MODE OPERATOIRE NORMALISE : Date d application :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODE OPERATOIRE NORMALISE : Date d application :"

Transcription

1 1 / 14 Prénom / Nom Date, signature Rédacteur : Tony Jamault Vérificateur : Anthony Loussouarn Approbation : Isabelle Calard Table des matières 1 OBJECTIF DU MODE OPERATOIRE ET DOMAINE D APPLICATION DOCUMENTS DE REFERENCE, DEFINITIONS ET ABREVIATIONS RESSOURCES MATERIELS REACTIFS ET ELEMENTS DE REFERENCE HYGIENE ET SECURITE RESPONSABILITES CONTENU PRÉSENTATION DES DIFFÉRENTS TYPES DE DÉCHETS ET D EFFLUENTS ET LEUR PROVENANCE TRAITEMENT DES DECHETS FROIDS Déchets ménagers et assimilés (déchets froids) Synoptique de production, tri, conditionnement et élimination des déchets ménagers et assimilés Traçabilité du traitement des déchets ménagers et assimilés Déchets de type DASRI Synoptique général de traitement des DASRI Tri, conditionnement et stockage des déchets froids de type DASRI Effluents liquides Effluents gazeux Déchets chimiques solides et liquides Traçabilité de la gestion des déchets froids (DASRI et déchets chimiques) et effluents froids DECHETS ISSUS DU LABORATOIRE CONTRÔLÉ Dispositions générales de gestion des déchets des activités spécifiques du laboratoire contrôlé Tri, conditionnement, contrôle et élimination des déchets Déchets solides assimilés déchets ménagers et déchets recyclables Déchets solides des activités spécifiques déchets mixtes radioactifs et à risque infectieux Déchets solides des activités spécifiques déchets à risque infectieux Déchets chimiques solides et liquides des activités spécifiques Traitement des déchets et effluents liquides Traitement des effluents gazeux Déchets générés lors des activités de maintenance des installations et des équipements Traçabilité de gestion des déchets radioactifs NOTIFICATION SUIVI DES MODIFICATIONS... 14

2 2 / 14 1 Objectif du mode opératoire et domaine d application Ce mode opératoire a pour objectif de présenter les dispositions mises en œuvre en matière de gestion de déchets et des effluents, dispositions organisées selon les 4 principes généraux que sont : - le tri et le conditionnement des déchets et effluents ; - le stockage ; - les contrôles, le cas échéant (1), au moment de la production pour faire le bon tri, pendant la phase de décroissance, à la sortie du local en vue de l évacuation et au moment de l élimination ; - l élimination par les organismes autorisés ad hoc, selon les types de déchets. Ce mode opératoire s applique à l ensemble des activités de la société. (1) : le contrôle est applicable uniquement pour les déchets radioactifs. 2 Documents de référence, définitions et abréviations MON-INF-057 Utilisation du débitmètre et du contaminamètre Définitions : - Déchets solides : produits biologiques ou objets souillés par ces produits biologiques, matériels ou matériaux, y compris coupants ou piquants, issus des activités des laboratoires, de l animalerie, blouses portées en laboratoire contrôlé. - Déchets liquides : déchets constitués de solvants organiques ou se présentant sous forme aqueuse, pouvant contenant des produits biologiques et/ou des radionucléides. Les déchets liquides ont la particularité d être collectés dans des fûts. - Effluents liquides : liquides qui rejoignent les effluents urbains - Effluents gazeux : produits sous la forme gazeuse issus des activités du laboratoire. Les effluents gazeux considérés dans ce mode opératoire sont ceux générés dans le laboratoire contrôlé et de l animalerie. - Limite de détection : limite en dessous de laquelle la contamination radioactive est considérée négligeable (ou nulle). La limite de détection (LD) est calculée comme suit : LD = Bdf + 2 Bdf où Bdf signifie bruit de fond. Pictogrammes Signification des pictogrammes Pictogrammes Signification des pictogrammes Risque infectieux / Biohazard Déchets infectieux solides froids, générés en zone contrôlée Zone contrôlée Déchets assimilés ménagers (déchets froids) Déchets solides radioactifs 3 Ressources 3.1 Matériels Les matériels à utiliser sont présentés dans les logigrammes suivants. 3.2 Réactifs et éléments de référence Non avenu

3 3 / Hygiène et sécurité Le port des équipements de protection individuelle doit être respecté conformément aux dispositions prévues spécifiques de chaque zone. 4 Responsabilités Il incombe à chaque opérateur de suivre les instructions du présent mode opératoire. La personne compétente en radioprotection est tenue de s assurer que les instructions du mode opératoire en matière de gestion des déchets et effluents radioactifs sont suivies et de revoir ce document lorsque cela s avère nécessaire. 5 Contenu 5.1 PRÉSENTATION DES DIFFÉRENTS TYPES DE DÉCHETS ET D EFFLUENTS ET LEUR PROVENANCE Déchets Les différents types de déchets Déchets ménagers ou assimilés Déchets industriels spéciaux ou banaux Déchets solides - Déchets non recyclables - Déchets recyclables - Verre Déchets liquides Déchets à risque infectieux Déchets solides Déchets liquides Déchets chimiques Déchets solides Déchets liquides Déchets radioactifs Déchets solides Déchets liquides Source de production (lieu / activités) - Activités de laboratoire - Activités bureaux - Activités autres (cuisine / sanitaires) Activités de laboratoire : Zone réception produits client Zone de réception des animaux Point de colisage Animalerie Laboratoire contrôlé Laboratoire de culture cellulaire Activités de laboratoire : Zone réception produits client Point de colisage Laboratoire contrôlé Laboratoire de culture cellulaire Activités de laboratoire : Laboratoire contrôlé Autres déchets Déchets issus des activités de maintenance des installations et des équipements de laboratoire Effluents Les différents types d effluents Effluents issus des activités hors laboratoire (bureau et tertiaires) Effluents issus des activités de laboratoire Effluents issus de l animalerie Effluents issus des activités du laboratoire de culture cellulaire Effluents issus des activités du laboratoire contrôlé Effluents liquides Effluents gazeux Effluents gazeux Effluents gazeux Effluents gazeux Effluents liquides Effluents liquides Effluents liquides

4 4 / TRAITEMENT DES DECHETS FROIDS Déchets ménagers et assimilés (déchets froids) Synoptique de production, tri, conditionnement et élimination des déchets ménagers et assimilés Déchets ménagers ou assimilés Déchets Solides Type de déchets Déchets non recyclables Exemples Films et sacs plastiques Déchets d essuyage non contaminés (bio & radio) Consommables plastiques de laboratoire non contaminés Déchets alimentaires Conditionnement et stockage Sacs poubelles noirs / gris foncé Elimination Enlèvement d ordures ménagères par les collectivités Containers couvercle bleu Déchets recyclables Déchets d emballage Journaux Magazines Cartons d emballage pliés Bouteilles plastiques Boites plastiques et métalliques Aucun emballage ou sacs jaunes Les cartons doivent être PLIES Enlèvement du tri des déchets par les collectivités Containers couvercle jaune Verre Bouteilles et bocaux en verre Aucun emballage Enlèvement d ordures par les collectivités Containers Verre Bleu Autre Filtres de la centrale de traitement d air Animalerie et laboratoire culture cellulaire Filtres HEPA du PSM Traçabilité du traitement des déchets ménagers et assimilés Ré-emballés dans l emballage d origine ou équivalent Aucune trace de la gestion des déchets de type ménagers et assimilés n est exigée. Enlèvement par le prestataire de la maintenance ou société spécialisée

5 MODE OPERATOIRE NORMALISE : 5 / 14 Macintosh HD:Users:anthonyloussouarn:Desktop:MON_INF_007rev2_Gestion_de chets&effluents.doc, :38:09 pm Déchets de type DASRI Synoptique général de traitement des DASRI! Déchets solides DASRI autres que déchets piquants, coupants, tranchants Exemples Tri, conditionnement et stockage Elimination - Matériels souillés de liquides biologiques - Produits sanguins - Consommables de laboratoire souillés - Gants, sur-chaussures, blouses à usage unique et manchons souillés - Reliquats d alimentation et de litière de l animalerie Enlèvement pour destruction par un transporteur agréé En laboratoire contrôlé En laboratoires autres que laboratoire contrôlé - Organes et carcasses d origine animale En laboratoire contrôlé Stockage en congélateur en attente d élimination Le jour de l enlèvement des déchets DASRI, Transfert dans des cartons DASRI En laboratoires autres que laboratoire contrôlé! Déchets solides DASRI / Déchets piquants, coupants, tranchants Exemples Tri, conditionnement et stockage Aiguilles, Lames scalpel Elimination Enlèvement pour destruction par un transporteur agréé Déchets non radioactifs (ou froids)

6 6 / Tri, conditionnement et stockage des déchets froids de type DASRI Déchets froids à risque infectieux (DASRI) Déchets solides Déchets liquides! Effluents liquides En animalerie Pendant les manipulations, entreposage des déchets dans un sac noir A la fin des manipulations du jour, fermeture du sac noir Transfert du sac noir fermé dans carton DASRI et fermeture temporaire du carton En laboratoire de culture cellulaire et autres laboratoires hors animalerie Pendant les manipulations, entreposage des déchets dans le carton DASRI Fermeture temporaire non définitive du carton entre deux manipulations Inactivation par contact avec l eau de javel Elimination dans l évier de laboratoire Lorsque le carton DASRI est plein, fermeture définitive du carton Déchets DASRI Elimination selon synoptique Dispositions générales de gestion des déchets froids Effluents liquides Tous les effluents liquides froids - Sont issus des zones tertiaires. Dans ce cas ils sont directement rejetés dans le système général de récupération des eaux usées, traitées par la collectivité. - Sont issus de déchets liquides générés dans les zones de laboratoire, y compris l animalerie. Dans ce cas, o S ils sont composés de produits chimiques, cf Déchets chimiques, o S ils contiennent des produits biologiques, ils sont considérés comme déchets liquides à risque infectieux. Ils doivent d abord être inactivés par traitement chimique (eau de javel) avant d être rejetés à l évier, cf. MON inactivation des déchets à risque infectieux Effluents gazeux Effluents gazeux issus des zones de laboratoire (laboratoire contrôlé exclu), traités par CTA Les effluents gazeux issus du laboratoire de culture cellulaire et de l animalerie (confinement de niveau 1 et 2) ne présentent aucun risque pour l environnement et le personnel. Ils sont recyclés par ré-injection dans le système de traitement d air. Effluents gazeux en sortie de PSM Les effluents gazeux qui sortent du PSM ont été préalablement filtrés sur filtre HEPA. Ils ne présentent aucun risque biologique par l opérateur, ni pour l environnement. Effluents gazeux issus des zones tertiaires Les effluents gazeux issus des zones tertiaires sont rejetés à l extérieur du bâtiment, sans contrôle préalable. Ces effluents correspondent aux rejets gazeux du système de climatisation (domestique).

7 MODE OPERATOIRE NORMALISE : 7 / 14 Macintosh HD:Users:anthonyloussouarn:Desktop:MON_INF_007rev2_Gestion_de chets&effluents.doc, :38:09 pm Déchets chimiques solides et liquides Déchets froids à risque infectieux Déchets radioactifs à risque infectieux Déchets chimiques «froids» Déchets de produits présentant un faible risque Contenants vides Déchets solides de produits chimiques Fermeture du sac et élimination selon synoptique Gestion des déchets ménagers et assimilés Déchets liquides de produits chimiques Contenants vides Elimination dans l évier de laboratoire Déchets de produits inflammables, toxiques, CMR, solvants Déchets solides et liquides de produits chimiques Tri des déchets par type de produits chimiques et conservation dans des fûts dédiés Déchets Produits halogénés Déchets Produits non halogénés Enlèvement et élimination par un organisme agréé Traçabilité de la gestion des déchets froids (DASRI et déchets chimiques) et effluents froids traçabilité des déchets DASRI liquides et des déchets chimiques liquides et solides Déchets froids à risque infectieux Déchets chimiques «froids» Enregistrement sur listing déchets froids EN-INF-004 Elimination des déchets froids Etiquetage des cartons DASRI et contenants de produits chimiques Enlèvement et destruction des cartons DASRI et contenants de produits chimiques Formulaire CERFA n 11351*03 aucune traçabilité n est exigée - pour le traitement des effluents liquides issus des activités tertiaires et des activités de laboratoire non contrôlé - pour le traitement des effluents gazeux. Seules les opérations de maintenance des climatisation et CTA sont consignées par écrit.

8 8 / DECHETS ISSUS DU LABORATOIRE CONTRÔLÉ Le laboratoire contrôlé n est pas relié au système d évacuation des eaux usées. Les déchets liquides sont collectés dans des fûts de petite taille, gélifiés puis traités en déchets solides, cf. synoptiques ci-dessous. Quant aux déchets liquides contrôlés froids, après contrôles, ils sont sortis du laboratoire contrôlé et gérés, selon leur spécificité, en tant que déchets à risque infectieux froids ou déchets chimiques froids., cf. dispositions présentées dans les paragraphes précédents Dispositions générales de gestion des déchets des activités spécifiques du laboratoire contrôlé! Déchets radioactifs solides Exemples de déchets solides Tri, conditionnement et stockage Elimination Déchets radioactifs ANDRA liquides et solides, cf. Guide d enlèvement des déchets radioactifs pour les instructions pour le tri, l identification et la procédure d enlèvement Enlèvement pour destruction par un transporteur agréé sans attente de décroissance Déchets radioactifs hors déchets ANDRA - Matériels souillés de liquides biologiques - Produits sanguins - Organes et carcasses d origine animale - Consommables de laboratoire souillés - Gants, sur-chaussures, blouses à usage unique et manchons souillés - Reliquats d alimentation et de litière de l animalerie Stockage pendant la période de décroissance dans le local ad hoc, Cf. Déchets des activités spécifiques SOLIDES! Laboratoire contrôlé - Matériels réformés ; filtres charbons actifs des boites à gants, des sorbonnes et CTA, colonnes pour HPLC réformées - Organes et carcasses d origine animale Stockage en congélateur en attente de décroissance Le jour de l enlèvement des déchets DASRI, Après déclassement Transfert dans des cartons DASRI! Déchets radioactifs liquides Tri, conditionnement et stockage Elimination Déchets radioactifs ANDRA liquides et solides, cf. Guide d enlèvement des déchets radioactifs pour les instructions pour le tri, l identification et la procédure d enlèvement Enlèvement pour destruction par un transporteur agréé sans attente de décroissance Déchets radioactifs hors déchets ANDRA Stockage dans des fûts avec gélifiant! Traités en déchets solides Stockage pendant la période de décroissance dans le local ad hoc, Cf. Déchets des activités spécifiques SOLIDES! Laboratoire contrôlé

9 MODE OPERATOIRE NORMALISE : 9 / 14 Macintosh HD:Users:anthonyloussouarn:Desktop:MON_INF_007rev2_Gestion_de chets&effluents.doc, :38:09 pm Tri, conditionnement, contrôle et élimination des déchets Déchets solides assimilés déchets ménagers et déchets recyclables Regroupement des déchets assimilés ménagers en laboratoire Pas de mise en sac noir dans le laboratoire Sortie des déchets assimilés ménagers vers SAS CHAUD (M-0-3) Contrôle au contaminamètre Signal inférieur à la limite de détection! pas de contamination radioactive Détection d un signal témoignant de contamination radioactive Transfert des déchets dans le SAS FROID (M-0-2) Mise en sac des déchets dans le SAS FROID! sac poubelle NOIR pour déchets ménagers! sacs poubelles jaunes pour déchets recyclés Déchets radioactifs à risque infectieux NE PAS FERMER le sac Contrôle au contaminamètre du sac avant fermeture Signal inférieur à la limite de détection! pas de contamination radioactive Détection d un signal témoignant de contamination radioactive Fermeture du sac et élimination selon synoptique Gestion des déchets ménagers et assimilés

10 MODE OPERATOIRE NORMALISE : 10 / 14 Macintosh HD:Users:anthonyloussouarn:Desktop:MON_INF_007rev2_Gestion_de chets&effluents.doc, :38:09 pm Déchets solides des activités spécifiques déchets mixtes radioactifs et à risque infectieux Déchets froids à risque infectieux Déchets radioactifs à risque infectieux Déchets radioactifs ½ vie 100 jours Déchets chimiques «froids» Déchets radioactifs ½ vie < 100 jours Déchets ANDRA Déchets DASRI Tri et élimination selon le guide ANDRA Avant stockage dans un carton DASRI, détermination du niveau d activité du sac rouge au contaminamètre Si activité cps Si activité cps Stockage dans une poubelle DASRI faible activité radioactive Stockage dans une poubelle DASRI forte activité radioactive Transfert du sac rouge dans carton DASRI Transfert du sac rouge dans carton DASRI Stockage provisoire des DASRI dans le local provisoire Déchets radioactifs en attente de fermeture des cartons Déchets froids A la fermeture de la poubelle, Contrôle du débit de dose de la poubelle à risque infectieux Déchets chimiques «froids» Stockage dans le local Déchets radioactifs Aronnax en attente de décroissance Stockage organisé en 2 zones ; une pour les poubelles de faible activité, une autre pour les poubelles de forte activité Contrôle du débit de dose au débitmètre après un stockage équivalent à environ 10 périodes Signal inférieur à la limite de détection! pas de contamination radioactive Poursuite du stockage Détection d un signal! contamination radioactive Contrôle au contaminamètre Poursuite du stockage Détection d un signal témoignant de contamination radioactive Sortie de la poubelle! Contrôle sur le portique Arronax Signal inférieur à la limite de détection! pas de contamination radioactive Déclassement des déchets en déchets froids à risque infectieux Enlèvement pour destruction Cf. synoptique gestion des déchets froids à risque infectieux

11 MODE OPERATOIRE NORMALISE : 11 / 14 Macintosh HD:Users:anthonyloussouarn:Desktop:MON_INF_007rev2_Gestion_de chets&effluents.doc, :38:09 pm Déchets solides des activités spécifiques déchets à risque infectieux Déchets froids à risque infectieux Déchets radioactifs à risque infectieux Déchets chimiques «froids» Contrôle au contaminamètre Détection d un signal témoignant d une contamination radioactive Signal inférieur à la limite de détection! pas de contamination radioactive Décomposition de la poubelle pour identifier le sac suspect Transfert du sac bleu fermé dans carton DASRI froid Isolement du(des) sac(s) contenant la contamination radioactive et transfert des sacs dans un DASRI chaud Contrôle au contaminamètre Re-contrôle de l activité résiduelle de la poubelle «triée» Signal inférieur à la limite de détection! pas de contamination radioactive Déchets DASRI Elimination selon synoptique Gestion des déchets froid à risque infectieux Déchets chimiques solides et liquides des activités spécifiques La plupart des déchets chimiques liquides sont également des déchets mixtes chimiques, radioactifs et à risque infectieux, ils sont traités en suivant le process de traitement des déchets radioactifs à risque infectieux. Si les produits chimiques sont a priori indemnes de contamination radioactive, avant d être sortis du laboratoire contrôlé, ls sont contrôlés au contaminamètre - si le signal est inférieur à la limite de détection, les produits chimiques sont sortis du laboratoire et traités conformément aux instructions du si le signal montre une contamination radioactive, les produits chimiques radioactifs sont conservés en attente de décroissance. Ils feront l objet d un suivi, comme tous les déchets radioactifs, cf

12 12 / Traitement des déchets et effluents liquides Sont considérés effluents liquides les déchets liquides froids à risque infectieux ou sans risque infectieux. Ces effluents sont collectés dans des fûts installés en dessous de l évier. Ces fûts sont contrôlés selon le schéma ci-dessous. Retrait du bidon de récupération des déchets liquides de l évier Contrôle au contaminamètre Suivi de la décroissance Signal inférieur à la limite de détection (1,5 x Bdf) Détection d un signal témoignant d une contamination radioactive Stockage provisoire du bidon dans le local provisoire Déchets radioactifs en attente de décroissance Prélèvement de 3 aliquots de 2mL chacun Contrôle au compteur Gamma des aliquots Détermination du nombre moyen de cps Nbre moyen cps < LOD compteur γ Nbre moyen cps LOD compteur γ Déclassement en déchets liquides froids à risque infectieux Traitement selon les modalités du synoptique gestion des déchets froids à risque infectieux cf Dans notre système, compte-tenu de nos installations, il n est pas autorisé de jeter à l évier des déchets liquides radioactifs. Ils sont entreposés dans des fûts avec gélifiants. Lorsque le fût est plein, il est traité comme déchets radioactifs solides.

13 13 / Traitement des effluents gazeux Les effluents gazeux produits dans le laboratoire contrôlé sont systématiquement filtrés avant d être rejetés dans l atmosphère. La centrale de traitement d air qui souffle et extrait l air du laboratoire contrôlé est équipée, dans le caisson CamSafe, d un filtre à charbon actif. Extérieur$ Cheminées$ extérieures$$ Sorbonnes,$boîtes$à$gants,$ ho?es$plombées$ Salles$du$laboratoire$contrôlé$ Air$soufflé$(entrant)$ Air$extrait$(sortant)$ De même, les sorbonnes, boîtes à gants et hottes plombées situées du laboratoire contrôlé sont toutes équipées d un filtre à charbon actif. Elles sont autonomes dans le traitement des effluents gazeux, qu elles rejettent dans l atmosphère par des cheminées. Elles sont intégrées au plan de maintenance préventive et font l objet de suivis annuels. Ces interventions de maintenance des CTA et des équipements sont également consignées par écrit et conservées. Les contrôles en sortie de cheminées (évacuation des extractions des sorbonnes, boites à gants et hotte plombée) sont effectués périodiquement au moyen de filtres à charbon, eux-mêmes contrôlés au contaminamètre une fois par trimestre. Quant à la traçabilité du traitement des effluents, les résultats des contrôles sont consignés par écrit et conservés dans la documentation Déchets générés lors des activités de maintenance des installations et des équipements Les déchets générés lors des activités de maintenance, y compris celles réalisées par des prestataires extérieurs, doivent être conservés et traités par Chelatec. Ils font l objet des contrôles périodiques et leur gestion est tracée sur les registres ad hoc.

14 14 / Traçabilité de gestion des déchets radioactifs Déchets radioactifs à risque infectieux Enregistrement et identification d un container déchets radioactifs Registre de radioactivité n 3 Gestion des déchets radioactifs Enregistrement de containers déchets Détection d un signal! contamination radioactive Stockage et suivi de la décroissance Registre de radioactivité n 3 Gestion des déchets radioactifs Suivi de décroissance Signal inférieur à la limite de détection! pas de contamination radioactive EN-INF-005 Tableur de gestion des déchets radioactifs Déclassement des déchets en déchets froids à risque infectieux Registre de radioactivité n 3 Gestion des déchets radioactifs Elimination Sortie du local déchets radioactifs Gestion des déchets type DASRI froids cf. synoptique traçabilité des déchets froids à risque infectieux 6 Notification Cf. partie ad hoc 7 Suivi des modifications Version Modifications Date d application 1 Création 5 nov-12 2 Ré-organisation du process de gestion des effluents liquides

Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032

Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032 Service de Sécurité Ferme de la Mouline Tél. 021 692 2570 / Fax 021 692 2575 Procédure Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032 Contenu 1. Objet... 1 2. Domaine d application... 1 3. Abréviations...

Plus en détail

2 ème atelier d information sur le cadre réglementaire relatif à la gestion des DAS. Afef MAKNI-SIALA

2 ème atelier d information sur le cadre réglementaire relatif à la gestion des DAS. Afef MAKNI-SIALA Les Modalités et les Conditions de Gestion des DAS Projet de démonstration et de promotion des bonnes techniques et pratiques pour gérer les DAS et les PCB en Tunisie FEM (Don n : TF 11541) 2 ème atelier

Plus en détail

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD Barbara Kaczmarek Responsable ICPE Déchets Développement Durable CHRU de Lille BK/IMRT/1 SOMMAIRE A- Contexte et objectifs du traitement des déchets B- Typologie

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DOCUMENT

IDENTIFICATION DU DOCUMENT Pages : 1 /7 IDENTIFICATION DU DOCUMENT Domaine RÉALISATION DU SERVICE Fonction ELIMINATION/DÉCHETS Caractéristique SOINS MÉDICAUX Type PROCÉDURE Date de péremption 04/09/2010 Mots clefs : DECHETS/ EMAS/

Plus en détail

DASRI. Déchets d activités de soins à risques infectieux. Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux

DASRI. Déchets d activités de soins à risques infectieux. Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux DASRI Déchets d activités de soins à risques infectieux Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux Vous produisez des déchets d activit sur votre lieu de travail ou au domici

Plus en détail

par des radionucléides ides Retour d expérience en milieu médical

par des radionucléides ides Retour d expérience en milieu médical Gestion des déchets d contaminés par des radionucléides ides Retour d expérience en milieu médical Sylviane PREVOT, Cadre médico-technique PCR Claude TOUZERY, Physicien médicalm Service du Pr François

Plus en détail

Gestion et valorisation des déchets

Gestion et valorisation des déchets Gestion et valorisation des déchets PROTOCOLES GESTION DES DECHETS ET VALORISATION Au sein de l Université de Bordeaux PROTOCOLES Direction Prévention Sécurité Environnement Gestion des déchets et valorisation

Plus en détail

CHAPITRE 12 DECHETS. Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite

CHAPITRE 12 DECHETS. Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite CHAPITRE 12 DECHETS Coordonnateurs et Auteurs Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite Guide Technique d'hygiène Hospitalière 2004 C.CLIN Sud-Est

Plus en détail

LES POINTS DE VIGILANCE

LES POINTS DE VIGILANCE Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) LES POINTS DE VIGILANCE Délégation territoriale de l Essonne / département de Veille et de Sécurité Sanitaire / Contrôle et Sécurité

Plus en détail

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEU Établissement : Date d'évaluation : le 23 novembre 2009 Évaluation réalisée par : Mme ROTH Infirmière hygiéniste EIHH-GR Mme

Plus en détail

Exemple du Service de Médecine Nucléaire de l Hôpital Sud-Francilien de Corbeil-Essonnes.

Exemple du Service de Médecine Nucléaire de l Hôpital Sud-Francilien de Corbeil-Essonnes. 13. INTERETS DE L ORGANISATION DE LA GESTION DES SOLIDES RADIOACTIFS ET DE LEUR INTEGRATION DANS LES FILIERES D ELIMINATION DES HOSPITALIERS C. Herain 1 * ;L. Savanier 2* ; G. Richardot 2* ; C.Benhabib

Plus en détail

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire VWR Tour 2012! Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire Christian Siatka Directeur général Consultant qualité règlementations européennes Master BIOTIN Management de la

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Les déchets hospitaliers

Les déchets hospitaliers Les déchets hospitaliers C est l ensemble des sous-produits des activités de soins. L établissement est responsable de l élimination des déchets. Les points importants sont le tri à la source et l approche

Plus en détail

Décret n 2008-1007 en date du 18 août 2008 portant réglementation de la gestion des déchets biomédicaux

Décret n 2008-1007 en date du 18 août 2008 portant réglementation de la gestion des déchets biomédicaux 18-8-2008 - Décret n 2008-1007 portant réglementation de la gestion des déchets biomédicaux 1 Ministère de la Santé et de la Prévention Décret n 2008-1007 en date du 18 août 2008 portant réglementation

Plus en détail

SIPP Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail

SIPP Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail SIPP Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail Adresse postale : av. Roosevelt 50 bte 182 1050 BRUXELLES Localisation : av. Buyl 125 Ixelles Tél. 02.650.20.19 Fax : 02.650.42.22 E-mail

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF à la Collecte Des Déchets Ménagers Et Assimilés

REGLEMENT RELATIF à la Collecte Des Déchets Ménagers Et Assimilés REGLEMENT RELATIF à la Collecte Des Déchets Ménagers Et Assimilés Article 1 : Compétence La Communauté de communes exerce, en lieu et place des communes membres, la compétence collecte des déchets ménagers.

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Gestion des déchets dangereux

Roche Diagnostics France. Gestion des déchets dangereux Roche Diagnostics France Gestion des déchets dangereux GESTION DES DECHETS DANGEREUX Ce document a pour but de vous accompagner dans votre politique de gestion et de traitement de vos déchets générés lors

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES DECEMBRE 2006 1. OBJET DE LA PRESTATION L activité du centre

Plus en détail

Gestion et élimination des déchets radioactifs en secteur recherche

Gestion et élimination des déchets radioactifs en secteur recherche Gestion et élimination des déchets radioactifs en secteur recherche 9 èmes Rencontres PCR SFRP Sandrine Chanal Aurélie Cojan Sylvie Rigaud Introduction SOMMAIRE Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF)

Plus en détail

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général pour le projet de gestion de Sommaire Modèle de Questionnaire Diagnostic.......................... 2 Modèle de Projet (contenu et présentation du plan d actions)............ 6 Fiche d évaluation des actions

Plus en détail

LE CONTRAT DE CIVILITE

LE CONTRAT DE CIVILITE Logo LMCU PROJET LE CONTRAT DE CIVILITE Un contrat : pourquoi faire? Parce que la gestion des déchets est une responsabilité partagée : Particuliers, entreprises, commerçants, administrations ou collectivités,

Plus en détail

Communauté de communes. de la Baie du Kernic

Communauté de communes. de la Baie du Kernic Communauté de Communes de la Baie du Kernic Communauté de communes de la baie du Kernic REGLEMENT DE SERVICE DES DECHETS MENAGERS COLLECTE DES DECHETS MENAGERS Vu les délibérations du Conseil de la Communauté

Plus en détail

SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER. Règlement d attribution et d utilisation des contenants pour la collecte en porte-à-porte

SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER. Règlement d attribution et d utilisation des contenants pour la collecte en porte-à-porte SIEEOM GRISOLLES & VERDUN Président : M. Denis ROGER siège social : Mairie de Verdun-sur-Garonne services : Quai de Transfert Place de la Mairie 350, chemin de la Fraysse 82 600 Verdun-sur-Garonne 82 170

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Plomberie Chauffage Climatisation L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de plomberie-chauffage-climatisation peuvent être classés en trois catégories : Les déchets

Plus en détail

CONSIGNES DE TRI POUR TOUS VOS AUTRES DÉCHETS DÉCHETS DES PROFESSIONNELS. www.dechets-entreprises-alsace.com

CONSIGNES DE TRI POUR TOUS VOS AUTRES DÉCHETS DÉCHETS DES PROFESSIONNELS. www.dechets-entreprises-alsace.com POUR TOUS VOS AUTRES DÉCHETS Pour tous les déchets qui ne figurent pas dans ce guide : déchets dangereux bois piles encombrants gravats destruction de papiers déchets verts confidentiels consultez le site

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE SA LOIRE ETUDE Parc d Activités de Stelytec 42400 SAINT-CHAMOND Tél : +0033477293029 Fax : +0033477293028 Mail : loire-etude@loire-etude.com Croire en une démarche de développement

Plus en détail

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux (181) La gestion des déchets de soins médicaux dans les laboratoires médicaux reste une question sensible

Plus en détail

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie Version n 4 Mise à jour le 09 octobre 2008 Manuel d utilisation du Laboratoire de chimie Laboratoire Utilisateurs Manuel Utilisateurs pour le Laboratoire de Chimie n 1 1 1 Sommaire 1 Sommaire... 2 2 Avant

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE ET DE L HYGIENE PUBLIQUE

LE MINISTRE DE LA SANTE ET DE L HYGIENE PUBLIQUE LE MINISTRE DE LA SANTE ET DE L HYGIENE PUBLIQUE Vu la Constitution ; Vu la loi n 96-766 du 13 octobre 1996 portant code de l environnement ; Vu la loi n 98-7656 du 23 décembre 1998 portant code de l eau

Plus en détail

Les Nouveautés. Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Information DARI du 13 décembre 2012

Les Nouveautés. Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Information DARI du 13 décembre 2012 Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) Les Nouveautés Information DARI du 13 décembre 2012 Délégation territoriale de l Essonne / département de Veille et de Sécurité Sanitaire

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Carrosserie automobile L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux,

Plus en détail

GESTION DES DÉCHETS. 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales. P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013

GESTION DES DÉCHETS. 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales. P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013 GESTION DES DÉCHETS 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales P. Dégus CCS Hygiéniste Novembre 2013 Recommandation suite à la visite de certification V2010 Manque de coordination

Plus en détail

Carrosserie automobile

Carrosserie automobile 1 Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils

Plus en détail

Pour une gestion interne normalisée des Déchets Médicaux Pharmaceutiques Cas du CHU de Marrakech

Pour une gestion interne normalisée des Déchets Médicaux Pharmaceutiques Cas du CHU de Marrakech Atelier de «Sensibilisation sur les exigences réglementaires et la gestion interne des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques au sein des établissements de santé Pour une gestion interne normalisée des Déchets

Plus en détail

Formation sur la gestion des DASRI : besoins et thèmes principaux

Formation sur la gestion des DASRI : besoins et thèmes principaux REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE DIRECTION DE L HYGIENE DU MILIEU ET DE LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Formation sur la gestion des DASRI : besoins et thèmes principaux Présenté par

Plus en détail

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER L hygiène et la propreté générale d un établissement sont essentielles pour la santé et la sécurité du personnel, des clients, des visiteurs et de la communauté

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Nettoyage Cette fiche concerne les activités de nettoyage industriel, de nettoyage de bureau et le lavage des vitres. L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de nettoyage

Plus en détail

Guide 2015. Ordures ménagères

Guide 2015. Ordures ménagères Guide 2015 Ordures ménagères CDC de Podensac 12 rue du M al Leclerc-de-Hauteclocque Tel 05 56 76 38 00 environnement@cc-podensac.fr www.cc-podensac.fr EDITO Bernard Mateille Président de la CDC Maire de

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

À recycler ou pas? Guide pratique du tri

À recycler ou pas? Guide pratique du tri À recycler ou pas? Guide pratique du tri Pour trier, quels sont vos équipements? Pour les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les cartonnettes et les briques alimentaires Pour

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris).

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris). Les matériaux Je trie les déchets JE DÉCOUVRE QU EST-CE QU UN DÉCHET? Un déchet est tout ce dont on ne se sert plus et dont on se débarrasse. Les déchets peuvent être solides ou liquides, même gazeux.

Plus en détail

Système Management Environnemental

Système Management Environnemental Système Management Environnemental Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine - Bassin Eaux Pluviales Environnemental Politique Qualité Sécurité Environnement Sommaire Norme

Plus en détail

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection)

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection) LOI DU 10 JUIN 1999 RELATIVE AUX ETABLISSEMENTS CLASSES FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2 (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres

Plus en détail

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS Port départemental de Dahouët PLAN DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT DES DECHETS DU PORT DE PÊCHE Etabli conformément à la directive 2000/59/CE et approuvé par le Conseil Portuaire de Dahouët en date du 27

Plus en détail

LIVRET ENVIRONNEMENT P59-AN-01 V01 Décembre 2014

LIVRET ENVIRONNEMENT P59-AN-01 V01 Décembre 2014 LIVRET ENVIRONNEMENT Décembre 2014 QU EST-CE QUE L ISO 14001? La norme sert à gérer les impacts sur l environnement. Elle peut être utilisée par tout organisme. L ISO permet d anticiper la conformité à

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

Bien trier ses déchets

Bien trier ses déchets Bien trier ses déchets Communauté de Communes de Pornic En savoir + Communauté de Communes de Pornic 02 51 74 28 10 Le tri, c est tous ensemble! Les ordures ménagères Dans un sac, dans le conteneur à couvercle

Plus en détail

CIRCONSCRIPTION DU MARIGOT ZEP NORD-EST

CIRCONSCRIPTION DU MARIGOT ZEP NORD-EST EVALUATION CYCLE III EDUCATION AU TRI ET A LA VALORISATION DES DECHETS 1 1. Réaliser un tri sélectif. 10 Voici les déchets générés par les activités de la maison, écris sous chaque déchet la lettre correspondant

Plus en détail

Les verres, bocaux et bouteilles en verre

Les verres, bocaux et bouteilles en verre Guide pratique du tri Les poubelles R pour protéger l et vos éc Trier ses déchets, ce n est pas seulement un geste citoyen bénéfique à l environnement, c est aussi un moyen de faire des économies en réduisant

Plus en détail

DÉCHETS D ACTIVITÉS SANITAIRES: TYPOLOGIES ET ORIGINES

DÉCHETS D ACTIVITÉS SANITAIRES: TYPOLOGIES ET ORIGINES REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE DIRECTION DE L HYGIENE DU MILIEU ET DE LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT DÉCHETS D ACTIVITÉS SANITAIRES: TYPOLOGIES ET ORIGINES Présenté par Mme Dakhli

Plus en détail

IBCP- Service Culture Cell- Règlement Intérieur des laboratoires de culture cellulaire

IBCP- Service Culture Cell- Règlement Intérieur des laboratoires de culture cellulaire IBCP- Service Culture Cell- Règlement Intérieur des laboratoires de culture cellulaire Table des matières I -Liste des laboratoires de culture cellulaire de l IBCP :... 2 II -Conditions requises pour l

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

Note. Charte Hygiène et Sécurité

Note. Charte Hygiène et Sécurité 1/5 Préambule L ENSCMu est un ERP (Etablissement Recevant du Public) de 3 ème catégorie, de type R (enseignement et recherche). Dans ce cadre, l école est soumise au respect de différentes réglementations

Plus en détail

Contrôles de la radioprotection dans des. laboratoires du centre Inra de Rennes

Contrôles de la radioprotection dans des. laboratoires du centre Inra de Rennes Centre de Rennes Prévention des risques professionnels Le Rheu, 6 décembre 2013 Contrôles de la radioprotection dans des laboratoires du centre Inra de Rennes Décembre 2013 Ce document comporte 8 pages

Plus en détail

7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri.

7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri. BIO-SEAUX 7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri. Tous nos catalogues sont imprimés sur du papier recyclé 1 PRESENTATION La famille des BIO-SEAUX se compose de conteneurs

Plus en détail

DORSCHNER Nathalie Promotion 2001-2004

DORSCHNER Nathalie Promotion 2001-2004 DORSCHNER Nathalie Promotion 2001-2004 Institut de Formation en Soins Infirmiers St-Dié des Vosges SOMMAIRE INTRODUCTION page 1 I. RAPPEL DU CONTEXTE LEGISLATIF page 2 A. Définition des différents déchets

Plus en détail

Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme. travail en flux tendu

Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme. travail en flux tendu Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme Faire le tri et éliminer les produits non utilisés Local spécifique Stocker les produits dangereux dans un local spécifique

Plus en détail

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature!

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! GUIDE PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! Réduisons nos déchets! Chacun d entre nous jette en moyenne 390 kg de déchets par an dans les poubelles et containers de tri auxquels s ajoutent les 200 kg qui

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 13 mai 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN à Madame la Préfète de Seine-et-Marne 12 Rue des Saints-Pères 77000 MELUN Monsieur

Plus en détail

Guide pratique du tri

Guide pratique du tri Guide pratique du tri EN CENTRE-VILLE À recycler ou pas? Aujourd hui, les bonnes idées gagnent à être récupérées. Montpellier Agglomération, l un des premiers établissements intercommunaux en France à

Plus en détail

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) Si vous réalisez également des activités de démontage des voitures ou des travaux sur la carrosserie, reportez-vous également aux fiches correspondantes. 1 Les déchets Les déchets issus de votre activité

Plus en détail

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 1 La norme ISO 14001 Norme internationale publiée en 1996, révisée en 2004, prescrivant les exigences relatives

Plus en détail

Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en

Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en Réduisons la quantité de nos déchets! Pourquoi et comment recycler, à quoi ça sert? Les gestes du tri malin en COMMENT ET POURQUOI Pour recevoir votre équipement, téléphonez au TRIER SES DÉCHETS? LE TRI

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2 INFORMATIONS GENERALES Page 1 / 14 1. INFORMATIONS GENERALES N du dossier : Art. 7.7.b «La nature et l emplacement de l établissement, l objet de l exploitation, les installations et procédés à mettre

Plus en détail

Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois

Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois CARTE DE VISITE Le Centre de traitement des Battées, à Sauvigny-le-Bois Contacts SITA Centre Est : Florent MAILLY Directeur de l agence traitement Tél : 06 87 76 29 74 / florent.mailly@sita.fr Nicolas

Plus en détail

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher Guide pratique SMIEEOM Val de Cher Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher - 22, rue de Gâtines - 41110 SEIGY Tél. : 02 54 75 76 66 - Fax : 02 54 75 76 60 - sieeomvaldecher@wanadoo.fr

Plus en détail

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire Life Sciences Les bonnes pratiques de culture cellulaire Les bonnes pratiques en culture cellulaire EPI (Equipement de protection individuel) Porter des gants pour manipuler des cellules Changer les gants

Plus en détail

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE la Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE Filiale du Groupe Suez Environnement et Leader en France,

Plus en détail

Guide de l éco agent. Les bonnes pratiques du Tri au bureau

Guide de l éco agent. Les bonnes pratiques du Tri au bureau Guide de l éco agent Les bonnes pratiques du Tri au bureau Avril 2013 LOGOS, LABELS ET PICTOGRAMMES : comment s y retrouver? Cercle de Moebius : Cette boucle signifie que le produit, ou son emballage est

Plus en détail

quartier T rier les emballages, c est facile! LA COLLECTE SÉLECTIVE ARRIVE dans votre Guide PAV

quartier T rier les emballages, c est facile! LA COLLECTE SÉLECTIVE ARRIVE dans votre Guide PAV COLLECTE & VALORISATION DES DÉCHETS MÉNAGERS Communauté du Pays d'aix LA COLLECTE SÉLECTIVE ARRIVE dans votre quartier T rier les emballages, c est facile! Guide PAV Pour trier, QUELS SON EMBALLAGES JOURNAUX-PAPIERS

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >>

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> Qui est concerné? les équipages de collecte, les agents de nettoyage des bennes, les techniciens de maintenance, toute personne

Plus en détail

GUIDE DU TRI. Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie!

GUIDE DU TRI. Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie! GUIDE DU TRI Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie! Édito Vous avez entre les mains le premier Guide du Tri du campus Lyon Ouest Écully. Il concerne les acteurs de l École Centrale de Lyon et d EMLYON

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

La redevance Incitative.

La redevance Incitative. La redevance Incitative. La Communauté de Communes «Le Tonnerrois en Bourgogne» (CCTB) met en place sur les 52 communes du territoire un nouveau système de facturation pour les Déchets Ménagers : LA REDEVANCE

Plus en détail

Règlement intérieur de la Déchetterie

Règlement intérieur de la Déchetterie Direction des Services Techniques et du Développement Durable Règlement intérieur de la Déchetterie NE/TECH/002/DECHET/V4 Article 1 : Rôle de la déchetterie La déchetterie permet aux clétiens d évacuer

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Electricité L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants.

Plus en détail

Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable

Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable Philippe Parvy Chargé de mission risque chimique et écologie hospitalière Hôpital Necker Enfants Malades, AP-HP philippe.parvy@nck.aphp.fr

Plus en détail

Déchets infectieux Élimination des DASRI et assimilés Prévention et réglementation

Déchets infectieux Élimination des DASRI et assimilés Prévention et réglementation Déchets infectieux Élimination des DASRI et assimilés Prévention et réglementation L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l

Plus en détail

Peinture / revêtement

Peinture / revêtement Si vous réalisez également l activité de décapage, consultez aussi la fiche métier correspondante. 1 Les déchets Vos déchets se décomposent en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne se transforment

Plus en détail

REGLEMENTATION ET GESTION DES DECHETS DANGEREUX A L ECOLE

REGLEMENTATION ET GESTION DES DECHETS DANGEREUX A L ECOLE REGLEMENTATION ET GESTION DES DECHETS DANGEREUX A L ECOLE Pascale LHOEST, Conseillère en prévention, Direction du SIPPT, Ministère de la Communauté française. Namur, le 7 novembre 2007 1 1. Définitions

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

12 Tri et conditionnement des déchets radioactifs incinérables (A11)

12 Tri et conditionnement des déchets radioactifs incinérables (A11) Service de Sécurité et de Radioprotection UCL Université catholique de Louvain Centre de gestion des déchets 01 Gestion des déchets 01 Déchets radioactifs N Procédure : 01-01-12 Révision : 3 Date : 18/03/2014

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

Déchetterie. Ordures ménagères prestataire

Déchetterie. Ordures ménagères prestataire 1 Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants. Ils ne sont pas polluants mais peuvent

Plus en détail

Déchets d activités de soins à risques infectieux : DASRI. Règles d élimination. Eléments de synthèse. Septembre 2013

Déchets d activités de soins à risques infectieux : DASRI. Règles d élimination. Eléments de synthèse. Septembre 2013 Déchets d activités de soins à risques infectieux : DASRI Règles d élimination Eléments de synthèse Septembre 2013 Marseille : 18, rue Stanislas Torrents 13006 Marseille Tél. : 04 91 59 83 83 Fax : 04

Plus en détail

Territoire. Ses missions. Contact. Retrouvez-nous sur www.syndicat-emeraude.com

Territoire. Ses missions. Contact. Retrouvez-nous sur www.syndicat-emeraude.com Territoire Le Syndicat Emeraude est composé de 17 communes de la vallée de Montmorency représentant une population de 255 000 habitants.. Saint-Prix Montlignon Andilly Eaubonne Soisy- sous- Montmorency

Plus en détail

Toute non-conformité fera l objet d une fiche explicative avec montant facturable et photos!

Toute non-conformité fera l objet d une fiche explicative avec montant facturable et photos! Les déchets entrants sur notre site doivent entrer dans notre arrêté préfectoral disponible sur notre site internet www.lumiveroptim.fr LISTE DES DECHETS ADMIS SUR LE SITE DE LUMIVER OPTIM Les DEEE / Déchets

Plus en détail

Commune de Hauterive (FR) INFORMATIONS SUR LA GESTION DES DÉCHETS. Les conseils de grenouille futée - 1 -

Commune de Hauterive (FR) INFORMATIONS SUR LA GESTION DES DÉCHETS. Les conseils de grenouille futée - 1 - Commune de Hauterive (FR) INFORMATIONS SUR LA GESTION DES DÉCHETS Les conseils de grenouille futée - 1 - ELIMINATION DES DECHETS Politique communale Comme toutes les autres communes, Hauterive (FR) doit

Plus en détail

Guide des déchets ménagers

Guide des déchets ménagers Guide des déchets ménagers Guide des déchets ménagers Chaque habitant du Grand Lyon se débarrasse d'un peu plus d'1,2 kg de déchets par jour. Au total cela représente plus de 500 000 tonnes de déchets

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Maçonnerie L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de maçonnerie-plâtrerie-carreleur peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne présentent

Plus en détail