Immersion - Vision 3D dans la RV.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Immersion - Vision 3D dans la RV."

Transcription

1 Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques & Informatique Université des Sciences et de la Technologie d'oran - Mohamed Boudiaf A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

2 Cours RVS Master II IVA Plan du cours 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

3 Introduction Introduction Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

4 Introduction Introduction Introduction L'utilisation du sens visuel est presque toujours indispensable en réalité virtuelle ; Un dispositif RV n'exploitant pas la vision est extrêmement rare. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

5 Introduction Introduction Introduction Matériel informatique : puissances de calculs tempsr el images 3D de qualité ; Images photoréalistes avec des reets susamment proches de la réalité ; Autres interfaces visuelles qu'un simple écran monoscopique. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

6 Introduction Introduction Introduction L'interface idéale et universelle devrait avoir des caractéristiques métrologiques correspondant aux capacités maximales du système visuel humain pour bien exploiter ce canal sensoriel ; Cette interface doit orir quatre capacités : A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

7 Introduction Introduction Introduction Grands champs de vision : horizontaux et verticaux correspondant à ceux des yeux ; Vision stéréoscopique : dans tout le champ de vision binoculaire ; Haute résolution graphique ; Immersion du regard dans le monde virtuel : Capteur localisant l'orientation de l'opérateur. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

8 Introduction Immersion du regard Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

9 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard L'immersion du regard : l'utilisateur voit toujours la scène virtuelle, même s'il translate ou tourne sa tête (son regard) dans n'importe quelle direction. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

10 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard En pratique, il y a deux types d'immersion du regard proposés : A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

11 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard L'immersion totale du regard : Visiocasque, Visiocube à six faces ; La tête de l'observateur peut se translater et tourner dans toutes les directions. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

12 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard L'immersion partielle concentrique : Écran (grande taille).. l'observateur peut regarder la scène virtuelle (ou l'objet) en translatant ou en tournant son regard sur plus ou moins 45 par rapport à la normale de l'écran. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

13 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard L'immersion partielle concentrique : La transalation de la tête, parallèlement à l'écran, est aussi limitée, de l'ordre de la demi-largeur de l'écran. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

14 Les interfaces visuelles Les interfaces visuelles Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

15 Les interfaces visuelles Les interfaces visuelles Les interfaces à support xe Les interfaces à support xe sans ou avec peu d'immersion du regard : Écran d'ordinateur monoscopique ou stéréoscopique ; Fenêtre immersive ; Visiobureau ou bureau immersif ; Visiosalle et visiocube. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

16 Les interfaces visuelles Les interfaces visuelles Les interfaces portables Les interfaces portables avec immersion totale du regard : Visiocasque ; Vidéolunette ; Visiocasque semi-transparent. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

17 Les interfaces à support xe Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

18 Les interfaces à support xe Les écrans Ecrans d'ordinateur monoscopiques Un écran d'ordinateur classique (monoscopique) est souvent utilisé pour diérents domaines proches ou inclus à celui de la RV : Jeux vidéo, CAO, Téléopération et Télévirtualité. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

19 Les interfaces à support xe Les écrans Ecrans d'ordinateur monoscopiques A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

20 Les interfaces à support xe Les écrans Ecrans d'ordinateur stéréoscopiques L'objectif : fournir à chaque oeil une image diérente. Deux principes : On place près des yeux deux petits écrans (cas des visiocasques) ; On sépare techniquement les deux images achées sur un seul écran, celui-ci étant plus ou moins éloigné des yeux. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

21 Les interfaces à support xe Les écrans Ecrans d'ordinateur stéréoscopiques Le principe repose sur un dispositif technique permettant de séparer les images pour ne visualiser sur chaque oeil que l'image désirée ; La classication qui suit est donc fonction du lieu où se fait cette séparation et du type de dispositif employé. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

22 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation au niveau de l'écran Écran autostéréoscopique avec illumination : L'écran est à deux plans : Un écran à cristaux liquides ; Juste derrière : des nes colonnes illuminées séparées entre elles par des zones sombres (une colonne de lumière pour deux colonnes de pixels de l'écran à cristaux liquides). A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

23 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation au niveau de l'écran Écran autostéréoscopique avec illumination : Chaque colonne de lumière est espacée de telle façon qu'un observateur dans une bonne position voit celle-ci à travers la colonne paire de pixels avec son oeil gauche, et à travers la colonne impaire de pixels avec son oeil droit. Les pixels ne sont visibles dans ce dispositif que s'ils sont éclairés. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

24 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique avec illumination A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

25 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire L'écran est recouvert d'un réseau lenticulaire (un plan de lentilles demi-cylindriques d'axes parallèles aux colonnes de l'écran) ; Celles-ci ont des caractéristiques optiques qui impliquent que chaque oeil de l'utilisateur voit des colonnes diérentes de pixels, correspondant à deux images diérentes. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

26 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire Derrière chaque lentille cylindrique, on a pour chaque oeil 1, 2 ou 4 colonnes de pixels ; S'il y en a plusieurs, en déplaçant légèrement la tête, l'observateur voit la scène achée en continu sous diérents points de vue. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

27 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran g d lentilles cylindriques G D A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

28 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran g d lentilles cylindriques G D A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

29 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran g d lentilles cylindriques G D A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

30 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran d lentilles cylindriques D A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

31 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran g lentilles cylindriques G A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

32 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Séparation par diérenciation colorimétrique : Le procédé ancien et bien connu avec des lunettes bicolores (procédé anaglyphe) permet facilement de créer sur un écran une vision stéréoscopique ; Chaque oeil ne voit qu'une des deux images de couleur diérente, rouge et cyan (la couleur complémentaire du rouge), grâce à deux ltres sur la paire de lunettes. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

33 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

34 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Séparation par lunettes à obturateur électronique (lunettes actives) : Ces lunettes sont composées de deux écrans à cristaux liquides qui obturent alternativement 60 (ou 50) fois par seconde chaque oeil, pendant que le moniteur ache les images à la fréquence de 100 hertz. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

35 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

36 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Pour synchroniser les obturateurs avec l'achage du moniteur, deux procédés sont possibles : La synchronisation est transmise soit par un câble reliant les lunettes au moniteur (dispositif à faible coût pour PC). A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

37 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Pour synchroniser les obturateurs avec l'achage du moniteur, deux procédés sont possibles : Soit par des liaisons infrarouges (dispositif classique), solution plus souple d'emploi. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

38 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Séparation par lunettes polarisantes (lunettes passives) : Il y a deux techniques pour la polarisation au niveau de l'écran : A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

39 Les interfaces à support xe Les écrans Multiplexage temporel Devant le moniteur est placé un écran à cristaux liquides permettant une polarisation de la lumière diérente dans le temps pour chaque couple d'images stéréoscopiques. Avec des lunettes ayant deux ltres ne permettant que la transmission de l'image désirée pour chaque oeil, l'observateur voit les images en relief. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

40 Les interfaces à support xe Les écrans Multiplexage temporel A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

41 Les interfaces à support xe Les écrans Multiplexage spatial Alternativement une ligne sur deux de l'achage est polarisée diéremment ; Avec une paire de lunettes polarisante, chaque oeil ne voit qu'une ligne sur deux de l'écran correspondant à la bonne image stéréoscopique. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

42 Les interfaces à support xe Les écrans Multiplexage spatial A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

43 Les interfaces à support xe Les visiobureaux Visiobureau ou bureau immersif (90') Ce type d'interface permet d'acher sur une grande surface des images stéréoscopiques (de la grandeur d'un bureau ou d'une planche à dessin) ; Permettent à un ou plusieurs de visualiser des objets tridimensionnels. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

44 Les interfaces à support xe Les visiobureaux Visiobureau ou bureau immersif (90') Ce type d'interface permet d'acher sur une grande surface des images stéréoscopiques (de la grandeur d'un bureau ou d'une planche à dessin) ; fonctionnent comme les écrans stéréoscopiques avec séparation par lunettes, excepté que l'image est projetée sur un écran par rétroprojecteur et éventuellement via un ou deux miroirs. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

45 Les interfaces à support xe Les visiobureaux Visiobureau ou bureau immersif (90') A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

46 Les interfaces à support xe Les visiobureaux Visiobureau ou bureau immersif (90') A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

47 Les interfaces à support xe Les visiosalles VisioSalles Interfaces visuelles à taille humaine - VisioSalles (Salle immersive) et visiocubes. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

48 Les interfaces portables Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

49 Les interfaces portables Les visiocasques Visiocasques Le visiocasque doit présenter quatre fonctionnalités principales : un grand champ visuel ; une immersion du regard ; une vision stéréoscopique ; une résolution élevée. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

