DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage"

Transcription

1 DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage Contact : Pôle Végétal et Entreprise 61 allée de Brienne - BP Tlse cedex 7 Tél : Fax :

2 Ce dossier technique a pr but de vs frnir une synthèse des principales informations techniques nécessaires au suivi de votre parcelle pendant la période automnale. Du côté des nveautés DAIKO prosulfocarbe 800 g/l + clodinafop 10 g/l + cloquintocet 2,5 g/l SYNGENTA. Ce produit associe deux produits bien connus à savoir du Défi + Célio et son phytoprotecteur. Il est homologué à 3l/ha avec une restriction concernant les applications d automne à 2,25 l/ha. Il devra tjrs être employé avec de l huile. Il est applicable de 1 feuille à fin tallage sur blé tendre, blé dur, triticale et seigle. Attention à la ZNT de 20 m. Ce produit ne comporte d intérêt qu en situations «saines» sensibles au fops. Dans les autres cas une dose de 2,25 l/ha semble trop juste, il faudra envisager des associations un autre programme. PICOTOP picolinafène 20 g/l + dichlorprop-p 600 g/l BASF. Ces deux matières actives sont déjà présentes sur le marché dans des produits non utilisés sur le secteur. En ce qui concerne PICOTOP, il est homologué sur ttes les céréales d hiver à 2 l/ha. Attention, une restriction réglementaire impose soit une application ts les deux ans soit une possibilité de fractionner sans dépasser la dose maximale. Applicable de début tallage à épi 1 cm en sortie d hiver. Il est très efficace sur lamiers, pensées, véroniques, coquelicots, géraniums, bleuets, stellaires et les principales crucifères des céréales. Il semble suffisant sur gaillet si l infestation est très faible, dans le cas contraire il devra être complété, tt comme sur matricaires et ombellifères. Veillez aux stades des adventices lors de modulation de dose. 2 La Chambre d Agriculture Haute-Garonne est agréée par le Ministère chargé de l agriculture pr son activité de conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques (N agrément MP 01912). Tte reproduction est interdite Conception / Réalisation : Chambre d Agriculture 31

3 ACTUALITES REGLEMENTAIRES : La plupart des nvelles homologations herbicides (DAIKO, PICOTOP, ) ainsi que des spécialités re-homologuées sont smises à de nvelles conditions d emploi Lonpar Ancienne homologation Nvelle homologation Bofix, Boston, Ariane, Ancienne homologation Nvelle homologation Céréales d hiver : 2l/ha Jusqu à 2 noeuds Céréales d hiver : 1,7 l/ha A partir du 1 er mars, entre BBCH 29 et 32 (2 noeuds), Utilisation 1 an sur 2 Céréales d hiver (sauf avoine) : 4l/ha Céréales d hiver : 3 l/ha A partir du 1 er mars, entre BBCH 25 à 32 (le stade limite est identique) Utilisation 1 an sur 2 Céréales de printemps : 2 l/ha jusqu à 2 noeuds Cérélaes de printemps : 2 l/ha A partir du 1 er mars, entre BBCH 29 et 32 (2 noeuds), Utilisation possible ts les ans Céréales de printemps (+ avoine d hiver) : 3 l/ha Chardex, Effigo Ancienne homologation Céréales d hiver : 2l/ha Possibilités d utilisation entre 2 noeuds et dernière feuille étalée, à 1,5 l/ha, sur BTH, BDH et OH Poste floraison possible sur BTH, BDH à 1,5 l/ha Céréales de printemps : 2 l/ha jusqu à 2 noeuds Cérélaes de printemps : 3 l/ha A partir du 1 er mars, entre BBCH 25 à 32 (le stade limite est identique) Utilisation possible ts les ans Nvelle homologation Céréales d hiver : 2 l/ha A partir du 1 er avril, jusqu à BBCH 32 (2 noeuds), sur chardon uniquement pas de post floraison Utilisation possible ts les ans Cérélaes de printemps : 2 l/ha A partir du 1 er avril, jusqu à BBCH 32 (2 noeuds), sur chardon uniquement Utilisation possible ts les ans Sulfonylurées. Spécialités Restriction d utilisation à l automne Restriction d utilisation en sols drainés, durant la période de drainage Allie Duo SX 0,05 kg/ha max Oui Non Allie Express Non Non Allie max SX / Pointer Ultra SX 0,025 kg/ha Non Oui Allié Stard SX / Biplay SX 0,030 kh/ha Non Oui Défi 0,015 kg/ha Non Non Ergon / Connex 0,05 kh/ha Oui Non Harmory Extra SX / Pragma SX Oui Oui Harmory M SX 0,085 kg/ha Non Non Karal WX 0,015 kg/ha Non Non Nimble / Aurios Oui Oui Prima Star 0,02 kg/ha Non Oui Racing TF / Daytona TF 0,05 kg/ha Non Non Savvy 0,015 kg/ha Non Non Restriction d utilisation en sols alcalins (ph > 7) 3

