Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?"

Transcription

1 Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30 Introduction Emmanuelle Maguin, directrice du Métaprogramme MEM et chef du département MICA, Inra 14h35 La dimension environnementale de l antibiorésistance Jean-Yves Madec, ANSES 14h50 Les stratégies gagnantes pour relever les défis de la santé Jean-Louis Hunault, SIMV 15h05 Discussion avec la salle 15h25 Antibiorésistance naturelle tellurique et impact anthropique Pascal Simonet, CNRS 15h40 Le microbiote intestinal, atout ou menace face aux antibiotiques? Joël Doré, Inra 15h55 Discussion avec la salle 16h15 Conclusion Emmanuelle Maguin, Inra SIA rue de l Université Paris Cedex 07 - France Retrouvez les résumés, les présentations et les vidéos en ligne sur : inra.fr/ia

2 Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les questions soulevées par l usage des intrants médicamenteux en agriculture dans le domaine de la santé animale sont largement similaires à celles rencontrées en santé humaine. L utilisation excessive d antibiotiques ces dernières décennies a conduit à un problème majeur de santé publique (émergence de bactéries multi-résistantes, persistance des antibiotiques dans l environnement), et a mené à la mise en place de plans d action gouvernementaux pour rationaliser les prescriptions et préserver leur efficacité. Dans tous les cas, les écosystèmes microbiens jouent des rôles cruciaux : en tant que réservoirs de molécules antimicrobiennes, qui sont des régulateurs naturels des populations de microorganismes ; dans l apparition, la transmission et la persistance des résistances microbiennes dans l environnement, en raison de l augmentation de la pression sélective due à un usage excessif des intrants médicamenteux permettant aux microorganismes résistants de se répandre ; mais peuvent néanmoins apporter des solutions en piégeant ou dégradant des intrants médicamenteux. Les questions posées sont donc les suivantes : Quelle est la dimension environnementale de l antibiorésistance? Quels sont les rôles des écosystèmes microbiens dans la propagation des résistances? Quel est l impact de l épandage et de l amendement des sols? Quelles sont les alternatives, les stratégies et les pistes pour réduire l utilisation d antibiotiques en santé animale et humaine? SIA 2015

3 La dimension environnementale de l antibiorésistance JEAN-YVES MADEC ANSES Les antibiotiques sont des molécules précieuses pour la maitrise des infections bactériennes, et leur perte d efficacité liée à la diffusion massive de résistances est l objet d une inquiétude grandissante. L animal est souvent pointé du doigt, la plus grande quantité pondérale d antibiotiques utilisée dans le monde l étant en agriculture. Parallèlement, la contribution du monde animal à la résistance humaine est souvent débattue, et les données scientifiques montrent que ce lien est complexe et ne peut être résumé au simple transfert d un compartiment vers l autre. Au demeurant, de nombreux exemples de transmission de l antibiorésistance de l Homme vers l animal sont décrits. De nombreuses actions politiques sont menées en agriculture, notamment en Europe, et plus particulièrement en France (plan EcoAntibio). Toutefois, l environnement de l Homme et des animaux n est intégré que depuis peu à ces stratégies. Les bactéries résistantes et les antibiotiques sont abondamment répandus dans les écosystèmes (effluents d élevage et d hôpitaux, par exemple), et se disséminent largement à partir des diverses activités anthropiques. Ainsi, des approches métagénomiques globales deviennent appropriées pour la caractérisation des flux de gènes de résistance. En parallèle, les solutions à apporter à la question de l antibiorésistance doivent permettre la résilience progressive des écosystèmes. Ce colloque illustrera certains impacts environnementaux de l usage des antibiotiques et des exemples de solutions possibles face à cet enjeu majeur.

4 Les stratégies gagnantes pour relever les défis de la santé JEAN-LOUIS HUNAULT SIMV Le premier des défis à relever est celui de l antibiorésistance. Le médicament vétérinaire n est pas un intrant, et l antibiotique est un bien public qui doit être préservé. Les résultats obtenus par la mobilisation des acteurs sont très encourageants et ils s expliquent par les atouts de notre pays en premier lieu la mobilisation des vétérinaires. La stratégie des pouvoirs publics a été de fédérer très tôt tous les acteurs pour construire un plan «EcoAntibio». Il convient de s approprier tous ses leviers pour piloter cet arsenal de mesures sans menacer la disponibilité des médicaments ni l innovation. Celle des acteurs du secteur privé doit être de concilier un modèle économique et un modèle technique le plus proche des meilleures pratiques vétérinaires et d une bonne observance des prescriptions. C est un modèle qualitatif que dessine la Loi d avenir pour l agriculture. Si le parlement en a fixé le cadre, il revient à chaque acteur de la filière de mettre en place ses engagements. Pour les laboratoires du diagnostic et du médicament vétérinaires, l innovation est la meilleure réponse. Des moyens existent sous forme de plateforme «d innovation ouverte», des manifestations destinées à rapprocher la recherche humaine et vétérinaire, publique et privée, des outils (CIR/CIFRE) qui doivent placer notre territoire en cohérence avec nos atouts industriels dans un cadre juridique favorable.

5 Antibiorésistance naturelle tellurique et impact anthropique PASCAL SIMONET CNRS Les gènes de résistance à des antibiotiques trouvent-ils leur origine dans les bactéries environnementales non-pathogènes qui peuvent les transférer aux pathogènes? Nos travaux renforcent cette hypothèse avec l examen de plus de 70 métagénomes (ensemble des génomes bactériens accessibles par des approches directes sans isolement in vitro) extraits d écosystèmes aussi différents que les sols, les eaux douces ou océaniques ou encore le tube digestif. En effet, le recours aux méthodes bioinformatiques appropriées pour analyser ces séquences disponibles dans des bases de données montre leur ubiquité et leur diversité dans ces environnements et tout particulièrement dans le sol où les gènes de résistance sont les plus abondants et les plus diversifiés. Une telle présence s explique par la nécessité des bactéries telluriques de s immuniser contre les antibiotiques produits naturellement par certains microorganismes comme les Streptomycètes. Quel impact peut avoir alors l amendement des sols par des fumiers provenant de fermes dans lesquelles les animaux sont traités par des antibiotiques sur la diversité et la quantité de ces déterminants génétiques? Nous présenterons le résultat d études dans lesquelles a été étudié l impact sur les communautés microbiennes telluriques d amendements, en séparant l effet «antibiotique» de celui lié au microbiote animal présent dans le fumier.

6 Le microbiote intestinal, atout ou menace face aux antibiotiques? JOËL DORÉ INRA L Homme et l animal hébergent un microbiote intestinal dense et diversifié avec lequel s établit très tôt dans la vie une réelle symbiose essentielle au maintien de la santé et du bien-être. La composition du microbiote dominant se fige assez vite dans le jeune âge et reste remarquablement stable ensuite. Les antibiotiques font partie des nombreux facteurs environnementaux qui peuvent néanmoins altérer le microbiote de façon temporaire ou définitive. Quelle que soit sa cible, un traitement antibiotique va modifier le microbiote intestinal dominant, perturbant son écologie et ses fonctions. Un traitement unique est le plus souvent suivi d un retour à la symbiose initiale grâce à la robustesse écologique du système. Beaucoup de résistances aux antibiotiques peuvent néanmoins être transférées entre microorganismes et s installer durablement. Une pression antibiotique précoce ou chronique peut engendrer une altération définitive du microbiote et de la symbiose. Cela devrait inciter nos sociétés modernes, qui ont jusque-là abusé des antibiotiques au-delà de l usage offrant un strict bénéfice, à rechercher des contre-mesures pour préserver la symbiose, éventuellement la restaurer et potentiellement limiter le portage de résistances. L écologie intestinale sera un levier d action majeur dans ce contexte.

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 14 décembre 2010 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à un projet de décret portant création

Plus en détail

PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE

PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE Un changement dans les modes de production est enclenché, dont sont acteurs des agricultrices et des agriculteurs qui adoptent et appliquent les principes de l agro-écologie.

Plus en détail

INSTITUT CARNOT PASTEUR MALADIES INFECTIEUSES INSTITUT CARNOT SANTE ANIMALE 2 E APPEL D OFFRES CONJOINT

INSTITUT CARNOT PASTEUR MALADIES INFECTIEUSES INSTITUT CARNOT SANTE ANIMALE 2 E APPEL D OFFRES CONJOINT AO conjoint ICSAPMI 2015 INSTITUT CARNOT PASTEUR MALADIES INFECTIEUSES INSTITUT CARNOT SANTE ANIMALE 2 E APPEL D OFFRES CONJOINT RESUME ET OBJECTIFS Afin de développer des collaborations et renforcer les

Plus en détail

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens DECLARATION COMMUNE DES ACADEMIES DU G SCIENCE 2013 La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens Une menace globale pour l'humanité Depuis l introduction dans les années 40 du premier

Plus en détail

Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques

Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques Scott McEwen Scott McEwen Département de médecine de la population Collège de médecine vétérinaire de l Ontario Université

Plus en détail

Gestion des écosystèmes

Gestion des écosystèmes Gestion des écosystèmes Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Le bien-être dépend de la santé des écosystèmes. Un écosystème peut se définir comme un ensemble dynamique constitué de plantes,

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES I - Définitions La définition générale d une infection nososcomiale est la suivante : infection contractée au cours d un séjour dans un établissement de soins. Un délai de 48h au

Plus en détail

Le monde Microbien : Partie 5 : Les microbes et le cosmos : de nouvelles frontières...

Le monde Microbien : Partie 5 : Les microbes et le cosmos : de nouvelles frontières... UE Pharmacie - Microbiologie Le monde Microbien : Partie 5 : Les microbes et le cosmos : de nouvelles frontières... Professeur Emmanuel DROUET Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de

Plus en détail

L aventure génétique, Le cas du lapin

L aventure génétique, Le cas du lapin Histoire de lapins... Le lapin européen (Oryctolagus Cuniculus) De la Renaissance au XIXème siècle : Des élevages de production apparaissent (Olivier de Serres), les lapins sont élevés en clapier et les

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Remise du rapport du Dr Jean CARLET sur la préservation des antibiotiques Mercredi 23 septembre 2015

Plus en détail

2. Vote et hiérarchisation des leviers Chaque participant a en sa possession 6 gommettes, la question posée est :

2. Vote et hiérarchisation des leviers Chaque participant a en sa possession 6 gommettes, la question posée est : Les ateliers débat Groupe 3 Animation : Natacha Jacquin, OIEau Rapporteure : Gaëlle Nion, OIEau L atelier s est déroulé en 4 temps : - Présentation - Atelier «gommettes» et présentation des leviers identifiés

Plus en détail

BIO-INFORMATIQUE PROJET ANCESTROME

BIO-INFORMATIQUE PROJET ANCESTROME PROJET ANCESTROME Approche de phylogénie intégrative pour la reconstruction de "-omes" ancestraux FINANCEMENT TOTAL 2 200 000 Université Claude Bernard Lyon 1 SCRIPTION Biologie évolutive, écologie, écotoxicologie,

Plus en détail

Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet. Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les

Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet. Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les porcelets puisqu ils sont soumis à plusieurs stress. Cette période

Plus en détail

Cumulo Numbio 2015. La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes.

Cumulo Numbio 2015. La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes. Cumulo Numbio 2015 La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes. Human genome sequence June 26th 2000: official announcement of the completion

Plus en détail

> S informer. Dossier de presse

> S informer. Dossier de presse > S informer Dossier de presse 3 Sommaire Le mot de la Directrice Générale... Page 4 Présentation d Oniris... Page 5 L ambition d Oniris... Page 6 Oniris en quelques chiffres-clés... Page 9 Illustrations...

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR

POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR CLIN avril 2012 CONTEXTE : ICALIN 2 Nouveaux items pour le calcul du score du bilan des activités de lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé

Plus en détail

FICHE ACTION 13 (AXE 1)

FICHE ACTION 13 (AXE 1) Plan national de réduction des risques d'antibiorésistance en médecine vétérinaire FICHE ACTION 13 (AXE 1) PROMOUVOIR LE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES AUPRÈS DES PROPRIÉTAIRES D ANIMAUX DE COMPAGNIE À TRAVERS

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Les bactéries. de recycler la matière Participent dans la fabrication d aliments et de médicaments

Les bactéries. de recycler la matière Participent dans la fabrication d aliments et de médicaments Les bactéries Apparues il y a 3,5 milliards d années, les bactéries sont les organismes vivants les plus diversifiés et les plus répandus sur Terre. Appartenant au monde des microbes, elles mesurent en

Plus en détail

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB)

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Responsable : Jean-François Cavin (Pr. Microbiologie Biotechnologie) Tel 03 80 77 40 72, Fax 03 80 77 23 84 jf.cavin@agrosupdijon.fr

Plus en détail

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N.

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Marty Lecture critique Monica Attinger - Unité HPCI Forum HH 10 mars 2015 Article

Plus en détail

«Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat»

«Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat» «Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat» Catherine Geslain-Laneelle Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt de France L agriculture fait aujourd

Plus en détail

Formation «Hygiène et Biosécurité en élevage cunicole expérimental» Cahier des Charges Pôle Expérimental Cunicole de Toulouse

Formation «Hygiène et Biosécurité en élevage cunicole expérimental» Cahier des Charges Pôle Expérimental Cunicole de Toulouse Formation «Hygiène et Biosécurité en élevage cunicole expérimental» Cahier des Charges Pôle Expérimental Cunicole de Toulouse Environnement L INRA est un organisme de recherche scientifique et technologique

Plus en détail

Journées Industrielles de la Méthanisation

Journées Industrielles de la Méthanisation Journées Industrielles de la Méthanisation Gérer les ressources microbiennes : Exemples d applications aux procédés de méthanisation Marina Moletta-Denat, Jérôme Hamelin, Kim Milferstedt et Eric Trably

Plus en détail

Memorandum of understanding (MOU) relatif à la création du Centre de Connaissances Antimicrobial Consumption and Resistance in Animals (AMCRA)

Memorandum of understanding (MOU) relatif à la création du Centre de Connaissances Antimicrobial Consumption and Resistance in Animals (AMCRA) Memorandum of understanding (MOU) relatif à la création du Centre de Connaissances Antimicrobial Consumption and Resistance in Animals (AMCRA) 1. Parties souscriptrices : Les parties suivantes souscrivent

Plus en détail

PARCOURS THEMATIQUE CLIMAT, ENVIRONNEMENT, BIODIVERSITE, DEVELOPPEMENT DURABLE

PARCOURS THEMATIQUE CLIMAT, ENVIRONNEMENT, BIODIVERSITE, DEVELOPPEMENT DURABLE Chargez et consultez ce document sur votre SmartPhone pendant votre visite PARCOURS THEMATIQUE CLIMAT, ENVIRONNEMENT, BIODIVERSITE, DEVELOPPEMENT DURABLE La France est au cœur des négociations climatiques

Plus en détail

Hervé Morvan LDA22 Ploufragan. Christophe Renoult AVPO. 14 Novembre 2013. écoantibio2017 OIE Paris

Hervé Morvan LDA22 Ploufragan. Christophe Renoult AVPO. 14 Novembre 2013. écoantibio2017 OIE Paris en m édec ine vétérina ire Christophe Renoult AVPO Hervé Morvan LDA22 Ploufragan 1 La production avicole française Filière chair : - Poulet, - Canard - Gibier Filière œuf de consommation : - Poulette -

Plus en détail

Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé

Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé Antibioprophylaxie en chirurgie dans le cadre des soins : enquête mondiale OMS RÉSUMÉ DU PROJET Comme en

Plus en détail

Mise en ligne 19 08 2010

Mise en ligne 19 08 2010 Mise en ligne 19 08 2010 Contexte Problématique du rapatriement en France de patients, porteurs de BMR Difficultés : patients asymptomatiques Patients atteints d infections urinaires ou cutanées à BMR

Plus en détail

(Texte non paru au Journal officiel)

(Texte non paru au Journal officiel) Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Plus en détail

Les dispositifs de Gestion technique (GTTT) et technico-économique (GTE) des élevages porcins

Les dispositifs de Gestion technique (GTTT) et technico-économique (GTE) des élevages porcins Les dispositifs de Gestion technique (GTTT) et technico-économique (GTE) des élevages porcins Alexia AUBRY IFIP-Institut du porc «L accès aux données pour la recherche & l innovation» Workshop ACTA 8 octobre

Plus en détail

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015 Élections URPS Pharmaciens 2015 LE PROGRAMME DE L USPO 2016-2020 UN PROJET OUVERT, SOUMIS À LA CONCERTATION, POUR DEVENIR LE PROJET DE TOUS LES PHARMACIENS VALORISONS NOS COMPÉTENCES LE PROGRAMME DE L

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Les antibiotiques au Patrimoine Mondial

Les antibiotiques au Patrimoine Mondial Les antibiotiques au Patrimoine Mondial Pr Pierre Dellamonica CHU de Nice Journée Rhône Alpes Auvergne - Novembre 2011 1 1 Les constats 1. Les antibiotiques sont des «médicaments miracle» qui ont sauvé

Plus en détail

De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol

De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol Lionel RANJARD, Samuel Dequiedt, Pierre-Alain Maron, Anne-Laure Blieux. UMR Agroécologie-plateforme

Plus en détail

Dossier de presse. Deux nouveaux bâtiments pour la santé publique et la sécurité sanitaire. Inauguration 6 mars 2015.

Dossier de presse. Deux nouveaux bâtiments pour la santé publique et la sécurité sanitaire. Inauguration 6 mars 2015. LABO CE A Pl ouf r agan ( 22) Deux nouveaux bâtiments pour la santé publique et la sécurité sanitaire Dossier de presse Inauguration 6 mars 2015 Contacts presse Conseil général des Côtes d'armor Caroline

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE)

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE DES PLANTES

Plus en détail

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU

Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU Ovule vaginal pour stabiliser un milieu vaginal sain NOUVEAU SymbioVag INFORMATIONS IMPORTANTES SUR SymbioVag Nous sommes heureux de l intérêt que vous portez à SymbioVag, notre nouvel ovule vaginal probiotique.

Plus en détail

Pollution de l eau : Origines et impacts

Pollution de l eau : Origines et impacts Pollution de l eau : Origines et impacts Les eaux de surface sont de plus en plus polluées. Elles contiennent des millions de tonnes de polluants formés des rejets chimiques de nos industries, de notre

Plus en détail

Convention Agriculture en zones humides

Convention Agriculture en zones humides Convention Agriculture en zones humides Programme d actions territoriaux 07/04/11 Stéphanie GILARD, en charge de l animation de la convention Contexte et objectif Première convention signée entre le MEDDTL

Plus en détail

Circulaire 2015 01. Agents biologiques sur le lieu de travail et vaccinations

Circulaire 2015 01. Agents biologiques sur le lieu de travail et vaccinations Vaccinations des intérimaires PRINCIPE Section X Vaccinations Les employeurs sont dans l obligation de prendre des mesures spécifiques afin de protéger leurs employés et les intérimaires contre les risques

Plus en détail

Villes et énergie : quels enjeux communs?

Villes et énergie : quels enjeux communs? Conférence publique du Club Ville Villes et énergie : quels enjeux communs? Construire et organiser la ville pour la transition énergétique Mardi 24 juin 2014 de 9h00 à 16h45 À Sciences Po Amphithéâtre

Plus en détail

L antibiorésistance chez l homme et l animal

L antibiorésistance chez l homme et l animal MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT L antibiorésistance chez l homme et l animal Mercredi 12 novembre 2014

Plus en détail

Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux

Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux Unité Inserm UMR 1087-CNRS UMR 6291 Hervé Le Marec Evolution de la médecine et de la recherche biomédicale développement de traitements

Plus en détail

Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée

Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée Communication relative au premier forum euro-méditerranéen de l enseignement technique et de la formation professionnelle Marseille, 18 décembre 2008

Plus en détail

««Enseigner la prairie»»

««Enseigner la prairie»» ««Enseigner la prairie»» Valorisation pédagogique des pratiques autour des prairies EPL de Bressuire(79), EPL du Valentin (26), EPL de Vire (14), EPL du Robillard (14), EPL de Limoges-Magnac Laval (87),

Plus en détail

La CRENO Bretagne La CRENO Bretagne : qui?

La CRENO Bretagne La CRENO Bretagne : qui? La CRENO Bretagne La CRENO Bretagne : qui? Responsable d UF Geneviève HERY-ARNAUD (MCU-PH) 1 Qui? 2 Où? 3 Pourquoi? 4 Comment? 5 Combien? 6 Quoi? Coordination médicale Nicolas ROUZIC (PH) Coordination

Plus en détail

Thématique de travail possible n 1. RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME

Thématique de travail possible n 1. RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME Thématique de travail possible n 1 RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME Constat/Diagnostic On assiste depuis quelques années à une diffusion croissante de pratiques dites «responsables»

Plus en détail

EPIDEC Création d un cadre pour évaluer le risque d émergence de maladies dans le contexte agronomique et climatique des décennies à venir.

EPIDEC Création d un cadre pour évaluer le risque d émergence de maladies dans le contexte agronomique et climatique des décennies à venir. EPIDEC Création d un cadre pour évaluer le risque d émergence de maladies dans le contexte agronomique et climatique des décennies à venir. Porteur: Cindy E. Morris l équipe MISTRAL UR407 Pathologie Végétale

Plus en détail

Génomique et GPU. Jean Michel Batto jean-michel.batto@jouy.inra.fr

Génomique et GPU. Jean Michel Batto jean-michel.batto@jouy.inra.fr Génomique et GPU Jean Michel Batto jean-michel.batto@jouy.inra.fr INRA, Laboratoire de Génétique Microbienne Centre de Recherche de Jouy en Josas (78) Forum TER@TEC, Ecole Supélec (91), 1 er Juillet 2009

Plus en détail

4 pour 1 000. rejoignez L initiative. Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat

4 pour 1 000. rejoignez L initiative. Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat rejoignez L initiative 4 pour 1 000 Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat En s appuyant sur une documentation scientifique solide et des actions concrètes sur le terrain, l initiative «4 pour

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

: Fédération romande des consommateurs. : Rue de Genève 17, Case postale 6151, 1002 Lausanne. : Barbara Pfenniger et Joy Demeulemeester

: Fédération romande des consommateurs. : Rue de Genève 17, Case postale 6151, 1002 Lausanne. : Barbara Pfenniger et Joy Demeulemeester Prise de position de / organisation : Fédération romande des consommateurs Abréviation de l entr. / org. : Adresse : Rue de Genève 17, Case postale 6151, 1002 Lausanne Personne de référence : Barbara Pfenniger

Plus en détail

LA PHARMACOVIGILANCE VETERINAIRE SE MET EN PLACE EN BELGIQUE

LA PHARMACOVIGILANCE VETERINAIRE SE MET EN PLACE EN BELGIQUE Folia veterinaria LA PHARMACOVIGILANCE VETERINAIRE SE MET EN PLACE EN BELGIQUE Cette note d information a pour objectif de faire le point sur la situation actuelle de la pharmacovigilance en Belgique.

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE

TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE Réunion OMEDIT - ARLIN Auvergne Le 15/04/2014 C. RIMPICI, responsable EOHH Dr VERDIER, PH responsable du pôle de médecine d urgence CH MONTLUCON Qu est ce

Plus en détail

La bioinformatique à Jouy-en-Josas La bioinformatique dans GABI

La bioinformatique à Jouy-en-Josas La bioinformatique dans GABI La bioinformatique à Jouy-en-Josas La bioinformatique dans GABI Centre de Jouy-en-Josas 5 février 2015 SOMMAIRE Unité GABI : Génétique Animale et Biologie Intégrative Présentation Générale Projets marquants

Plus en détail

Le SIMV organise les premières Rencontres de recherche en Santé Animale les 2 et 3 décembre 2014 à Lille (Grand Palais)

Le SIMV organise les premières Rencontres de recherche en Santé Animale les 2 et 3 décembre 2014 à Lille (Grand Palais) 17 juin 2014 à Paris Le SIMV organise les premières Rencontres de recherche en Santé Animale les 2 et 3 décembre 2014 à Lille (Grand Palais) R&D dating for animal health and innovation Le Syndicat de l

Plus en détail

Innover pour réussir le mariage entre agriculture et environnement

Innover pour réussir le mariage entre agriculture et environnement ENVIRONNEMENT PAR MARION GUILLOU (73) présidente de l'inra Jamais la planète n aura été autant sollicitée Innover pour réussir le mariage entre agriculture et environnement Nourrir neuf milliards d habitants

Plus en détail

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel Pratiques agricoles et propriétés agro-écologiques des prairies dans un processus d intensification écologique : le cas de l élevage bovin dans le Vercors Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez,

Plus en détail

sciences_developpement 2006/3/3 10:38 page xvii #17 Rapport Science et Technologie Composition du Comité RST Composition du groupe de travail

sciences_developpement 2006/3/3 10:38 page xvii #17 Rapport Science et Technologie Composition du Comité RST Composition du groupe de travail sciences_developpement 2006/3/3 10:38 page xvii #17 TABLE DES MATIÈRES Rapport Science et Technologie Composition du Comité RST Avant-propos Composition du groupe de travail Introduction Vue d ensemble

Plus en détail

Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE)

Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE) Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE) Relevé de conclusions & questionnaire en vue de la réunion du mois

Plus en détail

LE PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE

LE PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE LE PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE DGPAAT - Rik VANDERERVEN Sous-directeur adjoint de la Biomasse et de l'environnement Séminaire SEES 03 avril 2014 1- les enjeux pour l'agriculture 2- le concept

Plus en détail

Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007

Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007 Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007 M le Président directeur général de l Ifremer, M. le Directeur de l INSU, Mesdames et Messieurs les délégués nationaux

Plus en détail

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs Une approche coopérative globale de la réglementation des pesticides agricoles et de la lutte contre les ravageurs compatible

Plus en détail

Health Promotion Cluster SYSTÈME EFFICACE DE CONTRÔLE DES ALIMENTS : COOPÉRATION, COLLABORATION ET COORDINATION

Health Promotion Cluster SYSTÈME EFFICACE DE CONTRÔLE DES ALIMENTS : COOPÉRATION, COLLABORATION ET COORDINATION Health Promotion Cluster SYSTÈME EFFICACE DE CONTRÔLE DES ALIMENTS : COOPÉRATION, COLLABORATION ET COORDINATION Sommaire Introduction (sécurit curité sanitaire des aliments et questions de contrôle) Exigences

Plus en détail

Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation

Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation Département fédéral de l intérieur DFI Office vétérinaire fédéral OVF Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation Dr méd. vét. Sabina Büttner Office vétérinaire

Plus en détail

Phytogéniques. et croissance des veaux. Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques

Phytogéniques. et croissance des veaux. Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques Phytogéniques et croissance des veaux Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques Photo: Fredleonero 200 Phytogéniques 150 100 50 25 Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques et croissance des veaux

Plus en détail

Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France

Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France Bactéries hautement résistantes et émergentes (BHRe) Epidemiology of emergent and highly resistant bacteria in France Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France Bactéries

Plus en détail

GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION

GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION GESTION DES CONNAISSANCES ET INTEGRATION DANS LES PROCESSUS DE DECISION POTENTIEL DE VALORISATION DES ACQUIS ACTUELS POUR L AFRIQUE DE L OUEST ET LE SAHEL François Tapsoba Champ d analyse Connaissances:

Plus en détail

M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc. Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon

M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc. Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon Les parasites : une part importante de la biodiversité? - Traitements antibiotiques Eradication de la variole

Plus en détail

Analyse mondiale de la situation dans les pays : Réponse à la résistance aux antimicrobiens

Analyse mondiale de la situation dans les pays : Réponse à la résistance aux antimicrobiens Analyse mondiale de la situation dans les pays : Réponse à la résistance aux antimicrobiens Résumé Avril 2015 Analyse mondiale de la situation dans les pays : Réponse à la résistance aux antimicrobiens

Plus en détail

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre.

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre. TERMES DE REFERENCES Cours régional de formation sur la gestion des risques dans les systèmes de production de polycultures-élevage en Afrique sub-saharienne du 12 au 22 mai 2014 1. CONTEXTE L une des

Plus en détail

QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES?

QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES? L e s C a h i e r s d e l O b s e r v a t o i r e - n 7 CHAPITRE 3 QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES? Dans quelle mesure, les initiatives, expérimentations, réflexions, présentées dans les chapitres

Plus en détail

Atelier 5 : Médicaments et thérapies pour les maladies rares

Atelier 5 : Médicaments et thérapies pour les maladies rares Atelier 5 : Médicaments et thérapies pour les maladies rares Président : Christophe DUGUET Rapporteur : Dr. Chrystel JOUAN FLAHAULT INTERET ET CONTEXTE La question des médicaments orphelins Les deux premiers

Plus en détail

Master 2. Mention : «Ecosciences, Microbiologie» Domaine : Sciences Technologies Santé Responsable : F. Menu

Master 2. Mention : «Ecosciences, Microbiologie» Domaine : Sciences Technologies Santé Responsable : F. Menu Master 2 Mention : «Ecosciences, Microbiologie» Domaine : Sciences Technologies Santé Responsable : F. Menu Université Claude Bernard Lyon I Établissements cohabilités (spécialités 1,2,4) : INSA VetAgro

Plus en détail

Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair. Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles

Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair. Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair

Plus en détail

Assurer une plus grande protection du public par une industrie compétente, saine et durable

Assurer une plus grande protection du public par une industrie compétente, saine et durable Assurer une plus grande protection du public par une industrie compétente, saine et durable Mémoire présenté au Ministère des Finances du Québec Dans le cadre de la consultation sur le Rapport sur l application

Plus en détail

Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE!

Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE! L utilisation inadaptée des antibiotiques entraîne la formation de bactéries antibiorésistantes. Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE! Les antibiotiques ne sont pas des bonbons!

Plus en détail

Vos défis sont aussi les nôtres. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic

Vos défis sont aussi les nôtres. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic à la source de la santé, la pertinence du diagnostic Vos défis sont aussi les nôtres Les enjeux de la microbiologie Les dépenses liées aux traitements anti-infectieux représentent très souvent le plus

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019. Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire

PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019. Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019 Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire 4.3.2015 2014/0255(COD) PROJET D'AVIS de la commission de l'environnement, de la santé publique

Plus en détail

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable Plan Amplitude 2015 : Etre la référence mondiale des grands vins

Plus en détail

Plan national d alerte sur les antibiotiques

Plan national d alerte sur les antibiotiques Plan national d alerte sur les antibiotiques 2011-2016 Plan national d alerte sur les antibiotiques 2011-2016 Plan national d alerte sur les antibiotiques 2011-2016 1 Ministère chargé de la Santé Sommaire

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2 L u n d i 6 m a r s 2 0 0 6 dossier de presse par Jean-Baptiste GIRAUD, vice-président du conseil général chargé de l agriculture et du développement agricole La surveillance de la santé des animaux sauvages

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires

Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires Nathalie DESMASURES Normandie Univ, Unicaen, E.A. 4651 Aliments Bioprocédés Toxicologie Environnements, Esplanade de la paix CS

Plus en détail

Stratégies scientifiques de secteur d AAC

Stratégies scientifiques de secteur d AAC Stratégies scientifiques de secteur d AAC Présentation à la TRCV du secteur des semences 18 et 19 février 2014 Contexte Les travaux de recherche de la Direction générale des sciences et de la technologie

Plus en détail

Le soutien à l expérimentation dans la Filière Viandes Ruminants

Le soutien à l expérimentation dans la Filière Viandes Ruminants Le soutien à l expérimentation dans la Filière Viandes Ruminants CS Ruminants et Equidés du 25 septembre 2014 Direction Interventions Unité Aides aux Exploitations et Expérimentation 1 2. PROGRAMMES AIDES

Plus en détail

Coûts pour les animaux versus avantages pour la science

Coûts pour les animaux versus avantages pour la science Craig Wilkinson, B.Sc. (Zoology), D.V.M. Director of Animal Care Faculty of Agricultural, Life and Environmental Sciences craig.wilkinson@ualberta.ca Coûts pour les animaux versus avantages pour la science

Plus en détail

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ;

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ; Conférence de haut niveau sur la mise en œuvre de la Convention européenne des droits de l homme, une responsabilité partagée Déclaration de Bruxelles 27 mars 2015 La Conférence de haut niveau, réunie

Plus en détail

MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTÉ MENTION QUALITE DES ALIMENTS

MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTÉ MENTION QUALITE DES ALIMENTS A titre indicatif avant validation par les conseils MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTÉ MENTION QUALITE DES ALIMENTS M Spécialité professionnelle Microbiologie Appliquée à l Agro Alimentaire et à l Agro

Plus en détail

Inspirations for your business

Inspirations for your business Salon phare mondial de la production animale Inspirations for your business 15 18 novembre 2016 Hanovre, Allemagne Organisateur www.dlg.org www.eurotier.com avec Decentral 15 18 novembre 2016 Hanovre,

Plus en détail

ARIMNet. pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne PREMIERE ANNONCE

ARIMNet. pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne PREMIERE ANNONCE Première annonce Coordination of the Agricultural Research In the Mediterranean Area ARIMNet Appel d offre ARIMNet pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE

INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE Diplô me inter- universitaire INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE Coordination : G. BRUCKER - Paris VI B. REGNIER - Paris VII J.C. DARBORD - Paris V Objectifs et public concerné Former les

Plus en détail

Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones. Bertrand Guibert (IRAM)

Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones. Bertrand Guibert (IRAM) Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones fragiles en temps de crise Bertrand Guibert (IRAM) Contexte du Pastoralisme Le pastoralisme : un mode de vie et de production Phénomène mondial et sahélien

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail