EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS"

Transcription

1 EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS MARTIN S. *, DELAHAYE F. ** Bureau d études E3C 2 rue Léon Patoux CS REIMS CEDEX * Mr Stéphane MARTIN, Directeur ; Tél : ; ** Mr Florian DELAHAYE, Docteur en géomatique ; Tél : ; 1. Introduction Ce document synthétique présente l évolution de l occupation des espaces dans le triangle marnais composés du SCOT de Châlons-en Champagne, du SCOT de la Région Rémoise et du SCOT d Epernay sur la période Les résultats sont extraits d indicateurs calculés par le groupe Safer et validés par le Ministère de l Agriculture. Ils sont consultables sur l observatoire dynamique de la Safer Champagne-Ardenne à différentes échelles spatio-temporelles 1. Une analyse quantitative de l évolution des surfaces urbanisées, naturelles et agricoles est réalisée puis on cherche à expliquer l étalement de l artificialisation des surfaces par la structure démographique. 2. Données utilisées et méthodologie Deux jeux de données sont utilisés pour cette étude : les données cadastrales (1) et les données démographiques (2). (1) Les données MAJIC permettent de caractériser les surfaces urbanisées, agricoles et naturelles chaque année à partir des parcelles cadastrées. Par définition, on a : - la surface cadastrée qui correspond à la surface totale des parcelles inscrites au cadastre. A l intérieur de cette catégorie, différentes segmentations sont créées : - les surfaces urbanisées cadastrées : sols (bâtis, revêtus), chemins de fer, terrains d'agrément, terrains à bâtir, jardins, carrières. - les surfaces agricoles cadastrées : terres, prés, vergers, vignes. - les autres surfaces naturelles cadastrées : bois, landes et friches, étendues et cours d'eau cadastrés en hectares et en pourcentage d'après les natures renseignées au cadastre. - la surface non cadastrée est la différence entre la surface totale et la surface non cadastrée. (2) Les données de population et des ménages sont issues de l INSEE. Les données de population sont disponibles de 2006 à 2011 et celles des ménages pour les années 2006 et de 2009 à Les valeurs du nombre de ménages sont moyennées sur les années 2007 et 2008 pour des raisons de représentativité graphique. Dans la section 3.2., ces données arbitraires ne sont pas considérées dans les statistiques. 1 L observatoire dynamique de la Safer Champagne-Ardenne est consultable sur demande sur la plateforme de vigifoncier https://champagne-ardenne.vigifoncier.fr/index.php?cont=main&event=page&page=presentation Bureau d études E3C 1

2 Pour chaque type de surface et les données démographiques, un indice annuel est calculé sur la base (base 100) de la première année d analyse, c est-à-dire l année Les graphiques permettent ainsi d observer les tendances d occupation des espaces sur la période pour les trois SCOT. Un tableau met en évidence l évolution quantitative diachronique des superficies pour les trois types de surface. Il est important de noter qu une correction a été apportée sur les natures cadastrales de l année 2006 pour les communes ayant une partie de leur territoire sur le site militaire de Mourmelon- Suippes. Une explication de cette correction statistique est détaillée dans la section Résultats 3.1. Analyse quantitative de l évolution des différents types d espace et de la démographie sur la période Les résultats de cette analyse ne sont pas commentés de manière exhaustive. Globalement, pour les trois SCOT, on observe une croissance continue de l artificialisation des surfaces depuis 2006 avec toutefois, des différences certaines entre les territoires. Ainsi, le SCOT de la Région Rémoise enregistre une évolution annuelle moyenne des surfaces urbanisées relativement importante dans le triangle marnais. Concernant la démographie, on note une progression certaine de l indice des ménages alors que celui de la population stagne voire régresse légèrement SCOT de la Région Rémoise Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage 95 Surface Superficie (ha) en 2014 Evolution annuelle moyenne (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée Bureau d études E3C 2

3 SCOT de la Région d Epernay Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage 95 Surface Superficie (ha) en 2014 Evolution annuelle moyenne (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée SCOT de Châlons-en-Champagne Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage 95 Bureau d études E3C 3

4 Surface Superficie (ha) en 2014 Evolution annuelle moyenne (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée Ensemble des trois territoires étudiés Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage 95 Surface Superficie (ha) en 2014 Moyenne de l évolution annuelle (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée Evolution diachronique des indices surfaciques et démographiques entre 2006 et 2011 Le graphique ci-après présente l évolution des surfaces urbanisées, agricoles et naturelles et des données démographiques entre 2006 et Au-dessous la base 100, la variable étudiée subit une diminution sur la période et inversement au-dessus de ce seuil. Bureau d études E3C 4

5 Surface agricole 110 Evolution des indices surfaciques et démographiques sur la période Ménage Surface urbanisée SCOT de la Région Rémoise SCOT d'epernay Surface naturelle SCOT de Châlons-en- Champagne 3.2. Impact des ménages sur la croissance de l artificialisation des surfaces La section 3.1. montre une évolution croissante des surfaces urbanisées et de l indice des ménages ainsi qu une stagnation de l indice de population. Le lien entre le nombre de ménages et l artificialisation peut-il être démontré? Afin de répondre à cette question, on compare les corrélations entre la surface urbanisée et la population et celles entre la surface urbanisée et le nombre de ménages sur la période Calculer une corrélation consiste à évaluer l accord entre deux variables ; plus le coefficient de corrélation R² est proche de 1 et plus le lien entre les deux variables est important. Les graphiques suivants mettent en évidence des corrélations très fortes entre les surfaces urbanisées et le nombre de ménages pour les trois SCOT ainsi que pour le territoire global. Les coefficients directeurs des fonctions linéaires montrent en outre l intensité de l augmentation de ces deux valeurs considérées ensemble. A titre d exemple, le SCOT de la Région Rémoise est marquée par une explosion du nombre de ménages ainsi qu une progression importante de l artificialisation des espaces depuis l année Sur la même période, les résultats ne montrent aucun lien entre la population et les surfaces urbanisées sur le territoire étudié. Bureau d études E3C 5

6 Nombre de ménages SCOT de la Région Rémoise y = -1,5778x R² = 0, y = 11,002x ,8 R² = 0, Bureau d études E3C 6

7 Nombre de ménages SCOT de la Région d Epernay y = 1,3372x R² = 0, y = 4,2374x R² = 0, SCOT de Châlons-en-Champagne y = 1,7095x R² = 0, Bureau d études E3C 7

8 Nombre de ménages Nombre de ménages y = 2,5385x R² = 0, Ensemble des trois territoires étudiés y = 0,2287x R² = 0, y = 6,6002x R² = 0, Bureau d études E3C 8

9 4. Discussions sur la méthodologie utilisée : observation des natures cadastrales liées aux infrastructures et au camps militaires Les problèmes rencontrés dans l observation des évolutions des surfaces sont : - le délai de mise à jour des natures cadastrales affectées à l établissement d une infrastructure. - le changement d une nature cadastrale sur une surface importante. - la non considération des surfaces non cadastrées dans les statistiques des surfaces urbanisées, agricoles et naturelles Etude de plusieurs infrastructures dans la Marne Les cartographies des natures cadastrales sur des infrastructures importantes de la Marne montrent qu en 2014, l affectation cadastrale est réalisée de manière généralisée La gare de Bezannes Les parcelles du périmètre de la gare de Bezannes sont extraites du compte de propriété du Réseau Ferré de France et représentent une surface totale de 46,6777 ha. Bureau d études E3C 9

10 4% 16% S. urbanisée 80% S. naturelle S. agricole Nature cadastrale Surface (ha) Segmentation Total / segmentation (ha) Terres 7,6487 S. Agricole 7,6487 Chemins de fer, canaux de navigation 26,4743 Sols 10,7989 S. Urbanisée 37,2732 Eaux 1,3747 Bois-Taillis 0,3811 S. Naturelle 1, L aéroport de Vatry Les parcelles du périmètre de l aéroport de Vatry sont extraites du compte de propriété du Département de la Marne et représentent une surface totale de 1451,4805 ha. Bureau d études E3C 10

11 42% 45% S. urbanisée S. naturelle 13% S. agricole Nature cadastrale Surface (ha) Segmentation Total / segmentation (ha) Terres 652,1277 S. Agricole 652,1277 Chemins de fer, canaux de navigation 4,9394 Sols 556,8057 S. Urbanisée 614,941 Terrains à bâtir 53,1959 Bois-Taillis 67,1078 Futaies résineuses 116,0835 S. Naturelle 184,4118 Landes 1, La base aérienne 112 de Bétheny Les parcelles du périmètre de la base aérienne 112 de Bétheny sont extraites du compte de propriété de l Etat par service France Domaine et représentent une surface totale de 370,9259 ha. Bureau d études E3C 11

12 24% S. urbanisée 76% S. agricole Nature cadastrale Surface (ha) Segmentation Total / segmentation (ha) Terres 281,7863 S. Agricole 281,7863 Sols 89,1396 S. Urbanisée 89, Etude des sites militaires de Mourmelon-Suippes Les parcelles du périmètre de Mourmelon-Suippes sont extraites du compte de propriété de l Etat par service France Domaine et représentent une surface totale de 13864,0541 ha. Les sites militaires de Mourmelon-Suippes sont localisés sur le SCOT de Châlons-en-Champagne et concernent une dizaine de communes avec des surfaces impactées plus ou moins importantes. 0% 41% S. urbanisée 59% S. naturelle S. agricole Bureau d études E3C 12

13 Nature cadastrale Surface (ha) Segmentation Total / segmentation (ha) Terres 4,0986 S. Agricole 4,0986 Sols 5651,3494 S. Urbanisée 5651,3494 Bois 0,0818 Landes 8208,5243 S. Naturelle 8208,6061 Sur l ensemble du SCOT, si on considère les données cadastrales brutes de la DGFIP sur la période , on observe un pic d évolution des surfaces urbanisées entre 2006 et 2007 qui impacte considérablement l évolution annuelle moyenne de cette surface s élevant à environ 350 ha. Comment expliquer cette différence de nature cadastrale à l échelle du SCOT? L ensemble des sites militaires a été impacté par un changement de nature cadastrale entre 2006 et 2007 avec une prédominance de surface en sols. A l échelle communale, à Vadenay, on observe ainsi une augmentation d environ 1080 ha des surfaces urbanisées contre une diminution quantitative similaire pour les surfaces naturelles en Environ 780 ha sont traités de la même manière pour la commune de Suippes. Ainsi, sur le SCOT de Châlons-en-Champagne, on décide de corriger ce changement de nature cadastrale pour l ensemble des communes concernées par les sites militaires. En 2006, 1895 ha et 9 ha sont respectivement ajoutés aux surfaces urbanisées et agricoles et 1904 ha sont retirés des surfaces naturelles Surface urbanisée Surface agricole Surface naturelle Ménage Bureau d études E3C 13

14 Surface Superficie (ha) en 2014 Evolution annuelle moyenne (ha.an -1 ) ( ) Cumul de l évolution des superficies (ha) ( ) Urbanisée Agricole Naturelle Totale cadastrée Totale non cadastrée Conclusions et perspectives L étude des évolutions des surfaces à l échelle du triangle marnais sur la période montrent une augmentation constante des surfaces urbanisées. Ainsi, plus de 2000 ha ont été artificialisées depuis l année de référence alors que les surfaces agricoles ont diminué d environ 1000 ha. De plus, l artificialisation des surfaces peut être expliquée par le changement de structure démographique, caractérisée par une progression importante du nombre de ménages. Enfin, l observatoire permet une homogénéisation des indicateurs et des méthodologies utilisées pour l ensemble des trois SCOT. Une mise à jour annuelle de l outil représente un atout fort pour le suivi spatio-temporel des surfaces sur le triangle marnais et sur la région Champagne-Ardenne. Bureau d études E3C 14

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

Fiche n 74 : ZAC n 1 de l Aéroport Paris-Vatry

Fiche n 74 : ZAC n 1 de l Aéroport Paris-Vatry Les Zones d'activités du Pays de Châlons-en-Champagne Fiche n 74 : ZAC n 1 de l Aéroport Paris-Vatry (Source : Conseil général de la Marne) 1. Localisation de la zone d'activités dans le Pays de Châlons-en-Champagne

Plus en détail

LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE. Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI**

LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE. Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI** LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI** * Maître de Conférences en économie ** Maître de Conférences en géographie PLAN DE

Plus en détail

Les fichiers cadastraux MAJIC et leur exploitation

Les fichiers cadastraux MAJIC et leur exploitation Université Blaise Pascal UFR Sciences et Technologies Département Mathématiques Rapport de stage Les fichiers cadastraux MAJIC et leur exploitation Stage effectué du 07 mars 2011 au 5 août 2011 Maître

Plus en détail

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal Séminaire annuel de l observation urbaine PLAN Introduction La méthodologie de détermination des pôles d emploi L exemple du SCOT de Valenciennes

Plus en détail

Les références immobilières du notariat. Statistiques, évolutions et analyses

Les références immobilières du notariat. Statistiques, évolutions et analyses Les références immobilières du notariat Statistiques, évolutions et analyses SOMMAIRE I. La base de données Perval des références immobilières du notariat Alimentation de la base de données Structure

Plus en détail

Suivi des dynamiques de marché : Information sur la base de données «Demande de Valeurs Foncières» DVF et perspectives d'exploitation

Suivi des dynamiques de marché : Information sur la base de données «Demande de Valeurs Foncières» DVF et perspectives d'exploitation Suivi des dynamiques de marché : Information sur la base de données «Demande de Valeurs Foncières» DVF et perspectives d'exploitation DAT/service politiques urbaines et du logement Bertrand Leroux Programme

Plus en détail

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône 4. Application de la méthode sur deux zones d étude La méthode a été appliquée sur deux zones d étude, l une située dans les Bouches-du-Rhône et l autre dans le Var. Les cartes d interfaces habitat-forêt

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation

Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation Rédacteurs V1 - Août 2014 Julien RAVENEL / Soazig VANNIER Objectifs de l application Le Programme Local de l Habitat (PLH),

Plus en détail

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Compte-rendu La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Présentation par Gérard LERAS Vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la politique foncière Ambilly, 18 janvier 2012

Plus en détail

Marais de la Somme Soude Les îlots

Marais de la Somme Soude Les îlots Tableau n : Ensemble des sites par commune Aigny N 25 Athis N 30 N 31 N 36 N 37 Aulnay-sur-Marne N 40 N 39 La Grande Noue Boisement, gravières, prairies et cours d eau de Cherville à Plivot et Bisseuil

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc. APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins

Plus en détail

En Champagne-Ardenne, les agglomérations de Reims, Châlons-en-Champagne, Épernay et

En Champagne-Ardenne, les agglomérations de Reims, Châlons-en-Champagne, Épernay et N 3 Juillet 2014 Regard sur quatre villes de Champagne-Ardenne Des complémentarités qui favorisent le développement d un réseau de villes En Champagne-Ardenne, les agglomérations de Reims, Châlons-en-Champagne,

Plus en détail

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif Diane Patrimoine La forêt : un investissement long terme avec un rendement régulier qui permet également de régler son ISF et réduire sa base imposable. Il existe du fait de la loi en faveur du Travail,

Plus en détail

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*?

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*? Le, locomotive de la région ALCA*? * Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine Sources : Insee Pôle emploi-dares (STMT) Urssaf-Acoss A l échelle de la France métropolitaine, la region ALCA représente : 10,6

Plus en détail

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices Plateforme Territoriale GUYANE SIG 25/02/2014 SOMMAIRE 1. LEXIQUE... 3 2. DEFINITION... 3 3. DOMAINE D APPLICATION... 3 A. Objet... 3 B. Bénéficiaires...

Plus en détail

Le nombre de cotisants de solidarité agricoles diminue de 2 % entre 2010 et 2011.

Le nombre de cotisants de solidarité agricoles diminue de 2 % entre 2010 et 2011. Synthèses Mars 2012 L Observatoire Economique et Social Les cotisants de solidarité en 2011 Le nombre de cotisants solidaires s élève à 110 106 en 2011, en baisse de 2,3 % par rapport à 2010. Toutefois,

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

«La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014. Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier

«La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014. Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier «La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014 Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier Spécificités forestières : Phases d investissements lourdes et longues Risques (sanitaires,

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation

Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation Au travers du site cartographique de la Ville de Namur, vous pouvez consulter des renseignements relatifs : - à la Ville de Namur (habitants,

Plus en détail

CENTRE RÉGIONAL de la PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE

CENTRE RÉGIONAL de la PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE CENTRE RÉGIONAL de la PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE de CHAMPAGNE-ARDENNE 6, place Sainte-Croix 51000 CHÂLONS en CHAMPAGNE 03 26 65 18 25-03 26 65 47 30 - @ champagneardenne@crpf.fr Plan de Développement de Massif

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

Logo EPCI. Entre : D une part,

Logo EPCI. Entre : D une part, Logo EPCI COMMUNAUTE (DE COMMUNES, D AGGLOMÉRATION, URBAINE) DE XXX CONVENTION CADRE D ACTION FONCIÈRE Entre : La Communauté (de communes, d agglomération, urbaine) de, Établissement Public de Coopération

Plus en détail

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées Atlas et catalogue de métadonnées DREAL Corse Version 2014 Application conçue par la Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement dans le cadre de l Observatoire du Développement

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE

janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE Préambule Pourquoi ce guide? Avant propos Dans le département du Rhône, l étalement urbain grandissant et les grands projets

Plus en détail

Annuaire. professionnels. transmission d entreprise. des. La CCI, la maison des entreprises et des entrepreneurs. de la CCI REIMS EPERNAY

Annuaire. professionnels. transmission d entreprise. des. La CCI, la maison des entreprises et des entrepreneurs. de la CCI REIMS EPERNAY Annuaire de la des professionnels transmission d entreprise une dynamique CCI REIMS EPERNAY La CCI, la maison des entreprises et des entrepreneurs. Sommaire Edito p.5 La présentation schématique des étapes

Plus en détail

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France?

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Fiche de synthèse dans le cadre de la Loi d Orientation Agricole Assemblée Permanente des Chambres d Agriculture Fabien Liagre - Mars 2005 1 Sommaire

Plus en détail

Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des droits de préemption prévus par le code de l urbanisme

Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des droits de préemption prévus par le code de l urbanisme Ministère chargé de l urbanisme Déclaration d intention d aliéner un bien (1) Demande d acquisition d'un bien (1) Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER

OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER Immeuble de bureaux : Les 2 Galets - Architecte : François Fontès Immeuble de bureaux : Le Liner - Architecte : A+ Architecture OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER ET DU FONCIER D ENTREPRISE DE MONTPELLIER ET

Plus en détail

Assurances de biens et de responsabilité

Assurances de biens et de responsabilité Enquête Juin 2011 Assurances de biens et de responsabilité Inondations du Var des 15 et 16 juin 2010 Bilan chiffré au 31 mai 2011 1 LES INONDATIONS DU VAR DES 15 ET 16 JUIN 2010 SYNTHESE Les conséquences

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

DEMANDE D'ORGANISATION D'UNE EPREUVE SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION D'ENGINS TERRESTRES A MOTEUR SUR UN CIRCUIT NON HOMOLOGUE

DEMANDE D'ORGANISATION D'UNE EPREUVE SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION D'ENGINS TERRESTRES A MOTEUR SUR UN CIRCUIT NON HOMOLOGUE PREFECTURE DE LA MARNE DEMANDE D'ORGANISATION D'UNE EPREUVE SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION D'ENGINS TERRESTRES A MOTEUR SUR UN CIRCUIT NON HOMOLOGUE 3 Le dossier doit être reçu en préfecture au moins

Plus en détail

DEMANDE D'ORGANISATION D'UNE EPREUVE SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION D'ENGINS TERRESTRES A MOTEUR SUR UN CIRCUIT NON HOMOLOGUE

DEMANDE D'ORGANISATION D'UNE EPREUVE SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION D'ENGINS TERRESTRES A MOTEUR SUR UN CIRCUIT NON HOMOLOGUE PREFECTURE DE LA MARNE DEMANDE D'ORGANISATION D'UNE EPREUVE SPORTIVE COMPORTANT LA PARTICIPATION D'ENGINS TERRESTRES A MOTEUR SUR UN CIRCUIT NON HOMOLOGUE 3 DESCRIPTION DE LA MANIFESTATION ENVISAGEE SPECIALITE

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré

Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré Le service Finances de la CAN a élaboré cette fiche à partir des documents transmis par les communes en juillet 2014 : - Compte Administratif

Plus en détail

Séminaire animateurs AESN Avril 2011

Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Retour d expérience Le SAGE «Aisne Vesle Suippe» B. NIVOY Déroulement 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Janvier AP définissant périmètre Juin AP composant CLE

Plus en détail

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique CA. Les Lacs de l'essonne - CSB - Résumé non technique 03 11 2014-1/19 Sommaire I. Contexte réglementaire autour de l élaboration des cartes de bruit stratégiques...3

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006,

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006, Département de l Ain Arrondissement de Belley Canton de Lagnieu REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté, Egalité, Fraternité SYNDICAT MIXTE DU DU SCHEMA DIRECTEUR BUGEY COTIERE PLAINE DE DE L AIN L AIN EXTRAIT DU

Plus en détail

Établissement Public Foncier d'ile-de-france

Établissement Public Foncier d'ile-de-france Établissement Public Foncier d'ile-de-france Entretien du 22 janvier 2013 avec Julien Place, administrateur SIG Mail : jplace@epfif.fr Tél: 01 40 78 91 36 Organisme d accueil Présentation L Établissement

Plus en détail

Géoréférencement et RGF93

Géoréférencement et RGF93 Géoréférencement et RGF93 Théorie et concepts - Fiche T3 Les projections coniques conformes 9 zones T3 Décembre 2008 2008/54 Historique Ces projections ont été définies par l'ign, suite à une recommandation

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

Table des matières. Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5

Table des matières. Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5 N 9 Juin 214 Ce tableau de bord rassemble un certain nombre d indicateurs régionaux phares relatifs à l économie et à l emploi, dans une vision volontairement large. Il est un outil d aide à l élaboration

Plus en détail

Les exploitations de grandes cultures face à la variabilité de leurs revenus : quels outils de gestion des risques pour pérenniser les structures?

Les exploitations de grandes cultures face à la variabilité de leurs revenus : quels outils de gestion des risques pour pérenniser les structures? Les exploitations de grandes cultures face à la variabilité de leurs revenus : quels outils de gestion des risques pour pérenniser les structures? Benoît Pagès 1, Valérie Leveau 1 1 ARVALIS Institut du

Plus en détail

CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE

CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE Commissions Territoriales des 23 et 24/02/10 Commission territoriale Sommaire général 1. Rappeler l objet et la méthodologie 2. Exposer les résultats du

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

CAD - Aménagements fonciers ruraux - Exploitation du dossier définitif au cadastre

CAD - Aménagements fonciers ruraux - Exploitation du dossier définitif au cadastre Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-CAD-AFR-20-50-20140203 DGFIP CAD - Aménagements fonciers ruraux - Exploitation

Plus en détail

2014-2015 CCI CHAMPAGNE CHAMPAGNE-ARDENNE ARDENNE

2014-2015 CCI CHAMPAGNE CHAMPAGNE-ARDENNE ARDENNE 2014-2015 CCI CHAMPAGNE ARDENNE TERRITOIRE ET POPULATION Philippeville La Ferté-Milon Liaisons autoroutières Projets autoroutiers Routes principales TGV Est Liaisons ferroviaires Liaisons ferroviaires

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. REFERENCES N dossier : 00001072 N client : 00043 Date : 08/12/2010 (Valable 6 mois)

Plus en détail

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Fiche méthodologique INDICATEUR : L DEN LIÉ AU TRAFIC AÉRIEN THEME : BRUIT 1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Question posée par l indicateur : Quelle est la répartition spatiale des

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE 2014-2015 CCI CHAMPAGNE ARDENNE TERRITOIRE ET POPULATION Aube Superficie totale : 6 004 km², soit 23,4 % de l espace régional Superficie agricole utilisée : 372 211 ha Superficie bois et forêts : 148 821

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps. Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.be Des informations communales sont également disponibles sur le

Plus en détail

Analyse et exploitation des données du rapport. du PNUD sur le développement humain

Analyse et exploitation des données du rapport. du PNUD sur le développement humain Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Analyse et exploitation des données du rapport du PNUD sur le développement humain Novembre 1995 Document de travail n 02 Analyse et

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire CHAPITRE 3 Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire Parmi les analyses statistiques descriptives, l une d entre elles est particulièrement utilisée pour mettre en évidence

Plus en détail

Utilisation des fichiers fonciers à la DDT68 dans le cadre des Observatoires du territoire

Utilisation des fichiers fonciers à la DDT68 dans le cadre des Observatoires du territoire Utilisation des fichiers fonciers à la DDT68 dans le cadre des Observatoires du territoire Marie-Laure BERNARD DDT 68 Valérie LAUNAY DDT 68 Séminaire 25 mars 2014 Du 7 au 9 mai 2008 www.haut-rhin.equipement.gouv.fr

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur. Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE

Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur. Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE Dépôt des dossiers de candidature : au plus tard le 30 juin 2015 1 Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts

Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts Table des matières Caractéristiques 3 Performance économique 4 Performance résidentielle 12 Attractivité 19 Sources 32 Annexe : Glossaire

Plus en détail

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat.

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat. Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes Pré diagnostic habitat Avril 2013 2 3 Sommaire Préambule pré Diagnostic référentiel foncier Villepinte

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Élaboration du volet «éolien» du schéma régional du climat, de l air et de l énergie DREAL Nord Pas de Calais Service ECLAT CCTP volet éolien du SRCAE page 1

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Elaboration participative des programmes communaux

Elaboration participative des programmes communaux Séminaire Elaboration participative des programmes communaux 29-29 Mars 2014 à Ain Draham Hôtel «Nour El Ain» Première journée : Vendredi 28 Mars Ain Draham Contexte général et objectifs : L Association

Plus en détail

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. La comptabilisation des logiciels et bases de données. l immatériel. Pour agir.

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. La comptabilisation des logiciels et bases de données. l immatériel. Pour agir. Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état La comptabilisation des logiciels et bases de données En bref L administration consacre des moyens financiers et humains considérables

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT Application de la corrélation entre l utilisation du territoire et la concentration de phosphore total développée par Gangbazo (MDDEP, 2005) 1 Évaluation

Plus en détail

1- Résultats généraux Consommations moyennes pour l ensemble des voitures particulières * Unité : litre/100 km

1- Résultats généraux Consommations moyennes pour l ensemble des voitures particulières * Unité : litre/100 km CONSOMMATIONS DE CARBURANTS DES VOITURES PARTICULIERES EN FRANCE 1988-2005 Direction Générale de l'énergie et des Matières Premières Observatoire de l économie de l énergie et des matières premières Observatoire

Plus en détail

La consommation d espaces par l urbanisation

La consommation d espaces par l urbanisation Certu La consommation d espaces par l urbanisation Panorama des méthodes d évaluation La consommation d'espaces par l'urbanisation Panorama des méthodes d'évaluation décembre 2010 Crédit photo couverture

Plus en détail

DEMANDE DE CERTIFICAT

DEMANDE DE CERTIFICAT DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA HAUTE-SAONE 22, 24 Bd des Alliés BP 389 70014 VESOUL Cedex Imprimé DDT 70 novembre 2010 Impôt Solidarité sur la Fortune (ISF) A1 DEMANDE DE CERTIFICAT Attestant

Plus en détail

DOSSIER. La diffusion de l information géographique du Parc naturel régional. des Vosges du Nord SYCOPARC 40 - DÉCEMBRE 2010

DOSSIER. La diffusion de l information géographique du Parc naturel régional. des Vosges du Nord SYCOPARC 40 - DÉCEMBRE 2010 SYCOPARC 40 - DÉCEMBRE 2010 Parc La diffusion de l information géographique du Parc CETTE ANNÉE, LE SYCOPARC S EST ENGAGÉ DANS UN RENFORCEMENT DE SA DÉMARCHE DE DIFFUSION DE SES DONNÉES GÉOGRAPHIQUES VERS

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Ville de Clamart PARTENAIRES Finances Locales Avril 2015 Ville de Clamart 1 Présentation de PARTENAIRES Finances Locales PARTENAIRES Finances Locales

Plus en détail

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire 1 Producteurs 2 Dénomination du produit 3 Protection militaire 4 Abréviations 5 Description générale 1. Définition

Plus en détail

PRE ETUDE FTTH (FIBRE JUSQU À L ABONNE) SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE VAUX LE PENIL

PRE ETUDE FTTH (FIBRE JUSQU À L ABONNE) SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE VAUX LE PENIL PRE ETUDE FTTH (FIBRE JUSQU À L ABONNE) SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE VAUX LE PENIL Conseil municipal du 15 décembre 2008 1 PRE ETUDE FTTH (FIBRE JUSQU À L ABONNE) 1. Le Très Haut Débit, pourquoi?

Plus en détail

Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 2011

Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 2011 Rapport Technique Bruit Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 211 Version Novembre 213 Division Autorisations et partenariats Sous-division Actions intégrées Département

Plus en détail

UNE VALIDATION DES PROCEDURES PAR LE CLS EST SUSCEPTIBLE DE MODIFIER CE FORMULAIRE DE DEMANDE

UNE VALIDATION DES PROCEDURES PAR LE CLS EST SUSCEPTIBLE DE MODIFIER CE FORMULAIRE DE DEMANDE COMMUNAUTE EUROPEENNE FEADER MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE N UNE VALIDATION DES PROCEDURES PAR LE CLS EST SUSCEPTIBLE DE MODIFIER CE FORMULAIRE DE DEMANDE DEMANDE D ALLOCATION DE PRERETRAITE

Plus en détail

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%)

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%) Séance n 8. TD Tableau n 1. La décomposition du revenu national en 2009 Montant (milliards d euros) Part (%) Revenus d activité salariaux 1014,3 73% Revenus de la propriété 281,1 20% Revenu d activité

Plus en détail

Méthodes d estimations de population

Méthodes d estimations de population Méthodes d estimations de population Comparaisons et seuils de validité Certu centre d Études sur les réseaux, les transports, l urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais

Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais Etude du potentiel de développement aux abords des gares du Boulonnais 6 octobre 2011 Atelier des Méthodologies du Foncier EPF Sommaire I. Contexte de l étude et objectifs II. La méthodologie III. Présentation

Plus en détail

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

DEMANDE DE CERTIFICAT

DEMANDE DE CERTIFICAT DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER de Charente-Maritime 89 avenue des Cordeliers 17018 La Rochelle Cedex DEMANDE DE CERTIFICAT Impôt Solidarité sur la Fortune (ISF) A1 PARTIE RÉSERVÉE

Plus en détail

Commune de Saint-Julien

Commune de Saint-Julien République Française Préfecture des Côtes d Armor Commune de Saint-Julien Une enquête préalable à une déclaration d utilité publique et une enquête parcellaire Relative au projet d acquisition de terrains

Plus en détail

Site d étude. Résultats

Site d étude. Résultats Avec la collaboration de l Université de Bretagne Occidentale, (Institut Universitaire Européen de la Mer, Laboratoire d'ecophysiologie et de Biotechnologie des Halophytes et Algues Marines) Site d étude

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPLICATION CARTELIE :

MODE D EMPLOI DE L APPLICATION CARTELIE : MODE D EMPLOI DE L APPLICATION CARTELIE : Titre de la carte Description de la carte : Barre d outils (1) Carte de navigation : - Ouverture / Fermeture par bouton + ou - Déplacement dans la carte interactive

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

Les territoires costarmoricains mutations et recompositions

Les territoires costarmoricains mutations et recompositions Les territoires costarmoricains mutations et recompositions Les derniers recensements de population ont mis nettement en évidence les changements de comportements des habitants des Côtes d Armor. Leurs

Plus en détail