La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone"

Transcription

1 La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone Jessica François, Mathieu Fortin et Anthony Dufour Journées CAQI les 8 et 9 avril 2014, Gembloux, Belgique 1

2 Contexte Intérêt croissant de la biomasse à des fins énergétiques Introduction En Europe : 37,5% de la surface recouverte par des forêts 2

3 Contexte Intérêt croissant de la biomasse à des fins énergétiques Introduction 23 % d énergie renouvelable dans le mix énergétique français d ici à

4 Contexte Intérêt croissant de la biomasse à des fins énergétiques Introduction ossibilité de transformer la biomasse dans des installations similaires >> roduction à grande échelle et bon rendement 4

5 Contexte Intérêt croissant de la biomasse à des fins énergétiques Introduction Lutte contre le changement climatique en limitant les émissions de CO 2 fossiles CO 2 cycle court = 1 mois 100 ans CO 2 5

6 Contexte Intérêt croissant de la biomasse à des fins énergétiques Introduction mais source limitée, épuisable Minéraux = essentiels à la croissance de l arbre productivité des forêts utilisation de fertilisants chimiques Minéraux Temps géologique Altération 6

7 Contexte Intérêt croissant de la biomasse à des fins énergétiques Introduction mais source limitée, épuisable CO, Ox, 2 O, O 2, HA, etc. 7

8 Objectif de notre étude rédire le devenir des minéraux et du carbone depuis la forêt jusqu à la centrale biomasse énergie Introduction CO 2 Emissions Minéraux Bois énergie Modèle Forêt Modèle rocédé bois-énergie 8

9 Comment? Intégration d un modèle de forêt dans un modèle de procédé Introduction CO 2 Emissions Minéraux Bois énergie Modèle Forêt Modèle rocédé bois-énergie Modèle depuis la forêt jusqu au procédé 9

10 late-forme Capsis rédiction de la croissance du peuplement Modélisation de la forêt sous Capsis Teneur en C,,,, diamètre hauteur euplement régulier de hêtre européen Fort potentiel de valorisation en Lorraine modèle FAGACEE 10

11 late-forme Capsis Modélisation de la forêt sous Capsis Et des récoltes du bois le long de la durée de vie du peuplement 0 an 1 ha Temps en année 1 ha 1 ha 140 ans 1 ha Biomasse récoltée en kg ha -1 an -1 Croissance Récolte 11

12 L Outil Carbone Gestion des usages du bois récolté Modélisation de la forêt sous Capsis Menus bois 1 ha Bois énergie usage industriel Bois énergie usage domestique Bois de trituration papier Bois d oeuvre meubles, construction, emballage Croissance Récolte Tri selon qualité Bois vers ces différents usages our plus de détails voir Fortin et al

13 L Outil Carbone Gestion des usages du bois récolté Modélisation de la forêt sous Capsis Biomasse en kg ha -1 an -1 Menus bois 1 ha Bois énergie usage industriel Bois énergie usage domestique Bois de trituration papier Bois d oeuvre meubles, construction, emballage Croissance Récolte Tri selon qualité Bois vers ces différents usages our plus de détails voir Fortin et al

14 L Outil Carbone Gestion des usages du bois récolté Modélisation de la forêt sous Capsis Carbone en kg ha -1 an -1 Menus bois 1 ha Bois énergie usage industriel Bois énergie usage domestique Bois de trituration papier Bois d oeuvre meubles, construction, emballage Croissance Récolte Tri selon qualité Bois vers ces différents usages our plus de détails voir Fortin et al

15 L Outil Carbone Gestion des usages du bois récolté Modélisation de la forêt sous Capsis Minéraux en kg ha -1 an -1,,, Menus bois 1 ha Bois énergie usage industriel Bois énergie usage domestique Bois de trituration papier Bois d oeuvre meubles, construction, emballage Croissance Récolte Tri selon qualité Bois vers ces différents usages our plus de détails voir Fortin et al

16 L Outil Carbone Filière de production du bois énergie Bois récolté Modélisation de la forêt sous Capsis Forêt Menus bois Autres usages du bois Bois énergie usage domestique Bois disponible pour centrale biomasse Bois énergie usage industriel Bois de trituration papier Bois d oeuvre meubles, construction, emballage cierie, Usine de déroulage Résidus des industries du bois Déchets Bois non souillé en fin de vie 16

17 «rocédé» de production de bois énergie Modélisation de la forêt sous Aspen lus Flux Capsisen kg ha -1 an -1 CO 2 H 2 O Flux en kg hr -1 roduction bois énergie Bois pour centrale biomasse Réacteur Aspen lus C a H b O c d e Cl f k p + H 2 O Calcul le nombre d hectares requis Réaction simplifiée de photosynthèse

18 Centrale de cogénération biomasse Technologies disponibles Modélisation de la centrale biomasse sous Aspen lus Réseau de chaleur Electricité Technologie répandue et robuste Combustion directe Gazéification chaleur syngas Turbine à vapeur Turbine à gaz Moteur Offre de meilleur rendement électrique Technologie encore en développement 18

19 Cogénération par gazéification Modélisation de la centrale biomasse sous Aspen lus rocédé modélisé : Bilan vue d ensemble CO 2, CO, H 2 O O, 2 O, 2, O 2, HC, HCl, dioxin, HA, VOC, oussières (dont cendres volantes) Fumées Gaz d échappement CO 2, CO, H 2 O O, 2, O 2, HA, COV, uies Chaleur 18 MW yngas Epuration Moteur Electricité 10 MWe Gazéifieur Bois C a H b O c d e Cl f k p + H 2 O yngas recyclé C a d e Cl f k p 19

20 Cas d étude Résultats 1 Gestion standard et menus bois laissé au sol 3 Gestion plus intensive et menus bois laissé au sol 0 an 0 an 140 ans 100 ans 1 an de fonctionnement continu Menu Bois BOI EERGIE 570 TJ 280 TJ Menu Bois BOI EERGIE 570 TJ 280 TJ 20

21 Cas d étude Gestion standard 21 et Gestion menus standard bois utilisé et comme menus bois bois laissé énergie au sol 0 an 43 Gestion plus intensive et Gestion menus plus bois intensive utilisé et comme menus bois bois laissé énergie au sol 0 an Résultats 140 ans 100 ans 1 an de fonctionnement continu Menu Bois BOI EERGIE 570 TJ 280 TJ Menu Bois BOI EERGIE 570 TJ 280 TJ 21

22 Influence des scénarios sur la production de bois énergie Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB ha ha ha ha 57% 37% Bois Energie Résidus 6% Déchets 64% 63% 71% 31% 30% Bois Energie Résidus 5% Bois Energie Résidus Déchets Déchets Déchets Bois énergie vers cogénération : tonnes sur 1 an 7% Bois Energie 23% Résidus 6% 22

23 Influence des scénarios sur la production de bois énergie Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB ha ha ha ha 57% 37% Bois Energie Résidus 6% Déchets 64% 63% 71% 31% 30% Bois Energie Résidus 5% Bois Energie Résidus Déchets Déchets Déchets Bois énergie vers cogénération : tonnes sur 1 an 7% Bois Energie 23% Résidus 6% Récolte des menus bois nombre hectares requis : 15% bois énergie forêt : 7% moins de biomasse /ha moins de bois d œuvre 23

24 Influence des scénarios sur la production de bois énergie Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB ha ha ha ha 57% 37% Bois Energie Résidus 6% Déchets 64% 63% 71% 31% 30% Bois Energie Résidus 5% Bois Energie Résidus Déchets Déchets Déchets Bois énergie vers cogénération : tonnes sur 1 an 7% Bois Energie 23% Résidus 6% Durée de rotation plus courte nombre hectares requis : 14% bois énergie forêt : 6% résidus industrie : 7% moins de biomasse /ha moins de bois d œuvre 24

25 Influence des scénarios sur l exportation des minéraux Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB 65 t 8 t 6,5 t 89 t 67 8,1 6, , ,2 7,

26 Influence des scénarios sur l exportation des minéraux Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB 65 t 8 t 6,5 t 89 t 67 8,1 6, , ,2 7,1 82 Récolte des menus bois faible de,, : + 1-5% de : -2% [] menu bois >[] autres [] menu bois > [] autres [] menu bois >[] autres [] menu bois < [] autres Migration du des menus bois vers le tronc? 26

27 Influence des scénarios sur l exportation des minéraux Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB 65 t 8 t 6,5 t 89 t 67 8,1 6, , ,2 7,1 82 Récolte des menus bois faible de,, : + 2-6% de : + 8% [] menu bois >[] autres 27

28 Influence des scénarios sur l exportation des minéraux Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB 65 t 8 t 6,5 t 89 t 67 8,1 6, , ,2 7,1 82 Durée de rotation plus courte faible en et : 1-3% en : 15% = en [] bois-energie-foret > [] autres [] bois-energie-foret >[] autres [] bois-energie-foret >[] autres [] bois-energie-foret <[] autres + de bois-énergie-forêt 28

29 Lien entre minéraux et émissions Résultats 1 tandard sans MB 65 t 8 t 6,5 t 89 t 1% 55% 1% 2 O 0,7 t HC 0,2 t 2 36 t 43% O 28 t O 2 6,8 t 2 O 5 0,04 t 2 O 0,5 t Emissions 1,2 t 2 O 5 6,5 t 2 O 88 t 29

30 Lien entre minéraux et émissions Résultats 1 tandard sans MB 65 t 8 t 6,5 t 89 t 2 O 0,7 t HC 0,2 t 2 36 t Emissions O 28 t 85% O 2 6,8 t 2 O 5 0,04 t 2 O 0,5 t 15% 1,2 t 2 O 5 6,5 t 2 O 88 t 30

31 Lien entre minéraux et émissions Résultats 1 tandard sans MB 65 t 8 t 6,5 t 89 t 2 O 0,7 t HC 0,2 t 2 36 t O 28 t Emissions 1,2 t 99% 2 O 5 6,5 t < 1% O 2 6,8 t 2 O 5 0,04 t 2 O 0,5 t 2 O 88 t 31

32 Lien entre minéraux et émissions Résultats 1 tandard sans MB 65 t 8 t 6,5 t 89 t 2 O 0,7 t HC 0,2 t 2 36 t O 28 t Emissions 1,2 t 2 O 5 6,5 t O 2 6,8 t 2 O 5 0,04 t 2 O 0,5 t < 1% 2 O 88 t 99% 32

33 Influence des scenarios sur les émissions Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB O 28,0 t 2 O 0,7 t O 2 6,8 t 1,2 t 2 O 5 6,5 t 2 O 88 t O 28,2 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O 5 6,8 2 O 87 O 28,1 2 O 0,75 O 2 6,8 1,2 2 O 5 6,6 2 O 76 O 28,4 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O O 76 33

34 Influence des scenarios sur les émissions Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB O 28,0 t 2 O 0,7 t O 2 6,8 t 1,2 t 2 O 5 6,5 t 2 O 88 t O 28,2 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O 5 6,8 2 O 87 O 28,1 2 O 0,75 O 2 6,8 1,2 2 O 5 6,6 2 O 76 O 28,4 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O O 76 avec récolte des menus bois et rotation plus courte <=> exportation des minéraux 34

35 Influence des scenarios sur les émissions Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB O 28,0 t 2 O 0,7 t O 2 6,8 t 1,2 t 2 O 5 6,5 t 2 O 88 t O 28,2 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O 5 6,8 2 O 87 O 28,1 2 O 0,75 O 2 6,8 1,2 2 O 5 6,6 2 O 76 O 28,4 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O O 76 Récolte menu bois + rotation plus courte O : kg ; 2 O : + 54 kg ; O 2 : kg +1% +7% +2% 35

36 Influence des scenarios sur les émissions Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB O 28,0 t 2 O 0,7 t O 2 6,8 t 1,2 t 2 O 5 6,5 t 2 O 88 t O 28,2 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O 5 6,8 2 O 87 O 28,1 2 O 0,75 O 2 6,8 1,2 2 O 5 6,6 2 O 76 O 28,4 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O O 76 et dans les cendres et 36

37 Influence des scenarios sur les émissions Résultats 1 tandard sans MB 2 tandard avec MB 3 Intensif sans MB 4 Intensif avec MB O 28,0 t 2 O 0,7 t O 2 6,8 t 1,2 t 2 O 5 6,5 t 2 O 88 t O 28,2 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O 5 6,8 2 O 87 O 28,1 2 O 0,75 O 2 6,8 1,2 2 O 5 6,6 2 O 76 O 28,4 2 O 0,8 O 2 6,9 1,2 2 O O 76 Récolte menu bois + rotation plus courte : + 30 kg ; 2 O 5 : kg ; 2 O : kg +2% +9% -13% 37

38 Conclusions Couplage «modèle Forêt» avec «modèle rocédé biomasse énergie» rédiction des flux biomasse et minéraux du sol aux émissions Influence des pratiques sylvicoles sur exportation des minéraux vers centrale biomasse Récolte des menus bois + rotation plus courte exportation de,, de 1 à 9% exportation de de 2 à 15% Influence des pratiques sylvicoles sur émissions de la centrale Récolte des menus bois + rotation plus courte émissions du procédé de 1 à 7% 38

39 Merci Merci à Fédération Jacques Villermaux, LERFoB, CR, pour leur soutien financier 39

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits?

Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits? Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits? Claire Cornillier, claire.cornillier@fcba.fr Estelle Vial, estelle.vial@fcba.fr Conférence-Débat

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON

Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON Responsabilité sociale et environnementale POLITIQUE SECTORIELLE PRODUCTION D ELECTRICITE A PARTIR DU CHARBON P.1/11 Sommaire Préambule... 3 1. Politique sectorielle... 4 1.1 Objectif... 4 1.2 Portée...

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

Cap sur la croissance!

Cap sur la croissance! Cap sur la croissance! EDORA Qui sommes-nous? Fédération de producteurs ER Plus de 85 Membres: Toutes les filières ER (éolien, biomasse, hydro, solaire) De la (très) grande et la (toute) petite entreprises

Plus en détail

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE LE BOIS ENERGIE La solution économique et renouvelable pour les industriels 1 www.nextenergies.com Le bois-énergie réduit votre facture énergétique Le coût des énergies

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution?

Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution? C est correct. La scie mécanique fonctionne au biocarburant. Biomasse forestière et bioénergie: Danger ou solution? Evelyne Thiffault David Paré Jacques Morissette Sébastien Dagnault Ressources naturelles

Plus en détail

L ÉNERGIE G ÉNÉRALITÉS R ÉGLEMENTATION L ES NOUVELLES SOURCES D ÉNERGIE 1. D ÉFINITION 1.1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE

L ÉNERGIE G ÉNÉRALITÉS R ÉGLEMENTATION L ES NOUVELLES SOURCES D ÉNERGIE 1. D ÉFINITION 1.1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE 160 161 G ÉNÉRALITÉS 1. D ÉFINITION 2.SITUATION ÉNERGÉTIQUE ACTUELLE 3.LES BONNES PRATIQUES EN ENTREPRISE U TILISATION RATIONNELLE R ÉGLEMENTATION DE L ÉNERGIE ET ÉNERGIES RENOUVELABLES L ES NOUVELLES

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA. biomasse forestière

LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA. biomasse forestière LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA La biomasse forestière Mention de source De haut en bas et de gauche à droite Page 1 J. Morissette (RNCan) Page 2 N.

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie

17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie Commission régionale de l économie agricole et du monde rural 17 Mai 2011 Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie Ordre du jour COREAM 17 mai 2011 Volet agricole et forestier

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Présentation de la société

Présentation de la société Présentation de la société Janvier 2013 62 rue Jean Jaurès 92800 Puteaux 01 75 43 15 40 www.enertime.com SAS au capital de 90 930 Siège social : Puteaux (92) Date de création : Février 2008 Levée de fonds

Plus en détail

Note récapitulative : culture de Taillis à très Courte Rotation (TtCR) de saules

Note récapitulative : culture de Taillis à très Courte Rotation (TtCR) de saules Convention de production et de vente de TtCR de saule Note récapitulative : culture de Taillis à très Courte Rotation (TtCR) de saules 1. Généralités Le taillis à très courte rotation (TtCR) est une culture

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11 Le marché de l énergie en 2010 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 Bruxelles N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be tél. 02 277 51

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Lisez la conscience tranquille

Lisez la conscience tranquille Lisez la conscience tranquille Une étude sur l impact environnemental Analyse du cycle de vie menée à bien par l institut de recherche Innventia et commandée par l association professionnelle Sveriges

Plus en détail

Fiche-guide de TD sur le calcul des émissions de CO2 dans les cycles à combustion

Fiche-guide de TD sur le calcul des émissions de CO2 dans les cycles à combustion Fiche-guide de TD sur le calcul des émissions de CO2 dans les cycles à combustion 1) Objectifs du TD L'objectif de cette fiche-guide est d'expliquer comment calculer les émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Réunion de la formation Environnement du CNIS

Réunion de la formation Environnement du CNIS Réunion de la formation Environnement du CNIS «Travaux sur les Flux de matières et la productivité des ressources» Jeudi 7 juin 2007 Patrice GREGOIRE, Céline JAMET IFEN Page 1 Représentation des flux de

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

LA STRATEGIE CARBONE DU GROUPE OCP Saïd Mouline Conseiller du Président CONFERENCE NATIONALE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES AU MAROC: DEFIS ET OPPORTUNITES RABAT, 11-12 février 2009 50% des réserves du Monde

Plus en détail

Opportunité de co-combustion de biomasse dans une centrale charbon

Opportunité de co-combustion de biomasse dans une centrale charbon Opportunité de co-combustion de biomasse dans une centrale charbon Sophie Demassey et Paul Hugues CMA, MINES ParisTech sophie.demassey@mines-paristech.fr 1 er octobre 2014 Résumé En mai 2013, la société

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Cofely Services Le choix de la condensation biomasse Fonctionnement

Plus en détail

Modélisation du pouvoir calorifique de la biomasse forestière à partir des données minéralomasse

Modélisation du pouvoir calorifique de la biomasse forestière à partir des données minéralomasse Élaboration de Modèles pour une Estimation Robuste et Générique du bois Énergie Nicolas BILOT Modélisation du pouvoir calorifique de la biomasse forestière à partir des données minéralomasse 19 septembre

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique Action 2.6. : Analyse environnementale de la filière microalgues-biodiesel Séminaire Final, Vitoria, 27 Mars 2014 Objectifs

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

CLIMAGRI : Guide méthodologique et guide des facteurs d émissions et références utilisées Facteurs Juin 2011

CLIMAGRI : Guide méthodologique et guide des facteurs d émissions et références utilisées Facteurs Juin 2011 CLIMAGRI : Guide méthodologique et guide des facteurs d émissions et références utilisées Facteurs Juin 2011 Guide réalisé par : Sylvain Doublet, SOLAGRO (sylvain.doublet@solagro.asso.fr) Contact ADEME

Plus en détail

Quotas d émission de CO 2

Quotas d émission de CO 2 CPCU BERCY Dossier de demande d autorisation d exploiter DDAE Quotas d émission de CO 2 Septembre 2014 CPCU/DDAE/ Bercy/ Quotas d émission de CO 2 DOCUMENT REDIGE PAR CPCU 185 rue de Bercy 75012 PARIS

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

République Gabonaise. Contribution de la République Gabonaise

République Gabonaise. Contribution de la République Gabonaise Contribution prévue déterminée au niveau national Conférence des Parties 21 31 mars 215 Contribution de la République Gabonaise Conformément aux décisions 1/CP.19 et 1/CP.2 et à son plan stratégique de

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

Biogaz et méthanisation

Biogaz et méthanisation Note pour les comités opérationnels 10 (Energies renouvelables) et 15 (agriculture) COMITE DE LIAISON ENERGIES RENOUVELABLES (CLER) Contact: Christian Couturier, christian.couturier@solagro.asso.fr 05

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

Production combinée de chaleur et d électricité à partir de bois

Production combinée de chaleur et d électricité à partir de bois Strasbourg 18 & 19 septembre 2007 Production combinée de chaleur et d électricité à partir de bois Contraintes, cibles, modalités de soutien Etude de cas dans l industrie et les réseaux de chaleur Serge

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA 1. Description de la société Fromageries Bel SA : Code NAF : 1051C Code SIREN : 542.088.067, les numéros SIRET associés sont

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

Les étapes de la mise en place d un réseau de chaleur Les réseaux de chaleur Etapes pour la mise en place d un réseau de chaleur Sainte-Ode, le 28

Les étapes de la mise en place d un réseau de chaleur Les réseaux de chaleur Etapes pour la mise en place d un réseau de chaleur Sainte-Ode, le 28 Les étapes de la mise en place d un réseau de chaleur Préambule à l occasion d une table ronde énergies renouvelables, la Ministre de l Ecologie a signé l arrêté de sortie du statut de déchet du bois d

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE Répondre à des problématiques industrielles en génie des procédés et environnement en s appuyant sur les compétences de laboratoires académiques

Plus en détail

Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES

Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES Version 1 du 06 février 2014 version initiale Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES Ce guide a été élaboré en réponse au supplément 2BSvs-PRO-03 approuvé

Plus en détail

Chaudières à Condensation Granulés

Chaudières à Condensation Granulés Chaudières à Condensation Granulés La chaudière haute efficacité BioCurve La meilleure chaudière Notre équipe d'ingénieurs a optimisé chaque étape afin d offrir la chaudière biomasse à condensation la

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12)

Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12) Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12) Application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre. Format de restitution conforme

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement NOTE TECHNQUE du CBE FORMULES d NDEXATON des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement Depuis 2010, l interprofession du bois énergie s est mobilisée pour refondre et adapter

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

La filière bois-énergie

La filière bois-énergie La filière bois-énergie Décembre 2004 p o u r l e c o m p t e d e l a R é g i o n w a l l o n n e Rédaction : Romain Crehay & Didier Marchal ValBiom - Valorisation de la biomasse asbl c/o Centre wallon

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Projet ANR VeGaz : Exploration et développement de la filière Biométhane 2G

Projet ANR VeGaz : Exploration et développement de la filière Biométhane 2G Projet ANR VeGaz : Exploration et développement de la filière Biométhane 2G Colloque Bilan Energie ANR Lyon 13 Janvier 2011 Direction Recherche Innovation de GDF SUEZ CRIGEN - Centre de Recherche sur le

Plus en détail

La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues

La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues Sommaire 1. Etat des lieux 2. Un contexte favorable à une optimisation énergétique 3. Maximiser la production de biogaz 4. Quelques

Plus en détail

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL ) Les degrés jour unifiés : Les degrés jour unifiés ou DJU permettent de réaliser des estimations de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d un bâtiment

Plus en détail

Production de Biogaz L Allemagne leader incontesté. La France demeure incontestablement en retrait!

Production de Biogaz L Allemagne leader incontesté. La France demeure incontestablement en retrait! Production de Biogaz L Allemagne leader incontesté. La France demeure incontestablement en retrait! Actualisation janvier 2009 Processus de production de biogaz BIOMASSE Matière organique fraîche (déjections,

Plus en détail

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne La filière forestière bois énergie Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012 Pôle R&D Cayenne Le contexte Forte augmentation des besoins en énergie sur la Guyane forte attente sur le renouvelable dont biomasse

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail