EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS"

Transcription

1 EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS MARTIN S. *, DELAHAYE F. ** Bureau d études E3C 2 rue Léon Patoux CS REIMS CEDEX * Mr Stéphane MARTIN, Directeur ; Tél : ; ** Mr Florian DELAHAYE, Docteur en géomatique ; Tél : ; 1. Introduction Ce document synthétique présente l évolution de l occupation des espaces dans le triangle marnais composés du SCOT de Châlons-en Champagne, du SCOT de la Région Rémoise et du SCOT d Epernay sur la période Les résultats sont extraits d indicateurs calculés par le groupe Safer et validés par le Ministère de l Agriculture. Ils sont consultables sur l observatoire dynamique de la Safer Champagne-Ardenne à différentes échelles spatio-temporelles 1. Une analyse quantitative de l évolution des surfaces urbanisées, naturelles et agricoles est réalisée puis on cherche à expliquer l étalement de l artificialisation des surfaces par la structure démographique. 2. Données utilisées et méthodologie Deux jeux de données sont utilisés pour cette étude : les données cadastrales (1) et les données démographiques (2). (1) Les données MAJIC permettent de caractériser les surfaces urbanisées, agricoles et naturelles chaque année à partir des parcelles cadastrées. Par définition, on a : - la surface cadastrée qui correspond à la surface totale des parcelles inscrites au cadastre. A l intérieur de cette catégorie, différentes segmentations sont créées : - les surfaces urbanisées cadastrées : sols (bâtis, revêtus), chemins de fer, terrains d'agrément, terrains à bâtir, jardins, carrières. - les surfaces agricoles cadastrées : terres, prés, vergers, vignes. - les autres surfaces naturelles cadastrées : bois, landes et friches, étendues et cours d'eau cadastrés en hectares et en pourcentage d'après les natures renseignées au cadastre. - la surface non cadastrée est la différence entre la surface totale et la surface non cadastrée. (2) Les données de population et des ménages sont issues de l INSEE. Les données de population sont disponibles de 2006 à 2011 et celles des ménages pour les années 2006 et de 2009 à Les valeurs du nombre de ménages sont moyennées sur les années 2007 et 2008 pour des raisons de représentativité graphique. Dans la section 3.2., ces données arbitraires ne sont pas considérées dans les statistiques. 1 L observatoire dynamique de la Safer Champagne-Ardenne est consultable sur demande sur la plateforme de vigifoncier https://champagne-ardenne.vigifoncier.fr/index.php?cont=main&event=page&page=presentation Bureau d études E3C 1

2 Pour chaque type de surface et les données démographiques, un indice annuel est calculé sur la base (base 100) de la première année d analyse, c est-à-dire l année Les graphiques permettent ainsi d observer les tendances d occupation des espaces sur la période pour les trois SCOT. Un tableau met en évidence l évolution quantitative diachronique des superficies pour les trois types de surface. Il est important de noter qu une correction a été apportée sur les natures cadastrales de l année 2006 pour les communes ayant une partie de leur territoire sur le site militaire de Mourmelon- Suippes. Une explication de cette correction statistique est détaillée dans la section Résultats 3.1. Analyse quantitative de l évolution des différents types d espace et de la démographie sur la période Les résultats de cette analyse ne sont pas commentés de manière exhaustive. Globalement, pour les trois SCOT, on observe une croissance continue de l artificialisation des surfaces depuis 2006 avec toutefois, des différences certaines entre les territoires. Ainsi, le SCOT de la Région Rémoise enregistre une évolution annuelle moyenne des surfaces urbanisées relativement importante dans le triangle marnais. Concernant la démographie, on note une progression certaine de l indice des ménages alors que celui de la population stagne voire régresse légèrement SCOT de la Région Rémoise Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage 95 Surface Superficie (ha) en 2014 Evolution annuelle moyenne (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée Bureau d études E3C 2

3 SCOT de la Région d Epernay Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage 95 Surface Superficie (ha) en 2014 Evolution annuelle moyenne (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée SCOT de Châlons-en-Champagne Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage 95 Bureau d études E3C 3

4 Surface Superficie (ha) en 2014 Evolution annuelle moyenne (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée Ensemble des trois territoires étudiés Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage 95 Surface Superficie (ha) en 2014 Moyenne de l évolution annuelle (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée Evolution diachronique des indices surfaciques et démographiques entre 2006 et 2011 Le graphique ci-après présente l évolution des surfaces urbanisées, agricoles et naturelles et des données démographiques entre 2006 et Au-dessous la base 100, la variable étudiée subit une diminution sur la période et inversement au-dessus de ce seuil. Bureau d études E3C 4

5 Surface agricole 110 Evolution des indices surfaciques et démographiques sur la période Ménage Surface urbanisée SCOT de la Région Rémoise SCOT d'epernay Surface naturelle SCOT de Châlons-en- Champagne 3.2. Impact des ménages sur la croissance de l artificialisation des surfaces La section 3.1. montre une évolution croissante des surfaces urbanisées et de l indice des ménages ainsi qu une stagnation de l indice de population. Le lien entre le nombre de ménages et l artificialisation peut-il être démontré? Afin de répondre à cette question, on compare les corrélations entre la surface urbanisée et la population et celles entre la surface urbanisée et le nombre de ménages sur la période Calculer une corrélation consiste à évaluer l accord entre deux variables ; plus le coefficient de corrélation R² est proche de 1 et plus le lien entre les deux variables est important. Les graphiques suivants mettent en évidence des corrélations très fortes entre les surfaces urbanisées et le nombre de ménages pour les trois SCOT ainsi que pour le territoire global. Les coefficients directeurs des fonctions linéaires montrent en outre l intensité de l augmentation de ces deux valeurs considérées ensemble. A titre d exemple, le SCOT de la Région Rémoise est marquée par une explosion du nombre de ménages ainsi qu une progression importante de l artificialisation des espaces depuis l année Sur la même période, les résultats ne montrent aucun lien entre la population et les surfaces urbanisées sur le territoire étudié. Bureau d études E3C 5

6 Nombre de ménages SCOT de la Région Rémoise y = -1,5778x R² = 0, y = 11,002x ,8 R² = 0, Bureau d études E3C 6

7 Nombre de ménages SCOT de la Région d Epernay y = 1,3372x R² = 0, y = 4,2374x R² = 0, SCOT de Châlons-en-Champagne y = 1,7095x R² = 0, Bureau d études E3C 7

8 Nombre de ménages Nombre de ménages y = 2,5385x R² = 0, Ensemble des trois territoires étudiés y = 0,2287x R² = 0, y = 6,6002x R² = 0, Bureau d études E3C 8

9 4. Discussions sur la méthodologie utilisée : observation des natures cadastrales liées aux infrastructures et au camps militaires Les problèmes rencontrés dans l observation des évolutions des surfaces sont : - le délai de mise à jour des natures cadastrales affectées à l établissement d une infrastructure. - le changement d une nature cadastrale sur une surface importante. - la non considération des surfaces non cadastrées dans les statistiques des surfaces urbanisées, agricoles et naturelles Etude de plusieurs infrastructures dans la Marne Les cartographies des natures cadastrales sur des infrastructures importantes de la Marne montrent qu en 2014, l affectation cadastrale est réalisée de manière généralisée La gare de Bezannes Les parcelles du périmètre de la gare de Bezannes sont extraites du compte de propriété du Réseau Ferré de France et représentent une surface totale de 46,6777 ha. Bureau d études E3C 9

10 4% 16% S. urbanisée 80% S. naturelle S. agricole Nature cadastrale Surface (ha) Segmentation Total / segmentation (ha) Terres 7,6487 S. Agricole 7,6487 Chemins de fer, canaux de navigation 26,4743 Sols 10,7989 S. Urbanisée 37,2732 Eaux 1,3747 Bois-Taillis 0,3811 S. Naturelle 1, L aéroport de Vatry Les parcelles du périmètre de l aéroport de Vatry sont extraites du compte de propriété du Département de la Marne et représentent une surface totale de 1451,4805 ha. Bureau d études E3C 10

11 42% 45% S. urbanisée S. naturelle 13% S. agricole Nature cadastrale Surface (ha) Segmentation Total / segmentation (ha) Terres 652,1277 S. Agricole 652,1277 Chemins de fer, canaux de navigation 4,9394 Sols 556,8057 S. Urbanisée 614,941 Terrains à bâtir 53,1959 Bois-Taillis 67,1078 Futaies résineuses 116,0835 S. Naturelle 184,4118 Landes 1, La base aérienne 112 de Bétheny Les parcelles du périmètre de la base aérienne 112 de Bétheny sont extraites du compte de propriété de l Etat par service France Domaine et représentent une surface totale de 370,9259 ha. Bureau d études E3C 11

12 24% S. urbanisée 76% S. agricole Nature cadastrale Surface (ha) Segmentation Total / segmentation (ha) Terres 281,7863 S. Agricole 281,7863 Sols 89,1396 S. Urbanisée 89, Etude des sites militaires de Mourmelon-Suippes Les parcelles du périmètre de Mourmelon-Suippes sont extraites du compte de propriété de l Etat par service France Domaine et représentent une surface totale de 13864,0541 ha. Les sites militaires de Mourmelon-Suippes sont localisés sur le SCOT de Châlons-en-Champagne et concernent une dizaine de communes avec des surfaces impactées plus ou moins importantes. 0% 41% S. urbanisée 59% S. naturelle S. agricole Bureau d études E3C 12

13 Nature cadastrale Surface (ha) Segmentation Total / segmentation (ha) Terres 4,0986 S. Agricole 4,0986 Sols 5651,3494 S. Urbanisée 5651,3494 Bois 0,0818 Landes 8208,5243 S. Naturelle 8208,6061 Sur l ensemble du SCOT, si on considère les données cadastrales brutes de la DGFIP sur la période , on observe un pic d évolution des surfaces urbanisées entre 2006 et 2007 qui impacte considérablement l évolution annuelle moyenne de cette surface s élevant à environ 350 ha. Comment expliquer cette différence de nature cadastrale à l échelle du SCOT? L ensemble des sites militaires a été impacté par un changement de nature cadastrale entre 2006 et 2007 avec une prédominance de surface en sols. A l échelle communale, à Vadenay, on observe ainsi une augmentation d environ 1080 ha des surfaces urbanisées contre une diminution quantitative similaire pour les surfaces naturelles en Environ 780 ha sont traités de la même manière pour la commune de Suippes. Ainsi, sur le SCOT de Châlons-en-Champagne, on décide de corriger ce changement de nature cadastrale pour l ensemble des communes concernées par les sites militaires. En 2006, 1895 ha et 9 ha sont respectivement ajoutés aux surfaces urbanisées et agricoles et 1904 ha sont retirés des surfaces naturelles Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage Bureau d études E3C 13

14 Surface Superficie (ha) en 2014 Evolution annuelle moyenne (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée Conclusions et perspectives L étude des évolutions des surfaces à l échelle du triangle marnais sur la période montrent une augmentation constante des surfaces urbanisées. Ainsi, plus de 2000 ha ont été artificialisées depuis l année de référence alors que les surfaces agricoles ont diminué d environ 1000 ha. De plus, l artificialisation des surfaces peut être expliquée par le changement de structure démographique, caractérisée par une progression importante du nombre de ménages. Enfin, l observatoire permet une homogénéisation des indicateurs et des méthodologies utilisées pour l ensemble des trois SCOT. Une mise à jour annuelle de l outil représente un atout fort pour le suivi spatio-temporel des surfaces sur le triangle marnais et sur la région Champagne-Ardenne. Bureau d études E3C 14

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS - BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS 1. Évolution de la tache urbaine Cette analyse est basée sur le travail réalisé par la Direction Régionale de l Environnement,

Plus en détail

ANALYSE DE L EVOLUTION DES SURFACES ARTIFICIALISEES COMMUNE DE CHORGES

ANALYSE DE L EVOLUTION DES SURFACES ARTIFICIALISEES COMMUNE DE CHORGES ANALYSE DE L EVOLUTION DES SURFACES ARTIFICIALISEES COMMUNE DE CHORGES Novembre 2014 Chorges Contexte général La commune de Chorges est issue de l implantation des Caturiges, peuple celte, à proximité

Plus en détail

SIGNATURE de la CHARTE Finistère

SIGNATURE de la CHARTE Finistère SIGNATURE de la CHARTE Finistère Signature de la Charte sur l Aménagement en décembre 2006. Démarche de la charte «Pour une reconnaissance de l agriculture dans l aménagement du territoire» à l initiative

Plus en détail

Poids croissant de l assainissement dans le prix de l eau

Poids croissant de l assainissement dans le prix de l eau Agreste Champagne-Ardenne n 5 - Juillet 2011 Enquête eau et assainissement 2008 Poids croissant de l assainissement dans le prix de l eau La consommation domestique d eau des champardennais s élève à 147

Plus en détail

La propriété privée rurale en Pays de la Loire Annexes

La propriété privée rurale en Pays de la Loire Annexes La propriété privée rurale en Pays de la Loire Annexes Ce document consigne les données ou illustrations qui n ont pu être intégrées dans la publication de janvier 2014 ayant pour titre «Près de sept propriétaires

Plus en détail

Diffusion des travaux DREAL issus des fichiers fonciers. Geobretagne. régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement de Bretagne

Diffusion des travaux DREAL issus des fichiers fonciers. Geobretagne. régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement de Bretagne Diffusion des travaux DREAL issus des fichiers fonciers Geobretagne DREALdirection Bretagne/Coprev/Unité régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement de Bretagne www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Apport des images à très haute résolution et de la méthodologie orientée-objet pour le suivi de la tâche urbaine

Apport des images à très haute résolution et de la méthodologie orientée-objet pour le suivi de la tâche urbaine Séminaire de restitution des études 2009-2010 - OHM bassin minier de Provence Aix-en-Provence, 25 juin 2010 Apport des images à très haute résolution et de la méthodologie orientée-objet pour le suivi

