ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets"

Transcription

1 ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets

2 Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque année : la Vendée est des territoires les plus attractifs du Grand Ouest. En tant qu élus, cela nous réjouit, certes, mais doit également nous inciter à faire preuve de discernement face aux enjeux que cela implique. En effet, le défi de l accueil de plus de habitants supplémentaires en Vendée annoncés par l INSEE d ici 2040, est lancé. Comment dès lors concilier la préservation d une agriculture dynamique et de qualité indispensable à l équilibre de notre territoire, le développement de nos bassins d emploi et les importants besoins en nouveaux logements? Le Conseil Général de la Vendée a souhaité la création d un Établissement Public Foncier à l échelle du département, afin d ajuster les réponses que nous pouvons apporter à des enjeux véritablement vendéens, car la Vendée est multiple, terre de contrastes, entre un littoral bordé par les marais et ses terres de bocage, entre le Nord et le Sud... L EPF de la Vendée, qui s inscrit avant tout dans une démarche de développement durable de notre territoire en oeuvrant pour une gestion économe de l esapce, est au service de toutes nos collectivités. Il agit pour maîtriser l évolution des prix du foncier, afin de le rendre accessible au plus grand nombreet permettre à nos bailleurs sociaux de poursuivre le développement de leur offre locative. Il accompagne également nos communes dans l élaboration de leur stratégie foncière, la définition de leurs projets d aménagement tout en s assurant au préalable des conditions de leur faisabilité financière. Cet outil, mis en place par l État, est le vôtre. Il est porteur des valeurs de responsabilité et de solidarité auxquelles nous tenons tant en Vendée. Très cordialement, 2

3 ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE Qui sommes-nous? UN PARTENAIRE À VOS CÔTÉS L Établissement Public Foncier de la Vendée est l outil d accompagnement des collectivités locales du Département de la Vendée dans la gestion et la mise en oeuvre de leur stratégie foncière. Son intervention s inscrit dans le cadre d un projet de territoire et se situe systématiquement en amont de l aménagement opérationnel. L EPF conrtibue à définir la faisabilité des projets ou aménagements, et peut ainsi accélerer et faciliter leur réalisation. Il dispose pour cela de fonds propres et est en capacité de financer la maîtrise du foncier et la remise en état des sols. L objectif est de livrer un foncier directement prêt à l emploi à la collectivité, aménageurs ou opérateurs choisi par la commune ou l EPCI. L EPF n est cependant pas un aménageur : il ne développe ni politique patrimoniale, ni politique foncière en lieu et place des collectivités. Chambres consulaires 3 Etat 3 Membres du Conseil d Administration de l EPF Qui administre l EPF? UN OUTIL PILOTÉ PAR DES ÉLUS LOCAUX ET L ÉTAT Présidé par un élu, le Conseil d Administration et le Bureau regroupent des élus du Conseil Général, du Conseil Régional, d intercommunalités ainsi que de représentants de l État et des chambres consulaires. Le Conseil d Administration règle par ses délibérations les affaires de l Établissement. A cet effet, notamment : il détermine l orientation de la politique à suivre et fixe le Programme Pluriannuel d Intervention (PPI), il fixe le montant de la ressource fiscale, il approuve l État Prévisionnel des Recettes et des Dépenses (EPRD), il appouve les conventions. Le Directeur Général, nommé par arrêté ministériel, est chargé de l application de ces décisions. Conseil Régional 1 Conseil Général 7 EPCI 4 3

4 Quelles sont nos priorités d interventions? A qui s adresse l EPF? UNE EXPERTISE FONCIÈRE AU SERVICE DE TOUTES LES COLLECTIVITÉS L EPF de la Vendée est au service de toutes les collectivités territoriales du département. Il peut intervenir en appui à un projet, quelle que soit sa taille, pour acquérir et porter le foncier jusqu à la réalisation de celui-ci par l aménageur ou l opérateur choisi par la collectivité. Le financement de l EPF est assuré par une ressource pérenne, la Taxe Spéciale d Équipement, ainsi que par une subvention du Conseil Général de la Vendée et une subvention exceptionnelle de l État, qui lui permettent de porter les terrains à moindre coût. Les projets d habitat, d activités économiques ou d infrastructures soutenus par l EPF doivent répondre à une gestion économe de l espace. En ce sens, les projets de maîtrise foncière impliquant une opération de renouvellement urbain ou de réinvestissement de dents-creuses seront systématiquement privilégiés. DES AXES STRATÉGIQUES D INTERVENTION EN FAVEUR D UN DÉVELOPPEMENT DURABLE La stratégie et les modalités d intervention de l Établissement sont précisées dans le Programme Pluriannuel d Intervention qui s articule autour de quatre grands axes : 1. produire du foncier pour l habitat, pour lequel l EPF consacrera la majorité de ses interventions, en privilégiant, de façon générale, le renouvellement urbain sur l extension urbaine, 2. accompagner les communes en vue d opération d aménagement ou de réaménagement de centres-bourgs ou centres villes, en vue notamment de maintenir l offre et la qualité des commerces et services de proximité, 3. agir en faveur du développement économique, particulièrement sur les espaces dégradés, telles que les les friches industrielles, 4. protéger les espaces naturels remarquables, en accompagnement des collectivités et des établissements publics gestionnaires. 4

5 ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE Comment travaillerons-nous ensemble? UNE CONVENTION SUR-MESURE L EPF intervient à la demande des collectivités territoriales sous forme de conventions élaborées sur-mesure selon le contexte foncier et urbain, et le degré de maturité du projet. La durée de portage varie en conséquence, permettant aux collectivités demandeuses de concentrer leurs actions et leurs moyens sur les études et le montage des opérations. Elle est en moyenne de 4 années. La convention prévoit des modalités d intervention de l EPF (type, durée, périmètre, montant...) ainsi que les conditions de revente des biens. Vous nous 1 Approbation s sollicitez de la convention z 2 par le conseil d Administration Instruction du dossier et élaboration du projet de convention Vous réalisez votre projet 5 Revente du bien à la collectivité 4 ou à un opérateur 3 Etude de faisabilité de l opération, définition de la stratégie et des modes d action foncière L EPF acquiert le foncier Portage foncier, remise en état éventuelle des sols, et gestion de bien 5

6 Quel est le coût d une intervention de l EPF? Après aqcuisition et portage, l EPF rétrocède les biens au prix de revient, soit le prix d acquisition majoré des frais annexes supportés par l EPF pendant les phases d acuisition et de portage des biens (frais de géomètre, notaires, études...) ainsi que, le cas échéant, des frais de dépollution et démolition des biens. L EPF ne fait pas supporter aux communes les frais financiers éventuellement rendus nécessaires par l acquisition des biens. De même, les coûts des prestations assurées par l EPF (négociation foncière, suivi des études...) ne sont pas refacturés. Dans certains cas précis, l EPF peut rétrocéder le foncier qu il achète à un prix inférieur au prix de revient. C est le cas notamment pour des opérations de renouvellement urbain, dont la réalisation est rendue difficile voire impossible en raison d un déséquilibre financier trop important. A cet effet, un partenariat avec le Conseil Général de la Vendée a ainsi permis de mettre en place un dispositif de minoration foncière dans le cadre du Contrat Communal d Urbanisme. Sur quels projets intervenons nous? UNE RÉPONSE ADAPTÉE À CHAQUE PROJET L EPF intervient dans le cadre d un partenariat avec une collectivité, afin d assurer la réalisation d un projet de territoire. Il peut s agir de différentes opérations (ZAC, programme d habitat mixte, intervention en centre-bourg...) à condition qu elles soient en cohérence avec le PPI. L EPF peut se porter acquéreur aussi bien de terrains nus comme de terrains bâtis, occupés ou non. En complément de ces interventions en acquisition et portage de foncier, l EPF peut avoir vocation à assurer la maîtrise d ouvrage de travaux de remise en état des biens acquis (démolition, dépollution...). Opérateur foncier, l EPF n assure pas la maîtrise d ouvrage des projets des collectivités dont il n est ni l aménageur, ni l opérateur constructeur. Il ne réalise pas d études par intervention en prestation de services. Cependant, il a vocation à coopérer avec les communes et les EPCI pour les conseiller sur la définition de l action foncière à conduire ainsi que sur la définition des projets auxquels il participe, à leur faisabilité économique, et veiller à la prise en compte des exigences qualitatives fixées par le PPI, notamment en matière de développement durable. 6

7 ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE Pourquoi recourir à l EPF? C est principalement par sa participation directe aux différentes études de définition du projet, études urbaines, études de faisabilité, que l EPF exerce ce rôle de conseil, corollaire de son action foncière. L intervention de l EPF, selon les cas, se fait par maîtrise d ouvrage directe des études, co-maîtrise d ouvrage avec la collectivité ou participation aux études réalisées par les collectivités. L EPF permet aussi aux intercommunalités de lancer à l échelle de leur territoire des études de gisement foncier afin d identifier des sites compatibles avec les priorités d aménagement des communes. Ces études peuvent idéalement alimenter les volets fonciers des PLH, quel que soit l état d avancement des ceux-ci (en cours, en renouvellement, en réflexion). Ces études, dont l EPF assure la maîtrise d ouvrage, sont cofinancées par l EPF, le Conseil Général de la Vendée et les EPCI. s z DES AVANTAGES CERTAINS POUR LES COLLECTIVITÉS Le département de la Vendée fait face à des enjeux spécifiques en matière foncière qu il convient de gérer efficacement. L EPF est l outil proposé par l État pour faciliter les projets d aménagement des collectivités territoriales du département. L EPF apporte des moyens financiers, techniques et d expertise qui peuvent faire défaut aux collectivités, et leur fait bénéficier, grâce à la mutualisation et à la solidarité, d un effet de levier puissant. Les biens acquis par l EPF, sur la base maximale de l évaluation de France Domaine, sont protégés de la spéculation foncière et contribuent par la-même à une certaine régulation du marché. Si les EPF existants fonctionnent aujourd hui, à la grande satisfaction des collectivités, c est donc pour des raisons simples : apport de moyens financiers et techniques qu elles ne pourraient pas mobiliser seules, apport d une expertise technique, notamment dans la négociation foncière et le suivi des études dans un esprit de développement socio-économique durable, délivré de tout objectif concurrentiel, constitution de réserves foncières pour mener à bien, à leur rythme, leurs projets d aménagement, logique anti-spéculative, par la revente de terrains acquis réalisée au coût de fabrication avec des frais financiers moindres. 7

8 10 exemples d intervention SAINT-HILAIRE-DE-RIEZ Redynamisation d un tissu commercial de centre-bourg La commune souhaite agrandir et rendre plus lisible son coeur de bourg en confortant les fonctions de pôles de services et de commerces, à ce jour sous-dimensionnées, et en développant en complément des programmes de logements (petitis collectifs, intermédiaires, maisons de vielle), tout en valorisant les espaces publics. L EPF accompagne la collectivité dans son projet en assurant la maîtrise du foncier ( m²). La durée du portage est de 4 ans. Engagement financier : BOURNEZEAU Habitat intergénérationnel à proximité des commerces et services Dans la dynamique d un nouveau projet de pôle santé, la commune s est intéressée à une dent-creuse de m². Ce projet doit permettre à la commune de répondre à deux objectifs : densifier son centre-bourg en créant de nouveaux logements au plus près des commerces et services et offrir les conditions d une mixité sociale, avec comme priorité l accueil de personnes âgées par la création de logements adaptés. L EPF assiste à la fois la commune dans la définition d un projet urbain cohérent et dans la maîtrise foncière du site. La durée de portage est de 3 ans. Engagement financier : LA ROCHE-SUR-YON Requalification de friches ferroviaires Parmi les projets importants de la ville figure la transformation du quartier de la Gare. Avec l arrivée du TGV, de nombreux aménagements voient le jour, notamment avec la création d un Pôle d Échange Multimodal (PEM) qui donne lieu au réaménagement complet du site avec réhabilitation des bâtiments actuels, de nouvelles aires de stationnement, la création d aménagements piétons et l installation d une gare routière commerciale à proximité de la Gare, ainsi que la création d un pôle d affaires. Dans le cadre de la mise en oeuvre de la 3ème phase, l EPF a acquis des emprises foncières appartenant à RFF ( m²) afin de réaliser des opérations à vocation tertiaire et commerciale. La durée de portage est de 5 ans. Engagement financier : ROCHESERVIÈRE Confortement d un pôle commercial par la construction d habitat dense Le projet de la commune vise à renforcer sa position de chef-lieu de canton, pour en faire une commune toujours plus attractive. La municipalité travaille actuellement au réaménagement du secteur Nord de la ville par le renforcement d un pôle commercial et de services, par l accueil de nouveaux programmes de logements, et l optimisation des mobilités en direction du centre-bourg. L EPF procède à l acquisition, par voie amiable ou par préemption, de biens bâtis sur deux ilôts (5 071 m²) afin d anticiper l extension future du centre commercial récemment réalisé, et la construction d habitat dense (maisons de bourg, logements intermédiaires), dans un environnement qualitatif. La durée initiale de la convention est de 18 mois. Engagement financier : LA GUÉRINIÈRE Projet médico-social et de logements pour personnes âgées Dans le projet du plan gérontologique cantonal, la commune (1 509 habitants), située sur l Ile de Noirmoutier, s est engagée pour la réalisation d une structure d accueil de jour et de logements de personnes âgées. La maison de convalescence et de repos Notre-Damede-Bon-Secours fermera en 2013 et la congrégation, propriétaire du site, a déjà annoncé sa volonté de vendre. Les élus voient donc, dans l achat de l établissement (5 541 m²) par l EPF, l opportunité d y réaliser un projet qui pourrait répondre aux besoins de la population locale en matière de services de santé et de logements pour personnes âgées. La durée initiale de la convention est de 18 mois. Engagement financier :

9 ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE LA GAUBRETIÈRE Logements de ville en coeur du bourg La commune (3 000 habitants) inscrit son développement dans le contexte dynamique du Haut Bocage vendéen. Le site, dent creuse de 1ha70, présente diverses complexités (topographie, desserte, écoulement d eaux pluviales ) mais également des atouts liés à la proximité directe avec le centre-bourg et à la qualité paysagère, typique de cet espace bocager. L objectif est de proposer une offre en logements, complémentaire de l offre en lotissement, à proximité immédiate des commerces et services. La durée de portage est de 4 ans. Engagement financier : LES SABLES-D OLONNE Projet de création d un nouveau quartier d habitat Le secteur du Perclus constitue l une des deux zones d urbanisation future à vocation d habitat restantes sur le territoire des Sables-d Olonne ( habitants permanents). Classé en tant que tel depuis de nombreuses années, il semble que le parcellaire très petit et morcelé (anciennes conches) soit un frein pour les opérateurs immobiliers privés. Par ailleurs, la maîtrise foncière publique du secteur permettra de maîtriser la qualité urbaine d opération d aménagement. C est pourquoi la commune a sollicité l EPF afin d acquérir et de porter le foncier ( m²) en vue de réaliser des programmes de logements à des prix maîtrisés. La durée initiale de la convention de veille foncière est de 18 mois. Engagement financier : LES EPESSES Dent-creuse rue du Puy du Fou Forte d une importante dynamique de commerces et services dans son cœur de bourg, la commune des Epesses souhaite également faire profiter le plus s z grand nombre des espaces que propose le vieux bourg (places et placettes, ruelles, points de vue ). Un secteur en dent-creuse, d environ m² et à la topographie très marquée, a été identifié dans la trame ancienne du bourg. L intervention de l EPF doit permettre à la commune de s assurer de la faisabilité urbaine et technique du projet, avant de réaliser la maîtrise foncière du site. La durée du portage est de 4 ans. Engagement financier : LA FERRIÈRE ZAC du Plessis La commune de La Ferrière a engagé une procédure de ZAC (Zone d Aménagement Concerté) sur son territoire. Le projet, situé en greffe du centre-bourg, s étend sur une zone de 19 hectares destinée à la réalisation de programmes d habitat. La création de 390 logements est envisagée, avec une densité moyenne de 20 logements par hectare, incluant 20 % de logements locatifs sociaux. L EPF intervient sur l ensemble de la ZAC aux côtés de la commune de La Ferrière. La durée de portage est de 4 ans. Engagement financier : TALMONT-SAINT-HILAIRE Revitalisation d un îlot en cœur de bourg L îlot, d une superficie de m² et incluant biens bâtis et activité en cessation à court terme, est situé entre une rue très commerçante et la mairie. Ceci en fait un secteur stratégique pour la réalisation du projet communal: il permet de répondre aux objectifs fixés dans le PLU en proposant à la fois des logements et commerces, sur une opération favorisant la densité et ce, dans un secteur à forte attractivité. La maîtrise foncière communale sur ce secteur stratégique lui permet de s assurer de la qualité urbaine l opération d aménagement. La durée initiale de la convention de veille foncière est de 18 mois. Engagement financier :

10 Cartographie des opérations Habitat Centre-bourg Développement économique Espaces Naturels 10

11 ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE s z Mis à jour au 31 mars

12 QUADRI ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE 123 boulevard Louis Blanc LA ROCHE-SUR-YON Tél. : Fax : ROUGE : 91 M J - 23 N GRIS : 50 N

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor. 17 mai 2011

Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor. 17 mai 2011 Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor 17 mai 2011 1 Présentation de Foncier de Bretagne Foncier de Bretagne? : Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC)

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document 3. Rôle préventif des documents d urbanisme Un projet Comme l ensemble des équipements publics d une commune, «Bien utiliser la salle des fêtes» est une réflexion qui s intègre dans une démarche plus globale

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement

Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement I- OBJET DE L APPEL A PROJETS Dans le cadre de son partenariat avec les communes, le Département a décidé de lancer un appel à projets

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d L EPF NORMANDIE L Etablissement public foncier de Normandie est Etablissement Public à Caractère re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d a été crée e en 1968. Il exerce ses missions dans le cadre

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR ZAC COTEAUX BEAUCLAIR Bilan de la mise à disposition Décembre 2015 Maître d ouvrage : Ville de ROSNY-SOUS-BOIS - D.G.A. Aménagement Durable Hôtel de ville 20 rue Claude Pernès 93110 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex

Plus en détail

Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée.

Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée. Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée. Mise en œuvre des secteurs de diversité sociale Inscrits au PLU Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux, représentée

Plus en détail

Pourquoi une commune nouvelle?

Pourquoi une commune nouvelle? Création d une commune nouvelle sur les territoires de Bellentre, La Côte d Aime, Macot La Plagne et Valezan La Plagne Tarentaise Pourquoi une commune nouvelle? Le travail mené en commun a permis d aboutir

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation

Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation 1 PREAMBULE La commune de Ville La Grand a approuvé le 13 novembre 2006 le Plan Local d Urbanisme. La présente

Plus en détail

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN 1 1. LA DÉCLARATION DE PROJET vencadrer LE PROJET À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THÉRAIN Au regard du projet envisagé et de l importance de celui-ci,

Plus en détail

IL EST EXPOSE CE QUI SUIT :

IL EST EXPOSE CE QUI SUIT : CONVENTION POUR PORTAGE FONCIER ENTRE : L Etablissement Public Foncier du Bas-Rhin (SIRET 507 679 033 00013), Représenté par son Directeur, M. Benoît GAUGLER, dûment habilité à cet effet par délibération

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations

Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Diversités des outils et

Plus en détail

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE Contexte : la Haute-Savoie, un département très attractif Économie créatrice d emploi Proximité du bassin genevois Qualité du cadre de vie Accroissement démographique soutenu

Plus en détail

Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009

Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009 Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009 Loi SRU (2000-1208) signifie loi Solidarité et Renouvellement Urbains. Cette loi est issue d un débat national lancé en 1999 ayant pour thème «habiter,

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements

Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements Guide de l assistance technique départementale aux communes et à leurs groupements dans les domaines de l assainissement, de l eau potable et des milieux aquatiques. Le développement durable est aujourd

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

de formation des prix

de formation des prix Le mécanisme m de formation des prix 1 URBANiS 24 janvier 2011 DEUX MARCHES FONCIERS URBAINS Zone AU «stricte» le droit des sols n est pas défini, il est négocié Zone AU indicée et zone U le droit des

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux 16 septembre 2011 guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux Le présent cadre de gestion précise les règles d attribution du FDR à l égard du financement de projets

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Recherche de financements publics

Recherche de financements publics Recherche de financements publics Sommaire Des experts au service des entreprises Les associés...3 Primo Finance : spécialisée dans la recherche de subventions...4 Un service innovant au coeur des préoccupations

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble 2. Programme et coût des équipements publics CONSEIL MUNICIPAL du 12 mai 2011 Ville d Herblay Services Techniques Subdivision Aménagement et Développement

Plus en détail

V I L L E D E C H A T E L - ST- D E N I S

V I L L E D E C H A T E L - ST- D E N I S V I L L E D E C H A T E L - ST- D E N I S Message pour le Conseil général No. 21 Objet : Installation de la société Marvinpac SA au «Pré aux Oies» - Achat de la parcelle 6818 Crédit d investissement -

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation VILLE DE NEUILLY-SUR-MARNE Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation 3.2. Pôles de développement métropolitain : Des centralités à densifier et conforter Approuvé par délibération

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MARS 2012

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MARS 2012 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MARS 2012 POINT URBANISME Centre commercial Jeanne Hachette/Marat/Voltaire Clôture de l'opération de restructuration urbaine et commerciale et résiliation de la convention

Plus en détail

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine Schéma départemental 2005-2020 Le mot du Président Lors de sa réunion du 16 décembre 2005, l Assemblée départementale a approuvé

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires. REQUALIFIER ET SPECIFIER LES ZONES ET LES SERVICES ASSOCIES

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier ATELIER N 3 Production et recyclage foncier SOMMAIRE Des gisements fonciers à mobiliser Le développement d actions réglementaires Le lancement d action foncière Le développement d action de régulation

Plus en détail

Appréciation sommaire des dépenses

Appréciation sommaire des dépenses LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE

CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE Les Arcs sur Argens CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE La Communauté d Agglomération Dracénoise, représentée par Monsieur

Plus en détail

Projet de Code de copropriété simplifié à l usage des pays émergents

Projet de Code de copropriété simplifié à l usage des pays émergents Projet de Code de copropriété à l usage des pays émergents Jean-François DALBIN FIG 18 juin 2014 UNE EQUIPE Le Conseil Supérieur du Notariat (CSN) et L'Ordre des Géomètres-Experts (OGE) accompagnés de

Plus en détail

COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur

COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur Nous confier votre Compte Épargne Temps, c est gagner bien plus que du temps. Le Compte Épargne Temps est pour l entreprise une véritable opportunité.

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat».

SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat». Direction de l Administration Générale Service Juridique BULLETIN D INFORMATIONS JURIDIQUES SOMMAIRE Regard sur la loi n 2003-590 du 2 juillet 2003 «Urbanisme et Habitat». Brèves d actualité : - La loi

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

PROJET DE RÉNOVATION DU QUARTIER LOUVOIS

PROJET DE RÉNOVATION DU QUARTIER LOUVOIS PROJET DE RÉNOVATION DU QUARTIER LOUVOIS POURQUOI? LA DALLE LOUVOIS, LE CONSTAT : UNE STRUCTURE VIEILLISSANTE IMPLIQUANT DES COÛTS D ENTRETIEN EN CROISSANCE RÉGULIÈRE : > Inadaptée > Difficile d accès

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Introduction. Chapitre. Préambule

Introduction. Chapitre. Préambule Chapitre 1 Introduction Préambule Les solutions d'investissement à base de location meublée font partie de l'éventail des propositions disponibles pour ceux qui souhaitent aujourd'hui se constituer un

Plus en détail

TITRE PREMIER DES GENERALITES TITRE II DE LA CLASSIFICATION DES PROJETS. CHAPITRE PREMIER Les catégories de réseaux

TITRE PREMIER DES GENERALITES TITRE II DE LA CLASSIFICATION DES PROJETS. CHAPITRE PREMIER Les catégories de réseaux Loi n 98-026 du 20 janvier 1999 portant refonte de la Charte routière TITRE PREMIER DES GENERALITES Article premier - La présente loi constitue la charte Routière à Madagascar. Elle définit les modalités

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE

PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE ANTICIPER LE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES DE VENDÉE L objectif : proposer plus de logements tout en limitant l étalement urbain, consommateur

Plus en détail

la Société Présentation de www.soclova.fr

la Société Présentation de www.soclova.fr www.soclova.fr Présentation de la Société 43, Avenue Yolande d Aragon - B.P. 10452 49004 ANGERS CEDEX 01 02 41 31 13 77-02 41 31 13 70 contact@soclova.fr La soclova : un acteur local et fiable La SOCLOVA,

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE BIBLIOTHEQUE DE PROXIMITE La présente convention a pour objet de définir les règles de partenariat entre LE CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Toutes les banques... une seule adresse. www.credifinn.fr

Toutes les banques... une seule adresse. www.credifinn.fr Toutes les banques... une seule adresse CREDIFINN, 1 ère plateforme 100% dédiée aux professionnels de l immobilier Spécialiste du financement de l immobilier locatif et de la résidence principale, CREDIFINN

Plus en détail

S C P I. Société Civile de Placement Immobilier VOISIN SAS

S C P I. Société Civile de Placement Immobilier VOISIN SAS Société de gestion de portefeuille, agrément Autorité des Marchés Financiers (AMF) N GP.14000026 en date du 22 juillet 2014, 15 Place Grangier, 21000 DIJON, 03 80 30 20 40, au capital de 349 400, RCS DIJON

Plus en détail

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information HABITAT Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information regionpaca.fr Fiche 1 Soutien régional aux dispositifs programmés de réhabilitation du parc privé Depuis

Plus en détail

OPERATION DE RESTAURATION IMMOBILIERE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ

OPERATION DE RESTAURATION IMMOBILIERE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ OPERATION DE RESTAURATION IMMOBILIERE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ Table des matières Préambule... 3 L Opération Programmée d Amélioration de l Habitat et de Renouvellement Urbain du centre

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

Evaluer votre bien ESTIMATION STATISTIQUE FIABLE. Se détacher de la valeur sentimentale que. Connectez-vous sur www.immoprix.fr, site MARCHE LOCAL

Evaluer votre bien ESTIMATION STATISTIQUE FIABLE. Se détacher de la valeur sentimentale que. Connectez-vous sur www.immoprix.fr, site MARCHE LOCAL 1 Evaluer votre bien ESTIMATION Se détacher de la valeur sentimentale que l on porte à son bien est la véritable difficultéde de la transaction entre particuliers. De plus, comment estimer de façon précise

Plus en détail

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation Montigny-sur-Vesle Plan Local d Urbanisme Orientations d aménagement et de programmation Vu pour être annexé à la délibération du approuvant le projet de Plan Local d Urbanisme. Cachet de la Mairie et

Plus en détail

REGLEMENT MODIFIE. la Vie Associative, à la Jeunesse et à l Action Sociale et Sanitaire

REGLEMENT MODIFIE. la Vie Associative, à la Jeunesse et à l Action Sociale et Sanitaire PREAMBULE La Région Guyane s est engagée dans une stratégie de développement bâtie sur un véritable projet sociétal reposant sur des principes d efficacité économique, de cohésion sociale et d emploi.

Plus en détail

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink SUCCESS STORY Le améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink ENTREPRISE Le DOMAINE D ACTIVITÉ Secteur Public Nexthink a été sélectionnée par le pour fournir

Plus en détail

ATELIER CITOYEN LA CHAPELLE 19 juin 2012 Compte rendu de séance

ATELIER CITOYEN LA CHAPELLE 19 juin 2012 Compte rendu de séance ATELIER CITOYEN LA CHAPELLE 19 juin 2012 Compte rendu de séance Cette cinquième séance de travail de l atelier «la Chapelle» a été organisée dans le cadre de la co-élaboration du projet d aménagement du

Plus en détail

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG)

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) DREAL Pays de la Loire Lettre n 2 MAJ 10/07/2015 ALUR ET LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) I Définition Champ d application

Plus en détail

Appel à projet Pépinières d Exploitations Maraîchères Bio. Cahier des Charges

Appel à projet Pépinières d Exploitations Maraîchères Bio. Cahier des Charges Appel à projet Pépinières d Exploitations Maraîchères Bio Cahier des Charges la Communauté d Agglomération du Pays de Romans (CAPR) : Créée en Décembre 1997, la CAPR couvre aujourd hui 21 communes et a

Plus en détail

SCoTEMS Démarche / Contexte

SCoTEMS Démarche / Contexte SCoTEMS Démarche / Contexte EMS : Communauté de Communes Eure Madrie Seine 23 communes 30 000 habitants 1 Le SCoTEMS Démarche entamée en 2006 Le SCoTa été validé le 28 septembre 2010 Rapport de Présentation

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers 5 ème rencontre du cycle «Habitat, Cadre de vie et Gestion Urbaine «Développer un immobilier d entreprises adapté aux quartiers»

Plus en détail

L impact de l article 97 de la loi ALUR en matière de systèmes d information.

L impact de l article 97 de la loi ALUR en matière de systèmes d information. L impact de l article 97 de la loi en matière de systèmes d information. Mars 2014 www.territoires.gouv.fr Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages loi Sommaire pour les acteurs du LS 1.

Plus en détail

(A retourner à la Communauté de Communes du Canton de Navarrenx - Service Economique 14, rue Saint Germain 64190 NAVARRENX)

(A retourner à la Communauté de Communes du Canton de Navarrenx - Service Economique 14, rue Saint Germain 64190 NAVARRENX) (A retourner à la Communauté de Communes du Canton de Navarrenx - Service Economique 14, rue Saint Germain 64190 NAVARRENX) 14 rue Saint-Germain - 64190 NAVARRENX : 05.59.66.07.65 / Fax : 05.59.66.08.80

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Reportage Photos 2013

CAHIER DES CHARGES Reportage Photos 2013 CAHIER DES CHARGES Reportage Photos 2013 Marché à procédure simplifiée soumis aux dispositions du décret n 2006-975 du 1er août 2006, modifié par décret n 2011-2027 du 29 décembre 2011 ÉTABLISSEMENT PUBLIC

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL

PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL Avant de se lancer dans la réalisation d un programme de promotion, le promoteur doit s assurer de la viabilité de son projet. Pour cela, il élabore

Plus en détail

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare Réunion publique du 24 mai 2013 Projet d écoquartier de la Gare Questions et réponses échangées lors de la réunion publique du 24 mai 2013. Quel est le projet? Aujourd'hui, nous sommes, après les phases

Plus en détail

(ou : Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes...)

(ou : Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes...) ElyséesFinance «Démystification» GIS 33 «Girardin I.S.» (ou : Comment transformer l Impôt sur les Sociétés en Dividendes...) Principe Comptable «Classique» R.C.A.I : 450.000 Résultat Fiscal : 450.000 I.S.

Plus en détail