Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition"

Transcription

1 WHO/EMP/MAR/ Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition Synthèse des résultats des études publiées entre 1990 et 2006 Organisation mondiale de la Santé DACP- Department of Ambulatory Care and Prevention

2 RÉSUMÉ DES PRINCIPAUX POINTS Généralités L'utilisation inappropriée de médicaments délivrés sur ordonnance est un problème mondial qui a de graves conséquences pour les patients puisqu'il se traduit par des issues sanitaires insatisfaisantes, augmente les effets indésirables des médicaments, accélère l'apparition d'une résistance aux antimicrobiens, propage des infections transmises par le sang dues à l'utilisation de matériel d'injection non stérile et gaspille les ressources sanitaires déjà rares. Nombre de pays ont adopté des politiques pharmaceutiques nationales et des programmes pour les médicaments essentiels comportant des volets destinés à promouvoir un usage plus approprié des médicaments. Toutefois, ces initiatives sont souvent peu méthodiques et leur impact a rarement été étudié en détail. Cela tient sans doute en partie au manque de données probantes sur la gravité du problème et sur l'efficacité des diverses interventions à petite échelle testées pour améliorer l'utilisation des médicaments. Objectif L'objectif était de procéder à une revue systématique et quantitative des études publiées entre 1990 et 2007 sur l'utilisation des médicaments dans les pays en développement et en transition, et d'évaluer l'impact des interventions menées pour améliorer cette utilisation. Méthodes L'OMS a créé une base de données regroupant les études sur l'utilisation des médicaments au niveau des soins de santé primaires dans les pays en développement et les pays en transition. Cette base de données contient des informations quantitatives sur les indicateurs courants de l'usage des médicaments qui sont extraites systématiquement de ces études, ainsi que des éléments précisant le cadre et la méthodologie de ces études, tirés d'articles et de rapports publiés ou non. Elle comprend en outre des données sur les interventions mises en oeuvre pour améliorer l'usage des médicaments, décrites dans ces études. Toutes les études publiées de 1990 à 2006 contenant des données quantitatives sur l'usage des médicaments au niveau des soins de santé primaires remplissaient les conditions requises pour être intégrées dans la base de données. Pour recenser les études, nous avons recherché différentes sources susceptibles de renfermer des travaux dignes d'intérêt, notamment la bibliographie sur les médicaments essentiels du Réseau international pour l'usage rationnel des médicaments (INRUD) 1, Embase, PubMed, et les archives des départements de l'oms concernés par les médicaments et la santé de l'enfant; nous avons aussi contacté d'autres organismes participant à des programmes sur les soins de santé primaires et les médicaments pour qu'ils nous communiquent leurs études dans ce

3 domaine. Pour être intégrées dans la base de données, celles-ci devaient rapporter des données quantitatives à l'aide d'indicateurs courants de l'utilisation des médicaments, y compris les indicateurs OMS/INRUD 2 et les indicateurs de la PCIME de l'oms 3. Tous les articles pouvant figurer dans la base de données ont été passés en revue par deux auteurs (KH et VI). L'un a extrait les informations concernant l'étude et les données rapportées sur l'usage des médicaments, et les a saisies dans la base de données, l'autre a vérifié toutes les entrées. Une base de données Microsoft Access a été créée pour enregistrer les données extraites. Dans la mesure du possible, la base de données contient une fiche par groupe étudié (c'est-à-dire tel ou tel type de prestataire de soins de santé exerçant dans un secteur ou un environnement donné); les études d'intervention contiennent des données sur les caractéristiques de chacun des groupes étudiés, identifiés d'après le type d'intervention. Les données provenant d'une même étude citée dans plusieurs articles n'ont été saisies qu'une fois. Les articles présentant des données communiquées séparément par plusieurs pays ou des résultats concernant différents types d'infrastructures sanitaires ou de prescripteurs ont fait l'objet de fiches distinctes. Les populations de patients étudiées étaient caractérisées par l'âge, le lieu de traitement et la maladie. La présente revue contient les résultats de toutes les études figurant dans la base de données qui ont été publiées jusqu'à fin 2006, et de certaines études supplémentaires sur la prise en charge intégrée des maladies de l'enfant (PCIME) parues en Nous avons converti la base de données Access en base SAS pour pouvoir évaluer la qualité des données et effectuer des analyses statistiques. Nous avons calculé la valeur médiane de chaque indicateur digne d'intérêt sur l'ensemble des études dans lesquelles il figure, par année de collecte de données, région, revenu du pays, type d'infrastructure et type de prescripteur. Les jeux de données finaux ont été convertis au format Microsoft Excel pour permettre d élaborer des graphiques et des tableaux. Les études rapportant des impacts des interventions ou des politiques destinées à améliorer l'usage des médicaments ont été classées par type d'intervention. Nous avons évalué la qualité méthodologique de la structure des études et limité l'analyse de ces impacts aux études qui répondaient aux critères de conception généralement admis (essais contrôlés et aléatoires, séries chronologiques avec ou sans groupe de comparaison, et études pré et post-interventions avec groupe témoin). Deux méthodes ont été utilisées pour résumer les effets constatés sur l'ensemble des études. La première consistait à comparer les principales améliorations des résultats visés par les auteurs en matière d'utilisation des médicaments. La seconde consistait à déterminer un indicateur composite d'amélioration pour chaque étude en calculant l'effet médian sur l'ensemble des mesures rapportées dans la principale catégorie de résultats visés par les auteurs; le principal résultat visé pour plus de 90% des études concernait les pratiques de prescription, même si certaines avaient aussi comme objectifs des mesures des soins aux malades ou de mortalité.

4 Résultats Nous avons retenu des données provenant de 679 études menées dans 97 pays et les avons saisies dans 856 fiches dans la base de données. S agissant des 711 fiches (représentant 559 études) pour lesquelles le cadre institutionnel a pu être déterminé, les études ont été menées en grande majorité (71%) dans le secteur public, 29% ayant été conduites dans le secteur privé (26% dans des structures privées à but lucratif et 3% dans des structures privées à but non lucratif); 13% seulement de ces études se sont penchées sur l'utilisation des médicaments délivrés en pharmacie et 2% seulement d'entre elles sur l'utilisation des médicaments vendus dans des points de vente non agréés, bien que les ventes par des détaillants privés représentent la majorité des transactions de médicaments destinés aux soins de santé primaires dans beaucoup de pays en développement. Les évolutions dans l utilisation des médicaments constatées sur les 25 dernières années sont diverses. Sur l'ensemble des régions, à peine la moitié des patients ont été traités conformément aux directives cliniques de l'oms pour les affections courantes dans les services de santé primaires. Le traitement des infections respiratoires aiguës et du paludisme ne s'est pas beaucoup amélioré; des améliorations ont été constatées dans le traitement de la diarrhée, même s'il reste insuffisant. Moins de 60% des cas de pneumonie ont été traités avec un antibiotique approprié, et plus de la moitié des cas d'infection des voies respiratoires supérieures ont reçu des antibiotiques, le plus souvent sans nécessité. Moins de 60% des enfants atteints de diarrhée ont bénéficié d'une thérapie par réhydratation orale, et plus de 40% ont reçu des antibiotiques, également inutiles dans la majorité des cas. Seule environ la moitié des cas de paludisme ont été traités par un antipaludique approprié. On peut voir un signe encourageant dans l'augmentation de l'usage des médicaments essentiels génériques dans le secteur public. Les médicaments étaient nettement mieux utilisés dans le secteur public que dans le secteur privé d'après les indicateurs de prescription OMS/INRUD pour le traitement des infections respiratoires aiguës, de la diarrhée et du paludisme. En revanche, dans le secteur privé, les consultations duraient plus longtemps, les médicaments étaient mieux étiquetés et les patients connaissaient mieux la posologie. La qualité des prescriptions pratiquées par le personnel paramédical et infirmier était aussi bonne que celle des prescriptions effectuées par les médecins si l'on se fie aux pratiques mesurées par les indicateurs OMS/INRUD, pour ce qui est du traitement des infections respiratoires aiguës, de la diarrhée et de l'usage approprié d'antibiotiques. Bien que 386 interventions distinctes aient été évaluées dans 313 études, seules 121 l ont été de manière adéquate dans 81 études. La base factuelle concernant les effets des interventions menées s'est constituée lentement et la proportion d'études dont la conception était acceptable n'a pas progressé au cours du temps. La situation est particulièrement critique pour les interventions destinées à améliorer l'usage des médicaments chez les enfants, sur lesquelles une très faible proportion d études apporte des données d'efficacité utilisables.

5 Les types d'interventions les plus fréquemment évaluées ont été les programmes de formation des prestataires de santé, dont la moitié ont été mis en œuvre en même temps que des programmes de formation des patients ou des consommateurs. De plus en plus d'études évaluent l'impact du renforcement de l'encadrement, qui s'accompagne souvent d'un suivi systématique des pratiques de prescription. Nombre d'études ont été conduites pendant la mise en œuvre de politiques pharmaceutiques nationales, de programmes pour les médicaments essentiels ou d'autres politiques nationales mais, ces études étant de type non contrôlé et transversal, elles n'apportent pratiquement aucun élément prouvant les effets positifs de ces politiques sur l'usage des médicaments. Les interventions les plus efficaces en termes d'effets positifs sur l'utilisation des médicaments sont celles qui associent plusieurs composantes, en particulier le renforcement de l'encadrement des personnels de santé et la formation des prestataires et des consommateurs. Les interventions consistant à dispenser une formation de groupe aux agents de santé ont eu par ailleurs un impact invariablement positif. La prise en charge des cas au niveau communautaire illustre également la réussite des stratégies multicomposantes destinées à améliorer la mortalité pédiatrique. S'agissant de l impact d'interventions comme l'élaboration de politiques pharmaceutiques nationales, l'adoption d'une réglementation et la diffusion de supports imprimés, les données sont limitées. Conclusions L'utilisation inappropriée des médicaments demeure un problème très répandu dans les pays en développement et les pays en transition. En se fondant sur les rapports publiés entre 1990 et 2006, on constate que les pratiques de prescription et de soins aux malades ne se sont guère améliorées. Etant donné que la plupart des études incluses dans la présente revue ont été menées dans le secteur public, dans lequel on considère en général que les médicaments sont mieux utilisés que dans le secteur privé, la situation est dans l ensemble probablement pire que celle rapportée. La majorité des soins de santé étant assurée par le secteur privé dans nombre de pays dont des prestataires à but lucratif et des prestataires à but non lucratif -, il faut d'urgence mener des études supplémentaires pour mesurer la qualité de l utilisation des médicaments dans ce secteur. Nous avons conclu que seules 121 interventions sur 386 ont été évaluées par des études de type valable, ce qui indique que l'on a peu fait état des interventions menées et que l on dispose de données limitées concernant leur efficacité. Toutefois, ces résultats limités sont en général similaires à ceux des pays industrialisés. Les interventions portant sur plusieurs aspects, comme la formation et les systèmes gestionnaires, tendaient à être plus efficaces que celles ne recourant qu'à une seule stratégie. Les pays doivent étendre la gamme d'interventions testées, en particulier dans le secteur privé, et étudier les effets d'une généralisation des interventions ayant prouvé leur efficacité dans le cadre d'études à petite échelle. Les interventions prometteuses sont notamment celles possédant plusieurs composantes, et en particulier celles qui prévoient d'une manière ou d'une autre de renforcer l'encadrement, ou de recourir à des processus de groupe.

6 Cette base de données a permis de réaliser la première revue quantitative et systématique d'études mesurant les indicateurs d'utilisation des médicaments dans les pays en développement et les pays en transition. Toutefois, la base de données et les analyses que nous avons effectuées présentent plusieurs lacunes. Cette base ne contient que les données communiquées sur les pratiques d utilisation des médicaments jugées suffisamment importantes pour être évaluées; elle n'est sans doute pas représentative de toutes les difficultés rencontrées dans les pays en développement et exclut la totalité des données provenant des pays industrialisés, qui disposent de connaissances plus étendues sur cette question et sur l'efficacité des interventions. Nous avons procédé à une stratification des études de ces pratiques en fonction des catégories importantes (région géographique, revenu des pays, type d'infrastructure sanitaire, type de prescripteur), mais les données étaient trop sommaires pour pouvoir effectuer des analyses statistiques plus élaborées. Nous avons utilisé le résultat médian au sein d'un groupe comme l'expression la plus représentative de la pratique et nous n'avons pas pondéré les études, ni ajusté les résultats pour tenir compte de facteurs qui influent sur l'utilisation des médicaments dans le temps ou d'éventuels agrégats d'études dans une région ou une population donnée. Pour certains indicateurs, périodes et sous-groupes, on dispose de peu d'études et les données comportent plus d'incertitudes. Malgré ces lacunes, les éléments présentés dans ce rapport sur les problèmes que l'on continue de rencontrer dans l'utilisation des médicaments sont éloquents et devraient être utilisés pour inciter toutes les parties prenantes à s'impliquer davantage dans la promotion d'un usage approprié des médicaments. 1 Réseau international pour l'usage rationnel des médicaments. Bibliographie sur l'usage des médicaments de l'inrud. Disponible à l'adresse: 2 Comment étudier l'utilisation des médicaments dans les services de santé. Quelques indicateurs de l'utilisation des médicaments. (Série Recherche de DAP N 7. WHO/DAP/93.1). Genève, Organisation mondiale de la Santé, Prise en charge intégrée des maladies de l'enfant (PCIME). Genève, Organisation mondiale de la Santé. Disponible à l'adresse:

Un métier en évolution pour répondre aux nouvelles. Face à ces évolutions, un nouveau métier

Un métier en évolution pour répondre aux nouvelles. Face à ces évolutions, un nouveau métier Les métiers de la pharmacovigilance Des métiers en évolution dans une industrie de haute technologie et d'innovation Une mission d'évaluation et de gestion des risques liés à l'utilisation des médicaments

Plus en détail

Analyse mondiale de la situation dans les pays : Réponse à la résistance aux antimicrobiens

Analyse mondiale de la situation dans les pays : Réponse à la résistance aux antimicrobiens Analyse mondiale de la situation dans les pays : Réponse à la résistance aux antimicrobiens Résumé Avril 2015 Analyse mondiale de la situation dans les pays : Réponse à la résistance aux antimicrobiens

Plus en détail

FONDS MONDIAL de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme

FONDS MONDIAL de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme FONDS MONDIAL de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme Décisions du Conseil sur la gestion des achats et des stocks Troisième réunion du Conseil (octobre 2002) Quatrième réunion du Conseil

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

Avenant Numéro 6 de la convention des Médecins Généralistes

Avenant Numéro 6 de la convention des Médecins Généralistes Avenant Numéro 6 de la convention des Médecins Généralistes "suivi et contrôle des engagements du médecin référent" Imprimer cette page L'organisation syndicale représentative des médecins généralistes

Plus en détail

7. La gestion des risques : en pratique

7. La gestion des risques : en pratique 7. La gestion des risques : en pratique L'identification des risques L'identification des risques est un processus permettant de trouver, lister, et caractériser les éléments du risque. L'identification

Plus en détail

La situation des personnes âgées dans les ménages

La situation des personnes âgées dans les ménages N o 98-312-X2011003 au catalogue Recensement en bref La situation des personnes âgées d les ménages Familles, ménages et état matrimonial Type de construction résidentielle et logements collectifs, Recensement

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Programme de développement professionnel continu Date : juin 2013 Comité de Coordination de l Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine

Plus en détail

COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale

COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale 1 RAPPEL DES ACTIONS ANTIBIOTIQUES portées par l Assurance Maladie

Plus en détail

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014 RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS Résultats de l enquête menée en 2014 0 Acronymes : ARS IDF : Agence régionale de santé Ile-de-France EHPAD : Etablissements d hébergement

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

A.Gt 09-12-2005 M.B. 09-02-2006. Modifications : A.Gt 13-06-2008 - M.B. 12-08-2008 D. 17-07-2013 M.B. 21-08-2013

A.Gt 09-12-2005 M.B. 09-02-2006. Modifications : A.Gt 13-06-2008 - M.B. 12-08-2008 D. 17-07-2013 M.B. 21-08-2013 Lois 30321 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française fixant le programme et les conditions de validité de l'enseignement clinique pour l'obtention du grade académique de bachelier en soins

Plus en détail

Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37

Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37 Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37 Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation des participations dans : (a) les coentreprises

Plus en détail

ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009

ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009 C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009 Ce fichier PDF a été archivé dans le Web. Contenu archivé

Plus en détail

L'audit des systèmes d'informations - Une méthode formalisée, la technique des Flow-Charts.

L'audit des systèmes d'informations - Une méthode formalisée, la technique des Flow-Charts. L'audit des systèmes d'informations - Une méthode formalisée, la technique des Flow-Charts. L'objectif de l'auditeur est de comprendre les méthodes et les systèmes employés au sein de l'organisation, ainsi

Plus en détail

Dentifrice à haute teneur en fluorure

Dentifrice à haute teneur en fluorure Dentifrice à haute teneur en fluorure Résumé complet Description : Les dentifrices au fluorure ont été introduits sur le marché dans les années 50. [1] Le premier dentifrice au fluorure contenant du fluorure

Plus en détail

Observation des modalités et performances d'accès à Internet

Observation des modalités et performances d'accès à Internet Observation des modalités et performances d'accès à Internet Avant-propos La base de cette étude est constituée par les informations collectées par l'outil Cloud Observer d'iplabel (chargement des différents

Plus en détail

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU SANTÉ DE L ENFANT 9 Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU Au cours de la troisième enquête démographique et de santé et à indicateurs multiples, on a enregistré, pour tous les enfants nés au cours des cinq

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS

DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS SIGLE : MSO 6039 TITRE : Sc. humaines/sociales en santé publique BRÈVE DESCRIPTION : Introduction aux concepts

Plus en détail

décembre 2012 à janvier 2013

décembre 2012 à janvier 2013 décembre 2012 à janvier 2013 LOI n 2012-1404 du 17 décembre 2012 de financement de la sécurité sociale pour 2013 (JO 18/12) http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do;jsessionid=?cidtexte=jorftext000026785322&datetexte=&oldaction=rechjo&categorielien=id

Plus en détail

Saguenay Lac-Saint-Jean. Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015

Saguenay Lac-Saint-Jean. Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015 02 Saguenay Lac-Saint-Jean Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015 Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Chef de service et conseiller, Statistiques

Plus en détail

Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation

Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation Les fiches En Lignes fiche n 39 Décembre 2007 Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation Sommaire : Pourquoi évaluer?---------------------- p. 1 Quoi évaluer?----------------------------

Plus en détail

Poly-médication des personnes âgées : un enjeu de santé publique

Poly-médication des personnes âgées : un enjeu de santé publique Poly-médication des personnes âgées : un enjeu de santé publique septembre 2003 Pour plus d information voir le site internet de l Assurance Maladie en ligne : www. ameli.fr Contact presse : Cnamts Patrick

Plus en détail

Capitale-Nationale. Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015

Capitale-Nationale. Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015 03 Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015 Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Chef de service et conseiller, Statistiques sur l effectif Collaboration

Plus en détail

Centrale des crédits aux particuliers

Centrale des crédits aux particuliers Centrale des crédits aux particuliers Analyse des données statistiques 2012 La Centrale des crédits aux particuliers est un outil qui vise à lutter contre le surendettement grâce à l'enregistrement de

Plus en détail

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE Introduction Les données concernant cette étude ont été recueillies

Plus en détail

LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION

LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION Mai 2001 LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION Le contexte Le soin nutritionnel est une des missions fondamentales des diététiciens, qui a pour finalité de garantir des

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 décembre 2004 VOGALENE 5 mg, suppositoire sécable (Boîte de 10) Laboratoires SCHWARZ PHARMA métopimazine Liste II Date de l AMM initiale chez

Plus en détail

Stratégie pharmaceutique de l OMS. Les pays en première ligne 2004 2007. Organisation mondiale de la Santé

Stratégie pharmaceutique de l OMS. Les pays en première ligne 2004 2007. Organisation mondiale de la Santé Stratégie pharmaceutique de l OMS Les pays en première ligne 2004 2007 Organisation mondiale de la Santé Elargir l accès aux médicaments essentiels Il est indispensable de renforcer l accès aux médicaments

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

Les défibrillateurs cardiaques implantables

Les défibrillateurs cardiaques implantables Les défibrillateurs cardiaques implantables Etudes d'évaluation économique Etudes d'évaluation technologique Avant-propos Cette étude a été réalisée, à la demande de la Caisse Nationale de l'assurance

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

«La collaboration Cochrane : un outil de travail et de recherche pour les spécialistes de la réadaptation»

«La collaboration Cochrane : un outil de travail et de recherche pour les spécialistes de la réadaptation» Article «La collaboration Cochrane : un outil de travail et de recherche pour les spécialistes de la réadaptation» Lynn Casimiro et Lucie Brosseau Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire,

Plus en détail

du Comité de surveillance statistique institué au sein de la Commission de la protection de la vie privée ;

du Comité de surveillance statistique institué au sein de la Commission de la protection de la vie privée ; 1/9 La Commission de la protection de la vie privée Délibération STAT n 01/2009 du 4 février 2009 Objet : demande formulée par Direction de l'analyse Economique Agricole (DAEA) de la Région wallonne afin

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu 2.3 - Admissibilité des conjoints, conjointes Résumé de la Politique Une personne est considérée

Plus en détail

La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard

La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard PLAN DE LA PRÉSENTATION Les conditions de la responsabilité

Plus en détail

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE CETTE RECHERCHE A ETE FINANCEE PAR Le Ministère des Affaires Sociales et de l'emploi, Direction Générale de la Santé,Sous- Direction

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN 42 rue de paris - 78550 - Houdan OCTOBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

Conception par les élèves d exercices d évaluation

Conception par les élèves d exercices d évaluation Conception par les élèves d exercices d évaluation Jean-Jacques Belen, professeur de Sciences de la Vie et de la Terre au lycée Jean Mermoz de Saint-Louis Discipline : SVT Niveau : Terminale scientifique

Plus en détail

1. Contexte... 2. 2. Modalités d évaluation et fixation du taux de remboursement... 2

1. Contexte... 2. 2. Modalités d évaluation et fixation du taux de remboursement... 2 Guide méthodologique d accompagnement à l annexe du contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations (CBUMPP3) portant «rapport d étape annuel» - 2015 Table des matières 1 ère PARTIE : modalités

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1)

RECOMMANDATION UIT-R SM.1048. (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 1 RECOMMANDATION UIT-R SM.1048 DIRECTIVES DE CONCEPTION D'UN SYSTÈME DE BASE POUR LA GESTION AUTOMATISÉE DU SPECTRE (Question UIT-R 68/1) Rec. UIT-R SM.1048 (1994) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

N 117 SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ BAR LE SÉNAT. modifiant certaines dispositions cm Code- dé la santé

N 117 SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ BAR LE SÉNAT. modifiant certaines dispositions cm Code- dé la santé PROJET DE LOI adopté le 29 juin 1980 N 117 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1979-1980 PROJET DE LOI MODIFIÉ BAR LE SÉNAT modifiant certaines dispositions cm Code- dé la santé publique relatives à l'exercice

Plus en détail

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Note de synthèse Assurance Maladie Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Au début des années 2000, l Assurance Maladie a commencé à construire puis développer une

Plus en détail

Plan de cours. Chiffriers et bases de données en gestion commerciale

Plan de cours. Chiffriers et bases de données en gestion commerciale Collège Lionel-Groulx 100, rue Duquet Sainte-Thérèse, (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 430-2783 Site Internet : http://www.clg.qc.ca Session : Hiver 2009 No de cours : 420-CJ0-LG

Plus en détail

Janvier 2011 PETITES ANNONCES ET PERFORMANCE ENERGETIQUE D'IMPORTANTS EFFORTS A REALISER

Janvier 2011 PETITES ANNONCES ET PERFORMANCE ENERGETIQUE D'IMPORTANTS EFFORTS A REALISER Janvier 2011 PETITES ANNONCES ET PERFORMANCE ENERGETIQUE D'IMPORTANTS EFFORTS A REALISER SYNTHESE Depuis le 1 er janvier 2011, les annonces de logements à vendre ou à louer doivent mentionner la performance

Plus en détail

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes Annexe 1 : les 101 s émises par les groupes Les décideurs de Propositions 5 Rendre accessible le traitement du domicile (via le pharmacie d'officine ou le médecin traitant, le carnet, le dossier, le Conserver

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

Prof. N. MIDOUN, Faculté de Médecine d Oran, Mai 2013. Cours degraduation 6 ème Année «Organisation du Système de SantéetEconomiedeSanté»

Prof. N. MIDOUN, Faculté de Médecine d Oran, Mai 2013. Cours degraduation 6 ème Année «Organisation du Système de SantéetEconomiedeSanté» Prof. N. MIDOUN, Faculté de Médecine d Oran, Mai 2013 Cours degraduation 6 ème Année «Organisation du Système de SantéetEconomiedeSanté» Médecinefondéesurdes[niveauxde]preuves: En1980:néeàl UniversitédeMcMasterdansl

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN Loi médicale (chapitre M-9, a. 19, 1 er al., par. d) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Le présent règlement a pour objet de fixer

Plus en détail

SECTION 4 : ELABORATION DU SYSTEME D'INFORMATION INTEGRE

SECTION 4 : ELABORATION DU SYSTEME D'INFORMATION INTEGRE Etudes du et du Projet d'electrification Rurale SECTION 4 : ELABORATION DU SYSTEME D'INFORMATION INTEGRE TABLE DES MATIERES PAGE 1. Introduction 1 2. Composition du Système d'information Intégré (SII)

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL

STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL Localisation de l'opération Région : Pays de Loire Département : Maine et Loire Territoire

Plus en détail

geres Etude préalable à la mise en place d'un programme de diffusion de l'efficacité énergétique dans l'habitat domestique en Afghanistan

geres Etude préalable à la mise en place d'un programme de diffusion de l'efficacité énergétique dans l'habitat domestique en Afghanistan Etude préalable réalisée avec l appui du F3E pour (réf 225 Ep) : geres 2 cours M al Foch, 13400 Aubagne Tél. : 33 (0)4 42 18 55 88 geres@free.fr http://geres.free.fr Etude préalable à la mise en place

Plus en détail

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS CERN LIBRARIES, GENEVA CM-P00090679 1 EXTRAIT DU REGLEMENT INTERNE APPLIQUE PAR L'ADMINISTRATION DANS L'ATTRIBUTION DES MARCHES DU CERN 1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS 1.0 Ouverture et évaluation

Plus en détail

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale Dispositions législatives relatives au chapitre : La protection des droits de la personne Code de la santé publique Dispositions introduites

Plus en détail

***I PROJET DE RAPPORT

***I PROJET DE RAPPORT PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission des transports et du tourisme 20.6.2013 2011/0327(COD) ***I PROJET DE RAPPORT sur la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil modifiant la directive

Plus en détail

COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES. Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé

COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES. Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé Jeff Poston Directeur exécutif Association des pharmaciens du Canada Ottawa, Ontario 13

Plus en détail

vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé)

vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé) EMA/90006/2015 EMEA/H/C/001104 Résumé EPAR à l intention du public vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé) Le présent document est un résumé du rapport européen public d évaluation

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective

Plus en détail

Avis aux demandeurs d Autorisation Temporaire d Utilisation (ATU)

Avis aux demandeurs d Autorisation Temporaire d Utilisation (ATU) Avis aux demandeurs d Autorisation Temporaire d Utilisation (ATU) Septembre 2014 Contact : ANSM Tel : 33 (01) 55 87 36 11 Fax : 33 (01) 55 87 36 12 Mail : atu@ansm.sante.fr SOMMAIRE I. PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

protocole de soins volet médical 1

protocole de soins volet médical 1 protocole de soins volet médical 1 articles 71-4 et 71-4 -1 du Règlement Intérieur des caisses primaires identification de la de naissance de la identification de l assuré(e) (à remplir si la n est pas

Plus en détail

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins n 50774#02 quelques conseils à l'usage du médecin traitant remplir le protocole de soins articles 71-4 et 71-4-1 du Règlement Intérieur des Caisses Primaires Cet imprimé est à remplir si votre patient

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques Au plan mondial, le réseau INTERNET occupe une place croissante dans les activités des entreprises et joue un rôle de plus en plus

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2005 1 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 767-8 3 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 768-4 12 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 769-0 6 flacon(s) en verre

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

Programme préélectoral

Programme préélectoral ASSOCIATION DES PHARMACIENS DU CANADA Programme préélectoral Les pharmaciens : Les intervenants en matière de santé les plus accessibles au Canada Le système de soins de santé du Canada subit à l heure

Plus en détail

Révision ISO/IEC 17021

Révision ISO/IEC 17021 Révision ISO/IEC 17021 Version 2006 Version 2011 Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes procédant à l'audit et à la certification des systèmes de management Adaptations et modalités

Plus en détail

Ce principe, connu sous le nom d' "exception de l'obtenteur", est fondamental pour l'amélioration des plantes.

Ce principe, connu sous le nom d' exception de l'obtenteur, est fondamental pour l'amélioration des plantes. Dérivation essentielle et dependence Informations pratiques POURQUOI LE CONCEPT DE DERIVATION ESSENTIELLE? La Convention 1978 de l'upov (Union pour la protection des obtentions végétales) stipule que "l'autorisation

Plus en détail

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC dans l'industrie de l'utilisation de cette méthode dans le secteur industriel AMDEC pour : l'analyse prévisionnelle

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Le diagramme des relations met en évidence les multiples relations entre les différents éléments, causes et effets d'un système.

Le diagramme des relations met en évidence les multiples relations entre les différents éléments, causes et effets d'un système. Sept outils du management (Les) Introduction Diagramme des relations Diagramme des affinités Diagramme en arbre Diagramme matriciel Diagramme des décisions d'action (PDPC) Diagramme sagittal (CPM) Analyse

Plus en détail

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Pascal Xicluna-http://photo.agriculture.gouv.fr La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Plus en détail

ANNEXE 1. I - CONTEXTE

ANNEXE 1. I - CONTEXTE I - CONTEXTE Caribbean Export Development Agency (Caribbean Export) s'est vu confier par les gouvernements de République Dominicaine et d'haïti, et par l'union Européenne la gestion du «volet commercial»

Plus en détail

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ARTICLE SUR LA THÉRAPEUTIQUE pour les résidents Cette fiche de travail devrait accompagner le Formulaire de soumission remis à votre superviseur. Elle s inspire

Plus en détail

Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille?

Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille? Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille? Synthèse de l'étude réalisée par la SEMAEB d'avril à décembre 2014 pour le compte

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE

CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE Le Centre Public d'action Sociale de LA LOUVIERE, par abréviation C.P.A.S., ayant son siège à 7100 La Louvière, Place de la Concorde, 15, représenté par sa Présidente,

Plus en détail

MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN

MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN MODE D'EMPLOI DE LA CALCULATRICE POUR LES COURTS SÉJOURS DANS L'ESPACE SCHENGEN 1. Introduction Le règlement (UE) n 610/2013 du 26 juin 2013 a modifié la convention d'application de l'accord de Schengen,

Plus en détail

EVOLUTION DU SECTEUR PHARMACEUTIQUE AU SENEGA

EVOLUTION DU SECTEUR PHARMACEUTIQUE AU SENEGA EVOLUTION DU SECTEUR PHARMACEUTIQUE AU SENEGA Dr Abdoulahath MANGANE, Pharmacien Depuis Juin 2004: Pharmacien à FHI, logisticien du programme SIDA/IST 2000-2004: Chef Division Législation à la DPL 1999-2004:

Plus en détail

IVRG Image and Visual Representation Group

IVRG Image and Visual Representation Group IVRG Image and Visual Representation Group Projet en Digital Photography Responsable : Patrick Vandewalle Sylvain PASINI Bertrand GRANDGEORGE le 2 juin 2003 Table des matières Table des matières 2 1. Introduction

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Article L5126-1. (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002)

Article L5126-1. (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002) Article L5126-1 (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002) (Ordonnance nº 2003-850 du 4 septembre 2003 art. 19 Journal Officiel du 6 septembre 2003) (Loi nº 2004-806 du 9

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

Contrat de prestation de soins et services de santé

Contrat de prestation de soins et services de santé MUTUELLE DE SANTE DITE DAMA DE TCHAOUDJO S/C ONG ADESCO BP 322 Sokodé- Togo Tél : 550 09 90 Contrat de prestation de soins et services de santé Entre La mutuelle de santé DITE-DAMA de Tchaoudjo Et L USP

Plus en détail

Proposition de contrat de prestation des soins et services de santé

Proposition de contrat de prestation des soins et services de santé MUTUELLE DE SANTE DITE DAMA DE TCHAOUDJO S/C ONG ADESCO BP 322 Sokodé- Togo Tél : 550 09 90 Proposition de contrat de prestation des soins et services de santé entre La mutuelle de santé «DITE-DAMA» de

Plus en détail

Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning

Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning BusinessObjects Planning XI Release 2 Copyright 2007 Business Objects. Tous droits réservés. Business Objects est propriétaire des brevets

Plus en détail

MÉTHODE DE CLASSEMENT ET DE RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE AUTOMATISÉS DANS UN LABORATOIRE DE PHYSIOLOGIE

MÉTHODE DE CLASSEMENT ET DE RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE AUTOMATISÉS DANS UN LABORATOIRE DE PHYSIOLOGIE MÉTHODE DE CLASSEMENT ET DE RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE AUTOMATISÉS DANS UN LABORATOIRE DE PHYSIOLOGIE Un laboratoire de recherche médicale s'intéresse à un domaine si particulier, que les méthodes de classification

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Aide au financement des soins dentaires entrée en vigueur au 1 er avril 2007

Aide au financement des soins dentaires entrée en vigueur au 1 er avril 2007 Aide au financement des soins dentaires entrée en vigueur au 1 er avril 2007 Questions fréquentes 1. Quelle taxation utiliser pour définir le revenu déterminant? 2. Faut-il appliquer le barème sur la facture

Plus en détail

Evaluation des preuves: Résumé d une revue systématique

Evaluation des preuves: Résumé d une revue systématique Evaluation des preuves: Résumé d une revue systématique A qui est destiné ce résumé? Ce résumé est destiné aux décideurs, aux chefs de service de Santé de Districts, aux organisations non gouvernementales

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/developpement/gestion-projet/guide-planfi-suivi-projet

Plus en détail

Article 1 er. Code de la santé publique Texte précédent. Nouveau texte. 28/11/2012 Evelyne Pierron Consultants. Article R5121-25

Article 1 er. Code de la santé publique Texte précédent. Nouveau texte. 28/11/2012 Evelyne Pierron Consultants. Article R5121-25 Tableau comparatif Décret n 2012-1244 du 8 novembre 2012 relatif au renforcement des dispositions en matière de sécurité des médicaments à usage humain soumis à autorisation de mise sur le marché et à

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME

PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVENTION DIRECTION DE LA SANTE DIVISION DE LA LUTTE CONTRE LA MALADIE PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME ~I:I)E HEHOIIlE REVUE DU PROGRAMME PALUDISME JUIN

Plus en détail

Proposition de modification de la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie. Tableau comparatif sur le texte actuel

Proposition de modification de la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie. Tableau comparatif sur le texte actuel Proposition de modification de la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie Tableau comparatif sur le texte actuel Vendredi 12 décembre 2014 Texte actuel Code de la santé

Plus en détail

Etude Paair 2. JNI Bordeaux 2006

Etude Paair 2. JNI Bordeaux 2006 Etude Paair 2 Premiers résutats r quantitatifs JNI Bordeaux 2006 Claude ATTALI, Vincent RENARD Département de Médecine M GénéraleG Faculté de Créteil Paris XII Etude Paair 2: prescription ambulatoire des

Plus en détail