Edit. resp : Echevinat des Travaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Edit. resp : Echevinat des Travaux"

Transcription

1 Les arbres de nos jardins Edit. resp : Echevinat des Travaux

2 PRÉAMBULE : A la sainte Catherine, tout arbre prend racines!, dicton très bien connu des amoureux des jardins comme des autres. C est d ailleurs cette période que choisissent la Région wallonne et certaines communes pour effectuer une distribution gratuite d arbres. A Mouscron, cela fait plus de 20 ans que la commune organise une distribution d arbres avec ou sans l aide de la Région. A raison de à arbres par distribution, on peut estimer la quantité d arbres distribuée à plus pieds! Cela, c est sans compter les arbres plantés par la Ville elle-même L objectif de cette brochure n est bien sûr pas de faire l apologie de la Ville ou de la Région, mais plutôt de donner un minimum d information sur les arbres que l on peut retrouver sur notre territoire. Vu son exiguïté, le territoire mouscronnois ne se prête guère à la plantation de grands arbres. Par ailleurs, le paysage local s apparentait plus à une zone bocagère où l on trouve des haies, des vergers et quelques bosquets épars. Nous allons donc vous présenter les différents arbres que l on retrouve dans ces milieux et vous expliquer brièvement où les planter, comment, leurs rôles et comment les entretenir.

3 LA HAIE Dans une perspective de réchauffement climatique et de gestion écologique des eaux pluviales, la haie trouve toute son importance. En effet, la haie freine l écoulement de l eau et permet sa percolation dans le sol plus rapidement. De plus, la haie constitue un milieu très riche, une source de nourriture pour la faune et un abri pour de nombreux oiseaux. Il existe différents types de haie : la haie simple et mono-spécifique et la haie vive. Dans le passé, il était de coutume de planter des sapins afin de protéger une propriété et d empêcher les regards indiscrets. Les sapins, s ils gardaient leur frondaison toute l année, avaient pour effet de se développer très rapidement et d assécher et acidifier de sol. Les conséquences qui en découlaient étaient que plus rien ne poussait à leurs pieds et que le propriétaire était vite dépassé en terme de gestion. Il est donc fortement conseiller de planter des haies indigènes et de mixer les espèces pour augmenter la biodiversité.

4 LE BOSQUET Le bosquet concerne un regroupement d arbres de taille moyenne. Dans le temps, l on trouvait régulièrement des bosquets parsemés à travers la campagne. Ils constituaient un refuge pour la faune et «coupaient» le vent De nos jours, ces petits bois en rase campagne ont disparu dans le cadre du remembrement rural. Un bosquet est aussi, dans un jardin, un regroupement d arbre à vocation décorative. Cette vocation peut être complétée d un objectif écologique en variant les essences, les tailles et la localisation. LE VERGER Dans une zone bocagère, le verger était un élément central de biodiversité. Il permettait de nourrir les hommes tout en accueillant certaines espèces spécifiques comme les chouettes chevêches ou le lérot. Le remembrement étant passé par là ainsi que l élevage intensif, les prairies ont été nettoyées ou les arbres n ont tout simplement pas été remplacés. Dans nos jardins, le verger retrouve peu à peu ces lettres de noblesse, mais avec des arbres de plus petite taille ou via un système de «palissage». Il reste très important, lorsque l on veut des arbres fruitiers chez soi de tenir compte de la pollinisation. Pas de pollinisation, pas de fruits!!! Et donc attirer les insectes, et notamment les abeilles solitaires est primordial. Il faut aussi éviter les attaques de champignons et privilégier les espèces robustes et adaptées à notre climat. Oublions les produits chimiques et donnons la priorité aux décoctions écologiques (divers purins). L ensemencement d un petit pré fleuri pour attirer les insectes pollinisateurs est aussi un plus!

5 LA PLANTATION DES ARBRES Les règles urbanistiques et de bon voisinage Il est important de tenir compte de quelques règles de bon voisinage lorsque l on plante des arbres. A Mouscron, il existe un règlement communal d urbanisme qui fixe les règles de distance de plantation. De manière générale, ces règles sont la plantation d une haie ou d arbres ne dépassant pas les 2 m à moins d un mètre de la mitoyenneté. En ce qui concerne la plantation d arbres hautes tiges, il est imposé de les placer à plus de cinq mètres de la limite de propriété. Par ailleurs, il est toujours fortement conseiller de se concerter avec son voisin lors de la plantation d arbres en bordure de propriété. Cela évite toute surprise désagréable ou tout conflit ultérieur et cela contribue à une bonne ambiance générale. Les règles de stockage Il arrive que l on reçoive ou que l on achète des arbres mais qu on n ait pas le temps de les planter immédiatement Il existe donc quelques règles à respecter pour éviter que ces derniers ne meurent avant d être plantés, c est ce qu on appèle la mise en jauge. La jauge est un trou où seront placées les racines des arbres afin d éviter tout dessèchement. Pour une courte période, les arbres peuvent être laissés en botte. Pour plus d une semaine, il est fortement conseiller de défaire les bottes. La jauge est placée dans un endroit abrité, frais et proche (si possible) de la zone de plantation. On recouvrera les racines de préférences avec un mélange de sable et de compost. Ce système présent deux avantages/ Il garde une certaine humidité pour les racines et évite la compaction du sol qui complique le sortie de jauge. Les règles de plantation La période idéale de plantation se déroule d octobre à fin février. Il faut éviter les périodes de grands vents ou de gel prolongé (sauf paillage) lors de la plantation. Quelques conseils de plantation : Prévoir une fosse (un trou) pouvant recevoir l entièreté des racines Bien humidifier la fosse Remblayer le trou avec un mélange de la terre d origine et du compost

6 Recouvrir le pied de l arbre avec du broyat ou de la paille (pour le premier hiver) Une taille préalable à la plantation peut se faire au niveau des racines et des branches (habillage des plants) Le pralinage est une technique qui consiste à tremper les racines dans un mélange «riche» (eau, terre, bouse,..) afin de les nourrir et empêcher leur dessèchement Respecter les distances de plantations des arbres en fonction des objectifs que l on s est fixé et en pensant à l ENTRETIEN par la suite (prévoir de l espace pour passer entre les plantations)

7 L ENTRETIEN DES ARBRES Un arbre nécessite un minimum de soins et de taille afin qu il puisse de développer de manière harmonieuse. Il y a là aussi quelques règles à respecter Tout d abord, il faut, après la plantation, qui constitue un stress pour l arbre, lui laisser un temps d adaptation et ne pas le tailler dès la première année. Pour un arbre isolé Avant de procéder à une taille, il faut l observer et veiller à ce qu il garde son équilibre. Ne jamais tailler un arbre, en favorisant des branches qui augmenteraient le poids sur un côté de l arbre et impliquerait, plus tard, un risque de chute. Pour une haie Il faut toujours veiller à garder «le contrôle» de votre haie afin qu elle ne devienne pas envahissante et que vous ne puissiez plus la gérer, sauf si vous disposez d un espace suffisant. Pour la taille d une haie, il est conseillé de la maintenir à une hauteur permettant l entretien sans échelle ou engins de levage. Les arbres de haie supportent sans problème de une à deux tailles par an. Il y a deux types de taille, en épaisseur ou en hauteur, et ce en fonction des objectifs de développement que l on s est fixé.

8 Pour les vergers Il y a plusieurs sortes de taille : La taille de printemps qui consiste à enlever les gourmands. Il s agit là de couper les petites branches ne portant pas de fruit pour renforcer les branches de production. Cela provoque un petit stress chez l arbre qui produit de la sève et développe ses fruits pour assurer sa pérennité. La taille d automne, est une taille de formation qui doit permettre à l arbre de se redévelopper au printemps dans de bonne condition et d éviter aussi l apparition de champignons sur des branches mortes. Les règles générales de taille : toujours tailler au dessus d un bourgeon choisir le bourgeon qui donnera une branche qui prend une direction voulue couper prioritairement les branches mortes mieux vaut tailler que ne rien faire pour les petits fruitiers comme les groseilliers ou les framboisiers, il ne faut pas hésiter à les rabattre à 20 cm du sol

9 SOURCES D INFORMATION : Service Technique (Paysagiste) 172, Rue du Plavitout MOUSCRON tel: 056/ Service Urbanisme 172, Rue du Plavitout MOUSCRON tel: 056/ (33) Région wallonne - Direction Générale des Ressources Naturelles et de l Environnement Direction de la Nature et des Forêts 7, Avenue Prince de Liège JAMBES tel: 081/ web: littérature: LA HAIE ET LE BOSQUET Centre Apicole de Recherche et d'information (CARI), Guide pour la plantation de haies. Ministère de la Région wallonne Office Wallon du Développement Rural (OWDR), Guide pratique de réalisation de haies. Ministère de la Région wallonne Percsy Ch., Haies et bandes boisées dans notre environnement. AVES, RNOB, Ministère de la Région wallonne Soltner D., multiples éditions - L'arbre et la haie. Editions Sciences et Techniques agricoles, ANGERS (France) LE VERGER Lateur M. & Populer C., Variétés anciennes d'arbres fruitiers peu sensibles aux maladies, diffusées sous le sigle "RGF" par le Département de Lutte biologique et Ressources phytogénétiques du C.R.A. de Gembloux Jean-Luc Coppée, Claudy Noiret, L'arboriculture fruitière en hautes tiges, une voie de diversification agricole en région herbagère. Ministère de la Région wallonne sur le web:

10 Pour toute information complémentaire CELLULE ENVIRONNEMENT Rue de la Vellerie, MOUSCRON Tel : Fax : Mail :

11 LES ARBRES DE LA RÉGION MOUSCRONNOISE Nos deux meilleurs représentants : SAULE Salix alba Feuillage : allongée, Exposition : sol humide Peut être taillé en têtard AUBEPINE Crataegus monogyna Feuillage : 3-5 lobes, sinus profond Fleur : blanches très odorantes, en mai, mellifères Fruits : rouge brillant avec un noyau par fruit Exposition : sol sec Epineux

12 ARBRES DES HAIES Carpinus betulus CHARME Feuillage : caduque, feuilles opposées, doublement dentelées, PERSISTANTES en hiver Exposition : demi-ombre Coryllus avellena NOISETIER Feuillage : caduque, feuilles alternes, dentelées, vert sombre Fruit : noisette Exposition : zone ouverte Ligustrum vulgare TROENE Feuillage : persistant, feuilles opposées, vert brillant Fruit : baie noire Fleur : panicule blanc crème Cornus mas CORNOUILLER MALE Feuillage : caduque, feuilles opposées, vert clair Fruit : baies rouges ou noires Exposition : demi-ombre + sol calcaire Cornus sanguinea CORNOUILLER SANGUIN écorce rouge

13 ARBRES DES HAIES Frangula alnus BOURDAINE Feuillage : caduque, feuilles alternes, non dentelée, vert pâle Fruit : baies rouges puis noires Exposition : sol humide Euonymus europaeus FUSAIN Feuillage : caduque, feuilles opposées, fleur jaune verte Fruit : en forme de bonnet rose-rouge Forsythia x intermedia Exposition : sol calcaire FORSYTHIA Feuillage : caduque, feuilles opposées, lancéolées, vert clair Fleur : jaune Exposition : sol riche et soleil AMELANCHIER Feuillage : caduque, feuilles vertes et cuivre en automne Fleur et fruit : long pétale blanc et baie noire Exposition : soleil et sol acide Amelanchier ovalis

14 ARBRES DE BOSQUETS Sorbus aucuparia SORBIER Feuillage : caduque, feuilles composées Fleur : jaune Fruit : en grappe rouge / orange Acer campestre ERABLE Feuillage : caduque, feuilles lobées rouges puis jaunes en automne Fruit : samare Exposition : sol acide, soleil Alnus glutinosus AULNE Feuillage : caduque, feuilles alternes Exposition : soleil et humidité Bourgeons visqueux

15 ARBRES DE BOSQUETS Betula pendula BOULEAU Feuillage : caduque, feuilles alternes dentées Exposition : sol calcaire Ecorce blanche en lambeaux ATTENTION : allergène Buddleia pendula BUDDLEIA Feuillage : caduque, feuilles opposées longues de 20 cm Fleurs : panicule conique attirant les papillons Exposition : soleil Prunus avium MERISIER Feuillage : caduque, feuilles alternes dentelées, ovales avec 2 glandes à la base du limbe Fleurs : blanche Fruit : rouge

16 PETITS FRUITIERS Ribes nigrum CASSIS Feuillage : lancéolé Fruit : noir Exposition : soleil Bouturage facile Ribes uva-crispa GROSEILLE A MAQUEREAU Feuillage : lancéloé Fruit : gros, charnu, rouge ou blanc Fleur : jaune-blanc Bouturage facile Ribes rubrum GROSEILLE ROUGE OU BLANCHE Feuillage : lancéolé Fleur : blanche ou rose pâle Fruit : rouge, rose ou blanc Exposition : soleil Rubus ideas FRAMBOISIER ROUGE OU JAUNE Fleur : blanche Fruit : rouge, noir ou jaune Exposition : soleil Type de ronce

Comment choisir sa haie de clôture?

Comment choisir sa haie de clôture? VILLE DE VISE Comment choisir sa haie de clôture? 0. Introduction.. 2 I. Les avantages de la haie indigène.... 3 A. Les cinq principes B. Les apports supplémentaires de la haie indigène II. Comment planter

Plus en détail

Choix des essences + protection des arbres

Choix des essences + protection des arbres Gestion de l arbre en milieu urbain 27 mars 2014 Choix des essences + protection des arbres Yves FRIQUET Conseil Général du Haut-Rhin Mission technique Arbres Unité Nature et Patrimoine arboré/sea/devi

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Les potagers Neerstalle

Les potagers Neerstalle Les potagers Neerstalle Une initiative de Marc COOLS, Échevin de l Environnement et des Propriétés communales, avec le soutien du Collège des Bourgmestre et Échevins d Uccle Une action menée par le Service

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire verger biodiversité eau arbre & forêt animations scolaires maternelle 3 secondaire Le CRIE vous propose ses animations en projet ainsi que toute une série d activités d 1 journée ou d 1/2 journée Découvrez-les

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Comment se protéger des frelons asiatiques?

Comment se protéger des frelons asiatiques? PREFET de l AUDE Comment se protéger des frelons asiatiques? Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous protéger du frelon asiatique, que vous soyez particulier, maire ou apiculteur ainsi que des

Plus en détail

FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE

FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE INTRODUCTION La nature est incroyablement diversifiée. Elle regroupe la Terre avec ses zones aquatiques telles que les

Plus en détail

Décembre 2008. Programme Régional Santé Environnement. Pollen et Pollinoses Réduire le risque allergique par la diversification des espèces plantées

Décembre 2008. Programme Régional Santé Environnement. Pollen et Pollinoses Réduire le risque allergique par la diversification des espèces plantées Décembre 2008 Programme Régional Santé Environnement Pollen et Pollinoses Réduire le risque allergique par la diversification des espèces plantées Sommaire L Allergie... Le Pollen... Pollinose ou rhinite...

Plus en détail

VEGETATION EN VILLE : EXPOSITION ET IMPACT SANITAIRE DES POLLENS. Plat du Pin, Brussieu, France, rnsa@rnsa.fr

VEGETATION EN VILLE : EXPOSITION ET IMPACT SANITAIRE DES POLLENS. Plat du Pin, Brussieu, France, rnsa@rnsa.fr AFPP 3 e CONFÉRENCE SUR L ENTRETIEN DES ESPACES VERTS, JARDINS, GAZONS, FORÊTS, ZONES AQUATIQUES ET AUTRES ZONES NON AGRICOLES TOULOUSE 15, 16 ET 17 OCTOBRE 2013 VEGETATION EN VILLE : EXPOSITION ET IMPACT

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

Nourrir les oiseaux en hiver

Nourrir les oiseaux en hiver les oiseaux en hiv Nourrir les oiseaux en hiver Sommaire : Pourquoi les nourrir...page 1 Comment les nourrir...page1 Quels ravitaillement pour quel oiseaux?...page2 Recette «pain de graisse»...page 3 Les

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS

LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS Plan directeur de quartier n 29298 B Du réseau vert au réseau écologique Le projet de réseau vert du PAC de La Chapelle - Les Sciers repose sur deux approches

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Patrimoine vert bordelais et politique de développement et de gestion Ecologie : grands principes et applications

Plus en détail

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques La Ville de Niort lance sa campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques, espèce invasive qui s attaque

Plus en détail

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger»

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» Conférence sur le jardin naturel «Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» AMIS DU COMPOST ET DU JARDIN DE CENTRE ALSACE Ces plantes qui nous veulent du bien Elles peuvent être : Stimulantes

Plus en détail

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir Auxiliaires Les du jardin Quelques conseils pour accueillir la petite faune utile au jardin Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 22810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 02 96 43

Plus en détail

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Festival du développement durable juin 2009 Le parc Navazza et ses richesses naturelles Localisation de la visite Le parc Navazza peut grossièrement

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique

Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique Propositions pour une harmonisation de la lutte contre le Frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de Loire-Atlantique

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Délai : Tous les documents doivent être déposés auprès du préposé communal avant le 13 février 2015

Délai : Tous les documents doivent être déposés auprès du préposé communal avant le 13 février 2015 Département de l économie, de l'énergie et du territoire Service de l agriculture Office des paiements directs Information aux exploitants agricoles du canton du Valais Dès cette année, les documents relatifs

Plus en détail

L ABEILLE DOMESTIQUE

L ABEILLE DOMESTIQUE L ABEILLE DOMESTIQUE Que savez-vous de moi? On m appelle l abeille européenne (Apis mellifera), ou l abeille domestique. J appartiens à l ordre des insectes hyménoptères, c est-à-dire ceux pourvus d ailes

Plus en détail

L arbre près de chez moi

L arbre près de chez moi L arbre près de chez moi Module 3 Les arbres et le stress Résumé du module 3 Les élèves découvrent l influence de l environnement sur le développement de l arbre et les maladies qui peuvent l affecter.

Plus en détail

AIDES AUX INVESTISSEMENTS EN FAVEUR D ALTERNATIVES POUR LA

AIDES AUX INVESTISSEMENTS EN FAVEUR D ALTERNATIVES POUR LA N En cours AIDES AUX INVESTISSEMENTS EN FAVEUR D ALTERNATIVES POUR LA REDUCTION DES INTRANTS NOTICE Sous-mesure 4.1 C du Programme de Développement Rural de la Région Franche-Comté Avant de remplir cette

Plus en détail

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» 13 PROTOCOLE 1/2 Les vers de terre sont de bons indicateurs de la qualité du sol. Ils sont également des acteurs indispensables de sa fertilité

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

Guide technique pour la conception de HAIES CHAMPÊTRES UTILES en AGRICULTURE dans le PUY DE DÔME

Guide technique pour la conception de HAIES CHAMPÊTRES UTILES en AGRICULTURE dans le PUY DE DÔME Guide technique pour la conception de HAIES CHAMPÊTRES UTILES en AGRICULTURE dans le PUY DE DÔME Association «Les haies du Puy de Dôme» 1 Mairie de Chappes 63720 Chappes, Le mot du Président Membres de

Plus en détail

Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple

Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple Problèmes environnementaux auxquels l empreinte apporte des solutions : Les chauvessouris sont essentielles pour l écosystème puisqu elles se

Plus en détail

Rapport d activité 2013

Rapport d activité 2013 8, rue du brochet 67300 Schiltigheim Haies-vives-alsace.org 06.88.57.68.76 Rapport d activité 2013 Cette première année d Haies Vives d alsace a été très dense. Tout était à construire. L activité structurante

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

Faire connaissance avec l arbre

Faire connaissance avec l arbre Parcours d interprétation de l Arboretum Faire connaissance avec l arbre Depuis bientôt 40 ans, les arbres de collection du Jardin botanique ont pris racine dans un lieu qui autrefois n aurait fait l envie

Plus en détail

Le nouveau Code forestier

Le nouveau Code forestier Aimer la forêt, c est la préparer aux défis du XXI ème siècle. Le nouveau Code forestier Découvrez ce qui se cache derrière. 1. Le nouveau Code forestier : pourquoi et comment? p5 2. Une nouvelle ambition

Plus en détail

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se PHYTOREM S.A. L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se Le BAMBOU-ASSAINISSEMENT Le Procédé Sol EFFLUENTS EXPORTATION VERS LA TIGE Chaume ou tige Pollution organique et minérale

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter?

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? SOMMAIRE 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? 2 1. Petit tour d horizon de nos déchets 3 Tonnages Evolution des tonnages ordures ménagères

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014 Édition 2013-2014 Un doute? Une question? Un renseignement? Le service Déchets de la Camy répond à toutes vos questions au Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14 10-31-1795 RC : 482 077 096 00014-01 39 78

Plus en détail

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

Dispositifs de lutte contre les coulées de boue

Dispositifs de lutte contre les coulées de boue Dispositifs de lutte contre les coulées de boue Cahier spécial des charges «Placement de fascines» Document de référence à l attention des Administrations communales en vue de l attribution d un marché

Plus en détail

Oseille sauvage 11 0 - Plantain 9 0 + Sureau 9 0 - 48 0 - TOTAUX POLLENS 515 4 -

Oseille sauvage 11 0 - Plantain 9 0 + Sureau 9 0 - 48 0 - TOTAUX POLLENS 515 4 - BULLETIN ALLERGO-POLLINIQUE METZ le 3 juin 2014 Période du 26 mai au 1 er juin2014 Taxon dominant : Graminées 438 4 + Oseille sauvage 11 0 - Plantain 9 0 + Sureau 9 0 - (Pin, érable, tilleul ) 48 0 - TOTAUX

Plus en détail

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES Version A Aide sollicitée auprès du Conseil Régional de Picardie au titre de (cocher l aide sollicitée) : o L investissement en agriculture biologique o

Plus en détail

Et après mes travaux?

Et après mes travaux? 10 Et après mes travaux? Voilà, les travaux sont terminés! Vous vous (ré)installez confortablement dans votre logement. Comment profiter le plus longtemps possible des améliorations que vous venez d apporter

Plus en détail

Programme de la soirée

Programme de la soirée Programme de la soirée Exposé : les chauves-souris et le patrimoine bâti (+/- 45 ) Vidéo : les chauves-souris et les moines de l Abbaye d Orval (+/- 15 ) Questions réponses (+/- 15 ) Sortie nocturne à

Plus en détail

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme"

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en forme Faire son compost Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme" La fabrication du compost permet de réduire le volume de sa poubelle et de produire, à partir de déchets organiques

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

Lonicera caerulea L., Chèvrefeuille comestible, Chèvrefeuille bleu, Camerise, Blue Honeysuckle, Sweetberry Honeysuckles,Edible Honeysuckles ou Haskap

Lonicera caerulea L., Chèvrefeuille comestible, Chèvrefeuille bleu, Camerise, Blue Honeysuckle, Sweetberry Honeysuckles,Edible Honeysuckles ou Haskap Guide de culture Camérise, Chèvrefeuille comestible, Haskap, Blue honeysuckle, Lonicerae (Traduit des notes du Dr.Bob Bors, enseignant à l Université de la Saskatchewan au Département de phytotechnie et

Plus en détail

A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés

A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés Temps de Préparation : 2 h environ RECAPITULATIF Monsieur moustache : Œuf noir pulvérisé au flocage noir, moustache pâte amande orange

Plus en détail

Les plantes d appartement ou d extérieur les plus toxiques

Les plantes d appartement ou d extérieur les plus toxiques Prévenir les intoxications par les plantes Voici quelques précautions à prendre : 1. mettez ces plantes hors de portée des enfants 2. dans le jardin, clôturez les plants les plus dangereux 3. apprenez

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions Q: Que voyez-vous sur l image? La plante d arachide se déracine facilement et la gousse est bien sèche à l intérieur. L arachide est mure. Q: Quels sont les critères de maturité de l arachide? L arachide

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Biodiversité : Potentialité écologique des toitures vertes et autres dispositifs favorisant le développement

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

Guide pratique. Composter dans son jardin

Guide pratique. Composter dans son jardin Guide pratique Composter dans son jardin Faire son compost soi-même constitue la meilleure façon de recycler ses déchets de cuisine et de jardin, tout en produisant un excellent fertilisant. Ce guide vous

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

Constitution d'un réseau écologique sur la commune de Muttersholtz

Constitution d'un réseau écologique sur la commune de Muttersholtz Identité du territoire Structure porteuse de l'action : Ligue pour la Protection des Oiseau Alsace Entrée Thématique Agriculture Espèces et habitats naturels Milieu aquatiques et humides Localisation :

Plus en détail

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention :

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention : Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L année 2013, pas encore terminée, nous a déjà réservé son lot de surprises : froid, humidité constante, pluies abondantes suivies, dans le

Plus en détail

Le printemps est arrivé!

Le printemps est arrivé! Newsletter N 19 LE SMIRIL AU FIL DE L'EAU ET DU TEMPS Le printemps est arrivé! La nature se réveille Les CME de Sérézin-du-Rhône et d'irigny agissent pour la biodiversité Le programme Urban bees se poursuit

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

- Conférer une image positive et valorisante de l agriculture par la bonne insertion des bâtiments agricoles dans le contexte paysager local.

- Conférer une image positive et valorisante de l agriculture par la bonne insertion des bâtiments agricoles dans le contexte paysager local. CAHIER DES CHARGES REGIONAL "Insertion paysagère des bâtiments d élevage" en Franche-Comté L insertion paysagère des bâtiments d élevage Cette action s'inscrit dans un programme global visant à l'amélioration

Plus en détail

Des haies pour demain

Des haies pour demain Collection «nature et forêts» n 1 Des haies pour demain Christiane Percsy Troisième édition revue et augmentée : Service public de Wallonie, 2008 Photos : C. & N. Percsy, excepté page 31, Commune de Lasne.

Plus en détail

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement Enseignants du primaire Pour vos projets d écoles et vos classes découvertes, faites découvrir la biodiversité du territoire à travers des programmes riches et ludiques! Édito Agglopolys, Communauté d'agglomération

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

PROGRAMME PAYSAGE DU PARC NATUREL DES DEUX OURTHES

PROGRAMME PAYSAGE DU PARC NATUREL DES DEUX OURTHES PROGRAMME PAYSAGE DU PARC NATUREL DES DEUX OURTHES Programme Paysage Définition des objectifs Maître de l ouvrage Parc Naturel des Deux Ourthes rue de Laroche 8 6660 Houffalize Paysage du territoire des

Plus en détail

Qui bourdonne au jardin? Complément

Qui bourdonne au jardin? Complément Qui bourdonne au jardin? Complément 1. Bourdon terrestre Description : noir, jaune et blanc. Bande jaune à l avant du thorax. Très velu. Langue relativement courte. Ouvrière 11 à 17 mm, 4 ailes, dard à

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales Pièges à insectes Légumes Petits fruits Plantes ornementales Légumes plein champ Culture Ravageurs Type de piège Nombre de piège Remarques Carotte Mouche de la carotte Psila rosae Rebell orange Min. 2

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

Il était une fois Une forêt mystérieuse!!! Parcourez cette forêt, explorez la Franche-Comté, partez à la rencontre de ses paysages et de ses

Il était une fois Une forêt mystérieuse!!! Parcourez cette forêt, explorez la Franche-Comté, partez à la rencontre de ses paysages et de ses Il était une fois Une forêt mystérieuse!!! Parcourez cette forêt, explorez la Franche-Comté, partez à la rencontre de ses paysages et de ses richesses. Du massif Vosgien aux plateaux du Jura, en passant

Plus en détail

l aménagement paysager

l aménagement paysager Guide d entretien de l aménagement paysager SERRE PÉPINIÈRE TURVIL INC. 699 DEQUEN DOLBEAU-MISTASSINI G8L 5M6 Les outils Se servir d un outil aiguisé et bien adapté à l ouvrage que l on fait. Des cisailles

Plus en détail

Les caractéristiques d'une bonne cave à vin

Les caractéristiques d'une bonne cave à vin L'aération Une bonne cave est une cave aérée. Pour éviter un taux d'humidité trop important et le développement de champignons un léger courant d'air suffit, mais trop d'aération peut aussi nuire à la

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION de stockage de matériaux inertes

DEMANDE D AUTORISATION de stockage de matériaux inertes Le demandeur : Le Barrot 85240 PUY DE SERRE DEMANDE D AUTORISATION de stockage de matériaux inertes Commune de PUY DE SERRE (85) Lieu dit l' Aurière RAPPORT D ETUDE Février 2014 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2

Plus en détail

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes Fixer un lieu précis de la cour avec les élèves pour observer les manifestations

Plus en détail

Cahier de recommandations environnementales n 4. Pourquoi la biodiversité est-elle indispensable?

Cahier de recommandations environnementales n 4. Pourquoi la biodiversité est-elle indispensable? Cahier de recommandations environnementales n 4 Pourquoi la biodiversité est-elle indispensable? M i e u x v i v r e n o t r e e n v i r o n n e m e n t Aujourd hui, nous vivons une grande crise de la

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

IGP CITE DE CARCASSONNE-CABERNET

IGP CITE DE CARCASSONNE-CABERNET IGP CITE DE CARCASSONNE-CABERNET Assemblage : 70% Cabernet franc - 30% Cabernet sauvignon Belle robe rouge avec des reflets violines - Nez très marqué par le fruits avec des notes de cassis, poivre et

Plus en détail

Herbicyclage. Questions et réponses

Herbicyclage. Questions et réponses Herbicyclage Questions et réponses L herbicyclage c est quoi? Herbicyclage Questions et réponses L herbicyclage est une technique qui consiste à laisser les rognures de gazon (appelés aussi les résidus

Plus en détail

4. Verdissement, une PAC plus verte

4. Verdissement, une PAC plus verte 4. Verdissement, une PAC plus verte Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB Trois obligations à respecter : 1. Diversification des assolements 2. Maintien des prairies permanentes 3.

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Recommandé par tous les jardiniers, le paillage n est pas toujours simple à réaliser. D autant plus lorsque son jardin ne produit pas assez de déchets organiques

Plus en détail

broyage et compostage guide pratique

broyage et compostage guide pratique broyage et compostage guide pratique Sommaire Introduction...page 3 1. Pourquoi?...page 3 2. Comment?...page 3 I. Le broyage...page 4 1.Qu est ce que le broyage?...page 4 2. Conseils pratiques...page 5

Plus en détail

LE FRELON ASIATIQUE. Vespa velutina nigrithorax

LE FRELON ASIATIQUE. Vespa velutina nigrithorax LE FRELON ASIATIQUE Vespa velutina nigrithorax Origine V. velutina nigrithorax vit au nord de l Inde, en Chine et dans les montagnes d Indonésie (Sumatra, Sulawesi). En Asie continentale, elle se développe

Plus en détail

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne)

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne) FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne) LA TRAME VERTE ET BLEUE RECONSTITUER UN RÉSEAU DE CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES Permettre à la faune

Plus en détail

vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises

vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises Avant d utiliser des produits chimiques, vérifiez leur compatibilité avec nos auxiliaires sur notre site web www.biobest.be Bulletin d information sur les cultures fraises Stratégie IPM pour les fraises

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

Le minéral. Les murets, les allées, les terrasses... www.expertjardins.com. L apparition de mauvaises herbes et de mousses

Le minéral. Les murets, les allées, les terrasses... www.expertjardins.com. L apparition de mauvaises herbes et de mousses Le minéral Les murets, les allées, les terrasses... Les maçonneries sont soumises aux éléments naturels : les fortes pluies, le gel et le vent. L apparition de mauvaises herbes et de mousses Il est normal

Plus en détail