Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 Royaume du Maroc Secrétariat d État auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement, Chargé de l Eau et de l Environnement Direction de la Météorologie Nationale Variabilité et changements climatiques au Maro Observations et projections Driouech Fatima EC / CNRM

2 Nord semi-humide à semi aride Sud aride à désertique Variabilité temporelle et spatiale des précipitations Cumuls moyens à faibles Hivers relativement humides Étés chauds et secs

3 La sécheresse augmente dans la plupart des régions Composante spatiale la plus importante du PDSI mensuel pour Évolution temporelle La plus grande part de la tendance

4 Évolutions et Tendances observées es au Maroc: types de climats

5 DMN 5

6 olutions et Tendances observées es indices de CC Total annuel de jours frais (Maroc) Total annuel de jours chauds (Maroc) ours frais: Nette tendance à la baisse à l échelle tionale diminution de l ordre 25 jours en 45 ans Jours chauds: Tendances positives mais relativement les et statistiquement non significatives

7 olutions et Tendances observées es indices de CC Vagues de froid (Maroc) Vagues de chaleur (Maroc) gues de froid: Tendances à la baisse significatives j/an pour le Maroc; i.e diminution de 11 jours en ans agues de chaleur: Tendance à la hausse de même re de grandeur que les vagues de froid mais tistiquement non significatives

8 olutions et Tendances observées es indices de CC Fès Safi 0,4 Tendances des indices relatifs aux jours chauds et aux jours frais période id15: jours frais su35: jours chauds 0,2 0 Tanger Kénitra Rabat Méknès Ifrane Casablanca Marrakech Agadir Oujda Tendances -0,2-0,4-0,6-0,8-1

9 olutions et Tendances observées: es: pluviométrie Précipitations moyennes nationales cumulées sur la saison pluvieuse

10 olutions et Tendances observées es indices de CC Durée maximale de sécheresse: FMA Tendances positives pour saison pluvieuse Mais importantes et significatives en fin de saison pluvieus en 45 ans: allongement de 15 jours Début de saison pluvieuse (SO): Tendances négatives mais faibles et non significatives

11 olutions et Tendances observées es indices de CC 0,8 0,6 Tendance des indices annuels relatifs aux jours humides et à la sécheresse Période: R1mm: Total de jours humides cdd: Période maximale de sécheresse 0,4 Tendance 0,2 0-0,2 Tanger Kénitra Rabat Fès Méknès Ifrane Casablanca Marrakech Safi Agadir Oujda -0,4-0,6

12 En termes d évolutions et tendances observées au Maroc: L évolution des indices thermiques indique une tendance vers le réchauffement Celle des indices pluviométriques une tendance vers l assèchement surtout en fin de la saison pluvieuse; période importante pour l agriculture Tendance vers la migration du climat à caractère semi aride vers le nord

13 Projections futures

14 Projections futures

15 Projections futures DMN 15

16 Changements projetés pour les températures moyennes estival (IPCC - A2) ARPEGE-Climat

17 Changements projetés pour les températures minimales et maximales estivales (IPCC - A2) ARPEGE-Climat Tmax Tmin

18 Changements projetés pour le nombre de vagues de chaleur estivales (IPCC - A2) ARPEGE-Climat

19 Changements projetés pour les cumuls pluviométriques d hiver et du printemps (IPCC - A2) ARPEGE-Climat Hiver Printemps

20 Changements projetés pour la période maximale de sécheresse Hiver et printemps (IPCC - A2) Hiver Printemps

21 Anomalies projetées pour la température moyenne et les cumuls pluviométriques à Nador 2020 = = Thanks to A. Kasmi

22 MERCI DE VOTRE ATTENTION

23 Les scénarios sont tous des A1B. Les RCM sont des versions améliorées de PRUDENCE à résolution 25 km et sur un domaine qui va du Groenland à la Mer Rouge Les GCM sont ceux de l'ipcc AR4: MPI (KNMI, MPI), Hadley Centre (MetO, ETHZ, UCLM), Météo France (CNRM, DMI) et modèle norvégien (MetNo). C4I utilisent un autre run du Hadley Centre. C4IR (Irlande) KNMI (Hollande) OURA (Canada) CNRM (France) METN (Norvège) UCLM (Espagne) ETHZ (Suisse) MPI (Allemagne) METO (Angleterre) DMI (Danois) Maro (Arpege centré sur le Maroc)

24 Indice de De Martonne Indice_Martonne CLIMAT >60 Très humide Humide Semi-humide Semi-aride 10-0 Aride à extrêmement aride I=P/(T+10)

25 olutions et Tendances observées es DMN 25 u Maroc: types de climats

26 Scénarios de CC : IPCC atre groupes : A, B, C et D avec des variantes: et A2: continuité de la situation des dernières décennies avec des émissions de CO2 qui continuent à croître. émissions en croissance extrême de 2%, doublement du CO2 vers 2045 : croissance réduite r à 1% par an, doublement atteint vers 2065 (actuellement le plus vraisemblable) stabilisation des émissions aux taux de 1990, (recommandé par les climatologues), doublement retardé d'au moins un siècle et C2: diminution des émissions respectivement de 1% et de 2% par an Arrêt total des émissions et montre qu'il faudrait déjà, même dans c cas, plusieurs siècles pour que le taux de CO2 revienne à sa valeur d'avant la révolution industrielle (valeur scientifique uniquement)

27 Le niveau de la mer augmente mm /an, mm /an, 20 ième Siècle mm /an,

28 Le manteau neigeux se réduit

29 Observations Observations All forcing Solar+volcanic Solar+volcanic

30 Modélisation climatique Model DMN 30

31 Données utilisées Données observées issues de la DMN Analyses NCEP Sorties du modèle HadCM3 Champs de grande échelle sur grille à faible résolution prédicteurs

32 Températures moyennes quotidiennes observées et prévues à Casablanca Casablanca TAVG 1993 (r=0.88) Casablanca PRCP Dec 1995 to May 1996 Temperature (degc) Observed SDSM Precipitation (mm) Observed SDSM 0 01/ / / / / / / /12/95 01/01/96 01/02/96 01/03/96 01/04/96 01/05/ 96 01/06/96 Casablanca TAVG 1999 (r=0.89) Casablanca PRCP Temperature (degc) Observed SDSM / / / / / / /2000 CDF Observed SDSM Precipitation (inches)

33 es temperatures moyennes globales augmentent plus vite vec le temps 12 années les plus chaudes: 1998,2005,2003,2002,2004,2006, 2001,1997,1995,1999,1990,2000

34 aramètres mpérature écipitation Indices de changements climatiques SU35 ID15 WSDI CSDI CDD R95p R99p Définitions Nombre total annuel de jours chauds Tx > 35 C Nombre total annuel de jours frais : Tx < 15 C Nombre total annuel de jours avec au moins 6 jours consécutifs cutifs de Tx > percentile 90 Nombre total annuel de jours avec au moins 6 jours consécutifs cutifs de Tn < percentile 10 Nombre maximal de jours consécutifs cutifs de sécheresse : RR < 1mm Cumul des précipitations quand RR > percentile 95 Cumul des précipitations quand RR > DMN 34

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Fatima Driouech et Atika Kasmi Le travail effectué par l équipe de la DMN, dans le cadre du projet et durant cette première période,

Plus en détail

Météorologie et climat : diagnostics et projections

Météorologie et climat : diagnostics et projections Météorologie et climat : diagnostics et projections Philippe Dandin Météo-France CNRM-GAME Forum du Futur Minerve Paris, Ecole Militaire, 20 mars 2014 1 Le constat en météorologie notre climat change 2

Plus en détail

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Méthodes d étude et projections Serge Planton Météo-France, CNRM/GAME Projections climatiques à l échelle planétaire Projections climatiques

Plus en détail

Production of Climate Outlouk and Climate monitoring in NA-RCC

Production of Climate Outlouk and Climate monitoring in NA-RCC Direction de la Météorologie Nationale, Maroc Production of Climate Outlouk and Climate monitoring in NA-RCC Fatima Driouech With thanks to Soumaya Ben Rached and Atika Kasmi MedCof meeting, Belgrade 18-19

Plus en détail

IV.1 Descente d échelle dynamique... 11 IV.2 Descente d échelle statistique... 14

IV.1 Descente d échelle dynamique... 11 IV.2 Descente d échelle statistique... 14 Table des matières Rapport de l étude «Evaluation des changements climatiques futurs au niveau des zones oasiennes marocaines»... 1 élaborée pour le projet... 1 «Adaptation aux changements climatiques

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR?

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR? 1800 CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS, QUEL CLIMAT FUTUR? PARIS-MONTSOURIS, LA MÉMOIRE DU CLIMAT PARISIEN Depuis 1872, différents paramètres

Plus en détail

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Par Lucie Vincent 1 et Enric Aguilar 2 1 Climate Research Division, Environment Canada, Toronto, Canada

Plus en détail

4. Indices de précipitations

4. Indices de précipitations 4. Indices de précipitations Cette partie présente les évolutions prévues de cinq indices de précipitations. Il s agit de moyennes annuelles (voir annexes 1 à 4 pour les valeurs saisonnières). Il est à

Plus en détail

Le projet DRIAS : premières études et documents

Le projet DRIAS : premières études et documents Le projet DRIAS : premières études et documents Julien Lémond CNRM / GAME, Météo-France, CNRS Direction de la Climatologie Réunion Comité Utilisateurs, le 29 juin 2010 Plan de la présentation 1 ) Les services

Plus en détail

Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie urbaine.

Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie urbaine. Conférence internationale «Faire la ville durable. Inventer une nouvelle urbanité» 20 et 21 janvier 2011 Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 20 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 3 ème TRIMESTRE 2014 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 3 ème trimestre 2014 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche. Dr Mbaye DIOP ISRA

Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche. Dr Mbaye DIOP ISRA Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche Dr Mbaye DIOP ISRA 1 Comprendre le changement climatique Définition des changement climatiques (CC) La variabilité naturelle

Plus en détail

Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc

Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc ROYAUME DU MAROC Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc M. Said Ziane, Ministère de l Intérieur Journées Nationales du Transport Urbain Jordanie 26-28 octobre 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation Quels rôles jouent les surfaces continentales dans le système climatique? Nathalie de Noblet-Ducoudré nathalie.de-noblet@lsce.ipsl.fr

Plus en détail

INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE

INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES A L ECOLE INFORMATION A L INTENTION DES FORMATEURS EN GRD A L ECOLE Les changements climatiques a l'ecole 1 OBJECTIFS Á la fin de cette session, le participant sera capable

Plus en détail

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Séminaire Carib Risk Cluster Juin 2014 - Conseil Général de Martinique P. PALANY - Météo-France Antilles-Guyane Resp. Division études, Climat,

Plus en détail

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et du Transport Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Younes TAZI Directeur Général de l Barcelone,

Plus en détail

IMPACT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA GESTION DES RÉSEAUX DE CHALEUR

IMPACT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA GESTION DES RÉSEAUX DE CHALEUR IMPACT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA GESTION DES RÉSEAUX DE CHALEUR Auteurs : C. Déandreis (IPSL), P. Braconnot (IPSL), S. Planton (CNRM-GAME) Etude réalisée pour l entreprise DALKIA Traitement des incertitudes

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN Le plan national de numérotation téléphonique actuel du Royaume du Maroc est un plan fermé à neuf chiffres, au format suivant: CC + N(S)N avec : L indicatif

Plus en détail

Rappel du Plan du cours

Rappel du Plan du cours Rappel du Plan du cours 1. Généralités et données climatiques 3. Rappels sur les transferts de chaleur 4. Capteur Solaire Plan 5. Application à la production d eau chaude sanitaire (ECS) 6. Bibliographie

Plus en détail

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Institut Français Mayence, le 5 mars 2015 Vincent Moron Aix-Marseille Université CEREGE, UM 34 CNRS moron@cerege.fr

Plus en détail

Changement climatique en Haute-Normandie

Changement climatique en Haute-Normandie Rapport d étude Changement climatique en Haute-Normandie DREAL Haute-Normandie Juin 2011 Direction Interrégionale Nord Etudes et Climatologie 18, rue Elisée Reclus B.P. 7-59651 Villeneuve d'ascq Cédex

Plus en détail

LES ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

LES ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE LES ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE FORUM 5 décembre «CHANGEMENT CLIMATIQUE : AGIR LOCAL, AGIR GLOBAL» Espace Mendès France Amandine LOEB, Directrice de l Agence Régionale pour l Evaluation environnement

Plus en détail

Explore 2070 Stratégies d adaptation au changement climatique dans le domaine de l eau

Explore 2070 Stratégies d adaptation au changement climatique dans le domaine de l eau Explore 2070 Stratégies d adaptation au changement climatique dans le domaine de l eau Quelles stratégies d adaptation dans le domaine de l eau? Xavier de LACAZE Chef de projet Sous direction de la protection

Plus en détail

ISO 19131 Atlas agroclimatique du Québec Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131.

ISO 19131 Atlas agroclimatique du Québec Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131. ISO 19131 Atlas agroclimatique du Québec Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision: A Spécifications de contenu informationnel: Atlas agroclimatique

Plus en détail

Besoins en investissement de transport public urbain à l échelle nationale

Besoins en investissement de transport public urbain à l échelle nationale Journées Nationales du Transport Urbain Session 3 24 septembre 2013 Besoins en investissement de transport public urbain à l échelle nationale M. Nour-Eddine Boutayeb, Wali Secrétaire Général du Ministère

Plus en détail

Profil Cimenterie d Oujda

Profil Cimenterie d Oujda Profil Cimenterie d Oujda Plus proches de nos clients. Broyage La cimenterie d Oujda Mise en service en 1978, la cimenterie est située à 45 km à l'ouest de la ville d'oujda, sur la nationale Oujda - Casablanca.

Plus en détail

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA CHANGER DE CLIMAT! Climat tropical, climat tempéré, réchauffement climatique, facteurs de climat Peut-être as-tu déjà entendu toutes ces expressions. Mais sais-tu ce qu elles signifient vraiment? Nova,

Plus en détail

Principaux faits marquants de l activité FCE:

Principaux faits marquants de l activité FCE: Principaux faits marquants de l activité FCE: 1. Appel à projet innovants ; 2. Programme ACEDIM; 3. Programme PACEIM 4. Convention FCE/ Ministère MRE 5. Convention FCE/RAM 1 08/08/2012 Date de lancement

Plus en détail

C. Soci, E. Bazile, F. Besson, J.F. Mahfouf, Y. Durand, E. Martin, S. Morin, et J.M. Soubeyroux

C. Soci, E. Bazile, F. Besson, J.F. Mahfouf, Y. Durand, E. Martin, S. Morin, et J.M. Soubeyroux Description de l'analyse de précipitations MESCAN et premières évaluations sur la France: comparaison à SAFRAN et des débits à l'aide du modèle hydrologique ISBA- MODCOU C. Soci, E. Bazile, F. Besson,

Plus en détail

Indices agroclimatiques

Indices agroclimatiques Indices agroclimatiques pour faciliter la prise de décision en agriculture Dominique Plouffe, Gaétan Bourgeois, René Audet Marie-Pier Lepage Indices agroclimatiques ± 1920 : apparition de l agrométéorologie

Plus en détail

Réchauffement global: évolution au 21 e siècle

Réchauffement global: évolution au 21 e siècle Réchauffement global: évolution au 21 e siècle Prof. Martin Beniston Chaire de Climatologie Martin.Beniston@unige.ch Forum FEDRE, Genève, le 23.01.2007 Résumé de la présentation L effet de serre Evolution

Plus en détail

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol Christelle SENECHAL Sepia Conseils Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol < Toit stockant Toiture > végétalisée

Plus en détail

MAROC. Casablanca, Fès, Marrakech, Oujda, Tétouan, Meknès.

MAROC. Casablanca, Fès, Marrakech, Oujda, Tétouan, Meknès. MAROC I : PRESENTATION GENERALE A : Situation géographique Le Maroc est le pays du soleil couchant Maghrib al-aqsa. C est l état le plus occidental de l Afrique du Nord. Il est limité à l ouest par l océan

Plus en détail

CHAPITRE 2 : DIAGNOSTIC CLIMATIQUE

CHAPITRE 2 : DIAGNOSTIC CLIMATIQUE CHAPITRE 2 : DIAGNOSTIC CLIMATIQUE CAA - Elaboration du PLU Durable - Diagnostic 213 I. INTRODUCTION Le réseau de l Association Climatologique de la Moyenne Garonne et du Sud-Ouest (ACMG) fonctionne depuis

Plus en détail

INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan

INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan FINANCES & CONSEIL MEDITARRANEE 23 Octobre Avril 2012 I. Généralités Superficie Capitale Villes principales Langue officielle Monnaie Population 710 000 Km² Rabat

Plus en détail

La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole.

La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole. La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole. Par Papa Boubacar Soumaré 12 et Massimo Martini 13 Résumé

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

du Maroc Partie I: Données générales sur le Royaume A. La terre et les hommes

du Maroc Partie I: Données générales sur le Royaume A. La terre et les hommes Partie I: Données générales sur le Royaume du Maroc A. La terre et les hommes La situation géographique Climat Population Langues Religion Régime politique Organisation administrative Infrastructures Zones

Plus en détail

Le climat à travers les âges. Paléoclimat - Julien Barthès - Séminaire Avenir Climatique 12/04/2014 Paris

Le climat à travers les âges. Paléoclimat - Julien Barthès - Séminaire Avenir Climatique 12/04/2014 Paris Le climat à travers les âges 1 Le climat à travers les âges 1. Reconstruire le climat passé et ses moteurs Reconstruire les moteurs du climat Reconstruire les données climatiques 2. Le climat passé Les

Plus en détail

Fondements scientifiques du Changement Climatique

Fondements scientifiques du Changement Climatique Module 1 Mai 2015 Fondements scientifiques du Changement Climatique 11.05.2015 Seite 1 Contenu La machine climatique L effet de serre Changements observés dans le climat et dans d autres indicateurs Augmentation

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Les bonnes pratiques. de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment

Les bonnes pratiques. de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment Les bonnes pratiques de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment Pour une application optimale du Règlement Thermique de Construction au Maroc, l ADEREE a développé ce guide de bonnes pratiques de l efficacité

Plus en détail

Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique

Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique Coopération Technique Allemande Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique Concertation nationale 12 avril 2011 Rafik Missaoui,

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Forum d ouverture du Plan Climat 4 décembre 2012 Enjeux Climat Energie La demande mondiale en énergie ne cesse d augmenter pas de solution «miracle»

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Abdelali DAKKINA ADEREE / Maroc FORUM ECO-CITES 11-12 Octobre 2011 Marseille, Auditorium MPM Le Pharo Contexte législatif Loi cadre sur les

Plus en détail

ATILLAH (CRTS, MAROC)

ATILLAH (CRTS, MAROC) United Nations/Morocco/European Space Agency International Workshop on the Use of Space Technology for Sustainable Development 25 27 April 2006, Rabat, Morocco Génération d indices d upwelling à partir

Plus en détail

La suite de TELERIEG

La suite de TELERIEG Objectif : diagnostic thermique de villes et lien ville/campagne autour de l eau et du climat : Séville: une ville Méditerranéenne Agglo d Agen: ville Continentale et Bordeaux: ville Océanique Novembre

Plus en détail

L énergie solaire apparaît comme une

L énergie solaire apparaît comme une Applications La Météorologie - n 5 - août 5 Une méthode d estimation du rayonnement solaire global reçu par une surface inclinée Application aux sites marocains R. Tadili et M. N. Bargach Laboratoire d

Plus en détail

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES Des conditions presque normales à humides ont été enregistrées dans une grande partie du secteur

Plus en détail

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE 1 PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Résumé Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE

Plus en détail

CONVENTION POUR LA FORMATION PAR APPRENTISSAGE DE 60 000 JEUNES (51 000 LAUREATS) DANS LE SECTEUR DE L ARTISANAT

CONVENTION POUR LA FORMATION PAR APPRENTISSAGE DE 60 000 JEUNES (51 000 LAUREATS) DANS LE SECTEUR DE L ARTISANAT ROYAUME DU MAROC Ministère du Tourisme et de l Artisanat Secrétariat d Etat chargé de l Artisanat Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle CONVENTION POUR LA FORMATION PAR APPRENTISSAGE

Plus en détail

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Ecole En Sauvy, Ville de Lancy Suisse Carte du monde à l échelle

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

PROGRAMME NATIONAL D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT PROGRAMME NATIONAL D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ATELIER DE CONCERTATION ET DE FORMATION SUR LA REGLEMENTATION THERMIQUE DU BATIMENT - REGION DE RABAT- SALE, ZEMMOUR-ZAER - Compte rendu 17

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION DU SYSTÈME DE PRÉVISION DES RÉCOLTES CÉRÉALIÈRES DU MAROC

NOTE DE PRÉSENTATION DU SYSTÈME DE PRÉVISION DES RÉCOLTES CÉRÉALIÈRES DU MAROC NOTE DE PRÉSENTATION DU SYSTÈME DE PRÉVISION DES RÉCOLTES CÉRÉALIÈRES DU MAROC Riad BALAGHI riad.balaghi@gmail.com Institut National de la Recherche Agronomique 17 mai 2012 1. ORIGINE DU SYSTEME DE PREVISION

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

La gestion du risque chez AXA

La gestion du risque chez AXA Séminaire International de la Presse Suduiraut 21 & 22 juin 2006 La gestion du risque chez AXA François Robinet Chief Risk officer Groupe AXA Sommaire I. La Gestion du Risque : Définition D II. III. La

Plus en détail

Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011

Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011 Entre la France & le Maroc il y a un lien Vous! Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011 Le développement du secteur des transports au Maroc Le secteur des transports est depuis

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION &

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & MESURES D URGENCE» JEUDI 22 MAI 2014 Episode de pollution en France Laurence Rouïl, Frédérik Meleux, Laure Malherbe, Laurent Letinois, Olivier Favez, Bertrand Bessagnet,

Plus en détail

Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat

Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat Contexte Engagement du Maroc : Défi de la politique climatique international: limitation du réchauffement

Plus en détail

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 ROYAUME DU MAROC AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 Le programme prévisionnel des marchés que le Directeur Général de l Agence

Plus en détail

Bulletin d information Période : Octobre 2008

Bulletin d information Période : Octobre 2008 ROYAUME DU MAROC Centre Royal de Télédétection Spatiale Direction de la Production Végétale Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification Direction de la Météorologie Nationale

Plus en détail

Personnel enseignant de l enseignement supérieur universitaire Situation actuelle et perspectives à l horizon 2020 Cas du Maroc

Personnel enseignant de l enseignement supérieur universitaire Situation actuelle et perspectives à l horizon 2020 Cas du Maroc المملكة المغربية وزارة التعليم العالي والبحث العلمي وتكوين األطر Royaume du Maroc Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres Personnel enseignant

Plus en détail

Short biography. 20 / copy

Short biography. 20 / copy Short biography Amin BENNOUNA - University Professor (www.uca.ma) sindibad@uca.ma - Energy Consultant (www.istichar.ma) info.istichar@gmail.com Born on 19, Amin BENNOUNA holds a Ph-D in Physics, teached

Plus en détail

On estime que 15 à 25 % de la population

On estime que 15 à 25 % de la population 4 DOSSIER Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité : exemple des pollens MICHEL THIBAUDON, SAMUEL MONNIER Réseau National de Surveillance Aérobiologique On estime que

Plus en détail

Projet ACCMA ENABLING STAKEHOLDERS IN MOROCCAN COASTAL MANAGEMENT TO DEVELOP SUSTAINABLE CLIMATE CHANGE ADAPTATION POLICIES AND PLANS

Projet ACCMA ENABLING STAKEHOLDERS IN MOROCCAN COASTAL MANAGEMENT TO DEVELOP SUSTAINABLE CLIMATE CHANGE ADAPTATION POLICIES AND PLANS ENABLING STAKEHOLDERS IN MOROCCAN COASTAL MANAGEMENT TO DEVELOP SUSTAINABLE CLIMATE CHANGE ADAPTATION POLICIES AND PLANS (IDRC Grant number: 104329) Pays: MAROC 1 Le Bulletin ACCMA est un bulletin trimestriel

Plus en détail

Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français cet été?

Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français cet été? Communiqué de presse Paris, le 30 juin 2010 Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français cet été? Liligo.com bénéficie d un regard privilégié sur les recherches et les comportements des voyageurs.

Plus en détail

La modélisation du climat dans les mers intérieures du Canada : baie d Hudson et golfe du Saint-Laurent

La modélisation du climat dans les mers intérieures du Canada : baie d Hudson et golfe du Saint-Laurent La modélisation du climat dans les mers intérieures du Canada : baie d Hudson et golfe du Saint-Laurent Philippe Gachon et François J. Saucier PÊCHES ET OCÉANS CANADA Les modèles climatiques : du global

Plus en détail

Séminaire d avancement mi-parcours de l édition 2008 18 19 novembre 2008, Lyon, France APR VMC 2006

Séminaire d avancement mi-parcours de l édition 2008 18 19 novembre 2008, Lyon, France APR VMC 2006 Séminaire d avancement mi-parcours de l édition 2008 APR VMC 2006 Constats: impacts CC sur le cycle de l eau Accroissement de la vulnérabilité actuelle des ressources en eau (Alcamo et al. 2003) Constats:

Plus en détail

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Direction Générale des Impôts Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Edition 2010 Direction Générale des Impôts Service de la Communication Rue Haj Ahmed Cherkaoui, Agdal, Rabat Tél. : 212 (0)

Plus en détail

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Meriem Chakroun Marjolaine Chiriaco (1) Sophie Bastin (1) Hélène Chepfer (2) Grégory Césana (2) Pascal Yiou (3) (1): LATMOS (2):

Plus en détail

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : "Lettres et Sciences Humaines"

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : Lettres et Sciences Humaines Etablissements Universitaires à accès ouvert* Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales (Agadir, Casablanca-Aïn Chock, Casablanca-Ain Sebâa, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Mohammedia, Oujda,

Plus en détail

Welcome to AGRHYMET. Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger a.ali@grhymet.ne

Welcome to AGRHYMET. Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger a.ali@grhymet.ne L information hydroclimatique en Afrique de l Ouest, base de la maîtrise de l eau pour la Sécurité alimentaire Welcome to AGRHYMET Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger

Plus en détail

LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MINISTRES ET SECRETAIRES D'ETAT.

LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MINISTRES ET SECRETAIRES D'ETAT. Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET DB3/DLR/EB Circulaire n 43 E Circulaire n 43.E du 31-12-2003 Rabat, le 31/12/2003 LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION A MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES

Plus en détail

Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT GHYMAC

Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT GHYMAC Modélisation des variations aléatoires combinées de température et d humidité dans l environnement des ouvrages Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT Matériaux et ouvrages sensibles à l environnement

Plus en détail

VENTILATION et REFROIDISSEMENT

VENTILATION et REFROIDISSEMENT VENTILATION et REFROIDISSEMENT DES SERRES Par Jean-Marc Boudreau Février 2004 1 REFROIDISSEMENT DES SERRES Ventilation Ombrage Refroidissement par évaporation d eau Possibilité de combinaison 2 SERRE REFROIDISSEMENT

Plus en détail

Villes, climat et Changement Climatique. Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques

Villes, climat et Changement Climatique. Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques Villes, climat et Changement Climatique Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques Villes et changement climatique Des impacts divers et variés d'une ville à l'autre : Hausse du niveau

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre TRANSFORMER LES FLUCTUATIONS CLIMATIQUES EN AVANTAGES COMPETITIFS

Cliquez pour modifier le style du titre TRANSFORMER LES FLUCTUATIONS CLIMATIQUES EN AVANTAGES COMPETITIFS Cliquez pour modifier le style du titre TRANSFORMER LES FLUCTUATIONS CLIMATIQUES EN AVANTAGES COMPETITIFS L entreprise CLIMPACT Essaimage de l Institut Pierre Simon Laplace des Sciences de l Environnement

Plus en détail

SYSTÈME DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE : ETAT ACTUEL ET PERSPECTIVES DE LA FORMATION DU PERSONNEL INFIRMIER

SYSTÈME DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE : ETAT ACTUEL ET PERSPECTIVES DE LA FORMATION DU PERSONNEL INFIRMIER SYSTÈME DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE : ETAT ACTUEL ET PERSPECTIVES DE LA FORMATION DU PERSONNEL INFIRMIER Anasse AMRANI JOUTEI Chef de la Division de la Formation Ministère de la Santé Conférence

Plus en détail

INFLUENCE DE LA METEOROLOGIE SUR LA MIGRATION DE LA BECASSE

INFLUENCE DE LA METEOROLOGIE SUR LA MIGRATION DE LA BECASSE INFLUENCE DE LA METEOROLOGIE SUR LA MIGRATION DE LA BECASSE En ce tout début de période migratoire, la commission météo du CNB propose un court résumé de l influence de différents facteurs météo sur la

Plus en détail

Lettre d'informations n 6 CLI.M.A. 57-67-68

Lettre d'informations n 6 CLI.M.A. 57-67-68 lundi, le 17 décembre 2007 Lettre d'informations n 6 CLI.M.A. 57-67-68 Nouveautés et informations sur l association CLI.M.A.57-67-68, météo, climato et photo en Alsace-Moselle 1] L'administratif La prochaine

Plus en détail

Le portail Drias les futurs du climat

Le portail Drias les futurs du climat Le portail Drias les futurs du climat www.drias-climat.fr Sommaire : Fiche 1 : Drias les futurs du climat : une des mesures phares du plan national d'adaptation au changement climatique Fiche 2 : les informations

Plus en détail

Impacts potentiels des changements climatiques sur les évènements hydrologiques extrêmes : sévérité des étiages et risques de crues

Impacts potentiels des changements climatiques sur les évènements hydrologiques extrêmes : sévérité des étiages et risques de crues Impacts potentiels des changements climatiques sur les évènements hydrologiques extrêmes : sévérité des étiages et risques de crues Auteur : Jean François Cyr, M.Sc., ingénieur, responsable des projets

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins

ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE. GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins ASSEMBLEE GENERALE DU REMOB Seminaire international sur la GIRE GESTION DECENTRALISEE DE L EAU AU MAROC Rôle des Agences de Bassins Marrakech : 23-26 Mai 2005 1 SOMMAIRE -Introduction - Le potenteil hydrique:

Plus en détail

Introduction de la TNT au Maroc

Introduction de la TNT au Maroc Introduction de la TNT au Maroc Arusha, 15 décembre 2011 Ahmed Ghazali Président de la HACA, Maroc Sommaire Aperçu sur la situation au Maroc Modes de réception de la télévision au Maroc Contexte régional

Plus en détail

Le Maroc pays d Afrique du Nord, situé à la porte de l Europe. Il est rattaché à l Orient par sa culture arabo-islamique, tout en étant un pays d

Le Maroc pays d Afrique du Nord, situé à la porte de l Europe. Il est rattaché à l Orient par sa culture arabo-islamique, tout en étant un pays d ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L L EQUIPEMENT, DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE DIRECTION GENERALE DE L AVIATION L AVIATION CIVILE 1 Le Maroc pays d Afrique du Nord, situé à la porte de l Europe. Il est

Plus en détail

L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque

L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque JANVIER 2010 ET N.A.O. NEGATIVE (North Atlantic Oscillation) L'Oscillation Nord-Atlantique, qu'est-ceque c'est? L'oscillation nord-atlantique (ou North Atlantic Oscillation en anglais, d'où le sigle NAO),

Plus en détail

Changement climatique & Stations de montagne :

Changement climatique & Stations de montagne : DÉVELOPPEMENT DURABLE Changement climatique & Stations de montagne : Quelles conséquences? Quelles actions? Avec l expertise scientifique de Météo France et Mission Développement Prospective 73 Dans les

Plus en détail

Le changement climatique, un défi pour la Suisse

Le changement climatique, un défi pour la Suisse Le changement climatique, un défi pour la Suisse Notre engagement Madame, Monsieur, Chez Zurich, l engagement social est une tradition de longue date. Nous avons l ambition de contribuer durablement au

Plus en détail

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National

Autoroutes du Maroc. Situation du programme autoroutier National Autoroutes du Maroc Situation du programme autoroutier National C O N T E N U Présentation de la Société Nationale des Autoroutes Programmes Autoroutiers Actuel et Additionnel Programme actuel / Section

Plus en détail

Les villes face au changement climatique

Les villes face au changement climatique Petit-déjeuner de presse 2 juillet 2015 Les villes face au changement climatique Contacts presse Météo-France Anne Orliac 01 77 94 71 36 Sarah Bardis 01 77 94 71 32 presse@meteo.fr @meteofrance Contact

Plus en détail

Gestion du risque climatique par l utilisation des produits dérivés d assurance

Gestion du risque climatique par l utilisation des produits dérivés d assurance Gestion du risque climatique par l utilisation des produits dérivés d assurance International Workshop in Optimization and Applications WOA 2015 ENSA de Kénitra Montréal/Kénitra 23 Avril 2015 Mohammed

Plus en détail

CHAPITRE I : ELEMENTS DE CLIMATOLOGIE

CHAPITRE I : ELEMENTS DE CLIMATOLOGIE CHAPITRE I : ELEMENTS DE CLIMATOLOGIE I. Eléments de caractérisation d un climat 1.1. Les indices climatiques Il s agit de rapports chiffrés servant à caractériser un climat. Certains de ces indices sont

Plus en détail

Etablissements Adresse Spécialité

Etablissements Adresse Spécialité Université Ibn Zohr Agadir- Faculté Polydisciplinaire -Ouarzazate- B.P: 32/S 80000 -Agadir- Informatique Faculté Polydisciplinaire -Taroudant- B.P: 32/S 80000 -Agadir- Génie industriel Faculté des Lettres

Plus en détail

Réglementations européennes concernant l équipement hiver pour bus et poids-lourds. Version: 09/2012

Réglementations européennes concernant l équipement hiver pour bus et poids-lourds. Version: 09/2012 Réglementations européennes concernant l équipement hiver pour bus et poids-lourds Version: 09/2012 Réglementations européennes pour l équipement hiver Les opérateurs de poids lourds et de cars qui voyagent

Plus en détail