Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032"

Transcription

1 Service de Sécurité Ferme de la Mouline Tél / Fax Procédure Procédure de tri et traitement des déchets Pro 032 Contenu 1. Objet Domaine d application Abréviations de laboratoires normaux Papier, documents Verre Sagex Carton PET Aluminium Autre spéciaux biologiques Objets tranchants, piquants chimiques radioactifs mixtes d animaleries Litières Cadavres Autres Annexes Références Objet 1. L objet de cette procédure est de définir les modalités d élimination des différents types de déchets produits dans les laboratoires ainsi que dans les animaleries. 2. Domaine d application 1. Unité :... (département/department, groupe de recherche/research group, service, ) Unité : Les départements et laboratoires de l UNIL bâtiment/building : étage/floor : local/room : 2. Toute personne produisant des déchets. 3. Abréviations OGM Organisme Génétiquement Modifié P1 laboratoire de classe de risque 1 Sécurité Version Doc. : 1.1 date : /5

2 P2 laboratoire de classe de risque 2 4. de laboratoires 4.1. normaux 1. Définition : déchets de laboratoire contaminés par des agents biologique (cultures de cellules ou bactéries, pathogène, OGM, virus, ), sllés par des chimiques ou produits toxiques. Inclus les gants, papiers ménages, filtres, tubes, embouts de pipette préemballés Papier, documents 1. Traitement : à placer dans les box papier prévus à cet effet dans chaque bureau et laboratoire. 2. Une fois ces box pleins, ils sont à vider dans le container prévu à cet effet, au niveau 1, par le personnel de laboratoire Verre 1. Définition : pipettes pasteurs, vaisselle cassée Traitement : nettoyer correctement et jeter dans les poubelles réservées aux déchets "verre" mises à disposition dans les laboratoires. Attention : si le verre a été en contact avec des organismes génétiquement modifiés ou pathogènes, voir point Ces poubelles sont ensuite à vider dans les containers prévus à cet effet, à l'extérieur du bâtiment, par le personnel de laboratoire Sagex 1. Définition : chips, box, de polystyrène expansé. 2. Traitement : placer dans les box prévus à cet effet, au niveau Carton PET Aluminium Autre 1. Traitement : placer dans les poubelles noires, sacs de 30 litres, étiquetées "déchets normaux". Attention: Les pointes de pipette sont à mettre dans un petit sac plastique de paillasse, qui doit Sécurité Version Doc. : 1.1 date : /5

3 être fermé avant d être jeté dans les sacs à déchets noirs 30 litres. 2. Ces sacs sont évacués en soirée par les femmes de ménages seulement s ils sont fermés par les utilisateurs spéciaux biologiques 1. Définition : déchets de laboratoire contaminés par des agents biologiques (bactéries, cellules, virus, champigs, OGM, ) produits dans les P1 et/ou P2 (les plastiques, papiers ménages, embouts pipettes, gants, plaque agar, milieux de culture,...). 2. Traitement: a. solides: à ne jeter que dans des sacs autoclavables marqué du logo Biohazard et placés aux étages, dans les salles de cultures et dans les couloirs. Ces sacs sont ramassés par le personnel de la laverie et autoclavés, avant d'être placés dans d autres sacs étanches pour élimination comme déchets normaux. NB: pour le moment, la verrerie doit être décontaminée puis rincée avant d'être placée avec la verrerie normale et prise en charge par le personnel de la laverie. Elle ne doit pas se mettre dans les sacs à autoclaver. b. liquides: recueillir les déchets liquides, traiter chimiquement (Javel) ou autoclaver, puis éliminer dans l évier Objets tranchants, piquants 1. Définition : tout objet tranchant (lames, seringues, ). 2. Traitement : a. placer dans les box de paillasse prévus à cet effet, b. une fois plein, bien refermer le box, c. autoclaver, d. éliminer le box comme déchet normal chimiques 1. Définition : produits chimiques, déchets sllés par des chimiques ou produits toxiques y compris récipient d origine. 2. Traitement : contacter le responsable «déchets chimiques» (tel (Lst 002)) et suivre ses consignes (Pro 023) radioactifs 1. Expert : N tél. : 2. Ce type de déchets constitue un type de déchet spécial et doit être éliminé par une entreprise spécialisées. Les experts en radioactivité du département fourniront les renseignements nécessaires à ce sujet mixtes 1. Les déchets mixtes (combinés chimiques, radioactifs, biologiques) doivent être traités au cas par cas en tenant compte du danger le plus élevé. 2. Ces déchets ne peuvent être autoclavés. Sécurité Version Doc. : 1.1 date : /5

4 Quoi Comment normaux papier placer dans les box papier prévus à cet effet dans chaque bureau et laboratoire. verre nettoyer correctement et mettre dans les poubelles exclusivement "verre" mise à disposition dans les laboratoires. carton sagex PET Aluminium autre placer dans les poubelles noires, sacs de 30 litres, étiquettées "déchets normaux". STOP speciaux solides: placer dans les sacs autoclavables placés aux étages, dans les salles de cultures et dans les couloirs (2 supports portant ces sacs sont installés dans les couloirs à chaque étage). biologiques NB: pour le moment, la verrerie doit être décontaminée puis rincée avant d'être placée avec la verrerie normale et prise en charge par le personnel de la laverie. Elle ne doit pas se mettre dans les sacs à autoclaver. Des box spéciaux pour tranchants autoclavables sont en commande liquides: recueillir les déchets liquides, traiter chimiquement (Javel) ou autoclaver, éliminer dans l évier chimiques Contacter le responsable «déchets chimiques» (tel XXXXXXX (Lst 002)) et suivre ses consignes (Pre 023). Objets tranchants a) placer dans les box de paillasse prévus à cet effet. b) une fois plein, bien refermer le box. c) autoclaver. d) getter le box dans les déchets normaux.. STOP Figure 1 Procédure de tri des déchets de laboratoire Sécurité Version Doc. : 1.1 date : /5

5 5. d animaleries 5.1. Litières 1. les litières des animaux P1 sont à éliminer en déchets normaux (pas de traitement). 2. les litières des animaux P2 et + sont à éliminer en déchets spéciaux (décontamination par autoclavage) Cadavres 1. à décrire 5.3. Autre 1. Suivre les procédures appliquées pour les déchets de laboratoire (point 4) 6. Annexes Références Responsable document (nom/name, prénom/first name): SdS Document mis à jour le (jj/mm/aaaa)/document updated the (dd/mm/yyyy): 10/07/2006 par (nom, prénom)/by (name, first name): Michaux Patrick Validation : SdS Distribué à/distributed to -CHS/FBM - classeur sécurité département - site internet Copie pour information à/copie to Sécurité Version Doc. : 1.1 date : /5

MODE OPERATOIRE NORMALISE : Date d application :

MODE OPERATOIRE NORMALISE : Date d application : 1 / 14 Prénom / Nom Date, signature Rédacteur : Tony Jamault Vérificateur : Anthony Loussouarn Approbation : Isabelle Calard Table des matières 1 OBJECTIF DU MODE OPERATOIRE ET DOMAINE D APPLICATION...

Plus en détail

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire VWR Tour 2012! Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire Christian Siatka Directeur général Consultant qualité règlementations européennes Master BIOTIN Management de la

Plus en détail

IBCP- Service Culture Cell- Règlement Intérieur des laboratoires de culture cellulaire

IBCP- Service Culture Cell- Règlement Intérieur des laboratoires de culture cellulaire IBCP- Service Culture Cell- Règlement Intérieur des laboratoires de culture cellulaire Table des matières I -Liste des laboratoires de culture cellulaire de l IBCP :... 2 II -Conditions requises pour l

Plus en détail

Procédures Utilisation des laboratoires L2

Procédures Utilisation des laboratoires L2 N PROCEDURES Personnes page concernées I PROCEDURES D UTILISATION I-1 Entrée/sortie du personnel Utilisateurs 2 I-2 Utilisation d un PSM de type II Utilisateurs 3 I-3 Elimination des déchets solides Biologiques

Plus en détail

12 Tri et conditionnement des déchets radioactifs incinérables (A11)

12 Tri et conditionnement des déchets radioactifs incinérables (A11) Service de Sécurité et de Radioprotection UCL Université catholique de Louvain Centre de gestion des déchets 01 Gestion des déchets 01 Déchets radioactifs N Procédure : 01-01-12 Révision : 3 Date : 18/03/2014

Plus en détail

SIPP Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail

SIPP Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail SIPP Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail Adresse postale : av. Roosevelt 50 bte 182 1050 BRUXELLES Localisation : av. Buyl 125 Ixelles Tél. 02.650.20.19 Fax : 02.650.42.22 E-mail