Plus en détail

VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE DE DEPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL

VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE DE DEPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL Octobre 2013 VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE DE DEPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL Contenu Sommaire détaillé...4 Synthèse...2 Préambule...9 Méthodologie...10 1. Consommation d énergie pour

Plus en détail

Observer et caractériser les dynamiques foncières. Les principales sources d information pour l observation foncière

Observer et caractériser les dynamiques foncières. Les principales sources d information pour l observation foncière Fiche A1 juin 2013 CETE Nord Picardie Observer et caractériser les dynamiques foncières Les principales sources d information pour l observation foncière Adus Les sources de données sont nombreuses, tout

Plus en détail

DOUBLE VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES

DOUBLE VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES Octobre 2013 Contenu DOUBLE VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES Sommaire détaillé... 2 Préambule... 3 Méthodologie... 4 1. Part moyenne du revenu consacré aux déplacements domicile-travail entre 1999

Plus en détail

Observatoire des prix fonciers EPF-Smaf AUVERGNE

Observatoire des prix fonciers EPF-Smaf AUVERGNE Observatoire des prix fonciers EPF-Smaf AUVERGNE Beauvais 20 & 21 mars 2014 Présentation Au 1 er janvier 2014 : 534 communes (796 410 habitants), 446 communes du PDD, 5 communes du Cantal, 32 communes

Plus en détail

Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables

Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables REUNION PUBLIQUE // 17 DECEMBRE 2014 Urbaniste : Cabinet Luyton / BET Environnement

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Etape 5 - Trouver des financements

Etape 5 - Trouver des financements Etape 5 - www.je-cree-mon-emploi-en-champagne-ardenne.org Département : Marne Etape 6 De quelles aides puis-je bénéficier pour mon projet et comment les mobiliser? Comment mobiliser les multiples concours

Plus en détail

Le Cadastre. aux. Archives départementales de la Marne

Le Cadastre. aux. Archives départementales de la Marne Le Cadastre aux Archives départementales de la Marne 200 ans d histoire et autant de documents La chronologie En 1802, création du plan par masse de culture ou plan géométrique En 1807, création du cadastre

Plus en détail

LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE. Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI**

LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE. Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI** LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI** * Maître de Conférences en économie ** Maître de Conférences en géographie PLAN DE

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION CHAMPAGNE - ARDENNE PRÉFECTURE DE LA MARNE

PRÉFECTURE DE LA RÉGION CHAMPAGNE - ARDENNE PRÉFECTURE DE LA MARNE PRÉFECTURE DE LA RÉGION CHAMPAGNE - ARDENNE PRÉFECTURE DE LA MARNE CABINET DU PREFET SERVICE INTERMINISTERIEL REGIONAL DES AFFAIRES CIVILES ET ECONOMIQUES DE DEFENSE ET DE LA PROTECTION CIVILE N DPC/2006-I/2/177

Plus en détail

Fiche n 74 : ZAC n 1 de l Aéroport Paris-Vatry

Fiche n 74 : ZAC n 1 de l Aéroport Paris-Vatry Les Zones d'activités du Pays de Châlons-en-Champagne Fiche n 74 : ZAC n 1 de l Aéroport Paris-Vatry (Source : Conseil général de la Marne) 1. Localisation de la zone d'activités dans le Pays de Châlons-en-Champagne

Plus en détail

SCoTEMS Démarche / Contexte

SCoTEMS Démarche / Contexte SCoTEMS Démarche / Contexte EMS : Communauté de Communes Eure Madrie Seine 23 communes 30 000 habitants 1 Le SCoTEMS Démarche entamée en 2006 Le SCoTa été validé le 28 septembre 2010 Rapport de Présentation

Plus en détail

L observatoire foncier 2012 sur l Aire urbaine

L observatoire foncier 2012 sur l Aire urbaine L observatoire foncier 212 sur l Aire urbaine Analyser les marchés : - flux des mutations - prix février 214 213-6-ETU-58 1 L aire urbaine de Rennes en 21 2 Les marchés fonciers 1-Espaces agricoles 2-Espaces

Plus en détail

Structure et évolutions démographiques

Structure et évolutions démographiques Tome 1 Dynamiques urbaines châlonnaises Novembre 2013 Structure et évolutions démographiques Contenu 1. Tendances démographiques des aires urbaines de la Marne... 2 1.1. Une population marnaise encore

Plus en détail

Les fichiers cadastraux MAJIC et leur exploitation

Les fichiers cadastraux MAJIC et leur exploitation Université Blaise Pascal UFR Sciences et Technologies Département Mathématiques Rapport de stage Les fichiers cadastraux MAJIC et leur exploitation Stage effectué du 07 mars 2011 au 5 août 2011 Maître

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

Qualité et exhaustivité des données DVF

Qualité et exhaustivité des données DVF FICHE 4 Expertise 4 Qualité et exhaustivité des données DVF LA FICHE EN BREF La base de données DVF est une base réputée fiable et exhaustive, notamment en comparaison avec les autres bases disponibles

Plus en détail

Les dynamiques immobilières dans le Pays de Saint-Omer. - 28 septembre 2012 -

Les dynamiques immobilières dans le Pays de Saint-Omer. - 28 septembre 2012 - Les dynamiques immobilières dans le Pays de Saint-Omer - 28 septembre 2012 - Préambule L Observation foncière et immobilière constitue un enjeu fondamental pour la définition des politiques d aménagement.

Plus en détail

De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine

De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine Contexte d étude et méthode Évaluation de la qualité de vie quotidienne Échelle du quartier, prise en compte du déplacement

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

mai 2015 L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2014

mai 2015 L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2014 LA SYNTHÈSE mai 2015 L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2014 Connaître les dynamiques des marchés fonciers ruraux pour ménager les territoires Pourquoi une étude des marchés fonciers ruraux? Les

Plus en détail

La pression foncière en hausse sur le territoire rural

La pression foncière en hausse sur le territoire rural La pression foncière en hausse sur le territoire rural Depuis dix ans, le marché foncier rural dans l aire urbaine de Toulouse se caractérise par une forte baisse des surfaces et une augmentation des volumes

Plus en détail

MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE

MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE Forum HH 05.02.2013 Ghislaine Gagnon Unité HPCI Qualitatif ou quantitatif? Les 2 méthodes peuvent être utilisées séparément ou en conjonction - le qualitatif

Plus en détail

L agriculture. Le développement rural. L environnement et les paysages

L agriculture. Le développement rural. L environnement et les paysages Les 3 missions des Safer article L 141-1 du code Rural L agriculture Le développement rural L environnement et les paysages 1 La mise en œuvre des stratégies foncières Les outils de la SAFER au service

Plus en détail

rapport annuel 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % > 5 ans 3-5 ans < 3 ans 1 000 800 600 400 200 0 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 action foncière action foncière cumulée 12 000 10 000 8

Plus en détail

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne octobre 2008 Aujourd hui, la CCI Seine-et-Marne, fortement impliquée dans l observation des entreprises et du développement économique de

Plus en détail

L unité de traitement d images de l IGN

L unité de traitement d images de l IGN L unité de traitement d images de l IGN Index Introduction 1.Présentation de l'unité 2.Types de données 2.1. Données topographiques 2.2. Données d'observation de la Terre Applications 1.Traitement d'images

Plus en détail

Observatoire départemental de l habitat du Doubs

Observatoire départemental de l habitat du Doubs Note de conjoncture - N 1 - Janvier 2011 Habitat Observatoire départemental de l habitat du Doubs >>>>>>>> Analyse du marché foncier du département du Doubs Contexte et objectifs Une analyse du marché

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 20 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 3 ème TRIMESTRE 2014 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 3 ème trimestre 2014 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*?

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*? Le, locomotive de la région ALCA*? * Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine Sources : Insee Pôle emploi-dares (STMT) Urssaf-Acoss A l échelle de la France métropolitaine, la region ALCA représente : 10,6

Plus en détail

Les plans d affectation: Organisation et qualité des données

Les plans d affectation: Organisation et qualité des données Le cadastre s restrictions droit public à la propriété foncière (cadastre RDPPF) Les plans d affectation: Organisation qualité s données Laurent Matthey-Dupraz DALE Office l urbanisme l'aménagement, l'énergie

Plus en détail

Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation

Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation Rédacteurs V1 - Août 2014 Julien RAVENEL / Soazig VANNIER Objectifs de l application Le Programme Local de l Habitat (PLH),

Plus en détail

ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000

ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000 PROJET DE CONSTRUCTION D UN ENTREPOT COUVERT Dossier de demande d enregistrement Rubrique 1510 Réf : 9B2297-N-15-0010 Indice : C Annexe 12 Page : 1/8 ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000 SOMQ34A

Plus en détail

Le rôle des institutions financières dans les marchés s des terres agricoles

Le rôle des institutions financières dans les marchés s des terres agricoles Le rôle des institutions financières dans les marchés s des terres agricoles Bernard MARY Directeur Général Crédit Agricole du Nord Est Laon Charleville-Mézières Reims Châlons en Champagne ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

Observer un marché immobilier et foncier

Observer un marché immobilier et foncier François GUIBERT Emma COCHAIN Elsa CIBERT Observer un marché immobilier et foncier Mission: Chargé de mission aménagement pour la communauté d agglomération XXX, vous recevez une nouvelle mission de votre

Plus en détail

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013 INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de l Economie Immobilier 213 Données 26-213 Publication 214 IMSEE janvier 214 2 Sommaire Lexique... 4 1. Généralités... 5 1.1.

Plus en détail

Les Chiffres Clés 2010. Région de REIMS

Les Chiffres Clés 2010. Région de REIMS Les Chiffres Clés 21 Région de REIMS Aire Urbaine 175 communes Aire du SCoT 14 communes Métropole 6 communes Les Chiffres Clés 21 Région de REIMS Sommaire DÉMOGRAPHIE LES QUARTIERS DE REIMS... p.6 Cartographie

Plus en détail

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal Séminaire annuel de l observation urbaine PLAN Introduction La méthodologie de détermination des pôles d emploi L exemple du SCOT de Valenciennes

Plus en détail

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8 SOMMAIRE Préface Page 3 La maladie en quelques mots Page 4 à 5 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7 2 - Le diagnostic. Page 8 3 - Les aides Page 9 à 11 3.1 - Le soutien à domicile (ménage, courses,

Plus en détail

01 MOBILITÉS. Photographie évolutive Introduction aux modes de vie MOBILITÉS. Fevrier 2013. juillet 2013. Focale :

01 MOBILITÉS. Photographie évolutive Introduction aux modes de vie MOBILITÉS. Fevrier 2013. juillet 2013. Focale : Fevrier 2013 01 MOBILITÉS MOBILITÉS juillet 2013 Focale : Photographie évolutive Introduction aux modes de vie L habitant est à la source des politiques d aménagement du territoire ; il définit l espace

Plus en détail

des Risques d'inondation

des Risques d'inondation des Risques d'inondation PAR DÉBORDEMENT DE LA RIVIÈRE MARNE SUR LE SECTEUR DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE GUIDE DE RECOMMANDATIONS POUR L'INTERPRÉTATION DE LA BANDE D'INCERTITUDE DU ZONAGE RÉGLEMENTAIRE À L'ÉCHELLE

Plus en détail

Le nombre de cotisants de solidarité agricoles diminue de 2 % entre 2010 et 2011.

Le nombre de cotisants de solidarité agricoles diminue de 2 % entre 2010 et 2011. Synthèses Mars 2012 L Observatoire Economique et Social Les cotisants de solidarité en 2011 Le nombre de cotisants solidaires s élève à 110 106 en 2011, en baisse de 2,3 % par rapport à 2010. Toutefois,

Plus en détail

Encourager et favoriser l'émergence de nouveaux projets sur le territoire Par une montée en compétence collective sur un urbanisme raisonné «

Encourager et favoriser l'émergence de nouveaux projets sur le territoire Par une montée en compétence collective sur un urbanisme raisonné « Club Ecoquartier Régional Champagne-Ardenne projets innovants Encourager et favoriser l'émergence de nouveaux projets sur le territoire Par une montée en compétence collective sur un urbanisme raisonné

Plus en détail

SCOT de l'arc Comtat Ventoux annexes. Version arrêtée du 20 juin 2012 1

SCOT de l'arc Comtat Ventoux annexes. Version arrêtée du 20 juin 2012 1 ANNEXES DU SCOT DE L ARC COMTAT VENTOUX Version arrêtée du 20 juin 2012 1 SOMMAIRE 1. ANNEXE 1 METHODOLOGIE DE DEFINITION DE LA TACHE URBAINE ET DE LA CONSOMMATION FONCIERE SUR LE TERRITOIRE 2. ANNEXE

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Fiche de présentation des documents d'urbanisme soumis à l'avis de la CDCEA Date de la commission : Commune : SAINT-GERMAIN-DE-MODEON

Plus en détail

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Compte-rendu La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Présentation par Gérard LERAS Vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la politique foncière Ambilly, 18 janvier 2012

Plus en détail

Auménancourt. Saint-Étiennesur-Suippe. Berméricourt. Cauroy-lès- Bourgogne. Warmeriville Loivre Brimont. lès-reims. Heutrégiville Baslieux- Villers-

Auménancourt. Saint-Étiennesur-Suippe. Berméricourt. Cauroy-lès- Bourgogne. Warmeriville Loivre Brimont. lès-reims. Heutrégiville Baslieux- Villers- Le SCoT de la région rémoise (SCoT2R) regroupe 140 communes. Il s organise autour de, 29 e grand pôle urbain français et rassemble 288 100 habitants. La population du SCoT a progressé de 49 % entre 1962

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

Royaume du Maroc. Ahmed EL BOUARI Chef de la Division des Aménagements MAPM/DIAEA SOMMAIRE

Royaume du Maroc. Ahmed EL BOUARI Chef de la Division des Aménagements MAPM/DIAEA SOMMAIRE Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Royaume du Maroc DIRECTION DE L IRRIGATION ET DE L AMENAGEMENT DE L ESPACE AGRICOLE PLACE DE LA TOPOGRAPHIE DANS L AMENAGEMENT DE L ESPACE

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Contexte Exigences croissantes en matière de qualité et de sécurité d approvisionnement

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Conseil Municipal de la ville de La Queue en Brie du mercredi 19 décembre 2012 1/13

Conseil Municipal de la ville de La Queue en Brie du mercredi 19 décembre 2012 1/13 BILAN D APPLICATION DES HUIT PREMIERES ANNEES DE PLAN LOCAL D URBANISME DE LA QUEUE-EN-BRIE (2004-2011) Rapport soumis au Conseil Municipal du 19 décembre 2012 Service Urbanisme Conseil Municipal de la

Plus en détail

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville La ville de Rillieux-la-Pape est une des 58 communes de la communauté urbaine du Grand Lyon. Elle compte 30 375 habitantes. Un territoire mixte

Plus en détail

Gestion des dangers naturels risques liés aux crues. L essentiel en bref

Gestion des dangers naturels risques liés aux crues. L essentiel en bref Gestion des dangers naturels risques liés aux crues L essentiel en bref le Contexte Les dangers naturels, qu il s agisse d avalanches, de glissements de terrain ou de crues, ont toujours représenté une

Plus en détail

Suivi des dynamiques de marché : Information sur la base de données «Demande de Valeurs Foncières» DVF et perspectives d'exploitation

Suivi des dynamiques de marché : Information sur la base de données «Demande de Valeurs Foncières» DVF et perspectives d'exploitation Suivi des dynamiques de marché : Information sur la base de données «Demande de Valeurs Foncières» DVF et perspectives d'exploitation DAT/service politiques urbaines et du logement Bertrand Leroux Programme

Plus en détail

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014 L Économie Sociale et Solidaire en Moselle - 2014 L économie SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS) Jusqu à la loi du 31 juillet 2014, l économie Sociale et Solidaire se fondait sur les principes fondateurs, édictés

Plus en détail

ONCIERE LA STRATEGIE DU PAYS DE SAINT-OMER. les chiffres cles du foncier dans le pays de saint-omer CONFERENCE TERRITORIALE PERMANENTE DU SCOT

ONCIERE LA STRATEGIE DU PAYS DE SAINT-OMER. les chiffres cles du foncier dans le pays de saint-omer CONFERENCE TERRITORIALE PERMANENTE DU SCOT SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DU PAYS DE SAINT-OMER LA STRATEGIE ONCIERE DU PAYS DE SAINT-OMER CONFERENCE TERRITORIALE PERMANENTE DU SCOT LE 16 OCTOBRE 2008 les chiffres cles du foncier dans le pays

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

Dossier de demande de classement en réserve naturelle régionale - Baie de Genipa. 4 - Plans cadastraux et états parcellaires correspondants

Dossier de demande de classement en réserve naturelle régionale - Baie de Genipa. 4 - Plans cadastraux et états parcellaires correspondants Dossier de demande de classement en réserve naturelle régionale - Baie de Genipa 4 - Plans cadastraux et états parcellaires correspondants Mars 2015 Note : Pour une communication éco-reponsable : ce rapport

Plus en détail

CCI DE REIMS ET D'EPERNAY

CCI DE REIMS ET D'EPERNAY CCI DE REIMS ET D'EPERNAY MARCHES DE TRAVAUX MARCHES DE 20 000 à 90 000 EUROS HT REMISE EN ETAT DES MOTEURS ELECTRIQUES DOUBLES DE TRACTION SUR 2 LOCOTRACTEURS MOYSE TYPE BNC (LDE4 ET LDE5) POUR L EFDI

Plus en détail

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés Agreste Champagne-Ardenne n 5- Octobre 2015 Analyse des comptes de l agriculture champardennaise en 2014 En 2014, le revenu net d exploitation par actif non salarié baisse de 13,3 % en valeur courante

Plus en détail

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté

Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté Élus locaux Pour un aménagement de votre territoire cohérent, durable et concerté La Safer vous accompagne dans la mise en œuvre de vos projets Constat Besoins alimentaires et énergétiques croissants Altération

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique CA. Les Lacs de l'essonne - CSB - Résumé non technique 03 11 2014-1/19 Sommaire I. Contexte réglementaire autour de l élaboration des cartes de bruit stratégiques...3

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Caractéristiques des modes d hébergements équins, conséquences sur les conditions de travail

Caractéristiques des modes d hébergements équins, conséquences sur les conditions de travail Le magazine en ligne de l actualité technique et scientifique équine Caractéristiques des modes d hébergements équins, conséquences sur les conditions de travail L. Madeline (1), R. Palazon (2), M. Fourot

Plus en détail

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc. APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins

Plus en détail

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay,

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay, FICHE DE SYNTHESE Contexte : Les zones humides sont des milieux rares à l échelon national (4% du territoire) et fortement menacés par les activités anthropiques. La publication, en France en 1994, de

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices Plateforme Territoriale GUYANE SIG 25/02/2014 SOMMAIRE 1. LEXIQUE... 3 2. DEFINITION... 3 3. DOMAINE D APPLICATION... 3 A. Objet... 3 B. Bénéficiaires...

Plus en détail

Atlas de l'évolution de l'occupation du sol sur le littoral de Vendée entre 1985, 2000 et 2006

Atlas de l'évolution de l'occupation du sol sur le littoral de Vendée entre 1985, 2000 et 2006 Octobre 2008 Atlas de l'évolution de l'occupation du sol sur le littoral de Vendée entre 1985, 2000 et 2006 Direction Départementale de l'equipement de la Vendée Service Habitat et Prospective / Observatoire,

Plus en détail

Note Planif. Capacité de densification et de mutation au service du projet de territoire. Cas pratique : proposition d une méthode d analyse

Note Planif. Capacité de densification et de mutation au service du projet de territoire. Cas pratique : proposition d une méthode d analyse N 7 annexe / Septembre 2015 Note Planif Capacité de densification et de mutation au service du projet de territoire Cas pratique : proposition d une méthode d analyse Afin de mener à bien cette étude une

Plus en détail

D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue

D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue D un habitat isolé, à un habitat diffus, à un habitat groupé Figure 4 : Neuf types d interface habitat-forêt 3. Méthodologie

Plus en détail

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines.

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines. Zone A CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est à protéger en raison de la valeur agricole des terrains ou de la richesse du sol ou du soussol. Elle comprend les secteurs : Ac correspondant à une zone où les

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

RGD74-74 - Adresse postale : BP 2444-74041 ANNECY Cedex - Tél. 04.50.23.94.94 Bureaux : 9 Quater, avenue d Albigny - ANNECY - Fax : 04.50.23.94.

RGD74-74 - Adresse postale : BP 2444-74041 ANNECY Cedex - Tél. 04.50.23.94.94 Bureaux : 9 Quater, avenue d Albigny - ANNECY - Fax : 04.50.23.94. Régie de Gestion des Données des Pays de Savoie Guide d utilisation RIS.net Gestion RGD74-74 - Adresse postale : BP 2444-74041 ANNECY Cedex - Tél. 04.50.23.94.94 Bureaux : 9 Quater, avenue d Albigny -

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

4. Indices de précipitations

4. Indices de précipitations 4. Indices de précipitations Cette partie présente les évolutions prévues de cinq indices de précipitations. Il s agit de moyennes annuelles (voir annexes 1 à 4 pour les valeurs saisonnières). Il est à

Plus en détail

La dématérialisation des documents d'urbanisme

La dématérialisation des documents d'urbanisme La dématérialisation des documents Boîte à outils Fiche thématique n 1 PAN ADS Contexte Le document est un outil de connaissance et de planification du territoire. Il définit les principes d'aménagement,

Plus en détail

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables.

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables. DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU 1 Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables Annexe jointe : atlas cartographique Septembre 2009 2 Etude réalisée par

Plus en détail

Mardi 14 février 2012 Paris

Mardi 14 février 2012 Paris Mardi 14 février 2012 Paris 1- Le contexte géographique z du littoral Une côte basse sédimentaire 2 1 2 Mont Saint-Loup (112 m), Agde 1 3 3 4 5 5 Une côte rocheuse sur Agde 4 Deux dynamiques antagonistes

Plus en détail

Les références immobilières du notariat. Statistiques, évolutions et analyses

Les références immobilières du notariat. Statistiques, évolutions et analyses Les références immobilières du notariat Statistiques, évolutions et analyses SOMMAIRE I. La base de données Perval des références immobilières du notariat Alimentation de la base de données Structure

Plus en détail

DDT 51/STPP/Analyse et Prospective Territoriale

DDT 51/STPP/Analyse et Prospective Territoriale 1 Mise à jour Septembre 2014 2 Préambule Depuis sa création, la Direction Départementale des Territoires (DDT) exerce de nouvelles missions dans la mise en œuvre du portage des politiques publiques et

Plus en détail

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Journée technique d information et d échange de l ARRA Lyon, le 4/10/2013

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation

Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation Au travers du site cartographique de la Ville de Namur, vous pouvez consulter des renseignements relatifs : - à la Ville de Namur (habitants,

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail