Maïs grain irrigué. Synthèse variétale 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maïs grain irrigué. Synthèse variétale 2014"

Transcription

1 Maïs grain irrigué Synthèse variétale 2014 Les récoltes 2013 comme celles de 2012 se sont faites sur des sols trempés et tardivement. L hiver très doux, très humide, en absence totale de gel n a pas permis de restructurer les sols comme c était déjà le cas l année précédente. La reprise des terres a été difficile car les sols étaient très tassés, repris en masse par les pluies hivernales. Le mois de mars relativement sec a permis cependant, mais avec une forte demande de puissance, de préparer des lits de semence plutôt corrects mais grossiers et «gras» endessous. La douceur du mois de mars a permis de réchauffer les sols, si bien que les semis ont pu commencer très tôt, dès la fin mars dans les groies et marais surtout. La pluie du 3 avril a stoppé les semis mais ils ont pu reprendre à partir du 7-8 avril, et se poursuivre jusqu au 20 mai pour les plus tardifs, sans encombre. Les 10 mm des avril ont ré-humecté les lits de semence favorisant les levées de la grosse vague des semis du 10 au 20 avril. Cette année, dans l ensemble, les levées ont été bonnes et assez homogènes. Les pluies soutenues de la fin mai ont permis de très bien positionner les désherbages de post-semis prélevé comme ceux de la post-levée précoce. Dans ces conditions, nous avons eu des efficacités exceptionnelles. Par la suite, les rattrapages ont bien fonctionné, les parcelles étaient propres à condition d avoir fait le dernier rattrapage tard car le recouvrement des inter-rangs a tardé à venir : plus de 2 mois après les semis. Avec les pluies, il n y a pas eu de problème pour positionner les apports azotés. La montée des températures à partir du 10 juin a permis de rattraper le retard pris en mai, mais surtout d initier un nombre de rangs sur les épis élevés car nous étions en pleine phase de différenciation des épis. L irrigation a commencé vers le 20 juin, mais bien souvent, les tours d eau juste commencés ou repris, les pluies venaient interrompre l irrigation et ce jusqu à la mi-août où d importantes précipitations sont venues remplir complètement les réserves du sol. D ailleurs de nombreux agriculteurs n ont pas repris l irrigation par la suite dans les sols assez profonds. Seuls, dans les sols superficiels, un tour d eau supplémentaire a été fait début septembre. La campagne d irrigation s est caractérisée par 2 à 4 tours d eau de moins que d habitude, selon les sols et les lieux. En l absence de stress hydrique cette année, les potentiels ont pu pleinement s exprimer Le mois d août très frais durant les 2 dernières décades laissait entrevoir un retard conséquent pour la maturité. Mais septembre et octobre chauds et secs ont rattrapé ce handicap et même fortement avancé la maturité tout en offrant de très bonnes conditions de remplissage des grains. Au final, la récolte a été assez précoce, avec des humidités relativement basses. Beaucoup de récoltes se sont faites sur des sols secs sans matraquage des terrains. Les rendements sont bons à très bons voire exceptionnels dans certaines situations. Le nombre de grains/m² était élevé et les PMG sont bons à très bons. Les parcelles étaient propres. Malgré une forte présence sur certains secteurs, pyrales et sésamies n ont pas causé de dégât important, la fraîcheur d une partie de l été leur a été défavorable par la suite. Les tours de parcelles et les parcelles en culture sèche avaient l allure de parcelles irriguées ce qui est exceptionnel, d ailleurs cela se traduit dans les rendements de ces parcelles. Une ombre cependant au tableau, les épisodes de grêle très marqués à la Pentecôte avec de forts dégâts mais aussi vers les 8-10 août. Cette année, avec une absence de stress hydrique cet été, compte-tenu de la pluviométrie, le classement habituel des variétés se trouve changé car le potentiel pur s exprime et la tolérance au stress a été passée sous silence. Donc attention à ne pas écarter des variétés qui ont démontré toute leur capacité à la tolérance au stress hydrique les années passées. Photothèque des Chambres d agriculture Avec le début du mois de juillet assez frais, les floraisons n ont pas été aussi précoces qu espérées vues les dates de semis. Elles accusaient 5 à 6 jours de retard mais étaient beaucoup plus précoces que l année dernière, de 15 jours au moins. SOMMAIRE Les variétés précoces - série 13 : page 2 Les variétés mi-tardives série 14 : page 5 Les variétés tardives série 15 : page 8

2 Les performances des variétés pour les graphiques et les escadrilles ont été calculées par rapport à des variétés témoins qui se retrouvaient dans tous les essais. Voici les témoins retenus : Série 13 : DKc 4590, MARTELI, FERARIXX Série 14 : DKc 4795, DKc 4814, CITIXXO Série 15 : DKc 5222, LG 3490, P0725 Les variétés précoces : série 13 (%) Rdt exprimé / rapport aux variétés témoins*(dkc MARTELI + FERARIXX) Les variétés de référence DK 4590 (Dekalb/Monsanto, 2009) : variété connue pour sa mauvaise vigueur de départ. Plante moyennement haute, à insertion basse. Variété à forte programmation de grains avec un peu de régulation en bout d épis. Ses résultats, cette année, sont au-dessus de la moyenne, mais de façon moins hégémonique que l année (ou les années) précédente(s). C est une variété de fin de série, avec une date de floraison tardive, mais elle n est plus la seule dans ce cas avec l arrivée sur ce créneau de produits ayant aussi des dates de floraison tardives. Cette année, avec des récoltes à humidité basse, avec de la sur-maturité, nous avons retrouvé sa sensibilité à la tige creuse. Malgré un peu de dispersion des résultats, elle se place à 101 % de la moyenne des témoins. ES FLATO (Euralis, 2009) : plante moyennement haute, à insertion assez basse. Sa floraison est très précoce pour la série. Les années précédentes, nous avions vu qu il ne fallait pas densifier cette variété pour garder une bonne tenue de tige. Aujourd hui, son potentiel n est plus parmi les meilleurs, elle est à 98 % des témoins. 2

3 KWS 9361 (KWS, 2011) : c est le nouveau témoin de précocité, issu de la série 12, en remplacement de DK315. C est une variété moyennement haute, avec une insertion assez basse et régulière. Elle a de gros grains, à caractère assez corné, avec une fécondation jusqu au bout des épis sans régulation. Cette variété précoce ne peut pas rivaliser avec les produits de cette série, elle est à 90 % des témoins. OBIXX (RAGT, 2011) : plante haute à insertion haute. Variété qui programme beaucoup de grains par m², ce sont des petits grains. En fin de cycle, son feuillage flambe et dessèche très vite, elle prend aussi de la tige creuse. Dans l essai de Paizay le Tort, avec très peu d irrigation (2 passages), ses résultats sont mauvais, cela pénalise ses résultats d ensemble à 98,5 % des témoins. Les variétés bien connues P9578 (Pioneer, 2010) : plante à assez grand gabarit, à bonne vigueur de départ. Ses résultats sont bons, et ce depuis plusieurs années. Cependant, il lui faut de bonnes conditions. Les résultats de Paizay le Tort avec très peu d irrigation reflètent bien le comportement de cette variété en situation de stress hydrique où elle peine un peu plus. Avec des résultats dispersés, elle termine à 98,5 % des témoins. MARTELI (Caussade Semences, 2012) : plante moyennement haute, à insertion basse, régulière. C est une variété à gros grains. Au vu des résultats des années passées, cette variété préfère les bonnes situations. Ses résultats sont très près de la moyenne des témoins à 98,6 % cette année et groupés. Elle confirme son potentiel depuis 3 ans. DKc 4408 (Dekalb/Monsanto, 2011) : plante courte, à insertion basse. Variété facilement identifiable par la forme de ses épis «trapus», assez courts, avec un nombre de rangs élevé. C est une variété à gros grains. Au départ, elle était considérée comme tardive dans cette série, mais avec l arrivée de produits dans sa gamme de précocité, elle est calée sur la moyenne de la série en précocité. Ses performances la placent à la moyenne des témoins. Elle a un très bon comportement dans les essais en culture sèche. A 101,1 % des témoins, cela en fait une valeur sure. DKc 4522 (Dekalb/Monsanto, 2012) : variété courte, à insertion basse. Epis à très forte programmation de grains qui a donc tendance à réguler. Variété à très faible vigueur de départ, ce qui peut la desservir dans les limons ou avec un printemps froid. Depuis que nous l observons, nous avons toujours eu un peu de tige creuse en fin de cycle, surtout en cas de densité un peu élevée. Cette année, ses résultats sont en retrait, un peu moins bons que l année dernière encore, à 97 % des témoins. P9838 (Pioneer, 2012) : variété testée normalement dans la série 14 qui est sa série mais elle est positionnée commercialement en série 13. Elle est, en effet, une des plus tardives, replacée dans la série 13. C est une plante à petit gabarit avec une insertion assez basse. Elle a une très bonne vigueur de départ ce qui la fait apprécier en sol de limon. Ses résultats sont très bons dans cette série où elle arrive en tête à 105,5 % des témoins mais, attention, les années les plus froides, elle sera bien plus tardive. MAS 35 K (Maïsadour, 2012) : plante haute, à insertion haute, avec une bonne vigueur de départ. Du fait de ses grains cornés, sa finition est lente. Les épis sont bien remplis, sans régulation surtout. Depuis plusieurs années, ses résultats sont autour de la moyenne des témoins et très stables ce qui en fait une valeur sûre. Cette année, elle est à 102 % des témoins. FERARIXX (RAGT, 2012) : plante haute, à insertion haute et régulière. Variété à gros grains, à floraison tardive. Son humidité récolte la place aussi en fin de série. Ses résultats sont bons par contre l essai très peu irrigué, de Paizay le Tort, montre les limites de rusticité de cette variété d où des résultats un peu dispersés à 99 % des témoins. 3

4 KASSANDRAS (KWS, 2012) : plante haute, à insertion haute régulière, à bonne vigueur de départ. Comme en 2012, avec un mois de septembre sec et chaud, elle a été très touchée par des coups de feu fusarien du feuillage. Ses résultats sont médiocres, en-dessous de la moyenne des témoins. Pour qu elle s exprime, il lui faut de très bonnes conditions tout au long de son cycle. Résultats très dispersés à 95 % des témoins. Les variétés en 2 ème année d expérimentation DS 0610C (Dow Agrosciences, 2013) : plante haute, à insertion haute, avec une très bonne vigueur de départ et floraison la plus tardive de la série. Ses résultats sont très en-dessous de la moyenne des témoins à 93 %, surtout dans l essai très peu irrigué. DKc 4530 (Dekalb/Monsanto, 2013) : plante courte à insertion basse, sa vigueur de départ est mauvaise. Contrairement à d autres variétés de la même société, elle n est pas rustique vis-à-vis du stress hydrique. Ses résultats sont en-deçà de ceux de 2013, elle termine à 99,2 % de la moyenne des témoins. Les variétés en 1 ère année d expérimentation ES TOUAREG (Euralis, 2014) : variété présente dans moins d essais, issue du catalogue européen. Plante moyennement haute à insertion basse mais irrégulière. Variété qui fleurit complètement en fin de série. De même, elle a une maturité lente et finit avec une humidité élevée pour la série. En fin de cycle, elle présente un peu de tige creuse. Par contre, elle semble avoir un très bon potentiel. Il faudra revoir cette variété dans des conditions plus difficiles. Cette année, elle est à 100,7 % des témoins. DKc 4541 (Dekalb/Monsanto, 2014) : plante courte à insertion basse. Variété à très gros grains. Sa floraison et son humidité à la récolte la placent en 2 ème partie de la série. Contrairement aux variétés issues de la même société, sa vigueur de départ est correcte sans être exceptionnelle. Ses résultats sont à 98,1 % de la moyenne des témoins. Elle a été pénalisée par l essai de Paizay le Tort, peu irrigué, bien qu elle soit annoncée tolérante au stress. 4

5 Les variétés mi-tardives : série (%) Rdt exprimé / rapport aux variétés témoins* (DKC CITIXXO + DKC 4814) Les variétés de référence DKc 4590 (Dekalb/Monsanto, 2009) : variété témoin de précocité, issue de la série 13, dont la description a été faite en série 13. Placée dans la série 14, ses résultats sont à peine à la moyenne des témoins à 98,7 % mais devant quelques variétés de cette série. DKc 4795 (Dekalb/Monsanto, 2009) : plante assez courte à insertion basse. Variété connue pour sa mauvaise vigueur de départ. Elle a une floraison précoce et c est une des variétés les plus précoces de la série 14. Elle programme beaucoup de grains et a tendance à un peu réguler en bout d épis. Connue pour ses performances en stress hydrique, cette année, avec la pluviométrie estivale, elle ne l exprime pas dans les essais. Par contre, dans l essai de Sablonceaux, avec irrigation limitée (1 passage), elle l exprime très bien. Ses résultats sont, pour une telle précocité, honorables mais en-dessous de la moyenne des témoins à 97 %. L essai du Vigeant, dans la Vienne, en sol de limons, très froid, l a fortement pénalisée. DKc 4814 (Dekalb/Monsanto, 2011) : plante trapue, à insertion basse. Variété qui programme un nombre de rangs élevés avec de la régulation en bout d épis, avec souvent le bout de la rafle en bec de perroquet. Sa vigueur de départ est correcte mais sans plus. Ses résultats sont bons et groupés à 103,3 % des témoins, mais moins hégémoniques que les 2 années passées. Elle confirme un bon comportement en stress hydrique. 5

6 DKc 5190 (Dekalb/Monsanto, 2009) : témoin de tardiveté issu de la série 15. Plante trapue à insertion basse avec une vigueur de départ moyenne. Variété très proche en précocité des fins de série 14. Ses résultats sont à 101 % de la moyenne des témoins. Les variétés bien connues P9838 (Pioneer, 2012) : variété décrite dans la série 13 où elle a été testée aussi. Cette variété est bien à sa place dans la série 14. Date de floraison et humidité récolte le confirment. Au vu de ses résultats, cette variété n a pas à rougir de ses performances. Son classement final la place au-dessus de la moyenne à 103 % des témoins, avec des résultats très groupés et un taux d humidité bas la placent en début de série. PIXXTOL (RAGT, 2011) : plante haute, à insertion haute régulière. Variété à épis collés à la tige, à petits grains avec de la régulation très marquée en bout d épis mais avec beaucoup de grains. A l approche de la maturité, les plantes restent vertes longtemps pour dessécher très rapidement et finir avec une humidité basse. Ses résultats sont à 101 % de la moyenne des témoins et meilleurs que l année précédente. LG (Limagrain, 2011) : plante haute, à insertion haute, avec une bonne vigueur de départ. Variété à gros grains très ridés avec peu de régulation en bout d épis. Avec une floraison assez tardive et un taux d humidité assez élevé, c est une variété de fin de série. Ses résultats sont à 102 % de la moyenne des témoins mais dispersés, très proches de ses performances des années passées. CITIXXO (RAGT, 2012) : plante moyennement haute, à insertion plutôt basse. Variété qui programme beaucoup de grains/m². Sa floraison et son humidité à la récolte la placent dans la 1 ère partie de la série. C est une variété qu il ne faut pas trop densifier. Ses résultats sont, comme ceux de l année dernière, à peine à la moyenne des témoins à 99 %. Les variétés en 2 ème année d expérimentation BALASCO (Semences de France, 2012) : plante équilibrée tant pour la hauteur que l insertion. Par contre, celle-ci est un peu irrégulière. Variété qui fleurit tardivement avec des épis à petits grains et de la forte régulation. L année dernière, elle n avait pas eu de bons résultats. Cette année, avec une climatologie plus facile, ses résultats sont meilleurs mais en-dessous de la moyenne des témoins à 96 %. DKc 4621 (Dekalb/Monsanto, 2013) : plante moyennement haute, à insertion basse, avec une bonne vigueur de départ, ce qui n est pas le cas habituellement pour cette société. Variété qui fleurit précocement et avec une humidité récolte basse. Elle programme beaucoup de rangs par épis, mais ceux-ci sont courts avec des bouchons au niveau du sommet des rafles. Ses performances sont à 104,2 % des témoins. C est une variété à ne pas densifier, et qui n est pas résistante au stress hydrique mais cela ne s est pas vu cette année. SHANNON (Advanta, 2013) : variété inscrite en série 15 mais testée depuis 2 ans en série 14. Plante assez haute, à insertion haute et bonne vigueur de départ. Variété qui fleurit dans la moyenne de la série et son humidité à la récolte la place bien au cœur de cette série. Ses résultats sont un peu moins bons que l année dernière, à peine à la moyenne à 97 % des témoins et plutôt dispersés avec peu de lieux d essais. DKc 5031 (Dekalb/Monsanto, 2013) : plante courte, à insertion très basse, régulière, à vigueur de départ très moyenne. Variété à gros grains et des épis avec de la régulation typique de beaucoup de variétés de cette origine. Les plantes restent vertes longtemps, et à maturité son humidité la place en fin de série. Ses résultats sont bons, un peu supérieurs à la moyenne des témoins à 101,4 %, mais un peu moins bons qu en

7 Les variétés présentes pour la 1 ère année DKc 4717 (Dekalb/Monsanto, 2014) : plante moyennement haute, à insertion basse, avec une vigueur de départ moyenne. Variété à floraison précoce de début de série. Variété à gros grains avec beaucoup de rangs par épis. A la récolte, son humidité est une des plus basses de la série. Ses performances sur 4 essais sont à peine à la moyenne des témoins à 99 %. Il faudra revoir cette variété sur plus de lieux en DKc 5141 (Dekalb/Monsanto, 2014) : plante moyennement haute, à insertion très basse, régulière, avec une vigueur de départ correcte. Variété à floraison en 2 ème partie de la série et qui finit avec une humidité calée aussi sur la 2 ème partie de la série. C est donc une variété de fin de groupe. Ses résultats sont bons, au-dessus de la moyenne des témoins à 104,9 %. MAS 40.F (Maïsadour, 2014) : plante très haute, à insertion très haute (bien trop!), avec une vigueur de départ moyenne. Variété à floraison tardive avec une humidité récolte assez élevée, si la récolte a lieu autour de 30 %, par contre elle chute vite par la suite. C est une variété à petit grains, qui régule beaucoup en bout d épis mais capable de mettre beaucoup de grains/m². Son épi est pédonculé. Cette variété n est pas du tout tolérante au stress hydrique en fin de cycle, elle prend beaucoup de coup de feu fusarien. Ses résultats sont au-dessus de la moyenne des témoins à 104,3 %. P9900 (Pioneer, 2014) : plante moyennement haute, à insertion basse et régulière, avec une vigueur de départ convenable. Variété à floraison assez précoce pour la série et à humidité calée sur la moyenne (humidité élevée mais qui chute très vite ensuite). Cette variété est très sensible au coup de feu fusarien et à la tige creuse. C est une variété à petits grains qui programme énormément de grains/m². Avec de telles conditions cette année, ses résultats sont exceptionnels à 109,5 % des témoins. Par contre, il faudra vérifier ses performances et sa rusticité avec des conditions climatiques plus restrictives. RGT EXXPLICIT (RAGT, 2014) : plante moyennement haute, à insertion basse, et bonne vigueur de départ. Variété à floraison précoce et à humidité récolte de début de série. C est une variété à petits grains mais qui régule peu en bout d épis. Par contre, sa finition est très rapide. Ses résultats sont juste en-dessous de la moyenne des témoins à 98,1 %. Il faudra revoir cette variété dans le rapport précocité/rendement avec un automne beaucoup plus froid. RGT LEXXTOUR (RAGT, 2014) : plante moyennement haute avec une insertion moyennement haute aussi, c est une plante équilibrée. Sa vigueur de départ est bonne. Variété à floraison assez tardive et à humidité récolte élevée de fin de série. C est une variété à gros grains avec des spathes très serrées. Ces résultats sont centrés sur la moyenne des témoins mais dispersés. MAS 51.G (Maïsadour, 2011) : variété ancienne, testée depuis plusieurs années en série 15. C est une plante courte, à insertion basse, avec une bonne vigueur de départ. Ses résultats sont à la moyenne des témoins. COURTNEY (Advanta, 2014) : plante équilibrée tant en hauteur qu en insertion, avec une bonne vigueur de départ. Variété à floraison tardive mais à humidité récolte basse. Variété très flatteuse sur tous ses aspects. Ses résultats sont à peine à la moyenne des témoins à 99,6 % et très groupés dans nos essais. C est une variété qu il faudra revoir dans d autres conditions climatiques. 7

8 Les variétés tardives : série 15 (%) Rdt exprimé / rapport aux variétés témoins* (DKC LG DKC 5222) 8 DKc 4814 (Dekalb/Monsanto, 2011) : c est le nouveau témoin de précocité issu de la série 14. Nous l avons décrit dans la série précédente. Ses performances sont à 97 % des témoins. AAPOTTHEOZ (Advanta, 2011) : nouvelle variété de référence de cette série. Plante haute à très haute, à insertion moyennement haute, avec une bonne vigueur de départ. Variété à floraison de 2 ème partie de la série, mais qui finit vite en-dessous de 30 % d humidité en faisant une variété précoce à la récolte. C est une variété à gros grains. Ses performances sont à la moyenne des témoins et groupées. DKc 5190 (Dekalb/Monsanto, 2009) : là aussi, c est une nouvelle variété de référence qui est aussi témoin de tardiveté de la série 14. Plante trapue, à insertion basse avec une vigueur de départ moyenne. Variété à floraison précoce avec de gros grains. Ses résultats ne sont certes qu à 95,3 % des témoins mais ses performances et sa précocité sont 2 éléments de choix importants en plus de sa rusticité. Elle a été pénalisée par les résultats de l essai de Bois. ES ANTALYA (Euralis, 2008) : variété de référence déjà bien connue. Plante moyennement haute, à insertion assez basse. En rendement, ses résultats sont stables. Depuis plusieurs années avec l arrivée des nouveautés, elle n a plus de performances en-dessus de la moyenne. Ces résultats oscillent entre 95 et 100 % des témoins, et même cette année, ils sont encore plus bas à 93 %. DKc 5783 (Dekalb/Monsanto, 2004) : témoin de tardiveté de la série 16. Plante moyennement haute à insertion assez basse, régulière, avec un port très dressé des feuilles. Variété à floraison calée sur la moyenne de la série mais qui finit avec une humidité récolte élevée. Variété à petits grains qui régule un peu en bout d épis. Malgré sa tardiveté, ses résultats ne sont qu à 98 % de la moyenne des témoins.