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD Barbara Kaczmarek Responsable ICPE Déchets Développement Durable CHRU de Lille BK/IMRT/1 SOMMAIRE A- Contexte et objectifs du traitement des déchets B- Typologie

Plus en détail

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire

Life Sciences. Les bonnes pratiques de culture cellulaire Life Sciences Les bonnes pratiques de culture cellulaire Les bonnes pratiques en culture cellulaire EPI (Equipement de protection individuel) Porter des gants pour manipuler des cellules Changer les gants

Plus en détail

Sécurité biologique dans les laboratoires de microbiologie. D.S. Blanc Médecine Préventive Hospitalière CHUV

Sécurité biologique dans les laboratoires de microbiologie. D.S. Blanc Médecine Préventive Hospitalière CHUV Sécurité biologique dans les laboratoires de microbiologie D.S. Blanc Médecine Préventive Hospitalière CHUV Buts protection du personnel protection des personnes en dehors du laboratoire protection de

Plus en détail

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Livret Animalier 1 Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Réception du matériel sale : Cages : - vider et rincer les cages sales et les disposer dans la machine à laver - sortir les

Plus en détail

TITRE : Utilisation des différents appareils

TITRE : Utilisation des différents appareils TITRE : Utilisation des différents appareils POS 05-2010 AUTEUR(ES) : Marie-Ève Ouellette, biotechnologue. OBJECTIF : Ce POS a pour objectif de vous guider dans l utilisation des différents appareils présents

Plus en détail

Fonctionnement Pratique

Fonctionnement Pratique Fonctionnement Pratique Ce document à pour but de vous informer sur le fonctionnement des salles de TP et de son matériel afin de travailler dans des conditions de sécurité optimales pour vous et les autres.

Plus en détail

VILLE DE CHATEL-ST-DENIS. Centre de tri de Fossiaux OUVERT DES LE 24 MAI 2008 GUIDE D UTILISATION POUR LES MENAGES

VILLE DE CHATEL-ST-DENIS. Centre de tri de Fossiaux OUVERT DES LE 24 MAI 2008 GUIDE D UTILISATION POUR LES MENAGES VILLE DE CHATEL-ST-DENIS de Fossiaux OUVERT DES LE 24 MAI 2008 GUIDE D UTILISATION POUR LES MENAGES Préambule La Commune de Châtel-St-Denis est doté d un nouveau centre de tri, «En-Fossiaux», inauguré

Plus en détail

s 1Equipements de otection individuelle : urquoi?

s 1Equipements de otection individuelle : urquoi? s 1Equipements de otection individuelle : urquoi? Connaître un PSM 2 Object tifs Connaître la façon de travailler sous un PSM 2 Connaître les bonnes pratiques de laboratoires Connaître le nettoyage e,

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie

Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants

Plus en détail

Commune de Hauterive (FR) INFORMATIONS SUR LA GESTION DES DÉCHETS. Les conseils de grenouille futée - 1 -

Commune de Hauterive (FR) INFORMATIONS SUR LA GESTION DES DÉCHETS. Les conseils de grenouille futée - 1 - Commune de Hauterive (FR) INFORMATIONS SUR LA GESTION DES DÉCHETS Les conseils de grenouille futée - 1 - ELIMINATION DES DECHETS Politique communale Comme toutes les autres communes, Hauterive (FR) doit

Plus en détail

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux (181) La gestion des déchets de soins médicaux dans les laboratoires médicaux reste une question sensible

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

CHAPITRE 12 DECHETS. Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite

CHAPITRE 12 DECHETS. Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite CHAPITRE 12 DECHETS Coordonnateurs et Auteurs Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite Guide Technique d'hygiène Hospitalière 2004 C.CLIN Sud-Est

Plus en détail

2 ème atelier d information sur le cadre réglementaire relatif à la gestion des DAS. Afef MAKNI-SIALA

2 ème atelier d information sur le cadre réglementaire relatif à la gestion des DAS. Afef MAKNI-SIALA Les Modalités et les Conditions de Gestion des DAS Projet de démonstration et de promotion des bonnes techniques et pratiques pour gérer les DAS et les PCB en Tunisie FEM (Don n : TF 11541) 2 ème atelier

Plus en détail

LE CONTRAT DE CIVILITE

LE CONTRAT DE CIVILITE Logo LMCU PROJET LE CONTRAT DE CIVILITE Un contrat : pourquoi faire? Parce que la gestion des déchets est une responsabilité partagée : Particuliers, entreprises, commerçants, administrations ou collectivités,

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >>

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> Qui est concerné? les équipages de collecte, les agents de nettoyage des bennes, les techniciens de maintenance, toute personne

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Comportement & consignes de sécurité

Comportement & consignes de sécurité Laboratoires de Microbiologie & Biologie du Sol Université de Neuchâtel Comportement & consignes de sécurité Réfléchir avant d agir Etre responsable de A à Z S investir dans la vie du labo Travailler avec

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF à la Collecte Des Déchets Ménagers Et Assimilés

REGLEMENT RELATIF à la Collecte Des Déchets Ménagers Et Assimilés REGLEMENT RELATIF à la Collecte Des Déchets Ménagers Et Assimilés Article 1 : Compétence La Communauté de communes exerce, en lieu et place des communes membres, la compétence collecte des déchets ménagers.

Plus en détail

LES POINTS DE VIGILANCE

LES POINTS DE VIGILANCE Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) LES POINTS DE VIGILANCE Délégation territoriale de l Essonne / département de Veille et de Sécurité Sanitaire / Contrôle et Sécurité

Plus en détail

La sécurité au Laboratoire

La sécurité au Laboratoire La sécurité au Laboratoire Symboles de danger Dans notre environnement de travail de chimiste, nous aurons souvent sous les yeux, diverses informations de sécurité sous forme de symboles, d avertissement,

Plus en détail

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER L hygiène et la propreté générale d un établissement sont essentielles pour la santé et la sécurité du personnel, des clients, des visiteurs et de la communauté

Plus en détail

Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages)

Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages) Procédures à suivre pour tout déversement (2 pages) Si la substance déversée est connue et le volume de déversement est d un litre et moins, suivre la procédure suivante 1) Alerter les personnes dans le

Plus en détail

du tri multiflux Guide pratique des déchets ménagers Nos déchets ont de la ressource!

du tri multiflux Guide pratique des déchets ménagers Nos déchets ont de la ressource! Guide pratique du tri multiflux des déchets ménagers Nos déchets ont de la ressource! www.sydeme.fr Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est trions.multiflux@sydeme.fr

Plus en détail

Déchets Emplacement Commentaire

Déchets Emplacement Commentaire Barquettes viande ou plat cuisiné Barquettes viande ou plat cuisiné, en aluminium Bocaux Bonbonnes de spray (laque) rincer, aluminium = écopoint molok à verre Bonbonnes de spray (peintures, vernis) déchetterie

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF A LA COLLECTE DES ORDURES MENAGERES ET DECHETS ASSIMILES

REGLEMENT RELATIF A LA COLLECTE DES ORDURES MENAGERES ET DECHETS ASSIMILES REGLEMENT RELATIF A LA COLLECTE DES ORDURES MENAGERES ET DECHETS ASSIMILES Objet : Le présent règlement a pour objet, entre autre, de fixer : les conditions d enlèvement des ordures ménagères, les récipients

Plus en détail

Préparateur en biologie

Préparateur en biologie Préparateur en biologie A5A21 Biologie et recherche médicale - AJT Le préparateur en biologie assure les préparations et interventions courantes, selon des procédures écrites dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Note. Charte Hygiène et Sécurité

Note. Charte Hygiène et Sécurité 1/5 Préambule L ENSCMu est un ERP (Etablissement Recevant du Public) de 3 ème catégorie, de type R (enseignement et recherche). Dans ce cadre, l école est soumise au respect de différentes réglementations

Plus en détail

Procédures d utilisation des salles de culture _ NC1

Procédures d utilisation des salles de culture _ NC1 1- Fonctionnement (novembre 2013) Procédures d utilisation des salles de culture _ NC1 Les salles de culture au CRCHUM ont été réparties entre les chercheurs pour en faciliter le fonctionnement mais ne

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des risques professionnels Inventaire des risques Etablissement : Faculté de médecine Unité de travail : UMR 1092 INSERM laboratoire de microbiologie Année : 2013 Locaux Dangers ou facteurs

Plus en détail

DECHETS BIOLOGIQUES ET MEDICAUX

DECHETS BIOLOGIQUES ET MEDICAUX L élimination des déchets comprend: DECHETS BIOLOGIQUES ET MEDICAUX En amont: la collecte, le stockage provisoire et le transport En aval: leur valorisation, leur stockage et leur traitement Selon art.7

Plus en détail

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEU Établissement : Date d'évaluation : le 23 novembre 2009 Évaluation réalisée par : Mme ROTH Infirmière hygiéniste EIHH-GR Mme

Plus en détail

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle Fiche technique relative à l entretien manuel de la OBJECTIF : Mettre en œuvre une technique de lavage de la en respectant le mode opératoire. N OPERATIONS MATERIELS ET PRODUITS 1 ORGANISATION lavette

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

Les déchets hospitaliers

Les déchets hospitaliers Les déchets hospitaliers C est l ensemble des sous-produits des activités de soins. L établissement est responsable de l élimination des déchets. Les points importants sont le tri à la source et l approche

Plus en détail

MÉDICAL DES PRODUITS DE QUALITÉ POUR DES RÉSULTATS FIABLES GAMME COMPLÈTE DU PRÉLÈVEMENT À L ANALYSE CERTIFICAT DE STÉRILITÉ

MÉDICAL DES PRODUITS DE QUALITÉ POUR DES RÉSULTATS FIABLES GAMME COMPLÈTE DU PRÉLÈVEMENT À L ANALYSE CERTIFICAT DE STÉRILITÉ DES PRODUITS DE QUALITÉ POUR DES RÉSULTATS FIABLES OBJECTIF ISO 15189 GAMME COMPLÈTE DU PRÉLÈVEMENT À L ANALYSE CERTIFICAT DE STÉRILITÉ DÉCLARATION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX AUPRÈS DE L AFSSAPS EN COURS

Plus en détail

Avant de jeter, pensons aux dons!

Avant de jeter, pensons aux dons! Un produit usagé ou un déchet Acide Aérosol (non vidé) Aérosol vide Amiante Ampoule à filament Ampoule basse conso. Ampoule halogène Annuaire Appareil chauffage Appareil électroménager Appareil électronique

Plus en détail

Entretien ménager et élimination des déchets

Entretien ménager et élimination des déchets De Prévention des infections : Guide de référence à l'intention des prestataires de soins de santé 2001 EngenderHealth Entretien ménager et élimination des déchets La propreté et l hygiène générales d

Plus en détail

EQUIPE GEOCHIMIE REGLEMENT DES LABORATOIRES DE GEOCHIMIE 1 er étage

EQUIPE GEOCHIMIE REGLEMENT DES LABORATOIRES DE GEOCHIMIE 1 er étage EQUIPE GEOCHIMIE REGLEMENT DES LABORATOIRES DE GEOCHIMIE 1 er étage Numéros et noms des salles concernées par ce règlement : 109 : Altération des minéraux 108 : Géochimie des sols et plantes 107 : Préparation

Plus en détail

Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES

Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES Précautions : Avant toutes utilisations des produits lisez les consignes de sécurité et munissez-vous de gants avant toutes manipulations.

Plus en détail

Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets

Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets Annexe III du Protocole au Traité sur l'antarctique, relatif à la protection de l'environnement Elimination et gestion des déchets ARTICLE 1 OBLIGATIONS GENERALES 1. La présente Annexe s'applique aux activités

Plus en détail

Où? o Une caisse dans chaque bureau o Une caisse auprès de chaque photocopieuse/imprimante

Où? o Une caisse dans chaque bureau o Une caisse auprès de chaque photocopieuse/imprimante Imprimez moins souvent, en recto verso et/ou deux pages par feuille ; Besoin de brouillon? Utiliser des versos vierges de vos vieux documents ; Limitez l impression des mails et documents électroniques

Plus en détail

DASRI. Déchets d activités de soins à risques infectieux. Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux

DASRI. Déchets d activités de soins à risques infectieux. Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux DASRI Déchets d activités de soins à risques infectieux Comment les éliminer? À destination des professionnels de santé libéraux Vous produisez des déchets d activit sur votre lieu de travail ou au domici

Plus en détail

Annexe 1 Eléments fondamentaux sur la gestion des seringues et des aiguilles

Annexe 1 Eléments fondamentaux sur la gestion des seringues et des aiguilles Annexe 1 Eléments fondamentaux sur la gestion des seringues et des aiguilles (156) Les déchets tranchants ou piquants représentent un des types de déchets les plus problématiques et dangereux générés par

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 2. 2. PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 1. Remplir le seau plastique de produit bactéricide avec la centrale. (major c100). À l aide de la lavette parisienne trempée dans le

Plus en détail

Guide de l éco agent. Les bonnes pratiques du Tri au bureau

Guide de l éco agent. Les bonnes pratiques du Tri au bureau Guide de l éco agent Les bonnes pratiques du Tri au bureau Avril 2013 LOGOS, LABELS ET PICTOGRAMMES : comment s y retrouver? Cercle de Moebius : Cette boucle signifie que le produit, ou son emballage est

Plus en détail

DECHETTERIE COMMUNALE

DECHETTERIE COMMUNALE Commune de Siviriez DECHETTERIE COMMUNALE Route de la Pierra GUIDE DES DECHETS A conserver Sommaire Déchets ménagers sac poubelle... 4 Gazon... 5 Papier... 6/7 Carton... 8 Verre... 9 Plastique dur... 10/11

Plus en détail

Les verres, bocaux et bouteilles en verre

Les verres, bocaux et bouteilles en verre Guide pratique du tri Les poubelles R pour protéger l et vos éc Trier ses déchets, ce n est pas seulement un geste citoyen bénéfique à l environnement, c est aussi un moyen de faire des économies en réduisant

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

Gestion et valorisation des déchets

Gestion et valorisation des déchets Gestion et valorisation des déchets PROTOCOLES GESTION DES DECHETS ET VALORISATION Au sein de l Université de Bordeaux PROTOCOLES Direction Prévention Sécurité Environnement Gestion des déchets et valorisation

Plus en détail

Introduction. Bienvenue!

Introduction. Bienvenue! Introduction Bienvenue! Ceci est le modeste repère de l organisation, de toutes les tâches communes et de la gestion du laboratoire pour que les nouveaux arrivants ne se sentent pas anéantis dans le dédale

Plus en détail

Réaliser un document unique sur les déchets biologiques et chimiques, synthèse des procédures de chaque site, recommandations pour le stockage

Réaliser un document unique sur les déchets biologiques et chimiques, synthèse des procédures de chaque site, recommandations pour le stockage Master Pro STEP Génie de l Environnement & Industrie (GEI) IUP Génie de l Environnement Université Paris- Diderot (2008-2009) 12 rue de l Ecole de Médecine 75006 PARIS M2 Pro GEI : UE 39U4GE53 Réaliser

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

Gestion et élimination des déchets radioactifs en secteur recherche

Gestion et élimination des déchets radioactifs en secteur recherche Gestion et élimination des déchets radioactifs en secteur recherche 9 èmes Rencontres PCR SFRP Sandrine Chanal Aurélie Cojan Sylvie Rigaud Introduction SOMMAIRE Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF)

Plus en détail

Décret n 2008-1007 en date du 18 août 2008 portant réglementation de la gestion des déchets biomédicaux

Décret n 2008-1007 en date du 18 août 2008 portant réglementation de la gestion des déchets biomédicaux 18-8-2008 - Décret n 2008-1007 portant réglementation de la gestion des déchets biomédicaux 1 Ministère de la Santé et de la Prévention Décret n 2008-1007 en date du 18 août 2008 portant réglementation

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/006-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques, biologiques, chimiques et physiques lors des opérations d épluchage, lavage et désinfection des légumes terreux,

Plus en détail

Règlement de la commune de Cologny relatif à la gestion des déchets

Règlement de la commune de Cologny relatif à la gestion des déchets Règlement de la commune de Cologny relatif à la gestion des déchets (Entrée en vigueur le 3 octobre 007) Vu la loi fédérale sur la protection de l environnement, du 7 octobre 983 (LPE) et ses ordonnances

Plus en détail

GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE

GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE GUIDE POUR L ORGANISATION ET LA RÉALISATION D UNE CORVÉE DE NETTOYAGE COMMUNAUTAIRE L ARRIVÉE DU PRINTEMPS ET DE L AUTOMNE EST SOUVENT SYNONYME DE «GRAND MÉNAGE» OU DE «NETTOYAGE DES BERGES». LA FONTE

Plus en détail

REGLEMENTATION ET GESTION DES DECHETS DANGEREUX A L ECOLE

REGLEMENTATION ET GESTION DES DECHETS DANGEREUX A L ECOLE REGLEMENTATION ET GESTION DES DECHETS DANGEREUX A L ECOLE Pascale LHOEST, Conseillère en prévention, Direction du SIPPT, Ministère de la Communauté française. Namur, le 7 novembre 2007 1 1. Définitions

Plus en détail

Bien trier ses déchets

Bien trier ses déchets Bien trier ses déchets Communauté de Communes de Pornic En savoir + Communauté de Communes de Pornic 02 51 74 28 10 Le tri, c est tous ensemble! Les ordures ménagères Dans un sac, dans le conteneur à couvercle

Plus en détail

7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri.

7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri. BIO-SEAUX 7 litres, 10 litres, 20/23/25 litres, 30/35/40 litres et la pyramide de tri. Tous nos catalogues sont imprimés sur du papier recyclé 1 PRESENTATION La famille des BIO-SEAUX se compose de conteneurs

Plus en détail

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION OBJECTIFS SPECIFIQUES : ENUMERER SANS ERREUR LES ELEMENTS QUI COMPOSENT LE MATERIEL COURANT DE SOINS EXPLIQUER CHACUNE DES TECHNIQUES

Plus en détail

Communauté de communes. de la Baie du Kernic

Communauté de communes. de la Baie du Kernic Communauté de Communes de la Baie du Kernic Communauté de communes de la baie du Kernic REGLEMENT DE SERVICE DES DECHETS MENAGERS COLLECTE DES DECHETS MENAGERS Vu les délibérations du Conseil de la Communauté

Plus en détail

ANALYSE COMPARATIVE DES ÉQUIPEMENTS DE TRAITEMENT DES BASSINS DE LIT

ANALYSE COMPARATIVE DES ÉQUIPEMENTS DE TRAITEMENT DES BASSINS DE LIT ANALYSE COMPARATIVE DES ÉQUIPEMENTS DE TRAITEMENT DES BASSINS DE LIT Points clefs tirés de l étude de l Agence d Evaluation des Technologies et des Modes d Intervention en Santé(AETMIS) ETMIS 2009 Préface

Plus en détail

Votre réponse vaudra acceptation totale et entière des conditions d appel d offres décrites dans le présent document.

Votre réponse vaudra acceptation totale et entière des conditions d appel d offres décrites dans le présent document. Paris, le 04 juillet 2012 Madame, Monsieur, Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint l appel d offres privé pour la fourniture éventuelle d équipements d entretien / nettoyage pour animalerie,

Plus en détail

GEOGRAPHIE Activités économiques CE2 N 5 : Les déchets : réduction et recyclage au Liban et en France

GEOGRAPHIE Activités économiques CE2 N 5 : Les déchets : réduction et recyclage au Liban et en France Suggestions de documents à Repères Vocabulaire à Compétences Idées directrices utiliser géographiques retenir spécifiques Ctrl+clic Dans cette séquence, l élève apprend comment les déchets que produisent

Plus en détail

Jeu des 7 familles de déchets

Jeu des 7 familles de déchets Jeu des 7 familles de déchets + Toi aussi deviens un super-héros de l environnement! Ensemble Trions bien Recyclons mieux Découvre en t amusant les gestes simples du tri et du recyclage et deviens, toi

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention

NANO. MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention NANO MATÉRIAUX Risques pour la santé & mesures de prévention Les nano-objets Les nano-objets sont des matériaux produits intentionnellement dont une, deux ou trois dimensions externes se situent à l échelle

Plus en détail

Règlement de la commune de Vandœuvres relatif à la gestion des déchets LC 42 911. Version 2 du 6 mars 2006

Règlement de la commune de Vandœuvres relatif à la gestion des déchets LC 42 911. Version 2 du 6 mars 2006 Version 2 du 6 mars 2006 Règlement de la commune de Vandœuvres relatif à la gestion des déchets LC 42 911 du 6 mars 2006 (Entrée en vigueur : le 6 mars 2006) Vu la loi fédérale sur la protection de l environnement,

Plus en détail

Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement.

Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement. Encouragés par la publicité, nous avons pris l habitude d utiliser de l eau de javel régulièrement. L eau de javel s utilise soit pure, pour désinfecter uniquement, soit mélangée à du détergent, dans un

Plus en détail

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature!

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! GUIDE PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! Réduisons nos déchets! Chacun d entre nous jette en moyenne 390 kg de déchets par an dans les poubelles et containers de tri auxquels s ajoutent les 200 kg qui

Plus en détail

Gestion des effluents et autres déchets phytosanitaires

Gestion des effluents et autres déchets phytosanitaires NOTE TECHNIQUE Gestion des effluents et autres déchets phytosanitaires en agriculture n Comment les limiter? n Quels moyens de gestion? L utilisation de produits phytosanitaires génère des déchets dangereux

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES Un guide à l intention des usagers et leurs proches Pour vous, pour la vie Ce document a comme objectif de vous donner des informations concernant

Plus en détail

CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ CENTRE DE RECHERCHE L INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DE QUÉBEC (CRIUSMQ)

CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ CENTRE DE RECHERCHE L INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DE QUÉBEC (CRIUSMQ) CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ CENTRE DE RECHERCHE DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DE QUÉBEC (CRIUSMQ) TABLE DES MATIÈRES 1. Procédures à suivre en cas d urgence ou de pannes 4 2. Découverte

Plus en détail

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008 Les A.E.S Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Définition A.E.S. Les facteurs de risque de contamination Conduite à tenir en cas d A.E.Sd Les précautions standards Conclusion Définition A.E.S. Accidents

Plus en détail

Thermo Scientific VARIOKLAV Autoclaves de laboratoire modulaires

Thermo Scientific VARIOKLAV Autoclaves de laboratoire modulaires Thermo Scientific VARIOKLAV Autoclaves de laboratoire modulaires Des appareils modulaires et compacts pour les applications de stérilisation à la vapeur Part of Thermo Fisher Scientific Thermo Scientific

Plus en détail

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Nocif Comburant Corrosif Toxique Inflammable CMI - 2008 Introduction Des produits chimiques de différents degrés de danger sont utilisés

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

GENERALITES ET SECURITE AU LABORATOIRE

GENERALITES ET SECURITE AU LABORATOIRE GENERALITES ET SECURITE AU LABORATOIRE Le travail du collaborateur ( trice ) scientifique et technique représente, dans les laboratoires, des risques qu il est important de connaître. Ce règlement a pour

Plus en détail

LIVRET ENVIRONNEMENT P59-AN-01 V01 Décembre 2014

LIVRET ENVIRONNEMENT P59-AN-01 V01 Décembre 2014 LIVRET ENVIRONNEMENT Décembre 2014 QU EST-CE QUE L ISO 14001? La norme sert à gérer les impacts sur l environnement. Elle peut être utilisée par tout organisme. L ISO permet d anticiper la conformité à

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

L'abécédaire de nos déchets

L'abécédaire de nos déchets Déchetterie Intercommunale Fiez, Fontaines-sur-Grandson, Grandevent, Novalles L'abécédaire de nos déchets Qu'en faire, où les acheminer? réutiliser plutôt que jeter recycler plutôt qu'éliminer les meilleurs

Plus en détail

Retour d expérience Gestion des déchets radioactifs dans les laboratoires de recherche

Retour d expérience Gestion des déchets radioactifs dans les laboratoires de recherche Retour d expérience Gestion des déchets radioactifs dans les laboratoires de recherche Romaine BOUBOUTOU, Henri BOSETTI Centre de Recherche de Vitry Alfortville (CRVA) 1 Gestion des déchets en recherche

Plus en détail

Parlons déchets. Du jardin d enfants à la 3 e année REPENSEZ LES DÉCHETS

Parlons déchets. Du jardin d enfants à la 3 e année REPENSEZ LES DÉCHETS Parlons déchets Du jardin d enfants à la 3 e année REPENSEZ LES DÉCHETS Introduction Ce programme a pour but d examiner les questions relatives à nos déchets et à la façon dont nous les éliminons. Les

Plus en détail

Quels emballages exactement?

Quels emballages exactement? Quels emballages exactement? Pour les bouteilles et les flacons en plastique Sont autorisés Les bouteilles de boissons transparentes ou opaques Les flacons de produits d entretien Les flacons de lessive

Plus en détail

Fiche d information sur le mercure

Fiche d information sur le mercure Fiche de sécurité chimique # 18 Fiche d information sur le mercure Le mercure (Hg, CAS [7439-97-6]) est le seul métal à l état liquide à température pièce. Il est très dense, très mobile, modérément volatil,

Plus en détail

les 5 indispensables pour l entretien écologique de la maison

les 5 indispensables pour l entretien écologique de la maison les 5 indispensables pour l entretien écologique de la maison 5 produits multi-usages, naturels et économiques, bref indispensables! 1 Vinaigre d alcool blanc non-parfumé 1 2 3 4 5 Vinaigre blanc Bicarbonate

Plus en détail