APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc."

Transcription

1 APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012

2 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins Facteurs affectant la réponse hydrologique Approches simplifiées pour évaluation des paramètres Méthode NCRS (SCS) Méthode rationnelle Débits spécifiques Validation des résultats pour le Québec Conclusions

3 PARTICULARITÉS - Petits bassins Rétention de surface plus importante Écoulement en nappe ou peu profond prédomine Changements dans la rugosité de la surface, la longueur d écoulement ou la pente ont un effet important sur le ruissellement

4 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE MODÉLISATION Précipitation Paramètres de conception Intensité Durée Quantité Durée Débit Volume Qualité

5 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE Superficie du bassin versant Pente du bassin versant Rugosité hydraulique(boisé, culture, urbain) Stockage (en surface, lacs, milieux humides) Densité de drainage Longueur du canal principal Conditions antécédentes d humidité Urbanisation

6 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE FHWA, 2002

7 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE FHWA, 2002

8 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE Caractéristiques des événements pluvieux

9 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE Fréquence de la pluie Fréquence de Q ou V Pluies différentes conditions antécédentes d humidité identiques Journal ACRH

10 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE Fréquence de la pluie Fréquence de Q ou V Pluies identiques conditions antécédentes d humidité différentes Journal ACRH

11 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PRÉCIPITATION

12 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PRÉCIPITATION

13 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PRÉCIPITATION Courbes IDF

14 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PRÉCIPITATION

15 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PRÉCIPITATION

16 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PRÉCIPITATION Pluies de conception

17 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PRÉCIPITATION

18 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PRÉCIPITATION

19 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PERTES INITIALES

20 FACTEURS AFFECTANT LA RÉPONSE PERTES - Infiltration

21 APPROCHES SIMPLIFIÉES

22 APPROCHES SIMPLIFIÉES Méthode rationnelle Débit de pointe Q = C i A /360 C = Coefficient de ruissellement i = Intensité de pluie correspondant au temps de concentration du sous-bassin (mm/h) A = Superficie du sous-bassin (ha)

23 APPROCHES SIMPLIFIÉES Méthode rationnelle Pluie en bloc uniforme pour la durée t c A i = (B + t) C t c

24 APPROCHES SIMPLIFIÉES Méthode rationnelle Temps de concentration Plusieurs équations disponibles Deux grandes catégories Hydraulique - Empiriques

25 APPROCHES SIMPLIFIÉES

26 APPROCHES SIMPLIFIÉES

27 APPROCHES SIMPLIFIÉES

28 APPROCHES SIMPLIFIÉES

29 APPROCHES SIMPLIFIÉES Méthodes pour Tc Lag Vitesses Trois types de segments: En nappe Écoulement concentré peu profond Écoulement canalisé

30 APPROCHES SIMPLIFIÉES Écoulement en nappe

31 APPROCHES SIMPLIFIÉES Écoulement concentré peu profond

32 APPROCHES SIMPLIFIÉES Écoulement concentré peu profond

33 APPROCHES SIMPLIFIÉES Écoulement canalisé Équation de Manning V - vitesse d écoulement R rayon hydraulique Sf pente n coefficient de rugosité

34 APPROCHES SIMPLIFIÉES Méthode rationnelle application pour contrôle de la quantité

35 APPROCHES SIMPLIFIÉES Méthode rationnelle application pour contrôle de la qualité Interpolation Approximativement 1 dans 6 mois Intensités de pluie et ratio 6 mois/2ans Aeroport Jean Lesage 5 min 10 min 15 min 30 min 1h 2h 2 ans mois ratio (6mois/2ans)

36 APPROCHES SIMPLIFIÉES Méthode rationnelle application pour contrôle de la qualité Q = C i A /360

37 APPROCHES SIMPLIFIÉES Pluie de conception contrôle de la qualité 40 Pluie pour contrôle de la qualité Pluie de type Chicago - Durée de 6 heures Intensité de pluie (mm/h) Temps (minutes)

38 APPROCHES SIMPLIFIÉES MAPAQ, 2007 Temps de concentration Méthode de Kirpich ou Mockus

39 APPROCHES SIMPLIFIÉES MAPAQ, 2007 Q = C i A /360

40 APPROCHES SIMPLIFIÉES MTQ, Manuel des ponceaux, 1995 Hydrogrammes basés sur la méthode rationnelle

41 APPROCHES SIMPLIFIÉES MTQ, Manuel des ponceaux, 1995 Temps de concentration

42 APPROCHES SIMPLIFIÉES MTQ, Manuel des ponceaux, 1995 Temps de concentration

43 APPROCHES SIMPLIFIÉES Guide de gestion des eaux pluviales, MDDEP, 2011 Équation aéroport (FAA) (écoulement nappe) Équation Kerby (écoulement nappe) Équation Bransby-Williams

44 APPROCHES SIMPLIFIÉES Débits spécifiques Établis avec méthode SCS pour infiltration et lots agricoles typiques (forme rectangulaire) Projet Agriculture Canada, 2011

45 APPROCHES SIMPLIFIÉES Débits spécifiques Établis avec méthode SCS pour infiltration et lots agricoles typiques (forme rectangulaire)

46 APPROCHES SIMPLIFIÉES Débits spécifiques Établis avec méthode SCS pour infiltration et lots agricoles typiques (forme rectangulaire)

47 APPROCHES SIMPLIFIÉES Débits spécifiques

48 VALIDATION - QUÉBEC Méthode rationnelle surestime pour bassins agricoles de faibles pentes

49 VALIDATION - QUÉBEC Debits specifiques estimes par la loi LPIII - Province de Quebec - T=10 ans 10 Debit specifiques journaliers Debits specifiques instantanes Débits spécifiques instantanés obtenus avec un facteur de pointe théorique de 2 Debits specifiques (m 3 /s/km 2 ) 1 y = ln(x) y = ln(x) Aire (km 2 ) Étude MTQ, 2003

50 VALIDATION - QUÉBEC Debits specifiques estimes par la loi LPIII - Province de Quebec - T=25 ans 10 Debits specifiques Debits specifiques instantanes Débits spécifiques instantanés obtenus avec un facteur de pointe théorique de 2 Debits specifiques (m 3 /s/km 2 ) 1 y = ln(x) y = ln(x) Aire (km 2 ) Étude MTQ, 2003

51 VALIDATION - QUÉBEC Debits specifiques estimes par la loi LPIII - Province de Quebec - T=100 ans 10 Debits specifiques Debits specifiques instantanes Débits spécifiques instantanés obtenus avec un facteur de pointe théorique de 2 Debits specifiques (m 3 /s/km 2 ) 1 y = ln(x) y = ln(x) Aire (km 2 ) Étude MTQ, 2003

52 VALIDATION - QUÉBEC Équations de régression pour les débits de pointe journaliers (facteur de pointe à considérer pour les débits de pointe instantanés) T=25 ans QUEBEC ZONE I ZONE II total (60) A<250 km 2 (23) A>250 km 2 (37) total (27) A<250 km 2 (12) A>250 km 2 (15) total (33) A<250 km 2 (11) A>250 km 2 (22) Non-Lineaire aire 0.574*A *A *A *A *A *A *A *A *A aire, pente 0.547*A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S Log-Lineaire aire 0.842*A *A *A *A *A *A *A *A *A aire, pente 0.846*A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S T=50 ans QUEBEC ZONE I ZONE II total (60) A<250 km 2 (23) A>250 km 2 (37) total (27) A<250 km 2 (12) A>250 km 2 (15) total (33) A<250 km 2 (11) A>250 km 2 (22) Non-Lineaire aire 0.446*A *A *A *A *A *A *A *A *A aire, pente 0.429*A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S Log-Lineaire aire 0.925*A *A *A *A *A *A *A *A *A aire, pente 0.903*A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S T=100 ans QUEBEC ZONE I ZONE II total (60) A<250 km 2 (23) A>250 km 2 (37) total (27) A<250 km 2 (12) A>250 km 2 (15) total (33) A<250 km 2 (11) A>250 km 2 (22) Non-Lineaire aire 0.324*A *A *A *A *A *A *A *A *A aire, pente 0.317*A *S *A *S *A *S *A *S *A 0.791* S *A *S *A *S *A *S *A *S Log-Lineaire aire 1.005*A *A *A *A *A *A *A *A *A aire, pente 0.951*A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S *A *S Les équations avec une trame étaient celles avec la meilleure corrélation (bassins de 3 à 700 km 2 ) A est la surface (km 2 ) et S la pente moyenne du bassin versant Étude MTQ, 2003

53 CONCLUSIONS Les paramètres de conception pour les petits bassins sont très variables (vérifier avec 2 ou 3 approches) Écoulements en nappe et peu concentré prédominent pour de petits bassins (évaluer la réponse hydrologique avec approche appropriée) Les paramètres pour la conception devraient être validés par différentes techniques (débits spécifiques, validation hydraulique)

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Denis Martel, ing. M.Sc. Pôle d expertise municipale Direction régionale de l'analyse et de l'expertise Bureau de Montréal Ministère

Plus en détail

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT Eléments de réflexion sur les outils de calcul utilisés en hydrologie urbaine et leur variables d entrées Rémi WAGNER Page 2/X CONTEXTE Recours recommandé à l utilisation des modèles COMMENT EVITER? Rémi

Plus en détail

Données pluviométriques et critères de conception

Données pluviométriques et critères de conception 1. Infiltration Les ouvrages doivent permettre l infiltration d au moins 6 mm de pluie (ou davantage si les conditions de sol le permettent). 2. Traitement local Lorsqu un traitement local est exigé, les

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales en milieu urbain

Gestion des eaux pluviales en milieu urbain Gestion des eaux pluviales Vérification des calculs Ce document facilitera et accélérera la vérification des calculs de gestion des eaux pluviales au moment du traitement d une demande de permis. On y

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT Frank SOUCIET Responsable Pôle GEMAPI 03 décembre 2015 Mission Inter-Services de l Eau en Vaucluse Préambule Principes généraux Champ d application

Plus en détail

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS Résumé Une connaissance géographique et physique détaillée de la ville est un atout pour la modélisation hydrologique

Plus en détail

Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement.

Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement. Introduction Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement. Présentation Démonstration Introduction Objet : est un outil dédié au calcul capacitaire

Plus en détail

UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit

UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit Objectif : L objectif de ce TD est de caler un modèle pluie-débit évènementiel. C'est-à-dire, un modèle ou seulement quelques évènements bien

Plus en détail

Département de l ISERE. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Commune de MOISSIEU

Département de l ISERE. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Commune de MOISSIEU Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de MOISSIEU Schéma de gestion des Eaux Pluviales Août 2007 Sommaire 1. Typologie des problèmes liés aux E.P. :... 1 1.1. Ruissellements...

Plus en détail

Micro Drainage. Micro Drainage. drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX

Micro Drainage. Micro Drainage. drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX Micro Drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX drainage Micro Drainage MicroDrainage permet aux ingénieurs, aux développeurs, aux chargées d étude et aux organismes d approbation de concevoir et de valider

Plus en détail

Chapitre 6 - Collecte et évacuation des eaux usées et pluviales

Chapitre 6 - Collecte et évacuation des eaux usées et pluviales Chapitre 6 - Collecte et évacuation des eaux usées et pluviales 6. Définitions Les eaux à évacuer sont de trois types : - Les eaux provenant des édifices, résidences, commerces, services, autrement appelées

Plus en détail

Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives

Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives Première réunion du Groupe de travail sur la révision des normes hydrologiques en Afrique de l Ouest et du Centre Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives Pierre Ribstein UMR 7619

Plus en détail

PHASE 2 : DÉFINITION DU

PHASE 2 : DÉFINITION DU 09MEN002_IndD Septembre 2011 Zonage du risque inondation sur la commune d Arpaillargues et Aureilhac PHASE 2 : DÉFINITION DU RISQUE STATISTIQUE SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE

Plus en détail

Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon

Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon Faculté de génie Département de génie civil Instrumentation du bassin versant de la rivière au Saumon Rédigé par Sophie Bérard et Mélanie Trudel Supervisé par Robert Leconte, ing., Ph.D. Ce rapport a été

Plus en détail

CONTRÔLE DE L ÉROSION DES COURS D EAU

CONTRÔLE DE L ÉROSION DES COURS D EAU CONTRÔLE DE L ÉROSION DES COURS D EAU CHAPITRE 9 9.1 Introduction L érosion accrue dans les cours d eau, qui est souvent observée lorsqu un bassin versant s urbanise, est importante à contrôler et à contrer

Plus en détail

CHAPITRE II Expérimentations 33

CHAPITRE II Expérimentations 33 PLAN Introduction générale 1 Introduction 1 1) Présentation de notre objet d étude : la parcelle agricole 1 2) Les différents processus du bilan hydrique 1 3) Cadrage du projet de thèse par rapport aux

Plus en détail

Groupement GIPAC PGEE Bellevue, Genthod, Pregny-Chambésy M2013. Construction d'un ouvrage de régulation, Petit et Grand Malagny

Groupement GIPAC PGEE Bellevue, Genthod, Pregny-Chambésy M2013. Construction d'un ouvrage de régulation, Petit et Grand Malagny Groupement GIPAC PGEE Bellevue, Genthod, Pregny-Chambésy M2013 M 1 23 51 Construction d'un ouvrage de régulation, Petit et Grand Malagny Version Date Genthod 1 16.11.2011 Type d'action Objectif Gestion

Plus en détail

LA GESTION DE L EAU EN MILIEU URBAIN

LA GESTION DE L EAU EN MILIEU URBAIN LA GESTION DE L EAU EN MILIEU URBAIN DES EXPÉRIENCES QUÉBÉCOISES CONGRÈS INFRA 2012 CERIU 21 NOVEMBRE 2012 MARIO R. GENDRON, INGÉNIEUR CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. Introduction au concept de gestion intégrée

Plus en détail

3 ETUDE HYDROLOGIQUE. 3.1 La pluviométrie. 3.1.1 Analyse critique des données disponibles

3 ETUDE HYDROLOGIQUE. 3.1 La pluviométrie. 3.1.1 Analyse critique des données disponibles 3 ETUDE HYDROLOGIQUE 3.1 La pluviométrie 3.1.1 Analyse critique des données disponibles A proximité du bassin versant existe une station d enregistrement de la pluviométrie (DIREN 59-62) située sur la

Plus en détail

Les Ponts de Cé CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE. Située aux portes d Angers, Les Ponts de Cé s étend sur 1 955 ha. Territoire d Angers Loire Métropole

Les Ponts de Cé CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE. Située aux portes d Angers, Les Ponts de Cé s étend sur 1 955 ha. Territoire d Angers Loire Métropole CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE Située aux portes d Angers, s étend sur 1 955 ha Territoire d Angers Limite communale 1 / 8 Commune de Trélazé Réseau eau pluviale (canalisation et fossé) Ouvrage de rétention

Plus en détail

Département de l Ain. PHASE 1B : Diagnostic de l Etat actuel CY00498

Département de l Ain. PHASE 1B : Diagnostic de l Etat actuel CY00498 Département de l Ain PHASE 1B : Diagnostic de l Etat actuel Schéma Directeur des Eaux Pluviales CY00498 Siège social : 2, rue des Glénans - ZA du Pontay 35760 ST GRÉGOIRE (RENNES) Agence de Chambery :

Plus en détail

Aménagements et gestion des eaux pluviales: concepts, réglementation et applications. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

Aménagements et gestion des eaux pluviales: concepts, réglementation et applications. Gilles Rivard, ing. M. Sc. Aménagements et gestion des eaux pluviales: concepts, réglementation et applications Gilles Rivard, ing. M. Sc. FIHOQ Saint-Hyacinthe Novembre 2009 Gestion des eaux pluviales Si nous voulons que les choses

Plus en détail

5. Infiltration et écoulements

5. Infiltration et écoulements 5. Infiltration et écoulements 5.1. Définitions et paramètres descriptifs de l infiltration 5.2. Facteurs influençant l infiltration 5.3. Variation du taux d infiltration au cours d une averse 5.4. Modélisation

Plus en détail

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 Contenu de la présentation Une conséquence du développement urbain La charge hydraulique provenant d une pluie La gestion des eaux pluviales

Plus en détail

La gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales La gestion des eaux pluviales Prévenir les impacts des pluies intenses : le réseau d égout n est pas un trou noir Juin 2014 Partie I La place des infrastructures vertes 1 Charge hydraulique : la vitesse

Plus en détail

Présenté par Patrice Leroux, ing.

Présenté par Patrice Leroux, ing. & Élaboration d un plan des eaux pluviales: Une approche alternative de l entreprise Présenté par Patrice Leroux, ing. Le 30 avril 2014 Sommaire de la présentation Enjeux et problématiques Approche de

Plus en détail

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal et dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal Professeurs Guy LECLERC et Musandji FUAMBA RESCIF Écoled étéindien 12 14 octobre 2011, Rabat, MAROC École d ingénieurs 12 programmes au premier cycle

Plus en détail

Pratiques de gestion durable et optimale des eaux pluviales dans le drainage urbain au CANADA

Pratiques de gestion durable et optimale des eaux pluviales dans le drainage urbain au CANADA Pratiques de gestion durable et optimale des eaux pluviales dans le drainage urbain au CANADA Musandji FUAMBA ing. PhD. 02 et 03 février 2011 Agadir, MAROC 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION INTRODUCTION PARTIE

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE COMMUNES D ANNECY, SEYNOD ET CRAN GEVRIER ETUDE HYDRAULIQUE DU BASSIN VERSANT DE L ISERNON ***

DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE COMMUNES D ANNECY, SEYNOD ET CRAN GEVRIER ETUDE HYDRAULIQUE DU BASSIN VERSANT DE L ISERNON *** DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE COMMUNES D, ET CRAN GEVRIER ETUDE HYDRAULIQUE DU BASSIN VERSANT DE L ISERNON *** INVESTIGATIONS COMPLEMENTAIRES ETUDE GENERALE Sommaire 1 INTRODUCTION 1 2 ÉTUDE HYDRAULIQUE

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales

Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales SOMMAIRE Évolution des interventions de l'homme sur le cycle de l'eau et leur impact Les enjeux et

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales Jean-Claude Chazelon Les eaux pluviales Ce cahier technique a été réalisé avec le concours de : l'agence de l'eau Adour-Garonne l'agence de l'eau Loire-Bretagne Et avec le soutien de Limoges Métropole

Plus en détail

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino RAPPORT TECHNIQUE Evacuation des eaux et alimentation en eau potable Dossier 10N026 Version 001 26 novembre 2010 RWB Holding SA Aménagement du territoire

Plus en détail

Le climat et les problèmes d eau

Le climat et les problèmes d eau CHAPITRE 3 Le climat et les problèmes d eau 3.1 INTRODUCTION Au cours des millénaires, l homme a surtout observé de l eau les phénomènes de précipitation etd écoulementdanslescoursd eau,parcequelapluieluitombaitsurlatêteetquel

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE GESTION DES EAUX PLUVIALES

SCHEMA DIRECTEUR DE GESTION DES EAUX PLUVIALES SERVICE DES EAUX PHASE 2 : Etude diagnostique hydraulique et qualitative MODELISATION MATHEMATIQUE DES RESEAUX PLUVIAUX - DIAGNOSTICS ET PROPOSITIONS D AMENAGEMENTS JUILLET 2006 N 414 0473 R3 SOMMAIRE

Plus en détail

Université du Québec à Chicoutimi. Rapport final. # Projet : 2011-258 Plan concept d un nouveau développement domiciliaire (Saguenay Lac St-Jean)

Université du Québec à Chicoutimi. Rapport final. # Projet : 2011-258 Plan concept d un nouveau développement domiciliaire (Saguenay Lac St-Jean) Université du Québec à Chicoutimi MODULE D INGÉNIERIE GÉNIE CIVIL 6GIN333 PROJET DE CONCEPTION EN INGÉNIERIE Rapport final # Projet : 2011-258 Plan concept d un nouveau développement domiciliaire (Saguenay

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine DHI Eau Environnement Santé Conférence francophone ESRI 30 septembre 2009 Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine Samia Mejdi DHI Eau Environnement

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

ASPECTS HYDRAULIQUES POUR L ANALYSE ET LA CONCEPTION DES RÉSEAUX DE DRAINAGE

ASPECTS HYDRAULIQUES POUR L ANALYSE ET LA CONCEPTION DES RÉSEAUX DE DRAINAGE ASPECTS HYDRAULIQUES POUR L ANALYSE ET LA CONCEPTION DES RÉSEAUX DE DRAINAGE CHAPITRE 7 7.1 Généralités La conception adéquate des réseaux de drainage doit nécessairement s appuyer sur une bonne compréhension

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES drainage Micro Drainage QUELS SONT LES DOMAINES D APPLICATION DE XPSWMM? Gestion des eaux pluviales: Modélisation

Plus en détail

Plan de gestion des milieux humides et hydriques:

Plan de gestion des milieux humides et hydriques: Plan de gestion des milieux humides et hydriques: intégration de paramètres «urbains» dans l évaluation de la valeur écologique Juin 2013 Par Virginie Dumont, biol. 1 Plan de présentation 1. Règlementation

Plus en détail

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique V. Guinot Université Montpellier 2 Maison des Sciences de l Eau 34095 Montpellier Cedex 5 guinot@msem.univ-montp2.fr 1. L hydrologie et l hydraulique

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT»

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT» L ingénierie de l assainissement Principes, méthodes et outils pour une meilleure intégration dans le cycle de l eau Maîtrise d ouvrage : Direction de l eau (MEDD) Juin 2003 Valise pédagogique CERTU 2006

Plus en détail

Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies

Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies Informations techniques Débitmètre stationnaire pour conduites partiellement remplies Canal de mesure calibrée pour la mesure du débit dans des tuyaux et canalisations d eaux usées et d eaux pluviales.

Plus en détail

Diagnostic des rivières urbaines et inondations. INFRA décembre 2014

Diagnostic des rivières urbaines et inondations. INFRA décembre 2014 1 Diagnostic des rivières urbaines et inondations INFRA 2014-3 décembre 2014 PLAN DE LA PRÉSENTATION 2 1 ère PARTIE (par Pierre Pelletier, ing. M. Sc., WSP) Rivières urbaines et effet des changements climatiques

Plus en détail

Exercice 1 Analyse de données de débits et régime hydraulique. Nguyen Ha- Phong. Section génie civil 2012, Prof. Dr A. Schleiss

Exercice 1 Analyse de données de débits et régime hydraulique. Nguyen Ha- Phong. Section génie civil 2012, Prof. Dr A. Schleiss Exercice 1 Analyse de données de débits et régime hydraulique Nguyen Ha- Phong Section génie civil 212, Prof. Dr A. Schleiss A) Analyse hydrologique 1. Estimation des débits moyens journaliers de la station

Plus en détail

LE DIMENSIONNEMENT DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT DES AGGLOMERATIONS

LE DIMENSIONNEMENT DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT DES AGGLOMERATIONS LE DIMENSIONNEMENT DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT DES AGGLOMERATIONS Table des matières CHAPITRE 1 LES RESEAUX D ASSAINISSEMENT...4 1. - L ASSAINISSEMENT DES AGGLOMERATIONS...5 1.1. DEFINITION...5 1.2. HISTORIQUE...5

Plus en détail

Zonage des eaux pluviales Commune d Aix en Provence

Zonage des eaux pluviales Commune d Aix en Provence Zonage des eaux pluviales Commune d Aix en Provence TABLE DES MATIERES 1 - Cadre et objectifs... 3 1.1 Cadre réglementaire... 3 1.1.1 Code général des collectivités territoriales... 3 1.1.2 Le Code civil...

Plus en détail

Infiltration CHAPITRE 8.1 INTRODUCTION 8.2 INFILTRATION ET DÉFINITIONS

Infiltration CHAPITRE 8.1 INTRODUCTION 8.2 INFILTRATION ET DÉFINITIONS CHAPITRE 8 Infiltration 8.1 INTRODUCTION L infiltrationestlephénomènedepassagedel eaudelasurfacedusolàl intérieurdecelui-ci. L infiltration revêt une grande importance car c est elle qui contrôle plusieurs

Plus en détail

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol Christelle SENECHAL Sepia Conseils Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol < Toit stockant Toiture > végétalisée

Plus en détail

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE Planification territoriale et développement durable 4 mai 2012 Miguel HERRERO Judith CÔTÉ Conseillers aux opérations régionales La collection «Planification territoriale

Plus en détail

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF Efficacité du semis direct à contrer l érosion hydrique en milieu agricole : mise en évidence à l'aide des techniques de radioéléments, de modélisation et de mesures aux champs (MAROC-CANADA) Présenté

Plus en détail

Projet de dossier de création Mai 2012 6. DOSSIER LOI SUR L EAU VILLE DE GUIDEL / EADM AMENAGEMENT DE LA ZAC MULTI-SITES CENTRE ET DE LA SAUDRAYE

Projet de dossier de création Mai 2012 6. DOSSIER LOI SUR L EAU VILLE DE GUIDEL / EADM AMENAGEMENT DE LA ZAC MULTI-SITES CENTRE ET DE LA SAUDRAYE VILLE DE GUIDEL / EADM AMENAGEMENT DE LA ZAC MULTI-SITES CENTRE ET DE LA SAUDRAYE Projet de dossier de création Mai 2012 6. DOSSIER LOI SUR L EAU 4.6 équipe de maîtrise d oeuvre : FORMA 6 (NANTES) URBANISME,

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Table des matières Introduction 1 Partie A : Etude bibliographique 3 A1. Définition des concepts de bassin versant, de système et de modèle 7 A1-1.

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

Avis bureau Limitation d un rejet d EP dans l étier du Pouliguen et utilisation d une saline comme BT temporaire - Le Pouliguen

Avis bureau Limitation d un rejet d EP dans l étier du Pouliguen et utilisation d une saline comme BT temporaire - Le Pouliguen 2007: étude hydraulique SDAP Actuellement en révision de PLU avec intégration du zonage d assainissement pluvial Dossier concerne l aménagement d un sousbvafinlimiterlerejetdansl étier Article 1 : Protection

Plus en détail

GEQ05 DURÉE DE VIDANGE D UN OUVRAGE DE RÉTENTION

GEQ05 DURÉE DE VIDANGE D UN OUVRAGE DE RÉTENTION OUTIL DE GESTION DE L EAU DE PLUIE A L ECHELLE DU QUARTIER - RECOMMANDATION PRATIQUE GEQ05 - GEQ05 DURÉE DE VIDANGE D UN OUVRAGE DE RÉTENTION 1. PLUVIOMÉTRIE Les climatologues de l Institut Royal Météorologique

Plus en détail

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Arnaud Foulquier, Florian Malard, Janine Gibert UMR CNRS 5023, Écologie des Hydrosystèmes Fluviaux Université Lyon 1, Bât. Forel

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 Jescika Lavergne, biologiste Responsable de l environnement Ville

Plus en détail

ZONAGE D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES

ZONAGE D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES V3 MARS 2014 ZONAGE D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Dossier d enquête publique SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Direction Déléguée Ouest : 1 rue du Général de Gaulle

Plus en détail

Note de calcul hydrographique + Note descriptive des principes d aménagement de voirie

Note de calcul hydrographique + Note descriptive des principes d aménagement de voirie Note de calcul hydrographique + Note descriptive des principes d aménagement de voirie 0ctobre 2010 Dossier amendé suite à Etude d Incidences Note réalisée par Agora SA rue Montagne aux Anges, 26 B - 1081

Plus en détail

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE CONCEVOIR ET GÉRER DES AMAS DE FUMIER SOLIDE AU CHAMP UNE MEILLEURE CONNAISSANCE pour un meilleur environnement En 2002, le Règlement sur les exploitations agricoles (REA) prévoyait l échéance des dispositions

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES

PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES Commune de GEX 77 rue de l'horloge 01 110 GEX Tél : 04.50.42.63.00 Bureau d'études : HYDRETUDES 815 route de champs Farçon 74370 ARGONAY Tél : 04.50.27.17.26 PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES

Plus en détail

Exemple 1: Gestion des eaux de ruissellement de la route d évitement A189 Bulle La Tour-de-Trême.

Exemple 1: Gestion des eaux de ruissellement de la route d évitement A189 Bulle La Tour-de-Trême. CSD Ingénieurs Conseils SA 1 BASSINS D INFILTRATION POUR L EVACUATION DES EAUX DE RUISSELLEMENT DE CHAUSSEE P. Külling, Dr ès sc et B. Gret, ingénieur ETS CSD Ingénieurs Conseils SA Le Mont-sur-Lausanne

Plus en détail

Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet

Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet SIAVB - Syndicat Intercommunal d Assainissement de la Vallée de la Bièvre VEOLIA EAU

Plus en détail

8.2 INCIDENCES DES AMENAGEMENTS ACTUELS ET PROJETES DU PARC D ACTIVITES DE CAHORS SUD SUR L EAU, LES MILIEUX AQUATIQUES ET LES USAGES

8.2 INCIDENCES DES AMENAGEMENTS ACTUELS ET PROJETES DU PARC D ACTIVITES DE CAHORS SUD SUR L EAU, LES MILIEUX AQUATIQUES ET LES USAGES 8.2 INCIDENCES DES AMENAGEMENTS ACTUELS ET PROJETES DU PARC D ACTIVITES DE CAHORS SUD SUR L EAU, LES MILIEUX AQUATIQUES ET LES USAGES 8.2.1 Incidence sur les débits d évacuation des eaux pluviales à l

Plus en détail

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales.

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales. DES SOLUTIONS A L ECHELLE DE LA PARCELLE Par alternatives, on entend l ensemble des techniques qui viennent se substituer au concept de collecte et à celui du tout au réseau. L objectif n est alors plus

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY.

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. Par Stéphanie Allard, Aménagiste et biologiste associée, ÉCOgestion-solutions

Plus en détail

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX SMART WATER NETWORKS LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX Les défis posés au gestionnaire du système d assainissement La sécurité des biens et des personnes Anticiper et limiter les risques de débordements

Plus en détail

Point de vue d un maître d ouvrage

Point de vue d un maître d ouvrage Point de vue d un maître d ouvrage Frédérique RAMETTE Responsable du Service Contrôle d Assainissement ARTOIS COMM. INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 28 Novembre 2013 La

Plus en détail

L infiltration. Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin

L infiltration. Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin Valérie Borrell Estupina FLST403 - Montpellier 2011 L infiltration Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin 1 Définitions

Plus en détail

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1 VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE N/Réf. : 16229 8 mai 2013 Révision 1 Page : 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN SITUATION... 1 2. ANALYSE

Plus en détail

Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé. Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau

Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé. Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau Automne 2014 Faits saillants: Bassins versants de la Pointe de Gaspé Comprend les bassins versants

Plus en détail

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon 1 Ordre du Jour Limites de compétences 1 - Eau potable et Assainissement 2 Eaux Pluviales

Plus en détail

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale : les inondations à Nîmes 2. Le Programme CADEREAU 3. Le système d alerte ESPADA 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale Les inondations à Nîmes Un réseau hydrographique

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer, celui-ci migre avec l eau vers le drain et forme au contact de l air une boue d hydroxyde de fer;

RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer, celui-ci migre avec l eau vers le drain et forme au contact de l air une boue d hydroxyde de fer; L ocre ferreuse est le résultat d une réaction chimique ou d un processus biologique, les deux pouvant se produire individuellement ou simultanément : RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer,

Plus en détail

Schéma Directeur et zonage des eaux pluviales. Caractérisation de l aléa inondation Note méthodologique. Juillet 2015 N 3

Schéma Directeur et zonage des eaux pluviales. Caractérisation de l aléa inondation Note méthodologique. Juillet 2015 N 3 N 3 Juillet 2015 Schéma Directeur et zonage des eaux pluviales Caractérisation de l aléa inondation Note méthodologique SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Agence d Aix

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

Modélisation et analyse des structures des réseaux hydrographiques

Modélisation et analyse des structures des réseaux hydrographiques Modélisation et analyse des structures des réseaux hydrographiques Université des Sciences et Techniques du Languedoc Stage de Master Parcours : Fonctionnement des Ecosystèmes Naturels Et Cultivés Réalisé

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

Les bandes tampons et la protection des cours d eau en milieu agricole

Les bandes tampons et la protection des cours d eau en milieu agricole Les bandes tampons et la protection des cours d eau en milieu agricole Présentation dans le cadre du colloque du centre de la science et de la biodiversité du Québec 1 er mai 2014 Isabelle Breune, agr.

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

Fonctionnement et modélisation hydrologique d un petit bassin versant cultivé en milieu volcanique tropical

Fonctionnement et modélisation hydrologique d un petit bassin versant cultivé en milieu volcanique tropical Jean-Baptiste Charlier CIRAD PERSYST, Guadeloupe Fonctionnement et modélisation hydrologique d un petit bassin versant cultivé en milieu volcanique tropical Thèse encadrée par : Philippe Cattan (CIRAD

Plus en détail

Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement

Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement Audrey Lahousse, Attachée Direction des Cours d Eau non navigables (DCENN-DGO3) Rappel : Inondation par débordement de cours

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Finistère LAMPAUL-PLOUARZEL PLAN LOCAL D URBANISME Arrêté le : 12 avril 2013 Approuvé le : Rendu exécutoire le : REVISION Orientations d aménagement et de Programmation GÉOLITT : 7 Rue Le Reun - 29480

Plus en détail

NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Commune de SAINT-MAIXANT

NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Commune de SAINT-MAIXANT NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Maître d'ouvrage : 57 avenue Léon Blum - 33700 MERIGNAC Maître d'œuvre : SELARL ABAC Géomètres-Experts BP 30253 - ZI DUMES 33 212 LANGON CEDEX

Plus en détail

Les zones tampon au sein des bassins versants.

Les zones tampon au sein des bassins versants. Les zones tampon au sein des bassins versants. Diversité, complémentarité et intégration optimale Guy LE HÉNAFF Pour l équipe Pollutions Diffuses IRSTEA de Lyon-Villeurbanne Co-animateur du GT Zones tampons

Plus en détail