9 Les variétés bien connues LG 3490 (Limagrain, 2008) : plante haute à insertion haute, régulière, à floraison calée sur la moyenne de la série, mais avec une finition à humidité basse. Ses performances depuis plusieurs années sont certes un peu en-dessous de la moyenne des témoins mais très stables, y compris en situation de stress hydrique : cette année 96,4 %. P0222 (Pioneer, 2010) : plante moyennement haute à insertion basse. Variété à floraison précoce qui, à la récolte, a un taux d humidité bas les années avec une fin d été chaud. Sa place est bien en tête de série 15 pour sa précocité et non en série 14. Ses résultats sont à 98,5 % de la moyenne des témoins. P0725 (Pioneer, 2010) : plante moyennement haute avec une insertion assez basse, à port de feuilles dressé. Variété à petits grains avec une floraison tardive mais qui finit vite. En situation stressante, les années précédentes, elle avait tendance à réguler fortement. L année pluvieuse l a avantagée. Ses résultats sont très bons à 103,8 % des témoins. P0837 (Pioneer, 2011) : plante moyennement haute, à insertion basse qui reste verte longtemps. Variété à floraison précoce mais qui finit avec une humidité de fin de groupe. Depuis les 3 dernières années, ses performances sont très bonnes. Cette année, elle finit à 101,1 % des témoins. DKc 5222 (Dekalb/Monsanto, 2012) : plante courte à insertion basse. Variété à gros grains qui programme beaucoup de rangs et qui régule en bout d épis avec des rafles en bec de perroquet, caractéristique de cette génétique. Avec une floraison précoce en fin de cycle, elle a un bon «stay green» cependant, mais a une humidité récolte des grains assez basse. En 2013, nous avions vu un comportement moyen en stress hydrique. Les conditions de cette année n ont pas permis d appréhender à nouveau cette caractéristique. Cette année, ses résultats sont à 101,1 % de la moyenne des témoins. Elle confirme un très bon potentiel avec des résultats assez groupés. ZOOM (Euralis, 2012) : plante équilibrée pour sa hauteur et son insertion. Variété à floraison calée à la moyenne de la série, de même que son humidité récolte. Ses performances, excellentes les années précédentes, restent bonnes cette année mais plus près de la moyenne des témoins. Elle finit à 99 % avec des résultats dispersés. Les variétés présentes pour la 1 ère année DKc 5142 (Dekalb/Monsanto, 2014) : variété à bon potentiel. Plante à bon gabarit, à insertion régulière. Floraison calée sur le début de groupe entre un DKc 5190 et DKc Meilleure vigueur de départ que le DKc Bon comportement vis-à-vis de la tige creuse. L année permet difficilement de confirmer son comportement qui semble bon en stress hydrique. A revoir également en culture sèche. DKc 5632 (Dekalb/Monsanto, 2014) : plante courte à insertion basse, à port dressé avec un bon «stay green». Variété programmant un nombre de rangs élevés, mais avec peu de longueur, donnant des épis globuleux, mais sans régulation. Ses résultats sont à 100,6 % de la moyenne des témoins mais sur peu de sites d essais. Il faudra revoir cette variété. DKc 5830 (Dekalb/Monsanto, 2014) : plante courte à insertion basse avec une bonne vigueur de départ et un port dressé. Variété à floraison calée sur la moyenne de la série mais à humidité récolte élevée, restant verte longtemps. Cette variété a de très gros grains et des épis très courts. Elle termine à 100,8 % de la moyenne des témoins. LG (Limagrain, 2013) : plante haute à insertion haute. Variété à gros grains avec peu de rangs mais des épis longs. Variété à floraison précoce, finit à une humidité récolte basse, ce qui en fait une des variétés les plus précoces de la série. Ses résultats sont très proches de la moyenne des témoins à 99 %, en faisant une variété avec un très bon rapport précocité/productivité. 9

10 ONEXX (RAGT, 2014) : plante assez courte avec une insertion assez basse. Variété plutôt à gros grains. Son feuillage dessèche rapidement à maturité, ce qui en fait une variété précoce pour la série et sa floraison est des plus précoces. Ses résultats sont à 94,1 % de la moyenne des témoins, sa précocité la prive de potentiel. RGT MEXXANGE (RAGT, 2014) : plante moyennement haute et à insertion basse. Variété à floraison calée sur la moyenne de la série. Par contre, elle garde un feuillage vert très longtemps et son humidité récolte est calée sur la fin de série. C est une variété à petits grains avec des épis un peu pédonculés. A 100,5 % de la moyenne des témoins, il faudra revoir cette variété sur plus de lieux. SY SAVIO (Syngenta, 2014) : plante haute, à insertion assez haute, de régularité différente selon les lieux. Elle a une très bonne vigueur de départ. Variété à floraison tardive mais avec une 2 ème partie de cycle rapide, qui lui offre une humidité récolte calée à la moyenne de la série. Ses épis sont pédonculés. Elle a présenté de l hétérogénéité dans les essais, et ses résultats le confirment car ils sont très dispersés. Ses résultats moyens sont à 100,2 % des témoins. Variété à revoir au vu de son hétérogénéité. SY SENKO (Syngenta, 2014) : plante haute, à insertion assez haute, assez régulière. Variété à floraison tardive mais avec un dessèchement du feuillage rapide et des plantes qui «claquent». C est une variété à gros grains plats, avec peu de rangs, mais des épis longs. Ses résultats sont à 98,6 % de la moyenne des témoins. Document réalisé par les conseillers en productions végétales des Chambres d agriculture de Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vendée et Vienne Décembre 2014

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures Février 2015 Service Agronomie, Territoire, Equipement Préconisation variétés maïs 2015 Cette plaquette fait partie du Guide annuel «A vos cultures». Celui-ci regroupe, dans un ensemble cohérent et global,

