De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques"

Transcription

1 De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques

2 I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement en silo La propreté du grain II. L influence du coût du combustible : les avantages du bois Faible coût par rapport aux combustibles fossiles Pas de fluctuations des cours avec un bois produit et consommé localement Grande autonomie et indépendance Information sur les différents combustibles III. Les équipements IV. Une simulation économique : Conclusion L investissement Les économies de combustible Synthèse des flux de trésorerie Liste des figures Figure 1 : historique de l évolution du cours du pétrole Brent depuis 2003 Figure 2 : les différentes étapes de production des plaquettes de bois Figure 3 : schéma de principe d un générateur d air chaud Figure 4 : cash-flow annuels en système plaquettes de bois Liste des tableaux 2 Tableau 1 : coût moyen des différents combustibles pour kwh Tableau 2 : synthèse des flux de trésorerie en système plaquettes de bois Tableau 3 : synthèse des coûts d exploitation annuels en système plaquettes de bois

3 II. L influence du coût du combustible Le constat est clair : les énergies fossiles n ont jamais été si volatiles et si chères. Pour preuve, entre juillet 2012 et janvier 2013, le prix en dollars du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) a fortement augmenté (+14 %). Pour ajouter encore à la confusion, en plus d être sur une tendance haussière depuis 10 ans, les cours du pétrole sont d une volatilité extrême comme le montre la figure 1. Figure 1 : historique de l évolution du cours du pétrole Brent depuis Comment imaginer dans ces conditions, pouvoir maîtriser ses charges d exploitations? Face à ce constat, une solution apparait clairement : utiliser un combustible biomasse pour maîtriser complétement les coûts de séchage. L utilisation d un combustible bois présente plusieurs avantages en termes de gestion : Faible coût du bois par rapport aux combustibles fossiles STOCKAGE / SÉCHAGE DÉCHIQUETAGE COUPE / MISE EN TAS Coût en H.T. / kwh Fioul 980 Propane 664 Plaquettes de bois 280 Bois granulés 494 Tableau 1 : coût moyen des différents combustibles pour kwh Pas de fluctuations des cours avec un bois produit et consommé localement Les combustibles à base de biomasse ont une densité énergétique plus faible, c est-à-dire qu à poids égal, ils contiennent moins d énergie qu un combustible type fioul. De ce fait, la part du transport sur le prix du combustible est importante. Le combustible à base de biomasse doit être produit localement pour être compétitif. Etant produit à proximité du lieu où il est consommé, le combustible à base de biomasse ne subit donc pas les fluctuations d un combustible fossile soumis à un marché mondial. HAIE / BOIS Figure 2 : les différentes étapes de production des plaquettes de bois Un kilomètre de haie a la même productivité qu un hectare de taillis forestier. Un kilomètre de haie recépée tous les ans permet d obtenir de l ordre de 300 m³ de plaquettes de bois. L autoconsommation est très profitable. Il faut toutefois veiller à privilégier la technique du recépage et les rotations pour maintenir la productivité. Un lieu pour le stockage et le séchage du bois est aussi à prévoir. Information sur les différents combustibles Deux grands types de combustibles sont utilisables : les plaquettes et les granulés de bois. Il ne faut pas occulter ces derniers pour une utilisation en entreprise agricole car ils bénéficient d avantages non-négligeables : - un pouvoir calorifique élevé ; - un produit homogène, normé. 4 Grande autonomie et indépendance Le combustible bois peut être produit sur la ferme. Vous disposez de haies, de bois? Le coût moyen de production 2 est évalué à 60 HT / t de plaquettes de bois. En conséquence, l utilisation de granulés permet le même confort d utilisation qu en système gaz et permet des montées en température plus élevées qu en système plaquettes. 1: Source : boursorama.com / 2 : Le coût de production comprend l abatage, le débardage et le déchiquetage

