METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES."

Transcription

1 METEOROLOGIE. Test : Les NUAGES. -II- Nuages & précipitations. 1 - La vapeur d'eau se présente sous forme : a) d'un gaz blanchâtre b) de petites gouttelettes d'eau en suspension dans l'air c) d'un gaz incolore et transparent 2 - La propagation de la chaleur par convection est due : a) au transport de la chaleur par la matière en mouvement b) au transport de la chaleur à travers les corps c) au transfert de la chaleur dans l'espace, sans support matériel, à partir d'un centre d'émission d) au déplacement d'une masse d'air dans le sens horizontal 3 - La chaleur reçue du Soleil : a) réchauffe directement l'air atmosphérique b) réchauffe principalement le sol terrestre qui, par divers processus, communique une partie de sa chaleur à l'air qui le surmonte c) réchauffe principalement la couche d'ozone qui entoure notre globe. Par divers processus, l'ozone réchauffe l'air atmosphérique 4 - Les gouttelettes d'eau constituant un nuage et les gouttes d'eau de pluie ont un diamètre respectif de l'ordre de : a) 20 microns et quelques millimètres b) 0,2 millimètre et quelques centimètres c) 0,2 microns et quelques microns 5 - En météorologie, si l'on dit que l'air est instable, cela indique : a) qu'une masse d'air froid surmonte une masse d'air chaud b) qu'une masse d'air chaud surmonte une masse d'air froid c) qu'il y a de fréquents changements de température au sol ; par moments il fait très froid, d'autres il fait très chaud 6 - Au dessus de la couche turbulente située dans la partie inférieure de l'atmosphère, la température décroît, en atmosphère standard, avec l'altitude : a) de 6,5 C par 1000 mètres b) de 0,65 C par 1000 pieds c) de 6,5 C par 1000 pieds d) de 1 C par 100 mètres 7 - On dit qu'il y a inversion de température quand : a) la température de l'air croît lorsqu'on s'élève en altitude b) la température de l'air diminue lorsqu'on s'élève en altitude c) la température reste constante lorsqu'on s'élève en altitude Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 1/13

2 8 - On dit qu'il y a une "isothermie" quand : a) la température de l'air croît lorsqu'on s'élève en altitude b) la température de l'air diminue lorsqu'on s'élève en altitude c) la température reste constante lorsqu'on s'élève en altitude 9 - En météorologie, si l'on dit que l'atmosphère est instable, cela indique que : a) qu'il y a ou qu'il va y avoir des mouvements verticaux de l'air dans toute la tranche atmosphérique instable b) qu'il y a ou qu'il va y avoir des mouvements horizontaux de l'air dans toute la tranche atmosphérique instable c) que l'atmosphère va être parfaitement calme 10 - Lorsque l'atmosphère est "instable", les nuages qui peuvent se former sont dits : a) stratiformes b) lenticulaires c) cumuliformes 11 - Lorsque l'atmosphère est "stable", les nuages qui peuvent se former sont dits : a) stratiformes b) lenticulaires c) cumuliformes 12 - Combien de genres de nuages existe-t-il? a) 6 b) 10 c) Parmi les caractères suivants, indiquez celui qui s'applique à tous les nuages de l'étage supérieur : a) ils sont composés essentiellement de gouttelettes d'eau b) ils sont composés essentiellement de cristaux de glace c) ils donnent naissance à de fortes pluies d) ils ont l'aspect d'une couche nuageuse grise 14 - Les nuages suivants, sauf un, peuvent s'étendre sur les trois étages. Quel est ce nuage? a) Cumulus b) Cumulonimbus c) Nimbostratus d) Altostratus 15 - Les fortes ascendances thermiques donnent naissance à des nuages : a) à développement vertical b) en voile c) en couches plus ou moins continues d) d'aspect assez uniforme 16 - Les nuages de l'étage moyen, dans nos régions, apparaissent presque exclusivement aux altitudes suivantes : a) de 1 à 2 km b) de 5 à 13 km c) de 2 à 7 km d) du sol à 2 km Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 2/13

3 17 - Le Cumulus a tous les caractères suivants sauf un. Indiquez lequel : a) nuage à grande extension verticale b) contours bien délimités c) turbulences très faibles au dessous du nuage d) en règle générale, il ne donne pas de précipitations 18 - Le Stratus a tous les caractères suivants sauf un. Indiquez lequel : a) il se présente souvent sous forme d'une couche grise b) son aspect est nébuleux et assez uniforme c) sa base peut parfois masquer le sommet des petites collines d) il masque toujours complètement le soleil 19 - Vous observez un nuage dont vous observez la base vers 7000 m. De par son altitude, ce nuage peut appartenir à trois des quatre genres de nuages cités ci-après. Indiquez l'intrus : a) Stratus b) Cirrus c) Cirrostratus d) Cirrocumulus 20 - On appelle Stratus : a) un nuage isolé, à base horizontale, dont le sommet d'un blanc éclatant a souvent la forme d'un chou-fleur. b) un nuage semblable à de fins cheveux blancs, dont l'altitude est très élevée c) un nuage uniforme et gris, dont la base, située souvent près du sol, est rendue floue par la brume et le brouillard 21 - Vous apercevez à l'horizon un nuage dont le sommet fibreux et situé à haute altitude, a la forme d'une enclume. Sa base indistincte est très sombre et semble près du sol. Ce nuage est : a) Cumulus b) Cumulonimbus c) Nimbostratus 22 - Un orage est toujours associé à un genre de nuage particulier. Lequel? a) Cumulus b) Nimbostratus c) Cumulonimbus 23 - Pour le vol VFR, les nuages dangereux par les précipitations qu'ils engendrent sont : a) Cirrocumulus b) Nimbostratus c) Cumulonimbus d) les réponses b et c sont exactes 24 - Le pilote peut trouver de fortes turbulences sous l'un de ces nuages. Lequel? a) Altostratus b) Stratocumulus c) Stratus d) Cumulus Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 3/13

4 25 - Un seul des nuages cités ci-dessous peut donner de la grêle. Lequel? a) Cirrus b) Cirrostratus c) Cumulonimbus d) Cirrocumulus 26 - L'un des nuages suivants est le siège de courants ascendants et descendants très intenses donnant lieu à des turbulences considérables. Il s'agit : a) de l'altostratus b) du Cirrostratus c) du Cumulonimbus d) du Stratus 27 - Des Cumulus ont généralement un développement vertical : a) moins important l'après-midi que le matin b) plus important la nuit que le jour c) plus important l'après-midi que le matin 28 - Dans les courants ascendants liés à un Cumulonimbus, les vitesses verticales de l'air sont : a) généralement de l'ordre de à ft/min b) comprises entre +800 et ft/min, parfois plus c) généralement de l'ordre de quelques cm/s 29 - Parmi les phénomènes dangereux pour l'aéronautique cités ci-dessous, quels sont ceux qui, liés à un Cumulonimbus, peuvent être rencontrés en VFR? 1) mauvaise visibilité due au brouillard 2) forts courants verticaux 3) turbulences sévères 4) givrage sévère 5) grêle 6) cisaillement de vent 7) foudre 8) mauvaise visibilité due aux précipitations 9) nuages bas, accrochant souvent les reliefs, même faibles Choisir la combinaison correcte : a) 1, 3, 5 à 9 b) 1, 5, 7, 8, 9 c) tous ceux cités 30 - Avant le départ, il est possible de connaître avec précision l'emplacement des Cumulonimbus en consultant : a) les images des échos radar de la météorologie b) les images satellitaires en visible c) les messages et cartes météorologiques Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 4/13

5 31 - En avion léger, vous apercevez de très loin un Cumulonimbus situé exactement sur votre route. En vous rapprochant, vous constatez qu'il se déplace de votre droite vers votre gauche, mais insuffisamment pour dégager la route à temps. Vous décidez : a) de vous dérouter sur votre droite en le contournant à une distance de 10 km b) de vous dérouter sur votre gauche de manière à passer juste en bordure de la masse nuageuse c) de monter pour survoler son sommet 32 - Si l'on envisage de décoller juste après le passage d'un Cumulonimbus : a) aucun phénomène dangereux n'est à envisager, car le vent est bien de face tout au long de la montée initiale qui éloigne l'avion du Cumulonimbus b) le vent est orienté de telle manière que l'avion va se rapprocher du Cumulonimbus, mais on peut virer à temps pour ne pas l'intercepter dans une atmosphère généralement calme c) il est recommandé d'attendre que le Cumulonimbus se soit éloigné de plusieurs kilomètres en raison de forts courants verticaux et des cisaillements de vent qui existent encore à l'arrière du Cumulonimbus 33 - Si l'on envisage d'atterrir juste avant l'arrivée d'un Cumulonimbus, il faut savoir que les phénomènes météorologiques les plus dangereux que l'on risque de rencontrer sont : a) en vol, des cisaillement de vent et des rabattants au sol ainsi que des variations brutales de la direction et de la vitesse du vent b) en vol, de puissantes ascendances et une mauvaise visibilité au sol ainsi que du brouillard c) en vol, de fortes averses de pluies, au sol de la grêle 34 - Un Cumulonimbus se développe : a) toujours très lentement ; on a le temps de prendre toutes les précautions utiles dès que l'on observe la formation d'un petit Cumulonimbus b) souvent très rapidement ; sa base s'abaisse, tandis que son sommet s'élève notablement en quelques minutes c) souvent très rapidement ; mais seulement par son sommet qui s'élève notablement en quelques minutes 35 - Sur le continent, la saison et la région les plus favorables aux Cumulonimbus sont : a) l'hiver et la plaine b) le printemps et les régions marécageuses c) l'été et la montagne 36 - En météorologie, on appelle "précipitation" : a) l'ensemble constitué par un éclair, un coup de tonnerre et une averse de pluie b) une chute de pluie ou de bruine, sous forme liquide exclusivement c) une chute de particules acqueuses, liquides ou solides, qui tombent d'un nuage et atteignent le sol 37 - Les précipitations se forment : a) par condensation de la vapeur d'eau sur les gouttelettes déjà formées, constituant déjà un nuage b) exclusivement dans les nuages à caractère instable (Cumulus, Cumulonimbus) c) essentiellement par les processus de transfert (ou Bergeron) et de coalescence (ou captation) Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 5/13

6 38 - Le symbole utilisé sur les cartes météorologiques signifie : a) pluie b) bruine c) neige d) orage 39 - Le symbole utilisé sur les cartes météorologiques signifie : a) pluie b) bruine c) neige d) orage 40 - Le symbole utilisé sur les cartes météorologiques signifie : a) pluie b) bruine c) neige d) orage 41 - Le symbole utilisé sur les cartes météorologiques signifie : a) pluie b) bruine c) neige d) orage 42 - Le symbole utilisé sur les cartes météorologiques signifie : a) grésil b) grêle c) neige d) orage 43 - Le symbole utilisé sur les cartes météorologiques signifie : a) pluie forte b) pluie se congelant au sol c) bruine d) orage 44 - Sur un avion, le givrage de la cellule affecte en particulier et d'abord : a) le bord d'attaque des ailes, de l'empennage et des pales de l'hélice b) le carburateur c) le dessus des ailes (extrados) 45 - Lorsqu'un avion rencontre une chute de pluie surfondue, ses performances aérodynamiques sont : a) très légèrement altérées par l'eau qui se dépose sur la cellule b) modérément et progressivement altérées par la fine couche de givre qui se dépose sur les bords d'attaque des ailes et de l'empennage c) considérablement et rapidement altérées par l'importante couche de glace qui se dépose sur presque toute la cellule Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 6/13

7 46 - Sur un moteur à carburateur, la température de l'air la plus favorable au givrage carburateur est en général : a) la plage allant de 0 C à -10 C ; on constate seulement une légère diminution du régime lorsque le givrage se produit b) la plage allant de 0 C à +15 C ; le givrage n'affecte le moteur que lorsqu'il tourne à plein régime c) la plage allant de 0 C à +15 C ; le givrage est sensible à tous les régimes mais il est plus dangereux à bas régime 47 - Lorsque de la neige ou de la gelée blanche s'est déposée sur un avion : a) il est nécessaire de l'ôter avant le décollage, car elle diminue très sensiblement les performances aérodynamiques de l'avion b) il n'y a aucune précaution à prendre, car le vent relatif va la chasser dès l'accélération au décollage c) il suffit de l'enlever du pare-brise pour avoir une visibilité correcte, car la gelée blanche est trop mince pour troubler l'écoulement aérodynamique, et la neige est chassée dès l'accélération au décollage 48 - Le symbole figurant sur une carte météorologique signifie : a) turbulences sévères b) givrage faible c) givrage sévère 49 - En France métropolitaine, on rencontre généralement le sommet des Cumulonimbus à une altitude : a) de l'ordre de 6000 m b) comprise entre 7000 et m c) supérieure à m 50 - Le processus le plus fréquent de formation des nuages dans l'atmosphère est : a) un soulèvement d'un ensemble de particules d'air humide b) un affaissement d'un ensemble de particules d'air humide c) un réchauffement de l'air en altitude au niveau des nuages 51 - Le symbole figurant sur une carte météorologique signifie : a) turbulences sévères b) givrage faible c) givrage sévère 52 - Le symbole figurant sur une carte météorologique signifie : a) turbulences sévères b) givrage faible c) givrage sévère Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 7/13

8 METEOROLOGIE. Test : Le VENT. -III- Vents et Brises. 1 - La direction du vent est l'angle formé par la direction : a) d'où vient le vent avec celle du Nord géographique b) où va le vent avec celle du Nord géographique c) d'où vient le vent avec celle du Nord magnétique d) d'où vient le vent avec celle du Nord compas 2 - L'instrument utilisé pour mesurer la vitesse du vent se nomme : a) girouette b) variomètre c) anémomètre d) aucune des réponses précédentes n'est exacte 3 - Un vent venant du Sud-Ouest est désigné par un angle de : a) 45 degrés b) 95 degrés c) 225 degrés d) 225 grades 4 - Un vent de Sud-Est exprimé en degrés par rapport au Nord géographique est désigné par : a) 315 b) 135 c) 157 d) Si un avion vole vent debout dans l'hémisphère Nord : a) les basses pressions sont à sa gauche b) les basses pressions sont à sa droite c) les hautes pressions sont à sa droite d) les hautes pressions sont devant lui 6 - La direction du vent au voisinage du sol : a) est tangente aux isobares b) est perpendiculaire aux isobares c) fait un angle de 30 environ avec les isobares en convergeant vers les hautes pressions d) fait un angle de 30 environ avec les isobares en convergeant vers les basses pressions 7 - En altitude, on observe généralement dans l'hémisphère Nord : a) une augmentation de la vitesse du vent accompagnée d'une rotation vers la gauche b) une diminution de la vitesse du vent accompagnée d'une rotation vers la droite c) une augmentation de la vitesse du vent accompagnée d'une rotation vers la droite d) une diminution de la vitesse du vent accompagnée d'une rotation vers la gauche 8 - La brise de mer est dûe : a) à une diminution de pression au dessus de la terre b) à une augmentation de pression au dessus de la terre c) à la formation d'un centre chaud au dessus de la mer d) à un refroidissement de la terre plus rapide que celui de la mer 9 - La vitesse des brises de pente peut atteindre : a) 20 à 25 m/s b) 15 à 20 m/s c) 10 à 15 m/s d) 3 à 4 m/s Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 8/13

9 10 - Si, sur un aérodrome bien dégagé, un pilote a le vent de dos, les basses pressions sont : a) à sa droite b) à sa gauche c) devant lui d) derrière lui 11 - Lorsque le vent souffle dans l'axe d'une vallée, il se produit les phénomènes suivants, sauf un. Lequel? a) la vitesse du vent s'accroît dans les passages resserrés b) le resserrement dans la vallée provoque un courant ascendant dans l'étranglement c) le resserrement dans la vallée provoque un mouvement descendant à l'évasement d) à l'évasement de sortie, les filets fluides s'écoulent sans turbulences 12 - Le Mistral prend naissance avec la situation isobarique suivante : a) dépression au Sud des Alpes et zone de hautes pressions entre les Açores et le Massif Central b) dépression au Sud des Alpes et zone de basses pressions c) hautes pressions au Sud des Alpes et zone de basses pressions entre les Açores et le Massif Central d) hautes pressions au Sud des Alpes et zone de hautes pressions entre les Açores et le Massif Central 13 - Le vent ayant subit l'effet de Foehn est : a) plus chaud et plus sec b) plus froid et plus humide c) plus chaud et plus humide d) plus froid et plus sec 14 - L'effet de Foehn : a) se trouve sous le vent des chaînes montagneuses lorsqu'elles sont franchies par des masses d'air humide b) est dû à l'action physique des pentes c) permet d'observer, sous le vent du relief, un ciel clair, un air transparent et un réchauffement de la température d) toutes les propositions ci-dessus sont exactes 15 - La brise de mer, dans le cas d'un écoulement général très faible s'établit : a) de la terre vers la mer entre 10h et 18h b) de la mer vers la terre en fin de matinée et l'après-midi c) de la terre vers la mer entre 21h et 7h d) de la mer vers la terre la nuit 16 - La brise de vallée montante, consécutive à une influence thermique, détermine : a) un vent dirigé de la plaine vers la vallée b) un vent dirigé de la vallée vers la plaine c) la nuit, un vent descendant la vallée d) la nuit, un vent remontant la vallée 17 - Les ondes de ressaut sont constituées par l'ensemble des phénomènes suivants sauf un. Lequel? a) tourbillons à axe horizontal b) rotors c) ensemble des écoulements turbulents et laminaires d) nuages bas en voile 18 - La Tramontane est un vent : a) de secteur Sud-Est qui souffle dans le Haut Languedoc b) de Nord-Ouest, soufflant dans le Bas Languedoc et le Roussillon c) du Nord, soufflant dans la vallée du Rhône d) de secteur Nord-Est qui souffle entre Genève et Marseille Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 9/13

10 19 - Le Mistral est un vent : a) de secteur Nord qui s'accélère dans la vallée du Rhône b) de Nord-Ouest, soufflant sur le Roussillon c) de secteur Sud-Est soufflant entre la Montagne Noire et les Corbières d) de secteur Nord, soufflant dans la vallée de la moyenne Garonne 20 - La direction et la vitesse du vent représentées par le symbole ci-contre correspondent à : a) un vent d'ouest 65 noeuds b) un vent d'est 65 noeuds c) un vent d'ouest 35 noeuds d) un vent d'est 35 noeuds 21 - La direction et la vitesse du vent représentées par le symbole ci-contre correspondent à : a) un vent de Sud-Est 35 noeuds b) un vent de Nord-Est 25 noeuds c) un vent de Sud-Ouest 25 noeuds d) Un vent de Nord-Ouest 45 noeuds 22 - Aux alentours de la latitude 45 et en altitude, les vents dominants soufflent du secteur : a) Ouest b) Nord c) Ouest dans l'hémisphère Nord, Est dans l'hémisphère Sud Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 10/13

11 METEOROLOGIE. Test : Les FRONTS. -IV- Les fronts. 1 - Les perturbations du front polaire qui traversent la France proviennent le plus fréquemment : a) d'europe centrale b) de l'atlantique c) de la Méditerranée 2 - Lorsqu'un front froid a rattrapé le front chaud d'une même perturbation, le front qui résulte de cette rencontre s'appelle : a) front quasi-stationnaire b) séclusion c) occlusion 3 - La surface séparant une masse d'air froid d'une masse d'air chaud au voisinage de laquelle on observe des précipitations est appelée : a) surface frontale b) système nuageux c) thalweg 4 - La ligne déterminée par l'intersection d'une surface frontale et du sol s'appelle : a) surface de discontinuité b) front c) thalweg 5 - Lorsque deux masses d'air de qualités physiques différentes, qui se déplacent dans des directions et à des vitesses différentes, se rencontrent : a) l'air le plus chaud s'infiltre sous l'air le plus froid b) l'air le plus chaud s'élève au dessus de la masse d'air froid c) elles se mélangent 6 - Les nuages du genre Cirrus et Cirrostratus se rencontrent dans le secteur nuageux appelé : a) corps b) tête ou marge c) traîne 7 - Les nuages du genre Altostratus et Nimbostratus se rencontrent dans le secteur nuageux appelé : a) corps b) tête ou marge c) traîne 8 - Une "masse d'air" est un volume atmosphérique au sein duquel certains paramètres météorologiques sont identiques ou presque en tous les points de la masse d'air. Ces paramètres pris en compte sont : a) la pression et la température b) la température et l'humidité c) l'humidité et la pression Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 11/13

12 9 - La superficie que recouvre l'ensemble d'un système nuageux est, en moyenne, de l'ordre de : a) la surface de la France b) la surface de l'océan Atlantique c) quelques km² 10 - Au voisinage d'une surface frontale chaude : a) l'air froid s'élève au dessus de l'air chaud b) l'air chaud s'élève au dessus de l'air froid c) l'air froid s'avance en repoussant l'air chaud devant lui 11 - La cause essentielle de la formation des nuages le long d'une surface frontale est : a) le refroidissement de l'air chaud au contact de l'air froid b) le soulèvement forcé de l'air chaud au dessus de l'air froid c) le soulèvement forcé de l'air froid au dessus de l'air chaud 12 - En altitude, les vent dominants soufflent du secteur : a) Ouest b) Nord c) Ouest dans l'hémisphère Nord, Est dans l'hémisphère Sud 13 - En ce qui concerne la circulation atmosphérique générale, la France métropolitaine est assujettie à : a) un anticyclone dont la position moyenne est sur l'islande et une dépression aux Açores b) une dépression dont la position moyenne est sur l'islande et un anticyclone aux Açores c) une dépression dont la position moyenne est sur la mer du Nord et un anticyclone sur l'espagne 14 - La classification géographique des masses d'air divise celles-ci en air : a) arctique, polaire, tropical et équatorial b) radiatif, convectif et cinématique c) subsident, convergent, maritime et continental 15 - On a coutume d'appeler "front polaire" : a) la limite qui sépare l'air arctique de l'air polaire b) la limite qui sépare l'air polaire de l'air tropical c) la zone côtière des grands continents polaires (Groënland et Antarctique) 16 - On appelle "perturbation du front polaire" : a) la zone de mauvais temps qui accompagne le front polaire b) la déformation du front polaire qui intervient lorsque les flux d'air froid et d'air chaud sont différents en direction ou en vitesse c) l'ensemble constitué par un front froid + un front chaud + une occlusion 17 - La vitesse de déplacement des fronts est en général : a) de l'ordre de 30 à 40 kt b) de la moitié de la vitesse du vent régnant à 500 hpa c) du double de la vitesse du vent régnant à 850 hpa 18 - Le long d'un front (chaud ou froid), les nuages composant le "corps" sont constitués : a) le plus souvent de plusieurs couches nuageuses séparées, empilées les unes au dessus des autres b)généralement d'une couche continue et épaisse de Nimbostratus c) d'une couche continue et épaisse de Nimbostratus le long du front chaud et d'une ligne continue Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 12/13

13 de Cumulonibus le long du front froid 19 - On observe des Cumulus très développés verticalement et quelques Cumulonimbus bien séparés les uns des autres, donnant des averses. La visibilité est de 30 km en dehors des averses ; le vent souffle de Nord-Ouest. Dans ces conditions, on peut estimer que l'on est dans le secteur nuageux appelé : a) front froid instable b) secteur chaud c) traîne 20 - Sur une carte météorologique figure le graphisme suivant. Il s'agit : a) d'un front froid b) d'un front chaud c) d'une occlusion 21 - Sur une carte météorologique figure le graphisme suivant. Il s'agit : a) d'un front froid b) d'un front chaud c) d'une occlusion 22 - Sur une carte météorologique figure le graphisme suivant. Il s'agit : a) d'un front froid b) d'un front chaud c) d'une occlusion 23 - Le secteur nuageux appelé "traîne" est toujours situé : a) à l'avant d'un front chaud b) à l'arrière d'un front chaud c) à l'arrière d'un front froid 24 - Sur une image satellitaire : a) on peut voir tous les nuages, y compris les Stratus, même s'ils sont surmontés par des Stratocumulus ou des Altostratus b) on voit les nuages par leur sommet ; les stratus ne sont pas visibles s'ils sont surmontés par d'autres couches nuageuses c) on voit les nuages par leur base ; les Cirrus ne sont pas visibles si une couche compacte de Stratocumulus ou de Stratus est située au dessous d'eux 25 - Le type d'image satellitaire le plus utilisé pour les besoins de l'aéronautique est l'image dite : a) visible b) infrarouge c) canal vapeur d'eau Annales BIA Compilation météo.doc 20/04/2009 Page 13/13

B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements

B- Météorologie. En présence de cumulus alignés en bande parallèles vous prévoyez un vent: R : de même direction que les alignements B- Météorologie Nuages Brouillard Les brouillards côtiers sont du type: R : brouillard d'advection Il y a brouillard dès que la visibilité est inférieure à: R : 1 km Les facteurs favorisant l'apparition

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

METEO n 1. !"#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( (

METEO n 1. !#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( n 1 "#%&'()*+,+ L atmosphère "#%&'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( *"+,-&&'%(./-&0,1/() Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale

Plus en détail

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère.

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère. L'ATMOSPHERE N 1 Def : enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres Répartition verticale : Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale de l'atmosphère se

Plus en détail

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment.

Tout commence avec une histoire de masses d'air. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Tout commence avec une histoire de masses d'air. 2. Lorsque 2 masses d'air se rencontrent, des fronts se forment. Des nuages se forment dans le ciel, dont certains provoquent...... des hydrométéores, 4....

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

Les nuages : force de la nature

Les nuages : force de la nature Les nuages : force de la nature TPE 1ère S1 Lycée Maurice Eliot 2010-2011 Physique-Chimie / SVT PLAN I-PRINCIPE ET FORMATION DES NUAGES A- ASCENDANCE DUE A LA CONVECTION B- ASCENDANCE DUE A UN FRONT C-

Plus en détail

Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n

Météo Marine. Benjamin Aymard. Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie. ./IMAGES/logo-n Météo Marine Benjamin Aymard Cours CNIF 18 Février 2014 Université Pierre et Marie Curie 1/41 18 Février 2014, UPMC aymard@ann.jussieu.fr Météo Marine Cours Météo pratique Pourquoi les prévisions météo

Plus en détail

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud.

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud. glossaire Altocumulus : nuage de l étage moyen (de 2 400 à 6 100 m) se présentant sous l aspect d un amas de galets en rouleaux, en couches ou en bancs, dont les éléments individuels sont plus gros et

Plus en détail

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer

Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Colloque des arbitres et des commissaires aux résultats Moulin mer Bernard Simon- janvier 2015 Météorologie Web : Attention aux modèles utilisés dans les prévisions: (maillage / relief pris en compte/

Plus en détail

Météorologie. Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation.

Météorologie. Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation. Météorologie Comprendre les phénomènes météorologiques, et leur observation. Documentation Site Météo AQUOPS-CyberScol, 1995-2012 pour les Images et textes. Mise en page SRPM Guy Sommaire Notions de Météorologie

Plus en détail

Rapport. sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair

Rapport. sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair N ISBN : 978-2-11-098012-0 Rapport sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair Bureau d Enquêtes et d Analyses

Plus en détail

CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS

CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS CIRCULATION AÉRIENNE GÉNÉRALITÉS A. Hauteurs minimales de survol Minimum VFR hors atterrissage et décollage Parc, réserve ou installation portant une marque distinctive Agglomération de largeur moyenne

Plus en détail

Le CEL exprime la quantité d eau liquide condensée présente dans un mètre cube d air humide (g/m 3 )

Le CEL exprime la quantité d eau liquide condensée présente dans un mètre cube d air humide (g/m 3 ) QU EST CE QUE LE GIVRAGE? Le givrage est dû à la présence d eau sous forme liquide à des températures négatives. En impactant, elle se transforme en glace : il y a accrétion sur l avion. Tair < 0 C Fin

Plus en détail

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Jérôme DREANO 28 Février 2014 1 Introduction Dans le modèle LMDZ, les paramétrisations physiques des nuages

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau Objectif Aider les élèves à identifier certaines caractéristiques des nuages. Permettre aux élèves d observer les nuages, de les décrire avec un vocabulaire simple et de comparer leurs descriptions avec

Plus en détail

août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel

août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel Bienvenue Tribond - La danse de la pluie L oeil dans la météo A yous que la météo fit dans mon programme Météo everywhere

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

Chapitre 4. La circulation océanique

Chapitre 4. La circulation océanique Chapitre 4 La circulation océanique Equations du mouvement Force et contraintes agissant sur l'océan Equilibre géostrophique Circulation et transport d'ekman Upwelling Les cellules de circulation subtropicales

Plus en détail

ACTIVITÉ. Configuration de la pression en surface. Matériel. Pointage et analyse de la pression aux stations sur cartes météorologiques.

ACTIVITÉ. Configuration de la pression en surface. Matériel. Pointage et analyse de la pression aux stations sur cartes météorologiques. ACTIVITÉ Configuration de la pression en surface Lorsque vous aurez complété cette activité, vous devriez être en mesure de : Dessiner des lignes d'égale pression (isobares) pour présenter la configuration

Plus en détail

1- Durant votre vol, vous entrez dans un thermique. Décrivez, par un schéma simple, l incidence sur votre voile.

1- Durant votre vol, vous entrez dans un thermique. Décrivez, par un schéma simple, l incidence sur votre voile. QUESTIONS OUVERTES POUR LE BREVET DE PILOTE CONFIRME, SUR LES THEMES «Mécanique de vol/aérodynamique», «réglementation/espace aérien», «météo/aérologie», «pilotage». Les questions liées au brevet de pilote

Plus en détail

PARAPENTE PARAPENTE. Manuel de formation. Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel

PARAPENTE PARAPENTE. Manuel de formation. Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel PARAPENTE PARAPENTE Manuel de formation Fédération Française de Parachutisme Ce manuel a été téléchargé sur http://www.sxb.rte.fr/ffp-manuel Il est la propriété de la Fédération Française de Parachutisme,

Plus en détail

MODULE 2.7A NÉPHANALYSE. Introduction et techniques

MODULE 2.7A NÉPHANALYSE. Introduction et techniques MODULE 2.7A NÉPHANALYSE Introduction et techniques 1 INTRODUCTION Une néphanalyse est l une des analyses les plus détaillées que fait régulièrement un météorologiste opérationnel. Elle consiste en une

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

METEO MARINE. Un talweg correspond à des vallées qui se situent entre les dépressions et les hautes pressions.

METEO MARINE. Un talweg correspond à des vallées qui se situent entre les dépressions et les hautes pressions. METEO MARINE Si réglementairement, pour la plongée, il n est pas clairement stipulé que la connaissance de la situation et des prévisions météorologiques est obligatoire, elle est laissée sous la responsabilité

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

DEMYSTIFIONS L EMAGRAMME, LE «TEMP» ET L ECHAUFFEMENT DE L ATMOSPHERE, première partie.

DEMYSTIFIONS L EMAGRAMME, LE «TEMP» ET L ECHAUFFEMENT DE L ATMOSPHERE, première partie. DEMYSTIFIONS L EMAGRAMME, LE «TEMP» ET L ECHAUFFEMENT DE L ATMOSPHERE, première partie. Après parution de mon article sur les modèles numériques dans le «Swiss Glider» d avril, qui parlait entre autres

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE Darwin, Australie Du 20 janvier au 13 fevrier 2006 radiosondages Flux radiatifs de surface Flux turbulents de surface Radar CPOL Forçages déduits

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

ASSOCIATION DES ANCIENS DE LA MÉTÉOROLOGIE. des

ASSOCIATION DES ANCIENS DE LA MÉTÉOROLOGIE. des ASSOCIATION DES ANCIENS DE LA MÉTÉOROLOGIE Bulletin d'informations Techniques des Météorologistes de Réserve N 28 REVUE TRIMESTRIELLE 196, Rue de l'université - PARIS 7 NOVEMBRE 1962 BULLETIN D'INFORMATIONS

Plus en détail

La météo aéro pour le vol en aviation légère les éléments essentiels. Février 2013

La météo aéro pour le vol en aviation légère les éléments essentiels. Février 2013 La météo aéro pour le vol en aviation légère les éléments essentiels. Février 2013 1 La météo pour le vol : qu avons nous besoin de connaître? Pour effectuer un vol en sécurité, je dois avoir une idée

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

La météo aéropour le vol en AL : les éléments essentiels.

La météo aéropour le vol en AL : les éléments essentiels. La météo aéropour le vol en AL : les éléments essentiels. Page 1 Avril 2012- V3 La météo pour le vol : qu avons nous besoin de connaître? Pour effectuer un vol en sécurité, je dois avoir une idée des conditions

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland)

VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland) Z(km)= 112 96 80 64 48 32 16 0 VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland) Thermosphère Mésosphère Stratosphère Troposphère Dans

Plus en détail

Question 1- Quelle doit être à ton avis la force avec laquelle il faudrait jeter une pierre pour qu'elle tourne autour de la Terre?

Question 1- Quelle doit être à ton avis la force avec laquelle il faudrait jeter une pierre pour qu'elle tourne autour de la Terre? Les Satellites Introduction En astronomie, un satellite est décrit comme un corps céleste qui gravite autour d'une planète; ainsi la Lune est le satellite naturel de la Terre. En astronautique, il s'agit

Plus en détail

Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2

Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2 Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2 Développement et Evaluation des PHYsiques des modèles atmosphériques BILAN 45 participants 25 CNRM, 12 LMD, 4 LGGE, 2LA, 1 LSCE, 1 GET 8-9-10 septembre 2014 Observatoire

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88)

DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) DISPERSION ATMOSPHERIQUE DES REJETS DU SITE SVPR à SAINTE-MARGUERITE (88) Ce document a été réalisé en collaboration avec APAVE Alsacienne SAS 3 rue de l Euron BP 21055 Maxeville 54522 LAXOU Cedex Références

Plus en détail

HISTOIRE DE L'AEROSTATION ET

HISTOIRE DE L'AEROSTATION ET HISTOIRE DE L'AEROSTATION ET L'AVIATION (1783 1939) Jacques Peter Maître de Recherches et responsable d'activités à l'onera (Office National d Études et Recherches Aérospatial) Aérodynamique Simulation

Plus en détail

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ MCC et incertitude 10 mars 2015 Par Christophe Béesau et Christian Leliepvre Avec Altran, Solar Impulse s attaque au défi du tour du monde à l énergie solaire. Depuis 2010, Solar Impulse vole à l énergie

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

Application mobile de l IRM version 2.1

Application mobile de l IRM version 2.1 Application mobile de l IRM version 2.1 IRM application mobile v2.1 / Android iphone 08/05/2015 1 Table des matières Table des matières 1 Téléchargement 2 Installation 3 Configuration 3.1 Premier écran

Plus en détail

Circulation générale et météorologie

Circulation générale et météorologie Circulation générale et météorologie B. Legras, http://www.lmd.ens.fr/legras I Instabilités convectives de l'atmosphère humide (supposés connues: les notions de température potentielle sèche et d'instabilité

Plus en détail

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy Le Laboratoire de l Atmosphère et des Cyclones (LACy) UMR (8105) Université de la Réunion CNRS Météo France 15 avenue René Cassin, 97715 Saint Denis messag.,cedex 9 Compte rendu des utilisations du calculateur

Plus en détail

Sillage Météo. Notion de sillage

Sillage Météo. Notion de sillage Sillage Météo Les représentations météorologiques sous forme d animation satellites image par image sont intéressantes. Il est dommage que les données ainsi visualisées ne soient pas utilisées pour une

Plus en détail

2x 9 =5 c) 4 2 x 5 1= x 1 x = 1 9

2x 9 =5 c) 4 2 x 5 1= x 1 x = 1 9 Partie #1 : La jonglerie algébrique... 1. Résous les (in)équations suivantes a) 3 2x 8 =x b) Examen maison fonctions SN5 NOM : 2x 9 =5 c) 4 2 x 5 1= x 1 x d) 2 x 1 3 1 e) x 2 5 = 1 9 f) 2 x 6 7 3 2 2.

Plus en détail

PERTE DE MAÎTRISE - SPIRALE CESSNA 150 C-FQZC BELLIS (ALBERTA) 16 SEPTEMBRE 1996 RAPPORT NUMÉRO A96W0178

PERTE DE MAÎTRISE - SPIRALE CESSNA 150 C-FQZC BELLIS (ALBERTA) 16 SEPTEMBRE 1996 RAPPORT NUMÉRO A96W0178 RAPPORT D=ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE PERTE DE MAÎTRISE - SPIRALE CESSNA 150 C-FQZC BELLIS (ALBERTA) 16 SEPTEMBRE 1996 RAPPORT NUMÉRO A96W0178 Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST)

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9

ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9 ESSAIS COMPLEMENTAIRES du REMORQUEUR ULM DYNAMIC WT 9 EQUIPE DE L HELICE «DURANDAL 100» RESULTATS DES ESSAIS Fédération Française de Vol à Voile Daniel SERRESPEAL 1 OBJET DU PRESENT RAPPORT: Le CENTRE

Plus en détail

Herrebout-Vermander N.V. S.A.

Herrebout-Vermander N.V. S.A. Pag. 1/5 Herrebout-Vermander N.V. S.A. Kuurne, mai 2002 rev. Janvier 2005 Le parquetteur est parti, et qu'est-ce qu'on fait maintenant Félicitations avec votre nouveau Le parquet est un revêtement de sol

Plus en détail

SOMMAIRE. PAgE PAgE BIENVENUE 2 LA NAVIGATION 38 COMMENT DÉBUTER? 3 L ATTERRISSAGE 44 LE PREMIER JOUR 4 LES RÈGLES DE PRIORITÉ 46 LE PARACHUTE 5

SOMMAIRE. PAgE PAgE BIENVENUE 2 LA NAVIGATION 38 COMMENT DÉBUTER? 3 L ATTERRISSAGE 44 LE PREMIER JOUR 4 LES RÈGLES DE PRIORITÉ 46 LE PARACHUTE 5 SOMMAIRE PAgE PAgE BIENVENUE 2 COMMENT DÉBUTER? 3 LE PREMIER JOUR 4 LE PARACHUTE 5 LES SYSTÈMES D OUVERTURE 6 LE DÉPLOIEMENT DE LA VOILURE 8 L OUVERTURE DE LA VOILURE EN OA 9 LA VOILURE PRINCIPALE 10 LE

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

La diversité des climats

La diversité des climats Les interactions entre l océan et l atmosphère Chaque jour, la météorologie occupe une place importante (voire le devant de la scène), lorsque surviennent tempêtes, vagues de chaleur ou de froid, ou inondations.

Plus en détail

d. Pleut-il? Fait-il humide ou sec? Y a-t-il du brouillard? Ecris la réponse sur ta feuille de dessin.

d. Pleut-il? Fait-il humide ou sec? Y a-t-il du brouillard? Ecris la réponse sur ta feuille de dessin. Observation du temps Même sans instrument de mesure, nous pouvons faire de très nombreuses et instructives observations. Prenons donc un petit cahier qui deviendra notre carnet météo. a. Quand on pense

Plus en détail

LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR

LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR LES SERVICES ET UTILISATION DU RADAR A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. FONCTIONNEMENT DES RADAR : Les radars de contrôles aériens sont des instruments de télédétection utilisés

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011)

Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011) Télédétection Radar Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011) Ce chapitre présente successivement les effets du relief

Plus en détail

Rapport d enquête Technique

Rapport d enquête Technique ROYAUME DU MAROC. MINISTERE DE L EQUIPEMENT DU TRANSPORT.. ADMINISTRATION DE L AIR. DIRECTION DE L AERONAUTIQUE CIVILE Réf :ACCID-AG-01/2007 Rapport d enquête Technique relatif à l'accident survenu à l

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A07W0003 PERTE DE MAÎTRISE DANS DES CONDITIONS LIMITES

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A07W0003 PERTE DE MAÎTRISE DANS DES CONDITIONS LIMITES RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A07W0003 PERTE DE MAÎTRISE DANS DES CONDITIONS LIMITES DU CESSNA A185F C-GSDJ EXPLOITÉ PAR ARCTIC SUNWEST CHARTERS À 53 nm AU SUD-EST DE YELLOWKNIFE (TERRITOIRES DU NORD-OUEST)

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques. Copyright EUMETSAT

Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques. Copyright EUMETSAT Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques Copyright EUMETSAT Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques Introduction ; contexte historique 1 - Présentation générale

Plus en détail

Programme d autoformation de 2014 destiné à la mise à jour des connaissances des équipages de conduite

Programme d autoformation de 2014 destiné à la mise à jour des connaissances des équipages de conduite Programme d autoformation de 2014 destiné à la mise à jour des connaissances des équipages de conduite Consulter l alinéa 421.05(2)d) du Règlement de l aviation canadien (RAC). Une fois rempli, il permet

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

Modélisation analogique de la convection

Modélisation analogique de la convection Modélisation analogique de la convection Problème : «Le transfert de chaleur de la profondeur vers la surface se produit selon deux mécanismes : la convection et la conduction. Le transfert par convection

Plus en détail

AIDE MEMOIRE PILOTE PRIVE (FCL1-PPL)

AIDE MEMOIRE PILOTE PRIVE (FCL1-PPL) A. COMMUNICATION AIDE MEMOIRE PILOTE PRIVE (FCL1-PPL) 1. Alphabet phonétique international : Alpha Echo India Mike Quebec Uniform Yankee Bravo Foxtrot Juliet November Roméo Victor Zulu Charlie Golf Kilo

Plus en détail

Voile à l école : développer le sens marin

Voile à l école : développer le sens marin Voile à l école : développer le sens marin Météo Activités possibles Sujets d étude Compétences visées Dans le centre nautique Pour et à l école Température Nuages Bulletin météo Différencier la température

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

Banque de questions : Vérifications extérieures

Banque de questions : Vérifications extérieures Banque de questions : Vérifications extérieures L'interrogation du candidat s'effectue à l'extérieur du véhicule et se décompse en deux temps : - une vérification à faire ou montrer où cela s'effectue

Plus en détail

LES CORRECTIONS DE ROUTE

LES CORRECTIONS DE ROUTE Mises au point en navigation - Route, dérive et courants Page 1 LES CORRECTIONS DE ROUTE Origine du problème ; définitions. On a vu, dans le chapitre précédent, les corrections à apporter aux déterminations

Plus en détail

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO Gestion de trafic, gestion des crises hivernales : le suivi et l alerte météo M. Guy LEGOFF Directeur Régional Météo Sud-Est 2, bd du château double 13908 Aix-en-Provence Cedex 2 Tél.: 33 (0)4 42 95 90

Plus en détail

EPISODE PLUVIO-ORAGEUX DU 15 JUIN 2010 SUR LE VAR

EPISODE PLUVIO-ORAGEUX DU 15 JUIN 2010 SUR LE VAR KERAUNOS - Observatoire Français des Tornades et des Orages Violents www.keraunos.org EPISODE PLUVIO-ORAGEUX DU 15 JUIN 2010 SUR LE VAR Retour d expérience sur la prévision météorologique et hydrologique

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

-12. Dispersion atmosphérique (Mécanismes et outils de calcul)

-12. Dispersion atmosphérique (Mécanismes et outils de calcul) Méthodes pour l évaluation et la prévention des risques accidentels (DRA-006) -1 Dispersion atmosphérique (Mécanismes et outils de calcul) Ministère de l Ecologie et du Développement Durable Direction

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Parcours élèves Correction Jusqu à la 4 è D E V E L O P P E M E N T 2 0 1 5 U R A B L E Département éducation formation Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr

Plus en détail

Cours IV Mise en orbite

Cours IV Mise en orbite Introduction au vol spatial Cours IV Mise en orbite If you don t know where you re going, you ll probably end up somewhere else. Yogi Berra, NY Yankees catcher v1.2.8 by-sa Olivier Cleynen Introduction

Plus en détail

Ballon Sonde : Air Maroni 2010

Ballon Sonde : Air Maroni 2010 Ballon Sonde : Air Maroni 2010 1. Présentation du projet L objectif du projet du ballon sonde est de lâcher un ballon gonflé à l hélium muni d une nacelle. La nacelle contient huit capteurs : deux capteurs

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100

MODE D EMPLOI. Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100 MODE D EMPLOI Station météo avec senseur extérieur sans fil WS-1100 FR SOMMAIRE 1 2 11 3 4 5 10 9 6 8 1. affi chage de l horloge DCF 2. les précisions météorologiques avec des symboles 3. pression de l

Plus en détail

THEME 1B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle TP1 La naissance d une idée

THEME 1B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle TP1 La naissance d une idée THEME 1B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle TP1 La naissance d une idée Dès 1858, on dispose de cartes géographiques relativement précises qui ont permis à Antonio Snider- Pellegrini d

Plus en détail

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale.

Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Analyse des erreurs de mesure lors d une opération de soudage ; Définition d une instrumentation optimale. Morgan DAL 1, Philippe LE MASSON 1, Michel DUMONS 1, Didier LAWRJANIEC 2 1 LIMATB, Université

Plus en détail

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage»

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Public cible Toute personne impliquée dans un projet de mise en œuvre, que ce soit en tant que conseiller professionnel et

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail