De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques"

Transcription

1 De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques

2 I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement en silo La propreté du grain II. L influence du coût du combustible : les avantages du bois Faible coût par rapport aux combustibles fossiles Pas de fluctuations des cours avec un bois produit et consommé localement Grande autonomie et indépendance Information sur les différents combustibles III. Les équipements IV. Une simulation économique : Conclusion L investissement Les économies de combustible Synthèse des flux de trésorerie Liste des figures Figure 1 : historique de l évolution du cours du pétrole Brent depuis 2003 Figure 2 : les différentes étapes de production des plaquettes de bois Figure 3 : schéma de principe d un générateur d air chaud Figure 4 : cash-flow annuels en système plaquettes de bois Liste des tableaux 2 Tableau 1 : coût moyen des différents combustibles pour kwh Tableau 2 : synthèse des flux de trésorerie en système plaquettes de bois Tableau 3 : synthèse des coûts d exploitation annuels en système plaquettes de bois

3 II. L influence du coût du combustible Le constat est clair : les énergies fossiles n ont jamais été si volatiles et si chères. Pour preuve, entre juillet 2012 et janvier 2013, le prix en dollars du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) a fortement augmenté (+14 %). Pour ajouter encore à la confusion, en plus d être sur une tendance haussière depuis 10 ans, les cours du pétrole sont d une volatilité extrême comme le montre la figure 1. Figure 1 : historique de l évolution du cours du pétrole Brent depuis Comment imaginer dans ces conditions, pouvoir maîtriser ses charges d exploitations? Face à ce constat, une solution apparait clairement : utiliser un combustible biomasse pour maîtriser complétement les coûts de séchage. L utilisation d un combustible bois présente plusieurs avantages en termes de gestion : Faible coût du bois par rapport aux combustibles fossiles STOCKAGE / SÉCHAGE DÉCHIQUETAGE COUPE / MISE EN TAS Coût en H.T. / kwh Fioul 980 Propane 664 Plaquettes de bois 280 Bois granulés 494 Tableau 1 : coût moyen des différents combustibles pour kwh Pas de fluctuations des cours avec un bois produit et consommé localement Les combustibles à base de biomasse ont une densité énergétique plus faible, c est-à-dire qu à poids égal, ils contiennent moins d énergie qu un combustible type fioul. De ce fait, la part du transport sur le prix du combustible est importante. Le combustible à base de biomasse doit être produit localement pour être compétitif. Etant produit à proximité du lieu où il est consommé, le combustible à base de biomasse ne subit donc pas les fluctuations d un combustible fossile soumis à un marché mondial. HAIE / BOIS Figure 2 : les différentes étapes de production des plaquettes de bois Un kilomètre de haie a la même productivité qu un hectare de taillis forestier. Un kilomètre de haie recépée tous les ans permet d obtenir de l ordre de 300 m³ de plaquettes de bois. L autoconsommation est très profitable. Il faut toutefois veiller à privilégier la technique du recépage et les rotations pour maintenir la productivité. Un lieu pour le stockage et le séchage du bois est aussi à prévoir. Information sur les différents combustibles Deux grands types de combustibles sont utilisables : les plaquettes et les granulés de bois. Il ne faut pas occulter ces derniers pour une utilisation en entreprise agricole car ils bénéficient d avantages non-négligeables : - un pouvoir calorifique élevé ; - un produit homogène, normé. 4 Grande autonomie et indépendance Le combustible bois peut être produit sur la ferme. Vous disposez de haies, de bois? Le coût moyen de production 2 est évalué à 60 HT / t de plaquettes de bois. En conséquence, l utilisation de granulés permet le même confort d utilisation qu en système gaz et permet des montées en température plus élevées qu en système plaquettes. 1: Source : boursorama.com / 2 : Le coût de production comprend l abatage, le débardage et le déchiquetage

4 III. Les équipements Comme toute unité de chauffe, les générateurs d air chaud sont constitués d un foyer de combustion alimenté par des dispositifs classiques : silo de stockage, système d extraction et de transport du bois. Le foyer et les fumées de combustion permettent de chauffer l air utilisé pour le séchage : l air ambiant est propulsé à travers des échangeurs au moyen d un ventilateur pour qu il soit réchauffé. Le contrôle et la régulation sont automatisés. Tout peut être piloté sur le panneau de contrôle. La régulation de la combustion se fait par l intermédiaire de sondes de température et de variateurs de vitesse qui gèrent l alimentation en combustible. Le débit d air chaud en sortie du ventilateur est lui aussi régulé. Figure 3 : schéma de principe d un générateur d air chaud (source ADEME) Ces équipements présentent l avantage d être de conception robuste. L absence de réseau hydraulique permet un montage rapide et autorise même l agriculteur à en faire un équipement mobile. Votre campagne de séchage terminée, rien ne vous empêche de louer votre générateur pour chauffer les serres de votre voisin! En fonction de la configuration de votre séchoir, de vos besoins de chaleur et de débit d air, plusieurs solutions peuvent être envisagées. Un générateur d air peut être adapté sur une cellule sécheuse. Un système tandem bois/fioul peut aussi être mis en place sur un séchoir vertical à colonne. L expertise de votre prestataire fera la différence dans la détermination de la configuration idoine. Celui-ci doit être en mesure de vous fournir une étude technico-économique complète de votre projet qui analysera les différents scénarios et vous apportera les conseils quant à la meilleure solution pour votre entreprise. 5

5 IV. Une simulation économique M. S. est équipé d un silo séchoir de 190 t. Durant l opération de séchage, le taux d humidité passe de 37 à 15 %. Sa consommation varie entre 19 et 35 tonnes de gaz selon les années. En considérant la consommation basse, M. S. consomme kwh par an. >>> L investissement Suite à l étude technico-économique du projet, M. S. s est vu proposer un investissement de pour une installation comprenant : Le générateur d air chaud Le système d extraction, le convoyage du combustible Les équipements de régulation Le démontage du générateur de chauffage existant Avec un emprunt de à 3,50 % pendant 7 ans, le remboursement est de /an. >>> Les économies de combustible Au prix actuel des énergies, l économie réalisée est de 384 / kwh. M. S. consomme kwh par campagne de séchage. L utilisation de plaquettes de bois lui permet donc de réaliser une économie de /an sur l achat du combustible. Dans le cas d une récolte particulièrement humide, M. S. brûle 35 t de gaz soit kwh. L économie réalisée est alors de /an sur l achat du combustible. >>> Synthèse des flux de trésorerie Tableau 2 : synthèse des flux de trésorerie en système plaquettes de bois Décaissements Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Année 6 Année 7 Année 8 Système plaquettes de bois Annuité Achat combustible (inflation 2%/an) Total Système gaz Achat combustible (inflation 4%/an) Total Solde Soldes cumulés Figure 4 : cash-flow annuels en système plaquettes de bois 6

6 L économie de combustible générée par le passage en système plaquettes de bois a permis à M. S. de couvrir le remboursement de son annuité d emprunt et de ménager sa trésorerie. Tableau 3 : Synthèse des coûts d exploitation annuels en système plaquettes de bois Coûts d exploitation de la solution bois Coût en c H.T./kWh consommé Coût en H.T./tonne de maïs traité (190t/cycle) Economie en H.T./ tonne de maïs traité Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Année 6 Année 7 Année 8 6,16 6,22 6,28 6,34 6,39 6,46 6,52 3,21 19,71 19,89 20,07 20,26 20,45 20,64 20,84 10,28 1,52 2,19 2,89 3,63 4,39 5,19 6,03 17,66 M. S. réalise une économie dès la première année d exploitation de son générateur biomasse. Une fois son emprunt soldé, M. S. réalisera une économie de plus de 17 HT par tonne de maïs. Conclusion Le séchage du maïs à la ferme est une solution intéressante pour un nombre grandissant d agriculteurs. Outre une plus grande autonomie pour la récolte, il permet de maîtriser sa commercialisation et de trouver des débouchés plus rémunérateurs pour son maïs. Il est toutefois important de maîtriser quelques paramètres techniques pour optimiser ses chantiers de séchage. L impact du coût du combustible sur la marge est important. Il est donc primordial de faire les bons choix en la matière. Le passage en système bois apparait ainsi comme la solution sûre, économique et rémunératrice pour le séchage : l agriculteur maîtrise son poste de charge combustible, le cours du bois ne souffrant pas de volatilité comme les combustibles fossiles, et augmente sa marge. 7

7 Agriwatt Zone d activités Créapole Route d Hirson Vervins Tél :

De l intérêt du combustible bois pour le chauffage des bâtiments avicoles. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le chauffage des bâtiments avicoles. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le chauffage des bâtiments avicoles La nouvelle génération de centrales thermiques I. Le contexte de l élevage français II. L influence du coût du combustible Faible

Plus en détail

INDICATEURS TECHNIQUES

INDICATEURS TECHNIQUES Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 La chaudière polycombustible Ex : bois-déchiqueté ATOUTS CONTRAINTES o Forte réduction de la facture énergétique. o Confort d utilisation. o

Plus en détail

une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme

une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme Les atouts du bois énergie Une énergie renouvelable Le bois est considéré comme une énergie renouvelable dans la mesure où la forêt est gérée de façon durable.

Plus en détail

1/19 Chauffage à la biomasse ------- Bonnes pratiques Yann ROGAUME Mise en Place d une Chaufferie Plaquettes 2/19 Etapes importantes : - Maîtriser les dépenses énergétiques ; - Déterminer précisément les

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

BILAN D UN AN DE FONCTIONNEMENT DE LA CHAUFFERIE AU BOIS AU CENTRE DE FORMATION ET D APPRENTISSAGE EN ELEVAGE

BILAN D UN AN DE FONCTIONNEMENT DE LA CHAUFFERIE AU BOIS AU CENTRE DE FORMATION ET D APPRENTISSAGE EN ELEVAGE BILAN D UN AN DE FONCTIONNEMENT DE LA CHAUFFERIE AU BOIS AU CENTRE DE FORMATION ET D APPRENTISSAGE EN ELEVAGE 1 Un projet abouti Le centre de formation et d apprentissage en élevage de Canappeville a mis

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude Les énergies Comment ça fonctionne Avantages Inconvénients Chauffage central - la chaleur est produite en un seul endroit : par une chaudière, des capteurs

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois Chauffage à granulés de bois 1 Présentation d ÖkoFEN 2 Le granulés de bois: Production et approvisionnement 3 Le dimensionnement d'un système à granulé 4 Les spécificités d'implantation: systèmes de transfert

Plus en détail

Le chauffage au bois. Mercredi 26 septembre 2012 SIESM77

Le chauffage au bois. Mercredi 26 septembre 2012 SIESM77 Le chauffage au bois Mercredi 26 septembre 2012 SIESM77 Ordre du jour Contexte du territoire 1/ Présentation du projet de SCIC bois énergie sur le territoire du Parc naturel régional du Gâtinais français,

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU GOUX-LES-USIERS 699 habitants 745 m d altitude 3555 DJU ccas La Poste école primaire 1 mairie école maternelle presbytère salle des fêtes école primaire 2 église 100 m 2 bâtiments non raccordés (distance

Plus en détail

Communes forestières LE BOIS, VOTRE SOLUTION DE CHAUFFAGE ECONOMIQUE ET RENOUVELABLE CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE. L essentiel du bois énergie

Communes forestières LE BOIS, VOTRE SOLUTION DE CHAUFFAGE ECONOMIQUE ET RENOUVELABLE CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE. L essentiel du bois énergie Communes forestières LE BOIS, VOTRE SOLUTION DE CHAUFFAGE ECONOMIQUE ET RENOUVELABLE AUTOMATISME CIRCUIT COURT CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE L essentiel du bois énergie Je construis un nouveau bâtiment,

Plus en détail

Conversion biomasse et production énergétique

Conversion biomasse et production énergétique Conversion biomasse et production énergétique Actionnariat S.I.D.E.S.U.P. 15 % S.V.I 5 % Naples Investissement 80 % Planteurs de betteraves Historique Création en 1970 Pour déshydrater les pulpes de la

Plus en détail

ALLIANCE & CONFORT+ DOSSIER DE PRESSE. Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique

ALLIANCE & CONFORT+ DOSSIER DE PRESSE. Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique DOSSIER DE PRESSE MARS 2015 ALLIANCE & CONFORT+ Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique www.fcba.fr Cheminées Poujoulat, leader européen des systèmes

Plus en détail

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES CULTIVER AUJOURD HUI L ÉNERGIE DE DEMAIN Chauffer à la biomasse : une solution économique, propre et

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE

LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE COMITE INTERPROFESSIONNEL DU BOIS-ENERGIE contact@cibe.fr www.cibe.fr LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE Atouts et spécificités des réseaux de chaleur Bois-Energie Spécificités Qu est-ce qu un réseau

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

CIRCUIT COURT CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE

CIRCUIT COURT CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE LE BOIS VOTRE SOLUTION DE CHAUFFAGE, ECONOMIQUE ET RENOUVELABLE AUTOMATISME CIRCUIT COURT CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE L essentiel du bois énergie Je construis un nouveau bâtiment, comment le chauffer?

Plus en détail

L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles

L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles Conférence Ferme du Futur L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles Foire agricole de Libramont, samedi 23 juillet 2011 Fabienne Rabier, Chargée de projets - Unité Machines et Infrastructures

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

Production sous serre : problématiques actuelles et dernières innovations. Ariane Grisey grisey@ctifl.fr

Production sous serre : problématiques actuelles et dernières innovations. Ariane Grisey grisey@ctifl.fr Production sous serre : problématiques actuelles et dernières innovations Ariane Grisey grisey@ctifl.fr 1 Le Ctifl Centre technique interprofessionnel des fruits et des légumes Créé en 1952, centre technique

Plus en détail

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois Avec le soutient de Les atouts du bois-énergie Une combustion neutre vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2012 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Chauffage au bois déchiqueté POLEYMIEUX BATIMENTS PUBLICS Chaufferie de 150 kw Le bois : une énergie renouvelable? Cycle du bois (Doc AGEDEN) 3 Le bois : une spécificité Française? Consommations bois-énergie

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

Le chauffage au bois déchiqueté

Le chauffage au bois déchiqueté Un mode de chauffage moderne et non polluant en pleine expansion Le chauffage au bois déchiqueté Qualiflam Bois La Croix de la Cadoue - 86240 Smarves 05 49 52 23 08 La Région Poitou-Charentes s est fixé

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la!

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la! L énergie est notre avenir, économisons-la! Bonnes raisons de faire du propane 2 3 un partenaire d avenir dès à présent Le propane s adapte à tous les besoins énergétiques et permet de répondre partout,

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

GUIDE BOIS ENERGIE GUIDE BOIS ENERGIE

GUIDE BOIS ENERGIE GUIDE BOIS ENERGIE GUIDE BOIS ENERGIE GUIDE BOIS ENERGIE Le bois énergie quels avantages? les évolutions techniques Le financement des projets Les étapes d un projet bois-énergie En Midi-Pyrénées, la surface du territoire

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012 Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin La plus importante chaufferie bois de l est la région PACA INAUGURATION le 30 mars 2012 1 1 réseau de chaleur pour 900 équivalents logements Au sein du quartier

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb10.a LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb10.1. Le cadre de la performance énergétique nb10.2. Le système français des classes nb10.3. La norme NF EN 15217 : les principes nb10.4.

Plus en détail

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE EPA Environnement Peinture et Application ÉTUVES POUR SÉCHAGE CUISSON PEINTURE OU POUDRE AVEC ÉCHANGEUR FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE 200 C 95 C 0 à 95 C pour peinture liquide / colle 0 à 200 C pour peinture

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012.

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Dans le but de diviser par deux la consommation énergétique des bâtiments à l horizon 2020, la France a

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

L EXEMPLE DE CHATEAUROUX (36) Colloque Bois-Energie «Montage de projets et accompagnement des Maîtres d ouvrage»

L EXEMPLE DE CHATEAUROUX (36) Colloque Bois-Energie «Montage de projets et accompagnement des Maîtres d ouvrage» L EXPLOITATION D UNE CHAUFFERIE BOIS L EXEMPLE DE CHATEAUROUX (36) Colloque Bois-Energie «Montage de projets et accompagnement des Maîtres d ouvrage» Lempdes, le 13 octobre 2006 Landry GROSSIN - ELYO SES

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016 ASSOCIATION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES N 59 LETTRE d info Janvier 2016 LES CHAUDIÈRES BOIS Mot du Président : EN IAA Les Énergies Renouvelables (ou EnR) sont

Plus en détail

Comité Interprofessionnel du Bois Energie

Comité Interprofessionnel du Bois Energie Impact d une écotaxe sur la rentabilité des projets bois-énergie La combustion des énergies fossiles conventionnelles génère des émissions de CO 2 dans l atmosphère. La lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel La préservation de l'environnement accessible à tous Constructeur Français Indépendant Les chaudières PERGE MC et MC CI Depuis plus de 40

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

plus qu une simple source d énergie! le bois

plus qu une simple source d énergie! le bois le bois plus qu une simple source d énergie! Le chauffage au bois présente de multiples intérêts : souvent une ressource locale, le bois est une énergie propre et peu coûteuse. La technologie du chauffage

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Chauffage bois et conduits de fumées en maison individuelle

Chauffage bois et conduits de fumées en maison individuelle SAVOIR FAIRE Vu sur: http://conseils.xpair.com/ Chauffage bois et conduits de fumées en maison individuelle XPair.com - Page 1 / 25 SOMMAIRE 1 - APPROCHE TECHNIQUE... 2 1. Le chauffage au bois est une

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

Valorisation du biogaz

Valorisation du biogaz Valorisation du biogaz La cogénération Le biogaz épuré est brûlé dans un module de cogénération pour produire de l électricité et de la chaleur sous forme d eau chaude à 90 C. Cogénération 1 Marque Type

Plus en détail

Quelles solutions mettre en œuvre dans un bâtiment pour une rénovation énergétique performante

Quelles solutions mettre en œuvre dans un bâtiment pour une rénovation énergétique performante Bureau d Etudes ENR CONCEPT Votre partenaire dans la Maîtrise de l Energie et les Energies Renouvelables Club Energie 34 CCI de l Hérault - Cémater 1/12/2011 à Pézenas Les clés de la rénovation des bâtiments

Plus en détail

UnE CHAUffErIE BoIS PoUR UNE COllECTIVITé : UN projet En 6 étapes

UnE CHAUffErIE BoIS PoUR UNE COllECTIVITé : UN projet En 6 étapes UnE CHAUffErIE BoIS PoUR UNE COllECTIVITé : UN projet En 6 étapes Una calfariá lenha per una collectivitat : un projècte en 6 etapas LES DOSSIERS DU PARC Énergie & Climat 1) Le pré-diagnostic bois énergie

Plus en détail

Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois

Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois Sensibilité de la rentabilité d un projet aux paramètres technico-économiques CIBE Commission MOP 5 juin 2012 Bordeaux CIBE Commission n 6 Montage

Plus en détail

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC.

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. UN CHAUFFAGE À LA BIOMASSE FORESTIÈRE À LA FINE POINTE TECHNOLOGIQUE: LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. Louis-Martin Dion, ing.jr., M.Sc. Jean Gobeil, Ing.f. M.Sc. Congrès annuel AQME 3 mai 2012 Plan de

Plus en détail

ÉTUDE DE FAISABILITÉ CHAUFFERIE BOIS

ÉTUDE DE FAISABILITÉ CHAUFFERIE BOIS ÉTUDE DE FAISABILITÉ CHAUFFERIE BOIS SOMMAIRE OBJECTIFS DE L ÉTUDE ÉTUDE DES BESOINS rencontre avec le représentant designé par le maître d ouvrage visite du site, des bâtiments et étude thermique ÉTUDE

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion?

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Yoan Gué Vianney Bucher Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Collectif individualisé Chaufferie gaz condensation Chaufferie fioul condensation

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

2.1 LES ÉNERGIES FOSSILES

2.1 LES ÉNERGIES FOSSILES 2.1 LES ÉNERGIES FOSSILES F1 Les énergies fossiles les plus utilisées aujourd hui pour le chauffage des serres sont : le gaz naturel et le fuel. Prix du kwh PCI utile ( HT) à titre indicatif Prix ( /kwh)

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

BILAN ENERGIE FONCIA

BILAN ENERGIE FONCIA BILAN ENERGIE FONCIA (Immeuble collectif) Ce document vous présente le résultat du bilan énergie réalisé sur votre immeuble. Il a pour objectif de vous faire connaître simplement le comportement énergétique

Plus en détail

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer e au chaude ener gie renouvel able chauffage Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer STIEBEL ELTRON. Des systèmes pour un bilan énergétique

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Filtration. Schéma de principe de la filtration

Filtration. Schéma de principe de la filtration Filtration textes : R. Gregori, service gestion des fluides Photos/S. Elmosnino panneau 1 Le traitement de l eau est une des parties techniques parmi les plus importantes pour le bon fonctionnement d une

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération Cas pratique d une installation de Introduction Rappel principes de base Circuit de valorisation thermique (intégration hydraulique) Organes de régulation hydrauliques (dimensionnement, ) et équipements

Plus en détail

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois MAISON INDIVIDUELLE Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois ÉVOLUTION Une énergie résolument moderne Authentique et d avenir Le bois se présente en France et en Europe comme la première source d énergie

Plus en détail

PRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAITRISE DE L ENERGIE GROUPE SCOLAIRE - CERNAY LA VILLE

PRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAITRISE DE L ENERGIE GROUPE SCOLAIRE - CERNAY LA VILLE Agence Locale de Maîtrise de l'energie Maison de l'environnement, 6 rue Haroun Tazieff, 78 114 Magny les Hameaux Tél.: + 33 1 34 52 26 34, alme@energie-sqy.com PRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAITRISE DE L

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013 Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le cadre Le bâtiment : 25 % des GES, 69 Mtep de consommation et 46% de la consommation totale d énergie

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

Techniques de séchage solaire

Techniques de séchage solaire Techniques de séchage solaire Biomasse et alimentation agricole Agroalimentaire Bois et dérivés Conseil et innovation en énergie solaire Généralités L énergie solaire L énergie solaire présente de nombreux

Plus en détail

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 1 1 Le prospect chauffé à l électricité n envisage pas le gaz naturel Il ne nous attend pas et ne se sent pas concerné

Plus en détail

savoir choisir, acheter, utiliser

savoir choisir, acheter, utiliser Le bois de chauffage savoir choisir, acheter, utiliser «La Région Poitou-Charentes s est fixée comme ambition de respecter le Protocole de Kyoto à l échelle du territoire. Pour atteindre cet objectif,

Plus en détail

BOIS ENERGIE. dans la construction performante. BBC, RT2012, maison passive

BOIS ENERGIE. dans la construction performante. BBC, RT2012, maison passive BOIS ENERGIE dans la construction performante BBC, RT2012, maison passive Présentation SOLEVAL ALEc - Agence Locale de l'energie et du climat en Sicoval sud-est toulousain Association loi 1901 Créée en

Plus en détail

Secteur de Montrevault Communauté. Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85

Secteur de Montrevault Communauté. Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85 Secteur de Montrevault Communauté Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85 Synthèse des débouchés énergétiques Deux communes sont aujourd hui desservies par

Plus en détail