50 Les interfaces portables Les visiocasques Visiocasques A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

51 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

52 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

53 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

54 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

55 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% III. Grande résolution à fréquence élevée A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

56 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% III. Grande résolution à fréquence élevée Grande densité pixels / surfaces A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

57 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% III. Grande résolution à fréquence élevée Grande densité pixels / surfaces IV. Champ visuel Total A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

58 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% III. Grande résolution à fréquence élevée Grande densité pixels / surfaces IV. Champ visuel Total Mini écrans à grande étendue (ou plusieurs écrans) + optique grand angle A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

59 Les interfaces portables Les visiocasques Visiocasque CRT A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

60 Les interfaces portables Les visiocasques Visiocasque LCD A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

61 Les interfaces portables Les vidéolunettes Vidéolunettes Sont des interfaces visuelles légèrement diérentes des visiocasques ; Permettent de voir les images virtuelles tout en n'étant pas totalement coupé du monde extérieur ; L'utilisateur perçoit des images sur un écran virtuel, ottant dans l'air, avec une immersion visuelle. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

62 Les interfaces portables Les vidéolunettes Vidéolunettes Deux types de vidéolunettes sont proposées : Dans le premier cas, le champ de vision n'est pas entièrement obstrué par le dispositif optique et l'observateur peut voir sur le côté son environnement extérieur ; Dans l'autre cas, les lunettes ne disposent que d'un seul écran. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

63 Les interfaces portables Les vidéolunettes Vidéolunettes A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

64 Les interfaces portables Les visiocasques semi-transparents Visiocasque à dispositifs semi transparents Des visiocasques à écrans cathodiques qui permettent de superposer à la vision du monde réel des images de synthèse (See-throughHMD ou Visuel de casque) ; Ceuxci, ont été conçus pour certaines applications, comme l'achage simultané des tableaux de bord et de la vue extérieure pour les pilotes d'avion. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

65 Les interfaces portables Les visiocasques semi-transparents Visiocasque à dispositifs semi transparents L'interface repose sur un écran semi-rééchissant sur lequel est envoyé une ou plusieurs images qui se superposent à la vision humaine classique ; Utilisé dans les avions de chasse sous la forme d'un petit écran inclinée sur lequel sont projetées les informations nécessaires au pilotage. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

66 Les interfaces portables Les visiocasques semi-transparents Visiocasque à dispositifs semi transparents Voiture Futur : le pare-brise servira d'écran réecteur : les informations de vitesse, compte-tours, guidage du véhicule... A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

RV01 Réalité virtuelle, mixte, augmentée

RV01 Réalité virtuelle, mixte, augmentée RV01 Réalité virtuelle, mixte, augmentée Resp: Indira.thouvenin@utc.fr D1 yann.soullard@utc.fr D2 florian.jeanne@utc.fr D3 remy.frenoy@utc.fr Indira Thouvenin 1 Interfaces de réalité virtuelle Part 1-

Plus en détail

Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016

Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016 Annex 44, page 1 Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016 H04N 13/00 Systèmes stéréoscopiques; Systèmes multi-vues; Leurs détails NOTE Ce groupe couvre les systèmes fournissant

Plus en détail

Rapport de Conception

Rapport de Conception 2013 2014 Black Pearl SimBall Rapport de Conception François Barety Joël Fossorier Peter Husar Yorick Marchand Perle Silvin Page 1 SOMMAIRE Présentation...3 Cahier des charges...3 Diagramme de cas d'utilisation...4

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES EXPÉRIENCE 5 MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES I. Introduction et objectifs Les miroirs et les lentilles sont des objets utilisés quotidiennement. Le miroir le plus répandu (et le plus simple) est le miroir

Plus en détail

Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop :

Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop : BOUTHIER Christophe Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop : Les 3 types de technologie 3D: Le principe de fonctionnement de

Plus en détail

SOMMAIRE LUNETTES 3D 2008 DOC : 1. Descriptif et caractéristiques... DOC 2

SOMMAIRE LUNETTES 3D 2008 DOC : 1. Descriptif et caractéristiques... DOC 2 SOMMAIRE Descriptif et caractéristiques... DOC 2 Explications diverses DOC 3 Comment voir une image en relief? Principe de restitution du relief Principe théorique de fabrication Comment réaliser votre

Plus en détail

Interfaces visuelles. Interfaces visuelles

Interfaces visuelles. Interfaces visuelles Interfaces visuelles L interface Interfaces visuelles idéale Une interface visuelle idéale doit avoir : (par rapport à un écran classique) Une grande résolution Un grand champ visuel Une vision stéréoscopique

Plus en détail

NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE

NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE PARTIE 1: LA LUMIÈRE A DES COULEURS : NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE Observer les différentes couleurs qui composent la lumière blanche. (OU THÉORIE): Pour votre théorie, définissez une onde électromagnétique,

Plus en détail

TP cristaux liquides

TP cristaux liquides TP cristaux liquides Master pro Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Phénomènes de polarisation de la lumière: Étude d un afficheur à cristaux liquides Année 2008 2009 Le but de ce TP est de comprendre

Plus en détail

Salle de technologie

Salle de technologie Prénom : Nom : Classe : Date : Salle de technologie Séquence Le dessin technique Définition du dessin technique : Le dessin technique est un ensemble de règles pour représenter des objets ; ces règles

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

La formation des images par les lentilles

La formation des images par les lentilles Plan Introduction: 1. Deux types de lentilles 2. Les propriétés des lentilles 2.1. Lentille convergente 2.2. Lentille divergente 3. L image d un objet donnée par une lentille convergente 3.1 Rappel : Une

Plus en détail

Affichage tête haute

Affichage tête haute P a g e 1 TS Spécialité Physique Exercice résolu Enoncé Le dispositif d Affichage Tête Haute (ATH) est principalement utilisé dans les avions de chasse et certaines voitures. Il consiste à projeter des

Plus en détail

Cahier. des charges. T.E.R. : Modélisation architecturale basée photo/vidéo. reconstruction intérieure basée profondeur

Cahier. des charges. T.E.R. : Modélisation architecturale basée photo/vidéo. reconstruction intérieure basée profondeur Cahier T.E.R. : Modélisation architecturale basée photo/vidéo reconstruction intérieure basée profondeur des charges Renaud Jean-Christophe Naville Vincent Explicitation du contexte Dans le cadre de notre

Plus en détail

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux PHOTOGRAPHIE Fondamentaux Août 2009 ETYMOLOGIE Le terme photographie vient du grec photo signifiant lumière, clarté et de graphie, peindre, dessiner, écrire. Ainsi, au sens littéral, la photographie est

Plus en détail

Imagerie 3D et mathématiques

Imagerie 3D et mathématiques Imagerie 3D et mathématiques Jacques-Olivier Lachaud Laboratoire de Mathématiques CNRS / Université de Savoie Fête de la Science, 13/10/2013 Galerie Eurêka Image et perception Synthèse d image 3D Imagerie

Plus en détail

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation.

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation. 1/5 Le dessin technique ou dessin industriel est un élément essentiel de la communication technique. Il s agit d un ensemble de conventions de représentation des objets qui assurent que l objet produit

Plus en détail

3.1.1 Image numérique et image analogique.

3.1.1 Image numérique et image analogique. PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1 Image numérique et image analogique. Image numérique se dit digital

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

MACRO PHOTO ou PHOTO RAPPROCHEE A L'ECOLE

MACRO PHOTO ou PHOTO RAPPROCHEE A L'ECOLE MACRO PHOTO ou PHOTO RAPPROCHEE A L'ECOLE EQUIPEMENT 1 appareil photo numérique avec flash (même ancien comme ce Mavica!) REGLAGES DE L'APPAREIL Ce réglage est présent sur presque tous les appareils photos

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

Le microscope optique ou photonique

Le microscope optique ou photonique Le microscope optique ou photonique I description : Le microscope est composé de deux systèmes optiques, l objectif et l oculaire, chacun pouvant être considéré comme une lentille mince convergente L objectif

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles?

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? PENET François LAMARCQ Simon DELAHAYE Nicolas Les lentilles optiques Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? Sommaire : Introduction

Plus en détail

Capteur de Tension 2 voies 1MHz

Capteur de Tension 2 voies 1MHz Capteur de Tension 2 voies 1MHz Référence PS-2190 Page 1 sur 8 Equipement inclus Capteur tension 1 MHz 2 voies Matériel nécessaire Interface GLX PS-2002 Cordons de raccordement DEMARRAGE RAPIDE 1) Connectez

Plus en détail

Initiation à l informatique. Module 4 : Gestion de l affichage Windows

Initiation à l informatique. Module 4 : Gestion de l affichage Windows Initiation à l informatique. Module 4 : Gestion de l affichage Windows Créé par Xavier CABANAT Version 1.2 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 13 Sommaire Introduction :... 3 Qu est ce que l interface

Plus en détail

Collaboration interactive totale. La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation

Collaboration interactive totale. La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation Collaboration interactive totale La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation Le terrain est à vous...sans limites! Le sujet de la réunion est ouvert

Plus en détail

Explications sur le complément optique version 1.2 1) problématique

Explications sur le complément optique version 1.2 1) problématique Explications sur le complément optique version 1.2 1) problématique les vidéoprojecteurs sont capables de projeter une image suivant un angle de champ variant généralement de 17 à 30 suivant les modèles.

Plus en détail

Approche Design Méthodologie de conduite de sites web

Approche Design Méthodologie de conduite de sites web Approche Design Méthodologie de conduite de sites web Phase 02 Concevoir le site (C) Conception visuelle N. Vanassche www.nathalievanassche.be Phase 2 (C) : Conception visuelle Facilité d utilisation:

Plus en détail

INSTRUMENT D'OPTIQUE EXPÉRIENCE 7 II. ÉQUIPEMENT. Supports à lentilles et écran. I. Introduction et objectifs. Numéro de la boîte de lentilles

INSTRUMENT D'OPTIQUE EXPÉRIENCE 7 II. ÉQUIPEMENT. Supports à lentilles et écran. I. Introduction et objectifs. Numéro de la boîte de lentilles EXPÉRIENCE 7 INSTRUMENT D'OPTIQUE I. Introduction et objectifs II. ÉQUIPEMENT Lentilles Supports à lentilles et écran Source lumineuse Numéro de la boîte de lentilles Règle métrique Banc d optique Diaphragme

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08

NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08 Règlements : NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08 Professeur : Pierre Noël de Tilly Tout plagiat entraîne la note zéro. Seuls calculatrice, règle, rapporteur d'angle, gomme à effacer,

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE MILIEU PHYSIQUE (TEMPÉRATURE, ÉCLAIRAGE, BRUIT). LE BUREAU:

Plus en détail

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne Ministère de l éducation nationale Académie de Créteil LW JEAN-MICHEL NICOLAS CHEF DE TRAVAUX : 01 48 81 25 02 : 01 48 81 31 83 jean-michel.nicolas@ac-creteil.fr Version 2015.0 2015-08-23 Lycée polyvalent

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces Ex 01 Ex 02 Catadioptre T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces O Deux miroirs rectangulaires M et M forment un C angle de 70, AC = AC = 50 cm. 1. Un point lumineux P se trouve entre les miroirs.

Plus en détail

Le modèle des lentilles minces convergentes

Le modèle des lentilles minces convergentes 1 Le modèle des lentilles minces convergentes LES LENTILLES MINCES CNVERGENTES résumés de cours Définition Une lentille est un milieu transparent limité par deux faces dont l'une au moins est sphérique.

Plus en détail

CH1 : Vision et images

CH1 : Vision et images CH : Vision et s I La d'un rayon de lumière I Etude de la d'un rayon lumineux monochromatique : Marche d'un rayon de lumière restant dans un milieu transparent d'indice de réfraction n constant 2 Marche

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

13. Module 3D. 13.1 Introduction. Module 3D

13. Module 3D. 13.1 Introduction. Module 3D 13. Module 3D 13.1 Introduction Un petit dessin vaut toujours mieux qu un long discours. Le Module 3D offre à l utilisateur la possibilité d effectuer rapidement une analyse visuelle du résultat de la

Plus en détail

Les lentilles additionnelles

Les lentilles additionnelles Les lentilles additionnelles Il existe deux méthodes pour réaliser des photographies rapprochées : ) l augmentation de tirage 2) les lentilles additionnelles C est la seconde méthode qui va être étudié

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

1 principe de la loupe

1 principe de la loupe STL G L'oeil ne peut percevoir, à 15 cm, que des détails dont les dimensions sont supérieures à 45 microns. our voir des détails plus petits, on utilise des instruments d'optique qui donnent de l'objet

Plus en détail

S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S

S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S Verres CORRECTEURS photochromiques POLARISANTS Younger Optics présente Drivewear, le verre correcteur conçu pour moduler et améliorer la perception du porteur

Plus en détail

GMEC1311 Dessin d ingénierie. Chapitre 1: Introduction

GMEC1311 Dessin d ingénierie. Chapitre 1: Introduction GMEC1311 Dessin d ingénierie Chapitre 1: Introduction Contenu du chapitre Introduction au dessin technique Normes Vues Traits Échelle Encadrement 2 Introduction Les dessins ou graphiques sont utilisés

Plus en détail

Cahier des Charges : Description du projet de réalité virtuelle - Ensimag 3A MMIS-IRVM.

Cahier des Charges : Description du projet de réalité virtuelle - Ensimag 3A MMIS-IRVM. Cahier des Charges : Réalité Virtuelle-Augmenté Description du projet de réalité virtuelle - Ensimag 3A MMIS-IRVM. Peythieux Laura Janvier Adrien Siegel Edouard Champeau Julien Grenoble INP - Ensimag 2010-2011

Plus en détail

DESSIN. Le point. La ligne CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME

DESSIN. Le point. La ligne CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME DESSIN CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME Le point En géométrie, un point est le plus petit élément constitutif de l'espace géométrique, c'est-à-dire un lieu au sein duquel on ne peut distinguer aucun autre

Plus en détail

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir Question O1 Vous mesurez 180 cm, vous vous tenez debout face à un miroir plan dressé verticalement. Quelle doit être la hauteur minimale du miroir pour que vous puissiez vous y voir des pieds à la tête,

Plus en détail

Installation d un système de vidéosurveillance

Installation d un système de vidéosurveillance Installation d un système de vidéosurveillance Milestone Enterprise/Professional I. Prérequis Ce tutoriel présente sommairement les étapes nécessaires à la mise en place d un système de vidéosurveillance

Plus en détail

Comment calibrer son écran (Mac/Win) avec l'x-rite eye-one display 2-1

Comment calibrer son écran (Mac/Win) avec l'x-rite eye-one display 2-1 Comment calibrer son écran (Mac/Win) avec l'x-rite eye-one display 2 Etalonnage avec une sonde xrite i1 Lancer Eye-One Match sous admin ou utilisateur ayant les privilèges administrateur Il se trouve dans

Plus en détail

Travaux pratiques 1.3.3 Détermination de la résolution d écran d un ordinateur

Travaux pratiques 1.3.3 Détermination de la résolution d écran d un ordinateur Travaux pratiques 1.3.3 Détermination de la résolution d écran d un ordinateur Objectifs Déterminer la résolution d écran actuelle d un moniteur d ordinateur Déterminer la résolution maximale pour une

Plus en détail

obs.4 un Modèle pour l œil cours

obs.4 un Modèle pour l œil cours obs.4 un Modèle pour l œil cours 1) Modélisation optique de l œil : a) anatomie de l œil humain : L œil humain est un globe pratiquement sphérique qui est protégé de l extérieur par une membrane résistante,

Plus en détail

1 Chemin d un faisceau lumineux

1 Chemin d un faisceau lumineux TD P3 Optique Lentilles sphériques minces Savoir-faire travaillés dans les exercices d application Savoir construire la marche d un rayon lumineux quelconque. Ex. 1 Démontrer la relation de conjugaison

Plus en détail

Les frises (de 5 à 12 ans)

Les frises (de 5 à 12 ans) LA GEOMETRIE DES TRANSFORMATIONS dans l'apprentissage des mathématiques Site WEB : www.uvgt.net Les frises (de 5 à 12 ans) Michel DEMAL Jacques DUBUCQ Danielle POPELER U.V.G.T - H.E.C.F.H - U.M.H. U.R.E.M.

Plus en détail

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES PREMIÈRE S THÈME : OBSERVER VISION IMAGE COULEUR DS 0 A 0 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... On prendra soin tout au long du devoir de justifier et de rédiger

Plus en détail

MOUVEMENTS I. TRANSMISSION ET TRANSFORMATION DE MOUVEMENTS.

MOUVEMENTS I. TRANSMISSION ET TRANSFORMATION DE MOUVEMENTS. MOUVEMENTS Mécanisme ensemble de pièces organisées pour obtenir un mouvement. Liaison nature de l assemblage de deux pièces entre elles. Liaison complète/fixe (les deux pièces sont solidaires l une de

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Équipement de sous-titrage :

Équipement de sous-titrage : Équipement de sous-titrage : La technologie de sous-titrage laser de Titra respecte l'environnement, étant sûre à 100% pour l'image ainsi que pour la bande son du film et ayant le meilleur des résultats

Plus en détail

Netbook Asus 1000H / Samsung NC10 et Ecran 3D ZALMAN

Netbook Asus 1000H / Samsung NC10 et Ecran 3D ZALMAN Netbook Asus 1000H / Samsung NC10 et Ecran 3D ZALMAN Les Netbooks par Daniel Chailloux et Jacques Claverie Récemment de nouveaux ordinateurs portables ont vu le jour. Ils font partie de la famille des

Plus en détail

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane.

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Selon la forme de ses faces d'entrée et de sortie, une

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

agrandir l'image loupe perfectionnée

agrandir l'image loupe perfectionnée Oculaires 1 Oculaires Un oculaire est un système optique complémentaire de l'objectif. Il est utilisé dans les instruments tels que les microscopes ou les télescopes pour agrandir l'image produite au plan

Plus en détail

Raccordement téléphonique

Raccordement téléphonique Le câble téléphonique Les données vocales du téléphone passent par une paire de fils de cuivre. La tension au repos entre ces deux câbles est d environ 48 Volts. Le câble téléphonique qui arrive chez l

Plus en détail

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles L RMTIN DES IMGES PTIQUES Représentation visuelle du monde et 2 Compétences exigibles au C : Reconnaître une lentille convergente ou divergente par une méthode au choix : par la déviation produite sur

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille Cours 1. Vision d un objet : Un objet ne peut être vu que s il émet de la lumière et que celle-ci pénètre dans l

Plus en détail

PROTECTION TRAVAILLEUR ISOLE RONDIER LOCALISATION

PROTECTION TRAVAILLEUR ISOLE RONDIER LOCALISATION PROTECTION TRAVAILLEUR ISOLE RONDIER LOCALISATION Ref. SO2796 Octobre 2008 Page 1 de 26 Table des matières 1 Menus de l application P.R.L : 3 2 Les fonctions de rondier : 3 2.1 Lancer/arrêter une ronde

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

Comment me placer et me déplacer?

Comment me placer et me déplacer? Comment me placer et me déplacer? 1) le placement L arbitrage est assuré par 2 arbitres, un arbitre de tête et un arbitre de queue qui doivent «encadrer» les 10 joueurs dans leur champ visuel. L arbitre

Plus en détail

+ 1 (attention aux conventions de signe)'

+ 1 (attention aux conventions de signe)' L'essentiel o Pour obtenir une image de bonne qualité, il faut que 'objet soit proche de 'axe optique et que 'ouverture de la lentille ne soit pas trop grande.. Les rayons passant par le centre optique

Plus en détail

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est:

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est: Travaux Pratiques 3. IFT 1002/IFT 1005. Structure Interne des Ordinateurs. Département d'informatique et de génie logiciel. Université Laval. Hiver 2012. Prof : Bui Minh Duc. Tous les exercices sont indépendants.

Plus en détail

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F I) Généralité sur l optique géométrique : 1) Rappel sur les faisceaux lumineux : A partir d'une source de lumière, nous observons un faisceau lumineux qui peut être

Plus en détail

Notice d utilisation de l application mobile

Notice d utilisation de l application mobile Notice d utilisation de l application mobile L'application GEONIMO Tracking vous permet de suivre en temps réel sur votre mobile les déplacements de vos chiens équipés de colliers de repérage GPS GEONIMO.

Plus en détail

Exercice n 1 : Les taches solaires

Exercice n 1 : Les taches solaires Vendredi 14 octobre Contrôle de physique TS spé Sauf indication contraire, tout résultat doit être justifié. Calculatrice autorisée Exercice n 1 : Les taches solaires On se propose d étudier une lunette

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. Souris informatique. Souris informatique Dossier technique 1/6

DOSSIER TECHNIQUE. Souris informatique. Souris informatique Dossier technique 1/6 DOSSIER TECHNIQUE Souris informatique Souris informatique Dossier technique 1/6 SOMMAIRE 1/ Présentation Page 3 2/ Types de souris Pages 3 à 5 3/ Analyse fonctionnelle 3.1/ Diagramme boîte fonctionnelle

Plus en détail

B - COURANT ELECTRIQUE

B - COURANT ELECTRIQUE B - COURANT ELECTRIQUE B - I - DEFINITION DE L'INTENSITE D'UN COURANT ELECTRIQUE La propriété des conducteurs solides d'avoir des électrons libres correspond à l'échelle des atomes à un déplacement permanent

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

Pavillon de Barcelone

Pavillon de Barcelone Partie 1 Première Etape Formation du socle du pavillon Tout d abord, on créé une boîte au format souhaitée, avec un nombre de segmentation correspondant à la trame du dallage du projet. Puis, on la transforme

Plus en détail

PLAN DE TABLE. un exercice domestique. On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes :

PLAN DE TABLE. un exercice domestique. On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes : PLAN DE TABLE un exercice domestique POSITION DU PROBLÈME On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes : 1) Alternance des hommes et des femmes. 2)

Plus en détail

Filières SMP & SMIA, année 2012-2013 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU FPL, Maroc

Filières SMP & SMIA, année 2012-2013 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU FPL, Maroc Filières SMP & SMIA, année 202-203 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU, Maroc Les lentilles minces (suite) 2 Construction du rayon émergent correspondant à un rayon incident donné lentille convergente

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

La retouche de photos

La retouche de photos La retouche de photos Depuis l apparition des appareils photos numériques et des Smartphones, nous prenons de plus en plus de photos. Avec les appareils photos argentiques (avec des pellicules), nous faisions

Plus en détail

Les Rencontres de l Image. Les bases en Macrophotographie

Les Rencontres de l Image. Les bases en Macrophotographie Les Rencontres de Les bases en Macrophotographie Trucs et astuces pour débutants en macrophotographie Trucs et astuces pour débutants en macrophotographie Se lever tôt! La lumière est belle, chaude Le

Plus en détail

Éléments d un ordinateur

Éléments d un ordinateur Page 1 sur 6 Éléments d un ordinateur Dans cet article l Unité système l Stockage l Souris l Clavier l Moniteur l Imprimante l Haut-parleurs l Modem Si vous utilisez un ordinateur de bureau, vous savez

Plus en détail

Modélisation d une lunette astronomique

Modélisation d une lunette astronomique Modélisation d une lunette astronomique I. But de la manipulation : Étudier une lunette astronomique modélisée par un couple de lentilles minces convergentes, constituant un ensemble afocal qui est à définir.

Plus en détail

Getting Started. Analyseur temps-réel ATP 08. Introduction. Démarrage de l analyseur en ligne. HEAD Guide d introduction

Getting Started. Analyseur temps-réel ATP 08. Introduction. Démarrage de l analyseur en ligne. HEAD Guide d introduction Analyseur temps-réel ATP 08 Introduction L analyseur temps-réel (ATP 08) d ArtemiS permet à l utilisateur d analyser en ligne des données temporelles à l aide de nombreuses analyses, d en calculer la moyenne

Plus en détail

Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION

Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION I. Cahier des charges Notre projet consiste à créer un programme et des interfaces qui permettent à un professeur (en amphi) d interagir avec ses élèves.

Plus en détail

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1)

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) 1 TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) Le but de ce TP est de savoir réaliser une image de bonne qualité et de taille voulue sur un écran, mais aussi de savoir utiliser un viseur pour

Plus en détail

SOURCE DE TENSION ET SOURCE DE COURANT

SOURCE DE TENSION ET SOURCE DE COURANT 59 E1 SOUCE DE TENSON ET SOUCE DE COUNT.- BUT DE L'EXPEENCE Les sources de tension et de courant sont des modèles que l'on ne rencontre pas dans la nature. Néanmoins, toute source d'énergie électrique

Plus en détail

Utilisation des filtres en photographie.

Utilisation des filtres en photographie. Utilisation des filtres en photographie. Le filtre de protection neutre, ou filtre UV C est le filtre le plus connu, dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Il n a aucun effet sur l image, et ne

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

8TRD147: Animation et images par ordinateur

8TRD147: Animation et images par ordinateur 8TRD147: Animation et images par ordinateur Simulation de fourrure Y. Chiricota Département d informatique et de mathématique Université du Québec à Chicoutimi / Certaines des illustrations de ce document

Plus en détail

Les Capteurs. Table des matières. Classe de première SI

Les Capteurs. Table des matières. Classe de première SI Les Capteurs Table des matières 1. Introduction...2 2. Les capteurs analogiques...3 2.1. Les capteurs potentiométriques...3 3. Les capteurs numériques...3 3.1. Les codeurs rotatifs...3 3.2. Le codeur incrémental...4

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail