DÉFINITION : Page 1/12

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉFINITION : Page 1/12"

Transcription

1 DÉFINITION : La chimiothérapie est régulièrement offerte pour le traitement du cancer. Les médicaments utilisés visent à détruire les cellules cancéreuses qui pourraient être présentes dans l organisme, les empêcher de se multiplier ou d envahir d autres parties du corps. La chimiothérapie peut être utilisée : en traitement unique pour détruire les cellules cancéreuses; avant une intervention chirurgicale afin de diminuer le volume de la tumeur; après une chirurgie afin de détruire les cellules cancéreuses qui auraient échappé à l intervention; en combinaison avec de la radiothérapie; en soins palliatifs, pour soulager la douleur ou autres symptômes d un cancer. Les médicaments utilisés dans le traitement du cancer sont appelés des antinéoplasiques. Les antinéoplasiques n attaquent pas uniquement les cellules cancéreuses, ils peuvent également affecter d autres cellules qui se reproduisent rapidement comme les cellules du système sanguin, du système digestif, des follicules pileux (cheveux), des cellules de la peau et les cellules de la reproduction. Les effets sur les cellules saines, que l'on appelle les effets secondaires, sont pour la plupart du temps temporaires et elles reprennent leur fonction normale à la fin du traitement de chimiothérapie. Les effets secondaires de la chimiothérapie peuvent être différents en raison des médicaments utilisés et diffèrent d une personne à l autre. Le suivi que nécessite votre traitement de chimiothérapie se fait grâce à l expertise de l équipe de médecins, pharmaciens et infirmières. Page 1/12

2 RECOMMANDATIONS : Soins des cheveux La perte des cheveux est parfois inévitable selon le type de chimiothérapie utilisé, mais des soins préventifs peuvent contribuer à diminuer cette perte. Pendant toute la durée de la chimiothérapie et quelques mois après nous vous conseillons : d éviter le plus possible la coloration de vos cheveux, sinon utiliser des produits à base de végétaux; d éviter les permanentes; d éviter le séchoir à cheveux, le fer à friser, le fer plat, des rouleaux pour la mise en plis ou de faire des «brushing»; d éviter les pinces à cheveux, les élastiques, les barrettes et les peignes fins; d éviter de brosser vos cheveux de façon trop énergique, utiliser une brosse souple; de raccourcir les cheveux s ils sont longs. Amincir les cheveux s ils sont épais; d utiliser une taie d oreiller de satin (il y a moins de friction sur le cuir chevelu). Un jupon antistatique peut bien faire l affaire sur votre oreiller; d utiliser un shampoing doux, protéiné et un revitalisant pour démêler facilement les cheveux, bien rincer et assécher en épongeant doucement avec une serviette. La chute des cheveux causée par la chimiothérapie est temporaire, partielle, laissant la chevelure clairsemée. Cependant, dans de très rares exceptions, elle peut être permanente. L utilisation d un bonnet réfrigérant peut aider à prévenir la chute des cheveux. Le bonnet réfrigérant se pose sur la tête durant les séances de chimiothérapie. La perte des cils, sourcils ou poils d autres parties du corps est possible, mais plus rare et moins importante. La chute des cheveux peut survenir de 2 à 3 semaines après un traitement de chimiothérapie. Habituellement les cheveux repoussent après 1-1½ mois à la fin des traitements de chimiothérapie. Il est possible qu ils soient plus épais et plus frisés. À la fin des traitements de chimiothérapie, il est préférable d attendre 6 mois avant d appliquer votre teinture habituelle. Par contre, vous pouvez continuer à utiliser une teinture à base de produits végétaux. Si vous envisagez de porter une prothèse capillaire, il est conseillé de la choisir avant le début de la perte des cheveux, il sera plus facile de respecter la couleur et la texture de vos cheveux. Certaines assurances défraient une partie des coûts. Si tel est le cas, demandez à votre médecin une prescription. La location de prothèse capillaire est disponible à la Société canadienne du cancer et à la Fondation québécoise du cancer. Vous pouvez également porter des foulards, chapeaux ou turbans. N hésitez pas à contacter le programme «Belle et bien dans sa peau», (voir les références à la page 10) pour vous aider à choisir des parures de tête ou à obtenir des conseils de maquillage. Vous pouvez communiquer avec cet organisme afin de connaître les services offerts dans votre région. Page 2/12

3 Soins de la peau et des muqueuses La chimiothérapie provoque des modifications temporaires au niveau de la peau et des muqueuses. Les altérations les plus fréquentes sont une sécheresse de la peau et des muqueuses, une modification de la couleur de la peau (taches brunes), une sensibilité accrue au soleil et parfois l apparition d acné. Pendant toute la durée de la chimiothérapie et dans les semaines suivantes, nous vous recommandons : d appliquer quotidiennement une crème hydratante non parfumée pour le corps. Pour les mains et les pieds, utiliser une crème pour peau très sèche; d utiliser une protection solaire de FPS 30 à 60 selon la durée d exposition et la saison; d utiliser des larmes artificielles en gouttes ou en gel en présence de sécheresse des yeux ou de larmoiement; d appliquer un gel hydratant en présence de sécheresse du nez; de boire beaucoup (2 à 3 litres de liquide par jour) afin de contrer la sécheresse de la bouche. L utilisation du rince-bouche maison peut aider à prévenir l apparition d ulcères dans la bouche (voir recette). Éviter les rince-bouches commerciaux qui contiennent de l alcool, car ils assèchent les tissus de la bouche. Si les lèvres sont sèches appliquer un lubrifiant (vaseline ou autre lubrifiant à base d eau); de mâcher de la gomme sans sucre ou des bonbons sans sucre afin de faciliter la salivation. Rince-bouches -1- Rince-bouche maison 5 ml de sel (1c. à thé) 5 ml de bicarbonate de soude (1c. à thé) 1 litre d eau (4 tasses) Rincer la bouche 5-6 fois par jour. La solution se garde 24 heures à la température de la pièce ou 3 jours au réfrigérateur. -2- Gargarisme au Maalox Si le rince bouche-maison est inefficace, utiliser le Maalox à la place. Le Maalox peut être avalé. -3- Si le problème persiste Communiquer avec le pharmacien de l oncologie ou l infirmière. Utiliser une brosse à dents à poils souples. Utiliser la soie dentaire, selon vos habitudes. Une hygiène buccale rigoureuse est recommandée pour maintenir la muqueuse buccale saine. Éviter les aliments irritants, acides et épicés. La température ou la texture des aliments peuvent vous incommoder. Aviser le pharmacien de la clinique : si douleur, rougeur, ulcérations ou plaques blanches dans la bouche qui entraînent de la difficulté à boire ou manger si douleur à la bouche non soulagée par la médication ou autres moyens Vous présenter à l urgence : si ulcères et douleur dans la bouche vous empêchant la prise de liquide, incluant les médicaments, depuis plus de 24 heures. si lésions dans la bouche avec fièvre de plus de 38 0 C. depuis 1 heure ou si vous faites plus de 38,3 0 C. Page 3/12

4 Hydratation et nutrition Les cellules du goût, qu on appelle papilles gustatives, sont à renouvellement rapide. Localisées sur la langue, elles sont utilisées pour analyser la saveur des aliments en bouche. Certaines chimiothérapies les endommagent temporairement ce qui amène une modification ou perte du goût. Ceci peut faire modifier vos habitudes alimentaires. Si vous avez une modification ou perte de goût, votre appétit risque d être influencé. Il est toutefois important de maintenir vos réserves d énergies et un équilibre alimentaire. Pour ce faire : Rincez-vous la bouche avant et après avoir mangé, afin de nettoyer vos papilles. Comme rincebouche, vous pouvez utiliser de l eau salée (½ c. à thé sel dans 1 tasse d eau), du «Ginger Ale» ou du thé. Boire pendant les repas, pour masquer le mauvais goût. Boire de l eau aromatisée (au citron, aux fruits, etc.). Favoriser des aliments froids ou à la température ambiante pour atténuer les odeurs et les goûts prononcés. Relever les mets que vous trouvez fades avec des marinades sucrées, des condiments, des fines herbes, des sauces. Améliorer le goût des viandes, des volailles ou du poisson en les faisant mariner dans du vin ou des jus de fruits. Atténuer l arrière goût déplaisant des aliments en suçant des bonbons au citron, à la menthe ou mâcher de la gomme. Manger des morceaux de fruits congelés tels : raisins, cantaloup, oranges, melon d eau, etc. Si vous trouvez que la nourriture a un goût métallique, utiliser des ustensiles de plastique. Aussi, privilégier les aliments frais plutôt que les mets en conserve qui peuvent augmenter le goût métallique. Opter pour des collations régulières et de petites quantités cela peut être une alternative pour essayer différentes saveurs. Garder autant que possible une alimentation équilibrée, riche en protéines et en fibres. Si vous avez déjà une diète spécifique, veuillez la continuer. S assurer de boire entre 2 à 3 litres de liquide par jour et principalement de l eau. Page 4/12

5 Nausées et vomissements La chimiothérapie peut provoquer des nausées et des vomissements. Ce problème est temporaire et il affecte différemment les personnes qui reçoivent de la chimiothérapie. Le pharmacien de la clinique d oncologie vous expliquera comment prendre les médicaments anti-nauséeux. Pour diminuer les nausées, nous vous conseillons : de manger avant vos traitements de chimiothérapie; de prendre plusieurs petits repas ou collations par jour, riches en protéines; de prendre des biscuits secs salés (biscuits soda, biscottes) si nausées ou inconfort à l estomac; d éviter les aliments épicés, acides, gras ou trop sucrés; d éviter les aliments qui dégagent une odeur forte (café, chou, oignon, poisson, etc.). Préférer les aliments froids ou réchauffés lentement, si les odeurs provoquent des nausées; de boire beaucoup de liquide à petites gorgées, éviter de boire une grande quantité d eau à la fois; d éviter de s étendre au moins 2 heures après avoir mangé; d aviser le pharmacien, votre infirmière pivot ou nutritionniste si : les nausées et les vomissements persistent malgré la médication prescrite les nausées vous empêchent de prendre la médication prescrite plus de trois vomissements en 24 heures vous avez des brûlements d estomac ou sensation de plénitude à l estomac En général, les vomissements sont assez rares. La médication pour contrer les vomissements est très efficace. Diarrhée et constipation La chimiothérapie et certains médicaments utilisés pour contrôler les nausées peuvent entraîner de la diarrhée ou de la constipation. Si diarrhée : Éviter les fruits frais, les légumes crus et les aliments riches en fibre. Privilégier les fruits et les légumes cuits à la vapeur. Éviter les aliments qui irritent l intestin (oignon, chou, ail, noix, épices, friture, café, alcool et boissons gazéifiées). Éviter les produits laitiers, ils peuvent aggraver la diarrhée. Vous pouvez par contre prendre du yogourt (éviter les yogourts avec teneur élevée en bactéries) Si diarrhée importante, s assurer de prendre suffisamment de liquide. Ajouter 5 ml (1c. à thé) de sel par litre d eau pour compenser la perte de sodium occasionnée par la diarrhée. Au besoin prendre du Gatorate ou du Pédialyte. Recette maison pour solution de type Pédialyte 300 ml de jus d orange ml d eau + 2,5 ml (1/2 c. à thé de sel Page 5/12

6 Prendre la médication anti-diarrhée prescrite, selon les recommandations du pharmacien de la clinique d oncologie. Aviser le pharmacien, votre infirmière pivot ou la nutritionniste si : plus de 3 selles liquides par jour diarrhée non soulagée par la médication Consulter ou se présenter à l urgence si : vous avez une douleur intolérable au ventre si la diarrhée persiste plus de 24 heures vous avez de la fièvre, (38,3 C, (100,9 F) vous avez du sang dans les selles ou selles noires (comme du charbon) Si constipation : Boire beaucoup de liquide (2 à 3 litres par jour). Augmenter les sources de fibre de votre alimentation (fruits frais, légumes crus, pain de blé, céréales de grains entiers). Boire des jus de pruneaux. Aviser le pharmacien, votre infirmière pivot ou nutritionniste si : aucune selle depuis 3 jours la constipation persiste malgré la médication prescrite selles très dures avec difficulté à les évacuer mal de ventre ou crampe ventre gonflé ou ballonné absence de gaz Vous présenter à l urgence si : arrêt de selles depuis 3 jours avec douleur intolérable au ventre nausées (mal de cœur) et vomissement ventre gonflé sensation de ne plus avoir de gaz Page 6/12

7 Prévention des infections (fièvre) Une diminution des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes du sang surviendra 1 à 2 semaines après le traitement de chimiothérapie. Les globules blancs sont des cellules qui défendent le corps contre les infections. Une baisse du nombre de globules blancs (leucocytes) dans le sang vous rendra plus vulnérable aux infections. Aucun symptôme physique n est apparent lors de la baisse des globules blancs. Pour diminuer les risques d infection, plusieurs mesures peuvent être prises : Se laver les mains très souvent et demander à votre entourage de le faire également. Éviter le contact avec les personnes atteintes de maladie contagieuse (rhume, grippe, rougeole, varicelle, diarrhée, etc.) surtout la 2 e semaine suivant le traitement. Enlever les prothèses dentaires pour la nuit. Si urgence dentaire (abcès, bris de plombage, etc.), communiquer avec l infirmière de l oncologie ou avec un médecin avant d entreprendre un traitement quelconque. S il n y a pas d urgence, il est préférable d attendre 1 mois après la fin des traitements de chimiothérapie pour recevoir des soins dentaires. Éviter les fromages au lait cru, les tartares, les sushis, les œufs crus et les aliments qui demeurent longtemps à la température de la pièce (ex. un buffet). Manipuler la litière des chats ou des oiseaux avec des gants. Aviser l infirmière en oncologie ou votre médecin si vous avez été en contact avec une personne qui avait la varicelle ou la rougeole. Il est important de contrôler régulièrement votre température surtout entre la 7 e et la 14 e journée suivant le traitement de chimiothérapie ou si présence de frissons ou sensation d être fiévreux. La température normale du corps est de 37 0 C. (98 0 F.). Une semaine après votre traitement SI VOTRE TEMPÉRATURE CORPORELLE EST DE 38 0 C (100,4 0 F), reprendre votre température dans une heure et si elle encore à 38 0 C OU SI VOTRE TEMPÉRATURE EST DE PLUS DE 38,3 0 C (100,9 0 F) Vous présentez à l urgence Ne pas prendre d acétaminophène ou d anti-inflammatoire qui pourraient masquer la fièvre Si vous ne faites pas de fièvre, mais vous présentez d autres symptômes tels : troubles urinaires, congestion nasale, toux, etc., veuillez consulter votre médecin de famille. Page 7/12

8 Anémie et fatigue La baisse de globules rouges dans le sang peut occasionner de l anémie, de la fatigue et de l essoufflement. Pour diminuer les effets secondaires de l anémie, nous vous conseillons : de se reposer dès que la fatigue se fait sentir. d'éviter le surmenage. de demander de l aide de votre entourage pour les travaux ménagers et l entretien de la maison. de demeurer actif selon votre capacité. de s adonner régulièrement à des exercices physiques comme la marche. Saignement La baisse du nombre de plaquettes dans le sang ou certains médicaments contre le cancer peuvent causer des saignements. Les plaquettes jouent un rôle essentiel dans la coagulation. Les zones du corps le plus souvent touchées par la baisse des plaquettes sont les muqueuses de la bouche, la peau, l estomac, les intestins, les voies respiratoires, l appareil génital et urinaire et la région cérébrale, c est pourquoi il faut : éviter la constipation. éviter l utilisation de laxatif puissant, de suppositoires ou de lavements ou la prise de température par voie rectale. éviter de prendre des médicaments qui peuvent prolonger le temps de saignement comme les médicaments contenant de l aspirine md ou des dérivés de l acide acétylsalicylique. Si vous en prenez déjà pour un autre problème de santé, vérifier avec votre médecin ou le pharmacien d oncologie. Demander conseil au pharmacien avant l achat de tout produit en vente libre. Aviser l infirmière de la clinique d oncologie ou votre infirmière pivot si : saignement de nez sang dans les urines sang dans les selles sang dans les crachats présence de plusieurs ecchymoses sur la peau (bleus) Vous présentez à l urgence si : saignement de nez continuel malgré une pression pendant 10 minutes sang dans les vomissements utilisation d une serviette hygiénique ou plus à l heure (pour les femmes) Page 8/12

9 Sexualité Certaines chimiothérapies peuvent réduire le fonctionnement des ovaires de façon définitive ou temporaire. C est pourquoi vous pouvez avoir des symptômes de la ménopause. Ces symptômes, (ex. : bouffées de chaleur, cycle menstruel irrégulier ou absent, sécheresse vaginale), surviennent souvent après un ou deux cycles de chimiothérapie. Si vous présentez un inconfort lors des relations sexuelles dû à une sécheresse vaginale, utiliser un gel lubrifiant. Les femmes ne doivent pas avoir de grossesse pendant la chimiothérapie. Il faut donc utiliser une contraception appropriée, car même si le cycle menstruel est interrompu, une grossesse est possible. De façon générale, la libido est modifiée durant tout le traitement de chimiothérapie et quelques temps après ce en raison des différents effets secondaires observés (nausées, vomissements, etc.). Toutefois, à la fin du traitement de chimiothérapie, dès que la personne se sent mieux et que les effets secondaires disparaissent, le désir revient souvent à son niveau habituel. Soyez vigilent : Lorsque l on reçoit de la chimiothérapie, notre sang et nos liquides biologiques (vomissements, urines, selles, sécrétions vaginales et spermes) deviennent cytotoxiques. En règle générale, tout se résorbe après 96 heures, soit 4 jours après avoir reçu la dernière dose de chimiothérapie de votre cycle. On demande aux hommes d uriner en position assise. Fermer le couvercle de la cuvette de toilette après utilisation et actionner la chasse d eau 2 fois pour éliminer la contamination, et ce, pour les 4 jours suivant le traitement de chimiothérapie. La literie et le linge souillés par les excreta durant les 4 jours suivant le traitement doivent être lavés séparément du lavage régulier. Le lavage des mains est une mesure de précaution importante à respecter. Vous devez toujours vous laver les mains après avoir manipulé les médicaments de chimiothérapie Si vous devez manipuler les excréta (urine, selles, vomissements) vous devez : porter une paire de gants en caoutchouc et toujours vous laver les mains après ces manipulations Le port du condom, lors du traitement de chimiothérapie et pour les 4 prochains jours suivant le cycle de chimiothérapie est fortement suggéré lors des relations sexuelles. Il est également important d utiliser une méthode de contraception afin de ne pas avoir d enfant durant le traitement. La simple présence physique auprès d une personne recevant de la chimiothérapie n est pas dangereuse. Vous pouvez coller et embrasser la personne qui reçoit des traitements de chimiothérapie. Page 9/12

10 Références : Hôpital du St-Sacrement : Pharmacien de la clinique d oncologie : poste 4707 du lundi au vendredi de 8 h à 16 h Clinique des maladies du sein : , pour rendez-vous avec le médecin Hôpital de l enfant Jésus : Pharmacien de la clinique d oncologie : poste 3564 du lundi au vendredi de 8 h à 16 h Infirmière de la salle de traitement : du lundi au vendredi de 8 h à 17 h Infirmière de la salle de traitement : du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30 Infirmière pivot : Vous sera remis par celle-ci Programme Bell et bien dans sa peau Site Web : Site Internet : Page 10/12

11 Notes personnelles : Page 11/12

12 Page 12/12

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Madame, Mademoiselle, Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monsieur, Vous allez recevoir une chimiothérapie en hôpital de jour au Centre Hospitalier de l Arrondissement de Montreuil-sur-Mer (C.H.A.M.). Ce livret d information est destiné

Plus en détail

CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE. Livret conseil

CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE. Livret conseil CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE Livret conseil so mmai re Hygiène de vie Hygiène bucco-dentaire Diététique Troubles du transit Conseils capillaires Repousse des cheveux Contraception Sexualité Expositions

Plus en détail

Bouche sèche. Parfois, l eau ne suffit pas. Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer. Spécialiste de la bouche sèche

Bouche sèche. Parfois, l eau ne suffit pas. Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer. Spécialiste de la bouche sèche Bouche sèche Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer Parfois, l eau ne suffit pas Spécialiste de la bouche sèche La bouche sèche : un effet indésirable fréquent lors du traitement

Plus en détail

«Manger = un plaisir!»

«Manger = un plaisir!» 9. Jeux: 1. Complète: A. Il faut en boire 1,5 litre par jour:... B. Quel est la première activité à réaliser pour éviter la constipation:... C. Certains aliments comme le poisson dégage beaucoup d o...

Plus en détail

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Buccal Œsophage Estomac Intestin grêle Colon Portion ano-rectale Mais aussi, nous observons des atteintes: Musculaires, rénales, pancréatico-biliaire,

Plus en détail

INFORMATION POUR LES PATIENTS 11/08 LE PROTOCOLE FEC

INFORMATION POUR LES PATIENTS 11/08 LE PROTOCOLE FEC LE PROTOCOLE FEC Madame, Monsieur, Dans les suites d une chirurgie pratiquée pour une tumeur mammaire, l équipe d oncologie chargée de vous prendre en charge dans le cadre de votre traitement postopératoire

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

Guide du traitement de radiothérapie de la tête et du cou

Guide du traitement de radiothérapie de la tête et du cou Guide du traitement de radiothérapie de la tête et du cou Vous trouverez ci-après des informations qui vous permettront de mieux comprendre ce qui se passera pendant votre traitement et sur les façons

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Mise à jour Janvier 2012 page 1 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Cette politique a été conçue afin de mieux cerner les interventions

Plus en détail

SOINS DE BOUCHE Conseils hygiéno-diététiques destinés aux patients

SOINS DE BOUCHE Conseils hygiéno-diététiques destinés aux patients Pour tout renseignement : Réseau ASPAN 1 Avenue Molière, Hôpital de Hautepierre, Bâtiment AX4 03 88 12 84 67 reseau.aspan67@yahoo.fr SOINS DE BOUCHE Conseils hygiéno-diététiques destinés aux patients Document

Plus en détail

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez DOSSIER DE LIAISON Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez SOMMAIRE I Coordonnées Utiles II Comprendre la Chimiothérapie III Précautions à prendre IV Déroulement Pratique I Coordonnées Utiles

Plus en détail

XELODA (capécitabine) Journal de bord

XELODA (capécitabine) Journal de bord Notes XELODA (capécitabine) Journal de bord avec plan d'action intégré Montréal Association canadienne du cancer colorectal 5, place Ville Marie, Bureau 1230 Montréal (Québec) Canada H3B 2G2 Téléphone

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

Une bonne hygiène buccodentaire : la clé pour prévenir les caries

Une bonne hygiène buccodentaire : la clé pour prévenir les caries Les principales fonctions de la salive Lubrification : lubrifie les membranes, les gencives et les dents Nettoyage : participe au mécanisme de nettoyage Dégustation : permet de bien goûter les aliments

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES Un guide à l intention des usagers et leurs proches Pour vous, pour la vie Ce document a comme objectif de vous donner des informations concernant

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Être acteur aujourd hui LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Texte : Charlotte Sax Graphisme : Marina Le Floch Éditeur responsable : Claire

Plus en détail

En savoir plus n 2 Cancer des ovaires

En savoir plus n 2 Cancer des ovaires Comment mieux s alimenter? En savoir plus n 2 Cancer des ovaires L alimentation pendant la prise en charge de votre cancer peut jouer un rôle important sur son évolution et sur votre état général (1).

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION 2008 TITRE CPE Les Petits Bonheurs Code : CA 115.8.2 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET APPROBATION Date d approbation

Plus en détail

Avec vous... pour comprendre et vivre avec les traitements de chimiothérapie. Centre de chimiothérapie

Avec vous... pour comprendre et vivre avec les traitements de chimiothérapie. Centre de chimiothérapie Centre de chimiothérapie Guide d information destiné au patient et à ses proches Avec vous... pour comprendre et vivre avec les traitements de chimiothérapie Table des matières Un mot pour vous...3 Un

Plus en détail

Symptômes Sensation de soif accrue Besoin d uriner plus souvent Fatigue. Signes de glycémie très élevée (acidocétose)

Symptômes Sensation de soif accrue Besoin d uriner plus souvent Fatigue. Signes de glycémie très élevée (acidocétose) 50878-FRE:50878-FRE 6/12/08 10:24 AM Page 4 Hyperglycémie et hypoglycémie Il suffit d un changement de santé, d alimentation, d activité physique ou de médicament pour faire monter ou baisser la glycémie.

Plus en détail

Prévention bucco-dentaire. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge!

Prévention bucco-dentaire. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Prévention bucco-dentaire Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Mise à jour mai 2010 CCAS - Prévention bucco-dentaire - Par le Docteur Dominique Mané-Valette, chirurgien-dentiste

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

MANGEZ ET BUVEZ POUR VOTRE VESSIE LES MEILLEURS CONSEILS POUR VOUS EN UN COUP D ŒIL. Soyez vous-même

MANGEZ ET BUVEZ POUR VOTRE VESSIE LES MEILLEURS CONSEILS POUR VOUS EN UN COUP D ŒIL. Soyez vous-même MANGEZ ET BUVEZ POUR VOTRE VESSIE LES MEILLEURS CONSEILS POUR VOUS EN UN COUP D ŒIL Soyez vous-même VOILÀ COMMENT PRENDRE SOIN DE VOUS Si vous êtes confrontée à des fuites urinaires, il est bon de prendre

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR RAGWITEK (Extrait d allergène standardisé, comprimé sublingual de petite herbe à poux [Ambrosia artemisiifolia], 12 Amb a 1-U) Le présent dépliant constitue

Plus en détail

de bonnes dents pour bébé

de bonnes dents pour bébé l atelier santé ville présente avec le soutien de de bonnes dents pour bébé Conseils bucco-dentaires aux parents de jeunes enfants www.la-crea.fr l apparition des premières dents Les dents permettent la

Plus en détail

La carie dentaire. Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide.

La carie dentaire. Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide. La carie dentaire Halte au grignotage! Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide. Cet acide peut ronger et abîmer l émail de tes dents. Si cette attaque par l acide se renouvelle

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

L équipe d oncologie du CSSS du sud de Lanaudière

L équipe d oncologie du CSSS du sud de Lanaudière L équipe d oncologie du CSSS du sud de Lanaudière Classe d enseignement pour la clientèle de la clinique ambulatoire d oncologie Élaboré Par Annie Jean, Mélanie Léonard et Annie Bombardier septembre 2011

Plus en détail

Juillet 2005 P529 (12/05) Printed at The Ottawa Hospital

Juillet 2005 P529 (12/05) Printed at The Ottawa Hospital Soin de la vulve Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez consulter votre

Plus en détail

Soins de la bouche. Informations destinées aux personnes sous chimiothérapie ou greffées de cellules hématopoïétiques

Soins de la bouche. Informations destinées aux personnes sous chimiothérapie ou greffées de cellules hématopoïétiques Soins de la bouche Informations destinées aux personnes sous chimiothérapie ou greffées de cellules hématopoïétiques L intérieur de la bouche est tapissé de cellules sensibles aux traitements contre le

Plus en détail

Comprendre la formule sanguine complète (FSC)

Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Notre mission Ce que vous devez savoir Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir

Plus en détail

DYSFONCTIONS TEMPORO- MANDIBULAIRES

DYSFONCTIONS TEMPORO- MANDIBULAIRES DYSFONCTIONS TEMPORO- MANDIBULAIRES Conseils et instructions pour soulager la douleur Pour vous, pour la vie Les patients souffrants de dysfonctions temporo-mandibulaires peuvent soulager leurs douleurs

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

1) Relation entre alimentation et carie dentaire

1) Relation entre alimentation et carie dentaire L équilibre alimentaire : un allié pour nos dents Agnès Nouhant Laurence Plouvier Diététiciennes CHU Jeudi 15 mars 2007 1 Introduction Pour garder de bonnes dents, il ne suffit pas de les brosser avec

Plus en détail

un curetage Si vous devez subir CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES Guide d accompagnement et d enseignement

un curetage Si vous devez subir CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES Guide d accompagnement et d enseignement CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES - 2705, boulevard Laurier, local 1185, 1er étage Québec (Québec) G1V 4G2 Téléphone : 418 654-2167 poste 1 Fax : 418 654-2172 Guide d accompagnement et d enseignement

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS SERVANT À TRAITER ET

LES MÉDICAMENTS SERVANT À TRAITER ET À GUÉRIR LA TUBERCULOSE Les médicaments décrits ci-dessous sont ceux qu on utilise couramment pour traiter la tuberculose. Dans certaines situations, on pourrait vous administrer des médicaments ne figurant

Plus en détail

Nom : Nom du chirurgien : Date ou mois présumé :

Nom : Nom du chirurgien : Date ou mois présumé : CONSIGNES PRÉOPÉRATOIRE Nom : Nom du chirurgien : Date ou mois présumé : Heure : À déterminer Vivre une chirurgie constitue un événement important. Nous vous présentons donc cet aide-mémoire, afin que

Plus en détail

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS!

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! Par Cathy Ouellet Conseillère en prévention et contrôle des infections Formation pour les bénévoles Juillet 2013 L exposition à des agents

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

Soins à la mère et recommandations de départ

Soins à la mère et recommandations de départ Soins à la mère et recommandations de départ Ce livret vous permet de prendre connaissance des soins pendant votre hospitalisation et des recommandations pour votre retour à la maison. Il complète l enseignement

Plus en détail

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11.

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11. Nutrition et Sport L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Qui est considéré comme sportif? Valérie Ducommun Diététicienne dipl. ES Diplôme universitaire Nutrition du Sportif A.F. Creff

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

ET CANCER. Informations pratiques. Vérités et idées fausses. Quelques références intéressantes. Contacts et adresses utiles.

ET CANCER. Informations pratiques. Vérités et idées fausses. Quelques références intéressantes. Contacts et adresses utiles. A L I M E N TAT I O N ET CANCER Informations pratiques Ligue suisse contre le cancer : www.liguecancer.ch Forum de la Ligue suisse contre le cancer : www.forumcancer.ch Institut national du cancer : www.e-cancer.fr

Plus en détail

Livret pour les familles des enfants atteints de cancer.

Livret pour les familles des enfants atteints de cancer. Livret pour les familles des enfants atteints de cancer. L Hôpital des Enfants à Westmead & Le Groupe d Oncologie Infantile. Bienvenue Bienvenue dans le livret pour les familles des enfants atteints de

Plus en détail

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES Service des Infrastructure, transport et environnement Direction de l environnement Inspection des aliments 827, boul. Crémazie Est, bureau 301 Montréal (Québec) H2M 2T8 Téléphone : (514) 280-4300 Télécopieur

Plus en détail

Une alimentation saine pour les tout-petits

Une alimentation saine pour les tout-petits Vous, votre enfant, et les aliments Une alimentation saine pour les tout-petits âgés de 2 à 5 ans Guide pour les parents et les personnes qui prennent soin des enfants Table des matières Pour une alimentation

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

La radiothérapie,qu est-ce que c est?

La radiothérapie,qu est-ce que c est? La radiothérapie,qu est-ce que c est? Télécharger la fiche La radiothérapie est un des traitements du cancer. Elle consiste à exposer les cellules cancéreuses d une tumeur à des rayonnements (on dit aussi

Plus en détail

Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches

Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches Centre Hospitalier Pontoise Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches Chef de service : Docteur Hugo GONZALEZ Cadre de santé : Madame Johanne NORELUS Vous allez être

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur la chimiothérapie

Ce qu il faut savoir sur la chimiothérapie Couvert Chimio 12/29/05 9:59 Page 1 LES GUIDES DE LA FONDATION QUÉBÉCOISE DU CANCER Ce qu il faut savoir sur la chimiothérapie Un guide pour la personne en traitement de chimiothérapie www.info-cancer.com

Plus en détail

Méthodologie. Eating Tips for Dealing with Nausea (Réseau universitaire de santé) Nausea and Vomiting (Centre des sciences de la santé Sunnybrook)

Méthodologie. Eating Tips for Dealing with Nausea (Réseau universitaire de santé) Nausea and Vomiting (Centre des sciences de la santé Sunnybrook) Méthodologie Le présent guide du patient a été élaboré conformément à la méthodologie ADAPTE (pour plus de renseignements sur la méthodologie, visitez https://fr.cancercare.on.ca/cms/one. aspx?portalid=15157&pageid=17401).

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Vaccin bivalent contre l hépatite A et l hépatite B Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Unité soins protégés Conseils pour la sortie de votre enfant CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Introduction Le premier retour à la maison est un moment attendu mais aussi angoissant, que se soit

Plus en détail

Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya :

Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya : Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya : Ces remèdes sont donnés à titre indicatif et ne doivent pas remplacer une visite chez votre médecin et ne substitue en aucun cas au traitement donné.

Plus en détail

Chirurgie de Mohs. Soins postopératoires

Chirurgie de Mohs. Soins postopératoires Chirurgie de Mohs Soins postopératoires Cette brochure a été développée pour vous informer sur les soins postopératoires à la suite d une chirurgie de Mohs. Douleur, saignements, ecchymoses et enflure

Plus en détail

LE GUIDE DES VACANCES DU RAT

LE GUIDE DES VACANCES DU RAT Ce guide va vous aider à vous occuper au mieux des rats que vous allez garder pendant les vacances. Lisez-le attentivement et n hésitez pas à poser des questions, surtout si c est la première fois que

Plus en détail

4 e et 5 e années NOTES DE L ENSEIGNANT

4 e et 5 e années NOTES DE L ENSEIGNANT MISSION NUTRITION NOTES DE L ENSEIGNANT SOURCES ÉNERGÉTIQUES POUR LE CORPS Le corps a besoin de l énergie que fournissent les aliments pour que le cerveau pense, que les muscles fonctionnent, que le coeur

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

UNE BOUCHE. EN BONNE SANTé A TOUT ÂGE

UNE BOUCHE. EN BONNE SANTé A TOUT ÂGE UNE BOUCHE EN BONNE SANTé A TOUT ÂGE La muqueuse buccale Couche de cellules très fine et fragile qui tapisse l intérieur de la bouche. Les dents Servent à mâcher et prononcer correctement. Les papilles

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont Ce document a été conçu à partir de la politique des CPE suivants : CPE La Ritournelle, CPE La P tite

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

La gastro-entérite. Information destinée aux parents

La gastro-entérite. Information destinée aux parents La gastro-entérite Information destinée aux parents Votre enfant a la gastro-entérite Il présente des diarrhées ou de vomissements Ce dépliant est un outil complémentaire à l'information transmise par

Plus en détail

* Marque déposée de Natrel inc.

* Marque déposée de Natrel inc. * Marque déposée de Natrel inc. Chers hockeyeurs, Chers parents, Chers entraîneurs, Le contenu de ce Guide de nutrition haute performance pour les hockeyeurs a été élaboré en collaboration avec les nutritionnistes

Plus en détail

Guide pratique sur le thème de la mycose vaginale

Guide pratique sur le thème de la mycose vaginale Guide pratique sur le thème de la mycose vaginale Table des matières Qu est-ce qu une mycose vaginale? Comment se développe une mycose vaginale? 4 Comment reconnaît-on une mycose vaginale? 6 Automédication

Plus en détail

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

Guide. Chirurgie d un jour. Enfant (moins de 14 ans) HÔPITAL DE MARIA RÉVISÉ NOVEMBRE 2006

Guide. Chirurgie d un jour. Enfant (moins de 14 ans) HÔPITAL DE MARIA RÉVISÉ NOVEMBRE 2006 Guide Chirurgie d un jour Enfant (moins de 14 ans) RÉVISÉ NOVEMBRE 2006 HÔPITAL DE MARIA Chirurgie d un jour Contenu Avant la chirurgie... 2 À l unité de soins... 4 Au départ pour la salle d opération...

Plus en détail

Mythes et légendes alimentaires

Mythes et légendes alimentaires Mythes et légendes alimentaires Le pain, les pâtes et les pommes de terre font engraisser. FAUX. Ces aliments ne sont pas plus engraissant que d autres : c est plutôt parce qu on les aime bien que l on

Plus en détail

Quelles sont les causes de douleur pendant un cancer?

Quelles sont les causes de douleur pendant un cancer? Quelles sont les causes de douleur pendant un cancer? Les douleurs liées à la tumeur Les douleurs provoquées par les traitements du cancer 22 24 Chaque patient et chaque cancer sont différents. Les douleurs

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

Astuces pour des collations saines..

Astuces pour des collations saines.. Astuces pour des collations saines.. Féculents La portion pour une collation est plus petite que celle habituellement consommée à un repas Préférer les produits à base de céréales complètes, ils rassasient

Plus en détail

LA MUCITE. Brigitte Boulangier 15 mai 2012

LA MUCITE. Brigitte Boulangier 15 mai 2012 LA MUCITE Brigitte Boulangier 15 mai 2012 Définition et stades La mucite est une inflammation des muqueuses; elle peut s étendre de la bouche à tout le système digestif. La mucite buccale est un effet

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

ADMINISTRATION CONTINUE À DOMICILE DU 5FU

ADMINISTRATION CONTINUE À DOMICILE DU 5FU ADMINISTRATION CONTINUE À DOMICILE DU 5FU Guide pratique d enseignement sur l administration par accès périphérique et infuseur Pour vous, pour la vie Introduction Vous partez à la maison avec un dispositif

Plus en détail

GENERALITES SUR LES EFFETS SECONDAIRES INDESIRABLES DE LA CHIMIOTHERAPIE

GENERALITES SUR LES EFFETS SECONDAIRES INDESIRABLES DE LA CHIMIOTHERAPIE GENERALITES SUR LES EFFETS SECONDAIRES INDESIRABLES DE LA CHIMIOTHERAPIE Docteur Bruno Buecher, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris ; Docteur Roger Faroux, Centre Hospitalier Départemental de la Roche-Sur-Yon

Plus en détail

Soins adaptés. aux peaux sèches et sensibles

Soins adaptés. aux peaux sèches et sensibles Soins adaptés aux peaux sèches et sensibles 1 peau sèche Peau sèche : des causes multiples Il existe une barrière naturelle permettant à notre peau de ne pas trop se déshydrater. Cette dernière est composée

Plus en détail

Nous croyons que les principales causes de la perte de cheveux sont les suivantes :

Nous croyons que les principales causes de la perte de cheveux sont les suivantes : Nous croyons que les principales causes de la perte de cheveux sont les suivantes : Follicules encrassés. Accumulation de sébum secrété par les glandes sébacées. Accumulation de DHC (dihydrotestostérone)

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Fiches pratiques. Ce livret s accompagne de fiches pratiques détachables.

Fiches pratiques. Ce livret s accompagne de fiches pratiques détachables. Fiches pratiques Ce livret s accompagne de fiches pratiques détachables. Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Fiche 5 Fiche 6 Fiche 7 Fiche 8 Fiche 9 Fiche 10 Fiche 11 Fiche 12 Organisation des soins bucco-dento-prothétiques

Plus en détail

Troubles de la déglutition

Troubles de la déglutition Troubles de la déglutition Prévention des fausses routes dans les atteintes neurologiques chez l adulte Sommaire Définition................................ 3 Quand on avale........................... 4

Plus en détail

Brochure destinée aux patients. Comment utiliser les patchs contre la douleur? Des réponses aux questions les plus fréquentes

Brochure destinée aux patients. Comment utiliser les patchs contre la douleur? Des réponses aux questions les plus fréquentes Brochure destinée aux patients Comment utiliser les patchs contre la douleur? Des réponses aux questions les plus fréquentes Qu est-ce qu un patch? Quel est son mode d action? 3 Votre médecin vous a prescrit

Plus en détail

INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION

INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION 23 INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION Pour vous, pour la vie INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION Le méthotrexate est un médicament de choix pour le traitement de l arthrite rhumatoïde.

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE

LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE Explications et conseils en prévision de votre chirurgie Ce document pourra répondre à plusieurs de vos interrogations et vous aidera en prévision de votre

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral Extrait allergénique standardisé de pollen de graminée (fléole des prés, Phleum pratense) Veuillez lire attentivement cette notice

Plus en détail

Pour des dents de lait saines

Pour des dents de lait saines Pour des dents de lait saines Les dents de lait sont importantes pour le développement de l enfant Des dents de lait saines sont importantes pour la mastication et la santé générale de l enfant. La prévention

Plus en détail

LE SOIN DE BOUCHE. Journée mondiale des Soins Palliatifs MERCREDI 15 OCTOBRE 2014 M-J BOURGADE A. GUYOMARD IDE/EMSC/CHUM

LE SOIN DE BOUCHE. Journée mondiale des Soins Palliatifs MERCREDI 15 OCTOBRE 2014 M-J BOURGADE A. GUYOMARD IDE/EMSC/CHUM LE SOIN DE BOUCHE Journée mondiale des Soins Palliatifs MERCREDI 15 OCTOBRE 2014 M-J BOURGADE A. GUYOMARD IDE/EMSC/CHUM 1 Définition Objectifs Représentations Intentionnalité dans le soin Objectifs poursuivis

Plus en détail

Mon enfant est malade

Mon enfant est malade Mon enfant est malade repères pour reconnaître et comprendre la maladie agir et soulager mon enfant savoir quand et où consulter Guide élaboré grâce à la collaboration de médiateurs socioculturels, de

Plus en détail

Pour un match ayant lieu dans la matinée, vous pouvez prendre un petit déjeuner classique :

Pour un match ayant lieu dans la matinée, vous pouvez prendre un petit déjeuner classique : La préparation d un match passe aussi par l alimentation. Pour être performant lors d un match, il est essentiel de bien s alimenter avant! AVANT VOTRE MATCH Pour aborder votre match dans les meilleures

Plus en détail

La nature dans la peau

La nature dans la peau La nature dans la peau Les huiles essentielles L huile essentielle est un véritable concentré de plantes dont les propriétés sont centuplées par l effet de concentration. Il existe plus de 400 essences

Plus en détail