4 STRATEGIES DE DESHERBAGE DES CEREALES D HIVER : Le désherbage se raisonne à la parcelle en prenant en compte plusieurs facteurs : Les mauvaises herbes et leur niveau d infestation Le type de sol La rotation des cultures Le travail du sol Pr un désherbage durable, évitez les résistances Il est impératif d alterner les modes d action et les familles de produit. Le tableau ci-desss vs présente les différents modes d action des principaux herbicides céréales. Grpe HRAC Site d action Famille chimique Matière active A Inhibition de l Accase fops et dymes B Inhibition de l ALS Sulfos, C2 Inhibition de la photosynthèse Urées clodinafop, fenoxaprop, pinoxaden iodosulfuron, metsulfuron, isoproturon (IPU), chlortoluron (CTU) Exemple spécialité commerciale Célio, Illoxan, Baghéra, Puma, Axial, Traxos, Axéo, Archipel, Atlantis, Hussar Quartz, Athlet, Aubaine, Tablo K Division cellulaire Oxyacétamides flufénacet Fosburi, Trooper N Inhibition de la synthèse des lipides Thiocarbamates prosulfocarbe, triallate Défi, Avadex 4

5 Stratégie à adopter selon le salissement de la culture Avant levée de la céréale 1 à 3 feuilles de la céréale Tallage de la céréale Prélevée Produits racinaires type chlortoluron. Ray-grass, vulpie Post-levée Tardive Produits foliaires AG et/ AD Dicots et Graminées Post-Levée Précoce Produits racinaires type chlortoluron. Levées précoces Post-levée Tardive Produits foliaires AG et/ AD Dicots et Graminées non détruites par la Post précoce Post-levée Tardive Produits foliaires AG et/ AD Dicots et Graminées Puis Puis 5

6 Stratégie Ray-Grass Situation Prélevée 1 à 3 feuilles 3 feuilles-début tallage Post levée tardive Pas de résistance les années précédentes Quelques résistances au herbicides des grpes A et B (fops, sulfo, den) Chlorto 1500 g C2 Lauréat 4 L C2 Défi 4 L N Trooper 2.5 L K3 chlorto 1500 g + Défi 2.5 L C2 et N Lauréat 4 L C2 Défi 4 L N Ray-grass, forte densité > 10 plantes/m² Chlorto 1500 g C2 Lauréat 4 L C2 Défi 4 L N Défi 3 L N chlorto 1500 g + Fosburi 0.4 L C2 et K3 chlorto 1500 g +Carat 0.7 L C2 ET N Défi 3 L + Carat 0.6 L N et F1 Ray-grass, faible densité < 10 plantes/m² Illoxan 1 L + H A Archipel 0.25 L + H B Atlantis H B Daiko 2,25 + H N et A Rattrapage à partir de plein tallage Si résistance au grpe B (sulfos) Utilisation d un dyme un fop Si résistance au grpe A (fops et dymes) Utilisation d une sulfo Pas de résistance décelée chlorto 1500 g C2 Allister 1 L + H A Illoxan 1 L + H A Archipel 0.25 L + H B Atlantis H B Daiko 2,25 + H N et A Désherbage à plein tallage Baghéra 1.5 L + H A Illoxan 1 L + H A 6 La maîtrise de cette adventice en sortie d hiver s avère de plus en plus difficile. En situation fortement infestée voire résistante, il est essentiel de bâtir une stratégie à deux applications avec une première intervention à l automne un rattrapage sortie hiver un second passage d automne. Ttefois si l infestation est faible et la population non résistante, il est possible d attendre la «sortie hiver» avec une application foliaire en alternant les familles chimiques afin d éviter l acctumance aux sulfos.

7 Stratégie Vulpin Situation Prélevée 1 à 3 feuilles 3 feuilles-début tallage Post levée tardive Pas de résistance les années précédentes Quelques résistances au herbicides des grpes A et B (fops, sulfo, den) Pas de résistance décelée Iso 1200 g + Prowl 1.5 L C2 et K1 Trooper 2.5 L K3 Iso 1200 g + Prowl 1.5 L C2 et K1 Chlorto 1500 g + Prowl 1.5 L C2 et K1 Iso 1200 g + Prowl 1.5 L C2 et K1 Trooper 2.5 L K3 Vulpin, forte densité > 10 plantes/m² Iso 1200 g + Prowl 1.5 L C2 et K1 Iso 1200 g + Prowl 1.5 L C2 et K1 Fosburi 0.4 L + iso 1200 g K3 et C2 Fosburi 0.4 L + Prowl 1.5 L K3 et K1 Trooper 1.8 L + Iso 1200 g K3 et C2 Iso 1200 g + Prowl 1.5 L C2 et K1 Vulpin, faible densité < 5 plantes/m² Oklar kg (utilisable aussi de 1 à 3 feuilles) Atlantis H B Atlantis H B Baghéra 1.5 L + H A Léxus NRJ kg B Alister 1 L + H B et F1 Archipel H B Atlantis 0.3 L + H B Atlantis H B Rattrapage à partir de plein tallage Désherbage à plein tallage Si résistance au grpe B (sulfos) Utilisation d un dymes un fop Désherbage à plein tallage Désherbage à plein tallage Dans les situations de résistances aux sulfonylurées et d enherbement important, les programmes d automne associant des interventions de prélevée et de post levée devront être mis en place. 7

8 Situation Prélevée 1 à 3 feuilles 3 feuilles-début tallage Post levée tardive Normale Normale chlorto 1500 g C2 IPU 1200 g C2 Trooper 2.5 L K3 Avadex 3 L N Vulpie Queue de Rat chlorto 1500 g C2 IPU 1200 g C2 Bromes (doses fractionnées à jrs d intervalle) Pas de solution et Monitor 2 X kg + H B Pas de solution Stratégie brome Les interventions sur bromes sont svent réalisées en sortie d hiver en simple dble passage avec des herbicides agissant sur l ALS. Dans une situation à forte densité > 20 pl/m², il faudra bâtir une stratégie avec une intervention d automne, Fosburi peu constituer une bonne base Ex : Fosburi 0,6 l/ha Abak 0,25 kg + millant Fosburi 0,6 l/ha + Monitor 0,0125 kg/ha 2 x Anti-brome à 3 semaines d intervalle (ex : Monitor 2x 12,5 g) Traitement Brome ½ dose Anti-brome + Anti-graminées ½ dose Anti-brome à 3 semaines d intervalle (ex : Monitor) 8 Anti-graminées Anti-brome (solo)

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f) LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Folle avoine La lutte chimique est la méthode qui donne le plus de résultat. Les faux semis ont peu d intérêt avant culture d automne. Le labour

Plus en détail

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE Info.pl@ine N 453 20 février 203 5 pages CEREALES BLE Priorité au désherbage STRATEGIE AGRONOMIQUE Les conditions météo idéales sont une forte hygrométrie, des températures dces et un sol suffisamment

Plus en détail

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX Notice Allié Max X DuPont Allié Max X Allié Max X Dicotylédones dans les céréales : pression croissante D après un relevé de flore réalisé en 2008 (1), les agriculteurs observent une pression croissante

Plus en détail

ARVALIS - Institut de végétal

ARVALIS - Institut de végétal SOMMAIRE VARIÉTÉS ORGE D HIVER : nos préconisations... 2 VARIETES ORGE D HIVER POINTS FORTS/FAIBLES... 9 DATE ET DENSITE DE SEMIS... 10 TRAITEMENTS DE SEMENCES ORGE D HIVER... 11 INSECTICIDES EN VEGETATION

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES

DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES Contact : Pôle Végétal et Entreprise 61 allée de Brienne - BP 7044-31069 Toulouse cedex 7 Tél : 05 61 10 43 13 - Fax : 05 61 10 42 52 www.haute-garonne.chambagri.fr

Plus en détail

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

Rennes Le 29 janvier 2015 Actualités phytosanitaires

Rennes Le 29 janvier 2015 Actualités phytosanitaires Actualités phytosanitaires Jean Lieven- CETIOM Grignon (78) 1 Nouveau catalogue des usages incidence sur les oléo-protéagineux Jean Lieven- CETIOM Grignon Coll. Franck Duroueix - CETIOM Agen 2 Nouveau

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s

guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s guide DUO System campagne 2008-2009 t é m o i g n a g e s qu est ce que c est? un désherbage maïs innovant une variété «DUO System» est une variété naturellement résistante à Stratos Ultra, un herbicide

Plus en détail

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures Février 2015 Service Agronomie, Territoire, Equipement Préconisation variétés maïs 2015 Cette plaquette fait partie du Guide annuel «A vos cultures». Celui-ci regroupe, dans un ensemble cohérent et global,

Plus en détail

metaconazole Version septembre 2012

metaconazole Version septembre 2012 Fongicide metaconazole Version septembre 01 Cinch Pro Fongicide céréales, colza, pois, et lupin Régulateur de croissance du colza d hiver Perte des usages : Féveroles : pourriture grise et sclérotiniose,

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

Les adjuvants. 1-Définition. 2-Le rôle des adjuvants. 3-Le rôle des adjuvants

Les adjuvants. 1-Définition. 2-Le rôle des adjuvants. 3-Le rôle des adjuvants Les adjuvants 1-Définition Les adjuvants ne sont pas des produits phytopharmaceutiques, ils n'ont pas d'action protectrice contre les bio-agresseurs comme les produits phytopharmaceutiques mais ils facilitent

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

Une gamme d outils qui s étoffe

Une gamme d outils qui s étoffe Une gamme d outils qui s étoffe 1 Une gamme d outils à la disposition de tous Tous ces outils sont disponibles sur www.cetiom.fr Gratuits et sans inscription Nouveautés : les 2 premières applications smartphone

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA Productions végétales Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques Les prairies naturelles peuvent être dégradées et nécessitent certains travaux pour

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé tendre (Triticum aestivum)

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé tendre (Triticum aestivum) Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé tendre (Triticum aestivum) Si Bennasseur Alaoui 1. Importance économique et exigences écologiques du blé tendre La surface consacrée au blé tendre

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES

5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES 5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES ESSAI MIS EN PLACE EN 2010, EN COLLABORATION AVEC LE CENTRE PILOTE MAIS ET LA REGION

Plus en détail

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Club CDA CONFÉRENCE Grande culture biologique et semis direct Les essais Rodale Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Projet 12-INNO2-04 Jeff Moyer1, Denis La France 2, Fin

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3.

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3. les dossiers experts Juillet 2013 spécial MALADIES DE LA SEMENCE 1 «Pourriture des neiges» due à Microdochium nivale 2 Carie du blé 3 Charbon nu de l orge En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées?

la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées? la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées? La carie commune du blé Biologie du parasite et cycle de la maladie Étude bibliographique Et Observations D. CARON

Plus en détail

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé dur. (Triticum durum)

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé dur. (Triticum durum) Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture du blé dur (Triticum durum) Si Bennasseur Alaoui 1. Exigences écologiques du blé dur. Le blé dur n'a pas les mêmes exigences que le blé tendre. Il a

Plus en détail

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Co-rédacteur Partenaires financiers Parution Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon L agriculture biologique est un mode de

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Projet du Syndicat des producteurs de grains biologiques

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Prix courant et. Recommandations. www.staehler.ch

Prix courant et. Recommandations. www.staehler.ch 2015 Prix courant et Recommandations Vos conseillers sur le terrain Gros-de-Vaud Valais Neuchâtel, Vaud 1 Demierre Jonathan 2 Giroud Willy 3 Horner Jean-Denis Champ Blanchet 15 1681 Billens-Hennens Mobile

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE CHOISIR ET REUSSIR SON COUVERT VEGETAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB Cameline (S.Minette, CRA PC) Moutarde, phacélie, avoine, trèfles mais aussi, sarrasin, navette, lentille, moha Tous ces couverts végétaux

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

4. Notice d utilisation

4. Notice d utilisation Clauses techniques pour une prise en compte de la réduction de l utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les marchés publics d entretien et de conception des espaces publics Mars 2012 Action

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

D après l enquête 2011 sur les pratiques culturales, environ 230 000 ha étaient semés en semis-direct, essentiellement dans des résidus de culture.

D après l enquête 2011 sur les pratiques culturales, environ 230 000 ha étaient semés en semis-direct, essentiellement dans des résidus de culture. Sommaire De quoi parle t-on? Intérêts et points de vigilance Du concept à la technique Regards croisés De quoi parle-t-on? Le Semis-Direct sous Couverture Végétale (SDCV) consiste à associer arrêt du travail

Plus en détail

l enherbement La gestion de en maraîchage biologique Une réalisation du Projet

l enherbement La gestion de en maraîchage biologique Une réalisation du Projet La gestion de l enherbement en maraîchage biologique Une réalisation du Projet Union européenne - Fonds Européen de Développement Régional Europese Unie - Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling Gestion

Plus en détail

Notice Kocide Opti. DuPont. Opti. Kocide. Kocide Opti. La protection cuivre à petite dose

Notice Kocide Opti. DuPont. Opti. Kocide. Kocide Opti. La protection cuivre à petite dose Notice Kocide DuPont Kocide Kocide La protection cuivre à petite dose Les enjeux du cuivre en viticulture Le cuivre est un fongicide de contact à action strictement préventive, doté d un mode d action

Plus en détail

Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents

Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents Hubert Charpentier agriculteur-chercheur Mercredi 9 avril 2014 Amphithéâtre du Crédit Agricole Avenue de Paris Saint-Lô Hubert

Plus en détail

gros L abonnement L abonnement qui peut rapporter gros J aide un organisme et je m abonne à la chance! POSSIBILITÉ DE PAIEMENT DIFFÉRÉ

gros L abonnement L abonnement qui peut rapporter gros J aide un organisme et je m abonne à la chance! POSSIBILITÉ DE PAIEMENT DIFFÉRÉ J aide un organisme et je m abonne à la chance! NOUVEAU : On peut sscrire renveler un abonnement individuel par téléphone au MATIQUE - Participation automatique aux tirages. Sélection de vos numéros mise-éclair.

Plus en détail

A G R O Information Services

A G R O Information Services A G R O Information Services La puissance informatique Pour vos cultures L Expert Phyto. Présentation du Logiciel Tous droits réservés. Reproduction interdite. INTRODUCTION L Expert Phyto : Simplifie vos

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

10. Perspectives. Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle...

10. Perspectives. Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle... 10 Perspectives 10. Perspectives Dynamique des populations de trois adventices des céréales en vue de la mise au point de méthodes intégrées de leur contrôle... 2 ALT"4"CER = "Alternatives for cereals":

Plus en détail

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir le passage au Qu'est-ce que le? C'est travailler le sol sans retournement (sans labour) sur tout ou partie des parcelles de l'exploitation, avec pour objectif à priori l'abandon définitif de la charrue.

Plus en détail

GUIDE 2015-2016. Chaque jour l'innovation nous rapproche GRANDES CULTURES

GUIDE 2015-2016. Chaque jour l'innovation nous rapproche GRANDES CULTURES GUIDE 2015-2016 Chaque jour l'innovation nous rapproche GRANDES CULTURES À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS INNOVER POUR LEUR SATISFACTION SOMMAIRE BLÉS HYBRIDES 3-7 SEIGLES HYBRIDES 8 BLÉS TENDRES D HIVER 9-11

Plus en détail

SUP OPERATS AMM n 76 00 286

SUP OPERATS AMM n 76 00 286 Descriptif PRODUIT SUP OPERATS AMM n 76 00 286 Avoine décortiquée Matière Active : BROMADIOLONE (0.005%) Support : Avoine décortiquée Usages : Souris et rats (rats noir et surmulot) Lieux d utilisation

Plus en détail

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine CROS du 19 septembre 2013, Villenave d'ornon L élaboration du BSV en résumé Quelques chiffres

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

Céréales et colza : Adopter la bonne stratégie variétale. blé tendre. Protéines : tenir compte de l effet variété p. 2

Céréales et colza : Adopter la bonne stratégie variétale. blé tendre. Protéines : tenir compte de l effet variété p. 2 ARVALIS-CETIOM infos Juin 2014 blé tendre Protéines : tenir compte de l effet variété p. 2 Bien raisonner le choix des variétés p. 6 Les conseils associés aux pédo-climats de votre région p. 10 à 15 Le

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

ASSURANCE PERTE D EMPLOI

ASSURANCE PERTE D EMPLOI smise aux dispositions du Livre II du Code de la mutualité immatriculée au Registre National des Mutuelles ss le n 9 90 6, rue Jeanne d Arc 760 Paris cedex TSA 676-776 PARIS CEDEX au capital de 9 9 entièrement

Plus en détail

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS growing with joy. N-PILOT la fertilisation maîtrisée N-PILOT L ajustement de la fertilisation en cours de végétation offre la possibilité de moduler les derniers apports

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Pesticides. agricoles Moins et Mieux. Cahier d auto- évaluation

Pesticides. agricoles Moins et Mieux. Cahier d auto- évaluation Pesticides agricoles Moins et Mieux Cahier spécifique Cahier d auto- évaluation Maïs sucré 1 re ÉDITION (2004) : Coordination et réalisation : Marie-Hélène April Raymond-Marie Duchesne Stratégie phytosanitaire

Plus en détail

Azote. 30 ans de références. Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012

Azote. 30 ans de références. Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012 Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012 Azote 30 ans de références Coordination du dossier Paul Jegat (Terra) avec Bertrand Decoopman (chambres d'agriculture de Bretagne).

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06.

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06. FICHE TECHNIQUE Méligèthe du colza Introduction L huile de colza bio est recherchée, mais la culture de colza bio est très exigeante. En particulier, le méligèthe du colza peut provoquer de fortes pertes

Plus en détail

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE VITICULTURE 212 V 12 / PACA 2 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse 1- Identification de l action a. Responsables techniques et partenaires :

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions Novembre 2010 CHAMBRE D AGRICULTURE 47 4ème Programme d Actions ZONE VULNERABLE Quelle zone? 93 communes 2466 exploitations 94425 ha 4ème Programme

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR Le Continental Bloc B Place des moulins 98000 Monaco tel: + 33.(0).6.40.62.10.11. Email: contact-mem@monaco.mc Site web: www.gazonphenix.com GUIDE DE L UTILISATEUR 1- LA PRÉPARATION: Identifier votre type

Plus en détail

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec TITRE DE LA PRÉSENTATION : La contribution en azote du sol reliée à la minéralisation de la MO : facteur climatique et régies agricoles influençant les taux de minéralisation d azote AUTEUR : Adrien N

Plus en détail

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM FRUITS À PÉPINS

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM FRUITS À PÉPINS NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM FRUITS À PÉPINS UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM POUR LES POMMES 2 Les agriculteurs canadiens ont cultivé des pommes pendant des siècles. Aujourd

Plus en détail

NUTRITION DES PLANTES ET FERTILISATION. Guide. Golf. www.compo-pro.fr

NUTRITION DES PLANTES ET FERTILISATION. Guide. Golf. www.compo-pro.fr NUTRITION DES PLANTES ET FERTILISATION Guide Golf www.compo-pro.fr Cultivons les bonnes habitudes Sommaire Principe de fonctionnement d un gazon de parcours de golf p. 4 à 7 L engagement de COMPO p. 8

Plus en détail

Agriculture Biologique

Agriculture Biologique Agriculture Biologique Compte rendu des essais réalisés en Picardie Récolte 2011 Population de blé anglaise Ferme de Chantrud (02) Samantha Bertrand (CA02) Pierre Menu (CA 80) Gilles Salitot (CA 60) Septembre

Plus en détail

Mémoire de fin d études

Mémoire de fin d études Institut Supérieur d Agriculture 48 Boulevard Vauban 5946 Lille Cedex ARVALIS - Institut du végétal 3, rue Joseph et Marie Hackin 75116 PARIS Mémoire de fin d études La rotation des cultures dans les systèmes

Plus en détail

ORGANE MENSUEL DE LA CONFÉDÉRATION DES BETTERAVIERS BELGES asbl CBB Bd. Anspach 111 Bte 10 1000 Bruxelles T. 02 513 68 98 F. 02 512 19 88 P 806265

ORGANE MENSUEL DE LA CONFÉDÉRATION DES BETTERAVIERS BELGES asbl CBB Bd. Anspach 111 Bte 10 1000 Bruxelles T. 02 513 68 98 F. 02 512 19 88 P 806265 Le Betteravier ORGANE MENSUEL DE LA CONFÉDÉRATION DES BETTERAVIERS BELGES asbl CBB Bd. Anspach 111 Bte 10 1000 Bruxelles T. 02 513 68 98 F. 02 512 19 88 806265 Éditorial par hilippe Bedoret, résident de

Plus en détail

Guide pratique pour les agriculteurs. Désherbage du maïs

Guide pratique pour les agriculteurs. Désherbage du maïs P A Y S D E L A L O I R E ( Guide pratique pour les agriculteurs Désherbage du maïs La nouvelle donne du désherbage L attente des agriculteurs est forte vis-à-vis du désherbage du maïs (notamment un certain

Plus en détail

Service du développement et de l aménagement du territoire, Division environnement

Service du développement et de l aménagement du territoire, Division environnement 1. Renseignement sur l entreprise. Nom de l entreprise (joindre la copie de la fiche informatique à jour de l IGIF) : Autres noms utilisés par l entreprise : Représentant de l entreprise : Titre du représentant

Plus en détail

SOJA FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL

SOJA FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL G U I D E D E C U L T U R E SOJA 2014 FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL Vos contacts Arnaud VAN BOXSOM ESTREES-MONS (80) vanboxsom@cetiom.fr Laurent RUCK CHALONS-EN-CHAMPAGNE (51) ruck@cetiom.fr Julien

Plus en détail

Graminées et mélanges pour gazons (Info p. 3-7)

Graminées et mélanges pour gazons (Info p. 3-7) Bienvenue Graminées et mélanges pour gazons (Info p. 3-7) Types de gazons Utilisation / Soins Composition des espèces et propriétés des mélanges Mélanges pour gazons de SCHWEIZER Pyramide de l'utilisation

Plus en détail

Moyens de lutte au CHIENDENT (Elytrigia repens)

Moyens de lutte au CHIENDENT (Elytrigia repens) Moyens de lutte au CHIENDENT (Elytrigia repens) en production biologique Par Jean Duval 2 MOYENS DE LUTTE AU CHIENDENT (ELYTRIGIA REPENS) EN PRODUCTION BIOLOGIQUE Table des matières Introduction...4 Biologie...5

Plus en détail

TRANSITIONS NUMÉRIQUES

TRANSITIONS NUMÉRIQUES POITOU-CHARENTES MUTATIONS ÉCONOMIQUES AGEFOS PME PAYS DE LA LOIRE / POITOU-CHARENTES TRANSITIONS NUMÉRIQUES ACTIONS DE FORMATION 2015 Actions destinées aux salariés des entreprises adhérentes à l AGEFOS

Plus en détail

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin G. BARBEAU I NRA Unité expérimentale Vigne et Vin, 42 rue Georges Morel, 49071 Beaucouzé-Cédex, Tel. (33) 2 41 22 56 60, Fax (33) 2 41 22 56

Plus en détail

NUTRITION DES PLANTES ET FERTILISATION. Principes de fonctionnement d un gazon de terrain de sport. Guide. Terrains de sport. www.compo-pro.

NUTRITION DES PLANTES ET FERTILISATION. Principes de fonctionnement d un gazon de terrain de sport. Guide. Terrains de sport. www.compo-pro. NUTRITION DES PLANTES ET FERTILISATION Principes de fonctionnement d un gazon de terrain de sport Guide Terrains de sport www.compo-pro.fr Sommaire Principe de fonctionnement d un gazon de terrains de

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la

Pour en savoir plus sur la Pour en savoir plus sur la Connaître son ennemi Moyens de lutte Mycotoxines La recherche Ce que vous pouvez faire La fusariose de l épi est une maladie fongique qui touche plusieurs cultures céréalières

Plus en détail

Au revoir, l été! Auteur inconnu

Au revoir, l été! Auteur inconnu Compréhension de lecture Andrée Otte Au revoir, l été! Auteur inconnu Voilà trois semaines que nous sommes rentrés à l école. Au calendrier, nous lisons : 20 septembre. Demain commence l automne. Au revoir

Plus en détail

Actualité Ecophyto 2010

Actualité Ecophyto 2010 N 12 - Décembre 21 SOMMAIRE Actualité Ecophyto 1 Actualité réglementaire 1 Actualité cultures 3 Résultats essais 3 Actualité Ecophyto 21 Prochaines échéances JANVIER 211 Résultats de la sélection des groupes

Plus en détail

d'utilisat produits sujet. ve, et les phytophar sites porté

d'utilisat produits sujet. ve, et les phytophar sites porté Maïs AVERTISSEMENT Conformez-vous aux précautions d'utilisat tion dee vos produits phytosanitaires indiquées sur les étiquettes. Les autorisations de mélanges s et homologations pouvant évoluer en cours

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

Évaluation de l application localisée et à dose variable d herbicides par la technologie GPS Rapport final 2008

Évaluation de l application localisée et à dose variable d herbicides par la technologie GPS Rapport final 2008 Essai et expérimentation sur la pollinisation et la réduction des herbicides dans la production de bleuet nain au Saguenay Lac-Saint-Jean Objectif B : Réduction des herbicides Évaluation de l application

Plus en détail

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau Maxime Duvivier Le réseau d essais fongicides wallons Tester différents schémas de protection Mesurer l efficacité de programmes fongicides Valider les avis émis par le Cadco Participer à la création d

Plus en détail

Ray-grass anglais auto-regarnissant

Ray-grass anglais auto-regarnissant Robuste COMME L ACIER Ray-grass anglais auto-regarnissant Une technologie révolutionnaire : auto-regarnissage et tolérance au jeu la plus élevée, même avec une tonte courte! RPR technology inside! RPR

Plus en détail

Enherbement et impacts sur la vigne

Enherbement et impacts sur la vigne Enherbement et impacts sur la vigne L enherbement réduit la vigueur de la vigne et conduit à une baisse de rendement! L enherbement en exerçant une concurrence sur la vigne, permet de moduler son alimentation

Plus en détail

Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif

Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif Le présent dossier dûment rempli est à remettre en Mairie du lieu d implantation du dispositif. Se renseigner

Plus en détail

CAS-TYPE BIO : des références systèmes pour sécuriser les conversions et optimiser les systèmes en agriculture biologique

CAS-TYPE BIO : des références systèmes pour sécuriser les conversions et optimiser les systèmes en agriculture biologique FOCUS Économie Février 2012 N 1204 CAS-TYPE BIO : des références systèmes pour sécuriser les conversions et optimiser les systèmes en agriculture biologique L'enjeu de l'élaboration de référence systèmes

Plus en détail

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn COMPTE RENDU Journée semis direct dans le Béarn 26/07/12 1. L exploitation de Christophe Cassoulong Lieux: Lalonquette Elevage: 60 mères blondes d Aquitaine Cultures: 67ha : 2/3 Prairie 1/3 Cultures Maïs

Plus en détail

Dans la pratique agricole tunisienne, les fourrages pluriannuels sont peu utilisés

Dans la pratique agricole tunisienne, les fourrages pluriannuels sont peu utilisés Fourrages (1995) 142,181-190 Etude de trois associations luzerne - graminée pérenne en zone semi-aride de Tunisie A. Zoghlamil, A. Nefzaoui-, H. Seklani! Dans la pratique agricole tunisienne, les fourrages

Plus en détail

Présentation de la centrale VIGIK DGM1

Présentation de la centrale VIGIK DGM1 G0301FR0354V01 Notice de présentation et d'utilisation du programmateur PCV123 et de la centrale VIGIK DGM1 N homologation : PS 200306-01 MS 200306-02 Référence Centrale VIGIK : DGM1 > Version 6.0.2 Référence

Plus en détail