excellence environnementale fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "excellence environnementale fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts"

Transcription

1 excellence environnementale Des pratiques pour l'excellence environnementale en région Poitou-Charentes fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts A partir de l expérience de :, Entreprise d insertion - Niort (79) Statut : SARL / EI - date de création : janvier 1998 Domaine d activité / prestation : création et entretien de parcs, jardins, espaces verts et naturels Nature de la clientèle : en nombre de clients : 70% particuliers ; 20% entreprises ; 10% collectivités en chiffre d affaires : 60% collectivités ; 30% entreprises ; 10% particuliers Nombre de salariés : 37 - dont personnels en insertion : 20 Référent de la pratique : Patrice BENETEAU chef de Secteur / Version du 5 mai Rédaction Ifrée Une démarche d accompagnement co-construite par l'ifrée, Institut de Formation et de Recherche en Education à l'environnement et un groupe de SIAE piloté par IRIS, Union Régionale des Structures d'insertion par l'activité Economique et financée dans le cadre de la politique environnement de la Région Poitou-Charentes

2 Les fiches-actions des pratiques d'excellence environnementale visent à valoriser les initiatives remarquables en région Poitou-Charentes et à faciliter leur capitalisation et leur transfert. Dans le cadre de son dispositif Emplois Tremplins dans l Environnement (ETE), la Région Poitou-Charentes encourage la création et la pérennisation d emplois dans le domaine de l environnement. Au-delà de l aide financière attribuée à l employeur pour ces postes, la Région a mis en place, avec l objectif de mobiliser les structures soutenues vers l excellence environnementale et sociale, une formation-action sur le thème de l excellence environnementale. Cette formation est élaborée en partenariat avec l'institut de Formation et de Recherche en Education à l Environnement (Ifrée) et l Union régionale des Structures d Insertion par l Activité Economique (IRIS). Mis en oeuvre depuis 2008, cet accompagnement des structures volontaires leur a permis de s approprier les enjeux environnementaux en faisant des liens concrets avec leurs activités et leur fonctionnement. Il vise aussi à impulser une dynamique de progrès en interne. S appuyant sur les expériences des structures, des fiches actions des pratiques d excellence environnementale ont été rédigées. Chaque fiche descriptive est le fruit d'un travail conjoint de la structure (explicitation de sa pratique environnementale) et de l'ifrée (appui méthodologique et formalisation des fiches). Elle précise le nom du contact afin que toute personne ou organisme intéressé par la pratique décrite puisse facilement se mettre en relation avec la personne ressource au sein de la structure. Leur utilisation est libre de droit sous réserve de la mention de la source.

3 Présentation synthétique de la pratique Utilisation d un broyeur de branches lors de travaux d élagage et d abattage en milieu naturel et dans des espaces verts. Personnes concernées - Les responsables de chantier habilités en interne pour l utilisation du broyeur - Le personnel intervenant sur les chantiers Intérêt environnemental de la pratique Réduction du nombre de trajets nécessaires à l évacuation du bois pour un volume égal de branches élaguées. Dégradation plus rapide du bois qui pourra être plus facilement utilisé pour le compostage. Production d un paillage 100% naturel sans aucun impact supplémentaire sur l environnement (utilisation de «déchets» des chantiers d élagage), alternative aux bâches plastiques et aux toiles tissées plus ou moins biodégradables. Autres intérêts > intérêt d ordre économique Gain économique car les trajets sont moins nombreux et la dépense en carburant est donc moindre elle aussi. Les déchets végétaux ramenés sur la plate-forme de stockage sont moins volumineux, ce qui permet de limiter le nombre d intervention de l entreprise qui est chargée de débarrasser la plate-forme de stockage de en emmenant les déchets des chantiers en déchetterie. > intérêt d ordre pratique Gain de temps lors de l évacuation des déchets des chantiers car le volume à évacuer est réduit pour un même volume de branchage élagué ; donc le nombre de trajets (et donc le temps de trajet) aussi. Description de la pratique mise en oeuvre Même si son utilisation ne nécessite pas une formation «officielle», seules certaines personnes de la structure sont habilitées à superviser l utilisation du broyeur car cela nécessite un minimum de connaissance du fonctionnement de l engin. Cette connaissance garantit à la fois la sécurité» des personnes et le respect du matériel. Le fonctionnement lui-même nécessite 2 ou 3 personnes au minimum : une qui surveille la procédure et 1 ou 2 qui alimentent le broyeur. L utilisation du broyeur a aussi une incidence sur l organisation du chantier de façon à limiter la manutention et à gagner du temps. Quelques exemples : - les branchages sont mis en tas avec toutes les branches dans le même sens, présentant la partie la plus large et la moins branchue en premier ; - comme il est nécessaire d optimiser le temps de broyage, le broyeur est donc mis en marche lorsqu il y a de la matière en quantité suffisante à broyer ; - de même, quand le chantier est d importance, il n y a aucun stockage préalable de fait, le bois étant broyé au fur et à mesure. Les organisations sont à adapter en fonction de chaque chantier. 1

4 Cette prestation est proposée aux clients, mais souvent directement incluse dans les propositions de travaux si la taille du chantier le permet ; en effet, même si l utilisation du broyeur est payante, il permet de gagner du temps, ce qui compense au niveau financier. Le broyage se fait en général directement sur le site des chantiers, mais il existe des exceptions : - pour éviter des nuisances sonores : par exemple quand le chantier est en zone urbaine où le bruit serait vraiment une gêne : dans ce cas, le bois ne sera pas du tout broyé mais ramené directement sur la plate-forme de stockage ; - lorsque le site n est pas accessible et que le broyeur ne peut donc pas être installé sur le chantier : idem : le bois sera ramené directement sur la plate-forme de stockage ; - si l équipe qui s occupe du chantier n est pas en mesure soit d utiliser le broyeur (pas de personnel «habilité»), soit d amener le broyeur sur site (pas de permis EB dans l équipe) ; - si la quantité de déchets ne nécessite pas de broyage (par exemple, pour un chantier de un ou deux arbres, un tour de camion sera suffisant pour l évacuation et le broyeur sera alors inutile). > Matériel et contraintes Le broyeur est un Elshböck Biber 5 et a été acheté par la structure juste avant la tempête de 1999, et dans le cadre de la mise en place de la filière bois-énergie à l occasion de laquelle a obtenu des subventions. Dès son achat, le broyeur a beaucoup été utilisé car la tempête a entraîné une forte demande en termes d élagage, puis s en est suivie une période pendant laquelle il a été assez peu utilisé. Néanmoins, aujourd hui, il l est 2 à 3 jours par semaine. Il fonctionne grâce à un moteur thermique diesel de 70 Cv, conçu pour broyer des branches ayant un diamètre inférieur à 24 cm et à un rendement optimal de 10 m3 de plaquettes/h. C est un broyeur sur châssis autonome qui nécessite la possession d un permis EB (remorque de plus de 750 kg), ce qui implique que seuls certains salariés de la structure peuvent le déplacer Le broyeur est utilisé pour réduire le volume des déchets de l élagage. Il permet de réduire 10 m3 de branches à 1 m3 de broyat. 2

5 Valorisation > En paillage pour massifs Le paillage des massifs permet la réduction de l arrosage, de l enherbement (et donc du désherbage) et un amendement organique (sur le principe du BRF Bois Raméal Fragmenté). L utilisation des plaquettes pour le paillage est plus esthétique. Une fois broyé, le bois est ramené à l entreprise et stocké différemment selon sa nature : conifères et résineux à part car ils ne sont pas utilisés pour le paillage. Sur l ensemble de ce qui est broyé, 1/3 est conservé, le reste est évacué. Ce qui est réutilisable est mis sur la plate-forme dans l enceinte de la structure, à l air libre, sans gestion spécifique. Ce qui ne sera pas utilisé sera à terme envoyé sur la plate-forme de stockage située à l extérieur de l enceinte de (à 100m) afin d être évacué. Quand il y a une demande pour du paillage, soit ce qui est déjà broyé est utilisé, soit attend qu il y ait de nouveaux apports, si le client veut bien attendre. Sinon, le client cherche ailleurs ou bien l entreprise achète le matériau. Le pourcentage de broyat valorisé en paillage est assez faible car il n existe pas de réelle gestion du stock. > En plaquettes de chauffage (valorisation ponctuelle) Au départ, l idée était bien de faire de la plaquette pour le chauffage mais il s est rapidement avéré que cela demandait trop de contraintes techniques. En effet, pour que les plaquettes puissent être utilisées, il faut qu elles aient des caractéristiques très précises : - régularité de la taille des plaquettes - sinon, il y a des risques de dysfonctionnement des chaudières (surtout sur les matériels anciens) : les lames doivent donc être réglées et changées très régulièrement ce qui est très contraignant techniquement ; - les plaquettes doivent être sèches pour être utilisées - c est-à-dire après fermentation du bois qui ne peut se faire que si le bois est stocké au sec, sous abri, et ne possède pas une telle structure. Ce débouché n est pas exploité, mise à part des demandes très ponctuelles. Il existe quelques demandes particulières pour de la plaquette de chauffage : par exemple, un menuisier demande le déplacement du broyeur une fois par an afin de faire de la plaquette de chauffage avec tous ses déchets de bois. Résultats > Les résultats constatés La réutilisation d une partie des plaquettes pour le paillage. Le broyage libère de la place sur les plate-formes de stockage. La dégradation du broyat est plus rapide que celle du bois non broyé. > Les effets induits Les chantiers sont plus propres. L utilisation du broyeur évite le tassement du terrain par les multiples aller-retours que devraient faire les camions si le bois n était pas broyé. Une meilleure organisation des chantiers ce qui permet de rentabiliser l utilisation du broyeur. > Les inconvénients Utilisation d un matériel spécifique, et donc nécessité d une bonne connaissance de ce matériel. Problèmes dus à l accès. Nuisances sonores du broyeur. Utilisation de carburant pour le fonctionnement du broyeur. Possibilité de contamination cryptogamique des plantations en cas de maladies dans le bois élagué. 3

6 Facteurs clés de réussite Une bonne gestion (organisation et lieu) du stockage qui permettrait de conserver le broyat plus longtemps et donc de pouvoir rentabiliser son utilisation. En effet, une grande partie du broyat - qui est stocké à l extérieur - finit à la déchetterie actuellement faute de pouvoir l utiliser intégralement pour le paillage des massifs. Indicateurs - Gain de temps sur la durée des chantiers - Augmentation de l utilisation du paillage issu du broyat$ - Diminution du nombre d interventions de l entreprise chargée de débarrasser la plate-forme. Pratiques à développer Réaliser un abri permettant de stocker les plaquettes dans de meilleures conditions, ce qui permettrait de conserver en permanence un stock de plaquettes dans de bonnes conditions. Gérer le stock de plaquettes, ce qui permettrait d optimiser leur utilisation et d éviter d acheter des plaquettes à l extérieur. 4

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre!

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre! En savoir QUIZZ + Plan de Protection de l Atmosphère des Bouches-du-Rhône 1 2 3 4 J ai le droit de brûler mes déchets de tonte de pelouse en petite quantité dans ma cour non exposée à la route. Mes déchets

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

- SERVICE DE PRÊT DE BROYEURS DE VEGETAUX Dossier d inscription pour l obtention de la Carte de Prêt

- SERVICE DE PRÊT DE BROYEURS DE VEGETAUX Dossier d inscription pour l obtention de la Carte de Prêt - SERVICE DE PRÊT DE BROYEURS DE VEGETAUX Dossier d inscription pour l obtention de la Carte de Prêt Offre réservée aux habitants de la Communauté de Communes de Brocéliande (Bréal-sous-Montfort, Maxent,

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs Ce document décrit le niveau d exigence relatif à chacun des critères du système d évaluation appliqué à la

Plus en détail

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE CRIBLES SÉRIE SM CRIBLES À TROMMELS POUR UN CRIBLAGE OPTIMAL CRIBLES À TROMMELS Le trommel

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Chartes Forestières de Territoire

Chartes Forestières de Territoire Chartes Forestières de Territoire "Suberaie des Albères et des Aspres" & "Vallespir" Compte-rendu de réunion du 10 octobre 2014 Comité de suivi Action Charte Forestière de Territoire «Bois Raméal Fragmenté»

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Asian longhorned beetle (ALB) Longicorne asiatique Photo LNPV DRAAF - SRAL ALSACE Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora

Plus en détail

JARDECOR. 15, rue de La Grande Maison 45 380 La-Chapelle-Saint-Mesmin

JARDECOR. 15, rue de La Grande Maison 45 380 La-Chapelle-Saint-Mesmin DOSSIER DE PRESENTATION JARDECOR 15, rue de La Grande Maison 45 380 La-Chapelle-Saint-Mesmin Téléphone / Fax : 02 38 43 30 67 Messagerie : guy.champavert@jardecor.fr SITE : http://www.jardecor.fr Forme

Plus en détail

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile déchets 2015 Appui au déploiement de broyeur "groupés" ACTION N 57 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Stabiliser le flux de déchets verts 115 3 Les habitants

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014 Édition 2013-2014 Un doute? Une question? Un renseignement? Le service Déchets de la Camy répond à toutes vos questions au Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14 10-31-1795 RC : 482 077 096 00014-01 39 78

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

broyage et compostage guide pratique

broyage et compostage guide pratique broyage et compostage guide pratique Sommaire Introduction...page 3 1. Pourquoi?...page 3 2. Comment?...page 3 I. Le broyage...page 4 1.Qu est ce que le broyage?...page 4 2. Conseils pratiques...page 5

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel

Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel ENSEMBLE REDUISONS NOS DECHETS! Pourquoi composter? Choisir de composter, c'est choisir de réduire le volume

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

LE Guide. de l administration

LE Guide. de l administration LE Guide d eco-exemplarite de l administration les déchets organiques les déchets alimentaires le troc & le réemploi les ine J installe des robinets poussoirs, infrarouges ou «brise-jets». J équipe les

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Recommandé par tous les jardiniers, le paillage n est pas toujours simple à réaliser. D autant plus lorsque son jardin ne produit pas assez de déchets organiques

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif Décider, construire et vivre le Saulnois SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif GUIDE D ENTRETIEN de votre dispositif d Assainissement Non Collectif Sommaire Introduction p 3 Les ouvrages

Plus en détail

Ingénieur patrimoine immobilier et logistique

Ingénieur patrimoine immobilier et logistique Ingénieur patrimoine immobilier et logistique G1X21 Patrimoine : travaux et maintenance immobilière / Logistique et service - IR L ingénieur du patrimoine immobilier et logistique conduit : Le management

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Guide. du compostage. individuel. Photo non contractuelle

Guide. du compostage. individuel. Photo non contractuelle Guide du compostage individuel Photo non contractuelle omposter c est facile! JE METS DANS MON COMPOSTEUR Déchets de cuisine Épluchures de fruits et légumes (y compris agrumes), Restes de fruits pourris

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher COMMUNIQUÉ DE PRESSE Site Internet Filière Bois du Cher Le 1 er site internet départemental de la région Centre à destination du grand public! Susciter l envie des consommateurs à utiliser et découvrir

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

CONSTRUIRE UNE QUESTION ET ELABORER UN QUESTIONNAIRE?

CONSTRUIRE UNE QUESTION ET ELABORER UN QUESTIONNAIRE? Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 3 www.optigede.ademe.fr CONSTRUIRE UNE ET ELABORER UN NAIRE? Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités locales

Plus en détail

guide du compostage La réduction de vos déchets à portée de main : jardinez naturel

guide du compostage La réduction de vos déchets à portée de main : jardinez naturel guide du compostage La réduction de vos déchets à portée de main : jardinez naturel Édito Savez-vous que vos déchets fermentescibles de cuisine représentent à eux seuls près d un tiers du contenu de vos

Plus en détail

Diagnostic de la Tranche 1 du programme. de restauration de la Sienne

Diagnostic de la Tranche 1 du programme. de restauration de la Sienne Diagnostic de la Tranche 1 du programme de restauration de la Sienne Méthodologie : - Choix du secteur géographique Le chiffrage a été fait à partir d un diagnostic global de la Tranche 1 du programme

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS Rénovation du centre médico-social de SAINT-LO. Crédits CG50 Avril 2012 1. Qu est ce que l éco-conditionnalité

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Les règles d or du compost

Les règles d or du compost Les règles d or du compost Le compostage, c est la reproduction accélérée, à échelle réduite, du cycle de la matière : les déchets organiques sont transformés sous l action de micro-organismes et animaux

Plus en détail

1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie

1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie Annexe n 1 : Créer une structure d approvisionnement 1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie On peut distinguer 4 facteurs clés de réussite de la filière bois énergie sur le Pays

Plus en détail

LE COMPOST. ou l art d utiliser les restes. Sommaire. Trier mieux Recycler plus

LE COMPOST. ou l art d utiliser les restes. Sommaire. Trier mieux Recycler plus LE COMPOST ou l art d utiliser les restes Nos modes de vie nous amènent à produire de plus en plus de déchets, ils sont même devenus un des enjeux du 21e siècle. Nous sommes en effet passés d une production

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini

Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées. Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Réhabilitation des canalisations EU et EP, travaux sans tranchées Anthony Decamp Clément Desodt Adèle Ferrazzini Les travaux de canalisation avec tranchées ouvertes Des travaux longs, nécessitant du matériel

Plus en détail

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Analyse du cycle de vie pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Objectifs de l étude L Analyse du Cycle de Vie des PUNR* revêt trois objectifs principaux Apprécier l intérêt environnemental

Plus en détail

1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier

1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier EXEMPLE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Collection les Essentiels Fiche n 20 - Septembre 2012 1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE 1.1 Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier Total

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

Guide pratique. De l ère du tri à l ère de la prévention. associations locales.

Guide pratique. De l ère du tri à l ère de la prévention. associations locales. Guide pratique du diagnostic des associations locales. Le SITCOM région d Argentan lance un plan de prévention des déchets avec un objectif ambitieux: réduire de 7% notre production de déchets en 5 ans.

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 Introduction Les principales nuisances susceptibles d être rencontrées sur un chantier proviennent de la gestion des déchets, du bruit et des

Plus en détail

AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES

AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES Missions du poste : Maintenir en état de fonctionnement et de propreté les surfaces et abords de la collectivité. Entretenir les espaces verts de la collectivité.

Plus en détail

handyjob )))) multi-services Un regard différent sur le monde je suis handycapable

handyjob )))) multi-services Un regard différent sur le monde je suis handycapable Un regard différent sur le monde je suis handycapable Avec 80% de travailleurs handicapés, notre spécificité est d'être une entreprise solidaire et citoyenne en proposant un service d'une grande exigence

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ENSEMBLE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER D UNE LA COURNEUVE (93) 93-002

RESUME NON TECHNIQUE DE L ENSEMBLE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER D UNE LA COURNEUVE (93) 93-002 93-002 15 décembre 2014 RESUME NON TECHNIQUE DE L ENSEMBLE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER D UNE PLATE-FORME DE TRAITEMENT BIOLOGIQUE DE TERRES POLLUEES ET DE TRANSIT DE DECHETS VERTS

Plus en détail

C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E

C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E La SIEMP, en accord avec la Ville de Paris, s est engagée dans une démarche de Développement Durable dans ses opérations de construction ou de

Plus en détail

Guide. du compostage à domicile et du jardinage au naturel

Guide. du compostage à domicile et du jardinage au naturel Guide du compostage à domicile et du jardinage au naturel Edito Œuvrer pour le développement durable est un enjeu fondamental. Le Conseil général de l Aisne s est donc engagé, depuis juin 2008, dans un

Plus en détail

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne La filière forestière bois énergie Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012 Pôle R&D Cayenne Le contexte Forte augmentation des besoins en énergie sur la Guyane forte attente sur le renouvelable dont biomasse

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS

Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS Lavogne : abreuvoir pour les troupeaux établi sur une couche d'argile imperméable. Naturelles à l'origine, elles sont souvent empierrées

Plus en détail

SANIBROYEUR, SANICOMPACT ET SANIPOMPE SILENCIEUX. pour créer des sanitaires partout dans la maison 50 ANS D INNOVATIONS!

SANIBROYEUR, SANICOMPACT ET SANIPOMPE SILENCIEUX. pour créer des sanitaires partout dans la maison 50 ANS D INNOVATIONS! 2008 50 ANS D INNOVATIONS! WC SALLE DE BAINS CUISINE BUANDERIE CHAUDIÈRE CLIMATISEUR SANIBROYEUR, SANICOMPACT ET SANIPOMPE SILENCIEUX pour créer des sanitaires partout dans la maison SFA c est facile pour

Plus en détail

CHANTIER PROPRE. cahier de. recommandations. Le Havre, agissons durablement

CHANTIER PROPRE. cahier de. recommandations. Le Havre, agissons durablement CHANTIER PROPRE cahier de recommandations Le Havre, agissons durablement cahier de recommandations Sommaire Article 1: Définition des objectifs 4 Article 2: Engagements des signataires 4 Article 3: Organisation

Plus en détail

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE 1. OBJECTIF L évaluation finale a pour objectif d évaluer : les mesures de gestion du risque ; les travaux d assainissement ; ou les travaux d assainissement limité,

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme"

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en forme Faire son compost Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme" La fabrication du compost permet de réduire le volume de sa poubelle et de produire, à partir de déchets organiques

Plus en détail

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 -

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - OBJECTIF DE L ETUDE L objectif de cette étude est de répertorier tous les risques professionnels dans un pressing (base de l évaluation des

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

Vos besoins, nos obligations

Vos besoins, nos obligations S Ingénierie Assistance Technique - Conseil Management des projets Prévention des risques Vos besoins, nos obligations Contact: Mr EL AAMRANI Saïd, Gérant 43 rue des Hirondelles, BP 600-68 76330 Notre

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter?

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? SOMMAIRE 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? 2 1. Petit tour d horizon de nos déchets 3 Tonnages Evolution des tonnages ordures ménagères

Plus en détail

Débroussailler autour de sa maison : «une obligation»

Débroussailler autour de sa maison : «une obligation» Guide du débroussaillement règlementaire aux abords des constructions dans le département de Vaucluse Débroussailler autour de sa maison : «une obligation» 2 ème édition Le débroussaillement vous protège,

Plus en détail

DOSSIERS. des Déchets Verts D E C H E T S. Le compostage. Série Technique n DT10

DOSSIERS. des Déchets Verts D E C H E T S. Le compostage. Série Technique n DT10 DOSSIERS D E C H E T S Le compostage des Déchets Verts Série Technique n DT10 Janvier 2006 L augmentation des déchets verts contraint les collectivités et les professionnels à se préoccuper de la part

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

GUIDE DU COMPOSTAGE À DOMICILE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Il y a de la Com Com là dessous. www.cc-ribeauville.fr. précurseur, pour vous servir

GUIDE DU COMPOSTAGE À DOMICILE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Il y a de la Com Com là dessous. www.cc-ribeauville.fr. précurseur, pour vous servir GUIDE DU COMPOSTAGE À DOMICILE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Il y a de la Com Com là dessous www.cc-ribeauville.fr précurseur, pour vous servir Sommaire Page 3 Les 4 bonnes raisons de composter à domicile

Plus en détail

SOMMAIRE Présentation de la société La situation avant la mise en place de la démarche environnementale La mise en place de la démarche environnementale Politique environnementale Sensibilisation et communication

Plus en détail

Notre organisation. Ils nous font confiance. Contrôle Qualité. Marchés au Bénéfice des collectivités territoriales.

Notre organisation. Ils nous font confiance. Contrôle Qualité. Marchés au Bénéfice des collectivités territoriales. Notre organisation Notre organisation vous permet d avoir un suivi des prestations et une réactivité optimum de notre part. Conseil d Administration / Président Psychologue CRENO Entreprise d Insertion

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 Présentation Rappel de l engagement ISO 14001 de l ONF Quelques généralités sur la gestion

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail