Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes"

Transcription

1 R E F E R E N C E S Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes Avril 2008

2 Les cas-types... mode d emploi R E F E R E N C E S Vous avez dit cas-type? Un cas-type est une exploitation représentative d'un système de production (système fourrager et association de productions). Les résultats et le fonctionnement des 6 cas-types de ce dossier s'appuient sur des observations réalisées dans les 50 élevages du Réseau Bovins Lait de Poitou- Charentes. Le cas-type ne correspond ni à la moyenne des exploitations suivies, ni au résultat de la meilleure exploitation. Il présente des choix techniques cohérents du point de vue de l'alimentation, de la fertilisation, de la conduite du troupeau et des investissements. Les cas-types, pourquoi? Cas-types et résultats moyens annuels des exploitations du Réseau apportent des informations complémentaires. L'intérêt des cas-types est triple : > présenter le fonctionnement et la cohérence d'une exploitation, depuis ses choix techniques jusqu'à ses résultats économiques, > donner des repères pour optimiser la conduite d'une exploitation, > calculer l'incidence du contexte économique sur une exploitation laitière, toutes choses égales par ailleurs. En revanche, les cas-types ne reflètent pas la variabilité des résultats rencontrés sur le terrain. C'est pourquoi il nous a paru utile d'indiquer pour les différents critères économiques retenus la moyenne et les écarts observés dans les exploitations du réseau d élevage. Guide de lecture Pour chaque cas-type, un document "4 pages" présente de manière synthétique le fonctionnement technique de l'exploitation-type. Une fiche recto-verso présente la marge brute de l'atelier lait et le résultat économique global de l'exploitation dans le contexte de la campagne 2006, ainsi que la moyenne et l'écart des résultats du Réseau Bovins Lait pour la même campagne. Cette fiche sera actualisée chaque année en tenant compte de l'évolution des prix et des rendements de la campagne écoulée. Les cas-types... mode d emploi - Avril 2008

3 6 manières différentes de produire du lait Nom du système Cultures de vente Système fourrager Lait herbager silos fermés Moins de 40 ha et 40 % de la SAU Système basé sur l herbe qui représente 100 % de la ration des vaches pendant plus de 2 mois au printemps Numéro cas-type 1 Lait spécialisé maïs herbe Lait spécialisé maxi-stocks Lait et cultures maïs herbe Lait et cultures maxi-stocks Lait et cultures dominantes maxi-stocks Lexique CC : Concentré. Cv : Chevaux (puissance du tracteur). DPU : Droits à Paiement Unique. EQF : EQuivalent Fuel. FF : Frais Financiers. PB : Produit Brut. SAU : Surface Agricole Utile. SFP : Surface Fourragère Principale. Moins de 40 ha et 40 % de la SAU Moins de 40 ha et 40 % de la SAU Entre 40 et 100 ha Entre 40 et 100 ha Plus de 100 ha Système basé sur le maïs complété au printemps par 50 % d herbe pâturée dans la ration des vaches Système basé sur les fourrages stockés, principalement l ensilage de maïs irrigué Système basé sur le maïs complété au printemps par 50 % d herbe pâturée dans la ration des vaches Système basé sur les fourrages stockés, principalement l ensilage de maïs irrigué Système basé sur les fourrages stockés, principalement l ensilage de maïs irrigué MS : Matière Sèche. TB : Taux Butyreux. TP : Taux Protéique. UGB : Unité Gros Bovins. UMO : Unité de Main-d Oeuvre. UMOF : Unité de Main-d Oeuvre Familiale. VL : Vache Laitière. Pour obtenir les détails des hypothèses et des modes de calcul retenus pour élaborer ces cas-types, contactez Benoît RUBIN - tél Sabrina PEYRILLE - Christophe MAUGER - Anne-Laure GOMAS - Arnaud MOUILLET Réf. Institut n ISBN n Mise en page : Corinne MAIGRET (Institut de l Elevage) - Crédit photos : Réseau d élevage bovin lait Poitou-Charentes Les cas-types... mode d emploi - Avril 2008

4 Les résultats des cas-types R E F E R E N C E S Lait spécialisé silos fermés Lait spécialisé maïs herbe Lait spécialisé maxi-stocks Lait et cultures maïs herbe Lait et cultures maxi-stocks Structure UMO associés UMO salariés SAU (ha) SFP (ha) Cultures vente (ha) Quota (Kl) Nombre de VL Lait et cultures dominantes maxi-stocks Troupeau Lait vendu/vl (l) Concentré total/vl(kg) Concentré total/l (g) Fourrages ChargementUGB/ha % maïs/sfp Herbe pâturée/vl (are) Fourr. stockés/ugb (tms) Bilans Solde azote du bilan desminéraux/ha (kg N) Energie/ha (EQF) Les résultats des cas-types - Avril 2008

5 Conjoncture 2006 Lait spécialisé silos fermés Lait spécialisé maïs herbe Lait spécialisé maxi-stocks Lait et cultures maïs herbe Lait et cultures maxi-stocks Lait et cultures dominantes maxi-stocks Marge brute lait ( /1 000 l) Produit atelier lait Prix du lait Produit viande Produit SFP Charges op. lait Coût de CC Charges SFP Frais d élevage Marge brute/1 000 l Marge brute/produit (%) Résultat global Produit brut (PB) Produit/UMO ( ) Produit lait/pb (%) Charges op./pb (%) Charges de struct./pb (%) EBE avant MO/PB (%) EBE ( ) EBE/PB (%) Annuités/PB (%) Disponible/PB (%) Disponible/UMOF ( ) Actif total ( ) Taux endettement (%) Réf. Institut n ISBN n Mise en page : Corinne MAIGRET (Institut de l Elevage) - Crédit photos : Réseau d élevage bovin lait Poitou-Charentes Les résultats des cas-types - Avril 2008

6 1 Lait spécialisé, silos fermés R E F E R E N C E S Ce système d exploitation est présent dans les zones d élevage de Poitou-Charentes et plus particulièrement en Charente limousine, en Gâtine et dans le Bocage. Il s agit généralement d exploitations familiales conduites par un couple. Exploitation type Main-d oeuvre 1.5 UMO Le troupeau 46 vaches laitières (6 650 l de lait vendu/vl) 14 génisses élevées par an (vêlage de 26 à 30 mois) 63 UGB SAU 60 ha Quota laitier litres Cultures de vente 7 ha Dans ces exploitations, l atelier lait est la seule production. La surface est consacrée à la production de fourrages et de céréales autoconsommées par les bovins. Le système fourrager est basé sur l herbe pâturée au printemps, le pâturage et l enrubannage en été, et le maïs ensilage et l enrubannage en hiver. Chargement : 1.2 UGB/ha SFP Herbe pâturée au printemps : 30 ares/vl Fourrages stockés : 3.1 tms/ugb Les surfaces Prairies naturelles 3 ha Prairies temporaires 43 ha SFP : 53 ha dont 13 % de maïs Maïs ensilage 7 ha Dans ces exploitations, les éleveurs cherchent à réduire les charges en valorisant au maximum le pâturage. Blé tendre 7 ha Cultures : 7 ha soit 12 % de la SAU Fiche 1 - Lait spécialisé silos fermés - Avril 2008

7 14 génisses de renouvellement soit 30 % Conduite du troupeau 46 vaches laitières 41 veaux nés 14 génisses élevées (0 à 1 an) 14 génisses de 1 à 2 ans 41 vêlages 14 génisses de 2 ans 13 vaches de réformes vendues 1 vache morte 23 veaux vendus à 8 jours 4 veaux morts Lait vendu l soit l/vl + lait non commercialisé 450 l/vl dont lait veau 150 l/vl = lait produit l/vl Moyenne Contrôle Laitier kg de lait/vl/an TB : 41 g/l TP : 33 g/l D une manière générale dans ces élevages, les vêlages sont étalés sur l année. Dans certaines exploitations, les éleveurs cherchent à grouper les vêlages sur l hiver (en dehors des périodes de pointe de travail de saison). Les génisses vêlent entre 26 et 30 mois. Le taux de renouvellement de 30 % permet de remplacer les vaches vendues à la réforme. Dans certaines exploitations, le taux d élevage est plus élevé (35 à 40 %), et quelques génisses sont vendues avant ou après le vêlage. Surface fourragère Implantation de 4 ha de prairie par an. Production au champ : - maïs : 10 tms/ha, - prairie : 7 tms/ha. Fertilisation Rende -ment (q/ha) Fertilisation N minérale (kg/ha) Maïs ensilage précédent culture ou RGI (3 ha) Maïs ensilage précédent prairie longue durée (4 ha) 30 tonnes de fumier/ha 35 kg d azote minéral/ha 35 kg d azote minéral/ha Blé tendre Prairie fauchée au moins une fois (avec trèfle) (32 ha) 15 tonnes de fumier sur 15 ha ou 50 kg d azote minéral/ha Prairie pâturée avec trèfle (14 ha) 50 kg d azote minéral/ha La fertilisation minérale azotée retenue correspond à la moyenne entre les valeurs calculées sur la base de rendements moyens et des valeurs de fertilisation observées dans les exploitations. La fertilisation minérale phospho-potassique est de 30 kg de P 2 O 5 /ha et de 40 kg de K 2 O/ha. Fiche 1 - Lait spécialisé silos fermés - Avril 2008

8 Rations journalières (fourrages en kg MS et concentrés en kg brut) Vaches laitières en lactation (sur une année) Veaux et génisses (de la naissance au vêlage) 15 kg MS Ces rations sont observées en élevage. Des marges de progrès existent, elles sont de l ordre de 1 kg de concentré par jour par vache laitière. Les veaux consomment 450 litres de lait entier. Bilan fourrager Production au champ (tms) Fourrages total Production valorisée (tms) par vache laitière/an par génisse élevée de la naissance au vêlage 7 ha x 10 tms/ha = 70 t Ensilage maïs ha x 3.8 tms/ha = 88 t Enrubannage ha x 3.2 tms/ha = 80 t Foin t Herbe pâturée t 238 t Total des fourrages valorisés Total des fourrages stockés 15 à 20 % de perte (champ - valorisé) Bilan concentrés kg/vl/an dont VL kg dont génisse 384 kg 235 g/litre dont VL 179 g dont génisse 56 g Soja VL 18 Blé Aliment veaux CMV Total concentré Total (kg brut) Concentré des VL/VL (kg brut) Concentré génisses par génisse élevée (kg brut) Fiche 1 - Lait spécialisé silos fermés - Avril 2008

9 Principaux équipements Bâtiments Traction : 2 tracteurs (1.8 Cv/ha) - 60 Cv sur le rabot et la désileuse (amorti), - 90 Cv* 4RM sur le chargeur. Salle de traite 2x4 double équipement. Stabulation libre paillée 50 places. Bâtiment 26 génisses. Silos couloir 350 m². Hangar à paille (80 tonnes) m². Hangar à foin (28 tonnes) - 80 m². Travail du sol : Traitement et fertilisation : Récolte : Fourrages : * Matériel en commun. Energie Charrue 3 corps*, vibroculteur*, cultivateur* 3 m, semoir céréales* 3 m, rouleaux* 8 m. Distributeur à engrais 15 m*. Tonne à lisier* l. Epandeur à fumier* 10 t. Fenaison*. Benne* 8 t. Remorque à paille*. Moisson et ensilage/tiers. Désileuse. Equivalent fuel (litres) (1) Carburant/ha 120 Electricité/ha 102* Engrais/ha 77 Aliments achetés/ha 119 Total/ha 418 * Ceci correspond à 380 Kwh d électricité. (1) 1.14 équivalent fuel correspondant à 1 litre de fuel acheté. Travail Fiche 1 - Lait spécialisé silos fermés - Avril 2008 Pendant la période de semis et de récolte, la charge de travail de saison est importante. Bilan des minéraux Pour en savoir plus Benoît RUBIN - Institut de l Elevage tél Sabrina PEYRILLE - Chambre d Agriculture de la Charente tél Christophe MAUGER - Chambre d Agriculture de la Charente-Maritime tél Anne-Laure GOMAS - Chambre d Agriculture des Deux-Sèvres tél Arnaud MOUILLET - Chambre d Agriculture de la Vienne tél Réf. Institut n ISBN n Mise en page : Corinne MAIGRET (Institut de l Elevage) - Crédit photos : Réseau d élevage bovin lait Poitou-Charentes

10 1 Lait spécialisé, silos fermés R E F E R E N C E S Main-d oeuvre 1.5 UMO Résultats de l atelier lait Critères Produit de l atelier lait ( /1 000 l) Prix du lait vendu ( /1 000 l) Produit viande ( /1 000 l) Prix des veaux ( /tête) Prix des réformes ( /tête) Cas type Réseau Moyenne Ecart Produit SFP (primes + ventes) ( /1 000 l) Charges opérationnelles lait ( /1 000 l) Coût de concentré ( /1 000 l) dont VL ( /1 000 l) dont génisses ( /1 000 l) SAU 60 ha Quota laitier litres Cultures de vente 7 ha Charges SFP ( /1 000 l) Charges SFP ( /ha SFP) dont engrais ( /ha) dont semences ( /ha) dont phytos ( /ha) Frais d élevage ( /1 000 l) Frais d élevage ( /VL) dont véto ( /VL) dont contrôle de perf. ( /VL) dont repro ( /VL) Marge brute ( /1 000 l) Marge brute/produit (%) Résultats de l exploitation Produit/UMO (1 000 ) Charges opérationnelles (% du PB) Charge de structure hors amort. et FF (% du PB) EBE (% du PB) Disponible/UMOF (1 000 ) Cas type Réseau Moyenne Ecart Lait spécialisé silos fermés - Avril 2008

11 Résultats économiques (conjoncture 2006) % PB 82 % 70 % 8 % 4 % 3% Les produits (PB) Produits animaux Lait x Réformes 13 x 320 kg x 2.4 Veaux 23 x 200 Produits végétaux Blé tendre 315 q x % PB 27 % 21 % 5 % Les charges Opérationnelles Animales dont concentrés dont frais d élevage Surfaces fourragères % 2 % 11 % 1 % Aides couplées Prime abattage Fourrage (maïs) Cultures Prime à l herbe Droits à Paiement Unique DPU normaux ha x DPU jachère Modulation Autres produits Annuités , soit 14 % du PB Revenu disponible pour vivre et autofinancer , soit 29 % du PB Bilan Actif total : Taux d endettement : 46 % Pour en savoir plus Benoît RUBIN - Sabrina PEYRILLE - Christophe MAUGER - 1 % 31 % Cultures de vente Charges de structure (hors amort. et FF) dont foncier dont salaires & cotisations sociales dont mécanisation Excédent Brut d Exploitation , soit 43 % du PB Amortissements et frais financiers , soit 18 % du PB Résultat courant , soit 24 % du PB Anne-Laure GOMAS - Arnaud MOUILLET - Réf. Institut n ISBN n Mise en page : Corinne MAIGRET (Institut de l Elevage) - Crédit photos : Réseau d élevage bovin lait Poitou-Charentes Lait spécialisé silos fermés - Avril 2008

12 2 Lait spécialisé, maïs-herbe R E F E R E N C E S Ce système d exploitation est présent sur l ensemble de la région Poitou-Charentes et plus particulièrement en zone d élevage. Il s agit généralement d exploitations en société avec plusieurs associés. Exploitation type Main-d oeuvre 2 UMO (2 associés en GAEC) Le troupeau 58 vaches laitières (7 800 l de lait vendu/vl) 18 génisses élevées par an (vêlage de 26 à 30 mois) 79 UGB SAU 80 ha Quota laitier litres Cultures de vente 43 ha Dans ces exploitations, l atelier lait est la production principale de l exploitation. La surface est en grande partie consacrée à la surface fourragère (plus de 60 %). Le système fourrager est basé sur le maïs complété au printemps par au moins 25 % d herbe pâturée pour les vaches en lactation. Chargement : 1.4 UGB/ha SFP Herbe pâturée au printemps : 15 ares/vl Fourrages stockés : 3.9 tms/ugb Les surfaces Prairies naturelles 6 ha Prairies temporaires 31 ha SFP : 56 ha dont 34 % de maïs Maïs ensilage 19 ha Cultures : 24 ha soit 30 % de la SAU Blé tendre 19 ha Dans ces exploitations, l atelier lait est concentré sur une surface relativement limitée. Les prairies accessibles sont valorisées par les vaches au printemps. Gel - 5 ha Fiche 2 - Lait spécialisé maïs herbe - Avril 2008

13 18 génisses de renouvellement soit 31 % Conduite du troupeau 58 vaches laitières 58 veaux nés 58 vêlages 18 génisses élevées (0 à 1 an) 17 vaches de réformes vendues 1 vache morte 34 veaux vendus à 8 jours 6 veaux morts Lait vendu l soit l/vl + lait non commercialisé 300 l/vl = lait produit l/vl Moyenne Contrôle Laitier kg de lait/vl/an TB : 41 g/l TP : 33 g/l 18 génisses de 1 à 2 ans 18 génisses de 2 ans D une manière générale dans ces élevages, les vêlages sont étalés sur l année. Dans certaines exploitations, les éleveurs cherchent à grouper les vêlages sur l hiver (en dehors des périodes de pointe de travail de saison). Les génisses vêlent entre 26 et 30 mois. Le taux de renouvellement de 31 % permet de remplacer les vaches vendues à la réforme. Dans certaines exploitations, le taux d élevage est plus élevé (35 à 40 %), et quelques génisses sont vendues avant ou après le vêlage. Surface fourragère Implantation de 8 ha de prairie par an. Production au champ : - maïs : 12 tms/ha, - prairie : 7 tms/ha. Fertilisation Rende -ment (q/ha) Fertilisation N minérale (kg/ha) Maïs ensilage précédent culture ou RGI (16 ha) Maïs ensilage précédent prairie longue durée (3 ha) 25 tonnes de fumier/ha 65 kg d azote minéral/ha 55 kg d azote minéral/ha Blé tendre Prairie fauchée (30 ha) Prairie pâturée avec trèfle (7 ha) 15 tonnes de fumier sur 15 ha ou 50 m 3 de lisier dilué sur 10 ha 110 kg d azote minéral/ha 50 kg d azote minéral/ha La fertilisation minérale azotée retenue correspond à la moyenne entre les valeurs calculées sur la base de rendements moyens et des valeurs de fertilisation observées dans les exploitations. La fertilisation minérale phospho-potassique est de 30 kg de P 2 O 5 /ha et de 40 kg de K 2 O/ha. Fiche 2 - Lait spécialisé maïs herbe - Avril 2008

14 Rations journalières (fourrages en kg MS et concentrés en kg brut) Vaches laitières en lactation (sur une année) Veaux et génisses (de la naissance au vêlage) 16 kg MS Ces rations sont observées en élevage. Des marges de progrès existent, elles sont de l ordre de 1 kg de concentré par jour par vache laitière. Les veaux consomment 45 kg de poudre de lait. Bilan fourrager Production au champ (tms) Fourrages total Production valorisée (tms) par vache laitière/an par génisse élevée de la naissance au vêlage 19 ha x 12 tms/ha = 230 t Ensilage maïs ha x 3.8 tms/ha = 38 t Ensilage herbe ha x 3.2 tms/ha = 96 t Foin t Herbe pâturée t 364 t Total des fourrages valorisés Total des fourrages stockés 15 à 20 % de perte (champ - valorisé) Bilan concentrés kg/vl/an dont VL kg dont génisse 392 kg 243 g/litre dont VL 193 g dont génisse 50 g Soja VL 18 Blé Aliment veaux CMV Total concentré Total (kg brut) Concentré des VL/VL (kg brut) Concentré génisses par génisse élevée (kg brut) Fiche 2 - Lait spécialisé maïs herbe - Avril 2008

15 Principaux équipements Bâtiments Traction : 3 tracteurs (2.6 Cv/ha) - 45 Cv sur le rabot (amorti), - 70 Cv sur la distributrice, - 90 Cv 4RM sur le chargeur. Salle de traite 2x5 double équipement, décrochage automatique. Bâtiment logettes paillées 60 places. Bâtiment 36 génisses. Silos couloir 600 m². Hangar à paille (85 tonnes) m². Hangar à foin (95 tonnes) m². Travail du sol : Traitement et fertilisation : Récolte : Fourrages : * Matériel en commun. Energie Charrue 3 corps, vibroculteur* 4 m, déchaumeur*, rouleaux*, herse rotative 3 m, semoir céréales 3 m, semoir à maïs 4 rangs. Distributeur à engrais* 12 à 28 m. Pulvérisateur porté l Epandeur à fumier* 10 t. Tonne à lisier* l. Fenaison*. Remorques grain et ensilage 10 t. Remorque à paille*. Moisson et ensilage/tiers. Remorque distributrice pailleuse. Equivalent fuel (litres) (1) Carburant/ha 168 Electricité/ha 113* Engrais/ha 163 Aliments achetés/ha 169 Total/ha 613 * Ceci correspond à 421 Kwh d électricité. (1) 1.14 équivalent fuel correspondant à 1 litre de fuel acheté. Travail Fiche 2 - Lait spécialisé maïs herbe - Avril 2008 Pendant la période de semis et de récolte, la charge de travail de saison est importante. Bilan des minéraux Pour en savoir plus Benoît RUBIN - Institut de l Elevage tél Sabrina PEYRILLE - Chambre d Agriculture de la Charente tél Christophe MAUGER - Chambre d Agriculture de la Charente-Maritime tél Anne-Laure GOMAS - Chambre d Agriculture des Deux-Sèvres tél Arnaud MOUILLET - Chambre d Agriculture de la Vienne tél Réf. Institut n ISBN n Mise en page : Corinne MAIGRET (Institut de l Elevage) - Crédit photos : Réseau d élevage bovin lait Poitou-Charentes

16 2 Lait spécialisé, maïs herbe R E F E R E N C E S Main-d oeuvre 2 UMO (2 associés en GAEC) Résultats de l atelier lait Critères Produit de l atelier lait ( /1 000 l) Prix du lait vendu ( /1 000 l) Produit viande ( /1 000 l) Prix des veaux ( /tête) Prix des réformes ( /tête) Cas type Réseau Moyenne Ecart Produit SFP (primes + ventes) ( /1 000 l) Charges opérationnelles lait ( /1 000 l) Coût de concentré ( /1 000 l) dont VL ( /1 000 l) dont génisses ( /1 000 l) SAU 80 ha Quota laitier litres Cultures de vente 24 ha Charges SFP ( /1 000 l) Charges SFP ( /ha SFP) dont engrais ( /ha) dont semences ( /ha) dont phytos ( /ha) Frais d élevage ( /1 000 l) Frais d élevage ( /VL) dont véto ( /VL) dont contrôle de perf. ( /VL) dont repro ( /VL) Marge brute ( /1 000 l) Marge brute/produit (%) Résultats de l exploitation Produit/UMO (1 000 ) Charges opérationnelles (% du PB) Charge de structure hors amort. et FF (% du PB) EBE (% du PB) Disponible/UMOF (1 000 ) Cas type Réseau Moyenne Ecart Lait spécialisé maïs herbe - Avril 2008

17 Résultats économiques (conjoncture 2006) % PB 77 % 67 % 7 % 3 % 7 % 2 % 14 % 1 % Les produits (PB) Produits animaux Lait x Réformes 17 x 320 kg x 2.4 Veaux 34 x 200 Produits végétaux Blé tendre q x 12 Aides couplées Prime abattage Fourrage (maïs) Cultures Droits à Paiement Unique DPU normaux ha x DPU jachère 4.18 ha x Modulation Autres produits Annuités , soit 15 % du PB Revenu disponible pour vivre et autofinancer , soit 27 % du PB Bilan Actif total : Taux d endettement : 49 % Pour en savoir plus Benoît RUBIN - Sabrina PEYRILLE - Christophe MAUGER - % PB 27 % 20 % 5 % 2 % 31 % Les charges Opérationnelles Animales dont concentrés dont frais d élevage Surfaces fourragères Cultures de vente Charges de structure (hors amort. et FF) dont foncier dont salaires & cotisations sociales dont mécanisation Excédent Brut d Exploitation , soit 42 % du PB Amortissements et frais financiers , soit 19 % du PB Résultat courant , soit 23 % du PB Anne-Laure GOMAS - Arnaud MOUILLET - Réf. Institut n ISBN n Mise en page : Corinne MAIGRET (Institut de l Elevage) - Crédit photos : Réseau d élevage bovin lait Poitou-Charentes Lait spécialisé maïs herbe - Avril 2008

18 3 Lait spécialisé, maxi-stocks R E F E R E N C E S Ce système d exploitation est présent sur l ensemble de la région Poitou-Charentes et plus particulièrement en zone de plaine. Il s agit généralement d exploitations en société avec plusieurs associés et parfois de la main-d oeuvre salariée. Exploitation type Main-d oeuvre 2.2 UMO (2 associés en GAEC et 0.2 salarié) Le troupeau 66 vaches laitières (8 300 l de lait vendu/vl) 24 génisses élevées par an (vêlage de 26 à 30 mois) SAU 80 ha Chargement : 1.7 UGB/ha SFP Quota laitier litres Fourrages stockés : 4.9 tms/ugb Cultures de vente 25 ha Dans ces exploitations, l atelier lait est la production principale de l exploitation. Le système fourrager est basé sur les fourrages stockés. Le maïs ensilage est irrigué. Les surfaces Prairies naturelles 4 ha Prairies temporaires 30 ha 94 UGB SFP : 55 ha dont 38 % de maïs Maïs ensilage irrigué 21 ha Blé tendre 20 ha Cultures : 25 ha soit 31 % de la SAU Dans ces exploitations, la quantité de lait à produire par ha est importante (7 000 litres/ha). La conduite des animaux et des surfaces est intensive. Gel - 5 ha Fiche 3 - Lait spécialisé maxi-stocks - Avril 2008

19 24 génisses de renouvellement soit 36 % Conduite du troupeau 66 vaches laitières 66 veaux nés 66 vêlages 24 génisses élevées (0 à 1 an) 22 vaches de réformes vendues 2 vaches mortes 35 veaux vendus à 8 jours 7 veaux morts Lait vendu l soit l/vl + lait non commercialisé 300 l/vl = lait produit l/vl Moyenne Contrôle Laitier kg de lait/vl/an TB : 41 g/l TP : 33 g/l 24 génisses de 1 à 2 ans 24 génisses de 2 ans D une manière générale dans ces élevages, les vêlages sont étalés sur l année. Dans certaines exploitations, les éleveurs cherchent à grouper les vêlages sur l hiver (en dehors des périodes de pointe de travail de saison). Les génisses vêlent entre 26 et 30 mois. Le taux de renouvellement de 36 % permet de remplacer les vaches vendues à la réforme. Dans certaines exploitations, le taux d élevage est plus élevé (35 à 40 %), et quelques génisses sont vendues avant ou après le vêlage. Surface fourragère Implantation de 7 ha de prairie par an. Production au champ : - maïs irrigué : 15 tms/ha, - prairie : 7 tms/ha, - RGI : 4 tms/ha. Fertilisation Rende -ment (q/ha) Fertilisation N minérale (kg/ha) Blé tendre Maïs ensilage précédent culture ou RGI (14 ha) Maïs ensilage précédent prairie longue durée (7 ha) RGI dérobé (10 ha) Prairie fauchée (30 ha) Prarie pâturée avec trèfle (4 ha) 30 tonnes de fumier/ha 90 kg d azote minéral/ha 80 kg d azote minéral/ha 50 m 3 de lisier dilué 110 kg azote minéral/ha 15 tonnes de fumier sur 20 ha ou 50 m 3 de lisier dilué sur 14 ha 110 kg d azote minéral/ha 50 kg d azote minéral/ha La fertilisation minérale azotée retenue correspond à la moyenne entre les valeurs calculées sur la base de rendements moyens et des valeurs de fertilisation observées dans les exploitations. La fertilisation minérale phospho-potassique est de 30 kg de P 2 O 5 /ha et de 40 kg de K 2 O/ha. Fiche 3 - Lait spécialisé maxi-stocks - Avril 2008

20 Rations journalières (fourrages en kg MS et concentrés en kg brut) Vaches laitières en lactation (sur une année) Veaux et génisses (de la naissance au vêlage) 16 kg MS Ces rations sont observées en élevage. Des marges de progrès existent, elles sont de l ordre de 1 kg de concentré par jour par vaches laitières. Les veaux consomment 45 kg de poudre de lait. Bilan fourrager Production au champ (tms) Fourrages total Production valorisée (tms) par vache laitière/an par génisse élevée de la naissance au vêlage 21 ha x 15 tms/ha = 315 t Ensilage maïs ha x 3.8 tms/ha = 77 t Ensilage herbe ha x 3.2 tms/ha = 155 t Foin t Herbe pâturée t 547 t Bilan concentrés kg/vl/an dont VL kg dont génisse 508 kg 267 g/litre dont VL 206 g dont génisse 61 g Total des fourrages valorisés Total des fourrages stockés 15 à 20 % de perte (champ - valorisé) Soja VL 18 Blé Aliment veaux CMV Total concentré Total (kg brut) Les vaches consomment 275 kg de paille (tarissement). Concentré des VL/VL (kg brut) Concentré génisses par génisse élevée (kg brut) Fiche 3 - Lait spécialisé maxi-stocks - Avril 2008

21 Principaux équipements Bâtiments Traction : 3 tracteurs (2.6 Cv/ha) - 45 Cv sur le rabot (amorti), - 90 Cv 4RM (tracteur de tête). 1 télescopique. Salle de traite 2x5 double équipement, décrochage automatique. Bâtiment logettes paillées 70 places. Bâtiment 45 génisses. Silos couloir 800 m². Hangar à paille (85 tonnes) m². Hangar à foin (155 tonnes) m². Travail du sol : Traitement et fertilisation : Récolte : Fourrages : * Matériel en commun. Energie Charrue 3 corps, vibroculteur* 4 m, déchaumeur* 4 m, rouleaux* 6 m, herse rotative 3 m, semoir céréales 3 m, semoir à maïs 4 rangs. Distributeur à engrais m. Pulvérisateur porté l. Epandeur à fumier* 10 t. Tonne à lisier* l. 1 enrouleur. Fenaison*. Moisson et ensilage/tiers. Remorque grain et ensilage 10 t. Remorque à paille*. remorque distributrice pailleuse. Equivalent fuel (litres) (1) Carburant/ha 180 Electricité/ha 231* Engrais/ha 163 Aliments achetés/ha 259 Total/ha 833 * Ceci correspond à 861 Kwh d électricité. (1) 1.14 équivalent fuel correspondant à 1 litre de fuel acheté. Travail Pendant la période de semis et de récolte, la charge de travail de saison est importante. Bilan des minéraux Pour en savoir plus Benoît RUBIN - Institut de l Elevage tél Sabrina PEYRILLE - Chambre d Agriculture de la Charente tél Christophe MAUGER - Chambre d Agriculture de la Charente-Maritime tél Anne-Laure GOMAS - Chambre d Agriculture des Deux-Sèvres tél Arnaud MOUILLET - Chambre d Agriculture de la Vienne tél Réf. Institut n ISBN n Mise en page : Corinne MAIGRET (Institut de l Elevage) - Crédit photos : Réseau d élevage bovin lait Poitou-Charentes Fiche 3 - Lait spécialisé maxi-stocks - Avril 2008

4 Lait et cultures, maïs-herbe

4 Lait et cultures, maïs-herbe 4 Lait et cultures, maïs-herbe R E F E R E N C E S Ce système d exploitation est présent sur l ensemble de la région Poitou-Charentes et plus particulièrement en zone de plaine. Il s agit généralement

Plus en détail

Comparaison Robot Salle de traite

Comparaison Robot Salle de traite Comparaison Robot Salle de traite Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par les Chambres d agriculture

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique

Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique Conjoncture retenue pour la construction des cas-types Prix de la viande bovine Conjoncture 1 er trimestre 2012 Prix des

Plus en détail

Exploitation individuelle 1.5 UMO. Système bovin viande. Vaches allaitantes Limousine. Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala

Exploitation individuelle 1.5 UMO. Système bovin viande. Vaches allaitantes Limousine. Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala Cas-type 71.1 Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala En Ségala, la forte densité des exploitations et l'accés difficile et coûteux au foncier concourent au Conjoncture : 21 développement de

Plus en détail

En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe

En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe Cas type HL 1 En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe Rouen Évreux Amiens Beauvais Arras Lille Laon Culture à faible densité d'élevage Herbagère à forte densité d'élevage Mixte à moyenne

Plus en détail

Références systèmes Bovins lait

Références systèmes Bovins lait Chambres d'agriculture -Contrôles laitiers- CAIAC- Institut de l'elevage. Références systèmes Bovins lait Régions centre et Allier Détail des cas-types Tableau récapitulatif des principaux résultats Référentiel

Plus en détail

Une exploitation avec litres de lait sur 71 hectares de SAU

Une exploitation avec litres de lait sur 71 hectares de SAU Une exploitation avec 250 000 litres de lait sur 71 hectares de SAU 2 Un système laitier spécialisé herbager - Autour de 4 000 litres de lait par ha de SFP Quota inférieur à 300 000 litres de lait Assolement

Plus en détail

Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers

Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers Prix d équilibre? Coût de production? Prix de revient? Des méthodes différentes d analyse Le prix d équilibre Celui qui permet d équilibrer

Plus en détail

En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures

En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures 2005-2006 701.2 En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures Midi-Pyrénées 58 vaches Limousines 70 UGB 75 ha de SAU 2 UMO 1,3 UGB/ha SFP Ventes 8 vaches finies 16 veaux d Aveyron

Plus en détail

Coût des fourrages du sol à l auge

Coût des fourrages du sol à l auge Coût des fourrages du sol à l auge Plan de l intervention Introduction Méthode de calcul Résultats et repères sur quelques cultures fourragères : - Maïs - Luzerne - Mélanges céréaliers Conclusion Introduction

Plus en détail

Faut-il investir pour faire plus de lait?

Faut-il investir pour faire plus de lait? Normandie Faut-il investir pour faire plus de lait? RÉFLÉCHIR L APRÈS-QUOTA A partir de 2015, les quotas laitiers en place depuis plus de 30 ans disparaissent. Pour beaucoup d éleveurs, ce changement représente

Plus en détail

Description d un système de production

Description d un système de production Edition 2013 : campagne 2011 et conjoncture 2012 Description d un système de production Les systèmes de production décrits dans ce dossier sont présentés de manière identique sous forme de cas types. Chaque

Plus en détail

Comparaison lait spécialisé - lait et cultures

Comparaison lait spécialisé - lait et cultures Comparaison lait spécialisé - lait et cultures Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par les

Plus en détail

EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE

EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE Repères techniques et économiques 2011/2012 Ces documents présentent les résultats de 52 exploitations laitières suivies dans le cadre des Réseaux d Elevage de

Plus en détail

Trajectoires laitières

Trajectoires laitières Trajectoires laitières Yannick PECHUZAL Lot Conseil Elevage 13 mars 2014 Cantal 2100 producteurs de lait 1000 élevages mixtes 420 ML 5 AOP fromagères Filière Collecte : 360 Ml 60% SODIAAL et assimilés

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

BL6 actualisation 2012 Système. Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne

BL6 actualisation 2012 Système. Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne Localisation Exploitation individuelle 1,5 UMO Aubrac et zones limitrophes 152767 litres produits

Plus en détail

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui L intérêt technico-économique Titre de du l'engraissement diaporama des mâles avec simulations à l'appui Christèle PINEAU Institut de l'elevage Christele.Pineau@idele.fr Matthieu COUFFIGNAL ARVALIS, Institut

Plus en détail

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel Sommaire Système sec 60 ha double actif Système sec 100 ha fort potentiel Système sec 150 ha fort potentiel Système sec 150 ha moyen potentiel Système sec 200 ha moyen potentiel Edition 2015 : campagne

Plus en détail

COÛT DE PRODUCTION DU LAIT

COÛT DE PRODUCTION DU LAIT RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA COÛT DE PRODUCTION DU LAIT Des repères pour la gestion de mon atelier en Nord-Pas-de-Calais-Picardie Le coût de production du lait est

Plus en détail

COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES

COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES De la production jusqu à la gueule de l animal OBJECTIFS DE L ETUDE De nombreuses questions se posent sur la place nécessaire de l ensilage

Plus en détail

On retrouve ces exploitations dans la plaine céréalière de Champagne

On retrouve ces exploitations dans la plaine céréalière de Champagne 13 CAS-TYPES LAITIERS - EST DE LA FRANCE En Champagne-crayeuse un système de polyculture élevage avec du maïs et des co-produits 2 associés 140 ha de SAU 462 000 litres de lait 60 vaches Prim Holstein

Plus en détail

Classement selon le revenu disponible par associé

Classement selon le revenu disponible par associé Classement selon le revenu disponible par associé Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par

Plus en détail

Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne)

Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne) Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne) Les références technicoéconomiques : une nécessité Besoin exprimé par les acteurs de terrain Pour mieux

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

FIN DES QUOTAS LAITIERS

FIN DES QUOTAS LAITIERS RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA FIN DES QUOTAS LAITIERS Quel intérêt de produire plus de lait dans les systèmes de polyculture élevage avec du maïs et des taurillons?

Plus en détail

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Carte de visite : 1 personne + 1 salarié 1/3 temps 85 ha 47 PMTVA (60 vaches nourrices) Signe particulier : Système naisseur en plein air. Des

Plus en détail

FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION

FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA REPÈRES SUR LE POSTE Il comprend : FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION Les bâtiment et équipements d élevage

Plus en détail

Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère

Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère Chambres d'agriculture 15-43-48-63 Institut de l'elevage. Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère Cas-types laitiers Actualisation 2011 édition: 9 mai 2012 Version Cantal

Plus en détail

BL6 actualisation 2015 Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange Pour en savoir plus: Exploitation individuelle 1.

BL6 actualisation 2015 Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange Pour en savoir plus: Exploitation individuelle 1. Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange Pour en savoir plus: Système bovin lait AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne Le référentiel départemental Herbager avec séchage L'étude

Plus en détail

LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE

LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE REPERES TECHNIQUES ET ECONOMIQUES 2010/2011 Récolte 2010 TROIS SYSTEMES A LA LOUPE Fiche 1 : Exploitations caprines

Plus en détail

LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE

LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE LES RESULTATS DES ELEVAGES CAPRINS DE POITOU- CHARENTES, VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE REPERES TECHNIQUES ET ECONOMIQUES 2011/2012 Récolte 2011 TROIS SYSTEMES A LA LOUPE Fiche 1 : Exploitations caprines

Plus en détail

les consommations d énergie dans les systèmes bovins laitiers Repères de consommation et pistes d économie

les consommations d énergie dans les systèmes bovins laitiers Repères de consommation et pistes d économie S Y N T H È S E LORRAINE, ALSACE, CHAMPAGNE-ARDENNE les consommations d énergie dans les systèmes bovins laitiers Repères de consommation et pistes d économie Programme cofinancé par l Union européenne

Plus en détail

CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER

CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER Face à une conjoncture incertaine, les exploitations bovins viande ont besoin de

Plus en détail

Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes. Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes.

Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes. Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes. Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes. Equipe régionale des réseaux d élevage de Poitou-Charentes Contexte

Plus en détail

VALORISER LES PRAIRIES

VALORISER LES PRAIRIES RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA VALORISER LES PRAIRIES Autonomie alimentaire et valorisation des prairies dans les élevages ovins de l Ouest LA PLUPART DES SYSTÈMES

Plus en détail

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine (Article paru dans L égide n 23, juin 2001) L exploitation caprine est un tout. Sa réussite dépend essentiellement de la cohérence

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS CLBVCV AQMP03 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 68 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 EARL le Feuil Isabelle et Pascal VASLET Saint-Etienne en Coglès Redon Production laitière 2014 2011 L HISTORIQUE 1934 1963 1988 1992 1994 1997 2011 2012 2013 20 mai 2013 Location de la ferme du Feuil par

Plus en détail

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION D UN ATELIER BOVINS LAIT

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION D UN ATELIER BOVINS LAIT RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION D UN ATELIER BOVINS LAIT Méthode nationale développée par l Institut de l Élevage dans le cadre du dispositif

Plus en détail

LES RÉSULTATS DES ÉLEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES ET PACA

LES RÉSULTATS DES ÉLEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES ET PACA BOVINS LAIT LES RÉSULTATS DES ÉLEVAGES LAITIERS DE RHONEALPES ET PACA Repères techniques et économiques / Des repères technicoéconomiques établis avec les résultats des éleveurs du Réseau d élevage A destination

Plus en détail

Élevage laitier. Conseils Références OBJECTIF RENTABILITÉ. Misez sur l efficacité durable

Élevage laitier. Conseils Références OBJECTIF RENTABILITÉ. Misez sur l efficacité durable Élevage laitier Conseils Références OBJECTIF RENTABILITÉ Misez sur l efficacité durable CONSEILS & RÉFÉRENCES Élevages L aitiers Sommaire PRÉSENTATION SYNERGIE DES EXPERTISES Pour un conseil global EBE

Plus en détail

CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS OVINES ALLAITANTES DU SUD OUEST

CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS OVINES ALLAITANTES DU SUD OUEST CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS OVINES ALLAITANTES DU SUD OUEST Références 2010 Réseaux d Élevage Ovins Allaitants Aquitaine et Midi Pyrénées Face à l épuisement progressif des réserves d énergies

Plus en détail

Sur 100 ha, 50 vaches allaitantes et 12 bœufs avec des cultures de vente

Sur 100 ha, 50 vaches allaitantes et 12 bœufs avec des cultures de vente Sur 100 ha, 50 vaches allaitantes et 12 bœufs avec des cultures de vente 3 Un système naisseur engraisseur de bœufs et veaux sous la mère avec cultures de vente Assolement Ces exploitations allient grande

Plus en détail

SYSTEMES CAPRINS EN POITOU-CHARENTES, VENDÉE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE

SYSTEMES CAPRINS EN POITOU-CHARENTES, VENDÉE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION RÉFÉRENCES SYSTEMES CAPRINS EN POITOU-CHARENTES, VENDÉE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE DES REFERENCES POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE RÉACTUALISATION

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE

CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE CL-Spé AQMP01 CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE 1 couple sur 52 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait. Mises bas dessaisonnées pour une

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS CLBVCV AQMP03 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE + CULTURES DE VENTE - ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 68 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre

Plus en détail

INOSYS. des réseaux d'élevage Cantal, Lozère, Aveyron et Haute Loire. Actualisation 2013 édition: 29 avril 2014

INOSYS. des réseaux d'élevage Cantal, Lozère, Aveyron et Haute Loire. Actualisation 2013 édition: 29 avril 2014 Références systèmes INOSYS Bovins viande des réseaux d'élevage Cantal, Lozère, Aveyron et Haute Loire Cas-types limousins INOSYS Actualisation 2013 édition: 29 avril 2014 Chambres d'agriculture - EDE -

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail

collection méthodes & outils Consommation d énergie en élevages herbivores et leviers d action

collection méthodes & outils Consommation d énergie en élevages herbivores et leviers d action collection méthodes & outils Consommation d énergie en élevages herbivores et leviers d action collection Méthodes et outils document rédigé par : Charlotte MOrIN, emmanuel BÉGuIN, Julien BeLvèze, Nicole

Plus en détail

ETUDE BOVINS LAIT 2007

ETUDE BOVINS LAIT 2007 EXPLOITATIONS CLASSES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 92.97 91.66 84.89 S.F.P. 68.20 62.61 46.47 Ha. Mais ens / Ha. S.F.P. 19% 26% 32% U.G.B. 55.91 82.09 92.60 Nombre de vaches 44 58 64 U.G.B.

Plus en détail

Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande

Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande Quelques leviers d'action Jean-Bernard MIS CA81 Siège Social 96 rue des agriculteurs BP 89 81003 ALBI Cedex Tél : 05 63 48 83 83 Fax : 05

Plus en détail

Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est

Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est Alsace Lorraine Champagne-Ardenne Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est ANNEE 2014 SOMMAIRE 1 Références générales à l ensemble de l exploitation p 2 2 Références pour la filière bovins

Plus en détail

Evaluer ses possibilités d investissements. Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008

Evaluer ses possibilités d investissements. Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008 Evaluer ses possibilités d investissements Snackers Robin S.T.E. A.W.E. Février 2008 Ne pas partir à l aveuglette Avoir une connaissance précise de la situation de départ. Choisir le type de financement.

Plus en détail

Poitou-Charentes LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE : UNE RÉALITÉ À INTÉGRER

Poitou-Charentes LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE : UNE RÉALITÉ À INTÉGRER RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THEMA ADAPTER LES SYSTÈMES D ALIMENTATION DES ÉLEVAGES BOVINS LAIT FACE AUX ALÉAS CLIMATIQUES LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE : UNE RÉALITÉ À

Plus en détail

Conjoncture économique des systèmes Bovins Charolais

Conjoncture économique des systèmes Bovins Charolais Bassin Charolais économique des systèmes Bovins Charolais CAMPAGNE Ce document présente l'actualisation économique du dossier des cas-types bovins viande pour la zone Charolaise en conjoncture. Les fiches

Plus en détail

Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA

Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA outil d aide à la décision par programmation linéaire Veysset P., Lherm M., Bébin D. Opt'INRA

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau Bretagne d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau Bretagne d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau Bretagne d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Maître d œuvre : Chambres d Agriculture de Bretagne Pôle Herbivores Partenaires : Institut de l Élevage et équipe réseau d élevages

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE

CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE CL-Spé AQMP01 CAPRINS LAITIERS SPÉCIALISÉS FOIN DE LÉGUMINEUSES ET GRAMINÉES - AUTONOME EN FOURRAGE 1 couple sur 52 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait. Mises bas désaisonnées pour une

Plus en détail

Références systèmes Bovins lait Régions centre et Allier

Références systèmes Bovins lait Régions centre et Allier Chambres d'agriculture -Contrôles laitiers - Institut de l'elevage. Références systèmes Bovins lait Régions centre et Allier Actualisation 2013 édition: Mai 2014 Avec la participation financière du CAS

Plus en détail

Banque de données régionale ovine en région Lorraine

Banque de données régionale ovine en région Lorraine Banque de données régionale ovine en région Lorraine Lorraine SYNTHÈSE 2014 DES APPUIS TECHNIQUES OVINS VIANDE REPRISE DE LA PROGRESSION DES RÉSULTATS ÉCONOMIQUES En 2014, l amélioration technique conjuguée

Plus en détail

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Etude d un cas type ROSACE 1 Travail réalisé par Richard d Humières, élève AgroParisTech, stagiaire au Pôle économie et

Plus en détail

Lait biologique : des chiffres à découvrir

Lait biologique : des chiffres à découvrir Lait biologique : des chiffres à découvrir 2013-2014 Depuis 2003 les éleveurs laitiers biologiques du Nord Pas de Calais qui le souhaitent peuvent chaque année analyser leurs résultats. L outil GTE lait

Plus en détail

. Bâtiments : Système BREBIS PROLIFIQUE. 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis. Les moyens de production UN SYSTÈME SOUPLE À CONTRE SAISON.

. Bâtiments : Système BREBIS PROLIFIQUE. 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis. Les moyens de production UN SYSTÈME SOUPLE À CONTRE SAISON. Système BREBIS PROLIFIQUE Limousin 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis Dans le cadre du choix d une production de contre saison, ce système implique l utilisation de brebis désaisonnées et prolifiques Il peut

Plus en détail

Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009

Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009 Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009 Cette étude a été réalisée dans le cadre du projet transfrontalier «Améliorer les performances

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

Création d un atelier ovin

Création d un atelier ovin RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA Création d un atelier ovin Une réelle opportunité offerte aux exploitations Grâce à sa souplesse pour agneler à différentes périodes

Plus en détail

La conduite du troupeau

La conduite du troupeau La conduite du troupeau 50 VA charolaises 52 PMTVA SAU 70 ha Prairies 55 ha 15 ha Céréales auto-conso. Reproduction Objectif : vêlages groupés du 1 er aout au 1 er novembre Nécessité de surveiller les

Plus en détail

DOSSIER BOVINS LAIT ROBOT SALLE DE TRAITE RESULTATS 2013

DOSSIER BOVINS LAIT ROBOT SALLE DE TRAITE RESULTATS 2013 DOSSIER BOVINS LAIT ROBOT SALLE DE TRAITE RESULTATS 2013 Jérôme PIVETEAU, Conseiller Bovins Lait, CA 79 Animateur du Réseau Bovins Lait et des groupes lait Avril 2014 Résultats technico-économiques (présentation

Plus en détail

INOSYS. des réseaux d'élevage Cantal, Lozère, Aveyron et Haute Loire. Actualisation 2013 édition: 29 avril 2014

INOSYS. des réseaux d'élevage Cantal, Lozère, Aveyron et Haute Loire. Actualisation 2013 édition: 29 avril 2014 Références systèmes INOSYS Bovins viande des réseaux d'élevage Cantal, Lozère, Aveyron et Haute Loire INOSYS Cas-types Aubrac Actualisation 213 édition: 29 avril 214 Chambres d'agriculture - EDE - Institut

Plus en détail

Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques. Comptabilité

Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques. Comptabilité Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques Comptabilité 2013-2014 1. Marge brute de l atelier lait Moyenne 25% plus faibles inférieurs à 8 25% meilleurs supérieurs

Plus en détail

Repères techniques et économiques bovins viande Midi-Pyrénées et Sud Languedoc-Roussillon

Repères techniques et économiques bovins viande Midi-Pyrénées et Sud Languedoc-Roussillon Languedoc- Roussillon Midi-Pyrénées Repères techniques et économiques bovins viande Midi-Pyrénées et Sud Languedoc-Roussillon CONJONCTURE 2015 Ce document rassemble les principaux indicateurs utiles pour

Plus en détail

Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs

Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs Dans un contexte économique fluctuant, tracer les chemins de l aprèsquota à l horizon 2015 est primordial. Les 14 groupes lait issus des GEDA (Groupes

Plus en détail

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Diagnostics de l exploitation Dans cette partie, vous devez réaliser un diagnostic, c est-à-dire que vous devez expliquer ce qui est bien et ce qui ne l

Plus en détail

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE Méthode nationale développée par l Institut de l Elevage dans le cadre des Réseaux

Plus en détail

CAS TYPE CAP FROM SPÉ-PACA04

CAS TYPE CAP FROM SPÉ-PACA04 RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION REFERENCES CAS TYPE CAP FROM SPÉ-PACA4 CAPRIN FROMAGER HORS SOL 2 UMO,.5 ha, 35 chèvres, 28 l de lait, gamme diversifiée, circuits courts

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

La Bleue Mixte, une race

La Bleue Mixte, une race La Bleue Mixte, une race pleine d atouts et rentabl eue UNION EUROPÉENNE Fonds Européen de Développement Régional INTERREG efface les frontières Le projet transfrontalier Le projet BlueSel a pour objectif

Plus en détail

Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types

Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types Conjoncture retenue pour la construction des cas-types Prix de la viande bovine Conjoncture 2005 Prix des produits de cultures Conjoncture 2005 Prix

Plus en détail

PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE

PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE Programme Performances économiques des élevages bovins viande. Julien Belvèze Institut de l Elevage Evolution

Plus en détail

LES COÛTS DE PRODUCTION EN ELEVAGE OVIN ALLAITANT DANS LE SUD-OUEST

LES COÛTS DE PRODUCTION EN ELEVAGE OVIN ALLAITANT DANS LE SUD-OUEST LES COÛTS DE PRODUCTION EN ELEVAGE OVIN ALLAITANT DANS LE SUD-OUEST Référentiel 2009-2010 des coûts de production des élevages ovin allaitants des Réseaux d Élevage en Aquitaine et Midi-Pyrénées La flambée

Plus en détail

«Performance et production de protéines à la ferme»

«Performance et production de protéines à la ferme» Témoignage d une approche AEI en production laitière : «Performance et production de protéines à la ferme» Philippe Cadoret Gaec De Trémelin 8 UTH associé à Camors (56) Membre des réseaux Triskalia Agrosol

Plus en détail

Les systèmes de production caprine

Les systèmes de production caprine Les systèmes de production caprine Eléments structurants, diversité, exemples Document réalisé par l Institut de l Elevage 1 Les systèmes de production L étude d un système de production s intéresse à

Plus en détail

DAIRYMAN aux Pays-Bas

DAIRYMAN aux Pays-Bas DAIRYMAN aux Pays-Bas Frans Aarts, Wageningen-UR 15 October 2013 Le secteur laitiers Néerlandais: Une place importante Une production intensive 65% des surfaces agricoles dédiées à la production laitière

Plus en détail

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique -

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intervenant : Samuel MAIGNAN Zootechnie : Intérêt nutritionnel de la luzerne déshydratée Intérêt nutritionnel de la luzerne

Plus en détail

Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers

Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers EXPLOITATIONS CLASSES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 37.50 50.80

Plus en détail

Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre

Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre Zoom sur les campagnes 2011/2012 et 2012/2013 Données issues des groupes marges brutes Chambre d agriculture d Eure-et-Loir en zone traditionnelle

Plus en détail

Cette épreuve comprend deux parties notées chacune sur 10 points.

Cette épreuve comprend deux parties notées chacune sur 10 points. EPREUVE N 2 EPREUVE D ECONOMIE (Coefficient : 1 - Durée : 4 heures) ------------------------------ L usage de la calculatrice est autorisé. RAPPEL : Au cours de l épreuve, la calculatrice est autorisée

Plus en détail

systèmes fourragers Bio

systèmes fourragers Bio Place de l herbe dans les systèmes fourragers Bio Didier DESARMENIEN Chambre d Agriculture 53 Institut de l Elevage La prairie, en priorité pâturée : un des piliers des systèmes fourragers Bio Tête de

Plus en détail

LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS. 39 fermes enquêtées Zoom sur 11 fermes Focus séchoir

LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS. 39 fermes enquêtées Zoom sur 11 fermes Focus séchoir Les fermes bio bas-normandes enquêtées montrent qu elles sont efficaces et qu elles génèrent de la richesse. LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS CAMPAGNE 2-22

Plus en détail

Un élevage ovin laitier spécialisé avec vente d agneaux en circuit long

Un élevage ovin laitier spécialisé avec vente d agneaux en circuit long Cas concret n 10 Lait Un élevage ovin laitier spécialisé avec vente d agneaux en circuit long En Pyrénées-Atlantiques 37 ha de SAU, dont 4,50 ha en cultures 2 UMO (dont 1 UMO salarié) 285 brebis Manex

Plus en détail

REFERENTIEL BOVIN LAIT ILE DE LA REUNION

REFERENTIEL BOVIN LAIT ILE DE LA REUNION REFERENTIEL BOVIN LAIT ILE DE LA REUNION Réseau de fermes de Références Conjoncture 2011 Sous l égide de l ODEADOM, du Ministère de l Agriculture et de l Outre-mer, le projet «Réseaux de Références» a

Plus en détail

Les systèmes équins du Grand Ouest

Les systèmes équins du Grand Ouest Les systèmes s du Grand Ouest Repères techniques et économiques 0 SOMMAIRE SOMMAIRE... PRÉSENTATION... 3 LE DISPOSITIF RÉFÉRENCES ET DE RÉSEAU ÉQUIN... 3 CONTEXTE 0 ET CONJONCTURE... 3 TYPOLOGIE NATIONALE

Plus en détail

CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS BOVINS VIANDE DU SUD-OUEST

CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS BOVINS VIANDE DU SUD-OUEST CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS BOVINS VIANDE DU SUD-OUEST Réseaux d Élevage Aquitaine et Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon La question de la maîtrise de l énergie devient récurrente du fait

Plus en détail

Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012

Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012 Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012 Benoît RÉMOND CA 40 TYPOLOGIE des exploitations suivies CARACTERISTIQUES générales : - main d œuvre - surfaces PRODUITS : - reproduction

Plus en détail

CAPRINS FROMAGERS SPÉCIALISÉS - RATION A BASE DE PATURE ET FOIN VENTE DIRECTE ET A DES INTERMEDIAIRES

CAPRINS FROMAGERS SPÉCIALISÉS - RATION A BASE DE PATURE ET FOIN VENTE DIRECTE ET A DES INTERMEDIAIRES CF-Spé AQMP04 CAPRINS FROMAGERS SPÉCIALISÉS - RATION A BASE DE PATURE ET FOIN VENTE DIRECTE ET A DES INTERMEDIAIRES 1 couple sur 10 hectares avec 52 chèvres. Vente de fromages en direct et via des intermédiaires.

Plus en détail