DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 1"

Transcription

1 DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 1 Complétez le premier tableau en notant le jour de collecte, ainsi que le nombre de sacs ou des sortis. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque flux. Dans le deuxième tableau, indiquez le volume et le taux moyen de remplissage des sacs ou des. Volume des sacs ou des (30l 60l 80l autre) (30l autre) (50l 100l autre) moyen de remplissage des sacs ou des (Entourez le correspondant)

2 DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 2 Complétez le premier tableau en notant le jour de collecte, ainsi que le nombre de sacs ou des sortis. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque flux. Dans le deuxième tableau, indiquez le volume et le taux moyen de remplissage des sacs ou des. Volume des sacs ou des (30l 60l 80l autre) (30l autre) (50l 100l autre) moyen de remplissage des sacs ou des (Entourez le correspondant)

3 DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 3 Complétez le premier tableau en notant le jour de collecte, ainsi que le nombre de sacs ou des sortis. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque flux. Dans le deuxième tableau, indiquez le volume et le taux moyen de remplissage des sacs ou des. Volume des sacs ou des (30l 60l 80l autre) (30l autre) (50l 100l autre) moyen de remplissage des sacs ou des (Entourez le correspondant)

4 DÉCHETS (Volume) - Suivi journalier SEMAINE 4 Complétez le premier tableau en notant le jour de collecte, ainsi que le nombre de sacs ou des sortis. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque flux. Dans le deuxième tableau, indiquez le volume et le taux moyen de remplissage des sacs ou des. Volume des sacs ou des (30l 60l 80l autre) (30l autre) (50l 100l autre) moyen de remplissage des sacs ou des (Entourez le correspondant)

5 DÉCHETS (Poids) - Suivi journalier SEMAINE 1 Pour estimer le poids des déchets, veuillez les peser à chaque sortie des poubelles en utilisant une balance ou un dynamomètre. Par la suite, complétez le tableau en notant le poids à chaque sortie et le jour de pesée. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque flux.

6 DÉCHETS (Poids) - Suivi journalier SEMAINE 2 Pour estimer le poids des déchets, veuillez les peser à chaque sortie des poubelles en utilisant une balance ou un dynamomètre. Par la suite, complétez le tableau en notant le poids à chaque sortie et le jour de pesée. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque flux.

7 DÉCHETS (Poids) - Suivi journalier SEMAINE 3 Pour estimer le poids des déchets, veuillez les peser à chaque sortie des poubelles en utilisant une balance ou un dynamomètre. Par la suite, complétez le tableau en notant le poids à chaque sortie et le jour de pesée. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque flux.

8 DÉCHETS (Poids) - Suivi journalier SEMAINE 4 Pour estimer le poids des déchets, veuillez les peser à chaque sortie des poubelles en utilisant une balance ou un dynamomètre. Par la suite, complétez le tableau en notant le poids à chaque sortie et le jour de pesée. A la fin de la semaine, faites le total pour chaque flux.

Journées Euro-Pharmat NICE 13-14-15 Octobre 2015

Journées Euro-Pharmat NICE 13-14-15 Octobre 2015 2 1. Scenario 1 : 11. Matériels utilisés : Pousse Seringue Electrique PSE Poches et flacons semi-rigides Colorants Perfuseurs, Prolongateur PSE, Prolongateurs standards, Rampes, Robinets, Valves AR, Valves

Plus en détail

LE MANAGEMENT VISUEL

LE MANAGEMENT VISUEL LE MANAGEMENT VISUEL Définition: Le management visuel contribue à la communication et à l image de marque de la société. Son objectif est de définir, à l aide d outils visuels, un environnement de travail

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 27% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 27% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION / Constats : Ce deuxième niveau de mesure consiste à peser les déchets alimentaires par poste (préparation, distribution,

Plus en détail

Fiche explicative de la feuille de calcul

Fiche explicative de la feuille de calcul Fiche explicative de la feuille de calcul Cette fiche est à lire attentivement avant d'utiliser l'outil informatique mis à votre disposition. Elle est destinée à vous guider dans l'utilisation de la feuille

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS DE L ASPIRATEUR

MANUEL D INSTRUCTIONS DE L ASPIRATEUR MANUEL D INSTRUCTIONS DE L ASPIRATEUR Référence : 10000174061 Attention : IMPORTANT - INSTRUCTIONS À LIRE ATTENTIVEMENT ET À CONSERVER POUR UTILISATION ULTÉRIEURE. Avant de nettoyer et d entretenir votre

Plus en détail

Pèse-personne électronique, impédancemètre

Pèse-personne électronique, impédancemètre Pèse-personne électronique, impédancemètre Reference : DOS116 Version : 1.3 Langue : Français p. 1 Toutes nos félicitations pour avoir choisi cette balance. Pour assurer le bon fonctionnement, maintenir

Plus en détail

Notice d utilisation BALANCE ELECTRONIQUE. Reference: DOM225 Version: 1.3 Langage: Français

Notice d utilisation BALANCE ELECTRONIQUE. Reference: DOM225 Version: 1.3 Langage: Français BALANCE ELECTRONIQUE Reference: DOM225 Version: 1.3 Langage: Français 1 Vous venez d acquérir un produit de la marque KITCHEN ARTIST et nous vous en remercions. Nous apportons un soin particulier au design,

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

OBSERVATION D UN ECO-EVENEMENT

OBSERVATION D UN ECO-EVENEMENT OBSERVATION D UN ECO-EVENEMENT Ensemble, contribuons à préserver l environnement! 1 1. INFORMATIONS SUR L ASSOCIATION TYPE D ORGANISME / ENTITE ORGANISATRICE ASSOCIATION COLLECTIVITE AUTRE, PRECISER :.

Plus en détail

Kit de mise sous vide alimentaire

Kit de mise sous vide alimentaire Kit de mise sous vide alimentaire Référence : DOM333 Version : 1.3 Langue : Français p. 1 Merci d'avoir acheté un produit de marque Domoclip. Nous mettons beaucoup de soin dans la conception, l'ergonomie

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ

PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NO 32-97 AYANT POUR OBJET D IMPOSER UNE TARIFICATION POUR LES INTERVENTIONS DESTINÉES À PRÉVENIR OU À COMBATTRE L INCENDIE D UN VÉHICULE PROCÉDURE DATE NUMÉRO Avis de motion

Plus en détail

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED)

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 CONTEXTE... 3 FORMATION ET SENSIBILISATION

Plus en détail

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Population de la Ville de Markham 315 588 Maisons unifamiliales 91 684 Immeubles multi-résidentiels

Plus en détail

Vidange de l huile moteur sur Xsara Picasso HDi (Exemple sur le 2,0L)

Vidange de l huile moteur sur Xsara Picasso HDi (Exemple sur le 2,0L) Vidange de l huile moteur sur Xsara Picasso HDi (Exemple sur le 2,0L) La périodicité de remplacement de l huile et du filtre moteur est de 20000kms ou 1 à 2 ans (selon modèle). Elle ne demande pas de connaissances

Plus en détail

Cas d utilisation Archive de délibérations

Cas d utilisation Archive de délibérations Cas d utilisation Archive de délibérations Sommaire Application métier Création de l archive Application métier Transfert de l archive GED Sas -Préparation du versement GED Sas -Versement Création de l

Plus en détail

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE..

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. Entre : Le SIOM, dont le siège est situé au Chemin départemental

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. 2 \ Descriptif de projet. Titre du projet Eco- Drop. Domaine(s) concerné(s) Résumé du projet

DOSSIER TECHNIQUE. 2 \ Descriptif de projet. Titre du projet Eco- Drop. Domaine(s) concerné(s) Résumé du projet DOSSIER TECHNIQUE 2 \ Descriptif de projet Titre du projet Eco- Drop Domaine(s) concerné(s) Commercial, marketing Comportemental Technologique Résumé du projet Le marché de la lessive a déjà fait l objet

Plus en détail

Les Sacs Biodégradables

Les Sacs Biodégradables Les Sacs Biodégradables Introduction: De nos jours, l utilisation des sacs plastiques est très fréquente, notamment dans le commerce ou encore pour l usage personnel (sacs poubelles ) mais cela n est pas

Plus en détail

Manuel d instruction. Bracelet connecté. Référence : TEC578 Version : 1.4 Langue : Français 1

Manuel d instruction. Bracelet connecté. Référence : TEC578 Version : 1.4 Langue : Français 1 Bracelet connecté Référence : TEC578 Version : 1.4 Langue : Français 1 Nous vous remercions d avoir fait l'acquisition de notre produit de marque CLIP SONIC Technology. Nous prenons grand soin dans la

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Bonnes vacances à tous On se retrouve à la rentrée JOURNAL D INFORMATIONS DE LA VILLE DE CERGY N 166

Bonnes vacances à tous On se retrouve à la rentrée JOURNAL D INFORMATIONS DE LA VILLE DE CERGY N 166 Du 21 mai au21 juin 2011, «31jours», nous avons déposé dans l entrepôt 166 sacs. Sur le site : 4751 individus ont consulté l article des épluchures soit en moyenne: 156 personnes par jour. Sur l ensemble

Plus en détail

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L V3 20130813 Caractéristiques du produit 1. Aspirateur eau et poussière 2. Support sur la base du tuyau, pour déposer les accessoires (cf. Schéma) 3. Fonction soufflerie Noms

Plus en détail

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 1 L Agglomération et le

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

Le projet SIMSTAT discussion. Charlotte EMLINGER 21 mai 2014

Le projet SIMSTAT discussion. Charlotte EMLINGER 21 mai 2014 Le projet SIMSTAT discussion Charlotte EMLINGER 21 mai 2014 Le projet SIMSTAT Objectifs : Améliorer la cohérence des statistiques de commerce intra-européen Réduire les charges administratives pour les

Plus en détail

depuis 1853 Pont camion solutionne vos problèmes de pesage et de dosage industriels

depuis 1853 Pont camion solutionne vos problèmes de pesage et de dosage industriels depuis 1853 Gestion informatique Pont camion Bascule Ba ul intégratrice inté atri Pe mb é Pesage embarqué Balances - Bascules Etal Etalonnage - Calib Calibration ti solutionne vos problèmes de pesage et

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

COMPTE RENDU Visite de terrain Quartier Bas Frayol

COMPTE RENDU Visite de terrain Quartier Bas Frayol 3, Rue Henri Dunant BP 14 07400 LE TEIL 04.75.52.25.98 04.75.49.09.04 email rhone.helvie@free.fr COMPTE RENDU Visite de terrain Quartier Bas Frayol Date de la sortie : Lundi 11 Mars 2013 de 10h00 à 12h00

Plus en détail

Economie et Politique du Tourisme International

Economie et Politique du Tourisme International François Vellas Economie et Politique du Tourisme International 2 e édition 3 ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 Paris TABLE DES MATIERES INTRODUCTION PREMIERE PARTIE : ANALYSE ECONOMIQUE DU TOURISME INTERNATIONAL

Plus en détail

Plan d Assurance Environnement «PAE»

Plan d Assurance Environnement «PAE» ULTRAFILTRATION DE L AIR CLEAN - CONCEPT SIEGE : EUROFLUX 7 Route de la grange aux cercles 91160 BALLAINVILLIERS Tél : 01 69 63 31 80 / Fax : 01 69 63 31 88 AGENCE DE PARIS 7 Route de la grange aux cercles

Plus en détail

Mise en place de services Smart City : Trois modèles-type d interaction entre acteurs

Mise en place de services Smart City : Trois modèles-type d interaction entre acteurs Mise en place de services Smart City : Trois modèles-type d interaction entre acteurs José Ibarra jose.ibarra@innobridge.com +41 78 948 60 78 Lausanne Neuchâtel Villaz-St-Pierre (FR) innobridge.com Berne,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le.. RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

Plus en détail

Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative

Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative Conteneurisation des déchets ménagers et du tri sélectif en vu de la mise en œuvre de la Redevance Incitative LA REDEVANCE INCITATIVE POURQUOI? POURQUOI LA REDEVANCE INCITATIVE? 1 Pour respecter la règlementation

Plus en détail

D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S.

D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S. L P J U L E S F E R R Y - U L I S D I F F É R E N C I E R M A S S E E T P O I D S D U N C O R P S. N O V E M B R E 2 0 1 2 M A S S E O U P O I D S Ce cours vous permettra de vérifier par vous-même la différence

Plus en détail

Annexe 1: Les technologies de transfert des déchets

Annexe 1: Les technologies de transfert des déchets Annexe 1: Les technologies de transfert des déchets Le transit en bennes ouvertes Les véhicules de collecte déversent directement à partir d un quai dans des bennes de 30 m 3 parfois, plus grandes, comme

Plus en détail

L Arbromètre, un défi à ma mesure!

