ENGAGEMENTS ISO ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84"

Transcription

1 ENGAGEMENTS ISO ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

2 Présentation Rappel de l engagement ISO de l ONF Quelques généralités sur la gestion des déchets La réglementation des déchets, définitions La classification des déchets La politique nationale «gestion des déchets» à l ONF Les grands axes Mise en place des la gestion des déchets dans l agence 13/84 L existant la méthode appliquée Deux exemples Les résultats et les difficultés rencontrées

3 ENGAGEMENT ET CERTIFICATION ISO En rapport avec sa POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE : => L ONF démontre dans ses activités quotidiennes son implication dans le protection de l environnement La politique environnementale de l ONF = partie intégrante du système de management L engagement de l établissement pour l environnement lié à la certification ISO est en cohérence avec l objectif de gestion durable des forêts gérés par l établissement.

4 RAPPEL DES ENGAGEMENTS ISO Performance économique meilleures prestations au meilleur coût Performance technique et environnementale concilier les objectifs de production et de protection environnementale ( préservation de l eau, de l air, des éco-systèmes forestiers ) Performance sociale respect des normes sociales, des conditions d hygiène et de sécurité.

5 GENERALITES SUR LA GESTION DES DECHETS ( règlementation, r classification ) Réseau Hygiène et Sécurité Territorial

6 La Réglementation R concernant les déchetsd Quelques définitionsd Réseau Hygiène et Sécurité Territorial

7 REGLEMENTATION Les textes importants Lois du 15 juillet 1975 et du 13 juillet 1992 Code de l environnement livre V, titre IV La problématique «Déchets» est encadrée par une réglementation nationale, mais aussi communautaire et internationale, de plus en plus stricte!

8 DEFINITION DU TERME «DECHET «article L du code de l environnement Un Déchet est défini comme : «tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l abandon»

9 PRINCIPE DE RESPONSABILITE article L du code de l environnement «Toute personne qui produit ou détient des déchets dans des conditions de nature à produire des effets nocifs sur le sol, la flore et la faune, à dégrader les sites ou les paysages, à polluer l air ou les eaux, à engendrer des bruits et des odeurs et, d une façon générale, à porter atteinte à la santé de l homme et de l environnement, est tenue d en assurer ou d en faire assurer l élimination»

10 PRINCIPE DE RESPONSABILITE CONNAITRE ET CONTROLER SA PRODUCTION >Quantité >Période >volume >localisation CONNAITRE ET CONTROLER SON CIRCUIT D ELIMINATION >Collecte >Stockage (tri, traitement) => TRACABILITE! >transport >recyclage

11 PRINCIPE DE RESPONSABILITE CONNAITRE ET CONTROLER LA DESTINATION FINALE >Habilitation des collecteurs >Pièces justificatives de remise ou dépôt. CE QU IL FAUT RETENIR : le producteur ou le détenteur de déchets doit pouvoir justifier de la destination finale de ses déchets et de leur mode d'élimination.

12 INTERDICTIONS REGLEMENTAIRES Interdiction d abandon à titre gratuit ou onéreux Interdiction de brûlage Interdiction de mélange Interdiction de déversements ou de rejets sauvages Interdiction d enfouissement

13 La Classification des déchetsd Réseau Hygiène et Sécurité Territorial

14 CLASSIFICATION GENERALE DECHETS MUNICIPAUX ET ASSIMILES: Ce sont les déchets dont la responsabilité de la collecte et du traitement incombe aux communes DECHETS DES ENTREPRISES : Il s agit de l ensemble des déchets produits par les entreprises industrielles, commerciales et artisanales, dont l élimination incombe normalement à l entreprise. 1) Déchets industriels banals (DIB) 2) Déchets industriels spéciaux (DIS) ou déchets dangereux 3) Déchets organiques 4) Déchets inertes 5) Déchets ultimes

15 DECHETS MUNICIPAUX ET ASSIMILES >déchets ménagers (ordures ménagères) >déchets des espaces verts (tonte des pelouses publiques,...) >déchets de l assainissement public (eaux usées,..) >déchets d origine commerciale, assimilables aux ordures ménagères dont les quantités sont connues (vieux papiers des locaux administratifs,..).

16 DECHETS DES ENTREPRISES 1) Déchets industriels banals (DIB) : >les déchets d emballages non souillés (cartons, matières plastiques,...), >les produits et équipements arrivés en fin de vie (équipements automobiles,...) > les loupés et chutes de fabrication (plastiques, matières organiques,hors matériaux réputés toxiques), >les déchets de la cantine, >les déchets des bureaux, les résidus de nettoyage, d entretien.

17 DECHETS DES ENTREPRISES 2) Déchets industriels spéciaux (DIS) ou déchets dangereux: Déchets spécifiques de l'activité industrielle, contenant en quantité variable des éléments polluants, toxiques ou dangereux ( toxicité chimique, risque d'explosion,...). >les déchets dangereux : avec une ou plusieurs propriétés de danger pour l homme ou l environnement ( identifiés à l aide d un astérisque (*) dans la liste européenne unique des déchets ) > les déchets toxiques en quantités dispersées (DTQD) : DIS détenus en petites quantités par des producteurs dispersés (artisans, agriculteurs,..). Souvent mal identifiés, mal stockés, mal éliminés => danger pour les populations et l environnement (emballages phytos, cartouches d encre..). >les déchets des équipements électriques et électroniques en fin de vie (DEEE )

18 DECHETS DES ENTREPRISES 3) Déchets organiques > constitués de matières de vidange, corps gras divers, résidus animaux,... 4) Déchets inertes >déchet qui ne subit aucune modification physique, chimique ou biologique importante. Il ne se décompose pas, ne brûle pas, n est pas biodégradable. Exemple : le béton, les pierres, le ciment 5) Déchets ultimes >Déchet résultant d un traitement d autres déchets, qui n est plus susceptible d être traité ou valorisé dans les conditions techniques et économiques du moment Exemple : résidus d incinération après exploitation

19 POLITIQUE NATIONALE «GESTION DES DECHETS» Réseau Hygiène et Sécurité Territorial

20 Plan d action national grands axes : - DEC01 : mieux appréhender les déchets et les filières de traitement - DEC02 : maîtriser la production des déchets - DEC03 : maîtriser le transport et le traitement des déchets - DEC04 : maîtriser la situation / prestataires et soustraitants

21 Extrait «Plan d action «PRT DEC N Objectif Indicateur N O 1 mieux appréhender les déchets et les filières de traitement (recyclage, élimination) réalisation des actions A 11 A 12 Action case rouge : priorité 1 ( 2007 ) case rose : priorité 2 ( 2008 ) réaliser un inventaire des déchets et proposer une hiérarchisation, incluant l'analyse des impacts environnementaux "bureaux" (action ER2 de la politique environnementale) réaliser un outil unique de référence synthétisant les différentes catégories de déchets, leur réglementation propre et le mode opératoire préconisé et le mettre à disposition sur Intraforêt Délai fin 2007 fin 2007 A 13 mettre à jour la NDS 05-D-282 du 18 juillet 2005 fin 2007 A 14 réaliser des sujets de vulgarisation Intraforêt pour les déchets les plus importants (détermination faisant l'objet de l'action A 11) qui explicitent leur réglementation propre et le mode opératoire préconisé fin 2008 A 15 communiquer en interne sur le thème des déchets fin 2007 Pilote Pilote DEC (DEDD) Pilote DEC (DEDD) Pilote DEC (DEDD) Pilote DEC (DEDD) Pilotes DEC (DT, DR)

22 Impact juridique - responsabilité - contentieux - réglementation GESTION DES DECHETS Chantier Impact sur environnement direct -pollution, - dégradation Matériel Produits à utiliser Impact financier - achat, - stockage, - élimination, - temps passé Déchets secondaires entretien équipement Déchets primaires emballage Résidus Impact sur l image de l ONF - crédibilité, - relationnel, - service public,

23 En résumé, la Politique«DECHET», c est : En amont Adapter les actions pour en minimiser les nuisances : choix des moyens, prévision des déchets produits En aval lors de l exécution des opérations : adopter des comportements peu perturbateurs pour l environnement : s assurer du respect des engagements, respecter les procédures, évaluer les interventions

24 MISE EN PLACE DE LA GESTION DES DECHETS DANS L AGENCE 13/84 Réseau Hygiène et Sécurité Territorial

25 Descriptif de l existant Réseau Hygiène et Sécurité Territorial

26 Une vaste zone de répartition r sur 2 départements d : * 98 personnels fonctionnaires * 120 ouvriers * 2 sites administratifs ( Aix + Avignon ) * 6 bureaux d UT * 10 sites d ateliers Des déchets multiples, de nature très différente, et en petite quantité : * déchets spécifiques à des sites de bureaux * déchets spécifiques à des ateliers réservés à des activités de production

27

28 La Méthode M appliquée Réseau Hygiène et Sécurité Territorial

29 Mise en oeuvre du Plan d action national Reprise des grands axes de cette politique, avec application au plan local: - répertorier les déchets produits par l agence et mieux appréhender les filières de traitement utilisées => guide/site - à partir analyse : * stratégie d achats durables pour mieux maîtriser production des déchets * politique de gestion locale ( notes de service ), notamment pour organiser stockage, transport et le traitement des déchets dangereux

30 Répertorier les déchets d produits 1) visites des sites 2) listage exhaustif et par classe ( déchets banals, déchets spéciaux ) de tous les déchets produits 3) par déchet, indication de divers éléments: * type de déchets ( verre, pneus, ferraille, plastiques,..) * réglementation applicable * quantité produite et fréquence * gestion actuelle du déchet ( qui reprend, traçabilité ) * amélioration potentielle de la gestion

31 Guide de gestion par site 1) Généralités avec : * contexte législatif et réglementaire * classification et codification des déchets * élimination : filières, traitement, stockage, transport,.. 2) par type de déchet ou famille de déchet produit : * méthodes de tri et d élimination (collecte, déchetterie, etc...) * traçabilité ( du collecteur agréé, du site de dépot,...) * documents de traçabilité, de transport, etc... * si besoin, indications de filières + adéquates

32 Guide de gestion par site 3) efforts de «pédagogie» pour mise en place : * correspondants «gestion déchets» / site * communication en interne : information sur écoresponsabilité, ISO et politique «déchets» ONF. 4) efforts pour mettre en place une gestion offrant : * solutions de stockage et d éliminations simples * recherche de filières de recyclage ou d élimination proches et fiables. => Efforts pour éviter contraintes supplémentaires aux gestionnaires!

33

34 Mise en oeuvre d un stratégie d achats durables: A partir de l analyse exhaustive des produits utilisés et donc, des déchets produits : * organisation d achats groupés pour de nombreux produits * demande systématique de reprise des produits en fin de vie * exigence de traçabilité des entreprises chargées du recyclage ou élimination du produit * même pour achats «individualisés», même procédure de reprise demandée au fournisseur!

35 Mise au point d une politique de gestion locale 2 notes de service : - Gestion des déchets «courants«( bureaux + ateliers ) - Gestion des déchets spécifiques à chasse avec : * consignes pour organisation du stockage, du transport et du traitement des déchets dangereux produits par les sites * recherche de filières d élimination, avec stockage ou contrats négociés avec déchetteries industrielles

36 Conseils de tri et stockage Cette activité amont est prépondérante dans le déroulé du processus de gestion * Important de trier et de stocker les déchets par catégorie, au stade même de leur production. * Séparer les déchets non dangereux des déchets dangereux (sans quoi l'ensemble serait assimilé à des déchets dangereux ) * Pour certains types de déchets (emballages, piles, équipements électriques et électroniques, huiles usagées, pneumatiques), la réglementation rend obligatoire la valorisation. IDEAL : Prévoir reprise ( huile, cartouche, matériel divers,...) dans la négociation au moment de l achat!

37 Transport des déchetsd Ils doivent être effectuées par des sociétés spécialisées, si le producteur ne peut les prendre directement en charge. L activité de transport par route de déchets est soumise à déclaration préalable: * si quantité transportée supérieure à 100 kg par chargement de déchets dangereux, * si quantité transportée supérieure à 500 kg par chargement de déchets non dangereux. Sont exemptés de l obligation de déclaration les ramasseurs agréés d huiles usagées.

38 Obligation d un bordereau de suivi => registre des déchetsd >Le bordereau de suivi des déchets industriels (BSDI) :selon code de l environnement, toute entreprise doit connaître le devenir de ses déchets et pouvoir en justifier devant l administration. >C est un formulaire (Cerfa n *01) en 5 exempl aires assurant la traçabilité des déchets dangereux, constituant une preuve d élimination pour le producteur responsable. >Obligatoire pour une production ou un transport de plus de 100 kg de déchets dangereux par mois. >accompagne les déchets jusqu à l installation destinataire, les déchets mentionnés sur le BSDI doivent être désignés suivant les dénominations et les codes énumérés dans la nomenclature des déchets. >Conservé pendant 3 ans par le transporteur, 5 ans pour les autres, et tenu à disposition des services de l Etat,

39 2 exemples particuliers Réseau Hygiène et Sécurité Territorial

40 Les déchets d animaux Certains déchets animaux sont classés comme matières à risque. Aussi, il faut : Connaître le niveau de risque : risque fort, faible ou non classé Entreposer les déchets à risque séparément. Faire transporter les déchets à risque comme des matières dangereuses Faire éliminer ces déchets dans des installations adaptées au niveau de risque. => négociation d un contrat avec société d équarrissage, avec mise à disposition de bacs spéciaux de stockage et collecte, puis transformation et élimination des cadavres d'animaux, des abats ou sous-produits animaux. ( note de service spéciale ).

41

42 Les bombes de peinture Utilisation importante en milieu forestier ( travaux, coupes, expérimentations ) => marché national avec société de fabrication pour bombes avec qualité moins «nocive» ( SOPPEC ) => marché national avec société PRAXY : livraisons de bidons de stockage, puis ramassage à la demande. Avantage : 1 seul intervenant, 1 seule traçabilité, connaissance des quantités + aisée!

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1 Les déchets FICHE N 1 LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE CRITÈRES PRÉVENTION DES RISQUES ÉCONOMIQUE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR CONTENTIEUX (PÉNAL, CIVIL) MOYENS À DÉPLOYER

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P.P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS Commande du Maître d'ouvrage au Maître d'oeuvre Déchets de Chantiers

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Nettoyage Cette fiche concerne les activités de nettoyage industriel, de nettoyage de bureau et le lavage des vitres. L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de nettoyage

Plus en détail

CHARTE "CHANTIER VERT"

CHARTE CHANTIER VERT CHARTE "CHANTIER VERT" SOMMAIRE article 1 : définition des objectifs article 2 : modalités de mise en place des signatures article 3 : respect de la réglementation article 4 : organisation du chantier

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Electricité L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants.

Plus en détail

LES MARCHANDISES DANGEREUSES TRANSPORT ET REGLEMENTATION

LES MARCHANDISES DANGEREUSES TRANSPORT ET REGLEMENTATION Les intervenants dans le transport de marchandises dangereuses doivent prendre les mesures appropriées selon la nature et l'ampleur des dangers afin d'éviter des dommages et, le cas échéant, d'en minimiser

Plus en détail

GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE

GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE CONTEXTE 3-1- Caractéristiques de l'activité transfert 3-1-1 L'activité transfert

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. TRAITEMENT DES DECHETS PRODUITS PAR LES SERVICES COMMUNAUX DE LA VILLE DE FEYZIN LOT UNIQUE N MARCHE 13 031 FCS Dans le cadre de sa politique menée

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION

Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION Formation Bâtiment Durable : DECHETS DE CONSTRUCTION Bruxelles Environnement CHANTIERS: AMIANTE ET DECHETS DANGEREUX Evy TROGH BRUXELLES ENVIRONNEMENT IBGE, Division Autorisations et partenariats Objectifs

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts

Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts Présentation: Audrey Bulidon Lyon, le 23 novembre 2011 Marchés publics et DD Etapes Définition des besoins Moyens et méthodes Obligation juridique de

Plus en détail

Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION

Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Bruxelles Environnement PRINTEMPS 2013 Législation en matière de déchets de construction en RBC Pierre Willem team@ecorce.be www.ecorce.be OBJECTIFS

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Maçonnerie L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de maçonnerie-plâtrerie-carreleur peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne présentent

Plus en détail

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9 Page : 1 / 9 Exigences applicables aux Fournisseurs d Astrium résultant des Législations relatives à la Protection de l Environnement et à la Santé des Travailleurs La version actuelle applicable de ce

Plus en détail

Afth. Rejets des boues DÉCHET : DISTINCTION DES DÉCHETS :

Afth. Rejets des boues DÉCHET : DISTINCTION DES DÉCHETS : Réglementation sur le rejet des boues Argicur, Thierry FERRAND Installation de traitement des boues Aix les Bains, M. BIENVENU Installation de recyclage des boues Neris, M. JEANNOT Codef, J.B. BARDET DÉCHET

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Identification du demandeur

Identification du demandeur Arrêté du 7 septembre 2009 définissant les modalités d'agrément des personnes réalisant les vidanges et prenant en charge le transport et l'élimination des matières extraites des installations d'assainissement

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger vous-même... Fiche n 1. ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger vous-même... Fiche n 1. ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE Fiche n 1 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger vous-même... Avant de lire cet Eco-guide, évaluez la situation de votre entreprise en matière de prise en compte de l environnement.

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 1 er juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 8 sur 152 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE

FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE OBJECTIF Améliorer l efficacité des Responsables de Chantier en développant des compétences techniques, gestionnaires et relationnelles nécessaires à la

Plus en détail

Le service aux habitants

Le service aux habitants Le service aux habitants La collecte sélective des emballages ménagers a été lancée dans notre collectivité en 2003. 100% de la population de la collectivité est desservie par la collecte sélective : Quasi-totalité

Plus en détail

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie Club Environnement CCI Jura La gestion des eaux usées issues de l industrie Bertrand DEVILLERS Le 1 er juin 2015 Les catégories d eaux usées Trois catégories d eaux usées : Les eaux usées domestiques (eaux

Plus en détail

CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT

CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT I- MESURES PREALABLES A L ACCEPTATION SUR SITE Au préalable

Plus en détail

TRANSPORT DES DECHETS

TRANSPORT DES DECHETS TRANSPORT DES DECHETS Synthèse du décret n 98-679 du 30 juillet 1998 fixa nt les conditions à remplir pour les activités de transport par route, négoce et courtage de déchets Transport par route des déchets

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE)

Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) 1 Objectifs - former des personnes chargées d environnement au sein d un site industriel (prise de poste ou approfondissement)

Plus en détail

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 1 La norme ISO 14001 Norme internationale publiée en 1996, révisée en 2004, prescrivant les exigences relatives

Plus en détail

PREFET DE LA MEUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL

PREFET DE LA MEUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL PREFET DE LA MEUSE Arrêté n 2012-3204 Agrément n ANC-55-2012-002 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL PORTANT AGREMENT DE LA SARL TVCC ASSAINISSEMENT DOMICILIEE A BRIXEY-AUX-CHANOINES

Plus en détail

http://www.conservation-nature.fr/article3.php?id=175

http://www.conservation-nature.fr/article3.php?id=175 Page 1 sur 5 Rechercher Accueil Actualités Biodiversité Menaces Conservation Expertises Photographies Veille règlementaire Quizz Contact Vous êtes ici : > Accueil > Conservation > > Détention d'espèces

Plus en détail

CHARTE DE GESTION DES DECHETS

CHARTE DE GESTION DES DECHETS Maître d Ouvrage 20, Rue Balzac 26000 VALENCE Opération Construction de 39 logements pour jeunes travailleurs Immeuble «Le cèdre bleu» Lieu-dit «Les Combes» - Rue Louis Saillant 38150 SALAISE-SUR-SANNE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES

MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE PUBLIC DE SERVICES Procédure Adaptée (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Objet de la consultation : Mise à disposition de matériel, transport

Plus en détail

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges REGLEMENT. Entre Usagers et Collectivité

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges REGLEMENT. Entre Usagers et Collectivité REGLEMENT Entre Usagers et Collectivité Entretien des installations d assainissement non collectif 1 Sommaire PREAMBULE... 3 TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES... 3 ARTICLE 1- OBJET DU REGLEMENT... 3 ARTICLE

Plus en détail

Objet : Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés.

Objet : Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés. République Française Paris, le 22 décembre 2003 DIRECTION DE LA PREVENTION DES POLLUTIONS ET DES RISQUES SOUS-DIRECTION DES PRODUITS ET DES DECHETS Bureau de la Qualité Ecologique des Produits Affaire

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise

L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise Module QSE L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise Septembre 2009 Extrait de la présentation de Gaële MORIN / Bureau Veritas, remis en forme par Maryse SAUVAGNAC SOMMAIRE Qu est ce que l

Plus en détail

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED)

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 CONTEXTE... 3 FORMATION ET SENSIBILISATION

Plus en détail

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé CCW_DD02 L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé De nombreuses entreprises sont confrontées à des matériaux amiantés lors de rénovations ou de démolition de bâtiments. Ces matériaux,

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ

RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ L article 60 de la Loi de Réforme des Retraites intègre l obligation pour l employeur de consigner dans une fiche d'exposition individuelle. Le décret n 2011-354 du

Plus en détail

Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert

Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert Lʼindustrie française, une chance pour lʼhôpital vert Pourquoi? 1 million de tonnes de déchets Les différents types de déchets Les obligations Lʼindustrie

Plus en détail

Concept de gestion des déchets

Concept de gestion des déchets COMMUNE MUNICIPALE D EVILARD/MACOLIN Concept de gestion des déchets Commune municipale d Evilard/Macolin Route Principale 37 CH-2533 Evilard Travaux publics/voirie www.evilard.ch 1 Résumé Le but de ce

Plus en détail

Centre de Formation Continue et d Apprentissage Saint-Joseph Dijon

Centre de Formation Continue et d Apprentissage Saint-Joseph Dijon La collecte, le tri et la valorisation des déchets L assainissement : maintenance des réseaux et des ouvrages d eau, nettoyage et dépollution de sites industriels La propreté et l hygiène : nettoyage classique

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Les installations de stockage de déchets inertes ISDI 1 er et 2 décembre 2014 DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Références règlementaires : Directive

Plus en détail

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015 DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DES OPERATIONS COMMERCIALES ------------- DIRECTION DES EXPORTATIONS ------------- PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DIRECTION DES EXPORTATIONS DU

Plus en détail

Certification Environnementale «ISO 14001» Retour d expérience sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien.

Certification Environnementale «ISO 14001» Retour d expérience sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien. Certification Environnementale «ISO 14001» sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien. Sommaire I - La Norme ISO 14001 : grands principes II - Présentation de la société III - Les résultats

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

L amiante, un polluant fortement réglementé

L amiante, un polluant fortement réglementé L amiante, un polluant fortement réglementé Journée technique CoTITA «Prise en compte de la qualité sanitaire dans les 28/03/2014 bâtiments» 27 mars 2014 3 codes principaux Code de la santé publique Code

Plus en détail

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Guide de conduite de petits projets Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Christian Coudre Janvier 2007 Étape 0 : Préparation du projet Étape 1 : Collecte des informations Étape

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI

Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI Pôle PME - Zones d activités Réunion d information Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI Jeudi 12 mai 2011 En partenariat avec Avec le soutien DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux Cahier des charges MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché à procédure adaptée (art. 28 du code des marchés

Plus en détail

INGÉNIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES REFERENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

INGÉNIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES REFERENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL INGÉNIERIE : RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL REFERENTIEL D ACTIVITES ACTIVITE et TACHES A1 : Evaluation des risques

Plus en détail

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N p r o x i m i t é d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é hseq sps audit - Conseil formation CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N Le management des risques professionnels HYGIÈNE

Plus en détail

Droits et Devoirs des différents acteurs

Droits et Devoirs des différents acteurs Droits et Devoirs des différents acteurs Mardi 28 Mai 2013 Centre technique municipal de Besançon Stéphanie LARDET Chargée de mission Environnement ASCOMADE www.ascomade.org Contenu 1. Ce que dit la réglementation

Plus en détail

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479)

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) Politique de gestion des archives Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 3 2.

Plus en détail

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM fonctionnement des déchèteries ARTICLE 1 : DÉFINITION D UNE DECHETERIE. La déchèterie est un espace clos et gardienné où les particuliers

Plus en détail

Formation interentreprises / Sous-section 4. Gestion des déchets amiante

Formation interentreprises / Sous-section 4. Gestion des déchets amiante Formation interentreprises / Sous-section 4 Gestion des déchets amiante 1 Protection de l environnement Détenteur du déchet ou maître de l ouvrage Emission du BSDA sauf pour les particuliers Transport

Plus en détail

Fertilisation. et protection. des cultures

Fertilisation. et protection. des cultures Fertilisation et protection des cultures Fertilisation et protection des cultures EMBALLAGES VIDES DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES (EVPP) Les EVPP sont composés de : - bidons en plastique d une contenance

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES THEME F CHANTIER VERT 3F P104/167. 3.6.1 Objectifs généraux Région. Répartition par type de déchets

3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES THEME F CHANTIER VERT 3F P104/167. 3.6.1 Objectifs généraux Région. Répartition par type de déchets 3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES 3.6.1 Objectifs généraux Région Planification régionale des déchets du BTP La mesure qui vise à attribuer à la Région IDF la compétence d élaboration d un plan

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DU PAYS DE MUZILLAC

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DU PAYS DE MUZILLAC REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DU PAYS DE MUZILLAC ARTICLE 1 DEFINITION Les déchetteries de «Kerbodo» à Muzillac, de «Saint Michel» à Le Guerno et de «Théra» à Péaule sont ouvertes

Plus en détail

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 - MANAGER HSE- 1-OBJECTIFS A l issue de la formation, les Managers deviennent un moteur dans le déploiement de la politique HSE de l entreprise. Contribuer à définir la

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Charles BALTZER Conseil Général du Bas-Rhin Jean-Sébastien CHLOSTA Communauté de Communes de Cattenom et Environs La finalité de l assainissement

Plus en détail

LA SECURITE DANS LES ENTREPRISES

LA SECURITE DANS LES ENTREPRISES BIENVENUE LA SECURITE DANS LES ENTREPRISES DÉFINITIONS Norme EN 292-1 Risque / Phénomène dangereux Cause capable de provoquer une lésion ou une atteinte à la santé. Nota : employé dans cette acception

Plus en détail

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Le Parlement et le Conseil de l Union européenne ont adopté le 17 juin dernier une directive relative aux déchets. La précédente directive du

Plus en détail

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS Port départemental de Dahouët PLAN DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT DES DECHETS DU PORT DE PÊCHE Etabli conformément à la directive 2000/59/CE et approuvé par le Conseil Portuaire de Dahouët en date du 27

Plus en détail

DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes )

DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes ) DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes ) "#$%&%'()*++*,-.%)/0.%-1%2*+-11-. &%'()*++*,-.%)/0.%-1%2*+-11-.% Code : 15 01 03 Nomenclature : Emballages en bois Origine : Déchets de magasins Les déchets

Plus en détail

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI Le SOSED (schéma d'organisation et de suivi de l'évacuation des déchets) est une démarche établie dans le même esprit qu une démarche qualité et ses outils SOPAQ et

Plus en détail

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par I. L engagement Une éco-responsabilité assumée "A ujourd hui, le constat écologique

Plus en détail

Déchetterie intercommunale

Déchetterie intercommunale Décembre 2008 Déchetterie intercommunale DOSSIER de Presse Contacts presse : Service Environnement - déchets de la CCCL Ellin HALBEHER Tél : 0594289050 / 0694200101 Sandrine SUMET Tél 0594286778 1 Table

Plus en détail

et d économies d énergies

et d économies d énergies Réduire l empreinte déchet et réaliser des économies et d économies d énergies La mise en place d un management environnemental La gestion des déchets est l une des composantes majeures des enjeux environnementaux.

Plus en détail

Guide de gestion des déchets de la route PÔLE AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE - QHSE - 2011

Guide de gestion des déchets de la route PÔLE AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE - QHSE - 2011 Guide de gestion des déchets de la route PÔLE AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE - QHSE - 0 Sommaire Le mot du Président du Conseil Général Les grands principes du guide DES BÂTIMENTS ET BUREAUX Papiers, cartons

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau Bassin : Domaine de contrôle : Etablissement : Cadre réservé

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés

Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés Identité de l entreprise : Raison sociale Adresse Code postal Ville Code NAF Activité Coordonnées Personne répondant au questionnaire Coordonnées

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS

RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D'INTÉRÊTS INTRODUCTION Newedge Group (ci-après «Newedge») est un prestataire de service d investissement établi en France et ayant des succursales et filiales

Plus en détail

Guide pour la gestion des déchets de chantiers

Guide pour la gestion des déchets de chantiers Guide pour la gestion des déchets de chantiers Objectifs d une bonne gestion des déchets de chantiers Préserver l environnement. Le recyclage des déchets permet une économie importante des ressources naturelles

Plus en détail

3 DÉCHETS. Introduction. Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER. Fonction :AENES.

3 DÉCHETS. Introduction. Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER. Fonction :AENES. 3 DÉCHETS Lycée : EDGAR FAURE Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER Ville : MORTEAU Fonction :AENES. Dernière mise à jour : vendredi 22 janvier 2010vendredi 8 janvier 2010 Introduction

Plus en détail

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés Le ministre de l'économie, des finances et de l industrie, la ministre de l écologie

Plus en détail

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif.

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. arrete controle MIE 6 sept 07 page 1 Projet Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. Le ministre d Etat, ministre de l écologie,

Plus en détail

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1-

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Médecine nucléaire par Sophie Delisle Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire La gestion des déchets hospitaliers respecte une réglementation très

Plus en détail

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD -

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - - Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - 1 . Comment à son niveau et avec ses moyens peut-on initier et contribuer à une gestion de l

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

DOSSIER PRESSE. Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE

DOSSIER PRESSE. Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE DOSSIER PRESSE Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE Muriel JARDRI Chargée de Communication Limoges Métropole 05 55 45 79 19 muriel_jardri@agglo-limoges.fr

Plus en détail

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures 1 Pourquoi le thème «entreprises extérieures»? Dans le comparatif RGIE/code du travail, il apparaît que les

Plus en détail

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées?

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Intervenants : Valérie PAROT - AVOCAT Bruno DENIS - VIF SOMMAIRE Informatique et données de l entreprise?

Plus en détail

Bureau National des Risques Professionnels

Bureau National des Risques Professionnels Bureau National des Risques Professionnels Évaluation & Prévention du Risque Professionnel - Mise en conformité avec la législation sur le Travail Registre Unique pour la sécurité des travailleurs SOMMAIRE

Plus en détail

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Ordre du jour n 9 CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Cette charte est applicable à toutes les sorties et à tous les voyages scolaires facultatifs

Plus en détail

Numéro - Installation ou activité

Numéro - Installation ou activité Diagnostic de classement «environnement» Secteur d activité : Assainissement, voirie et gestion des déchets Classe 3 : déclaration environnementale Classe 2 : demande de permis d environnement Classe 1

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de

Plus en détail