Formation appliquée aux missions d'expertises sinistres PLAN DE FORMATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation appliquée aux missions d'expertises sinistres PLAN DE FORMATION"

Transcription

1 mail: Page 1/6 PLAN DE FORMATION Formation réalisée en deux partie distinctes Durée totale de la formation 2 jours Présentation Cette première partie est enseignée en trois modules: a) Notions de Géomorphologie b) Notions de Géologie c) Notions de d'hydrogéologie Objectif général L'enseignement de cette partie, permettra d'augmenter la précision des observations faites sur le site par l'expert et d'en faciliter la transcription. Ceci devrait également permettre à l'expert de mieux pressentir la cause d' un sinistre, grâce à une meilleure appréciation de la nature des sols ou d'un système hydrogéologique. De plus, l'enseignement de cette première partie,devrait lui offrir la capacité à prendre les décisions qui s'imposent pour l'expertise en matière de reconnaissance géotechnique. Buts recherchés Donner à l'expert la possibilité de : - Préssentir la nature d'un sol ou d'un système hydrogéologique afin de réaliser plus facilement les premières hypothèses de l'expertise - Prévoir l'investigation géotechnique la mieux adaptée au sinistre et au contexte géomorphologique, géologique ou hydrogéologique. - Enseignement théorique avec remise de fascicules - Vision d'un diaporama - Exercices de mise en situation d'expertise Moyens pédagogiques

2 mail: Page 2/6 Durée d'enseignement: 1 journée (Théorie en salle) Module a) Notions de Géomorphologie a) Les bassins sédimentaires b) Les zones intermédiaires c) Les massifs d) Comparaison entre les zones Géomorphologiques et la Géologie e) Principes de superposition et de continuité Tous les thèmes abordés seront replacés dans le cadre d'expertises sinistres avec évocation des risques en fonction des zones géomorphologiques. Module b) Notions de Géologie a) Les roches sédimentaires b) Les roches salines c) Les roches éruptives d) Les roches volcaniques e) Les roches métamorphiques Tous les thèmes abordés seront replacés dans le cadre d'expertises sinistres avec évocation des risques en fonction de la nature du sol.

3 mail: Page 3/6 Durée d'enseignement: 1 journée (Théorie en salle) Module c) Notions d' Hydrogéologie a) Formation des nappes phréatiques b)types de nappes c) Notions de "secteurs protégés" d) Introduction aux essais d'eau Tous les thèmes abordés seront replacés dans le cadre d'expertises sinistres avec évocation des risques en fonction de la nature d'une nappe phréatique.

4 mail: Page 4/6 PLAN DE FORMATION Présentation Cette première partie est enseignée en trois modules: a) Les enquêtes préalables b) Les modes de forages et d'échantillonnage c)les essais in situ et en laboratoire Objectif général L'enseignement de cette partie, permettra à l'expert de connaitre les modes de forage et d'échantillonnage applicables à tel ou tel type de sol. Ceci devrait également permettre à l'expert de savoir quels types d'essais in situ ou en laboratoire conviennent à chaque sinistre. Tout comme la première partie, l'enseignement de cette deuxième partie devrait lui offrir la capacité à prendre les décisions qui s'imposent pour l'expertise en matière de reconnaissance géotechnique.de plus, avec les renseignements en matière de risques naturels que lui apportera l'enquête préalable effectuée grâce à certains sites appropriés, l'expert ne pourra ignorer aucune cause possible du sinistre et orienter ainsi ses recherches. Buts recherchés Donner à l'expert la possibilité : - D'orienter ses recherche vers telle ou telle cause du sinistre - De choisir le mode de forage le mieux adapté au terrain, aux exigences du site et au cas du sinistre - De choisir les essais géotechniques adaptés au cas du sinistre, ce qui lui permettra d'en tirer ses conclusions avec plus de précision. Moyens pédagogiques - Enseignement théorique avec remise de fascicules - Vision d'un diaporama - Exercices de mise en situation d'expertise

5 mail: Page 5/6 Durée d'enseignement: 1 journée (Théorie en salle) Module a) Enquête préalable a) Recherche des risques d'une commune b) Recherche des risques de cavités d'un site c) Recherche des risques de mouvements de terrains d'un site d) Recherche des risques de retrait gonflement d'un site e) Recherche des risques de remontée de nappe phréatique d'un site d) Recherche d'approximations géologiques d'un site Tous les thèmes abordés seront replacés dans le cadre d'expertises sinistres. Module b) Modes de forage et d'échantillonnage - Les forages a) Les sondages carottés b) Les sondages à la tarière c) Les sondages destructifs avec ou sans enregistrements de paramètres d) Les fouilles - Les échantillonnages a) Les échantillons remaniés b) Les échantillons intacts Tous les thèmes abordés seront replacés dans le cadre d'expertises sinistres.

6 mail: Page 6/6 Module c) Essais in situ et en laboratoire - Essais pénétromèriques - Essais préssiomètriques - Essai oedomètrique - Essai de compression simple ou écrasement - Essai au scissomètre - Essai au phicomètre - Essais de cisaillement rectiligne (Lent et rapide) - Essais triaxiaux - Teneur en Eau - Essai au bleu - Essai Lugeon - Interprétation des enregistrements de paramètres de forage - Essai Porchet - Essai Lefranc - Essai de perméabilité à l'oedomètre - Pose d'un piézomètre et suivi des fluctuations de la nappe phréatique - Essai de pompage - Prise d'un échantillon d'eau en vue d'analyse chimique (Recherche des sulfates) Tous les essais évoqués seront replacés dans le cadre d'expertises sinistres avec précision des données issues de l'essai.

FORMATION EQUIPE SONDEURS PRESENTATION FORMATION

FORMATION EQUIPE SONDEURS PRESENTATION FORMATION Tél: 06 03 99 00 17 PRESENTATION FORMATION Page 1/5 Parceque la qualité d'un rapport d'étude passe d'abord par la qualité de l'exécution sur le terrain, je vous propose une formation pour sondeurs incluant

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot David GOUTALAND CETE de Lyon

Plus en détail

ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE

ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE Objectif d'une étude de sol sur site L'objectif d'une étude de sol d'avant projet de construction (étude géotechnique G12.) est de définir ta contrainte ou portance

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

MESURES DE FAIBLES PERMÉABILITÉS (in-situ et en laboratoire) liées aux projets de décharges: Principales techniques de mesure, normalisation

MESURES DE FAIBLES PERMÉABILITÉS (in-situ et en laboratoire) liées aux projets de décharges: Principales techniques de mesure, normalisation COMITÉ FRANÇAIS DE MÉCANIQUE DES SOLS Journée «HYDRAULIQUE» du 23-01-2002 MESURES DE FAIBLES PERMÉABILITÉS (in-situ et en laboratoire) liées aux projets de décharges: Principales techniques de mesure,

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 532a 532b Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols Mécanique des sols I Chapitre I Propriétés physiques des sols Chapitre II Hydraulique des sols Chapitre III Déformations des sols Chapitre IV Résistance au cisaillement des sols Chapitre III Déformations

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU Libellé de la masse d'eau : Estuaire - Loire Code de la masse d'eau : Code européen : FRG022 Ecorégion : Plaines occidentales Départements et régions concernées : N Département

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

Les Forages de Puits d Eau

Les Forages de Puits d Eau 1 8 Journée de l APRONA Les Forages de Puits d Eau Intervenant : M Claude Maurutto 2 Les Forages de puits d eau De la réalisation à la réception de l ouvrage Un Forage : Pourquoi? Un peu d Histoire Les

Plus en détail

BORDEREAU D ENVOI MAIL

BORDEREAU D ENVOI MAIL Mme et M. LAZZARO 15, Rue du Bioche 32810 MONTAUT LES CRENEAUX A Montauban, Le mercredi 13 novembre 2013 Objet : Rapport d étude de sols Dossier Réf. : S 1310 20 BORDEREAU D ENVOI MAIL Madame, Monsieur,

Plus en détail

RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT

RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT ROLES OF MICROSTRUCTURE AND MINERALOGICAL COMPOSITION OF CLAY

Plus en détail

Compagnie de Distribution des Hydrocarbures(CDH) Dépôt Pétrolier de Villette de Vienne (38) Incident «Fuite GO» Vendredi 23 juillet 2010

Compagnie de Distribution des Hydrocarbures(CDH) Dépôt Pétrolier de Villette de Vienne (38) Incident «Fuite GO» Vendredi 23 juillet 2010 PRESENTATION CLIC FINORGA Compagnie de Distribution des Hydrocarbures(CDH) Dépôt Pétrolier de Villette de Vienne (38) Incident «Fuite GO» Vendredi 23 juillet 2010 Villette de Vienne - 15 Décembre 2010

Plus en détail

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Consolidation des argiles CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Plan Introduction Argiles Phénomène de consolidation Essais de consolidation Equation de la consolidation Degré de consolidation et facteur

Plus en détail

CONNAISSANCES DES METHODES DE CAPTAGE DES EAUX SOUTERRAINES

CONNAISSANCES DES METHODES DE CAPTAGE DES EAUX SOUTERRAINES CONNAISSANCES DES METHODES DE CAPTAGE DES EAUX SOUTERRAINES appliquées aux forages manuels UN MANUEL D INSTRUCTION pour les équipes de forage manuel sur l hydrogéologie appliquée, l équipement et le développement

Plus en détail

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands

Plus en détail

Activité 45 : La responsabilité de l Homme sur son environnement géologique

Activité 45 : La responsabilité de l Homme sur son environnement géologique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Géologie externe, évolution des paysages (16 heures) Notions. contenus Compétences Exemples d activités L procure à l Homme des ressources. [Thèmes : Environnement,

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS Introduction 4 Collecte des données 5 Méthodologie 5 Principaux problèmes

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer)

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer) FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE TOUS RISQUES MONTAGE - ESSAI 1. Titre du contrat (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à

Plus en détail

centre d Etudes techniques maritimes et fluviales Pathologies des ouvrages portuaires : méthodes d investigation

centre d Etudes techniques maritimes et fluviales Pathologies des ouvrages portuaires : méthodes d investigation centre d Etudes techniques maritimes et fluviales Pathologies des ouvrages portuaires : méthodes d investigation Notice n P 08-02 Septembre 2008 AVANT-PROPOS Ce guide, élaboré principalement par l équipe

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE TOUS RISQUES CHANTIERS

FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE TOUS RISQUES CHANTIERS FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE TOUS RISQUES CHANTIERS I-INDICATIONS GENERALES 1) Nom du projet.. Situation géographique du chantier.. 2) Nom et adresse du Maître de l ouvrage :... 3) Nom et adresse

Plus en détail

BRGM. Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93. Lieu-dit "Varachamp" M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET. Document non public

BRGM. Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93. Lieu-dit Varachamp M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET. Document non public BRGM Commune de VILLE-sur-ILLON (Vosges) Etude d'aptitude des sols pour la réalisation d'un lagunage Lieu-dit "Varachamp" M. ALLEMMOZ J. CHEVALIER B. POLLET Avril 1993 R 37123 NAC 4S 93 Document non public

Plus en détail

Conformément aux Lignes directrices sur la gestion des lieux contaminés (Version 2.0) octobre 2004

Conformément aux Lignes directrices sur la gestion des lieux contaminés (Version 2.0) octobre 2004 Guide pour l application des mesures d assainissement en fonction des risques (RBCA, Risk-Based Corrective Action) dans les bassins hydrographiques et les champs de captage municipaux Conformément aux

Plus en détail

BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS

BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS Environnement Région de l Ontario Direction générale Canada de la protection de l environnement BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS Programme des sites contaminés - Sites Fédéraux Ce bulletin fait partie d'une

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d assainissement Non Collectif

Plus en détail

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003)

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) 1 Les gaz rares peuvent-ils permettre de surveiller les sites de séquestration géologique de CO 2? Stéphane LAFORTUNE Institut de Physique du Globe de Paris Bilan radiatif

Plus en détail

Caractéristiques du projet Installateur (si connu)

Caractéristiques du projet Installateur (si connu) Communauté de Communes de la Côte des Isles Service Public d Assainissement Non Collectif 15 rue de Becqueret 50270 BARNEVILLE CARTERET Tél : 02 33 95 96 70 ; Fax : 02 33 95 96 71 site internet : www.cotedesisles.com

Plus en détail

Présentation : A. A. TOSSA

Présentation : A. A. TOSSA LA BANQUE DE DONNEES INTEGREE (BDI) DE LA DIRECTION GENERALE DE L HYDRAULIQUE Un Outil pour la Gestion des ressources en eau Présentation : A. A. TOSSA 1- Le Service de la Banque de Données Intégrée (SBDI)

Plus en détail

Chapitre 5 Mesures géophysiques

Chapitre 5 Mesures géophysiques Chapitre 5 Mesures géophysiques Plan 5.1 Introduction 5.2 Sismique réfraction 5.3 Prospection électrique 5.4 Radar géologique 5.1 Introduction Pour tous les projets de construction connaissance préalable

Plus en détail

Application. sique en. des M. 1 RABAT, ** ONEP. demande. accéléré que. L aquifère

Application. sique en. des M. 1 RABAT, ** ONEP. demande. accéléré que. L aquifère Application de la géophys sique en vue de dégagement des ressources en eau du système de Charf C El Akab hajarlazar1488@gmail.com asmabenmoussa@gmail.com nadiakassou@yahoo.fr iliaskacimi@yahoo.fr Lazar

Plus en détail

Interprétation de l'affleurement 3: a: argilites compactes, b: niveaux oxydés, a: argilites shistées, riches en charbon (bitumineuses)

Interprétation de l'affleurement 3: a: argilites compactes, b: niveaux oxydés, a: argilites shistées, riches en charbon (bitumineuses) L' approche de la complexité; Un exemple de démarche en classe de seconde. Bulletin officiel spécial n 4 du 29 avril 2010 L approche de la complexité et le travail de terrain Le travail de terrain est

Plus en détail

Présentations de la 7 e matinée Décennale SCOR. Assurance des éoliennes terrestres

Présentations de la 7 e matinée Décennale SCOR. Assurance des éoliennes terrestres Présentations de la 7 e matinée Décennale SCOR Assurance des éoliennes terrestres Sommaire Préface 3 1 Développement de projets éoliens terrestres 4 2 Assurance des projets éoliens terrestres en France

Plus en détail

L'apport du logiciel ANGELINE aux études géotechniques de tracés

L'apport du logiciel ANGELINE aux études géotechniques de tracés L'apport du logiciel ANGELINE aux études géotechniques de tracés Hervé HAVARD Directeur adjoint Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées d'angers Gilles SINOIR Technicien supérieur Division Informatique

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE 16/04/2007 DRS-07-86090-05803A. Évaluation et traitement du risque de fontis lié à l exploitation minière

RAPPORT D ÉTUDE 16/04/2007 DRS-07-86090-05803A. Évaluation et traitement du risque de fontis lié à l exploitation minière RAPPORT D ÉTUDE 16/04/2007 DRS-07-86090-05803A Évaluation et traitement du risque de fontis lié à l exploitation minière Evaluation et traitement du risque de fontis lié à l exploitation minière Direction

Plus en détail

Filière Géotechnique (aménagement - génie civil ; BTP) La Rédaction 1.

Filière Géotechnique (aménagement - génie civil ; BTP) La Rédaction 1. Filière Géotechnique (aménagement - génie civil ; BTP) La Rédaction 1. Le domaine professionnel La géotechnique intervient dans toutes les activités du Bâtiment et des Travaux publics (BTP) et concerne

Plus en détail

Gaz Non conventionnels DES RESSOURCES pour le futur

Gaz Non conventionnels DES RESSOURCES pour le futur SECTEURS DE CROISSANCE Gaz Non conventionnels DES RESSOURCES pour le futur Des ressources abondantes et largement répandues ENJEUX Gaz de charbon, gaz de schiste, tight gas : les gaz non conventionnels

Plus en détail

Impacts potentiels de la géothermie très basse énergie sur le sol, le sous-sol et les eaux souterraines Synthèse bibliographique

Impacts potentiels de la géothermie très basse énergie sur le sol, le sous-sol et les eaux souterraines Synthèse bibliographique Impacts potentiels de la géothermie très basse énergie sur le sol, le sous-sol et les eaux souterraines Synthèse bibliographique Rapport final BRGM/RP-59837-FR Février 2012 Impacts potentiels de la géothermie

Plus en détail

CRIIRAD. Mars 2011 - n 51. Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité GAZ DE SCHISTE

CRIIRAD. Mars 2011 - n 51. Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité GAZ DE SCHISTE Mars 2011 - n 51 CRIIRAD Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité Bulletin d information des adhérents de la CRIIRAD GAZ DE SCHISTE SIGNALISATION DES RISQUES RADIOLOGIQUES

Plus en détail

La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers

La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers Symposium on Innovation and Technology in The Phosphate Industry - SYMPHOS May 6-10, 2013 Agadir, Marocco La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers Méthodes et Technologies

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement de la 1 ère chaire industrielle en géothermie profonde le 4 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Lancement de la 1 ère chaire industrielle en géothermie profonde le 4 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Lancement de la 1 ère chaire industrielle en géothermie profonde le 4 avril 2014 SOMMAIRE La géothermie profonde, une énergie d avenir... 3 } Les différents types de géothermie, de la

Plus en détail

Guide de l auditeur pour la certification des prestataires dans le domaine des sites et sols pollués

Guide de l auditeur pour la certification des prestataires dans le domaine des sites et sols pollués Guide de l auditeur pour la certification des prestataires dans le domaine des sites et sols pollués Version n 3 BRGM/RP-59968-FR Juillet 2011 Guide de l auditeur pour la certification des prestataires

Plus en détail

Eîude réalisée dans le cadre des actions de Service Public du BRGM 02PIR115. E. Equilbey, J.F. Vernoux. mars 2002 BRCMIRPB 1576-FR

Eîude réalisée dans le cadre des actions de Service Public du BRGM 02PIR115. E. Equilbey, J.F. Vernoux. mars 2002 BRCMIRPB 1576-FR Avis hydrogéologique sur des dossiers de demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle liée à une remontée de nappe phréatique - Communes de Marcoussis et du Val-Sain t-germain (Essonne)

Plus en détail

Fernando LOPEZ-CABALLERO

Fernando LOPEZ-CABALLERO Laboratoire de Mécanique des Sols, Structures, Matériaux «Étude de phénomènes de liquéfaction» Modélisation numérique des inclusions rigides comme solution aux problèmes de liquéfaction Fernando LOPEZ-CABALLERO

Plus en détail

Transfert des polluants par ruissellement et écoulement souterrain sur le bassin versant de la rade de Brest (Finistère)

Transfert des polluants par ruissellement et écoulement souterrain sur le bassin versant de la rade de Brest (Finistère) Transfert des polluants par ruissellement et écoulement souterrain sur le bassin versant de la rade de Brest (Finistère) Rapport final Géosciences pour une Terre durable I Transfert des polluants par ruissellement

Plus en détail

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Flexible thinking, reliable results Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Maekelberg Wim Lejeune Colombine TUC Rail s.a. 22-02-2013 Table

Plus en détail

Le journal d information du BRGM

Le journal d information du BRGM GÉOPHYSIQUE AÉROPORTÉE Une auscultation du sous-sol depuis le ciel page 4 MODÈLES GÉOLOGIQUES EN 3D De la représentation à la simulation page 8 Le journal d information du BRGM N 22 > juin 2010 ÉDITO La

Plus en détail

SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012

SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012 SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012 Particularités du sel Abondance géologique Faible porosité (étanche) = 1%, K=10-21 m 2 Grande solubilité (lessivage)

Plus en détail

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25.

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25. FICHE DECLARATIVE Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif dont la charge brute de pollution organique est inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 Demande d avis

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION Société de Participation CarnaudMetalbox Ancien Etablissement Chouvel à Toulouse GRS Valtech PLAN DE LA PRESENTATION Introduction Contexte du site Objectif des travaux de réhabilitation Approche retenue

Plus en détail

Les gaz non conventionnels et l eau

Les gaz non conventionnels et l eau Depuis quelques années, le développement rapide en Amérique du Nord des gaz non conventionnels a bouleversé le marché du gaz naturel. Sous ce terme général, on regroupe plusieurs types de production comme

Plus en détail

Comment rédiger un manuel d exploitation, d entretien et de surveillance. des parcs à résidus miniers et des installations de gestion des eaux

Comment rédiger un manuel d exploitation, d entretien et de surveillance. des parcs à résidus miniers et des installations de gestion des eaux Comment rédiger un manuel d exploitation, d entretien et de surveillance des parcs à résidus miniers et des installations de gestion des eaux 2011 Comment rédiger un manuel d exploitation, d entretien

Plus en détail

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 15 janvier 2003

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 15 janvier 2003 INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES du 15 janvier 2003 Travaux de consolidations souterraines exécutés par injection pour les carrières de Calcaire Grossier, de gypse, de craie et les marnières 3, AVENUE

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit

3. Artefacts permettant la mesure indirecte du débit P-14V1 MÉTHODE DE MESURE DU DÉBIT D UN EFFLUENT INDUSTRIEL EN CANALISATIONS OUVERTES OU NON EN CHARGE 1. Domaine d application Cette méthode réglemente la mesure du débit d un effluent industriel en canalisations

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

Le Mans - Tél. 02 43 87 53 64. AMA14.192 Pièce n 001. YVRÉ L ÉVÊQUE (72) Centre commercial Étude géotechnique G2-AVP

Le Mans - Tél. 02 43 87 53 64. AMA14.192 Pièce n 001. YVRÉ L ÉVÊQUE (72) Centre commercial Étude géotechnique G2-AVP Le Mans - Tél. 02 43 87 53 64 AMA14.192 Pièce n 001 YVRÉ L ÉVÊQUE (72) Centre commercial Étude géotechnique G2-AVP Suivi des modifications et mises à jour Rév. Date Nb pages Modifications Rédacteur Nom,

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

BORDEREAU D ENVOI MAIL

BORDEREAU D ENVOI MAIL M. Thierry SECHAO 1, Impasse Daniel Sorano A Montauban, Le vendredi 11 mai 2012 Objet : Rapport d étude de sols Dossier Réf. : S-1204-13 BORDEREAU D ENVOI MAIL Monsieur, Veuillez trouver ci-joint le rapport

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE

CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE Cahier des charges pour l évolution des réseaux de surveillance des eaux souterraines en France CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE Version complétée

Plus en détail

Référentiel hydrogéologique BD RHF Guide méthodologique de découpage des entités. Rapport final

Référentiel hydrogéologique BD RHF Guide méthodologique de découpage des entités. Rapport final Référentiel hydrogéologique BD RHF Guide méthodologique de découpage des entités Rapport final BRGM/RP-52261-FR janvier 2003 Référentiel hydrogéologique BD RHF Guide méthodologique de découpage des entités

Plus en détail

P.33 HYPERPAC PRESSIOMÈTRE MÉNARD AUTO-CONTRÔLÉ HYPER PRESSION 25 MPA OU 50 MPA

P.33 HYPERPAC PRESSIOMÈTRE MÉNARD AUTO-CONTRÔLÉ HYPER PRESSION 25 MPA OU 50 MPA APPAREILS DE MESURE IN SITU P.31 GEOBOX UNITÉ CENTRALE UNIVERSELLE POUR LA GÉOTECHNIQUE P.32 GEOPAC PRESSIOMÈTRE MÉNARD AUTO-CONTRÔLÉ 5 MPA OU 10 MPA P.33 HYPERPAC PRESSIOMÈTRE MÉNARD AUTO-CONTRÔLÉ HYPER

Plus en détail

Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne

Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne Un colloque inédit sur les techniques de prévention et la gestion de crise 3 avril 2014 - centre culturel «La Marlagne» - Wépion Effondrements & affaissements du sol et assurance Bernard Desmet Assuralia

Plus en détail

Bachelors Technologiques

Bachelors Technologiques Bachelors Technologiques Mines et Carrières - Gestion et Maintenance de Parc de Matériels de Travaux Publics - QHSE Qualité Hygiène Sécurité Environnement www.2ie-edu.org Institut International d Ingénierie

Plus en détail

Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education)

Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education) Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education) Rôle des Unités d Appui à la Formation (UAF) UAF-FEDELEC comme exemple Abdelaziz HALLEB Vice Président FEDELEC

Plus en détail

ETUDE DE SOL. Mission G11 (bâtiments) Mission G12 (voiries) (Norme NF P 94-500) Dossier E08RS1829

ETUDE DE SOL. Mission G11 (bâtiments) Mission G12 (voiries) (Norme NF P 94-500) Dossier E08RS1829 ETUDE DE SOL Etude géotechnique préliminaire ZAC de Montbeugny Toulon sur Allier et Yzeure Création d une plate forme logistique multimodale 03340 MONTBEUGNY Mission G11 (bâtiments) Mission G12 (voiries)

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

Note de synthèse des travaux d expertise de l INERIS relatifs au devenir du stockage de déchets de StocaMine au sein de la mine Amélie

Note de synthèse des travaux d expertise de l INERIS relatifs au devenir du stockage de déchets de StocaMine au sein de la mine Amélie Note de synthèse des travaux d expertise de l INERIS relatifs au devenir du stockage de déchets de StocaMine au sein de la mine Amélie 12/12/2013 INERIS-DRS-13-143465-13181A Résumé Spécialiste de la gestion

Plus en détail

Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation

Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation par Jean-Pierre MAGNAN Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Directeur technique au Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, Paris Professeur de

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES DU MEDICAMENT

MASTER 2 SCIENCES DU MEDICAMENT MASTER 2 SCIENCES DU MEDICAMENT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation La vocation de ce diplôme est d'apporter une formation

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

Présenté par Monsieur Alain Buisson

Présenté par Monsieur Alain Buisson Conférence du jeudi 12 février 2015 à l Institut Polytechnique LaSalle Beauvais : Un état des lieux sur les ressources en hydrocarbures du bassin de Paris. Présenté par Monsieur Alain Buisson Monsieur

Plus en détail

La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement

La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement Qu est-ce que la géothermie? Définition La géothermie est l exploitation de l énergie thermique du sous-sol. Le gradient de la Terre est de 3

Plus en détail

Manuel de l expert. Protection et réhabilitation des terrains. Applicable à la section IV.2.1 de la. Loi sur la qualité de l environnement

Manuel de l expert. Protection et réhabilitation des terrains. Applicable à la section IV.2.1 de la. Loi sur la qualité de l environnement Manuel de l expert Protection et réhabilitation des terrains Applicable à la section IV.2.1 de la Loi sur la qualité de l environnement (L.R.Q., c.q-2) Ministère du Développement durable, de l Environnement

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

Cartographie de l aléa retrait-gonflement des sols argileux dans le département de l Eure

Cartographie de l aléa retrait-gonflement des sols argileux dans le département de l Eure Cartographie de l aléa retrait-gonflement des sols argileux dans le département de l Eure Rapport final BRGM/RP-56485-FR Juillet 2008 Préfecture de l Eure Direction Départementale de l Équipement Eure

Plus en détail

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Par spectrophotométrie on peut : - déterminer la concentration d'une espèce chimique colorée en solution à partir de l'absorbance. - suivre la cinétique

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE 1. OBJECTIF L évaluation finale a pour objectif d évaluer : les mesures de gestion du risque ; les travaux d assainissement ; ou les travaux d assainissement limité,

Plus en détail

Impacts environnementaux du stockage du phosphogypse à Sfax (Tunisie)

Impacts environnementaux du stockage du phosphogypse à Sfax (Tunisie) Impacts environnementaux du stockage du phosphogypse à Sfax (Tunisie) Moncef ZAIRI Ingénieur Docteur Assistant au Laboratoire de géotechnique environnementale Mohamed Jamel ROUIS Docteur Ph.D., Maître

Plus en détail

Audience publique du 19 mars 2015 Rejet non spécialement motivé Mme BARDY, conseiller doyen faisant fonction de président

Audience publique du 19 mars 2015 Rejet non spécialement motivé Mme BARDY, conseiller doyen faisant fonction de président CIV. 2 LG COUR DE CASSATION Audience publique du 19 mars 2015 Rejet non spécialement motivé Mme BARDY, conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n o U 14-14.379 Décision n o F R É P U B L

Plus en détail

Statistiques Décisionnelles L3 Sciences Economiques & Gestion Faculté d économie, gestion & AES Université Montesquieu - Bordeaux 4 2013-2014

Statistiques Décisionnelles L3 Sciences Economiques & Gestion Faculté d économie, gestion & AES Université Montesquieu - Bordeaux 4 2013-2014 Tests du χ 2 Statistiques Décisionnelles L3 Sciences Economiques & Gestion Faculté d économie, gestion & AES Université Montesquieu - Bordeaux 4 2013-2014 A. Lourme http://alexandrelourme.free.fr Outline

Plus en détail

Géothermie dans les Ardennes

Géothermie dans les Ardennes Géothermie dans les Ardennes Comment initier et monter efficacement son projet 26 septembre 2013 Poix- Terron / Charleville- Mézières Méthodologie d un projet Choix des systèmes, outils d aide à la décision,

Plus en détail

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur Les pompes à chaleur 1 Qu est-ce qu une pompe à chaleur? Æ Une pompe à chaleur (PAC) est une machine destinée à assurer le chauffage d un espace ou d eau chaude sanitaire à partir d une source de chaleur

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION OU DE REHABILITATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir

Plus en détail

Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre

Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Rapport final BRGM/RP-55088-FR mars 2007 Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Rapport final BRGM/RP-55088-FR mars 2007

Plus en détail

Estimation: intervalle de fluctuation et de confiance. Mars 2012. IREM: groupe Proba-Stat. Fluctuation. Confiance. dans les programmes comparaison

Estimation: intervalle de fluctuation et de confiance. Mars 2012. IREM: groupe Proba-Stat. Fluctuation. Confiance. dans les programmes comparaison Estimation: intervalle de fluctuation et de confiance Mars 2012 IREM: groupe Proba-Stat Estimation Term.1 Intervalle de fluctuation connu : probabilité p, taille de l échantillon n but : estimer une fréquence

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Profession : Géologue, spécialiste en pédologie appliquée et assainissement-dépollution des sols

CURRICULUM VITAE. Profession : Géologue, spécialiste en pédologie appliquée et assainissement-dépollution des sols CURRICULUM VITAE Nom : NYAMA ATIBAGOUA Bienvenu Employeur actuel : Depuis août 2002 à ce jour, MINRESI / Institut de Recherches Géologiques et Minières (IRGM) / Centre de Recherches Géologiques et Minières

Plus en détail

Recommandations pour la conception et le calcul des fondations d éoliennes offshore Partie I Etudes de terrain (version provisoire)

Recommandations pour la conception et le calcul des fondations d éoliennes offshore Partie I Etudes de terrain (version provisoire) Groupe de Travail «Fondations d éoliennes offshore» Recommandations pour la conception et le calcul des fondations d éoliennes offshore Partie I Etudes de terrain (version provisoire) Version provisoire

Plus en détail

T2010_Procédure: Etablissement d une proposition de monitoring (PM) Table des matières

T2010_Procédure: Etablissement d une proposition de monitoring (PM) Table des matières Table des matières 1 Objectif... 1 2 Références... 1 3 Définitions... 1 4 Examen des propositions... 2 5 Communication relative aux propositions... 3 6 Contenu de la procédure relative à la proposition

Plus en détail

Avant d aller à la recherche d un terrain

Avant d aller à la recherche d un terrain Choisir un terrain Bien choisir un terrain pour construire une maison solide Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité de la construction.

Plus en détail

MR.12-0255 Pièce n 001 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA THIERACHE D AUMALE

MR.12-0255 Pièce n 001 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA THIERACHE D AUMALE Reims Tél. 03 26 82 13 00 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA THIERACHE D AUMALE MR.12-0255 Pièce n 001 WASSIGNY (02) Espace dédié au télétravail, à la téléconférence et à la téléformation Rue Maillard Etude

Plus en détail

TITRE DE L ACTIVITE : LE GAZ DE SCHISTE

TITRE DE L ACTIVITE : LE GAZ DE SCHISTE TITRE DE L ACTIVITE : LE GAZ DE SCHISTE Thème(s) concerné(s): La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Enjeux planétaires contemporains Corps humain et santé Niveau(x) : 2nde 1 ère S 1

Plus en détail

Recommandations pour l utilisation des géosynthétiques bentonitiques en installations de stockage de déchets COMITÉ FRANÇAIS DES GÉOSYNTHÉTIQUES

Recommandations pour l utilisation des géosynthétiques bentonitiques en installations de stockage de déchets COMITÉ FRANÇAIS DES GÉOSYNTHÉTIQUES Recommandations pour l utilisation des géosynthétiques bentonitiques en installations de stockage de déchets Édition de 2011 COMITÉ FRANÇAIS DES GÉOSYNTHÉTIQUES Recommandations pour SOMMAIRE l utilisation

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public).

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public). Schémas techniques Assainissement collectif > Raccordement Schéma type de branchement Réseau séparatif Dispositif permettant le raccordement au collecteur public. Conduite de branchement (domaine public).

Plus en détail