Maison de retraite privée (60 lits) chauffée au gaz propane

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maison de retraite privée (60 lits) chauffée au gaz propane"

Transcription

1 Maison de retraite privée (60 lits) chauffée au gaz propane Projet de chaufferie automatique au bois Analyse d opportunité Version 1 Avril 2008 Association Départementale des Communes Forestières du Département de l Hérault Siège social : CPIE du Haut Languedoc Les Bouldouïres La Salvetat-sur-Agoût Tél : Mail :

2

3 SOMMAIRE Préambule...4 Présentation et description du projet...5 Présentation générale du projet...5 Description des bâtiments...5 Données thermiques...6 Présentation de l énergie bois déchiqueté...7 Le combustible...7 La chaudière...7 Réseau de chaleur et sous stations...8 Atouts et contraintes du bois énergie...9 Taille et choix des équipements...10 Chaufferie...10 Silo de stockage...12 Approvisionnement en combustible bois...13 Liste non exhaustive des fournisseurs actuels de plaquettes...13 Approche économique...14 Coûts de fonctionnement annuels...14 Investissements...15 Bilan technique et conclusion...18 Synthèse...19 Annexe 1 Fabriquants et importateurs de chaudières automatiques à bois 20 Annexe 2 Documents de demande d aide financière dans l accord-cadre ETAT ADEME Région Languedoc-Roussillon...21 COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 3/21

4 PRÉAMBULE De par le contexte énergétique actuel et les avancées technologiques des équipements de chauffage, le bois, énergie renouvelable et peu polluante, est redevenu depuis ces dernières années un matériau de choix pour le chauffage de bâtiments de tous types. Pour dynamiser cette filière naissante sur le territoire de l'hérault, l'ademe (Agence De l'environnement et de la Maîtrise de l'energie), la Région Languedoc-Roussillon, le Conseil Général de l'hérault et les fonds européens FEDER ont soutenu la mise en place d'une cellule d'animation et d'information sur cette thématique, «Bois-énergie 34». L'association des COmmunes FORestières du Département de l'hérault (COFOR 34) a été choisie comme porteuse de ce projet. Ce rôle d animation vise à: informer et sensibiliser les maîtres d ouvrage dans le but de faire émerger des projets de chaufferies bois les accompagner tout au long de leur démarche afin d avoir la garantie que les projets pertinents voient le jour structurer l approvisionnement en combustible bois (plaquette forestière en particulier) afin de le sécuriser en qualité et en quantité suivre le fonctionnement des installations. L objet de cette analyse est d évaluer l opportunité de chauffer au bois différents bâtiments (communaux et/ou privés). Cette note fournit au maître d ouvrage des éléments d appréciation sur son projet et doit lui permettre de choisir en connaissance de cause la suite à donner à la réflexion bois énergie sur ces bâtiments. Remarques importantes : Toutes les notions de productions et de consommations contenues dans ce document ne sont, bien entendu, que des estimations. Elles proviennent de ratios et de données fournies par le maître d ouvrage et sont destinées à fournir des éléments de choix. Tous les coûts annoncés dans ce document n ont pas valeur de devis et devront être confirmés par un professionnel (étude plus approfondie réalisée par un Bureau d Etudes Thermiques ou devis réalisés par un installateur chauffagiste.) Enfin, les taux d aides annoncés correspondent à la politique actuelle menée pour le développement du bois énergie performant, mais ces subventions sont à prendre en compte sous réserve d acceptation par les services instructeurs concernés. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 4/21

5 .Présentation et description du projet La commune de X se situe dans le département de l'hérault et compte X habitants. Elle fait partie de la Communauté de Communes de X. Le maître d'ouvrage de ce projet bois-énergie sur une maison de retraite (60 lits) est X. La personne référente pour ce dossier est X. Ses coordonnées sont : Maison de retraite-type X Tél: 04 E mail: Présentation générale du projet Ce projet bois-énergie de maison de retraite fait référence à la mise en place d'une chaufferie automatique à bois sur un bâtiment unique. Le bois-énergie veut être envisagé selon X options (voir illustration): option 1: option 2: La solution bois sera confrontée à une solution comparative afin d en juger la pertinence, à savoir le gaz propane. Description des bâtiments Dans le cas présent, plusieurs bâtiments sont concernés par l'analyse d opportunité. Il s agit de : Bâtiments Surf. Energie Energie Vol. (m³) (m²) actuelle comparative Isolation Intermitence T C de chauffe Maison de retraite Gaz propane Gaz propane Correcte 7 j/7 20 TOTAL La Maison de retraite est actuellement chauffée au gaz propane avec une chaudière vétuste à changer. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 5/21

6 Illustration 1: Données thermiques D après des modèles de calculs simplifiés, nous avons pu effectuer un dimensionnement de l installation : Bâtiments Puissance Conso. Brutes Chauffage estimée estimées actuel Maison de retraite 250 kw kwh/an Gaz propane TOTAL 250 kw kwh/an Remarque : Ces données sont basées sur des ratios et ne remplacent en aucun cas les calculs d un bureau d études. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 6/21

7 Le combustible.présentation de l énergie bois déchiqueté Les principales caractéristiques sont : Pour une puissance de chaudière inférieure à 500 kw avec alimentation par vis sans fin et fond dessileur: Taux d humidité: 25% (30 % maxi) Pouvoir calorifique : kwh/tonne Granulométrie : 1 x 2 x 3 cm maxi Unité de mesure : la tonne Pour une puissance de chaudière supérieure à 500 kw avec alimentation par tapis et fond racleur : Taux d humidité conseillé : 45 % maxi Pouvoir calorifique : kwh/tonne Granulométrie : 2 x 3 x 5 cm maxi Unité de mesure : la tonne Bois déchiqueté Le bois déchiqueté est produit à partir de branches ou d arbres de toutes essences passés dans un broyeur forestier adapté. Il peut également être issus des déchets des scieries (dosses et délignures). La chaudière La chaufferie se compose de 2 éléments essentiels qui sont: - le local chaufferie, - le silo de stockage du combustible. Lorsque l on parle de chauffage au bois automatique, il s agit de l automatisation de l amenée de combustible depuis la réserve jusqu au foyer de la chaudière. Cette automatisation permet une plus grand souplesse d utilisation (autonomie, régulation), un agrément supplémentaire, ainsi qu une maîtrise de la combustion en contrôlant en permanence le couple combustible / air comburant. L acheminement du combustible est réalisé par un système mécanique (vis sans fin ou tapis). Une sécurité coupe feu existe entre le stockage et le foyer afin d éviter tout risque d incendie. Ainsi les contraintes liées aux anciens systèmes de chauffage (goudronnage, cendres excessives, fumées noires, etc ) sont évitées. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 7/21

8 D après la gamme de puissance envisagée (suivant si tous les bâtiments sont raccordés ou non), la chaudière sera: soit égale aux modèles de chaudières au bois déchiqueté à fond dessileur telle que l exemple de la figure ci-après semble le mieux adapté au projet. soit avec une technologie à fond racleur : Cette configuration permet de prévoir un silo de stockage de plus grand volume. En effet, avec la technologie par fond dessileur, le stockage peut être au maximum de 6 x 6 m, alors qu'il peut être bien supérieur avec un fond racleur, conférant ainsi une autonomie plus cohérente. De plus, cette technologie permet d utiliser un combustible de granulométrie plus grossière grâce au convoyage par tapis (évite les blocages comme dans les vis sans fin). Le système de distribution intérieure (radiateurs et raccordement) de chaque pièce ne différent pas d une installation classique. La régulation de température peut également être réutilisée. Réseau de chaleur et sous stations Le coût d investissement d une chaudière à bois est assez important. Afin de ne pas multiplier les équipements, il est plus intéressant de raccorder les différents bâtiments entre eux par un réseau de chaleur enterré (dans une certaine limite - distances entre bâtiments). Le réseau (tubes pré isolés) se situe à environ 80 cm de profondeur et occasionne peu de déperditions (environ 1 C par kilomètre). De plus cette solution permet de minimiser les coûts de maintenance en assurant l entretien d une seule installation. Des sous stations sont placées à chaque entrée de bâtiment. Elles se composent d un échangeur de chaleur, de pompes, de vannes et d une régulation. Elles représentent l équivalent d une chaudière sur le bâtiment considéré. Suivant la puissance appelée par le bâtiment, il faut généralement prévoir une surface allant de 1 à 3 m² pour créer une sous station. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 8/21

9 Atouts et contraintes du bois énergie Le bois-énergie comporte plusieurs atouts : Economique : Le bois est une des sources d énergies les moins chères aujourd hui. Son atout économique est également sa stabilité dans le temps puisque qu il n est pas indexé sur les variations du baril de pétrole. Environnemental : par le cycle court du carbone, il est classé parmi les énergies renouvelables. De plus, par une combustion quasi complète, le bois rejette peu de polluants (CO, etc ) et de poussières. L énergie bois participe également à la protection contre le réchauffement climatique puisqu il s agit d un cycle carbone court. Le CO 2 dégagé lors de la combustion du bois est réabsorbé par la croissance des jeunes arbres (période d environ 50 ans selon les essences). Ce cycle de carbone est le même pour les énergies fossiles, mais il est beaucoup lus long (plusieurs milliers de siècles) pour arriver à reformer du pétrole. Entretien des forêts : le bois-énergie, par une structuration cohérente des filières d approvisionnement, permet aux forêts d être mieux entretenues en offrant de nouveaux débouchés aux bois régionaux. La valorisation des bois résineux, l exploitation et la sylviculture qui en découlent permettent une réduction significative du risque incendie. Développement local : l ensemble des activités inhérentes au bois-énergie (forêts, chaudières, suivi et accompagnement, etc ) permet la création de nouveaux emplois locaux. Taille et choix des équipements Par contre, l énergie bois, même si les progrès sont importants, ne permet pas de stocker les besoins d une année de chauffage complète. Il sera donc nécessaire de recharger le silo plusieurs fois par an. Nous noterons également, que de part le besoin en génie civil important, l investissement est plus élevé qu une solution classique, mais celuici s amortit généralement rapidement compte tenu du prix du combustible. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 9/21

10 Chaufferie. Taille et choix des équipements Le projet vise à répondre à une puissance maximale appelée de 250 kw. Pour de une telle puissance, il est souvent intéressant de mettre 2 chaudières en cascades, une chaudière bois en base et une chaudière à énergie fossile en appoint. Cette particularité de dimensionnement des équipements bois énergie automatique provient : D une part, du fait que le calcul théorique de la puissance prend en considération les conditions les plus défavorables (températures extrêmes en hiver et appel maximal de puissance de tous les bâtiments au même moment). Dans la pratique ces conditions sont réunies 2 à 3 fois par an. Il est donc inutile d investir dans une chaudière bois du double de capacité (environ 2 fois plus cher). D autre part, on préfèrera donc faire fonctionner la chaudière bois au maximum (meilleur rendement et optimisation de la durée de vie) et prendre l appoint avec une chaudière à énergie fossile lorsqu il y en a besoin. La chaudière d appoint peut aussi jouer le rôle de secours si elle est dimensionnée en conséquence. De plus, cette chaudière d appoint est 2 à 3 fois moins chère qu une chaudière bois même si elle assure le secours. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 10/21

11 Les calculs montrent que sur l année, l énergie bois couvre 75 % des besoins de chauffage avec seulement 48 % de la puissance maximale appelée (150 kw). Ainsi, le bois est utilisé au maximum de son rendement et l appoint assure le complément pour les jours les plus froids. Donc, nous pouvons retenir comme hypothèses : Références Maison de retraite 60 lits Puissance bois Puissance appoint ou secours Consommation. brutes estimées Tonnes de bois à 35 % d'humidité Qté d'appoint Nombre de Tep bois 120 kw 250 kw kw h/an 162 tonnes tonnes 44 Tep COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 11/21

12 Au niveau de l implantation des chaufferies : La chaufferie peut être intégrée au bâtiment actuel en liaison avec la chaufferie actuelle L'élément le plus important à regarder sur l'implantation finale de la chaufferie, est l'organisation des livraisons de bois qui devra tenir compte du moyen de transport susceptible de livrer régulièrement, ainsi que de son mode de déchargement. Un camion qui verse directement la plaquette par gravité reste la solution optimale. La surface au sol de la chaufferie serait d environ : 20 m² de chaufferie et 10 m² de silo Silo de stockage La réserve tampon de combustible pourra être plus ou moins grande suivant les désirs d'autonomie. Nous présentons ici un choix pour un silo de 30 m 3 de volume utile (soit 70 % du volume total approximativement) avec système de dessilage rotatif. Références Maison de retraite 60 lits Consommations de bois ou 162 tonnes 486 MAP Capacité utile du silo 30 m³ Autonomie en plein hiver Nombre de livraisons par an 18 jours 17 Dans tous les cas, le silo doit être étanche pour que le combustible ne prenne pas l eau. L'autonomie indiquée représente la durée de chauffage permise avec un silo plein, et dans les conditions les plus défavorables (chaudière à 100% et chauffage de tous les locaux avec la température moyenne la plus froide connue depuis 30 ans). Ces conditions sont rarement réunies, c'est pourquoi l'autonomie réelle sera sans doute plus importante (1 à 2 mois sans doute et plus en inter-saison). * MAP ou m 3 apparent plaquettes correspond au volume apparent des plaquettes en intégrant leur foisement COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 12/21

13 .Approvisionnement en combustible bois Liste non exhaustive des fournisseurs actuels de plaquettes En ce qui concerne l'approvisionnement en plaquettes pour alimenter la chaudière automatique, la solution la plus simple est de contractualiser avec une des entreprises existantes : Plaquettes d'origine forestière : «Bois d'occitanie», filiale de la coopérative forestière Forestarn (34) «ONF énergie», filiale de l'onf (34) Plaquettes de déchets verts: «Philip frères», entreprise de travaux d'entretien d'espaces verts (St Mathieu de Tréviers, 34) Plaquettes de Déchets Industriels Banals (DIB) propres (aucun bois traité ne peut être brûlé en chaufferie selon la réglementation): «Véolia-propreté», gestionnaire de la plate-forme de compostage et de tri des déchets Actisol (Pignan, 34) SARL «Bembio», gestionnaire de la valorisation des déchets de palettes de l'entreprise «Crispa palettes» (Sète, 34) SARL «LR Broyage» (Frontignan, 34) Mélange de qualité de plaquettes : «Bois d'occitanie», filiale de la coopérative forestière Forestarn (34) «ONF énergie», filiale de l'onf (34) Toutes ces entreprises organisent déjà la production de combustible de qualité adapté aux chaufferies et approvisionnent plusieurs chaufferies de la région. Leurs capacités de livraisons sont en adéquation avec leurs capacités de production. Dans la suite de l analyse, on prend comme base un coût de 90 TTC /tonne livrée pour de la plaquette à 35 % d'humidité. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 13/21

14 Coûts de fonctionnement annuels.approche économique Nous avons comparé la solution bois à une solution gaz propane. Le détail de l énergie comparative pour chaque bâtiment est donné en page 3. Ainsi nous arrivons à : FONCTIONNEMENT PAR AN ( TTC) DESCRIPTIF Maison de retraite 60 lits Au niveau du coût de fonctionnement : La solution bois est plus avantageuse. Elle permet au maître d ouvrage de faire des économies sur l achat du combustible. Dans cette catégorie de projet, les provisions pour réparations en cas de panne ou pour renouveler l installation à terme sont négligeables de par les faibles de puissances envisagées de chaudières bois. Remarque : SOLUTION BOIS SOLUTION COMPARATIVE Quantités de bois 162 tonnes 90 TTC/t 35 % d'humidité P1 Soit PCI= 3200 kwh/tonne Propane kwh kwh ,107 TTC/kWh P2 Entretien chaudière et suivi P3 Provisions pour réparations TOTAL P1 + P2 + P3 Economie annuelle La maintenance (P2) d une chaufferie bois est un peu plus importante qu une chaufferie à énergie classique (surveillance du bon fonctionnement, des livraisons de combustible, vidange du bac à cendre, etc ) tout en restant limitée par rapport aux systèmes à bûches COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 14/21

15 Investissements Les montants d investissements sont directement liés aux caractéristiques du site. Nous donnons à titre indicatif : DESCRIPTIF Chaudiè re bois installée Chaudière a ppoint installée ou rénova tion actue l INVESTISSEMENTS (HT) Ma ison de re traite 60 lits Solution bois 120 kw kw Génie civil (cha ufferie - silo conduit de fum ée) Rése au de cha leur et sous stations Ingénie rie Total Subve ntions Bois Ene rgie % Distribution intérie ure 0 0 TOTAL Tem ps de Retour de l'investisse m e nt Surcoût d'investisse m ent / solution com pa rative Tem ps de Retour du surcoût de l'investissement ,3 ans 3,0 ans Solution com pa rative - Dans le tableau ci-dessus, nous avons identifié : - Solution bois : Achat et mise en place d un système de chaudière bois avec silo attenant. Une chaudière au gaz propane de 250 kw sera achetée pour le chauffage d'appoint et de secours. - Solution de référence : Pour être parfaitement comparable avec une solution bois neuve, nous avons considéré l'achat d'une chaudière au gaz propane de 250 kw. Nous pouvons donc remarquer que l investissement dans un système de chauffage au bois est plus important qu un chauffage classique. Ceci est directement lié au fait que le matériel est un peu plus complexe (moteur et régulation) ainsi qu au besoin supérieur de génie civil. Ainsi, les subventions identifiées dans le tableau représentent les subventions espérées sur les surcoûts d'investissement éligibles (ne sont pas subventionnés la distribution intérieure de chaleur et la chaudière d'appoint entre autres) de la solution bois en prenant compte des : 50% de la Région Languedoc-Roussillon associée à l'ademe (Programme Prométhée) 20 % du Conseil Général de l'hérault Remarques importantes : 1. Les aides mentionnées dans ce document devront être confirmées par les financeurs potentiels - Les modalités d'aides étant susceptibles de varier en fonction du nombre de projets et de la masse financière à disposition de ces derniers. 2. Les subventions sont réévaluées pour obtenir un temps de retour compris entre 5 et 15 ans. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 15/21

16 Si l on intègre l investissement avec les coûts de fonctionnement* : DESCRIPTIF Maison de retraite 60 lits * P4 : annuité de remboursement en considérant un emprunt de la totalité à 4,5 % pendant 20 ans) Même en intégrant l investissement (plus important pour une chaudière bois), la solution bois reste avantageuse et permet au maître d'ouvrage d effectuer des économies dès la première année. Cette solution est donc tout à fait cohérente. Remarques : TOTAL P1 + P2 + P3 Annuité de remboursement (4,5 % sur 20 ans) SOLUTION BOIS P TOTAL P1 + P2 + P3 + P4 Economie annuelle SOLUTION COMPARATIVE Coût au kwh (cts / kwh bruts) 6,6 10,9 Les calculs sont effectués avec un prix constant des énergies fossiles sur 20 ans. On peut noter l influence d une augmentation de 50% du prix du combustible. Cela revient quasiment à doubler le coût global dans le cas de la solution actuelle, alors que l influence est moindre pour le bois. (voir graphe) Répartition des coûts de fonctionnement Bois Comparatif Annuités Emprunt Provisions pour réparations Entretien Achat énergie classique Achat Bois COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 16/21

17 Si l on regarde l évolution des coûts sur la durée de vie d une installation (15 ans) avec uniquement le coût de la vie (2% par an) appliqué sur les prix des combustibles : Evolution des coûts annuels de chaque solution énergétique (P1+P2+P3+P4) , , , ,00 Bois Comparatif , ,00 0, COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 17/21

18 BILAN TECHNIQUE ET CONCLUSION Bilan technique : Techniquement, des solutions sont tout à fait envisageables pour créer une chaufferie bois pour chauffer l ensemble des bâtiments Le positionnement de la chaufferie et de son silo ne devrait pas poser de problèmes. Il conviendra tout de même de s assurer de la bonne circulation des camions de livraisons. Bilan économique : Economiquement, la solution bois est pertinente comparée à la solution propane, dès la première année en prenant en compte les coûts d'investissement et de fonctionnement. Le bois permet au maître d ouvrage d effectuer des économies de fonctionnement importantes. Il faut également noter : L assurance d avoir un coût de l énergie plus stable dans les années à venir. Une valorisation des forêts environnantes et la création d emplois locaux pour organiser la filière d approvisionnement. Concernant l aspect environnemental du projet, rappelons que la France a récemment réaffirmer son engagement (via la ratification du traité de Kyoto) à limiter ses émissions de gaz à effet de serre tout en augmentant l indépendance énergétique de notre pays. Ces engagements nécessitent donc d utiliser les ressources locales et renouvelables telles que le bois, le solaire, etc. En conclusion, et en première approche, le projet présente un fort intérêt et est favorable à la mise en place de l énergie bois. Pour aller plus loin : Si le projet semble cohérent pour le maître d ouvrage, il convient de vérifier cette première approche par une étude de faisabilité réalisée par un Bureau d Etudes Thermique. Cette étude peut être financée jusqu à 70% du montant HT. Les Communes Forestières sont à la disposition des élus pour les accompagner sur la mise en place du cahier des charges de cette étude. Celle-ci doit être engagée rapidement afin de permettre d être opérationnel pour la prochaine saison de chauffe. Elle s attachera à montrer la pertinence du choix bois énergie comparativement à une autre énergie. Pour plus d informations, Mlle Elodie PAYEN, conseillère bois-énergie 34 au sein des communes forestières du département de l'hérault se tient à votre disposition pour tout renseignement et pour vous accompagner dans la démarche à suivre en vue d une étude de faisabilité (Cahier des charges type, montage de dossiers de demandes de subventions, etc ). Elle se tient également à votre disposition pour prendre contact avec les communes les plus proches de votre projet, pour une visite de chaufferie en fonctionnement. Ses Coordonnées: Elodie PAYEN Conseillère Bois-énergie 34 Association des Communes Forestières du Département de l'hérault (COFOR 34) Les Bouldouïres LA SALVETAT SUR AGOÛT Fax: / COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 18/21

19 .Synthèse Eléments techniques Consommation Bois 162 Soient 486 Puissance Bois 120 T/an Map KW Eléments financiers Investissement initial Taux de subventions maximal 70 % Somme éligible Investissement après subventions Economie annuelle Temps de retour sur investissements 3,01 Ans Eléments environnementaux Tonnes équivalent pétrole de bois consommées Tonnes de CO2 évités 44 Tep 119 T COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 19/21

20 Annexe 1 Fabriquants et importateurs de chaudières automatiques à bois Liste non exhaustive, donnée à titre indicatif. C.E.L. (Marque Fröling, puissance > 150 kw) 11, allée de l'industrie ZI du Moutois MIGENNES Tél Fax ou Internet : Gamme de chaudière à plaquettes et à granulés de 150 à 1000 kw. COMPTE. R. Z.I. de Vaureil BP ARLANC Tél Fax Internet : Chaudières à plaquettes à partir de 200 kw. Energie 79 ZI Route de Niort COULONGES SUR L'AUTIZE Tél Fax Internet : Propose une chaudière de 30 kw. Combustible : plaquettes. Fröling (puissance<150 kw) 42, chemin du Bretzel MUNSTER Tél Fax Chaudières à granulés de 15 à 150 kw et à plaquettes de 30 à 150 kw. FSI Franskan (marque Veto) ZAC du Chêne 28, rue des Tisserands ARCONNAY Tél Fax Internet : Gamme de chaudières à plaquettes de 30 à 150 kw. GILLES France Chaudières granulés et bois déchiqueté 1, zone artisanale de la Lisière RIESPACH Tél Fax GF SERVICE (marque Lindner et Sommerauer) 352, rue Victor Hugo COMELLE VERNAY Tél Fax Chaudières à granulés et plaquettes de 15 à 150 kw. Hargassner France Z.A. Du Buisson NAILLOUX Tél Fax Combustible : plaquettes de 25 à 150 kw et granulés à partir de 12 kw. SARL E.C.O. (marque Guntamatic) 1, rue du pont levis DENAT Tél./Fax Internet : Chaudières granulés et plaquettes de 3 à 100 kw HS France 1, rue Andersen BISCHOFFSHEIM Tél Fax Internet : Combustible : plaquettes et granulés de 15 à 40 kw. Nature Energie (Biotech) 5, grande rue LA MURE D ISERE Tél : Fax : internet : Gamme de chaudières à plaquettes et à granulés de 15 à 40 kw. Nideck Chauffage (Marques Heizomat et Thermia) 6, impasse de l escalier WANGENBOURG Tél Fax Internet : Gamme de chaudières à plaquettes et granulés de 30 à 500 kw. Chaudière à granulés Thermia de 15 à 50 kw. [19,7] Energies renouvelables (Marque Ökofen) 1, Rue Duval Jouve MONTPELLIER Tel Fax Internet: Gamme de chaudières à granulés de 7 à 112 kw. SB thermique (marque Herz) Les Tronches DIZIMIEU Tél Fax Internet : Gamme de 30 à 500 kw pour les plaquettes et de 15 à 500 kw pour les granulés. Propose aussi une chaudière mixte bûche-granulés. SCHMID France Quartier des entrepreneurs - aire de la Thur - route de Guebwiller PULVERSHEIM Tél Fax Internet : Large gamme de chaudières à plaquettes de 30 kw à 8 MW et à granulés de 15 à 150 kw. WEISS France 410, route de Thônes BP FAVERGUES Tél Fax Internet : Chaudières de moyenne et forte puissance à partir de 200 kw. COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 20/21

21 Annexe 2 Documents de demande d aide financière dans l accord-cadre ETAT ADEME Région Languedoc-Roussillon Vous trouverez ci-après la fiche de renseignement de l accord-cadre ETAT ADEME Région Languedoc-Roussillon (Prométhée). Pour connaître les documents à rassembler pour constituer vos dossiers de demande de subvention, contactez : Elodie PAYEN Conseillère Bois-énergie 34 Association des Communes Forestières du Département de l'hérault (COFOR 34) Les Bouldouïres LA SALVETAT SUR AGOÛT Tél. fixe : Tél. portable : Fax : Site internet : COFOR 34/Analyse d'opportunité fictive Maison de retraite 60 lits -Avril 2008 Page 21/21

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal et Etude de faisabilité d une chaufferie bois et d un réseau de chaleur Commune de St Etienne du Bois Page- 1 - Contenu 1 Audit

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT 1 2 3 4 5 DEFINITION DES EQUIPEMENTS AQUATIQUES Cet espace aqualudique sports-loisirs

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts...

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... Le Chauffage Individuel en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... www.ale-lyon.org >> Quel est le meilleur système de chauffage chez moi? Il n y a pas de réponse unique, chaque logement et chaque

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve Chauffage au bois ATTENTION à la qualité de l AIR Vallée de l Arve Tous acteurs de la qualité de l air! Sommaire Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air... 3 Le chauffage au bois,

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Comparaison de prix de chauffage

THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Comparaison de prix de chauffage THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Rapport établi pour : SATOM SA à l att. de MM. Blatter et Ilazi Z.I. Boeufferant - Nord CH 1870 Monthey 1 T 024 472 77 77 23 février 2015 2 SOMMAIRE 1. Introduction...

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes à l habitation et aux déplacements d des ménagesm Exemple d un ménage de 3 personnes habitant un logement de 100m² à Lille Métropole Mars

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique.

Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique. Taille optimale dans l industrie du séchage du bois et avantage compétitif du bois-énergie : une modélisation microéconomique Alexandre SOKI cole Supérieure du ois Atlanpôle P 10605 Rue hristian Pauc 44306

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE?

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? Jean-Pierre SAWERYSYN 1 Matthieu OGET 2 Corinne SCHADKOWSKI 3 Judith TRIQUET 3 1 Professeur honoraire de l Université de Lille I, vice-président

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Chaudières individuelles de petite puissance

Chaudières individuelles de petite puissance Chaudières individuelles de petite puissance VÉZINS : Chauffer une maison d habitation au bois déchiqueté avec une grande autonomie de fonctionnement Chauffage et production d eau chaude sanitaire d une

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous La Géothermie arrive à Bagneux En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous Le réseau de chaleur géothermique arrive à Bagneux La ville de Bagneux a fait le choix de

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

Pourquoi choisir le granulé de bois?

Pourquoi choisir le granulé de bois? écologique économique Le réseau des PROfessionnels du chauffage aux granulés de bois local confortable Pourquoi choisir le granulé de bois? Les réponses aux questions que vous vous posez Ai-je besoin de

Plus en détail

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0 MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Diagnostic de Performance Energétique Fiche d application Date Version 7 octobre

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

LES PLATEFORMES BOIS ENERGIE AVEC HANGAR DE STOCKAGE

LES PLATEFORMES BOIS ENERGIE AVEC HANGAR DE STOCKAGE Communes forestières Provence-Alpes-Côte d Azur LES PLATEFORMES BOIS ENERGIE AVEC HANGAR DE STOCKAGE Guide des recommandations Je veux structurer l approvisionnement bois énergie sur mon territoire, comment

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

Production de chaleur et distribution

Production de chaleur et distribution Energie d'avenir et technologie de pointe Production de chaleur et distribution Réseau de proximité / micro-réseau Chauffage et innovation avec la chaudière BioMatic ultra compacte pour bois déchiqueté

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement GSE 2011-2012 I.1 Que représente : - 1 kcal en kj? : 1 kcal = 4,187 kj - 1 frigorie (fg) en kcal? : 1 fg = 1 kcal - 1 thermie (th) en kcal? : 1

Plus en détail

CATALOGUE DE hformation GAZ

CATALOGUE DE hformation GAZ CATALOGUE DE hformation GAZ 6 Rue des Bonnes Gens 68025 COMAR CEDEX Tél : 03.69.28.89.00 Fax : 03.69.28.89.30 Mail : contact@coprotec.net Site : www.coprotec.net SOMMAIRE PRESENTATION... 3 NOS FORMATIONS

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Note technique Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Version / Date Version 1.0 du 06/02/2012 Auteur David Chénier 2012, Amoès SAS. Toute utilisation, reproduction intégrale

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments)

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments) 15, rue Gustave Eiffel, ZI Jarny-Giraumont 54800 JARNY Votre référence / Intervenant: N : Diagnostic MENAO N : Notre référence / Intervenant: M. / Mme : M. / Mme : Téléphone : Téléphone : 03 82 20 39 70

Plus en détail

Le développement des circuits d approvisionnement en plaquettes forestières en Alsace : état des lieux et propositions

Le développement des circuits d approvisionnement en plaquettes forestières en Alsace : état des lieux et propositions Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts 14, rue Girardet CS 14216 54042 Nancy Cedex France Tél : +33 (0)3.83.39.68.00 Fax : + 33 (0)3.83.30.22.54 Conseil Régional d Alsace Direction de l

Plus en détail

Solution de stockage par benne mobile

Solution de stockage par benne mobile Solution de stockage par benne mobile Le système de stockage par benne mobile est une solution innovante pour le stockage du bois déchiqueté. Amovible et interchangeable, ce système dispose de nombreux

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Projet énergétique de biomasse Une étude de cas

Projet énergétique de biomasse Une étude de cas Projet énergétique de biomasse Une étude de cas Wayne Robinson, directeur des Loisirs, District de Lillooet David Dubois, coordonnateur de projet Déchets de bois @ Chaleur rurale (Wood Waste to Rural Heat),

Plus en détail

Chaudière à granulés entièrement automatique 4,5 30 kw

Chaudière à granulés entièrement automatique 4,5 30 kw Chaudière à granulés entièrement automatique 4,5 30 kw thermocomfort PN Régulation modulante avec contrôle de combustion auto adaptatif Puissance adaptable à tout moment de 15 à 30 kw Faible consommation

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

PRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAITRISE DE L ENERGIE GROUPE SCOLAIRE - CERNAY LA VILLE

PRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAITRISE DE L ENERGIE GROUPE SCOLAIRE - CERNAY LA VILLE Agence Locale de Maîtrise de l'energie Maison de l'environnement, 6 rue Haroun Tazieff, 78 114 Magny les Hameaux Tél.: + 33 1 34 52 26 34, alme@energie-sqy.com PRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAITRISE DE L

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse

Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse Avril 2015 Dossier de presse Flamme verte 2015 L actualité 2015 Un crédit d impôt de 30

Plus en détail