Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD. Maîtrise de la bio contamination et place du bio nettoyage. Jeudi 28 mai 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD. Maîtrise de la bio contamination et place du bio nettoyage. Jeudi 28 mai 2009"

Transcription

1 Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD Maîtrise de la bio contamination et place du bio nettoyage Jeudi 28 mai 2009 Alain LEFEBVRE - Cadre supérieur de santé Hygiéniste 1 Le bio nettoyage avant tout, un problème de propreté 2 1

2 L entretien des locaux Concourt à l hygiène générale de l EHPAD Est un des maillons de la chaine de prévention des infections associées aux soins Participe à l accueil des usagers : image de marque 3 Le bio nettoyage : les facteurs de réussite Valorisation et reconnaissance de la fonction Compétences spécifiques (formation initiale et/ou continue) Organisation du travail (fiches de postes, planification ) Dotation des personnels en équipements (locaux), matériels (ergonomie) et consommables adaptés Formalisation des procédures, évaluation et réajustements si nécessaire 4 2

3 Le nettoyage Objectif principal : assurer un aspect agréable (confort) et un bon niveau de propreté (hygiène) Elimination (macroscopique avant tout) des salissures particulaires, biologiques, organiques ou liquides Combinaison des actions mécanique et chimique combinées à la température et au temps d action cercle de Sinner 5 Le bio nettoyage Procédé destiné à réduire la contamination biologique des surfaces Réalisé en trois temps : Nettoyage Evacuation des salissures et des produits utilisés et rinçage Application d un désinfectant («on ne désinfecte bien que ce qui est propre») 6 3

4 Le nettoyage-désinfection Résulte de l utilisation d un produit détergent-désinfectant qui associe en une seule opération nettoyage et désinfection Une seule opération mais détergence pas toujours optimale : bio film détergence à périodicité définie 7 Le bio film Lorsque les conditions sont réunies, les bactéries peuvent adhérer à une surface et sécréter des substances polymériques constituant le glycocalyx qui les enveloppe en permanence et les protège. Le biofilm se constitue grâce au pouvoir d adhésion des bactéries dans un milieu favorable à leur développement : éléments nutritifs, chaleur, eau 8 4

5 Classification des locaux selon le niveau de risque infectieux 1 Halls Bureaux Services administratifs Services techniques Maison de retraite 2 Maternité, SSR SLD Rééducation fonctionnelle EHPAD Psychiatrie Consultation externe Crèche Laboratoires Stérilisation centrale (zone de lavage) Pharmacie Blanchisserie Chambre mortuaire Offices Sanitaires Ascenseurs Escaliers Salles d attente Circulations 3 Soins intensifs Réanimation Urgences SSPI Salles d accouchement Pédiatrie Chirurgie Médecine Hémodialyse Radiologie Exploration fonctionnelle Nurserie Biberonnerie Stérilisation centrale (zone de conditionnement) Salle d autopsie 4 Néonatologie Bloc opératoire Service de greffe Grands brûlés Oncologie / Hématologie Imagerie médicale interventionnelle, endoscopie interventionnelle 9 Rythme de bio nettoyage des locaux selon le niveau de risque Zone 1, risques minimes (Maison de retraite) nettoyage quotidien Zone 2, risques moyens (EHPAD) nettoyage-désinfection quotidien Zone 3, risques sévère Nettoyage-désinfection quotidien voire pluri quotidien Zone 4, très hauts risques Nettoyage-désinfection pluri quotidien (voire étape de désinfection) 10 5

6 Le bio nettoyage : cadre réglementaire (1) Code du travail Article L du titre 3 Hygiène, sécurité et conditions de travail, 2 : «les établissements et locaux mentionnés à l article L doivent être tenus dans un état de propreté». Circulaire du 13 juin 1991 relative à la requalification des ASH : «la requalification des ASH devra déboucher sur un élargissement de leur domaine principal d activité (entretien hygiène) ; l accent sera mis notamment sur leur participation aux tâches de désinfection» 11 Le bio nettoyage : cadre réglementaire (2) «L infirmier(e) respecte et fait respecter les règles d hygiène dans l administration des soins, dans l utilisation des matériels et dans la tenue des locaux» Code de la santé publique Décret n du 29/07/04 relatif aux parties IV et V Article R «dans le cadre de son rôle propre, l infirmier(e) est personnellement responsable des actes qu il assure avec la collaboration des aides-soignant(es) et auxiliaires de puériculture qu il encadre». Code de la santé publique Décret n du 29/07/04 relatif aux parties IV et V Article R

7 Le bio nettoyage : cadre réglementaire (3) 100 recommandations pour la surveillance et la prévention des infections nosocomiales CTIN - Version (Reco 50) : «L hygiène générale de l établissement sera envisagé par le CLIN de façon systématique avec le souci de proposer les techniques qui présentent le meilleur bilan coût-efficacité les activités les plus importantes à ce niveau sont les suivantes : l entretien des locaux (sols et surfaces) avec en particulier la définition des zones nécessitant un nettoyant-désinfectant et l établissement des fiches techniques d entretien» 13 Principes généraux (1) Tenue vestimentaire propre et adaptée Hygiène des mains Port de «gants ménage» (individuels, lavés entre chaque local, nettoyés intérieur et extérieur en fin de journée) Alternative : gants à UU à manchettes longues (coût!) 14 7

8 Principes généraux (2) Aller du plus propre au plus sale, du haut vers le bas pour les surfaces verticales Commencer par les locaux les moins contaminés «On ne désinfecte bien que ce qui est propre» 15 Le cercle de Sinner L efficacité d une opération de nettoyage dépend de 4 facteurs qui interviennent pour 25 % dans le résultat : La pression La physicochimie La température Le temps 16 8

9 Le cercle de Sinner : la pression Permet de décrocher la saleté du sol par frottement La mécanisation (mono brosse, auto laveuse) facilite le nettoyage (ergonomie) et améliore le résultat A prioriser pour les zones dégagées : hall, couloirs de circulation et pour les locaux particulièrement sales 17 Le cercle de Sinner : la physicochimie Permet d éliminer les saletés des surfaces Différents produits sont utilisés : - le détergent = sol propre et hygiénique - le détergent alcalin (action physico-chimique renforcée) = élimination de salissures résistantes, adhérentes - le détergent-désinfectant (souvent moins détergent que désinfectant) = pas de rinçage pour activité rémanente création d un biofilm à la surface du revêtement 18 9

10 Le cercle de Sinner : le temps Concerne le temps d action des produits Peu importance en cas de procédure mécanisée A considérer pour le nettoyage plus approfondi : remise en état d un sol protégé par exemple 19 Le cercle de Sinner : la température L eau chaude est plus efficace sur la saleté, les graisses renforce les propriétés physico chimiques des produits mais facteur mal maîtrisé et pas toujours possible (risque d inhalations de vapeurs toxiques pour les utilisateurs) INTERET du nettoyage à la vapeur : propriétés détersives et désinfectantes, innocuité pour les soignants, écologie 20 10

11 Les techniques 4 techniques d entretien des locaux Le dépoussiérage Essuyage humide des surfaces (toutes les surfaces autres que le sol) Balayage humide Nettoyage par aspiration Le lavage des sols Lavage manuel Lavage mécanisé Les techniques de traitement des sols L entretien par la vapeur 21 Les produits (1) Les détergents (nettoyage) = association de produits chimiques, permettant : l élimination des salissures visibles en facilitant le mouillage des surfaces grâce aux tensio-actifs (mise en suspension de salissures) un abaissement du niveau de contamination Ils ont aussi un pouvoir dégraissant 22 11

12 Les produits (2) Les détergents-désinfectants = action combinée détergente et désinfectante : Pouvoir détergent moindre Elimination momentanée des microorganismes (bactéries, champignons, levures, virus), selon les normes en vigueur 23 Les produits (3) Critères de choix : Toxicité Facilité d emploi (dilution rapide ) Odeur discrète Couleur du produit Parfums et colorants peuvent être irritants voire allergisants Spectre antimicrobien 24 12

13 Méthodes et matériels (1) Méthode des deux seaux «Duo-Mop» : Chariot d entretien avec support sac poubelle et seaux gradués code couleurs Chiffonnettes code couleurs Balai trapèze : léger, articulé, nettoyable Gazes à UU : en non tissé, pré imprégnées (adhésion des salissures), résistantes Chariot duo-mop Balai type «Faubert» Franges en coton, polyester-coton, ou micro-fibres nettoyées et décontaminées en blanchisserie, absorbantes et solides 25 Méthodes et matériels (2) 26 13

14 Méthodes et matériels (3) Méthode rasante : chariot d entretien : fonctionnel et ergonomique, facilement nettoyable support balai rasant bac de trempage avec égouttoir ou presse plate support sac poubelle chiffonnettes à UU ou code couleurs franges rasantes (2 par chambre) nettoyées et décontaminées en blanchisserie 27 Méthodes et matériels (4) 28 14

15 Les différentes étapes (1) Aération : contre-indiquée en cas de traitement d air l aérobiocontamination est certaine dans l environnement de la personne soignée (poussières) Ceratines particules sont si petites qu elles peuvent rester plusieurs heures en suspension dans l air seuil de visibilité de l œil humain : 1/15 mm 1 g de poussières peut contenir jusqu à 1,5 millions de bactéries d où l importance d éliminer les poussières des surfaces sans les recycler 29 Les différentes étapes (2) Evacuation des déchets et objets souillés : vider la poubelle sortir les déchets et objets souillés : urinaux, bassins ou les vider et les nettoyer 30 15

16 Les différentes étapes (3) Essuyage humide des meubles et objets meublants (code couleur) commencer du plus propre ou plus sale et de haut en bas ne jamais sécher les surfaces (sauf le miroir) respecter les dilutions des produits et le temps d action insister sur les surfaces contact (poignées de portes et interrupteurs, téléphones, télécommandes) pour les sanitaires, entretien régulier de la robinetterie changer la solution entre les chambres 31 Les différentes étapes (4) Essuyage des meubles et objets meublants 32 16

17 Les différentes étapes (5) Le balayage humide des sols 33 Les différentes étapes (6) Lavage et décontamination des sols : la méthode des deux seaux préparer de la solution de dd selon recommandations du fabricant Seau rouge : avec la presse dessus pour le rinçage de la frange, Seau bleu : solution dd propre pour le lavage réaliser 2 lavages successifs : le premier pour désincruster les salissures (mise en suspension des salissures), le second pour ramasser les salissures et permettre une action désinfectante (temps d action) changer de solution dd entre chaque chambre 34 17

18 Les différentes étapes (7) La méthode rasante : mettre à tremper le nombre de franges nécessaires selon le nombre de chambres les mettre à égoutter (1 frange égouttée pour 25 m²) le reste de la procédure étant identique à la méthode des deux seaux 35 Le contrôle des procédures Contrôle qualitatif : observation par un tiers suivie d un éventuel réajustement ou auto-évaluation (outils à construire au regard des référentiels) Contrôle quantitatif (prélèvements de surfaces) : en EHPAD, intérêt dans le cadre d une démarche qualité, intérêt pédagogique 36 18

19 Conclusion (1) Le bio nettoyage nécessite de réelles compétences. Chaque agent doit être formé en tenant compte de l évolution des connaissances en hygiène hospitalière, des techniques et des matériaux La motivation (suscitée par la reconnaissance), l implication et la responsabilisation de chaque agent sont gage d une prestation de qualité 37 Conclusion (2) 38 19

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection A. CHATELAIN Cadre hygiéniste Produits utilisés pour la détergence et la désinfection Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux ENTRETIEN DES LOCAUX Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux Classification des locaux selon le risque infectieux L entretien doit prendre en compte : la diversité des locaux les

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PT/HYG/003-C Page :Page 1 sur 15 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS?

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS? 3 ème Journée Régionale de formation et d information destinée aux EHPAD HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Jeudi 17 Novembre 2011 CHU de ROUEN Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage

Plus en détail

Management d une équipe de bio nettoyage

Management d une équipe de bio nettoyage 9 ème Journée d Automne de l Association des Hygiénistes de Picardie Jeudi 19 septembre 2013 - Noyon Management d une équipe de bio nettoyage Alain LEFEBVRE - Cadre supérieur de santé hygiéniste Le bio

Plus en détail

Entretien des locaux. «Faut qu ça brille»

Entretien des locaux. «Faut qu ça brille» Entretien des locaux «Faut qu ça brille» Besson Martine cadre hygièniste ARLIN Auvergne Oui, mais pas seulement! L entretien de l environnement à 2 objectifs : Maintenir une propreté visuelle par le nettoyage

Plus en détail

Le Bio nettoyage en milieu Hospitalier

Le Bio nettoyage en milieu Hospitalier Le en milieu Hospitalier Différence entre nettoyage et Bio-nettoyage Définition de nettoyage: Le nettoyage est l'opération qui consiste à éliminer les salissures afin d assurer la propreté, l hygiène,

Plus en détail

Bio nettoyage au bloc opératoire

Bio nettoyage au bloc opératoire Bio nettoyage au bloc opératoire Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie novembre 2012 Le bio nettoyage au bloc L impression omniprésente de travailler dans l urgence

Plus en détail

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Objectifs Assurer une propreté visuelle Assurer un environnement agréable au patient/résident Prévenir la transmission croisée La classification

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux Formation Initiale du personnel A l hygiène et à l entretien des locaux Formation initiale à l hygiene et l entretien des locaux 1.Principes d hygiène fondamentaux 1.1. Notions de base sur les salissures:

Plus en détail

Hygiène des locaux Méthodes actuelles et nouveautés. manuelles, règles de sécurité, place des nouvelles techniques et matériels -- M.

Hygiène des locaux Méthodes actuelles et nouveautés. manuelles, règles de sécurité, place des nouvelles techniques et matériels -- M. Hygiène des locaux Méthodes actuelles et nouveautés Principe de l entretien courant des locaux : méthodes manuelles, règles de sécurité, place des nouvelles techniques et matériels -- Survie des microorganismes

Plus en détail

ENTRETIEN COURANT DE LA CHAMBRE DU RESIDENT Fiche N 3

ENTRETIEN COURANT DE LA CHAMBRE DU RESIDENT Fiche N 3 1. OBJECTIFS Maintenir un environnement visuellement propre afin d offrir un confort et un accueil agréable aux résidents et à leurs proches. Limiter le risque de transmission croisée des microorganismes

Plus en détail

HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS

HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS Usine & bureaux : Z.I. La Croix-St-Pierre - 19800 EYREIN - Tél. 05 55 27 65 27 - Fax 05 55 27 66 08 - www.eyrein-industrie.com L HYGIENE HOSPITALIERE Le système hospitalier

Plus en détail

Bionettoyage des locaux

Bionettoyage des locaux Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N S.PT.S.006.4 Bionettoyage des locaux CLASSEUR 1 : ADMINISTRATION SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS CLASSEUR 3 : QUALITE CLASSEUR

Plus en détail

L ENTRETIEN DES LOCAUX ET DES EQUIPEMENTS AU BLOC OPERATOIRE

L ENTRETIEN DES LOCAUX ET DES EQUIPEMENTS AU BLOC OPERATOIRE LUTTE CONTRE L INFECTION EN PERIODE PERI-OPERATOIRE mars 2010 L ENTRETIEN DES LOCAUX ET DES EQUIPEMENTS AU BLOC OPERATOIRE F. DUBOURDIEU Unité d Hygiène Hospitalière Hôpitaux Civils de Colmar Sommaire

Plus en détail

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Journée de formation du RRESO Brest le 24 mai 2007 Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier Service hygiène hospitalière Centre Hospitalier de

Plus en détail

Entretien du MATERIEL de soins

Entretien du MATERIEL de soins Entretien du MATERIEL de soins 1ère partie : Matériel restant au service L. SCHATZ IDE hygiéniste Unité d Hygiène Hospitalière HCC IFSI novembre 09 PLAN Les différents types de matériel Risques Classification

Plus en détail

La réglementation quelques incontournables

La réglementation quelques incontournables Unité d Hygiène et d Épidémiologie 2012 La réglementation quelques incontournables Code du Travail - Article L 231-2 du titre 3 Hygiène, sécurité et conditions de travail Paragraphe 2 : «Les établissements

Plus en détail

1. Qu'est-ce que nettoyer? 2. Pourquoi nettoyer et désinfecter? 3. Où se trouvent les germes? 4. Principe de nettoyage

1. Qu'est-ce que nettoyer? 2. Pourquoi nettoyer et désinfecter? 3. Où se trouvent les germes? 4. Principe de nettoyage 1. Qu'est-ce que nettoyer? Supports de cours L'entretien et la désinfection des locaux C'est rendre propre en éliminant les salissures sans détériorer le matériau que l'on nettoie. Il s'agit d'un assainissement

Plus en détail

Rencontre avec l expert Gestion des excréta, Gestion des effluents

Rencontre avec l expert Gestion des excréta, Gestion des effluents Rencontre avec l expert Gestion des excréta, Gestion des effluents Hélène PADOVANI, Marseille Infirmière hygiéniste Dr Karine BLANCKAERT, Lille Praticien hygiéniste 1 LA MISE À DISPOSITION DES PHA EST

Plus en détail

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX 1. OBJECTIF Eviter la transmission croisée de micro-organismes via les dispositifs médicaux (DM) de bas niveau de risque infectieux et de niveau intermédiaire 2. DOMAINE D APPLICATION Médecins, infirmiers,

Plus en détail

ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES

ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES METHODE PRODUITS Usine & bureaux : Z.I. La Croix-St-Pierre - 19800 EYREIN - Tél. 05 55 27 65 27 - Fax 05 55 27 66 08 - www.eyrein-industrie.com ENTRETIEN DES BUREAUX

Plus en détail

BON USAGE DES DESINFECTANTS

BON USAGE DES DESINFECTANTS BON USAGE DES DESINFECTANTS Agents antiinfectieux DUCRUET L, Saint Genis Laval Août 2010 Objectif Ce document donne les principes généraux du bon usage des désinfectants pour aider à la mise au point de

Plus en détail

Définition: LA STERILSATION

Définition: LA STERILSATION LA STERILSATION Définition: Procédé par lequel tous les germes (bactéries, virus, levure,.) sont définitivement détruits en surface et en profondeur dans un espace incontaminable clos. Préparation du matériel

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

Avant l époque «Faubert»

Avant l époque «Faubert» Epoque que vous n avez surement pas connue! Entretien des locaux : de la serpillière à la méthode de pré imprégnation G. Guerre (CS hygiéniste) ARLIN Bourgogne 1893 Guide de l'entretien des locaux / ARLIN

Plus en détail

Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD. MISSIONS de l ARLIN Bretagne

Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD. MISSIONS de l ARLIN Bretagne Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD MISSIONS de l ARLIN Bretagne Conseils et assistance aux ES et aux EHPAD FAM MAS Animation

Plus en détail

Construire un plan de nettoyage et de désinfection

Construire un plan de nettoyage et de désinfection Construire un plan de nettoyage et de désinfection Docteur Régine POTIÉ-RIGO Médecin du Travail Mlle Laetitia DAVEZAT IPRP Ingénieur Hygiène/Sécurité Mme Laetitia MARCHE Technicienne des services généraux

Plus en détail

FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL

FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL 1- Hygiène personnelle indispensable 2- Cheveux propres et attachés FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL Objectif : Protéger le patient et le soignant en évitant la propagation des micro-organismes. 3- Port

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT Généralités L EAU La tension superficielle : Phénomène naturel; paramètre qu a une surface a être mouillée( tension qu exerce l eau sur une surface) L eau

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle Fiche technique relative à l entretien manuel de la OBJECTIF : Mettre en œuvre une technique de lavage de la en respectant le mode opératoire. N OPERATIONS MATERIELS ET PRODUITS 1 ORGANISATION lavette

Plus en détail

Les bonnes pratiques de bionettoyage et la bonne utilisation des produits. Sylvie HAGEAUX Cadre de santé CH de St-Quentin

Les bonnes pratiques de bionettoyage et la bonne utilisation des produits. Sylvie HAGEAUX Cadre de santé CH de St-Quentin Les bonnes pratiques de bionettoyage et la bonne utilisation des produits Sylvie HAGEAUX Cadre de santé CH de St-Quentin Pourquoi nettoyer? Pour assurer un cadre agréable et sécurisant aux patients et

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES D'ENTRETIEN

PRINCIPALES TECHNIQUES D'ENTRETIEN PRINCIPALES TECHNIQUES D'ENTRETIEN Bionettoyage REGARD A., LYON Janvier 2010 Techniques et méthodes I. Entretien des surfaces «hors sol» 1) Essuyage humide des surfaces au quotidien Enlever les salissures

Plus en détail

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Désinfection, stérilisation Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Formation élèves aidessoignants Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Plus en détail

PROCEDURE BIONETTOYAGE DES UNITES DE SOINS EN COURT SEJOUR

PROCEDURE BIONETTOYAGE DES UNITES DE SOINS EN COURT SEJOUR PROCEDURE BIONETTOYAGE DES UNITES DE SOINS EN COURT SEJOUR PG ENS ENT 014 v4 2012 1/11 MODIFICATIONS APPORTEES - Nouveaux chariots - Méthode de pré-imprégnation - Individualisation des chiffonnettes OBJET

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER PROPRETE OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER

GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER PROPRETE OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER PROPRETE CHAPITRE 1 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CHAPITRE 2 GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER CHAPITRE 3 CONTEXTE 3-1- Caractéristiques de l'activité propreté

Plus en détail

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE BIBERONS EN CRECHE DE VILLE ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE DE VILLE ET EN ETABLISSEMENT DE SANTE Janine BENDAYAN - Epidémiologie et hygiène hospitalière, Hôpital PURPAN - CHU Toulouse - septembre

Plus en détail

Structures et aménagement des bâtiments et des locaux

Structures et aménagement des bâtiments et des locaux Structures et aménagement des bâtiments et des locaux Partie 2 Le classement des locaux BTS HPE/HSE Fascicule stagiaire TD 1 P a g e I. Les structures intérieures a. Classification des secteurs d activité

Plus en détail

ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX I DRAGON

ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX I DRAGON ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX I DRAGON I. DEFINITIONS ET RAPPELS DISPOSITIFS MEDICAUX? NETTOYAGE ET DESINFECTION? CHOIX DU MODE DE TRAITEMENT ET NIVEAU DE RISQUE LES DIFFERENTS PRODUITS II. LES DM

Plus en détail

C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002 2. H 2. HYGIÈNE DES LOCAUX

C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002 2. H 2. HYGIÈNE DES LOCAUX 2. H 2. HYGIÈNE DES LOCAUX 23 C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002 2. HYGIÈNE DES LOCAUX 2.1 Classification des locaux par zone 2.2 Fréquence du nettoyage par local

Plus en détail

BIONETTOYAGE EN EHPAD ET LONG SEJOUR

BIONETTOYAGE EN EHPAD ET LONG SEJOUR BIONETTOYAGE EN EHPAD ET LONG SEJOUR PS ENS ENT 002 v2 2012 1/10 MODIFICATION(S) APPORTEE(S) - Nouveaux chariots - Méthode de pré-imprégnation - Individualisation des chiffonnettes OBJET Améliorer la qualité

Plus en détail

BIONETTOYAGE EN SOINS DE SUITE 2009

BIONETTOYAGE EN SOINS DE SUITE 2009 PS ENS-ENT 010 V1 BIONETTOYAGE EN SOINS DE SUITE 2009 n page 1/14 OBJET Améliorer la qualité de l'environnement du patient, contribuant ainsi à diminuer le risque d'infection. En cohérence avec le manuel

Plus en détail

Mai Thanh LE - Pôle Hygiène

Mai Thanh LE - Pôle Hygiène Sodexo Le Better Tomorrow Plan Nos actions de progrès en bio nettoyage Mai Thanh LE - Pôle Hygiène Présentation de l entreprise Sodexo Depuis la création de l entreprise en 1966, Sodexo est le partenaire

Plus en détail

LES GANTS. Pour la protection de tous, personnel et patients

LES GANTS. Pour la protection de tous, personnel et patients LES GANTS Pour la protection de tous, personnel et patients Mettre des gants, pourquoi? L efficacité de la désinfection des mains par lavage ou par friction est limitée : Avant un geste nécessitant une

Plus en détail

APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR

APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR Place de la méthode vapeur pour l entretien des locaux dans les EHPAD Corinne FILLON CH de Dieppe 17Novembre 2011 Méthode vapeur Principes - La vapeur est un gaz qui réunit

Plus en détail

Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier

Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier hygiéniste Centre hospitalier de Versailles Réunion de formation du réseau CoCLINNOR

Plus en détail

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 Entretien des locaux IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 L entretien des locaux hospitaliers concourt à l hygiène générale d un établissement de soins L entretien est un des maillons de la chaîne

Plus en détail

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes 1. ENTRETIEN À L OUVERTURE D UNE SALLE D OPÉRATION NON UTILISÉE AU DELÀ DE 24 H Nettoyer les surfaces (table d opération, table d instruments, éclairage opératoire, appareil d anesthésie), avec un chiffon

Plus en détail

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques HYGIENE & SECURITE Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques Irritations, brûlures, allergies, maladies, l utilisation de produits chimiques lors de l entretien des locaux expose les agents

Plus en détail

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES PRISE EN CHARGE ET TRAITEMENT KA. Dinh-Van, Pharmacienne Centre Médicochirurgical de Kourou 27 mars 2013 Semaine guyanaise de lutte contre les infections associées aux

Plus en détail

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER Depuis 1964 Hôpitaux Cliniques Dentisterie Cabinets médicaux Seniories et centres de médication Le nettoyage et la désinfection sont primordiaux pour

Plus en détail

Hygiène en structure d accueil de la petite enfance

Hygiène en structure d accueil de la petite enfance Hygiène en structure d accueil de la petite enfance Qu est ce que l hygiène? L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections. Elle se base essentiellement sur trois actions : le

Plus en détail

OUVRIR UNE SALLE D'INTERVENTION

OUVRIR UNE SALLE D'INTERVENTION PS ENS ENT 012 v2 OUVRIR UNE SALLE D'INTERVENTION 2010 1/7 OBJET Uniformiser la procédure d'ouverture d'une salle d'intervention DOMAINE D APPLICATION Blocs opératoires PERSONNEL CONCERNE Ensemble du personnel

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS

REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS LE CENTRE HOSPITALIER D USSELD LE CENTRE HOSPITALIER D USSELD Établissement public de 329 lits avec activités:

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2008. Spécialité : Environnement, hygiène

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2008. Spécialité : Environnement, hygiène Centres de Gestion de la Mercredi 6 janvier 2008 Fonction Publique Territoriale de la région Bretagne Centre organisateur : CDG 56 EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE ère CLASSE 2008 Spécialité

Plus en détail

4 PROTOCOLES DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION A APPLIQUER 1 - PROCEDURE APPROFONDIE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES VEHICULES

4 PROTOCOLES DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION A APPLIQUER 1 - PROCEDURE APPROFONDIE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES VEHICULES PROTOCOLE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES TRANSPORTS SANITAIRES ET DE LEURS MATERIELS Selon les protocoles du CLIN, du SMUR 54 et du Groupe Synapse (69) Pour assurer une efficacité optimale du nettoyage

Plus en détail

ACCESSOIRES TECHNIQUES

ACCESSOIRES TECHNIQUES ACCESSOIRES TECHNIQUES Nettoyage et décontamination Consommables Salles propres Maîtrise du Process Ultra-propreté www.sterigene.com STERIGENE est une entreprise à forte empreinte historique, qui a su

Plus en détail

CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012

CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012 Hôpitaux Universitaires La Pitié-Salpêtrière-Charles Foix CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012 Christine KHAVAS, IDE Hygiéniste EOHH Charles FOIX - IFSI Les Règles R professionnelle des infirmier(e)s e)s L article

Plus en détail

Précautions standard. Mesures de prévention pour : Protéger le personnel et le patient Maitriser le risque de transmission des agents infectieux

Précautions standard. Mesures de prévention pour : Protéger le personnel et le patient Maitriser le risque de transmission des agents infectieux Précautions standard Mesures de prévention pour : Protéger le personnel et le patient Maitriser le risque de transmission des agents infectieux = ensemble de mesures pratiques que tout soignant est tenu

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX DES ETABLISSEMENTS DE SOINS

ENTRETIEN DES LOCAUX DES ETABLISSEMENTS DE SOINS ENTRETIEN DES LOCAUX DES ETABLISSEMENTS DE SOINS Edition : Avril 2005 ENTRETIEN DES LOCAUX DES ETABLISSEMENTS DE SOINS Coordinateur du groupe : Docteur Xavier VERDEIL Document validé par le Conseil d Orientation

Plus en détail

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER L hygiène et la propreté générale d un établissement sont essentielles pour la santé et la sécurité du personnel, des clients, des visiteurs et de la communauté

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE Astrid Demarchi Soins Prédésinfection Lavage Stockage Retraitement des dispositifs médicaux stériles Désinfection Stérilisation Emballage Contrôles Le lavage est

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT I LES DETERGENTS a) Définition : Substances utilisées pour le lavage ou le nettoyage. Le détergent a uniquement des propriétés nettoyantes. Il ne détruit pas

Plus en détail

Désinfectoguide. 2007 révision 2008 - décembre

Désinfectoguide. 2007 révision 2008 - décembre Désinfectoguide Document préparé par Madame Vanessa VENANT, IDE référente en Hygiène Date Rédaction Nom Prénom Signature 2007 révision 2008 V. VENANT IDE Hygiéniste Date Vérification Nom Prénom Signature

Plus en détail

Corinne TAMAMES Cadre de santé expert en hygiène

Corinne TAMAMES Cadre de santé expert en hygiène Corinne TAMAMES Cadre de santé expert en hygiène 1 Détergent Définition: Substance contenant des tensio actifs, destinée à favoriser l élimination par l eau de souillures non solubles dans l eau pure Propriétés

Plus en détail

HYGIENE ET ENTRETIEN DES LOCAUX

HYGIENE ET ENTRETIEN DES LOCAUX HYGIENE ET ENTRETIEN DES LOCAUX Place du nettoyage dans la structure hospitalière Toutes les catégories de personnel sont concernées par l hygiène de l environnement. L'objectif central de l hôpital est

Plus en détail

ENTRETIEN D UN GROUPE SANITAIRE

ENTRETIEN D UN GROUPE SANITAIRE ENTRETIEN D UN GROUPE SANITAIRE PROGRAMME Enquête sur la propreté d un groupe sanitaire Le lexique de la propreté Connaître les différentes sources de contamination pour mieux les maîtriser Rappels règlementaires

Plus en détail

Visite hygiène du du 02 octobre 2009

Visite hygiène du du 02 octobre 2009 1/10 Présents : Monsieur BONDU (Société AZUR NET), Micheline GUILLOTEAU, Odile MICHONNEAU et Nadine OUACHENE Ordre du jour : Point sur la prestation d AZUR NET Compte-rendu : Rappel de la visite hygiène

Plus en détail

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN A CONCEPTION DES LOCAUX B ENTRETIEN DES LOCAUX 1. ENTRETIEN DES SOLS ET SURFACES 2. ENTRETIEN DES EQUIPEMENTS

Plus en détail

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES :

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : 1 PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : AUDIT DU GREPHH: PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DU RÉSEAU D HYGIÈNE CHOLETAIS-SAUMUROIS Murielle Chapu & Agnès Petiteau, IDE Hygiènistes Audit National 2 Audit proposé sur 3

Plus en détail

7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION:

7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION: 7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION: Le RD 3484/2000 établit les normes d hygiène relatives à l élaboration, la distribution et la commercialisation des produits alimentaires finis, «pour le nettoyage des installations,

Plus en détail

Entretien d une chambre d un patient ou résidant. Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste

Entretien d une chambre d un patient ou résidant. Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste Entretien d une chambre d un patient ou résidant Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste RECOMMANDATIONS GENERALES 1. Aérer la pièce 2. Sortir les déchets 3. Travailler toujours

Plus en détail

Entretien des différents locaux

Entretien des différents locaux Fiche Pratique Entretien des différents locau Il n'eiste pas " la technique", mais plusieurs techniques qui seront élaborées sous forme de mode opératoire en tenant compte des contraintes du contete. Cependant,

Plus en détail

MARCHE DE NETTOYAGE MAISON DE L ENFANCE. Cahier des clauses techniques particulières

MARCHE DE NETTOYAGE MAISON DE L ENFANCE. Cahier des clauses techniques particulières MARCHE DE NETTOYAGE MAISON DE L ENFANCE Cahier des clauses techniques particulières ESPACE D ACCUEIL ET D ECHANGE NATURE DES SURFACES ET SUPERFICIE Il est précisé que les locaux restent ouverts en période

Plus en détail

ENTRETIEN DES DIFFERENTS LOCAUX

ENTRETIEN DES DIFFERENTS LOCAUX ENTRETIEN DES DIFFERENTS LOCAUX Bionettoyage REGARD A., LYON Juillet 2010 Il n'eiste pas " la technique", mais plusieurs techniques qui seront élaborées sous forme de mode opératoire en tenant compte des

Plus en détail

Rouen 05 décembre 2013 LAVE-BASSINS

Rouen 05 décembre 2013 LAVE-BASSINS LAVE-BASSINS I : Utilité du lave-bassins Le lave-bassins est un dispositif médical conçu pour les fonctions vidage, nettoyage et désinfection des différents ustensiles : bassins, urinaux, bocaux, seaux

Plus en détail

6 Traitement des produits (cuisson, tranchage, assemblage ) Cuisson

6 Traitement des produits (cuisson, tranchage, assemblage ) Cuisson 6 Traitement des produits (cuisson, tranchage, assemblage ) 35 Cuisson 36 Fabrication culinaires maîtrisées Manger varié J aime J aime pas 37 Le respect des recettes : fiches techniques 38 Tests de dégustations

Plus en détail

CONSIGNES POUR LE NETTOYAGE ET LA DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX

CONSIGNES POUR LE NETTOYAGE ET LA DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX Conformément à la législation, les dispositifs médicaux ne peuvent être mis en service ou utilisés s ils présentent des défauts pouvant mettre en danger les patients, les soignants ou des tiers. Concernant

Plus en détail

Produit ou procédé ayant la propriété de tuer les bactéries dans des conditions définies (AFNOR, CEN).

Produit ou procédé ayant la propriété de tuer les bactéries dans des conditions définies (AFNOR, CEN). 1 - DÉFINITIONS Bactéricide Produit ou procédé ayant la propriété de tuer les bactéries dans des conditions définies (AFNOR, CEN). Contamination Présence d un élément indésirable dans un fluide, sur une

Plus en détail

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : Afin de prévenir le risque infectieux et maîtriser l hygiène

Plus en détail

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites structures Circuits et locaux, approche économique Circuit: «La marche en avant» Utilisation Distribution Pré-désinfection Stockage Nettoyage-désinfection

Plus en détail

ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES

ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES 1 ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES A. NETTOYAGE COURANT Il est effectué: en dernier lieu, Idéalement ½ heure minimum après la réfection du lit. en

Plus en détail

LE CIRCUIT DU LINGE. Introduction. Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste

LE CIRCUIT DU LINGE. Introduction. Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste LE CIRCUIT DU LINGE Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste Introduction Le linge est au plus près du malade, à son contact direct. C est un élément de confort indispensable. Les articles textiles doivent répondre

Plus en détail

PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com

PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com Imaginez Nettoyer avec moins de DETERGENTS EAU Réduire l empreinte du carbone Impact environnemental d un point de vue général Impact environnemental de la technologie ech20 Quand vous utilisez ech2o,

Plus en détail

ETABLISSEMENTS DE SANTÉ

ETABLISSEMENTS DE SANTÉ PLAFONDS SYSTEMES [Ensemble, nos idées prennent forme.] CI/SfB (35) Xy Mars 2007 SANTE ETABLISSEMENTS DE SANTÉ CONFORT ACOUSTIQUE SANTÉ ET SÉCURITÉ CONFORT VISUEL BIEN-ETRE ENVIRONNEMENT Performances des

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON

TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON PF-03-SOINS-D07-FT-E SH Total pages : 05 version Rédacteur(s) Vérificateur(s) Approbateur Nature de la modification 1 Cf. rédacteurs PEDIATRIE CLIN Date 2006 2006

Plus en détail

Offre de formation. itinéraire Agent polyvalent-e d entretien en charge des activités de nettoyage des locaux. https://inscription.cnfpt.

Offre de formation. itinéraire Agent polyvalent-e d entretien en charge des activités de nettoyage des locaux. https://inscription.cnfpt. 2015 Offre de formation itinéraire Agent polyvalent-e d entretien en charge des activités de nettoyage des locaux Inscription en ligne aux stages https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie

Plus en détail

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime.

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. Lire les questions attentivement, puis choisir la lettre correspondant à la ou les bonnes

Plus en détail

Guide pour le choix des produits et des techniques d hygiène des locaux dans le respect du développement durable

Guide pour le choix des produits et des techniques d hygiène des locaux dans le respect du développement durable Guide pour le choix des produits et des techniques d hygiène des locaux dans le respect du développement durable GROUPE DE TRAVAIL INTER ETABLISSEMENTS DU RESEAU CoCLINNOR 2011 2012 1 Table des matières

Plus en détail

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Plan INTRODUCTION BIBERONNERIE organisation architecturale Entretien

Plus en détail

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31 Code : PR-DSI-000-31 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des soins infirmiers Approuvée par : Diane Benoit Présentée et adoptée au comité de direction le : 16 janvier 2013 Entrée en vigueur le :

Plus en détail

Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé

Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé 9èmes Journées de prévention des infections associées aux soins OBJECTIFS DEFINIS ET ATTEINTS PAR SANIVAP DEPUIS 13 ANS VALIDER L

Plus en détail

Guide pour la formation de nouveaux professionnels en établissements de soins CCLIN Sud Ouest

Guide pour la formation de nouveaux professionnels en établissements de soins CCLIN Sud Ouest X / LES PRODUITS UTILISES POUR LA DETERGENCE, LA DESINFECTION ET L ANTISEPSIE 66 Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail