Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque"

Transcription

1 Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque Débats de Santé Publique 2014 Carmem Lúcia Pessoa-Silva, MD, PhD Health Security and Environment, WHO Headquarters, Geneva

2 Plan de la présentation Rapport mondial de l OMS sur la résistance aux antimicrobiens Charge liée à la résistance aux antibiotiques Actions de l'oms résolution approuvée à l'assemblée Mondiale de la Santé en mai 2014 Conclusions 2 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

3 3 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

4 La résistance aux antimicrobiens existe à des niveaux élevés et parmi de nombreux pathogènes 4 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

5 Rapport mondial sur la surveillance (I) Accent sur la résistance aux antibiotiques parmi 7 bactéries Données provenant de 114 pays Données officielles et à partir de publications Evaluation de l'impact sur la morbi/mortalité et sur les coûts de 5 bactéries Identification des lacunes Annexe: liste de quelques outils de l'oms pour la surveillance de la résistance aux antibiotiques 5 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

6 Rapport mondial sur la surveillance (II) Autres aspects: Infections spécifiques Tuberculose VIH/SIDA Paludisme Autres conditions La chaine alimentaire Résistance aux antifongiques: Candida spp Grippe (Influenza) Révision systématique de la littérature Risque augmenté de décès chez Coûts supplémentaires 6 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

7 Bactéries sélectionnées pour ce rapport: 7 bactéries, 9 types de résistance Bactérie Résistance/susceptibilité réduite Escherichia coli Céphalosporines de 3ème génération Fluoroquinolones Bactéries responsables de maladies graves et/ou courantes d'importance de santé publique: Klebsiella pneumoniae Céphalosporines de 3ème génération les infections hématologiques (septicémie), Carbapenems les bactériémies? les diarrhées, Staphylococcus aureus Méthicilline (MRSA) les pneumonies, Streptococcus pneumoniae Penicillin les infections des voies urinaires, Nontyphoidal Salmonella (NTS) Fluoroquinolones la gonorrhée Shigella species Fluoroquinolones Neisseria gonorrhoeae Céphalosporines de 3ème génération 7 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

8 Récolte de données: Proportions de bactéries résistantes Sources officielles Réseaux de surveillance nationaux et internationaux > > Littérature scientifique à partir de Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

9 Résistance parmi bactéries courantes responsables d'infections nosocomiales ou communautaires Bactéries/ résistance s Exemples d'infection Nb. pays (sur 194 Etats Membres) Proportion de résistance Escherichia coli Infection des voies urinaires, septicémie, diarrhée -vs céphalosp. de 3ème gén vs fluoroquinolones Klebsiella pneumoniae Pneumonie, septicémie, infection des voies urinaires -vs céphalosp. de 3ème gén vs carbapenems Staphylococcus aureus Infection de plaie, septicémie -vs methicilline MRSA Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

10 Situation au Maroc E.coli résistant aux fluoroquinolones K. pneumoniae résistant aux ceph 3 ème gen S. aureus résistant à la methicilline 10 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

11 Conclusions du rapport Entérobactéries K. pneumoniae résistant aux carbapénèmes - traitement de dernier recours s est propagée à toutes les régions. E. coli résistant aux fluoroquinolones - largement utilisés pour le traitement des infections des voies urinaires est très largement répandue. Gonorrhée: échec du traitement de derniers recours (céph. 3 ème gén.) confirmé en 10 pays! S. aureus : >50% des infections à seraient résistantes à la méthicilline dans quelques régions. Lacunes de surveillance dans de nombreux pays. Quelques données microbiologiques (e.g., % résistance parmi germes testés) Informations très limités/inexistantes sur l'impact sur la population 11 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

12 Charge liée à la résistance aux antibiotiques

13 Conséquences de la résistance aux antibiotiques U. Européenne population 500m 25,000 décès/an 2.5m extra jours hosp. Thaïlande population 70m >38,000 décès >3.2m jours hosp. Etats-Unis population 300m >23,000 décès >2.0m infections Coût sociétal ( 900 million, jours hosp.) Approx. 1.5 milliard/an Coût sociétal US$ mill. direct >US$1.3 milliard indirect Coût sociétal Up to $20 milliard direct Up to $35 milliard indirect Source: ECDC 2007 Source: Pumart et al 2012 Source: US CDC 2013 Insuffisance d'information pour estimer l'impact de la résistance aux antibiotiques. 13 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

14 Impact global économique plus important AMR Costs Rapport 2013 du Forum Economique Mondial Roberts et al CID 2009; 49: Societal Costs Medical Costs Réduction revenus, emplois, économies Augmentation des investissements et dépenses nationaux, fourniture des soins de santé Produit domestique brut ("GDP") pertes: 1.4% to 1.6%. 14 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

15 Estimation du potentiel d'économies si le taux des infections à germes résistants est réduit Roberts et al CID 2009; 49: Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

16 Actions par l'oms

17 Résolutions WHA51.17 Emerging and other communicable diseases: antimicrobial resistance. WHA51.17, 1998, agenda item WHA58.27 Improving the containment of antimicrobial resistance, 25 May WHA60.16 Progress in the rational use of medicines, 23 May WHA62.15 Prevention and control of multidrug-resistant tuberculosis and extensively drug-resistant tuberculosis, 22 May P2.pdf EMRO, EM/RC49/R.10, Antimicrobial resistance and rational use of antimicrobial reagents c&base=idrnet&form=a&user=guest&lang=i&nextaction=search&indexsearch=^ird^xrd%20^yinver TED^uRD_&exprSearch=RC%2049 EURO, EUR/RC61/R6 European strategic action plan on antibiotic resistance, September 2011, data/assets/pdf_file/0014/150611/rc61_res_06.pdf WPRO, WPR/RC62.R3 Antimicrobial Resistance, 13 October 2011, SEARO, SEA/RC63/R4 Prevention and containment of antimicrobial resistance, 10 September 2010, 17 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

18 Programmes spécifiques de l'oms pour contenir la résistance antimicrobienne Tuberculosis (2006) Malaria: résistance à l'artemisin (2011) Antibio-résistance N. Gonorrhoea (2012) Résistance aux médicaments anti-hiv (2012) 18 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

19 Approche large et multidisciplinaire 2011: Journée Mondiale de la Santé: appel pour l'action Plans nationaux compréhensifs, responsabilisation et engagement sectoriel large, incluant la société civile Renforcement de la surveillance et des capacités de laboratoire Accès aux médicaments essentiels, de qualité assurée Utilisation rationnelle des médicaments, dans tous les secteurs Prévention et contrôle de l'infection Innovation, recherche et développent 19 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

20 Assemblée Mondial de la Santé, mai 2014 Résolution proposé par 65 Etats Membres Résolution approuvée par unanimité 7 ONG ont exprimé leur soutien

21 21 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

22 Défis Communication Capacités limitées (surtout pays avec ressources limitées) Prévention et contrôle de l'infection, et de germes multi-résistants Diagnostic, réglementation, surveillance Bonnes pratiques d'utilisation des antimicrobiens Complexité & secteurs multiples 22 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

23 Exemple de composition de groupe de coordination (basé sur exemple thaïlandais; diagramme: V. Thamlikitkul) Surveillance Infection Control & Prevention improving quality of laboratory & surveillance system nosocomial infection control in the hospitals Access & Appropriate Use of quality antibiotics Healthcare facility Community Raising Awareness & Campaign Antibiotic Smart Use Non-Human Use R&D Behavior New diagnostic Reduction in use of antimicrobials in food-producing 23 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014 New vaccines & therapy animals

24 Développement du plan d'action global proposé par les Etats Membres une opportunité pour générer le dialogue et renforcer la coordination entre de multiples acteurs et secteurs 24 Résistance aux Antimicrobiens: Débats de Santé Publique Juin 2014

25 Merci!

Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France

Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France Bactéries hautement résistantes et émergentes (BHRe) Epidemiology of emergent and highly resistant bacteria in France Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France Bactéries

Plus en détail

BLSE facteurs de risque d acquisition dans la communauté

BLSE facteurs de risque d acquisition dans la communauté BLSE facteurs de risque d acquisition dans la communauté Philippe Berthelot, Unité d hygiène inter hospitalière, Service des Maladies Infectieuses, CHU de Saint-Etienne EBLSE Phénomène émergent Pitout

Plus en détail

Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation

Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation Département fédéral de l intérieur DFI Office vétérinaire fédéral OVF Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation Dr méd. vét. Sabina Büttner Office vétérinaire

Plus en détail

LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE

LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE DCEM 1 Professeur Michel Drancourt Michel.drancourt@univmed.fr Années 2012-2013 http://www.mediterranee-infection.com/ DEFINITION

Plus en détail

Les bactéries. de recycler la matière Participent dans la fabrication d aliments et de médicaments

Les bactéries. de recycler la matière Participent dans la fabrication d aliments et de médicaments Les bactéries Apparues il y a 3,5 milliards d années, les bactéries sont les organismes vivants les plus diversifiés et les plus répandus sur Terre. Appartenant au monde des microbes, elles mesurent en

Plus en détail

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens DECLARATION COMMUNE DES ACADEMIES DU G SCIENCE 2013 La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens Une menace globale pour l'humanité Depuis l introduction dans les années 40 du premier

Plus en détail

Traitement des infections urinaires non compliquées chez la femme en pratique ambulatoire

Traitement des infections urinaires non compliquées chez la femme en pratique ambulatoire REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des affaires régionales, de l'économie et de la santé Direction générale de la santé Service du Médecin cantonal Traitement des infections urinaires non compliquées

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins

Les Infections Associées aux Soins Les Infections Associées aux Soins Dr Catherine Sartor EOH Conception Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Ecole IFSI, Marseille, 12 septembre 2014 Définitions 2007 Infection Nosocomiale (IN) 1999

Plus en détail

Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010

Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010 Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010 CCLIN Ouest Antenne Régionale Pays de la Loire Visibles au microscope optique (de

Plus en détail

Mise en ligne 19 08 2010

Mise en ligne 19 08 2010 Mise en ligne 19 08 2010 Contexte Problématique du rapatriement en France de patients, porteurs de BMR Difficultés : patients asymptomatiques Patients atteints d infections urinaires ou cutanées à BMR

Plus en détail

Antimicrobial Use and Resistance in Canada Highlights of the CARSS Report 2015

Antimicrobial Use and Resistance in Canada Highlights of the CARSS Report 2015 Antimicrobial Use and Resistance in Canada Highlights of the CARSS Report 215 La résistance et le recours aux antimicrobiens au Canada Les faits saillants du rapport SCSRA 215 What is the Canadian Antimicrobial

Plus en détail

Health Promotion Cluster SYSTÈME EFFICACE DE CONTRÔLE DES ALIMENTS : COOPÉRATION, COLLABORATION ET COORDINATION

Health Promotion Cluster SYSTÈME EFFICACE DE CONTRÔLE DES ALIMENTS : COOPÉRATION, COLLABORATION ET COORDINATION Health Promotion Cluster SYSTÈME EFFICACE DE CONTRÔLE DES ALIMENTS : COOPÉRATION, COLLABORATION ET COORDINATION Sommaire Introduction (sécurit curité sanitaire des aliments et questions de contrôle) Exigences

Plus en détail

Quel risque infectieux lié aux soins en EHPAD et dans la communauté?

Quel risque infectieux lié aux soins en EHPAD et dans la communauté? Quel risque infectieux lié aux soins en EHPAD et dans la communauté? Formation Prévention des infections associées aux soins Dr Emilie Poirier ARLIN Lorraine Le «Risque Patient» Susceptibilité à l infection

Plus en détail

1985 2005 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm

1985 2005 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm 1985 25 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm Kathy FaberBouillaut Directeur de thèse : Dr A. Leprince, INRS Dpt EAM Forum St Jacques 7 octobre 26 Sommaire Introduction de

Plus en détail

Plan national d alerte sur les antibiotiques

Plan national d alerte sur les antibiotiques Plan national d alerte sur les antibiotiques 2011-2016 Plan national d alerte sur les antibiotiques 2011-2016 Plan national d alerte sur les antibiotiques 2011-2016 1 Ministère chargé de la Santé Sommaire

Plus en détail

Les résistances bactériennes en ville : MedQual-ville

Les résistances bactériennes en ville : MedQual-ville TITRE Centre Ressource en Antibiologie Les résistances bactériennes en ville : MedQual-ville Dr Sonia Thibaut Mercredi 19 Novembre 2014 1 2 Création TITRE d un réseau de LBM en ville MedQual, centre reconnu

Plus en détail

Bactéries Multi-résistantes (BMR)

Bactéries Multi-résistantes (BMR) L information biomédicale des Laboratoires Oriade - Janvier 2014 Bactéries Multi-résistantes (BMR) Isolées en ville Devant l émergence des bactéries multirésistantes (BMR) isolées en ville, les biologistes

Plus en détail

MRSA. Staphylococcus aureus. A. C. Simon MD. Hygiène Hospitalière

MRSA. Staphylococcus aureus. A. C. Simon MD. Hygiène Hospitalière MRSA A. C. Simon MD Hygiène Hospitalière Staphylococcus aureus 1 Les sites d infection possibles Lancet Infect Dis 2005;5:751-62 Taux de portage de Staph aureus par site chez l adulte Dans la population

Plus en détail

1. QUESTIONNAIRE DÉMOGRAPHIQUE (remplir un questionnaire par établissement / par site pour les hôpitaux multisites) Année 20

1. QUESTIONNAIRE DÉMOGRAPHIQUE (remplir un questionnaire par établissement / par site pour les hôpitaux multisites) Année 20 Surveillances BMR, bactériémies, infections en hémodialyse Hôpitaux, Clinques, CTR, services/centres d hémodialyse Données de surveillance, démographiques et de laboratoire 1. QUESTIONNAIRE DÉMOGRAPHIQUE

Plus en détail

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays.

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays. x de x de x de x de x de 1 - Maladies transmissibles 1.1. VIH/SIDA Pacifique occidental Siège x de 1.1.1 Mise en œuvre et suivi de la Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida 2011-2015

Plus en détail

LA PRESCRIPTION ANTIBIOTIQUE : UNE APPROCHE SOCIO- COMPORTEMENTALE

LA PRESCRIPTION ANTIBIOTIQUE : UNE APPROCHE SOCIO- COMPORTEMENTALE LA PRESCRIPTION ANTIBIOTIQUE : UNE APPROCHE SOCIO- COMPORTEMENTALE Prof. Céline Pulcini Service de Maladies Infectieuses CHRU de Nancy 5 février 2015 DU ATB Grenoble BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES Définition

Plus en détail

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Bruno Coignard pour les équipes d investigation Grippe A(H1N1) Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice

Plus en détail

Peste bubonique : 60 à 80% Tuberculose : 50 % Fièvre typhoïde : 20-30 %

Peste bubonique : 60 à 80% Tuberculose : 50 % Fièvre typhoïde : 20-30 % Résistance aux antibiotiques : vers une catastrophe écologique et sanitaire Vincent Jarlier Bactériologie-Hygiène Groupe hospitalier Pitié Salpêtrière-Charles Foix, Paris Délégué aux infections nosocomiales

Plus en détail

Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques

Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques Utilisation des antibiotiques chez les animaux et résistance aux antibiotiques Scott McEwen Scott McEwen Département de médecine de la population Collège de médecine vétérinaire de l Ontario Université

Plus en détail

Groupes de gestion de l antibiothérapie (GGA) dans les hôpitaux belges. Dr Evelyne Van Gastel

Groupes de gestion de l antibiothérapie (GGA) dans les hôpitaux belges. Dr Evelyne Van Gastel Groupes de gestion de l antibiothérapie (GGA) dans les hôpitaux belges Dr Evelyne Van Gastel Contenu 1. Normes en financement GGA 2. IDSA-SHEA Guidelines on Antimicrobial Stewardship 3. Analyse des rapports

Plus en détail

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble 1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble INFECTION NOSOCOMIALE : DEFINITION Consécutive à des soins Le plus souvent à l hôpital

Plus en détail

spores, inactive métaboliquement infection nosocomiale digestive fréquente

spores, inactive métaboliquement infection nosocomiale digestive fréquente Infection digestive à Clostridium difficile Clostridium difficile bacille anaérobie gram+, non invasif spores, inactive métaboliquement (résistance / récidive) pathogénicité liée à la production de deux

Plus en détail

MICROBIOLOGIE. 1. Strep A et Urine Slide. 2. Coloration de Gram 3. Virologie (HCV, HBV, HIV)

MICROBIOLOGIE. 1. Strep A et Urine Slide. 2. Coloration de Gram 3. Virologie (HCV, HBV, HIV) MICROBIOLOGIE 1. Strep A et Urine Slide (page 1) 2. Coloration de Gram (page 1) 3. Virologie (HCV, HBV, HIV) (page 1) 4. UKNEQAS Microbiology (page 2) 5. QCMD (page 4) Les programmes 1, 2 et 3 sont organisés

Plus en détail

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Réunion du réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA Libreville Gabon, 2-3 octobre 2012 Plan de la présentation

Plus en détail

Surveillance de la Prescription des Antibiotiques

Surveillance de la Prescription des Antibiotiques Surveillance de la Prescription des Antibiotiques Rémy Gauzit Yves Péan Jérôme Robert JP Bedos Emmanuelle Varon Jean Paul Stahl Alain Lepape Jean Pierre Bru Xavier Bertrand Serge Alfandari Au nom de tous

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR. Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne

Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR. Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne A. BMR / BHR Introduction Depuis l utilisation des ATB=> émergence des résistance BMR : Résistance à plusieurs familles

Plus en détail

Traitement des péritonites secondaires. Pr Olivier MIMOZ DAR, CHU de Poitiers Inserm ERI-23 Pharmacologie des agents anti-infectieux

Traitement des péritonites secondaires. Pr Olivier MIMOZ DAR, CHU de Poitiers Inserm ERI-23 Pharmacologie des agents anti-infectieux Traitement des péritonites secondaires Pr Olivier MIMOZ DAR, CHU de Poitiers Inserm ERI-23 Pharmacologie des agents anti-infectieux Conflits d intérêt MSD Sanofi Aventis Classification Péritonites primaires

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Prévalence du risque infectieux associé

Prévalence du risque infectieux associé Résultats de l enquête EPIPA Prévalence du risque infectieux associé aux soins en EHPAD Dr Agnès Vincent ARLIN Rhône Alpes O. Baud, N. Armand, I. Attali, C. Bernet, F. Bertin Hugault, M. Besson, M. Bonnand,

Plus en détail

Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides

Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides VRE-GRE Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides Dr.Véronique Erard, HFR Février 2012 Entérocoques Cocci gram positifs Chez l homme: présence Tractus gastro-intestinal

Plus en détail

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N.

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Marty Lecture critique Monica Attinger - Unité HPCI Forum HH 10 mars 2015 Article

Plus en détail

et la gestion des alertes

et la gestion des alertes Le signalement des infections nosocomiales et la gestion des alertes L expérience française Bruno Coignard, MD, MSc Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France JAPI, Québec, 20/11/2008 Plan de

Plus en détail

Direction générale Organisation des établissements de soins

Direction générale Organisation des établissements de soins Direction générale Organisation des établissements de soins Date 19/07/2007 Annexes Note AR du 26 avril 2007 AR du 19 juin 2007 (art 13 1 ) Objet: AR du 26 avril 2007 modifiant l AR du 23 octobre 1964

Plus en détail

Transfert international de patients, diffusion des BMR, et leur contrôle

Transfert international de patients, diffusion des BMR, et leur contrôle Transfert international de patients, diffusion des BMR, et leur contrôle Dr Bruno Coignard Institut de veille sanitaire (InVS), Saint-Maurice XX ème Journée Annuelle Sud-Est de Lutte contre les Infections

Plus en détail

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Bon usage Mise au point Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Actualisation Octobre 2008 MESSAGES CLÉS L évolution de la résistance du gonocoque aux quinolones

Plus en détail

«Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH)

«Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH) «Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH) EPU «Bactéries Multi-Résistantes» 21 janvier 2010 Dr I. Martin Équipe Opérationnelle d Hygiène 1 Définitions «Isolement» : mesures d hygiène visant

Plus en détail

Staphylocoques dorés résistant à la méticilline «SARM» Eric Firre Médecine interne/ hygiène hospitalière CHR Citadelle Liège

Staphylocoques dorés résistant à la méticilline «SARM» Eric Firre Médecine interne/ hygiène hospitalière CHR Citadelle Liège Staphylocoques dorés résistant à la méticilline «SARM» Eric Firre Médecine interne/ hygiène hospitalière CHR Citadelle Liège Slide Bart Gordts Slide : Anne SIMON Slide : Marc STRUELENS Slide : Marc STRUELENS

Plus en détail

Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition

Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition 09-0749 1 WHO/EMP/MAR/2009.3 Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition Synthèse des résultats des études publiées entre 1990 et 2006 Organisation

Plus en détail

Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé

Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé Antibioprophylaxie en chirurgie dans le cadre des soins : enquête mondiale OMS RÉSUMÉ DU PROJET Comme en

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS INTRA-ABDOMINALES

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS INTRA-ABDOMINALES PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS INTRA-ABDOMINALES Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations Formalisées d Experts (RFE) organisées par la SFAR 17 décembre

Plus en détail

Avis du Comité sur les infections nosocomiales du Québec

Avis du Comité sur les infections nosocomiales du Québec Avis du Comité sur les infections nosocomiales du Québec Risque de transmission de zoonoses par les animaux utilisés en centre d hébergement et de soins de longue durée La présente a pour but de répondre

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Saisine n «2015- SA- 0118» Le directeur général Maisons-Alfort, le 23 septembre 2015 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à la saisine

Plus en détail

Comment éviter les carbapénèmes? Rémy Gauzit Unité de réanimation St Charles Hôtel Dieu - Paris V

Comment éviter les carbapénèmes? Rémy Gauzit Unité de réanimation St Charles Hôtel Dieu - Paris V Comment éviter les carbapénèmes? Rémy Gauzit Unité de réanimation St Charles Hôtel Dieu - Paris V Déclaration des liens d intérêts 2010 2013 Vice-président de la Spilf Intervenant au titre d orateur Janssen-Cylag,

Plus en détail

L ABC des ESBL. Dr C. Bellini. Forum d Hygiène Hospitalière - CHUV 6 février 2007. Table des matières

L ABC des ESBL. Dr C. Bellini. Forum d Hygiène Hospitalière - CHUV 6 février 2007. Table des matières L ABC des ESBL Dr C. Bellini Forum d Hygiène Hospitalière - CHUV 6 février 2007 Table des matières Introduction ESBL: Definition + aspects microbiologiques Prise en charge au CHUV Epidemiologie Hygiène

Plus en détail

Mesures de prévention et de contrôle de la transmission des bacilles Gram négatif multirésistants dans les milieux de soins aigus au Québec

Mesures de prévention et de contrôle de la transmission des bacilles Gram négatif multirésistants dans les milieux de soins aigus au Québec Mesures de prévention et de contrôle de la transmission des bacilles Gram négatif multirésistants dans les milieux de soins aigus au Québec COMITÉ SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU QUÉBEC Mécanismes de

Plus en détail

Quelle politique de dépistage des BMR au sein des établissements de santé?

Quelle politique de dépistage des BMR au sein des établissements de santé? Quelle politique de dépistage des BMR au sein des établissements de santé? Journée Régionale des CLIN et EOH de Haute Normandie Mardi 20 avril 2010 Dr Sophie Boyer Laboratoire de Microbiologie Nouvelles

Plus en détail

Liste des indicateurs de qualité en hygiène hospitalière dans les hôpitaux aigus

Liste des indicateurs de qualité en hygiène hospitalière dans les hôpitaux aigus Liste des indicateurs de qualité en hygiène hospitalière dans les hôpitaux aigus Cahier des charges : Définitions, consignes de remplissage et éléments de preuve Chaque hôpital doit rassembler, dans un

Plus en détail

Unité d hygiène et de lutte contre les Infections nosocomiales, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris. 2

Unité d hygiène et de lutte contre les Infections nosocomiales, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris. 2 Suspicions de portage de bactéries multi ou hautement résistantes (BMR/BHR) aux antibiotiques chez des patients rapatriés ou ayant été hospitalisés à l étranger M. Lepainteur 1, G. Birgand 1,3, I. Lolom

Plus en détail

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES :

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : 1 PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : AUDIT DU GREPHH: PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DU RÉSEAU D HYGIÈNE CHOLETAIS-SAUMUROIS Murielle Chapu & Agnès Petiteau, IDE Hygiènistes Audit National 2 Audit proposé sur 3

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes BHRe

Bactéries Hautement Résistantes BHRe Bactéries Hautement Résistantes BHRe Des recommandations adaptées à des BMR particulières Entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) Dès 2005 (avis CTINILS puis fiches techniques) Rapport HCSP 2010

Plus en détail

Flore commensale, opportuniste, saprophyte, les réservoirs de microorganismes à l hôpital, les infections nosocomiales

Flore commensale, opportuniste, saprophyte, les réservoirs de microorganismes à l hôpital, les infections nosocomiales 23/04/2014 ROZALEN William L2 Agents infectieux, hygiène, aspects généraux Professeur P.E. Fournier Relecteur 2 6 pages Flore commensale, opportuniste, saprophyte, les réservoirs de microorganismes à l

Plus en détail

"Hémocultures positives à l Hôpital Cantonal de Fribourg, 1997-1998 : signification clinique, microbiologie, épidémiologie, traitement et pronostic"

Hémocultures positives à l Hôpital Cantonal de Fribourg, 1997-1998 : signification clinique, microbiologie, épidémiologie, traitement et pronostic UNIVERSITE DE GENEVE FACULTE DE MEDECINE Section de médecine clinique Département de Médecine Interne Thèse préparée sous la direction du Professeur C. Regamey "Hémocultures positives à l Hôpital Cantonal

Plus en détail

Assemblée Générale Publique du SNA. 16 Octobre 2015 PARIS

Assemblée Générale Publique du SNA. 16 Octobre 2015 PARIS Assemblée Générale Publique du SNA 16 Octobre 2015 PARIS 1 Volaille élevée sans antibiotique : Assemblée Générale Publique une opportunité pour du la SNA filière avicole française Présentation d une expérience

Plus en détail

Réunion du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA. Libreville, Gabon, 2 au 3 octobre 2012 Jan Van Damme

Réunion du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA. Libreville, Gabon, 2 au 3 octobre 2012 Jan Van Damme Réunion du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA Libreville, Gabon, 2 au 3 octobre 2012 Jan Van Damme Assemblée parlementaire de la Francophonie Contenu 1. Aperçu des récents développements

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR

POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR CLIN avril 2012 CONTEXTE : ICALIN 2 Nouveaux items pour le calcul du score du bilan des activités de lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé

Plus en détail

MALADIES AERODIFFUSEES

MALADIES AERODIFFUSEES MALADIES AERODIFFUSEES Les maladies aérodiffusées sont responsables d environ 25 à 50% de toute la pathologie qui demande une intervention chirurgicale. Une grande partie de celles-ci se caractérisent

Plus en détail

Épidémiologie des infections

Épidémiologie des infections Épidémiologie des infections Epidémiologie des maladies infectieuses Définition de l épidémiologie: stricto sensus: «étude des épidémies» (épidémio descriptive) étude des facteurs déterminants et favorisants

Plus en détail

Journée mondiale de la santé 2015 7 avril. La sécurité sanitaire des aliments

Journée mondiale de la santé 2015 7 avril. La sécurité sanitaire des aliments Journée mondiale de la santé 2015 7 avril La sécurité sanitaire des aliments 1 1 Déclaration mondiale FAO/OMS sur la nutrition (1992) «l accès à des aliments nutritionnellement appropriés et sans danger

Plus en détail

ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE

ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE MODULE REGIONAL PORTAGE DIGESTIF EBLSE ET EPC PROTOCOLE www.rhc-arlin.com 1 CONTEXTE La prévalence de la colonisation digestive à EBLSE pour les patients des établissements

Plus en détail

Pharmacothérapie. rapie anti-infectieuse. infectieuse

Pharmacothérapie. rapie anti-infectieuse. infectieuse Pharmacothérapie rapie anti-infectieuse infectieuse traitement des infections bactériennes et fongiques -FARM 21 - F. Van Bambeke Infections urinaires Définition: culture positive des urines - voies hautes

Plus en détail

DU Anti-infectieux, 2009-2010. Dr JM Chapplain Service de Maladies Infectieuses Unité d Hygiène CHU Rennes

DU Anti-infectieux, 2009-2010. Dr JM Chapplain Service de Maladies Infectieuses Unité d Hygiène CHU Rennes Faut-il dépister d les SARM? DU Anti-infectieux, 2009-2010 Dr JM Chapplain Service de Maladies Infectieuses Unité d Hygiène CHU Rennes Qui se pose la question? Le clinicien? Le bactériologiste? Le pharmacien?

Plus en détail

Ordre du jour provisoire

Ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/1 Cent trente-huitième session 16 octobre 2015 Genève, 25-30 janvier 2016 Ordre du jour provisoire 1. Ouverture de la session et adoption de l ordre du jour Documents EB138/1 et

Plus en détail

UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS)

UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS) UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS) Y. Berrouane 1, E. Graglia 1, Y. Gendreike 2, P. Veyres 1, P. Pugliese 3, F. Dulbecco

Plus en détail

Rapport d expertise. Caractérisation des antibiotiques considérés comme «critiques»

Rapport d expertise. Caractérisation des antibiotiques considérés comme «critiques» Rapport d expertise Caractérisation des antibiotiques considérés comme «critiques» Diffusé en novembre 2013 S o m m a i r e Abréviations I- OBJECTIF DE CE TRAVAIL II-ELEMENTS DE REFLEXION SUR LES REFERENTIELS

Plus en détail

Epidémies Bactéries et virus

Epidémies Bactéries et virus Epidémies Bactéries et virus Prévenir les épidémies en EHPAD 10 février 2015 AKPABIE UHLIN ERX 1 Signaler - IAS - épidémies - MDO AKPABIE UHLIN ERX 1 Plan national d alerte sur les antibiotiques (2011

Plus en détail

La colonisation par SARM : Un effet secondaire de l utilisation des antibiotiques. HB DRUGEON

La colonisation par SARM : Un effet secondaire de l utilisation des antibiotiques. HB DRUGEON La colonisation par SARM : Un effet secondaire de l utilisation des antibiotiques. HB DRUGEON Colonisation naturelle 20 % colonisés permanents 1 souche principalement SASM Seulement 3.5 % SARM 60% de colonisés

Plus en détail

L antibiorésistance chez l homme et l animal

L antibiorésistance chez l homme et l animal MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT L antibiorésistance chez l homme et l animal Mercredi 12 novembre 2014

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES I - Définitions La définition générale d une infection nososcomiale est la suivante : infection contractée au cours d un séjour dans un établissement de soins. Un délai de 48h au

Plus en détail

De quelle maladie souffre chaque patient?

De quelle maladie souffre chaque patient? De quelle maladie souffre chaque patient? FT1 : identifier des pathologies à partir d antibiogrammes VERSION ELEVES ( Tâche réalisée à partir d informations trouvées sur le site www.e-bug.eu) Contexte

Plus en détail

Les bactéries résistantes aux antibiotiques

Les bactéries résistantes aux antibiotiques Centre d analyse stratégique Les bactéries résistantes aux antibiotiques Depuis leur découverte et leur utilisation lors de la Seconde Guerre mondiale, les antibiotiques ont permis de faire considérablement

Plus en détail

RESULTATS DES TESTS D EFFICACITE EFFECTUES PAR DES LABORATOIRES INDEPENDANTS pour

RESULTATS DES TESTS D EFFICACITE EFFECTUES PAR DES LABORATOIRES INDEPENDANTS pour RESULTATS DES TESTS D EFFICACITE EFFECTUES PAR DES LABORATOIRES INDEPENDANTS pour Suivant les particularités des produits et des actions recherchées, les tests ont été effectués par différents laboratoires

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

LES ENJEUX STRATEGIQUES POUR L INDUSTRIE DU MEDICAMENT VETERINAIRE. Académie Vétérinaire Jeudi 25 octobre 2007

LES ENJEUX STRATEGIQUES POUR L INDUSTRIE DU MEDICAMENT VETERINAIRE. Académie Vétérinaire Jeudi 25 octobre 2007 LES ENJEUX STRATEGIQUES POUR L INDUSTRIE DU MEDICAMENT VETERINAIRE Académie Vétérinaire Jeudi 25 octobre 2007 Enjeux stratégiques Le contexte Les acteurs Nos propositions Conclusion Le contexte Un domaine

Plus en détail

Pneumopathie Aiguë Communautaire

Pneumopathie Aiguë Communautaire Pneumopathie Aiguë Communautaire Table des matières Présentation du cas 3 Le patient 4 Exercice 5 Exercice : Quels sont les éléments en faveur : 6 Exercice 7 Suite du cas 8 Exercice 9 Diagnostic microbiologique

Plus en détail

Organisation de la prévention des infections associées aux soins (IAS) en France

Organisation de la prévention des infections associées aux soins (IAS) en France Organisation de la prévention des infections associées aux soins (IAS) en France Dr Jeanne-Marie GERMAIN Antenne régionale du C.CLIN 1 ère journée régionale des représentants des usagers des CRUQPEC et

Plus en détail

dès l initiation de l antibiothérapie?

dès l initiation de l antibiothérapie? V ème Journée Antibio-Résistance & Infections Paris Jeudi 3 décembre 2015 Optimiser l antibiotic stewardship: dès l initiation de l antibiothérapie? François Barbier Réanimation Médicale - Centre Hospitalier

Plus en détail

l Avant-Garde Prévention des infections Les unités d isolement du CHUM : pour éviter la catastrophe! Sommaire Le journal des soins infirmiers du CHUM

l Avant-Garde Prévention des infections Les unités d isolement du CHUM : pour éviter la catastrophe! Sommaire Le journal des soins infirmiers du CHUM l Avant-Garde Le journal des soins infirmiers du CHUM Vol. 5 N o 1 Printemps 2004 Thème de ce numéro : Prévention des infections Sommaire Les unités d isolement du CHUM : pour éviter la catastrophe! L

Plus en détail

Recommandations pour la prise en charge des Carbapenemase Producing Enterobacteriaceae (CPE)

Recommandations pour la prise en charge des Carbapenemase Producing Enterobacteriaceae (CPE) Recommandations pour la prise en charge des Carbapenemase Producing Enterobacteriaceae (CPE) o Prendre rapidement les mesures nécessaires visant à assurer une maîtrise rapide de l émergence de CPE et d

Plus en détail

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad 28/03/2013 Plan de la présentation Définitions des IRA et GEA Etiologies Grippe et norovirus La surveillance de la grippe et de la GEA en France La surveillance des

Plus en détail

Consommation d antibiotiques et résistance aux antibiotiques en France : nécessité d une mobilisation déterminée et durable

Consommation d antibiotiques et résistance aux antibiotiques en France : nécessité d une mobilisation déterminée et durable Maladies infectieuses Maladies chroniques et traumatismes Novembre 2015 Consommation d antibiotiques et résistance aux antibiotiques en France : nécessité d une mobilisation déterminée et durable Bilan

Plus en détail

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Commission 2.7 - Africa Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Professor M. Guelaya Sall World Conference on Early Childhood Care

Plus en détail

Annexe A : Dépistage, analyse et surveillance des organismes antibiorésistants (OA)

Annexe A : Dépistage, analyse et surveillance des organismes antibiorésistants (OA) Annexe A : Dépistage, analyse et surveillance des organismes antibiorésistants (OA) Dans tous les établissements de soins de santé Comité consultatif provincial des maladies infectieuses (CCPMI) Révisée

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Remise du rapport du Dr Jean CARLET sur la préservation des antibiotiques Mercredi 23 septembre 2015

Plus en détail

Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives

Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives Données de la déclaration obligatoire, 2013 En 2013, 1 346 foyers de toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) ont été déclarés en France,

Plus en détail

Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire

Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire Mon Plan d action MPOC _ Exemplaire du patient (Nom du patient) Date Lignes directrices MPOC Traitable. Évitable. Ce plan explique comment prendre soin de moi si j ai une exacerbation de ma MPOC. Ventilation

Plus en détail

Préparé pour WiSEED. Janvier 2014 Solutions de détection simple et rapide de bactéries pathogènes

Préparé pour WiSEED. Janvier 2014 Solutions de détection simple et rapide de bactéries pathogènes Préparé pour WiSEED Janvier 2014 Solutions de détection simple et rapide de bactéries pathogènes Prestodiag - Carte d Identité S.A.S. créée en Mars 2012 et basée près de Paris (Villejuif, 94) avec un capital

Plus en détail

Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire. DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar

Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire. DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar Présentation du cas clinique Mr S, 73 ans Hospitalisé en août 2014 pour une récidive d endocardite

Plus en détail

Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe

Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe Dr Nadim Cassir Maladies Infec0euses et Tropicales Comité de Lu>e contre les Infec0ons Nosocomiales Hôpital Nord Marseille 1 Personnes âgées de

Plus en détail

Maladies Infectieuses

Maladies Infectieuses Plan de l exposé Maladies Infectieuses Généralités Les agents infectieux Dr C. Petignat, Division autonome de médecine préventive hospitalière CHUV, Lausanne L infection Relations : Hôte Agent infectieux

Plus en détail

ETUDE BACTERIOLOGIQUE DES INFECTIONS URINAIRES A BAMAKO : ORIENTATION PRATIQUE

ETUDE BACTERIOLOGIQUE DES INFECTIONS URINAIRES A BAMAKO : ORIENTATION PRATIQUE ETUDE BACTERIOLOGIQUE DES INFECTIONS URINAIRES A BAMAKO : ORIENTATION PRATIQUE G.H. SOULA*, E. PICHARD**, G.G. SOULA***, A. KODIO* RESUME A partir de l'examen cytobactériologique de 2 000 prélèvements

Plus en détail

Enquête de prévalence de l utilisation des anti-infectieux en 2013 dans les établissements de l Inter-région Ouest

Enquête de prévalence de l utilisation des anti-infectieux en 2013 dans les établissements de l Inter-région Ouest Enquête de prévalence de l utilisation des anti-infectieux en 2013 dans les établissements de l Inter-région Ouest Dr Erika FONTAINE, Pharmacien hygiéniste Marion PERENNEC, Biostatisticienne Maryvonne

Plus en détail

Préparé pour WiSEED. Décembre 2013 Solutions de détection simple et rapide de bactéries pathogènes

Préparé pour WiSEED. Décembre 2013 Solutions de détection simple et rapide de bactéries pathogènes Préparé pour WiSEED Décembre 2013 Solutions de détection simple et rapide de bactéries pathogènes Prestodiag - Carte d Identité S.A.S. créée en Mars 2012 et basée près de Paris (Villejuif, 94) avec un

Plus en détail

VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts

VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts FICHE TECHNIQUE VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts 1. OBJET Cette instruction de prise en charge a pour objectif

Plus en détail

Bon usage, moindre usage des antibiotiques

Bon usage, moindre usage des antibiotiques XXIII ème congrès national de la SF2H Lille, 6, 7 et 8 juin 2012 Bon usage, moindre usage des antibiotiques vol Vol Vol Pr G. Beaucaire CHU de Pointe à Pitre Université des Antilles et de la Guyane Pourquoi

Plus en détail