17 Mai Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie"

Transcription

1 Commission régionale de l économie agricole et du monde rural 17 Mai 2011 Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie

2 Ordre du jour COREAM 17 mai 2011 Volet agricole et forestier du SRCAE Introduction Conseil Régional / DRAAF Rappel du calendrier et des étapes de réalisation du SRCAE Restitution des travaux des 3 groupes de travail de la COREAM : Biomasse énergie Adaptation au changement climatique Atténuation des émissions de GES / polluants atmosphériques Débat / discussion sur les orientations et objectifs régionaux et validation Perspectives : comité de suivi Grenelle, Plan régional de l agriculture durable, Orientations régionales forestières

3 I. «Biomasse-énergie» Restitution des travaux des groupes de travail

4 GT n 3 «Biomasse-énergie» Axes de travail fixés par la COREAM du 24/02 Sur l état des lieux Analyse qualitative du bilan régional de la production d énergie renouvelable à partir de biomasse / amélioration / suivi annuel Pour définir les orientations et objectifs Définir la méthode d élaboration des objectifs régionaux de valorisation énergétique de la biomasse agricole et forestière Proposer des objectifs régionaux réalistes (quantitatif/qualitatif) et des orientations régionales

5 1/ Méthanisation agricole individuelle et collective Etat des lieux : Une ressource régionale en biomasse méthanisable non limitante = ordre de grandeur 600 à 700 KTEP Millions de m3 de méthane Déjections d élevage maîtrisables Résidus de culture Déchets IAA Déchets verts + biodéchets Source : SOLAGRO

6 1/ Méthanisation agricole individuelle et collective Etat des lieux des unités de méthanisation de Midi-Pyrénées secteur à la ferme industriel Porteur de projet Lieux Degré Valorisation biogaz d'avancement Cogénération Chaleur EARL Lebbe 65 - Villefranque construit X Bioascogne Energie 32 - Vic Fezensac construit X Le Garrit Energie construction début 46 - Mayrac environnement 2011 X Fromagerie Verdier 46 - Loubressac construit X Bergers du Larzac 12 - La Cavalerie constuit X Fromagerie Cazalas 09 - Cescau construit X Boyer 82 - Moissac construction début 2011 X Biogaz du Grand Auch 32 - Auch PC et ICPE accordé X Source ADEME Midi-Pyrénées - mars 2011

7 1/ Méthanisation agricole individuelle et collective Etat des lieux des unités de méthanisation de Midi-Pyrénées Installation En service En construction En cours d'autorisation à la ferme 1 chaleur 1 cogénération 1 cogénération industrielle 3 chaleur 1 cogénération 1 cogénération Total 1 cogénération 4 chaleur 3 cogénération 1 cogénération => Soit 5 unités en service et 8 installations à court terme

8 1/ Méthanisation agricole individuelle et collective Objectifs régionaux pour 2020 situation installations objectif 50 installations* (46 cogénération - 4 injection) : unités à la ferme de 80 à 150 kw projets collectifs de 250 à 700 kw projets collectifs supérieur à KW (34 unités environ) (9 unités environ) (7 unités environ-4 injection) Production énergétique associée (3% de l objectif national): électricité chaleur gaz 9 MW - 67 MWh (5 700 tep) tep tep * Transposition des objectifs de l étude ADEME (Ernst et Young) : 1000 unités en 10 ans

9 Méthanisation agricole individuelle et collective Objectifs régionaux pour 2020 Puissance cumulée : 9MWé Electricité 5700 tep Énergie primaire Cogénération tep Biogaz tep Chaleur 4500 tep Injection 5000 tep Gaz 4500 tep Puissance cumulée : 7MW gaz 1 TEP = kWh

10 1/ Méthanisation agricole individuelle et collective Quelles orientations régionales pour atteindre les objectifs? Éléments structurants pour le développement d ici 2020 : la rentabilité les tarifs d achat de l électricité et du biogaz les dispositifs d accompagnement la faisabilité de l injection du biogaz la réglementation (ICPE, statut du digestat, plan d épandage )

11 1/ Méthanisation agricole individuelle et collective Quelles orientations régionales pour atteindre les objectifs? Accompagnement financier, par les pouvoirs publics, des projets de méthanisation individuels et collectifs sur le territoire régional Implication des acteurs locaux et notamment des collectivités territoriales pour susciter des projets de méthanisation : Animation locale Identification des gisements mobilisables Identification de débouchés énergétiques (dont thermiques) Harmonisation des pratiques d instruction des dossiers d installation classée par les services instructeurs Identification des zones favorables à l injection dans le réseau de gaz naturel régional => Mieux appréhender au niveau régional le potentiel de développement de la méthanisation et la cohérence agricole, énergétique et territoriale des projets

12 2/ Valorisation de la biomasse par combustion bois énergie et biomasse ligno-cellulosique Etat des lieux : Un gisement élevé en biomasse forestière et haies prélèvement actuel milliers de m 3 / an disponibilité supplémentaire 800 à milliers de m 3 /an Biomasse agricole : Problème combustion Retour au sol des résidus de culture Valorisation à meilleure valeur ajoutée pour les co-produits agricoles Source : ADEME Etude IFN FCBA/Solagro2009

13 2/ Valorisation de la biomasse par combustion bois énergie et biomasse ligno-cellulosique Méthode pour élaborer les objectifs 2020 : Etat des lieux des chaufferies à biomasse collectives, tertiaires et industrielles et de leur production d énergie Analyse des résultats obtenus par GALILLEO, outil développé par l ADEME, pour fixer des objectifs à 2020 de production de chaleur renouvelable (biomasse-géothermie-solaire) Ajustement des objectifs de production de chaleur renouvelable à partir de biomasse au contexte régional

14 2/ Valorisation de la biomasse par combustion bois énergie et biomasse ligno-cellulosique Objectifs régionaux pour 2020 Chaleur résidentiel collectif et tertiaire industrie situation ktep 5 ktep* 171 ktep** objectif ktep 30 à 55 ktep 231 à 271 ktep delta (0) +25 à 50 ktep +60 à 100 ktep Electricité situation 2008 objectif GWh 242 GWh delta (0) Contribution régionale à l objectif national (hors résidentiel) entre 5 et 6 % * Estimation Midi-Pyrénées Bois / ** Données SOES 2011 révisées - MEEDTL.

15 2/ Valorisation de la biomasse par combustion bois énergie et biomasse ligno-cellulosique Orientations régionales en 3 axes : 1. La mobilisation de la biomasse agricole et forestière et le développement de ressource supplémentaire 2. Le développement de la demande en biomasse-énergie et la structuration de l'offre 3. Le respect des critères de durabilité pour la mobilisation de la biomasse et la mise en place de démarches qualité tout au long de la filière biomasse-énergie

16 2/ Valorisation de la biomasse par combustion bois énergie et biomasse ligno-cellulosique 1. Mobilisation de la biomasse agricole et forestière et le développement de ressource supplémentaire Favoriser la mobilisation de bois des massifs forestiers dans un objectif de valorisation de l'ensemble des produits bois : soutenir la politique forestière régionale Poursuivre les expérimentations et programmes de développement des ressources complémentaires en biomasse énergie en région (TCR, agrocombustibles, produits bois en fin de vie...) et accompagner leur développement dans le respect des critères de durabilité Mettre en place un observatoire régional de la biomasse pour suivre l'évolution des prélèvements en biomasse

17 2/ Valorisation de la biomasse par combustion bois énergie et biomasse ligno-cellulosique 2. Le développement de la demande en biomasse-énergie et la structuration de l'offre Maintenir les dispositifs régionaux d'accompagnement financier des projets de création de chaufferies et réseaux de chaleur, attractifs et lisibles, dans les secteurs collectifs et tertiaires. Accompagner les collectivités territoriales et acteurs économiques pour l'émergence et le montage de projets de chaufferies et/ou réseaux de chaleur : Projets de toute taille dont de moyenne puissance Répartis sur l'ensemble du territoire régional Consommant de la biomasse une majeure partie de l'année Promouvoir la mise en place de démarches optimisées et mutualisées au niveau des territoires et entre acteurs de la filière (plate-formes, broyeurs )

18 2/ Valorisation de la biomasse par combustion bois énergie et biomasse ligno-cellulosique 2. Le développement de la demande en biomasse-énergie et la structuration de l'offre Inciter à analyser la solution bois-énergie dans le cas de constructions neuves Inciter au renouvellement du parc d'équipement des particuliers par une sensibilisation accrue sur les intérêts d'une meilleure performance énergétique de ces installations (santé, économie...), en particulier dans un souci de préservation de la qualité de l'air Mettre en place une base de données régionale des chaufferies et réseaux de chaleur à biomasse collectifs, tertiaires et industriels (réseau d'animateurs départementaux et régionaux)

19 2/ Valorisation de la biomasse par combustion bois énergie et biomasse ligno-cellulosique 3. Le respect des critères de durabilité pour la mobilisation de la biomasse et la mise en place de démarches qualité tout au long de la filière biomasse-énergie Développer la certification de la gestion durable pour les produits à destination de l'énergie, notamment pour le bois-énergie Accompagner et promouvoir la mise en place de démarches de qualité tout au long des filières biomasse-énergie régionales (installation, exploitation, qualité du combustible...), en s'appuyant sur les démarches reconnues ou en cours au niveaux régional, national et européen (NF, chartes...)

20 II. «Adaptation au changement climatique» Restitution des travaux du groupe de travail

21 GT n 2 «Adaptation» Axes de travail fixés par la COREAM du 24/02 Sur l état des lieux : Evolution du climat et vulnérabilité des systèmes de production 1- Identifier les besoins de connaissance et d observation des chercheurs et acteurs socio-professionnels pour mieux caractériser la nature du changement climatique et son impact sur l agriculture et la forêt Pour définir les orientations 2- Proposer des moyens pour capitaliser, analyser, diffuser et vulgariser les connaissances/observations sur l impact du changement climatique en agriculture et forêt, ainsi que les expériences en matière d adaptation

22 «Adaptation» Utilisation d une grille d analyse des impacts du changement climatique sur les systèmes de production régionaux : Exemple : grandes cultures Variable Facteur climatique Nature de l impact Intensité de l impact et pas de temps Modification des conditions de marché Le rendement / la productivité La qualité des produits La santé animale / végétale (parasitisme, dépérissements ) Les cycles de croissance L environnement physique (sol, air )

23 «Adaptation» Points clés mis en évidence Incertitude sur l intensité des impacts du changement climatique attendus et des délais à partir desquels ces impacts vont devenir problématiques pour les productions agricoles et la forêt Besoin de caractériser plus en détail pour chaque système de production régional agricole et forestier sa vulnérabilité au changement climatique : Exposition / Sensibilité / Leviers d adaptation Peu de lieux d échange entre équipes de recherche et acteurs socioprofessionnel alors qu une collaboration serait utile et souhaitée : Données et observations de «terrain» / données de recherche et modèles Vulgarisation et diffusion des résultats des programmes de recherche Analyse et diffusion des pratiques d adaptation efficaces mises en place Prudence dans les recommandations faites auprès des professionnels en matière de stratégie d adaptation

24 Orientation n 1 : «Adaptation» Propositions d orientations Créer une instance régionale d échange entre acteurs socioéconomiques agricoles et forestiers et équipes de recherche, relative aux impacts du changement climatique sur les systèmes de production agricoles et forestiers spécifiques de Midi-Pyrénées Orientation n 2 : Mettre en place un réseau régional d'observations entre acteurs socioéconomiques agricoles et forestiers et équipes de recherche, afin de poursuivre le travail de veille sur les impacts du changement climatique sur l'agriculture et la forêt en région

25 Orientation n 3 : «Adaptation» Propositions d orientations Mettre en place une organisation régionale de gestion de risques, permettant d'anticiper les crises climatiques (sécheresse, incendie, tempête...) et leurs conséquences sur l'agriculture et la forêt : Enseignement des crises climatiques passées et de l organisation mise en place Suivi des conséquences post-crises climatiques sur la production agricole et forestière Capitalisation d expérimentations et de bonnes pratiques

26 «Adaptation» Propositions d orientations spécifiques à la forêt Orientation n 1 : Recenser et diffuser auprès des acteurs forestiers l'ensemble des travaux de recherche et d'expérimentation réalisés ou en cours sur l'adaptation au changement climatique de la forêt (création d'une base de données régionale,...) Orientation n 2 : Maintenir une veille active et poursuivre les observations sur les impacts du changement climatique sur la forêt et ses milieux, afin de renforcer la réactivité vis-à-vis des risques émergents (Département Santé des Forêts, réseau RENECOFOR, suivi des dépérissements par la télédétection ) : évolution des milieux, vulnérabilité des essences, tests comparatifs de provenances, identifier les couples essences/stations à risques...

27 «Adaptation» Propositions d orientations spécifiques à la forêt Orientation n 3 : Favoriser la capacité d adaptation de la filière en intégrant les connaissances relatives aux impacts du changement climatique et les bonnes pratiques ou solutions d'adaptation dans les documents d'orientations régionaux (préconisations des documents directeurs référentiels de gestion durable, révision des Orientations Régionales Forestières) Orientation n 4 : Sensibiliser, former les acteurs de la filière forêt-bois et les accompagner vers l adaptation des peuplements en fonction de l'évolution des connaissances régionales : modes de sylviculture, traitement, mode de régénération (meilleure résistance et meilleure résilience des futaies mélangées, adaptation progressive des essences en régénération naturelle, transformation des peuplements vulnérables)...

28 «Adaptation» Propositions d orientations spécifiques à la forêt Orientation n 5 : Maintenir et étendre le rôle de protection des forêts en zone de montage : identifier les besoins de renouvellement des peuplements RTM (étude du GEIE FORESPIR) et étendre aux forêts communales le diagnostic du rôle de protection en zone de montagne Orientation n 6 : Favoriser la biodiversité et préserver les sols les plus pauvres : mélange d essences, réserves biologiques, maintien des vieux bois et maîtrise de l'exportation de rémanents sur les sols pauvres, limiter les tassements,... Orientation n 7 : Anticiper et gérer les évènements climatiques extrêmes en mettant en place des plans de gestion de crises (tempêtes, incendies, attaques sanitaires)

29 III. «Atténuation des émissions de GES et polluants atmosphériques» Restitution des travaux des groupes de travail

30 GT n 1 «Atténuation» Axes de travail fixés par la COREAM du 24/02 Sur l état des lieux : Analyse qualitative du bilan régional des émissions brutes directes Estimation du stockage de carbone Pour définir les orientations : Identifier et hiérarchiser, au niveau de l exploitation agricole et des filières, les solutions techniques qui permettent d atténuer les émissions de GES et de polluants atmosphériques, compatibles avec le contexte socio-économique et environnemental

31 Etat des lieux - points qualitatifs Les limites du bilan des émissions de GES brutes directes : Absence de prise en compte du stockage de carbone dans les sols et la biomasse agricole et forestière Absence de mise en perspective des émissions directes de GES avec un niveau de production agricole et forestier Absence de prise en compte des émissions amont et aval (pas d'approche de type analyse de cycle de vie).

32 Etat des lieux - points qualitatifs Évolution des émissions régionales dans le temps : diminution des émissions liées à l élevage du fait de la diminution de l effectif des cheptels Estimation du stockage de carbone annuel par les prairies et la forêt et de leur rôle de puit de carbone

33 Etat des lieux Estimation du stockage annuel de carbone par les prairies La prairie permanente de plus de 30 ans = 200kgC/ha/an La prairie permanente de moins de 30 ans = 500kgC/ha/an (500 à 1200 selon les publications) La prairie temporaire = 500kgC/ha/an en troisième année d implantation 100 ml de haie = 125kgC/an en moyenne Source : Institut de l élevage «Le stockage de carbone par les prairies une voie d atténuation de l impact de l élevage herbivore sur l effet de serre»

34 Etat des lieux : estimation du stockage annuel de carbone par les prairies en Midi-Pyrénées Données : statistique agricole annuelle 2010 semi-définitive (surfaces prairies) données IFN 2009 (linéaires de haies) Hypothèses de l institut de l élevage Midi-Pyrénées : 500kgC/ha/an en moyenne quelque soit le type de prairie 1/3 des prairies temporaires de la région de plus de 3 ans durée moyenne de 3 ans surfaces de prairies (ha) et linéaire de haies (km) stockage de carbone (KtC/an) Prairies naturelles et surfaces toujours en herbe peu productives Prairies artificielles et temporaires Haies productives Stockage de carbone KtC/an Stockage de carbone KtCO2/an

35 Etat des lieux : estimation du stockage annuel de carbone par la forêt en Midi-Pyrénées L estimation réalisée ne tient pas compte : du stockage de carbone par les branches et racines (données IFN = volume bois fort tige) du stockage de carbone dans les sols forestiers (plus de 50% du stock forestier) du déstockage de carbone lié à la mortalité des arbres du devenir des produits bois récoltés et du stockage de carbone (bois d œuvre, bois d industrie) ou déstockage (bois-énergie) associé

36 Etat des lieux : estimation du stockage annuel de carbone par la forêt en Midi-Pyrénées (ordre de grandeur) Volume de bois sur pied = 175 millions de m 3 Production biologique nette = 6 millions de m 3 par an Prélèvement = 3.5 millions de m 3 / an Soit 2.5 millions de m 3 / an = accroissement biologique non récolté 1 m 3 de bois vert capte 1 tonne de CO 2 Soit un puit de 2.5 millions de tonnes de CO 2

37 Etat des lieux : estimation du stockage annuel de carbone par les prairies, les haies et la forêt en Midi-Pyrénées Prairies et haies : kt CO 2 /an Forêt : kt CO 2 /an Soit un puit de kt CO 2 /an soit 4,7 Mt CO 2 /an Pour mémoire, les émissions brutes directes de GES de Midi- Pyrénées en 2008 sont de 25 Mtéq CO 2 (Le stockage annuel de carbone par les prairies, les haies et la forêt estimé représente de l ordre de 18% des émissions régionales de gaz à effet de serre)

38 Solutions techniques d atténuation Grille d analyse des solutions proposées Filière concernée Gaz à effet de serre ou polluant concerné Niveau d'application de cette technique dans la région Freins au développement de cette technique Leviers pour le développement de cette technique Impact de la solution sur l'atténuation des émissions de GES / polluants atmosphériques Impact de la solution sur la consommation d énergie fossile Impact social Impact économique Impact environnemental Pérennité dans le contexte de changement climatique

39 Solutions techniques d atténuation Stockage de carbone dans le sol : Travail simplifié du sol (semis direct / non labour) Implantation de cultures intermédiaires Restitution maximale de résidus au sol Gestion des prairies Agroforesterie Gestion de l azote à la parcelle Efficacité de l azote (bilan azoté, préconisations, fractionnement) Introduction de légumineuses dans la rotation Emploi de matériel adapté pour limiter la volatilisation de l azote lors de l épandage du lisier «Gestion» du méthane et de l azote au bâtiment Méthanisation

40 Solutions techniques d atténuation Sobriété, efficacité énergétique et utilisation d énergie renouvelable En bâtiment Isolation, système de régulation, économie d énergie sur le bloc de traite, éclairage économe Utilisation d énergies renouvelables : solaire thermique, séchage en grange solaire, chaudière à biomasse.. Pour le matériel / au champ Economie de fioul sur les tracteurs (passage au banc d essai, réglages, écoconduite) Développement du parc de matériel en commun (CUMA) Economie d énergie sur les systèmes d irrigation Pratiques limitant les émissions de polluants (NH3, Nox, particules) Adaptation de l alimentation aux besoins des animaux et leur stade de développement (aliment biphase, enzymes, acides aminées) Couverture des fosses à lisier Brûlage à l air libre dirigé / limité Mise en place de retrofit sur les tracteurs

41 Limites des solutions techniques identifiées Travail d analyse d impact des solutions (social, économique, environnemental) non abouti Etat des lieux sur les émissions de polluants atmosphériques non abordé Des solutions proposées qui ne couvrent pas toutes les filières de production, ni toute la filière au sein d une même production : Aucune solution d atténuation proposée pour le secteur agro-alimentaire et la transformation des produits Aucune solution d atténuation proposée pour le transport et la distribution des produits alimentaires

42 Orientations régionales Promouvoir une agriculture faiblement consommatrice d intrants et favoriser son rôle de stockage de carbone (compensation) Améliorer la connaissance régionale des émissions et du stockage de carbone par l agriculture et la forêt : Mieux évaluer le stockage de carbone en forêt Vers une analyse de cycle de vie (ACV) partielle de l agriculture régionale? Utilisation de Climagri?

43 Climagri? Cadre général de la démarche intégrée (Sce : A. Riedacker)

44 Porté à connaissance des orientations issues des autres ateliers du SRCAE en lien avec l agriculture et la forêt Emmanuel Joly (DREAL) Stéphane Leroy-Therville (Conseil Régional MP)

45 Suites Les orientations et objectifs présentés en COREAM, seront re-discutés : Au comité suivi Grenelle (atelier agriculture/forêt) : centré sur les points de débats soulevés en COREAM pour aboutir à des orientations régionales partagées puis lors des consultations Dans les instances de mise en place du Plan régional agriculture durable de révision des orientations régionales forestières

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE Présentation de l avant-projet sommaire de méthanisation Communauté d Agglomération de Limoges Métropole

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES

DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES Sommaire INTRODUCTION...5 I. CONSOMMATIONS ENERGETIQUES...6 Industrie...6 Agricole...7 Transports...7 Résidentiel

Plus en détail

Biogaz et méthanisation

Biogaz et méthanisation Note pour les comités opérationnels 10 (Energies renouvelables) et 15 (agriculture) COMITE DE LIAISON ENERGIES RENOUVELABLES (CLER) Contact: Christian Couturier, christian.couturier@solagro.asso.fr 05

Plus en détail

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées :

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées : D A MIXTE D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE BRAY Contribution à l élaboration de la stratégie régionale du futur programme opérationnel et du futur programme de développement rural de la Haute-Normandie.

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

Investissements territoriaux dans les énergies renouvelables

Investissements territoriaux dans les énergies renouvelables Investissements territoriaux dans les énergies renouvelables Caen 1 Plan stratégique Elan 2020 : quatre priorités au service du développement durable Le logement Les universités Les PME L environnement

Plus en détail

La méthanisation en Poitou- Charentes - Enjeux et perspectives

La méthanisation en Poitou- Charentes - Enjeux et perspectives Les dossiers de l AREC La méthanisation en Poitou- Charentes - Enjeux et perspectives Définition La méthanisation est un procédé biologique permettant de valoriser la matière organique, notamment les sous-produits

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES

NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES Paris, le 19 juin 2015 OBJET : Note des autorités françaises portant réponse à la consultation publique relative à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre provenant

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Communauté Urbaine du Grand Toulouse. Profil énergie/climat du territoire Introduction et Synthèse

Communauté Urbaine du Grand Toulouse. Profil énergie/climat du territoire Introduction et Synthèse Communauté Urbaine du Grand Toulouse Profil énergie/climat du territoire Introduction et Synthèse Juin 2011 Table des matières 1 Introduction 3 1.1. Les défis énergétiques et climatiques 3 1.1.a. Les émissions

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Année de référence : 2011 Alpha Santé Document {auxilia} Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Contexte et objectif du rapport 3 2. Méthodologie

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Production et de consommation d énergie en région Centre. Note méthodologique

Production et de consommation d énergie en région Centre. Note méthodologique Production et de consommation d énergie en région Centre Note méthodologique Cette note méthodologique accompagne la mise à disposition de données à l échelle de la région Centre de production et de consommation

Plus en détail

PLAN CLIMAT Énergies 2011 2020

PLAN CLIMAT Énergies 2011 2020 PLAN CLIMAT Énergies 2011 2020 La Région mobilisée www.midipyrenees.fr Être exemplaire en matière d énergie - Olivier Schwarz Dans un contexte de changement climatique, de raréfaction et de coût croissant

Plus en détail

CLIMAGRI : Guide méthodologique et guide des facteurs d émissions et références utilisées Facteurs Juin 2011

CLIMAGRI : Guide méthodologique et guide des facteurs d émissions et références utilisées Facteurs Juin 2011 CLIMAGRI : Guide méthodologique et guide des facteurs d émissions et références utilisées Facteurs Juin 2011 Guide réalisé par : Sylvain Doublet, SOLAGRO (sylvain.doublet@solagro.asso.fr) Contact ADEME

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments)

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments) 15, rue Gustave Eiffel, ZI Jarny-Giraumont 54800 JARNY Votre référence / Intervenant: N : Diagnostic MENAO N : Notre référence / Intervenant: M. / Mme : M. / Mme : Téléphone : Téléphone : 03 82 20 39 70

Plus en détail

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes Yves Pothier DREAL Rhône-Alpes 21/11/2014 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale de l'environnement,

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Partie 3 - Substitution par les énergies renouvelables : analyse de bouclage sur l offre

Partie 3 - Substitution par les énergies renouvelables : analyse de bouclage sur l offre Partie 3 - Substitution par les énergies renouvelables : analyse de bouclage sur l offre Pour répondre à la demande résiduelle d énergie qui reste nécessaire après la réduction des besoins grâce à la mise

Plus en détail

Les METHAGRIS. du BLAVET

Les METHAGRIS. du BLAVET Les METHAGRIS du BLAVET Contexte sur le Pays de Pontivy Rencontre des porteurs de projets potentiels, organisée par NOV Agri Cogénération et Valorisation de la chaleur : Constat des difficultés de valorisation

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012 Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 212 Sommaire Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. La rénovation du parc existant, élément clé des enjeux

Plus en détail

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl NO ENERGY, NO FUTURE 5 e Forum Météo Politique énergétique wallonne Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl Belgique Une unité dans la diversité 3 Régions: - Région flamande - Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Contrat d objectifs des Chambres d Agriculture pour les programmes de développement agricole et rural 2014 2020

Contrat d objectifs des Chambres d Agriculture pour les programmes de développement agricole et rural 2014 2020 Contrat d objectifs des Chambres d Agriculture pour les programmes de développement agricole et rural 2014 2020 Octobre 2013 p. 2/29 Ce troisième contrat d objectifs a fait l objet d une délibération adoptée

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2011 1 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

Commande Réf. : MAP 05.B1.05.01.

Commande Réf. : MAP 05.B1.05.01. Maîtrise de l énergie et autonomie énergétique des exploitations agricoles françaises : état des lieux et perspectives d actions pour les pouvoirs publics Commande Réf. : MAP 05.B1.05.01. Etude ayant bénéficié

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 POUR LE GROUPE MONOPRIX Ce bilan d émission gaz à effet de serre a été réalisé en réponse à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone Jessica François, Mathieu Fortin et Anthony Dufour Journées CAQI les 8 et 9 avril 2014, Gembloux,

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE LE BOIS ENERGIE La solution économique et renouvelable pour les industriels 1 www.nextenergies.com Le bois-énergie réduit votre facture énergétique Le coût des énergies

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre)

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre 103 participants au matin Introduction de la journée de lancement Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Le Plan Climat Territorial s intègre

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR Energies POSIT IF» : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Crédit photo : ARENE IDF Crédit photo : CLER Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION ROYAN ATLANTIQUE 107, Avenue de Rochefort 17201 ROYAN Cedex 05 46 22 19 20 contact@agglo-royan.fr DOCUMENT DE SYNTHESE

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION ROYAN ATLANTIQUE 107, Avenue de Rochefort 17201 ROYAN Cedex 05 46 22 19 20 contact@agglo-royan.fr DOCUMENT DE SYNTHESE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION ROYAN ATLANTIQUE 107, Avenue de Rochefort 17201 ROYAN Cedex 05 46 22 19 20 contact@agglo-royan.fr DOCUMENT DE SYNTHESE Mettre la question énergie-climat au cœur des politiques

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique

Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique Salon Best 19 octobre 2013 Situation en Région wallonne Coût d achat du courant

Plus en détail

en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine Année 2010 (version 2012)

en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine Année 2010 (version 2012) en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine en collaboration avec Date : 17/12/2012 Référence : Nombres de pages : 35 OR12ET01 Rédaction Rafaël BUNALES Responsable de l ORECCA Approbation

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Mettre l écologie au cœur des consciences Fondée en juillet 2005 par Yann Arthus-Bertrand

Plus en détail

Plan Climat Territorial de la Communauté d Agglomération de l Artois

Plan Climat Territorial de la Communauté d Agglomération de l Artois Plan Climat Territorial de la Communauté d Agglomération de l Artois I - Le changement climatique A) L effet de serre 1 Un phénomène naturel. 2 Les différents gaz à effet de serre. 3 Les effets probables

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail