Les Arbres décisionnels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Arbres décisionnels"

Transcription

1 Les Arbres décisionnels Les aides à la décision plainte-traitement (ou arbres décisionnels ) sont tirés de travaux effectués dans le cadre de l Organisation Mondiale de la Santé. Ils sont destinés à soutenir des agents de santé dans leurs prises de décisions, en situation d isolement. Nous avons adapté ces documents afin d offrir, lorsque cela était possible, une alternative aux médicaments modernes en faisant appel aux plantes médicinales sélectionnées en première partie de ce document. Attention : ces aides à la décision ne doivent jamais être utilisés de manière rigide. Ils doivent être discutés avec les collègues et adaptés aux conditions locales. Surtout, ce sont d abord le bon sens, les notions médicales de base et l expérience clinique qui amènent à des décisions correctes. Bertrand Graz, Jacques Falquet

2 JAUNISSE (ictère). Le blanc des yeux est jaune. (attention : des urines jaunes ne signifient rien de spécial) Penser à hépatite, calcul biliaire, malaria (paludisme) T plus que 38.5 C : faire Test malaria Test +, ou malaria très probable : Traiter comme malaria Si symptômes s aggravent ou T encore + que 38.5 après 3 jours à Température Sous le bras? (=T) T moins que 38.5 C Test négatif, ou malaria très peu probable Non, pas de fortes douleurs Donner Graine-en-bas-feuille (14), Amandier pays (4) Manger maigre: peu de graisses et peu d huiles! Fortes douleurs? Rappel : Pour se protéger et protéger l entourage contre les Hépatites graves, un remède efficace: les préservatifs. Oui, fortes douleurs A

3 NAUSEE, VOMISSEMENT Penser à gastrite et ulcère, infection, grossesse (femme enceinte), indigestion et intoxication, Oui Grand hôpital (Port-Au-Prince) Vomit du sang? Non, Est-ce que la peau garde le pli quand on la pince? (pli cutané) Oui (pli cutané) Essayer eau salée-sucrée + gingembre (10) revoir après ½ journée Si état grave, à. Si pas mieux, à Non Pas ou peu de mal au ventre (par exemple : grossesse) : (pas de pli cutané) Mal au ventre? Gingembre (10) Fort mal au ventre : Gingembre (10) Si trop mangé : Absinthe (1) et voir Aide à la décision mal au ventre

4 MAL AU VENTRE Penser à : grossesse (femme enceinte), gastrite et ulcère, infection, Vomit du sang? Si non, palper : douleur lors de pression relâchée brusquement? (= signe de détente ) Fosse iliaque gauche Si oui, à Si non, localiser la douleur Si douleur inexplicable, importante et persistante, ou localisation inhabituelle : à Pendant le transport, si douleurs en colique, Corossol ou anti-spasmodique Creux épigastrique : Conseils alimentaires + A-tous-maux et/ou banane ou sirop (Neutracide, Cymagel,... (3 x 1 cuil / j.). traiter 10 jours. Si Constipation : Régime + Tamarinier Si Gaz : Anis Si ça ne va pas mieux, essayer cimétidine 3 jours (2 x 400mg/j.). NB : En cas d hémorroïdes, il faut en général aussi traiter une constipation En cas d infection urinaire légère : Tamarinier Si pas mieux après 3 jours, ou si aggravation : à Si c est bon, continuer cimétidine 3 semaines. Si ça ne va pas mieux, à

5 FIEVRE Fièvre isolée, sans autre signe : penser à grippe, malaria (= paludisme), infection, Température (=T), mesurée avec un thermomètre sous le bras T + que Autres symptômes? T moins que 38.5 : éventuellement Paracetamol Ou Graine-en-bas-feuille (14) Possible malaria?: Test malaria Autres symptômes : Voir les aide-mémoire Si test + ou malaria très probable, traiter comme malaria Si T augmente ou persiste après 2 j. et/ou autres symptômes nouveaux : revoir Si test -, paracetamol Ou Graine-en-bas-feuille (14) Si symptômes s aggravent ou T encore + que 38.5 après 3 jours : à Si la fièvre ne baisse pas avec le traitement : à ou chez le médecin rappel: Chloroquine enfants : 10 mg / Kg le 1 er j., 5 mg/kg les 2 e et 3 e j (en sirop)

6 DIARRHEE (= Aux toilettes plus que 3 fois par jour, selles liquides) La peau pincée garde le pli? (= pli cutané) oui Eau traitée salée-sucrée *) + banane(7) ou jus de 2 oranges par petites quantités régulières T + que38.5 Test typhoïde (Widal), symptômes de typhoïde Si test + (1/200ou plus), ou typhoïde très probable : Chloramphénicol (4 x 750 mg/j., enfants : 50mg/Kg/j. en 4 prises). Continuer encore une semaine après la fin de la fièvre Si test -, ou typhoïde très peu probable : co-trimoxazol (2 x 400mg / j, enfants : sirop...) pendant 3 jours. Revoir non Température sous le bras (T) (T moins que 38.5) Sang dans les selles? Si oui, métronidazol (3 x 500mg/j., 10 j. enfants : 50mg/Kg/j. en 3 prises)* OU Malnommée (17). A TOUT MOMENT : Ceux qui n arrivent vraiment pas à boire assez, malgré grands efforts et patience : à Si non, eau salée sucrée + Manguier et Banane (18) + (7) NB : eau salée sucrée : 1 litre d eau, 2 pincées de sel, 4 cuillères à soupe de sucre (ou 8 morceaux) * Ne pas donner métronidazol à une femme enceinte. Ne pas donner co-trimoxazol non plus. Pendant la grossesse, on peut donner pénicilline (et amoxicilline, et ampicilline). Si s aggrave (ou pas mieux après traitement), revoir, examen de selles. Si très grave :à

7 MAL A LA TETE (Céphalée) Penser à méningite, grippe, migraine, Oui (présence de signes méningés) Hôpital (urgence!), traitement antibiotique immédiat (si possible après ponction lombaire.) Température Sous le bras? (=T) T plus que 38.5 Nuque raide? (signes méningés) Non et autres signes : voir tableau correspondant Non et pas d autres signes : Herbe-mal-tête, Gingembre, Graineen-bas-feuille ou Paracetamol T ne baisse pas avec traitement --ou autres signes inquiétants T baisse et patient va mieux : stop traitement A T moins que 38.5 Herbe-mal-tête,(16),Gingembre (10), Graineen-bas-feuille (14) ou Paracetamol (1 à 3 x 500 mg ) (ou acide acétyl-salycilique) Mieux : stop traitement Pas mieux après 2 heures : donner Diclofenac (3 x 50mg/j.) ou Ibuprofen (3 x 400mg/j) Mieux : stop traitement (une prochaine fois : prendre tout de suite Prévention de la migraine : Parthenium Pas mieux : voir médecin

8 TOUX Penser à : grippe, bronchite, pneumonie, coqueluche. Toux depuis plus de 3 semaines : tabac, asthme, tuberculose A TOUS MOMENT. SI LE PATIENT RESPIRE TRES VITE, AVEC DIFFICULTE : à L HOPITAL Toux depuis + que 3 semaines Toux depuis moins que 3 semaines Si crachat (expectorations) : recherche de BK (tuberculose) Si BK -, suivre comme pour toux depuis moins que 3 semaines Si BK +, à Si toujours pas mieux, envoyer chez le docteur ou à Mesurer T C T + que 38.5 C et / ou crachats (=expectorations) Ampicilline (3 x 500mg/j, enfants 50 mg/kg/j en 3 prises, 1 semaine) + Gingembre (10) et plantain (20) Enfants : traiter T! Si pas mieux, stop Ampicilline, cotrimoxazol à la place, pendant 1 semaine. Si pas mieux, encore 1 semaine de co-trimoxazol!! Toux en quinte avec cri du coq : penser à coqueluche : Ne pas traiter la toux Faire bien boire l enfant Erythromycine à l entourage Si grave : à T moins que Expiration prolongée? Si non, Gingembre (10), Revoir après 3 jours Si pas mieux, ampicilline 1 semaine, Revoir après 3 jours Aide à la décision: de la plainte au traitement Recommander : STOP TABAC... ou au moins fumer moins!! Si oui, salbutamol (3 x 4 mg/j., enfants : sirop) ou Malnommée (17), Plantain (20) Si difficulté à respirer ++, envoyer chez le docteur ou à

9 PEAU Si une maladie de peau s étend malgré le traitement, ou s accompagne de fièvre: à ou médecin. En cas de taches claires : toucher/piquer : si le patient ne sent pas, à pour recherche du bacille de Hansen. Grattelle (prurit) sans lésion: Penser à : Hypervitaminose Cesser de prendre des vitamines, Aloès (3), sur peau bien lavée. Blessures Peu profonde Laver (eau traitée, savon), désinfectant ou Giroflier (12), Safran-pays (21) pansement avec un tissus propre (+ sève de bananier (7) qui est cicatrisante) Vérifier vaccin anti-tétanique. Profonde Laver (eau traitée, savon), faire suturer si nécessaire (moins de 6 heures après accident). Infection, abcès, panari Désinfectant ou Giroflier (12), Herbe-mal-tête (16) Mycoses, herpès Pommade anti-mycotique ou Cassia alata (8) (aussi pour Herpès)

Cas clinique. Hôpital Mahosot. Service maladies infectieuses. Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006

Cas clinique. Hôpital Mahosot. Service maladies infectieuses. Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006 Cas clinique Hôpital Mahosot Service maladies infectieuses Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006 1 Homme, 47 ans, fonctionnaire, résident à district : Pakgnouam, province Vientiane Motif d hospitalisation : fièvre

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

ALGORITHME. Juin 2008 Royaume du Maroc Ministère de la Santé. Prise en Charge Intégrée des Maladies de l Enfant

ALGORITHME. Juin 2008 Royaume du Maroc Ministère de la Santé. Prise en Charge Intégrée des Maladies de l Enfant ALGORITHME Juin 2008 Royaume du Maroc Ministère de la Santé Prise en Charge Intégrée des Maladies de l Enfant ALGORITHME Organisation Mondiale de la Santé 1997 Ce document n est pas une publication officielle

Plus en détail

L enfant avant tout. La grippe et le rhume banal

L enfant avant tout. La grippe et le rhume banal 22 L enfant avant tout La grippe et le rhume banal Les parents s inquiètent souvent de voir leurs enfants enchaîner les rhumes les uns après les autres. Mais, un enfant en bonne santé contracte normalement

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC TROPICAL Revigorante et vitalisante, tonique puissante du système nerveux. Digestive, antispasmodique. Stress, fatigue, dépression, insomnie Flatulence, indigestion, nausée,

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ENFANT

LA PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ENFANT LA PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ENFANT L ENFANT MALADE ÂGÉ DE 2 MOIS À 5 ANS Royaume du Maroc Ministère de la Santé Organisation Mondiale de la Santé unicef EVALUER ET CLASSER L ENFANT MALADE

Plus en détail

brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE

brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:38 Page 2 La fièvre chez l enfant drépanocytaire

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE

PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE De manière générale, l'établissement d'accueil du jeune enfant n'est pas adapté pour l'accueil des enfants malades, aucun membre

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

Mon enfant est malade

Mon enfant est malade Mon enfant est malade repères pour reconnaître et comprendre la maladie agir et soulager mon enfant savoir quand et où consulter Guide élaboré grâce à la collaboration de médiateurs socioculturels, de

Plus en détail

Manuel de formation des agents de santé communautaire

Manuel de formation des agents de santé communautaire MODULE ASC DE PCIME COMMUNAUTAIRE NIGER 2006 1 République du Niger Ministère de la Santé Publique Direction Générale de la Santé Publique Direction de la Santé de la Mère et de l Enfant Prise en charge

Plus en détail

Maladies d enfance. Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire.

Maladies d enfance. Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire. Maladies d enfance Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire. Contenu De quoi s agit-il? p 1 Comment peut-on y remédier? p 2 Ces maladies sont-elles évitables? p 3 L entourage peut-il être protégé?

Plus en détail

Grippe : Ce que vous pouvez faire. Prendre soin des personnes malades à la maison

Grippe : Ce que vous pouvez faire. Prendre soin des personnes malades à la maison Grippe : Ce que vous pouvez faire Prendre soin des personnes malades à la maison Pour de plus amples informations, rendez-vous à : www.mass.gov/dph/flu Grippe : Ce que vous pouvez faire Prendre soin des

Plus en détail

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection?

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection? Qu est-ce que l immunisation? L immunisation est un processus qui permet au corps de lutter contre les maladies causées par certains virus et bactéries. L un des moyens d être immunisé est de recevoir

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. TOPLEXIL 0,33 mg/ml oxomémazine

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. TOPLEXIL 0,33 mg/ml oxomémazine NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR TOPLEXIL 0,33 mg/ml oxomémazine Sirop Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre

Plus en détail

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES À L UTILISATEUR. Broncho-Pectoralis Pholcodine 15 mg/300 mg sirop. Pholcodine 15 mg/15 ml ; Sulfogaïacol 300 mg/15 ml

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES À L UTILISATEUR. Broncho-Pectoralis Pholcodine 15 mg/300 mg sirop. Pholcodine 15 mg/15 ml ; Sulfogaïacol 300 mg/15 ml NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES À L UTILISATEUR Broncho-Pectoralis Pholcodine 15 mg/300 mg sirop Pholcodine 15 mg/15 ml ; Sulfogaïacol 300 mg/15 ml Veuillez lire attentivement la notice dans son intégralité

Plus en détail

French translation OAA leaflet. Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir

French translation OAA leaflet. Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir French translation OAA leaflet Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir Nous avons écrit ce fascicule pour vous donner des informations sur les maux de tête qui peuvent

Plus en détail

Aline Fallet IDE. Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard

Aline Fallet IDE. Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard Aline Fallet IDE Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard L évoca'on d une méningite se fait sur les signes cliniques suivants Céphalées 87% Nausées 74% Raideur de nuque 83% Température

Plus en détail

GUIDE POUR LA PRISE EN CHARGE CLINIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DE L INFECTION À VIH CHEZ L ADULTE

GUIDE POUR LA PRISE EN CHARGE CLINIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DE L INFECTION À VIH CHEZ L ADULTE République du Séngal Ministère de la Santé et de la Prévention Programme Nationbal de Lutte contre le SIDA GUIDE POUR LA PRISE EN CHARGE CLINIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DE L INFECTION À VIH CHEZ L ADULTE NIVEAU

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l intervention et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l intervention et de ses suites. Formulaire d information Biopsie osseuse Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé une intervention radiologique. Elle sera pratiquée avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l accepter

Plus en détail

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS d après le Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France 1/7 I - L application des mesures en collectivité joue un rôle

Plus en détail

Votre santé nous concerne la sécurité de votre pèlerinage est notre objectif. S habituer à la patience et à l endurance

Votre santé nous concerne la sécurité de votre pèlerinage est notre objectif. S habituer à la patience et à l endurance Votre santé nous concerne la sécurité de votre pèlerinage est notre objectif S habituer à la patience et à l endurance Les instructions de l hygiène avant le pèlerinage : *Consulter le médecin avant le

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

Directives pour les nouveaux protocoles de traitement de la diarrhée à l intention des agents de soins de santé à base communautaire

Directives pour les nouveaux protocoles de traitement de la diarrhée à l intention des agents de soins de santé à base communautaire Directives pour les nouveaux protocoles de traitement de la diarrhée à l intention des agents de soins de santé à base communautaire n a pas encore fait l objet d un test sur le terrain Cette publication

Plus en détail

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous 1 457 route 105, unité 2 Chelsea (QC) J9B 1L2 (819) 827-4499 Fax : (819) 827-4459 Drmartine4kids@hotmail.com www.chelseachiro.com Formulaire pour les nouveaux Petits Date: Avant de commencer, nous aimerions

Plus en détail

Consultation II Lira District Questions et Réponses

Consultation II Lira District Questions et Réponses Consultation II Lira District Questions et Réponses Les questions suivantes ont été demandées à la population de Moroto County au cours des interviews à domicile. Dans la deuxième consultation, les participants

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION 2008 TITRE CPE Les Petits Bonheurs Code : CA 115.8.2 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET APPROBATION Date d approbation

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Coqueluche Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Définition et mode de transmission La coqueluche est une infection bactérienne peu ou pas fébrile de l'arbre respiratoire

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Mise à jour Janvier 2012 page 1 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Cette politique a été conçue afin de mieux cerner les interventions

Plus en détail

DEFINITIONS DE CAS RECOMMANDEES POUR LA NOTIFICATION DES MALADIES PRIORITAIRES. Age Definition de Cas Seuil d Alerte Seuil Epidemique

DEFINITIONS DE CAS RECOMMANDEES POUR LA NOTIFICATION DES MALADIES PRIORITAIRES. Age Definition de Cas Seuil d Alerte Seuil Epidemique 1 REPUBLIQUE DU RWANDA MINISTERE DE LA SANTE Po Box 84 KIGALI EID Division DEFINITIONS DE CAS RECOMMANDEES POUR LA NOTIFICATION DES MALADIES PRIORITAIRES Maladie/ Affection Paralysie flasque aiguë (PFA)

Plus en détail

CRIXIVAN 400mg. Indinavir, IDV. IP inhibiteurs de la protéase

CRIXIVAN 400mg. Indinavir, IDV. IP inhibiteurs de la protéase CRIXIVAN 400mg Indinavir, IDV IP inhibiteurs de la protéase Info-médicaments anti-vih en LSQ Octobre 2011 Français : LSQ : Il faut prendre 2 comprimés de Crixivan à jeun d avoir mangé aux 8 heures (trois

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

Ulcère gastroduodénal

Ulcère gastroduodénal Ulcère gastroduodénal Table des matières - Présentation du cas 3 - La patiente 4 - Exercice 5 - Traitement avant hospitalisation 6 - Exercice : Indication et Contre-indication (CI) 7 - Résultat de l'examen

Plus en détail

Bienvenue! Coordonnées : Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77

Bienvenue! Coordonnées : Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77 Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77 Bienvenue! Je vous propose de préparer notre premier entretien en voulant bien répondre au questionnaire ci-dessous,

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

Qu est-ce que c est la tuberculose?

Qu est-ce que c est la tuberculose? Qu est-ce que c est la tuberculose? La tuberculose, souvent connu comme TB, est une maladie propagée par le microbe tuberculose. A peu près 8 millions de personnes par an sont infectées par la TB et 2

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements 27 L enfant avant tout Diarrhée et vomissements Les vomissements et la diarrhée sont deux des principales raisons pour lesquelles les parents amènent leurs enfants à l urgence d un hôpital. À L Hôpital

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

Guide pratique. Collectivités. de jeunes enfants et maladies. infectieuses. Société Française de Pédiatrie

Guide pratique. Collectivités. de jeunes enfants et maladies. infectieuses. Société Française de Pédiatrie Guide pratique Collectivités de jeunes enfants et maladies infectieuses Société Française de Pédiatrie Avant-propos Ce guide est le fruit d une collaboration entre la Direction générale de la santé, la

Plus en détail

CARTE 1 ACTIVITE PHYSIQUE. 1. Entraînement intensif et sport de compétition plus d une fois par semaine

CARTE 1 ACTIVITE PHYSIQUE. 1. Entraînement intensif et sport de compétition plus d une fois par semaine CARTE 1 ACTIVITE PHYSIQUE (question AP.01 - questionnaire en face à face, p.13) 1. Entraînement intensif et sport de compétition plus d une fois par semaine 2. Jogging, autre sport de détente ou jardinage,

Plus en détail

Informations personnelles

Informations personnelles Informations personnelles Remplir ou coller ici la vignette de votre mutuelle Vignette mutuelle Nom :... Prénom :... Âge :... Adresse :... Tél. :... Type de diabète :... Votre Traitement :... En cas d

Plus en détail

X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence

X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence X-Plain La Grippe H1N1 (Grippe Porcine) Résumé de Référence Introduction La grippe H1N1, également appelée grippe porcine, est une maladie respiratoire des porcs qui s est répandue maintenant parmi les

Plus en détail

Livret de formation I «LE RHUME» Sommaire. Les leçons. 4/ RHU04 Pneumonie chez l enfant : diagnostic et traitement

Livret de formation I «LE RHUME» Sommaire. Les leçons. 4/ RHU04 Pneumonie chez l enfant : diagnostic et traitement Livret de formation I «LE RHUME» Sommaire Les leçons 1/ RHU01 Les symptômes 2/ RHU02 Le traitement 3/ RHU03 La prévention 4/ RHU04 Pneumonie chez l enfant : diagnostic et traitement 5/ RHU04a Evaluation

Plus en détail

Le méthotrexate pour les grossesses extra-utérines : Ce que vous devez savoir

Le méthotrexate pour les grossesses extra-utérines : Ce que vous devez savoir Le méthotreate pour les grossesses etra-utérines : Ce que vous devez savoir Comprendre et vivre une grossesse etra-utérine peut être éprouvant et angoissant. Nous avons réalisé ce livret pour vous aider,

Plus en détail

FICHE MÉDICALE Pour un service personnalisé

FICHE MÉDICALE Pour un service personnalisé FICHE MÉDICALE Pour un service personnalisé Merci de prendre le temps de bien compléter ce questionnaire. Vos réponses détaillées nous aideront à mieux individualiser les soins aux campeurs et leur permettre

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

LISEZ CE DOCUMENT POUR ASSURER UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DE VOTRE MÉDICAMENT RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS

LISEZ CE DOCUMENT POUR ASSURER UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DE VOTRE MÉDICAMENT RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS LISEZ CE DOCUMENT POUR ASSURER UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DE VOTRE MÉDICAMENT RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS Pr PREVACID lansoprazole en capsules à libération prolongée

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS SERVANT À TRAITER ET

LES MÉDICAMENTS SERVANT À TRAITER ET À GUÉRIR LA TUBERCULOSE Les médicaments décrits ci-dessous sont ceux qu on utilise couramment pour traiter la tuberculose. Dans certaines situations, on pourrait vous administrer des médicaments ne figurant

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

Séquence 1 : Votre diagnostic?

Séquence 1 : Votre diagnostic? 1 Séquence 1 : Il y a 15 jour M. A, 21 ans a présenté une broncho-pneumopathie aiguë avec fièvre importante. Son état s'est grandement amélioré sous traitement antibiotique. Mais il se plaint toujours

Plus en détail

Diagramme A Diagramme d autoévaluation de la grippe ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS. Votre enfant présente-t-il l un des symptômes suivants?

Diagramme A Diagramme d autoévaluation de la grippe ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS. Votre enfant présente-t-il l un des symptômes suivants? Diagramme A Diagramme d autoévaluation de la ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS Votre enfant présente-t-il l un des symptômes suivants? Il a une température de 38 C (100,4 F) ou plus OU Il a de la fièvre et

Plus en détail

Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya :

Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya : Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya : Ces remèdes sont donnés à titre indicatif et ne doivent pas remplacer une visite chez votre médecin et ne substitue en aucun cas au traitement donné.

Plus en détail

Soulager parfois, référer souvent, rôle du pharmacien pour améliorer l accès aux soins des populations en Afrique.

Soulager parfois, référer souvent, rôle du pharmacien pour améliorer l accès aux soins des populations en Afrique. Soulager parfois, référer souvent, rôle du pharmacien pour améliorer l accès aux soins des populations en Afrique. Pr. A. Helali, Centre National de Pharmacovigilance et de Matériovigilance LA PROBLEMATIQUE

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

Ebola dans la pratique. Se préparer en 10 étapes

Ebola dans la pratique. Se préparer en 10 étapes Ebola dans la pratique Se préparer en 10 étapes 1 1. Qu est-ce que la fièvre Ebola? Ebola est un virus filiforme qui se rencontre en Afrique sub-saharienne Hôte naturel = animaux sauvages P. ex. chauves-souris,

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

Version 2.0 : 17 décembre 2014

Version 2.0 : 17 décembre 2014 Gestion de la santé au travail : mesures à prendre pour le traitement des travailleurs de la santé qui ont eu des contacts ou des contacts étroits avec la maladie à virus Ebola (MVE) Version 2.0 : 17 décembre

Plus en détail

Comprimés de warfarine sodique, norme Bristol-Myers Squibb (forme cristalline) à 1, 2, 2,5, 3, 4, 5, 6 et 10 mg. Anticoagulant

Comprimés de warfarine sodique, norme Bristol-Myers Squibb (forme cristalline) à 1, 2, 2,5, 3, 4, 5, 6 et 10 mg. Anticoagulant 1 Pr COUMADIN* Comprimés de warfarine sodique, norme Bristol-Myers Squibb (forme cristalline) à 1, 2, 2,5, 3, 4, 5, 6 et 10 mg Anticoagulant RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX PATIENTS Nous vous invitons à lire

Plus en détail

Cefadroxil Sandoz 500mg/5ml poudre pour suspension orale

Cefadroxil Sandoz 500mg/5ml poudre pour suspension orale Notice 1/5 Lisez attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Conservez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Consultez votre médecin ou votre pharmacien

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Les textes et pictogrammes sont extraits de l aide mémoire SST de l INRS AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cet aide-mémoire est téléchargeable sur notre site internet http://www.formenpreve-formations.fr/

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement Certains travaux vous exposent à des agents infectieux qui peuvent avoir des conséquences sur votre santé : bactéries,

Plus en détail

SYNERGIE DES PRODUITS FOREVER

SYNERGIE DES PRODUITS FOREVER SYNERGIE DES PRODUITS FOREVER 1 DÉFINITION Combinaison de différents produits qui procure un meilleur effet que la somme de leurs effets individuels. 2 MÉTHODOLOGIE Vous trouverez dans ce support quelques

Plus en détail

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES. Adopté par le Conseil d administration de la

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES. Adopté par le Conseil d administration de la SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE POLITIQUE DE PRÉVENTION DES MALADIES Adopté par le Conseil d administration de la Corporation Services à la Petite Enfance de St-Lazare Le 29 octobre 2012 2 Table

Plus en détail

Amoxiclav Sandoz 500 mg comprimés pelliculés

Amoxiclav Sandoz 500 mg comprimés pelliculés Notice 1/5 Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions, si vous

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Vaccin bivalent contre l hépatite A et l hépatite B Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS Session de Juillet 2013 DCEM1 MODULE : MICROBIOLOGIE-PARASITOLOGIE-PHARMACOLOGIE-PATHOLOGIE INFECTIEUSE PATHOLOGIE INFECTIEUSE CLINIQUE QCM : Une ou plusieurs propositions

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 5 Quelques généralités en soins aromatiques 7 Introduction 9 Les huiles essentielles chémotypées (HECT) 13

Table des matières. Remerciements 5 Quelques généralités en soins aromatiques 7 Introduction 9 Les huiles essentielles chémotypées (HECT) 13 Table des matières Remerciements 5 Quelques généralités en soins aromatiques 7 Introduction 9 Les huiles essentielles chémotypées (HECT) 13 Un peu d histoire 13 Les chémotypes ou l aromathérapie d aujourd

Plus en détail

QUI SAUVENT NOS ENFANTS

QUI SAUVENT NOS ENFANTS LES GESTES QUI SAUVENT NOS ENFANTS Livret des mamans du Congo Confessions religieuses un 115 le téléphone qui sauve conseils pour l enfant malade 24h/24* *Coût de l appel : 50 f cfa illimité Table des

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ENFANT RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ENFANT RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ENFANT RECOMMANDATIONS PRINCIPAUX MESSAGES Les IPP contrôlent mieux l acidité diurne que l acidité nocturne. Ils doivent être administrés

Plus en détail

Le réseau SEP Bretagne vous informe sur : La gestion des effets secondaires des traitements immunomodulateurs Interferons et Copaxone

Le réseau SEP Bretagne vous informe sur : La gestion des effets secondaires des traitements immunomodulateurs Interferons et Copaxone Le réseau SEP Bretagne vous informe sur : La gestion des effets secondaires des traitements immunomodulateurs Interferons et Copaxone 1 Madame, Monsieur, Votre neurologue vous a prescrit un traitement

Plus en détail

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI ? Vous avez besoin de conseils sur la manipulation de vos stylos injecteurs d insuline ou sur votre lecteur de glycémie Sanofi Diabète? Des outils à votre service pour

Plus en détail

TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES

TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La tuberculose est une maladie contagieuse causée par le Mycobacterium tuberculosis aussi appelé bacille de Koch. Au moment de l inhalation du bacille

Plus en détail

ISSIANGUE&Marie&Alicia! ARIANATCHY&Lydie! TARDIVEL&Anthony! ORTAIN&Mickaëlle! QUENOU&Sarisse!

ISSIANGUE&Marie&Alicia! ARIANATCHY&Lydie! TARDIVEL&Anthony! ORTAIN&Mickaëlle! QUENOU&Sarisse! !! ! Les$participants$:!! HATIM&Fatema! LUC&Bélinda&Marianne! ISSIANGUE&Marie&Alicia! ROBERT&Chloé!!! SENICOURT&Marine! DESPLAT&Mateo! TIERPIED&Terrence! HOARAU&Solène! ELELEARA&Coralie&! ARIANATCHY&Lydie!

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Retour à la la page de présentation. Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage

Retour à la la page de présentation. Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage Retour à la la page de présentation Hum.Il y a quelque chose qui ne va pas sur cette plage Retour à la la page de présentation Clique sur un personnage de ton choix pour en apprendre davantage! Tout au

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

~ Family Physician Kit ~

~ Family Physician Kit ~ ~ Family Physician Kit ~ www.mydoterra.com/nadjakpettitt Huiles Simples: arbre à thé: Premiers Secours pour la Peau acné grippe otite eczéma support du système immunitaire problèmes cutanés à appliquer

Plus en détail

Ulcère du pied diabétique

Ulcère du pied diabétique CASC du Nord-Est AIDEZ VOTRE GUÉRISON Votre guide pour le soin d une plaie Ulcère du pied diabétique 310-CASC healthcareathome.ca/northeast/fr www.lignesantenord-est.ca WOUND SELF MANAGEMENT PROGRAM LE

Plus en détail

Les thèmes abordés sont :

Les thèmes abordés sont : Ceci est un protocole réalisé afin de vous guider dans les démarches à suivre en cas de soins à apporter à un enfant. Si un enfant se blesse ou tombe malade dans l établissement, les parents doivent obligatoirement

Plus en détail

Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE!

Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE! L utilisation inadaptée des antibiotiques entraîne la formation de bactéries antibiorésistantes. Chaque année, plus de 25 000 personnes en meurent dans l UE! Les antibiotiques ne sont pas des bonbons!

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! Document adapté pour le Nord-Cameroun par «Communication pour le développement» marcodev@orange.

Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! Document adapté pour le Nord-Cameroun par «Communication pour le développement» marcodev@orange. Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! 1 Voici des conseils pour bien nourrir l enfant et lui assurer la santé. 2 Comment la maman doit faire téter son bébé 3 Comment la maman doit faire téter

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR TUSSO RHINATHIOL 1,33 mg/ml sirop TUSSO RHINATHIOL 1 mg/ml sirop TUSSO RHINATHIOL 10 mg comprimés à sucer (bromhydrate de dextrométhorphane) Veuillez lire attentivement

Plus en détail