Plus en détail

Vous trouverez ci-après les résultats variétés de 2014 exprimés en % de la moyenne par type de sol pour la série 15. Bonne lecture et bon choix

Vous trouverez ci-après les résultats variétés de 2014 exprimés en % de la moyenne par type de sol pour la série 15. Bonne lecture et bon choix Vous trouverez ci-après les résultats variétés de 2014 exprimés en % de la moyenne par type de sol pour la série 15. Bonne lecture et bon choix Légendes % de rendement sur les Sables % de rendement sur

Plus en détail

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI : TEST DE VARIETE DE TRITICALE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Campagne

Plus en détail

le maïs grain et la performance

le maïs grain et la performance le maïs grain et la performance Vos choix variétaux pour les semis2015 poitou-charentes pays de la loire le maïs grain et la performance en poitou-charentes pays de la loire Dans ce document sont analysés

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références SEMENCES et PROTÉAGINEUX les variétés références 2014 / 2015 Blé tendre d hiver Solehio Blé tendre filière Bologna Blé dur d hiver Alexis / Surmesur Orge d hiver Kws Salsa Escourgeons Laverda / Henriette

Plus en détail

Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009

Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009 Loïc PRIEUR

Plus en détail

Variétés Très Précoces (SA) Zone : BRETAGNE NORMANDIE NORD. Moy. rdt : 16.1 t MS/ha. Moy. % MS : 33.7 %

Variétés Très Précoces (SA) Zone : BRETAGNE NORMANDIE NORD. Moy. rdt : 16.1 t MS/ha. Moy. % MS : 33.7 % Maïs fourrage : préconisations des variétés pour les semis 2016 Voici une partie des résultats 2015 du réseau variétés maïs ARVALIS UFS ainsi que les choix variétaux des séries fourrage très précoce à

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

BOURGOGNE - FRANCHE - COMTÉ

BOURGOGNE - FRANCHE - COMTÉ PRECONISATIONS REGIONALES2015 BOURGOGNE - FRANCHE - COMTÉ Maïs Variétés et Interventions Avant-propos Le présent document fait partie de notre collection «Choisir & décider Préconisations régionales».

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE JM.DEUMIER, B.LACROIX, A.BOUTHIER, JL.VERDIER, M.MANGIN Les cultures irriguées bénéficient

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

Maïs doux : bilan sanitaire 2010

Maïs doux : bilan sanitaire 2010 N février S O M M A I R E Maïs doux bilan sanitaire Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de santé du végétal d'aquitaine Légumes de plein

Plus en détail

LA GAMME TOURNESOL 2015

LA GAMME TOURNESOL 2015 GUIDE TOURNESOL 2015 LA GAMME TOURNESOL 2015 IDENTIFIANTS RAGT SEMENCES : une aide au choix variétal BONUS HUILE Variété de la gamme Tournesol Efficient : classification de la teneur en huile par rapport

Plus en détail

Evolution des teneurs en humidité du maïs grain

Evolution des teneurs en humidité du maïs grain Evolution des teneurs en humidité du maïs grain Dans le cadre des activités du Centre agricole maïs, un réseau d avertissement fournissant des données sur l évolution des teneurs en humidité du grain a

Plus en détail

Maïs doux : bilan sanitaire 2014. Réseau de surveillance

Maïs doux : bilan sanitaire 2014. Réseau de surveillance N 21 11 décembre 2014 Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de santé du végétal d'aquitaine Légumes de plein champ sont les suivantes :

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Variétés. Terres Inovia : L. Jung. Terres Inovia : L. Jung

Variétés. Terres Inovia : L. Jung. Terres Inovia : L. Jung Terres Inovia : L. Jung Variétés 4 critères indispensables pour bien choisir sa variété Phoma : privilégiez les variétés très peu sensibles (TPS) du groupe I qui possèdent une résistance stable dans le

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

Résultats des essais variétés blés tendres 2013 Sud Ouest

Résultats des essais variétés blés tendres 2013 Sud Ouest Résultats des essais variétés blés tendres 20 Sud Ouest Localisation des sites Commune BARRAN CAUZAC ISSIGEAC MONTESQUIEU MONTAUT-LES- SAINT-ANTOINE- CASTETIS MONTANS LAURAGAIS CRENEAUX DE-FICALBA Département

Plus en détail

CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013

CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013 1/9 CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013 I. EXAMEN DE LA DISTINCTION, L HOMOGENEITE ET DE LA STABILITE (D.H.S.). L examen

Plus en détail

Tournesol. Moyenne. Les 4 Saisons

Tournesol. Moyenne. Les 4 Saisons La sécheresse de l été 2012 n a pas eu raison de la culture de tournesol. Les résultats économiques sont toujours en progression, malgré un rendement moyen décevant. 26 exploitations 163 hectares 6,3 ha/expl.

Plus en détail

CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012

CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012 CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012 Cet essai a été mis en place chez M. François LESAGE à St OUEN DU TILLEUL (27). L objectif était de sélectionner dans des types non nantais (2 variétés sont

Plus en détail

2011 : un scénario presque idéal

2011 : un scénario presque idéal 4 Maïs 2011 : un scénario presque idéal En 2011, le maïs a approché le niveau de son potentiel en France. Par sa polyvalence et la pertinence des itinéraires techniques aujourd hui mis en œuvre, la culture

Plus en détail

www.biopaysdelaloire.fr

www.biopaysdelaloire.fr FICHE N 10 Les objectifs du projet LOIRE ATLANTIQUE GAB 44 02-40-79-46-57 accueil@gab44.org MAINE ET LOIRE GABBAnjou La CAB travaille depuis 2005 sur un programme nommé «Acquisition de références et sélection

Plus en détail

COMPTE RENDU Journée formation

COMPTE RENDU Journée formation COMPTE RENDU Journée formation Agriculture de conservation des sols Profils de sol 1. Vincent Etchebarne à St Jean le Vieux prairie 2. Alain Claverie à Behasque sol nu / couverts multiples 3. Bernard Hourquebie

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE CLIMATOLOGIE N 05 9 juillet 2015 MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG Fin de l épisode

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

PROTOCOLE DE RECHERCHE

PROTOCOLE DE RECHERCHE PROTOCOLE DE RECHERCHE ESSAIS D ADAPTATION DE LA PLANTE NEPETA CATARIA AU BURUNDI La Nepeta cataria est une plante originaire de l Europe et l Asie, qui s est également bien établie en Amérique du Nord.

Plus en détail

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection,

mon maïs fourrage, (GNIS) rassemble toutes les parties prenantes de la filière semences française, soit 72 entreprises de sélection, Ma vache, mon maïs fourrage, et moi 50 ans de progrès! Depuis maintenant 50 ans, le maïs fourrage a bénéficié avec succès du progrès génétique et de l innovation variétale. Il a su s inscrire durablement

Plus en détail

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts 8401 Winterthour Bernhard Schenk 01.09.2014 Thèmes Facteurs d influence sur des gazons naturels sains Espèces de graminées et progrès

Plus en détail

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Des marchés très segmentés Les marchés du blé français sont très segmentés : les destinations «marché intérieur» et «export»

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

Laitues de plein champ 2014

Laitues de plein champ 2014 Laitues de plein champ 0 Batavia SV0LA* Déjà une référence sur tous les bassins de production -- e gamme & marché de frais --Compromis idéal entre batavia frisée et traditionnelle --Bon volume sans excès

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 LA GAMME MAIS ET LE GUIDE DES SOLS PIONEER 2015 Choisissez la variété adaptée à vos besoins PRECOCITE VARIETE MAIS ENSILAGE TYPE DE SOL Rendement énergétique Densité

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Arboriculture - LORRAINE BULLETIN N 24 EDITION DU 2 SEPTEMBRE 2015 Tous fruitiers Monilioses : la période de risque est en cours. D.Suzukii : le nombre de capture reste stable

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

Bilan Maïs Grain 2013. Gilles ESPAGNOL Avec la collaboration des Ingénieurs Régionaux Maïs d ARVALIS-Institut du végétal,

Bilan Maïs Grain 2013. Gilles ESPAGNOL Avec la collaboration des Ingénieurs Régionaux Maïs d ARVALIS-Institut du végétal, Bilan Maïs Grain 2013 Gilles ESPAGNOL Avec la collaboration des Ingénieurs Régionaux Maïs d ARVALIS-Institut du végétal, Un début de cycle difficile Les pluies abondantes de l hiver et du printemps ont

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Essai d implantation de colza

Essai d implantation de colza Essai d implantation de colza Selon divers technique de semis Et en association CUMA des Deux Fonds BASE 72 (Bretagne Agriculture Sol et Environnement Sarthe) Cette fois-ci, nous avons fait un essai visant

Plus en détail

de sangosse & Dow Seeds

de sangosse & Dow Seeds de sangosse & Dow Seeds MAÏS & TOURNESOL 2014/2015 LE MEILLEUR DE LA GÉNÉTIQUE SOMMAIRE La gamme Maïs Dow Seeds p.4-5 Les hybrides phares : les avis de nos experts p.6-7 Les outils et services à votre

Plus en détail

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER 1 MARAICHAGE 2013 Chou rouge : essai variétal en culture biologique Catherine MAZOLLIER, avec la collaboration de Abderraouf SASSI Merci à Didier Muffat qui a accueilli cet essai La culture de chou occupe

Plus en détail

Analyse d un d réseau d essaisd

Analyse d un d réseau d essaisd Analyse d un d réseau d essaisd «variétés» Exemple du réseau «variétés de blé tendre d hiver (BTH)» François PIRAUX Arvalis Institut du végétal Séminaire méta-analyse 13 juin 2013 1 Plan Définition et

Plus en détail

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Gilles Sauzet CETIOM La recherche de systèmes de production doublement performants, d un point de vue économique et environnemental, doit

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Poitou Charentes, Plaine de Vendée Préconisations 212-213 Septembre 212 ISSN 2112-232 / ISBN 978-2-8179-123-7 Prix : 2 TTC Membre de Avec la participation financière du Compte d'affectation Spéciale pour

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

Pilotage de l irrigation de l asperge par tensiomètres. Introduction

Pilotage de l irrigation de l asperge par tensiomètres. Introduction Pilotage de l irrigation de l asperge par tensiomètres RéseauATIA Réseau d'appui Technique aux Irrigants Le Réseau des conseillers irrigation des Chambres d'agriculture vous accompagne dans vos projets

Plus en détail

la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées?

la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées? la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées? La carie commune du blé Biologie du parasite et cycle de la maladie Étude bibliographique Et Observations D. CARON

Plus en détail

Indicateurs phénologie. Isabelle Chuine et al. Novembre 2013

Indicateurs phénologie. Isabelle Chuine et al. Novembre 2013 Indicateurs phénologie Isabelle Chuine et al. Novembre 2013 4 indicateurs Date de feuillaison surtout feuillus. Quid des résineux? Date de floraison certains suivis sont très anciens, Date de coloration

Plus en détail

Le millésime 2012 en début d élevage L antithèse climatique de 2011, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu

Le millésime 2012 en début d élevage L antithèse climatique de 2011, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu Le millésime 212 en début d élevage L antithèse climatique de 211, plutôt réussie sur les grands terroirs Pr. Denis Dubourdieu Voici revenue la saison des spéculations sur le futur gustatif et commercial

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Comment gérer les stolons et. rénover les fraisiers sur paillis. plastique

Comment gérer les stolons et. rénover les fraisiers sur paillis. plastique Comment gérer les stolons et rénover les fraisiers sur paillis plastique Jacques Painchaud, M. Sc., agr. Conseiller en productions maraîchères et fruitières MAPAQ, Centre du Québec, Drummondville Journées

Plus en détail

Compte-rendu d essai ABRICOTIER 2014 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB

Compte-rendu d essai ABRICOTIER 2014 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Compte-rendu d essai ABRICOTIER 214 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Date : Novembre 214 Rédacteur(s) : Laetitia CUNY (SERFEL), Valérie GALLIA (SERFEL/CA3), Christian PINET (SERFEL/CA3), Benjamin

Plus en détail

Economies d énergie en cultures maraîchères

Economies d énergie en cultures maraîchères Economies d énergie en cultures maraîchères Pistes actuelles et expérimentations en cours Eric Brajeul, Ariane Grisey, Serge Le Quillec, Raphaël Tisiot (Ctifl) Rencontres du végétal Angers le 10 janvier

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Ultima 800 - Le semoir universel

Ultima 800 - Le semoir universel Ultima 800 Ultima 800 - Le semoir universel super performant Le semoir à dents universel des Pros Principe de travail du semoir ULTIMA Le sol est tassé avant le passage de la dent. Le soc écarte les pailles,

Plus en détail

Les plantes compagnes dans les colzas

Les plantes compagnes dans les colzas Les plantes compagnes dans les colzas Février 2015 Avant d'appliquer un produit phytopharmaceutique, il convient de lire l'étiquette de son emballage et de vérifier la réglementation et les bonnes pratiques

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche. Dr Mbaye DIOP ISRA

Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche. Dr Mbaye DIOP ISRA Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche Dr Mbaye DIOP ISRA 1 Comprendre le changement climatique Définition des changement climatiques (CC) La variabilité naturelle

Plus en détail

Déroulement des travaux :

Déroulement des travaux : Rapport final Contrôle mécanique de la punaise terne dans la culture de fraises sur rangs nattés en régie biologique à l'aide d'une faucheuse rotative 10-INNO3-16 Demandeur : Coopérative Nord-Bio Date

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

MAÏS. Nouvelles Variétés. portées sur la Liste VUIR. (Variété à Usage Industriel Réservé)

MAÏS. Nouvelles Variétés. portées sur la Liste VUIR. (Variété à Usage Industriel Réservé) MAÏS Nouvelles Variétés portées sur la Liste VUIR (Variété à Usage Industriel Réservé) Résultats de Valeur Agronomique, Technologique et Environnementale obtenus dans le cadre de l'expérimentation officielle

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES. > ÉDITION septembre 2013 RÉCOLTE 2013. Qualité des blés durs français

CARACTÉRISTIQUES. > ÉDITION septembre 2013 RÉCOLTE 2013. Qualité des blés durs français CARACTÉRISTIQUES > ÉDITION septembre 213 RÉCOLTE 213 Qualité des blés durs français ÉDITORIAL BLÉ DUR 213 : UNE PRODUCTION À 1,7 MILLION DE TONNES ET UNE QUALITÉ VARIABLE SELON LES SITUATIONS La production

Plus en détail

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004 Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies Présentation

Plus en détail

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas L entretien des terrains sportifs en gazon INTRODUCTION Les sports de gazon Gazon naturel < > Gazon synthétique L entretien est essentiel : - Esthétique -Sécurité -Qualité de jeux -Longévité LA TONTE

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE DEROGATION TEMPORAIRE POUR LA REALISATION D EPANDAGES PAR VOIE AERIENNE SUR RIZ

DOSSIER DE DEMANDE DE DEROGATION TEMPORAIRE POUR LA REALISATION D EPANDAGES PAR VOIE AERIENNE SUR RIZ DOSSIER DE DEMANDE DE DEROGATION TEMPORAIRE POUR LA REALISATION D EPANDAGES PAR VOIE AERIENNE SUR RIZ pour le département des Bouches-du-Rhône Eléments nécessaires à l instruction de la demande conformément

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou CONCEPT DES TRAITS FONCTIONNELS Application pour l enherbement des cultures pérennes Elena Kazakou Dans cet exemple je vais vous présenter le concept des traits fonctionnels et vous illustrer comment on

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures Colza Culture 4.6.11 Généralités Plante oléagineuse (40 à 42% d huile dans la graine). Famille des crucifères. Culture adaptée aux zones plutôt fraîches (jusqu à 800 m d altitude environ). Bonne couverture

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 ISSN 17128315 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personneressource : Ning Wang Gestionnaire de programme Laboratoire de

Plus en détail

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL MIDI-PYRENEES Grandes Cultures - n 36 09 juillet 2015 Sésamie : Pic de vol de deuxième génération prévu du 18 au 25 juillet des secteurs les plus chauds aux plus froids de

Plus en détail

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation des prairies GNIS Ref. : DO757 GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation de sa prairie est la première condition à satisfaire pour profiter pleinement

Plus en détail

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Danielle Bernier Agronome-malherbologiste Direction de la phytoprotection 30 octobre 2012 Comment identifier un problème de résistance? Sommes-nous

Plus en détail

PLANTE : semi-dressée, de type feuillu (feuillage dense cachant entièrement ou presque entièrement les tiges); maturation tardive.

PLANTE : semi-dressée, de type feuillu (feuillage dense cachant entièrement ou presque entièrement les tiges); maturation tardive. (Solanum tuberosum) Dénomination proposée: AAC Alta Cloud Numéro de la demande: 12-7520 Date de la demande: 2012/02/22 Requérant: Colorado State University Research Foundation, Fort Collins, Colorado (États-Unis)

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail