LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)"

Transcription

1 LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Folle avoine La lutte chimique est la méthode qui donne le plus de résultat. Les faux semis ont peu d intérêt avant culture d automne. Le labour n empêche pas la levée des graines, même enfouies en profondeur. Culture Période d application Remarques Chlortoluron (1 500 à g/ha) Seulement sur blé tendre et variété tolérante Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f) Efficacité sur levée d automne En sol lourd, préférer un antigraminée foliaire. AUBAINE et ATHLET sont les seuls produits homologués sur blé dur. Blé tendre et blé dur d hiver CELIO + huile (0,15 à 0,4 l + 1 l/ha) PUMA LS + huile (0,3 à 0,8 l + 1 l/ha) ARCHIPEL/ALOES + huile (0,15 à 0,25 kg + 1 l/ha) ATLANTIS WG/ABSOLU + huile (0,3 à 0,5 l + 1 l/ha) Stade 3 f à gonflement de la Dose fonction du stade des FA (*) Sortie hiver Stade 3 f à 1-2 nœuds de la Dose fonction du stade des FA (*) 12 à 35 Privilégier les conditions d application. Attention à l effet parapluie du blé courant montaison. PUMA LS : DAR = 75 j. 30 à 60 Intéressant sur flore vulpin ou RG + FA ou gaillet + FA avec ARCHIPEL. ABAK/QUASAR + huile (0,25 kg + 1 l/ha) OCTOGON / RADAR + huile (0,275 kg + 1 l/ha) Pas sur blé dur Sortie hiver Stade 3 f à 1 nœud de la 47à59 Pas de modulation de doses possible, à réserver aux situations à flore graminée complexes (ray-grass, vulpin, folle avoine ). Triticale Avoine hiver/ Idem blé sauf le chlortoluron non homologué sur triticale. ARCHIPEL est une solution intéressante sur cette culture. Pas de solution Chlortoluron (1 500 à g/ha) Pré-levée, FA < 3 f 15 à 20 Efficacité sur levée d automne. Orge hiver BAGHERA/ZEUS + Huile (0,7 à 1,75 l + 1 l/ha) Orge : fin tallage à 1 nœud 18 à 45 Attention à l effet parapluie sur orge luxuriante. ILLOXAN CE (1 à 2l l/ha) Stade 3 f à 1-2 nœuds de la 25 à 50 Intéressant si problème de ray-grass et vulpin. Orge de Idem orge d hiver sauf le chlortoluron non homologué. ILLOXAN CE (0,5 à 1 l/ha) 10 à 20 Doses utilisables suivant le stade de la folle avoine avec des conditions climatiques optimales Moins de 3 feuilles Début tallage Fin tallage Montaison PUMA LS + huile 0,3 à 0,4 l 0,4 à 0,6 l 0,5 à 0,8 l 0,8 l* CELIO + huile 0,15 à 0,2 l 0,2 à 0,3 l 0,3 l 0,3 à 0,4 l ARCHIPEL + huile 0,15 kg 0,2 kg 0,25 kg 0,25 kg ATLANTIS WG + huile 0,3 kg 0,4 kg 0,5 kg 0,5 kg BAGHERA + huile 0,7 à 1,25 l 1,5 l 1,75 l 1,75 l * Délai d emploi avant récolte de 75 jours

2 LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Vulpin des champs La rotation : la diversification des cultures et surtout l alternance de cultures d hiver et de permettent de rompre le cycle de développement du vulpin et surtout d alterner les familles des produits phytosanitaires. Le travail du sol : le déchaumage est un moyen à utiliser pour réaliser des faux semis, ce qui diminuera la pression des adventices. Le labour permet d enfouir en profondeur une partie des graines. Seules, celles à 0-10 cm peuvent donner des levées. La majorité des autres ( 75 %) meurent dans l année. Un labour, l année suivante, peut remonter ces graines enfouies précédemment. Culture Période d application Remarques Isoproturon* (1 200 g/ha) ou Chlortoluron (<1 800 g/ha) puis si nécessaire ATLANTIS WG/ABSOLU + huile (0,3 kg + 1 l/ha) ou CELIO + huile (0,3 l + 1 l/ha) PUMA LS + huile (0,6 l + 1 l/ha) En automne/sol frais : 3 f du vulpin maxi et argile <30 % Sortie hiver 10 à 20 (+) Un anti-dicot peut être associé à l automne pour lutter contre la flore des dicotylédones. Pour le chlotoluron, application uniquement sur variétés tolérantes. Blé tendre d hiver OKLAR (0,015 kg/ha) ou LEXUS CLASS (0,06 kg/ha) ou LEXUS XPE (0,025 kg/ha) puis CELIO + huile (0,3 l + 1 l/ha) PUMA LS + huile (0,6 l + 1 l/ha) En automne Sortie hiver 35 (+) A appliquer sur vulpins jeunes. CELIO + huile (0,2 l + 1 l/ha) puis si nécessaire ATLANTIS WG/ABSOLU + huile (0,3 kg + 1 l/ha) ou ABAK/QUASAR + huile (0,25 kg + 1 l/ha) En automne Sortie hiver 15 (+) A appliquer sur vulpins jeunes. CELIO OU PUMA LS peuvent être utilisés en application unique avec les mêmes doses que pour la folle avoine. Blé dur d hiver Triticale Idem blé tendre sauf Isoproturon*, chlortoluron, LEXUS XPE, OKLAR non homologués sur blé dur Idem blé tendre sauf le chlortoluron et l isoproturon non homologués sur triticale Isoproturon* (<1 200 g/ha) Chlortoluron (<1 800 g/ha) Vulpin jusqu à début tallage 10 à 20 A appliquer sur vulpins jeunes. Stade 2 f à fin tallage de la. Orge d hiver BAGHERA/ZEUS + huile (0,7 à 1,75 l + 1 l/ha) Dose variable selon le stade du vulpin (1 feuille à tallage) 18 à 45 ILLOXAN CE (1 à 2 l/ha) Vulpin < plein tallage 20 à 40 A appliquer sur vulpins jeunes. LEXUS XPE (0,0225 kg/ha) Stade 3 f de la 29 OKLAR (0,012 à 0,015 kg/ha) 25 Restriction sur orge de brasserie. Orge de Seuls BAGHERA et ILLOXAN CE sont homologués ILLOXAN CE (1 l/ha) 20 Avoine d hiver LEXUS XPE (0,0225 kg/ha) Stade 3 f de la 29 Homologué sur avoine de OKLAR (0,015 kg/ha) 25. La dose maximale d isoproturon est limitée à 1 200g/ha. La dose maximale de chlortoluron est limitée à g/ha, avec limitation à une application de l une ou l autre des substances actives par campagne et par parcelle. * Restrictions d utilisation en parcelles drainées.

3 LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Bromes La rotation : les rotations courtes à dominante de cultures d automne sont souvent la cause du problème. L allongement de la rotation avec l introduction de cultures de offre des situations de lutte. Le travail du sol : le déchaumage en interculture est important. Préférer un déchaumage très superficiel < 5 cm de profondeur sous peine d enterrer les graines. Le non labour est un facteur de risque. Le labour permet d enterrer les graines qui germent superficiellement et qui ont un Taux Annuel de Decroissance élevé dans le sol. Surveiller l envahissement à partir des bordures des parcelles. Culture Période d application Remarques ABAK/QUASAR + huile (0,25 kg + 1 l/ha) Pas homologué sur blé dur 2 applications à 1/2 dose à 21 j d écart en sortie d hiver 47 Le fractionnement en 2 passages est autorisé et procure de meilleures efficacités. Efficacité correcte sur brome stérile. RADAR/OCTOGON + huile (0,275 kg+1 l/ha) Pas homologué sur blé dur 2 applications à 1/2 dose à 21 j d écart en sortie d hiver 59 Le fractionnement en 2 passages est autorisé et procure de meilleures efficacités. Efficacité correcte sur brome stérile. Blé tendre et triticale ATTRIBUT + adjuvant (0,06 kg + adj.) Pas homologué sur blé dur 1 application à pleine dose en sortie d hiver. 25 Efficacité correcte sur brome stérile Le fractionnement en 2 passages n est pas autorisé sur cette spécialité Pas de colza après un blé traité avec ATTRIBUT. MONITOR + adjuvant (0,25 kg + adj.) Possible en automne mais préférer en sortie hiver. 35 Efficacité correcte sur brome stérile Le fractionnement en 2 passages n est pas autorisé sur cette spécialité. ATLANTIS WG/ABSOLU + huile (0,5 kg + 1 l/ha) 1 application à pleine dose en sortie d hiver. 57 Efficacité moyenne sur brome stérile Le fractionnement en 2 passages n est pas autorisé sur cette spécialité. MISCANTI (0,25 kg + adjuvant/ha) Pas homologué sur blé dur et triticale 2 applications à 1/2 dose à 21 j d écart en sortie d hiver. Le fractionnement en 2 passages est autorisé et procure de meilleures efficacités. Orge hiver/ AVADEX 480 (1 440 g/ha) Pré-semis en incorporation 45 Peu de spécialités sont homologuées sur orge pour lutter contre les bromes. Avoine hiver/ Pas de solution Blé dur Idem blé tendre sauf ATTRIBUT, ABAK, OCTOGON, MISCANTI

4 LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Ray-grass Il est important de distinguer les levées de ray-grass et les ray-grass de souche qui proviennent de la culture précédente. Culture Période d application Remarques Chlortoluron (1 500 à g/ha) Seulement sur variété tolérante de blé tendre Pré-levée ou stade 2 f à plein tallage de la Stade du ray-grass < 3 f à l automne 15 à 20 A compléter souvent par un passage au. Application uniquement sur variétés tolérantes. Blé tendre d hiver CELIO + huile (0,4 l + 1 l/ha) ILLOXAN CE + huile (0,75 à 1 l/ha + 1 l/ha) ARCHIPEL + huile (0,25 kg + 1 l/ha) ABAK/QUASAR + huile (0,25 kg + 1 l/ha) ATLANTIS WG + huile (0,5 kg + 1 l/ha) HUSSARD OF + huile (1 l + 1 l/ha) RADAR / OCTOGON + huile (0,275 kg + 1 l/ha) Ray-grass < tallage Ray-grass < 3 f Ray-grass < début montaison 25 20à Application en conditions poussantes. Triticale Idem blé tendre sauf le chlortoluron non homologué sur triticale Chlortoluron (1 500 à g/ha) Pré-levée ou 2 f à plein tallage de la 15 à 20 Orge d hiver BAGHERA/ZEUS + huile (0,7 à 1,75 l + 1 l/ha) Ray-grass < tallage Stade 3 f à épi 1 cm de la 17 à 44 Un anti-dicot peut être associé. ILLOXAN CE (1-2 l/ha) Ray-grass < 3 f 20 à 40 DEFI (2,5 l/ha) Avant 3 feuilles 36 ATHLET (3 à 3,6 l/ha) AUBAINE (3 à 3,6 l/ha) ATHLET et AUBAINE sont les seuls produits à base de chlortoluron homologués pour le blé dur. Blé dur d hiver CELIO + huile (0,4 l + 1 l/ha) ILLOXAN CE + huile (0,75 à 1 l/ha + 1 l/ha) Ray-grass < tallage Ray-grass < 3 f à 35 Application en conditions poussantes. ARCHIPEL + huile (0,25 kg + 1 l/ha) ATLANTIS WG + huile (0,5 kg + 1 l/ha) HUSSARD OF + huile (1 l + 1 l/ha) Ray-grass < début montaison 57 Orge de Avoine d hiver Seuls BAGHERA et ILLOXAN CE sont homologués ILLOXAN CE (1 l/ha) 20 Pas de solution

5 LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Gaillet Un déchaumage à l automne permet des levées de gaillet et épuise le stock semencier. Le labour limite les levées et fait partie des moyens de lutte. Surveiller l envahissement à partir des bordures de parcelles. Culture Période d application Remarques fluroxypyr 200 g (STARANE 200, RETRIEVE 20 ) (0,3 à 0,5 l/ha) Stade 1-2 nœuds de la 12 à 20 Privilégier un temps poussant pour l application. En rattrapage jusqu à gonflement des s. Céréales à paille ADRET/GRATIL (0,015 à 0,02 kg/ha) + antidicot ou PRIMUS/NIKOS (0,05 à 0,07 l/ha) + antidicot ARIANE (3 l/ha) ou BOFIX/BOSTON (3-4 l/ha) Début tallage à épi 1 cm de la Stade plein tallage à 1-2 nœuds de la 10 à Intéressant si présence de chardons et/ou rumex + autres dicots. KART/STARANE GOLD (0,7 à 0,8 l/ha en association, 0,9 à 1,5 l/ha seul) ou BASTION (0,6 à 1 l/ha) en association Début tallage à gonflement de la 10 à 20 Nombreuses spécialités anti-dicot 3 f à tallage de la Contrôle de la flore dicotylédone et retardement des gaillets. Spécifique au blé et triticale ARCHIPEL/ALOES + huile (0,15 à 0,25 kg + 1 l/ha) HUSSAR OF + huile (0,8 à 1 l + 1 l/ha) RADAR/OCTOGON + huile (0,275 kg + 1 l/ha) 3fà1-2 nœuds de la 3fà1-2 nœuds de la 35 à 58 Efficacité sur gaillet levé en fin d hiver Intérêt si présence folle avoine. Rappel : spécialités non utilisables sur orge. 59 Efficacité sur gaillet levé en fin d hiver Intérêt si présence graminées. Rappel : spécialité non utilisable sur orge.

6 LUTTE CONTRE LES VIVACES Chiendent rampant C est essentiellement sa multiplication végétative qui assure son extension. Le chiendent posait plus de problèmes il y a 10 ans. Interculture Glyphosate (1 080 g) + adjuvant 24 Eté/automne sur végétation active + plantes suffisamment développées (10-20 cm). Possible effet dépressif sur blé lié à la dégradation du chiendent libérant une substance toxique (agropyrène). (Éventuellement au, avant un maïs). Céréales Blé tendre et dur d hiver, triticale Glyphosate (1 080 g) + adjuvant j avant récolte, humidité du grain inférieur à 25 % utiliser une spécialité commerciale autorisée à cet usage Avantages : chiendent en végétation + grande surface foliaire (après la récolte, il faut attendre qu il reparte). Pas en production de semence. MONITOR (25 g + adjuvant) 40 Traitement en mars-avril, contrôle seulement. Bonne action complémentaire sur des dicots et graminées (pâturin commun, agrostide, brome). Blé tendre et triticale ATTRIBUT + Adjuvant (0,06 kg + adj.) Pas homologué sur blé dur 25 En sortie hiver Avoine à chapelet Vivace à bulbilles. Le stade d intervention optimum se situe en fin d hiver (à partir de février), lorsque les plantes sont levées et qu elles n ont pas formé de nouvelles bulbilles. Les interventions en interculture d automne sont moins efficaces. Interculture Glyphosate (1 080 g) + adjuvant 24 Sortie hiver, avant maïs par ex., à partir de février, quand les plantes ont 20 cm. Blé tendre et dur d hiver, triticale CELIO (2 fois 0,3 l + huile) 50 Sortie hiver, à partir de février, quand les plantes ont 20 cm. 2 e passage 3 semaines à 1 mois plus tard. Les autres antigraminées foliaires (PUMA LS ) ont aussi une efficacité sur les parties aériennes. Célio a en plus une certaine activité sur les bulbilles. ARCHIPEL (0,25 kg + huile), ATLANTIS WG (0,50 kg + huile) 57 à 60 Traitements polyvalents. Destruction des parties aériennes seulement. Les bonnes pratiques d utilisation du glyphosate La réglementation évolue beaucoup et n est pas toujours homogène sur les départements de notre région. Se renseigner sur la réglementation en vigueur dans son département. Une plaquette Le glyphosate : les bonnes pratiques d utilisation pour limiter les transferts éditée en juillet 2009 est en ligne sur le site agrilianet.com, rubrique publications, domaine environnement.

7 LUTTE CONTRE LES VIVACES Liserons 2 espèces : le liseron des haies est le plus fréquent. Il pose surtout des problèmes dans le maïs (mais parfois présent aussi dans les s). Le liseron des champs est moins nuisible mais plus difficile à détruire (mêmes produits). Traiter sur des liserons suffisamment développés (pousses de 0,5-1 m). Glyphosate (2160 g) + adjuvant ou BANVEL 4S (0,6 l) 42 Fin d été (liseron en croissance active et avant qu il dégénère, début floraison par ex.). Pas d utilisation en interculture avant colza. Interculture 2-4 D (840 g/ha) 12 Pas d utilisation en interculture avant colza. Délai avant semis : 2-3 semaines pour les s à paille et le maïs, 3 mois pour pois et tournesol. homologués : U46 D, CHARDOL. Glyphosate (1 440 g) D (840 g/ha) + adjuvant 40 L association régularise l efficacité. Céréales Orge et avoine Fluroxypyr 200 g (STARANE 200, RETRIEVE20 ) (0,8 à 1 l / ha) 33 Jusqu à fin gonflement (souvent trop tôt pour atteindre le liseron). Glyphosate (2 160 g) 42 7 j avant récolte, humidité du grain < 25 % Utiliser une spécialité commerciale. RÉGLONE 2 (3 l) + adjuvant 45 7 j avant récolte. Défoliant (seulement pour faciliter la récolte). Produit classé T (Toxique). Chardon des champs Céréales, vérifier l homologation par culture Sulfonylurées : ALLIÉ (20-30 g), ALLIÉ EXPRESS, SCOOP Le stade le plus sensible est le stade bouton floral, mais on est souvent obligé d intervenir plus tôt. 13 à 20 Stade 2 nœuds (jusqu à dernière feuille développée). Céréales Hormones : CHARDEX (1,5 à 2 l), LONPAR, ARIANE (2,5 à 3 l) 20 à 25 Stade 1 nœud (jusqu à 2 nœuds), sur chardon de cm. CHARDEX peut maîtriser les chardons dans les blés tendres d hiver après le stade 2 nœuds et jusqu au stade dernière feuille étalée, ligule de la dernière feuille juste visible à la dose de 1,5 l/ha. Interculture Glyphosate (1 080 g) + adjuvant 24 7 j avant récolte (si les chardons sont encore en croissance active) utiliser une spécialité commerciale autorisée pour cet usage. Glyphosate (1 080 g) 24 Fin d été, sur chardon en croissance active Éventuellement au, avant un maïs ou un tournesol, si les chardons sont sortis. 2-4 D (840 g/ha) 12 Pas d utilisation en interculture avant colza. Délai avant semis : 2-3 semaines pour les s à paille et le maïs, 3 mois pour pois et tournesol. homologués : U46 D, CHARDOL. Glyphosate (720 g) D (600 g/ha) 40 L association régularise l efficacité. Rumex Céréales, vérifier l homologation par culture Céréales Deux espèces proches (rumex à feuilles obtuses, rumex crépu) peuvent poser des problèmes, essentiellement dans les prairies temporaires, mais il faut profiter des autres cultures de la rotation pour les maîtriser. Les germinations sont fréquentes et les graines se conservent longtemps dans le sol. Sulfonylurées : ALLIÉ (20-30 g), HARMONY EXTRA Hormones : ARIANE (2,5 à 3 l), BOFIX (3 à 4 l) Fluroxypyr (STARANE 200, RETRIEVE ,6 l/ha) 13 à 20 Stade 1-2 nœuds. Rumex de cm. Utilisation possible de 3 feuilles à dernière feuille développée. 20à33 22 Stade 1-2 nœuds. Rumex de cm. Interculture Glyphosate (1 080 g) + adjuvant 12 Stade rosette, dernière feuille enroulée autour de la hampe florale

8 PRÉCONISATIONS POUR LE DÉSHERBAGE DU BLÉ TENDRE (1) Cas général Parcelle à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau * PARCELLE NON DRAINÉE Semis d octobre avec levées précoces PARCELLE NON DRAINÉE Semis de mi octobre - novembre, levées tardives PARCELLE DRAINÉE et autre parcelle à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau * + ray-grass ou vulpin + vulpins + hiver + vulpins + ray-grass + hiver + vulpins + vulpins + ray-grass + hiver + vulpins + ray-grass ou Pré-levée (2) QUARTZ GT 2,4 l AUBAINE 3-3,6 l LAUREAT 4-4,5 l PROWL 400 1,5 à 2 l DEFI 3-3,5 l Post-levée précoce (3f-début tallage) Sol hydromorphe Sol sain Isoproturon** 800 à g + FIRST 0,5 l Isoproturon** 800 à g + FIRST 0,3-0,5 l + PRIMUS 0,03-0,07 l ou GRATIL 0,01-0,02 kg CELIO 0,2 l + huile 1 l chlortoluron (3)** à g (+ anti-dicot) ILLOXAN CE 0,75 à 1 l + huile + isoproturon 800 g +FIRST 0,5 l ILLOXAN CE 0,75 à 1 l + huile Post-levée tardive (tallage-fin tallage) isoproturon** 800 à g + FIRST 0,7 l ou MEXTRA 1 à 1,5 l isoproturon** 800 à g + FIRST 0,7 l + PRIMUS 0,03-0,07 l ou GRATIL 0,01-0,02 kg ARCHIPEL 0,15 à 0,2 kg + huile 1 l + FIRST 0,3 l ou DEFI 2 l +FIRST 0,5 l puis ATLANTIS 0,3 kg + huile 1 l + FIRST 0,5 à 0,6 l ou MEXTRA 1 à 1,5 l puis ATLANTIS 0,3 kg + huile 1 l + FIRST 0,5 à 0,6 l ou MEXTRA 1 à 1,5 l puis isoproturon** 800 à g + FIRST 0,5 à 0,6 l ou MEXTRA 1 à 1,5 l ATLANTIS 0,3 kg + huile 1 l + FIRST 0,5 à 0,6 l ATLANTIS 0,5 kg + huile 1 l + FIRST 0,5 à 0,6 l ou ARCHIPEL 0,25 kg + huile 1 l + FIRST 0,3 l ou ABAK 0,25 kg + huile 1 l + PRIMUS 0,05 à 0,07 l ou OCTOGON 0,275 kg + huile 1 l ATLANTIS WG 0,3 kg + huile 1 l + FIRST 0,5 l ou ARCHIPEL 0,2 kg + huile1 l + FIRST 0,3 l ARCHIPEL 0,25 kg + huile1 l + First 0,3 l ou ABAK 0,25 kg + huile 1 l + PRIMUS 0,05 à 0,07 l ou OCTOGON 0,275 kg + huile 1 l Post-levée de (épi 1 cm -1-2 nœuds) coût 45 à53 40 à48 58 à61 19 à23 26 à39 63 à75 56 à78 38 à45 38 à61 23 à35 30 à43 46 à48 59 à72 39 à à50 54 à63 folle-avoine CELIO 0,2-0,4 l ou PUMA LS 0,4-0,6 l + huile 1l 15 à25 Rattrapage spécifique gaillet rumex STARANE 200 0,3-0,5 l ou KART 0,7-0,9 l ou BASTION 0,6 l ALLIÉ (4) 0,02 kg ou BOFIX 2,5 l 10 à20 à25 chardons ALLIÉ 0,02 kg ou CHARDEX (5) 1,5 l à17 Observations ARCHIPEL, ATLANTIS WG, ABAK, OCTOGON, situations à privilégier : parcelles à risque vis à vis de la qualité de l'eau sol argileux (> 30 % d'argile) ou sol riche en MO (> 3 %) ou présence de résidus végétaux de surface en quantité importante. forte présence de graminées : pâturins, vulpins, ray-grass, folle-avoine. En présence de bromes, préférer ATLANTIS WG ou ABAK ou OCTOGON. (1) Liste de produits non exhaustive ; certains produits de composition identique peuvent comporter un autre nom. Exemple : FIRST = PAREO, ARCHIPEL = ALOES, PRIMUS = NIKOS. (2) Si semis précoce. (3) A appliquer sur variété tolérante uniquement. (4) Sur chardon développé (15-20 cm). Toutes les doses modulées sont préconisées sur mauvaises herbes peu développées. * Parcelle à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau : parcelle drainée et parcelle à infiltration rapide, parcelle hydromorphe proche d un cours d eau. ** Vérifier que le mélange est autorisé.

9 PRÉCONISATIONS POUR LE DÉSHERBAGE DU TRITICALE (1) Pré-levée (2) Cas général HERBAFLEX 2 l (4) Post-levée précoce (3f-début tallage) Sol hydromorphe Post-levée tardive (tallage-fin tallage) Post-levée de (épi 1 cm -1-2 nœuds) coût parcelle à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau * + ray-grass et/ou vulpin PROWL 1,5 l DEFI 3-3,5 l 40 à48 58 à61 semis d'octobre : levée précoce, avant période de drainage semis d'octobre avec levées précoces, parcelle en cours de drainage ou sol très filtrant et/ou vulpin + vulpin Sol sain HERBAFLEX 2 l (4) ATLANTIS WG 0,2 kg + huile 1 l + FIRST 0,5 l ou ARCHIPEL 0,15 kg + huile 1 l ou DEFI 2 l + FIRST 0,5 l ATLANTIS WG 0,3 kg + huile 1 l + FIRST 0,5 l ou ARCHIPEL 0,2 kg + huile 1 l ARCHIPEL 0,15 kg + FIRST 0,3 l + huile 1 l 32 à35 43 à46 39 semis d'octobrenovembre, levées tardives + vulpin + ray-grass, vulpin ou ATLANTIS WG 0,3 kg + FIRST 0,5 l + huile 1 l ou ARCHIPEL 0,2 kg + huile1 l ARCHIPEL 0,25 kg + huile1 l + FIRST 0,3 l ou ABAK 0,25 kg + huile 1 l + PRIMUS 0,05 à 0,07 l ou OCTOGON 0,275 kg + huile 1 l 43 à46 54 à63 ARCHIPEL 0,15 kg + BASTION 0,6 l + huile1 l 45 Rattrapage spécifique folle-avoine gaillet rumex CELIO 0,2-0,4 l ou PUMA LS 0,4-0,6 l + huile 1 l STARANE 0,3-0,5 l ou KART 0,7-0,9 l ou BASTION 0,6 l ALLIE 0,02 kg ou BOFIX 2,5 l 15 à25 10 à20 à25 chardons ALLIE 0,02 kg ou CHARDEX (3) 1,5 l à17 Observations ARCHIPEL, ATLANTIS WG, ABAK, OCTOGON, situations à privilégier : Parcelles à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau Sol argileux (> 30 % d'argile) ou sol riche en MO (> 3 %) ou présence de résidus végétaux de surface en quantité importante. Forte présence de graminées : pâturins, vulpins, ray-grass, folle-avoine. En présence de bromes, préférer ATLANTIS WG ou ABAK ou OCTOGON (1) Liste de produits non exhaustive ; certains produits de composition identique peuvent comporter un autre nom. Exemple : FIRST = PAREO, ARCHIPEL = ALOES, PRIMUS = NIKOS. (2) Si semis précoce. (3) Sur chardon développé (15-20 cm). (4) Utilisation uniquement à l'automne. Restriction d'utilisation durant la période de drainage. Toutes les doses modulées sont préconisées sur mauvaises herbes peu développées. * Parcelle à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau : parcelle drainée et parcelle à infiltration rapide, parcelle hydromorphe proche d un cours d eau.

10 PRÉCONISATIONS POUR LE DÉSHERBAGE DE L ORGE D HIVER (1) Pré-levée (2) Post-levée précoce (3f-début tallage) Post-levée tardive (tallage-fin tallage) Post-levée de (épi 1 cm -1-2 nœuds) coût Sol hydromorphe Cas général - chlortoluron** g + CENT 7 0,5 l ou - ou AUBAINE 3-3,6 l - ou LAUREAT 4-4,5 l 33 à53 Parcelle à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau * + ray-grass et/ou vulpin PROWL 1,5 l DEFI 3-3,5 l 40 à48 58 à61 Sol sain Isoproturon** 800 à g + FIRST 0.5 l 19 à23 PARCELLE NON DRAINÉE Semis d octobre avec levées précoces + vulpins + ray-grass+ hiver Isoproturon** 800 à 1200g+ FIRST 0,3-0,5 l + PRIMUS 0,03-0,07 l ou GRATIL 0,01-0,02 kg ILLOXAN CE 0,75 l + huile, puis isoproturon** 800 à g + FIRST 0,5 l 26 à39 38 à44 PARCELLE NON DRAINÉE Semis de mi octobre - novembre, levées tardives Isoproturon** 800 à g + FIRST 0,7 l Isoproturon** 800 à g + FIRST 0,7 l + PRIMUS 0,03-0,07 l ou GRATIL 0,01-0,02 kg 23 à27 30 à43 PARCELLE DRAINEE et autre parcelle à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau * LEXUS XPE 0,0225 kg ou DEFI 2 l + FIRST 0,5 l en stade précoce 3f 25 à35 folle-avoine BAGHERA 0,7-1,75 l + huile ou ILLOXAN CE 1 à 1,2 l + huile (pas de mélange avec anti-dicot si huile) Rattrapage spécifique gaillet STARANE 200 0,3-0,5 l ou BASTION 0,6 l 17 à52 10 à20 rumex chardons ALLIÉ 0,02 kg ou BOFIX 2,5 l ALLIÉ 0,02 kg ou CHARDEX (3) 1,5 l à25 à17 Observations Pas d'utilisation possible des inhibiteurs de l'als ARCHIPEL, ATLANTIS WG, RADAR, OCTOGON sur orge. (1) Liste de produits non exhaustive ; certains produits de composition identique peuvent comporter un autre nom. Exemple : FIRST = PAREO, ARCHIPEL = ALOES, PRIMUS = NIKOS. (2) Si semis précoce. (3) Sur chardon développé (15-20 cm). Toutes les doses modulées sont préconisées sur mauvaises herbes peu développées. * Parcelle à risque vis-à-vis de la qualité de l'eau : parcelle drainée et parcelle à infiltration rapide, parcelle hydromorphe proche d un cours d eau. ** Vérifier que le mélange est autorisé.

DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage

DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage Contact : Pôle Végétal et Entreprise 61 allée de Brienne - BP 7044-31069 Tlse cedex 7 Tél : 05 61 10 43 13 - Fax : 05 61 10 42 52 www.haute-garonne.chambagri.fr

Plus en détail

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE Info.pl@ine N 453 20 février 203 5 pages CEREALES BLE Priorité au désherbage STRATEGIE AGRONOMIQUE Les conditions météo idéales sont une forte hygrométrie, des températures dces et un sol suffisamment

Plus en détail

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX Notice Allié Max X DuPont Allié Max X Allié Max X Dicotylédones dans les céréales : pression croissante D après un relevé de flore réalisé en 2008 (1), les agriculteurs observent une pression croissante

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA Productions végétales Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques Les prairies naturelles peuvent être dégradées et nécessitent certains travaux pour

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s

guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s qu est ce que c est? un désherbage maïs innovant une variété «DUO System» est une variété naturellement résistante à Stratos Ultra, un herbicide

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées?

la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées? la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées? La carie commune du blé Biologie du parasite et cycle de la maladie Étude bibliographique Et Observations D. CARON

Plus en détail

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir le passage au Qu'est-ce que le? C'est travailler le sol sans retournement (sans labour) sur tout ou partie des parcelles de l'exploitation, avec pour objectif à priori l'abandon définitif de la charrue.

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3.

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3. les dossiers experts Juillet 2013 spécial MALADIES DE LA SEMENCE 1 «Pourriture des neiges» due à Microdochium nivale 2 Carie du blé 3 Charbon nu de l orge En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE CHOISIR ET REUSSIR SON COUVERT VEGETAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB Cameline (S.Minette, CRA PC) Moutarde, phacélie, avoine, trèfles mais aussi, sarrasin, navette, lentille, moha Tous ces couverts végétaux

Plus en détail

Les adjuvants. 1-Définition. 2-Le rôle des adjuvants. 3-Le rôle des adjuvants

Les adjuvants. 1-Définition. 2-Le rôle des adjuvants. 3-Le rôle des adjuvants Les adjuvants 1-Définition Les adjuvants ne sont pas des produits phytopharmaceutiques, ils n'ont pas d'action protectrice contre les bio-agresseurs comme les produits phytopharmaceutiques mais ils facilitent

Plus en détail

ARVALIS - Institut de végétal

ARVALIS - Institut de végétal SOMMAIRE VARIÉTÉS ORGE D HIVER : nos préconisations... 2 VARIETES ORGE D HIVER POINTS FORTS/FAIBLES... 9 DATE ET DENSITE DE SEMIS... 10 TRAITEMENTS DE SEMENCES ORGE D HIVER... 11 INSECTICIDES EN VEGETATION

Plus en détail

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Projet du Syndicat des producteurs de grains biologiques

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions Novembre 2010 CHAMBRE D AGRICULTURE 47 4ème Programme d Actions ZONE VULNERABLE Quelle zone? 93 communes 2466 exploitations 94425 ha 4ème Programme

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

l enherbement La gestion de en maraîchage biologique Une réalisation du Projet

l enherbement La gestion de en maraîchage biologique Une réalisation du Projet La gestion de l enherbement en maraîchage biologique Une réalisation du Projet Union européenne - Fonds Européen de Développement Régional Europese Unie - Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling Gestion

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Moyens de lutte au CHIENDENT (Elytrigia repens)

Moyens de lutte au CHIENDENT (Elytrigia repens) Moyens de lutte au CHIENDENT (Elytrigia repens) en production biologique Par Jean Duval 2 MOYENS DE LUTTE AU CHIENDENT (ELYTRIGIA REPENS) EN PRODUCTION BIOLOGIQUE Table des matières Introduction...4 Biologie...5

Plus en détail

Une gamme d outils qui s étoffe

Une gamme d outils qui s étoffe Une gamme d outils qui s étoffe 1 Une gamme d outils à la disposition de tous Tous ces outils sont disponibles sur www.cetiom.fr Gratuits et sans inscription Nouveautés : les 2 premières applications smartphone

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Club CDA CONFÉRENCE Grande culture biologique et semis direct Les essais Rodale Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Projet 12-INNO2-04 Jeff Moyer1, Denis La France 2, Fin

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents

Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents Hubert Charpentier agriculteur-chercheur Mercredi 9 avril 2014 Amphithéâtre du Crédit Agricole Avenue de Paris Saint-Lô Hubert

Plus en détail

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn COMPTE RENDU Journée semis direct dans le Béarn 26/07/12 1. L exploitation de Christophe Cassoulong Lieux: Lalonquette Elevage: 60 mères blondes d Aquitaine Cultures: 67ha : 2/3 Prairie 1/3 Cultures Maïs

Plus en détail

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE JM.DEUMIER, B.LACROIX, A.BOUTHIER, JL.VERDIER, M.MANGIN Les cultures irriguées bénéficient

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE Maïs FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013 La plante Le maïs est cultivé pour : - le grain, qui est intéressant notamment pour son apport énergétique dans la ration biologique des animaux mono

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Notice Kocide Opti. DuPont. Opti. Kocide. Kocide Opti. La protection cuivre à petite dose

Notice Kocide Opti. DuPont. Opti. Kocide. Kocide Opti. La protection cuivre à petite dose Notice Kocide DuPont Kocide Kocide La protection cuivre à petite dose Les enjeux du cuivre en viticulture Le cuivre est un fongicide de contact à action strictement préventive, doté d un mode d action

Plus en détail

metaconazole Version septembre 2012

metaconazole Version septembre 2012 Fongicide metaconazole Version septembre 01 Cinch Pro Fongicide céréales, colza, pois, et lupin Régulateur de croissance du colza d hiver Perte des usages : Féveroles : pourriture grise et sclérotiniose,

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Guide pratique pour les agriculteurs. Désherbage du maïs

Guide pratique pour les agriculteurs. Désherbage du maïs P A Y S D E L A L O I R E ( Guide pratique pour les agriculteurs Désherbage du maïs La nouvelle donne du désherbage L attente des agriculteurs est forte vis-à-vis du désherbage du maïs (notamment un certain

Plus en détail

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail!

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Nous vous soutenons dans votre gestion de risques à l aide d une couverture d assurance globale contre les aléas climatiques. AU SERVICE

Plus en détail

ANNUELLES GERMINATION D ÉTÉ

ANNUELLES GERMINATION D ÉTÉ ANNUELLES GERMINATION D ÉTÉ ITAB ANNUELLES GERMINATIONS D ÉTÉ AMARANTES AMARANTHUS RETROFLEXUS AMARANTHUS HYBRIDUS Famille des Amarantacées RÉPARTITION, FRÉQUENCE ET DENSITÉ EN FRANCE Originaires d Amérique

Plus en détail

Evaluation du temps passé à la réalisation de ce diagnostic pendant la phase expérimentale du projet IBIS

Evaluation du temps passé à la réalisation de ce diagnostic pendant la phase expérimentale du projet IBIS DIAGNOSTIC REFERENCE N 1 DIAGNOSTIC GRANDES CULTURES EN MILIEU INTERMEDIAIRE Mr «Dupont», agriculteur céréalier en Charente-Maritime (17), Poitou- Charentes, 190 ha Evaluation du temps passé à la réalisation

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Graminées et mélanges pour gazons (Info p. 3-7)

Graminées et mélanges pour gazons (Info p. 3-7) Bienvenue Graminées et mélanges pour gazons (Info p. 3-7) Types de gazons Utilisation / Soins Composition des espèces et propriétés des mélanges Mélanges pour gazons de SCHWEIZER Pyramide de l'utilisation

Plus en détail

Un outil polyvalent pour vos champs FO, FO_L, FN, FN_L + ALFA DRILL

Un outil polyvalent pour vos champs FO, FO_L, FN, FN_L + ALFA DRILL Un outil polyvalent pour vos champs FO, FO_L, FN, FN_L + ALFA DRILL FENIX FO, FO_L Description générale PRINCIPAUX AVANTAGES DE LA MACHINE Un double châssis central (150 100 mm/120 120 mm) qui vous permettra

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES

DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES Contact : Pôle Végétal et Entreprise 61 allée de Brienne - BP 7044-31069 Toulouse cedex 7 Tél : 05 61 10 43 13 - Fax : 05 61 10 42 52 www.haute-garonne.chambagri.fr

Plus en détail

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé tendre (Triticum aestivum)

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé tendre (Triticum aestivum) Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé tendre (Triticum aestivum) Si Bennasseur Alaoui 1. Importance économique et exigences écologiques du blé tendre La surface consacrée au blé tendre

Plus en détail

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» 13 PROTOCOLE 1/2 Les vers de terre sont de bons indicateurs de la qualité du sol. Ils sont également des acteurs indispensables de sa fertilité

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la

Pour en savoir plus sur la Pour en savoir plus sur la Connaître son ennemi Moyens de lutte Mycotoxines La recherche Ce que vous pouvez faire La fusariose de l épi est une maladie fongique qui touche plusieurs cultures céréalières

Plus en détail

D après l enquête 2011 sur les pratiques culturales, environ 230 000 ha étaient semés en semis-direct, essentiellement dans des résidus de culture.

D après l enquête 2011 sur les pratiques culturales, environ 230 000 ha étaient semés en semis-direct, essentiellement dans des résidus de culture. Sommaire De quoi parle t-on? Intérêts et points de vigilance Du concept à la technique Regards croisés De quoi parle-t-on? Le Semis-Direct sous Couverture Végétale (SDCV) consiste à associer arrêt du travail

Plus en détail

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS growing with joy. N-PILOT la fertilisation maîtrisée N-PILOT L ajustement de la fertilisation en cours de végétation offre la possibilité de moduler les derniers apports

Plus en détail

La vie du sol : «Les racines de la fertilité de vos cultures»

La vie du sol : «Les racines de la fertilité de vos cultures» Donner à la nature les moyens d exprimer son potentiel! La vie du sol : «Les racines de la fertilité de vos cultures» BIO3G : 3 rue Basse Madeleine - BP 22-22230 MERDRIGNAC Tél : 02 96 67 41 41 - Fax :

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013. Rotation. Préparation du sol. Semis

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013. Rotation. Préparation du sol. Semis Endive FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013 La plante Trois types de production sont définis en fonction des périodes de semis et d arrachage : - les semis de la 2 ème quinzaine d avril sous bâche

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

10. Perspectives. Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle...

10. Perspectives. Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle... 10 Perspectives 10. Perspectives Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle... 2 ALT"4"CER = "Alternatives for cereals":

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

Les références pour calculer la "juste" dose d azote à apporter. Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies

Les références pour calculer la juste dose d azote à apporter. Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies Les références pour calculer la "juste" dose d azote à apporter Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies Référentiel Zones Vulnérables de Picardie pour 2013 Contexte

Plus en détail

Rennes Le 29 janvier 2015 Actualités phytosanitaires

Rennes Le 29 janvier 2015 Actualités phytosanitaires Actualités phytosanitaires Jean Lieven- CETIOM Grignon (78) 1 Nouveau catalogue des usages incidence sur les oléo-protéagineux Jean Lieven- CETIOM Grignon Coll. Franck Duroueix - CETIOM Agen 2 Nouveau

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau Maxime Duvivier Le réseau d essais fongicides wallons Tester différents schémas de protection Mesurer l efficacité de programmes fongicides Valider les avis émis par le Cadco Participer à la création d

Plus en détail

Azote. 30 ans de références. Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012

Azote. 30 ans de références. Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012 Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012 Azote 30 ans de références Coordination du dossier Paul Jegat (Terra) avec Bertrand Decoopman (chambres d'agriculture de Bretagne).

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec TITRE DE LA PRÉSENTATION : La contribution en azote du sol reliée à la minéralisation de la MO : facteur climatique et régies agricoles influençant les taux de minéralisation d azote AUTEUR : Adrien N

Plus en détail

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé dur. (Triticum durum)

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé dur. (Triticum durum) Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé dur (Triticum durum) Si Bennasseur Alaoui 1. Exigences écologiques du blé dur. Le blé dur n'a pas les mêmes exigences que le blé tendre. Il a

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Présentation thématique des actions techniques des Sections

Présentation thématique des actions techniques des Sections Présentation thématique des actions techniques des Sections Protection des cultures contre les maladies et les ravageurs 1. Connaître l épidémiologie des ravageurs et des maladies 2. Outils d aide à la

Plus en détail

Monographie+de+l EARL&du&Chemin&Neuf!

Monographie+de+l EARL&du&Chemin&Neuf! Monographie+de+l EARL&du&Chemin&Neuf Statut% En%cours%de%validation% Version% 1.0% Date%de%création% 09/07/2013% Date%de%dernière%modification% 16/08/2013% Table&des&matières& 1. L exploitation...3 1.1.

Plus en détail

SOJA FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL

SOJA FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL G U I D E D E C U L T U R E SOJA 2014 FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL Vos contacts Arnaud VAN BOXSOM ESTREES-MONS (80) vanboxsom@cetiom.fr Laurent RUCK CHALONS-EN-CHAMPAGNE (51) ruck@cetiom.fr Julien

Plus en détail

Cirrus Activ Cirrus Cirrus Ac A tiv cti

Cirrus Activ Cirrus Cirrus Ac A tiv cti Cirrus Activ 1 Le bon semoir de toutes les situations Le semis est une étape importante pour la réussite d une culture avec des rendements stables et élevés. L efficacité et la rentabilité d un matériel

Plus en détail

5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES

5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES 5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES ESSAI MIS EN PLACE EN 2010, EN COLLABORATION AVEC LE CENTRE PILOTE MAIS ET LA REGION

Plus en détail

Ray-grass anglais auto-regarnissant

Ray-grass anglais auto-regarnissant Robuste COMME L ACIER Ray-grass anglais auto-regarnissant Une technologie révolutionnaire : auto-regarnissage et tolérance au jeu la plus élevée, même avec une tonte courte! RPR technology inside! RPR

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE 2 I- JUSTIFICATION La consommation de la pastèque est en nette expansion en réponse à une forte demande nationale et régionale ; Cependant la production

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal.

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal. [Titre]Semis de maïs : 3 semoirs à l'épreuve de la vitesse [Commentaires sur la mise en forme : Le tableau des caractéristiques des matériels avec les photos des semoirs doit être placé en première page.

Plus en détail

Voici les espèces dont il est question dans ce document :

Voici les espèces dont il est question dans ce document : Chaque espèce de gazon a des caractéristiques propres : densité, couleur, résistance à la sécheresse, à l ombre, etc. Il vaut donc mieux semer un mélange de plusieurs espèces de façon à combiner les qualités

Plus en détail

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER 1 MARAICHAGE 2013 Chou rouge : essai variétal en culture biologique Catherine MAZOLLIER, avec la collaboration de Abderraouf SASSI Merci à Didier Muffat qui a accueilli cet essai La culture de chou occupe

Plus en détail

Enherbement et impacts sur la vigne

Enherbement et impacts sur la vigne Enherbement et impacts sur la vigne L enherbement réduit la vigueur de la vigne et conduit à une baisse de rendement! L enherbement en exerçant une concurrence sur la vigne, permet de moduler son alimentation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06.

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06. FICHE TECHNIQUE Méligèthe du colza Introduction L huile de colza bio est recherchée, mais la culture de colza bio est très exigeante. En particulier, le méligèthe du colza peut provoquer de fortes pertes

Plus en détail

Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte?

Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte? Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte? En culture de maïs, le pourcentage de surfaces traitées avec un insecticide avoisinne actuellement les 3

Plus en détail

4. Verdissement, une PAC plus verte

4. Verdissement, une PAC plus verte 4. Verdissement, une PAC plus verte Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB Trois obligations à respecter : 1. Diversification des assolements 2. Maintien des prairies permanentes 3.

Plus en détail

GUIDE 2015-2016. Chaque jour l'innovation nous rapproche GRANDES CULTURES

GUIDE 2015-2016. Chaque jour l'innovation nous rapproche GRANDES CULTURES GUIDE 2015-2016 Chaque jour l'innovation nous rapproche GRANDES CULTURES À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS INNOVER POUR LEUR SATISFACTION SOMMAIRE BLÉS HYBRIDES 3-7 SEIGLES HYBRIDES 8 BLÉS TENDRES D HIVER 9-11

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Création de la pelouse

Création de la pelouse Dans un jardin, la pelouse reste un élément essentiel aux yeux de bien des jardiniers qui voient dans les gazons britanniques le comble du raffinement. Une pelouse offre plus d un attrait. Elle constitue

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Fusariose : réduire les risques aux champs!

Fusariose : réduire les risques aux champs! Fusariose : réduire les risques aux champs! Denis Pageau, M. Sc., Ferme de recherche de Normandin, AAC Pierre Filion, t.a., MAPAQ Montérégie Ouest Collaborateurs : Jean Lafond, M. Sc., Julie Lajeunesse,

Plus en détail

Semis direct: de l essai à la pratique

Semis direct: de l essai à la pratique Travail du sol - Semis direct 2.4.3 Semis direct: de l essai à la pratique Expériences acquises dans un système de semis direct en continu A. Chervet 1, L. Gubler 1, P. Hofer 1, C. Maurer-Troxler 1, M.

Plus en détail

LE MAÏS Famille : Graminées Nom latin : Zea mays Nom malgache : Katsaka 1. BUTS DE LA CULTURE

LE MAÏS Famille : Graminées Nom latin : Zea mays Nom malgache : Katsaka 1. BUTS DE LA CULTURE LE MAÏS Famille : Graminées Nom latin : Zea mays Nom malgache : Katsaka 1. BUTS DE LA CULTURE Les grains de maïs servent : à l'alimentation humaine : consommé vert (cuit, grillé, en salade, en soupe ),

Plus en détail