Common law, les lois sur les assurances précisent que : A) toute stipulation qui n est pas conforme aux dispositions légales n engage l assuré qu avec le consentement de ce dernier. B) l assureur et l assuré peuvent négocier et s entendre sur des modifications aux dispositions légales. C) toute stipulation qui n est pas conforme aux dispositions légales n engage en rien l assuré. D) toute stipulation qui n est pas conforme aux dispositions légales n engage en rien l assureur. 11. Lequel des énoncés suivants est FAUX en ce qui a trait aux dispositions des contrats d assurance, au Québec? A) Des dispositions supplémentaires élaborées par certains assureurs peuvent être inscrites dans le contrat d assurance, mais n auront pas force de loi. B) Les dispositions supplémentaires doivent être inscrites dans le contrat d assurance pour avoir force de loi. C) On peut y trouver l ensemble des stipulations figurant dans le Code en ce qui a trait à l assurance des biens. D) On peut y trouver une partie des stipulations figurant dans le Code en ce qui a trait à l assurance des biens. 12. Laquelle des affirmations suivantes est vraie? A) Les dispositions générales fournissent une sécurité à l assuré et imposent des obligations à l assureur. B) Les assureurs sont libres de décider lesquelles des dispositions légales ils souhaitent inclure dans leurs contrats. C) Les dispositions générales et les dispositions légales sont semblables, mais ne sont pas identiques. D) Les dispositions légales imposent des obligations à l assureur, uniquement. 13. Les dispositions générales : A) s appliquent uniquement aux risques liés à l assurance incendie. B) sont identiques aux dispositions légales des autres provinces. C) sont établies par les précédents judiciaires. D) peuvent inclure des chapitres du Code civil qui régissent les contrats d assurance. suite à la page 4...

4 - 4 -, 1 RE PARTIE 14. Le contrat d assurance incendie a pour objet de couvrir les biens : A) qui sont désignés au contrat et dans lesquels l assuré a un intérêt. B) dont l assuré a la garde ou sur lesquels il a pouvoir de direction ou de gestion. C) dans lesquels l assuré a un intérêt. D) dont l assuré est propriétaire, partout dans le monde. 15. Dans la plupart des cas, les sinistres incendie sont : A) fréquents, mais sans gravité. B) graves, mais peu fréquents. C) partiels. D) des pertes totales. 16. Laquelle des caractéristiques ci-après ne fait PAS partie des critères de tarification courants, dans le cas des risques liés aux biens? A) Le montant d assurance B) L affectation du bâtiment C) Les secours publics contre l incendie D) La vulnérabilité des biens garantis 17. La notion d assurance correspondant à la pleine valeur signifie que la garantie : A) est soumise à la règle proportionnelle à montant stipulé. B) correspond à 80 % de la valeur des biens. C) se fonde sur des montants plus élevés pour tenir compte de la valeur de remplacement. D) est d un montant correspondant à la valeur des biens. 18. La règle proportionnelle prévue aux termes des contrats d assurance incendie : A) s applique à tous les sinistres. B) incite l assuré à se procurer un montant de garantie correspondant au risque qu il est prêt à prendre en charge. C) précise quel pourcentage du montant du sinistre sera payé en cas de perte totale. D) pénalise l assuré qui choisit un montant de garantie insuffisant. 19. La clause de dérogation à la règle proportionnelle prévoit une dérogation à : A) l assurance à la pleine valeur. B) la règle proportionnelle, à la discrétion de l assuré. C) la règle proportionnelle, à la discrétion de l assureur. D) la règle proportionnelle, en cas de sinistres dont le montant est inférieur à des montants déterminés. 20. Si le propriétaire d un bâtiment évalué à $ se procure une assurance au montant de $, aux termes d un contrat prévoyant une règle proportionnelle de 80 % et une dérogation à la règle proportionnelle de 2 %, puis, subit un sinistre d un montant de $, l indemnité à laquelle il aura droit correspondra à : A) $ B) $ C) $ D) $ suite à la page 5...

5 - 5 -, 1 RE PARTIE 21. Un sinistre fortuit : A) est d origine accidentelle, du point de vue de l assuré. B) est un sinistre rendu inévitable à cause d un défaut ou d une défectuosité propre à l objet endommagé ou détruit. C) est un sinistre dont l assuré tire profit. D) découle d un acte délibéré ou frauduleux de la part de l assuré. 22. La cause immédiate d un sinistre peut se définir comme étant : A) un incident qui interrompt la chaîne d événements qui aurait autrement occasionné un sinistre. B) l événement qui précède immédiatement le sinistre. C) l événement qui est à l origine de la chaîne continue des événements menant directement au sinistre. D) le sinistre indirect causé par le sinistre direct. 23. Aux termes d un contrat d assurance des biens, les transformations, rajouts et réparations peuvent être autorisés : A) si l assuré informe l assureur d un changement dans les circonstances constitutives du risque et obtient son consentement. B) au titre d une clause visant les autorisations, qui prévoit la possibilité d effectuer de modestes travaux de ce genre. C) si l assureur y a expressément consenti. D) Toutes ces réponses sont bonnes. 24. La garantie valeur à neuf comporte généralement laquelle des stipulations suivantes? A) Lorsque plusieurs assurances, souscrites par l assuré ou pour son compte, couvrent les mêmes biens assurés, au moins l une de ces assurances doit comporter la même garantie valeur à neuf. B) L indemnité se limite au coût effectif du remplacement ou de la réparation, en vue d une affectation à des fins semblables. C) Le remplacement peut être effectué au moment qui convient à l assuré. D) Le règlement sera effectué au moment où l assuré fournira une estimation du remplacement. 25. Lequel des risques ci-après n est PAS couvert, en cas de dommages occasionnés par la fumée? A) La fumée occasionnée par une anomalie soudaine dans le fonctionnement d un appareil de cuisson B) La fumée occasionnée par un incendie chez le voisin C) La fumée occasionnée par un incendie provoqué par de la graisse de cuisson dans une poêle, sur la cuisinière D) Les dommages à caractère cumulatif, découlant d un dégagement de fumée provoqué par le mauvais entretien d un appareil de chauffage suite à la page 6...

6 - 6 -, 1 RE PARTIE 26. Laquelle des affirmations suivantes est vraie, en ce qui a trait aux dispositions générales? A) Elles empêchent un assuré de poursuivre son assureur. B) Elles excluent l incendie découlant d une éruption volcanique. C) Elles stipulent que si un élément d un ensemble a été perdu ou endommagé, l assureur paiera la valeur totale de l ensemble. D) Elles ne définissent pas la notion d aggravation de nature à influencer l assureur de façon importante. 27. Les dispositions générales (Québec) ne portent PAS sur : A) la résiliation. B) les franchises. C) l aggravation du risque, de nature à influencer de façon importante l assureur. D) les fausses déclarations ou les réticences. 28. Selon l article 3119 du Code civil du Québec, un contrat d assurance couvrira un bien situé au Québec conformément au Code civil si : A) le siège social de l assureur est situé au Québec. B) le preneur a fait la demande d assurance au Québec ou si l assureur y a délivré la police. C) le preneur en fait la demande au moment où il présente sa proposition. D) l intérêt du preneur peut être mieux protégé en vertu du Code civil qu en vertu des stipulations correspondantes de la Loi sur les assurances. 29. La disposition générale n o 1.1 : Déclaration du risque exige que le preneur ou l assuré déclare à l assureur toutes les circonstances constitutives du risque, connues de lui : A) sans exception. B) sauf celles que l assureur connaît ou est présumé connaître, à moins que l assureur ne demande également lesdites circonstances. C) uniquement dans la mesure où l assureur en a besoin pour établir la prime. D) uniquement dans la mesure où l assureur les lui demande. 30. Un bâtiment est couvert aux termes d une assurance Bâtiment et/ou contenu, formule risques désignés, pour un montant de $, et deux dépendances, soit un pavillon pour loger les amis et un garage, sont assurées ensemble pour un montant de $. Si le pavillon pour loger les amis et le garage ont respectivement une valeur de $ et de $, quel montant de garantie sera disponible en cas de sinistre atteignant le pavillon? A) $ B) $ C) $ D) $ (2 points chacune = 60 points) suite à la page 7...

7 - 7 -, 1 RE PARTIE Section B : Questions à développement Question 2. a) Qu est-ce que la valeur au jour du sinistre et comment la détermine-t-on, lorsque survient un sinistre? b) Aux termes de la police incendie de base, expliquez en quoi l exclusion qui porte sur les dommages survenant lorsque le bâtiment est vacant ou inoccupé influe sur la garantie prévue. (5 points) (15 points) Question 3. a) Identifiez QUATRE (4) facteurs qui influent sur le taux de prime applicable à une assurance incendie devant couvrir un bâtiment à usage commercial ou industriel. Dites brièvement ce que vous savez sur chacun de ces facteurs. b) Dites ce que vous savez sur l emploi des clauses de paiement différé, dans les contrats d assurance incendie. Identifiez le type de risque pour lequel on emploierait la clause de paiement différé la plus courante. (12 points) (8 points) Question 4. Dans le contexte de l assurance Bâtiment et/ou contenu, formule risques désignés ou de la police d assurance habitation, formule de base : a) expliquez quel est le but du formulaire énonçant les Conditions particulières et comment ce but est atteint. (3 points) b) identifiez qui peut être un assuré. (6 points) c) à quelles conditions une construction est-elle considérée comme étant une dépendance, par opposition au matériel extérieur installé en permanence? (3 points) d) décrivez la garantie fournie en ce qui a trait à la valeur locative. (8 points) Question 5. Dans le contexte du contrat d assurance du propriétaire occupant, formule de base : a) exposez brièvement les garanties de base prévues au titre de la première partie (l assurance des biens). (12 points) b) décrivez la garantie fournie en ce qui a trait : i) aux arbres, aux arbustes et aux plantes se trouvent à l extérieur. (4 points) ii) aux biens meubles des étudiants résidant hors de chez eux. (4 points) Question 6. Toutes les parties de la présente question portent sur l avenant à l assurance habitation, objets expressément désignés (avenant d assurance des objets personnels). a) Identifiez CINQ (5) catégories de biens couverts par le biais de cette assurance. b) Dites brièvement ce que vous savez sur la garantie fournie en ce qui a trait aux nouvelles acquisitions. c) Dites brièvement ce que vous savez sur la reconstitution automatique de la garantie, telle qu elle s applique en cas de sinistre. (5 points) (8 points) (7 points) suite à la page 8...

8 - 8 -, 1 RE PARTIE Question 7. a) Décrivez les stipulations en ce qui a trait au transport des biens assurés, que l on trouve dans les contrats d assurance incendie. (10 points) b) Expliquez un quoi un prêteur bénéficie d une protection supérieure par le biais d une clause relative aux garanties hypothécaires, que s il était simplement désigné au contrat à titre de bénéficiaire. (10 points) Section C : Question de mise en application Question 8. a) Vous êtes un courtier d assurance et vous représentez un assuré qui vient tout juste de subir un sinistre ayant atteint ses biens. Il s agit d une perte totale. Votre assuré vient d apprendre qu en assurance des biens, la garantie valeur à neuf n est pas véritablement automatique, en ce sens que certaines conditions doivent être respectées. Expliquez ces conditions à votre client. (10 points) b) Vous êtes un rédacteur sinistres à qui l on a présenté les sinistres ci-après. Dans chacune des situations, l assuré a une police incendie de base, qui couvre aussi les risques supplémentaires habituels. Verseriez-vous une indemnité pour le sinistre? Dans chaque cas, expliquez brièvement pourquoi vous le feriez ou pourquoi vous ne la feriez pas. i) Le véhicule utilitaire sport de l assuré a été endommagé dans un aéroport privé, lorsque l aile d un avion qui roulait vers l aire de stationnement l a heurté. ii) La fournaise de l assuré a laissé échapper de la fumée pendant plusieurs mois. L assuré veut demander une indemnité pour les dommages cumulatifs occasionnés à sa maison et à ses meubles, par la fumée. iii) La rivière est sortie de son lit après plusieurs jours de pluies torrentielles. Des marchandises qui se trouvaient dans le sous-sol de la maison de l assuré ont alors été endommagées par l eau. iv) Un petit feu dans une poubelle a déclenché les extincteurs automatiques. L assuré veut que son contrat d assurance paie pour les dommages alors causés par l eau. v) Le magasin de l assuré, ainsi que son contenu, ont été endommagés par une tornade.

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 10 Les assurances Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu L assurance La coassurance et la réassurance L obligation de déclarer et ses conséquences L assurance-vie L assurance-invalidité

Plus en détail

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Remarque : Le présent addenda vise à fournir une explication plus claire et plus précise de

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES La suite du présent document pourrait vous inquiéter. Le langage peut sembler inhabituel. C est parce que les conditions suivantes sont des conditions légales

Plus en détail

C120 : Les rudiments de l appréciation du risque

C120 : Les rudiments de l appréciation du risque Spécimen de questionnaire d examen C120 : Les rudiments de l appréciation du risque IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen,

Plus en détail

Chapitre 4. 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties

Chapitre 4. 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties Chapitre 4 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties 4.1 La structure de la police Les dispositions selon le Code civil du Québec L assurance

Plus en détail

Assurance Habitation. 1- la proposition 2- la tarification et la souscription 3- l expertise des sinistres

Assurance Habitation. 1- la proposition 2- la tarification et la souscription 3- l expertise des sinistres Assurance Habitation 1- la proposition 2- la tarification et la souscription 3- l expertise des sinistres 1- la proposition Les dispositions du Code civil du Québec Divergence art 2400 L assureur doit

Plus en détail

I LE CONTRAT «DOMMAGES-OUVRAGES»

I LE CONTRAT «DOMMAGES-OUVRAGES» I LE CONTRAT «DOMMAGES-OUVRAGES» CAPRA - 2006 Page 1 sur 8 I.1. NATURE ET DUREE DES GARANTIES A GARANTIE OBLIGATOIRE Elle couvre, en dehors de toute recherche de responsabilité, au bénéfice du souscripteur

Plus en détail

Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI

Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI Université Hassan II Mohammedia Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Casablanca Réalisé par: Demandé par: - Mlle. Ahlam MORCHID - M. GHAZI - Mlle. Meryem RIDANI - Mlle. Mounia BEKKALI Introduction

Plus en détail

ASSURANCES DE DOMMAGES SESSION 2007 DOSSIER LAROSE ELEMENTS DE CORRECTION

ASSURANCES DE DOMMAGES SESSION 2007 DOSSIER LAROSE ELEMENTS DE CORRECTION ASSURANCES DE DOMMAGES SESSION 2007 DOSSIER LAROSE PREMIER TRAVAIL : 25 points Question 1-1 : 5 points ELEMENTS DE CORRECTION Les faits Choc d un VTM contre le hangar en location à M LAROSE Jean le 15/07/2005

Plus en détail

C14 : L assurance automobile, 1 re partie Québec

C14 : L assurance automobile, 1 re partie Québec Spécimen de questionnaire d examen C14 : L assurance automobile, 1 re partie Québec IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen,

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE 1 SOMMAIRE SOMMAIRE...2 ARTICLE 1 : ASSURÉ...4 ARTICLE

Plus en détail

Aperçu sur le contrat d assurance

Aperçu sur le contrat d assurance Aperçu sur le contrat d assurance I. Les caractéristiques du contrat d assurance L article 1 de la loi 17-99 portant code des assurances définit le contrat d assurance comme la convention passée entre

Plus en détail

Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance

Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance Communication FSMA_2015_13 du 26/08/2015 Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance Résumé/Objectifs: Par le biais de cette position, la FSMA souhaite tout d

Plus en détail

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE 1 er mars 2001 Aux intéressés : Vous trouverez ci-joint le texte révisé de la police d'assurance

Plus en détail

Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance

Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance ANNEXE AUX CONDITIONS GENERALES TOUS RISQUES «COCOON OF IBIS» Conditions Générales Spécifiques applicables à l assurance du CONTENU Document : 101 Date de référence : 2006 Date d édition : 27/06/2006 1/8

Plus en détail

Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes

Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes Le titre de l avenant doit être écrit à la section «Conditions particulières» du contrat d assurance. Quant aux informations requises

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT MARC JAUMEGARDE N 2015-79-DEC-3-3 (1/5) DECISION

MAIRIE DE SAINT MARC JAUMEGARDE N 2015-79-DEC-3-3 (1/5) DECISION (1/5) OBJET : CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LA SALLE DES SPORTS SISE PLACE DE LA MAIRIE Le Maire de Saint Marc Jaumegarde, VU Les articles L 2122-22 et L 2122-23 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Informations aux clients et (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Edition 01.2011 Informations aux clients Informations aux clients Ce que vous devriez savoir à propos

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat est régi par le Code civil du Québec Les références aux articles du Code civil du Québec accompagnant certaines dispositions ne sont données qu à titre indicatif

Plus en détail

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance 3/03/06 17:07 Page 9 DEP 428 FEV. 2006 DEP 428-4 volets Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels Centre de documentation et d information de l assurance FEV. 26, bd Haussmann

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 9 Le louage Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu Le louage Le contrat de location de meuble Le bail de logement Le bail commercial 2 Objectifs Après la lecture du chapitre,

Plus en détail

Contrats d assurance vie avec droits acquis

Contrats d assurance vie avec droits acquis Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance

Plus en détail

ATELEX BONUS BUSINESS

ATELEX BONUS BUSINESS ATELEX BONUS BUSINESS Pertes d'exploitation Dispositions spécifiques L'introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Le lexique sont également d'application

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE POUR LES TITULAIRES DE LA CARTE VISA BANQUE LAURENTIENNE MA RÉCOMPENSE. ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

Plus en détail

C11 : Principes et pratique de l assurance

C11 : Principes et pratique de l assurance Spécimen de questionnaire d examen C11 : Principes et pratique de l assurance IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen, vous

Plus en détail

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 10 - Les assurances

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 10 - Les assurances Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil Publications CCH ltée Corrigé du chapitre 10 - Les assurances Réponses aux questions 10.1 Le contrat d assurance est celui par lequel l assureur, moyennant

Plus en détail

IMMEUBLE COMMUNAL 20 RUE LETHUILLIER PINEL ROUEN ATHLETIC CLUB CONVENTION DE MISE A DISPOSITION

IMMEUBLE COMMUNAL 20 RUE LETHUILLIER PINEL ROUEN ATHLETIC CLUB CONVENTION DE MISE A DISPOSITION IMMEUBLE COMMUNAL 20 RUE LETHUILLIER PINEL ROUEN ATHLETIC CLUB CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SERVICE DES AFFAIRES FONCIERES ET DOMANIALES ENTRE : La Ville de ROUEN représentée par Monsieur Edgar MENGUY,

Plus en détail

Responsabilité générale de la collectivité et Responsabilité atteinte à l environnement

Responsabilité générale de la collectivité et Responsabilité atteinte à l environnement SYNDICAT MIXTE DU MUSEE LALIQUE Procédure adaptée LOT 1 Multirisques L assureur doit couvrir les garanties ci-dessous : L ensemble des bâtiments et biens bâtis, y compris les sols et sous-sols, les clôtures

Plus en détail

ASSURANCE AUTOMOBILE

ASSURANCE AUTOMOBILE Police Flotte N 53 368 215 EFFET : 1 ER JANVIER 2014 ASSURANCE AUTOMOBILE DISPOSITIONS PARTICULIERES CONTRAT à effet du 1 er janvier 2014 ENTRE : SAS VOITURELIB 7 Impasse Charles Petit 75011 PARIS ci-après

Plus en détail

SOUSCRIPTEURS DE L EST

SOUSCRIPTEURS DE L EST PROPOSITION D ASSURANCE AUTOMOBILE F.P.Q. N o 1 FORMULE DES PROPRIÉTAIRES SOUSCRIPTEURS DE L EST 4405, boul. Lapinière, Brossard, QC J4Z 3T5 ASSUREUR : LA COMPAGNIE D ASSURANCE JEVCO COURTIER : Ref. N

Plus en détail

Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration

Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration sur proposition du comité de rémunérations-ressources

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Package AON Pertes d exploitation. Conditions générales

Package AON Pertes d exploitation. Conditions générales Package AON Pertes d exploitation Conditions générales Des dispositions complémentaires relatives aux conditions générales Package AON figurent également aux pages suivantes : Dispositions communes Lexique

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

SPÉCIMEN. assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES. 1. Définitions générales...2. 2. Entrée en vigueur da la garantie...

SPÉCIMEN. assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES. 1. Définitions générales...2. 2. Entrée en vigueur da la garantie... assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES 1. Définitions générales...2 2. Entrée en vigueur da la garantie...2 3. Fin de la garantie...3 4. Prestation d'assurance...3 5. Prestation vie

Plus en détail

Conditions générales de garantie pour bénéficier de la garantie «dommages aux biens loués» 9flats

Conditions générales de garantie pour bénéficier de la garantie «dommages aux biens loués» 9flats Conditions générales de garantie pour bénéficier de la garantie «dommages aux biens loués» 9flats Au 15 septembre 2011 Les dispositions suivantes sont valables pour toutes les réservations de logements

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE MARITIME DES CORPS DE NAVIRES DE MER CONTRE LES RISQUES DE GUERRE, DE PIRATERIE, DE TERRORISME

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE MARITIME DES CORPS DE NAVIRES DE MER CONTRE LES RISQUES DE GUERRE, DE PIRATERIE, DE TERRORISME Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

Conduite dangereuse! L accident. À l aide des renseignements contenus dans le récit de l accident et des documents indiqués ci-dessus :

Conduite dangereuse! L accident. À l aide des renseignements contenus dans le récit de l accident et des documents indiqués ci-dessus : Fiche d activité FA Conduite dangereuse! Mise en situation 4 Le 30 novembre dernier, Juliette revient de Québec où elle a passé une entrevue pour pouvoir travailler dans la salle d opération d un grand

Plus en détail

Luxembourg, le 24 janvier 2006

Luxembourg, le 24 janvier 2006 Luxembourg, le 24 janvier 2006 Lettre circulaire 06/3 du Commissariat aux Assurances relative aux exigences de qualification professionnelle pour agents et sous-courtiers d assurances L'article 105 paragraphe

Plus en détail

Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD. Encadré par M. LAHYANI

Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD. Encadré par M. LAHYANI Fait par : Mlle. NORRA HADHOUD Encadré par M. LAHYANI PLAN PLAN Introduction Différentes définitions du risque La perte d exploitation L assurance pertes d exploitation après incendie Définition Définition

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER LA

Plus en détail

Contrat épargne pension du type Universal Life

Contrat épargne pension du type Universal Life Contrat épargne pension du type Universal Life Conditions générales Securex A.A.M - Siège Social: Avenue de Tervueren 43, 1040 Bruxelles Entreprise Agréée par arrête royal du 5.1.1982 pour pratiquer les

Plus en détail

ENTREPRISES ET ARTISANS DU BÂTIMENT Risques et assurances

ENTREPRISES ET ARTISANS DU BÂTIMENT Risques et assurances P 214 Décembre 2009 Centre de documentation et d information de l assurance ENTREPRISES ET ARTISANS DU BÂTIMENT Risques et assurances Ce tableau aide-mémoire décrit les principaux risques auxquels sont

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

VU Manuvie spécimen de contrat

VU Manuvie spécimen de contrat VU Manuvie spécimen de contrat Garantie assurance temporaire (GAT) Le présent spécimen de contrat vous est fourni à titre purement informatif. Il ne constitue pas un contrat valide ni une offre d assurance.

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires. Table des matières

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires. Table des matières FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires Table des matières INTRODUCTION 1. DOCUMENTS INCLUS DANS LE CONTRAT D ASSURANCE 2. OBLIGATION D INFORMER

Plus en détail

BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). M... Tél.. dénommé le «bailleur»,

BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). M... Tél.. dénommé le «bailleur», BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). Entre les soussignés : M. domicilié à.. Tél... dénommé le «bailleur», ET M.... domicilié à. Tél.. dénommé le «preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la responsabilité civile. Printemps 2007 Présentation du

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la responsabilité civile. Printemps 2007 Présentation du Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la responsabilité civile Printemps 2007 Présentation du Qu est-ce que la responsabilité civile? Responsabilité civile = reddition de comptes Cette responsabilité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

Cabinet. Code. Situation de famille

Cabinet. Code. Situation de famille Demande de souscription Novità Emprunteur Capital Restant Dû Generali Vie, Société Anonyme au capital de 99 97 0 euros Entreprise régie par le Code des assurances 60 06 8 RCS Paris Siège Social : boulevard

Plus en détail

PRÉSENTATION AGRICOLE 2014

PRÉSENTATION AGRICOLE 2014 PRÉSENTATION AGRICOLE 2014 L importance de l assurance pour l exploitation agricole Assurance agricole : assurer l'exploitation L'activité d'un agriculteur repose sur son exploitation agricole, il est

Plus en détail

Concours d assurances (RC-TRC)

Concours d assurances (RC-TRC) Concours d assurances (RC-TRC) 21 avril 2015 Hugo Keulers 1. Concours d assurances: quel contexte? La personne qui a subi un dommage peut se retourner potentiellement contre plusieurs assureurs en vertu

Plus en détail

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM.

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM. REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU BAS-RHIN COMMUNE DE LAMPERTHEIM REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION ET DE LOCATION DES INFRASTRUCTURES ET LOCAUX COMMUNAUX DE LAMPERTHEIM. REGLEMENT DE LOCATION DE LOCAUX

Plus en détail

1. Renseignements généraux

1. Renseignements généraux Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES responsabilité civile professionnelle pour les fonds commun de placement

Plus en détail

Tornade du 17 juin 2013 Départements 21 et 89

Tornade du 17 juin 2013 Départements 21 et 89 Flash info Allianz Courtage Juin 2013 Tornade du 17 juin 2013 Départements 21 et 89 Deux orages se sont télescopés et se sont transformés en mini tornade lundi 17 juin 2013 dans l Yonne, notamment dans

Plus en détail

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS»

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS» Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Conditions particulières assurance habitation SNPS

Conditions particulières assurance habitation SNPS Conditions particulières assurance habitation SNPS Compagnie d assurance: Conditions Générales: VIVIUM VIVIUM HOME SOLUTIONS Vous pouvez consulter les conditions générales en utilisant le lien suivant

Plus en détail

Assurance habitation. Le contrat d assurance habitation ASSURANCE RESPONSABILITÉ

Assurance habitation. Le contrat d assurance habitation ASSURANCE RESPONSABILITÉ Assurance habitation Le contrat d assurance habitation ASSURANCE RESPONSABILITÉ Assurance Responsabilité 1. les définitions 2. Garantie E responsabilité civile 3. Garantie F frais médicaux 4. Garantie

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q. N 1) Formulaire des propriétaires

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q. N 1) Formulaire des propriétaires FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q. N 1) Formulaire des propriétaires TABLE DES MATIERES INTRODUCTION... 2 1. Documents inclus dans le contrat d assurance... 2 2. Obligation d

Plus en détail

Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES»

Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES» Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES» Ces conditions enregistrées à Bruxelles, 6 ème bureau, vol. 289, fol. 97, case 1, le 21 décembre 2007 entrent en vigueur le 21 décembre 2007.

Plus en détail

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE 1 - L'APPLICATION DE LA GARANTIE DANS LE TEMPS (Application de la garantie dans le temps dans les assurances de responsabilité avant

Plus en détail

Guide de distribution Programme d assurance. Responsabilité civile d Intact Assurance ASSUREUR OFFICIEL DE LA FCMQ

Guide de distribution Programme d assurance. Responsabilité civile d Intact Assurance ASSUREUR OFFICIEL DE LA FCMQ Guide de distribution Programme d assurance Responsabilité civile d Intact Assurance ASSUREUR OFFICIEL DE LA FCMQ Intact Compagnie d assurance (l «assureur» ou «Intact Assurance») 2450, rue Girouard Ouest

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance La loi n 2014 344 sur la consommation dite loi «Hamon» du 17/03/2014 élargit la possibilité, sous certaines conditions, de résilier un contrat (ou

Plus en détail

Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent. L assurance du particulier. 5 e édition

Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent. L assurance du particulier. 5 e édition Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent L assurance du particulier 5 e édition Matière à apprendre pour l examen d agent 1 Chapitre 2 Principes de base L assurance 1.1. 21 Définition L assureur

Plus en détail

1. Pourquoi dois-je souscrire à un contrat d assurance?

1. Pourquoi dois-je souscrire à un contrat d assurance? 1. Pourquoi dois-je souscrire à un contrat d assurance? Parce ce que je suis exposé à des risques dont les causes sont multiples et les conséquences imprévisibles. 2. Que signifie la notion de risque?

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires F.P.Q. N o 1 Marque déposée de la Banque Royale du Canada. RBC Assurances est une marque déposée de la

Plus en détail

L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant

L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant L opportunité pour un client «chargeur» de souscrire ses propres garanties transport ou de s en remettre soit aux assurances de son co-contractant soit à la garantie RC du transporteur Introduction Le

Plus en détail

CONTRAT DE PRET DU VEHICULE PUBLICITAIRE

CONTRAT DE PRET DU VEHICULE PUBLICITAIRE Ville de Bar sur Aube CONTRAT DE PRET DU VEHICULE PUBLICITAIRE Entre : La Ville de Bar sur Aube, représentée par son Maire, Philippe BORDE, Ci-après désignés «le loueur» Et Nom : Prénom : Adresse : Téléphone

Plus en détail

PRISE D EFFET DU PRÉSENT CERTIFICAT : Le 1 er mars 2005

PRISE D EFFET DU PRÉSENT CERTIFICAT : Le 1 er mars 2005 CARTE COMMERCIALE DE LA BANQUE SCOTIA EN $ CA ASSURANCE RETARD D AVION, ACHATS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ, CAMBRIOLAGE À L HÔTEL OU AU MOTEL ET PERTE DE BAGAGES Souscrite auprès de la Royal & Sun Alliance du

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

Allianz Associa Pro Multirisque assurance des Lieux de culte

Allianz Associa Pro Multirisque assurance des Lieux de culte QUESTIONNAIRE PROPOSITION D ASSURANCE Allianz Associa Pro Multirisque assurance des Lieux de culte Nom de l intermédiaire : Cabinet LABIDI et Cie Code de l intermédiaire : 4A1095 Code ORIAS : 07 00 29

Plus en détail

Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales

Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales Assur Auto Multirisque Automobile Conditions Générales Conditions Générales Préambule Le présent contrat d assurance est régi par la loi n 17-99 portant code des assurances, les textes pris pour son application

Plus en détail

CONTRAT-TYPE DE BAIL

CONTRAT-TYPE DE BAIL 1 CONTRAT-TYPE DE BAIL 1. La société.de Logements du Plateau.dont l adresse (siège social) est la suivante : Rue de l Yser 200/002 à 4430 Ans, société de logement de service public agréée par la Société

Plus en détail

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice

Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice Bruxelles Charleroi Antwerpen Liège Luxembourg Paris 41 Avenue de la Liberté L- 1930 Luxembourg Tel. +352 266 886 Fax. +352 266 887 00 Avenue Louise 240 B-1050 Bruxelles Tel. +32 2 600 52 00 Fax. +32 2

Plus en détail

Modification des lois régissant l assurance-vie et la protection du vivant en Alberta et en Colombie-Britannique

Modification des lois régissant l assurance-vie et la protection du vivant en Alberta et en Colombie-Britannique Modification des lois régissant l assurance-vie et la protection du vivant en Alberta et en Colombie-Britannique Contexte L Alberta et la Colombie-Britannique ont modifié leur législation dans le but de

Plus en détail

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...»

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...» conseils à l intention des propriétaires et des locataires foire aux questions «des consommateurs en confiance des collectivités en sécurité» «Réponses aux questions les plus fréquentes...» Mon propriétaire

Plus en détail

> Pourquoi s assurer?

> Pourquoi s assurer? E 145 Centre de documentation et d information de l assurance Mai 2009 L assurance des pertes d exploitation Si la plupart des entreprises assurent leurs biens, encore trop peu d entre elles pensent à

Plus en détail

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur 1 1 Réglementation pour la commune de Montfleur L attribution annuelle sera faite par demande écrite

Plus en détail

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher PROPOSITION D ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES CABINETS, LES REPRÉSENTANTS AUTONOMES, LES REPRÉSENTANTS AGISSANT POUR LE COMPTE D UN CABINET SANS Y ÊTRE EMPLOYÉS ET LES SOCIÉTÉS AUTONOMES

Plus en détail

GESTION DES SINISTRES

GESTION DES SINISTRES GESTION DES SINISTRES Notion de sinistre et limites Un sinistre est un évènement accidentel dont la nature est garantie par le contrat. Un sinistre est indemnisable uniquement s il provoque un dommage.

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2007-28.

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2007-28. CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-R-2007-28 DE LA VILLE DE SAGUENAY CONCERNANT LE CONTRÔLE DES SYSTÈMES D ALARME POUR LA PROTECTION CONTRE LES INTRUS AVERTISSEMENT Le présent document constitue

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION NOTICE D INFORMATION AVANTAGE PERSONNEL SANS FRAIS POUR VOUS SANS EXAMEN MÉDICAL SANS QUESTIONNAIRE DE SANTÉ ACCEPTATION GARANTIE 500 de protection sans frais en cas de décès accidentel + jusqu à 120 000

Plus en détail

Protection-cellulaire

Protection-cellulaire Protection-cellulaire Comment activer votre protection? 1- Préautorisez le paiement de votre facture de téléphonie cellulaire auprès de votre fournisseur, sur votre carte Visa Étudiant Desjardins. Lors

Plus en détail

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA DEUXIEME EDITION 2001 L assureur est tenu, avant la conclusion du contrat de fournir une fiche d information sur le prix, les garanties et les exclusions.

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR AVEC LA COURONNE DU CHEF DE LA PROVINCE D ONTARIO, REPRÉSENTÉE

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)/

Conditions générales d assurance (CGA)/ Conditions générales d assurance (CGA)/ Assurance de garantie de loyer Edition 01.2014 8054253 09.14 WGR 759 Fr Table des matières Votre assurance en bref................. 3 Conditions générales d assurance...........

Plus en détail

ÉDITION 2007 LA SÉCURITÉ INCENDIE AU QUÉBEC

ÉDITION 2007 LA SÉCURITÉ INCENDIE AU QUÉBEC ÉDITION 2007 LA SÉCURITÉ INCENDIE AU QUÉBEC 1 Où surviennent les incendies? Les feux de broussailles, de poubelles et de véhicules représentent de 40 % à 50 % des incendies déclarés entre 2003 et 2005

Plus en détail

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance Le 2 décembre 2009, l Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de loi 60, intitulé Loi modifiant la

Plus en détail

Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT)

Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT) Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT) Ceci est une proposition pour une assurance contre les erreurs et omissions. Veuillez indiquer si vous demandez

Plus en détail

Glossaire de terminologie d assurance

Glossaire de terminologie d assurance Glossaire de terminologie d assurance 8/14/2013 Glossaire d assurance A ACCIDENT Événement qui arrive par hasard, de façon inattendue AFFAIRES À REFUSER Toute catégorie d affaires que l assureur ne prendra

Plus en détail

Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 2240-04 du 14 kaada 1425. (27 décembre 2004) relatif au contrat d assurance.

Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 2240-04 du 14 kaada 1425. (27 décembre 2004) relatif au contrat d assurance. Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 2240-04 du 14 kaada 1425 (27 décembre 2004) relatif au contrat d assurance. LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION, Vu la loi n 17-99 portant

Plus en détail

BATIMENT DE STOCKAGE POUR ASSOCIATIONS A REPLONGES

BATIMENT DE STOCKAGE POUR ASSOCIATIONS A REPLONGES ASNIÈRES-SUR-SAÔNE BÂGÉ-LA-VILLE BÂGÉ-LE-CHÂTEL DOMMARTIN FEILLENS MANZIAT REPLONGES SAINT-ANDRÉ-DE-BÂGÉ VÉSINES BATIMENT DE STOCKAGE POUR ASSOCIATIONS A REPLONGES CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME

RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME Attendu qu il est nécessaire de remédier aux problèmes provoqués par le nombre élevé de fausses alarmes ; Attendu que la démarche la plus efficace pour ce faire se trouve

Plus en détail