4 III. Les équipements Comme toute unité de chauffe, les générateurs d air chaud sont constitués d un foyer de combustion alimenté par des dispositifs classiques : silo de stockage, système d extraction et de transport du bois. Le foyer et les fumées de combustion permettent de chauffer l air utilisé pour le séchage : l air ambiant est propulsé à travers des échangeurs au moyen d un ventilateur pour qu il soit réchauffé. Le contrôle et la régulation sont automatisés. Tout peut être piloté sur le panneau de contrôle. La régulation de la combustion se fait par l intermédiaire de sondes de température et de variateurs de vitesse qui gèrent l alimentation en combustible. Le débit d air chaud en sortie du ventilateur est lui aussi régulé. Figure 3 : schéma de principe d un générateur d air chaud (source ADEME) Ces équipements présentent l avantage d être de conception robuste. L absence de réseau hydraulique permet un montage rapide et autorise même l agriculteur à en faire un équipement mobile. Votre campagne de séchage terminée, rien ne vous empêche de louer votre générateur pour chauffer les serres de votre voisin! En fonction de la configuration de votre séchoir, de vos besoins de chaleur et de débit d air, plusieurs solutions peuvent être envisagées. Un générateur d air peut être adapté sur une cellule sécheuse. Un système tandem bois/fioul peut aussi être mis en place sur un séchoir vertical à colonne. L expertise de votre prestataire fera la différence dans la détermination de la configuration idoine. Celui-ci doit être en mesure de vous fournir une étude technico-économique complète de votre projet qui analysera les différents scénarios et vous apportera les conseils quant à la meilleure solution pour votre entreprise. 5

5 IV. Une simulation économique M. S. est équipé d un silo séchoir de 190 t. Durant l opération de séchage, le taux d humidité passe de 37 à 15 %. Sa consommation varie entre 19 et 35 tonnes de gaz selon les années. En considérant la consommation basse, M. S. consomme kwh par an. >>> L investissement Suite à l étude technico-économique du projet, M. S. s est vu proposer un investissement de pour une installation comprenant : Le générateur d air chaud Le système d extraction, le convoyage du combustible Les équipements de régulation Le démontage du générateur de chauffage existant Avec un emprunt de à 3,50 % pendant 7 ans, le remboursement est de /an. >>> Les économies de combustible Au prix actuel des énergies, l économie réalisée est de 384 / kwh. M. S. consomme kwh par campagne de séchage. L utilisation de plaquettes de bois lui permet donc de réaliser une économie de /an sur l achat du combustible. Dans le cas d une récolte particulièrement humide, M. S. brûle 35 t de gaz soit kwh. L économie réalisée est alors de /an sur l achat du combustible. >>> Synthèse des flux de trésorerie Tableau 2 : synthèse des flux de trésorerie en système plaquettes de bois Décaissements Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Année 6 Année 7 Année 8 Système plaquettes de bois Annuité Achat combustible (inflation 2%/an) Total Système gaz Achat combustible (inflation 4%/an) Total Solde Soldes cumulés Figure 4 : cash-flow annuels en système plaquettes de bois 6

6 L économie de combustible générée par le passage en système plaquettes de bois a permis à M. S. de couvrir le remboursement de son annuité d emprunt et de ménager sa trésorerie. Tableau 3 : Synthèse des coûts d exploitation annuels en système plaquettes de bois Coûts d exploitation de la solution bois Coût en c H.T./kWh consommé Coût en H.T./tonne de maïs traité (190t/cycle) Economie en H.T./ tonne de maïs traité Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Année 6 Année 7 Année 8 6,16 6,22 6,28 6,34 6,39 6,46 6,52 3,21 19,71 19,89 20,07 20,26 20,45 20,64 20,84 10,28 1,52 2,19 2,89 3,63 4,39 5,19 6,03 17,66 M. S. réalise une économie dès la première année d exploitation de son générateur biomasse. Une fois son emprunt soldé, M. S. réalisera une économie de plus de 17 HT par tonne de maïs. Conclusion Le séchage du maïs à la ferme est une solution intéressante pour un nombre grandissant d agriculteurs. Outre une plus grande autonomie pour la récolte, il permet de maîtriser sa commercialisation et de trouver des débouchés plus rémunérateurs pour son maïs. Il est toutefois important de maîtriser quelques paramètres techniques pour optimiser ses chantiers de séchage. L impact du coût du combustible sur la marge est important. Il est donc primordial de faire les bons choix en la matière. Le passage en système bois apparait ainsi comme la solution sûre, économique et rémunératrice pour le séchage : l agriculteur maîtrise son poste de charge combustible, le cours du bois ne souffrant pas de volatilité comme les combustibles fossiles, et augmente sa marge. 7

7 Agriwatt Zone d activités Créapole Route d Hirson Vervins Tél :

De l intérêt du combustible bois pour le chauffage des bâtiments avicoles. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le chauffage des bâtiments avicoles. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le chauffage des bâtiments avicoles La nouvelle génération de centrales thermiques I. Le contexte de l élevage français II. L influence du coût du combustible Faible

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

INDICATEURS TECHNIQUES

INDICATEURS TECHNIQUES Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 La chaudière polycombustible Ex : bois-déchiqueté ATOUTS CONTRAINTES o Forte réduction de la facture énergétique. o Confort d utilisation. o

Plus en détail

1/19 Chauffage à la biomasse ------- Bonnes pratiques Yann ROGAUME Mise en Place d une Chaufferie Plaquettes 2/19 Etapes importantes : - Maîtriser les dépenses énergétiques ; - Déterminer précisément les

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

o o o o - Fédérer l ensemble des acteurs de la filière : les producteurs (propriétaires forestiers, industriels du bois ), les transformateurs ou prestataires intermédiaires (exploitants

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES CULTIVER AUJOURD HUI L ÉNERGIE DE DEMAIN Chauffer à la biomasse : une solution économique, propre et

Plus en détail

ALLIANCE & CONFORT+ DOSSIER DE PRESSE. Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique

ALLIANCE & CONFORT+ DOSSIER DE PRESSE. Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique DOSSIER DE PRESSE MARS 2015 ALLIANCE & CONFORT+ Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique www.fcba.fr Cheminées Poujoulat, leader européen des systèmes

Plus en détail

Le chauffage au bois. Mercredi 26 septembre 2012 SIESM77

Le chauffage au bois. Mercredi 26 septembre 2012 SIESM77 Le chauffage au bois Mercredi 26 septembre 2012 SIESM77 Ordre du jour Contexte du territoire 1/ Présentation du projet de SCIC bois énergie sur le territoire du Parc naturel régional du Gâtinais français,

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU GOUX-LES-USIERS 699 habitants 745 m d altitude 3555 DJU ccas La Poste école primaire 1 mairie école maternelle presbytère salle des fêtes école primaire 2 église 100 m 2 bâtiments non raccordés (distance

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016 ASSOCIATION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES N 59 LETTRE d info Janvier 2016 LES CHAUDIÈRES BOIS Mot du Président : EN IAA Les Énergies Renouvelables (ou EnR) sont

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude Les énergies Comment ça fonctionne Avantages Inconvénients Chauffage central - la chaleur est produite en un seul endroit : par une chaudière, des capteurs

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme

une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme Les atouts du bois énergie Une énergie renouvelable Le bois est considéré comme une énergie renouvelable dans la mesure où la forêt est gérée de façon durable.

Plus en détail

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012.

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Dans le but de diviser par deux la consommation énergétique des bâtiments à l horizon 2020, la France a

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles

L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles Conférence Ferme du Futur L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles Foire agricole de Libramont, samedi 23 juillet 2011 Fabienne Rabier, Chargée de projets - Unité Machines et Infrastructures

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Conversion biomasse et production énergétique

Conversion biomasse et production énergétique Conversion biomasse et production énergétique Actionnariat S.I.D.E.S.U.P. 15 % S.V.I 5 % Naples Investissement 80 % Planteurs de betteraves Historique Création en 1970 Pour déshydrater les pulpes de la

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2012 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois Chauffage à granulés de bois 1 Présentation d ÖkoFEN 2 Le granulés de bois: Production et approvisionnement 3 Le dimensionnement d'un système à granulé 4 Les spécificités d'implantation: systèmes de transfert

Plus en détail

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Dossier de presse 26 janvier 2008 Contact : Corinne IBARRA Communauté de communes du pays de Murat 04 71 20 22 62 / cibarra@paysdemurat.fr SOMMAIRE I. Rappel

Plus en détail

Chauffage au bois déchiqueté POLEYMIEUX BATIMENTS PUBLICS Chaufferie de 150 kw Le bois : une énergie renouvelable? Cycle du bois (Doc AGEDEN) 3 Le bois : une spécificité Française? Consommations bois-énergie

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS DENOMINATION DE L'OPERATION : Maître d ouvrage : Personne à contacter : : Etude technique : Personne à contacter : : AILE cahier

Plus en détail

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la!

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la! L énergie est notre avenir, économisons-la! Bonnes raisons de faire du propane 2 3 un partenaire d avenir dès à présent Le propane s adapte à tous les besoins énergétiques et permet de répondre partout,

Plus en détail

ANNEXES AUX NOTICES D INFORMATION A L ATTENTION DES DEMANDEURS DE L AIDE A L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

ANNEXES AUX NOTICES D INFORMATION A L ATTENTION DES DEMANDEURS DE L AIDE A L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES ANNEXES AUX NOTICES D INFORMATION A L ATTENTION DES DEMANDEURS DE L AIDE A L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES 1 FICHE N1 Fiche explicative de certains investissements

Plus en détail

Secteur de Montrevault Communauté. Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85

Secteur de Montrevault Communauté. Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85 Secteur de Montrevault Communauté Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85 Synthèse des débouchés énergétiques Deux communes sont aujourd hui desservies par

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer e au chaude ener gie renouvel able chauffage Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer STIEBEL ELTRON. Des systèmes pour un bilan énergétique

Plus en détail

Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois. Commune de Heugas. Juillet 2013. - 1 - SIVU des Chênaies de l Adour

Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois. Commune de Heugas. Juillet 2013. - 1 - SIVU des Chênaies de l Adour Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois Commune de Heugas Juillet 2013-1 - Table des matières Introduction... - 3-1- Analyse de la demande énergétique... - 4-1.1

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

BILAN D UN AN DE FONCTIONNEMENT DE LA CHAUFFERIE AU BOIS AU CENTRE DE FORMATION ET D APPRENTISSAGE EN ELEVAGE

BILAN D UN AN DE FONCTIONNEMENT DE LA CHAUFFERIE AU BOIS AU CENTRE DE FORMATION ET D APPRENTISSAGE EN ELEVAGE BILAN D UN AN DE FONCTIONNEMENT DE LA CHAUFFERIE AU BOIS AU CENTRE DE FORMATION ET D APPRENTISSAGE EN ELEVAGE 1 Un projet abouti Le centre de formation et d apprentissage en élevage de Canappeville a mis

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois Avec le soutient de Les atouts du bois-énergie Une combustion neutre vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS.

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. 1 Présentation de Foussemagne Commune du Territoire de Belfort. 984 habitants 512 Ha Population jeune, plus

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT 1 2 3 4 5 DEFINITION DES EQUIPEMENTS AQUATIQUES Cet espace aqualudique sports-loisirs

Plus en détail

ANNEXE DE LA FICHE PARAMÈTRES TECHNIQUES DE L IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE

ANNEXE DE LA FICHE PARAMÈTRES TECHNIQUES DE L IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE ANNEE DE LA FICHE PARAMÈTRES TECHNIQUES DE L IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE Avis L information contenue dans ce document est fournie à titre indicatif seulement. Son utilisation exige

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Claudio Buccola Ingénieur HES / MAS EPFL claudio.buccola@amstein-walthert.ch 02 avril 2012 Sommaire - 1 ère partie: Introduction - Objectif

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE

LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE COMITE INTERPROFESSIONNEL DU BOIS-ENERGIE contact@cibe.fr www.cibe.fr LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE Atouts et spécificités des réseaux de chaleur Bois-Energie Spécificités Qu est-ce qu un réseau

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

Vous construisez transformez rénovez

Vous construisez transformez rénovez Vous construisez transformez rénovez En accord avec l environnement et votre budget L avenir appartient aux énergies renouvelables! L amenuisement des ressources énergétiques et la problématique du réchauffement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

La gestion de la demande avec les accumulateurs thermiques

La gestion de la demande avec les accumulateurs thermiques La gestion de la demande avec les accumulateurs thermiques AGPI (avril 2007) Alain Moreau, ing., M.Sc.A. Chercheur, chargé de projet Institut de recherche d Hydro-Québec Jean Lemay, ing. Gestionnaire de

Plus en détail

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Benjamin Dessus 13 mars 2013 www.global-chance.org 13 mars 2013

Plus en détail

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel La préservation de l'environnement accessible à tous Constructeur Français Indépendant Les chaudières PERGE MC et MC CI Depuis plus de 40

Plus en détail

Communes forestières LE BOIS, VOTRE SOLUTION DE CHAUFFAGE ECONOMIQUE ET RENOUVELABLE CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE. L essentiel du bois énergie

Communes forestières LE BOIS, VOTRE SOLUTION DE CHAUFFAGE ECONOMIQUE ET RENOUVELABLE CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE. L essentiel du bois énergie Communes forestières LE BOIS, VOTRE SOLUTION DE CHAUFFAGE ECONOMIQUE ET RENOUVELABLE AUTOMATISME CIRCUIT COURT CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE L essentiel du bois énergie Je construis un nouveau bâtiment,

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS.

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Problème : (Thème : Primitives, équations différentielles linéaires du 1 er ordre à coefficients

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES

ETUDE DE FAISABILITE DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES DEPOT DE TRAMWAY DIJON (21) Dijon, le 18 mai 2010 Réf. dossier : 8072 Emetteur : J. COLLARD Approbateur : J. CHEMOUIL Version : 4.0 Bureau d Etudes : Bénefficience

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective DOCUMENT D INFORMATION LE SOLAIRE Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective POURQUOI UN CAMPING OU UN HOTEL A-T-IL INTERET A PASSER A L ENERGIE SOLAIRE? 1. Arguments économiques Le

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS Bâtiments communaux de la commune d ALLAIRE 56 350 ALLAIRE Ref : 12-012_ND 12/03/2013 1/18 Mise à Jour du 12/03/2013 Prise en compte d un nouveau bâtiment «Pôle

Plus en détail

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013 Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le cadre Le bâtiment : 25 % des GES, 69 Mtep de consommation et 46% de la consommation totale d énergie

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012 Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin La plus importante chaufferie bois de l est la région PACA INAUGURATION le 30 mars 2012 1 1 réseau de chaleur pour 900 équivalents logements Au sein du quartier

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE

LA TRANSITION ENERGETIQUE Semaine du développement durable du 1er au 7 avril 2013 LA TRANSITION ENERGETIQUE Présentation du Plan de Performance Energétique Conférence-débat «La sobriété énergétique aujourd hui» 4 avril 2013 Le

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 1 1 Le prospect chauffé à l électricité n envisage pas le gaz naturel Il ne nous attend pas et ne se sent pas concerné

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE EPA Environnement Peinture et Application ÉTUVES POUR SÉCHAGE CUISSON PEINTURE OU POUDRE AVEC ÉCHANGEUR FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE 200 C 95 C 0 à 95 C pour peinture liquide / colle 0 à 200 C pour peinture

Plus en détail

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer. Indépendance.

Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi. Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer. Indépendance. eau chaude énergies RENOUVEL ABLES chauffage Pompes à chaleur Vous y gagnez, la planète aussi Des solutions pour économiser DE l énergie dans votre foyer Indépendanc Indépendance Indépendan STIEBEL ELTRON.

Plus en détail

EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. DIAGNOSTIC ENERGETIQUE GLOBAL :

EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. DIAGNOSTIC ENERGETIQUE GLOBAL : Diagnostic Energétique Global & Projet d économie d énergie et d utilisation des énergies renouvelables Gaec la Clé des champs 64370 Casteide Candau EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. Production animale

Plus en détail

Production sous serre : problématiques actuelles et dernières innovations. Ariane Grisey grisey@ctifl.fr

Production sous serre : problématiques actuelles et dernières innovations. Ariane Grisey grisey@ctifl.fr Production sous serre : problématiques actuelles et dernières innovations Ariane Grisey grisey@ctifl.fr 1 Le Ctifl Centre technique interprofessionnel des fruits et des légumes Créé en 1952, centre technique

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois

Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois Sensibilité de la rentabilité d un projet aux paramètres technico-économiques CIBE Commission MOP 5 juin 2012 Bordeaux CIBE Commission n 6 Montage

Plus en détail

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie CO-CONSTRUIRE Le territoire de demain Consortium Equiénergie Une Implantation Industrielle Issue de La recherche 2 Produire une énergie propre A partir de la biomasse Le granulé de bois, aussi connu sous

Plus en détail

Principe d optimisation. Optimisation technico-économique. Coût. Isolation thermique. Isolation optimale

Principe d optimisation. Optimisation technico-économique. Coût. Isolation thermique. Isolation optimale Optimisation technico-économique Objectif : obtenir une certaine prestation à moindre coût Dans le domaine du bâtiment, cette optimisation peut s appliquer à trois niveaux différents : choix des composants

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité Forum aux éco-énergies et éco-constructions 31 mars 2012 à Salles - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité CREAQ Julien COZIC Conseiller Info Energie 1 La

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre HABITAT 08 Office Public de l Habitat des Ardennes Dernière mise à jour : 30 décembre 2015 Auteur : Laurent Bêche 1. Contexte réglementaire En application du

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail