Immersion - Vision 3D dans la RV.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Immersion - Vision 3D dans la RV."

Transcription

1 Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques & Informatique Université des Sciences et de la Technologie d'oran - Mohamed Boudiaf A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

2 Cours RVS Master II IVA Plan du cours 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

3 Introduction Introduction Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

4 Introduction Introduction Introduction L'utilisation du sens visuel est presque toujours indispensable en réalité virtuelle ; Un dispositif RV n'exploitant pas la vision est extrêmement rare. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

5 Introduction Introduction Introduction Matériel informatique : puissances de calculs tempsr el images 3D de qualité ; Images photoréalistes avec des reets susamment proches de la réalité ; Autres interfaces visuelles qu'un simple écran monoscopique. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

6 Introduction Introduction Introduction L'interface idéale et universelle devrait avoir des caractéristiques métrologiques correspondant aux capacités maximales du système visuel humain pour bien exploiter ce canal sensoriel ; Cette interface doit orir quatre capacités : A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

7 Introduction Introduction Introduction Grands champs de vision : horizontaux et verticaux correspondant à ceux des yeux ; Vision stéréoscopique : dans tout le champ de vision binoculaire ; Haute résolution graphique ; Immersion du regard dans le monde virtuel : Capteur localisant l'orientation de l'opérateur. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

8 Introduction Immersion du regard Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

9 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard L'immersion du regard : l'utilisateur voit toujours la scène virtuelle, même s'il translate ou tourne sa tête (son regard) dans n'importe quelle direction. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

10 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard En pratique, il y a deux types d'immersion du regard proposés : A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

11 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard L'immersion totale du regard : Visiocasque, Visiocube à six faces ; La tête de l'observateur peut se translater et tourner dans toutes les directions. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

12 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard L'immersion partielle concentrique : Écran (grande taille).. l'observateur peut regarder la scène virtuelle (ou l'objet) en translatant ou en tournant son regard sur plus ou moins 45 par rapport à la normale de l'écran. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

13 Introduction Immersion du regard L'immersion du regard L'immersion partielle concentrique : La transalation de la tête, parallèlement à l'écran, est aussi limitée, de l'ordre de la demi-largeur de l'écran. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

14 Les interfaces visuelles Les interfaces visuelles Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

15 Les interfaces visuelles Les interfaces visuelles Les interfaces à support xe Les interfaces à support xe sans ou avec peu d'immersion du regard : Écran d'ordinateur monoscopique ou stéréoscopique ; Fenêtre immersive ; Visiobureau ou bureau immersif ; Visiosalle et visiocube. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

16 Les interfaces visuelles Les interfaces visuelles Les interfaces portables Les interfaces portables avec immersion totale du regard : Visiocasque ; Vidéolunette ; Visiocasque semi-transparent. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

17 Les interfaces à support xe Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

18 Les interfaces à support xe Les écrans Ecrans d'ordinateur monoscopiques Un écran d'ordinateur classique (monoscopique) est souvent utilisé pour diérents domaines proches ou inclus à celui de la RV : Jeux vidéo, CAO, Téléopération et Télévirtualité. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

19 Les interfaces à support xe Les écrans Ecrans d'ordinateur monoscopiques A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

20 Les interfaces à support xe Les écrans Ecrans d'ordinateur stéréoscopiques L'objectif : fournir à chaque oeil une image diérente. Deux principes : On place près des yeux deux petits écrans (cas des visiocasques) ; On sépare techniquement les deux images achées sur un seul écran, celui-ci étant plus ou moins éloigné des yeux. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

21 Les interfaces à support xe Les écrans Ecrans d'ordinateur stéréoscopiques Le principe repose sur un dispositif technique permettant de séparer les images pour ne visualiser sur chaque oeil que l'image désirée ; La classication qui suit est donc fonction du lieu où se fait cette séparation et du type de dispositif employé. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

22 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation au niveau de l'écran Écran autostéréoscopique avec illumination : L'écran est à deux plans : Un écran à cristaux liquides ; Juste derrière : des nes colonnes illuminées séparées entre elles par des zones sombres (une colonne de lumière pour deux colonnes de pixels de l'écran à cristaux liquides). A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

23 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation au niveau de l'écran Écran autostéréoscopique avec illumination : Chaque colonne de lumière est espacée de telle façon qu'un observateur dans une bonne position voit celle-ci à travers la colonne paire de pixels avec son oeil gauche, et à travers la colonne impaire de pixels avec son oeil droit. Les pixels ne sont visibles dans ce dispositif que s'ils sont éclairés. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

24 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique avec illumination A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

25 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire L'écran est recouvert d'un réseau lenticulaire (un plan de lentilles demi-cylindriques d'axes parallèles aux colonnes de l'écran) ; Celles-ci ont des caractéristiques optiques qui impliquent que chaque oeil de l'utilisateur voit des colonnes diérentes de pixels, correspondant à deux images diérentes. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

26 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire Derrière chaque lentille cylindrique, on a pour chaque oeil 1, 2 ou 4 colonnes de pixels ; S'il y en a plusieurs, en déplaçant légèrement la tête, l'observateur voit la scène achée en continu sous diérents points de vue. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

27 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran g d lentilles cylindriques G D A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

28 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran g d lentilles cylindriques G D A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

29 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran g d lentilles cylindriques G D A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

30 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran d lentilles cylindriques D A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

31 Les interfaces à support xe Les écrans Écran autostéréoscopique à réseau lenticulaire écran g lentilles cylindriques G A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

32 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Séparation par diérenciation colorimétrique : Le procédé ancien et bien connu avec des lunettes bicolores (procédé anaglyphe) permet facilement de créer sur un écran une vision stéréoscopique ; Chaque oeil ne voit qu'une des deux images de couleur diérente, rouge et cyan (la couleur complémentaire du rouge), grâce à deux ltres sur la paire de lunettes. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

33 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

34 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Séparation par lunettes à obturateur électronique (lunettes actives) : Ces lunettes sont composées de deux écrans à cristaux liquides qui obturent alternativement 60 (ou 50) fois par seconde chaque oeil, pendant que le moniteur ache les images à la fréquence de 100 hertz. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

35 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

36 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Pour synchroniser les obturateurs avec l'achage du moniteur, deux procédés sont possibles : La synchronisation est transmise soit par un câble reliant les lunettes au moniteur (dispositif à faible coût pour PC). A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

37 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Pour synchroniser les obturateurs avec l'achage du moniteur, deux procédés sont possibles : Soit par des liaisons infrarouges (dispositif classique), solution plus souple d'emploi. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

38 Les interfaces à support xe Les écrans Séparation par des lunettes Séparation par lunettes polarisantes (lunettes passives) : Il y a deux techniques pour la polarisation au niveau de l'écran : A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

39 Les interfaces à support xe Les écrans Multiplexage temporel Devant le moniteur est placé un écran à cristaux liquides permettant une polarisation de la lumière diérente dans le temps pour chaque couple d'images stéréoscopiques. Avec des lunettes ayant deux ltres ne permettant que la transmission de l'image désirée pour chaque oeil, l'observateur voit les images en relief. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

40 Les interfaces à support xe Les écrans Multiplexage temporel A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

41 Les interfaces à support xe Les écrans Multiplexage spatial Alternativement une ligne sur deux de l'achage est polarisée diéremment ; Avec une paire de lunettes polarisante, chaque oeil ne voit qu'une ligne sur deux de l'écran correspondant à la bonne image stéréoscopique. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

42 Les interfaces à support xe Les écrans Multiplexage spatial A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

43 Les interfaces à support xe Les visiobureaux Visiobureau ou bureau immersif (90') Ce type d'interface permet d'acher sur une grande surface des images stéréoscopiques (de la grandeur d'un bureau ou d'une planche à dessin) ; Permettent à un ou plusieurs de visualiser des objets tridimensionnels. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

44 Les interfaces à support xe Les visiobureaux Visiobureau ou bureau immersif (90') Ce type d'interface permet d'acher sur une grande surface des images stéréoscopiques (de la grandeur d'un bureau ou d'une planche à dessin) ; fonctionnent comme les écrans stéréoscopiques avec séparation par lunettes, excepté que l'image est projetée sur un écran par rétroprojecteur et éventuellement via un ou deux miroirs. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

45 Les interfaces à support xe Les visiobureaux Visiobureau ou bureau immersif (90') A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

46 Les interfaces à support xe Les visiobureaux Visiobureau ou bureau immersif (90') A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

47 Les interfaces à support xe Les visiosalles VisioSalles Interfaces visuelles à taille humaine - VisioSalles (Salle immersive) et visiocubes. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

48 Les interfaces portables Outline 1 Introduction Immersion du regard 2 Les interfaces visuelles 3 Les interfaces à support xe Les écrans Les visiobureaux Les visiosalles 4 Les interfaces portables Les visiocasques Les vidéolunettes Les visiocasques semi-transparents A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

49 Les interfaces portables Les visiocasques Visiocasques Le visiocasque doit présenter quatre fonctionnalités principales : un grand champ visuel ; une immersion du regard ; une vision stéréoscopique ; une résolution élevée. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

50 Les interfaces portables Les visiocasques Visiocasques A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

51 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

52 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

53 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

54 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

55 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% III. Grande résolution à fréquence élevée A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

56 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% III. Grande résolution à fréquence élevée Grande densité pixels / surfaces A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

57 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% III. Grande résolution à fréquence élevée Grande densité pixels / surfaces IV. Champ visuel Total A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

58 Les interfaces portables Les visiocasques Immersion I. Immersion du regard Ecran + Optique + Traqueurs légers et portables II. Stéréovision 2 mini-écrans images stéréo 100% III. Grande résolution à fréquence élevée Grande densité pixels / surfaces IV. Champ visuel Total Mini écrans à grande étendue (ou plusieurs écrans) + optique grand angle A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

59 Les interfaces portables Les visiocasques Visiocasque CRT A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

60 Les interfaces portables Les visiocasques Visiocasque LCD A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

61 Les interfaces portables Les vidéolunettes Vidéolunettes Sont des interfaces visuelles légèrement diérentes des visiocasques ; Permettent de voir les images virtuelles tout en n'étant pas totalement coupé du monde extérieur ; L'utilisateur perçoit des images sur un écran virtuel, ottant dans l'air, avec une immersion visuelle. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

62 Les interfaces portables Les vidéolunettes Vidéolunettes Deux types de vidéolunettes sont proposées : Dans le premier cas, le champ de vision n'est pas entièrement obstrué par le dispositif optique et l'observateur peut voir sur le côté son environnement extérieur ; Dans l'autre cas, les lunettes ne disposent que d'un seul écran. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

63 Les interfaces portables Les vidéolunettes Vidéolunettes A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

64 Les interfaces portables Les visiocasques semi-transparents Visiocasque à dispositifs semi transparents Des visiocasques à écrans cathodiques qui permettent de superposer à la vision du monde réel des images de synthèse (See-throughHMD ou Visuel de casque) ; Ceuxci, ont été conçus pour certaines applications, comme l'achage simultané des tableaux de bord et de la vue extérieure pour les pilotes d'avion. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

65 Les interfaces portables Les visiocasques semi-transparents Visiocasque à dispositifs semi transparents L'interface repose sur un écran semi-rééchissant sur lequel est envoyé une ou plusieurs images qui se superposent à la vision humaine classique ; Utilisé dans les avions de chasse sous la forme d'un petit écran inclinée sur lequel sont projetées les informations nécessaires au pilotage. A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

66 Les interfaces portables Les visiocasques semi-transparents Visiocasque à dispositifs semi transparents Voiture Futur : le pare-brise servira d'écran réecteur : les informations de vitesse, compte-tours, guidage du véhicule... A. Mebarki () La visiondans la RV / 66

RV01 Réalité virtuelle, mixte, augmentée

RV01 Réalité virtuelle, mixte, augmentée RV01 Réalité virtuelle, mixte, augmentée Resp: Indira.thouvenin@utc.fr D1 yann.soullard@utc.fr D2 florian.jeanne@utc.fr D3 remy.frenoy@utc.fr Indira Thouvenin 1 Interfaces de réalité virtuelle Part 1-

Plus en détail

Interfaces visuelles. Interfaces visuelles

Interfaces visuelles. Interfaces visuelles Interfaces visuelles L interface Interfaces visuelles idéale Une interface visuelle idéale doit avoir : (par rapport à un écran classique) Une grande résolution Un grand champ visuel Une vision stéréoscopique

Plus en détail

Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016

Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016 Annex 44, page 1 Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016 H04N 13/00 Systèmes stéréoscopiques; Systèmes multi-vues; Leurs détails NOTE Ce groupe couvre les systèmes fournissant

Plus en détail

Imagerie 3D et mathématiques

Imagerie 3D et mathématiques Imagerie 3D et mathématiques Jacques-Olivier Lachaud Laboratoire de Mathématiques CNRS / Université de Savoie Fête de la Science, 13/10/2013 Galerie Eurêka Image et perception Synthèse d image 3D Imagerie

Plus en détail

Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop :

Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop : BOUTHIER Christophe Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop : Les 3 types de technologie 3D: Le principe de fonctionnement de

Plus en détail

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5 TITRE PARTIE TITRE SECTION Faire des anaglyphes avec CatiaV5 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UN ANAGLYPHE? 3 2. LES LOGICIELS A INSTALLER 5 3. CREATION D'UN ANAGLYPHE FIXE 6 4. CREATION D'UN ANAGLYPHE

Plus en détail

Cours 6 : Les périphériques de Sorties de l'ordinateur.

Cours 6 : Les périphériques de Sorties de l'ordinateur. Cours 6 : Les périphériques de Sorties de l'ordinateur. Abdelkrim Zehioua 2éme année Licence Gestion Faculté des sciences Économiques et sciences de Gestion Université A. Mehri - Constantine 2 Plan du

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2015 PHYSIQUE CHIMIE VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2015. Durée : 2 heures.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2015 PHYSIQUE CHIMIE VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2015. Durée : 2 heures. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2015 PHYSIQUE CHIMIE VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2015 Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est

Plus en détail

Eléments de technologie

Eléments de technologie 1. Architecture logique Eléments de technologie moniteur module pilote bus système module graphique mémoire d image module vidéo module pilote module graphique mémoire d image module vidéo MIM1/technologie

Plus en détail

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES EXPÉRIENCE 5 MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES I. Introduction et objectifs Les miroirs et les lentilles sont des objets utilisés quotidiennement. Le miroir le plus répandu (et le plus simple) est le miroir

Plus en détail

Rapport de Conception

Rapport de Conception 2013 2014 Black Pearl SimBall Rapport de Conception François Barety Joël Fossorier Peter Husar Yorick Marchand Perle Silvin Page 1 SOMMAIRE Présentation...3 Cahier des charges...3 Diagramme de cas d'utilisation...4

Plus en détail

Netbook Asus 1000H / Samsung NC10 et Ecran 3D ZALMAN

Netbook Asus 1000H / Samsung NC10 et Ecran 3D ZALMAN Netbook Asus 1000H / Samsung NC10 et Ecran 3D ZALMAN Les Netbooks par Daniel Chailloux et Jacques Claverie Récemment de nouveaux ordinateurs portables ont vu le jour. Ils font partie de la famille des

Plus en détail

SOMMAIRE LUNETTES 3D 2008 DOC : 1. Descriptif et caractéristiques... DOC 2

SOMMAIRE LUNETTES 3D 2008 DOC : 1. Descriptif et caractéristiques... DOC 2 SOMMAIRE Descriptif et caractéristiques... DOC 2 Explications diverses DOC 3 Comment voir une image en relief? Principe de restitution du relief Principe théorique de fabrication Comment réaliser votre

Plus en détail

Le microscope optique ou photonique

Le microscope optique ou photonique Le microscope optique ou photonique I description : Le microscope est composé de deux systèmes optiques, l objectif et l oculaire, chacun pouvant être considéré comme une lentille mince convergente L objectif

Plus en détail

Eléments de technologie

Eléments de technologie 1. Architecture logique Eléments de technologie moniteur module pilote bus système module graphique mémoire d image module vidéo module pilote module graphique mémoire d image module vidéo L3IF/technologie

Plus en détail

TEPZZ 99878 A_T EP 2 998 782 A1 (19) (11) EP 2 998 782 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

TEPZZ 99878 A_T EP 2 998 782 A1 (19) (11) EP 2 998 782 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) TEPZZ 99878 A_T (11) EP 2 998 782 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 23.03.16 Bulletin 16/12 (21) Numéro de dépôt: 1186146. (1) Int Cl.: G02B 27/22 (06.01) A61F 9/02 (06.01)

Plus en détail

PC / TV. Technologie des. Écrans LCD-TFT

PC / TV. Technologie des. Écrans LCD-TFT PC / TV Technologie des Écrans LCD-TFT Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Présentation générale Cristaux liquides, principes physiques Lumière polarisée, transmission Rétro-éclairage

Plus en détail

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est:

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est: Travaux Pratiques 3. IFT 1002/IFT 1005. Structure Interne des Ordinateurs. Département d'informatique et de génie logiciel. Université Laval. Hiver 2012. Prof : Bui Minh Duc. Tous les exercices sont indépendants.

Plus en détail

Réalité Virtuelle : IHM immersifs

Réalité Virtuelle : IHM immersifs Informatique S9 Module REV Réalité Virtuelle : IHM immersifs Vision 3D, stéréovision Alexis NEDELEC LISYC EA 3883 UBO-ENIB-ENSIETA Centre Européen de Réalité Virtuelle Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

Séries eneo NXC et NXD. bsw-security.ch. b QUATRE FLUX VIDÉO MULTIPLES. c COMPRESSION H.264. f POWER-OVER-ETHERNET. a COMPATIBILITÉ ONVIF

Séries eneo NXC et NXD. bsw-security.ch. b QUATRE FLUX VIDÉO MULTIPLES. c COMPRESSION H.264. f POWER-OVER-ETHERNET. a COMPATIBILITÉ ONVIF b QUATRE FLUX VIDÉO MULTIPLES c COMPRESSION H.264 f POWER-OVER-ETHERNET a COMPATIBILITÉ ONVIF Séries eneo NXC et NXD Caméras IP mégapixel avec RoI (Region of Interest) et compatibilité ONVIF bsw-security.ch

Plus en détail

Bien travailler sur plusieurs écrans

Bien travailler sur plusieurs écrans Bien travailler sur plusieurs écrans Pour améliorer votre confort sur votre ordinateur et travailler plus efficacement, vous pouvez lui ajouter un second voire un troisième écran. En étendant la surface

Plus en détail

Acquisition de vidéos HDR multi-vues

Acquisition de vidéos HDR multi-vues Acquisition de vidéos HDR multi-vues Directrice de thèse : Céline LOSCOS Encadrant : Gilles VALETTE Séminaire CReSTIC SIC Le 19 janvier 2012 Jennifer BONNARD Jennifer BONNARD Sommaire Introduction État

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

FAI RE DE S AN AG LY PH ES AV EC

FAI RE DE S AN AG LY PH ES AV EC FAI RE DE S AN AG LY PH ES AV EC 1 Données ressource Résumé : Cette ressource à pour but de vous apprendre à créer des image 3D et vidéo 3D en utilisant la technique des anaglyphes. Logiciel : CATIAV5

Plus en détail

Nouvelles approches : multimédia réalité virtuelle réalité augmentée

Nouvelles approches : multimédia réalité virtuelle réalité augmentée 1 Sylvain COLLET Master 2 PLS http://link.dixkey.com Nouvelles approches : multimédia réalité virtuelle réalité augmentée Interaction homme machine Catherine RECANATI 19 février 2010 2 Plan I) Multimédia

Plus en détail

NEX-3/NEX-5/NEX-5C A-DRG-100-22(1) 2010 Sony Corporation

NEX-3/NEX-5/NEX-5C A-DRG-100-22(1) 2010 Sony Corporation NEX-3/NEX-5/NEX-5C Les fonctions 3D fournies par cette mise à jour de microgicielle sont décrites dans ce livret. Veuillez vous référez au «Mode d emploi», ainsi qu au «Guide pratique de α» présent sur

Plus en détail

FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!!

FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!! FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!! Copyright 2007 Refextra Tous droits réservés, La lentille de Fresnel LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT L'objectif de Fresnel a été inventé par Augustin

Plus en détail

Dossier 03 Périphériques d acquisition

Dossier 03 Périphériques d acquisition Dossier 03 Périphériques d acquisition I. PERIPHERIQUES D ACQUISITION... 1 II. CARACTERISTIQUES GENERALES... 2 A. CLAVIER... 2 B. SOURIS... 3 C. LECTEUR DE CODES A BARRES (OU CODE-BARRES)... 3 D. SCANNER...

Plus en détail

Les illusions d optiques

Les illusions d optiques Les illusions d optiques Informations et illusions tirées du site : http://ophtasurf.free.fr/illusion.htm La plupart des illusions classiques dites «optico-géométriques» ont été découvertes dans les années

Plus en détail

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre.

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. Révision physique optique 534 2011-2012 Nom : Groupe : 054534 Physique Révision Optique 2011-2012 1 Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. D'après ce

Plus en détail

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display)

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) La partie A décrit la structure et le fonctionnement d une cellule LCD. La partie B décrit le dispositif d étude et les observations

Plus en détail

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE 167 VISUALISATION EN TEMPS RÉEL DE J. SAPALY On sait que l'exploration visuelle consiste en une succession de fixations du regard, séparées par des mouvements oculaires saccadés, chaque fixation amenant

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

TPE : Amélioration de la précision des souris depuis leur création

TPE : Amélioration de la précision des souris depuis leur création ROCCHISANI Vincent MOULIN Raphaël Axe de Recherche : Réalisations techniques au cours des âges et leurs fondements Thème : La Souris Informatique Objet d'étude : La précision des différentes souris Problèmatique

Plus en détail

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 1 LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 2 3 L œil est un organe sensoriel du corps humain qui reçoit 80% des informations extérieures. Il sert uniquement à voir. Il n interprète pas les images qu il voit.

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur

IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur Chapitre 1 Introduction 1. Acquisition IMN117 2. Traitement IMN259 Scène 3D Caméra optique Une ou plusieurs images 2D Caractéristiques bas niveaux (contours,

Plus en détail

Collection pour l étude de la lumière polarisée

Collection pour l étude de la lumière polarisée Collection pour l étude de la lumière polarisée OP 1610 10005 Mode d emploi Version 02 Lumière polarisée Les expériences qui sont proposées décrivent les moyens de produire de la lumière polarisée. Elles

Plus en détail

NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08

NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08 Règlements : NOM : PRÉ-TEST 2 PHY NYC GROUPES 1315 et 1316 09/04/08 Professeur : Pierre Noël de Tilly Tout plagiat entraîne la note zéro. Seuls calculatrice, règle, rapporteur d'angle, gomme à effacer,

Plus en détail

Éléments d un ordinateur

Éléments d un ordinateur Page 1 sur 6 Éléments d un ordinateur Dans cet article l Unité système l Stockage l Souris l Clavier l Moniteur l Imprimante l Haut-parleurs l Modem Si vous utilisez un ordinateur de bureau, vous savez

Plus en détail

Travaux pratiques 1.3.3 Détermination de la résolution d écran d un ordinateur

Travaux pratiques 1.3.3 Détermination de la résolution d écran d un ordinateur Travaux pratiques 1.3.3 Détermination de la résolution d écran d un ordinateur Objectifs Déterminer la résolution d écran actuelle d un moniteur d ordinateur Déterminer la résolution maximale pour une

Plus en détail

La formation des images par les lentilles

La formation des images par les lentilles Plan Introduction: 1. Deux types de lentilles 2. Les propriétés des lentilles 2.1. Lentille convergente 2.2. Lentille divergente 3. L image d un objet donnée par une lentille convergente 3.1 Rappel : Une

Plus en détail

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1)

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) 1 TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) Le but de ce TP est de savoir réaliser une image de bonne qualité et de taille voulue sur un écran, mais aussi de savoir utiliser un viseur pour

Plus en détail

Notice d utilisation de l application mobile

Notice d utilisation de l application mobile Notice d utilisation de l application mobile L'application GEONIMO Tracking vous permet de suivre en temps réel sur votre mobile les déplacements de vos chiens équipés de colliers de repérage GPS GEONIMO.

Plus en détail

Notice d utilisation de l application mobile

Notice d utilisation de l application mobile Notice d utilisation de l application mobile L'application GEONIMO Tracking vous permet de suivre en temps réel sur votre mobile les déplacements de vos chiens équipés d un collier de repérage GPS GEONIMO.

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

MACRO PHOTO ou PHOTO RAPPROCHEE A L'ECOLE

MACRO PHOTO ou PHOTO RAPPROCHEE A L'ECOLE MACRO PHOTO ou PHOTO RAPPROCHEE A L'ECOLE EQUIPEMENT 1 appareil photo numérique avec flash (même ancien comme ce Mavica!) REGLAGES DE L'APPAREIL Ce réglage est présent sur presque tous les appareils photos

Plus en détail

Moniteur 24" (23,6" d'affichage) LED FHD 16:9 dalle VA à technologie SuperClear et d'une entrée HDMI VA2465Sh

Moniteur 24 (23,6 d'affichage) LED FHD 16:9 dalle VA à technologie SuperClear et d'une entrée HDMI VA2465Sh Moniteur 24" (23,6" d'affichage) LED FHD 16:9 dalle VA à technologie SuperClear et d'une entrée HDMI VA2465Sh Le moniteur VA2465Sh 24" (23,6" d'affichage) panoramique est doté d'un rétroéclairage LED et

Plus en détail

L impression lenticulaire à pour but précis de créer un fort impact visuel en matière de communication.

L impression lenticulaire à pour but précis de créer un fort impact visuel en matière de communication. IMPRESSION LENTICULAIRE L impression lenticulaire à pour but précis de créer un fort impact visuel en matière de communication. exposé de Damien Betti IMPRESSION LENTICULAIRE INTRODUCTION VOICI LES GRANDES

Plus en détail

Collaboration interactive totale. La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation

Collaboration interactive totale. La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation Collaboration interactive totale La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation Le terrain est à vous...sans limites! Le sujet de la réunion est ouvert

Plus en détail

CAMSET33 - PARLOPHONE VIDÉO À 2 CANAUX

CAMSET33 - PARLOPHONE VIDÉO À 2 CANAUX 1. Introduction - PARLOPHONE VIDÉO À 2 CANAUX Nous vous remercions de votre achat! Lisez attentivement ce manuel avant de prendre votre en service. Ce consiste en un poste intérieur avec moniteur et d'un

Plus en détail

Comment calibrer son écran (Mac/Win) avec l'x-rite eye-one display 2-1

Comment calibrer son écran (Mac/Win) avec l'x-rite eye-one display 2-1 Comment calibrer son écran (Mac/Win) avec l'x-rite eye-one display 2 Etalonnage avec une sonde xrite i1 Lancer Eye-One Match sous admin ou utilisateur ayant les privilèges administrateur Il se trouve dans

Plus en détail

TP cristaux liquides

TP cristaux liquides TP cristaux liquides Master pro Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Phénomènes de polarisation de la lumière: Étude d un afficheur à cristaux liquides Année 2008 2009 Le but de ce TP est de comprendre

Plus en détail

ambiance lumineuse 4

ambiance lumineuse 4 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL www.ergonomie.chups.jussieu.fr Directeur du diplôme Docteur

Plus en détail

NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE

NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE PARTIE 1: LA LUMIÈRE A DES COULEURS : NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE Observer les différentes couleurs qui composent la lumière blanche. (OU THÉORIE): Pour votre théorie, définissez une onde électromagnétique,

Plus en détail

Explications sur le complément optique version 1.2 1) problématique

Explications sur le complément optique version 1.2 1) problématique Explications sur le complément optique version 1.2 1) problématique les vidéoprojecteurs sont capables de projeter une image suivant un angle de champ variant généralement de 17 à 30 suivant les modèles.

Plus en détail

DEVIS ESTIMATIF ACQUISITION D'EQUIPEMENT AUDIOVISUEL ET DE MATERIEL D'IMPRESSION 2010

DEVIS ESTIMATIF ACQUISITION D'EQUIPEMENT AUDIOVISUEL ET DE MATERIEL D'IMPRESSION 2010 EQUIPEMENT AUDIOVISUEL ITEM DEVIS ESTIMATIF ACQUISITION D'EQUIPEMENT AUDIOVISUEL ET DE MATERIEL D'IMPRESSION 2010 1 Projecteur Multimédia : (livré avec une lampe de rechange supplémentaire) 60 Puissance

Plus en détail

Acquisition d image : vers le tout numérique

Acquisition d image : vers le tout numérique Acquisition d image : vers le tout numérique Introduction La technologie évolue rapidement dans le domaine de l'acquisition d'image depuis quelques années, que ce soit dans les domaines industriel et scientifique

Plus en détail

SRG-120DU. Caméra mobile Full HD dotée du contrôle à distance avec interface USB 3.0. Vue d'ensemble

SRG-120DU. Caméra mobile Full HD dotée du contrôle à distance avec interface USB 3.0. Vue d'ensemble SRG-120DU Caméra mobile Full HD dotée du contrôle à distance avec interface USB 3.0 Vue d'ensemble Caméra mobile de bureau à utiliser sur PC pour les applications en entreprise, dans l'enseignement et

Plus en détail

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous Nous savons qu'un système d'alarme permet de protéger une habitation en détectant et en signalant une ouverture de porte, de fenêtre ou un mouvement dans une pièce. Mais comment détecter et existe il un

Plus en détail

S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S

S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S Verres CORRECTEURS photochromiques POLARISANTS Younger Optics présente Drivewear, le verre correcteur conçu pour moduler et améliorer la perception du porteur

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES PREMIÈRE S THÈME : OBSERVER VISION IMAGE COULEUR DS 0 A 0 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... On prendra soin tout au long du devoir de justifier et de rédiger

Plus en détail

I- Formation des images dans l œil

I- Formation des images dans l œil Chap. 1 Mécanismes optiques de la vision I- Formation des images dans l œil 1- condition de vision d un objet A quelle condition Julien peut il lire son journal? Si le lampadaire est allumé, pourquoi Julien

Plus en détail

Vidéo Haute définition pour Station Service

Vidéo Haute définition pour Station Service Vidéo Haute définition pour Station Service La technologie appelé HD-SDI (High-Definition Serial Digital Interface) permet d installer un réseau de vidéosurveillance avec une résolution max. de 1080 p.

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

La puissance de la lumière! Rétinographe numérique

La puissance de la lumière! Rétinographe numérique La puissance de la lumière! Rétinographe numérique Le rétinographe numérique non mydriatique CR-2 n occupe que très peu d espace grâce à son design compact et léger qui ne compromet aucunement les technologies

Plus en détail

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter!

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter! TITRE IMAGE 3D classe : quatrième durée : deux heures la situation-problème La 3D mania continue! Avec Avatar et Shrek le cinéma s en était donné à cœur joie. Maintenant, c est au tour des magazines. Un

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080

largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080 Capteurs Cours #1 : Capteurs 2D CCD Par : Bernard Besserer Terminologie Dimensions / Taille de l image largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080 Résolution points par pouce (dpi

Plus en détail

Capteur de Tension 2 voies 1MHz

Capteur de Tension 2 voies 1MHz Capteur de Tension 2 voies 1MHz Référence PS-2190 Page 1 sur 8 Equipement inclus Capteur tension 1 MHz 2 voies Matériel nécessaire Interface GLX PS-2002 Cordons de raccordement DEMARRAGE RAPIDE 1) Connectez

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail

PES PILOT HDpro. La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie

PES PILOT HDpro. La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie PES PILOT HDpro La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie PES Pilot HDpro Dernier né de la famille PES, le système endoscopique portable Pilot fixe de nouvelles références en matière de qualité

Plus en détail

BENOÎT MICHEL LA STÉRÉO- SCOPIE NUMÉRIQUE. Tourner, éditer, diffuser, imprimer, projeter. Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12988-5

BENOÎT MICHEL LA STÉRÉO- SCOPIE NUMÉRIQUE. Tourner, éditer, diffuser, imprimer, projeter. Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12988-5 BENOÎT MICHEL LA STÉRÉO- SCOPIE NUMÉRIQUE Tourner, éditer, diffuser, imprimer, projeter Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12988-5 Chapitre 8 Affichage stéréoscopique 8 Comment regarder la 3D : sur

Plus en détail

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque PROBEME ) Œil droit: Avec ses lunettes, ses acuités de loin et de près sont identiques et l'ajout de verres +0,25 ou -0,25 ne modifie pas l'acuité de loin, donc le sujet ne porte vraisemblablement pas

Plus en détail

APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME

APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME Valable du 1er octobre au 31 décembre 2015 APPAREILS DE MESURE DE DÉFAULTS DE FORME MESURE DE DÉFAUTS DE FORME DE RÉVOLUTION ROUNDTEST RA-120P Solution «prêt à mesurer»

Plus en détail

Périphériques de stockage

Périphériques de stockage 1. Ordinateur : 1-1 Définition : L ordinateur est un équipement électronique de traitement automatique de l information, comprenant les organes nécessaires à son fonctionnement autonome. 2. Schéma fonctionnel

Plus en détail

Portier vidéo VSZ2 ( Art. 4911 et associés )

Portier vidéo VSZ2 ( Art. 4911 et associés ) Introduction Portier vidéo VSZ ( Art. 9 et associés ) Cet ensemble visiophone est destiné à annoncer un visiteur par un carillon et à avoir une visualisation sommaire de celui-ci. Il peut s en suivre une

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

INSTRUMENT D'OPTIQUE EXPÉRIENCE 7 II. ÉQUIPEMENT. Supports à lentilles et écran. I. Introduction et objectifs. Numéro de la boîte de lentilles

INSTRUMENT D'OPTIQUE EXPÉRIENCE 7 II. ÉQUIPEMENT. Supports à lentilles et écran. I. Introduction et objectifs. Numéro de la boîte de lentilles EXPÉRIENCE 7 INSTRUMENT D'OPTIQUE I. Introduction et objectifs II. ÉQUIPEMENT Lentilles Supports à lentilles et écran Source lumineuse Numéro de la boîte de lentilles Règle métrique Banc d optique Diaphragme

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Régis Boulet Charlie Demené Alexis Guyot Balthazar Neveu Guillaume Tartavel Sommaire Sommaire... 1 Structure

Plus en détail

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation.

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation. 1/5 Le dessin technique ou dessin industriel est un élément essentiel de la communication technique. Il s agit d un ensemble de conventions de représentation des objets qui assurent que l objet produit

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

Vidia La solution de visioconférence de Swisscom & astuces

Vidia La solution de visioconférence de Swisscom & astuces La solution de visioconférence de Swisscom Trucs & astuces Sommaire 1 Réussir ses conférences vidéo avec Vidia 3 2 Obtenir une qualité de son et d image optimale 3 2.1 Qualité de l image 3 2.1.1 Caméra

Plus en détail

Les mesures de la lumière

Les mesures de la lumière Les mesures de la lumière Un sujet présente rarement une gamme de contrastes & De couleurs régulières d'un point à l'autre de la scène. Le sujet est généralement contrasté et lumineux alors que le fond

Plus en détail

LOT N 2 MICRO-DRONES GRAND PUBLIC

LOT N 2 MICRO-DRONES GRAND PUBLIC MINISTERE DE L INTERIEUR Service de l achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure Sous-direction des achats bureau des Marchés Publics Place Beauvau 75 800 PARIS CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

fig 1 - télescope Schmitt-Cassegrain

fig 1 - télescope Schmitt-Cassegrain OPTIQUE GEOMETRIQUE 1 Pour former l'image de la réalité, on utilise un système optique, généralement constitué d'un objectif (système réfractant). Le système optique complet est plus complexe pour certaines

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces Ex 01 Ex 02 Catadioptre T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces O Deux miroirs rectangulaires M et M forment un C angle de 70, AC = AC = 50 cm. 1. Un point lumineux P se trouve entre les miroirs.

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux PHOTOGRAPHIE Fondamentaux Août 2009 ETYMOLOGIE Le terme photographie vient du grec photo signifiant lumière, clarté et de graphie, peindre, dessiner, écrire. Ainsi, au sens littéral, la photographie est

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

13. Module 3D. 13.1 Introduction. Module 3D

13. Module 3D. 13.1 Introduction. Module 3D 13. Module 3D 13.1 Introduction Un petit dessin vaut toujours mieux qu un long discours. Le Module 3D offre à l utilisateur la possibilité d effectuer rapidement une analyse visuelle du résultat de la

Plus en détail