d'utilisat produits sujet. ve, et les phytophar sites porté

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "d'utilisat produits sujet. ve, et les phytophar sites porté"

Transcription

1 Maïs

2 AVERTISSEMENT Conformez-vous aux précautions d'utilisat tion dee vos produits phytosanitaires indiquées sur les étiquettes. Les autorisations de mélanges s et homologations pouvant évoluer en cours d'année, nous vous invitons à rester vigilant sur les évolution s probables et à vous renseigner en cours de saison pour toute question à ce sujet. La liste des produits cités dans cee guide n'est pas exhaustive ve, et les prix sont donnés à titre indicatif. La Chambre d'agriculture décline toute responsabilité en cas de problèmes liés à une mauvaise utilisation des d produits (mélanges, conditions météo inappropriées, ). Rédacteurs : Gabriele FORTINO et Nathalie DILLY La Chambre d'agriculture de la Manche est agréée par le Ministère en charge de l'agriculture pour son activité de conseil indépendant à l'utilisation de produits phytophar rmaceutiques sous le numéro IF01762, dans le cadre de l'agrément multi- sites porté par l'apca. Avec la participation financière du CasDar et du Conseil Général de la Manche

3 Le maïs est un des piliers des systèmes fourragers dans notre département. Il fait partie des cultures qui valorisent très bien les effluents d'élevage. L'itinéraire de la culture se doit d'être bien maîtrisé afin de garantir le potentiel de rendement. INTERETS - Itinéraire cultural bien maîtrisé. - Plante à forte capacité de production sur un cycle bref. - Valorisation des effluents d élevage. LIMITES OU EXIGENCES - Conditions d'implantation optimale. - Maîtrise du désherbage plus pointu. - Implantation des couverts hivernaux parfois délicate après récolte tardive. Implantation Phase essentielle de la culture, l'implantation conditionne de manière décisive le niveau de rendement. Du travail du sol jusqu'au semis, chaque étape doit être réfléchie et réalisée en conditions optimales. Préparation du sol Le maïs est une plante exigeante en chaleur et en eau, il ne talle pas et les racines sont "paresseuses". Il y a donc nécessité de disposer d'un sol bien structuré et bien préparé. La préparation du sol doit en effet permettre le réchauffement du sol, garantir une levée rapide et homogène et favoriser un enracinement profond permettant à la plante de puiser les éléments utiles à son développement. Pour cela, il est nécessaire de travailler sur un sol ressuyé et de disposer d'un sol homogène sans obstacles ni zones creuses venant perturber la croissance racinaire. Le semis Le lit de semence idéal pour le maïs se doit de disposer de suffisamment de terre fine autour de la semence pour optimiser le contact sol graine et donc le transfert de l'eau et de la chaleur. Dans les sols sensibles à la battance, il est également souhaitable de disposer de quelques mottes en surface afin de limiter la formation de croûte de battance, obstacle à la levée. Le semis doit être le plus régulier possible à une profondeur selon le type de sol et la date de semis comprise entre 3,5 cm et 5 cm. Dans cette fourchette, la graine échappe au gel, aux oiseaux et au dessèchement du sol et limite l'épuisement de ses réserves et sa durée de levée. Guide des préconisations Céréales et Maïs Chambre d'agriculture de la Manche -2-

4 Sur notre département, en fonction de la gamme de précocité choisie, la densité de semis pour un maïs fourrage sera de graines pour les variétés les moins précoces à graines/ha pour les variétés les plus précoces. Pour du maïs grain, cette densité peut être réduite de graines/ha. Si des outils mécaniques sont utilisés pour tout ou partie du désherbage, la profondeur de semis conseillée est de 5 cm (4 cm au minimum), de même il est préférable d'augmenter la densité de semis de 5 à 10 % pour pallier aux pertes éventuelles provoquées par le passage des matériels et ainsi minimiser l impact sur le rendement. Choix variétal Il faut retenir quatre critères principaux de choix en maïs fourrage : La précocité Le rendement La résistance à la verse La valeur énergétique. Les variétés conseillées en Normandie Variétés conseillées par les 5 Chambres d'agriculture Normandes (S) : attention : variété sensible à la verse, à éviter en situation exposée. (*) Ces variétés, du fait de leur rendement élevé, peuvent également être conseillées dans les situations voisines plus favorables : elles permettront une récolte plus précoce pour un même potentiel de rendement. En vert : variétés dont la valeur UFL est nettement supérieure à la moyenne de leur groupe de précocité. En marron : variétés dont la valeur UFL est nettement inférieure à la moyenne de leur groupe de précocité. Souligné : variétés dont la digestibilité des tiges et feuilles (dmona) est nettement supérieure à la moyenne de leur groupe de précocité. Les résultats complets des essais sont disponibles sur le site de la Chambre d'agriculture

5 Fertilisation Azote Pour la culture de maïs, il est nécessaire de réaliser un bilan prenant en compte les besoins de la culture et les fournitures du sol. Les besoins de la culture correspondent au rendement objectif multiplié par les besoins unitaires en fonction de l objectif de rendement : Culture Besoin en azote (kg N/unité de rendement) Maïs grain (par quintal) (rendement < 100 q /ha) 2,3 Maïs grain (par quintal) (100 à 120 q /ha) 2,2 Maïs grain (par quintal) (plus de 120 q /ha) 2,1 Maïs ensilage (par tonne de MS) (rendement <18 tms/ha) 13 Maïs ensilage (par tonne de MS) (rendement >=18 tms/ha) 12 Les fournitures du sol à prendre en compte sont les suivantes : le reliquat sortie hiver, la minéralisation des matières organiques, l effet du précédent cultural, l arrière effet prairie, l arrière effet fumier-lisier. L arrière effet de la Culture Intermédiaire Piège à Nitrates l effet direct fumier-lisier, Dans notre département d'élevage, les effluents d'élevage sont très bien valorisés par le maïs. Des économies d'engrais sous forme minérale sont souvent possibles. Phosphore/Potassium Le maïs ensilage, comme le maïs grain, est une culture moyennement exigeante en phosphore et potasse. Les apports d effluents d élevage permettent dans la plupart des cas de couvrir les besoins du maïs. Intérêt de la fumure starter La fumure starter a montré son intérêt dans notre région où les conditions climatiques ne sont pas toujours favorables au bon démarrage du maïs. L apport de phosphore très soluble dans la zone de développement des jeunes racines améliore la vigueur au départ. Celle-ci se traduit à la récolte par une précocité et un rendement amélioré. Ceci est d autant plus marqué que la terre est pauvre en P2O5 ou en matières organiques.

6 L impasse de cet engrais est possible si les conditions suivantes sont réunies : Un chaulage régulier des terres améliorant la structure du sol, la minéralisation des matières organiques et permettant d une part une disponibilité optimale des éléments minéraux et d autre part un bon développement racinaire. Vous devez disposer d un ph d au moins 6,2 et d un taux de saturation supérieur à 80 %. Un sol riche en P 2 O 5 : dans votre analyse de terre, le taux de P 2 O 5 doit au minimum se situer dans la zone élevée à très élevée. Une préparation de semis dans de très bonnes conditions : sol ressuyé, parcelle réchauffée exposée sud. Un sol profond, travaillé soigneusement assurant à la plante une alimentation en eau et en éléments nutritifs. Utilisation d'une protection insecticide. Si les conditions citées ci-dessus ne sont pas rassemblées, il est préférable d apporter une fumure starter. Les phosphates d'ammoniaque apparaissent comme les meilleurs engrais starter compte tenu de la très forte solubilité de l'anhydride phosphorique (P 2 O 5 ) associé à une petite quantité d'azote. L'association des éléments N et P 2 O 5 procure un effet de synergie chimique et physiologique qui entraîne une stimulation de la croissance racinaire. Les doses d apport conseillées varient de 70 Kg/ha dans les sols bien pourvus en P 2 O 5 jusqu'à 100 Kg/ha dans les sols moins riches. Pour obtenir un effet positif de la fumure starter, il faut que l'engrais soit correctement positionné à un endroit de passage obligatoire des jeunes racines. Pratiquement, l'engrais doit être positionné à 5 cm sur le côté de la graine et 5 cm en dessous. Un mauvais positionnement de l'engrais, au niveau de la graine peut-être phytotoxique ou défavorable à l'enracinement en profondeur ; au-dessus, c'est inutile. Il est donc très bénéfique de consacrer un peu de temps au réglage des coutres localisateurs du semoir. Désherbage chimique Le maïs est sensible à la concurrence des mauvaises herbes entre le stade 6 feuilles et 12 feuilles. Réussir le désherbage est donc essentiel. La lutte contre les mauvaises herbes est plus aisée du semis jusqu'au stade 6-7 feuilles. En effet, au-delà le maïs couvre le sol et le stade des adventices est trop avancé. L'agriculteur doit choisir les produits en fonction des mauvaises herbes les plus difficiles à détruire : renouées, mercuriales, arroches, graminées estivales. Il doit également être vigilant aux conditions d'application de ces produits pour optimiser leur efficacité. Il devient aussi nécessaire d'anticiper son désherbage en interculture. Cette période est en effet propice à la mise en œuvre de techniques facilitant le désherbage a posteriori : déchaumage, faux semis, bonne implantation du maïs permettant un démarrage rapide de la plante... La maîtrise du désherbage du maïs passe le plus souvent par 2 passages au minimum. Cela peut se réaliser avec un programme de prélevée suivi d un passage de rattrapage en post-levée. Une autre solution est la stratégie en tout post-levée.

7 Nouveaux produits MONSOON Active (ou Mondine) : Thiencarbazone methyl (10g/l) + Floramsulfuron (31.5 g/l). Il est utilisable en post levée à partir de 2 F jusque 8F. Ce produit combine les matières actives de l Adengo (Thiencarbazone) et celle de l Equip (Floramsulfuron). Son mode d action réside dans l inhibition de l A.L.S. comme les sulfonylurées. La dose homologuée est de 2l/ha et si fractionnement la dose totale des apports ne doit pas dépasser 1.5l/ha. ZNT de 20 m. Les essais Le Réseau désherbage normand, regroupant en 2014 les Chambres d agriculture de Seine Normandie, de l Orne, la Coopérative de Creully et Arvalis-Institut du végétal, a testé en 2014 l efficacité du Monsoon active. En conclusion, Monsoon active dispose d un large spectre d efficacité sauf sur digitaire et véronique. Si ces adventices sont présentes, il est préférable d opter pour un autre programme. Il est souhaitable de positionner ce produit sur des adventices peu développées : 3 à 4 feuilles maximum. Selon la flore présente, il est intéressant de l associer (avec un bromoxynil et/ou mésotrione). Son positionnement prix (environ 39 /l) le rend économiquement compétitif. Les solutions de prélevée : dépendantes du climat Les interventions réalisées en prélevée retardent et regroupent les levées d adventices. Bien souvent un passage en prélevée permet de lutter efficacement contre les graminées estivales (panics, sétaires et digitaires). Cependant, des relevées pourront quelquefois faire l objet d un rattrapage. Par contre, ces produits peuvent être largement insuffisants sur certaines dicotylédones comme les renouées, fumeterres, mercuriales ou matricaires. Dans ce cas, il faudra privilégier un désherbage de rattrapage en fonction de la flore dicotylédone présente dans les parcelles.

8 La liste des produits détaillés ci-dessous n est pas exhaustive. Isard - Spectrum Points forts Graminées, Amarante Points faibles Chénopode, Arroche, Renouées Dual Gold Graminées Dicotyledones Merlin Flexx Lagon Camix Calibra Adengo - Koloss Chénopodes, Morelle, renouée persicaire, Mouron des oiseaux Chénopodes, Morelle, renouée persicaire, Mouron des oiseaux Graminées, Chénopodes Morelle, Chénopodes, Renouée des oiseaux, Mouron des oiseaux Graminées, Mercuriale, renouée liseron, Renouée des oiseaux, Arroche Graminées, Mercuriale, renouée liseron, Renouée des oiseaux, Arroche Mercuriale, Renouée liseron, Renouées des oiseaux Mercuriale, Renouée liseron, Graminées Pour être efficaces, les produits de prélevée à mode d'action racinaire doivent passer dans la solution du sol. Pour cela, ils doivent être appliqués juste après le semis sur sol frais et disposer d'une pluviométrie suffisante dans les jours suivant l'application (15 à 20 mm dans la décade). Les programmes en pré puis post levée offrent plus de souplesse aux agriculteurs notamment si les conditions de sol, de climat ou la charge de travail ne permettent pas des interventions répétées en post levée. Il faut tout de même rester vigilant pour ne pas être en échec de désherbage si les conditions optimales d'application ne sont pas réunies et donc toujours : Se tenir prêt à adapter sa stratégie de prélevée en optant pour une stratégie en tout post levée. Visiter ses parcelles régulièrement pour mesurer l efficacité réelle du traitement de prélevée pour ne pas se faire dépasser en cas d échec.

9 Les solutions de post-levée : pouvoir intervenir à temps Au risque de pénaliser le rendement du maïs et d obtenir un désherbage coûteux et peu satisfaisant, il est aujourd hui très difficile d envisager un seul passage au stade 6-8 feuilles. Les programmes de post-levée se raisonnent en fonction de la flore la plus difficile à détruire. Pour garantir l efficacité avec des doses modérées, il faudra intervenir sur des adventices jeunes et renouveler les interventions afin de gérer les relevées. Les programmes en tout post-levée permettent de bien adapter le choix des produits à la flore présente mais demandent une surveillance des parcelles plus pointue. La liste des produits détaillés ci-dessous n est pas exhaustive. Points forts Points faibles Callisto Morelle, Chénopodes, Amarante Renouée des oiseaux Renouée liseron Mercuriale Diode, Decano Morelle, Chénopodes Arroche Mercuriale Renouée liseron Renouée des oiseaux Pampa, Nemo, Renouée liseron Graminées estivales Nisshin, Renouée des oiseaux Ray-grass Elite4SC Mercuriale, Arroche Elumis Renouée des oiseaux Morelle, Chénopodes, Renouée liseron Graminées estivales Mercuriale, Arroche Equip Morelle, Graminées estivales Renouée Mercuriale, Arroche Ray-grass Peak Renouées, Matricaire, Mercuriale Graminées, Morelle Emblem Morelle, chénopodes Renouée des oiseaux Renouée persicaire Mercuriale Auxo, Hydris Morelle, chénopodes, Renouées Graminées, Mercuriale Biathlon Renouées, Matricaire, Mercuriale, Linaire Graminées, Morelle Séneçon, Matricaire, Kart Renouée liseron, ou Starane Gold Liseron des haies Liseron des champs Mercuriales, Casper Renouées, ou Peak plus Liserons Graminées Basamaïs Véroniques Chénopodes, Morelles Fighter Renouée des oiseaux

10 Parmi les principaux produits utilisables, les spectres d'efficacité peuvent être variables. En effet sur adventices difficiles à détruire (renouées, mercuriale ), certains produits doivent être complétés. Il faut impérativement connaître la nature de la flore présente dans la parcelle, afin de choisir le programme adapté et garantir la réussite du désherbage. La stratégie de désherbage de post levée repose donc le plus souvent sur deux passages positionnés en général à jours d'écart afin de gérer les repousses. Que dire du post précoce racinaire unique : Une autre stratégie est envisageable en tout post s'il n'y a pas de problématique Vivaces sur les parcelles : le passage unique en post précoce (2-3 feuilles du maïs) d'un produit racinaire associé selon son spectre d'efficacité. Autant le positionnement des produits racinaires en prélevée ne permet plus de gérer en une seule fois les adventices, autant cette stratégie de désherbage est efficace si elle est correctement positionnée et dans les conditions climatiques d'application optimales. Cette stratégie n'est gagnante que si elle permet d'éviter le rattrapage car dans le cas contraire elle devient vite trop coûteuse. Cette solution efficace demande donc encore plus de technicité. Préconisations en désherbage chimique pour 2015 Exemples de programmes de prélevée - rattrapage post-levée Prélevée Rattrapage Post-levée Coût indicatif Camix 2.5 à 3 L/ha Adengo 1.5 à 2 L/ha Isard 1.2 L + Merlin Flexx 1.4 à 1.7 L/ha Callisto 0,3 L maxi* + Pampa 0,3 à 0, Callisto 0,3 à 0,4 L + Pampa 0,3 à 0, Callisto 0,3 à 0,4 L + Pampa 0,3 à 0, 52 à à à 85 *Attention : la dose de mésotrione est limitée à 150 gr/ha/an. Cela concerne CAMIX (40 gr/l) et CALLISTO (100 gr/l). Exemples de programmes de post-levée précoce racinaire Adventices : 1-3 feuilles Maïs : 2 3 feuilles Coût indicatif Camix 2 à 2. + Pampa 0,3 à 0, + Peak 7 à 10 gr Adengo 1, + Pampa 0,3 à 0, 41 à à 57

11 Exemples de programmes de post-levée Si flore classique uniquement 3 4 feuilles Callisto 0,3 à 0,4 L + Pampa 0,3 à 0, 6 feuilles ou environ 15 jours après Callisto 0,3 à 0,4 L + Pampa 0,3 L à 0, Coût indicatif 34 à 49 Elumis 0.5 à 0.6 L/Ha Elumis 0.5 à 0.6 L/Ha 49 à 59 Si flore classique avec renouées 3 4 feuilles Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L + Emblem 0,5 à 0,8 kg Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L 6 feuilles ou environ 15 jours après Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L + Emblem 0,5 à 0,8 kg Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L Coût indicatif 48 à à 62 + Peak 7 à 10 g + Peak 5 à 7 g En mélange : EMBLEM et PEAK doivent être incorporés en premier dans la cuve. Si Callisto et Pampa sont remplacés par Elumis : ne pas mélanger avec la formulation poudre d Emblem. Si flore classique avec renouées, mercuriale ou liseron 3 4 feuilles Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L + Banvel 4S 0,2 L Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L + Casper 150 à 200 g Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L + Kart 0,6 L 6 feuilles ou environ 15 jours après Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L + Banvel 4S 0,2 L Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L + Casper 100 g Callisto 0.3 à 0,4 L + Pampa 0.3 à 0,4 L + Kart 0,3 L Coût indicatif 52 à à à 63 Les doses «basses» s'entendent pour des adventices au stade jeune. Elles devront être augmentées sur des adventices plus développés. Pour garantir l'efficacité des programmes de post-levée, l'observation régulière des parcelles est indispensable pour détecter les levées et intervenir au stade jeune des adventices.

12 ATTENTION AUX CONDITIONS D'APPLICATION Outre le choix du produit et de la dose, les conditions d'application sont tout aussi importantes dans la maîtrise du désherbage. En prélevée ou post levée précoce de produits racinaires, les produits racinaires doivent être appliqués juste après le semis sur sol frais. Une pluie de 10 à 20 mm garantira l'efficacité de ces produits. En post-levée, outre le fait d'intervenir sur des adventices jeunes (stade plantule à 2 feuilles), les produits doivent être appliqués en conditions poussantes pour obtenir une bonne efficacité : - l'hygrométrie sera de préférence supérieure à 70 % (tôt le matin ou tard le soir), - les températures seront comprises entre 10 et 25 C et sans variation excessive. Pour obtenir une bonne sélectivité, il faut éviter d'intervenir sur des maïs pointants, des maïs chétifs ou choqués par des conditions climatiques défavorables. Enfin, ne pas traiter en plein au-delà du stade "parapluie" (8-10 feuilles), la cible étant protégée par les feuilles du maïs. Respecter les ZNT. Désherbage mixte Deux itinéraires peuvent être utilisés : Le traitement chimique en plein puis le binage Le désherbage chimique est effectué en plein en utilisant le pulvérisateur classique de l'exploitation. Il est réalisé en prélevée ou en post-levée au stade 3-4 feuilles du maïs. Le désherbage chimique est suivi au stade 8-10 feuilles (avant le redémarrage des adventices) d'un binage de l'entre rang complété par un léger buttage du rang de maïs pour étouffer les mauvaises herbes. Parfois, il est nécessaire d'effectuer deux binages, en réalisant le premier au stade 6-7 feuilles.

13 Le traitement dirigé sur le rang et binage de l'entre rang L'itinéraire consiste à effectuer un traitement chimique ciblé sur le rang de maïs et un binage de l'entre rang. Le traitement chimique peut être réalisé au moment du semis ou bien en postlevée. Pour un traitement au semis, il existe des kits permettant d équiper le semoir d'un système de pulvérisation en utilisant des herbicides adaptés par exemple : Camix, Adengo... Pour les traitements en post levée, on peut utiliser un matériel spécifique de pulvérisation ciblant le rang. On peut également utiliser une «désherbineuse» : bineuse équipée d'un système de pulvérisation permettant d'effectuer simultanément le traitement de post-levée ciblé sur le rang et le binage. La difficulté avec ce type de matériel est de réaliser le passage dans des conditions à la fois optimales pour le binage et pour l application de produits phytosanitaires, ces conditions étant assez opposées. Quel itinéraire choisir? Les techniques de désherbage mixte sont une alternative au tout chimique. L'utilisation de bineuse ou de désherbineuse permet de réduire sensiblement l'utilisation des herbicides. Au regard des essais menés dans le cadre du Réseau désherbage normand depuis la campagne 2009, la combinaison traitement chimique en plein puis binage pour la gestion des rattrapages permet d'avoir une efficacité et une sélectivité proche du tout chimique en situation de salissement modéré. Pour optimiser l'efficacité du binage, il est souhaitable d'intervenir : - sur des adventices jeunes, - sur un sol nivelé suffisamment affiné et s'émiettant facilement pour permettre le buttage du rang lors du dernier passage de bineuse, - sur un sol ressuyé, - en l'absence de pluie après passage de la bineuse. Le binage sera à renouveler si des relevées ont lieu durant la période sensible du maïs. Préconisations en désherbage mixte pour 2015 Traitement en plein et binage Stade du maïs prélevée 3 à 4 feuilles 8-10 feuilles Coût produit/ha Camix 2.5 à 3 L/ha Binage Binage 35 à 42 Callisto 0.3 à 0,4 L/ha + Pampa 0.3 à 0,4 L/ha Binage 24 à 34 + Emblem 0,5 à 0,8 Kg si nécessaire Callisto 0.3 à 0,4 L/ha + Pampa 0.3 à 0,4 L/ha + Peak 7 à 10 g/ha si nécessaire Binage 24 à 33

14 Lutte contre les ravageurs Mettre à profit l'interculture pour anticiper la protection du maïs Le déchaumage est un moyen de lutte agronomique contre les ravageurs protégés par le sol tels que les taupins ou les limaces. Pour les premiers, le travail du sol expose les larves au froid et aux prédateurs naturels. Pour les secondes, perturbant leur milieu, il limite l'accès à la nourriture et réduit les refuges possibles. Il agit également directement sur la population par exposition des œufs à la surface et blessures des adultes. Pour un impact optimal, il est préférable de réaliser le déchaumage en situation sèche. Les solutions insecticides disponibles Pour 2015, 5 solutions insecticides sont disponibles pour protéger les semis. Deux en traitement de semences : Sonido et Force 20 CS et 3 en microgranulés à localiser au semis : Force 1,5 G, Fury Geo et Belem 0,8 MG Les efficacités sont variables selon les produits. Source : Arvalis Institut du végétal Le Force 1.5G (Téfluthrine en microgranulés) : Préconisé à la dose de 12,2 kg/ha, il a une action de contact. Son efficacité est directement en lien avec son positionnement correct au moment du semis et la qualité du lit de semences. Les conditions d emploi à respecter lors de l'application sont les suivantes : Porter des gants de protection, un vêtement de protection et un masque anti-poussières pendant toutes les phases d application. Application obligatoire par diffuseurs. Traitement limité à une application tous les 3 ans.

15 En cas d attaques tardives de taupins, Force 1,5 G a montré tout son intérêt. Depuis l arrêt du Cruiser 350, en termes d efficacité, il est la protection insecticide à privilégier. Coût estimatif : 65 à 70 /ha. Le Fury Geo (Zéta-cyperméthrine en microgranulés) : Homologué en février 2014, il s utilise à la dose de 15 kg/ha et agit par contact. Comme tous les microgranulés, il requiert la même qualité de répartition au moment du semis pour optimiser son efficacité. Les conditions d emploi à respecter lors de l'application sont les suivantes : ZNT de 20 m. Implantation obligatoire d un dispositif végétalisé permanent de 20 m par rapport aux points d eau. Application à l aide de diffuseurs. Equivalent en termes d efficacité au Force 1,5 G, le Fury geo dispose de contraintes vis-à-vis de la protection de l eau plus importantes. Coût estimatif : 55 à 60 /ha.

16 Le Belem 0.8MG (Cyperméthrine en microgranulés) : Homologué à la dose de 12 kg/ha, il a une action de contact et s'applique comme les autres microgranulés en localisé. L'utilisation d'un diffuseur adapté sur le microgranulateur est nécessaire pour assurer la répartition correcte et ainsi optimiser l'efficacité du produit. En cas de forte pression ravageurs ou d attaques tardives, il est mis en difficulté il est donc préférable de choisir parmi les autres protections disponibles. Ce produit ayant rencontré quelques difficultés avec des défauts d efficacité dans le cas de préparation de lit de semences trop grossières, il est impératif de soigner la préparation de sol avant semis et le semis lui-même. Coût estimatif : 50 à 55 /ha Sonido (Thiaclopride en traitement de semence) La densité de semis est limitée à grains/ha. Au regard des résultats d essai, il se situerait en terme d efficacité entre Force 1.5G et les autres produits. Coût estimatif : 70 /ha environ pour un semis à grains. Force 20 CS (Téfluthrine en traitement de semence) Pas de contrainte d utilisation particulière. Cependant, ce produit reste très en retrait de toutes les autres solutions de protection disponibles. Coût estimatif : 45 /ha environ pour un semis à grains.

17 Les solutions contre les limaces Les limaces occasionnent par l'affaiblissement des plantes un retard de croissance et de développement qui engendre un préjudice sur le rendement. La lutte sera le plus souvent curative après observation d'attaques dans les parcelles. Elle pourra se faire avec des produits à base de métaldéhyde ou de phosphate ferrique. A noter que les produits à base de méthiocarbe sont interdits à l usage à partir du 11 janvier A cette date, ils seront donc considérés comme des PPNU. Les solutions contre les oiseaux Sur maïs, les plus gros dégâts d'oiseaux émanent le plus souvent du corbeau freux et dans une moindre mesure de la corneille noire. Les pertes par prélèvement des graines ou attaque des jeunes plantules pour les exploitations touchées peuvent être très importantes et conduire à un resemis qui peut faire lui-même l'objet d'une nouvelle attaque. Bien que cela ne soit pas aisé, il est possible de mettre en œuvre un certain nombre de pratiques pour lutter contre ces ravageurs. Les dégâts engendrés par les corvidés se caractérisent par une attaque des graines ou des jeunes plantules jusqu'au stade 2 feuilles du maïs. Les oiseaux déterrent les graines pour les consommer en suivant les lignes de semis. Le prélèvement de la graine entraîne la coupure de la partie végétative et donc la mort de la plante. Les attaques se repèrent par les trous circulaires présents à l'emplacement des graines ou autour des restes de pieds attaqués s'ils sont encore présents. Agir en prévention Les parcelles de maïs les plus touchées sont souvent isolées ou ont fait l'objet de semis décalés. Dans un premier temps, il est donc préférable pour éviter d'attirer les oiseaux dans la mesure du possible de caler une date de semis pour l'ensemble des parcelles. Il est également souhaitable de ne pas semer immédiatement après le travail du sol. En effet, ce dernier offrant une nourriture facile par la remontée de larves, graines... favorise la concentration des oiseaux. Enfin, lors des semis, il est indispensable de bien contrôler l'enfouissement des graines et d opter pour une semence traitée avec un répulsif. Les traitements de semences répulsifs autorisés sur maïs sont à base de : - Thirame : GUSTAFSON 42S (= ROYALFLO orange) - Zirame : KORIT 420 FS Sur un secteur donné, les oiseaux sélectionneront toujours les parcelles les moins répulsives sachant qu'en présence de populations importantes l'efficacité du répulsif s'avère rapidement limitée. Des essais Arvalis-Institut du végétal ont d'ailleurs mis en évidence que les répulsifs les plus performants n'arrivent qu'à un taux d'efficacité de 30 %! Le Gustafson 42S reste la référence à pleine dose en matière de lutte chimique, le Korit 420 FS a des résultats comparables voir légèrement supérieurs mais son classement en Toxique lui interdit toute association avec des traitements de semences fongicides, ce qui limite considérablement son utilisation. Guide des préconisations Céréales et Maïs Chambre d'agriculture de la Manche

18 Effarouchement et régulation des populations En présence d'attaques, différentes solutions de dispersion des oiseaux existent. Leur efficacité est rarement totale. Les oiseaux s'habituent très rapidement aux modifications de leur environnement, il est donc utile d'alterner et de multiplier les différents moyens d'effarouchement. Cet effarouchement peut se faire par l'utilisation d'appareils sonores (détonations) ou visuels (ballons,...). Certains appareils combinent d'ailleurs les deux modes d'action. Attention cependant aux conditions d'utilisation des équipements notamment en cas de présence d'habitations à proximité en étant vigilant vis-à-vis des nuisances sonores et pour l'utilisation d'appareils volants attention à la proximité de lignes électriques, haies,... La régulation des populations dans le cas d'échec des mesures d'effarouchement peut être envisagée. Le corbeau freux et la corneille noire sont inscrits sur la liste des animaux dits nuisibles sur l'ensemble du département de la Manche. Ils peuvent donc être chassés pendant la période d'ouverture par l'agriculteur dès lors qu'il possède le permis et le droit de chasse sur les parcelles concernées. En dehors des dates d'ouverture et de fermeture de la chasse, la seule solution envisageable est de faire appel à un piégeur agréé. Pour connaître qui peut intervenir sur le secteur, la mairie, la société de chasse locale, la Fédération départementale des chasseurs ou la Direction Départementale des Territoires et de la Mer sont les principales sources d'information. La liste départementale des espèces nuisibles fait l'objet d'un arrêté préfectoral annuel. L'inscription à cette liste d'une espèce émane du constat des dégâts qu'elle a provoqué. Il est donc important d informer les administrations des attaques afin qu elles soient recensées et que des moyens de lutte adaptés puissent être mis en œuvre.

19

20 Bonnes pratiques et réglementation phytosanitaire

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f) LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Folle avoine La lutte chimique est la méthode qui donne le plus de résultat. Les faux semis ont peu d intérêt avant culture d automne. Le labour

Plus en détail

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage

DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage DOSSIER TECHNIQUE céréales : désherbage Contact : Pôle Végétal et Entreprise 61 allée de Brienne - BP 7044-31069 Tlse cedex 7 Tél : 05 61 10 43 13 - Fax : 05 61 10 42 52 www.haute-garonne.chambagri.fr

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES

DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES DOSSIER TECHNIQUE CÉRÉALES FONGICIDES Contact : Pôle Végétal et Entreprise 61 allée de Brienne - BP 7044-31069 Toulouse cedex 7 Tél : 05 61 10 43 13 - Fax : 05 61 10 42 52 www.haute-garonne.chambagri.fr

Plus en détail

16 Transport, stockage et traçabilité

16 Transport, stockage et traçabilité F - Produits phytosanitaires : les bons réflexes! 16 Transport, stockage et traçabilité OBJECTIF Connaître les obligations à respecter dans le cadre du transport et du stockage de produits phytosanitaires,

Plus en détail

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE Info.pl@ine N 453 20 février 203 5 pages CEREALES BLE Priorité au désherbage STRATEGIE AGRONOMIQUE Les conditions météo idéales sont une forte hygrométrie, des températures dces et un sol suffisamment

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Rennes Le 29 janvier 2015 Actualités phytosanitaires

Rennes Le 29 janvier 2015 Actualités phytosanitaires Actualités phytosanitaires Jean Lieven- CETIOM Grignon (78) 1 Nouveau catalogue des usages incidence sur les oléo-protéagineux Jean Lieven- CETIOM Grignon Coll. Franck Duroueix - CETIOM Agen 2 Nouveau

Plus en détail

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX Notice Allié Max X DuPont Allié Max X Allié Max X Dicotylédones dans les céréales : pression croissante D après un relevé de flore réalisé en 2008 (1), les agriculteurs observent une pression croissante

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

Comment concevoir son lit biologique

Comment concevoir son lit biologique santé - sécurité au travail > RISQUE PHYTOSANITAIRE Gestion des effluents phytosanitaires Comment concevoir son lit biologique > Choix du procédé > Méthode de conception > Construction du lit biologique

Plus en détail

5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES

5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES 5.1.ESSAI DESHERBAGE EN CULTURE DE MAIS : LUTTE CONTRE UNE FLORE VARIEE COMPOSEE DE SETAIRES ET DE DICOTYLEES ANNUELLES ESSAI MIS EN PLACE EN 2010, EN COLLABORATION AVEC LE CENTRE PILOTE MAIS ET LA REGION

Plus en détail

Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents

Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents Hubert Charpentier agriculteur-chercheur Mercredi 9 avril 2014 Amphithéâtre du Crédit Agricole Avenue de Paris Saint-Lô Hubert

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

PRECONISATIONS REGIONALES2015 NORMANDIE. ARVALIS - Institut du végétal. Maïs Variétés et Interventions

PRECONISATIONS REGIONALES2015 NORMANDIE. ARVALIS - Institut du végétal. Maïs Variétés et Interventions PRECONISATIONS REGIONALES2015 NORMANDIE Maïs Variétés et Interventions AVANT-PROPOS Le présent document fait partie de notre collection «Choisir & décider Préconisations régionales». Notre gamme «Choisir

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

Notice Kocide Opti. DuPont. Opti. Kocide. Kocide Opti. La protection cuivre à petite dose

Notice Kocide Opti. DuPont. Opti. Kocide. Kocide Opti. La protection cuivre à petite dose Notice Kocide DuPont Kocide Kocide La protection cuivre à petite dose Les enjeux du cuivre en viticulture Le cuivre est un fongicide de contact à action strictement préventive, doté d un mode d action

Plus en détail

Les bonnes pratiques, ça se partage! GUIDE D UTILISATION SEMIS DE MAÏS. Pendant semis Avant semis Sécurité. Après semis

Les bonnes pratiques, ça se partage! GUIDE D UTILISATION SEMIS DE MAÏS. Pendant semis Avant semis Sécurité. Après semis GUIDE D UTILISATION SEMIS DE MAÏS Les bonnes pratiques, ça se partage! Pendant semis Avant semis Sécurité Après semis PRODUITS POUR LES PROFESSIONNELS : UTILISEZ LES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES AVEC

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

4. Notice d utilisation

4. Notice d utilisation Clauses techniques pour une prise en compte de la réduction de l utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les marchés publics d entretien et de conception des espaces publics Mars 2012 Action

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE Maïs FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013 La plante Le maïs est cultivé pour : - le grain, qui est intéressant notamment pour son apport énergétique dans la ration biologique des animaux mono

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte?

Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte? Quelles évolutions au niveau des prédateurs nuisibles en culture de maïs et les moyens de lutte? En culture de maïs, le pourcentage de surfaces traitées avec un insecticide avoisinne actuellement les 3

Plus en détail

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal.

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal. [Titre]Semis de maïs : 3 semoirs à l'épreuve de la vitesse [Commentaires sur la mise en forme : Le tableau des caractéristiques des matériels avec les photos des semoirs doit être placé en première page.

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE 2 I- JUSTIFICATION La consommation de la pastèque est en nette expansion en réponse à une forte demande nationale et régionale ; Cependant la production

Plus en détail

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures Février 2015 Service Agronomie, Territoire, Equipement Préconisation variétés maïs 2015 Cette plaquette fait partie du Guide annuel «A vos cultures». Celui-ci regroupe, dans un ensemble cohérent et global,

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Moyens de production. Engrais

Moyens de production. Engrais Engrais Moyens de production Lors de la campagne 2012-2013, les tonnages d engrais livrés diminuent de près de 17% en et représentent à peine plus de 1% des livraisons françaises. Cette évolution est principalement

Plus en détail

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon Fiche Technique sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre (Solanum tuberosum L.) au Cameroon I. JUSTIFICATION La pomme de terre est une culture importante qui participe à la sécurité alimentaire

Plus en détail

Actualité Ecophyto 2010

Actualité Ecophyto 2010 N 12 - Décembre 21 SOMMAIRE Actualité Ecophyto 1 Actualité réglementaire 1 Actualité cultures 3 Résultats essais 3 Actualité Ecophyto 21 Prochaines échéances JANVIER 211 Résultats de la sélection des groupes

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

l enherbement La gestion de en maraîchage biologique Une réalisation du Projet

l enherbement La gestion de en maraîchage biologique Une réalisation du Projet La gestion de l enherbement en maraîchage biologique Une réalisation du Projet Union européenne - Fonds Européen de Développement Régional Europese Unie - Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling Gestion

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC 1/5 FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC Identification de la préparation 1. Identification de la préparation de l entreprise Nom commercial: FUMESAAT 500 SC Identification Produit : éthofumésate 500 SC Substance

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

A G R O Information Services

A G R O Information Services A G R O Information Services La puissance informatique Pour vos cultures L Expert Phyto. Présentation du Logiciel Tous droits réservés. Reproduction interdite. INTRODUCTION L Expert Phyto : Simplifie vos

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

ARVALIS - Institut de végétal

ARVALIS - Institut de végétal SOMMAIRE VARIÉTÉS ORGE D HIVER : nos préconisations... 2 VARIETES ORGE D HIVER POINTS FORTS/FAIBLES... 9 DATE ET DENSITE DE SEMIS... 10 TRAITEMENTS DE SEMENCES ORGE D HIVER... 11 INSECTICIDES EN VEGETATION

Plus en détail

Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare

Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-LAZARE M.R.C. DE VAUDREUIL-SOULANGES RÈGLEMENT NUMÉRO 627 RÈGLEMENT VISANT À INTERDIRE L UTILISATION

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» 13 PROTOCOLE 1/2 Les vers de terre sont de bons indicateurs de la qualité du sol. Ils sont également des acteurs indispensables de sa fertilité

Plus en détail

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn COMPTE RENDU Journée semis direct dans le Béarn 26/07/12 1. L exploitation de Christophe Cassoulong Lieux: Lalonquette Elevage: 60 mères blondes d Aquitaine Cultures: 67ha : 2/3 Prairie 1/3 Cultures Maïs

Plus en détail

Les adjuvants. 1-Définition. 2-Le rôle des adjuvants. 3-Le rôle des adjuvants

Les adjuvants. 1-Définition. 2-Le rôle des adjuvants. 3-Le rôle des adjuvants Les adjuvants 1-Définition Les adjuvants ne sont pas des produits phytopharmaceutiques, ils n'ont pas d'action protectrice contre les bio-agresseurs comme les produits phytopharmaceutiques mais ils facilitent

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE VITICULTURE 212 V 12 / PACA 2 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse 1- Identification de l action a. Responsables techniques et partenaires :

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE COMMUNE GESTION DE LA RESISTANCE 2015 Maladies de la vigne Mildiou, oïdium, pourriture grise

NOTE TECHNIQUE COMMUNE GESTION DE LA RESISTANCE 2015 Maladies de la vigne Mildiou, oïdium, pourriture grise NOTE TECHNIQUE COMMUNE GESTION DE LA RESISTANCE 2015 Maladies de la vigne Mildiou, oïdium, pourriture grise date de diffusion : mars 2015 Cette note a été rédigée par un groupe de travail réunissant des

Plus en détail

Vulcano Pièges Fourmis

Vulcano Pièges Fourmis FDS Conforme au règlement 1907/2006/CE et 1272/2008/CE 16-12-10- Page 1/5 FICHES DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Produit : Utilisation : Fournisseur : Vulcano Pièges

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir le passage au Qu'est-ce que le? C'est travailler le sol sans retournement (sans labour) sur tout ou partie des parcelles de l'exploitation, avec pour objectif à priori l'abandon définitif de la charrue.

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA Productions végétales Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques Les prairies naturelles peuvent être dégradées et nécessitent certains travaux pour

Plus en détail

SOJA FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL

SOJA FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL G U I D E D E C U L T U R E SOJA 2014 FOP / CETIOM / ONIDOL / SOFIPROTEOL Vos contacts Arnaud VAN BOXSOM ESTREES-MONS (80) vanboxsom@cetiom.fr Laurent RUCK CHALONS-EN-CHAMPAGNE (51) ruck@cetiom.fr Julien

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir?

Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? FICHE N 50 avril 2003 Quelle forme d ENGRAIS MINÉRAL choisir? La juste dose, c est mieux L analyse de sol est le préalable à tout raisonnement de l utilisation des nombreuses formes d engrais minéraux

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 17 1 er mars 2004 RÉGULATEURS DE CROISSANCE EN ORNEMENTAL : GUIDE DES BONNES PRATIQUES La majorité des régulateurs de croissance employés en floriculture sont

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

Préface. Betterave fourragère, un concentré de fourrage

Préface. Betterave fourragère, un concentré de fourrage Préface Les anciens le diront tous, la betterave fourragère a des atouts incontestables pour l alimentation des animaux d élevage. En production bovine de lait ou de viande ou pour la production ovine

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3 Nr. Article- Produit : 48785 Page: Page 1 En cas d urgence appeler le Centre Suisse d information toxicologique, Freiestr. 16, 8032 Zürich; Tél. des Urgences: ( jour et nuit) 145 ou +41 (0)44 251 51 51.

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

Conseils pratiques sur l utilisation des produits chimiques agricoles

Conseils pratiques sur l utilisation des produits chimiques agricoles FONGICIDES HERBICIDES INSECTICIDES PPNU SAMU 114 Police 112 ou 999 Mauritius Fire 115 ou 995 and Rescue Service FAREI (Ex AREU) Nord: 266 2087 Mapou Model Farm Sud: 637 8112 Plaisance Demonstration Centre

Plus en détail

metaconazole Version septembre 2012

metaconazole Version septembre 2012 Fongicide metaconazole Version septembre 01 Cinch Pro Fongicide céréales, colza, pois, et lupin Régulateur de croissance du colza d hiver Perte des usages : Féveroles : pourriture grise et sclérotiniose,

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

Insecticide SCIMITAR MC CS

Insecticide SCIMITAR MC CS Approved Pamphlet SCIMITAR 28499 06-11-23 Page 1 of 7 USAGE COMMERCIAL Insecticide SCIMITAR MC CS GROUPE 3 INSECTICIDE GARANTIE Lambda-cyhalothrine... 100 g/l Ce produit contient du 1,2-benzisothiazolin-3-one

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3.

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3. les dossiers experts Juillet 2013 spécial MALADIES DE LA SEMENCE 1 «Pourriture des neiges» due à Microdochium nivale 2 Carie du blé 3 Charbon nu de l orge En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent

Plus en détail

une matière" active de la pulvérisation

une matière active de la pulvérisation Le bas volume, une matière" active de la pulvérisation Intro En préambule... Ce fascicule est le premier d une série de trois. Ils constituent une synthèse des acquis récents de la recherche et du développement

Plus en détail

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE JM.DEUMIER, B.LACROIX, A.BOUTHIER, JL.VERDIER, M.MANGIN Les cultures irriguées bénéficient

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX

CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES GENERALES TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES GÉNÉRALES POUR L EXÉCUTION DES TRAVAUX FORESTIERS DE REBOISEMENT ET D ENTRETIEN EN FORET PRIVÉE Établi contractuellement en 1989 par la Compagnie

Plus en détail

GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS

GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS Stockage et Epandage Etude réalisée pour le compte de l ADEME par : SOLAGRO : M. Christian COUTURIER AQUASOL : M. Thierry BRASSET Coordination technique

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

Paraméthoxyphénol. Identité chimique. Applications. Evaluation des dangers, Exposition et Recommandations pour la gestion des risques

Paraméthoxyphénol. Identité chimique. Applications. Evaluation des dangers, Exposition et Recommandations pour la gestion des risques Résumé Sécurité GPS Contacts Identité chimique Paraméthoxyphénol Désignation commerciale Paraméthoxyphénol Numéro CAS 150 76 5 Nom chimique (IUPAC) 4 methoxyphenol Formule chimique C7H8O2 Synonymes EMHQ,

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Classification et étiquetage des produits chimiques

Classification et étiquetage des produits chimiques Classification et étiquetage des produits chimiques 2013 PREAMBULE Le danger inhérent à un produit chimique doit être identifié et porté à la connaissance de toute personne susceptible d être en contact

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013. Rotation. Préparation du sol. Semis

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013. Rotation. Préparation du sol. Semis Endive FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013 La plante Trois types de production sont définis en fonction des périodes de semis et d arrachage : - les semis de la 2 ème quinzaine d avril sous bâche

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 2 29 avril 2015 Ce qu'il faut retenir Stade : 4 feuilles à 8 feuilles. Les faucillages sont en cours sur les stades plus avancés. Limaces : Présentes sur 16% des surfaces sans dégât important. Pourriture

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Page 1 / 5

Fiche de données de sécurité Page 1 / 5 Fiche de données de sécurité Page 1 / 5 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom commercial: Natural Fournisseur: Andermatt Biocontrol AG Stahlermatten 6 CH-6146 Grossdietwil

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011

Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011 Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011 André Nadeau, architecte paysagiste, membre agréé de l Association des architectes

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions Novembre 2010 CHAMBRE D AGRICULTURE 47 4ème Programme d Actions ZONE VULNERABLE Quelle zone? 93 communes 2466 exploitations 94425 ha 4ème Programme

Plus en détail

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif COMPAGNIE GENERALE DES INSECTICIDES 9 rue Louis Armand ST OUEN L'AUMONE 95315 CERGY PONTOISE Cedex Tél: 01.34.64.11.73 Fax: 01.30.37.15.90. FICHE DE DO EES SECURITE Réf. : GUEP2 Risques spécifiques Création

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT DG Animaux, Végétaux et Alimentation (DG4) SERVICE PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES ET ENGRAIS VERDERA OY KURJENKELLONTIE

Plus en détail