L Arbromètre, un défi à ma mesure! L Arbromètre, un défi à ma mesure! Saviez-vous que la forêt est vitale pour la planète? En plus de produire l oxygène, elle est le milieu de vie des deux tiers des espèces animales terrestres du globe.

Plus en détail

Rapport moral 2011 : Bilan financier 2011. Rapport moral 2011. Orientations futures 2012. AG ADIPh Lille 24/5/2012

Rapport moral 2011 : Bilan financier 2011. Rapport moral 2011. Orientations futures 2012. AG ADIPh Lille 24/5/2012 Assemblée générale LILLE Le 24 mai 2012 Agnès Bobay-Madic, présidente Rapport moral 2011 : Bilan administratif Bilan d activité Bilan site web Bilan messagerie Bilan ouverture aux officinaux Bilan financier

Plus en détail

La mise en place de la redevance incitative

La mise en place de la redevance incitative SICTOM DE LA ZONE SOUS VOSGIENNE novembre 2010-n 4 La mise en place de la redevance incitative Dans ce numéro : La redevance incitative: qu est-ce que c est? La redevance incitative Astuces pour réduire

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Plan. Programme Régional UEMOA Consortium GT3 Formation Base de Données Suivi PC 16-19 Février 2015 à Dakar Sénégal

Plan. Programme Régional UEMOA Consortium GT3 Formation Base de Données Suivi PC 16-19 Février 2015 à Dakar Sénégal Plan Base de donnée Suivi Pêche Continentale a. Présentation de la relation entre les tables; b. Présentation des tables de données; c. Interface de saisie; d. Interface d extraction et traitement ; e.

Plus en détail

Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile. F. Taillardas CDS hygiéniste

Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile. F. Taillardas CDS hygiéniste Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile F. Taillardas CDS hygiéniste Présentation HAD du littoral 3 antennes: Berck sur mer, Boulogne sur mer et Fruges Prise

Plus en détail

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage.

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. COLLECTES SELECTIVES FICHE D'INFORMATION GEDEC N 4 (août 2006) Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. L aménagement

Plus en détail

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1 Séance 4 : Offre de travail et de capital Je Révise Offre de travail Le travailleur partage sa journée de 24 heures entre le travail et le loisir de façon à maximiser son utilité. Le travail lui rapporte

Plus en détail

GUIDE 2014 COLLECTE, STOCKAGE ET ENVOI

GUIDE 2014 COLLECTE, STOCKAGE ET ENVOI GUIDE 2014 COLLECTE, STOCKAGE ET ENVOI Vous avez du mal à recruter de nouveaux collecteurs? Des odeurs désagréables émanent de votre boîte de collecte? TerraCycle vous donne ici quelques astuces qui vous

Plus en détail

Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2014. (Instruction n 2011-I-07 de l'autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution)

Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2014. (Instruction n 2011-I-07 de l'autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) Rapport sur la qualité des actifs au 30 septembre 2014 (Instruction n 2011-I-07 de l'autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) Le présent rapport relatif à la qualité des actifs de Crédit Mutuel

Plus en détail

Rapports et Statistiques INTERNET. Guide Utilisateur

Rapports et Statistiques INTERNET. Guide Utilisateur Rapports et Statistiques INTERNET Rapports de Priorisation de Flux @ Guide Utilisateur SOMMAIRE 1. STATISTIQUES INTERNET COMPLETEL... 3 2. ACCES AU PORTAIL ET RAPPORTS SIMPLES DE TRAFIC @... 3 3. RAPPORTS

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PROJET DE DÉCHIQUETAGE DES DÉCHETS AU L.E.T. DE SAINT-FLAVIEN

RAPPORT SUR LE PROJET DE DÉCHIQUETAGE DES DÉCHETS AU L.E.T. DE SAINT-FLAVIEN M.R.C de Lotbinière Mars 2004 RAPPORT SUR LE PROJET DE DÉCHIQUETAGE DES DÉCHETS AU L.E.T. DE SAINT-FLAVIEN PAR: Stéphane Larivée, ing. MRC de Lotbinière Mars 2004 Rapport sur le projet de déchiquetage

Plus en détail

Commission n 3 du 4 septembre 2014 : Eau - Assainissement, Déchets Ménagers, Voirie

Commission n 3 du 4 septembre 2014 : Eau - Assainissement, Déchets Ménagers, Voirie Commission n 3 du 4 septembre 2014 : Eau - Assainissement, Déchets Ménagers, Voirie Présidence de la Commission : Paul LE BIHAN Partie Déchets Ménagers Ordre du jour de la commission n 3 Bilan de la saison

Plus en détail

Annonces internes. SONATRACH / CNPC, Groupement EL M ZAID : Un Co-Administrateur Groupement EL M ZAID.

Annonces internes. SONATRACH / CNPC, Groupement EL M ZAID : Un Co-Administrateur Groupement EL M ZAID. Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale Associations : SONATRACH / CNPC, Groupement EL M ZAID : Un Co-Administrateur Groupement EL M ZAID. SONATRACH / REPOSOL, Groupement REGGANE

Plus en détail

Fichier d entrainement Numération

Fichier d entrainement Numération Entrainement 1 Ex 1 : Demande un au maître plus place les 5 nombres suivants dans le 1 78 547 369 854 907 000 704 204 98 850 75895 478856 1257850 635789 4569000 635547 2000478-896500 Ex 3 : Entoure le

Plus en détail

Brosse nettoyante visage 4 en 1

Brosse nettoyante visage 4 en 1 Brosse nettoyante visage 4 en 1 Référence : DOS110 Version : 1.3 Langue : Français WWW.DOMOCLIP.COM Vous venez d acquérir un produit de la marque DOMOCLIP et nous vous en remercions. Nous apportons un

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA. Présentation sur la modernisation d installations d eaux ménagères

SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA. Présentation sur la modernisation d installations d eaux ménagères SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA Présentation sur la modernisation d installations d eaux ménagères Conservation à LCO LCO dépense plus de 23 M$ par année pour les services publics Les appareils

Plus en détail

Notice d utilisation. Radio-réveil FM. Référence : AR312 Version : 1.3 Langue : Français

Notice d utilisation. Radio-réveil FM. Référence : AR312 Version : 1.3 Langue : Français Radio-réveil FM Référence : AR312 Version : 1.3 Langue : Français Félicitations pour votre achat du produit de marque Clipsonic Technology. Nous vous assurons du plus grand soin que nous apportons à la

Plus en détail

Logiciel EIME V5 : Définitions

Logiciel EIME V5 : Définitions Logiciel EIME V5 : Définitions Analyse du Cycle de Vie (ACV) Compilation et évaluation des intrants, des extrants et des impacts environnementaux potentiels d un système de produits au cours de son cycle

Plus en détail

Aperçu des produits 3. FOAMplus Bagpacker 4. FOAMplus Handpacker 6. Accessoires 8. Intégration des systèmes 10

Aperçu des produits 3. FOAMplus Bagpacker 4. FOAMplus Handpacker 6. Accessoires 8. Intégration des systèmes 10 Un emballage sur mesure Aperçu des produits 3 FOAMplus Bagpacker 4 FOAMplus Handpacker 6 Accessoires 8 Intégration des systèmes 10 pour vos produits FOAMplus de Storopack est une solution d emballage unique

Plus en détail

Chers parents, tuteurs, tutrices, élèves et amis de l environnement,

Chers parents, tuteurs, tutrices, élèves et amis de l environnement, Le 1 er février 2014 Chers parents, tuteurs, tutrices, élèves et amis de l environnement, Le club vert de l école Marie-Curie se porte bien! Depuis le début de l année, nous avons réalisé le premier éco

Plus en détail

Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement?

Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement? Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement? Avril 2006 : la norme EN 868-1 devient NF EN ISO 11607 1&2 Dans le cadre du processus

Plus en détail

C.A.P. MATHEMATIQUES GROUPE "A" DIPLÔMES CONCERNÉS :

C.A.P. MATHEMATIQUES GROUPE A DIPLÔMES CONCERNÉS : MATHÉMATIQUES GROUPE "A" DIPLÔMES CONCERNÉS : INTITULÉ CAP AGENT D'ACCUEIL ET DE CONDUITE ROUTIERE, TRANSPORT DE VOYAGEURS CAP ASSURANCE CAP BANQUE CAP BOULANGER CAP CAFE BRASSERIE CAP CHARCUTIER PREPARATION

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

Les 10 points d attention du gestionnaire déchets

Les 10 points d attention du gestionnaire déchets Les 10 points d attention du gestionnaire déchets Olivier CAPPELLIN 27 janvier 2016 Unipso - janvier 2016 1 La Cellule Environnement de l UWE Un partenariat Wallonie UWE : Créée en 1994 à l initiative

Plus en détail

MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION

MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION DES INDICATEURS GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES Section 1 Section 2 Section 3 Section 4 Section 5 Section 6 Section 7 Section 8 Section 9 Section 10 Section 11

Plus en détail

Notice d emploi Dynamomètre PCE-FM 1000

Notice d emploi Dynamomètre PCE-FM 1000 2, Rue du Saumon 67000 Strasbourg France Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr Notice d emploi Dynamomètre PCE-FM 1000 TABLE DE MATIÈRES 1. Propriétés 2. Spécifitions 3.

Plus en détail

CASQUE STÉRÉO SANS FIL

CASQUE STÉRÉO SANS FIL CASQUE STÉRÉO SANS FIL Référence : TES118 Version : 1.3 Langue : Français Démarrage Pour apprendre davantage sur votre casque Bluetooth Fonctions 1. Bluetooth 4.0+EDR 2. Indicateur LED d une magnifique

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/5 10 T 36 A 01 Durée : 5 heures OFFICE DU BACCALAUREAT Coef. 6 Téléfax (221) 864 67 39 - Tél. : 824 95 92-824 65 81 E T U D E D E C A S DOSSIER N I : COMPTABILITE

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SALLE CULTURELLE

CONTRAT DE LOCATION SALLE CULTURELLE CONTRAT DE LOCATION SALLE CULTURELLE Entre : La commune de Cénac, représentée par son Maire Catherine VEYSSY D une part, Et le demandeur Monsieur ou Madame demeurant à (Fournir un justificatif de domicile)

Plus en détail

L expérience du dosage et du mélange

L expérience du dosage et du mélange L expérience du dosage et du mélange Mélangeurs continus > Homogénéité parfaite Adaptabilité à tous types de produits Possibilité de mélange à haute température PARIMIX développe une gamme de mélangeur

Plus en détail

Vinca Schiffmann oeuvres 2005-2009

Vinca Schiffmann oeuvres 2005-2009 Vinca Schiffmann oeuvres 2005-2009 Corps et parures Vinca Schifffmann, Festival Les Arts au Vert, Stosswihr, 2008 Plastique, latex, peinture acrylique, ouate 4m X 6m X 6m Vinca Schifffmann, Festival Les

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

1. GISEMENT ET COMPOSITION DES DÉCHETS MÉNAGERS

1. GISEMENT ET COMPOSITION DES DÉCHETS MÉNAGERS 1.Introduction 1. GISEMENT ET COMPOSITION DES DÉCHETS MÉNAGERS Il est nécessaire pour les autorités régionales de disposer de données concernant le gisement des déchets ménagers afin d en assurer leur

Plus en détail

Dans les calculs on utilise toujours un taux t décimal et non en pourcentage. Exemple: t = 8,5% doit s'écrire dans les calculs t = 8,5

Dans les calculs on utilise toujours un taux t décimal et non en pourcentage. Exemple: t = 8,5% doit s'écrire dans les calculs t = 8,5 3 intérêts Dans ce chapitre, vous allez étudier les méthodes utilisées pour calculer le montant des intérêts et la valeur acquise par un capital, dans le cas des intérêts simples ( durée de placement inférieure

Plus en détail

L audit participatif : éco-consommation & gestion des déchets

L audit participatif : éco-consommation & gestion des déchets L audit participatif : éco-consommation & gestion des déchets rue Van Elewyck-Van Elewyck straat, 35 B-1050 Bruxelles-Brussel Tél. : 02/640.53.23 Fax : 02/647.41.04 e-mail: info@coren.be http://www.coren.be

Plus en détail

CLIMATISEUR MOBILE. Modèle CM 23 T

CLIMATISEUR MOBILE. Modèle CM 23 T CLIMATISEUR MOBILE Modèle CM 23 T MANUEL D UTILISATION Veuillez lire ce manuel avec attention avant la mise en marche de l appareil et le conserver pour une future utilisation. Réf. CM 23 T 2.032011/IU

Plus en détail

Fiche pratique de la concurrence et de la consommation. Métrologie et transaction commerciale

Fiche pratique de la concurrence et de la consommation. Métrologie et transaction commerciale Fiche pratique de la concurrence et de la consommation Métrologie et transaction commerciale La métrologie est l ensemble des méthodes employées pour faire des mesures précises. La quantité pesée doit

Plus en détail

Utilisation du rapport de statistique des absences (Cognos)

Utilisation du rapport de statistique des absences (Cognos) Utilisation du rapport de statistique des absences (Cognos) Table des matières Description... 2 Source... 2 Fréquence... 2 Méthode de calcul... 3 Temps de réponse... 3 Accès aux rapports... 3 Rapports

Plus en détail

La filière de l Emballage et du Conditionnement face à une intense activité réglementaire

La filière de l Emballage et du Conditionnement face à une intense activité réglementaire Packtec Newsletter La filière de l Emballage et du Conditionnement face à une intense activité réglementaire Le 21 janvier, l'autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a publié son avis sur l'exposition

Plus en détail

Évolution de la détention des actions françaises du CAC 40 par les non-résidents : 1999 à 2011

Évolution de la détention des actions françaises du CAC 40 par les non-résidents : 1999 à 2011 Évolution de la détention des actions françaises du CAC 40 par les non-résidents : 1999 à 2011 Présentation au CNIS Lundi 12 novembre 2012 Julien Le Roux Balance des Paiements Service des Titres Sommaire

Plus en détail

La règle. Objectif: faire des tracés soignés et précis à la règle. *Avec une règle et un crayon bien taillé, retrace les traits de la tente.

La règle. Objectif: faire des tracés soignés et précis à la règle. *Avec une règle et un crayon bien taillé, retrace les traits de la tente. La règle Mesure Niveau 1 Objectif: faire des tracés soignés et précis à la règle. *Avec une règle et un crayon bien taillé, retrace les traits de la tente. **Une partie du quadrillage a été effacée, retrace-le.

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

RAPPORT Méthode de Dépistage Participatif des Risques (Déparis)

RAPPORT Méthode de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) RAPPORT Méthode de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) Entreprise: Hôpital NNN Situation de travail: Maternité Coordinateur: Ann Schietecatte Personnes ayant participé à l'étude: 1 aide infirmière

Plus en détail

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation

Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation Elles vous font économiser de l électricité, durent plus longtemps et se recyclent, les lampes basse consommation de la lumière sans gaspillage Impossible de se passer de la lumière des lampes électriques

Plus en détail

Minimax 3 m 3 / 4 m 3 / 5 m 3. Encombrement minimum. Mais il stocke le maximum.

Minimax 3 m 3 / 4 m 3 / 5 m 3. Encombrement minimum. Mais il stocke le maximum. Minimax 3 m 3 / 4 m 3 / 5 m 3 Encombrement minimum. Mais il stocke le maximum. MINIMAX : DESCRIPTIF TECHNIQUE Chaque système de conteneur enterré MINIMAX TM se compose des éléments suivants: d un cuvelage

Plus en détail

Lafarge France et l économie circulaire

Lafarge France et l économie circulaire Lafarge France et l économie circulaire Zoom sur l écologie industrielle Mai 2013 Les activités de Lafarge Le Groupe La France est le berceau historique du Groupe depuis 1833 Le Groupe Lafarge est leader

Plus en détail

LA PIERRE NATURELLE : MATERIAU ECOLOGIQUE? LE RESULTAT DES ACV

LA PIERRE NATURELLE : MATERIAU ECOLOGIQUE? LE RESULTAT DES ACV LA PIERRE NATURELLE : MATERIAU ECOLOGIQUE? LE RESULTAT DES ACV Journée Technique 4 juin 29 PLAN DE PRÉSENTATION Produits analysés Résultats obtenus Comparaisons possibles Pierre / journée d un français

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

Sondage de réflexion sur les Rapports périodiques

Sondage de réflexion sur les Rapports périodiques Sondage de réflexion sur les Rapports périodiques Résumé des résultats Centre du patrimoine mondial Mars 2016 Table des matières # Sujet Numéro de page 0 Aperçu des résultats du sondage 03 1 La pertinence

Plus en détail

Le poids et la masse d'un objet :

Le poids et la masse d'un objet : Le poids et la masse d'un objet : La chute d'un objet est un fait tellement banal que personne n'y prêta attention durant des siècles. Ce fut Isaac Newton (1642-1727) qui comprit la signification de ce

Plus en détail

Chalet de la Palestine Les Charbonnières

Chalet de la Palestine Les Charbonnières Les Charbonnières Gérant Monsieur Norbert Vaucher Rue du Mont d'or 2 Tél.: Mail: Norbert.vaucher@bluewin.ch Jura Vaudois Intérieur 1 Cuisine avec 1 fourneau à bois 1 cuisinière à gaz avec four Vaisselles

Plus en détail

Haut-parleur / ampoule LED

Haut-parleur / ampoule LED Haut-parleur / ampoule LED Reference : TEC581 Version : 1.3 Langue : Français WWW.CLIPSONIC.COM Merci d'avoir acheté notre produit CLIP SONIC Technology. Nous apportons un grand soin au design, ergonomie

Plus en détail

fiche bilan niveau 1 & 2

fiche bilan niveau 1 & 2 fiche bilan niveau 1 & 2 Bilan n1 Nom de l événement : Structure organisatrice : Nombre de participants : Budget total réalisé : Avez-vous pu mettre en oeuvre les priorités de développement durable identifiées

Plus en détail

Radio réveil avec lumière et sons de la nature

Radio réveil avec lumière et sons de la nature Radio réveil avec lumière et sons de la nature Référence : AR297 Version : 1.3 Langue : Français Nous vous remercions d avoir fait l acquisition d un produit de marque Clipsonic Technology. Nous prenons

Plus en détail

Procédure de remanufacturing

Procédure de remanufacturing Procédure de remanufacturing Contrôle des cartouches avant recyclage (seules les cartouches vides OEM sont utilisées). Démontage des cartouches recyclables. Nettoyage par soufflement. Remplacement des

Plus en détail

Mise en œuvre de l IMDPE Ontario 2014/2015

Mise en œuvre de l IMDPE Ontario 2014/2015 Mise en œuvre de l IMDPE Ontario 2014/2015 Table des matières Engager Informer Préparer Former Compléter Situation de l Ontario Tous les enfants inscrits au jardin dans les écoles subventionnées par les

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4.

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4. SOMMAIRE 1. Présentation des Transports Serge DERVAL 2. Pourquoi adhérer à la charte 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010 4. La démarche 5. Les Moyens 6. Bilan après deux ans d engagement 7. L affichage

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés INFRASTRUCTURES ET ENERGIES 13-011 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant le système d ouverture et le contrôle d accès des conteneurs enterrés (Du 29 mai 2013) Monsieur le Président,

Plus en détail

STADLER Le meilleur de la technologie

STADLER Le meilleur de la technologie Le meilleur de la technologie Séparateurs balistiques Capacités Tri efficace d un flux de matériaux mélangés en différentes fractions Matériaux lourds roulants, p. ex. corps creux, bouteilles en plastique,

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION Pêche Chasse Tir 2016

CONDITIONS DE PARTICIPATION Pêche Chasse Tir 2016 CONDITIONS DE PARTICIPATION Pêche Chasse Tir 2016 Version mars 2015 BERNEXPO SA Mingerstrasse 6 Postfach CH-3000 Bern 22 Tel. +41 (0)31 340 11 11 Fax +41 (0)31 340 11 10 http://www.bernexpo.ch, info@bernexpo.ch

Plus en détail

ASSOCIATION DE PÊCHE DE LA TRICHERIE MESNARD LA BAROTIERE

ASSOCIATION DE PÊCHE DE LA TRICHERIE MESNARD LA BAROTIERE ASSOCIATION DE PÊCHE DE LA TRICHERIE MESNARD LA BAROTIERE ACCES AVEC VEHICULES INTERDIT (SAUF POUR LES DETENTEURS D UNE CARTE A L ANNEE) 1- PRIX DES CARTES: Carte journalière : 10 pour 4 cannes (Tarif

Plus en détail

PESE PERSONNE EI1 V.2.0 20131028

PESE PERSONNE EI1 V.2.0 20131028 PESE PERSONNE EI1 935190 V.2.0 20131028 INSTRUCTIONS Avant l utilisation de cet appareil, veuillez lire attentivement ce mode d emploi et conservez-le pour de futures utilisations. Si vous donnez cet appareil

Plus en détail

Présentation de l étude. «Comportements des poids lourds»

Présentation de l étude. «Comportements des poids lourds» Présentation de l étude «Comportements des poids lourds» 1 Présentation de l étude Objectifs de l étude Cadres et données retenus Généralités Accidentologie des Poids Lourds en Auvergne Flux des Poids

Plus en détail