PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe"

Transcription

1 PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

2 Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour un développement local et durable, respectueux de l environnement et créateur d emplois. Bois-énergie et économie locale L utilisation du bois sous toutes ses formes crée des emplois locaux, souvent ruraux. En Bourgogne, on estime à le nombre d emplois directs dans la filière forêt-bois, qui représente 2 milliards d euros de chiffre d affaires et 645 millions d euros de valeur ajoutée. De ce fait, la filière forêt-bois a un rôle structurant dans l économie régionale. Un atout pour la filière bois La filière bois s est toujours attachée à valoriser tous les produits issus de la forêt. Le bois-énergie est ainsi complémentaire des autres utilisations du bois. Le tronc des arbres adultes est scié, tranché ou déroulé pour être utilisé en menuiserie, ameublement, charpente, emballage..., c est le bois d œuvre. Les jeunes arbres et les branches des arbres adultes sont utilisés soit dans les industries du papier et du panneau, c est le bois d industrie, soit directement comme bois de chauffage ou broyé sous forme de plaquettes forestières, c est le bois-énergie. Enfin, la transformation du bois d œuvre génère à son tour des produits connexes (écorces, sciures, chutes...) qui peuvent être valorisés dans l industrie du panneau, du papier, du charbon de bois ou comme source d énergie. Le bois est une ressource précieuse, il faut l utiliser selon le principe de la cascade : d abord en tant que matériau, ensuite à des fins énergétiques. La transformation du bois en construction, meuble, emballage et même en panneau ou papier est nettement plus créatrice de valeur ajoutée, d emplois et elle stocke du CO 2. Le bois en fin de vie pourra, lui, être utilisé en bois-énergie. Le bois-énergie est une opportunité pour la filière bois. Le développer en utilisant le bois qui ne peut être valorisé ni en bois d œuvre, ni en bois d industrie permet de consolider la filière en développant un nouveau débouché.

3 CRPF Bourgogne Le bois-énergie génère 3 à 4 fois plus d emplois que les filières énergétiques classiques... et ce sont des emplois locaux. Bois-énergie et emploi Toutes les utilisations du bois créent des emplois locaux, souvent en milieu rural. C est donc une opportunité à saisir, d autant que la filière bois-énergie offre un débouché économique à des bois qui en avaient peu. Dans cette filière biocombustible française, une étude réalisée pour le compte de l ADEME par Algoé et Blézat Consulting estime à le nombre d emplois en 2006, dont 4200 concernent l approvisionnement, la construction et l exploitation des chaufferies industrielles et collectives. En prenant les ratios de cette étude, on peut estimer qu en 2011, les 245 chaufferies collectives et industrielles installées en Bourgogne génèreraient 250 emplois équivalent temps plein : 180 emplois pour la production, le stockage et le transport des combustibles, 70 emplois pour l exploitation des chaudières. Pour les prochaines années, le Schéma Régional Climat Air Énergie (SRCAE) ambitionne la mise en service de 45 chaufferies collectives par an (hors réseaux de chaleur urbain). L atteinte de cet objectif entrainerait un doublement du nombre d emplois dans cette filière à l horizon 2020, répartis sur toute la Bourgogne et principalement en milieu rural. De plus, la mise en service de chaufferies bois dans les industries ou pour alimenter les réseaux de chaleur urbain, permettra également la création d emplois pérennes. Trois avantages économiques capitaux Malgré un investissement important, le bois-énergie est une énergie compétitive sur le long terme du fait du moindre coût du combustible. Coût du MWh livré (en euros TTC) MWh électrique MWh gaz propane MWh fuel MWh gaz naturel MWh granulé de bois MWh bois Source : Parc Naturel Régional du Morvan (ATEE) Mais choisir cette énergie, c est aussi limiter sa dépendance énergétique et son exposition aux fluctuations du prix de l énergie : ressource locale, dépendant peu du prix du baril de pétrole, le bois est moins sujet que les autres énergies aux fluctuations internationales du prix de l énergie. Par ailleurs, le premier poste de déficit de la balance commerciale française est dû aux achats énergétiques (hydrocarbures naturels, minerais et, surtout, pétrole raffiné). Substituer du bois au fuel ou au gaz participe donc à la réduction de ce déficit. Cipref Bourgogne

4 CRPF Bourgogne Bois-énergie et préservation de l environnement Le bois-énergie a de multiples avantages environnementaux : il permet une bonne gestion de la forêt, il est considéré comme neutre sur l effet de serre, du fait de la bonne gestion des forêts françaises, il vient en substitution des énergies fossiles et a un bilan énergétique bien supérieur. Même son impact sur la qualité de l air peut être très largement réduit en dimensionnant correctement l installation et en utilisant des appareils de chauffage performants. La gestion forestière durable qui prédomine historiquement en Bourgogne rend cette énergie neutre sur l effet de serre. Entrer dans le cercle vertueux de la gestion durable des forêts La production de bois-énergie est complémentaire de la sylviculture et compatible avec une gestion durable des forêts, voire nécessaire à celle-ci. En effet, l entretien et l amélioration de la qualité des bois nécessitent d éclaircir les peuplements, c est-à-dire de couper les arbres les moins bien conformés, pour favoriser la croissance des arbres d avenir. Réaliser cette opération suppose de trouver des débouchés rémunérateurs pour ces arbres. Le broyage de ces bois pour produire des plaquettes forestières est un débouché supplémentaire, parfois unique, pour les arbres les plus petits et les moins bien conformés. Le développement du bois-énergie est donc attendu par de nombreux propriétaires forestiers pour valoriser au mieux leurs bois. Le stock de bois sur pied ne cesse d augmenter dans les forêts françaises et bourguignonnes. Ceci est dû en particulier au manque d exploitation dans les forêts dont le bois est de faible qualité. Couper les bois de moindre qualité en les valorisant en bois-énergie et pour favoriser les plus beaux permet d améliorer la qualité globale des bois et d entrer dans un cercle vertueux : les bois produits seront de meilleure qualité et pourront être valorisés par les scieries bourguignonnes. Celles-ci produiront des sciages mais également des connexes qui pourront être utilisés pour produire une énergie renouvelable. Le développement de la filière est ainsi optimum et donc créateur d emplois, de valeur ajoutée, tout en respectant l écosystème forestier. Pourquoi la combustion du bois est-elle considérée comme neutre sur l effet de serre? Lors de sa croissance, l arbre capte le CO 2 pour produire du bois, c est la photosynthèse : 6 H 2 O + 6 CO 2 + énergie solaire C 6 H 12 O O 2 Eau + dioxyde de carbone + énergie solaire glucose (molécule de base constituant le bois) + dioxygène gazeux Lors de sa combustion, la quantité de CO 2 que restitue le bois à l atmosphère étant égale à celle qu il a absorbée pendant sa phase de croissance, il est neutre en termes d émissions de gaz à effet de serre si, comme c est le cas en France, la forêt est gérée de façon durable. En outre, la consommation de bois permet d éviter le rejet de CO 2 qui aurait été produit par la combustion d énergie fossile Aujourd hui, deux certifications prouvent que le bois est issu de forêts gérées durablement.

5 Un exemple concret et chiffré : bilan de la chaufferie du Parc du Morvan en 10 ans de fonctionnement Bilan environnemental 930 tonnes de CO 2 évitées, litres de fuel substitués, valorisation des bois non marchands et des travaux d entretien de l espace. Bilan économique euros TTC d économie brute directe (fonctionnement), euros TTC d économie globale (fonctionnement et investissement). Bilan social 5600 heures de travail générées par le bois-énergie contre 360 heures pour une solution fuel/électricité. En Bourgogne, avec plus de 30% du territoire couvert de forêts, le bois-énergie permet de répondre aux objectifs ambitieux fixés par le Grenelle de l environnement. Fuglane Donc, investir dans le bois-énergie, c est : valoriser une ressource de proximité et favoriser l emploi local, réduire les émissions de gaz à effet de serre et faire appel à une énergie renouvelable, ET l énergie grise? Tous les combustibles nécessitent de l énergie pour leur production, leur transport. Ainsi, la fabrication de plaquettes forestières nécessite de l énergie pour exploiter le bois, le transporter, le broyer, et les chaudières ont besoin d un peu d électricité pour fonctionner Selon une étude de l ADEME sur les cycles de vie (1), l énergie non renouvelable consommée pour générer 1000 kwh utiles (rendu dans le bâtiment) est de : 260 kwh pour les plaquettes forestières sèches, 1280 kwh pour le gaz, 1500 kwh pour le fuel, kwh pour l électricité. limiter sa dépendance énergétique et son exposition aux fluctuations du prix de l énergie.

6 À chaque cas particulier une solution adaptée Forme, granulométrie, humidité : les combustibles bois sont divers et offrent différentes solutions pour produire de l énergie. Des filières d approvisionnement en combustibles bois se sont organisées avec différents acteurs : agriculteurs, entreprises de travaux forestiers, industriels de la filière, collectivités locales... La meilleure solution pourra donc être trouvée en évaluant vos besoins énergétiques et la ressource localement disponible. Le bois en bûche (ou bois de chauffage) Marque collective de qualité de bois de chauffage, Bourgogne Bois Bûche permet au consommateur d identifier les entreprises produisant un combustible de qualité. Plus d information sur Selon la filière de production du bois en bûche et son degré de mécanisation, la fabrication de 1000 tep de bois de chauffage génère de 2,2 à 5,5 emplois (2). Le bois sous forme de bûches est le bois-énergie le plus utilisé en Bourgogne : de l ordre de 1,7 million de stères sont consommés chaque année par les particuliers dans les cheminées, poêles, inserts et chaudières. Ce volume a été divisé par deux en 15 ans. Économique et convivial, ce combustible présente des contraintes de stockage et d automatisation qui peuvent rendre son utilisation compliquée. En Bourgogne, le bois consommé sous forme de bûches est produit localement, il participe à une bonne gestion de la forêt en permettant d exploiter les bois de moindre valeur au profit des plus beaux. Chauffage au bois et qualité de l air N échappant pas aux règles élémentaires de la chimie, la combustion du bois peut localement impacter la qualité de l air et générer des émissions de polluants susceptibles de nuire à la santé. Ceci est d autant plus vrai que la combustion est incomplète et mal contrôlée. Celleci se retrouve dans les appareils de chauffage les plus anciens, notamment dans le secteur domestique. Des solutions existent pour limiter les effets négatifs sur la qualité de l air : favoriser les équipements garantissant une haute performance énergétique et environnementale, ce qui est le cas de la plupart des appareils mis sur le marché actuellement, bien dimensionner l appareil par rapport aux besoins, de façon à le faire fonctionner de façon optimale, utiliser un combustible de qualité, adapté à l appareil de chauffage, entretenir les équipements et ramoner régulièrement les conduits de fumées. De plus, des technologies pour traiter les fumées permettent de diminuer encore l impact d une chaufferie au bois sur la qualité de l air. Celles-ci sont recommandées voire imposées pour les chaufferies de plus grosse puissance. La généralisation de ces bonnes pratiques résoudra les impacts du chauffage au bois sur la qualité de l air.

7 Les certifications du granulé de bois La qualité du combustible contribue à la performance des chaudières ou des poêles. Une bonne qualité favorise un meilleur rendement, moins d entretien et moins de pollution atmosphérique. Deux certifications du granulé de bois sont présentes aujourd hui en France : NF granulé biocombustible De plus, une nouvelle certification européenne est en cours de développement : Le granulé de bois (ou pellet en anglais) Composé de sciures compressées et sèches, le granulé de bois peut être utilisé dans des poêles spécifiques ou dans des chaudières automatiques adaptées. Aucune colle n est ajoutée, la cohésion se fait grâce à la lignine du bois. Avec les chaudières, il est désormais possible de disposer d un chauffage central automatique au bois. À partir d un silo de stockage, le combustible est acheminé automatiquement vers le foyer de la chaudière. La livraison peut se faire en vrac par un camion souffleur, en big bag ou en sac. Le granulé convient bien pour des chaudières de petite puissance, y compris pour le chauffage de maisons individuelles bien isolées. La fabrication de 1000 tep de granulés à partir de sciures génère 1 emploi (2). En Bourgogne, 5 entreprises produisent du granulé de bois, tonnes sur la région en 2010, soit une hausse de 30% en 2 ans. Actuellement la totalité des approvisionnements des entreprises productrices de granulés est réalisée à partir des sous-produits des entreprises de transformation du bois, principalement des scieries. La distribution du granulé peut être faite en sacs, big bag ou en vrac. Sur la région, plus de 10 camions souffleurs sont en service. La production de 1000 tep de plaquettes génère de 1,6 (filière industrielle) à 6,4 (filière forestière), voire 11 (filière bocagère, élagage) emplois équivalent temps plein (2). Les plaquettes La plaquette forestière est obtenue par broyage de bois issus de coupes d entretiens de forêts, parfois d espaces boisés (haies, parcs, bords de route). La plaquette industrielle est issue de l activité de transformation du bois (le sciage par exemple), la transformation d un tronc d arbre générant des produits finis (planches, poutres, chevrons, liteaux ) et des produits connexes qui peuvent être broyés pour produire des plaquettes. La plaquette peut être issue du broyage de bois de rebut propres, telles que les palettes en fin de vie par exemple. Les chaudières automatiques à plaquettes peuvent chauffer tout type de bâtiment, d une maison individuelle de taille assez importante jusqu aux équipements collectifs ou industriels. Plus les besoins seront réduits, plus la chaudière sera de faible puissance, plus le combustible devra être sec et calibré. Les autres combustibles Écorces, sciures, copeaux, chutes... Les produits connexes des entreprises de transformation du bois peuvent représenter jusqu à 50% de la matière première. Ceux-ci peuvent être valorisés en énergie, notamment par les entreprises du bois qui ont installé de nombreuses chaudières utilisant ces sous-produits. Quelques ordres de grandeur 1000 kwh 0,7 stère de bûche sec 1 m 3 apparent de plaquettes sèches (humidité < 30 %) 220 kg de granulés 100 l de fuel 88 m 3 de gaz naturel

8 Aujourd hui, 21 entreprises bourguignonnes produisent et commercialisent de la plaquette forestière Il s agit le plus souvent d une diversification des activités pour des exploitants forestiers, des agriculteurs, des entreprises d entretien d espaces verts ou de bords de route, qui peuvent ainsi valoriser des bois qui ne trouvaient pas de débouchés. Les approvisionnements, comme les débouchés de ces entreprises, sont locaux : leur rayon de livraison moyen est de 50 km. Il s agit donc bien d un développement économique local. Une centaine d entreprises de première transformation du bois (scieries principalement), plus d un millier d entreprises de deuxième transformation du bois (menuisiers, charpentiers, ébénistes, agenceurs...) et quelques dizaines d entreprises recyclant des emballages bois (palettes principalement) sont présentes sur le territoire bourguignon et sont susceptibles de produire des connexes de bois propres (sans colle, sans peintures...) : écorces, sciures, copeaux, plaquettes de scierie Il y a souvent nécessité de trier ensuite ces bois pour pouvoir approvisionner des chaufferies de petites tailles. La consommation de bois des chaufferies collectives et industrielles en Bourgogne est de l ordre de tonnes en Le volume de plaquette forestière consommé a été multiplié par 2 entre 2008 et Les connexes des entreprises du bois restent le premier combustible utilisé. La filière bourguignonne opérationnelle Une capacité de broyage sous-exploitée 25 broyeurs produisant de la plaquette forestière sont en fonctionnement en Bourgogne. La capacité de broyage instantanée maximale est de 890 MAP/h, soit plus de 5 fois la consommation régionale actuelle de plaquettes forestières. Beaucoup de broyeurs sont donc sous-utilisés, fonctionnant moins de 50% du temps souhaité par les entreprises. Ils sont utilisés pour produire de la plaquette commercialisée par l entreprise elle-même, par une autre entreprise, mais aussi directement pour un propriétaire forestier privé ou une commune possédant une chaufferie. Dans ce cas, le propriétaire exploite le bois de sa forêt, sous traite le broyage et stocke le bois jusqu à son utilisation. Cela nécessite des moyens de stockage et une organisation adéquate. Par ailleurs, plusieurs broyeurs sont situés dans les entreprises de transformation du bois (scieries notamment), dans des entreprises de recyclage d emballages bois ou dans des entreprises d entretien d espaces verts, de paysagistes... Dans ce dernier cas, ils sont utilisés pour réduire les volumes de branches. Bois 87,2% Le contexte énergétique en Bourgogne La consommation d énergie en 2005 en Bourgogne s élevait à GWh d énergie finale. La Bourgogne produit moins de 8% de l énergie qu elle consomme. En 2009, 4244 GWh ont été produits à partir de sources renouvelables dans la région (93% sous forme de chaleur et 7% sous forme d électricité). Avec 87% de cette production, le bois-énergie est la principale source d énergie renouvelable aujourd hui. Bois 87,2% Principales sources d énergie renouvelable en Résidus Bourgogne de récolte en 2009 et des IAA : 2,2% Biogaz : 0,2% (source : Alterre Bourgogne) Résidus de récolte et des IAA : 2,2% Déchets ménagers (part renouvelable) : 1,1% Biogaz : 0,2% Solaire thermique : 0,2% Déchets ménagers (part renouvelable) : 1,1% Pompes à chaleur : 3,1% Solaire thermique : 0,2% Hydroélectricité : 3,5% Pompes à chaleur : 3,1% Solaire Hydroélectricité photovoltaique : 3,5% : 0,1% Éolien Solaire : photovoltaique 2,4% : 0,1% Éolien : 2,4%

9 Les matériels de broyage en Bourgogne

10 De nombreux lieux de stockage Pour une combustion optimale, l adéquation entre les besoins de chaleur, la puissance de la chaudière et la qualité du combustible est primordiale. Les plates-formes permettent de stocker et sécher le combustible lors de la période estivale afin qu il devienne utilisable par les plus petites chaufferies. Celles-ci fonctionnent en effet avec un combustible sec, ce qui est aujourd hui le cas de la plupart des chaufferies collectives bourguignonnes. Sous hangar ventilé, il faut entre 3 et 6 mois de séchage naturel (l évaporation est provoquée par l échauffement dû à la fermentation de la matière organique fraîche) pour qu elles atteignent un taux d humidité de 25 à 30%. Les plates-formes avec hangar de stockage sont donc des éléments essentiels pour la logistique de la filière bois-énergie. Elles sont principalement situées dans les entreprises privées. La capacité de stockage couvert existante est de plus de m 3 apparent de plaquettes (MAP), soit tonnes. Des hangars pour une capacité totale de 5000 MAP sont également en projet. Par ailleurs, quelques collectivités (ou entreprises) ont des platesformes de stockage dédiées à l approvisionnement de leurs propres chaufferies. 25 lieux de stockage sont ainsi dédiés à l approvisionnement de 38 chaufferies. Les étapes de la production de plaquettes forestières Exploitation en forêt (bûcheronnage, débardage) Broyage (production des plaquettes en forêt ou sur plate-forme) PNR Morvan PNR Morvan Stockage des plaquettes PNR Morvan Livraison en chaufferie

11 Les hangars de stockage en Bourgogne

12 Chaudière de 35 kw pour le chauffage d un bâtiment de bureaux. des chaufferies bois De plus en plus nombreuses en Bourgogne Le nombre de chaufferies en service augmente régulièrement en Bourgogne, comme dans le reste du pays. Depuis une dizaine d années, elles sont nombreuses dans les entreprises de transformation du bois qui valorisent ainsi, sur place, leurs connexes de transformation (écorces, sciures et copeaux...) tout en répondant à un besoin de chaleur, notamment pour le séchage du bois. Depuis 10 ans, avec une accélération ces 3 ou 4 dernières années, on observe un développement important des chaufferies collectives au bois de toute taille : de 30 à 8000 kw. Elles permettent de chauffer des bâtiments communaux, des établissements scolaires, des hôpitaux, des logements sociaux... Plusieurs chaudières sont également installées pour alimenter des réseaux de chaleur urbains, notamment à Autun, Chalonsur-Saône, Sens ou Quetigny. 250 Évolution des chaufferies bois en Bourgogne en nombre en tonnes de bois consommées Collectif Industrie hors bois Industrie du bois Chaudière de kw dans une industrie du bois. L ensemble des chaufferies bois installées en Bourgogne produit en moyenne 738 GWh chaque année : elles permettent ainsi d éviter la combustion de l équivalent de 74 millions de litres de fuel et le rejet de tonnes de CO 2 par an.

13 Les chaufferies bois dans les entreprises de Bourgogne

14 Chaufferie aux granulés de la tour Élithis à Dijon (21) Construite en 2008 au cœur du quartier d affaires à Dijon, la tour Elithis est un bâtiment tertiaire exemplaire en termes de consommation d énergie. Toute la conception a été pensée pour réduire les espaces superflus et minimiser les consommations énergétiques. Puissance de la chaudière bois : 100 kw x 2 Des exemples concrets Superficie chauffée : 5000 m 2 Consommation moyenne : 40 tonnes de granulés par an, livrées en 6 à 7 fois Production d énergie : 181 MWh/an, soit 16 tep/an (tep = tonne équivalent pétrole) Évite l émission de 36 tonnes de CO 2 /an par rapport à une chaudière gaz Ecotral PNR Morvan Philippe Portier Chaufferie à plaquettes à Is-sur-Tille (21) Construite en 2009, la chaufferie permet de chauffer 181 logements HLM rénovés thermiquement en 2007/2008 (isolation par l extérieur, changements des menuiseries...). Puissance de la chaudière bois : 400 kw Superficie chauffée : m 2 Consommation moyenne : 530 tonnes de plaquettes forestières par an à 35% d humidité Production d énergie : MWh/an ou 138 tep/an (tep = tonne équivalent pétrole) Stockage : 64 m 3 utiles, soit environ 20 tonnes (ce qui permet une autonomie de 4 jours par grand froid et nécessite un approvisionnement 1 fois par semaine en moyenne) Environ euros par an réinjectés dans l économie locale Ce projet permet la substitution de MWh PCI de gaz, soit 125 tep/an Évite l émission de 300 tonnes de CO 2 /an par rapport à un fonctionnement 100% gaz Chaufferie à plaquettes du Parc Naturel Régional du Morvan à Saint-Brisson (58) Construite en 1998, reliée à un réseau de chaleur de 2 x 340 m (aller-retour), la chaufferie permet de chauffer les 9 bâtiments de la maison du Parc. Cette chaufferie est assez comparable à ce qui peut être fait dans une commune rurale avec un petit réseau de chaleur chauffant plusieurs bâtiments (mairie, école...). Les données suivantes sont une moyenne des 10 ans de fonctionnement de la chaudière. Puissance de la chaudière bois : 350 kw Superficie chauffée : 2860 m 2 Consommation moyenne : 625 MAP (m 3 apparent de plaquettes), soit 175 tonnes de plaquettes à 25% d humidité par an Production d énergie : 495 MWh/an ou 42 tep/an (tep = tonne équivalent pétrole) Stockage : silo contigu à la chaufferie de 58 m 3 utile et hangar de stockage de 200 m 2 (600 à 700 MAP) Évite l émission de 93 tonnes de CO 2 /an par rapport à un fonctionnement fuel/électricité

15 Les chaufferies collectives fonctionnant au bois en Bourgogne

16 Une surface forestière importante, une filière de transformation et d approvisionnement opérationnelle sur tout le territoire, des chaufferies dont certaines ont plus de 10 ans de fonctionnement : la Bourgogne offre aujourd hui l expérience, le recul et la ressource pour que le choix du bois comme solution énergétique s impose. Source d économies, de développement local et vecteur de préservation de l environnement, le bois-énergie s inscrit pleinement dans une démarche de développement durable. CRPF Bourgogne En savoir plus? Le site de l Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie (ADEME) en Bourgogne : Le site de l interprofession de la filière forêt-bois en Bourgogne : Des animateurs sont également disponibles pour vous aider dans votre projet. Tous les contacts sont sur le site de l ADEME Bourgogne : Document réalisé en 2012 par Aprovalbois. Rédaction : Christelle Rousselet. (1) Source des données sur les analyses de cycles de vie : étude Bilan environnemental du chauffage collectif (avec réseau de chaleur) et industriel au bois - Note de synthèse, Bio Intelligence Service - ADEME, décembre (2) Source des données sur les emplois : étude Évaluation des emplois dans la filière biocombustible, réalisée pour le compte de l ADEME par Algoé et Blézat consulting sur des données Photo chaudière en couverture : Les Bois Déroulés de l Auxois. Autres photos, sauf mentions contraires : Aprovalbois (Christelle Rousselet). Mise en page : Fuglane, Dijon. Document imprimé suivant les normes Imprim Vert, avec des encres à base végétale, sur un papier fabriqué à partir de bois issu de forêts gérées durablement.

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE?

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? Jean-Pierre SAWERYSYN 1 Matthieu OGET 2 Corinne SCHADKOWSKI 3 Judith TRIQUET 3 1 Professeur honoraire de l Université de Lille I, vice-président

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014 ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN -2014 Etude réalisée par CODA Stratégies NOVEMBRE 2014 Pour le compte du département Bioressources de l ADEME Présentation finale CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve Chauffage au bois ATTENTION à la qualité de l AIR Vallée de l Arve Tous acteurs de la qualité de l air! Sommaire Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air... 3 Le chauffage au bois,

Plus en détail

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE LE BOIS ENERGIE La solution économique et renouvelable pour les industriels 1 www.nextenergies.com Le bois-énergie réduit votre facture énergétique Le coût des énergies

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain Florian Prost, Ing.f., Ing.jr. Mercredi 8 mai 2013 Objectifs - Problématique Plan d'action

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL ) Les degrés jour unifiés : Les degrés jour unifiés ou DJU permettent de réaliser des estimations de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d un bâtiment

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Pourquoi choisir le granulé de bois?

Pourquoi choisir le granulé de bois? écologique économique Le réseau des PROfessionnels du chauffage aux granulés de bois local confortable Pourquoi choisir le granulé de bois? Les réponses aux questions que vous vous posez Ai-je besoin de

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES

DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES Sommaire INTRODUCTION...5 I. CONSOMMATIONS ENERGETIQUES...6 Industrie...6 Agricole...7 Transports...7 Résidentiel

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal et Etude de faisabilité d une chaufferie bois et d un réseau de chaleur Commune de St Etienne du Bois Page- 1 - Contenu 1 Audit

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Sommaire Rénovation optimale Rénovation optimale Gaz naturel/biogaz Choisir le système de chauffage approprié Chaudière à condensation Chaudière à

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

La filière bois énergie en Corse

La filière bois énergie en Corse La filière bois énergie en Corse par Olivier RIFFARD Dans le cadre de la préparation des journées Energie - Forêt - Territoires, un séminaire a été organisé en Corse à Corte. A cette occasion, nous ont

Plus en détail

ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR PHASE 3: PHASE 3: ANALYSE TECHNICO-ECONOMIQUE DES PROCESS ENVISEAGEABLES ET OUTIL

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique.

Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique. Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique Alexandre SOKI cole Supérieure du ois Atlanpôle P 10605 Rue hristian Pauc 44306

Plus en détail

CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60)

CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60) Communauté d Agglomération du Beauvaisis CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60) Etude de faisabilité sur le potentiel de développement des énergies renouvelables Août 2014 Vu pour être annexé à

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher COMMUNIQUÉ DE PRESSE Site Internet Filière Bois du Cher Le 1 er site internet départemental de la région Centre à destination du grand public! Susciter l envie des consommateurs à utiliser et découvrir

Plus en détail

Provence 4 Centrale thermique à Biomasse Bilan économique, énergétique, climatique de cette unité de production d électricité

Provence 4 Centrale thermique à Biomasse Bilan économique, énergétique, climatique de cette unité de production d électricité Provence 4 Centrale thermique à Biomasse Bilan économique, énergétique, climatique de cette unité de production d électricité Résumé Le bureau d étude ECO-MESURE a été par le collectif citoyen de vigilance

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Etat des lieux des énergies d origine renouvelable en Bourgogne. Résultats 2010 et tendances 2011

Etat des lieux des énergies d origine renouvelable en Bourgogne. Résultats 2010 et tendances 2011 Etat des lieux des énergies d origine renouvelable en Bourgogne Résultats 2010 et tendances 2011 Octobre 2012 SOMMAIRE Introduction... 3 Production totale d énergies d origine renouvelable... 4 Bois énergie...

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie

17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie Commission régionale de l économie agricole et du monde rural 17 Mai 2011 Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie Ordre du jour COREAM 17 mai 2011 Volet agricole et forestier

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement GSE 2011-2012 I.1 Que représente : - 1 kcal en kj? : 1 kcal = 4,187 kj - 1 frigorie (fg) en kcal? : 1 fg = 1 kcal - 1 thermie (th) en kcal? : 1

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

Quotas d émission de CO 2

Quotas d émission de CO 2 CPCU BERCY Dossier de demande d autorisation d exploiter DDAE Quotas d émission de CO 2 Septembre 2014 CPCU/DDAE/ Bercy/ Quotas d émission de CO 2 DOCUMENT REDIGE PAR CPCU 185 rue de Bercy 75012 PARIS

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

et moins chère pour l énergie belge par Laurent Minguet

et moins chère pour l énergie belge par Laurent Minguet Cogénération à la biomasse Une solution renouvelable et moins chère pour l énergie belge par Laurent Minguet Octobre 2006 ABSTRACT Aujourd hui, la Belgique consomme chaque année près de 60 millions de

Plus en détail

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts...

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... Le Chauffage Individuel en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... www.ale-lyon.org >> Quel est le meilleur système de chauffage chez moi? Il n y a pas de réponse unique, chaque logement et chaque

Plus en détail

Chaudières individuelles de petite puissance

Chaudières individuelles de petite puissance Chaudières individuelles de petite puissance VÉZINS : Chauffer une maison d habitation au bois déchiqueté avec une grande autonomie de fonctionnement Chauffage et production d eau chaude sanitaire d une

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail