Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer"

Transcription

1 Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Bernard Simon- janvier 2015 Météorologie

2 Web : Attention aux modèles utilisés dans les prévisions: (maillage / relief pris en compte/ heure du run) Prise en compte du relief très variable => effets locaux (< 200m) jamais pris en compte sauf maillage 1km) Brise thermique prise en compte seulement si maillage < 10km Météo France Arpege: monde entier: mailles 25 km, France 10km Aladin: utilisation possible monde entier: utilisé pour Dom-Tom: 8km Arome: France métropole: 2.5 km => fig Météo côtière, des plages, des villes => selon situation du plan d eau

3 Avant d envoyer les coureurs sur l eau: Pas de vent: quand va-t-il s établir? Brassage vertical par réchauffement des basses couches Brise thermiques Fin brise nocturne, vents catabatiques Brise diurne Données sémaphore, aéroport, diabox. Trop de vent, conditions limites, faut-il envoyer? Évolution, Passage de front Effets locaux (à ajouter à la prévision) Effets de site Grains

4 Pendant les manches quels sont phénomènes pouvant modifier le vent à l échelle d une manche => durée inférieure à 45 minutes en dériveurs + pour croiseurs Facteurs affectant en permanence le parcours Effets de site Courant Facteurs modifiant de façon transitoire le parcours Brises thermiques Passage de front Nuages/grains

5 Météo consult: GFS (Global Forecast System) 50 km Modèle européen (Centre européen de prévision météorologique à moyen terme (CEPMMT) WRF (weather Research and Forecasting model) < 9km Windguru GFS (Global Forecast System) 50 km WFR 9km => attention aux échéances pour données gratuites. Centre météo UQAM Toulouse => tous les modèles et les cartes d analyse jusque 1 Hpa + comparaison modèles Radar pluie (météo bretagne) Sémaphores (météo Bretagne, météo consult ( seulement sur l application smartphone) diabox Cartes frontales (bracknell) (http://www.wetterzentrale.de/pics/dwdana.html)

6 Retour vers sommaire

7 Vent synoptique Brise thermique Influence de la côte et du relief: effets de sites Stabilité de l air et brassage Les nuages Références Brises thermiques Phénomènes reproductibles => polygones de brise

8 POLYGONES de BRISE Par vent de N Par vent de NW Par vent de NE Par vent d Est Sans synoptique

9 Evolution de la brise en fonction du synoptique

10 Conditions favorables et défavorables à l établissement de la brise

11 Influence de la marée?

12 Front de brise Retour vers sommaire

13 Influence de la côte et du relief: effets de sites Reliefs importants (>200m): modifications du champs de pression => pris en compte dans les prévisions. Reliefs moyens (entre 20 et m ou falaises peu élévées) => effets de canalisation dominants Relief bas (<10-20m et pente douce) => effets de frottement dominants

14 vent 9 h 18 à 30 h (suivant densité et masse d air)

15 Relief important => modifications locales du champs de pression

16 Relief moyen: effets de canalisation Effet de pointe

17

18 Effet d Ile Coussin accélération ILE accélération dévent vent initial

19

20 Effets de couloir

21 Douarnenez SW

22 Rade Brest: moulin blanc E-NE

23 Effets combinés Retour vers sommaire

24 Stabilité de l air et brassage La stabilité de l air joue un rôle important dans les effets locaux. Modification de l intensité relative des mouvements verticaux et horizontaux.

25

26

27

28 Air stable Inhibition les mouvements verticaux Effets horizontaux plus étendus Situations typiques Nuages stratiformes Si air chaud au dessus d un substrat relativement froid (Ex: fin de nuit) Si air chaud est refroidi en arrivant sur un substrat froid (front chaud)

29 Air instable amplification des mouvements verticaux effets horizontaux moins étendus Situations typiques Nuages cumiliformes Si température diminue rapidement avec l altitude (ex: réchauffement de l air en fin de matinée par temps ensoleillé) Si air froid amené sur un substrat relativement chaud (ex: front froid)

30 La turbulence permet aux particules d air voisines d échanger leur vitesse et à la masse d air de s homogénéiser rapidement. Si turbulence permet les échanges entre des couches d altitudes différentes => Brassage vertical (mélanges des couches). Retour vers sommaire

31 Front chaud front froid dans une perturbation

32 Front froid précédé d air stable

33 Front froid précédé d air instable Retour vers sommaire

34 Les nuages On s intéresse ici aux nuages à développement vertical important (cumulus et cumulonimbus) pluvieux ou non et capables de modifier de façon notable le champs de vent. Ces nuages apparaissent: Dans les fronts froids et les traînes Dans les zones orageuses Au voisinages des reliefs (air soulevé) Dans les alizés Dans les zones de convergence

35 Evolution des nuages

36

37 Masse d air homogène: Déplacement des nuages Vent d altitude Déplacement du grain (20 à droite du vent de surface) Vent de surface

38 Nuage non pluvieux Nuage pluvieux

39 Modifications du champs de vent Deux possibilités Avec effet Coriolis Sans effet Coriolis nuage nuage

40 Avec effet Coriolis

41 Sans effet Coriolis (non pluvieux) calme Sans vent Avec vent d ouest calme 12 12

42 Sans effet Coriolis(pluvieux) calme Sans vent calme calme Avec vent d ouest Retour vers sommaire

43 Analyse France NW 1 Hpa Retour vers sommaire

44 Comparaison des différents modèles Retour vers sommaire

45 Images radar Bretagne France Retour vers sommaire

46 Diabox Retour vers sommaire

47 Cartes frontales Retour vers sommaire

Naviguer à La Rochelle. Les effets de site

Naviguer à La Rochelle. Les effets de site 1 Naviguer à La Rochelle La Rochelle est un plan d eau agréable et assez compliqué pour que les régates y soient toujours intéressantes. Quelques recettes simples permettent d éviter les grosses erreurs,

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

GRALL Virginie. Météorologie : Définitions :

GRALL Virginie. Météorologie : Définitions : Météorologie : Définitions : - Météorologie : Etude des phénoménes atmosphériques, tels que les nuages, les précipitations ou les vents, pour comprendre comment ils se forment et comment ils évoluent en

Plus en détail

AIDE A LA PLANIFICATION DE TRAJECTOIRE

AIDE A LA PLANIFICATION DE TRAJECTOIRE AIDE A LA PLANIFICATION DE TRAJECTOIRE EQUIPE FINISTERE COURSE AU LARGE Etape 1 : Perros-Guirrec/Bilbao Bulletin du Samedi 6 août - 24 heures avant le départ Documents réalisé par Jean-Luc NELIAS, et les

Plus en détail

Séminaire des arbitres 15 Janvier 2012

Séminaire des arbitres 15 Janvier 2012 Séminaire des arbitres 15 Janvier 2012 Eléments de météorologie pour la conduite des courses Hervé CHASTEL CRA Ligue Ile-de-France de Voile 1 Eléments de météorologie pour la conduite des courses Paramètres

Plus en détail

Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n

Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n Météo Marine Benjamin Aymard Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie 1/41 18 Février 2014, UPMC aymard@ann.jussieu.fr Météo Marine Cours Météo pratique Pourquoi les prévisions météo

Plus en détail

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Jérôme DREANO 28 Février 2014 1 Introduction Dans le modèle LMDZ, les paramétrisations physiques des nuages

Plus en détail

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dynamique

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dynamique Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dynamique Christian Seigneur Cerea Plan Structure verticale de l atmosphère Atmosphère libre et couche limite atmosphérique Transport et dispersion

Plus en détail

B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements

B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements B- Météorologie Nuages Brouillard Les brouillards côtiers sont du type: R : brouillard d'advection Il y a brouillard dès que la visibilité est inférieure à: R : 1 km Les facteurs favorisant l'apparition

Plus en détail

Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde

Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde TREND Techniques empiriques de prévision des orages Contenu Conditions nécessaires à la convection: Instabilité Humidité de basses

Plus en détail

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer B. Pouponneau1, L.Thiebaud 2, C. Conseil3, P.Vigne4, J.Christin5, C. Périard1, S. Martinoni-Lapierre1 Météo-France, Toulouse, France

Plus en détail

Prévision fine de la météo du parapente à la Réunion.

Prévision fine de la météo du parapente à la Réunion. A) Les modèles numériques Prévision fine de la météo du parapente à la Réunion. Il y a deux types de modèles : les modèles globaux (prévision à l échelle de la planète entière) et les modèles locaux (adaptation

Plus en détail

Les perturbations tempérées. CO1 Climatologie et hydrologie

Les perturbations tempérées. CO1 Climatologie et hydrologie Les perturbations tempérées CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les moyennes latitudes Les masses d air et le front polaire Les masses d air primaires Le modèle norvégien Le modèle récent La cyclogénèse

Plus en détail

Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA

Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA Pour commencer Ce que je veux savoir pour aller voler Emagramme : définition, altitude, température, trucs et vocabulaire, humidité, rapport

Plus en détail

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud.

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud. glossaire Altocumulus : nuage de l étage moyen (de 2 400 à 6 100 m) se présentant sous l aspect d un amas de galets en rouleaux, en couches ou en bancs, dont les éléments individuels sont plus gros et

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

Les nuages : force de la nature

Les nuages : force de la nature Les nuages : force de la nature TPE 1ère S1 Lycée Maurice Eliot 2010-2011 Physique-Chimie / SVT PLAN I-PRINCIPE ET FORMATION DES NUAGES A- ASCENDANCE DUE A LA CONVECTION B- ASCENDANCE DUE A UN FRONT C-

Plus en détail

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I

Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Formation Pratique PPL (Pilote Privé) PHASE I Le but de cette phase est l intégration de l élève dans le milieu aéronautique et lui permettre d'acquérir les connaissances nécessaires à son premier vol.

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

FORMATION PARAPENTE. Fascicule théorie. Stage Initiation

FORMATION PARAPENTE. Fascicule théorie. Stage Initiation Ecole Professionnelle de Parapente FORMATION PARAPENTE Bienvenue au stage d initiation parapente avec l école Parapente Planète. Vous retrouverez dans ce fascicule toutes les notions techniques et théoriques

Plus en détail

SoarWRF. Jean Oberson soaringmeteo.ch - 2013.

SoarWRF. Jean Oberson soaringmeteo.ch - 2013. Le but de ce document est de montrer comment utiliser le modèle météo soarwrf, du site web soaringmeteo.ch. soarwrf est un modèle à méso-échelle qui utilise le programme libre WRF (Weather Research and

Plus en détail

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE Darwin, Australie Du 20 janvier au 13 fevrier 2006 radiosondages Flux radiatifs de surface Flux turbulents de surface Radar CPOL Forçages déduits

Plus en détail

1 of 5 16.04.2009 11:03

1 of 5 16.04.2009 11:03 1 of 5 16.04.2009 11:03 Actualités météorologiques 14 avril 2009 / Daniel Gerstgrasser, Bernd Konantz (traduction et adaptation par Olivier Duding) Pâques 2009 très doux Du Jeudi-Saint (9 avril 2009) au

Plus en détail

PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE

PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE 1. TURBULENCES 1.1.GENERALITES La turbulence soumet les avions à des accélérations plus ou moins brutales se traduisant par des gains ou pertes

Plus en détail

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment.

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Tout commence avec une histoire de masses d'air. 2. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Des nuages se forment dans le ciel, dont certains provoquent...... des hydrométéores, 4....

Plus en détail

Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde

Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde Phénomènes significatifs pour l aéronautique: Orages et convection profonde TREND Produits numériques pour la prévision des orages Contenu Choix du modèle Identification des paramètres importants pour

Plus en détail

Météorologie et modelisation météorologique

Météorologie et modelisation météorologique Météorologie et modelisation météorologique Observation et stations météo disponibles Modèles de meso-echelle sur le cluster de calcul Grilles de calcul et données Chaine opérationnelle au M.I.O Application:

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Impacts des turbulences (1)

Impacts des turbulences (1) Impacts des turbulences (1) Légères - Le signe ceintures de sécurité est allumé - En general rien à signaler Modérées - Les occupants sentent une tension contre leur ceinture de sécurité; difficulté pour

Plus en détail

L événement 2015/16 et l explication du phénomène

L événement 2015/16 et l explication du phénomène Eidgenössisches Departement des Innern EDI Bundesamt für Meteorologie und Klimatologie MeteoSchweiz Abteilung Klima El Niño L événement 2015/16 et l explication du phénomène Août 2015 El Niño le phénomène

Plus en détail

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3.1 Caractéristiques météorologiques Les données de Météo France indiquent qu en 2003, la période de survenue des fortes chaleurs s'étend principalement

Plus en détail

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

Applications pour la navigation marine sur Internet, PC, tablette ou smartphone

Applications pour la navigation marine sur Internet, PC, tablette ou smartphone Applications pour la navigation marine sur Internet, PC, tablette ou smartphone - Les cartes marines sur INTERNET (Shom, Navionics) - Le logiciel de navigation Navionics (smartphone) - Le logiciel de navigation

Plus en détail

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE Check-List du Carnet de Voyages Chris2neuX PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE I. Appréciation des possibilités humaines II. Etude du terrain III. Etude prévisions météorologiques IV. Etude du terrain

Plus en détail

Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts

Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts Jean-Louis IZARD Enseignant-chercheur à l ENSA-Marseille Laboratoire ABC izard@marseille.archi.fr Avertissement Cet article

Plus en détail

Résumé des orages des journées du 20 et 21 janvier 2011 (par Mickaël Cayla)

Résumé des orages des journées du 20 et 21 janvier 2011 (par Mickaël Cayla) Résumé des orages des journées du 20 et 21 janvier 2011 (par Mickaël Cayla) Situation synoptique et prévision du phénomène : Un anticyclone dynamique puissant est présent sur la Grande-Bretagne, il est

Plus en détail

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie La mousson indienne CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le contexte climatique et topographique le cycle saisonnier des pluies Le RS absorbé en surface Le cycle saisonnier des températures Les

Plus en détail

1.3 Météorologie et climatologie

1.3 Météorologie et climatologie Analyse du site et de son environnement 39 1.3 Météorologie et climatologie La connaissance fine des conditions météorologiques et climatiques est importante pour les études d impact. Elle permet en effet

Plus en détail

32. Variations spatiales de températures

32. Variations spatiales de températures 32. Variations spatiales de températures Quelles sont les facteurs faisant varier les températures? Quelques paramètres Exemples/Géographie Tmin Tmax T instantannée La Nature des sols Le relief La météo

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan du cours Généralités Les surtensions Coordination d isolement Les dispositifs de protection contre les surtensions : éclateur et parafoudre 1 Généralités La coordination d isolement est l ensemble

Plus en détail

La circulation à la surface des océans

La circulation à la surface des océans La circulation océanique La surface des océans n est jamais immobile. Un transport de colossales quantités d eau et d énergie s opère à travers un système de circulation à l échelle du globe. Les courants

Plus en détail

Cours de Projet de Pont Actions du vent. cours de projet de pont - actions 1

Cours de Projet de Pont Actions du vent. cours de projet de pont - actions 1 Cours de Projet de Pont Actions du vent cours de projet de pont - actions 1 NF EN 1991 - Eurocode 1 Actions sur les structures Partie 1-4 : Actions du vent cours de projet de pont - actions 2 SOMMAIRE

Plus en détail

La suite de TELERIEG

La suite de TELERIEG Objectif : diagnostic thermique de villes et lien ville/campagne autour de l eau et du climat : Séville: une ville Méditerranéenne Agglo d Agen: ville Continentale et Bordeaux: ville Océanique Novembre

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

Programme pour 5 soirées Formation Météo Club CHVD et Club Saint-Hilaire Février Mars Météo générale

Programme pour 5 soirées Formation Météo Club CHVD et Club Saint-Hilaire Février Mars Météo générale Programme pour 5 soirées Formation Météo Club CHVD et Club Saint-Hilaire Février Mars 2009 Météo générale I Introduction Une question d'échelle Les grandeurs en météo : distance, température et densité,

Plus en détail

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Séminaire Carib Risk Cluster Juin 2014 - Conseil Général de Martinique P. PALANY - Météo-France Antilles-Guyane Resp. Division études, Climat,

Plus en détail

Cartographie de la météo. Cartographie de la météo. Cartographie de la météo. Types de cartes. Table des matières

Cartographie de la météo. Cartographie de la météo. Cartographie de la météo. Types de cartes. Table des matières SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES 3-1 Cartographie de la météo 3-2 Table des matières Types de cartes 3. La cartographie de la météo " Cartes de pression au niveau de la mer Modèle de pointage

Plus en détail

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ Aujourd hui, c est décidé : tu deviens apprenti météorologue grâce à Meteoz! Il fait beau : c est l occasion idéale pour construire ta propre station météo et faire

Plus en détail

Les fronts - définition

Les fronts - définition SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II Les fronts - définition Front - zone de transition entre deux masses d air avec des caractéristiques différentes. -Les deux masses d'air sont de densité

Plus en détail

METEO n 1. !"#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( (

METEO n 1. !#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( n 1 "#%&'()*+,+ L atmosphère "#%&'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( *"+,-&&'%(./-&0,1/() Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale

Plus en détail

RECUEIL DE QUESTIONS POUR LA PREPARATION A LA SESSION THEORIQUE DU BREVET FEDERAL DE PILOTE DELTA OU PARAPENTE

RECUEIL DE QUESTIONS POUR LA PREPARATION A LA SESSION THEORIQUE DU BREVET FEDERAL DE PILOTE DELTA OU PARAPENTE FEERTION FRNISE E VOL LIRE REUEIL E QUESTIONS POUR L PREPRTION L SESSION THEORIQUE U REVET FEERL E PILOTE ELT OU PRPENTE Fédération Française de Vol Libre - 4, rue de Suisse 06000 NIE Tél. 04.97.03.82.82

Plus en détail

7 DAY WIRELESS FORECASTER WEATHERFX

7 DAY WIRELESS FORECASTER WEATHERFX 7 DAY WIRELESS FORECASTER WEATHERFX Guide de Démarrage Rapide Model# 960900C Lit. #: 98-1352/08-09 Weather FXi Guide de démarrage rapide Étape 1: Installation du logiciel Insérez le CD, cliquez sur le

Plus en détail

Situation météorologique du début de matinée du 22 janvier 2008

Situation météorologique du début de matinée du 22 janvier 2008 Situation météorologique du début de matinée du 22 janvier 2008 Fortes rafales de vent sur l est var ois et l ouest des Alpes Maritimes. Accident du dirigeable Total Pole Airship sur l aér odr ome de Fayence

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

Notions de Météorologie. Ou comment essayer de comprendre le temps qu il aurait dû faire

Notions de Météorologie. Ou comment essayer de comprendre le temps qu il aurait dû faire Notions de Météorologie Ou comment essayer de comprendre le temps qu il aurait dû faire Introduction Le rayonnement solaire aborde la Terre avec une incidence différente selon la latitude Incidence des

Plus en détail

PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE

PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE AGENCE NATIONAL DE L AVIATION CIVILE ET DE LA METEOROLOGIE Direction de la Météorologie UNION DES COMORES Situation générale de l Union des Comores Situé

Plus en détail

Sujet 3 - Formation des nuages

Sujet 3 - Formation des nuages Sujet 3 - Formation des nuages 1 - Qu'est-ce un nuage?... 1 2 - Changements de phase... 1 3 - Relations quantitatives de définition de l humidité de l air... 3 4 - Causes de refroidissement... 8 5 - Les

Plus en détail

Météo-France, partenaire technique de la CCI2B. Communication 15 avril 2010

Météo-France, partenaire technique de la CCI2B. Communication 15 avril 2010 Météo-France, partenaire technique de la CCI2B Contribution au projet VENTO e PORTI Communication 15 avril 2010 Page 1 Sommaire Nos missions au service de l Etat, du public et de l économie Des technologies

Plus en détail

45. Episode Cévenol. L'épisode Cévenol est donc associé au vent local Marin, au blocage orographique et aux phénomènes liés à l'orage.

45. Episode Cévenol. L'épisode Cévenol est donc associé au vent local Marin, au blocage orographique et aux phénomènes liés à l'orage. 45. Episode Cévenol I. Caractéristiques. En automne, de violents systèmes orageux apportent quelques fois des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes. L'équivalent de plusieurs mois de

Plus en détail

METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES.

METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. -II- Nuages & précipitations. 1 - La vapeur d'eau se présente sous forme : a) d'un gaz blanchâtre b) de petites gouttelettes d'eau en suspension dans l'air c) d'un gaz

Plus en détail

Pierre CARREGA 25 avril 2008

Pierre CARREGA 25 avril 2008 La météo m o pour l astronomel Pierre CARREGA carrega@unice.fr 25 avril 2008 1- Comment les conditions météorologiques favorisent-elles (ou non) une observation? Causes et remèdes. 2- Préparer une observation

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR?

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR? 1800 CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS, QUEL CLIMAT FUTUR? PARIS-MONTSOURIS, LA MÉMOIRE DU CLIMAT PARISIEN Depuis 1872, différents paramètres

Plus en détail

Le vent dans les voiles

Le vent dans les voiles Le vent dans les voiles À gauche toutes La poussée Les roulières Le mur L énergie solaire Sous les étoiles 9 À gauche toutes Pointe-en-vue - «Avec ce vent de dos, vaut mieux passer à gauche de l'île. Les

Plus en détail

Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT GHYMAC

Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT GHYMAC Modélisation des variations aléatoires combinées de température et d humidité dans l environnement des ouvrages Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT Matériaux et ouvrages sensibles à l environnement

Plus en détail

Glossaire des paramètres ARPEGE/AROME

Glossaire des paramètres ARPEGE/AROME Glossaire des paramètres ARPEGE/AROME Première partie : descriptions et commentaires pour chaque paramètre ALTITUDE Geometric height m L'altitude est l'élévation verticale par rapport au niveau de la mer

Plus en détail

1- Durant votre vol, vous entrez dans un thermique. Décrivez, par un schéma simple, l incidence sur votre voile.

1- Durant votre vol, vous entrez dans un thermique. Décrivez, par un schéma simple, l incidence sur votre voile. QUESTIONS OUVERTES POUR LE BREVET DE PILOTE CONFIRME, SUR LES THEMES «Mécanique de vol/aérodynamique», «réglementation/espace aérien», «météo/aérologie», «pilotage». Les questions liées au brevet de pilote

Plus en détail

D- Aérodynamique. Si vous augmentez la charge alaire de votre ULM, votre vitesse de décrochage: R : augmente

D- Aérodynamique. Si vous augmentez la charge alaire de votre ULM, votre vitesse de décrochage: R : augmente Brin de laine D- Aérodynamique Un vol dissymétrique se reconnaît par: la non coïncidence du brin de laine avec l'axe longitudinal de l'ulm Un brin de laine placé en vue du pilote dans une zone d'écoulement

Plus en détail

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces PARtiE 3 Manuel unique, p. 216 ( Manuel de physique, p. 102) Notion de champ séquence 1 Le programme notions et contenus Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans

Plus en détail

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère.

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère. L'ATMOSPHERE N 1 Def : enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres Répartition verticale : Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale de l'atmosphère se

Plus en détail

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Romain MARTEAU Contact : Romain.Marteau@u-bourgogne.fr 1. Le système climatique : Rappels des facteurs déterminants du système climatique Plan

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Les surprises aérologiques. Quelques situations aérologiques qui peuvent surprendre le libériste et le mettre dans une situation désagréable

Les surprises aérologiques. Quelques situations aérologiques qui peuvent surprendre le libériste et le mettre dans une situation désagréable Les surprises aérologiques Quelques situations aérologiques qui peuvent surprendre le libériste et le mettre dans une situation désagréable Pascal Caunègre 2004-2013 La turbulence dynamique - turbulence

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

METEOROLOGIE... 1 LES ASCENDANCES... 1 LES NUAGES... 2 VENT ET BRISE... 4 Le vent... 4 La brise... 4 Les effets du vent... 5

METEOROLOGIE... 1 LES ASCENDANCES... 1 LES NUAGES... 2 VENT ET BRISE... 4 Le vent... 4 La brise... 4 Les effets du vent... 5 METEOROLOGIE METEOROLOGIE... 1 LES ASCENDANCES... 1 LES NUAGES... 2 VENT ET BRISE... 4 Le vent... 4 La brise... 4 Les effets du vent... 5 I METEOROLOGIE Ce livret d initiation n abordera que les domaines

Plus en détail

Des drones ultra-légers pour l'observation de la couche limite atmosphérique

Des drones ultra-légers pour l'observation de la couche limite atmosphérique Grégoire CAYEZ ENM - CNRM/GMEI/MNPCA Greg ROBERTS CR1 CNRS - CNRM/GMEI/MNPCA Associate Research Scientist Scripps Institution of Oceanography Des drones ultra-légers pour l'observation de la couche limite

Plus en détail

Les vitrages zénithaux de faible inclinaison : couverture transparente de vérandas, fenêtres de toit aménagées dans des combles.

Les vitrages zénithaux de faible inclinaison : couverture transparente de vérandas, fenêtres de toit aménagées dans des combles. 2-2.2. Expositions solaires 2-2.2.1. Pathologies à éviter Si les parois d enveloppe sont isolées thermiquement, les conséquences de l exposition solaire ne dépendent que des ouvertures et de leur protection

Plus en détail

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 aractéristiques - Température de consigne réglable manuellement - Les sens des entrées et des sorties doivent être respectés sous peine de non

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Avis hydrogéologique suite aux inondations par remontée de nappe dans le cadre d une demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle sur la commune de Plouédern (29)

Plus en détail

Méso-NH côtés numérique et informatique

Méso-NH côtés numérique et informatique Méso-NH côtés numérique et informatique Stage Méso-NH Novembre 2005 Schéma leap frog explicite ρ ref ψ(t + t) = ρ ref ψ(t t) + 2 t S p (t) processus t t t t + t M T S temps (limitation du pas de temps

Plus en détail

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4.

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4. Définitions de la pression 1 Variations spatio-temporelles de la pression 2 Les causes des variations de la pression 3 Conclusion 4 Exercices 5 Défini&on de la pression Rappel sur le poids et la masse

Plus en détail

Étude de la stratification de l atmosphère du PPA de l Arve et du sillon alpin

Étude de la stratification de l atmosphère du PPA de l Arve et du sillon alpin Étude de la stratification de l atmosphère du PPA de l Arve et du sillon alpin MESURES 2012/2013 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Avril 2014 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72

Plus en détail

Tempête du 13 au 14 février 1900

Tempête du 13 au 14 février 1900 Tempête du 13 au 14 février 1900 I. Synthèse de l événement Date de début d événement : 13 février 1900 dans l après-midi Date de fin d événement : 14 février 1900 dans l après-midi Type d événement :

Plus en détail

PHENOMENOLOGIE ET MODELISATION DES TRANSFERTS DE POLLUANTS DANS L ATMOSPHERE : APPLICATION AUX BESOINS DU CEA DE CADARACHE

PHENOMENOLOGIE ET MODELISATION DES TRANSFERTS DE POLLUANTS DANS L ATMOSPHERE : APPLICATION AUX BESOINS DU CEA DE CADARACHE PHENOMENOLOGIE ET MODELISATION DES TRANSFERTS DE POLLUANTS DANS L ATMOSPHERE : APPLICATION AUX BESOINS DU CEA DE CADARACHE Franck JOURDAIN (franck.jourdain@cea.fr) CEA Cadarache Département de Technologie

Plus en détail

Modélisation de la circulation dans le golf de Lion : Application du modèle Romstools et comparaison avec le modèle Symphonie

Modélisation de la circulation dans le golf de Lion : Application du modèle Romstools et comparaison avec le modèle Symphonie Modélisation de la circulation dans le golf de Lion : Application du modèle Romstools et comparaison avec le modèle Symphonie Université d Aix-Marseille II Centre d Océanologie de Marseille 7 mai, 2007

Plus en détail

METEOROLOGIE BELGIAN AIR CADETS 1 METEOROLOGIE. I. L'ATMOSPHERE... 2 II. LA TEMPERATURE... 4 III. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE... 8 IV. L'HUMIDITE...

METEOROLOGIE BELGIAN AIR CADETS 1 METEOROLOGIE. I. L'ATMOSPHERE... 2 II. LA TEMPERATURE... 4 III. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE... 8 IV. L'HUMIDITE... METEOROLOGIE BELGIAN AIR CADETS 1 METEOROLOGIE. I. L'ATMOSPHERE.... 2 II. LA TEMPERATURE... 4 III. LA PRESSION ATMOSPHERIQUE.... 8 IV. L'HUMIDITE.... 11 V. LE VENT... 15 VI. STABILITE ET INSTABILITE (LABILITÉ)...

Plus en détail

Sciences de l atmosphère (SA 2010)

Sciences de l atmosphère (SA 2010) 1 Bastien Gendre Sciences de l atmosphère (SA 2010) 1. Introduction Pourquoi les sciences de l atmosphère sont-elles très importantes? Car elles nous permettent de connaître : - le temps et la météo -

Plus en détail

Une lueur dans l aube

Une lueur dans l aube 5 n Photographier le ciel de nuit La lumière zodiacale Une lueur dans l aube Lorsque le ciel est particulièrement limpide, sans aucune source de lumière, ni même la présence d un croissant de lune, il

Plus en détail

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA CHANGER DE CLIMAT! Climat tropical, climat tempéré, réchauffement climatique, facteurs de climat Peut-être as-tu déjà entendu toutes ces expressions. Mais sais-tu ce qu elles signifient vraiment? Nova,

Plus en détail

Charges & actions sur les structures du génie civil

Charges & actions sur les structures du génie civil Charges & actions sur les structures du génie civil Préambule Les règlements "neige et vent" en vigueur concernés par ce cours sont : - règles nationales : NV 65 modifiée en 1999 et N 84 modifiées en 1995.

Plus en détail

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir?

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir? Nom : gr : Notes du Monastère L image du bas illustre très bien ce que cherchait à découvrir Frère Bennig. À cette époque, on voyait le ciel comme une voûte sur laquelle le soleil, les étoiles et les planètes

Plus en détail

Simulation et prévision de la qualité de l air aux échelles continentale et régionale.

Simulation et prévision de la qualité de l air aux échelles continentale et régionale. Simulation et prévision de la qualité de l air aux échelles continentale et régionale. Anne Dufour Directeur de thèse : V.-H. Peuch Centre National de Recherches Météorologiques GMGEC/CARMA Qualité de

Plus en détail

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 ème pièce du puzzle La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 Dynamique du climat La dynamique atmosphérique Principes généraux Quelques principes

Plus en détail

1. Types de précipitations

1. Types de précipitations Les Précipitations 1. Types de précipitations Deux conditions pour générer des précipitations : condensation de la vapeur d eau atmosphérique (formation d'un nuage) agglomération des gouttes de pluie (précipitations)

Plus en détail

Protocoles de sécurité pour le forfait 5 jours de Ste-Rose à Tadoussac (80 Km) en kayak de mer.

Protocoles de sécurité pour le forfait 5 jours de Ste-Rose à Tadoussac (80 Km) en kayak de mer. Protocoles de sécurité pour le forfait 5 jours de Ste-Rose à Tadoussac (80 Km) en kayak de mer. Note 1 : Départ de Ste-Rose du Nord et considérations globales de risque Mauvaise météo et stress de rencontrer

Plus en détail

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Heurt avec la cime des arbres et collision avec le relief, par conditions météorologiques défavorables (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont

Plus en détail

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO Gestion de trafic, gestion des crises hivernales : le suivi et l alerte météo M. Guy LEGOFF Directeur Régional Météo Sud-Est 2, bd du château double 13908 Aix-en-Provence Cedex 2 Tél.: 33 (0)4 42 95 90

Plus en détail